Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [début août 550]Le début de la fin [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-bleu1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-rouge1200/1200[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-jaune1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-jaune  (1650/1650)
Message [début août 550]Le début de la fin [Solo]   [début août 550]Le début de la fin [Solo] EmptyJeu 22 Sep - 23:12
Perdue dans un étrange endroit où divers petits murs en bric étaient dressés ça et là, Ariane avait l'impression d'être dissimulée dans un labyrinthe sous un brouillard épais, où chaque chose qu'elle avait connu n'avait plus véritablement leurs places en ce monde. Elle apercevait bien au loin quelques obscurs fantômes mais l'observation était...différente. Différente et effroyablement moins intense qu'autrefois. La brune avançait à pas de loups, tendait la main lorsqu'elle rencontrait les ombres qui, aussitôt, s'évaporaient en un nuage plus sombre, disséminé dans l'air lourd qui l'entourait.

Pourtant, certaines silhouettes n'avaient rien de si intriguant. La sienne, clouée au sol et à ses pieds, continuait à l'observer dangereusement. Mais elles étaient là, menaçantes et en même temps apaisées...Si tant est qu'une forme humaine blessée puisse l'être.

Pourtant, ses pas la menèrent ailleurs, à un endroit autrement plus enivrant. La lumière semblait éclairer les lieux, mais n'enlevait toutefois rien aux mystères qui l'entouraient. Sur le côté, un chemin dessinait une direction inconnue: il avait l'air pourtant presque achevé avec ces arbres où y avaient été déposés une brève inscription sur chacun d'eux.

Des yeux.

Enfin, sur le sol, il y avait la Teigne. Elle continuait à trotter, peut-être péniblement à l'étudier de plus près. D'une main, sa dompteuse était venue la ramener contre son bras, tandis que la salamandre tentait de s'agripper à elle, un peu faiblarde mais toujours vive. La salamandre l'accompagnerait un petit temps. Le temps d'un déni.

« Allez, courage, Teigne. »

Une petite caresse pour la rassurer, et là voilà repartie à continuer son chemin dans cette étrange forêt. L’atmosphère lui paraissait irréelle, sortie de nulle part. Les mystères qui chargeaient la Nature de ces lieux était fortement perceptible par l'ancienne générale, même sans réellement faire d'efforts. A dire vrai, plus elle s'enfonçait dans le long chemin d'arbres, plus il lui semblait qu'elle..s'y perdait. Mais quelque chose l'appelait, elle le savait. Un éclat au loin, à l'extrémité de l'allée, et un doux bruit, presque celui d'un petit ruisseau.

Presque apaisant, mais interdit.

Il fut pourtant bien vite coupée par une réaction de la salamandre. Une réaction...Qu'elle ne comprit pas tout de suite. La bête cramoisie était tombée sur le sol, ne bougeant que très légèrement. Penchée, la jeune femme ne put toutefois la toucher ; quelques flammes bleutées vinrent recouvrir le corps de l'animal, léchant la peau de la bête pour finalement se dissiper. Un hoquet de surprise s'échappa des lèvres de la jeune femme, puis un violent mal de crâne se fit sentir, recroquevillant derechef son dos sous l'effet de la douleur. Qu'était-ce donc ces...mémoires si douloureuses?

Ariane ne comprenait pas...Perdue, comme tétanisée quelques secondes, elle reprit pourtant son courage à deux mains. Devrait-elle la recréer? Et surtout...Pourquoi ? La seule chose à faire était de continuer sa marche. Un lac se profilait au loin.

Spoiler:
 



[début août 550]Le début de la fin [Solo] Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Mar 27 Sep - 18:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-bleu1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-rouge1200/1200[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-jaune1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [début août 550]Le début de la fin [Solo]   [début août 550]Le début de la fin [Solo] EmptyVen 23 Sep - 0:11
Teigne n'était plus là. Le mal de crâne se dissipait petit à petit, au fur et à mesure que ses pas la portaient dans un endroit des plus calmes. Le chant des ruisseaux avait laissé place à un calme exquis, à un lac non troublé. A dire vrai, tous les arbres qui l'entouraient empêchait le vent de manifester la moindre once de violence. Des tempêtes? Il n'y en avait aucune, et elle-même, ne serait probablement pas capable de briser cette paix tant elle semblait intense.

Mais les apparences étaient trompeuses, et Ariane ne devait aucunement sous-estimer la nature ici-même. Déjà au bord du lac, prête à le contourner, son regard s'était dirigé vers une femme aux cheveux blonds, d'une couleur blé subtile, qui tombaient en cascade depuis ses épaules et dont les pointes de cheveux baignaient tantôt dans l'eau, tantôt dans les mains de la femme. Elle les épongeait si soigneusement que les anciennes Lyumnades avaient tout d'abord crû ne pas avoir été repérée.

Evidemment, ce ne fut pas le cas.

« Bonjour, jeune fille. »

Un froncement de sourcils perceptible vint dévisager de plein fouet. L'expression était si intense qu'il mit mal à l'aise Ariane, tandis que la blonde, elle, cacha son visage et n'osa révéler que son dos.

La femme nue -visiblement ravie de se baigner dans le lac- la coupa de plein fouet. Pour la Vouivre immobile, ma jeune femme sentait le feu éteint, dissipé, et cela lui était d'une certaine évidence. Elle était à moitié intéressée. Mais pas totalement. Ariane détourna le regard par pudeur, en l'écoutant tout de même.

« Tu n'es plus Lyumnades... »

L'ancienne générale se ravisa à lui parler ; elle était désarmée. Quelques secondes de réflexion ramenèrent cependant ses dernières mémoires. Non, elle n'était plus atlante. Ce fut à ce moment-ci, à cet unique instant qu'il réfléchit aux conséquences de sa déchéance : mais qui allait s'occuper d'Hassan ?

"Les affaires d'Atlantis ne te regardent plus."

Il était vrai...Mais...Son tout premier Légat était toujours dans le coma et s'il venait à se réveiller, un jour...Elle ne serait pas là, à ses côtés. Cela lui déchirait le cœur, toutefois moins que si elle l'avait eu sous ses yeux, en vérité. C'était peut-être mieux ainsi. De nouveau, le verbe de la créature du lac claqua.

« Tu sais, douce jeune fille...Je préfère ne pas être ignorée en ces lieux. Surtout lorsqu'une simple mortelle vient à l'instant de poser son regard sur moi.»


Ariane releva alors le sien, et observa de nouveau la créature du Lac immobile, sans aucune autre influence que la sérénité qui régissait le lieu. Pas la moindre brise à ses alentours. Mais de bien loin la rêveuse se préoccupait de cela: il y avait à la place de la somptueuse baigneuse une créature pourvue d'écailles, à l'aspect presque draconique. Une Vouivre en colère.

"Vous ne m'effrayez pas...Pas suffisamment pour que j'en vienne à fuir."


L'ancienne générale déglutit, mais n'éloigna plus son regard, ni même ne prit la fuite. Sans cosmos? Qu'importait son choix, elle serait une victime fuyante ou tétanisée...

L'initiative, ou le geste, sembla satisfaire la femme-serpent. A y regarder de plus près, elle portait sur elle une magnifique pierre écarlate, un éclat beau, vif et attirant. Peut-être même hypnotisant, dans son cas. En reprenant pourtant ses esprits, Ariane avait fini par demander quelques renseignements. Tout. N'importe quoi, pourvu qu'elle prenne un peu ses repères...

"Où suis-je réellement?"

Un regard s'était perdu dans le vide, et une réponse fourcha.

"Brocéliande...Ou toujours à l'endroit où tu t'es endormie. A toi de voir. Mais là n'est pas la question que tu devrais avoir. Non, la vraie question est de savoir...Pourquoi es-tu ici?"




[début août 550]Le début de la fin [Solo] Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Dim 25 Sep - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-bleu1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-rouge1200/1200[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-jaune1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [début août 550]Le début de la fin [Solo]   [début août 550]Le début de la fin [Solo] EmptyVen 23 Sep - 9:25
Aucune réponse. Oui, pour l'heure, pas une seule réponse concrète lui venait à l'esprit, et s'il fallait même tenter d'en trouver une, Ariane l'aurait reportée à la Vouivre. Percevant son hésitation, la créature des Lacs fut amusée, suffisamment pour laisser échapper sur ses lèvres écailleuses l'équivalent d'un léger sourire. Puis, au bout de quelques secondes, l'ancienne générale finit par reprendre ses paroles.

"Une Vouivre..."
Qu'était-ce donc ce rêve? Elle tentait de masquer sa surprise, mais la générale ne comprenait pas encore totalement la signification de cette apparition...Ni même si cela n'était pas qu'un simple hallucination. "Une Vouivre. J'aurai plutôt penser voir des Lyumnades sans vouloir vous offenser."

Vengeresse, attristée, l'une de ces créations qui ne pardonneraient pas, qu'importe; elle connaissait les Nymphes des eaux croupies. Le tout avait été prononcé calmement, presque tout aussi froidement que le dragon. Aucune insulte, juste un fait sans véritable espoir, presque transformée pour une tristesse étouffée.

"Tu dois le percevoir...Tu n'es plus véritablement toi-même en cet instant."
L'animal marqua une pause, interdite, ou peut-être bien agacée. Toutefois, une infinie patience ainsi qu'une étrange douceur marquaient la plus petite once de cosmos qui se dégageait de la créature. Son regard analytique et froid, légèrement impérieux se posait tantôt sur quelques flammes bleutées, elles qui engloutissaient pour une dernière fois toute trace des Lyumnades, tantôt sur la jeune femme elle-même, qui n'était plus qu'une obscure ombre perdue inconsciemment.

A dire vrai, la créature était à la fois compatissante et accusatrice, tant dans cette démarche qui faisait d'elle une vouivre s'approchant petit à petit de l'humaine, que par l'aura forte et puissante qui commençait à étouffer la jeune femme dépourvue de cosmos. "Tu le sais. Au moment où ton feu a commencé à engloutir tes salamandres et ton pouvoir, tu as fini ton voyage. Tu as perdu ton habileté à les contrôler et cela a achevé tes périples et ton goût pour elles. On ne peut défaire cette capacité sans véritablement mettre un terme à son origine. En outre...Ton monde s'écroule, salamandre. Et tu as eu pendant tout ce temps un triste souhait. Inatteignable."

Elles étaient de toute évidence liée par ce rêve, désormais. La Vouivre continuerait ses explications même si la jeune femme -ou fille, si l'on percevait cette apparence qu'elle avait cultivé avec les Lyumnades- l'ignorait. De toute évidence, elle ne pourrait demeurer aussi longtemps dans le déni.

"Ces souvenirs t'ont fait vivre dans le passé. Ce que tu as désiré, tu ne pourras jamais plus les tenir dans tes bras...Tu ne pourras pas échapper à ce que tu as tenté de faire précédemment. Mais tu connaissais les risques de poursuivre les projets d'une autre personne, n'est-ce pas? Après tout, tu as désormais toute la mémoire qu'il te faut, et peu, si peu à dissimuler."

De nouveau, un mal de crâne eut pris les mémoires d'Ariane, et tout sembla s'éclairer. Il n'y avait plus de quoi agir de façon taquine ou d'une façon enfantine, coincée dans les événements d'il y avait cinq ans, sous une amertume cachée. La douleur ne prit que quelques secondes à s'effacer, le temps de prendre de nouveau conscience à son environnement. Sa tête chercha à droite puis à gauche la ruse, mais ne trouva guère plus que ce qu'elle observait déjà. Un lac, tel un miroir, et une Vouivre.

Des mémoires du temps où elle avait été Albatros émergeaient par images, par flash. Ariane mit un temps à comprendre que ces visions n'était pas les siennes, mais celles d'Eva.

"Je te guiderai Ariane. Tu ne te perdras pas."
La cadette serra les poings violemment. De la colère, quelque part. Ainsi était-elle devenue une ombre, et si elle ne regrettait pas son passé, la brune n'était plus véritablement satisfaite du dénouement. Ces mémoires...Une folie?

"Comment savez-vous cela?"


De nouveau, l'apparence d'une jeune femme s'était révélée à Ariane. Elle souriait, la secrète et mystérieuse Vouivre, dans cette avance qu'elle détenait sur sa..."protégée".

"Nous sommes liés par cette vision, et je ne suis pas n'importe qui non plus. Je peux "t'aider"."


Un bel ego qu'avait la Vouivre, mais ce n'était pas tout. Quelques femmes peu vêtues dansaient près du Lac-miroir, ignorants la présence de la mortelle et de la femme mystique.



[début août 550]Le début de la fin [Solo] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-bleu1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-rouge1200/1200[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-jaune1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [début août 550]Le début de la fin [Solo]   [début août 550]Le début de la fin [Solo] EmptyVen 23 Sep - 10:55
Et elles dansaient, ces magnifiques femmes. Jamais Ariane n'en avait vu de plus vivantes, de plus magnifiques créatures existantes de son existence, et pourtant, les Lyumnades en avaient vu et pris, des apparences. Elle qui n'avait jamais cru en la beauté absolue, la sensation était très étrange. En l'occurrence, face aux demoiselles qui riaient dans cet endroit serein, les goûts n'existaient plus, vaste principe effacé par un temps non-présent et dont un parfait équilibre manifestait sa puissance. Pourtant, le regard de l'ancienne Marina fut attiré par ce qui semblait être la plus jeune des créatures; mine déconfite, morne et malheureuse, elle se détachait du lot du tableau surnaturel en un ton plus sombre.

Quelque part, il lui semblait voir les prémices d'une tragédie. Oh, elle ne jugeait pas, Ariane partageait pertinemment son attitude; elle était vouée à devenir folle elle aussi, à son réveil. Destin guère moins léger. Mais que se passait-il donc pour l'une de ces sept petits brins de femmes qui ne riait plus?

Oh, l'ancienne tribut des Marina connaissait ce regard. Emprisonnée. Depuis longtemps, trop longtemps. Si longtemps, que la magnifique femme ne s'en rendait même plus compte, entourée par tant de joie autour d'elle. En tant que Lyumnades, Ariane aurait certainement pu deviner la situation avec plus de précisions. Mais elle ne l'était plus, Lyumnades, aussi ce fut par instinct qu'elle devait analyser la situation. Une première. Quel serait l'élément déclencheur pour la petite fée? La voix de la Vouivre, toujours dans le lac, vint la réveiller du fil de ses pensées. Elle n'était plus complètement dans le lac, et se tenait proche, si proche qu'une main délicate mais ferme vint prendre son menton pour soutenir son regard.

"Evidemment, une simple aide de ma part ne sera pas suffisante, tu vas t'aventurer dans un monde normalement ignoré. Cela dit, je serai peut-être bien...capable d'effacer ces mémoires et te rendre ce semblant de normalité si tu parviens à retrouver ces fées. Elles sont en général particulièrement timides, voire dangereuses pour les Humains, mais je pense que vous aurez beaucoup à partager et moi, quelque chose à en retirer. Ô que oui. Vois cela comme un pacte, jeune fille. Tu trouveras ton chemin autrement que par celui que tu viens de refuser et que l'on t'a machinalement attribué, âme perdue ou damnée. Un si grand maléfice te touche..."


Elle détacha alors sa main, moqueuse, l'escarboucle semblant s'illuminer avec plus d'intensité l'espace d'un instant, puis prononça la première ligne de son épreuve.

"Il y a longtemps de cela, peut-être bien un millénaire, à l'apparition des hommes sur cette terre, quelques créatures ont décidé de se retirer des yeux du monde pour vivre dans le secret. Ou survivre, tout dépend du point de vue. D'une vérité, elles sont passées aux mythes. L'endroit où nous nous trouvons est le Miroir aux Fées, à Brocéliance, comme je te l'ai énoncé plu tôt. On dit que sept sœurs s'y cachent depuis longtemps, vivant entre elle au gré du cycle lunaire, s'amusant la journée comme elles le peuvent, s'épanouissant dans leurs heures de sommeil. Mais l'une d'elles est particulièrement morne ces derniers temps...Ou tout du moins, l'était-elle quelques jours auparavant. Quelque part, elle me fait penser à toi. Peut-être n'apprécie-t-elle plus le milieu dans lequel elle vit?"


Oh, à cet instant, la jeune femme savait qu'elle n'avait pas trop le choix que d'écouter la Vouivre énoncer son énigme, quand bien même le caractère de cette dernière lui semblait bien étrange. Le regard d'Ariane passa de l'inquiétude à un éclat désabusé.

"Et vous désirez que j'aille la consoler? Qu'est-ce qui vous fait dire que j'aurai forcément besoin de vous?"

Un sourire vint orner ses lèvres subtilement. Car la Vouivre, elle, savait ce qui allait possiblement se dérouler. Le tout était écrit, acté.

"Tu verras."




[début août 550]Le début de la fin [Solo] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-bleu1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-rouge1200/1200[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[début août 550]Le début de la fin [Solo] G-jaune1650/1650[début août 550]Le début de la fin [Solo] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [début août 550]Le début de la fin [Solo]   [début août 550]Le début de la fin [Solo] EmptyVen 23 Sep - 15:22
Maudite. Voilà ce qu'elle était. L'épreuve que la femme-serpent lui donnait prenait tout son sens, et le défi avait résidé dans cette simple rencontre. Melizenn était parvenue à prendre contact avec la jeune fille perdue dont elle avait pressenti la détresse depuis quelques mois. Oh, l'ironie n'était point cachée. La créature maudite n'avait finalement rencontrée rien de plus, rien de moins qu'une âme damnée suite à sa déchéance. Une de plus, à cet instant précis où l'on s'égarait vers elle. Une seconde sensation de nostalgie pour la Vouivre. Alors, elle avait prononcé ces mots fatidiques. L'espoir était là, mais le dénouement ailleurs. "Tu verras."

Du côté d'Ariane, la parole avait été aussi inquiétante que réconfortante; il lui semblait bien que la magnifique blonde l'aiderait à soigner le mal qui la frapperait. Mais pourquoi n'allait-elle pas jusqu'au bout de ses pensées? La fin de leur entretien allait bientôt à sa fin, mais un élément clochait pour l'ancienne générale qui tendit la main en apercevant la belle vouivre s'éloigner.

"Quel est votre nom?"

Le temps s'était de nouveau stoppé. Le regard de la Femme-serpent s'obscurcit légèrement, comme absorbé par un temps de réflexion, un regret perceptible. Sa bouche s'ouvrit et énonça les présentations.

"Melizenn pour les bretons. Mélusine pour toi. Tu as ma parole pour mon aide, mais n'oublie pas...Il y a toujours un prix à payer. Le Destin est lourd. Mais quoiqu'il arrive, je t'attends."


Le Destin? Jusque-là, Ariane avait toujours pensé en avoir été maîtresse, et pourtant...Plus elle reconsidérait son expérience, plus la brune émettait une possibilité. Peut-être bien, oui...Peut-être bien que tout ce qu'elle avait choisi jusqu'ici n'avait été qu'une vaste blague. Un chemin tout tracé. Plongeant dans les souvenirs d'Eva qui était désormais les siens, la gallo-romaine -ou plutôt ce qui était devenue Franc par son père puis atlante par sa sœur- avait vu les mensonges sans pouvoir les ignorer. Sa famille éloignée allait parfaitement bien, intégrée dans le nouveau royaume en de bonnes fonctions, généralement. Ni gallo-romain, ni rien d'autres. D'entre tous, seules les deux sœurs et leurs parents avaient été touchées par la cruauté de leur destinée. Ariane, parce qu'elle l'avait forcé. Etait-cela, ce dont avait parlé Childéric? Prendre des choix sans être véritablement contraint par les éléments extérieurs? Ô, Ariane s'était fourvoyée à plusieurs reprises en ce cas.

Tout en fermant les yeux, légèrement embués par la vérité, Ariane repensa aux circonstances de sa vie. Peut-être aurait-elle vécu heureuse sans poursuivre la destinée d'une autre personne? Non, il n'y avait aucun regret, elle avait poursuivi ce qui lui semblait être juste.

Ou peut-être que tout ceci n'était qu'un simple rêve. Les questions s'épanouissaient trop rapidement dans cet entredeux purgatoire, entre le rêve et la réalité. Dans le temple du Lion, l'ancienne atlante ouvrit les yeux. Elle n'avait pourtant pas oublié le nom de la fée, ni même les conséquences à venir et qui avaient résonné comme une prédiction de Cassandre. L'hospice s'était révélée définitivement exacte au moment où elle avait passé une petite main frêle sur une forme délicate et lourde, étalée sur son lit.

Une salamandre morte. Teigne. Elle déglutit calmement, mais son esprit hurlait sa détresse, et en même temps de se relever de suite. Son temps était compté.

Spoiler:
 



[début août 550]Le début de la fin [Solo] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
 
[début août 550]Le début de la fin [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Lion-
Sauter vers: