Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Mar 17 Mai - 13:22
Sombre sentiment. Perfide. Putride.

L'oubli.

Un éveil de plus, un de moins, rien n'était important en soit, le cycle était toujours le même au final. Plus ou moins long à chaque fois. Celui là était bien trop étalé sur la durée. Des images effacées, creusées par le temps au point que des parties entières d'une histoire étaient supprimée, balayées aussi simplement que des détails et ces derniers, eux, prenaient alors une saveur des plus particulière. Un détail. Un souvenir.

Andhrimnir était là, planté au beau milieu de cette forêt comme un des arbre qui la composait, immobile. Son armure le protégeait du froid ambiant bien qu'il ne le craignait pas, seuls ses cheveux se mouvaient au rythme des courants s’engouffrant entre les feuilles glacées. Depuis son éveil, son reotur en Asgard pour effectuer la mission que la Prêtresse lui avait confiait il restait perplexe face aux pensées qui l'avaient assaillies à son éveil, à ces flashs qui venaient lui perforer l'esprit et troublait sa vision ponctuellement pour venir lui rappeler son vécu. Des bribes pour cette fois. Des images troubles, sombres. Des mots étouffés. La douleur de l'oubli.

L'image de cette forêt lui était venue dans la matinée, un arbre pour être précis. Il s'y était précipité alors comme pour essayer de raviver ses pensées alors qu'il savait, avec le temps, que cela ne marcherait pas. Ce qui était perdu l'était à jamais, impossible à retrouver, dévoré par le temps et sa noirceur immuable. "Aujourd'hui tu as pris une vie, un jour tu en donneras une." C'était là les mots étouffé qu'il percevait encore, ceux de son maître le vieux Eldh. Oh il se souvenait du pourquoi, le jour où il lui avait inculqué l'art de la vie, l'art d'Heidrun. Le problème aujourd'hui c'est que cet art... Andhrimnir ne s'en souvenait plus.

- Oh Seigneur Odin... Pourquoi une telle épreuve, maintenant ?

Il s’agenouilla alors, posant ses mains sur ses cuisses et fermant les yeux, prêt à prier dans le calme, les seuls sons qui lui parvenaient étaient ceux de la vie autour de lui, du vent qui faisait se mouvoir ces êtres immobiles qui formaient ce lieu. Les seuls son, pour l'instant.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Mar 17 Mai - 16:10
Le temps du jour était clair. Comprendre par là : sans neige. Il était rare à Asgard que le soleil illumine la vallée de tous ses feux, mais parfois, oui parfois, les tempêtes cessaient pour donner un peu de répit à ces vaillants hommes et femmes nordiques, sans cesse mis à l'épreuve par la rigueur du climat. C'était un jour parfait pour que le jeune garçon exerce son activité préférée : l'exploration. Il avait quitté le palais à l'improviste, sans prévenir qui que ce soit, et s'était mis à marcher, à courir, à glisser, à se rouler dans la neige, à grimper, à ramper... bref, à découvrir le moindre recoin de la grande vallée qui constituait son nouveau terrain de jeu.

Il se souvint qu'une fois Eirwen mentionna "son" territoire, l'endroit qu'il devait garder contre d'éventuels ennemis. Une grande plaine de neige et de glace juste à l'entrée du royaume. Presque rendu au but, il s'arrêta dans un petit bois où son regard croisa celui des loups et de la faune sauvage, dont la quiétude routinière était dérangée par sa venue. Il décida qu'il était temps de faire un somme et quel meilleur endroit pour se faire y avait-il que la cime des arbres, avec son feuillage noir grisonnant, dont le bruissement sous les caresses du vent le protégeait non seulement de la vue mais aussi de l'ouïe d'éventuels importuns ?

Quand il se réveilla, une ou deux heures plus tard, le son d'une voix lui parvint. Juste en-dessous de lui. Il bâilla en silence et se pencha sans bruit pour découvrir qu'un pauvre hère... dormait ? Ou... s'adressait à un dieu, comme si celui-ci allait y répondre. En fait le concept de prière échappait totalement à Alvis qui se prit à observer l'homme sans ciller. De longs cheveux blancs comme ceux d'Eirwen, une peau mate, presque noire, comme il n'en avait jamais vue avant.

Il attendit un peu. Beaucoup. Trop.

"Pfff, c'est pas drôle !"

D'un bond leste, il atterrit devant Andhrimir, rompant la quiétude de sa méditation et le silence alentour, s'attendant à le voir bondir en arrière de surprise et un sourire déjà mutin affiché aux lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Jeu 19 Mai - 13:16
Ne plus savoir manier cette vie, ce flux qui anime la source même de son pouvoir. Du cadeau sacré que le Dieu des Dieux lui avait offert. Quelle tristesse. Pourtant il ressentait toujours les mouvements autour de lui, clairs et insidieux presque pénétrants. Cette forêt était plus forte que le reste d'Asgard, il y avait des lieux sourd sans vie comme la grotte derrière la statue d'Odin, le reste du Pays était contant lui... Mais cette forêt.. ces arbres étaient spéciaux, vigoureux pour survivre ici, imprégnés d'une force...

Ressentir était une chose importante, une chose simple d'ailleurs qui semblait aujourd'hui tout à fait naturelle à l'Immortel. Cela n'avait demandé que de la concentration à la base pour ensuite devenir une habitude et un rythme de vie. Manipuler... Là était une autre affaire bien plus complexe au point même que l'apprentissage de cette voie fut difficile pour le jeune apprenti qu'il était à l'époque il y a plus de deux cents ans. C'était en ce lieu, face à cet arbre qu'il s'était exercé. Cet arbre qu'il ne trouvait plus aujourd'hui, tout comme son art. Tout était perdu en cet instant, ne restait plus que les ressentis.

Cette forêt semblait morte et pourtant abritait nombre de vies puissantes, presque éternelles elles aussi mais immobiles. Des flux calmes, réguliers... Difficile alors de ne pas remarquer la présence d'un être vivant. Surtout ce dernier. Vigoureux au possible sans pour autant être agressif. Il s'approchait à n'en pas douter. Rapidement. En cette posture en cet instant il lui était simple de distinguer les nuances et la sienne était particulière : jeune, vigoureuse, violente ? Non pas vraiment... Il n'arrivait pas à expliquer réellement. Et la réponse allait arriver très rapidement de toute manière.

Il tomba devant lui, légèrement surpris, s'attendant à avoir plus de temps, l'immortel ouvrit l'oeil droit en expirant franchement sous l'effet de l'arrivée du jeune homme. "Hum, un enfant hein, ici ?" Sorti de ses songes, de sa pause dédiée à la concentration il soupira sans bouger réellement, se contentant de suivre les mouvements de son corps face à sa respiration. Il souriait, l'enfant.

- Eh ben...t'as de la vie en toi gamin. Tu fais quoi ici, dans cette forêt et surtout pourquoi tu t'approches de moi comme ça ?

Il avait quelque chose.. d'animal dans ses geste et dans son flux. La vie qui l'animait semblait forte oui.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Jeu 19 Mai - 16:21
"Eh ?"

A peine un soubresaut, un tressaillement quasiment inaperçu. C'était tout. Alvis savait que certaines personnes maîtrisaient leurs réactions au point d'en diminuer les impacts, mais là... Son visage venait de passer de l'espièglerie à l'hébètement, cet homme possédait un sang-froid extraordinaire pour le coup.

Un peu vexé que son petit tour ait échoué, le jeune Gamma croisa les bras et appuya son dos contre le tronc duquel il venait de descendre. Une moue boudeuse accueillit la question du presque-immortel.

"Je pourrais te poser la même question ! J'étais le premier arrivé, je dormais dans les branches ! C'est toi qui t'es approché sans demander."

Il se leva aussitôt et se mit à tourner autour d'Andhrimnir, comme un loup guettant un lièvre à la sortie du terrier. Sa chevelure blanche reflétait magnifiquement la lumière, pourtant il ne ressemblait en rien à un vieillard, tout comme Eirwen. Revenu face à lui, il planta ses prunelles reptiliennes dans celles, pâles et splendides, du guerrier tout juste réveillé.

"Hum... Une armure, pas beaucoup de vêtements, craint pas le froid, n'attaque pas à vue, passe de longues heures immobiles en parlant à un dieu... une odeur de vieille chèvre... Dis voir, tu serais pas le frère d'Eirwen par hasard ? Ou un de ces guerriers divins bizarres au service d'Odin ?"

Sans demander la permission, il fit un pas en avant et attrapa une mèche blanche entre deux doigts pour l'étudier, puis tâta du bout de doigt le métal d'Heidrun. Attendant confirmation, il repartit une nouvelle fois plus loin et grimpa en quelques gestes à une branche basse sur laquelle il s'assit.

"Je voulais aller à la grande plaine, mais j'ai préféré faire un somme en arrivant ici. Et toi ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Ven 27 Mai - 8:10
Il le laissait agir, cet enfant qui lui tournait autour tel un prédateur sauvage. Son comportement était étrange, tout autant que ces mots. Après tout il se trouvait là, dans une forêt et semblait y être depuis plus longtemps que l'Immortel, dormant dans les hauteurs. Ainsi il ne l'avait perçu au milieu des arbres, le serpent qu'il était s'était-il dissimulé avec facilité ou bien la maîtrise d'Heidrun en la captation des flux était encore affectée par ses souvenirs manquant ? Certainement des deux?. En tout cas il en grinça des dents légèrement, exaspéré par sa faiblesse qu'il espérait temporaire. Après tout n'était-il pas venu en ce lieu du Royaume du Dieu des Dieux pour cette raison ?

La suite, elle, eut l'honneur de débrider cette rencontre étrange en laissant échapper un rire de la part du Guerrier de Nu qui ne pu que s'esclaffer face aux dire du jeune garçon. "Le frère d'Eirwen.. putain, elle est bonne celle là !" Laissant passer ce court fou-rire il tenta de reprendre son sérieux pour répondre à celui qui était là avant lui.

- Oh putain tu m'as bien fait rire là... Pfiou... Ouais, j'suis un de ces "guerriers divins bizarres au service d'Odin". Andhrimnir d'Heidrun, Guerrier Divin de Nu.

Le sauvage s'était approché de lui sans agressivité, sans pulsion réelle et cherchait à toucher l'être Immortel en observant et palpant tant ses cheveux que son armure. Sur l'instant il ne put que lever un sourcil face à ces actes. Ce gamin était étrange à n'en pas douter, ses gestes comme ses paroles étaient butes sans montrer signe de violence réelle. Comme un acrobate il grimpa de nouveau pour se placer plus en hauteur, plus confortablement pour lui... S'il était bel et bien un sauvage il devait aimer se placer au dessus du reste pour pouvoir mieux observer à n'en pas douter.

- Hum... On va dire que je cherche un arbre dans cette forêt... ce qui va être compliqué, je l'ai pas vu depuis longtemps et il a du changer depuis. Et toi t'es qui ? J'veux dire, t'es là dans cette forêt, ce Royaume appartenant au Divin et tu parles de lui comme si t'en étais éloigné. Et tu sembles connaître... la Prêtresse, en plus.

Il avait failli la nommer par son nom, faire preuve de cette familiarité certaine qui s'était installé entre eux... Pourtant il ne pouvait pas, face à personne mis à par elle, délicate et fougueuse Panthère Blanche. Face à l'étrange, l'Immortel faisait preuve de mesures, cherchant à comprendre... Il connaissait Eirwen, il semblait s'être éveillé au Cosmos et cela Andhrimnir le ressentait, le flux de sa vie était guidé par l'immensité. Qui était-il ?



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Ven 27 Mai - 19:27
L'expression du jeune homme ne changea pas en entendant le rire tonitruant de son vis-à-vis. Il put facilement conclue que la réponse à sa question était non, et que ce robuste combattant la connaissait... simplement. Dans sa lancée, Andhrimnir alla même jusqu'à se présenter et à définir sa fonction. Le Serpent n'en demandait pas tant, mais au moins il n'y aurait pas d'erreur possible. Il pouffa cependant, retrouvant son air espiègle en une fraction de secondes.

"De Nu ? Ca se voit !"

Il songea que certains hommes à la taverne auraient aimé porter ce nom, mais pour d'autres raisons. Étrangement, quel que soit le village qu'il avait vu dans sa courte vie, Alvis y retrouvait toujours ce bâtiment, central et très fréquenté. Comme si les gens qui s'y croisaient trouvaient un exutoire à leurs pulsions animales particulièrement là-bas, qu'il s'agisse de boisson, de nourriture ou de sexe.

"Je m'appelle Alvis. Et si tu cherches un arbre dans une forêt, je crois que tu as depuis longtemps trouvé ce que tu voulais ! Il y a suffisamment d'arbres ici pour toute une ville !"

Gamma s'esclaffa de nouveau puis se laissa tomber en arrière, retenu à la branche par les genoux. Sa tresse et ses longues mèches tombèrent dans le vide pour s'agiter comme des lianes, tandis qu'il dévisageait Heidrun de ce nouvel angle de vue.

"Eirwen et les autres ont décrété que je suis aussi un guerrier divin. Parce qu'un ami m'a donné une armure. Alors j'explore "mon territoire" pour passer le temps. J'ai aussi pris un bain avec elle, Eirwen, pas l'armure, et combattu Toryald. Il n'y pas d'école ici, alors je m'ennuie..."

Soupirant, il se laissa tomber de l'arbre et se rattrapa sur les mains, puis pivoter de façon à revenir sur ses pieds avant de remettre ses cheveux et ses fourrures en place.

"Si tu veux, je peux t'aider à trouver un arbre. Ce sera peut-être amusant. Est-ce qu'il a quelque chose de particulier, ton arbre ? Tu l'as vu où pour la dernière fois ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Jeu 2 Juin - 7:51
Ah l'humour, une des civilité les plus facile à atteindre pour pouvoir sympathiser avec d'autres personne. Le petit sauvage était encore un enfant et semblait capable de s'amuser d'un rien. Andhrimnir ne releva pas ses jeux de mots et son humour moyen et se contenta de se relever lui, quittant cette pose de méditation qui ne lui servait strictement plus à rien désormais. Impossible de se concentrer et puis.. même si Andhrimnir préférait le calme de la solitude il n'était pas non plus un monstre repoussant tout ceux qui s'approchaient de lui. Encore moins un pauvre gamin, surtout que celui-ci n'était pas comme les autres. Son attitude et ses gestes laissaient clairement pensé qu'il était sauvage au sens animal du terme, pourquoi rester pendu dans un arbre sinon ?

Un Guerrier Divin lui aussi donc... et récent tant par son age que par ses dires, lui même ne semblait pas avoir conscience de grand chose. Odin n'était pas sa divinité comme les premiers mots de leur rencontre l'avait suggéré et le fait qu'il ne présente ni son armure ni son étoilé était assez évocateur... "Oh non, pas moi..." Il soupira un court instant imaginant bien ce que la rencontre pouvait signifier : qu'il allait devoir, peut être, l'aider à progresser d'une manière ou d'une autre. Le Destin ne laissait rien au hasard, la longue vie d'Andhrimnir lui avait prouvé ce fait de nombreuses fois. Il acquiesçait alors face à ses paroles jusqu'au moment où il comprit une chose. "PARDON ?!" Ses poings se crispèrent alors et son regard, presque bienveillant jusqu'ici, s'agrava. Il eut l'envie de lui bondir dessus en cet instant mais contenait son propre flux qui devenait plus agressif, plus sauvage. "UN BAIN ?!" Il tentait de garder son calme, après tout... il ne pouvait s'emporter, il ne devait pas le faire. Pas pour ça, ils avaient été clairs tous deux après tout. Il grommela alors quelques instant avant de répondre au gamin

- Hm. Ouais. Par là.

Ses pas semblaient quelques peu appuyé, un peu plus emportés qu'à son habitude. Dans son esprit naissait de drôle d'images, revoyant la courbe des hanches blanches de sa Douce couplés avec le visage étrange de ce gamin. "Putain mais c'est pas possible !" A dire vrai il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'une telle phrase le fasse partir de la sorte, n'imaginait pas qu'une telle nouvelle aurait pu l'atteindre. Jalousie ? Il fit alors mine de connaître ce Toryald pour engager le sujet d'une manière pas trop flagrante...

- T'as combattu Toryald hein ? Et t'as pris un bain avec la Prêtresse ? Raconte moi tes aventures, Alvis, ça m'intéresse.

Un ton un peu froid certes, mais il tentait de se retenir en cette instant de lui faire cracher les mots d'une manière plus parlante... Au final ils avançaient dans cette forêt vers un arbre dont Andhrimnir ne se souciait plus du tout en cet instant.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Ven 3 Juin - 9:36
Très sensible aux signaux du comportement humain, le petit brun cessa immédiatement de rire et se renfrogna au changement d'attitude du guerrier. Il venait visiblement de dire quelque chose qui déplaisait à l'homme devant lui, et celui-ci faisait de son mieux pour ne pas éclater de rage. Alvis fut plus surpris par cette volonté de se contenir plutôt que par la colère. Bien plus naturelle et facile à exprimer, la seconde dépassait souvent la première. Et pour quelle raison se retenait-il de hurler, de frapper, d'insulter ?

Il suivit Andhrimnir qui lui indiquait la direction à suivre sans vraiment répondre en totalité à sa question -comment reconnaître ce fichu arbre parmi les autres ?-, intrigué par cette absence de violence primaire.

"Mes aventures ? Tu veux dire que tu veux des détails ? Eh bien... Je suis arrivé il y a moins de dix jours, et il y avait ce prêtre qui voulait m'apprendre des choses. Il a dit que je pouvais aller aux sources chaudes si je voulais, mais j'ai trouvé le Chrétien, Tête-de-Serpillère et Toryald en train de discuter et j'ai demandé où aller. Puis Eirwen est arrivée, elle a dit que j'étais un guerrier divin, élu par Odin, et qu'il fallait partir en guerre... Ils ont commencé à vouloir boire, mais il y a eu ces... euh... cosmos, et alors une lumière verte m'a entourée et les murs se sont fissurés et je me sentais pas bien ! Eirwen a voulu me toucher mais j'étais pas d'accord alors j'ai dit "NE ME TOUCHE PAS !" et elle a reculé et ils sont partis un par un. Je lui ai dit que je partais si je veux, et donc j'ai cherché les sources parce que c'est quand même ce que je voulais au début, mais je savais pas où c'était. J'ai cherché plusieurs jours en explorant et j'ai trouvé, mais Eirwen se baignait déjà mais je l'avais pas vue. Alors elle a voulu sortir mais j'ai dit que c'était assez grand pour nous deux et je suis rentré dans l'eau. On a discuté un peu puis je suis ressorti parce que... elle a dit des choses sur Jör..."

Il fit une pause, se rappelant ses mots : Jörmungand t'a certes éduqué, mais cette armure, ce n'est pas lui qui te l'a offerte. C'est Odin lui-même. Il ne comprenait toujours pas le sens profond de ces paroles, mais la prêtresse avait réussi à ébranler ses certitudes, ne serait-ce qu'un instant. Voyant que le guerrier de Nu s'impatientait, il reprit finalement :

"Elle est sortie en me laissant tout seul et elle est retournée avec ses loups et ses corbeaux, puis j'ai dormi là-bas. Et puis elle est partie en voyage pour une alliance. Mais je savais pas ce que c'était une alliance, alors je suis allé demander à Toryald, mais Toryald a dit des choses méchantes sur Jör et alors on s'est battus ! Je l'aime pas Toryald. Il juge sans savoir."

Rougissant de colère, Alvis n'avança plus et resta planté là à regarder Andhrimnir qui manifestement ne cherchait plus son arbre puisqu'il les regardait à peine quand ils passaient près d'eux.

"Dis, Andhrimnir, tu le cherches pas ton arbre hein ? Qu'est-ce que tu attends ? Toi aussi tu penses que je suis faible et pas à ma place ici ? Eirwen a dit qu'on était frères. Je ne comprends pas."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Sam 11 Juin - 23:53
"Par Odin qu'est-ce que tu fiches Andhrimnir..." Etait-ce la jalousie qui avait poussé le Guerrier Divin à le questionner sur ses aventures ? En tout cas c'est ce qu'il pensait en cet instant, lui le fier et vieil homme. Ils avançaient dans les bois, bercés par les longues paroles de l'adolescent qui semblait raconter une partie de sa vie d'un trait d'un seul, si bien que l'Immortel n'arrivait pas à tout comprendre. A dire vrai ce n'était pas seulement une histoire de confusion, Alvis était direct. Trop direct, il traçait sans prendre la peine de s'arrêter, semblait être aussi sauvage dans ce flux continu de paroles que dans ses gestes. Dans un sens le gamin faisait sourire Andhrimnir intérieurement, il voyait là une bien belle qualité, bien loin des hommes qui se cachaient derrière les mensonges et perfidie. Après... Il semblait un peu simplet, dans le sens où il ignorait bon nombre de choses. Mais il avait la volonté d'apprendre au moins, il n'était pas perdu.

- Eh bien... Y t'en es arrivé des choses dis moi, même si j'ai pas tout compris m'enfin...

Ce n'était pas vraiment important, il avait su ce qu'il voulait savoir et était, en un sens "rassuré". Avait-il douté de la Prêtresse en cet instant ? Peut être un peu oui, malgré toute sa bonne volonté il y avait toujours une partie de lui qui se méfiait des Hommes. De leurs comportements. Oui il ne se considérait pas comme tel. Plus. Il n'était pas un Dieu non, n'était pas fou, mais aimait à croire qu'il était plus proche de l'animal civilisé qu'un d'un Homme.

- Tseuh... Tu comprendras un jour que c'pas facile... Et puis je voudrais t'y voir, la dernière fois que je l'ai vu c'était y'a deux cents ans alors bon, il a du changer depuis. Mais j'peux te dire une chose, la moitié de cet arbre est crevé... Hum... Il doit être bien grand maintenant. Ou plus large au moins, j'sais pas trop.

Lorsqu'il termina sa phrase, à cet instant même il put ressentir un flux caresser sa joue lentement, s'insinuer en lui comme s'il était invité à rejoindre une chose. C'était peut être lui, il ne se souvenait plus de l'essence de ce dernier, après tout comme il avait pu le dire à l'adolescent... cela faisait au moins deux cents ans. Il ne souvenait que de peu de choses, quelques mots et une image. Il devait le voir de ses propres yeux pour se rappeler, pour pouvoir avancer enfin et redevenir celui qu'il était. Redevenir Heidrun, complètement et cesser de n'être qu'un pantin sensitif. Il s'cria presque, satisfait de sa découverte et était, presque sûr.

- Par là !



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Dim 12 Juin - 12:37
Le jeune Gamma resta coi un instant. Andhrimnir ne semblait prêter attention qu'à la moitié de ce qu'il racontait et se trouver dans un autre monde pour l'autre. La colère d'Alvis en fut étouffée dans l’œuf alors qu'il regardait l'homme progresser hâtivement au milieu des bois.

"Il est complètement gâteux..."

Avant de le laisser disparaître totalement entre deux arbres, l'adolescent se reprit et courut à sa suite avec l'aisance d'un jeune daim dans la neige. C'était étrange, mais il avait l'impression de poursuivre un vieillard illuminé perdu dans ses souvenirs de jeunesse. Des comme ça, au village, ils finissaient souvent par se retrouver à tomber d'une falaise ou à se noyer dans la mer, imprudents et perdus qu'ils étaient dans leurs songes irréalistes. Pourtant, même alors, leurs visages paraissaient heureux et exaltés. Ces gens affichaient des sourires d'enfants et une insouciance identique à l'égard de leur propre vie. Ensuite, ils sombraient dans la folie et trouvaient la libération vers Helheim... Ils retrouvaient leur innocence un temps avant de quitter ce monde pour partir dans le suivant.

"Andhrimnir, attends-moi !"

Il crut progressivement accélérer la cadence. Quelque chose flottait dans l'air, comme un appel à se rapprocher. Si Heidrun suivait cette chose et se mettait à courir, il pourrait se rompre le cou en manquant un glissement de terrain ou une crevasse. Le petit brun ne voulait aucunement finir ainsi et se fit donc un devoir de le rattraper en observant attentivement le terrain sur lequel ils évoluaient. Un instant, il aperçut une meute de loups qui les suivait sans hostilité.

***Fenrir... ?***

Si le Grand Loup les surveillait, la situation pouvait devenir aussi sûre que dangereuse, suivant la manière donc ils agissaient, s'ils l'offensaient ou non. Autant espérer que le guerrier aux cheveux blancs savait ce qu'il faisait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Sam 18 Juin - 10:49

Il marchait vite, de grands pas se succédaient alors qu'il sentait, oui, qu'il se rapprochait de ce qu'il était venu chercher. De son passé direct, de la source de tout ce qu'il était à présent. De ce pouvoir Qui était sien et qu'il n'arrivait plus à comprendre réellement... Il le touchait des doigts, savait le sentir mais n'allait plus loin. Alors oui, porté par le désespoir de ne plus être capable de servir convenablement la Prêtresse il avançait, faisant fit du reste, de cet Alvis ou de cette forêt, plus rien ne comptait à ses yeux en cet instant que cet arbre de ses souvenirs. Il était déjà massif à l'époque, aussi large qu'Heidrun et déjà bien plus grand que lui. Plus grand qu'Eldh aussi, géant qu'il fut.

- Tsss

Oh oui, il avait entendu la supplique du gamin, attendre. Pourquoi ? Quel était l'intérêt de l'attendre en cet instant ? Il ne pouvait comprendre de toute manière, était bien trop jeune et perdu lui même dans un monde qui n'était fait pour lui alors oui, comment pouvait-il comprendre l'envie et les désirs d'un bi-centenaire aigri et courant, pour une fois, vers son passé. Difficile n'est-ce pas ? Néanmoins il s'arrêta, brusquement peut être après qu'Alvis l'eut interpellé. Oh non, ce n'était pas de son fait, enfin pas réellement... Les paroles de Gamma avaient su tirer l'Immortel de sa pensée unique et ce dernier s'était raccroché au monde les entourant un instant..; Et c'est à ce moment qu'il eut ressenti ces présences, ces flux doux qui les suivaient. Se retournant alors il put voir qu'Alvis avait fait de même, avait pu les sentir ou les entendre lui aussi. "Des loups ici hein... Me souviens pas que y'en avait. A moins que... Des gardiens ? Peut être ouais. Eldh a du m'en parler. Je crois." De toute manière de quoi se souvenait-il réellement ? Une chose était sûre cependant : ses souvenirs étaient authentique, il ne rêvait pas, ou alors ne rêvait que de son passé; Son esprit n'imaginait pas réellement les choses, était bloqué dans son cycle.

- Ils sont pas là pour nous faire du mal gamin. Pas tant qu'on touche pas à cette forêt. C'doit être des genre de Gardiens, y nous surveillent rien de plus.

Oh oui, ils les surveillaient tous deux mais veillaient sur eux aussi. En leur présence ni le sang ni la sève ne devaient couler, leurs flux étaient calmes et bienveillants à l'égard de toutes choses, il le ressentait clairement. Alors il fit volte face et continua sa route guidé par l'appel. Il semblait y trouver une part de son passé, une part de son maître. Comme dans ses souvenirs. Ses pas n'étaient plus pressants, il avançait calmement, se savait proche du but... De toute manière il avait le temps. Toujours le temps.

Et il le vit alors, là, cet immense tronc qui s'élevait au dessus des autres arbres, tellement haut qu'on ne voyait pas ses branches. "C'est.. vraiment lui ?" Il doutait oui, ne s'en souvenait pas ainsi et pourtant il ressentait clairement la force qui s'en dégageait. Cette énergie incessante, ce flux qui lui semblait si proche et éternel... "Eldh..." Oui, il y avait de son maître à l'intérieur, de sa vie, se son Don... Mais pas que. Andhrimnir posa alors la main sur l'écorce qui semblait bien épaisse, fut surpris de le voir ainsi, comme neuf... Dans son esprit résidait l'image d'un arbre à la partie gauche desséchée; Morte. Lui était resplendissant, semblait s’épanouir plus que n'importe quel arbre de cette forêt... Il retira brusquement sa paume à l'instant il put ressentir sa propre force. Son propre flux à l'intérieur. Surpris.

- C'est lui...



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Sam 18 Juin - 13:01
Tout à sa course effrénée, l'adolescent s'étonna que son appel eut atteint l'homme mat devant lui. Andhrimnir réfléchissait et regardait autour de lui. Apparemment il venait de réaliser la présence des loups et tenta de rassurer Alvis -ou simplement constatait-il la même chose que lui- sur leur attitude pacifique. L'adolescent ricana moqueusement.

"Évidemment que ce sont des gardiens ! Nous sommes sur le territoire de Fenrir. Ils protègent le domaine de leur père. Je les ai déjà rencontrés avant et ils sont très gentils."

S'attendant à un nouveau revirement de la part de son compagnon, Alvis ne se laissa pas distancer quand il reprit sa route. Malgré sa maîtrise très approximative du cosmos, il percevait de plus en plus nettement l'énergie qu'ils suivaient et comprit qu'Andhrimnir la connaissait et avançait droit vers elle. Ainsi, plutôt que le suivre, il accéléra le pas et partit trottiner devant lui en éclaireur. Au bout d'un temps, même si la description faite précédemment ne correspondait pas vraiment, le Serpent comprit pourquoi cet arbre en particulier attirait l'attention du guerrier de Nu. Outre sa taille imposante et ses ramures épanouies, il possédait une sorte d'aura propre à lui-même, quelque chose de mystique.

Il regarda avec curiosité "l'échange" entre l'homme et l'entité mais rien de particulier ne se produisit. A son tour, il posa la paume sur l'écorce et sentit une vive énergie l'envahir, non-hostile, mais n'aurait normalement pas dû appartenir à un simple arbre.

"On dirait une sorte d'Yggdrasil... en plus petit."

Décidant qu'avec un autre point de vue il serait capable de mieux estimer l'importance de cet arbre, le jeune Gamma recula pour prendre un peu d'élan, puis chargea sur l'arbre, fit quelques pas sans appuis sur le tronc grâce à sa vitesse, puis tendit les bras pour s'accrocher à l'une des branches les plus basses, à environ six mètres au-dessus du sol. Il parvint à s'y suspendre et tira sur ses bras pour se hisser à bonne hauteur. Il balança ensuite les jambes sur le côté de façon à passer l'une d'elles au-dessus du tronc et se retrouva enfin assis sur la branche en question, assez épaisse pour supporter son poids, avec un point d'observation doté de plus de recul.

"Il est drôlement grand ton arbre, Andhri ! Est-ce que tu veux que je monte plus haut pour voir s'il y a quelque chose d'intéressant ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Mar 21 Juin - 20:00

Il repensa un instant alors à cette image, cette vision du passé et les mots d'Eldh... Cette moitié morte qui ne l'était plus, ce mélange de forces et d'énergies de l'Immortel et son maître. Ensembles. Il comprenait une partie des choses, cette moitié morte c'était lui qui l'avait ravivé, cela lui revenait lentement. Il y avait laissé une partie de sa propre vie, l'avait extraite de son âme pour la donner à cet arbre qui en manquait... Qu'Eldh avait retiré pour apprendre à son disciple. Oui. Il comprenait. "Je vais devoir..."

- Tsss... Parce que t'as déjà vu l'Yggdrasil peut être... Des conneries, comme le reste. Seul Odin compte.

Oh oui, il s'emportait sur l'instant, de nouveau. Comme d'habitude à dire vrai, il lui suffisait parfois d'un rien et ce fut le cas. Oh non, ce n'étaient pas les paroles d'Alvis qui avaient su le faire sortir de son calme pour retrouver son vieil air bougon et râleur. Non, c'était cette situation risible et inutile. Comme la venue en ce lieu en fait... Plus ou moins : il ne pourrait récupérer ses pouvoirs sans tuer l'arbre, les loups et certainement le gamins qui s'interposerait. "Je vais devoir..." Oui, c'était vrai, il pouvait le faire pour la grâce d'Odin, pour pouvoir être ce pion qu'il souhaitait... Mais il ne pouvait pas, n'était fait ainsi. La nature lui était proche, lui semblait plus vivante et juste que n'importe quel humain... La Panthère Blanche mise à part. Il ne pourrait le faire, pas en présence des loups, pas en présence de Gamma. Seulement il savait aussi que les loups connaissaient cette nature, ce qui l'avait amené ici. Après tout si la meute les avait suivis ce n'était pas pour rien.

Andhrimnir prit alors une décision. Radicale. Brutale mais réfléchie au fond... Et surtout juste. Il sacrifiait ses pouvoir pour un temps, utiliserait une manière plis longue certes mais moins risquée. Une manière qui ne nécessiterait pas de morts pour le moment. Pas tant qu'il ne se battrait pas...

- 'chier. Y'a rien pour moi ici, j'me casse gamin. Fait ce que tu veux.

Il tourna le dos à l'arbre, droit vers les loups qui s'écartèrent devant lui pour le laisser passer. Le pas pressant, inlassablement énervé il quitta donc cette forêt.




Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
AlvisavatarArmure :
Godrobe de Gamma

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
280/280  (280/280)
CC:
225/225  (225/225)
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   Mar 21 Juin - 20:23
Les yeux ophidiens du jeune homme se firent ronds comme des billes alors qu'il voyait Andhrimnir hésiter, méditer sur il ne savait quoi, pour finalement tourner les talons et s'en aller comme s'il était contrarié. En résumé, le guerrier, après avoir médité au pied d'un arbre, tourné en rond dans la forêt, trouvé le végétal en question et appuyé sa main contre son tronc, tournait le dos à ce qu'il venait chercher ? Et voilà tout ?

"Il a vraiment un problème..."

Alvis soupira et hésita entre monter plus haut ou redescendre tout de suite. La réaction de Nu l'intriguait et l'envie de le suivre pendant qu'il était encore à une faible distance le prit un instant. A quoi bon en fin de compte ? En colère, Andhrimnir ne ferait que devenir de mauvaise compagnie, éventuellement menaçant, et l'on en revenait au schéma habituel que le Serpent connaissait.

"Hum... Pas envie."

Aussi lestement qu'il y était monté, il se débrouilla pour reposer les pieds sur terre sans dommage, la couche de neige aidant. Les loups semblaient partis, sans doute rassurés quant à l'hostilité évanouie dans les lieux, ou peut-être intimidés par le passage de l'homme aux cheveux blancs. En tout cas ils faisaient assez confiance au jeune Gamma pour le laisser seul avec cet arbre atypique, qu'il n'irait certainement pas déraciner. Et pourquoi l'aurait-il fait par ailleurs ? D'accord, il dégageait une sorte de cosmos, il s'agissait peut-être d'un vestige du passé laissé là pour une raison particulière. En quelque sorte la pierre d'Ouroboros appartenait au même type de symboles relégué à l'état de relique. Alors, un jour peut-être, quelqu'un se rendrait de nouveau jusqu'à cet arbre et quelque chose se passerait.

"Bon, puisque c'est comme ça, je vais voir "mon" propre territoire !"

Sa sieste l'avait suffisamment retardé, il était temps de pousser l'exploration aux limites du royaume, là où l'on attendait de lui qu'il soit le "Premier rempart" des guerriers divins. Une position bien ingrate de chair à canon de son point de vue. Aller découvrir le terrain ne l'obligeait en rien à le défendre toutefois, donc autant profiter de l'occasion. Il partit au trot en sens inverse, retrouvant sans peine leurs traces et l'endroit où il avait établi son refuge provisoire. De là, il piqua vers la vallée, d'où l'on pouvait voir un bras de mer et quelques villages en contrebas. "Son" nouveau domaine.

Citation :
Merci à toi Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t824-alvis-l-ouroboros-gamm
Contenu sponsorisé
Message Re: [Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Début Juillet 550] Un jour tu prends, un autre tu donnes (Alvis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens toi tranquille ou tu t'en prends une autre
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Germania :: Asgard :: Forêt des glaces éternelles-
Sauter vers: