Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NereusNereusArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge240/240[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (240/240)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune215/215[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (215/215)
Message [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMar 13 Sep - 11:15
Nereus n’en revenait pas, depuis peu, très peu même le jeune homme était devenu l’un des généraux de l’Empereur Poséidon. Lui le natif de Constantinople, l’empire ennemi, l’ancien esclave et soldat s’était vu attribuer une écaille et pas n’importe laquelle ! Celle du Kraken, cet animal mythique qui lui a permis de s’émanciper du contrôle absolu des pirates. En plus de sa vie et de sa liberté, maintenant Nere devait sa nouvelle vie au monstre marin. Une belle revanche pour le borgne mais qui aurait pu être plus belle encore si il avait pu partager la nouvelle avec son amie Calista. Les deux jeunes gens étaient plus que fâchés, des mots avaient été prononcés de part et d’autre sans doute sous le coup de la colère mais prononcés quand même. Et depuis lors, un mois s’était écoulé sans qu’aucun des deux ne prennent contact avec l’autre, Nereus trop fier pour s’excuser faisait tout pour éviter le domaine de la nymphe d’Améthyste, protectrice du pilier de l’Atlantique Sud. Cependant, le nouveau Kraken avait dû faire une exception en traversant la zone d’influence du général de Scylla le plus rapidement possible pour se rendre au temple de Poséidon. Bien qu’il serait amené à la recroiser dans le futur, le balafré ferait tout son possible pour retarder l’échéance.

Maintenant la zone passée, Nereus se trouvait devant le Temple de son Dieu, première fois qu’il le voyait d’aussi près alors que le jeune homme avait accès à Atlantis depuis plusieurs années maintenant. Le lieu était immense, clair mais aussi bien gardé ! Quoi de plus normal après tout. Ce qui était le plus étonnant aussi pour le balafré c’était de voir des personnes s’incliner à son passage, chose surréaliste pour l’ancien esclave. Nere avait déjà eu le droit à certaines « courbettes » mais c’était uniquement lorsqu’il accompagnait l’héritière de la famille Atlas et en aucun cas pour lui. Maintenant, grâce à cette écaille, le soldat bénéficiait d’un nouveau statut au sein de la grande Atlantis et il avait déjà quelques idées de changements qu’il pourrait apporter pour la zone en sa protection. Puisqu’il était en quelque sorte le dirigeant de l’Arctique, Nereus voyait les choses en grand, très grand même ! Pourquoi ne pas accentuer ce côté social et en faire une sorte de pôle social où les anciens esclaves, orphelins et même blessés de guerre pourraient vivre en paix et se réinsérer à leur rythme ? La cité entière était utopique alors pourquoi ne pas tenter ? Le Général avait pas mal d’idées en tête mais dans un premier temps il voulait prêter allégeance à Poseidon, le remercier pour tout car pour l’ancien esclave il était bien redevable au Dieu des Océans.

Il aurait pu être pleinement heureux s’il n’y avait pas eu cette dispute avec son amie. Le temps paraissait si long sans elle, et Nereus ne pouvait qu’admettre qu’elle lui manquait, plus qu’elle ne le devrait. Rien que le fait d’avoir traversé sa zone avait eu pour effet de lui de lui serrer le cœur. Ils avaient tant vécu de choses ensemble qu’il lui était difficile de les oublier en un claquement droit. Mais plus qu’un manque, le général du Kraken qui cherchait à l’éviter, paradoxalement, crevait d’envie de revoir la belle nymphe. Tout simplement, Nere avait peur qu’il lui arrive quelque chose, devenir un général signifiait mettre sa vie en jeu pour protéger son Dieu et son peuple. Le jeune homme ne l’acceptait guère, il avait cru la perdre une fois, il ne souhaitait pas revivre cela.

Si seulement la situation était plus facile ? Si seulement, ils n’avaient pas tous les deux cet orgueil, cette fierté ? L’actuelle générale de Scylla avait tendance à hanter ses rêves et ses pensées, et lui-même ne comprenait pas réellement ce qu’il se passait en lui. Sans doute, un besoin de ressouder cette amitié perdue ?

Puis il y avait cet œil brulant… la douleur devenait de plus en plus vive comme si le fait de savoir qu’il était empoisonné avait un impact psychologique sur Nere… Maintenant qu’il était général, peut-être devrait-il reconsidérer la question et se rendre en Alexandrie à la recherche de cette inconnue rousse….

Le Kraken verrait plus tard, pour l’instant il était là aux portes du Temple de Poséidon pour prêter serment et ainsi officialiser son statut de Général, gardien de L’Arctique.


[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  Sign110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge210/210[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune275/275[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMar 13 Sep - 15:10
Cela faisait pratiquement un mois que la Belle avait endossé l'écaille de Scylla ,un mois qu'elle avait eu le bonheur d'entrer, enfin, au service de Poséidon. Mais sa joie avait été entaché par sa dispute avec celui qu'elle considérait comme son ami. Et pourtant, ce jour là, il l'avait profondément déçue. Au lieu de partager la joie qui était la sienne, il s'était tout bonnement mis en colère. Tous deux avaient eu des mots qui dépassaient leurs pensées, mais ces derniers avaient été dit, et la jeune femme, blessée, était tout simplement demeurée en retrait, peu désireuse de rencontrer sa route. Pourtant, il y avait cette partie d'elle qui souffrait de son absence. Parfois, l'Atlas guettait, espérant voir cette chevelure émeraude apparaître dans son champ de vision, ou de ressentir sa présence rassurante et bienveillante à ses côtés.

Toutefois, au cours de ce mois écoulé, une chose s'était produite qui avait redonné à Calista sa joie et sa gaieté: le retour de celui qu'elle avait tant attendu toutes ces années. Cinead Atlas était revenu à Atlantis pour endosser le rôle qui était désormais le sien, celui de Légat. Les retrouvailles entre le Purificateur et la Nymphe avaient été particulièrement émouvantes. Et depuis, son frère s'était installé dans la demeure des Atlas, à la demande de sa benjamine, une sorte de période d'essai pour voir si tout se passait bien entre les deux. Et pour l'heure la Demoiselle ne se plaignait pas le moins du monde. Elle se plaisait à l'attendre, et à passer du temps avec lui à de longues discussions ou simplement à profiter de sa présence.

Alors, lorsqu'il l'avait informé qu'elle devrait rester à Atlantis le temps qu'il irait au Sanctuaire, la Belle avait été quelque peu peiné. Oh bien sûr, Nea avait joué sur le fait qu'elle était la seule en qui il avait confiance pour garder et veiller la Cité. Une façon pour lui, de lui passer de la pommade. Mais depuis son départ, elle retrouvait à nouveau la maison vide, se renfrognant d'être à nouveau seule. Ce jours là, elle se trouvait tout simplement assise sur le balcon de sa chambre, une jambe dans le vide. Le regard améthyste était perdu dans le vague, alors que ses doigts se perdaient sur les cordes de sa lyre. Cela faisait un moment qu'elle n'y avait pas touché. Bien trop de souvenirs concernant Nereus lui revenaient en mémoire, lui qui aimait tant l'entendre jouer. Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle reposait l'instrument en murmurant:

"- Idiot."

En ces instants, elle pensait non seulement à lui, mais elle également à Cinead. L'Atlante, s'inquiétait pour son frère. Est-ce que tout allait bien pour lui? Vivement elle chassa ses sombres pensées, en secouant doucement son charmant minois. Pourquoi est-ce que ça n'irait pas? Elle inspira profondément avant de fermer les yeux. C'est alors qu'elle la ressentit, cette douce chaleur qui lui était familière. Elle ne put s'empêcher de penser que cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas ressenti ce Feu ardent et puissant. Doucement elle posa une main sur son cœur, et c'est alors que la voix de Cinead lui parvint:

*- Calista... Atlantis est en danger. Demande à Evaimon de lever les murs, de sonner la cloche, il te montrera...*

Immédiatement, la Demoiselle fut sur le qui-vive. Rapide, elle quitta sa position tranquille pour foncer rapidement dans sa chambre. Là, elle y posa son instrument avant de filer en direction des appartements de son grand-père. Intérieurement, elle tentait de garder le contact avec le Légat:

* Nea? Est-ce que tu m'entends? Qu'est-ce qui se passe?! Ne t'en fais pas, comptes sur moi.*

Vivement, elle entra dans le bureau de son aïeul:

"- Grand-père, Nea a besoin de nous! Il vient de me contacter. Ne me demande pas comment, tout ce que je sais c'est que j'ai entendu son appel. Il faut dresser les murs de la Cité et sonner les cloches pour prévenir les habitants. Il m'a dit que tu montrerais."

Aussitôt, le vieil homme fut sur jambes, lui intimant de le suivre. Avant de partir, la Belle usa de son cosmos pour appeler son Écaille à elle. Les pièces de l'armures vinrent la recouvrir en un instant, alors que les deux Atlas fonçaient en direction du Temple de Poséidon. Et c'est alors qu'elle la ressentit, cette présence familière qui se trouvait sur les lieux. Un instant elle ralentit l'allure, alors que le regard améthyste se mettait à parcourir les lieux, cherchant à croiser l'unique œil azuré. Et c'est alors qu'elle vit, fièrement paré de son écaille. Général...Il était devenu Général, alors qu'il y avait à peine un mois de ça, il lui avait fait une leçon de morale. Passant à ses côtés, elle fit fi de sa fierté pour s'arrêter et l'observer de haut en bas. Elle le trouvait magnifique, pourtant, elle se contenait pour ne pas se montrer agressive:

"- Félicitations pour l'obtention de votre écaille Nereus du Kraken, gardien du Pilier de l'Arctique. J'ai une petite mission à vous confier. Sur ordre du Légat, nous devons lever les murs d'enceinte d'Atlantis et alerter le peuple Atlante en faisant sonner les cloches. Je m'occupe de la première partie de sa demande, je vous prie de bien vouloir vous occuper de la seconde. Si vous ne le faites pas pour moi, faites le pour le peuple. Il n'y a pas un instant à perdre."

Sans même attendre sa réponse, la Nymphe reprit le chemin à la suite d'Evaimon. Ainsi, ils parvinrent dans la salle où siégeait son frère. Là, le vieillard indiqua une pierre d'orichalque qui ornait l'accoudoir droit du trône du Légat.

"- Fais la coulisser, ça lèvera les murs de la Cité pour la protéger."

Cali acquiesça avant de s'exécuter. Puis, elle chercha à nouveau à entrer en contact avec ce Feu intérieur:

*- Nea, c'est fait. S'il devait arriver quelque chose, compte sur moi pour protéger Atlantis. Sois prudent s'il te plaît. Je ne veux pas te perdre alors que l'on vient juste de se retrouver.*

C'était à présent à elle de jouer. A elle, la garante de la sécurité intérieure. Elle s'apprêtait à sortir de la salle lorsque son grand-père l'interpella.

"- Cali...Cela ne me regarde pas, mais tu dois garder à l'esprit qu'il n'y a que toi et Nereus pour assurer la sécurité d'Atlantis. Alors tachez d'oublier vos différents pour le bien de la Cité, je t'en prie."

Un grommellement en guise de réponse, ce qui arracha un sourire au vieil homme. Elle savait. Alors, Scylla se mit en route partant à la recherche de celui qui représentait énormément pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NereusNereusArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge240/240[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (240/240)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune215/215[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (215/215)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMar 13 Sep - 21:56
Nere venait de la ressentir, cette aura si douce et envoutante. Celle de Calista d'Atlas, générale de Scylla et gardienne du pacifique sud, sa désormais ex-amie était en route pour le Temple de Poséison elle aussi. Etait-ce pour lui ? Pour que les deux jeunes gens puissent se revoir de nouveau ? Non, Nereus ne la connaissait que trop bien, elle était trop fière pour revenir et faire comme si de rien était et lui aussi d'ailleurs. Même si avec le recul le Kraken avait sans doute eu tort de lui parler de la sorte il avait toujours en travers de la gorge le fait qu'elle ait privilégié Atlantis à lui. Pourtant le borgne n'avait jamais été si égoïste dans le passé, c'était même l'inverse... alors pourquoi ce changement de mentalité concernant l'héritière des Atlas ? Tout ce que Nere voulait c'était qu'elle reste avec lui, qu'elle ne parte pas se battre . Etait-ce trop demandé ? Sans doute, après tout il n'était à l'époque qu'un simple garde du corps. Le jeune homme s'était surestimé croyant être important aux yeux de Calista alors qu'en fait la belle ne voyait que l'obtention de son écaille, Nereus n'étant qu'un homme à son service comme tant d'autre. Sur cette ultime pensée, le nouveau général venait de décider, il considérerait la générale de Scylla comme une soeur d'arme et rien d'autre. Son devoir envers l'Empire et Poséidon primant sur ses sentiments personnels.

Un pas, puis un autre raisonnèrent sur les dalles du Temple de l'Empereur des Mers, le Kraken se tourna alors pour croiser ce regard d'améthyste si familier. Il avait vu juste, jamais l'ancien esclave ne pourrait se tromper concernant cette cosmo-énergie. Depuis ce fameux jour béni où Nereus l'avait ressentie pour la première fois aux abords du port d'Alexandrie il savait qu'il ne l'oublierait jamais. Le général était néanmoins crispé mais il ne put s'empecher d'afficher un léger sourire lorsque Calista fit comme si de rien n'était, le félicitant et le vouvoyant même ! La jeune femme était encore très remontée envers lui ça ne faisait aucun doute. D'un signe de tête, Nere la salua néanmoins lacha un : "Dame Calista", appelation que la nymphe avait en horreur puis le gardien de l'Arctique se fit plus familier envers son grand père qui l'accompagnait, puisqu'il posa un genou au sol en disant : "Seigneur Evaimon...".

Lachant des ordres pour ne rien changer, Calista était déjà partie.... Ainsi donc c'est en ça que constituait son nouveau rôle ? Il avait le droit à une belle écaille et en échange Nere devait exécuter les ordres de son ancienne amie sans broncher ? A ce moment là, le jeune homme à la tignasse émeraude était légèrement vexé mais d'un coté la protection de la cité primait avant tout. Sachant pertinement que Cali pouvait l'entendre malgré le fait qu'elle ait continué son chemin, le Marina rétorqua : "Votre larbin y va de ce pas, Dame Calista..."

Nere hata tout de même le pas vers la sortie du Temple, si les cloches devaient être sonnées c'était vraiment qu'une menace serait proche. D'après les ragots de certains gardes pas beaucoup de Généraux étaient présents actuellement en Atlantis, la situation requérait alors un certain nombre de précautions. Le Kraken sortit alors du temple bifurqua immédiatement sur le coté. Calista ne lui avait pas précisé leur emplacement mais d'un coté les cloches étaient assez voyantes et le jeune homme n'eut aucune difficulté à les trouver.

Une fois à proximité, Nere attrapa l'épaisse corde ivoire et tira dessus de toutes ses forces, une fois, deux fois, trois fois, faisant tinter les immenses cloches dorées, leur mélodie se répercutant dans toute la cité. Il savait ce que ceci signifiait, comme tous autour de lui, le début de quelque chose d'important, de la protection de l'Atlantis. Le général du Kraken ne put s'empêcher de ressentir une certaine fierté, mais également une angoisse. Ceci était sa première mission en tant que porteur d'écaille. Il relâcha la corde, se tournant vers la belle qui allait maintenant le rejoindre. Mélange de colère et de peine, il ne savait guère vers quel sentiment se tournait, ni comment réagir face à la générale de Scylla. Si proche d'elle et pourtant si loin ...


[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  Sign110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge210/210[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune275/275[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMer 14 Sep - 1:22
Oh la Demoiselle savait parfaitement pourquoi Evaimon lui avait dit cela. Le vieillard ne connaissait que trop bien le caractère de sa descendance. Il avait parfaitement vu l'attitude du Kraken vis à vis celle-ci, et n'avait pas manqué de soupirer intérieurement. L'idiot, plutôt que d'apaiser les tensions il n'avait fait que jeter de l'huile sur le feu. En effet, il était absolument certain que Calista avait entendu la phrase particulièrement pleine d'ironie de l'ancien esclave. C'était pour cette raison qu'il l'avait mise en garde. Mais il ne doutait pas qu'elle saurait faire le part des choses, et pour le bien d'Atlantide, mieux valait que ce soit le cas.

Oui, la jeune fille rageait intérieurement, tout en se référant au cosmos de Nereus pour le retrouver. "Votre larbin y va de ce pas, Dame Calista..." A cette pensée, elle ne put s'empêcher de serrer les poings. Il ne perdait rien pour attendre. Jamais elle ne l'avait considéré de la sorte. Jamais! Elle l'avait protégé, à deux reprises, et il osait lui dire cela?

Comme s'il ne lui avait déjà pas fait assez de mal ainsi. Elle n'avait fait que suivre un rêve de toute une vie, et lui l'avait tout simplement dénigré. Elle ne comprenait toujours pas les raisons de son courroux après elle. La Nymphe avait beau eut réfléchir à la question, elle n'avait pas trouvé réponse à celle-ci. Il l'avait tout simplement abandonnée, et n'avait jamais cherché à la revoir. S'il lui avait présenté des excuses elle l'aurait acceptées. Mais elle, de quoi devait-elle s'excuser au juste? D'être devenue Générale? De servir Poséidon? Certainement pas. En quatre années d'amitié, elle n'aurait jamais pensé à en venir là.

Oui Calista bouillonnait, mais elle se contenait et prenait sur elle. Elle ne voulait décevoir ni les Atlantes, ni son frère. mais plus tard, oui, viendrait l'heure des comptes, et alors Scylla serait sans pitié, quitte à lâcher ses Bêtes sur le jeune homme pour lui faire ravaler ses médisantes paroles. Il l'avait blessé plus que quiconque en son cœur. La Belle s'était sentie trahie et s'était fait la promesse de ne plus se laisser avoir. Pourtant, lorsqu'elle l'avait vu un peu plus tôt, son palpitant avait manqué un battement. Elle avait appréhendé le moment, et pourtant était terriblement heureuse de le retrouver. Mais lui-même était devenu ce qu'il lui avait reproché d'être. Alors, elle s'était sentie encore un peu plus perdue, une multitudes de questions trottant dans sa charmante tête à la chevelure lilas.

Dans les rue d'Atlantis, la foule se dépêchait, alors que les cloches carillonnaient avec force. Elle s'arrêta un instant près du lieu, indécise. Devait-elle rentrer et le rejoindre? Elle en mourrait d'avis, mais nul doute que l'accueil serait des plus froids. Glacial. Après tout quoi de plus naturel pour le Général du Kraken. Inspirant profondément, l'Atlante pénétra alors les lieux. Chacun de ses pas la rapprochait inexorablement de lui, et son appréhension ne cessait de s'accroître. Déjà inquiète pour son frère, Nereus n'avait fait qu'accroître son angoisse. Pourtant, désireuse de ne rien laisser transparaître, la jeune femme para son doux minois d'un masque impassible.

Parvenue dans la pièce où il se trouvait, elle vint alors s'adosser au chambranle de la porte, croisant ses bras sous poitrine, avant de porter son regard améthyste sur lui:

"- Je suis là pour vous remercier et vous informer de la situation. A l'heure actuelle nous ne sommes que deux pour défendre la cité si elle est attaquée. Le Légat s'est rendu au Sanctuaire pour conclure une alliance. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je sais juste qu'il m'a demandé de lever les Murs de la Cité et de faire sonner les cloches afin que le peuple atlante retourne chez lui, en sûreté. Le reste repose sur nos épaules. L'espace de quelques temps, je vous propose donc d'oublier les griefs qui nous opposent, au nom de l'amitié et du respect que l'on se portait l'un et l'autre il n'y a pas si longtemps que ça encore. Je tiens juste à mettre une dernière chose au clair: je n'ai pas et n'ai jamais eu de larbin. Juste un ami cher, un protecteur et un confident."

Elle aurait aimé conclure en disant qu'il n'était qu'un idiot, cela lui brûlait d'ailleurs les lèvres, mais ça ne ferait que jeter de l'huile sur le feu. Sans un mot de plus, elle quitta sa position, faisant déjà demi-tour pour regagner le couloir. Elle aurait d'ailleurs voulu ajouter que cet ami lui manquait, mais elle ne voulait en aucun de sa pitié. Fière Atlas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NereusNereusArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge240/240[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (240/240)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune215/215[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (215/215)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMer 14 Sep - 17:08
Nereus se demandait s'il n'avait pas été trop loin en se qualifiant de larbin, surtout suite à un ordre direct d'un général. Même si le Kraken avait des ressentiments envers Scylla, la protection de la cité passait au premier plan c'était évident mais il n'avait pas pu s'empecher de "piquer" celle qui était son amie il y a encore peu. Le borgne avait toujours ce dernier tête à tête qui s'était soldé par une dispute entre les deux jeunes gens à l'esprit. Pourquoi ne voulait-elle pas comprendre qu'il est légitime pour lui de la garder à ses cotés ? Nere croyait être son garde du corps, son ami mais en fait Calista n'en avait rien à faire de son avis, elle s'était servie de lui juste pour avoir bonne conscience, pour pouvoir se targuer d'avoir ramené une âme en peine dans le droit chemin rien de plus ! Rien que le fait d'y penser provoquait chez le Général du Kraken une montée de tension alors que les cloches d'Atlantis teintèrent signalant à la population que des heures sombres allaient peut-être arriver. Son regard azuré se porta au loin, droit devant lui devant ce paysage utopiste créé par l'Empereur des Mers. Devait-il tout gacher simplement par orgueil ? Pourtant le gardien de l'Arctique n'était pas humilié, rabaissé ou considéré comme peu de choses par Calista, plusieurs fois elle avait même laissé entendre le contraire alors pourquoi agissait-il de la sorte ? Nere était définitivement perdu, depuis un bon mois pas mal de choses s'étaient enchainées, Cali était devenue générale et allait risquer sa vie tous les jours, une jeune femme rousse avait débarqué et lui avait appris qu'un poison maudit courrait dans ses veines et maintenant il était devenu lui même un général...

Lentement, le Kraken descendit les quelques marches pour faire de nouveau face à l'entrée du Temple. Calista y était encore, il ressentait encore son aura, peut-être aurait-elle des informations à lui communiquer sur cet état d'urgence si soudain ? Après tout la nymphe, même distante, était restée professionnelle, s'inquiétant pour Atlantis et faisant son devoir. Alors qu'un léger sourire de dessina sur son visage, Nere entra de nouveau dans le temple. Calista aurait peut-être des questions elle aussi. Jamais Nereus n'avait caressé le rêve de revetir une écaille alors devenir général du jour au lendemain pouvait susciter quelques interrogations. Alors qu'il progressait la douleur à son oeil borgne se fit plus virulente que d'habitude, força même le nouveau général à stopper sa progression quelques instants. L'ancien esclave était encore victime des âfres du destin si les dires de la jeune femme étaient vrais, à peine l'écaille gagnée qu'il était peut-être mourrant le comble ! Enfin il se redressa reprenant une stature droite et fière dûe à son rang mais Nere ne put s'empecher de sursauter lorsque la voix de la gardienne du Pacifique Sud s'éleva. Les paroles de son vis à vis touchèrent le jeune homme mais par fierté il n'en laissa rien paraître se contentant d'hocher la tête et d'ajouter :

"Les remerciements n'ont pas lieu d'être, vous avez ordonné et j'ai agi... pour la cité. Concernant le Sanctuaire et notre Légat, j'espère qu'il rentrera sain et sauf chez nous, comme vous le savez je ne porte pas les chevaliers dans mon coeur." Et c'était peu de le dire, les Saints avaient tué un bon nombre d'entre eux il y a quelques années et la plaie était encore bien présente dans le coeur des Atlantes et dans celui de Nereus. Mais l'information qui le chagrinait le plus était d'apprendre qu'ils n'étaient que deux pour défendre la cité, deux généraux autant novices l'un que l'autre pour défendre autant de vie... s'il n'était pas devant la belle, ses jambes se seraient sans doute mises à trembler devant autant de pression.

"Je suis d'accord, il est clair qu'Atlantis est la priorité, vous me l'avez déjà bien fait comprendre la dernière fois." Voilà, le Kraken n'avait pu s'empecher d'adresser une nouvelle pique à son ancienne amie mais après tout c'était purement la vérité. Tout ce qu'il voulait c'était la garder près de lui, la protéger pour toujours des guerres et des batailles et elle avec cette écaille elle s'en allait au devant, prête à se sacrifier. Ignorant totalement les dernières paroles qui pourtant venaient de réchauffer son coeur de glace, Nere demanda :

"Vous auriez plus d'informations à me communiquer sur nos ennemis potentiels ? Mais aussi que devons-nous faire ? Rester ici ou regagner nos piliers respectifs ?" Clairement le Kraken préférait la deuxième option, son pilier étant avant celui de Calista il n'aurait qu'à faire de son mieux pour repousser les éventuelles envahisseurs et ainsi elle n'aurait pas à se battre... oui c'était le mieux !


[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  Sign110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge210/210[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune275/275[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMer 14 Sep - 19:30
La Nymphe ne se sentait pas de rester. Il était plus sage pour elle de s'en aller car si le Kraken lui refaisait une remarque, la Demoiselle n'était pas certaine de parvenir à garder son calme. Déjà, ses nerfs étaient mis à rude épreuve, car elle savait son frère passablement en danger. Et cela, elle ne le supportait pas. De plus, elle n'était pas certaine que ses messages lui soient parvenus. Si seulement elle pouvait entendre la voix calme et rassurante de Nea, cela lui ferait le plus grand bien. Deuxième point, le fait qu'ils ne soient que deux à protéger Atlantis étaient particulièrement dur à assumer. Si la moindre chose devait arriver aux habitants alors qu'ils se trouvaient sous sa protection, elle s'en voudrait éternellement. Alors non, en cet instant, Calista n'avait pas besoin d'entendre la moindre pique venant de Nereus.

Mais à croire que le jeune homme ne savait pas s'arrêter. Oh bien sûr, il avait uniquement agit dans le bien de la Cité, comme elle s'y était attendue. Nul doute que si elle lui avait donné cet ordre dans un autre contexte, il l'aurait envoyé sur les roses. Mais l'Atlante ne releva pas cette première remarque, se contentant de garder en mémoire qu'il s'inquiétait pour Cinead. Oh elle aurait pu lui dire que le Légat n'était nul autre que son grand-frère. Elle mourait même d'envie de lui dire, mais quelque chose la retenait. Il avait décidé de la faire sortir de sa vie, alors pour quelle obscure raison irait-elle lui raconter cet événement qui l'avait tant réjouie?

Une nouvelle pique lui fut adressée, et cette fois, Scylla s'arrêta. Elle prit sur elle pour ne pas serrer les poings et faire demi tour, mais son corps tout entier semblait tendu comme un arc, prêt à bondir et à laisser échapper cette rage qui était la sienne. N'avait-il pas conscience que ses paroles ne faisaient que la blesser davantage? Meurtrissant son cœur qu'elle sentait souillé et piétiné. Qu'était-ce donc que cette sensation? Elle n'avait rien fait qui méritait pareille humiliation. Elle l'avait pris sous son aile, l'avait protégé, avait ri avec lui, partagé tant de choses, et du jour au lendemain, il l'avait tout simplement abandonnée.

Oh oui, la rage grondait en l'Atlas, mais elle contenait encore celle-ci tant bien que mal, pour ne pas se laisser dévorer par elle. Alors à sa dernière question, la Douce se tourna simplement sur le côté, offrant son profil au Kraken:

"- Je ne sais rien de plus. Je ne sais pas qui seraient nos possibles assaillants. J'ai bien cherché à recontacter le Légat, mais je n'ai pas obtenu de réponse. Pour ce qui est de la meilleure stratégie adopter, je pense que nous ferions mieux de nous diviser. Je ne tiens pas à passer tout à ce temps en compagnie d'une personne qui visiblement, ne tient pas à ma présence à ses côtés et s'évertue à me lancer des piques. Il faut croire que devenir Général t'as fais devenir aussi froid et glacial que l'Océan placé sous ta protection. Je te souhaite tout de même bonne chance, au cas où nous serions amenés à combattre."

Elle usa d'un simulacre de révérence, dardant sur lui deux iris ardentes et étincelantes de colère et de rage contenues. Calista finit par se détourner, désireuse de prendre le chemin de la sortie, bien décidée, non pas à se rendre au pilier du Pacifique Sud, mais à aller garder les premières lignes à savoir, le Pilier de l'Atlantique Nord.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NereusNereusArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge240/240[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (240/240)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune215/215[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (215/215)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyMer 14 Sep - 21:52
La cité était donc maintenant en état d'alerte maximale, un danger imminent rodait aux alentours d'Atlantis et si le Légat lui même avait pris la peine de contacter un des généraux cela voulait dire que la menace n'était pas à prendre à la légère. Nere n'avait eu que très peu d'informations sur le réprésentant de Poséidon mais il était de notoriété que le Légat était la personne la plus importante au sein du Sanctuaire Sous-Marin après le Dieu Poséidon lui même. Pourtant pourquoi traiter avec Athéna ? Ces êtres immondes qui n'hésitaient à s'en prendre aux civils ? Il devait avoir une très bonne raison... et si c'était le Sanctuaire la menace ? Peut-être avait-il contacté Calista sachant qu'il ne pourrait rentrer à temps pour nous prévenir ? Mais est-ce que les Saints n'avaient pas les moyens de l'empecher de prendre contact avec les Marinas ? Tant de nouvelles questions se bousculaient dans l'esprit de l'ancien esclave qui en vint à la conclusion qu'il valait mieux attendre et se préparer comme il faut pour défendre la cité d'une invasion ennemie, peu importe sa provenance. Pourtant ils n'étaient que deux, deux jeunes généraux sans grande expérience et qui ne s'entendaient guère bien. Et pourquoi ? Une fierté mal placée ? Des sentiments incompréhensibles et inavoués ? Nereus n'avait plus de repère, à quoi pouvait-il bien se raccrocher ? Cali ?

Pourtant en entendant ses propres mots, il avait sincèrement du mal à se reconnaitre, lui qui gardait tant de respect pour elle malgrè leurs différents. La colère primait sur toutes les autres émotions et les mots qu'ils s'envoyaient à la figure depuis leurs retrouvailles étaient bien loin d'arranger les choses, si ce n'était qu'ils ne les envenimaient. Nereus ne savait pas vraiment pourquoi il réagissait ainsi, ni pourquoi il avait ce besoin de s'exprimer ainsi. Pourquoi restait-il dans ce jeu de vouvoiement avec elle ? Etait-ce là l'image qu'un général se doit de donner ? Et les enfants de l'orphelinat qu'allaient-ils penser si les deux jeunes gens y allaient séparemment ?

Cette rage et cette colère apparaissant dans les pupilles de Cali provoquèrent une sorte d'électrochoc chez le protecteur du pilier de l'Arctique. Il n'avait vu cette lueur si particulière que de rares fois dans le regard de l'Atlas et il savait très bien ce qu'elle voulait dire. Il fallait voir au delà de la rage, il fallait voir sa peine et sa tristesse, sentiments que Nereus avait provoqué, pas sciemment mais provoqué tout de même. Nereus avait honte, horriblement honte de son attitude à tel point qu'il commençait également à ressentir une certaine culpabilité envers Scylla. Cette émotion si archaïque lui faisant ressentir cette cruelle sensation de malaise et de gêne, chose qu'il n'avait plus ressenti depuis ce fameux jour où Cali était venue le sauver dans les geoles d'Alexandrie. Oui, même si l'ancien esclave ressentait toujours ce sentiment d'abandon, rien ne l'autorisait à lui parler ainsi, rien. Se réveillant presque soudainement de ses tourments intérieurs, sa voix éclata dans le temple de Poséidon :

"Cali attends !" Nere ajouta sur un ton beaucoup plus bas "Pardonnes moi, je n'aurais pas dû te parler de la sorte. Ce n'est ni le moment, ni l'endroit pour avoir une telle conversation mais... restes un peu..." Volontairement, le Général du Kraken venait de tendre la main vers celle qui considérait encore comme son amie, abandonnant ce vouvoiement absurde. Le borgne n'avait aucune excuse pour avoir agit ainsi et il méritait de subir le courroux de la jeune femme mais il ne pouvait pas se résoudre à la perdre de cette façon, pas après autant d'années passées ensembles."Pour les défenses nous serons plus fort ensemble... comme avant..." Le jeune homme paré de sa nouvelle écaille faisant référence au temps béni où les deux jeunes gens étaient régulièrement ensemble. En presque cinq années ils avaient affronté pas mal de chose et étaient proches. Nereus ne pouvait pas tirer décemment un trait sur ça en un instant, il venait d'en prendre conscience. Pourtant le problème n'était pas clairement réglé et ne pourrait l'être en l'état présent mais Nere avait besoin de faire une trève, il y avait trop de choses nouvelles à digérer et il avait besoin de son seul véritable point de repère en ce monde... SA Calista. Attendant la réaction du général de Scylla, le Kraken clotura simplement, sa voix déraillant même : "S'il te plait..."


[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  Sign110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge210/210[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune275/275[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyJeu 15 Sep - 2:47
Là en cet instant, tout ce à quoi pensait la belle Nymphe était fuir. Fuir le Temple de son Dieu pour ne plus avoir à entendre d'autres sarcasmes qui ne manqueraient pas de lui causer à nouveau de la peine. La jeune femme se sentait fatiguée et épuisée de ces quelques joutes verbales qui étaient tout bonnement inutiles vu que son ami ne voulait rien entendre de ce qu'elle avait à lui dire. Et alors qu'elle s'éloignait, la Demoiselle laissa son cosmos l'envelopper. La seconde suivante, les ombres derrière elle muèrent pour prendre la forme d'une panthère, qui vint marcher à ses côtés. Oui elle allait quitter ce lieu et oublier qu'ils avaient eu une discussion. Elle avait tellement plus à penser, notamment à Nea.

* Cinead Atlas, tu as intérêt à me donner des nouvelles dès que possible, parce que je suis entrain de me faire un sang d'encre.*

C'était cela le plus long: l'attente, et ne pas savoir de quoi il en retournait au juste. Il y avait de quoi la rendre malade. Mais quand elle entendit son surnom, l'Atlante à la chevelure lilas s'était tout simplement stoppée. L'intonation de voix de Nereus s'était faite presque hésitante. Suppliante même. Comme s'il craignait de voir Scylla s'éloigner de lui. Fière, elle était déjà prête à poursuivre son chemin, lorsqu'elle vit cette main tendue vers elle. Elle y voyait là un signe de pardon, et puis après tout, le jeune homme lui avait présenter ses excuses. Et Calista devait admettre qu'il avait raison sur un autre point: ils se connaissaient si bien l'un l'autre qu'il leur serait plus facile de combattre ensemble que séparément.

Le temps semblait avoir suspendu son cours. La jeune femme demeurait immobile, partagée entre une fierté quelque peu mal placée, et son envie de le rejoindre, de ce saisir de cette main amie. Elle choisit la seconde option. Elle se tourna alors vers lui, les iris améthystes croisant l'unique œil à la teinte azurée. Lentement, la Douce approcha, puis tendit sa main afin de venir glisser celle-ci dans celle du Général. Presque hésitante, c'était comme si elle craignait de le voir se rétracter. Cela elle ne pourrait pas le supporter.

Elle se dit que si Nereus avait ravalé sa fierté, elle aussi pouvait le faire. Alors, Cali se laissa porter par son élan en venant poser son front contre le plastron de l'écaille du Kraken, demeurant parfaitement immobile alors qu'il lui semblait retrouver une partie d'elle-même. La colère et la rage avaient quitté les deux iris améthystes sur lesquelles les paupières se baissèrent. Ses bras jusque là pendants vinrent alors enlacer le nouvel Elu. Nul besoin de mots, ses gestes parlaient pour elle. Retrouver le réconfort de cette présence amie lui faisait le plus grand bien. Il était à nouveau là auprès d'elle, pourtant, Calista jugea bon de murmurer, en une supplique implorante:

"- Je t'en prie, je veux oublier cet épisode. Tu m'as manqué plus que tu ne peux l'imaginer. Parfois, il m'arrivait de te chercher dans la maison avant de me rendre compte que tu n'étais plus là. C'était un véritable crève cœur...Idiot."

Le dernier mot aurait pu être mal interprété s'il n'avait pas été prononcé avec affection. Silencieuse, elle savourait cette présence bienveillante à laquelle elle avait été habitué pendant plus de quatre années. L'Atlas désirait tellement retrouver cette complicité qui avait été la leur, mais était-ce seulement possible? Elle l'espérait. Sincèrement.

Doucement, elle se dégagea, non pas pour le fuir, mais parce qu'il avait raison, ils parleraient de tout cela plus tard. Ce n'était ni l'endroit, ni le moment, c'était certain, mais elle voulait qu'il sache.

"- Tu as raison tu sais...Au sujet de demeurer ensemble. Chacun connait l'autre mieux que quiconque, et ce depuis des années, il sera plus simple pour nous de demeurer ensemble que de devoir nous séparer. C'est là notre force, et il serait bête que nous nous en privions, il faut bien l'admettre non? Enfin, tout ça pour dire que je vois les choses comme toi."

Intérieurement, elle recherchait à nouveau ce Feu ardent qui lui permettrait de communiquer avec son frère et qui sait, peut-être en apprendre davantage sur ce qui se tramait là-bas au Sanctuaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NereusNereusArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge240/240[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (240/240)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune215/215[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (215/215)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyJeu 15 Sep - 13:46
Son affection pour l’Atlas avait enfin pris le pas sur sa fierté. Nereus avait décidé le premier d’hisser le drapeau blanc avec Cali, lui présentant des excuses certainement méritées. Il n’en oubliait pas sa crainte de la savoir mettre sa vie en danger, mais la présence de la nymphe était beaucoup trop importante pour lui pour qu’il puisse s’en passer à jamais. Peut-être que la jeune femme allait le rejeter, serait peut-être incapable de lui pardonner, mais au moins il aurait essayé. Le Kraken tendit la main vers la générale, tentant de la convaincre en posant un argument de poids : la sécurité de la cité. Il espérait tant que sa fine main rejoigne la sienne, Nere en avait besoin. Celui-ci ajouta une dernière supplique avant d’attendre patiemment la réaction de la belle.

Le Marina la vit hésiter, la sachant confrontée à un dilemme intérieur, celui de ravaler ou non sa fierté, tout comme lui l’avait subi. Elle avait été la seule à la prendre en considération durant toute sa vie misérable, ne lui devait-il pas un pas en avant pour cela ? Quoiqu’il puisse se passer, le jeune homme à la tignasse émeraude respecterait son choix. Lorsque le Kraken put croiser son regard d’améthyste, il ne perçut plus aucune colère, ce qui le fit légèrement sourire, sourire qui s’élargit lorsque la main de la douce vint se loger dans la sienne. Il la serra délicatement, son cœur se mettant à battre un peu plus fort. Oui, il était heureux, car ce contact signifiait un acte de paix pour lui.

Nere la laissa s’approcher de lui, regrettant irrémédiablement cette barrière de métal qu’étaient leurs écailles qui l’empêcher de sentir le contact de son corps contre lui. Baissant les yeux vers elle, hésitant un instant, il l’imita, un bras passant autour de la taille fine de la belle, l’autre venant se loger dans sa chevelure d’améthyste. Et invariablement, Nereus souriait, comme si par ce simple geste, il se remettait à vivre. Elle lui avait manqué, beaucoup … Beaucoup plus que ce qu’il pensait déjà ! Si étrange, le général savait qu’il n’avait que trop besoin d’elle à ses côtés. Cette envie de la revoir n’avait-elle pas été une obsession après tout ? Au fond de lui, bien qu’extérieurement, il faisait tout pour l’éviter, cette scène, il l’attendait, il en crevait tout simplement d’envie malgré cette fierté mal placée.

Ses mots prononcés de cette si jolie voix l’apaisèrent, lui faisant resserrer quelque peu son étreinte. S’ils ne s’étaient pas trouvés dans le temple du Dieu des Mers, si Calista n’avait pas cette coiffe d’or, Nere aurait sans doute déposé un baiser sur son front. Mais il s’abstint, préférant l’écouter, riant même légèrement lorsqu’elle l’insulta d’idiot. Car en un sens, la nymphe avait raison. Il avait été idiot. Mais si elle en savait les raisons … Il lui murmura quelques mots à son tour.

« Toi aussi, tu m’as manqué Cali … »

Et ils durent se séparer, au grand regret du général du Kraken. Mais la situation n’était pas propices aux étreintes prolongées, bien que son cœur se sera légèrement lorsqu’elle s’éloigna de lui. Il se permit simplement de garder un contact, retenant doucement sa main avant d’effleurer le bout de ses doigts et la relâcher. Nereus la fixa de son œil unique, toute rancœur ayant quitté son regard.

« C’est parfait, je suis content que nous ayons pu trouver un terrain d’entente, bien que je pense qu’une discussion au calme ne serait pas de trop. Mais avant, il faut que nous protégions au mieux la cité. Nous sommes seuls, mais ensemble nous pourrons faire face, j’en suis certain. » Nereus reprit son sérieux, se parant de son masque de général tout en réfléchissant. « Je pense que nous devrions nous rendre aux piliers pour être prêt en cas d’affrontement, tout cela ne présage rien de bon … » De toute façon tant qu’elle était à ses côtés, il irait n’importe où….


[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  Sign110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge210/210[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune275/275[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyJeu 15 Sep - 20:29
Elle la retrouvait enfin, la chaleur de cette main. Cela lui avait tellement manqué. Un mois uniquement les avait séparé et pourtant, l'Atlas avait la sensation que cela faisait bien longtemps. Le fait qu'ils se soient quittés en mauvais termes y était sûrement pour quelque chose. Elle avait simplement agit comme le lui dicter son cœur. Quand bien-même elle avait voulu le nier le Général du Kraken lui était cher. C'était ainsi, il lui était impossible de tourner une page de quatre années de vie comme si de rien était. Alors oui, intérieurement Calista le remerciait d'avoir mis de côté sa fierté pour tenter de la retenir.

Même si tous deux portaient leurs écailles, cet instant valait, aux yeux de la jeune femme, tout l'or du monde. Retrouver sa présence réconfortante, sa chaleur bienfaisante. Tout cela fit fermer les yeux de la Demoiselle à la chevelure lilas. Et puis ces mots prononcés, qui lui mirent du baume au cœur. Elle lui avait manqué au moins autant qu'il lui avait manqué. Mais toute bonne chose avait une fin. D'autant plus lorsqu'il s'agissait de deux Généraux en plein exercice de leur fonction. Alors oui, ils avaient tous deux raison, et venaient de trouver un terrain d'entente, ce qui était déjà une bonne chose en soi.

A regret, elle retira sa main de la sienne, se défaisant de son étreinte en acquiesçant. Il serait bien temps plus tard, de discuter et de remettre les choses au clair. Elle s'apprêtait à lui répondre que oui, ils devraient y aller lorsqu'elle s'arrêta net. Immédiatement, une main se porta sur son cœur, alors qu'à nouveau elle sentait cet Embrasement au fond de son âme. Enfin, sa voix lui parvenait. Enfin elle l'entendait à nouveau, et ce simple échange suffit à l'apaiser. Un soupir de soulagement s'échappa de des lèvres de la Nymphe. Calmée, elle communiqua à nouveau via ce Feu.

* Nea...Je suis si rassurée. Je ne suis pas seule, mais avec le Général du Kraken. Promets moi de faire attention à toi. Je t'aime mon frère.*

Un sourire tendre naquit à ses lèvres, alors qu'elle portait son regard sur Nereus:

"- Le Légat va bien. Pour le moment il ne sait pas quelle menace plane sur nous, mais nous demande juste de nous tenir sur nos gardes. Je pense que nous devrions protéger le premier pilier. Nous ne pouvons abandonner sa population. Qu'en dis-tu?"

Elle avait évoqué son idée tout en marchant, sa panthère à nouveau à ses côtés, et puis, un instant, elle s'arrêta, ce rendant compte qu'elle avait oublié de mentionner une chose importante, très important même à ses yeux:

"- Nere...Le Légat...C'est mon frère."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NereusNereusArmure :
Scale du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-bleu200/200[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-rouge240/240[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-rouge  (240/240)
CC:
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  G-jaune215/215[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  V-jaune  (215/215)
Message Re: [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)    [Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  EmptyVen 16 Sep - 11:31
Bien qu’étonné de l’information, les craintes que Nereus avait concernant l’état de santé du Légat s’envolèrent rapidement lorsque Calista l’informa qu’il allait bien. C’était sans doute à cause de sa méfiance envers les chevaliers d’Athéna mais Nere ne le sentait pas, une vraie menace planait sur l’Atlantide sinon jamais le Légat n’aurait pris la peine d’instaurer l’état d’alerte. Le Kraken était partagé entre le soulagement de savoir que le Légat allait bien et la peur d’une attaque proche imminente, un peu ailleurs, il reportait son attention sur les paroles de Scylla.

Les propos de Cali raisonnaient dans le crâne de Nereus, le légat était donc son frère… Le borgne était sincèrement heureux pour son amie, s’il avait bien appris une chose durant toutes ses années aux cotés de l’Atlas, c’était à quel point elle aimait son grand frère. Néa, comme elle aimait à l’appeler, était une véritable source de motivation pour l’héritière de la famille et le fait qu’il soit toujours vivant et de surcroît le représentant du Dieu des Mers et des Océans était très important pour elle, mais aussi pour tous les Atlantes. Habituellement, Nereus ne prêtait pas vraiment attention à ce qu’il se passait au Temple de Poséidon mais il avait entendu dire que plusieurs Légats s’étaient succédés durant quelques années et là, voir débarquer un Atlas était tout un symbole !

« Je suis sincèrement heureux pour toi et ta famille Calista, voir ton frère revenir après tant d’années c’est tout simplement incroyable ! Et je suppose qu’Evaimon doit être soulagé également. »

Néanmoins Nereus était envieux, il jalousait presque la relation de Calista avec son frère, le légat de Poséidon. Le Kraken se croyait proche de Scylla mais en réalité il ne l’était pas, en tout cas, pas autant qu’un frère et une sœur. Mais Nere devait l’avouer cette connexion entre les deux étaient forte, très forte même et forçait le respect. Rien ne prévalait sur les liens du sang certainement.

« C’est impressionnant de pouvoir communiquer ainsi malgré la distance… » Il n’était pas décent que le marina exprime à nouveau ses ressentis sur cette connexion. Nereus venait de retrouver « partiellement » son amie et il serait fâcheux au vu du contexte de se la mettre à dos une nouvelle fois. Nere hésita puis lança en direction de la nymphe : « Tu… tu pourrais m’apprendre ? »

Se mettant à avancer, le général du Kraken se positionna aux côtés du général de Scylla qui avait proposé de garder le premier pilier. « Je suis d’accord avec toi, autant se poster en première ligne pour permettre aux habitants de battre en retraite et de gagner du temps pour que ton frère revienne en cas de besoin. » Oui c’était la meilleure chose à faire, être devant pour protéger le peuple. En plus protéger le peuple, les êtres qui lui étaient chers étaient la principale motivation du nouveau général ! Bien qu’il pensait la belle parfaitement capable de se défendre seule au vu de l’écaille qu’elle portait désormais, Nereus se promettait de la protéger en cas d’attaque. Son rôle de garde du corps, bien que techniquement terminé, lui tenait toujours à cœur. Peut-être un peu trop. Mais inévitablement, le Kraken s’était beaucoup attaché à son amie, jusqu’à ne plus vraiment savoir à quel point. C’est ainsi que les deux jeunes gens se dirigèrent vers le premier pilier de la défense Atlante.

Spoiler:
 


[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)  Sign110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1099-nereus-general-du-kra
 
[Début Aout 550] Retrouvailles tendues (Ft Calista)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: