Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Mer 18 Mai - 2:32

Une routine récente mais déjà bien installée. La nuit, Lykeios était devenu le gardien infatigable de la Tour des Vents, féroce protecteur des terres sacrées de son père Apollon. Et lorsque son Soleil brillait haut dans le ciel, après quelques heures de repos, le Dieu-Loup se mettait en devoir de redécouvrir le monde. Apprendre à connaître cette nouvelle ère, si différente et similaire à la fois.

Ses pas l'avaient menés vers le Nord pour cette fois. Auprès des terres glacées et austères d'Asgard, sans toutefois chercher à en franchir les frontières. Il savait qu'une certaine neutralité s'était installée, les disciples d'Odin comme de coutume repliés sur eux-mêmes. Mais ce n'était pas à eux qu'il pensait en cet instant.

C'était également là qu'était venue au monde Dahut, cette fille d'Ys qu'il avait rencontré dès que ses pas l'avaient menés en les jardins sacrés d'Apollon. Dahut et son mari, Bran. Deux et un à la fois. Toutefois, ce n'était pas à elle non plus que ses pensées étaient adressées pour l'heure.

Il ressentait une espèce de tristesse, de forte compassion pour les peuples de ces terres. Fils du Soleil, il avait longtemps vécu dans l'ombre de celui-ci. Et si par la suite il avait passé bien des siècles en les tertres sacrés de Delphes sous une nuit éternelle, jamais il n'avait eu à affronter un climat si hostile que celui qui pesait ici, si loin au Nord.

Tous devraient être égaux sous le Soleil ! Tous devraient en avoir leur part équitable. Profiter de sa bienfaisance. Symbole de la vie, indispensable à tout être.

Le froid lui paraissait si mordant qu'en parcourant forêts et plaines, Lykeios s'était drapé de son Cosmos, y cherchant un peu de chaleur. La civilisation étant ici tant sporadique qu'il estimait pouvoir se le permettre. Quelle distance avait-il parcouru depuis la dernière bourgade ?

Toutefois, cela s'avérerait finalement être une mauvaise idée. Un autre Cosmos en approche, sans doute attiré par le sien. Le Dieu-Loup aurait pu prendre la fuite, oui… Capable de se dissimuler, mais aussi d'user d'une célérité fantastique avec certaine aisance. Mais c'était trop tard. Il ne souhaitait pas lancer ce camouflet. Il ne souhaitait pas se battre non plus. Sa curiosité le ferait cependant rester là, en attente. Une rencontre serait à faire.

Ce qui en découlerait, ça, seul l'avenir le dirait.

Citation :
J'me suis permis de dire que j'te sentais arriver, mais si jamais t'as Arcane ou un truc du genre, bippe-moi et j'modifierai la fin de mon post Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Mer 25 Mai - 8:11
Le vent soufflait en haut des remparts glacés d'Asgard, son éveil avait été des plus étrange et délicieux mais une mission lui avait été confiée, comme à chaque fois. En cette année, sous la gouvernance d'Eirwen le Guerrier Divin de Nu se devait de protéger Asgard, au sens le plus pur du terme : un gardien. Ce n'était pas plus mal et même s'il ne doutait pas de la volonté de la jeune Polaris en souhaitant avoir l'Immortel ici, il ne pouvait s'empêcher de penser que son choix fut le meilleur. Pas celui concernant les Saints non, mais celui de garder Andhrimnir ici. En effet depuis sa sortie de l'hiver il était faible, comme à chaque fois certes le temps de se remettre en forme... mais cette fois une partie de son savoir lui manquait, des souvenirs trop précieux et instinctifs avaient disparu : Il ne savait plus manier son propre pouvoir, ce flux élémentaire de la vie qui alimentait son immortalité.

Pourtant il ne doutait pas de lui, de sa force ou de son aptitude à défendre ses terres. Son expérience parlait pour lui, après tout il savait toujours se battre, connaissait ses limites, maniait toujours son Cosmos avec la même facilité. Il ne lui manquait qu'une finalité, soit, il ferait sans tant qu'il ne retrouvait pas ses souvenirs, charge à lui de s'en donner les moyens après tout. Mais pas aujourd'hui. Il cherchait peut être à se prouver des choses en venant là en avant garde, trônant sur les limites du Royaume d'Odin, scrutant le lointain et aiguisant sa perception. Car s'il ne maniait plus les flux, s'il avait perdu la source même de cette manipulation propre à Heidrun, il les ressentait toujours. Partout.

En observant l'horizon de ses prunelles azurées il ne pouvait s'empêcher de penser à l'avenir, si proche à ses yeux, de l'instant où la Prêtresse accompagnée de deux Guerriers Divins allait partir à la rencontre de ceux qui avaient souillés jusqu'à son âmes des années plus tôt. Cette paix que lui même, contre toute attente, avait encouragé sans réellement le vouloir, portant croyance et dévotion totale envers son Dieu, Tout Puissant qu'il est, et sa représentation terrestre, magnifique qu'elle est. Elle partirait oui, il sera là à son retour.

Ainsi, même perdu dans les méandres de l'avenir qui ne représentait rien à ses yeux, il ressentit au fond de âme un mouvement. Non. Plusieurs. Intrigué il porta sa concentration vers ces sources de vies, puissantes... Une invasion ? Maintenant ? "Déjà..? " Son Cosmos s'intensifia alors qu'il cherchait à estimer une puissance, quelle ne fut pas sa surprise alors de n'en trouver qu'un. Intrigué il bondit au dela des murs pour commencer sa course et aller à l'encontre de ses personnes, les prévenir qu'ils frôlaient là des terres inviolables et mettrait sa vie en jeu, comme promis, pour que personne ne puisse atteindre Asgard. Usant d'une célérité certaine il dévorait la distance envers ceux qui s'approchaient. Dangereusement ? Lui ne se masquait pas, ne savait pas le faire, il fonçait juste et déjà sentait les flux immobiles, ils l'avaient repérés. Semblaient ne plus avancer. L'attente.

Il ne lui fallait pas longtemps pour rejoindre cette source inconnue et chaleureuse. Etrange. Il ressentait toujours au fond de lui ce trouble certain, ce manque de rationalité entre les deux faits. S'il ne pouvait lire un Cosmos il ne pouvait y lire une vie. Comment pouvait-il alors décelé tant de puissances ? A dire vrai son imprudence venait de là, il n'aurait peut être jamais eut à quitter les remparts s'ils n'avaient été que seuls où un groupe. Non. Cette fois il allait vers l'inconnu, en était attiré comme à chaque fois, lui qui connaissait tant de choses sur le monde. Ils étaient proches. Ses pas se firent plus lents, il marchait, ne paraissant ainsi pas brusque et agressif. Quel utilité à cela ? Et alors il l’aperçut, lui, et se stoppa. Ne s'approchant pas plus pour l'instant.

    - Tu t'approches de Terres Sacrées que t'es pas sensé arpenter. Qui t'es pour venir ici... et où sont les autres ? Ne joue pas au con avec moi, je sens que t'es pas seul.

Ce n'était pas exact et il le savait, il ressentait bien désormais qu'aucune autre présence n'était avec eux. Il ne comprenait pas et n'arrivant pas à l'expliquer il cherchait les réponses auprès de celui qui troublait ses sens et sa perception du monde. Cette donnée inconnue qui frôlait sa vie pour la première fois. Il se devait de comprendre.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Jeu 26 Mai - 23:17
Dans quelques instants il serait rejoint. Se montrant tout sauf agressif, Lykeios décida de s'accroupir, mains ballantes entre ses jambes. Son visage relevé, il humait l'air, tâchant d'identifier le nouvel arrivant avant que sa vue perçante puisse s'en charger. Une odeur étrange, difficile à comparer avec quoi que ce soit qu'il ait pu connaître. Oh, un humain, oui, cela ne faisait pas de doute. Mais il y avait quelque chose en plus. Comme le lait caillé sent quelque part toujours le lait. Il ne porte cependant pas de jugement sur cela, mais ce ne fait qu'ajouter à son intérêt, simple désir d'en apprendre plus.

Puis finalement, son regard de glace put se poser sur lui. Un guerrier aux longs cheveux blancs, et qui manifestement tentait tout comme lui-même de ne pas se montrer menaçant. Il avait ralenti le pas comme il l'approchait avant de finalement s'arrêter à quelques mètres de lui, laissant le temps au Dieu-Loup de le détailler, comme il le faisait toujours. D'écouter ce qu'il avait à dire, sans chercher à l'interrompre. Là aussi une habitude tenace.

Sans se redresser, sa tête pivota alors de gauche et de droite. Évident qu'il était seul, non ? Il n'y avait pas une âme à des lieues à la ronde. Sa réponse ne concernerait pourtant pas ce point. Une autre mention semblait avoir particulièrement attirée son attention. Sa voix rauque finit alors par briser le silence qui s'était installé l'espace d'un instant.

- Jouer ? Hum… Non, je n'ai pas envie de jouer. Enfin, si les règles sont faciles et que tu y tiens vraiment… Mais je dois bien avouer que cela ne me tente pas.

Pas de sourire moqueur. Juste un peu de perplexité sur son visage. Lykeios – ou tout du moins la part de loup qui était en lui – ne jonglait que bien péniblement avec le second degré. Tout simplement, il avait habitude de prendre les mots au pied de la lettre. Mais là tout de même, c'était un peu gros… Se moquait-il alors de lui ? Pas trop son genre pourtant. Difficile à dire tout de même.

- Je ne connais pas tes coutumes, Ase. Peut-être est-ce ainsi que l'on lie connaissance en ces terres ? De là d'où je viens, l'on se présente avant de poser la moindre question, du moins tant que l'identité n'est pas évidente et sans équivoque.

Un sang-froid à toute épreuve. Le Dieu-Loup respirait le calme. Son interlocuteur était plus contrasté. Pourquoi avoir tenté de ne pas se montrer menaçant dans les gestes si c'était pour l'être en paroles ? Toutefois, les mots à ses yeux sont bien peu de choses. C'est dans les actes que l'on peut juger un homme.

- Enfin… en guise de bonne foi : l'on me nomme Lykeios. Être doué de libre-arbitre, ce qui m'a permis de venir jusqu'ici. Je n'ai aucune intention de pénétrer ces terres sacrées. Est-ce que cela répond à tes questions, gardien ? Souhaites-tu toujours jouer à présent ?

Alors, seulement, le fils d'Apollon se redresse. Son aura cosmique ne l'avait pas quitté tout du long, toujours en le but de le réchauffer. Aucune fluctuation notable dans celle-ci. Pas de mise en garde, ni de crainte d'ailleurs. Il se tenait juste là, curieux de voir comment la discussion allait se poursuivre à présent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Mer 1 Juin - 8:09

En voilà un être étrange. Il parlait d'un ton plat et ne se mouvait que de peu. Une stature non négligeable et ce même accroupi, un calme certain tant face au froid qu'aux paroles un peu emportées et maladroites de l'Immortel. Oui les paroles n'étaient pas son fort, préférant la solitude face à la nature ou la présence des animaux sauvages. Après tout il l'était lui aussi, tout comme eux. Loin des hommes, loin des Ases. Il essayait de comprendre les mots de celui qui possédait une énergie lumineuse, d'appréhender le fait qu'il ne ressentait pas un simple être mais une multitude. Il le laissait parler, le laissait s'exprimer pacifiquement, rassurant sur ses intentions envers le domaine d'Odin et son protecteur en la personne d'Heidrun.

    - J'sais pas si tu cherches à te moquer de moi ou non... T'as pas l'ai agressif et pourtant je m'explique pas des tas de choses. Lykeios tu dis hein... J'suis Andhrimnir d'Heidrun, Guerrier Divin placé sous l'étoile de Nu et protecteur du Royaume d'Odin. Et j'ai pas de coutumes.

Il avança de quelques pas tout en s'adressant au voyageur qui frôlait les terres d'Asgard. Calmement. Poussé par l'envie de découvrir la raison de ces multiples flots qui parvenaient à lui. Lykeios se relevait alors lentement, toujours avec le même calme qui l'habitait. Andhrimnir se rapprochait de lui toujours, curieux.

    - Jouer hein... J'vais être honnête, t'es bizarre. T'es seul et pourtant... J'ressens tellement de vies ici. Des flux contraires, certains calmes et d'autres déchaînés. Qui t'es vraiment ?! J'ai rencontré pas mal d'étrangetés mais jamais un humain capable de contenir différents flots de vie.

Il s'approchait là d'une chose qu'il ne pouvait certainement pas appréhender seul. Sa longue vie lui avait permi de rencontré bien des hommes, éveillés ou non, mais jamais une telle personne. Ou alors il ne s'en souvenait pas, la Boisson des Ases ayant encore gommé son passé. IL jouait avec le feu, se savait capable de se défendre mais pas de répliquer convenablement. Il aurait du rester sur ses remparts et prévenir du monde face à un tel spécimen mais... Il n'avait pas l'habitude de l'inconnu et préférait se laisser guider par son instant plutôt que se reposer sur les autres. Il n'aimait pas les gens, n'aimait pas les Ases. En cette vie, en cet instant seuls comptaient Odin et sa représentante sacrée.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Sam 4 Juin - 22:15
Le ton de la discussion finalement ne semble pas devoir s'envenimer. L'Ase d'ailleurs se présente sans cacher qui il est réellement. Bien souvent les Éveillés gardaient pour eux bien des informations sur leur identité. Lykeios était de ceux-là après tout, se privant bien souvent de dévoiler qu'il servait Apollon et plus encore qu'il était en vérité l'un de ses rejetons. Le Dieu-Loup estima donc cette franchise dont Andhrimnir faisait preuve à sa juste valeur. De toute manière, il ne connaissait pas grand-chose aux us des Ases, aussi les informations reçues sur son étoile protectrice ne pourraient lui permettre de statuer sur le niveau de ce Guerrier Divin qui lui faisait face. Le Panthéon nordique lui restait après tout assez hermétique…

Son vis-à-vis s'approcha de quelques pas tout en poursuivant la conversation. Si la menace semble s'être apaisée, Lykeios reste attentif, sans doute plus sur ses gardes qu'il n'y paraît. Mieux valait toujours se méfier après tout. Si les relations entre le Royaume d'Asgard et le Dieu-Soleil semblent être neutres pour l'heure, c'est surtout car ces nordiques repliés sur eux-mêmes ne se sont pas ou peu mêlés des affaires du monde en cette ère, de ce qu'il en sait. Cela ne veut pas dire pour autant qu'ils se placent dans la même neutralité que l'on peut leur attribuer. À défaut d'en savoir plus, rester sur la défensive ne paraissait pas être une mauvaise idée.

Toutefois, il préserva parfaitement son sang-froid, et ce même si la question de son Cosmos mêlant Soleil et Lune était abordée. Il aurait pu ne rien en dire, mais ce qu'il ressentait de cet homme l'intriguait également. Cette odeur un peu rancie qui émanait plus de son âme que de son corps…

- Une multitude de flots de vies ? Eh bien… je ne saurais les expliquer. Je ne puis renier une certaine dualité pourtant... *Porte machinalement ses doigts à son torse, et plus particulièrement le sceau lunaire qui y figure.* … mais j'ignore si cela peut suffire à expliquer ton ressenti. Peut-être est-il juste légitime que tu ne puisses ressentir les motifs habituels d'une âme humaine là où il n'y en a pas...

Une erreur bien sûr. Si son Cosmos était bien celui d'un fils d'un Dieu du Panthéon et d'une nymphe, un peu de Démétrios restait en lui, quelque part, enfermé et cloisonné. Un peu de cet humain qui avait été le capitaine de cette enveloppe jusqu'à ce qu'il y a quelques semaines, le Dieu-Loup s'y impose. De cet homme dont les sentiments et impressions parvenaient parfois à tâcher les siennes, qui insidieusement s'ajoutait là où Dieu et Loup prenaient déjà tant de place. Mais tout cela, Lykeios l'ignorait encore, s'expliquant toujours ses réactions étranges par d'autres biais. Son sommeil millénaire ou encore sa longue garde des tertres sacrés de Delphes… Peut-être un jour se rendrait-il compte de cette épine dans son pied, mais pour l'heure…

- Je dois admettre que la tienne m'intrigue également. Une vieille âme… ou bien est-elle juste ternie par un artifice que je ne parviens à déceler ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Mer 8 Juin - 19:37

Plus proche de lui il pouvait, enfin, le détailler. Cet être massif, ce homme étrange et drapé de noir. Lui qui avait les traits fermés et le regard étrangement perçant. Oui il l'intriguait et les réponses qu'il lui apportait ne faisaient que confirmer ce qu'au fond de son esprit il savait déjà. Andhrimnir était perxplexe, il n'émanait rien de Lykeios, pas la moindre oscillation, pas le moindre sursaut ou envie combative en cet instant. Il n'était là qu'un voyageur qui s'était approché trop prêt d'un domaine que l'Immortel souhaitait inviolable. C'était sa mission de ce temps, jusqu'aux prochains mots d'Odin prononcés par la Prêtresse. Il ne cilla pas face à cette révélation, son esprit vif était rassuré, conforté dans son idée sans réellement comprendre ce qu'il lui expliquait... Une âme était-elle prisonnière de ce sceaux qui trônait sur son imposant torse ? Probablement oui. Le Guerrier de Nu, en étant plus proche, arrivait presque à distinguer les flux qui s'entremêlaient, ceux qui dominaient et ceux qui s'écrasaient.

Ne sachant pas quoi dire sur l'instant, cherchant surtout à appréhender ce cas nouveau et unique il laissa le voyageur double continuer et poser à son tour une interrogation. Si l'Oracle parlait plus d'âme que de flux il était logique qu'il puisse déceler en Heidrun cette particularité certaine à ceux placés sous l'étoile de Nu. L'immortalité. Le terme n'était pas juste, certes, au fond Andhrimnir était et restait un homme et ne se targuait nullement de pouvoir défier un Dieu sur cette qualité certaine qu'était la sienne... Mais comparé aux autres vivants, le temps n'avait pas d'emprise sur son corps et son être..; Seul son esprit était faillible, attaqué par la noirceur de cette divinité impalpable et immuable... Oh oui. Le temps.

    - Ha... J'comprends mieux oui. T'es pas un homme, pas vraiment hein. C'est bien la première fois que j'croise quelqu'un capable de ressentir ces choses là. Mais bon, t'es toi même une anomalie.

En cet instant il hésitait, il souhaitait lui demander une chose qui pourrait sembler des plus étrange, un intérêt presque malsain.

    - Mon maître était bien plus vieux que moi mais ce fou... a sacrifié ce don qu'on nous a offert. Qu'Odin nous a offert. Le temps ne m'touche pas, oui. Rien de bien fabuleux face aux Dieux qui marchent sur cette Terre hein ?

Là était l'important, connaitre sa place et l'accepter sans broncher. Andhrimnir vouait sa vie à Odin pour ce qui était sa vie. Un puissant cercle vicieux dont il n'était pas près de sortir, bien qu'un grain de sable s'était immiscé dans ce cercle, l'avait déformé pendant un instant. Il ne vivait que pour le Dieu des Dieux qui lui avait offert la possibilité de vivre à jamais et ce pour le servir et le remercier de ce cadeau divin. Rien ne comptait pour lui, autre que sa volonté implacable. Pourtant, cette petite chose blanche, elle, perturbait les cycles. Les allongeait. Andhrimnir tendit alors le bras, pointant ce sceau étrange, décidé à franchir le pas sur ce qu'il souhaitait lui demander.

    - J'aimerais te demander un truc mais avant ça j'dois savoir... Tu fais quoi ici, qu'est-ce qu'un être comme toi vient se perdre dans le froid aussi proche d'un Royaume que tu veux pas franchir.

Son devoir reprenait le pas sur sa curiosité. Oh oui, il aurait aimé s'approcher de ce sceau, capter son essence et ressentir si oui ou non une personne y était bel et bien reclus comme il le présentait. Mais il avait une tâche, un devoir demandé par celle qu'il respectait et cela il ne pouvait s'en faire. Jusqu'à ce qu'elle meure. Comme les autres.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Jeu 9 Juin - 5:19
- Je ne suis pas persuadé que ton maître fut un fou. Peut-être n'as-tu pas encore vécu assez pour t'en rendre compte.

L'immortalité… un vieux rêve de l'humanité ne se doutant pas qu'il pouvait bien souvent s'agir d'une malédiction. Pour autant, Lykeios ne se plaint pas de son sort. Il n'a jamais connu que celui-là. S'il a déjà pu appeler la mort de ses vœux, il sait aussi à quoi s'en tenir depuis toujours. Bien sûr, il ignore que son interlocuteur se passe de la partie la plus détestable de cette longévité. La mémoire… Le souvenir des êtres chers disparus. Des actes regrettés. Des sorts peu enviables et des malédictions infligées à jamais. À cela s'ajoute la simple lassitude d'une si longue existence. La perte d'intérêt pour ce monde qui pousse les Dieux à s'en retirer cycliquement.

Entre temps, le Guerrier Divin s'est rapproché, a semblé intrigué. Était-ce toujours cette histoire de flux divers qui le tracassait ? Peut-être la réponse viendrait-elle d'elle-même plus tard. C'est du moins ce qui est prêté à penser dès lors qu'il évoque un sujet à aborder mais qu'il repousse encore, pour replacer une nouvelle fois un autre sujet. La raison de sa présence ici. S'il avait joué sur la motif la première fois, à présent que le climat de la discussion s'était apaisé, Lykeios estimait pouvoir se fendre d'une réponse plus franche et honnête.

- Je suis resté bien longtemps hors de ce monde. Sommeillé du repos du juste.

Un temps de pause se marque. Les mots se pèsent, alors qu'il porte son regard sur l'horizon. Sur ces terres inhospitalières. Que ses pensées vont aux êtres qui la peuplent et luttent, là où d'autres vivent dans l'opulence en des cités dorées baignées par le Soleil.

- Depuis mon éveil, j'ai gagné une liberté dont je n'avais jamais joui. Le monde a tant changé… Je ne cherche qu'à le redécouvrir. Le parcourir autant que je le peux. Il n'est d'autre raison qui ait mené mes pas jusqu'en cet endroit.

Ses yeux de glace en reviennent à l'étoile de Nu. Un sujet était resté en suspens après tout.

- Puisque tu as d'autres questions encore… Si tu ne demandes rien, tu n'obtiens rien, n'est-ce pas ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Sam 18 Juin - 10:06

Il semblait y avoir une certaine similarité entre eux, bien que nuancée évidement par le fait qu'Andhrimnir lui n'était pas une divinité. Ou un demi-dieux peut importe. De toute manière il ne savait qu'en face de lui était posé un des fils d'Apollon. Lykeios était à ses yeux... Qu'était-il a ses yeux d'ailleurs réellement ? Un être supérieur ? Une entité ? Oui, il le voyait ainsi. Un personnage fascinant qui vivait d'une manière qui l’intriguait réellement.

Eveil. Le mot, il pouvait le comprendre lui aussi. La ressemblance était proche, du bout des doigts même. Ils sommeillaient tous deux et arpentaient le monde à leur façon : Lui découvrait, voyageait et admirait tandis que l'Ase lui ne faisait que suivre un cycle. Son cycle éternel dans lequel il s'était enfermé. Dans lequel il se complaisait, se rassurait peut être même. Servir son Dieu, LE Dieu, garder son Royaume et ses terre, devenir son bras et frapper ceux qu'il désignait. Oui, il n'était qu'un pion immortel qui remerciait le Tout Puissant de cela en lui vouant sa vie. Le cycle.

    - Eveil tu dis hein ? Alors toi aussi tu... T'es éternel hein ? Pour ça que tu as ce flux si différent. Ces flux même... C'pas pareil que moi m'enfin...

Oh oui, il espérait peut être trouver là un miroir et pourtant il en était bien loin, Heidrun se prenait à rêver, à penser des choses nouvelles depuis quelques temps. Il se questionnait tout simplement de par sa faute. Non, grâce à elle en fait. Il n'était pas sûr encore, tout cela était si récent, tellement nouveau... Il devait la revoir pour apprendre plus encore, pour comprendre et surtout décider.

    - Si t'étais en sommeil et que tu es là... C'est qu'on t'en as sorti n'est-ce pas ? Comme moi hein... Ton Royaume...

Il se stoppa alors. Les mots qui allaient sortir ensuite n'était pas bon à dire à un étranger. Il allait révéler des choses sur Asgard qu'il ne fallait dire. La faiblesse de l'armée d'Odin, les temps troubles qui arpentaient le monde et surtout, oh oui, surtout... Cette entrevue avec les Chevalier d'Athéna. Cette paix pour se renforcer, ce rêve qui appartenait à Eirwen et qu'Andhrimnir avait soutenu. Tout cela, oui, qui l'avait mené à être éveillé par elle, car elle avait besoin de lui ; Besoin d'Heidrun oui, mais aussi d'Andhri comme elle l'appelait.

    - Ouais, t'as raison, rien sans rien comme on dit. J'aimerai... toucher le sceau qui contient cette chose que j'arrive pas à comprendre. J'aimerai comprendre oui.

Il pointa la lune gravée sur le torse de l'imposant Oracle. Oh non, il n'avait pas peur bien au contraire bien que sa demande pouvait paraître déplacée, mais il n'en avait que faire. S'occuper de l'opinion que les gens pouvaient avoir de lui était loin de l'intéresser, après tout il s'était lui même enfermé loin du monde, loin des autres. Loin des Hommes.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Dim 19 Juin - 16:56
Son statut semblait en effet particulièrement intriguer le Guerrier Divin. Peut-être voyait-il quelques points communs avec sa propre existence, même si bien plus courte. Peut-être aussi percevait-il ici l'occasion de rencontrer un autre être disposant d'une espérance de vie brisant les frontières de la mortalité. Si Andhrimnir servait Odin, ce n'était pas pour autant qu'il avait l'occasion de discuter de cela avec d'autres divinités… Bien peu de mortels au final bénéficiaient de cette grâce, et certains finissaient par bien vite le regretter. Oui, il est bien placé pour le savoir, lui qui avait été l'exécuteur de son père, tranchant les vies de ceux qui avaient eu l'impudence de ne pas montrer assez de déférence envers le plus étincelant des membres du Panthéon.

Il n'avait par contre par réagi sur la déclaration du Dieu-Loup quant à son maître et sa folie présumée. Le sujet était possiblement trop sensible, ou bien l'avis d'Heidrun était déjà trop clairement établi que pour être chamboulé. L'immortalité se faisait aussi synonyme de solitude, la majorité des êtres que nous sommes amenés à rencontrer finissant un jour ou l'autre par rejoindre la tombe. Les Dieux eux-mêmes peuvent parfois finir par périr…

- Je pense qu'aucun corps n'est éternel. Quant à nos âmes...

Oui, sans doute peu utile d'en dire plus. Les âmes vivaient à jamais, ici ou ailleurs, que l'on parle des Enfers ou du Walhalla. Finalement, cette question n'était qu'une histoire de point de vue, certaines vies se brisant en quelques instants tandis que d'autres verraient bien des ères et des ères.

- Ne nous mentons pas, Andhrimnir. Il apparaît évident qu'une Guerre Sainte approche. Certaines divinités s'arrogent des droits mettant l'humanité en péril. Il n'est que légitime que d'autres y répondent en rappelant à eux leurs guerriers en ces temps de troubles où la force de frappe devient malheureusement une nécessité.

Ainsi profita-t-il du silence laissé par son interlocuteur, alors qu'il avait laissé sa phrase en suspens. Lykeios n'avait aussi pas hésité à en dire sans doute un peu plus que ce qu'il n'aurait dû. Il ignorait ce que le Guerrier Divin pouvait bien savoir, mais se positionnait en tout cas très clairement dans le camp du bien et du bon droit. S'il comprenait que le fils d'Apollon parlait d'Athéna et qu'il en était l'allié, ce serait sans doute une erreur qui pourrait être préjudiciable, du moins quant à la paisibilité de cette conversation. Cela serait à voir…

- Je ne puis par contre te laisser poser la main sur moi. Nous ne sommes point assez intimes pour cela, et je n'y vois l'intérêt... *Sa propre main gantée s'y éleva pourtant, ses doigts suivant le tracé lunaire, comme il lui arrivait souvent de le faire.* Je ne vois par contre par d'objection à te l'expliquer moi-même. J'ai été maudit, pour une raison qui ne regarde que moi. Ce sceau en est l'évidente séquelle.

Connaissait-il ce que cela impliquait ? Qu'un infime fragment de l'âme de son bourreau y sommeillait donc, afin de lui infliger son éternelle punition ? Malgré qu'il bénéficie d'une longue existence, l'étoile de Nu n'était malgré tout peut-être pas en connaissance du fonctionnement de telles arcanes.

- C'est donc certainement ce qui t'intrigue chez moi. Ai-je satisfait ta curiosité, Andhrimnir d'Heidrun, Guerrier Divin de Nu et protecteur d'Asgard ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Jeu 23 Juin - 7:36

Aucun corps n'est éternel. Il était étrange, réellement, de voir à quel points leurs ressemblances et leurs différences étaient criantes. Un corps éternel... c'était en quelque sorte ce que possédait Heidrun, le temps ne le marquait pas, ne l'affaiblissait pas. Il lui était supérieur en ce sens, cependant les coups des humains éveillés, eux, restaient. Se gravaient sur sa peau, dans son être pour ne plus jamais en partir. Ses blessures traçaient sa longue vie et bien qu'elle s'effaçaient, lentement, grâce au pouvoir qui lui avait été conféré, lui ne les oubliait pas. Ces douleurs. Non, le corps éternel n'existait pas, pas réellement en tout cas... Pourtant l'Immortel ne put s'empêcher d'esquisser un sourire face à ce fait, persuadé que si seul le temps était en jeu, il gagnerait. "Eternité."

    - T'as raison, oui... Cette époque bouillonne lentement, pas de toute que la guerre arrivera, pour ça d'ailleurs que j'suis venu te voir lorsque je t'ai senti venir, toi, l'étrange...

Etrange et pourtant il semblait vrai, bien que cachant sa nature... Méfiant, oui, mais pour autant il ne paraissait pas belliqueux, en un sens il n'était vraiment qu'un voyageur profitant d'une liberté durement acquise, il ne cherchait pas le conflit mais la découverte... Andhrimnir aurait put être comme lui, peut être. Aurait put être comme Eldh, à profiter du Don d'une manière plus humaine. Car c'est ce qu'ils étaient tous au final : de simples humains.

    - J'comprends, qu'ce soit tes raisons ou ton explication... ça me va oui. Une malédiction.. ça explique pourquoi tu cherches à regarder le monde ouais, même si tu dois bien être le premier homme... enfin... le premier être maudit que j'rencontre.

Sur l'instant il ne songea pas vraiment à son propre cas, ne considérant pas son cas comme tel alors que son immortalité lui coûtait tant. Une âme emprisonnée, assoiffée par sa lute perpétuelle contre le temps, sacrifiant ses propres souvenirs pour cela... Pour au final donc n'en apprécier qu'une partie. Pour l'instant. Peut être qu'il changerait, qu'il comprendrait son maître, même Lykeios en fut capable selon ses dires alors qu'il ne lui en avait presque pas parlé... Pourtant Andhrimnir ne put l'entendre.

    - Toute cette époque m'intrigue.. J'y rencontre que des personnes... spéciales. T'as été honnête avec moi sur ta nature, j'vois pas de raisons de te retenir plus longtemps ici. A moins que t'ais toi aussi des questions ?

Des personnes spéciales, oui. Lykeios le demi-dieu, bien qu'il ne savait pas encore qu'il en était un. Eirwen, douce Prêtresse aux pouvoirs dépassant ceux de bien des gens, capable de toucher bien plus que l'âme... Oui, cette époque était différente. Du moins, il ne se souvenait pas de telles rencontres, persuadé que ce ne fut jamais le cas... Et il avait raison.



Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Dim 26 Juin - 17:08
La guerre semblait perçue comme proche pour Asgard également, manifestement. Raison particulière pour laquelle ce gardien s'était pressé à sa rencontre selon ses dires. Lykeios ne répond pas et se contente de porter son regard une nouvelle fois sur ce décor si particulier et tellement éloigné de ce qu'il avait connu toute son existence durant. S'il l'appelait l'étrange, lui se voyait étranger. Légère nuance qui fait toute son importance, bien que portant sur un point bien différent. S'il est étrange ou non, il n'est pas apte à en juger. Il n'est que le produit de son existence, comme tout autre.

Quoi qu'il en était, l'affaire semblait entendue. Les réponses aux questions d'Andhrimnir avaient été apportées, et ce dernier semblait désormais satisfait, acceptant le fait que Lykeios ne représentait ici aucune menace. Le Dieu-Loup nota cependant un autre point. Le fait que l'immortel considérait que cette époque regorgeait d'êtres particulièrement spéciaux. Le fils du Soleil avait bien fait quelques rencontres notables en effet, mais il était éveillé depuis trop peu de temps encore que pour pouvoir s'en faire une idée claire. Mais à force, en effet, il en viendrait à la même conclusion…

- Je n'ai d'autres questions. Aussi, puisque tu n'y vois d'objections, je vais poursuivre ma route. Visiter un village ou deux, curieux de voir de quelle manière la vie s'organise ici. Je ne m'enfoncerai cependant pas plus vers le Nord, aussi m'efforcerais-je ainsi de ne pas pénétrer plus avant en ce territoire dont tu es le gardien.

Il s'écarte alors. Se détourne. Lentement s'éloigne de sa démarche nonchalante. Ne cherche pas à se presser en poursuivant sa route, toujours englobé par la douce chaleur de son Cosmos.

- Que tes jours soient doux et tes nuits pleines, Andhrimnir. Puissent le sang et les larmes se tenir éloignées de ces terres.

« Puissent-elles n'en ternir aucune », pense-t-il sans en rajouter, tout en poursuivant sa route.

Citation :
Fin du RP de mon côté, sauf si retenu Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AndhrimniravatarArmure :
Godrobe de Nu (Heidrun)

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
325/325  (325/325)
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   Jeu 30 Juin - 20:18
[quote="Andhrimnir"]
Au fond il l'appréciait, ce guerrier inconnu, cet étrange âme unique depuis des siècles. Il gardait pour lui bon nombre de choses mais n'hésitais pas à faire preuve de franchise. Semblait plus proche de l'Immortel que bien des Ases à dire vrai. Lykeios était un envoyé divin à n'en pas douter, lui même l'avait avoué et pourtant il n'était pas belliqueux, semblait faire preuve d'humilité et de sagesse. Il ne souhaitait que jouir d'une liberté, certainement acquise avec difficulté d'après ses mots. Peut être n'en avait-il même jamais eu : le choix.

Ne pas s'enfoncer plus vers le nord, logique après tout, Heidrun venait de cette direction. Il appréciait cela, mais cherchait tout de même à vérifier ses dires au fur et à mesure où il s'éloignerait. Méfiance ? Peut être oui, sécurité dirons-nous plutôt. Après tout comme le disait si bien le Lupin, Andhrimnir était le gardien de ces terre, du royaume sacré d'Odin. Rôle qu'il prenait à cœur, qu'il aimait endosser. Qu'il avait choisi, car là était l'important : vivre selon ses propres choix.

    - J'espère que tu pourras profiter longtemps de ta liberté et découvrir ce monde et cette époque. Ouais.

Inutile de le remercier quant au fait de ne pas avancer plus vers l'endroit où il ne serait pas bien accueillit, c'était une décision logique et Andhrimnir le lui avait fait comprendre des ses premiers mots quelques minutes plus tôt. Le fils d’Apollon respectait cela, une noblesse rare qu'Heidrun semblait apprécier sans réellement l'appliquer lui même. Ses pensées semblaient en marge, différentes à chaque éveil et sous celui-ci les gens ne l'importaient que peu. Inutiles. Éveillés où non ils ne représentaient pas grand chose... Les Ases. Il ne voulait pas les croiser, pas leur parler. Cette défaite l'avait renfermé, là bas en Grèce. Maudissant son impuissance par la confiance accordée aux siens. En cette Prêtresse aussi inutile qu'idiote.

    - Bonne route, Lykeios.

Mais en cet âge, il croyait en une personne. Une d'elle justement. Une de ces personne spéciales, unique à l'image de Lykeios... Qui dégageait quelque chose d'étrange. Il se retourna en même temps que lui et toux deux repartirent dans des directions opposées. Pas de coups, pas de mots plus hauts les uns que les autres. Une discussion simple et minime certes mais qui avait apporté des certitudes. Celle d'un temps unique.




Andhrimnir d'Heidrun

Guerrier Sacré de Nu


Godrobe de Nu:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t676-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin juin 550] Lost on a road I don't belong [Andhrimnir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» LOST LE RPG
» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: