Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   Mar 31 Mai - 21:17
Ses yeux s'ouvraient lentement, une vive douleur au crâne l'avait réveillé. Il ne savait pas où il était, constatait seulement la nuit, le sombre ciel peu étoilé qui lui faisait face. Il ressentait une douce chaleur à sa gauche et lorsqu'il tourna la tête lentement aperçu un foyer encore plein de vie. Où suis-je..? Il cherchait autour de lui un élément qui pourrait l'aiguiller mais rien ne lui venait. A sa droite siégeait l'urne de son armure, instinctivement il tendit la main vers elle pour la toucher et c'est alors qu'il le vit, là, assis sur sa boite de Bronze. Les souvenirs lui revenaient peu à peu. La rencontre avec...

- Xanathos... Je.. Où sommes nous... Qu'est-ce que... et la rencontre... je me souviens de la Prêtresse... de cet Asher qui est parti mais... Rien d'autre.

I
l laissa le Phoenix lui conter ses propres souvenirs et la manière dont il était parti en emmenant les deux chevaliers blessés loin de Lubeck, rentrant vers le Sanctuaire faute de mieux... Il ne comprenait pas tou, avait encore l'esprit embrouillé mais se releva rapidement pour trouver Nahel qui semblait mal en point. Pâle, fiévreux... Le pouvoir qui avait su mettre à terres les deux Chevaliers d'Or était puissant et semblait nuisible à n'en pas douter. Aussi il devaient se dépêcher de regagner au plus vite leurs terres tant pour expliquer la situation que pour l'état de la Balance. Le Taureau d'Airain suggéra au valeureux Bronze de reprendre la route, le rassurant quant au fait qu'il n'aurait plus à transporter les blessés. Airôth pris alors Nahel dans ses bras et laissa au Phoenix le soin de transporter les trois urnes, l'état de l'Egyptien n'étant pas assez stable pour tant de charge.

    - - -

Ils arrivaient aux abords de Rodorio, enfin. L'état de Nahel semblait être stable mais aucun signe d'amélioration réel. Il semblait assoupi profondément et ne réagissait à rien. Airôth lui avait tenté de porter les deux urnes d'or pour soulager le valeureux Phoenix qui avait du le faire pendant un long moment jusqu'au réveil de l'Egyptien mais les forces semblaient toujours lui manquer. Elles lui semblaient terriblement lourdes... Les deux Saints n'avaient que peu parlé depuis leur discussion face au feu de camp, la situation était loin d'être bonne et Airôth ressentait un profond malaise... Autre que l’échec cuisant de cette rencontre. Quelque chose de plus profond. C'et en arrivant au portes de la ville qu'il comprit, l'ayant traversée assez de fois pour se rendre compte : il ne ressentait rien. Lorsque par le passé il franchissait le Dôme qu'Athéna avait érigé pour protéger le Sanctuaire il ressentait automatiquement les puissantes énergies autour de lui, celles des Saints, leurs Cosmos... Et lorsqu’il tournait son regard vers Xanathos, lorsqu'il se concentrait sur lui... Rien, aussi.

- Xanathos. Je ne ressens plus rien ! Je ne ressens plus mon Cosmos !





Dernière édition par Airôth le Jeu 2 Juin - 7:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   Mar 31 Mai - 23:36
Que filent les semaines, et le rôle d'Esther dans l'armée des berserkers se précisait. En effet, la mission passée dans l'ancienne cité punique avait permis de mettre en lumière ses capacités de projection astrale. Celles-ci avaient révélé leur potentiel dans les opérations de renseignement, et elles seraient mises à profit dans les surveillances exécutées – depuis son retour de sa mission – autour du sanctuaire. Esther avait appris après coup l'assaut qui y fut rendu de la part de ses semblables. À n'en point douter, les conséquences de cette attaque allaient être considérables, et aucun n'ignorait l'intérêt de discerner les signes précurseurs de la réaction des saints suite à un tel mouvement. Sur le terrain, l'ennui devait guetter la Tarentule.

En effet, si les premiers jours donnaient vue sur des paysages qui lui étaient jusque là étrangers, elle ne devait pas être remarquée dans ce territoire. De fait, il lui était interdit d’interagir dans cet environnement, n'en devenant qu'une spectatrice passive. Une posture somme toute fastidieuse, alourdissant chaque heure un peu plus sa perception du temps au point de la torturer. Certes, elle était bien capable de demeurer en une même place pour une durée plus longue encore, mais à dessein. Ici, le caractère contraint de l'opération heurtait sa patience. Aussi devait-elle en certaines occasions digresser un peu, se rendant furtivement dans le territoire des oracles qui l'intriguaient grandement, depuis qu'elle avait appris leur existence.

Quand bien même, elle finissait toujours par revenir, soucieuse de relever tous les signes se profilant à son regard. Sa patience devait être récompensée par l'irruption de deux cosmos non loin de là. Des chevaliers revenaient d'un endroit inconnu et – s'ils n'avaient pas échappé à sa vigilance entre deux – allaient se rendre compte de l'état dans lequel les cardinaux avaient laissé leur sanctuaire. À la manière d'un spectre, Esther s'immisçait dans leur entourage proche. Assez loin pour n'être pas perçue d'eux, mais assez proche pour entendre leurs échanges et discerner leurs expressions. Elle suivait leur déplacement en se déportant ci et là dans l'espace, apparaissant toujours dans leur angle mort et renouvelant l'action chaque fois que l'un d'entre eux se tournait en sa direction. En l'instant, elle était comme un fantôme curieux du quotidien des vivants.

Citation :
Arcane à 3.
Rêve à 2.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
XanathosavatarArmure :
Phoenix

Statistiques
HP:
140/140  (140/140)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
153/153  (153/153)
Message Re: [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   Mer 1 Juin - 22:09
Xanathos avait voyagé depuis le nord jusqu'au sud mais il était tellement fatigué de porter les deux chevaliers d'or bras sur ses épaules et sans compter les Pandora box qu'il était obligé de s'arrêter. Il avait attendu d'être sûr que les Ases ne le suivent pas, il était d'ailleurs étonné qu'aucun des deux guerriers divins ne l'ait poursuivi. Les saints avaient failli à leur mission surtout le bronze saint qui ne se rappelait de rien. A bout de force, le Phoenix installa les deux golds comme il le pouvait. Il avait déposé Airôth sur un arbre toujours inconscient et il coucha le chevalier de la Balance sur une couverture de fortune. Xanathos passa délicatement une serviette mouillé sur le front de celui ci, il était brûlant de fièvre et ne reprenait toujours pas conscience lui non plus. Xanathos était un peu perdu, il se sentait inutile, ces capacités de guérison approchant le néant. Il ne pouvait que laisser la Balance couché. Soufflant un peu, le chevalier de bronze s'assit sur sa box et tira sa pipe de sa poche et fuma avec beaucoup d'envie le relaxant. C'est à ce moment qu'il entendit le chevalier du Taureau se réveiller. Le Phoenix qui avait retiré son armure sans montrer ses émotions se contenta de regarder les étoiles au ciel en fumant de sa pipe. Formant des volutes de fumée, Xanathos finit par lui répondre.

"Reposes-toi Airôth, tu viens à peine de reprendre conscience après tout ce temps, tu n'es pas encore en état de marcher. Pour le reste je t'en parlerai tout à l'heure mais chasse tes tracas pour l'instant cheva ..."


Malheureusement, le Taureau ne l'entendit pas de cette manière et se releva aussitôt, il prit Nahel dans ses bras et commença à marcher en direction du sanctuaire demandant au bronze de porter les Pandora box. L'oiseau de feu souffla, il était épuisé, le gold n'avait pas compris que le jeune chevalier avait marché des jours sans s'arrêter ? Sans se plaindre d'avantage, Xanathos se contenta de hocher la tête et prit les boîtes sacrées sur son dos. Après avoir voyagé longtemps, ils arrivèrent en vue de Rodorio. Le Phoenix sentait divers cosmos non loin de là, il ne savait pas ce qu'il se tramait mais il fallait se hâter de soigner Nahel. Le grand costaud avait tenté tant bien que mal de porter les urnes d'or mais le saint voyait bien qu'il était encore trop faible pour un tel prodige et lui fit un signe de déapprobation.

"Ça vaaaa, laisse moi faire !"


Marchant enfin vers l'entrée du village, le Taureau s'arrêta net, son visage était blanc comme un linge, il suait à grandes gouttes lorsqu'il parla au bronze.

"Comment ça tu ressens aucun cosmos ? Y en a des tas ici, qu'est ce que tu racontes ? Tu es affaibli voilà tout ..."


Xanathos lâcha les trois boîtes sacrées qui tombèrent dans un grand bruit sourd.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, là bas, je me suis réveillé et je vous ai vu à terre, voyant le cosmos de la prêtresse grandir, je n'ai pu qu'avoir le réflexe de partir vous transportant tous les deux. Je ne me souviens de rien, j'ai parlé au tavernier pour lui demander ce qu'il avait reçu des mains du guerrier divin puis je me suis éveillé sous des planches suite à une explosion de cosmos ..."

Il mit une main sur l'épaule de son compagnon d'arme pour le rassurer, du moins il pensait que c'était ainsi qu'il fallait faire.

"Tu es encore sous le choc de notre mission, garde ton calme, ton sang froid que ut m'as déja maintes fois montré, la panique et ton état, ne t'aideront pas à te concentrer chevalier ..."




Dernière édition par Xanathos le Mer 1 Juin - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
Le ConteuravatarArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   Mer 1 Juin - 23:19
Attention Xanathos, tu ne dois pas oublier que dans son rp Mebd t'as clairement dit ceci:

Mebd a écrit:
Chevalier. Tu seras mien. Tu remettras cet anneau à la Prêtresse au nom d'Athéna. Asher s'occupe des préparations normalement et quand tout cela sera terminé, tu oublieras le pourquoi du comment, tu oublieras qui je suis.

Par conséquent, tu ne te rappelles de rien.

Merci d'éditer ton post en conséquence je te prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CineadavatarArmure :
Scale de Polyphème

Statistiques
HP:
220/200  (220/200)
CP:
240/240  (240/240)
CC:
305/305  (305/305)
Message Re: [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   Sam 4 Juin - 20:33
Panique. Plus rien ne lui venait alors qu'il tentait de se concentrer au mieux, de laisser parler ce qu'il avait eu tant de mal à comprendre et exploiter. Cette force supplémentaire, ces sensations si uniques. Rien. Instinctivement il se retourna vers son armure avant de bondir dessus, de saisir la poignée de l'urne pour laissait apparaitre dans un fabuleux glissement d'or le puissant Taureau. Il était là, majestueux sur ses quatre pattes et pourtant Airôth ne captait rien, pas la moindre vibration, pas le moindre mouvement. Mis à par le vide qui lui alourdissait le coeur, qui le forçait bizarrement à en oublier même les raisons de ses maux jusqu'ici : Cette défaite totale, cet échec. Tous ses échecs.

- Elle ne vient plus à moi.

S
es yeux étaient emplis de tristesse et de désespoir. L'incompréhension était totale bien qu'il commençait à voir clair. Comme toujours il ne se laissait pas abattre. Lentement il posa Nahel au sol, ce dernier toujours emmitouflé dans une fine couverture. Il s'attela à remballer l'armure dans la boite dorée, devait s'empresser de rapporter les faits au Grand Pope. Tous les faits.

- Xanathos, merci. Je m'occupe d'aller voir le Grand Pope pour tout lui raconter... Je ne manquerai pas de lui citer ta force et ton courage face à la situation qui fut la notre. Je te laisse Nahel et son armure, emmène les au plus vite auprès des Prêtresses d'Athéna, elles seules peuvent lui venir en aide j'en ai bien peur...

S
ur l'instant il se retint de continuer sa phrase mais ne pouvait s'en empêcher de penser. Peut être est-ce la même pour moi. Il ajusta les sangles de son armure qui lui semblait bien lourde, adressa un signe de tête envers le Phoenix avant de partir en direction du Sanctuaire et de ses Douzes Temples. Retrouver le sien pour un court instant avant de se diriger vers le quatrième. Le seul qui l'intéressait à présent. Le seul qui pourrait soulager ses peines et ses maux. Il se mit alors à courir, s'épuisant plus rapidement que d'habitude, à une telle intensité qu'il n'avait pas ressentie depuis longtemps. Celle d'un humain, d'une simple être doté de limites... Oh les siennes étaient plus hautes que les autres certes, mais tellement éloignées de celles que lui procuraient cette formidable énergie.

Comment rater les ruines du Temple du Bélier ? Il y avait du y avoir, en leur absence, de sombre et terribles évènements. Instinctivement il se mit alors à courir plus encore, gagnant son propre temple alors que ses poumons semblaient se déchirer alors que dans un fracas son urne vint toucher le sol et briser quelques dalles. Il devait s'alléger mais n'aurait pu la relâcher avant, il devait rejoindre au plus vite le quatrième temple pour vérifier, pour être sûr qu'elle au moins était seine et sauve. Il reprenait son souffle qu'il savait trop court avant de repartir de plus belle, motivé par le désespoir et la peur comme si la mort elle même était à ses trousses. Au fond la vérité n'était pas bien éloignée tant les ténèbres s'étaient abattus sur lui, tant le vide qu'il ressentait était profond et cette absence de Cosmos le rendait comme aveugle. Faible.

Enfin il y parvenait, enfin il était, face à ce fameux temple du Cancer. Il y pénétra de toute sa fougue, manquant de s'écroulait alors qu'il hurlait le nom de celle qu'il voulait voir. Celle dont il avait besoin en cet instant crucial, dans cette noirceur que lui avait offerte Mebd et ses pouvoirs venant de l'outre-monde. Pas de réponse. Il ne ressentait personne. Ne ressentait pas sa présence ou son Cosmos si chaleureux. Il tituba alors, tentant de se rassurer sur le fait qu'elle n'avait rien et qu'elle était juste ailleurs, peut être chez le Pope au sujet de cette bataille qui avait eut lieu. Lui devrait y aller, mais pas sans elle ; Il n'en aurait pas la force, pas le courage. Affronter cette triste vérité qui était la sienne désormais : il n'était plus le Taureau d'Airain.

Titubant, exténué par les efforts qu'il venait de fournir il s'appuya contre l'une des colonnes avant d'y poser son dos et de se laisser glisser. De s’effondrer. De s'endormir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t945-cinead-atlas-de-polyph
EstheravatarArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
130/130  (130/130)
CC:
304/304  (304/304)
Message Re: [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   Dim 5 Juin - 19:41
Selon toute vraisemblance, Esther était tombée sur une petite troupe grandement affectée par l'endroit d'où elle revenait. Il n'y en avait bien qu'un qui semblait dans un état relativement décent, un dernier laissant craindre qu'il ne demeurerait pas longtemps en vie. Le sentiment perceptible – encore que celui qui s'occupait de ses compagnons gardait contenance – ressemblait au dépit. Peu importe l'objet de leur voyage, ils ne semblaient pas ravis de leurs résultats.

Finalement, ils devaient se relever pour rejoindre lentement le Sanctuaire, la Tarentule s'occupant de les suivre dans la même danse spectrale. Le spectacle se profilant devant ses yeux inspiraient à la petite de la pitié, comme s'ils revenaient du Sanctuaire d'où les siens avaient semé la mort et la destruction. Au contraire des siens, elle ne prenait aucun plaisir dans la souffrance, et ne l'engendrait autrement que pour assurer sa survie. Dans tous les cas, leur retour n'aurait pas la vertu régénératrice habituelle, eu égard au sort laissé à leur domaine durant leur absence.

S'ils étaient silencieux la plupart du temps, l'un d'eux se décidait enfin à briser la glace, évoquant un vécu proche qui échappait naturellement à Esther. Comme pour eux pendant leur mission à Carthage, ils semblaient s'être évanouis pour une raison leur échappant. Qu'elle essaye de tirer un maximum d'informations, distinguant les mots-clefs ; plusieurs questions se posaient. De quelle prêtresse parlaient-ils ? Il semblait évident qu'elle jouait un rôle déterminant dans ce qui avait inspiré leur départ. Et ce guerrier divin... Une formulation rencontrée pour la première fois, mais qui pouvait parfaitement correspondre à un porteur d'armure. Simplement, chaque camp avait sa manière de caractériser les siens. Les Berserkers pour les fils d'Arès ; les Oracles pour ceux d'Apollon ; et enfin les Saints pour les enfants d'Athéna. Esther n'en savait pas plus sur ce point. Manifestement, des éléments manquaient, à l'instar d'un puzzle dépassant de loin leur situation. Au moins était-elle sûre que ces Saints étaient tombés sur un imprévu les ayant grandement affectés. Cela ne présageait probablement rien de bon pour les leurs.

Au bout du compte, ce devait être l'homme la peau mate qui adresserait un rapport à leur plus haute autorité. Visiblement, leur voyage était quelque chose d'officiel en leurs murs, à l'instar de leur mission à Carthage. Cependant, elle n'en apprendrait pas beaucoup plus, si ce n'est l'intensité que cet homme insufflait dans sa course, au point de la frapper. Il était difficile pour elle de s'imaginer ce qu'il avait traversé, et ce qu'il pouvait ressentir en l'instant. Pour autant, cette vision s'incrustait dans son esprit, et lui resterait ; comme une empathie instinctive pour un individu dont la raison faisait pour elle un ennemi naturel. Aussi le laissait-elle s'engouffrer entre les murs du Sanctuaire, disparaissant avant d'être repérée.




Codes couleur dialogues : Esther, Agnès, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure, Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t686-esther-de-la-tarentule
Contenu sponsorisé
Message Re: [Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi Juillet 550] Vide intérieur (retour MD3 feat. Xanathos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Rodorio-
Sauter vers: