Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
SunildaSunildaArmure :
Corbeau de Borée (Nord et Hiver)

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu1150/1150[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge900/900[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (900/900)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune1350/1350[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyMer 28 Sep - 14:40

La fille de Jarl en appelait aux forces des esprits. Ouvrait une Porte sur leur Monde. S'y déversait nombre de fantômes, de spectres, blancs ou teintés de gris. Ceux-là chantaient, accompagnant la danse de leur Reine. Drapée de son habit d'Or, la jeune femme irradiait de puissance, entrait en communion avec les esprits au même titre qu'elle ouvrit le sien au Guerrier des Cendres. Le goût dans sa bouche était étrange et familier à la fois alors Sunilda cessa de danser, son armure la quitta pour disparaître en une gerbe de lumière. Dans quelques minutes elle ferait son apparition dans son Temple, se logea au dessus de la nécropole, clef de voûte soutenant deux pans rocheux.

Nul message de Mort, bien au contraire il était porteur d'espoir et de renouveau. Elle reviendrait dans peu de temps. On l'appelait ailleurs, déjà, la vagabonde. Sa mission ici était achevée. L'Aveuglé pourrait bientôt ouvrir les yeux.

Elle, avait contemplé en silence et dans une parfaite immobilité, la scène que Cendre Blanche avait projeté sur elle.Ces instants seraient gravés dans sa mémoire. Ses prunelles écarlates se rouvrirent pour contempler cette scène tragique. La jeune Sunilda, complètement nue, marcha dans la direction des deux êtres étendus sur le sol. Seul le bruit de ses pas et le bruissement de sa très longue chevelure immaculée contre les dalles en pierre, fut audible. Arrivée à leur hauteur, la petite jeune femme se baissa pour leur accorder la grâce de la passeuse d'âmes, les marquer pour que leurs esprits ne s'envolent pas, qu'ils ne quittent pas leur Monde.

Se faisant, la belle tomba à son tour, ses yeux se fermèrent brusquement alors qu'elle basculait en arrière. À l'instar de son armure et avant qu'elle n'ait touché terre, elle se volatilisa à son tour suivie pas la louve, sa gardienne.

« Nous nous retrouverons, Andhrimnir. »

C'était à son tour de s'aveugler, de voyager à travers son royaume. Reine enténébrée, guide lumineux.


Spoiler:
 




[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 K6ip
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-canc
SamaëlSamaëlArmure :
Cuirasse du Djinn

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (0/0)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (0/0)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyJeu 29 Sep - 12:54

C'était son combat. Oh il était intervenu, avait combattu pour elle oui, mais elle se battait face à un ennemi d'une manière que lui ne pouvait le faire. En le protégeant. Un chose bien difficile à comprendre pour lui. Alors restait là, observateur, les poings serrés, le regardfroid, la colère grimpait en lui. Contre lui. Puis vint cette lame qui la traversa. Andhrimnir ne bougea pas et pourtant son Cosmos éclatait déjà. Il devait avoir confiance en elle, intervenir maintenant serait un affront envers la Prêtresse, la Guerrière qu'elle était. Elle semblait savoir ce qu'elle faisait. Alors elle fit appel aux arts ancestraux, à une force que lui même avait vu par le passé. Oh il comprenait mieux, maintenant, comment et pourquoi elle était devenue la Voix d'Odin, farouche combattante. Dovah. La scène était belle, la vie se précipitait sur eux, tournoyait alors que la bête immense venait s’emparer du lâche, du traître. Elle le libérait de ses tourments, le protégeait du mal... Le protégeait d'Andhrimnir peut être aussi. Lui, oui, ne voulait que sa mort. Alors à leurs pieds le sang. Alors autour d'eux la Vie. Alors déjà, l'anneau d'or chutait. Alors déjà, la fin était proche.

Oh oui, elle s'était battu, avait réalisé un exploi dont personne ne l'aurait cru capable. Lui le savait, au fond. n'avait pas bougé, par respect. avait combattu ses sentiments, son passé, sa propre âme pour la laisser faire et ne pas décrocher la tête de cet être qui le dégouttait, ne lui inspirait qu'un colère débordante. mépris. La Mort. Eirwen reculait alors que l'ancien Delta chutait au sol. Andhrimnir fit son premier pas, le spectacle était clos. Elle avait vaincu les ténèbres, au delà de l'homme qui lui faisait face. "Sotvahdin." Lueur. La Vie s'arrêtait. La Mort fuyait. Lui voyait alors la fumée qui s'échappait de ses lèvres carmines, galvanisées par le sang. Son souffle était tout aussi carmin, elle était à bout. Mais alors qu'il s’avançait, n'était plus très loin d'eux, il put sentir le Delta s’immiscer en lui une nouvelle fois. Différemment.

Une autre temps, un autre lieu. Il était lui tout en étant l'autre, le Cendré. Une femme alors, aux pouvoirs ténébreux, Sunilda n'était pas loin, sous les traits du Bêta. Un morceau de métal luisait entre eux. Puis plus rien, le retour au paysage de neige et de sang. Bien trop versé, un affront. le Cancer apparut alors, maculée, brillante peut être, semblant refléter le manteau blanc sur sa peau nue. Sa chevelure dansait alors, puis un souffle, des mots à son encontre et elle disparut alors. La Mort. Lui, avait ouvert les yeux. Un sur deux au moins. Déjà il regagnait les côtés de la Panthère Carmine, protégée, posant sa main sur son épaule et cherchant l'ambre de ses yeux. A genoux mais pas à terre. Blessée mais pas vaincue. Des mots rassurants mais étranglements faux. Pourtant il y avait ce sourire. Alors il posa sa main sur son épaule, laissant luire son armure un court instant et insufflant de sa Vie en elle, qu'elle puisse se sentir soulagée, laisser son corps agir pour retarder l'échéance. Oh elle vivrait oui, sentait son flux qui ne vacillait pas, même dans son état. Elle était forte. Il s'accroupi alors, saisissant la tête de la femme de sa main libre et l'amena vers la sienne, de côté, pour y poser un baiser dans sa chevelure. Soufflant juste après quelques mots, pour lui redonner quelques forces.

    - Tu t'es bien battue, Sotvahdin. J'suis fier de toi.

Et déjà, cette première tâche accomplie, il se relevait, faisant quelques pas pour aller trouver le corps qui était encore là, protégée par une faveur divine... Quel gâchis pensait-il, ne comprenait pas encore le choix d'Eirwen. nul doute qu'elle lui en ferait part, quand tout serait terminé. Alors, ils se penchait, l'attrapant par son vêtement et le tenait là, face à lui, ses pieds de ne devaient même plus toucher le sol. Puis sa prévenir, il vint lui décrocha un coup dans le visage, brutal, le laissant s'écraser à ses pieds, reprenant cette pose qui fut la sienne. Qu'Odin le protège, oui, Andhrimnir contenait sa rage à son encontre. Pourtant il n'avait pu s'empêcher de cela. Mépris... Sans le savoir il salissait alors le travail accompli par sa Douce, mais elle le connaissait, avait du s'en douter. Alors oui, il savait qu'il ne pas trop en faire, mais manipulé ou non, jamais il ne lui pardonnerait. Déjà il se retournait alors, retrouvant le visage fatigué de sa Douce. Le sien à lui, était crispé, elle pouvait voir sa mâchoire se serrer... Oh qu'elle était belle, oui, même blessée... Mais le sang qui parsemait sa peau de tâche, et les séquelles qui en suivrait sur sa pureté même... Non. Alors il s'approchait d'elle, s'agenouillait. Passa sa main parée de métal sur sa joue.

    - Eirwen, on doit faire vite. Qui était cette femme aux ch'veux noirs face à l'autre connard là ?
    Il désignait alors l'ancien Delta du pouce. Et c'est quoi ce métal brillant ? Si l'aut' m'a montré ça c'est pas pour rien.

Et il n'en savait rien, n'avait pas été dans la confidence. Après tout il n'était qu'un Guerrier Sacré, n'était pas de l'élite d'Odin. Oh cela il n'en avait que faire, appréciait son statut et n'en voulait guère d'autre. Alors l'Azur se perdit un instant plus bas, sur sa poitrine. Sur cette main qui couvrait une blessure profonde. Il vint y poser la sienne par dessus, rassurant, insufflant de sa force à nouveau... Oh cela ne suffirait pas, oui, mais l'aiderait tout de même. Il tourna la tête vers le palais, cherchant du regard de quoi agir désormais. Puis viendraient les ordres de sa Douce, enfin.

    - GARDES ! AMENEZ LES PRÊTRESSES, LA GRANDE PRÊTRESSE D'ODIN A BESOIN DE SOINS AU PLUS VITE ! ET ENFERMEZ-MOI CE CHIEN, MAINTENANT !

Citation :
Combat terminé, merci à tous, hâte de voir la suite Wink



[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Signature

Cuirasse du Djinn :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1728-samael-centurion-du-djinn
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu200/200[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (200/200)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge180/180[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune275/275[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (275/275)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyVen 30 Sep - 0:04
La Vie avait gagné son combat contre la Mort. Fatiguée, épuisée, mais elle était vivante. Et puis, il y avait cette Sainte, qui dansait pour en appeler à elle. Sa nudité ne frappa nullement la Prêtresse, qui observait ce spectacle, avant de la voir disparaître. Un murmure que seul le vent emporta "Merci". Ses paupières se fermèrent. Reprenant doucement mais sûrement son souffle, la Prêtresse gardait sa main sur cette plaie qui ornait le creux de sa poitrine. L'éclat écarlate gagnait néanmoins du terrain sur l'immaculé de sa chemise, de même que sur sa paume. Pourtant, elle n'avait plus peur. Sereine. Non seulement Asher était libre, mais elle n'était plus sous le joug de Pandore. Alors oui, même si respirer lui était douloureux, même si son corps était à deux doigts de flancher, l'Asgardienne était heureuse.

Et puis, il eut cette présence. Auprès d'elle. Familière. Rassurante. Lentement, les paupières s'ouvrirent pour se perdre dans l'Azur. Y puiser de la force. Celle de se relever. Elle leva sa main libre pour venir la poser sur celle dont il venait de parer sa joue. Ressentir sa chaleur. Son contact. Un simple geste, qui pourtant lui fit un bien fou. Tout comme la douceur de ce baiser sur sa tempe. Son soutien. Son pilier. Son Gardien éternel. Sans oublier ses mots. Eirwen venait de faire sa fierté. Il n'y avait pas vraiment de mot pour définir ce qui se passait en cet instant dans l'esprit de la Demoiselle. Avait-il seulement éprouvé de la fierté pour les Prêtresses qu'il avait servi jusque là? Elle en doutait. Une autre victoire pour la jeune femme. Pourtant, elle devait rétablir la vérité:

"- Je n'y serai jamais arrivée sans votre aide. Merci Ulvahlok."

Déjà, il l'abandonnait. Déjà, son contact lui manquait. Alors, les iris ambrés suivirent ses mouvements. Oh, elle se doutait de ce qu'il allait faire. Il avait contenu sa colère, sa rage et sa haine, mais à présent, il ne le pouvait plus. Pouvait-elle l'en blâmer? Non pas vraiment. Pourtant, elle ne put s'empêcher de serrer les dents en le voyant abattre son poing sur le visage de l'ancien Delta. Mais, la Douce nota une chose, Heidrun se contenait. Sûrement pour elle. Et elle apprécia cela. L'Asine le devinait inquiet. Cela se voyait au regard qu'il lui portait en cet instant. Et déjà, il revenait vers elle, s'agenouillait à nouveau. Le contact froid du gantelet de Nu lui fit du bien. Elle aurait voulu fermer les yeux. Mais pas encore non. Elle ne le devait pas. Asher avait offert à Nu une vision, et si cette dernière lui était nébuleuse, elle, elle la comprenait. Elle le lui dirait, mais pas avant d'avoir oeuvré une dernière fois:

"- Je dois faire quelque chose de tout aussi urgent avant."

Déjà, la Prêtresse se relevait. La main d'Andhrimnir recouvrait la sienne, se tachant de son sang. Pourtant, elle pouvait ressentir sa force s'infiltrer en elle. Elle ferma juste un instant les yeux, se gorgeant de la puissance qui émanait de son soutien. Ce moment de calme et de sérénité fut rapidement rompu par les ordres qui fusèrent, au point qu'elle en sursauta. Les prunelles dorées plongèrent dans celle de Nu. Ses sourcils se froncèrent doucement, et son minois se para quant à lui de malice:

"- Dis donc Andhrimnir d'Heidrun. N'oublies pas qui donne les ordres ici."

Déjà, elle pouvait entendre le son des pas des gardes qui s'approchaient d'Asher, prêts à le saisir pour exécuter les ordres de l'Immortel. Alors vivement, la Panthère Blanche se tourna en leur direction:

"- Non! J'ai dis qu'il était libre. Et libre il demeurera. Je ne demande à personne de comprendre. Mais tel est mon choix. A vous de le respecter."

Les derniers mots furent prononcés alors qu'elle faisait face au Guerrier Sacré, un doux et ravissant sourire aux lèvres, et ce malgré son état:

"- Quand tout sera fini, je t'expliquerai. Tu as ma parole."

La Walkyrie se détournait, alors que le regard des soldats allait de l'un à l'autre avec incompréhension. Il lui restait une chose à faire, de la plus haute importance. Déjà, elle avançait. Droite. Digne. Et ce malgré la douleur qui devait être la sienne. Elle passa aux côtés d'Asher, auquel elle adressa un signe de tête, jusqu'à s'approcher de cet objet maudit. Cet objet qui l'avait privé de sa liberté. Oui Eirwen savait ce qu'elle devait faire. A nouveau, son aura s'étendait tout autour d'elle. Forte. Déterminée. Elle forçait sur ses plaies, en avait bien conscience, mais cela devait être accompli. La jeune femme tendit sa main ensanglantée par dessus l'anneau, laissant l'éclat carmin goutter sur ce dernier, alors qu'elle incantait:

"- Odin, Grand Devin et maître des secrets runiques,
Que ta parole me parvienne par delà le Valhalla,
Et m'enseigne la Sagesse des runes sacrées.
Que par cet acte, ton sacrifice sur l'arbre du monde
Me soit utile en cet instant. Fais de moi l’héritière de ton savoir,
Et prête moi ta force pour sceller cet objet
Afin de protéger tes enfants de son néfaste pouvoir."


A nouveau, le sol se para de runes et la seconde suivante, l'anneau maudit et son pouvoir furent scellés. Elle se baissa et ramassa l'objet avec une certaine hésitation, tout en murmurant:

"- Si petit, et pourtant si destructeur."

Elle finit par avancer vers Andhrimnir, alors que déjà les prêtresses arrivaient en renfort, prêtes à offrir leur service, se mettant à lui tourner autour. Agacée, la Belle fit claquer sa langue.

"- Mais arrêtez! Je n'ai pas fini et ce n'est pas le moment."

Elle se dégagea en une grimace douloureuse, revenant se planter face à l'Immortel.

"- Je ne sais pas ce qu'il t'a montré."

Oh, la Belle rusait. Elle ne disait pas tout non. Pas oralement en tout cas. Elle se méfiait. Qui sait même si l'anneau était scellé, peut être que Pandore pouvait entendre:

* Ecoute moi bien Ulvahlok, tu dois savoir. Lorsque j'ai pris mes fonctions, Asher et Hakon venaient juste de rentrer de mission. C'était quelques jours avant ton réveil. Ils ont ramené avec eux un morceau de métal noir. Son pouvoir fut tel qu'il a même provoqué un petit séisme. Je pense que tout ce qui s'est passé n'est pas anodin. Pandore veut retrouver ce morceau que j'ai laissé à Toryald, pour qu'il découvre de quoi est fait ce métal. Et il semblerait que les marinas en possède un bout également.*

Elle laissa échapper un soupir. Elle semblait fatiguée en cet instant, mais sa volonté était grande. Pourtant, celle-ci commençait à se fissurer. Son combat avait été éprouvant. Elle se rendait compte qu'elle avait échappé de justesse à la mort. L'adrénaline retombait. De plus, elle était libérée de cet anneau. Dernier point, elle se retrouvait enfin face celui qui lui avait tant manqué. Alors, la jeune femme se moqua éperdument que le geste qui allait suivre puisse choquer les gens présents. Elle avait besoin de lui. De puiser dans sa force. Car c'était ce qu'il était à ses yeux. Sa Force. Son Soutien. Sa main se porta sur la nuque du Guerrier Sacré, y exerçant une pression impérieuse et farouche. Déjà ses lèvres venaient se poser sur les siennes, possessives et tendres à la fois. Elle d'ordinaire si douce et presque timide, s'affirmait par une ardeur et une passion, toutes deux décuplées par sa soif de Vie. Alors oui, peu lui importait qu'en cet instant, elle soit recouverte de sang, et que ce dernier entachait légèrement la saveur de ce baiser par son goût métallique, mais l'Immaculée ressentait le besoin de se sentir vivante. Tout simplement. Sans compter que c'était là un moyen détourné de le remercier pour son intervention, mais pas que. Par ce geste, elle espérait également faire oublier à l'Immortel son envie de fracasser Delta. D'ailleurs, l'armure de ce dernier venait à nouveau reposer auprès de lui. Don d'une Prêtresse à son Guerrier, s'il la voulait. Elle ne lui imposerait pas ce choix. Libre elle l'avait voulu, libre il demeurerait. Lorsque le contact des lèvres fut rompu, elle murmura à l'attention du Guerrier Sacré, tout en caressant sa joue du bout des doigts:

"- Je sais que ce n'est ni le lieu ni le moment, mais j'en avais besoin. Merci."

Elle vacilla un instant, mais se retint à lui, avant que son regard ne se porte en direction des Remparts. Eux auraient besoin d'elle également. Alors non, elle demeurerait debout.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
AsherAsherArmure :
Delta

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu220/220[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (220/220)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge240/240[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (240/240)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune305/305[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (305/305)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyDim 2 Oct - 16:18
    Mêlé à ce goût de cendre qu'il avait gardé dans la bouche, ce fut le goût de son propre sang qui le réveilla aussi. Sa joue lui faisait mal et il connaissait bien cette sensation, celle d'un coup de poing violent reçu en pleine mâchoire. Toujours sur le sol, il passa doucement sa main sur sa joue meurtrie. Pendant quelques secondes, il fut perdu entre le vide duquel il émergeait et la réalité, dur et triste à laquelle il devait tant bien que mal retourné. Son corps lui faisait mal, mais la bénédiction d'Odin et surtout celle de la grande prêtresse l'avait sauvé. Protégeant son corps des dégâts qui auraient dû normalement être mortel pour lui. Mais non, elle avait voulu le sauver. Il sentait aussi sur son corps la morsure du froid du sol, il n'était plus protégé par l'anneau. Tout ça était terminé, mais il était en vie ! Mais était se vraiment la fin ?

    Il étendait la voix de la chèvre hurler après lui. Comme il s'y attendait, rien n'avait vraiment changé en réalité et la fin qu'il attendait, n'arriverait que quelques heures ou jours plus tard. Ce n'était qu'une question de temps. Mais il était résigné, maintenant ou plus tard, ça n'avait pas d'importance. Il ne bougea donc toujours pas. En réalité, même s'il l'avait voulu, il en était encore incapable... Il sentait la puissance divine agir dans son corps mais il venait de loin. Ce qui le surpris par contre, ce fut la voix de la prêtresse qui claqua des ordres contraires à ceux de son amant. Oui, peut-être qu'au fond, elle n'avait pas fait tout ça pour rien. Il se redressa alors difficile, en s'appuyant sur le point de son épée et se traîna lourdement contre le mur pendant qu'elle avançait vers lui. Ils pouvaient ainsi se faire face. Cette volonté qu'il avait de la tuer été parti. De ça au moins il était certain et étrangement, il y trouva une certaine forme de soulagement.

    Il la regarda faire donc, utiliser ses pouvoirs pour sceller l'anneau maudit. Peut-être aurait-il mieux fallu le détruire... Mais qu'allait-il faire maintenant ? Il n'était même pas certain d'être complètement libéré de l'emprise de Pandore. La solution était peut-être simple et il devait mettre fin à ses jours. Ce serait facile, il n'avait qu'à retourner sa lame contre lui et tout serait fini. Trop facile justement. Trop facile pour qu'il en arrive là. Il voulait savoir justement, maintenant, qui était cette étrange apparition qu'il avait vue stopper le temps et qu'il avait appelé fils. Ce père divin qu'il ne connaissait pas. Pour le reste, il n'avait jamais eu d'autre objectif ou de rêve dans sa vie. Tout ce qu'il voulait, c'était le pouvoir pour être libre. Il était certain maintenant, que ce n'était plus ce qu'il désirait. Il ne voulait plus renverser Odin ni Eirwen. Ça ne l'intéressait plus.

    Il la regarda embrasser le guerrier de Nu à pleine bouche à la vue de tous. Il ne comprenait pas comment deux êtres humains pouvaient se lier de la sorte, ça le dépassait complètement. Enfin, il était plus occupé à essayer de se relever qu'à vraiment s'occuper de ce genre de détails triviaux et insignifiants à ses yeux. Il s'intéressa par contre plus à ce qu'elle fit pour lui et l'armure divine qu'elle fit apparaître devant lui. Elle ne lui imposait pas ce choix, mais elle l'acceptait malgré tout ce qu'il avait fait parmi les guerriers d'Odin. Étrangement, il trouvait ça bien. Il posa alors le point de son épée sur le sol et se releva difficile, s'appuyant plus sur le mur qu'autre chose. Il cracha un mélange de salive et de caillot de sang noirâtre sur le sol, cadeau d'Andhrimir.

    Delta regarda alors l'étrange couple et posa un regard froid, sans le moindre sentiment envers le guerrier de Nu. Sa haine ne s'était pas éteinte, au contraire, elle brûlait toujours avec autant de force et de hargne. Puis ses yeux passèrent sur Eirwen et sa haine se calma un peu. Il ne la détestait plus, malgré la haine qu'il éprouvait pour le reste du monde, toujours, trop profondément ancré en lui pour disparaître aussi facilement. Il posa ensuite ses yeux sur la protection sacrée qui avait été la sienne et qu'on lui proposait de récupérer... Il hésita... Et il hésitait toujours mais c'était la première fois qu'il regardait cette armure comme autre chose qu'une simple armure justement. Il finit donc par faire difficilement les quelques pas qui le séparer de son armure et y posa doucement la main. Les différentes parties de cette protection quittèrent alors leur étrange forme totem et vinrent se placer sur le corps d'Asher le soulageant un peu.

    « - Je vais tenter de faire quelque chose d'utile... »

    Dit-il alors difficilement. Et il se mit en route, utilisant une de ses mains pour s'appuyer sur le mur et laissant derrière lui un peu de son sang. Il fallait avant tout qu'il trouve un moyen rapide et sûr de s'assurer qu'il n'était plus possédé par Pandore et qu'elle n'irait plus se servir de lui comme un pion. Il voulait être certain qu'il ne pourrait plus être utilisé contre Eirwen de la sorte. Seul, c'était là qu'était sa place et c'est là qu'était sa paix. Malgré tout, il ne se sentait en sécurité que dans la solitude et c'est de ça dont il avait besoin maintenant, de sécurité.
Citation :
Poste de récupération : 1/2
Asher récupère l'armure de Delta


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Griffi10

Merci Reba ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
SamaëlSamaëlArmure :
Cuirasse du Djinn

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (0/0)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (0/0)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyMar 4 Oct - 8:20

Déjà, à peine le Guerrier Sacré eut-il hurlé aux gardes de se bouger le cul, la Prêtresse reprenait son rôle malgré son état. Andhrimnir fut d'abord étonné de voir qu'il lui restait autant de forces, à elle qui s'était pourtant battue de manière acharnée, avait donné de son sang, de son cœur dans cette bataille pour au final vaincre. Qui donne les ordres ? Apparemment l'initiative d'Heidrun ne semblait pas plaire à Eirwen, un soupçon d'incompréhension passa dans son regard... Pourquoi ce sourire alors ? Que cherchait-elle à lui dire ? Il ne souhaitait que prendre le relais dans un situation, faire ce qui lui semblait "juste". Emprisonner le traître. Soigner la Grande Prêtresse. Ce fut alors, qu'à son tour, elle ordonna. Contrant sans retenue les paroles de l'Immortel qui, pour le coup, ne fut pas surpris en un sens qu'elle puisse surpasser son autorité à lui, après tout elle était restait la Voix d'Odin en ce monde... Mais la décision en elle même par contre. Andhrimnir se releva brusquement, poings fermés, le regard froid et grave.

Le laisser libre ? Mais pourquoi ? Comment ? Oh non, il ne comprenait pas sa décision... pire, il était en colère et elle le sentait, il le savait. Comment cet homme, cet ancien Ase pouvait-il avoir sa clémence après ce qu'il venait de lui faire ? Oh non, le contrôle n'était pas la seule excuse, cela il en était persuadé. Il ne s'était pas battu, pas un seul instant. Pas un seul regret, pour sûr. Pourtant Eirwen se voulait rassurante. Elle lui expliquerait... Serait-ce suffisant ? Elle avait quelque chose à accomplir alors, déjà elle le dépassait, s'appuyant sur sa lance pour chacun de ses pas, avec majesté. Avec force et puissance, faisant fi de ses blessures et de la douleur. Panthère Blanche.Il porta cette main posée sur le cœur de sa Douce plus tôt jusque devant son visage, observant ce sang qui avait entaché ses doigts et son armure. Il la referma, un gout amer en bouche. Non, cela ne redescendait pas, il se contenait toujours de se retourner et lui bondir dessus, y retourner pour continuer encore.. Frapper un homme à terre ? Il n'en avait que faire.

Il se retourna à l'instant où une énergie soudaine émana de la magnifique Prêtresse ensanglantée. Elle usait encore de son sang presque sacré pour punir cet objet maléfique... Il l'observait un instant avant que le sang et les runes ne le recouvrent... Elle aussi avait porté cette bague et jamais il ne l'avait remarqué, la source de ce changement, ce contrôle. Peut être aurait-il put empêcher cela, lui... Peut être pas. Mais il comprenait un chose en le fixant, oui. Eirwen avait partagé une partie de la douleur de l'ancien Delta. Si particulière... Cette force au fond d'elle, cette lueur. Alors elle lui expliqua, rien qu'à lui par l'esprit. La suite de cette vision d'Asher. Ainsi il avait vu juste, une fois libéré, une fois qu'Eirwen lui avait tendu cette main parfaite, il avait décidé de faire ce qu'il pouvait pour les aider. Soit, c'était un début, mais loin d'être un tout pour Nu.

Il s'apprêtait alors à ouvrir la bouche alors qu'il captait une lueur d'ambre. Une volonté. alors il n'en fit rien, se contentant de rester droit et fier, en attendant que la Douce fasse les quelques pas qui les séparaient. Alors elle avançait, oui. Plantant sa grande lance majestueuse dans la neige pour s'approcher de lui d'un pas victorieux. Tout le reste s'effaça un court instant alors qu'il la fixait, la voyait se rapprocher de pas difficiles, oui, mais assurés, portés par une volonté forte. La Grande Prêtresse se fit alors conquérante; C'était sa victoire, oui. Mais pas seulement. Déjà sa main libre venait saisir le Guerrier Sacré par la nuque et le rapprochait d'elle. Leurs lèvres ne mirent pas bien longtemps à se trouver, se toucher, se caresser avec un ardeur certaine. Puissante. Ce baiser fut intense, Andhrimnir y trouva un gout métallique qui détonnait drastiquement de celui de cendres qu'il avait depuis quelques instants, dérangeant. Il gouttait là au sang de sa Douce, il en eut un frisson puissant, si bien que ses mains trouvèrent rapidement ses hanches, avec une certaine retenue pourtant. Ce baiser était étrangement spécial. Sur sa langue ce liquide encore chaud et rougeâtre... Sensation unique. Et le reste, cette force farouche, ici devant gardes et Prêtresses. "Ô Odin..." Eirwen... Cette culpabilité restait, et pourtant il ne lâchait rien. Ce fut elle qui décida de rompre leur échange. elle lui caressant en s'excusant de cette pulsion soudaine mais nécessaire à elle, avant qu'elle ne vacille. Ses mains étant encore sur elle il la soutenait alors, la laissant se poser contre son armure. Il passa sa langue sur ses lippes un court instant, avant de revenir enfin ici, réellement, reprenant un sérieux certain après cette interlude délicieuse

    - Que veux-tu que j'fasse maintenant ? Rejoindre les autres ?

Il n'attendait que les ordres alors que face à eux, enlacés, se relevait le Guerrier Divin de Delta, de nouveau protégé par sa Robe Divine en plus de la volonté d'Odin et d'Eirwen. Faire quelque chose d'utile ? Dans son état ? Au moins ne semblait-il pas en vouloir à la vie de la Grande Prêtresse pour le moment... Andhrimnir le garderait à l’œil, irait certainement lui parler une fois que tout cela serait terminé, après qu'Eirwen lui ait expliqué les choses... Mais pourtant l'instant, la bataille n'était pas terminée.



[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Signature

Cuirasse du Djinn :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1728-samael-centurion-du-djinn
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu200/200[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (200/200)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge180/180[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune275/275[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (275/275)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyMar 4 Oct - 21:37
Vacillante, elle sentit les mains de son aimé se poser sur ses hanches pour la soutenir. Un soupir, et elle laissa sa tête venir reposer contre son torse, s'appuyant un instant contre lui, avant de s'assurer que lui non plus ne souffrait pas de blessures. Il avait beau être Immortel, il n'en demeurait pas moins qu'il pouvait être meurtri. Doucement, elle recula, le scrutant, venant effleurer du bout des doigts son torse. Etait-ce une nouvelle cicatrice ou l'avait-il déjà par le passé? Elle eut alors une mine particulièrement sérieuse, avant de se concentrer, usant encore un peu de son cosmos tout en faisant courir ses doigts sur ses bras, venant palper ses épaules ou encore ses flancs, afin de s'assurer qu'elle ne manquait rien, avant de faire le constat qu'il était en pleine forme. Satisfaite, elle laissa échapper un soupir de soulagement, venant poser son front contre son torse, murmurant.

"- Je suis contente que tu ailles bien."

La Panthère Blanche finit par tourner la tête en direction du Guerrier Divin de Delta. Elle eut un sourire satisfait en le voyant porter à nouveau son armure. Elle venait de remporter une victoire, et c'était tout ce qui lui importait. Oh bien sûr, elle ne doutait pas qu'il aurait droit aux remarques acerbes des autres, mais c'était à présent à lui de leur montrer qu'il avait changé. Elle, elle le savait déjà. Elle pouvait encore sentir la colère qu'Andhrimnir lui portait. Certes, il ne lui avait pas bondi à la gorge comme elle l'avait pensé. Prenant sur lui pour respecter quelque part le choix qui avait été le sien. Elle appréciait sincèrement, sachant combien cela lui coûtait. Mais c'était là une preuve supplémentaire de son attachement pour elle.

"- Asher?" Elle attendit qu'il lui accorde sont attention en se tournant vers lui. Elle eut un soupir, sentant quelque part, que le Guerrier était perdu. Elle pouvait comprendre. Elle venait de mettre à terre le moindre de ses projets, alors il allait devoir trouver autre chose. Elle ne pouvait le laisser ainsi. Une pensée à l'encontre du Guerrier Sacré, auquel elle accorda un sourire.

* Je reviens.*

Une dernière caresse, et déjà l'Immaculée filait en direction de Delta, venant s'immobiliser face à lui, lui barrant la route tout en affichant un air bienveillant.

"- Dans cet état, tu ne seras pas vraiment utile tu sais. Est-ce que tu m'autorises à t'apporter les premiers soins?"

Elle n'eut pas la réponse. Le Guerrier Divin venait de sombrer dans l'inconscience. Vive, la jeune femme vint le retenir comme elle le pouvait, mais avec ses propres blessures, et le poids inerte, elle ne parvint qu'à atténuer sa chute, se retrouvant à genoux à terre, la tête du guerrier reposant sur ses cuisses. Déjà, elle intimait l'ordre à l'armure de quitter le corps du blessé. Elle savait, qu'elle n'avait pas visé les points vitaux. L'instant suivant elle laissait une nouvelle fois son cosmos l'envelopper. Ses paumes se plaçaient au dessus du corps de l'inconscient. Sans le toucher, l'Asine lui insufflait de son aura, puisant dans ses forces pour lui transmettre celles-ci. Elle eut la satisfaction de voir les saignements s'arrêter et les plaies se refermer doucement, alors qu'elle lui parlait doucement, bien qu'il ne soit pas en mesure de lui répondre:

"- Asher, je sais que les temps à venir risque d'être difficiles pour toi. Tu risques de subir la colère de bons nombres de tes compagnons d'armes. Ils ne comprendront pas. Toi et moi, on sait ce que ça fait d'être manipulés, de ne plus être maître de soi. Bien sûr cela n'excuse pas tout, pourtant je te pardonne, et t'offre la possibilité de prendre un nouveau départ. Ne gâche pas cette chance car il n'y en aura pas d'autre. Vis librement. Tout simplement."

Satisfaite du travail accomplit, elle finit par faire signe aux gardes d'approcher.

"- Faites attention et portez-le dans ses appartements."

Lentement, ceux-ci soulevèrent le corps inerte d'Asher, elle les observa s'éloigner avant de se relever. C'est à cet instant qu'elle entendit le cri des prêtresses. Quoi? Qu'est-ce qu'il se passait? Pourquoi faisaient-elles un tel raffut? Elle tourna la tête vers elles, affichant un regard plein d'incompréhension en les voyant se précipiter vers elle, portant ensuite l'éclat ambré sur Nu, une expression interrogative qui semblait demander si elle avait fait quelque chose de mal. Sans qu'elle ne comprenne comment ni pourquoi, elle chuta à terre.

Ses paupières papillonnèrent. Son esprit embrumé parvenait à saisir quelques bribes de conversation. Toutes s'activaient autour d'elle. "Trop de sang." "Epuisé ses dernières forces." Elle croisa un instant le regard azuréen plein d'inquiétude. Un sourire qu'elle voulait rassurant, alors qu'elle cherchait à toucher son esprit dans un dernier effort.

* Je te demande pardon de te causer autant de soucis Andhrimnir.*

Alors elle cessa de lutter. Bien trop épuisée. Bien trop fatiguée. C'est à cet instant que l'obscurité vint s'emparer de son être, refermant ses ailes autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
SamaëlSamaëlArmure :
Cuirasse du Djinn

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (0/0)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (0/0)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptySam 8 Oct - 14:10

    - T'inquiètes pas, j'vais bien, j'ai rien eu... pas un chien pareil qui me fera tomber.

Oh, pure provocation oui. Andhrimnir n'était qu'un Guerrier Sacré, il connaissait sa place... Et si le Delta avait su blesser autant la Prêtresse, c'est qu'il devait être un homme puissant en un sens, et cela l'Immortel savait le reconnaître. Sa petite pique en était une preuve, il n'aurait rien dit le cas contraire... Seulement savoir qu'Eirwen s'inquiétait pour lui, son état, l'avait déstabilisé. Après tout ce n'était pas lui qui avait des plaies béantes sur son séant. Alors elle se tourna ensuite vers Asher, Andhrimnir afficha un air plus grave au même moment... Déçu que son attention ne soit plus sur lui peut être, mais surtout qu'elle soit sur ce traître. Oh il n'en était plus un, Eirwen l'avait pardonné, lui avait ouvert les bras. Alors ses poings se serraient au moment ou la Douce s'éloignait vers l'agonisant.

Elle s'éloignait alors de lui, allant non sans mal vers le Guerrier Divin tout aussi amoché qu'elle, si ce n'est plus à dire vrai. Fidèle à elle même, continuer à aider, à soutenir, alors qu'elle même en avait besoin. Quelle personne étrange se disait alors l'Heidrun, fasciné en un sens, toujours étonné par la pureté intérieur d'Eirwen. Mais alors l'autre perdit conscience, s'écroulant sur la Grande Prêtresse qui chuta alors avec lui. De sa célérité certaine il vint amortir la scène, se positionnant derrière sa Douce pour la soutenir. Contre elle. Elle s'évertuer à lui donner de sa force, ses bons soins pour qu'il ne meure pas... L'Immortel crispait sa mâchoire alors, passablement irrité par ce retrait de sa part. Celle qu'il fallait secourir c'était elle, lui pouvait bien mourir, il n'était qu'un pion après tout, tout comme Andhrimnir. La véritable pièce, importante, était Eirwen. Alors les gardes emportaient déjà l'homme blessé sur son ordre. Alors déjà, tous se rendaient compte des dégâts. Du sang, partout. Ce choc avait rouvert les plaies. Elle s'écroula alors qu'ils étaient désormais entourés, l'Ase cherchait à capter son regard d'ambre, y vit interrogation, ne comprenait pas. Elle trouvait alors l'inquiétude au fond de l'Azur. Inquiétude et colère, son regard se fit dur à l'instant où les paupières de la Panthère Blanche se refermèrent.

    - RAH Mais ! Dégagez, laissez la respirer, vous voulez faire quoi ?! Elle a besoin de sang pas que vous dansiez autour d'elle ! Toi, met ta cape au sol, on doit s'grouiller. MAIS ALLEZ BOUGE TOI !

Limite aboyant, agressif, il avait su effrayer les dames, usant déjà de son Cosmos en un coup d'éclat, entourant sa propre personne et la Grande Prêtresse. La jeune femme à qui il avait donné l'ordre s'était exécutée, avait placé son lourd tissu sur la neige et déjà Andhrimnir y transporta Eriwen pour qu'elle ne soit plus au contact du froid. Allongée là, il captait son souffle lent, posant sa main sur sa poitrine où était la blessure la plus grave. Y captait les faibles battements de son cœur. Le sien se serra alors dans sa poitrine. Il grogna, la mâchoire serrée, son Cosmos se fit plus intense alors, les entourait, les protégeait du froid et du reste. Autour d'eux les cris, la peur aussi, mais il n'en avait que faire. Il déchira d'abord le vêtement autour de la blessure, dévoilant une partie de sa parfaite poitrine qu'il avait tenu au creux de ses mains. Il tendit le bras pour retirer une partie de son armure, dévoilant ainsi son poignet, puis il porta sa peau nue jusqu'à ses lèvres, arrachant sa peau de ses dents, sa chair, jusqu'à que le gout de son propre sang vienne lui caresser la langue. Alors il plaqua sa plaie contre celle d'Eriwen, laissant son cosmos, son propre flux de vie diriger le sang, liquide vital, en elle. Elle avait besoin de sang, perdu pour laver les pêchés du Delta ? Andhrimnir lui offrait le sien, une partie de lui, y déversait sa Vie; En elle. Renforçant leur lien, leur amour aussi... Ils partageaient désormais plus. De son autre main il pressait l'autre blessure, moins grave, comprimant pour que le sang ne s'en échappe plus. Et lui observait son visage alors, grave, alors que la douce semblait apaisée, un sourire au lèvre. "Je t'interdis de partir, Eirwen.". Il lui offrait de sa superbe, de son sang particulier, immortel.. Il serait toujours en elle, ne la rendrait pas comme lui non, mais lui apporterait une force certaine. A cette battante, cette Guerrière. Quel meilleur présent ? Il tourna son regard vers les femmes les entourant alors que son Cosmos continuait à distiller son sang en elle. Déjà son visage semblait retrouver quelques couleurs.

    - Allez préparer une couche près d'un feu !

Il retira son poignet alors, plaqua sa paume et y insuffla un flux puissant. Les plaies était fermées. Fragiles, certes, mais au moins elle ne perdrait plus de sang. En avait à nouveau, particulier. Déjà Heidrun avait agit sur lui, fermé sa plaie, reformant les tissus. Il la souleva, Grande Prêtresse, et se dirigea vers le palais, allant où les femmes allaient le guider. La déposer près d'un feu, qu'elle revienne à elle. Farouche Guerrière. "Sotvahdin."



[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Signature

Cuirasse du Djinn :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1728-samael-centurion-du-djinn
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu200/200[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (200/200)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge180/180[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune275/275[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (275/275)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptySam 8 Oct - 17:12

La dernière chose qu'elle vit avant de plonger dans l'obscurité, fut les deux corbeaux qui survolaient la scène haut dans le ciel. Elle ressentait le froid plus que jamais, pourtant, cela était différent. Habituellement, ressentir le froid glacial d'Asgard, la caresse des flocons s'échouant sur son visage ou aux creux de ses mains, ne la dérangeait absolument pas. Là c'était quelque chose de plus puissant. Plus intense. Pourtant, Eirwen s'accrochait désespérément à cette vie. Elle aurait pu se laisser aller. Partir à la dérive. Lâcher prise. Mais il y avait quelque chose qui la retenait. Les derniers événements lui revenaient en mémoire. Elle ne pouvait pas abandonner. Ce serait faire le jeu de Pandore, et celle-ci lui avait déjà bien trop prit. Alors l'Asine résistait. Du mieux qu'elle pouvait, malgré le peu de forces qu'il lui restait.

Et puis, il avait des gens qu'elle voulait protéger. Elle n'oubliait pas son peuple. Ses Guerriers. Son maître Toryald. Sa meilleure amie Elyn. Et surtout, il y avait cet homme qui parmi tous, s'était démarqué. Il était parvenu à la toucher, tout comme l'inverse était vrai. Andhrimnir. Elle revit leur rencontre. L'éveil au seau d'eau glacée. La réaction qui avait été la sienne. De quoi était-elle tombée amoureuse en premier? De sa mine boudeuse lorsqu'elle l'avait chahuté? Possible oui, elle l'avait trouvé si craquante. Puis était venue sa chute majestueuse dans l'eau, la façon particulière dont il avait prit soin d'elle. La chaleur de son corps contre le sien, au creux du quel elle s'était lovée pour s'en nourrir et s'en repaître. Elle se revoyait là, courant sur l'eau, lui s'amusant à l'éclabousser, leur discussion, et le simple projet d'un lit. Alors elle lui avait ouvert son cœur. Le lui avait offert. Son Gardien. Son Ulvahlok. Et ce mot gravé sur le mur de sa chambre lorsqu'elle s'était réveillée le lendemain. Eivan.

Elle se raccrochait à ce simple mot. Et pourtant il se dégageait de lui quelque chose de si puissant. Oui, c'était à cela qu'elle se tenait, cherchant à y puiser sa force. Et puis, il y eut soudain cette impression de chaleur qui l'enveloppait dans un doux cocon familier. Oui, c'était sa force qu'elle ressentait, là, en elle, au plus profond de son être. Douce et bienfaisante énergie. Lui offrant ce qui lui manquait pour combattre plus encore. Il était là. Avec elle. Auprès d'elle. La jeune femme resserrait son poing sur son cœur. Oui là. A jamais. Bien et don précieux. Un lien, éternel et immuable, entre eux. Oh, elle percevait ses mots, la conviction qu'il y avait dans ceux-ci. Une exigence qui n'appelait pas le refus. Non, elle ne partirait pas, ne l'abandonnerait pas. Jamais. Il était sa force.

Un sourire se dessina à ses lèvres. La douleur était encore là, bien présente, mais elle s'amenuisait petit à petit. Et puis, elle ressentit une nouvelle fois l'étreinte et le contact de cette chaleur familière. Alors elle s'y lova. Rassurée. Oui comme elle en avait l'habitude. Un soupir s'échappa de ses lèvres, la douceur de son souffle caressant la peau de l'Immortel contre lequel elle se tenait. Ce furent dans les appartements d'Eirwen que les prêtresses conduisirent Heidrun. Déjà un feu ardent brûlait dans la cheminée. A nouveau, elle sentit le douceur du matelas. Sa chevelure immaculée auréolait son visage au teint encore un pâle. Elle entendit les pas des prêtresses qui s'éclipsaient. Seuls. Lorsqu'il voulut se relever, la main de la jeune femme se tendit pour venir se poser sur l'avant bras du Guerrier Sacré. Le retenir. Lentement, elle rouvrit les yeux, portant l'éclat mordoré sur lui. Un appel muet qui semblait lui demander de rester là. Auprès d'elle.

"- Ne pars pas. S'il te plaît." Elle reprenait doucement conscience avec la réalité. " Andhri? Qu'as-tu fais? Il y a quelque chose de différent en moi. Je ne sais pas comment l'expliquer, c'est comme si je ressentais ta présence. Constamment."

La prêtresse se décala doucement sur le lit, l'invitant à venir prendre place à ses côtés. Alors, lorsqu'il fut là, elle viendra simplement se lover contre le chaleur de son corps, sa tête reposant contre torse, écoutant battre les battements de son cœur. Elle sourit en se disant que pour la première fois, ils se trouvaient dans un lit.

"- Je t'ai dis que je t'expliquerai c'est ce que je vais faire. Ce que j'ai fais pour Asher, en tant normal, je ne l'aurais jamais laissé passer. Pourtant, il y a quelque chose dans son histoire qui m'a touché. J'ai vu, vécu ce qui lui est arrivé. Et..." Elle inspira profondément se remémorant les scènes qu'elle avait eut à vivre. " Nul être humain ne mérite d'être traité comme il l'a été. Un animal serait mieux traité. J'ai simplement voulu lui offrir une autre chance. Lui apprendre à vivre et non à survivre. Ce sera sa seule et unique chance. Je me suis montrée clémente une fois, il n'y en aura pas d'autre."

Ses doigts parcouraient en un effleurement hésitant, le torse musculeux d'Heidrun. Combien de fois avait-elle rêvé de cet instant au cours des semaines écoulées? Elle ne les comptait plus vraiment.

"- Je ne rêve pas n'est ce pas? Tu es bien ici, avec moi?"

Alors, lentement, la voila qui relève son minois, avant de se pencher au dessus de lui. La blanche chevelure de la demoiselle les enveloppa tous les deux, protection soyeuse qui semblait les couper de ce monde pour les enfermer dans le leur. A eux. A nouveau, elle ressentait ce besoin impérieux de l'embrasser. Alors la Douce se dit qu'il fallait simplement agir selon ses désirs. Elle avait été bien trop privée de sa présence. Depuis bien trop longtemps. Alors les lèvres viendront effleurer tendrement les siennes. Suave caresse. Envoûtante. Et puis, elle ressentit le besoin de mordiller la lèvre inférieure de son aimé. Alors elle s'exécuta, avant qu'elle ne vienne l'embrasser à pleine bouche, laissant leurs souffles se mêler, se mélanger, et que son corps, lui, ne se presse un peu plus contre le sien. Oh, elle ne rompit cet échange qu'à contre cœur. D'ailleurs, son palpitant, lui, battait la chamade. Elle savait que ce n'était pas encore le moment. Mais bientôt, oui bientôt, cela serait, elle s'en faisait la promesse. Alors la Demoiselle venait simplement poser son front contre le sien.

"- Une façon à moi de te remercier. Pour ton soutien et ton aide, sans parler du don précieux que tu m'as offert. Mais pas que. C'est aussi un moyen détourné de te dire, te faire comprendre, à quel point tu m'as manqué pendant tout ce temps."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
SamaëlSamaëlArmure :
Cuirasse du Djinn

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (0/0)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (0/0)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune0/0[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyMar 11 Oct - 15:48

Il l'avait déposé sur son lit à nouveau, la pièce était chaude, agréable, elle s'y sentirait bien pour récupérer quelques forces. Se guérir, aidée par le sang de l'Immortel. Il s'assit alors sur le lit, les forces commençaient à le quitter maintenant que l'excitation se dissipait : Combien avait-il donné à la Grande Prêtresse ? Difficile à dire, mais trop. Bien trop. Il respirait lentement. Fermant les yeux un instant, là, assis près de celle qui s'était vaillamment battue. Il ressentit alors, une fois au calme, une sensation désagréable au loin. Un écho en lui même, double, une similarité troublante qui le fit se lever brusquement. Impossible... Mais pourtant il fut retenu, la Douce s'éveillait à nouveau, saisissant son bras et lui donnant l'ordre de rester. D'une voix encore embrumée elle le suppliait de ne pas partir mais l'Ase ne put faire autre chose que de retomber à sa place, ce sursaut soudain venait de lui donner le tournis. Il ferma les yeux et porta une main à sa tête, sentant déjà que sa Guerrière s'écartait pour qu'il vienne auprès d'elle. Avait-elle remarqué son état ? Il se glissa alors, s'allongeant, passant son bras au dessus de sa tête pour qu'elle puisse prendre place. Son souffle était lent.

    - Heureux de te voir mieux, ma Douce. J't'ai... hum... donné mon sang, t'en avais perdu beaucoup trop. T'y es pas allée de main morte.

Cela sonnait presque comme une critique, petite remontrance. Risquer sa vie pour un être pareil, oh il s'en souviendrait... Pourtant déjà elle commençait à lui expliquer, lui donnait les raisons de son geste, de cette main tendue. Il comprenait en un sens, le Delta lui avait fait vivre sa vie, comme lorsqu'il eut transposé le Guerrier de Nu à sa place face à cette femme aux cheveux noirs. Elle lui accordait une chance. Unique. L'Immortel se demandait s'il bénéficiait alors d'un traitement similaire. Une seule chance. Un seul faux pas. Il hocha la tête, sentant ses paupières s’alourdir. Il y eut ses craintes ensuite, il s'efforça de rapprocher le corps fin et harmonieux de la jolie Panthère blanche contre lui, rassurant. Son cœur à lui ralentissait.

    - Tu ne rêves pas. Je suis là contre toi. Et je suis ici, maintenant, toujours.

Il avait glissé sa senestre sur sa poitrine, passant au delà du tissu qu'il avait déchiré, caressant au passage sa peau douce, plaquant sa paume sur sa blessure non loin de son palpitant. Il battait... Rassurantes frappes au creux de sa main. "Toi aussi tu es là... J'ai eu peur un instant." Saurait-il le lui avouer ? Non... Pourtant ses yeux le trahissaient certainement, toujours inquiets. Fatigués. Alors elle se relevait, penchant son corps au dessus de lui, les isolant du monde en laissant sa blanche chevelure les entourer... Un espace hors du temps à nouveau, il se prit à sourire sans s'en rendre compte et déjà elle l'embrassait délicatement. Ses pupilles disparurent sous cette impulsion qu'il désirait. Le contact de ses lèvres le fit frissonner. Alors se fut ses dents, lentement, qui virent saisir sa lippe inférieure, lui accordant un soubresaut et un souffle plus fort par les narines. Mais déjà elle l’empêchait de parler, ce n'était plus leurs lèvres mais leurs bouches qui se retrouvaient. Longs soupirs. Sous sa paume la chaleur de son cœur qui s’accélérait, le sien aussi étrangement alors que déjà l'envie de cette Pure Femme Blanche. Savait-elle à quel point il la désirait ? Plus à chaque seconde oui, battante, armée, vaillante, le gout de son sang... Rien de cela ne saurait taire son attirance et l'envie de son corps. Elle se retira, haletante, et souriante pour lui expliquer son geste... Bien cruelle Prêtresse. Elle reposait sa tête contre la sienne, l'ambre et l'azur se fixaient. Sans quitter son sein, il usa de son autre main pour caresser sa joue.

    - Tu m'as maqué aussi, Sothvahdin... Tu... C'était cett' femme hein ? C'te Pandore qui.. Tu m'évitais... Pourquoi ? Et quand on s'est vu, c'était elle aussi ? J'ose même pas imaginer c'que t'as vécu, Eirwen, j'aimerais juste... comprendre et savoir.

Son cœur ralentissait de nouveau, l'excitation était passé, remplacée par les questions et l'inquiétude. Il ne la lâchait plus des yeux. Ne lâchait pas son sein en sa main, son coeur à porté de caresses, battant comme jamais d'un souffle nouveau. Le sien. "Je suis heureux de ça, Eirwen..." Il respirait lentement.



[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Signature

Cuirasse du Djinn :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1728-samael-centurion-du-djinn
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu200/200[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (200/200)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge180/180[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune275/275[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (275/275)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyMar 11 Oct - 20:49
Qu'il était étrange d'avoir la sensation que tout son monde se trouvait là, auprès de cet homme. Avec lui. Oui c'était à cela qu'elle pensait, fermant les yeux. Un soupir bienheureux lui échappa. Elle le retrouvait. Après tout ce temps passé si proche et pourtant si loin de lui. Eirwen savait qu'à présent rien ne serait plus comme avant. Non, il y avait quelque chose de différent. Elle le sentait. En elle. Cette présence la rassurait tout comme de ressentir la chaleur de son corps contre le sien. Heureuse. Son sang. L'Immortel lui avait un don précieux qu'elle chérissait déjà plus que tout.

Oh la Douce relevait l'éclat d'inquiétude qui brillait dans l'azur des prunelles d'Heidrun. Elle s'en voulait de lui avoir causé autant de soucis. Etait-ce pour cette raison qu'il lui semblait aussi pâle? Le poids de la culpabilité pesait sur les épaules de la jeune femme, alors qu'elle avait noté la petite remontrance du Guerrier. Pourtant, elle ne lui en tenait pas rigueur, et quelque part, elle en fut même ravie, ce qu'elle ne montra pas bien entendu. En effet, elle voyait là une preuve supplémentaire au fait qu'il tenait à elle. Et puis, vinrent les mots rassurants. Avec lui. Auprès de lui.

Elle le vit tendre cette main en sa direction. Elle fut surprise de sentir la pulpe de ses doigts à même la peau. Alors, elle baissa son regard, constatant l'état lamentable de sa chemise. Déchirée. Recouverte de sang. Pourtant, la nacre de sa peau contrastait avec le vermeil. Une légère rougeur vint orner ses joues, leur donnant un peu plus de couleur. De la gêne? Oui et non? Son palpitant manqua un battement. C'était un contact agréable que de sentir cette main reposer là, contre elle, alors qu'il lui semblait qu'une douce chaleur se nichait aux creux de ses reins. Il avait ce don incroyable de pouvoir éveiller son corps à des sensations inconnues. Doux émois. Et même si elle craignait en quelque sorte ce qui pourrait se produire, il n'en demeurait pas moins qu'elle désirait ardemment en connaître la suite.

Etait-ce pour masquer son trouble qu'elle l'avait embrassé? Peur-être. Pourtant, cela n'avait rien calmé, bien au contraire. Elle le savait, que plus que n'importe qui d'autre, c'était lui qu'elle voulait. Lui qu'elle avait choisi. Son Ulvahlok. Alors doucement, elle viendra recouvrir de sa senestre la sienne, accentuant davantage ce contact sur l'arrondi de son sein, posant sa dextre sur le torse du guerrier, à l'endroit où se trouvait son cœur. Etrangement, l'Asine avait la sensation que celui-ci battait moins vite, mais peut-être ne s'agissait-il là que d'une impression. La caresse d'une main sur sa joue lui fit doucement tourner son doux minois pour venir embrasser le creux de cette paume aimante. Elle eut un soupir. Comprendre. Il en avait le droit, après tout c'est ce qu'il avait tenté de faire pendant les dernières semaines.

Alors, doucement, elle reviendra nicher sa tête contre son épaule, laissant ses doigts fins parcourir en de délicates arabesques le torse d'Heidrun, son sourire s’effaçant doucement. Se rappeler...Elle n'en avait pas vraiment l'envie. Mais pour lui, elle ferait cet effort.

"- C'est exact, c'était bien elle. Depuis la rencontre avec les Saints, c'est elle qui occupait mon corps. Moi j'étais en retrait. Emprisonnée. Une simple marionnette. C'est le Saint du Phoenix qui m'a offert cet anneau. Mais je doute que cela vienne de lui. Maintenant que j'y repense, il y avait quelque chose dans son regard qui semblait me dire de le refuser. Les Saints n'ont jamais rien attenté contre moi Andhrimnir. J'en suis sûre. Pendant tout ce temps, je suis restée prisonnière de mon propre corps. Observant Pandore manipuler chacun d'entre vous. J'ai bien tenté de me rebeller, mais je me heurtais sans cesse à un mur." Elle fit une pause dans son récit, se remémorant son combat intérieur, la rage qui avait été la sienne. " J'ai failli abandonner. Après le conseil, c'est elle qui est venue à toi, pas moi. Lorsqu'elle a tenté de...te séduire, je n'avais qu'une envie: celle de lui arracher les yeux, ou alors de l'égorger. A moins que ce ne soit les deux." A ce souvenir, les iris ambrées étincelèrent de colère, alors qu'elle se lovait davantage contre lui, venant mêler ses jambes aux siennes. Geste possessif. Ses doigts, eux, poursuivaient leurs doux effleurements. "Quand elle a vu qu'elle n'arriverait à rien tirer de toi, elle m'a laissé reprendre le dessus le temps de quelques heures. Mais je ne pouvais rien dire, sans quoi..."

La Belle porta son regard sur lui. Celui-ci en disait long. Oui elle avait gardé le silence. Pour le protéger, lui. Elle lâcha un soupir avant de se dégager doucement et de se relever. Lentement, elle avança en direction du mur qui se trouvait face au lit. Là où était gravé ces mots:

[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Evan10

Tout en parlant, ses doigts caressaient la pierre, retraçant les caractères de cette langue perdue:

"- Quand elle a découvert cela le lendemain matin au réveil, elle a alors prit la décision de se tenir loin de toi. Par crainte que tu ne découvres quelque chose. C'est pour cette raison que tu ne m'as pas vu pendant tout ce temps."

L'Immaculée reviendra alors s'asseoir au bord du lit, tendant sa main pour venir caresser le visage aimé, redessinant ses traits avec une extrême délicatesse, avant de caresser de son pouce le velours de ses lèvres. Elle le trouvait si fatigué.

"- Voilà tu sais tout. Tu devrais te reposer un peu, le temps que je me change. On a remporté une bataille, mais pas la Guerre. J'ai encore des choses à faire, mais je te promets d'être plus prudente."

Se penchant à nouveau, elle déposait un baiser aussi léger qu'une caresse sur ses lèvres avant de se relever. L'Asine avançait en direction du paravent, tout en ôtant la chemise dont elle ne tirerait plus rien, la jetant dans les flammes. Le vermeil entachait la pureté de sa peau, doucement caressée et baignée par la lueur des flammes. La Belle finit par relever sa chevelure en un chignon lâche, qu'elle retenait d'une main, alors qu'elle se penchait par dessus son bureau pour récupérer un lien de cuir qu'elle utilisa pour retenir la coiffure, laissant ainsi tout le loisir au Guerrier d'observer son dos, la chute de ses reins, ou encore les courbes délicieuses de son fessier. Elle prit alors soin d'inspecter ses propres blessures, profitant de se trouver devant le feu afin de mieux prendre connaissance de celles-ci. Elles faisaient partie d'elle à présent. Elle tournait son minois vers lui, lui adressant un dernier sourire et de disparaître derrière le paravent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu1050/1050[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge850/850[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (850/850)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune1200/1200[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptySam 5 Nov - 15:35
Précédent : forêt d'Epsilon

Parfaitement maître du terrain polaire d'Asgard, c'est avec vélocité que le jeune Serpent atteignit les colonne du palais où résidait la prêtresse d'Odin. Il empruntait tous les raccourcis qu'il connaissait, grimpait aux arbres et aux rocs avec autant de facilité qu'il sautait les obstacles bas, de sorte qu'il arriva le premier sur le parvis quand tous les autres combattants marchaient encore depuis la vallée.

Il marqua un temps d'arrêt en constatant l'agitation dans les couloirs, les serviteurs qui s'affairaient en tous sens avec l'air paniqué. Il en suivit une paire qui se dirigeait vers le terrain d'entraînement à l'écart, pour découvrir des traces de lutte et de sang. Un affrontement féroce s'était déroulé ici, mais entre quels ennemis ? En quelques pas, l'adolescent brisa la distance qui le séparait des serviteurs occupés à nettoyer, suscitant un mouvement de recul parmi eux à cause de sa mine de combattant. En effet, sa tunique à moitié déchirée n'incitait pas à la confiance, pas plus que son regard ophidien, mais l'armure divine sur ses épaules les encouragea à ne pas fuir immédiatement.

"Que s'est-il passé ici ? Où est la prêtresse ? Où est Dorana ?"

Les civils s'entre-regardèrent puis entreprirent de lui conter la scène. On connaissait Alvis pour ses manières déplorables et ses lubies étranges d'enfant sauvage, mais après tout mieux valait ne pas le mettre en colère. En fin de compte il sut la prêtresse sauve, bien qu'amochée, et l'espèce de malédiction qui avait pesé sur elle pendant des semaines, puis sur Asher le temps du combat.

"Et maintenant, où sont-ils ?
-A la statue du Père de toutes choses, au-delà de la plaine. C'est un endroit auquel seuls les guerriers divins et la prêtresse ont le droit d'aller. Nous avons pour ordre de réparer les dégâts ici, rien de plus !
-D'accord. C'est déjà suffisant."


[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Ysqc


Dernière édition par Alvis le Dim 6 Nov - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElynElynArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu220/220[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (220/220)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge160/160[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (160/160)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune275/275[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (275/275)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyDim 6 Nov - 13:43
Elyn perdit rapidement de vue le Serpent, qui, dans son agilité pouvait se permettre quelques raccourcis. Accompagnée de Célian qui ne semblait plus vouloir la lâcher d'une semelle, la guerrière gardait une main sur la plaie de son épaule pour comprimer au mieux la plaie et stopper l'écoulement de son sang. Il lui faudrait des soins, sans aucun doute. Mais la perspective qu'il soit arrivé quelque chose à son amie était suffisante pour la motiver. Le chemin fut long, plus long pour elle qu'à l'habitude alors que pourtant, elle s'était hâtée pour gagner le palais.

L'ambiance du Palais habituellement si calme était des plus mouvementées, des serviteurs courant dans tous les sens pour accomplir la tâche qui étaient la leur. Une jeune femme bouscula accidentellement la guerrière d'Epsilon qui eut pour réflexe de la retenir de son bras blessé, laissant échapper un gémissement de douleur. La servante se recula, le visage blême en observant la jeune louve blessée.

"Je ... Je suis désolée ... Je suis maladroite ... Pardonnez-moi ..." Et d'un sourire quelque peu entâché d'une grimace de douleur, Elyn lui répondit avec la plus grande douceur. "Ce n'est rien, ne vous inquiétez-pas. Vous ne vous êtes pas fait mal ?" Son regard se porta au loin au fond de ce long couloir alors que la jeune femme semblait vouloir soigner son bras. Sans aucune once de méprise, elle la repoussa gentiment. "Non, non. Je suis désolée, je suis pressée."

Et elle contourna celle-ci pour courir vers la grande salle. Analysant la situation, l'étoile d'Epsilon ne put que deviner un combat acharné. Du sang, des traces de lutte ... Le coeur serré, elle chercha l'Immaculée du regard, mais hormis la foule de serviteurs, elle ne reconnut que la silhouette juvénile du Guerrier Divin de Gamma. Elyn s'approcha de lui, ne pouvant s'empêcher de scruter la pièce, l'air inquiet.

"Tu en sais plus ? Où est Eirwen ?"



#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu1050/1050[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge850/850[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (850/850)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune1200/1200[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyDim 6 Nov - 15:02
Tout à sa tâche de rassembler des informations, Alvis n'avait pas songé à ce que la guerrière d'Epsilon le rejoignît. Pour en rajouter à la confusion ambiante, les quelques personnes qui possédaient des connaissances en soin voulurent se pencher sur sa blessure, mais elle les repoussa vivement pour venir près de lui s'enquérir de la situation.

"Apparemment Eirwen et Dorana se sont battus, et il y avait aussi le Gâteux et une femme inconnue... Eirwen avait un anneau au doigt qui modifiait sa personnalité mais il est tombé et c'est Asher qui l'a récupéré... Eirwen a insisté pour l'épargner alors qu'il l'a gravement blessée. Ces gens n'en savent pas plus, ils n'ont vu que de loin, alors je ne comprends pas tout... Maintenant Eirwen est avec Asher et Odin à la statue de l'autre côté de la plaine."

Le Serpent l'engagea d'un signe de tête à aller parler plus loin, afin de laisser civils faire leur travail. Il n'aimait pas se retrouver au milieu de tous ces gens pour qui il éprouvait tout au mieux de l'indifférence, et au pire du mépris. Et en un sens, il se demandait lui-même pourquoi il agissait ainsi. En quoi cela le regardait-il si la prêtresse et le guerrier de Delta s'entre-tuaient ? Il y avait toujours cette fonction de guerrier divin, mais il ne la prenait pas au sérieux. Sa sympathie pour la jeune femme à la chevelure immaculée était morte en même temps que son discours lors de la dernière "réunion" et il avait remboursé, à son sens, sa dette envers Toryald pour la maison.

***Le ssssavoir.***

L'adolescent marqua un temps d'arrêt et dut bien reconnaître que Jör venait de frapper dans le mille. Pour pouvoir décider de son destin en toute connaissance de cause, il avait besoin de savoir ce qui se passait dans ce fichu pays, ce qu'on attendait de lui et pour quelle raison il obéirait à un dieu à qui il en voulait. De plus, Asher et lui-même se trouvaient dans des situations plutôt similaires : leur passé, leurs idéaux, leur survie. Un aperçu de ce qu'il serait dans quelques années d'une certaine façon. Cela attisait grandement sa curiosité.

Stoppant son pas brusquement, il scruta Elyn de la tête aux pieds, son regard arrêté particulièrement sur son épaule. Certes, après leur combat il la considérait un peu plus sérieusement, mais il y avait des limites à ce qu'il ferait pour elle. Il acheva de déchirer les lambeaux de sa tunique et lui tendit le plus large morceau, sans se soucier de la décence de se trouver torse nu face à elle.

"Si tu veux me suivre, utilise ça pour ton épaule. Je ne te porterai pas sur mon dos si tu te vides de ton sang, et je pense que Célian aurait bien du mal tout seul."

Il lui accorda un instant pour la laisser se bander l'épaule, puis reprit le pas un peu plus rapidement. La route jusqu'à la statue d'Odin demandait encore un peu d'endurance, mais il s'y lança sans attendre.

=> Statue d'Odin


[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElynElynArmure :
Epsilon

Statistiques
HP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-bleu220/220[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-bleu  (220/220)
CP:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-rouge160/160[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-rouge  (160/160)
CC:
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 G-jaune275/275[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 V-jaune  (275/275)
Message Re: [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence   [Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence - Page 2 EmptyDim 6 Nov - 21:59
Elyn n'interrompit pas son frère d'arme, buvant ce flot d'informations que celui-ci avait réussi à récolter des serviteurs, même si elle n'avait aucune idée de qui était "le Gâteux" dans l'histoire. Mais l'heure n'était guère aux questions, mais plutôt aux agissements. La jeune louve s'inquiétait pour son amie, Alvis lui ayant révélé qu'elle était gravement blessée. Ainsi, son comportement étrange provenait donc d'un simple anneau ? Mais pourquoi ? Et qui avait bien pu le lui faire porter ? Toutes ces questions, elle n'en trouverait pas les réponses en ce lieu. Malgré la traitrise du Guerrier Divin de Delta, la Prêtresse l'avait épargné. Cela ressemblait bien à cette demoiselle qu'elle connaissait autrefois, bien loin de la personne froide qui lui avait remis sa robe divine. Son amie, sa meilleure amie, celle qu'elle avait respectée dès leur première rencontre.

"C'était donc ça ... Un anneau. Je savais qu'Eirwen n'avait pas pu changer de la sorte de son plein gré. Et Asher ..."

L'étoile d'Epsilon se tut. Serrant le poing, elle retint les mots qui ne demandaient qu'à sortir de sa gorge. S'il avait blessée et trahie la Blanche, pour elle, il ne méritait guère sa clémence. Pour la première fois, Elyn souhaitait plus que tout le malheur de quelqu'un. L'objectivité était loin d'être présente, la raison non plus. Seul le coeur parlait à cet instant. Ce rat lui avait presque pris sa si chère amie, comment pourrait-elle le lui pardonner ? Comment pourrait-elle se retenir en la présence de l'homme aux cheveux de cendre qui avait également abusé de sa naïveté quelques années auparavant ?

Et pourtant, elle le devrait. Elle était une Guerrière Divine. Eirwen était son amie, mais également sa supérieure hiérarchique. Si celle-ci avait pardonné à son assaillant, la louve ne pourrait s'y opposer, elle ne pourrait aller à l'encontre de la décision de sa Prêtresse.

La belle suivit distraitement le guerrier de Gamma, se stoppant à sa suite alors que celui-ci semblait la scruter entièrement. Fronçant les sourcils, elle se trouva gênée par ce regard perçant, mais comprit ses intentions lorsqu'il déchira ce qui lui restait de tissu sur le dos. Un instant d'hésitation, et Elyn finit par se saisir du linge, posant un genou à terre pour bander son épaule s'aidant de ses dents pour le serrer au mieux. Flattant le pelage de son loup, elle se releva, la mine déterminée.

"Parfait, ça fera l'affaire. Merci ... Ne perdons pas de temps. Allons-y !"

Désireuse de connaitre l'état de l'Immaculée, elle suivit le Serpent jusqu'à la destination suivante : la Statue d'Odin.


#D6393D

7e sens:
 

Tenue d'Elyn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1140-elyn-guerriere-divine
 
[Event - Fin aout] Le roi des rats tire sa révérence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: