Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ApollonavatarArmure :
Chlamyde d'Apollon
Message [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Mer 18 Mai - 3:39

Allongé sur un triclinium, le Dieu buvait de l'ambroisie en observant de jeunes femmes qui dansaient langoureusement selon le rythme des étoiles. Toutefois, pour une fois, il n'était pas concentré sur les formes des corps se lovant avec des pythons royaux. Ses réflexions se mêlaient à d'étranges sentiments sur la situation politique du monde des hommes. Pendant près d'un siècle, il s'était contenté de regarder, d'observer ses frères et soeurs se quereller sur la direction que l'Humanité devait prendre. Puis, un jour, il vit un groupe d'hommes dont la Destinée avait été renforcé par les Moires.

Prophétie. C'était une vision d'un changement radical de ce Monde. Une Ere religieuse s'ouvrait après l'Age de Raison de l'antique Rome. Il avait tenté de le faire comprendre maintes fois à sa soeur mais elle s'était enfermée dans son idéal de l'Humanité. Il ne lui en voulait pas pour cela. Par contre, il ne pouvait pas la laisser continuer sans qu'il intervienne de nouveau dans les affaires humaines. Abandonnant sa digression, il reprenait le fil de cette vision. Un homme recevrait de ses mains les Lauriers d'or. Ici, à Rome. Cet homme serait un barbare étonnament et c'était là qu'il avait compris... L'Ere des Barbares allait amener une spiritualité et une vision du monde plus universaliste que celle de Rome.

Une prêtresse vint à sa rencontre et elle déposait une étrange missive sur une assiette en argent. Etonné, le Dieu prit le papier et le lisait. Son front marquant une légère irritation, il se demandait ce que tout cela voulait dire... Agacé, il se levait enfin et par ce geste, tous les serviteurs quittaient le Chorus sans demander leurs restes. Son aura gagnait rapidement en puissance, au point où Rome pouvait sentir que le soleil avait un éclat plus lumineux qu'à son habitude. Elle continuait son chemin afin d'atteindre les psychés de tous les Oracles et du premier d'entre eux. Même ses propres fils furent conviés !

- Augure, notre héritier bien aimé. Nos fils. Nos Oracles. Posant un silence. Le Sol Occurens est ouvert en notre Chorus. Nous vous invitons à nous rejoindre afin que l'idée que l'on se faisait de notre Lumière resplendisse à nouveau dans le Monde. Le temps de l'observation se termine enfin...

Puis, soudain, quelque chose attirait son attention. Quelque chose de sombre entachait sa lumière et il comprit. Hypnos. Il osait le défier encore une fois. Le Dieu des Arts n'était jamais intervenu dans les affaires diplomatiques de Rome et, en cela, il laissait son Augure s'en occuper. Ce dernier avait raison sur un point : Rome ne pouvait rien faire sans les Berserkers et cette alliance était naturelle d'une certaine façon... Mais... Pourquoi les Fils d'Hypnos tentaient de s'opposer à lui ? Manifestement, quelque chose clochait aux Enfers, quelque chose de sournois se tramait dans le Monde occulte et ce n'était pas la faute de sa propre "Famille". Ni d'Asgard, se disait il en regardant vers le Nord. Non, c'était vers les mondes Chtoniens que tout cela se passait, où sa "vue" ne pouvait aller...

Il en profitait alors pour envoyer un message mental à Adalrik.

- Pouvez vous nous amener le corps d'Amadeus.

Un plan germait déjà dans son esprit. Il fallait protéger Arès de ses illusions, de sa rage permanente en jouant plus finement que lui. Comme d'habitude...

Citation :
Ordre des Posts libres. Chacun réagit comme il l'entends. L'Occurens - Assemblée en Latin - est démocratique et tout le monde peut s'y exprimer librement, tout en respectant le protocole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Mer 18 Mai - 17:32
Fin de matinée. Lykeios sortait de ses quelques heures de repos bien mérité après une autre nuit de garde et de rondes en la Tour des Vents. Loin de se douter de ce qui allait se produire, l'homme aux cheveux d'argent avait pris le temps d'un bain, bref mais relaxant. Tout ce dont il avait besoin avant de passer une autre journée à parcourir le monde.

Presque un mois déjà qu'il s'était installé dans cette routine, concentrant ses voyages diurnes vers le Nord pour l'instant. Redécouvrir ce qui serait un jour universellement appelé l'Europe. Ses peuplades diverses. Ses travers et sa puanteur. Oh, pourtant il ne voit pas l'humanité avec mépris. Même le plus barbare des hommes à sa place sous le Soleil, comme tout autre. Juste qu'il ne se sentirait jamais dans son élément parmi eux. Les bêtes sont bien souvent plus « humaines », voilà tout…

Il ne sait encore où ses pas le guideront. C'est toujours l'inspiration et l'impression qui le mènent. Cependant en ce jour, le Dieu-Loup n'irait pas bien loin. Il se trouve encore à la Cathédrale alors que l'appel se fait. Que l'éclat céleste s'intensifie.

Tous les serviteurs d'Apollon furent mandés pour l'Assemblée Solaire. De toute évidence, son père allait pour de bon se mêler dans la danse. Déplacer ses pions.

Il ne perd pas de temps. Rapide, il est le premier sur les lieux. Silencieux, il s'incline avec tout le profond respect qu'il dévoue à son père. Puis il prend place, à sa manière… comme il en était coutume avant qu'Artémis dépose sa marque sur lui. Avant qu'il soit maudit et banni, condamné à protéger les tertres sacrés de Delphes pour des siècles et des siècles.

Ainsi, c'est quelques pas derrière lui qu'il patientera, dans l'ombre du Dieu-Soleil. Qu'il s'y dissimulera autant que possible. Car il demeure le gardien et le protecteur. Et si qui que ce soit s'amusait à venir faire joujou avec une dague ou quoi que ce soit en ce registre, comme l'Augure avait failli en être victime… eh bien, le féroce exécuteur se mettrait dès lors à l’œuvre, au plus grand regret sans doute d'un hypothétique assaillant, qui qu'il soit...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Jeu 19 Mai - 18:51
L'Appel, plus fort, plus lumineux. Qui ne laisse aucun doute au médecin. Père demandait clairement aux Oracles de le rejoindre. Et ses enfants étaient eux aussi conviés. Laissant ses expériences là où elles en étaient, il prit soin d'attraper son bâton de marche, Esculape prenant comme à son habitude position sur ce dernier, afin de se rendre auprès de l'Assemblée. Ce serait pour lui sa première entrevue officielle avec Apollon depuis son arrivée à la Tour des Vents, ayant d'emblée préféré se rendre utile auprès des Oracles plutôt que de quérir une rencontre avec son paternel. La patience était récompensée ce jour.

Les questions se bousculaient dans son esprit à mesure qu'il approchait des lieux. Si le Dieu-Soleil se manifestait, c'est qu'il avait des choses à éclaircir. Un chemin à désigner. Les récents événements avaient-ils contraint le dieu à sortir de son silence ? Apollon voyait tout. Ou presque. Et Asclépios savait que ce dernier ne prenait la parole qu'à bon escient. A peine était-il arrivé que déjà la chaleur du Cosmos de son Père l'enveloppait, lui rappelant ses jeunes années. Lykeios, fidèle protecteur, se trouvait déjà en position, ce qui fit sourire sous cape son frère. Inutile de dire qu'Apollon n'avait rien à craindre avec un tel gardien, même s'il fallait être fou pour oser s'attaquer au dieu en personne.

Et si Lykeios était l'ombre, lui représentait la Lumière. Il resterait donc à proximité d'Apollon, baignant dans sa lumière. Simple signe de tête pour saluer son frère. Il appréciait sa présence. Son calme également. Puis, reportant sa pleine attention vers le Dieu des Arts, il s'inclina complétement afin de lui rendre hommage. Il était son Père, celui en qui il vouait une admiration sans borne. Pour qui il était capable de tout, sur simple demande de sa part. Se redressant complétement, il se mit en position et attendit que les autres daignent finalement prendre place. Que ses deux fils soient les premiers sur place ne l'étonnait pas. Après tout, ils étaient les plus proches de son aura. En dehors peut-être de l'Augure, qui était la Voix de cette armée. Esculape grimpa sur ses épaules, s'enroulant docilement autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Ven 20 Mai - 15:59
Parcourant lentement les Jardins Sacrés, Adalrik profitait de quelques moments de calme pour se détendre et apprécier la beauté de ces Jardins où tout semblait avoir commencé. C'est en ces lieux qu'il avait croisé pour la première fois le chemin de ses Oracles. C'est en ce lieu qu'Avalon était venu requérir leur aide dans leur croisade à la recherche d'un roi, causant ainsi probablement la disparition du Faucon Amadeus. Des évènements si proches mais qui n'avaient pas encore trouvé un sens complet dans la trame de cette fin de cycle. Et pour autant, elle était si proche. Trop proche. Trop proche pour qu'ils puissent demeurer ignorants sans en subir bientôt les conséquences.

Perdu dans ses pensées, tentant de percer les mystères qui obscurcissaient l'avenir de ce Monde, Adalrik stoppa soudainement sa marche en entendant l'appel de son Lumineux Seigneur. Ainsi, le Grand Apollon avait décidé de réunir ses Oracles et ses fils. Les raisons pouvaient être multiples mais il y avait fort à parier que cette décision signifiait qu'il était temps pour la Tour des Vents de se mettre en mouvement. Ou au moins d'éclaircir à tous quel serait le rôle qu'ils devraient jouer dans le changement de cycle à venir.

Je vous rejoins sur le champ, Lumineux Apollon.


D'un pas plus empressé que précédemment, l'Augure reprit son chemin en direction de la Tour des Vents. Il ne souhaitait pas faire attendre son Seigneur et Maître et cette convocation l'intriguait au plus haut point. Autant qu'il avait hâte d'observer ses petits oiseaux lorsqu'ils se trouveraient en présence d'Apollon. Faisant un détour par une pièce particulière, Adalrik interpela plusieurs Prêtres et Prêtresses dont il connaissait la valeur. Les ordres étaient simples, il leur fallait l'accompagner au sein du Chorus en portant soigneusement et délicatement le corps de l'Oracle endormi. Plusieurs Prêtres semblèrent hésiter un instant avant de finalement se mettre au travail. Tous savaient qu'une telle tâche représentait un honneur qui ne les toucherait peut-être qu'une seule fois au cours de leur vie. Mais aussi un risque. Car tout manquement à l'étiquette pourrait leur coûter l'ensemble des efforts qu'ils avaient fournis jusqu'à présent.

Au bout de quelques minutes, le petit groupe, dirigé par l'Augure, pénétra finalement au sein du Chorus. Son sourire bienveillant sur le visage, Adalrik s'avança en direction d'Apollon tandis que les Prêtres et Prêtresses se stoppaient quelques mètres derrière lui avec le corps d'Amadeus. Adressant un signe de la tête amical à ses deux fils lorsqu'il les aperçut, l'Augure posa finalement genou à terre devant son Seigneur.

Lumineux Apollon, je me présente à vous comme vous l'avez souhaité. Et je vous apporte le corps d'Amadeus, Faucon d'Aphélion, plongé dans un profond sommeil par les sombres stratagèmes des divinités souterraines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Dim 22 Mai - 13:06
Après un voyage éprouvant sur les terres cartaginoises, Thafnout n'en menait pas large. Il n'était pas satisfait de cette mission pour ainsi dire et viendrait bientôt le moment de faire son rapport à l'Augure. Pendant un temps, il avait décidé de se retirer un peu pour prendre le temps de la réflexion sur les évènements là bas. Qui était ce Ephtal ? Un ancien Berserker ? Et les autres ? Il n'avait pas la moindre réponse sur la situation politique que cela pouvait engendrer. De plus, lui et les errements de la politique entre les Factions...

Assis à manger quelques victuailles, le Nubien ressentit une chaleur douce l'emporter. Levant la tête vers la source de cette Lumière, il entendit sa voix qui lui demandait de venir. Il l'avait déjà entendu dans le passé. Oh cela n'avait jamais été aussi clair qu'aujourd'hui et il savait que les choses seraient assez compliqués à expliquer. Il prit alors sa lame et se parait de sa Chlamyde afin d'aller vers le Chorus divin. Le chemin ne fut pas bien long et il entrait donc dans la place.

Le Dieu semblait apparâitre sous ses yeux. C'était une chose inédite et destabilisante pour l'Africain. Tournant la tête un instant vers les autres auras présentes, il reprit position devant Apollon et posa un genou à terre dans le plus grand silence. De toute façon, il n'avait pas envie de s'amuser à faire de longs discours, il n'était pas l'homme de cela. Il sentit l'arrivée de l'Augure et ses paroles lui rappelèrent de mauvais souvenirs, fruits de ses suspicions à l'égard des Spectres mais encore plus des Berserkers sensés être des alliés séculaires. Il ne remettait pas en cause cette alliance, il en comprenait les raisons mais bon...

Il approchait alors d'un coin du cénacle afin de ne pas perturber les discussions à venir. Pourquoi Amadeus ? La question se posait forcément. Silencieux, il attendait donc un peu avant de donner son avis si besoin...




Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Mar 24 Mai - 12:09
Le voyage-retour de Carthage revêtit un caractère assez éprouvant pour l'évêque qui, en plus de porter une nouvelle fois les passagers, ne possédait plus une goutte d'eau douce -engloutie par le sable pendant ses heures d'inconscience- et se trouvait frappée d'un mal de tête plus que persistant. Thafnout la laissa sans cérémonies pour aller se reposer dans son propre temple tandis qu'elle faisait de même, désireuse de se débarrasser de la poussière et de se détendre, autant que possible.

L'appel retentit plusieurs heures après, peu avant le zénith. Une voix chaude et imprégnée de puissance, d'autorité aussi, qu'elle reconnaîtrait entre toutes. Pourquoi cette soudaine convocation ? Elle se tourna vers Lykeios avec un soupçon d'amertume. "Nos fils." L'incluait-on dans cette mention à la fois si personnelle et si froide, le patriarcat l'emportant tout de même ? "Nos Oracles." Très bien. Elle laissa le grand loup passer devant puisqu'il était nommé le premier. Songeant que peut-être, maintenant qu'il la verrait de ses propres yeux, Apollon ne tolèrerait pas la Marque de Thanatos, elle ralentit un peu le pas et regarda longuement autour d'elle, s'imprégnant du décor qui lui servait de maison. Les plantes, les fontaines, les colonnes, l'armée de serviteurs mise à leur service. Au cas où elle les verrait pour la dernière fois.

Quand elle atteignit le Chorus, vidé pour l'occasion de ses artistes et de son fourmillement habituel, elle remarqua un autre homme dont elle ignorait l'identité, mais qui rayonnait comme Lykeios d'une Lumière plus brillante que les autres. Il s'agissait peut-être d'Asclépios, dont elle avait entendu quelques échos par les nymphes de son temple et le dieu-Loup, et qui se tenait en prime près de son frère à une position toute symbolique. Thafnout était présent également, de même qu'Adalrik, salué d'un signe de tête respectueux.

Enfin au centre de l'assemblée, tel le Soleil au milieu de la voûte céleste, le majestueux Apollon. Célestia croisa son regard clairvoyant pendant quelques secondes à peine et cela sembla comme faire redoubler la douleur dans sa tête, celle de la Marque dans sa poitrine. Il savait déjà. Comment aurait-il pu en être autrement ? Le Héron hésita. Devait-elle rejoindre ses frères ou Thafnout ? Paraissait-elle en tant que fille ou Oracle ? Quelle conduite adopter ?

Elle opta pour se présenter directement en position de pénitence et s'agenouilla là où elle se trouvait, courbant le front jusqu'à ce qu'il touche le dos de ses mains posées sur le sol. Devant tous on la châtierait car par trois fois elle avait dansé au bord de la limite entre l'honneur de son dieu et ses échecs.

Tout à coup elle vit une troupe la dépasser en portant le corps qu'elle croyait pourtant libéré d'Amadeus. Elle suivit l'étrange cortège des yeux, marquée par la surprise. Adalrik n'avait-il pas mentionné que le Faucon d'Aphelion se verrait détaché de son enveloppe pour poursuivre sa route dans les mondes célestes sans entraves ? Ou peut-être que cette solution attendait validation d'Apollon, qu'il existait une autre issue que la mort et que, absente souvent de la Tour des Vents récemment, l'évêque manquait tout simplement d'informations à ce sujet.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ApollonavatarArmure :
Chlamyde d'Apollon
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Jeu 26 Mai - 1:19
Alors que la musique avait cessé au coeur du monde des arts, le Divin se levait en observant l'aéropage qui s'était peu à peu composé sous ses yeux. Ils étaient arrivés les uns après les autres. Ils n'étaient pas tous là mais il en comprenait les raisons sans ombrage. Puis, il vit l'Augure avancer devant lui et poser le genou en signe de respect. Un sourire amical. Il posait la main sur l'épaule de son vieux compagnon de route depuis quelques années.

- Mets toi à ma droite mon ami.

D'un signe de la tête envers ses fils, il vit alors entrer la jeune création d'une vie passée. Puis, soudain, comme si un sentiment le prenait à la gorge. Le Dieu fit signe à ses enfants de ne pas bouger. De nature innocente, la jeune nymphe avait une aura par trop familière pour lui. Ce qu'il avait construit avait été détérioré par le Fils de Nyx. Cela il le savait de la bouche même de sa Voix dans ce Monde. Mais.... Il y avait un autre grain de sable que les yeux ambrés du Soleil ne pouvait ne pas voir. Son aura montait brutalement en puissance. Paralysie. Chaleur. Excitations. Passions. Tous ces sentiments traversaient les personnes présentes quand la main divine entrait dans la poitrine de Celestia dans un halo lumineux.

Il en sortit une étoile brillante et aussi belle que Polaris en personne. Ce cosmos divin ne pouvait appartenir qu'à une seule personne et les prunelles d'Apollon se tournèrent lentement vers son Evêque. Chacun des souvenirs de celle-ci était comme des lignes d'un vieux parchemin. Thafnout. Lui aussi avait été atteint et, se tournant vers lui, il créa une flèche de feu qui le percutait de plein fouet afin de le libérer de l'influence de sa maudite soeur. Mais le Dieu des Arts comprit qu'il n'était pas responsable de cela et il reprenait position face à la jeune nymphe.

- Pourquoi ? Pourquoi avoir parlé ainsi jeune Nymphe ? Pourquoi ne pas avoir su te taire ? L'aura du Dieu devenait alors plus menaçante. Le destin est fragile. Tu mériterais la Roche Tarpéienne pour avoir manqué de clairvoyance... Mais je ne peux me permettre de perdre des forces maintenant qu'elle sait ce que je recherche. Je te prive donc à jamais de la parole. Tu retrouveras ton chant quand Adalrik aura estimé que tu le mérites ! N'oublies pas que tu es ma création, sans ma chair et mon sang, et.... un jouet peut se briser. Ce sera mon dernier avertissement !

Le dieu solaire avait aussi vu quelque chose d'intéressant au sujet de deux Berserkers. C'était ironique. Il garderait cette information le temps que cela soit utile pour ses forces. D'un message mental, il prévenait son Augure que Li Mei de la Panthère et Esther de la Tarentule étaient des pions d'Athéna. Mais il fallait user de cette information avec imagination. Il le laissait donc gérer cela. Puis, il se tournait vers le corps d'Amadeus et faisait signe à toutes les personnes présentes de bien vouloir s'avancer vers la table de l'endormi.

- Mes enfants, voici un de nos fils bien souffrant. Il devient clair que Thanatos et Hypnos veulent se libérer de notre Augure. C'est pourquoi je vais vous ordonner deux choses. Premièrement, Adalrik vous mandera une mission dans les terres franques dans les terres au nord de la Provence. Voici une Huile sacrée avec mon propre sang, je veux que les Rois Francs soient oints par mon pouvoir. Deuxièmement, je souhaite que l'on retrouve les Fils d'Hypnos, ils sont une épine dans nos actions et Amadeus en est la preuve. Faisant apparaître la Dague d'Hypnos entre ses mains. Cette dague est la clé mais prenez garde de ne pas vous blesser. Thafnout et Celestia, vous resterez à Rome un certain moment...

La parole de la Lumière était dite.

Citation :
Celestia est maintenant Muette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Sam 28 Mai - 16:27
Le corps d'Amadeus ? Mais Célestia ne lui avait-elle pas dit que son corps avait été soumis aux flammes afin de le libérer de son triste sort ? Il se serait attendu à voir quelques cendres, mais pas un homme plongé en stase. Lui avait-elle menti ? Il ne le pensait pas. N'estimait pas qu'il était dans le caractère de la nymphe que de le faire. Ne restait que deux solutions donc. Soit on lui avait menti à elle, soit elle n'avait pas compris le sort qui avait été réservé au précédent porteur de la Chlamyde du Faucon d'Aphélion, ne s'étant pas tournée vers un nouveau protecteur depuis lors.

Toutefois, une question demeure. Pourquoi l'Augure avait-il apporté cette dépouille ? De ce qu'il en comprenait, c'était son père même qui l'avait réclamé. Dans quel but ? Allait-il soudainement le réveiller, le sortant de sa torpeur par l'usage de sa puissance divine ? Bien des malédictions pouvaient ainsi être levées, aussi facilement qu'elles étaient administrées, il le savait très bien. Pour l'heure, cela resterait un mystère en tout cas.

Les événements prirent cependant une tournure encore plus inattendue dès lors que la représentante de Boréas se présenta à son tour. Le Dunamis d'Apollon s'éleva soudainement, et deux Oracles en furent particulièrement touchés. Sous cette influence, quelque chose en eux fut brisé. Ce dont il était question ? Il l'ignorait. Célestia avait apparemment commis une erreur pour laquelle elle était sévèrement punie. Mais ce que cela avait engendré, impossible à dire. Son raisonnement de plus se trouvait brouillé par ce flot d'émotions entraînés par la simple libération d'une partie de la puissance de son père. Peut-être ferait-il plus tard le rapprochement entre ce « elle » mystérieux et la personne à qui appartenait cette étoile sortie de la poitrine de la petite blonde.

Puis, sanction appliquée, son père en revint au corps d'Amadeus, comme si de rien n'était. Deux missions seraient confiées, et dont le bref énoncé venait d'être fait.

- Il en sera fait selon vos désirs, mon père.

Toujours aussi humble et dévoué. Il ignorait s'il participerait à ces missions ou s'il serait toujours consigné en la Tour des Vents. Cela, il l'apprendrait plus tard sans doute. Mais s'il devait en être, alors Lykeios se devrait de s'entretenir avec Apollon. Requérir un service de sa part. Cependant il n'était pas encore temps de mettre cette demande à l'ordre du jour. Seulement lorsque l'Occurrens serait levé, s'il lui était donné de pouvoir s'entretenir brièvement avec lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
AsclépiosavatarArmure :
Chlamyde d'Asclépios

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
270/270  (270/270)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Dim 29 Mai - 20:52
L'aura de son Père pouvait rapidement déteindre sur l'ensemble de l'assemblée. Asclépios le savait déjà mais il fut tout de même surpris de sentir sa colère. Sa détermination aussi. Lors de l'arrivée de certains des Oracles, l'humeur générale s'était tendue irrémédiablement. Jouant nécessairement sur ses deux fils présents à ses côtés. Un simple regard pour intimer à ces derniers de ne pas intervenir - ce qui était inutile puisque sa Voix faisait force de Loi en ce monde - et la scène changea.

Une des Oracles fut prit pour cible. Asclépios avait senti la différence lors de son arrivée. Il avait perçut la marque de la Mort, marque qui était à l'opposé de son propre talent. Des différentes discussions qu'il avait eu avec son frère ou avec l'Augure. Il comprit qu'il s'agissait de celle qui avait été présente lors de l'attaque des Fils d'Hypnos. Celle qu'il avait promis d'aider si l'occasion de la rencontrer se présentait.
Apparemment, il n'en aurait peut-être plus le loisir. Car la remontrance fut rapidement suivi par l'action. Tout se déroula rapidement. Mais l'oeil avertit du médecin remarqua les détails les plus importants. Lorsque les choses se calmèrent - laissant l'empreinte du pouvoir du Seigneur Apollon sur Célestia- ce dernier fit apparaître une lame étrange, une lame dont émanait l'ombre des pouvoirs d'Hypnos. Ses consignes suivirent.

Et elles trouvèrent écho dans l'esrit d'Asclépios. Etrange destinée que voilà. Apollon venait tout simplement d'ordonner deux missions. Et l'une d'elle devait lui revenir, il le sentait. Si Adalrik serait celui qui trancherait, Asclépios savait qu'il devait s'intégrer à la quête concernant les fils d'Hypnos. Il fit un pas en avant mais gardait le silence. Agissant seulement pour démontrer que lui aussi allait obéir conformément aux ordres de Père. Inutile de parler. Inutile de répondre. Lykeios avait parlé pour lui aussi. Puis il finit par se prononcer. Il n'était pas en quête de l'approbation de Père mais si ce dernier estimait que sa place n'était pas dans cette seconde quête, alors il le lui dirait. En attendant, il se prononcerait quant à ses envies.
    - Si notre Seigneur Apollon ne trouve rien à y redire, je participerais à la traque des fils d'Hypnos. Mes dons seront utiles pour les débusquer et repousser leurs pouvoirs sournois !

Ses yeux ne quittaient pas la dague. Elle était un danger, représentait une ombre au sein même de cette Terre bénie par Apollon lui-même. Ce que les Dieux jumeaux avaient en tête, personne ne le savait réellement. Mais cela ne pouvait pas être bon pour les Oracles. Car les Fils d'Hypnos n'étaient pas de ceux à agir sans réfléchir. Une véritable menace. Qu'il fallait rayer de cette terre une bonne fois pour toute. Qui s'adjoindrait à lui ? Adalrik serait le seul à décider. Mais il se devait de participer. Sauf si, encore une fois, il n'avait pas la bénédiction de son Père pour cette quête qu'il jugeait opportune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t770-asclepios-dieu-de-la-m
AdalrikavatarArmure :
-

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
275/275  (275/275)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Mar 31 Mai - 20:21
Lorsque la main d'Apollon se posa sur son épaule, ce dernier l'incitant à venir se placer à sa droite, Adalrik s'exécuta avec grâce, un sourire rayonnant sur le visage. S'il était la voix du Seigneur de la Lumière depuis quelques années maintenant, rares demeuraient les occasions où il pouvait communiquer aussi directement avec son supérieur. Bien souvent, leurs échanges se limitaient à des visions, parfois des rêves, ou plus simplement des messages mentaux lorsque l'information s'avérait plus importante. Mais ce type de réunion demeurait assez rare, plus encore quand il incluait le regroupement de tant de représentant de la Lumière. L'instant approchait à grands pas et tous devaient le ressentir.

Observant les participants avec un sourire bienveillant, l'Augure s'était attardé quelques instants sur les fils d'Apollon, s'interrogeant sur la relation que ces derniers entretenaient avec leur père. Durant ces cinq dernières années, combien de fois leur existence avait elle été évoquée par le Seigneur de la Lumière? Une fois? Peut-être deux? Mais probablement guère plus. Les Dieux avaient-ils donc tellement peu d'affinité avec leur progéniture ou préféraient-ils conserver ces informations hors de portée de simples humains? Des questions auxquelles il obtiendrait plus de détails avec le temps maintenant que les deux fils étaient éveillés. Peut-être même pendant le déroulement de ce conseil, selon le comportement dont feraient preuve les Légendes.

Finalement, le fil de ses pensées fut interrompu par l'arrivée de Thafnout du Condor, précédant de quelques instants seulement l'entrée de Célestia, la jeune Nymphe avec qui il s'était rendu à Carthage. Pendant quelques secondes, une étincelle de curiosité apparut dans le regard d'Adalrik, ce dernier s'interrogeant sur les résultats de la quête qui leur avait été confiée et sur les mystères qu'ils avaient pu y découvrir mais cette étincelle mourut sur le champ lorsqu'il ressentit la puissance de son Dieu réagir à ces arrivées. Le regard plus sévère, l'Augure observa son Seigneur plonger sa main dans la poitrine de Célestia et projeter une flèche de lumière sur le Condor, les libérant tous deux d'une influence externe qui semblait les avoir imprégnés. Sans réellement comprendre ce qu'il avait pu se passer pendant cette mission, Adalrik écouta les réprimandes d'Apollon à l'égard du Héron de Boréas ainsi que le châtiment qui lui était destiné. Et lorsque ce dernier expliqua à l'accusée comment se terminerait sa sentence, l'Augure acquiesça silencieusement d'un signe de la tête, envoyant mentalement à la concernée.

Jeune nymphe, tu as à nouveau chuté et failli disparaître dans les Ténèbres. Mais il semblerait que je ne sois pas le seul que ta mélodie soit parvenu à envouter. Tâche de te tenir tranquille et protège la Tour des Vents et alors les Jardins Sacrés auront la joie de pouvoir réentendre ta douce voix. Je préfèrerais pouvoir en profiter à nouveau plutôt que de te voir allongée à la place de feu Amadeus. Il ne tient plus qu'à toi de dessiner le destin qui te convient le mieux.

Son message mental terminé, Adalrik tourna son regard vers son Seigneur alors que celui-ci lui transmettait de la même manière de nouvelles informations stratégiques. Un bref coup d'oeil désapprobateur en direction du Héron et du Condor - bien que ce dernier ne puisse s'en rendre compte - l'Augure reconcentrait son attention sur les raisons suivantes qui avaient motivé cette assemblée. Les Dieux Jumeaux et les fils d'Hypnos. Une épine dans leurs pieds telle la rose qu'ils leur avaient volée. Laissant les deux fils de son Seigneur prendre la parole les premiers, Adalrik s'avança finalement pour exprimer son avis.

Au vu des derniers évènements et de la précipitation de ceux-ci, je pense en effet qu'envoyer vos deux fils en mission semble être une des solutions les plus efficaces. Ainsi, nous serons certains de parvenir à nos fins rapidement. Néanmoins, il ne faudrait pas affaiblir trop fortement les défenses de la Tour des Vents alors que nos ennemis guettent probablement le moment opportun pour nous attaquer. Je vous propose qu'un Oracle vous accompagne, Seigneur Asclépios, afin de vous assister dans cette tâche délicate. Bien que je me sache pas encore lequel serait le plus à même de combattre ces ombres. A votre retour, il me semblerait opportun que votre frère Lykeos se charge des Rois Francs. Si bien sur cela vous intéresse, Seigneur Lykeos. Là encore, un Oracle pourrait vous accompagner en ces lieux. Bien que, pour cette entreprise, j'ai déjà quelques idées quant à l'oiseau qui risquerait le moins d'y perdre des plumes. Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t868-adalrik-augure-d-apoll
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Ven 3 Juin - 22:32
La réaction que redoutait Célestia ne se fit pas attendre. Dans l'intervalle qu'il lui fallait pour se redresser après cette révérence digne des esclaves Romaines, le Soleil s'approcha, véloce, ses feux dardant leur brûlure dans son regard, puis en son sein. Agenouillée devant lui en signe de soumission absolue, elle ne chercha pas à le freiner de quelque manière que ce soit. Elle était le fruit de sa volonté et même s'il avait voulu la torturer et la tuer, même son instinct de survie se serait gelé face à lui. Car elle n'était qu'un de ses innombrables rayons.
Célestia retint son souffle en voyant ses doigts entrer littéralement dans sa poitrine, dans son essence même, se demandant de quelle manière il comptait la briser, si cela prendrait du temps. Simultanément, la Marque de Thanatos lui infligea une cuisante douleur, qu'elle ne laissa pas paraître. Bientôt, une véritable étoile naquit de ses entrailles et dans le même temps la migraine qui la tenait depuis plusieurs heures se dissipa, pour ce révéler ce qu'elle cachait : des souvenirs, des réponses.


En un instant les morceaux du puzzle s'assemblèrent : la prière, Athéna qui y avait répondu en personne, le sortilège, les Roisin Dubh, Arachnée, l'oubli. La princesse de mit à trembler sans pouvoir s'arrêter, ébranlée dans son corps comme dans son âme, pendant qu'Apollon libérait Thafnout pour ensuite lui infliger une juste sentence. Sa voix n'était déjà plus qu'un souvenir, et probablement son arme la plus auto-destructrice, elle comprenait alors qu'il la lui enlève, le temps qu'elle apprenne, qu'elle s'améliore, mais il frappa plus durement encore quand dans son regard la dureté s'accompagna de ces mots terribles :

"Tu es ma création, sans ma chair et mon sang, et.... un jouet peut se briser."

Son visage déjà pâle naturellement devint si crayeux qu'on aurait pu la croire en marbre, animée telle une Galatée devant son Pygmalion. Malheureusement la nature de son émotion se trouvait bien différente. Son expression sous le choc vira à la plus profonde amertume et son regard enfin se voila. A cet instant elle aurait voulu crier, plaider sa cause et lui dire combien elle l'aimait, combien elle essayait chaque jour de le rendre fier d'elle tandis qu'elle remplissait ses missions.
Elle aurait crié que jamais un des Gardiens qui l'avaient précédée n'avait eu à combattre, à se rendre en Enfer, à partir en mission diplomatique ou à se retrouver en terre hostile à découvert. Elle devait apprendre tant de choses en si peu de temps, s'adapter à l'inconnu et évoluer en conséquence. Pourtant... Pourtant ses objectifs étaient remplis ! Comme l'avaient souligné Adalrik et Lykeios, malgré les moyens maladroits qu'elle employait, elle possédait les informations demandées, et peut-être même plus encore ! Son rôle d'yeux et d'oreilles d'Apollon ne faiblissait pas, celui de protectrice de l'harmonie entre les Hommes et la Nature non plus, en témoignait les beaux jardins qu'elle entretenait de tout son cœur, les vies préservées de ses compagnons de voyage, la douceur que procurait son chant à ceux qui l'entendaient !

Sa voix pourtant ne voulut pas sortir, et même sa combattivité s'éteignit, à l'instar d'une bougie soufflée par le vent. Apollon avait parlé et sa parole n'était pas discutable ni contestable. Machinalement elle porta les mains à sa poitrine, et ses doigts rencontrèrent la surface polie du diamant offert par Adalrik. Elle détourna son regard d'émeraude vers l'Augure, vidée de sa joie comme de sa Lumière en cet instant épouvantable, puis suivit les pensées qu'il lui envoyait en observant le corps inerte du Faucon. "Feu" Amadeus. Cela voulait bien dire qu'il était mort non ?

***Je ne veux pas mourir, songea-t-elle.***

Résignée et de toute manière impuissante, elle laissa retomber les bras le long de son corps frêle dans un geste symbolique, raidie par la constatation de ce qu'elle représentait aux yeux du Lumineux Seigneur. Les autres parlaient déjà des missions à venir, d'Asclépios qui partirait chasser les Nyxides puis de Lykeios qui irait porter et ancrer leur influence dans les terres anciennement gallo-romaines. Son sort était scellé et personne ne reviendrait dessus. En silence et tremblant de tous ses membres, elle n'hésita plus lorsqu'il fallut reprendre place autour du maître des lieux. La nymphe alla se poster près de Thafnout avec lequel elle ne pouvait plus du tout communiquer. Elle garda la tête basse, les yeux comme éteints, attendant la suite.

***Lykeios s'est trompé. Et moi aussi. Quelle idée de nous comparer comme à une famille d'humains... Quelle idée d'espérer...***


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutavatarArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Sam 4 Juin - 10:39
La flèche avait percé le coeur du jeune Nubien sans qu'il est le temps de réagir. Il n'avait de toute façon rien compris à ce qu'il se passait et il retombait sur le sol comme une plume que l'on venait d'arracher. Quelques gouttes de sang perlaient à sa poitrine et sa main s'était posée naturellement vers elle. Pourquoi ? La question ne cessait pendant quelques secondes de le tarauder. Qu'avait-elle dit ? Il n'avait pas de réponses et pour la première fois, le Condor perdait son flegme légendaire. Puis, les souvenirs... Ephtal... Les ennemis d'Apollon revenus à la vie. Comme une source que l'on libérait, il avait les genoux à terre à contempler tout cela.

Mais au fond de lui, il savait que la jeune Nymphe n'avait pas voulu mal faire. Oh oui elle était gauche et maladroite dans tous les sens du terme, bien des rumeurs circulaient sur quelques erreurs récentes. Mais le Condor savait qu'elle avait l'envie et la vocation de servir et c'était tout ce qui lui importait. Il ne disait rien. Se mettant au niveau de la paria, il signifiait un soutien fraternel timide et discret dans une situation où ils étaient tous les deux responsables de leurs faiblesses. Thafnout n'avait évidemment aucune raison de penser que tout cela était dû à un appel à Athéna. Même en sachant cela, lui aurait-il voulu ? Il ne le saurait jamais.

La jeune femme se déplaçait lentement vers lui et s'agenouillait. Ma main se posait sur sa tête de linotte et un sourire transparaissait sur mon visage. Tout cela voulait dire qu'une faute est réparable et ils feraient en sorte que cela le soit un jour. Le soleil n'arrêtait pas sa course et, si le matin avait été maussade, le crépuscule serait peut-être plus joli. L'aveugle avait eu la chance de voir grâce aux tours de passe passe de la petite nymphe et il n'avait pas oublié ce cadeau royal. Oui, elle était une création. Certes, pas une fille d'Apollon mais elle avait toutes les dignités d'une fille de Roi. Alors que tout le monde était concentré autour de Sol Invictus, un léger cosmos s'insinuait dans l'esprit de Celestia.

- Tu as commis une erreur. Le soleil souverain conduit nos pas, mais, nous ne sommes que des hommes. Tu as parlé. Certes. Mais je ne t'en veux pas... Il arrive qu'un enfant égaré fasse des bêtises pour le bien commun. Au moins, tu pourras m'apprendre à jouer de la musique, car à part l'épée...

Un sourire répondit à cette volonté de détendre les pleurs intérieurs de la petite demoiselle. Elle avait besoin de l'aide des siens, de ses égaux. Le Condor avait failli aussi par sa faiblesse et avait laissé partir des ennemis potentiels. Il savait qu'il allait devoir déjà concentrer ses idées pour les expliquer à l'Augure, une fois la volonté que le Soleil sacré aura ordonné la fin de la réunion...






Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
LykeiosavatarArmure :
Loup de Delphes

Statistiques
HP:
240/240  (240/240)
CP:
360/360  (360/360)
CC:
247/247  (247/247)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Dim 5 Juin - 0:49
Un moment de flottement au cours duquel il accorde un regard à Célestia. Observe attentivement celle-ci, comme il l'avait souvent fait. Et la mine du Dieu-Loup en est forcément obscurcie. Alors qu'il était parvenu la veille à lui rendre le sourire, voilà qu'il la voyait replonger, s'enfonçant dans des abîmes bien plus terribles encore. En venait même à perdre son chant dont il avait pu profiter, et ne peut s'empêcher de s'en sentir le cœur lourd. Malheureusement ici, il ne pouvait rien pour elle. Ne pouvait s'opposer à la volonté de son père. Ne pouvait tenter de la réconforter, autre que par ce regard qu'il lui dédiait. Il pourrait la contacter par l'esprit, mais préférait l'éviter. Même par ce biais, rien ne pourrait être caché à Apollon en son domaine. Mieux valait en rester à sa réserve pour l'heure…

L'Augure prend alors la parole. Fait part de sa réflexion. Cet homme n'a pas été choisi pour rien par son père. Plus que l'élégance de son apparence, il avait une finesse d'esprit certaine. Bien vu que de ne pas souhaiter voir les fils du Soleil déserter la Tour des Vents au même instant. Il faudrait effectivement que la protection du domaine romain soit toujours assuré, et même si les autres Oracles représentaient une force de poids, ces deux jokers resteraient des atouts d'importance qu'il ne faudrait en effet pas négliger dans les actes qui seraient à jouer prochainement.

- Ce que j'en pense… Tu as sans doute raison quant à l'ordre à donner à ces missions. Tandis qu'Asclépios s'occupera des Divinités oniriques, il me semble en effet légitime que je demeure à ma garde. Si tu estimes que je suis le mieux choisi afin d'aller en terres franques, je m'y rendrai alors. Pour ce qui est de l'Oracle qui se devrait de m'accompagner, je n'ai pas d'avis et t'en laisse donc seul juge.
Cependant…
*Le Dieu-Loup porte alors son attention en direction de son père.* Mon Père, j'aurais en ce cas une requête à vous présenter, si vous consentez à m'accorder quelques instants une fois cette Occurrens terminée...

Humble à nouveau, il baisse la tête. Lykeios n'a rien à réclamer de son père, et sait qu'il ne doit pas se montrer trop confiant à ce propos. Ne peut que rester petit face à l'immensité solaire, et espérer que ce temps lui serait accordé. Sa demande pourrait alors être entendue et peut-être accordée. Peut-être. Mais tout ce qu'il souhaitait là était le bien de ses projets. Qui pourrait le rendre plus efficace à son sens et donc un meilleur serviteur encore. Mais quoi qu'il en soit en l'instant il ne pouvait plus qu'attendre et voir...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t759-lykeios-du-loup-de-del
ApollonavatarArmure :
Chlamyde d'Apollon
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Dim 5 Juin - 23:52
Le Dieu continuait d'observer la dague d'Hypnos. Puis, il entendit la parole de son Augure et opinait positivement de la tête. Si les Fils d'Hypnos, comme les agissements d'Athéna dorénavant, pouvaient être une menace, il faiiait prendre des sécurités. Baillant alors subitement, il fit signe que les consignes étaient donc données et que Adalrik gererait le bien fondé des opérations à venir. Tournant la tête vers son fils, il prit alors la parole.

- Si vous voulez, mais faites court, nous n'avons pas envie de perdre notre temps dans des discussions inutiles... Puis, le Dieu des Arts se tournait vers son Augure avec un grand sourire. Vous accomplissez très bien votre tâche, continuez donc et observez les actions des Spectres autour des Berserkers. Cette alliance entre les Enfers et la Citadelle de Chair n'est pas pour nous ravir, tentez par tous les moyens de la court-circuiter.

Puis, pris un spasme quelques secondes, il prit la suite de la conversation sur un ton totalement différent.

Des montagnes les Discordes arriveront,
De cela les envies se retrouveront,
D'elle reviendra la guerre,
D'elle reviendra la Renaissance des Tertres.

Son cosmos divin s'était étendu dans toutes les strates du Temps et il avait vu des choses... Comme à son habitude, il ne pouvait en révéler le contenu pour ne pas jouer sur le libre arbitre du Destin. Il fallait le laisser continuer son chemin. Toutefois, autant prévenir que guérir et il était important que les Oracles soient le fer de lance des nouvelles batailles.

- Adalrik, ces deux missions seront prioritaires dans le mois à venir. Nous avons peu de temps...

Alors que le Dieu s'apprêtait à se retirer, il fit signe à son fils de le suivre pour s'entretenir quelques instants avec lui avant de retourner à ses agapes et ses plaisirs...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaavatarArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
220/220  (220/220)
CC:
306/306  (306/306)
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   Ven 10 Juin - 21:55
Abattue, la Princesse Héron ne réagit pas plus à l'encouragement de Thafnout qu'à la prophétie étrange qui venait de sortir des lèvres du dieu Grec. Sa bouche forma les mots "Je ne suis pas un Homme" sans qu'aucun son ne les relayassent pour les porter au Condor. Et ce n'était pas forcément plus mal, car de tels mots en présence d'Apollon auraient pu rendre l'ambiance cuisante et pénible pour tout le monde. La belle garda en mémoire ce qui se disait sans plus y faire attention pour l'heure. La séance se terminait, aussi brusquement qu'elle avait commencé. On les appelait, on leur attribuait leurs missions et l'on repartait. Voilà donc le fonctionnement d'Apollon...

L'attention du Soleil détournée d'elle, Célestia parvint à se calmer un peu et cesser de trembler. Son regard donnait l'impression d'un million de fragments d'émeraudes brisés, qu'elle dardait sur lui encore un peu, juste un moment... Tandis qu'il conduisait Lykeios à l'écart, elle le suivit du regard, immobile autrement. Malgré le coup rude porté à sa personne, la jolie blonde ne comprenait pas certains de ses sentiments. De la tristesse bien sûr. De l'amertume encore plus. Mais aussi, et c'était là le plus intrigant, toujours de l'amour -celui d'une fille envers son père-, toujours l'envie de le servir au mieux et sans intéressement. Quoi qu'il fît.

***Ces émotions sont-elles vraiment les miennes ?***

Le Héron ne put détacher ses iris tant qu'Apollon marchait dans la pièce, comme un papillon attiré par le feu. Une vision incroyable de lui se forma dans esprit : un être de flammes et de Lumière, qui pouvait être froid dans ses mots malgré la chaleur de son corps, acéré dans ses sentences malgré la douceur de son rayonnement. Et cette image prendrait forme quelques heures plus tard au sein même de son temple.

Une fois disparu au détour d'une colonnade, la nymphe ne perdit pas une seconde pour s'éclipser. Elle exécuta une légère révérence à l'attention de ceux qui restaient, principalement l'Augure en sa qualité de prêtre suprême d'Apollon, puis fit demi-tour dans le sens opposé. Sans courir, elle ne s'attarda pas, désireuse d'aller chercher l'air frais au-dehors et la solitude en-dedans d'elle-même.

Un jouet peut se briser.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi Juillet 550] Sol Occurrens (Oracles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recensement juillet 2010
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Tour des Vents :: Chorus Divin-
Sauter vers: