Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 Heed, la Licorne [fiche terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HeedavatarArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
100/100  (100/100)
CP:
150/150  (150/150)
CC:
165/165  (165/165)
Message Heed, la Licorne [fiche terminée]   Ven 10 Juin - 15:55
Heed
Qui est-il ?


    Nom : Heed
    Date de naissance : 13 mai 532.
    Âge : 18 ans.
    Sexe : Masculin
    Armure demandée : Licorne.


Comment est-il ?

    S'il y a bien une chose que l'on remarque immédiatement concernant Heed ce sont ses cheveux. En effet, ces derniers sont blancs! Il existe bien quelques mèches noires ici ou là mais c'est le blanc qui domine. Pour être plus précis, Heed souffre de canitie avancée. Il s'agit d'un processus durant lequel les mélanocytes, les cellules responsables de la teinte des cheveux, cessent de sécréter de la mélanine. Il s'agit là d'un phénomène naturel dû au facteur génétique et non en raison d'un stress intense même si nous le verrons plus tard, la vie de Heed a été plus que mouvementée.

    Du haut de son mètre quatre-vingt-deux pour une masse de soixante-seize kilogrammes, le garçon présente un physique plutôt avantageux. Même si, nous l'avions vu, sa chevelure sort de l'ordinaire, le reste est bien "agencé".

    Fin et élancé, Heed possède une musculature assez développée du fait de son difficile entrainement afin de devenir chevalier. En excellente condition physique donc, son corps est parsemé de quelques cicatrices. Là encore, il s'agit des conséquences d'un entrainement long et exigeant.

    Sa peau très blanche pour ne pas dire laiteuse fait ressortir la couleur noisette de ses yeux. Un nez aquilin et une petite bouche composent son fin visage.

    Heed est quelqu'un qui a eu une enfance difficile et il en garde des séquelles. Par exemple, s'il est tout juste considéré comme un homme, il a une sainte horreur que du mal soit fait aux enfants. Rien de caricatural là-dedans, c'est un fait, il ne souhaite pas qu'un enfant subisse les mêmes souffrances que lui a endurées.

    Heed se considère comme un survivant. Survivre, c'est ce qu'il a dû faire bien des fois. Evidemment, cela a forgé son caractère. Il se définit comme un battant qui ne lâche jamais rien. s'il peut connaître des moments de déprimes et se montrer parfois nostalgique, il est très reconnaissant envers ceux qui l'ont aidé. Il se donnera à fond pour eux tout comme pour ses compagnons d'arme.Vaillant, il répondra toujours présent pour les haranguer.

    Heed est donc un jeune homme respectueux. Cependant, il peut se montrer trop familier au risque de mettre à mal le protocole. Ses proches ne lui en tiennent pas rigueur mais les étrangers eux, s'en trouvent décontenancer.

    Le saint de la licorne n'est pour ainsi dire pas quelqu'un qui se prend au sérieux.Pour autant, il n'en manque pas. Boute en train, n'ayant pas peur du ridicule, il n'hésitera pas à lancer des vannes dont il est le seul à trouver drôle.

    Malheureusement pour lui ses blessures ne se refermeront jamais et il traîne son passé comme un boulet. Il a ainsi du mal à réprimer ses envies de vengeance même si son éducation de saint lui a appris à les occulter pour le bien commun.


    Son Histoire

      Un homme heureux est une barque qui navigue sous un vent favorable. (proverbe chinois)



      "Un fils, un fils!! Tu m'a donné un fils!!"

      L'euphorie de Maclou fut immense. C'était en mai 532. Le treizième jour plus exactement. Cela faisait maintenant plusieurs années que l'homme désirait ardemment un fils. Auparavant, sa femme et lui avaient donné vie à cinq filles. Alors ce jour là, lorsqu'il le vit pour la première fois, il ne put contenir sa joie.

      "Allons, allons Maclou. Cesse là de secouer ton enfant, ton fils! Je comprends tout à fait ton contentement et tu peux le crier à l'Armorique entière mais il est encore tout fragile. Confie le moi."

      Celui qui devenait père pour la sixième fois leva son fils au dessus de sa tête et les rayons du soleil réchauffèrent le petit corps au ton laiteux. Il lâcha un sourire plein de fierté et d'admiration et le confia à Wilmot la sage-femme ayant aidé à la mise au monde de son fils.

      "Au fait Maclou, il lui faut un nom!"

      "Un nom? Alors, ce sera Heed! Cela te convient-il Denesa?"

      Cette dernière épuisée fit un léger signe de la tête. Dénésa, une chétive femme de vingt-sept printemps aux longs cheveux dorés, avait la santé fragile. L'accouchement l'avait obligé à puiser encore un peu plus dans ses forces. Pour autant, elle était heureuse. Heureuse de donner la vie à un bébé si beau et en bonne santé mais aussi de remplir de fierté le grand gaillard qui lui faisait office de mari.

      ***

      Cinq années s'écoulèrent et le nourrisson avait maintenant bien grandi. Heed était devenu un garçon dégourdi, dynamique et serviable. Le voici qui arrivait devant l'entrée d'une taverne. Il y pénétra et vit derrière le comptoir un homme à la carrure imposante dont le signe distinctif était clairement sa chevelure blanche.

      "C'est toi Heed? Que fais-tu ici?"

      "Mère m'a demandé de venir vous aider. Elle m'a expliqué qu'avec tous ces gens qui venaient de l'autre côté de Mor Breizh, le travail ne manque pas. Et comme je suis presque un homme, me voilà!"

      "Je reconnais bien là mon fils! Tes ancêtres seraient fiers de toi! Allez, va nourrir les bêtes et revient me voir après."

      La popina de Maclou n'était pas comme les autres tavernes. Au contraire, elle jouissait d'une excellente réputation et était souvent pleine de gens de passage ou de personnes en provenance des Cornouailles ou de Galles. En effet, ces derniers arrivaient en masse dans la région après que les Jutes, les Angles et les Saxons lançaient des offensives afin de s'accaparer Britannia.

      Dans cet établissement, il n'était pas question de jeu d'argent et de prostitués mais il s'agissait plutôt d'un lieu où la bonne nourriture réunissait un peuple partageant une même culture, une même langue, une même religion ainsi que des traditions communes.

      La popina était une affaire familiale et c'était cela qui faisait revenir la clientèle. Quand le gérant s'occupait de la gestion générale et de la sécurité, Dénésa et ses filles s'affairaient en cuisine et pour garder dans un bon état les quelques chambres. Quant à Heed, il aidait son père du mieux qu'il le pouvait. Si le travail était difficile et risqué, le tout se faisait dans une entente familiale optimum.

      Le chagrin est comme la maladie: pour les uns, il est bénin ; pour les autres il est aigu. (proverbe français)



      Depuis la signature d'un traité entre bretons et francs, la Cornouaille d'Heed profitait d'une certaine prospérité. Si les francs avaient plutôt privilégié une expansion en direction du sud, ils tentèrent néanmoins de conquérir les terres bretonnes. Sans succès. Quelques conditions posées avaient permis à la Bretagne de sombrer dans une terrible guerre.

      Heed, quant à lui, était à des années-lumière de toutes ces tractations politiques. Aujourd'hui âgé de neuf ans, le garçon aidait tous les jours son père à la popina. S'il était encore un trop jeune pour se voir confier des responsabilités, il avait tout de même de plus en plus de tâches à effectuer. il aimait cela et l'idée un jour de faire le même métier que son cher paternel lui donnait de l'entrain.

      Tout n'était pas rose pour autant. Dénésa, la mère d'Heed, cédait petit à petit face à la maladie. Elle ne travaillait d'ailleurs plus à la taverne laissant ses filles agir à sa place. Elle, elle passait ses journées dans la petite chaumière située à quelques mètres de l'affaire familiale. Le plus clair de son temps, elle restait coucher terrasser par des quintes de toux incessantes. Heed tout comme les autres membres de la famille lui rendait visite souvent afin de constater que tout allait bien et pour s'assurer qu'elle ne manquait de rien. S'occuper de la popina permettait à tous d'oublier la maladie de Dénésa en s'affairant à diverses tâches.

      Ce matin de printemps, alors que le soleil trônait depuis deux heures dans le ciel, les nuages s'amoncelèrent d'un coup. Le vent se leva et la pluie tomba de manière drue. Heed se retrouvait seul dans la taverne où se trouvait un habitué. Maclou avait laissé un instant son fils afin d'aller voir sa femme tandis que les filles s'occupaient de la cuisine et des chambres.

      "Bon mon petit Heed, j'y vais!"

      "Ça y est Reg, tu pars t'occuper de tes terres? Tu veux autre chose?"

      "Non ça ira mon bon garçon. Bonne journée à toi!"

      "A bientôt Reg!"

      Le vieil homme quitta les lieux alors qu'Heed débarrassa la table. Comme il n'y avait personne, il décida de ramener lui même la vaisselle en cuisine. Alors qu'il déposait le tout dans les bassines, il entendit les clochettes de la porte d'entrée tintées.

      *Reg a sans doute oublié quelque chose?*

      Se hâtant, il retourna dans la salle principale et vit quatre hommes attablés. Heed perdit rapidement son sourire car il ne connaissait pas ces hommes d'autant plus que leur tenue ne rassurait guère. En effet, ces derniers étaient vêtus sombrement et portaient tous une longue cape noire. Leur tête encapuchonnée ne laissait pas entrevoir leur visage. Heed s'approcha doucement.

      "Bonjour messieurs. Désirez-vous quelque chose?"

      L'un d'eux abaissa sa capuche. Le visage dur, il était balafré du haut du front jusqu'au milieu de sa joue en passant par son œil gauche. Ses cheveux noirs et sales lui arrivaient jusqu'aux épaules. En voyant Heed, il se mit à rire et le garçon put voir qu'il lui manquait une incisive.

      "Eh bien, eh bien! Alors Monsieur veut nous servir? C'est ta taverne? Alors là, on aura tout vu!!"

      Il se mit à rire à gorge déployée accompagné par ses trois acolytes.

      "Non monsieur. Elle appartient à mon père."

      "Ah, d'accord. Et ton père est dans les parages?"

      "Oui, il va vite revenir. Il est parti s'assurer que tout allait pour le mieux pour ma mère malade."

      "Ta mère? Très bien. Alors petit, sers nous à boire tout meilleur cidre! Et dépêche toi, on a soif! Notre route a été très longue..."

      Heed se dépêcha de préparer les boissons et alors qu'il s'apprêtait à les servir son père arriva. En voyant les quatre hommes, il resta figer sur place comme pétrifié!

      "Non... . Ils nous ont retrouvé."

      Les étrangers tournèrent la tête et dès qu'il eut vu Maclou se levèrent aussitôt. Les trois autres enlevèrent leur capuche. Ils étaient aussi laids que le premier. Ce dernier prit de nouveau la parole.

      "Ah! Te voilà enfin mon ami! Mon frère! Je vois que ta petite reconversion se passe plutôt bien! Une taverne, un fils et sans doute d'autres enfants. Ah oui et une femme aussi! Tiens, comment va ta petite femme? Elle va bien? Toujours aussi malade?"

      "Père vous connaissez ces hommes?"

      "Tais-toi Heed! Reste ici! Ne sors sous aucun prétexte, compris!? Vas voir tes sœurs en cuisine et restes y!"

      Heed ne comprenait pas ce qui se passait. Les individus semblaient bien connaître son père mais aussi sa mère. Le garçon avait peur mais il écouta son père et rejoignit ses sœurs dans la cuisine. Ils se serrèrent les uns contre les autres.

      Pendant ce temps, Maclou sortait de la popina suivi des quatre hommes. La conversation s'engagea entre eux. Lorsque les clochettes retentirent pour la seconde fois signifiant que la porte s'était refermée, Heed jaillit de la cuisine et se précipita à l'extérieur désobéissant par la même occasion à son père pour la première fois.

      L'atmosphère était tendue, lourde. L'agressivité des hommes était palpable. Heed qui était resté près de l'entrée de la taverne voyait pour la première fois son père arborer un visage grave. Ce dernier ne l'avait pas vu sortir et essayait de raisonner ces vieilles connaissances.

      "Ecoutez, repartez d'où vous venez et laisser ma famille et moi tranquille!"

      "Ne sois pas si hautain avec nous veux-tu? Tu pars sans donner la moindre nouvelle, on se démène pour te retrouver et c'est comme ça que tu nous accueilles? Vraiment pas sympa de ta part!"

      "Comment avez-vous fait pour me retrouver? J'avais pourtant pris toutes les précautions?"

      "Oui, en effet. Tu te fais appeler Maclou n'est-ce pas? Et cette chère Galini est devenue Dénésa? Tss! Je constate par ailleurs que tes cheveux sont devenus totalement blancs. J'aime pas trop!"

      "Mais comment..."

      "Comment? Tu te souviens de ton ami le druide? Celui qui se faisait appeler le Celte? C'est quoi son nom déjà? Vortigern, oui c'est ça! Ben, on a réussi à mettre la main dessus et il a fini par cracher le morceau. Je dois dire qu'il nous aura fait perdre du temps. Belle résistance mais vaine."

      "Vous êtes immondes! Que comptez-vous faire?"

      "Tu le sais déjà! Tu sais qui nous envoie, n'est ce pas? Il n'a pas d’échappatoire! Tu étais un leader! L'un des plus forts d'entres-nous! Mais tu as fait le mauvais choix! Tu as choisi cette femme, cette fragile petite femme alors qu'avec nous tu aurais pu avoir toutes les femmes. Pas seulement, tu croulais sous les richesses. Nous te respections et tous les autres te craignaient! Notre groupe de mercenaires étaient les plus demander! Tu nous as trahi pour t'enticher de celle qui aurait dû être une de tes victimes. Maintenant, il est temps de payer tes dettes mon ami."

      Heed ne comprenait pas tout mais la situation était grave. Il entendait que son père et même sa mère avaient eu une autre vie. Aujourd'hui, cette ancienne vie les rattrapait.

      "Tu dis que beaucoup me craignaient alors qui te dit que tu pourras faire ce que tu as prévu aussi facilement?"

      "Tout simplement car maintenant, tu as des faiblesses Lakis!"

      Trop absorbés par leurs échanges aucun des hommes ne virent qu'Heed s'était caché derrière la pancarte plantée dans le sol sur laquelle figurait le nom de la popina: "Seconde chance".

      Une aura noire entourait maintenant les individus mais Maclou lui aussi voyait son corps enveloppé de cette aura noire à la différence que la sienne exprimait la détermination et la bonté. Caché, Heed n'en croyait pas ses yeux. Il n'avait jamais vu ça.

      Soudain, un des hommes se jeta sur son père et de ses poings jaillit comme des flammes. Heed vit son père effectué un saut majestueux pour éviter l'attaque. Il répliqua en décochant à l'agresseur un puissant coup de pied à la tête.

      "Espèce de charogne!! J'appelle à moi..."

      Leur chef intervint.

      "Ne fais pas ça idiot!! L'on pourrait être vu!! N'oublie pas les règles. Allons-y tous sur lui!"

      Le combat était violent mais les actions étaient spectaculaires et elles n'avaient rien de commun à des combats d'alcooliques auxquels avaient déjà assisté le jeune garçon. Tant bien que mal, Maclou mit au sol ses assaillants.

      "Je vous laisse partir. Allez-y et ne revenez plus jamais!"

      Le leader de la bande sourit et sans aucune logique apparente, il siffla fort. Ce fut alors un silence. Maclou était interloqué. Heed lui était perdu. Puis, soudain, un cri effroyable se fit entendre. Il provenait de la chaumière. L'ancien mercenaire comprit aussitôt.

      "Dénésa... non... ."

      Il se mit à courir en direction de la petite maison. Heed lui emboîta le pas. Il arriva quelques secondes après son père. La vision fut alors effroyable. Un homme vêtu de noir tenait un glaive ensanglanté. Au sol gisait la tête décapitée. Le reste de son corps était étendu quelques mètres derrière. Maclou était à genoux au sol devant le visage rempli d'effroi de sa pauvre femme. Les bras lui en tombaient. Il pleurait toutes les larmes de son corps.

      "Dénésa..."

      En voyant cela, Heed se mit à hurler. Il criait de toutes ses forces, terrassé par le chagrin. Il vit alors une ombre passée à côté de lui. Il reconnut un des hommes qui transperça de sa lame le cœur de son père. C'était comme si le temps s'était arrêté. L'enfant se sentit soulever. Celui qui s'était adressé à lui à la taverne venait de le prendre par le col. Il le rapprocha de son visage et se mit à rire. N'en pouvant plus, Heed sombra dans l'inconscience.

      Ce monde n'est qu'un jeu de bascule, où tout va et vient, descend et remonte. (proverbe arabe)


      Sous le choc, Heed reprit ses esprits bien plus tard. Il ne réalisait toujours pas ce qui s'était passé. Il ouvrit difficilement les yeux. Il vit alors un ciel morne qui lâchait de temps à autre quelques gouttes. Il essaya de bouger les mains pour se frotter les yeux mais il constata qu'il était solidement attaché. Il se redressa tant bien que mal. Il était dans une carriole. Autour de lui et à l'avant, il y avait trois hommes. Il reconnut sans peine l'homme qui avait tué ses parents ainsi que son chef et un des hommes les accompagnant. Au loin, il vit une épaisse fumée s'élever vers le ciel.

      "Eh oui mon p'tit gars, c'est ta maison qui brûle et tes parents avec!"

      Heed éclata en sanglots. Il entendit des cris. Il tourna sa tête vers l'avant de la carriole et en vit une deuxième à quelques mètres de distance. Celle-ci transportait les trois autres mercenaires (dont un qu'il n'avait pas vu) ainsi que ses sœurs.

      "Tu sais Bagmir, on devrait le tuer lui et ses sœurs! on en aura alors fini avec cette histoire!"

      "Non, j'ai une bien meilleure idée. On va se faire quelques pécules en vendant les traînées de Lakis. Le petit? Il me permettra de faire payer ce traître même dans la mort. Je le garde!"

      ***

      Six mois s'étaient écoulés depuis les terribles événements qui avait menés à la mort tragique des parents d'Heed. Depuis ce jour noir, le garçon n'avait plus eu des nouvelles de ses sœurs. Étaient-elles mortes? Avaient-elles été vendues comme annoncé au départ? Si elles sont encore en vie, dans quel état étaient-elles? Où étaient-elles? Il ne cessait de se poser les mêmes questions mais il n'avait aucune réponse.

      Bagmir avait fait de lui son souffre douleur. Quand, il était absent, il l'enfermait dans une cage tel un pauvre oiseau privé de liberté. Mais ce sort était plus enviable car quand le mercenaire revenait, il le provoquait et le torturait en lui rappelant ses parents. Si le jeune garçon avait eu le malheur de pleurer ou de se rebeller, il prenait une rouste.

      Avec le temps, Heed avait appris à encaisser les coups et parfois, à la grande surprise de Bagmir, il s’essayait à les rendre. Malheureusement pour lui, il se retrouvait toujours baignant dans son sang. Pourtant, au lieu de lâcher prise, Heed s'accrochait. La mémoire de ses parents, l'envie de revoir ses sœurs, le raccrochait à la vie. Plus les coups pleuvaient, plus il se forgeait un mental d'acier.

      Alors qu'il croyait finir ses jours dans cette cage, Bagmir se vit offrir une opportunité qui allait sortir de ses griffes.

      ***

      Par une journée qui n'avait aucun sens pour Heed, il régnait une certaine agitation dans le camp des mercenaires. Ils s'étaient établis en territoire franc mais ils voyageaient au gré des marchés qui s'offraient à eux.

      Ce jour-là donc, toutes les "prises" furent rassemblées au centre du camp. Bien qu'enchaîner tel un chien en laisse à l'écart, Heed voyait ce que préparaient les hommes en noir. D'un côté étaient rassemblés les enfants, d'un autre les femmes. Un peu plus loin des hommes. Enfin, le dernier groupe était composé de vieillards. Il y avait aussi des chevaux et des bêtes d'élevage.

      Quelques minutes plus tard, une importante délégation arriva au camp.

      "Bien le bonjour messieurs. Nous vous attendions sans attendre je vous propose de venir voir notre marchandise. De futurs esclaves et serviteurs vous attendent et pour pas cher!"

      Le garçon âgé maintenant de onze ans regardait ce spectacle sordide où des hommes, gras pour la plupart, observaient, touchaient, tâtaient les personnes qui ont été contraintes par Bagmir et sa bande. A ce petit jeu, les bêtes étaient mieux considérées que les Hommes.

      Un de ces acheteurs sortait du lot. Vu le comportement de Bagmir, il devait s'agir d'une personne importante. Peut être un chef de tribut. Son nom était Quartus. D'apparence répugnante, l'individu parlait fort, grimaçait à la vue des prisonniers, plaçait un foulard devant sa bouche en signe de dégoût. Il sélectionnait hommes, femmes, vieillards et enfants comme s'il choisissait des bêtes. A ses côtés, il y avait un homme qui ne le quittait pas d'une semelle. Il s'agissait tout simplement de son bras droit.

      "Tu sais Bagmir, ce que tu me présentes là est pas mal. La dernière fois par contre, je ne peux pas dire que j'ai été satisfait! Ils étaient tous fragiles, malades, fainéants! Sauf les chevaux qui sont excellents comme toujours!"

      "Nous sommes très efficaces et ceux qui font appels nous rémunèrent correctement."

      "Oh mais que vois-je? Bagmir, petit cachottier! Il y en a un que tu ne voulais pas me montrer?"

      Sans même attendre la réponse du mercenaire, l'acheteur bedonnant se dirigeait en direction de la cage d'Heed.

      "Qu'avons nous là? Un gamin! Il est sale!! Pourquoi est-il en cage?"

      "Désolé Quartus, celui-là n'est pas à vendre, il m'appartient. Et puis, c'est plus un animal qu'autre chose. Il est féroce. Prend garde à tes doigts!"

      "Il m'a l'air solide. Et quel regard! J'adore! Il me le faut!"

      "Ecoute..."

      "Ton prix sera le mien!"

      "Très bien, j'accepte!"

      "Fais le sortir de sa cage que je le regarde de plus près."

      D'un geste, le leader des mercenaires noirs fit ouvrir la cage. Il demanda aussi à un de ses hommes de mettre une chaîne autour du cou du fils de Maclou. Tenu en laisse comme un vulgaire animal, le garçon se laissait faire. Il était une coquille vide dépouillée de son âme.

      Quartus s'approcha, tourna autour de lui, le toucha du bout du doigt. En sentant ce gros doigt l'effleurer, Heed se réveilla. Des frisons le parcoururent. Il voyait cet homme abject qui le jugeait et estimait sa valeur marchande. Non loin de lui, Bagmir le toisait du regard. Il y avait au centre du camp ces pauvres gens voués à un destin plus que trouble. Autour, les monstrueux mercenaires se frottaient les mains à l'idée de la somme qu'ils allaient obtenir de leur sale trafic.

      Une chaleur intense s'empara du garçon. Une colère aveugle. Des réminiscences de son passé envahirent son esprit. Ainsi, lorsque Quartus s'approcha d'un peu trop près afin d'examiner son visage tuméfié, Heed bondit sur lui et sans aucune hésitation le mordit au nez.

      Quartus se débattait tant bien que mal. Lui qui était d'une propreté irréprochable se roulait maintenant dans la boue devant un Bagmir mort de rire.

      "Argh! A moi! A l'aide! Au secours!"

      Deux de ses hommes de main se précipitèrent et dégagèrent Heed sans ménagement. Quartus se tenait le visage au niveau du nez. Ses yeux exprimaient une rage folle ce qui le rendait encore plus laid qu'il ne l'était.

      "Bagmir! Je double la somme que j'avais prévu de te donner! Non, je la triple! Ce sauvage va payer! Tuez-le! Tuez-le!"

      Les hommes qui lui avaient prêté main-forte s'avancèrent et dégainèrent leur arme. Heed les regardait d'un regard flamboyant. Il était prêt à mourir et à rejoindre sa famille dans l'au-delà.

      Soudain, les gardes du corps s'écroulèrent. Devant un Bagmir surpris et un Quartus ahuri, un homme était intervenu. Il s'agissait du supposé bras droit du dernier cité. Le surprenant sauveur d'Heed se mit à siffler et des gardes accompagnés de personnes portant capuches et capes qui les dissimulaient totalement intervinrent. Heed n'avait jamais vu des gardes portant des tenues de telles sortes. Ils prirent place partout dans le camp. Certains mercenaires fuyaient en comprenant ce qui se passait aussitôt poursuivi par ceux qui venaient de se dévoiler.

      "Comment? Des athéniens? Ce n'est pas possible... Vous n'êtes pas sur votre territoire!"

      "Quiconque s'en prendra à des athéniens se verra poursuivre dans le monde entier. Nous ne permettrons pas que tu en fasses des esclaves!"

      "Aldarik? Comment as-tu pu?"

      "Bien entendu, ce n'est pas mon vrai nom! Je suis bien content que cette mascarade soit terminée! J'en avais plus qu'assez de te supporter. Tu es un monstre Quartus! Je t'amène à Athènes et tu seras jugé selon les lois de la déesse de la justice! Bagmir, le même sort t'attends!"

      "Tu penses pouvoir m'arrêter? Attrape-moi si tu peux!"

      Aussi vif que l'éclair, Bagmir tentait de s'enfuir aussitôt pris en chasse par deux hommes aux longues capuches beiges. Quartus quant à lui était mis aux arrêts par des gardes athéniens.

      Heed regardait la scène sans vraiment se rendre compte de la portée des événements quand il vit son sauveur s'avancer en sa direction. Sur ses gardes le garçon était prêt à bondir de nouveau. En signe de paix celui qui se faisait appeler Aldarik leva les mains. Il souriait tout en continuant à s'avancer. Malgré lui, Heed se montrait de moins en moins agressif. Il voyait dans les yeux verts de cet homme qu'il pouvait avoir confiance. Enfin à sa hauteur, il s'accroupit pour se tenir au plus près d'Heed.

      "C'est fini mon grand. Tu es en sécurité. Je m'appelle non pas Aldarik mais Osias. Si tu veux, tu peux venir avec moi, sans crainte. Le veux-tu?"

      Osias tendit la main. Heed l'observa puis fixa celui qui mit fait à son calvaire. Il attrapa alors sa main et ressentit une intense chaleur au fond de lui. C'était une émotion que le jeune garçon n'avait pas vu naître en lui depuis fort longtemps. Depuis la mort de ses parents...


      Tant qu'il y a de la sève, l'arbre ne tombe pas. (proverbe québécois).


      A quinze ans, Heed s'était métamorphosé. Il n'était plus ce petit être empli de souffrance, dépouillé de tout espoir et avançant seul dans un sombre chemin. Certes, le souvenir de ses parents ne le quittait jamais. Oui, il s’inquiétait chaque jour du sort qui a été réservé à ses sœurs. Il était évident que le visage de Bagmir, Quartus et des autres le hantaient à chaque instant. Cependant Heed avait trouvé un équilibre qui lui permettait d'avancer de nouveau.

      Il vivait maintenant depuis quatre ans en Grèce, dans le sanctuaire athénien. Il avait ainsi découvert un monde fantastique où des hommes étaient capable de prouesses miraculeuses tous motivés par l'idéal de leur déesse Athéna. Il avait été accepté en ces lieux et connaissait les moindres recoins de la cité de la déesse de la justice. Il y avait vu de telles richesses que ses yeux en brillaient encore.

      En faisant le choix de vivre Osias, la vie d'Heed avait donc basculé du bon côté de la balance. Ce même Osias l'avait pris sous son aile et avait de lui son apprenti. En devenant son élève, il n'était pas question d'apprendre un quelconque métier mais il s'agissait de devenir un chevalier d'Athéna. Son maître lui-même en était un même s'il n'avait dévoilé ni son grade ni la constellation qui le protégeait. Il se disait qu'un chevalier devait se faire le plus discret possible sauf à certains endroits du sanctuaire où le port de l'armure était de rigueur. N'étant qu'un simple apprenti, il n'avait pas accès à ces lieux. Osias était souvent absent du sanctuaire et certain avançait l'idée qu'il serait un chevalier d'argent assigné à la protection de Constantinople. Mais rien n'en était moins sûr.

      La vie d'apprenti avait donc permis à Heed de se sortir la tête de l'eau et d'entrevoir un avenir meilleur. Néanmoins, Osias l'avait averti. Etre un apprenti était extrêmement difficile et la route pour devenir un protecteur d'Athéna encore plus. Les maigres privilèges qu'apportait ce statut n'étaient guère suffisant à gommer les difficultés qu'il fallait surmonter.

      ***

      Ce matin-là, Heed se réveilla aux aurores. Il mangea rapidement une tranche de pain et but d'une gorgée une louche d'eau. Il se hâtait car il était déjà en retard. Il sortit promptement de sa chambre et quitta le quartier des apprentis. A la sortie de celui-ci, Osias l'attendait.

      "Tu en as mis du temps! Cela fait maintenant cinq minutes que j'attends. Combien de fois aurai-je à t'expliquer que..."

      "Les apprentis chevaliers ne doivent pas faire attendre leurs maîtres qui eux sont des chevaliers confirmés! Oui je le sais Osias."

      Malgré ses efforts, rares étaient les fois où Heed arrivait avant son maître. Il fallait dire aussi qu'Osias était quelqu'un qui n'aimait pas attendre et faire attendre. Pour lui, cinq minutes de retard était déjà trop et c'était du temps perdu qui ne serait jamais rattrapé. Cela le mettait particulièrement en rogne.

      "Ecoute-moi bien Heed en guise de punition, tu feras une heure d'entrainement en plus!"

      "Ouais, ouais comme d'habitude!"

      "Pardon? Je n'ai pas bien entendu!"

      "Non rien!"

      "Et puis, une bonne fois pour toute, appelle moi maître Osias!"

      "Oui Osias. Euh, maître Osias!"

      "Ecoute bien ton programme! Tu commenceras par une heure de course dans tout le sanctuaire. Ensuite, tu donneras un coup de main aux autres apprentis afin de dresser une colonnade non loin du village du Rodorio. Après cela, tu me rejoindras pour tes cours de mythologie et d'anatomie. Tu iras ensuite manger un bout. Tu te rendras par la suite au village du Rodorio pour proposer ton aide aux villageois. Je te retrouverai plus tard pour quelques exercices physiques! Prépares-toi ça va être du lourd! Après des exercices d'étirements nous observeront ensemble les étoiles. Je te libérerais peut-être après!"

      Voici donc comment étaient rythmées les journées du jeune apprenti. Sans perdre une seconde de plus, Heed commença le long programme établi par Osias.

      Du lever du soleil à son coucher j'accomplis mon devoir. (proverbe latin)


      C'était le grand jour pour Heed. Un de ces jours annonçant le départ du nid de l'oiseau. Pour l'une des seules fois depuis son arrivée au sanctuaire, c'était Heed qui attendait son maître. Il était important de préciser que le garçon n'avait pas fermé l’œil de la nuit. Trop d’excitation! En effet, à l'aube de ses dix-huit ans, il s'agissait d'un jour spécial.

      Après un long et difficile entrainement sous la direction du très pointilleux Osias, Heed était enfin prêt à franchir le pas. Il se sentait assez fort pour tenter de devenir un saint d'Athéna. Osias l'avait conforté dans son idée et les instances supérieures du sanctuaire avaient validé leur demande. Officiellement, Heed avait le droit de tenter sa chance!

      Malgré cette bonne nouvelle, Osias l'avait bien mis en garde. Il allait devoir faire un long voyage avant d'atteindre le territoire où disait-on se trouvait la cloth convoitée. Il aurait ainsi une ou plusieurs épreuves à subir afin de prouver sa valeur. Son maître avait été clair. S'il échouait, dans le meilleur des cas, il resterait en vie. Il reviendrait tête basse au sanctuaire, peut-être avec des séquelles physiques et morales graves. Alors, s'il était encore apte, il deviendrait certainement un garde. Non pas que cette fonction était dégradante mais pour quelqu'un qui se voyait chevalier cela serait perçu comme un échec. Dans le pire des cas, il se ferait happer par la mort et aurait de fortes chances de mourir seul et dans l'oubli. Heed revoyait le visage grave de son maître lui demander d'être extrêmement prudent.

      Le voilà d'ailleurs qui arrivait. Tout d'abord surpris, le supposé saint d'argent se para d'un large sourire.

      "Eh bien! Ça n'est pas arrivé souvent de te voir à l'heure. T'es même en avance! Tu m'attends depuis combien de temps cinq, dix minutes?"

      "En fait, je suis depuis deux heures environs. Je n'arrivais plus à dormir!"

      "Je comprends. Tiens, c'est pour toi!"

      Il tenait dans sa main un papier plié qu'il tendit à Heed. Ce dernier le prit et le déplia. Il s'agissait d'une carte.

      "Cette carte cher apprenti te permettra de te rendre là où tu devras accomplir ton destin. Tu n'as pas oubié tout ce que je t'ai appris?"

      "Jamais!"

      "Je ne te l'ai jamais dit mais sache que je suis fier de toi! Lorsque je t'ai rencontré pour la première fois, tu n'étais qu'une bête en cage, enchaîné! Tu connaissais mille souffrances. Tu sombrais dans le désespoir. Tu perdais ton humanité! Rien, non rien n'était de ta faute! Tu subissais. Et pourtant, quand j'ai posé mon regard sur toi, j'ai immédiatement vu dans tes yeux ta rage de survivre! C'est à ce moment que j'ai décidé de faire de toi mon apprenti!"

      Heed regardait son maître fixement tout en repensant au chemin parcouru. Malgré tout, il estimait avoir eu beaucoup de chance.

      "C'est le moment pour nous de nous quitter. Pars fièrement. Je ne doute pas qu'Athéna t'accordera sa protection. De mon côté, je dois repartir à Constantinople. Je ne sais pas dans combien on se reverra mais je me tiendrai au courant. Au revoir mon ami!"

      La poignée de mains qui s'ensuivit, était chargée en émotion.

      ***

      Après avoir examiné la carte transmise par son maître, Heed s'était mis en route. Visiblement, il devait se rendre à Carthage. Cependant, aucune mention n'était faite concernant l'armure pour laquelle il allait entreprendre ce voyage. Nulle part, il était fait allusion aux épreuves qu'il aurait à surmonter. Il avait bien questionné Osias au sujet de l'armure mais selon ses dires, il n'en savait strictement rien.

      "Va. Suis la route. Prouve ta valeur et réussis! A partir de là, l'armure sera à toi. Note bien que cette armure est liée à toi depuis ta naissance. Nul besoin de savoir de laquelle il s'agit car elle t'a choisi!"

      Il se rendit alors au port du Pirée afin d'embarquer en direction du port punique de Carthage. Après quelques jours de navigation, il débarqua et commença son périple. Il suivit les instructions laissées sur la carte. Il devait prendre la route de la Malga, ce qu'il fit et atteignit après quelques heures de marche la colline de Junon. Sur place, se trouvait une palestre en ruine. Celle-ci figurait bien sûr la carte. Il était indiqué qu'il devait atteindre le sous-sol de la palestre mais la façon d'y entrer n'était pas indiquée. Il arpenta les ruines sans succès. Il était dans une impasse.

      Heed se concentra et se remémora ce que son maître lui avait enseigné. Faire confiance à son instinct était la solution qu'il choisit. Il se déplaça sur quelques mètres et s'arrêta au-dessus d'une dalle. Il la souleva aisément et découvrit un passage secret. Il emprunta un étroit escalier et arriva dans une immense salle où des flambeaux s'allumèrent mystérieusement.

      Les choses sérieuses allaient commencer et Heed se tenait sur ses gardes. Il avança encore un peu et vit au centre de la salle une statue représentant une licorne. Heed comprit immédiatement. Ainsi donc, voici l'armure qu'il convoitait. Il était là pour elle mais l'avait-elle choisi?

      Heed voulu s'approcher de la statue d'un blanc éclatant lorsqu'un éclair vert surgit de la corne du sommet de la tête du fabuleux animal. Le jeune homme n'eut pas le temps de réagir et se trouvait maintenant paralysé. Il entendit alors un clic et entendit des bruits de blocs de pierre qui se mouvaient. S'il ne pouvait pas bouger la tête, il comprit qu'une partie du plafond descendait droit sur lui. L'instant était critique car s'il ne pouvait bouger il risquerait de finir écraser.

      Heed essayait tant bien que mal de se dégager mais rien n'y faisait. A force de serrer les dents, il avait du sang qui s'écoulait doucement des commissures des lèvres. Il commençait à paniquer quand il crut entendre Osias.

      "Tous les êtres de ce monde, toi et moi portons en nous une partie de l'énergie qui donna naissance à l'univers. Cependant, très peu de personnes ont la possibilité de le ressentir et donc de faire appel à ce qu'on appelle le cosmos. Mais si tu en es capable alors tu créeras en toi une sorte d'univers qui te permettra de mobiliser une énergie gigantesque capable de briser même ce qui est invisible à l’œil humain. Alors vas-y fait preuve de volonté et laisse exploser ton cosmos!"

      Durant son apprentissage, Heed avait tenté à plusieurs reprises de dompter le cosmos mais il ne put que l'approcher sans vraiment pouvoir le maîtriser complètement. C'était le moment ou jamais!

      Il décida de se calmer. Il voyait bien que lutter ne servait à rien. Malheureusement, le plafond arrivait vite. Il se concentra sur les paroles de son maître. Il allait chercher au fond de lui les images des personnes qu'ils aiment. Ses parents, ses sœurs, ses amis du sanctuaire et bien son maître étaient maintenant dans son cœur et dans son esprit. Il sentit alors en lui une chaleur l'envahir. Une formidable énergie parcourait maintenant son corps. Il voyait clairement une aura violette l'entourer. Il pouvait maintenant trop tard car le plafond s'écrasait sur lui.

      Il y eut quelques secondes d'un pesant silence jusqu'à ce que la partie du plafond se fissurât et éclata sous l'impulsion du poing d'Heed qui libérait une puissante énergie à la lueur mauve. Le candidat à la chevalerie d'Athéna s'en était sorti formidablement en maîtrisant son cosmos. L'armure était-elle sienne?

      Les yeux de la licorne s'illuminèrent d'un vert de jade. Des éclaires de la même couleur entouraient la statue entière. Soudain, elle se mit à bouger et fonça droit sur Heed. Ce dernier avait du mal à comprendre mais au tout dernier moment esquiva la folle statue. Il manqua de se faire embrocher. La licorne fonça de nouveau sur lui. Heed l'évita de nouveau. A maintes reprises, il dut s'employer à ne pas se faire transpercer par la corne d'un blanc éclatant.

      Encore une fois, le natif des Cornouailles continentales était dans une voix sans issue. Que faire? Fallait-il détruire la statue? Fallait-il la dompter? Il essaya de ne pas céder de nouveau à la panique. Il réfléchissait à une solution et c'était dans ses cours de mythologie qu'il pensa avoir trouvé la réponse. En effet, la licorne symbolisait la pureté et la grâce. La pureté? La grâce? Heed se demandait bien comment il allait faire pour calmer l'animal.

      Finalement, écoutant son instinct, il tenta quelque chose. Alors que la licorne de marbre prenait de nouveau son élan, Heed ferma les yeux. Il prit une profonde inspiration puis expira longuement. Puis, il se mit à genoux en signe de soumission à la féroce licorne de pierre.

      Heed entendait les sabots de pierre frapper le sol. La bête se rapprochait. Avait-il raté son pari? Il se préparait à l'impact. Il attendit plusieurs secondes puis plusieurs minutes. Lorsqu'il ouvrit les yeux, la statue avait repris sa place. Il avait réussi! Il s'approcha près de la statue puis il vit la dalle située devant la licorne s'illuminer d'une intense lumière violette. Il fut forcé de se protéger les yeux. En les ouvrant, il vit une pandora box. Celle-ci s'ouvrit dans un nouveau jet de lumière pour rendre visible l'armure de bronze de la licorne. Elle l'avait choisi!

      Le tout nouveau chevalier d'Athéna était rempli de joie. Ses larmes perlaient sur ses joues. Il repensait une fois encore à sa famille, son maître, ses amis. Pour la première fois depuis longtemps, il était heureux. Il se pencha pour toucher l'armure et à son contact, l'armure vint se poser sur lui tel une seconde peau. Elle entrait en totale vibration avec son âme. Il avait l'impression de l'entendre lui parler. Il crut même l'entendre chanter!

      Fier et reconnaissant, Heed était maintenant prêt à rentrer au sanctuaire. Il reviendrait en tant que chevalier de bronze de la licorne et protecteur de la déesse Athéna. Il avait surtout hâte de retrouver son maître et de partager avec lui sa joie.


    Et vous, qui êtes vous ?

      Age : 24 ans.
      Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
      Code:
      [b]Zombie Loan[/b] → [i]Chika Akatsuki[/i] est [b]Heed[/b].
      Quelle est votre expérience des forums RP : Depuis 2011: Je suis un fidèle d'Harpocrate sur le Tenkai Hen Joso rpg, Saint Seiya Golden Hope, Saint Seiya Origin (Roll20 avec ce même Harpocrate)
      Comment avez-vous connu le forum : Un topsite: Top 50 des rpg manga.



    Pseudo
    La suite de son histoire

      Si l'histoire de votre personnage est trop longue pour tenir sur un seul post, vous pouvez la continuez ici.



    Dernière édition par Heed le Sam 18 Juin - 16:26, édité 35 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    RebaavatarArmure :
    Petit Lion.

    Statistiques
    HP:
    1/1  (1/1)
    CP:
    1/1  (1/1)
    CC:
    1/1  (1/1)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Ven 10 Juin - 16:11
    Bonsoir et bienvenue sur le forum !

    Désolée mais je vais devoir te demander de changer d'avatar, celui-ci étant déjà utilisé par un de nos membres.

    Je te souhaite néanmoins bon courage dans ta rédaction, n'hésite pas à passer par le conseil du staff si tu as des questions.


    'cause I am a lion born from things you cannot be.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Ven 10 Juin - 19:07
    Désolé pour l'avatar. J'ai manqué d'attention. Merci pour l'accueil!


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    ArianeavatarArmure :
    Anciennement Lyumnades

    Statistiques
    HP:
    260/260  (260/260)
    CP:
    180/240  (180/240)
    CC:
    243/306  (243/306)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Ven 10 Juin - 19:09
    Bienvenue à toi p'tite Licorne. Il va y avoir un paquet de Bronze dis donc, ça fait plaisir à voir. °°

    Bref, bon courage pour le reste de ta fiche et n'hésite pas à passer sur la CB. Wink


    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 11 Juin - 4:47
    Merci Ariane! Je ne manquerai pas de passer sur la CB.


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    AkritesavatarArmure :
    Aucune

    Statistiques
    HP:
    260/260  (260/260)
    CP:
    240/240  (240/240)
    CC:
    356/356  (356/356)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 11 Juin - 14:03
    Bienvenue !



    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 11 Juin - 15:25
    Merci Very Happy


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    AkritesavatarArmure :
    Aucune

    Statistiques
    HP:
    260/260  (260/260)
    CP:
    240/240  (240/240)
    CC:
    356/356  (356/356)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 11 Juin - 16:33
    @Ariane a écrit:
    Bienvenue à toi p'tite Licorne. Il va y avoir un paquet de Bronze dis donc, ça fait plaisir à voir. °°

    Bref, bon courage pour le reste de ta fiche et n'hésite pas à passer sur la CB. Wink

    Petit rappel : Pour toute question, il y a le Conseil du Staff Smile

    Non pas que la CB soit pas utile, mais c'est pas l'endroit pour cela Razz


    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
    InvitéInvité
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 11 Juin - 16:50
    Bienvenue à toi, et amuse toi bien parmi nous Wink Au risque de répéter ce qu'à déjà dis Ariane, ça fait plaisir de voir des Bronze :p


    @Akrites a écrit:
    @Ariane a écrit:
    Bienvenue à toi p'tite Licorne. Il va y avoir un paquet de Bronze dis donc, ça fait plaisir à voir. °°

    Bref, bon courage pour le reste de ta fiche et n'hésite pas à passer sur la CB. Wink

    Petit rappel : Pour toute question, il y a le Conseil du Staff Smile

    Non pas que la CB soit pas utile, mais c'est pas l'endroit pour cela Razz

    Il n'y a le mot "question" nulle part. En revanche, la notion de CB est indiquée concernant la participation à la vie du forum Wink

    Donc Heed, n'hésite pas à y passer pour rigoler un peu et faire connaissance avec les autres membres, c'est toujours sympa ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    RebaavatarArmure :
    Petit Lion.

    Statistiques
    HP:
    1/1  (1/1)
    CP:
    1/1  (1/1)
    CC:
    1/1  (1/1)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 11 Juin - 17:23
    Akrites ne faisait que rappeler que les questions - si questions il y a - se posent uniquement au staff dans le conseil du staff, certains semblant l'oublier récemment (d'où réponses inexactes, exactement ce qu'on souhaite éviter en les centralisant là-bas). En cela, il a parfaitement raison. Ta remarque n'a donc pas lieu d'être, ici encore moins, et je t'invite à t'en abstenir à l'avenir.

    Heed, mes excuses pour le dérangement.


    'cause I am a lion born from things you cannot be.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Sam 18 Juin - 16:25
    Voilà les amis, j'ai terminé.


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    AisleenavatarArmure :
    Aucune

    Statistiques
    HP:
    200/200  (200/200)
    CP:
    210/210  (210/210)
    CC:
    275/275  (275/275)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 7:04
    Bonjour et bienvenue à toi sur AoG !

    Tu m'excuseras pour l'attente mais j'ai été pas mal occupée ce week-end.

    Je viens de lire ta présentation et j'avoue que celle-ci était agréable. Bien écrite, peu de fautes avec une histoire bien développée. Je n'ai pas grand chose à ajouter si ce n'est que je t'accorde 4 points d'Eveil et 14 points de compétences qui te serviront à la création de ton parchemin.

    Je te souhaite de passer d'excellents moments en notre compagnie!



    Armure:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t702-ainia
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 11:33
    Merci beaucoup!


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    RebaavatarArmure :
    Petit Lion.

    Statistiques
    HP:
    1/1  (1/1)
    CP:
    1/1  (1/1)
    CC:
    1/1  (1/1)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 11:55
    Je n'ai pas pu lire en entier donc je ne sais pas si ça joue un rôle important dans ton histoire, mais à toute fin utile, ne te sens pas obligé de justifier la couleur des cheveux de ton perso. Si je n'ai rien contre l'explication scientifique (quoiqu'un peu en avance sur son temps), Saint Seiya faisant étalage de personnages aux cheveux bleus, verts, j'en passe et des meilleures, ce n'est pas un détail qui sort de l'ordinaire. À toi de voir donc si tu souhaites tout de même conserver cet élément !


    'cause I am a lion born from things you cannot be.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 12:24
    Effectivement, je me suis placé dans un aspect physique "réel" et je n'ai donc pas tenu compte de la multitude de couleur de cheveux dans Saint Seiya. De ce point de vu, cela ne pose aucun problème. Disons que dans le camp d'Athéna, les chevaliers aux cheveux blancs ne sont pas légions!


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 12:26
    Je précise que dans mon background, la couleur des cheveux n'est finalement qu'un élément secondaire.


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    RebaavatarArmure :
    Petit Lion.

    Statistiques
    HP:
    1/1  (1/1)
    CP:
    1/1  (1/1)
    CC:
    1/1  (1/1)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 12:29
    Pas de problème, c'est toi qui vois au final, c'était juste pour préciser.

    Bon jeu d'ailleurs !


    'cause I am a lion born from things you cannot be.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    HeedavatarArmure :
    Licorne

    Statistiques
    HP:
    100/100  (100/100)
    CP:
    150/150  (150/150)
    CC:
    165/165  (165/165)
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   Lun 20 Juin - 12:33
    Merci Reba!


    Couleur: #10684
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
    Contenu sponsorisé
    Message Re: Heed, la Licorne [fiche terminée]   
    Revenir en haut Aller en bas
     
    Heed, la Licorne [fiche terminée]
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
    » Signaler une fiche terminée
    » Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
    » Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
    » FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Présentations validées-
    Sauter vers: