Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HeedHeedArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu100/100[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (100/100)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge150/150[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (150/150)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune165/165[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (165/165)
Message [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptySam 1 Oct - 18:59
Après les récents événements survenus au sanctuaire, Heed s'autorisa un moment de relâche. En avait-il le droit ? Un simple chevalier de bronze pouvait-il décider d'une telle chose de lui-même ? Peu lui importait. L'atmosphère était devenu là-bas irrespirable pour lui. Il n'en pouvait plus et dans sa tête, il n'arrêtait pas de ressasser ces mauvais moments.

Si le Grand Pope venait à l'apprendre, peut-être qu'il serait jeté au cachot. Après tout, cela serait une juste punition. Il désertait tout de même. Certes, il ne serait pas absent très longtemps, mais vu la tension qui régnait sur place à tout moment on pourrait avoir besoin de lui. Il prenait aussi le risque de priver certaines personnes de son aide. Oui, il avait peur que des innocents subissent les conséquences de sa courte absence, mais il suffoquait.

Il se sentait si faible. Faible et manipulé. En repensant à la terrible échéance qui l'attendait, des frissons le parcouraient de la tête aux pieds. Les propos du Pope Akrites bien que crus ne laissaient guère de doute à l'issue qui l'attendait. Tôt ou tard, il aurait à payer son du. Il avait cependant peur, car le prix à payer pour un tel cadeau devait être immense.

Pourtant, les paroles de ce même Akrites lui donnaient un peu d'espoir. Devait-il en attendre moins de la part d'un homme de sa fonction ? Rien ne l'obligeait de se montrer bienveillant à son encontre et même si la vérité ne pouvait et ne devait être occultée, il avait eu des mots réconfortants.

Voilà pourquoi Heed foulait les terres de sa Britannia natale. Autour de lui, la nature dominait ici, les hommes savaient la respecter. D'un coup, il prenait conscience de cela. Tout était vivant autour de lui. Après avoir perdu la sienne, le saint de la Licorne savourait de voir ces gens et tous ces êtres vivants vivre tout simplement.

Il se sentait enfin chez lui. Ses parents n'étaient pas originaires de la région, mais il y vécut en leur compagnie les plus beaux moments de sa vie. Malheureusement, c'était aussi dans sa Cornouaille qu'il voyait sa destinée prendre une trajectoire inattendue, brutale et triste à la fois.

Il connaissait les lieux par coeur. Il y avait ses habitudes. Il y avait des amis. D'ailleurs, il allait à la rencontre de l'un d'eux. Il faisait en effet face à l'entrée de la popina la plus fréquentée à des kilomètres à la ronde. A peine eut-il franchi la porte qu'une voix connue l'interpella.

- Heed ? C'est bien toi ? Bon sang, ça fait une paye ! T'as pas changé d'un poil ! Ah si, t'es un peu plus musclé et qu'est-ce t'as grandi ! Alors, l'armée, ça te plaît ? Attends, on parlera après, viens me saluer mon ami !

C'était Reg, le tenancier. Reg était un vieil homme mais un travailleur acharné. Il était un fidèle ami de sa famille. Autrefois, il fut un fidèle client de cette même popina. Heed s'en souvient comme si c'était hier. Enfant, le désormais saint le servait tous les matins avant qu'il n'aille s'occuper de ses terres. Lorsque le malheur s'abattit sur Heed et sa famille, il avait refusé de laisser la popina à l'abandon. Il confia alors ses terrains à ses fils et reprit à son compte la gestion de l'auberge. C'était sa façon de rendre hommage à Maclou, le défunt père du garçon aux cheveux blancs.

- Eh oui, c'est bien moi ! L'armée ? Euh oui, je suis en permission dans le coin. J'ai pensé aussitôt à venir te saluer. Alors comment va ta belle famille?

Reg accompagna son ami à une table. Sans se soucier des personnes présentes dans la popina, Heed suivit son ami. Il apprécia que l'homme lui parle de sa femme, de sa fille et de ses fils dont il était immensément fier. Reg était un vrai moulin à parole et tout en discutant, il servait à boire à son camarade. Il semblait avoir oublié les responsabilités qui étaient les siennes et les autres clients présents n'existaient plus. Les deux hommes avaient tant de choses à se raconter.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge900/900[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyDim 2 Oct - 1:34
Son enquête avançait peu mais Asclépios ne pouvait se permettre d'ignorer les maigres pistes qui se dressaient face à lui. Il avait demandé à l'Oracle qui l'accompagnait pour cette mission de chercher ailleurs pendant que lui traverserait la région de Britannia. Ce pays, il ne le connaissait que trop peu. Mais savait que les territoires isolés recelaient bien des trésors cachés. Les druides de cette nation étaient réputés de par le monde et une quantité non négligeable de fleurs médicinales se trouvaient répartis sur l'ensemble du territoire.

Se mouvoir seul lui permettait en tout cas de se déplacer plus rapidement. Ici, nul besoin de sa Chlamyde. Il remontait seulement la piste des fils d'Hypnos. Et ne parvenait pas à se mettre sous la dent d'informations précieuses. Capuche rabattue, sac en bandoulière, bâton de marche en main, il avait tout du parfait voyageur itinérant. Ce qui n'attirait l'attention de personne en ces temps troubles. L'auberge qui se dressait face à lui serait un point de chute idéale pour la nuit qui allait tomber. Une chambre et un repas chaud, voilà les choses auxquelles il aspirait pour l'heure.

Il ne fut pas difficile pour lui de se faire accepter et une fois ses affaires en ordre à l'étage, il redescendit afin de prendre place et de commander de quoi manger. Bien que toujours aux aguets, il n'avait rien perçu de particulièrement intéressant, ce qui lui permettait de relâcher la pression. Esculape avait eu ordre de rester au dehors, juste au cas où. Son serpent pouvait communiquer avec lui par le lien qui les unissait, ce qui en faisait un espion précieux. Tout se déroulait parfaitement bien. Sans encombre. Lorsqu'une présence ténue attira son attention. Ce n'était pas son aura qui avait fait frémir le médecin. Mais plutôt cette odeur si caractéristique. Pour lui en tout cas. De par sa nature, il percevait ce genre de chose. Un être était mort. Mais plutôt que d'être resté aux Enfers, il marchait encore ici. Une résurrection ? L'intérêt d'Asclépios avait été piqué au vif.

Cherchant du regard, il parvint à repérer la provenance de cette odeur de mort. Ses doutes furent balayés. Ses yeux de Dieu de la Médecine ne pouvaient être trompés : cet homme portait en lui la marque de Thanatos. Tout comme sa propre sœur, Célestia. Ce pourquoi il l'avait reconnu. En apprendre plus. Sans attirer l'attention. Il se leva et se dirigea vers l'homme. Visiblement en pleine discussion avec un autre. Comment attirer son attention ? Il s'approcha et se décida.
    - Pardonne-moi. Je vous dérange sans doute ton ami et toi mais je ne te prendrais pas plus de temps que nécessaire. J'aimerai m'entretenir avec toi. En privé si possible.

Il avait conscience que la présence de ce masque qui lui cachait une partie du visage pouvait paraître surprenant. Tour comme sa requête. Mais il venait de générer une très faible onde de Cosmos. Si l'individu était au fait de ces choses, il percevrait l'appel. Les dés étaient jetés. Mais pour être sûr...
    - Ce sera rapide. SI je ne me trompe pas, tu es soldat n'est-ce pas ? Tu as cette présence propre à ceux de ton clan.

Son regard ambré ne lâchait pas la personne des yeux. La présence d'Asclépios ne pouvait être ignoré lorsque l'on était un Eveillé. Et la marque de Thanatos était rarement déposé sur un simple mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
HeedHeedArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu100/100[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (100/100)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge150/150[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (150/150)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune165/165[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (165/165)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyDim 2 Oct - 8:03
Quel soulagement ! Jusqu'au dernier moment, Heed s'était interrogé sur la pertinence d'un retour sur les lieux de son enfance. Il ne doutait pas que les bons souvenirs allaient affluer mais les visions d'horreur aussi. Oui, ces images terribles du passé le hantaient à chaque instant, mais le saint était tout de même content.

Retrouver sa région, respirer l'air de cette mer déchaînée, voir des Bretons, passer la porte de ce lieu connu, parler avec Reg. Tous ces instants l'avaient déjà revigoré reléguant, du moins pour un moment, ses états d'âme au second rang.

- Alors, la vie de militaire te plaît-elle ? Tu dois vivre de formidables aventures. Je pense que le malheur ne doit aussi jamais être trop loin.

Reg venait de tout résumer. Pourtant, Heed essaya de mettre en avant les côtés positifs de sa vie au service d'Athéna.

- Oui, tu as raison. Ma condition de soldat fait que je participe à la guerre et parfois, il y a des moments difficiles. Très difficiles. Cependant, j'ai eu la chance de croiser sur ma route des gens formidables. Des personnes qui me font penser à ma mère et à mon père. Ils ont leurs secrets, leurs défauts pourtant, ils font face et savent trouver les mots justes pour te faire avancer. Et toi, dis-moi, ce n'est pas trop dur de travailler ici ?

- Oh, tu sais, c'est mon choix et donc je ne me plains pas. Le début a été laborieux mais dans l'ensemble, je m'en suis pas trop mal sorti et puis ...

Le vieil homme venait d'arrêter de parler. En effet, ils venaient d'être interrompus par un étranger. Un homme énigmatique venait de leur adresser la parole. Le regard couleur pourpre, le bas du visage caché, cet homme ne semblait pas ordinaire.

- Ah, c'est vous ! Vous vous êtes bien installés ?

Le mystérieux étranger ignorait totalement Reg portant toute son attention sur Heed. Sans détour, il demanda au jeune homme de venir discuter avec lui. D'abord surpris, le saint de la Licorne se para d'un visage fermé lorsque l'individu fit très légèrement vibrer son cosmos.

Un frisson parcourut alors entièrement le corps du chevalier de bronze. L'infime quantité de cosmos déployé ne laissait aucun doute sur les extraordinaires capacités de celui qui désirait le parler. Heed jeta un oeil dans la taverne. Clairement, ce n'était pas un endroit pour engager un combat. De toute façon, il avait bien senti la supériorité de l'homme masqué.

- Oui, je suis effectivement un soldat. Vous aussi, n'est-ce pas ? D'après ma petite expérience, je dirai que vous êtes un "haut gradé". Je vous suis. Allons nous mettre là-bas.

Il désigna une table à l'écart où ils allaient pouvoir parler sans être dérangés.

- Reg, veux-tu nous apporter ta meilleure bouteille de cidre ?

D'un signe de tête Reg s'exécuta. Heed prit les devants et alla s'installer à la petite table.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge900/900[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyDim 2 Oct - 10:40
Asclépios avait gardé le silence quant à son "haut grade" et avait gagné la table désignée par l'homme. Il était en un sens rassuré sur une chose : le chevalier était un homme intelligent. Plutôt que d'engager un combat sans réfléchir, il avait analysé la situation avec le peu d'informations dont il disposait et en avait déduit que la discussion valait mieux qu'une rixe dont il n'était pas sûr de s'en tirer. Tout cela à partir d'une simple étude de son Cosmos. Le médecin pouvait de fait aisément rayer de sa liste la case "Arès". Ces guerriers n'étaient généralement pas pacifiques.

Alors que le tavernier apportait sa bouteille, s'éclipsant rapidement pour les laisser seul, Asclépios étudiait les traits du guerrier. Il paraissait jeune. Et déjà marqué par la Mort. Ces temps de guerre peinaient le Dieu de la Médecine. Car ils apportaient morts et désolations. Un nouveau cycle approchait. Cela signifiait qu'il y aurait bien d'autres morts sous peu. Laissant quelques instants à l'homme pour prendre aussi ses marques, il posa son bâton de marche près de lui. De son esprit, il intima à Esculape de revenir à lui. Mais discrètement. Que personne ne se formalise de la présence d'une couleuvre blanche en ce lieu.
    - Je ne suis pas exactement un soldat, non. Plutôt un médecin. Appelle-moi Esculape. Tu as toutefois visé juste : j'appartiens bien à l'un des ordres divins. Tu auras deviné que je ne souhaite nullement un combat. D'ailleurs, je ne saurais pas dire la déité que tu sers.

Il préférait taire son identité réelle pour l'heure. En se disant plutôt médecin que soldat, il se montrait clair quant à ses intentions. Il ne s'agissait nullement d'un piège. Il était ici surtout parce que la marque de Thanatos avait attiré son attention. Lui aussi était passé de vie à trépas bien des générations avant. L'odeur propre à la marque ne lui était pas inconnue même si lui-même n'avait jamais été contraint à ce sacrifice. L'homme servit deux verres. Asclépios attrapa le sien et l'attira à lui sans toutefois le porter à ses lèvres. Pensif, il l'était. Malgré son masque, chaque mot qu'il prononçait restait intelligible. Il se doutait que cette apparence générait des questions. Mais il y était obligé.
    - Je n'aurai sans doute jamais remarqué ta présence si je n'avais pas senti la marque de la Mort. Bien qu'invisible, elle dégage une aura particulière pour qui sait regarder. Pour qui a déjà vu la frontière entre la Vie et la Mort. Tu as été marqué par Thanatos, n'est-ce pas ?

Une question purement rhétorique. Il se souvenait du visage minée de Célestia. Elle-aussi avait été maudite. Car selon lui, ce retour à la vie n'était en rien une bénédiction. On ne revenait pas dans ce monde sans en payer un prix certain. Lequel, même Asclépios ne pouvait le dire. Les Dieux de la Mort ne dévoilaient pas leur projet si aisément. Un mouvement dans son dos lui fit comprendre qu'Esculape était de retour. Le reptile grimpa le long de la chaise pour s'enrouler autour du bras du médecin, dardant son regard de braises sur le guerrier. Avant de s'enfouir complétement dans les plis du vêtement de son maître. Invisible de nouveau.
    - Une de mes sœurs possède la même marque. Ce pourquoi j'enquête sur ce procédé. Pardonne mon indiscrétion.

Il n'était en réalité pas désolé. Ses études primaient. Mais il ne saurait dire depuis combien de temps cet homme était revenu à la vie. Si c'était récent, peut-être qu'il était encore déstabilisé. Déboussolé. Il pouvait le comprendre. Il connaissait ce sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
HeedHeedArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu100/100[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (100/100)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge150/150[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (150/150)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune165/165[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (165/165)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyDim 2 Oct - 18:31
- Je me disais bien que la couleur de ces yeux n'avait rien d'humain...

Heed avait donc juste en face de lui un dieu, un demi-dieu ou un être équivalent ! Si jamais un jour, on lui avait prédit qu'il se retrouverait à boire un verre avec un dieu, il aurait pris cette personne pour un fou. Quoi que si on lui avait dit qu'il allait mourir puis revivre, il aurait aussi sûrement rigoler à la face de celui qui faisait la prédiction.

Esculape comme il se faisait appeler laissait entendre que ses intentions étaient pacifiques. Heed pouvait-il le croire sur parole ? Sans doute, car un être de son rang n'aurait pas fait dans le détail s'il lui avait voulu le moindre mal.

- Ainsi, mon aura a changé. Tu es capable de le ressentir. Je dois avouer que je suis dépassé par tes capacités. Par contre, ce n'est nullement bon pour moi. Imaginons quelqu'un de belliqueux possédant les mêmes dons que toi et me voilà dans de beaux draps !

Le médecin continuait de le dévisager. Heed avait la nette impression de devenir une sorte de sujet d'études. A la limite gêné, il décida de répondre à l'une des premières interrogations de son interlocuteur.

- Je me nomme Heed. Je suis un saint d'Athéna. Plus précisément, je suis le chevalier de bronze de la Licorne. Alors comme ça, tu parcoures le monde des hommes en quête de réponses afin d'aider ta soeur ?

Esculape avait effectivement expliqué un peu plus tôt que l'une de ses soeurs avait aussi rencontré Radamanthys. Ainsi, Orion et lui n'étaient pas les seuls...

- Pardonne-moi en retour, mais je vais te parler franchement. J'imagine les dieux aussi manipulateurs que les hommes afin d'arriver à leurs fins. As-tu vraiment une soeur ? A-t-elle rencontré la mort ? Comment savoir ? Mais bon puisque tu l'as décelé à quoi bon mentir ?

Le Breton s'arrêta un instant avant de boire une rasade du breuvage que venait de leur servir Reg avant de reprendre.

- Tu as vu juste ! Je porte effectivement la marque de Thanatos. J'ai eu le malheur de rencontrer un des juges des enfers et me voici maudit. Je pense qu'il s'agit là dû même récit qu'a du te faire ta soeur. Que pourrai-je t'apprendre de plus ? C'est plutôt toi qui pourrais m'en apprendre plus. La question est de savoir si quelqu'un comme toi aurait envie de se confier à un homme qui n'a rien d'autre que le rang le plus bas de la chevalerie d'Athéna.

Heed tentait de rester calme, mais il n'était pas à l'aise. Que lui voulait ce Esculape ? Que savait-il de cette malédiction ? Il voulait tant en apprendre plus.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge900/900[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyMar 4 Oct - 19:17
Sous son masque, Asclépios se mit à sourire. Il n'avait pas nécessairement mit en avant le fait d'être un dieu. Lorsqu'il parlait d'armée divine, il mentionnait surtout les grandes factions dirigées par Athéna, Apollon, Hadès et les autres Grands Rois. Sans doute que ce jeune guerrier avait été au plus direct. Cette fois-ci, il avait raison. Mais il aurait très bien pu se tromper. Qu'importe, il ne souhaitait pas forcément se cacher des autres et le nom d'Esculape n'était pas toujours un nom qui passait inaperçu.

Qu'il s'inquiète, c'était en tout cas légitime. Seul un fou aurait agi sans considération. Mais détecter ce genre de sceau n'était pas à la portée du premier venu. Asclépios était à ce sujet une personne bien à part. Alors qu'il était encore un mortel, il avait réussi le tour de force de faire revenir certaines âmes humaines à la vie. Ce qui n'avait pas plu au Maître des Enfers évidemment. Et il se souvenait que lorsqu'il avait agi, jamais aucun sceau n'avait été apposé pour contraindre l'enveloppe mortelle à lui devoir quelque chose. C'était sans doute pour cela qu'il avait été sévèrement châtié.
    - Tu n'as nulle peur à avoir. Rare sont ceux capables de percevoir son sceau. Je suis un cas qui sort un peu de l'ordinaire.

L'information importante étant qu'il était un Saint d'Athéna. La Licorne. De tout les Dieux, en dehors de son père évidemment, c'était d'Athéna dont il se sentait le plus proche. La déesse l'avait aidé dans une de ses vies passées et il lui en était reconnaissant. Ainsi ne se montrait-il jamais désagréable avec ceux qui appartenaient à sa caste. Dans la mesure où on le respectait, cela allait de soit. Qu'il soit suspicieux, c'était logique. Il est vrai que de nombreux dieux jouaient la carte de la fourberie. Pour sa part, il ne ressentait pas le besoin de tromper ce soldat. Après tout, il ne lui apprendrait sans doute rien de plus que ce que Célestia lui avait déjà narré.
    - Tu ne peux te fier que sur ma parole, il est vrai. Je n'ai aucun intérêt à te tromper, toutefois. Il te faudra donc me croire sur parole. Une de mes sœurs a bien été maudite. Même si malheureusement pour elle, elle a été châtié.

Ce n'était pas exactement pour cela mais qu'importe. Il fallait remettre les choses dans leur contexte.
    - En ce monde, toute information a un prix. Tu le sais mieux que quiconque avec le tribut que tu paieras pour cette nouvelle vie. Tu m'as répondu en toute franchise, j'accepte donc de répondre à une de tes questions à ce sujet. Si j'en suis capable, évidemment. Parle-donc, je t'écoute.

Heed n'était pas le seul à être dans cette situation. Célestia l'était. Mais bien d'autres guerriers étaient aussi concernés. Les recenser serait difficile. Et Asclépios redoutait le jour où les Enfers feraient appels à ces pions.
    - Je ne t'ai pas dit qui était celui que je servais moi-même. Ainsi vais-je réparer cette erreur. Mon Seigneur et mon Père n'est autre que le tout Puissant Apollon, Dieu du Soleil et Gardien des Cycles. Sache que j'ai connu dans une de mes autres vies la déesse que tu sers. Et elle s'était montrée bonne à mon égard. Voilà pourquoi je ferais de même aujourd'hui.

Il croisa ses doigts devant lui, prenant une posture qui prouvait son attention. D'une de ses manches, le véritable Esculape sortit et remonta le long de son bras pour se caler sur son épaule. Est-ce que cela effraierait La Licorne ? Il préférait désamorcer la situation.
    - Tu n'as rien à craindre de cette âme. Il s'agit de mon allié le plus fidèle.

Esculape sortit sa langue au dehors comme pour percevoir les odeurs qui flottaient dans l'air. Puis reposa sa gueule triangulaire sur l'épaule de son maître. Lui aussi attendait la ou les questions. Un échange intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
HeedHeedArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu100/100[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (100/100)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge150/150[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (150/150)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune165/165[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (165/165)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyMer 5 Oct - 15:22
Esculape continuait de dévisager Heed. Ce dernier se sentait vraiment mal à l'aise à se faire scruter ainsi. Il avait la sensation d'être une matière faite de plusieurs couches que l'être divin traversait afin d'atteindre celle qu'il désirait. Ça aussi esculape le sentit et dans la phrase qui s'ensuivit, il tenta de la rassurer.

- C'est sans doute un peu naïf de ma part, je ne me sens pas manipulé, ni trompé ou alors, tu es sacrément bon !

Heed laissa échapper un rire qui masquait à peine son inconfort face son interlocuteur. Il essayait de jouer la carte un peu familière. C'était la posture qu'il utilisait souvent. Il prenait par contre bien soin de ne pas se montrer trop amical ou irrespectueux. Il serait dommage de vexer quelqu'un qui pourrait en finir avec sa seconde vie en un clin d'oeil.

Le rire crispé qui s'étalait sur la face du saint de la Licorne disparut aussitôt lorsque l'énigmatique masqué lui laissant entendre qu'il était prêt à répondre à une question le concernant ou plutôt sur une question concernant la condition qui était la sienne.

Que savait-il ? Pas grand chose évidemment. Le Breton savait qu'il était mort. Evidence quand tu nous tiens ! Il sait aussi qu'il avait ressuscité. Là était le début et la fin de l'histoire. Ce qui était important, c'était ce qu'il savait du contenu de l'histoire. Il se souvint ainsi de ne pas avoir été maître de lui-même, d'avoir rencontré Radamanthe, un des juges des Enfers. Ce denier lui apposa alors la marque de Thanatos sur le front. Il fut enfin expulsé du monde des morts pour réintégrer son enveloppe charnelle.

- Euh.. Oui, en fait, j'ai mille et une question. Je ne sais pas laquelle choisir. Tant pis, je me lance ! Crois-tu que je suis destiné à intégrer l'armée du Sombre Monarque et trahir les miens ?

La question était assez simple. Lui, pensait que la réponse était oui. Plutôt pessimiste pour le coup, mais n'était-il pas préférable d'envisager le pire ? Pourtant, le Grand Pope, Akrites, lui avait laissé entrevoir qu'une autre issue était possible. Pour le représentant du sanctuaire, chaque homme était maître de sa destinée et peu importe le dieu que nous servions, nous avions la possibilité de nous défaire du plus funeste destin. En gros, la volonté était plus forte que tout. Sur le papier, cette théorie avait de la gueule. En pratique, était-ce seulement possible ?

Heed fixait attentivement Esculape. Il était impatient de connaître son point de vue. Il espérait ardemment que ce dernier lui annonce une bonne nouvelle. Quand celui qui était assis à la même table que lui ouvrit la bouche, il s'attendait à cela. Ménageant un certain suspense, esculape ne répondit pas directement. Il apporta une information très importante. Il n'était nul autre que le fils du dieu Apollon. Aussitôt, tout se mit en ordre dans la tête du jeune homme telle une évidence éclatant au grand jour.

- Fils d'Apollon ? Attends, tu as bien dit que tu étais médecin ? Tu es donc ...

Il ne termina pas sa phrase. Il comprenait désormais. Le masque, le bâton. La bouche ouverte, plus un mot n'en sortaient. Ce qu'il vit à la suite de cette annonce, le fit avoir un léger mouvement de recul. En effet, un serpent d'un blanc immaculé se poster sur l'épaule d'Asclépios. Heed se méfiait des serpents depuis sa rencontre avec l'homme serpent Alvis.

- Pardon, ce n'est pas tant que je n'aime pas ton animal de compagnie, c'est juste que j'ai eu une mauvaise expérience en Germanie. C'est une longue histoire, mais figure-toi qu'il existe un homme serpent au sein de l'armée d'Odin.

Il arrêta là son récit se souvenant de l'attente insoutenable qui avait suivi la question qu'il posa il y avait de cela quelques secondes.

- Je m'égare. Réponds-moi, je te prie.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge900/900[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptySam 8 Oct - 11:31
Se résignait-il enfin ? Allait-il enfin croire qu'Asclépios était sincère ? Le médecin ne débourserait pas plus d'énergie que nécessaire à le convaincre. S'il avait été au devant de la discussion, il pouvait tout autant faire machine arrière et aller quêter ailleurs les informations qu'il pouvait potentiellement obtenir. Ce qu'il cherchait surtout - et que Célestia n'avait piu lui narrer depuis qu'elle avait été privé de sa voix - c''était le processus en lui-même. En cela, le Saint de la Licorne parvint à captiver son interlocuteur. Alors qu'il lui posait enfin sa question, le visage d'Asclépios se fermait, devenant plus dur. Cela ne dura qu'un instant, très bref, mais tout passait par le regard avec lui. Il contint sa colère pour la refouler au fin fond de son esprit. Il haïssait le Sombre Monarque. L'entendre énoncer ainsi sa présence était une mauvaise idée mais le médecin se retint de lui faire le commentaire.

Sans doute était-ce un réflexe du corps qu'il avait emprunté, quoi qu'il en soit il s'était mit à jouer avec ses doigts, les croisant entre eux, tandis qu'il réfléchissait. Pendant ce temps, la révélation se fit enfin pour Heed. Il comprit à qui il avait réellement à faire. Bien que caché par ce voile, un fin sourire apparut sur ses lèvres. Il n'avait en rien menti en dévoilant qu'il se nommait Esculape. Il s'agissait là simplement d'un de noms qui le caractérisait. Esculape, le véritable cette fois, projeta sa pensée vers Asclépios, partageant avec lui les sensations qu'il percevait. Rassurant aussi le fils d'Apollon sur le fait que personne n'épiait cette conversation. L'autre le priait enfin de répondre.
    - Ne prie pas sans raison, jeune Licorne.

L'information quant au fin que l'armée d'Odin possédait en son sein un homme-serpent ne lui fit ni chaud ni froid. Cette faction nordique possédait les avatars des grands mythes d'Asgard. Qu'il connaissait parfaitement. Ainsi n'était-il pas illogique qu'il ait rencontré celui qui était le représentant du Serpent-Monde, le Destructeur. Il classait donc cela sans suite.
    - Concernant ta question, je ne peux avancer qu'une hypothèse. Hadès n'est pas de ceux qui offrent une nouvelle vie sans une compensation à la hauteur de ce présent. Ses desseins sont obscures mais en effet, je crois qu'il attend le moment propice pour déplacer ses pions. Et tu en es un, puisque la marque de Thanatos pollue ton Cosmos.

Il énonçait un fait. Une vérité. Il croyait réellement que le maître des Enfers était capable de manipuler ceux à qui il redonnait la vie. En son for intérieur, Asclépios pestait contre ce Dieu. L'un des Grands. Qui avait osé le faire châtier par Zeus pour les mêmes raisons. Alors que lui n'avait jamais exigé une servitude quelconque !
    - Je n'ai encore jamais vu ce qu'il était capable de faire faire à ceux qui sont ainsi marqués. Mais je crois aussi que les êtres humains possèdent une force suffisante pour résister à ce genre de fatalité. Si ta foi en ta déesse est suffisante, si ta force mentale te le permet, alors je crois - j'espère - que tu sauras t'y opposer. Après tout, tu es l'avatar de la Licorne. Selon les vieilles traditions médicales, l'on dit que le sang de la Licorne est capable de soigner tous les maux. Alors pourquoi pas.

Tout du long, il avait été d'une sincérité absolu. Mais une ombre restait au tableau. Malgré toutes les bonnes volontés, les Dieux jumeaux étaient puissants et capable de tout. Avec eux à son service, le Sombre Monarque disposait d'une puissance absolue. Que pouvait faire l'âme humaine contre la volonté d'un seigneur de la Mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
HeedHeedArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu100/100[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (100/100)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge150/150[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (150/150)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune165/165[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (165/165)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyMer 12 Oct - 9:01
La dernière remarque redonna le sourire à Heed. Bien que timide, il illuminait un peu son visage si souvent resté fermer ces derniers temps. Asclépios disait vrai, car les enseignements donnés par son défunt maître concernant sa constellation faisaient état de cette caractéristique de la Licorne. Ce qui le rebutait, c'était que pour se faire, il fallait blesser ou tuer l'animal légendaire. Cependant, Heed avait bien compris que ce qui importait était la symbolique de l'image mise en comparaison avec sa situation.

Cela le rassurait quelque peu, car juste avant cette dernière remarque, le divin médecin avait bien parler de pollution de cosmos. Tout ce qu'il avait de plus pur en lui, l'énergie du big bang, était souillée. C'était comme si un ver avait trouvé refuge dans un fruit. Il le dévorait alors de l'intérieur, petit à petit, jusqu'à le pourrir. Les pouvoirs de Thanatos étaient le ver et lui le fruit.

Ce qui était certain, c'était que tôt ou tard, la mort demandera son dû. Ce jour-là, charge à lui de se montrer fort, puissant, inébranlable. Il était loin d'imaginer à quel point cette résistance, si elle était possible, serait difficile à tenir. Mais le garçon avait la foi. Foi en sa déesse, fois en les personnes qu'il aimait et foi en lui. Ces éléments combinés, lui permettraient, il l'espérait fortement, de repousser la main des ténèbres qui s'avançait droit vers lui pour le tirer vers le puits des enfers.

- J'apprécie ta sincérité. Je vois bien que ton regard laisse penser qu'il ne sera pas aisé de résister aux forces obscures, mais tu laisses la place à un mince espoir. Tu n'étais pas obligé. Merci.

Heed pensa peut-être à tort qu'un être tel qu'Asclépios n'avait que faire de ses remerciements, mais il tenait à le remercier. Ce dernier avait pris le temps de l'écouter et surtout de le répondre. Certes, son attention n'était pas désintéressée, mais qui mieux que lui pouvait lui donner son avis sur la question ? Personne à part peut-être la mort elle-même.

Le saint de la Licorne resta un instant muet. La tête baissée, il regardait son verre qu'il tenait des deux mains. Il le fit tournoyer quelques instants comme s'il essayait d'y déchiffrer quelconques visions du futur. Se prendrait-il pour un oracle ? Cette pensée le fit de nouveau sourire. En fait, il hésitait. Il voulait continuer la conversation avec Asclépios sur la possible tournure des événements. Dans le même temps, il ne voulait pas paraître comme un saint essayant de soutirer des informations. 

- J'imagine que tu as dû le ressentir, mais l'atmosphère est pesante. Où que j'aille, j'ai l'impression que tous se préparent à la guerre. Après tout, la fin d'une guerre en annonce immédiatement un autre, n'est-ce pas ? Une fois de plus, je pense que les saints vous devoir se battre contre les ambitions d'Hadès. J'espère que le jour j, nous n'aurons pas à nous combattre ! Si cela arrive, je crois bien que tu seras celui qui me conduiras de nouveau aux Enfers !

Heed éclata de rire avant boire une gorgée de cidre. 


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge900/900[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyJeu 13 Oct - 19:26
Il comprenait l'hilarité du jeune homme et sous masque, il sourit à son tour. Heed n'était pas naïf au point de se croire capable de lui résister. Et prenait cela avec dérision, presque fatalité. Pour autant, il ne partageait pas son point de vue concernant la guerre qui en supplantait une autre. Il s'agissait là d'un discours similaire au verre à moitié vide ou à moitié plein. Le médecin connaissait ce débat éternel. Mais de par son affiliation à Apollon, il possédait un autre avis. Une autre vision de ce que l'on appelait Destinée. La guerre n'était en rien un achèvement. Ni même un commencement. Seulement un moyen de passer d'un cycle à un autre.

Et même si la possibilité qu'Apollon s'oppose à Athéna soit grande, il y avait de très faibles chances qu'Asclépios en personne soit dépêché sur le terrain pour combattre. En dépit de sa force, il n'était pas un soldat. Savoir se battre était une chose. Mais en avoir l'envie ou la capacité en était une autre. Avant toute chose, il était médecin. Et un médecin n'ôtait pas la vie. Il préservait. Il maintenait. Il retardait. Alors, comme pour tenter d'apaiser l'âme quelque peu tourmentée du jeune guerrier, il laissa pulser une simple onde de Cosmos. Apaisante, comme pour atténuer sa détresse mentale.
    - La Guerre. Il est vrai que ce monde s'est construit sur une succession de conflits. Pour autant, ce cycle touche à sa fin et il est nécessaire pour le bien de tous qu'un nouveau prenne la suite. Tu dis que la guerre appelle la guerre. N'est-ce pas plutôt la vie qui exige des sacrifices ?

Et question sacrifice, il était bien placé pour savoir comme il fallait en faire pour grandir. Le nom de Hadès eut pour effet de le crisper, ses doigts se figeant et son regard s'assombrissant brièvement. Il haïssait cette divinité. Fort heureusement, il était impensable qu'Apollon puisse aider le Sombre Monarque. Si Athéna et son Père s'opposaient dans la guerre à venir, ce ne serait certainement pas pour aider d'une manière quelconque le Maître des Enfers.
    - J'apprécie ta façon de voir les choses, Heed. Et si je puis te rassurer sur un point, sache que jamais je ne te conduirais en enfer. J'ai toujours été et suis encore un médecin accompli. Mon serment me pousse à protéger, non à détruire. Et même si nous devenons ennemi, je veillerais à ne pas tuer ceux qui seront face à moi. Il existe bien d'autre moyen d'éliminer une pièce de l'échiquier, après tout. Sauf cas exceptionnel, j'entends.

Car concernant les fils d'Hypnos, c'était une tout autre affaire.
    - Le Sombre Monarque est certainement l'une des divinités les plus viles qui soient. Je suis moi-même curieux de voir ce qu'il prépare. D'autant que les Dieux Jumeaux semblent particulièrement actifs ces derniers temps. Puis-je à mon tour te poser une question ? Quelle circonstance t'a poussée ainsi dans les bras de la Mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
HeedHeedArmure :
Licorne

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu100/100[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (100/100)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge150/150[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (150/150)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune165/165[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (165/165)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptyVen 21 Oct - 6:05
Loin d'être discret, Heed eut un profond soupir lorsque Asclépios, lui confirma son désintérêt pour les mises à mort. Certes, le divin médecin n'aurait sans doute aucun mal à se défaire de ses adversaires, mais au moins, il ne les tuerait pas.

- Ouais, heureux de l'entendre. En même temps, certaines personnes mériteraient le châtiment extrême. Enfin, j'imagine que celui-ci doit s'appliquer à toutes personnes ayant déjà donné la mort. Avons-nous le droit d'arracher la vie de quelqu'un fut-elle immonde ? Apparemment, oui et non ! Quoi que pour toi, la question a été plutôt, avons-nous le droit de ressusciter des morts ? Et là, la question semble catégoriquement non. Bizarre quand même que les dieux nous utilisent et nous autorisent à tuer pour protéger la vie, mais surtout pour servir leurs desseins alors que ramener à la vie quelqu'un soit vu comme un sacrilège et entraîne une punition effroyable, non ?

Le saint de bronze ne chercher aucunement à remuer le couteau dans la plaie, mais il voyait vraiment cela comme une injustice. D'ailleurs, son questionnement était sincère. Pour lui, quel mal y avait-il à redonner la vie. Aucun ! Or, il semblerait que voler la vie de quelqu'un et causer des souffrances à sa famille posent moins de problèmes. Peut-être que les dieux voient-ils cela comme des espèces de sacrifices. Il y avait là pour Heed une incohérence qui ne semblait choquer personne.

Asclépios avait tout de même raison et avait apporté déjà une forme de réponse à ses interrogations. La vie exigeait des sacrifices. L'être qu'il avait en face de lui en était la preuve vivante, les autres saints qu'il connaissait aussi et lui-même en était une.

- Tu as raison Asclépios. La vie est terrible ! Elle nous donne tant, nous enrichie, nous fait évoluer et en même temps, elle est cette femme qui se joue de nous et qui parfois n'hésite pas à nous humilier ! Chienne de vie disait certains Bretons ! Pour autant, ils y étaient accrochés ! Sans aucun doute, la souffrance et les joies que nous endurons, c'est cela qui nous fait sentir vivant !

La question dernière d'Asclépios avait fait naître le silence au fond du saint de la Licorne. Il fut l'espace d'un instant obligé de ressasser cet évènement douloureux. Il éprouvait en se souvenant de celui-ci encore de l'effroi et de la honte. Il n'avait fait qu'illusion. Il n'avait guère été plus qu'une poussière dans l'oeil de l'ennemi.

- C'est délicat.

Il éprouvait aussi une certaine méfiance. Pouvait-il en parler avec lui ? Ne risquait-il pas de dévoiler trop de choses ? Des choses qui ne concernent pas Apollon et ses sbires.

- Pour être honnête, j'ai peur de dévoiler certains faits. Ça la foutrait mal de me faire ressusciter pour être éliminé dans la foulée par le Grand Pope !

Il riait de nouveau.

- Cependant, j'ai envie de me confier à toi. De toute façon, je n'ai pas tout saisi. Je ne suis qu'un pion, n'est-ce pas ?

Il redevint sérieux et fixait le fils du dieu soleil.

- En tant que saint, je dois effectuer des patrouilles. J'ai en charge parfois, l'organisation de celles-ci. Ce jour-là donc, je patrouillais dans le village jouxtant le sanctuaire lorsque je reçus un message du Pope. Ce dernier me demandait d'empêcher une personne bien précise de quitter son lieu de résidence pour ne pas dire de confinement. Malheureusement, en arrivant sur place, cette dernière me fit face. Sans que je comprenne vraiment pourquoi, elle m'attaqua. Je ne pus esquisser le moindre geste que je mourus empoisonné. Quelques minutes plus tard, je me réveillais à côté du Grand Pope, ma foi, décontracté ! Enfin, c'est ce qu'il essayé d'être, mais je le sentais contrarié. Pardonne-moi, je reste volontairement évasif et ne te donne pas trop de détails. J'espère que tu comprends pourquoi.


Couleur: #10684
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t988-heed-bronze-saint-de-l
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-bleu1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-rouge900/900[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] G-jaune1350/1350[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]   [Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios] EmptySam 12 Nov - 12:20
Il ne pouvait pas partager certains points de vue, trop guerrier à son goût. Asclépios n'était pas un simple médecin. Il était l'illustration même de la dévotion et du don de soi. Ainsi, il ne pouvait être d'accord quant au principe de tuer ceux qui le méritaient. Il l'avait dit. La Guerre appelle la Guerre. Il en était de même de la mort. Talion avait encore de beaux restes.

Heed semblait philosopher sur les Dieux. Sans doute était-il encore trop jeune pour comprendre que cela était inutile. Ces derniers jouaient avec le commun des mortels et ne s'intéressaient finalement qu'à leur affaire. Etait-ce différent par le passé ? Au commencement du monde ? Asclépios voulait croire que oui. Toutefois il savait que beaucoup s'étaient perdus avec le temps. Il avait été châtié. Mais il ne regrettait aucunement d'avoir agi comme il l'avait fait. Ses dons avaient permit d'accomplir de véritables miracles et les résultats avaient dépassés toutes ses espérances.
    - La logique des Dieux peut paraître absurde. Il est difficile de les comprendre. Il est vrai que j'ai été puni pour quelque chose que je ne considère pas être un crime. Mais c'est ainsi. Il est tout aussi injuste que mon Père ait été puni aussi pour avoir vengé ma mort. Ainsi est la loi de ce monde.

Zeus ne pouvait souffrir que l'on remette en cause son autorité. Il était intransigeant concernant ce point très précis. Même avec ses propres enfants. Alors il était facile d'imaginer ce qu'il était capable de faire à un simple mortel. Expliquer les agissements des Dieux, c'était se perdre. Asclépios le savait et avait arrêté de faire cela. La médecine n'avait aucune frontière. Car elle était universelle.

Il lut le trouble lorsqu'il lui avait posé sa question. Pas étonnant après tout. Mais Heed était un homme sensé. Il réfléchissait et pesait le pour et le contre. Asclépios restait silencieux, respectant le dilemme et la bataille interne que menait le Saint. Il est vrai qu'il avait tendance à oublier que tous n'était pas comme lui. Lui ne voyait pas en Heed un simple guerrier d'Athéna. Il voyait en lui un Homme. Et les Hommes n'étaient en rien des pions que l'on devait manipuler. En cela, sa vision des choses différait grandement de celles des autres Dieux. Hee se confia finalement.

Une mission qui avait mal tourné. Un ordre du Grand Pope. Empoisonné. Il s'était finalement réveillé aux côtés du Pope. Il comprenait. Le manque de détails était frustrant mais il n'irait pas plus en avant. Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Cela appartenait à cet homme et il respectait ce jardin. Croisant ses doigts, il prit le temps d'assimiler les informations données. Il regrettait de ne pas avoir à ses côtés sa propre sœur. Sans doute aurait-elle été ravie de discuter avec lui de sa propre expérience. Il était étonnant de voir que Thanatos laissait ses pièces un peu partout au travers du monde. Une information qui intéresserait sans doute l'Augure.
    - Je comprends pourquoi. Et ne te poserais pas davantage de questions si tu n'es pas disposé à m'en dire plus. Je me refuse de représenter un danger pour toi. Je te remercie, Heed de la Licorne. Car en dépit de nos différences, tu m'as fait confiance. Cela m'aide, le savais-tu ? Car cela me conforte dans mes choix. Ta confiance me prouve que j'ai raison de croire en l'humanité. Que j'ai raison de faire ce que je fais.

Il inspira. Avant de reprendre.
    - Je ne te prendrais pas plus de temps que nécessaire et vais donc prendre congé de toi. Que les Dieux soient plus cléments avec toi, jeune Saint. Car ton âme est juste et je souffrirais d'apprendre ta disparition. Je prierai pour toi.

Il se levait. Si Heed souhaitait lui dire quelque chose, c'était le moment. Sans quoi, ils partiraient tout deux de leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
 
[Mi-août 550] Déboussolé [Asclépios]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: