Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 19 Mai - 18:43
Le retour de Jamir s'est bien mieux passé que l'aller. Il faut dire que j'étais parvenu à éviter les pièges réservés aux importuns, en descendant les hautes montagnes. Le reste de la route n'avait pas posé de grande difficulté à un individu comme moi, capable de se mouvoir à grande vitesse.
A peine quelques jours après mon entrevue avec Hélène, je me trouvais donc là, à l'entrée du temple de Delphes et de sa légendaire forêt, refuge des pythies et des oracles antiques. A bien y réfléchir, leur époque n'était pas si lointaine, et ce décalage temporel me fit sourire.
Durant les quelques pauses prises durant ce voyage, j'avais pris le temps de parcourir les lettres offertes par la maitresse de Jamir pour y lire les mots écrits par l'ancien chevalier d'or du Sagittaire. Et je ne m'étais pas trompé. A croire que mon vieil ami d'enfance me parlait à travers le temps. Je ne regrettais pas mon passé, mais je comprenais désormais bien mieux certaines notions. Je me redécouvrais. Pas au point de devenir l'un de ces paladins naïfs et idéalistes que j'avais parfois croisé, mais au moins pour saisir cette envie de protéger autrui au lieu de chercher égoïstement à le détruire. Pour moi qui m'était toujours vanter d'être fort, j'avais le sentiment d'avoir fait fausse route et de découvrir enfin un nouveau pouvoir : celui de protection.
Et pour l'une des première fois de mon existence, je commençais à me sentir heureux. Certes, l'envie de revoir enfin Satine me tenaillait, mais je savais que ce n'était que partie remise. Mener à bien ma quête me permettrait enfin de nous permettre de vivre dans un monde meilleur.
A l'affut, je tachais de détecter tout signe de vie apparent, tout indice pouvant me mener à l'ami d'Hélène. Nul doute que ce ne serait pas aisé.
Je me décidais donc à amplifier légèrement mon cosmos, pour lancer un appel aux personnes susceptibles de ressentir cette énergie. Ceci fait, je m'approchais de l'orée des bois pour en scruter les frondaisons. Je tournais alors mon attention vers les montagnes rocailleuses sur lesquelles le temple et le trésor étaient bâti. A la recherche d'une chaumière, ou d'un signe de vie quelconque. Une fumée de cheminée par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Ven 20 Mai - 15:31
Traversant la forêt, une ombre dansait dans les airs à suivre un animal. Un sourire aux lèvres, il observait les alentours et sentit quelque chose dans l'air. Ses jambes s'arquèrent alors pour bondir dans les airs et sa main frôla la tête du daim qui n'avait pas vu venir cette attaque de son chasseur ! Puis, ce dernier s'arrêtait pour regarder, à bout de souffle, l'animal à deux pattes qui repartait dans les airs. Il était vivant et savait que le jeu était terminé. Machinalement, sa tête se baissait vers le sol pour laisser son corps se frotter à un tronc d'arbre...

Quelqu'un se rapprochait de sa vieille cabane, il était seul depuis près de trois mois à profiter enfin de la vie d'un homme ordinaire et se demandait pourquoi un cosmos l'avait appelé. De branche en branche, il s'envolait dans les airs avec une insouciance animale dans les yeux. Ses pupilles s'abaissèrent en direction du petit chemin menant vers sa masure et il vit un homme en train de gravir les rocailles. C'est donc lui. Sa main se posait sur le vide et un disque de lumière se créait, il y prit appui pour changer la course de son "vol" improvisé. Dans le bruit d'une plume, il atterrissait devant l'inconnu avec un sourire entendu.

- Mais qui voilà ? T'es qui toi ?

Question simple mais direct, inutile de se prendre la tête en discussion stérile comme la chose serait de toute façon le début de cette rencontre. Un homme à la stature imposante et aux muscles saillants, presque sauvage, venait de rentrer en scène. Un sourire mutin aux lèvres, il fixait celui qui se présenterait comme Arbhaal dans quelques instants. Des cerfs, de lapins, des renards, des oiseaux dans le ciel... Toute une ménagerie était en train d'apparaitre autour de ce dernier. Il pouvait sentir tous les esprits de la forêt dans les environs. Ce n'était pas la faute de l'hôte de la forêt, c'était une chose naturelle pour lui...

- Ah excuse moi pour le manque de courtoisie, je suis Denahi et la cabane au bout du chemin est la mienne...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Sam 21 Mai - 18:55
Déjà occupé à grimper des amas rocailleux, la soudaine apparition d'un cosmos me fit relever la tête. Qu'elle ne fut pas ma surprise en voyant un jeune homme voler vers moi avant de stopper sa course en ayant invoquer un étrange cercle de lumière ! Ce n'était pas vraiment commun.
Je ne savais quoi penser de son sourire : moquerie, sympathie, sous-entendu ?
Je me contentais donc d'apaiser un brin mon visage fermé avant de répondre à sa question, pour le moins directe.

Je me prénomme Arbhaal, et je suis envoyé ici par Hélène de Jamir. La connaitrais-tu par hasard ?

Alors que je m’apprêtais à lui demander son identité, je sentis puis vis apparaitre une multitude d'animaux bien étranges. Tous les résidents de la forêts s'étaient-ils donner le mot pour nous rejoindre ? Cet homme semblait détenir un don incroyable !
L'oeil hagard, je reportais sur lui mon attention alors qu'il daignait enfin se présenter.

Ravi de faire ta connaissance... Le moins qu'on puisse dire c'est que tu ne souffre pas de solitude. Hélène m'a remis les écrits d'une connaissance à elle. Or, j'ai impérativement de rencontrer cet homme pour poursuivre ma quête envers Athéna. Je doute qu'il y ait beaucoup d'habitants dans le coin. S'il s'agit bel et bien de toi, je te conjure de m'aider...

En toute franchise, je n'étais pas bien à l'aise entouré de tous ces animaux. Il faut bien avouer que ce n'est pas dans les tréfonds des sinistres forêts d'arbres morts d'Hadès que je risquais de tomber sur de pareilles créatures. J'espérais vraiment qu'il s'agissait du bon interlocuteur. Le Sanctuaire courrait un grave danger, et je me devais de tout faire pour revenir aider les autres Saints à temps. Mais Hélène m'avait prévenu... Je devais avant tout me concentrer sur ma quête. C'était frustrant, surtout pour un homme d'honneur comme moi, mais je n'avais pas vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Dim 22 Mai - 17:54
Hélène avait donc amené ici cet étranger. Cela répondait de fait à une question sur la nature de son cosmos. Toutefois, il ne portait pas la marque frontale des habitants de Jamir... Donc, il était un envoyé particulier. Pourquoi chez moi ? Quelle quête ? Les deux questions vinrent instantanément en tête de l'ancien Chevalier d'or du Sagittaire. Puis, d'un signe de la main, il invitait cet Arbhaal à le suivre en direction de la cabane. Les animaux aux alentours prenaient le parti de se retirer dans des frôlements de feuilles.

Quelques instants plus tard, ils étaient dans une vieille masure assez simple. L'intérieur avait un confort sommaire et humble, un lapin était en train de mijoter dans une petite marmite en fonte.

- Tu as faim ?

Alors qu'il s'asseyait près du foyer, il regardait l'homme qui venait demander une quête. Son cosmos semblait puissant et tiraillé. Etrange phénomène. Sans dire un mot de plus, il prit un peu du ragout et le versait dans le bol qu'il tenait en main.

- C'est quoi cette histoire de quête ?

Connaissant Hélène, si elle l'avait envoyé à lui.... Le regard un peu perdu, l'ancien chevalier se grattait la tête en se demandant ce que la Déesse avait bien pu lui vouloir en mettant dans la caboche de la Gardienne de Jamir qu'il pouvait lui servir un temps soit peu. Puis, soudain, il vit quelque chose. Un ancien écrit sur une plaque en bois sur le mur.

Citation :
« Celui qui aime la gloire met son propre bonheur dans les émotions d’un autre. Celui qui aime le plaisir met son bonheur dans ses propres penchants. Mais l’homme intelligent le place dans sa propre conduite. »

« Creuse au-dedans de toi. Au-dedans de toi est la source du bien et une source qui peut toujours jaillir, si tu creuses toujours. »

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.

Marcus Aurelius
»

Puis, son regard se retournait vers l'ancien Juge des Enfers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Dim 22 Mai - 19:05
Cet homme semblait bien amical, et je répondis à son invitation par l'affirmative, un grand sourire aux lèvres.
Sa masure était pour le moins rudimentaire, mais le confort suffisait amplement à tout individu désireux de vivre en marge de la société. L'odeur de ragout suffit à faire rugir mon estomac, et je me hâtais de sortir de ma besace quelques belles pommes, prises sur le chemin. Ma foi, cela changerait peut être le menu ordinaire de ce brave homme.

Merci beaucoup, cela fait plusieurs jours que je n'ai pas pris le temps de me nourrir convenablement. J'arrive à peine de Jamir...

Pour l'heure, je n'avais pas vraiment de preuves qu'il s'agissait bel et bien du bon interlocuteur mais la raison de ma venue ici n'était pas un secret d'état.

Et bien, disons que j'ai un passé plutôt chargé... J'ai commis pas mal de crimes mais la vie m'a permis d'évoluer et je me retrouve aujourd'hui fidèle d'Athéna. Je suis en quête de rédemption. Pour trouver ma place parmi mes nouveaux compagnons.

Un hochement de tête, et je me mis à engloutir le délicieux repas qui m'était offert. Bon sang, qu'il était bon de manger chaud... Et en bonne compagnie. Après quelques instants de goinfrerie pure, je relevais le visage vers mon hôte, les yeux brillants.

Me rendre à Jamir était ma première mission en tant qu'allié des Saints. Et Hélène a usé de son cosmos pour extirper quelque chose de moi, sans douceur... Elle a éveillé mes étoiles, selon elle mais je n'ai pas encore tout saisi, je l'admets. C'est suite à cela qu'elle m'a conseiller de me rendre ici.

Cet homme était-il vraiment l'ami d'Hélène ? Son cosmos était si particulier... Qui était-il véritablement et pourquoi cet exil ? Je n'osais poser ces questions de peur de le braquer, mais elles me brulaient les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Lun 23 Mai - 14:23
Il écoutait avec soin les paroles de son interlocuteur. Manifestement, Hélène avait décidé qu'il était le seul à pouvoir aider cet homme... Merci du cadeau. Depuis la retraite forcée par le Grand Pope, il n'était plus chevalier et vivait simplement dans ce petit coin reculé de la Grèce. La rédemption ? Voilà une chose assez simple à comprendre et il ne cachait pas son passé de criminel. S'il était encore vivant, c'était la volonté d'Athéna... Mais il ne voyait pas en quoi l'aider...

Levant les yeux vers lui, il se concentra pour sentir son esprit et son aura. En effet, ses étoiles étaient devenues brillantes comme des étoiles filantes dans le ciel. Et l'hôte de la cabane comprit alors la raison. Il était né du Sagittaire. La Gardienne de Jamir avait donc l'espoir qu'il lui apprenne les techniques secrètes des chevaliers d'or du Sagittaire. Silencieux, il prit un peu de ragout et machouillait avant de répondre.

- Tu vois le panneau là bas, il traite d'un Empereur devenu Philosophe... Un homme du nom de Marcus Aurelius ! Ces paroles ont plusieurs sens mais il faut en comprendre au moins un. De plus, je suis l'ancien Chevalier d'or du Sagittaire et dépositaire du pouvoir de Chiron sur ce Monde. Si tu veux que je t'accorde au moins le bénéfice du doute, la question est simple : en quoi crois tu ?

Posant un silence.

- Attention, je n'ai pas dit en qui... Ca je m'en doute. Je ne parle pas d'amour, de volonté de faire le bien ou que sais je... cette définition dépends énormément du point de vue où on se place. Chaque homme, qu'il soit Spectre, Berserker ou autre, a une raison d'aimer et de défendre ce qui lui est cher. Donc, cela sous entends une question primordiale dont tout découle le reste : En quoi croyons nous ? Personnellement, intérieurement...

Denahi était un homme simple, humble même sur ses capacités et il vivait en symbiose avec la nature depuis des années. Il n'était qu'un élément dans un cycle qui le dépassait et estimait qu'il devait en rester là pour le bien commun. Il croyait dans l'affirmation que tout homme doit garder un lien avec les créations originelles de Gaia. La Foi envers Athéna était simplement une suite logique des choses... Mais elle avait une base, un ferment qui était devenu de la Foi. La même question se posait pour Arbhaal, qu'est ce qu'il devait garder de sa vie passé ? Qu'est ce qu'il devait changer ? C'était là la pierre angulaire du chemin parcouru jusqu'ici.

Citation :
Se référer à mon dernier post pour voir de quel texte je parle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Lun 23 Mai - 18:35
Je crois en moi même.

La réponse avait fusée, directe, franche, sans artifices, mais également dénuée de toute trace d'arrogance. En suivant la définition de mon hôte, en retirant les croyances humaines, il ne pouvait rester que cette conviction. Je serrais machinalement le poing comme pour appuyer le sens de mon propos.
Je ne parlais pas de moi, en tant qu'être égocentrique, mais en ma perception de la réalité, de la matière, du monde qui m'entoure.
De l'ancien juge des enfers, en passant par le cardinal de la mort devenu Saint, cette constante demeurait la seule parfaitement immuable. Quand tout disparaissait, il ne restait que soi.
Tout en réfléchissant aux paroles de cet homme, dont la révélation du passé décupla mon besoin d'introspection sur cette situation, je tournais le regard vers le panneau et les sages paroles d'un ancêtre. Étrangement, ses propos philosophiques ne firent que confirmer mon sentiment. Et je fis part à Denahi de mon ressenti.

Au final, la seule chose en ce monde sur laquelle je peux influer sans retenue, je peux parler sans hésitation c'est bel et bien ma propre personne, au sens large du terme. Je... Je fais parti d'un tout, comme toi. Un grain de sable sur une plage immense. Et en tant qu'individu possédant un libre arbitre, je crois en mon passé, mon présent et mon futur. En ma place dans ce monde en tant qu'humain. Je... ne suis pas pas doué avec les mots...

Et rien n'était plus vrai. Et pourtant, je sentais que cet homme pouvait comprendre sans mal le sens de mes propos.
Mais pourquoi Hélène m'avait-elle envoyé vers lui ? La réponse commençait à lentement se dessiner dans mon esprit. Je posais une belle pomme devant mon hôte avant d'en saisir une moi même.

Cela va te paraitre bien étrange, mais j'ai jadis connu un porteur de l'armure d'or du Sagittaire. Un ami d'enfance du nom d'Eldyr. C'était un homme bien.

Qu'aurais-tu penser de moi, dans une telle situation mon ami ? Parler avec Denahi était à la fois agréable et douloureux, tant j'avais la sensation de sentir mon compagnon de route de nouveau à mes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mar 24 Mai - 18:30
- Croire en soi-même est une chose, croire ses compagnons est vital !

La réponse avait été aussi rapide, puis l'ancien Juge reprit la parole pour expliciter sa pensée. Cela était une chose de compréhensible de penser ainsi, bien des Spectres avaient cette même Foi en leur force propre au point d'oublier le collectif d'une armée. C'était là la différence fondamentale avec les Chevaliers d'Athéna et il apparaissait que Arbhaal avait gardé des traces de son passé. Denahi comprenait peu à peu la raison de cette présence ici... La Foi de cet homme n'était pas à remettre en cause, c'était sa mise en pratique qui demandait quelques cours.

- Tout homme a son libre arbitre, mais il faut penser la chose comme dans un tout. Si tu devenais chevalier d'Athéna, cette fougue devrait servir la communauté et non toi même. C'est là la cause de bien des défaites des Spectres, pourtant bien plus nombreux que les Saints. C'était que l'individualisme primait sur le collectif....

Pui, au détour d'une phrase, Arbhaal prit le soin de mentionner celui qui deviendrait chevalier du Sagittaire dans le futur. C'était donc lui le messager du futur que le Pope avait mentionné... Un regard curieux s'esquissait sur son visage mais il ne posait aucune question. Soudain, plusieurs animaux prenaient autour de Denahi la forme de créatures que certains appelaient Sylphes... Loup, Renard, Serpent... Ces créatures spirituelles apparaissaient à la demande de leur Maître et ami.

- Tu as donc rencontré mon Moi du futur... Je vais te démontrer que ta volonté propre ne peut rien contre le subjectif. Il prit un arc et un carquois dans un coin de la cabane. Pour une fois, tu vas devenir le gibier, la victime... Ah toi de trouver l'espoir dans le désespoir le plus effrayant et alors je pourrais faire de toi quelque chose... Tu as 10 secondes pour te cacher.

Un vent fit claquer la porte de la cabane afin d'inviter Arbhaal à courir. Le regard de Denahi ne plaisantait pas, le chasseur se mettait en forme. A celui qui ne croyait qu'en lui de prouver ses dires...

Citation :
Denahi Défie Arbhaal. (Combat sans gain pour raison évidente)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mer 25 Mai - 11:51
Croire en ses compagnons... Je comprenais la logique de cette foi mais je n'avais jamais vraiment rencontrer de frères d'armes susceptibles de susciter ma confiance de la sorte.
Hormis à deux reprises. Un ancien juge des enfers et surtout mon ami d'enfance, héritier de l'homme qui me faisait face.
Le concept que m'exposait Dehani me laissait perplexe. La cohésion, l'unité... Du peu que j'avais vu au Sanctuaire, je n'avais pas le sentiment que cette tendance dominait. Les égos régnaient en maitre. Mais peut être qu'en temps de guerre, les véritables liens de fraternité se révélaient. Je l'ignorais.
Je ne réagis d'abord pas aux propos sur la chasse de mon hôte. J'avais peur de comprendre. Pourtant, il semblait bel et bien sérieux ! Mais voici donc devenu vulgaire gibier ? Moi ?!
Un sourire amusé illumina mon visage, alors qu'une lueur de défi venait s'allumer dans mon regard. Soit, autant aller jusqu'au bout. Et puis, à dire vrai, je brulais de me mesurer à un tel adversaire.
Dehani ne plaisantait pas du tout, j'allais donc faire de même. Ce test serait d'une importance cruciale. So je gagnais je prouvais ainsi ma force et ma foi en moi même, si je perdais... Je ne pouvais que retenir cette leçon et en faire usage dans mon quotidien.
D'un bond vif, je me levais de ma chaise avant de lancer un dernier regard à mon adversaire de circonstance.

S'il y a bien une chose que je ne compte pas perdre de vue, c'est l'espoir.

Vif comme le vent, je m'élançais en dehors de la masure, pour m'élancer dans les bois. Rester à découvert, sur un terrain que Dehani devait connaitre comme sa poche me semblait une idée folle. Autant profiter du couvert des quelques arbres pour tenter de le voir ou de le sentir approcher. Je doutais que même un chasseur de son acabit soit en mesure de tirer de bien loin pour espérer toucher une cible comme moi. Quoique sérieux et aiguillé par mon égo, j'étais vraiment curieux de comprendre cette leçon.

Citation :
Défi accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 26 Mai - 12:44
Mettant son carquois sur le dos, Denahi observait le jeune homme qui partait en courant de sa petite cabane. Au moins il n'avait pas refusé le défi qui lui avait été lancé et en cela il marquait déjà un bon point. Silencieux, ses paupières se baissèrent afin de sentir les esprits environnants. Puis, il partit en direction de la forêt et sentit que son adversaire avait déjà fait le pari de se mettre à couvert de ses attaques. Connaissant le terrain, les traces d'Arbhaal n'étaient pas compliquées à suivre. Amusé, le Sagittaire se demandait si le Dragon était vraiment le chasseur dont les légendes parlaient.

Voulant débusquer le lièvre, il bondissait dans les airs et fit appel aux esprits de la nature. Des loups ethérés apparaissaient alors et se mirent en chasse. Sur une branche, Denahi tirait sur la corde de son arc et laissait des étranges lucioles dorées se multiplier entre autour d'une flèche invisible. Evidemment, de loin, nul ne pouvait voir que de lucioles ce n'était que des abeilles venant du monde que l'on appelait "Umbra". Les secondes passaient. La meute courraient entre les arbres quand ils le virent en train de guetter.

Dans un hurlement, les loups foncèrent sur l'ancien Juge des Enfers. Le combat était donc engagé. Mais au même moment, en entendant cet appel. L'ancien Chevalier ouvrait les yeux vers l'espace que ses "amis" lui avaient montré et il lâchait la corde de son arc. La flèche libérée partit à toute vitesse vers sa proie et se scindait en milliers de dards qui attaquèrent la zone comme des abeilles avides de vengeance. Les esprits de la nature formaient une communauté puissante et unie face à un ennemi. C'était la première leçon, à plusieurs, on était plus fort...

- Alors Arbhaal, je suis à 300 mètres de toi.... Comment vas tu répliquer ? A cette distance, toute attaque sera visible et j'aurai le temps de t'attaquer... Montre moi que la proie sait se défendre d'une mort déjà inscrite sur les fils des Moires...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mar 7 Juin - 20:33
Impossible de se tromper, le chasseur avait débusquer sa proie et fait feu de toutes ses forces.
Une réaction attendue mais je ne pouvais que saluer ses dons. Son attaque fusa vers moi, et je ne dus qu'à ma vélocité le fait d'en esquiver une part. Mais pas la totalité. Sa provocation me fit sourire, alors qu'à une époque elle m'aurait rendu fou de rage.
Loups, esprits de la nature œuvraient contre moi, et mon instinct me hurlait de mettre le feu à cette maudite forêt pour me débarrasser de cette gêne. La destruction pouvait tout résoudre. Voilà ce que mes réflexes me soufflaient. Mais je m'y refusais.
Au lieu de me servir de mes flammes pour embraser l'environnement et priver mon ennemi d'un terrain favorable, je me contentais d'amplifier la lumière du brasier qui vint m'entourer pour faire écho à la lueur du soleil. Autant mettre à mal la vue de cet archer et de ses alliés de la nature ! Tel un oiseau de proie, je quittais le sol à toute vitesse, misant sur la gêne provoquée par l'éclat de mes flammes, même temporaire, et parvenu à la hauteur de l'ancien Sagittaire, je le frappais aussi vite que la foudre. Un coup. Un seul. Pour commencer.
Usant de l'air ascendant, je déployer des ailes de feu pour replonger vers lui, manœuvrant pour esquiver la moindre riposte. Chacun de mes coups, de mes passages était semblable à la foudre. Vif, implacable. Et malgré mon sérieux, un sourire franc illumina mon visage.
Stoppant finalement mon assaut, je me mis à flotter, battant des ailes, à quelques mètres de Denahi, ainsi à l'abri de ses alliés terrestres.

Tu peux bien avoir autant de soutiens que tu voudras, si tes sens te font défaut, tu ne pourras pas me faire face longtemps. Face à une proie rusée, la distance n'est qu'un frêle avantage.

Profitant de mon initiative, et misant sur la surprise de mon adversaire qui devait sentir la perte de l'un de ses sens, je déployais mon cosmos pour porter deux coups consécutifs. Au dessus de ma tête, la gueule d'un dragon flamboyant jaillit pour projeter une multitude de rayons ardents.
Ce n'était là qu'un début, et je restais attentif à la riposte pour tenter de comprendre l'intérêt de ce duel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mar 7 Juin - 23:04
Me suis permis de corriger ta Fiche technique qui avait des points défaillants.

Akritès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mer 8 Juin - 18:33
Sans vision, voilà la situation dans laquelle se trouvait l'ancien Sagittaire. Il continuait pourtant de sourire car ses yeux étaient ceux de la nature et de tous les esprits. Voilà une chose bien stupide de penser que priver un homme de ses sens le privait de son lien avec la terre nourricière. Bondissant dans le vent, il esquivait avec aisance les techniques de son adversaire au point où un esprit de l'eau éteignit les flammes d'Arbhaal. Il pensait que ce genre de combat se passait avec les flammes, pas forcément...

- Tu es en effet un rude combattant et je comprends la volonté de Bélisaire de te faire évoluer. Ceci dit, tu continues de puiser dans cette flamme qui t'anime au lieu de puiser dans les flammes de la vie. Ceux sont deux choses vraiment différentes, la nature est partout et même dans tes flammes, l'esprit qui les anime peut s'éteindre si on fait corps avec la nature environnante... Mon moi du futur ne t'a pas appris cela ?

Pendant un bref instant, Arbhaal avait la sensation de voir se superposer une autre aura face à lui. Une légère esquif du passé certainement, un souvenir peut-être, qui sait ? Pendant un instant, il avait la sensation de voir son vieil ami qui le regardait au dessus de Denahi. La nature était un tout, absolu, sauvage et rebelle mais qui pouvait se montrer aimante et charnelle. C'était cela que Denahi avait senti en Arbhaal mais est ce que lui en avait conscience ? Lui qui ne croyait que dans ses propres pouvoirs en oubliait de voir au delà de ses forces !

- L'armure que j'ai porté jadis avait en elle l'esprit sacré de Chiron qui se repose dans les Etoiles. Parfois, il me parle comme à un frère et les étoiles étant unique au delà du temps et de l'espace... Il m'a fait comprendre que ton ami, Sylphe, avait déjà tenter de te faire comprendre cela dans un certain temple du Lion...

A la vitesse de l'éclair, les ombres se mirent à se mouvoir en dessous de la canopée et des centaines d'arches apparaissaient afin de porter une lourde attaque anti aérienne. De tout part, l'ancien Juge serait frapper par la nature et même dans les airs, personne ne pouvait l'esquiver !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mer 8 Juin - 20:31
J'avais clairement pécher par optimisme, espérant priver de vue ce redoutable adversaire. Mais son lien avec la nature, quasiment inédit, suffisait à désamorcer ma stratégie. Mes coups n'eurent pas l'effet escompter, et je ne pus qu’écarquiller les yeux en voyant mes flammes dépérir. Une vague de fureur me submergea me je parvins à me dominer.
Il était désormais clair que j'aurais le plus grand mal à vaincre un homme doté d'un tel soutien uniquement en puisant dans mes ressources. Je ne pouvais pas être arrogant à ce point. Plus maintenant.
Faire corps avec la nature pour en nourrir l'esprit de mon brasier ? A dire vrai je n'y avais jamais songer. Quoique l'idée m'avait déjà été soumise... Ce souvenir ne suffit pas à anticiper ma surprise à sentir de nouveau la présence d'un ami si cher. Sylphe, Eldyr... Je restais stupéfait devant cette révélation, témoin des propos de mon adversaire. De nouvelles perspectives s'ouvraient et je ne pouvais plus les nier.
Cette stupeur manqua de me faire subir un sort funeste.
Guidé par un instinct sur lequel je n'avais plus prise, je parvins à bloquer une partie de l'assaut démentiel de Denahi, m'entourant d'une manteau de flammes et de lumière dont je ne m'aurais jamais cru capable d'invoquer avec une telle force. Une fois l'assaut esquivé en partie, serrant les dents, j'entrepris une contrattaque digne de ce nom.
Puiser dans une autre force que la mienne ? Je déployais mon cosmos jusqu'au étoiles, jusqu'à la terre, étendant des racines de mon esprit pour essayer, au moins essayer. Ma mémoire s'activa alors, m'emplissant de souvenirs de ce moment si précieux, si intense, dans le temple du lion. Je fonçais vers Dehani tel une étoile filante, luttant pour comprendre, pour ouvrir mon coeur et mon esprit.
Sans réfléchir plus avant, sans penser, je me contentais d'être. Pour vaincre certes, mais surtout pour avancer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 9 Juin - 0:33
L'étoile filante était passée à quelques mètres de lui et sans un bouclier créé avec des esprits du vent, il aurait pris l'attaque de plein fouet. Cependant, il n'en était pas sorti indemne et observait l'ancien Juge avec circonspection. Il n'avait pas compris que les choses devaient avoir du sens, qu'attaquer comme une brute n'était plus digne de lui. Fermant les yeux, il fit appel au pouvoir de l'esprit du renard qui s'insinuait dans l'esprit d'Arbhaal afin de lui faire perdre tout moyen.

Puis, de nouveau, il armait son arc et envoyait une volée de flèches dans le sens de son ennemi. Des esprits bondissaient de la forêt pour lui infliger en même temps des dégats de plus en plus meurtriers. Mais physiquement, certainement le temps qui jouait contre lui, l'ancien Chevalier d'or posait un pied sur la cime d'un arbre afin de récupérer un peu de ses forces. Il ne savait pas combien de temps cela irait comme ca mais il n'avait guère le choix s'il devait accomplir le rituel de Chiron sur lui.

Soudain, il se releva et disparut afin de d'etre face à Arbhaal. Son doigt fit une pichenette sur son front avec un sourire !

- Décidément... Fais marcher ce que tu as autour de tes oreilles, foncer dans le tas ne sert à rien car de ta vie dépends celle des autres ! Si tu perds par rage, tu laisseras ton ennemi tuer des innocents ! La nature est de même, c'est un cycle immuable que l'homme a appris à maîtriser mais qu'il se doit de respecter ! Mais si tu ne comprends pas cela, comment ceux tu évoluer ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 9 Juin - 18:55
Malgré la vitesse de mon attaque et ma concentration pour tenter de puiser dans la nature au lieu de ne compter que sur moi même, Dehani esquiva une bonne part de mon assaut, me laissant seul quelques instants sur le champ de bataille.
Je serrais les dents en sentant une présence inconnue tenter de m'embrouiller et parvint à réagir lorsqu'une nuée d'esprits me menaça. Déployant de nouveau mon aura de flammes, je parais tant bien que mal une bonne part de l'attaque, mais je n'en sortis pas indemne. Loin de là. Le duel était âpre, intense, sans retenue. C'est alors que l'ancien Sagittaire apparut devant moi et me gratifia d'une pichenette au beau milieu du front.
Éberlué par cette attitude, j'écoutais tout de même ses propos, me préparant déjà à replonger dans la bataille. Mais une voix intérieure m'en empêcha. En un instant, mon cosmos offensif s'évapora, me laissant juste en vol devant Denahi à qui j'adressais un sourire et une main tendue.

Bien... Je vais essayer... Si je dois admettre que ma vie doit dépendre de mes alliés et vice versa, alors il serait stupide de poursuivre ce combat.

Je prenais un pari risqué. Denahi pouvait profiter de ce temps mort pour m'attaquer de plus belle en misant sur la voix de ma naïveté. Mais je tentais pourtant le coup sans peur. Pour une fois, je cessais de "foncer dans le tas" pour essayer d'écouter, d'analyser, de voir au delà d'une situation simple au premier abord.

Respecter ma vie pour protéger la tienne... Serais-ce cela la véritable sagesse ? J'ai beau chercher, ce combat demeure vain et futile, si je tiens compte du fait que la nature n'agit jamais par hasard. Le loup ne tue que pour se nourrir...

J'avais parler à voix haute mais davantage pour moi même que pour Dehani. Sylphe qu'aurais-tu penser de moi et de mes pathétiques tentatives pour comprendre ce qui t'étais si naturel ?

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Mer 15 Juin - 17:28
Surpris. Un peu vu le tempérament du bonhomme. Denahi fit signe à l'ancien Juge de descendre avec lui en direction de la montagne un peu plus en retrait. Dansant au dessus des cimes, l'ancien Sagittaire était comme un oiseau que la nature embrassait à chaque battement d'ailes. Soudain, une clairière se fit jour devant eux et d'un geste de la main, il indiquait que c'était la direction souhaitée. Ils atterrissaient sur un monticule de terre que peu de gens devaient connaître. Dans le silence, Denahi empruntait un passage sous la colline ou les murs étaient peints de fresques symbolisant le combat de Chiron contre les Centaures.

- Tu es ici dans l'ancienne demeure de Chiron. On ne sait ou se trouve sa sépulture, là est la volonté des Dieux. En attendant, son âme vit ici et il est temps que vous ne fassiez plus qu'un, que tu obtiennes toi aussi son héritage.... Mais... Je te préviens, cela risque de t'apporter une Sagesse et des connaissances qui te changeront fondamentalement, es tu prêt à sacrifier une partie de toi même pour cet idéal auquel tu crois ?

Le sacrifice de Chiron. L'ultime volonté de donner à ce monde une société apaisée et douce, un endroit où les maladies ne seraient qu'une simple illusion. Lentement, ils arrivèrent enfin dans une grande salle où on pouvait y voir.... le vide. Rien. Seul le vent battait la salle en permanence et traversant la pièce, l'ancien Sagittaire montrait une sculpture murale symbolisant les étoiles du Sagittaire. Au niveau de la blessure de Chiron, une flèche d'or brillait doucement.

- C'est à toi de décider. Prendre cette flèche sera le bout du chemin que tu as accompli en venant ici. Mais.... Avant que tu le fasses, car je sais que tu n'es pas venu ici pour renoncer, t'es une tête de mule ! Donc.... sache qu'il ne te faudra rien oublier de ce que je t'ai appris !

Il attendit. C'était à lui de décider.

Citation :
Etape de la compréhension actée. Fin du combat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 16 Juin - 18:03
Je ne m'étais donc pas tromper, et je fus surpris de cette étincelle de sagesse qui venait d'illuminer ma dure caboche. Bon sang, si même moi je pouvais évoluer, alors une chèvre pourrait apprendre à parler.
Sans hésitation, je suivis Dehani vers une clairière habitée par une étrange énergie apaisante. Tout en avançant en silence, je dévorais du regard les fresques évocatrices.
Chiron et les centaures... J'avais déjà entendu cette légende, et en être le témoin par ces dessins me rendit grave. Dehani m'indiqua alors ce qui allait suivre, et me prévint des changements à venir.
Je ne serais donc plus le même.
J'allais probablement perdre ce feu qui me rendait bien trop humain pour obtenir une sagesse élévatrice. Mon sang se figea dans mes veines à cette pensée, mais je n'étais pas venu pour reculer. Sans répondre, je levais les yeux vers le ciel et serrais les poings. Avais-je déjà fait choix plus difficile ? Satine m'aimerait-elle encore si je lui revenais différent ? Même si je haïssais mes actes passés, j'aimais assez l'homme que j'étais devenu. En acceptant le don de Chiron, j'allais perdre une part de ma personnalité. Et surtout, je renonçais à jamais à tenter de repartir à mon époque. C'était un chemin sans retour.

Je suis prêt.

Les mots avaient jaillis sans que je ne cherche à les retenir. Car c'était la vérité.
Je cherchais la rédemption, mais aussi à combler ce besoin de trouver un sens réel à mon existence. Cette chance m'était offerte. Enfin. Si pour réparer un peu du mal que j'avais causé, je devais me mutiler d'une part de mon âme, je n'avais pas le droit d'hésiter.
Je suivis donc Dehani dans une salle étrange, dans laquelle je perçus la fin de ma route sous la forme d'une flèche d'or. Je m'en approchais, et l'observais sans ciller.

N'ai aucune crainte... Je n'oublierais rien du chemin qui m'a conduit jusqu'ici. Je garderais toujours le souvenir de mes crimes, le cris de mes victimes, mais aussi les conseils de ceux qui ont su me tendre la main. Ils seront ma force.

Le sourire aux lèvres, enfin en paix avec moi même et ce monde dont j'avais découvert la richesse grâce à l'homme qui se tenait à mes cotés, je posais mes doigts sur la flèche d'or et la saisis pour m'emparer de ce qu'elle avait à m'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 16 Juin - 20:11
La flèche d'or se désolidarisait de la sculpture. Un petit trou laissait une étrange lumière dorée s'en échapper. Soudain, l'éclat créait un rayon de lumière qui toucha le plafond. Une vive lumière rendit aveugle les deux hommes avant de voir quelque chose émerger du sol, baignant lui même dans une lumière étoilée. L'armure du Sagittaire venait d'apparaitre en forme totémique et la flèche entre les mains d'Arbhaal brillait avec un éclat qui lui brûlait la peau. La corde de l'arc se mit alors à se tendre et les yeux du masque de l'armure brillait d'une source lumineuse et placide. Soudain, une flèche apparaissait et partait en direction de la poitrine de l'ancien Juge.

Son âme fut emportée dans un autre monde. Un monde inconnu pour lui. Il y avait une vaste forêt et des créatures étranges qu'il ne pouvait définir que par leurs oreilles pointues. Au centre d'une clairière, un monticule de terre faisait ton apparition et une immense pierre tombale était visible. Des étoiles brillaient au dessus d'elle et elles se mirent à lui intensément avant de prendre la forme de différents animaux. Un Renard. Un Corbeau. Un Serpent. Un Ours. Un Saumon. Un Abeille. Une Tortue. Un Cerf. Chacun était une représentation du règne animal. Il en allait de tout dans un cycle de vie et des plumes dorées se mirent à apparaître autour d'Arbhaal dans une geste onirique.

Brutalement, il était là. Sur le sol. Face à Denahi qui lui tapait les joues afin de le réveiller. Mais il le savait, les dons de Chiron (chasse, pêche, soins) étaient en lui désormais. Une petite part de celui qui avait été le précepteur des Dieux, un espoir aussi pour les chevaliers de cet avenir.

- Tu as reçu sa bénédiction, le sens du sacrifice, le sens de l'honneur et de la probité. Tout cela est en toi maintenant, l'armure t'attends !

D'un geste de la main, Denahi l'invitait à s'en approcher avec un sourire amical. Il ne cachait pas une certaine mélancolie mais il avait oeuvrer à forger une nouvelle fortune pour les Chevaliers de la Déesse de la Sagesse. C'était à lui de représenter tout cela, de le magnifier.

Citation :
Rite du sacrifice fait. L'armure est présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionavatarArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
220/220  (220/220)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
265/265  (265/265)
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   Jeu 16 Juin - 22:24
Il existe des moments spécifiques au cours d'une vie où l'on s'aperçoit que les mots sont parfois incapables de décrire un sentiment, une sensation. Notre cerveau se fige, la gorge se ferme et parler ne rime plus à rien.
Je fus enlevé, projeté vers un ailleurs dont j'ignorais l'existence. Mon âme s'y engouffra et changea. Irrémédiablement. Ils m'observaient avec bienveillance, chacun d'entre eux. Totems de vie, cycles de nature, je m'abreuvais à leur sagesse pour en savourer l'intensité. J'étais devenu Tout au lieu d'être Un. Et une part de moi s'ancra dans la terre pour à jamais en faire parti. Tel était mon don à ce présent.
Je sentis alors qu'on me tirait en arrière, qu'on me ramenait vers une réalité agressive, brutale et sombre. J'ouvris les yeux, encore brumeux, et réussit par un effort de volonté à les tourner vers Dehani.
Je me relevais sans un mot, l'observant alors qu'il m'indiquait avec amabilité cette armure qui fut jadis la sienne. Il m'en offrait la garde sans remords mais avec une pointe de mélancolie. Pourquoi l'avait-il abandonné de la sorte ? Pourquoi avoir cesser le combat ? Je savais ne pas devoir poser ces questions, car tel était son chemin. Sans pouvoir détacher mes yeux de cette armure qui m'appelait avec force, je m'approchais de Dehani pour le serrer contre moi dans une étreinte émue. Un remerciement silencieux, une marque de respect, d'amitié, de considération. Si un jour, l'envie lui prenait de se confier, je serais là.
Libérant mon guide de mon contact, je me dirigeais avec lenteur de l'armure d'or du Sagittaire, pour savourer cet instant, un brin intimidé.
Lorsque mes doigts se possèdent sur sa surface, l'armure s'illumina d'un brasier éblouissant et explosa pour venir revêtir mon corps.
J'avais jadis connu la puissance brute, implacable. Quel idiot j'avais été. Rien n'était comparable à la plénitude que je ressentais désormais. J'avais la sensation de pouvoir protéger le monde en le recouvrant de mes ailes de lumière.

Arbhaal n'est plus. Je ne peux pas porter ce nom désormais...

Les yeux tournés vers ma main désormais recouverte d'or, un grand sourire finit par venir illuminer mon visage serein. Je me tournais alors vers Dehani.

Orion, voilà qui je suis désormais. J'ai une dette envers toi mon ami. Maintenant pardonne moi mais le devoir m'appelle. Je ne serais tranquille qu'une fois certain que le Sanctuaire est en sureté et mes compagnons d'armes sains et saufs.


Passant à coté de l'ancien saint, je lui posais une main sur l'épaule, avant de quitter la grotte dans laquelle j'étais entrer pêcheur et de laquelle je sortais Saint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t369-sagitarrius-no-orion
Contenu sponsorisé
Message Re: [6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière   
Revenir en haut Aller en bas
 
[6 juillet 550] Delphes : Marcher vers le soleil pour en saisir une part de lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi
» Cette fois John Wayne ne s'éloignera pas vers le soleil couchant [Fe]
» Tourne-toi vers le soleil, l'ombre sera derrière toi. [Sept.]
» Quand le soleil brillera, je me lèverai ~ Pétale de Muguet ||UC||
» Elle pointerait vers le soleil -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Reste du Monde-
Sauter vers: