Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 9 Oct - 2:53
Cela faisait à présent une bonne heure qu'elle avait abandonné son frère. Après être rentrés à la demeure familiale, il avait à peine prit le temps de manger, ne se reposant nullement. Un bain, se changer et il était déjà reparti pour le Temple de Poséidon. Des choses à faire avait-il dit. Et la Belle le croyait bien. Après tout, avec ce qui s'était produit au Sanctuaire, il ne pouvait en être autrement. La Demoiselle l'avait observé s'en aller, s'inquiétant quelque peu pour lui tout de même. Mais il avait toute sa confiance.

Elle avait donc fini par regagner ses appartements, prenant au passage une bouteille de ce vin que Nea affectionnait tant ainsi qu'un verre. Doucement, elle gagna la quiétude de son antre, baigné par le doux éclat des bougies. Un instant, elle s'adossa à la porte après avoir refermé celle-ci, fermant les yeux. Pleins de choses se bousculaient dans sa tête, et elle savait déjà qu'elle n'était pas prête de s'endormir. Après avoir posé ses biens, elle enflamma légèrement son cosmos, son Ecaille quittant enfin son corps, après plus de quarante huit heures sur le pied de guerre, pour revenir prendre sa forme totémique dans un coin de la pièce.

Première chose à faire: un bain. Elle se glissa dans la pièce jouxtant sa chambre. Là, elle se fit une joie de se défaire de ses vêtements, avant de se glisser dans l'eau du bassin avec un soupir d'aise, s’immergeant complètement. Alors, elle finit enfin par se détendre. Fermant les yeux, elle laissa son esprit vagabonder sur les événements passés. L'état d'alerte, le retour de Nereus, sa prise de bec avec Endymion, la découverte par celui-ci de son lien avec Nea, sa future mission ou encore l'inquiétude de son frère. Elle réfléchissait tout en procédant à sa toilette. Après un bon quart d'heure passé dans l'eau, elle se décida enfin à sortir. S'enveloppant dans une serviette, sa peau encore parée de fines gouttelettes d'eau, elle regagna la pièce à côté.

Là, la Belle se servit un verre avant de disparaître derrière son paravent. Lorsqu'elle réapparut, elle portait une simple robe longue, blanche, ample à bretelles, une ceinture dorée, finement ouvragée ceignait sa taille, alors que la longue chevelure lilas, encore mouillée, cascadait librement dans son dos. Elle récupéra sa lyre au passage, avant de se rendre pieds nus sur le balcon, écartant délicatement les voiles. Comme de coutume, elle s'installa sur la rambarde de marbre, avant de faire courir ses doigts fins sur les cordes de l'instrument, laissant l'air s'emplir d'une musique douce et mélodieuse, alors que ses yeux se fermaient. Là. Elle ne pensait plus à rien. Simplement à la mélopée qui naissait sous la hardiesse de ses doigts.

Lorsque le dernier accord s'envola dans l'air, l'Atlas rouvrit les yeux, ressentant une présence familière. Un soupir lui échappa:

"- Puis-je savoir ce que tu fais là? Si c'est Nea que tu cherches, il n'est pas là."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 9 Oct - 16:04
Quel dommage que Calista se soit aperçu de ma présence. Juché sur le rebord du toit, j'écoutais sa mélopée avec attention. Au final, je m'amusais de constater que tant que nous restions silencieux l'un et l'autre, tout se passait plutôt bien entre nous.
Sans autre forme de procès, je sautais dans le vide avant d'atterrir, tout en grâce et légèreté, sur le bord du balcon. Légèrement accroupi, j'offris à la belle mon plus magnifique et désarmant sourire.

Allons princesse... Quel accueil glacial. Ce n'est pas votre frère que je suis venu voir pourtant...

Noterait-elle le vouvoiement respectueux ? La distance protocolaire entre nous ? Allait-elle s'en offusquer ou en abuser ? Quel fil serait tirer ?

J'aimerais comprendre le pourquoi de ce mensonge éhonté. Quelle idée de me cacher votre ascendance ? Pensiez-vous, princesse, que je ne l'apprendrais pas tôt ou tard ? Cinead est la franchise incarné... Vous vous seriez épargné bien des tracas en jouant franc jeu avec moi.

Mi remontrance, mi taquinerie. Voyait-elle dans son anonymat une sorte de protection contre le manipulateur que j'étais ? On s'agrippe bien vite à peu de choses décidément. Un haussement d'épaules, les bras écartés, j'appuyais mes propos par un léger rire.

N'allez pas croire que je change de comportement maintenant que je connais votre petit secret. Je ne regrette pas un seul de mes mots concernant votre comportement. C'est ce qui fait de moi le plus fidèle ami que l'on puisse avoir, si on joue selon mes règles. Je saurais toujours dire la vérité crue, en appuyant là où ça fait le plus mal sans aucun scrupule.

Le diable ne s'embarrasse pas d’hypocrisie, c'était un fait. Calista était-elle prête à l'accepter ou tenait-elle à continuer cette guerre futile entre nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 9 Oct - 17:41
Le faciès de l'Atlas se relevait en direction du toit pour constater la présence du Général du Dragon des Mers. A présent qu'il était "démasqué", il pouvait faire son entrée en scène. Elle aurait pu s'amuser de cette prouesse alors qu'il atterrissait face à elle, lui offrant un de ces sourires ravageurs, qui, elle en était certaine, en avait fait tomber plus d'un dans le panneau. Un accueil glacial? Il allait vraiment y avoir droit s'il continuait à l'appeler Princesse à tout va et à la vouvoyer. Agacée, elle fit claquer sa langue, avant de lâcher un profond soupir visiblement désappointée.

"- Ah c'est donc pour cette raison que tu es là mon cher Endymion, moi qui pensais que tu chercherais à fuir l'Hystérique que je suis. Chercher à comprendre pourquoi, je n'ai pas voulu dévoiler mon lien avec notre Légat. Satisfaire ta curiosité. Fort bien, je vais te le dire, mais avant de commencer, je te demanderai de bien vouloir arrêter ce petit jeu protocolaire avec moi. Il a le don de m'agacer. Les ronds de jambes et autres mièvreries, très peu pour moi. J'ai déjà bien assez à supporter cela avec le Conseil, alors s'il te plaît, ne t'y mets pas toi non plus."

Tout en parlant, la Belle laissait à nouveau ses doigts parcourir les cordes de sa lyre. Un instant, elle porta son regard améthyste en direction de la voûte Atlante, avant de plonger celui-ci, dans celui de son interlocuteur.

"- Pourquoi ce mensonge? Parce que même si mon frère semble te faire confiance, ce n'est pas mon cas. Tu parles de jouer franc jeu et pourtant, je doute que tu appliques réellement ce principe. J'ai la désagréable sensation que cela ne fonctionne que dans un sens. Je ne ressens que la duperie et le mensonge lorsque je te regarde. Tu as tout du beau parleur. Le physique avenant, le sourire rayonnant, et les paroles charmantes. Oui, un beau parleur, capable d'endormir les gens, pour mieux abuser d'eux. J'aurais pu te dire qui j'étais réellement, c'est certain. Mais, j'ai préféré garder le silence. Une façon de me protéger en quelque sorte."

Un moment de pause dans le récit, mais pas pour la musique. Au fur et à mesure des notes, celles-ci s'étaient faites plus fortes, parfois plus douces. Comme si elle cherchait à faire passer les sentiments qu'il lui inspirait par cette mélopée.

"- Je n'arrive pas à savoir quand tu es sincère et quand tu ne l'es pas. J'ai l'impression que pour toi, tout est un jeu. Tu vois, là encore, tu parles de jouer selon tes règles. Toute à l'heure, ton regard semblait m'intimer clairement l'ordre de ne plus recommencer cela. Jamais. La différence entre toi et moi Endymion, c'est que moi, je ne joue pas. Je ne me cache pas derrière des masques, ni ne manipule."

Elle venait de finir. Quelque part, elle se sentait soulagée de crever cet abcès entre eux. Elle finit par planter un sourire sur ses lèvres:

"- Ah si. Je rectifie un point. Avec tout ce que tu m'as balancé au visage dans le temple de Poséidon, je ne doute pas un seul instant que tu étais sincère."

Alors, lentement, la Belle se remit debout dans un doux bruissement de tissu, replaçant délicatement une mèche de sa chevelure lilas derrière son oreille.

"- Tu voulais de la sincérité, Endymion? Tu en as eu. A présent, prouves moi que tu réponds réellement à la sincérité par la sincérité, et alors, je pourrais, peut-être, commencer à te faire confiance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 9 Oct - 23:04
C'était peut être la première fois que nous étions en mesure d'être si franc l'un avec l'autre.
La belle se lança dans un discours enflammé dont j'étudiais chaque mot, chaque intonation, les gravant dans ma mémoire avec minutie.
Sans rompre avec mon attitude coutumière, je prêtais attention à ses sentiments. Car c'était justement ce que j'attendais d'elle. La petite étoile était-elle creuse ou au contraire, recelait-elle un trésor digne de mon attention, et de mes faveurs ?

Procédons point par point... Tu as parfaitement raison pour moi la vie est un jeu. Nous ne sommes que des marionnettes entre les mains de divinités immuables, et je m'efforce uniquement de tirer quelques fils pour ne plus avoir la sensation de n'être qu'un pantin moi même.

Terribles mais lucides paroles. La forme était différente du discours tenu à Cinead mais le fond s'avérait de la même veine. Plus de protocole, tel était son souhait et tant dans mon ton que mes manières, j'accédais à sa première requête.

Nous sommes tous à notre façon des manipulateurs, des menteurs. La différence est que je l'assume pleinement. Là est mon bouclier face à la médiocrité du monde. Me le reprocherais-tu ? Voyons... Je vais te présenter les choses comme à ton frère. Si je te prends en affection ou en considération, tu ne pourras jamais posséder allié plus loyal et fidèle. Cela voudra donc dire que je n'hésiterais pas à te tromper si j'estime que cela sert tes intérêts. Peu de personnes sont capables d'autant de hauteur de vue, crois moi.

Mon regard plongé dans le sien, je lui montrais de la sorte que je ne trichais plus en lui révélant ce fait. Terrible pour une personne de sa trempe, tout comme pour Cinead, mais réel. Un petit saut, et je me retrouvais pleinement sur le balcon, non loin de la belle.

Que la vie serait triste, si nous étions tous similaires, ne crois-tu pas ?

Une étrange lueur dans les yeux, je passais à coté de Calista, ma main frôlant son bras. Sans ralentir, je vins m’asseoir devant la lyre avant de déclamer d'une voix cristalline, tout en jouant habilement sur les cordes.

Je ne veux du bonheur
que plaisirs éphémères
et ces joies passagères
que l’on oublie sur l’heure.

Me suis fait une cuirasse
et me complais dedans.
J’y conjugue au présent.
Elle ne prend nulle trace

J’y conjugue au présent.
Et pourtant sans savoir,
que de choses d’antan
me font mal ! De toutes parts.

Me font mal et me blessent.
Mais je les tiens en laisse !
Et dans ma forteresse,
je ne cesse de m’armer !

Contre quoi ? Contre tout
dans ma cuirasse à trous
où s’installe comme chez soi
ce dont je ne veux pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyLun 10 Oct - 0:10
Voilà ce qu'elle attendait. Un discours net et précis qui lui permettait de mieux comprendre, de mieux cerner l'homme qu'il était. Car oui, l'Atlas aimait savoir à qui elle avait à faire, et elle n'était pas parvenue à saisir cette homme aux multiples facettes. Tantôt joueur. Tantôt manipulateur. Oh, elle lui reconnaissait au moins ceci : l'honnêteté d'assumer qui il était. Alors, elle l'écouta, attentive, appréciant déjà le fait qu'il abandonne le protocole. Princesse...Un rôle bien nouveau pour elle, un rôle auquel elle n'avait jamais pensé, et pourtant, en y réfléchissant, elle y avait été préparé. Oh, bien entendu, la Nymphe l'écoutait, et son regard ne cherchait en rien à se soustraire au sien. Là, elle était simplement en quête de vérité.

"- La vie est un jeu, un échiquier, et nous en sommes les pions, j'en conviens. Alors en jouant ta propre partie, tu cherches uniquement la sensation d'être maître de toi-même? De t'accorder un peu de liberté que tu n'as pas? Tu te caches derrière tes mensonges pour mieux manipuler à ta guise. Le mensonge comme bouclier? Hum je saisis, après tout, je t'ai menti pour me protéger. Toutefois, je ne te reproche pas de te protéger, après tout c'est ce que nous faisons tous. Mais j'ai l'impression que tu ne laisses que peu de place à la vérité. C'est cela qui me dérange au final. Comment parvenir à distinguer le vrai du faux? Car après tout, la question est là: qui es-tu réellement Endymion?"

Elle ajouta avec un petite sourire amusé:

"- Quant à ton affection ou ta considération, je pense que tu m'as assez prouvé au cours des dernières heures que je n'ai ni l'un, ni l'autre. Alors pourquoi es-tu ici? Pourquoi me suivre, alors que visiblement, je ne suis rien à tes yeux."

Quittant sa position, le Dragon des mers s’avança sur le balcon, passant à ses côtés en la frôlant. Un regard plein d'interrogation lui fut accordé, alors qu'il venait de se saisir de son instrument. Aux premières notes de sa mélodie, la jeune femme se mit assise à ses pieds, ses jambes repliées sous elle, sa robe s'étalant en corolle à même le sol. Elle allait l'écouter, attentive. Peut-être trouverait-elle, dans ce chant, réponse à ses questions?

Il semblait avoir souffert de son passé, se concentrant sur le présent pour mieux prévoir l'avenir. Peu de bonheur. Après tout, qu'est-ce que cela aurait pu lui apporter? D'autres blessures dont il ne voulait pas, ne voulait plus, et dont il semblait vouloir se protéger? Pas de lien. Pas d'attache. Demeurer solitaire tout simplement.

"- Hé bien. Voilà des paroles bien tristes. Je suppose qu'elles racontent un peu ton histoire. Ton vécu. Pardonne ma curiosité, mais, voudrais-tu m'en dire plus? Attention. Pas de mensonges, seulement la vérité et rien que la vérité. Du moins, si tu acceptes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyLun 10 Oct - 22:31
La belle semblait enfin s'être découverte une certain sensibilité à mon égard. J'appréciais ce revirement, pour lequel je n'étais pas innocent, mais de là à lui faciliter le travail... Les paroles de mon poème n'évoquaient-ils pas assez ma cuirasse ?
Amusé et retrouvant mon élan taquin, je lui destinais un doigt mouvant, signe de dénégation.

Je ne révèle pas si aisément les affres de mon passé, belle Calista. Dépourvu de mon mystère, je risquerais de me muer en un individu pathétique et ennuyeux... Un sort qui me pousserait aussitôt à m'ouvrir les veines. Mais au vu de nos efforts mutuels pour combler le fossé qui nous sépare, je vais t'offrir un peu de contenu.

C'était là une proposition généreuse, et j'espérais que la princesse des flots en prendrait conscience. Je détestais par dessus tout les misérables qui évoquaient leurs parcours dans le seul but de se plaindre, d'émouvoir une assemblée ou de justifier leurs vices. Il me fallait donc sélectionner avec minutie les thèmes abordés.

Parlons de choses simples... Puisque tu veux de la sincérité, je ne m'encombrerais pas de fausse pudeur. Peut être seras tu choquée, je préfère te prévenir...

L'avertissement fait, je me levais pour regagner le bord du balcon. Là, le dos tourné à la belle, je levais le regard pour me perdre dans les profondeurs aquatiques. Un spectacle apaisant.

Je ne te parlerais que de deux personnes. Celle qui aurait du m'aimer pour ce que j'étais et le seconde qui fut mon unique amour. Mon père était un puissant évèque de Rome. Un homme respecté, ambitieux, dénué de la moindre parcelle d'affect et qui donna naissance au monstre que tu as sous les yeux. Fidèle à cette description, "Padre" me combla de coups de cravaches, de bâtons et d'insultes d'aussi loin que je me souvienne. Et en réponse, je mettais à mal sa réputation en m'adonnant à tous les plaisirs et dépravations imaginables. Une période amusante... Mais lorsqu'il dépassa les bornes, en me trouvant un jour au lit avec son échanson et sa servante, je l'ai tué sans l'ombre d'un remords. Une vraie délivrance.

Un récit probablement horrible pour une tierce personne mais qui ravivait une vague nostalgie en mon for intérieur. La preuve en fut mon sourire béat. Oui, que de bons souvenirs... Vite éclipsés par la suite de mon histoire.

Quelques années plus tard, j'ai connu un homme formidable. Mon maitre en quelques sortes. Ce fut lui qui m'enseigna les règles de la religion des Atlantes. Je n'ai jamais retrouvé d'homme aussi bon. Mais il était déjà bien vieux et malade.... Pour tout dire, je suis certain qu'il serait mort de toute manière en voyant ce que je suis aujourd'hui.

Je ponctuais cette dernière phrase d'un franc éclat de rire désabusé, avant de recueillir avec vivacité une larme coulant de mon oeil droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyMar 11 Oct - 0:09
L'Atlas guettait, attentive à la moindre de ses réactions. La moindre de ses expressions. Après tout, c'était là des éléments qui faisaient également partie du jeu d'acteur. Néanmoins, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire à la vue de ce doigt qui se balançait devant ses yeux en signe de dénégation. Par jeu, elle afficha une petite moue déçue, alors que son regard pétillait d'amusement.

"- Ah voilà, je te reconnais bien là. Te transformer en une personne pathétique et ennuyeuse? Permets moi d'en douter. Un personnage haut en couleur comme toi...Voyons n'exagères pas. Mais je suis prête à prendre ce que tu veux bien me donner, bien consciente de cet acte ô combien généreux de ta part mon cher. Vas-y je t'écoute, et ne t'inquiètes pas, je doute que tu parviennes à me choquer."

Elle le suivit du regard avant de se relever à son tour, croisant ses bras sous sa poitrine, alors qu'elle s'interrogeait sur la suite. Allait-il être réellement sincère ou bien la faisait-il tourner en bourrique? Hum, elle espérait sincèrement qu'il ferait preuve d'honnêteté. Si le Dragon des Mers voulait parvenir à instaurer un climat de confiance entre eux, il allait le falloir. Enfin, si toutefois cela était son désir. Aux yeux de l'Atlas, il était important de régler ce différent entre eux. Alors, elle se fit attentive, revenant prendre place sur la rambarde de marbre, le doux minois levé vers lui afin de toujours observer son faciès.

Tout d'abord, l'histoire de ce père. Un Evêque. Tiens donc. Un rapport plus que conflictuel? Etonnant. Elle n'avait aucun mal à imaginer l'homme qui se tenait face à elle en enfant terrible, cherchant à aller toujours plus loin pour nuire. Une enfance qui n'avait guère dû être évidente. Elle ne pouvait qu'imaginer l’acharnement et les coups de ce père. Elle se sentit en colère contre ce dernier.

Bien sûr, elle avait eu des rapport houleux avec Amphérès, l'avait maudit bien des fois intérieurement. Elle le soupçonnait de la tenir responsable de la mort de Cassandra, et quelque part, elle s'en était toujours voulue. Si elle n'était pas née, sa mère aurait survécu. L'enfant, elle, avait grandi avec ce poids sur ses frêles épaules pendant bien des années. Pourtant, la mort de son père, son mentor l'avait profondément attristée. Contrairement à Endymion, qui lui semblait s'être délecté d'avoir offert la mort à son...comment avait-il dit déjà? Ah oui, Padre, si elle en jugeait le sourire béat qui étirait ses lèvres.

"- Il semblerait que tu y aies pris un plaisir plus que certain. Peut-être même encore davantage que cette folle nuit au lit avec son échanson et sa servante."

Un simple constat, nullement un jugement, alors qu'elle l'écoutait déjà lui parler de son Maître. Lorsque ce récit fut terminé, elle capta son geste. Promptement, la Belle grimpa sur la rambarde pour venir saisir cette main et observer la perle lacrymale qui glissait sur sa peau. Doucement, elle se hissa sur la pointe des pieds, tendant les mains pour les poser délicatement de chaque côté de son faciès et le forcer doucement à tourner la tête vers elle, percevant alors l’œil humide. Ses bras retombèrent le long de son corps:

"- Hum, voilà une chose bien surprenante. S'agit-il d'une larme due au rire ou bien encore d'une larme de tristesse? Ah moins que ce ne soit un mélange des deux."

Elle observait le Dragon des mers, intriguée, avant de venir poser son index à l'emplacement de son cœur.

"- Qu'est ce qui peut bien se cacher sous cette cuirasse? Tu as été blessé, meurtri, alors tu t'es forgé celle-ci, devenant imperméable à toute chose, tout sentiment. Moi je ne vois pas un monstre, mais qu'un être replié et renfermé sur lui-même. Du moins, si tout ce que tu m'as dis été pure vérité."

Un sourire tendre, et d'un petit bond, elle regagna le balcon, venant prendre possession de son instrument qu'elle alla simplement ranger à sa place, dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyMar 11 Oct - 21:25
Bon sang, mais quelle déveine de se prendre une poussière dans l'oeil dans un tel moment ! >
Machinalement, tout en me frottant la paupière d'une main, je répondis à Calista le plus sincèrement possible.

Ne sous-estime pas le plaisir que je peux prendre lors d'une folle nuit ! Ou donner d'ailleurs.... Bien que j'avoue que me débarrasser de ce vieux crabe vu à la hauteur de mes fantasmes les plus intimes. Imagine... La sensation de briser la seule chaîne que te retient, qui te cloue au sol !

Oui, je ne me souvenais même plus si j'avais déjà ressenti un quelconque amour pour cet homme. Un constat tout à fait ironique tant je pouvais me reconnaître dans son ambition toute en démesure. J'avais hérité de ce trait de caractère, mais les dieux m'avaient offert une clairvoyance bien plus aigue.
Perdu dans mes pensées, je sursautais lorsque Calista saisit mon visage. S'inquiétait-elle tant d'une simple démangeaison à l'oeil ? A ses paroles, je compris la méprise et éclatait de rire, sans pour autant lui en expliquer la cause réelle. Dans son envie pressée de me découvrir, la jeune femme semblait vouloir voir une chose là où elle n'était pas. Cette candeur me toucha plus que je ne pouvais l'admettre.
Alors qu'après m'avoir taquiner, la belle regagna sa chambre, je me retournais pour m'outrager gentiment.

Je suis peut être un menteur professionnel mais je respecte toujours mes pactes !

Les poings sur les hanches, tout sourire, j'eus un bref moment d'hésitation. Qui laissa place à une décision audacieuse. Sans un bruit, je suivis Calista avant de me glisser dans son dos. Non comme un prédateur, mais avec la plus infinie douceur.
Ma main se posa avec sensualité sur son bras alors que mes lèvres s'approchaient de son oreille.

J'ai tenu parole alors maintenant dit-moi... Pourquoi tant d'intérêt pour ma personne ? Préfèrerais-tu le diable aux anges ? Peur ? Pitié peut être ? Ou... attirance ?

Ma main remonta légèrement, n'attendant qu'un mot de sa part. Un refus ou un doux aveu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyMer 12 Oct - 0:30

La Belle avait eut un petit sourire amusé en entendant les paroles du Dragon des Mers, reculant de quelques pas sur la rambarde, glissant ses mains dans le dos.

"- Oh loin de moi l'idée de te sous-estimer Endymion, mais je ne faisais que noter le fait que tu semblais avoir prit beaucoup de plaisir à éliminer ton Padre. Mais dans un sens, étant donné que cela t'a offert la liberté je ne comprends que trop bien la jubilation qui a dû être la tienne."

Oh, elle le comprenait parfaitement. Se rappelant la jubilation qui avait été la sienne lorsqu'elle avait investi le repère des pirates et effectué un véritable massacre pour venger Nereus, avant qu'elle ne se fasse prendre. Elle chassa ses pensées, revenant à la réalité, tout en s'amusant de la réaction étonnée d'Endymion en la voyant se saisir de son faciès. Toutefois, elle finit par regagner la quiétude de sa chambre, sous l'éclat de rire de son visiteur nocturne. Visiblement, elle s'était trompée sur un point et cela avait causé l'hilarité du Général. Etrangement, la Demoiselle ne s'en offusqua pas, et se contenta d'un léger haussement d'épaules.

"- Voilà qui est tout à ton honneur mon cher. Cela rattrape un peu ta mauvaise image."

Elle lui avait adressé un clin d'oeil espiègle par dessus son épaule, observant avec amusement la posture théâtrale du bellâtre, avant de ranger avec soin son instrument près de son bureau, faisant courir une dernière fois ses doigts dessus pour la soirée. Bien précieux que celui-ci, souvenir et seul lien avec sa mère.

Un tendre sourire orna son faciès en pensant à elle, alors qu'elle se redressait. Pourtant, elle se figea en un instant en ressentant sa présence en son dos. Elle ne l'avait pas entendu approcher. Moyen pour une Générale. Enfin, en cet instant, il n'y avait pas de Générale, simplement une jeune femme curieuse désireuse d'en apprendre plus sur un homme qui l'intriguait. Un petit sursaut lorsque sa main se posa sur son bras, un frisson sous le murmure caressant son oreille, plein d'interrogations à son encontre. L'Atlas demeura immobile, dos à lui, réfléchissant à la question avec sérieux:

"- Le Diable? Voilà une image qui te correspond bien. Est-ce elle? Je veux dire, ta carte. Cela ne me surprendrait pas après tout. Tu as tout de lui. Ironie pour le fils d'un Evêque." Elle fit une pause avant de reprendre. " De la peur? Non pas vraiment, je n'ai pas peur de toi, la preuve, je suis capable de te tenir tête, même si tu n'aimes pas beaucoup cela j'ai l'impression. Pitié? De quoi donc? Je ne connais qu'une infime partie de ton histoire. Certes celle-ci n'a pas du être facile j'en conviens, mais non tu ne m'inspires pas de la pitié. Après tout, tu t'en es plutôt bien tiré. L'attirance?"

Calista semblait réfléchir à la question, puis, se retournait lentement pour lui faire face, plantant son regard lilas dans le sien.

"- Pour une personne que je connais à peine? Qui me traite d'hystérique et qui semble me mépriser, voilà qui serait bien étrange, ne trouves-tu pas?"

Un sourire candide étirait ses lèvres. Ce n'était en rien une critique, mais un simple constat.

"- Disons que tu m'intrigues. Mais je ne sais pas encore pourquoi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyJeu 13 Oct - 21:40
Oh que non chère Calista, je ne trouverais pas cela étrange ! Ne connaissait-elle pas l'adage "les opposés se rencontrent" ? Combien d'histoire de folle attirance démarraient par des heurts, une tension incomprise uniquement exprimée par de la colère avant de se muer en amour dément ?
Passion... haine... La frontière est si mince.
Lorsque la belle nymphe déclara que je l'intriguais pour une raison encore inconnue, mon agacement passager pour son indifférence envers ma tentative de séduction fondit comme neige au soleil. Je venais de mettre des mots sur un sentiment étrange. Le jeu pouvait donc se poursuivre sur des règles bien plus limpides. Pour moi du moins.

Et oui, je suis un beau diable posé sur l'épaule de ton frère. Son âme damnée, son conseiller des ténèbres, prêt à réaliser ses basses besognes même inexprimées... Car je doute que ce brave Légat soit capable d'éprouver des sentiments réellement négatifs. Et cette candeur pourrait causer sa perte.

Au fil du déroulé de ma pensée, ma mine s'était assombrie pour appuyer le sérieux de mon propos. Elle voulait de la sincérité, non ? Mais je dispersais bien vite ces inquiétudes d'un sourire taquin et d'une moue amusée.

Mais j'y pense ! Et toi alors "princesse" ? Me conteras-tu ton histoire ? Je veux tout savoir ! Tes joies, tes tristesses, tes rêves... Alors peut être d'hystérique, tu passeras au stade de la belle héroïne aux portes de sa destinée.

Hilare mais bon enfant, mes yeux étincelaient d'un début de complicité. C'est alors que je réalisais une chose étrange... Ma demande était sincère, je voulais vraiment savoir ! Non dans le but de manipuler plus tard mais par... intérêt ?!
Avec nonchalance, je vins m'asseoir sur le rebord du lit de Calista, les jambes croisées, main sur le menton, dans une posture attentive.

Tu vas rire mais en fait, je crois que j'aime te mettre en colère. C'est un moyen d'attirer ton attention...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyJeu 13 Oct - 23:07
Pourquoi avait-il l'air agacé? Qu'avait-elle dit ou fait de mal? La Demoiselle avait arqué un sourcil de façon fort charmante, le regard plein d'interrogations. Parce qu'elle venait de se dérober à lui? Elle pouvait comprendre. L'Atlas reconnaissait qu'il était bel homme, et après tout, il devait être habitué à ce que les personnes sur qui il jetait son dévolu soient à lui. Mais elle ne voulait pas être un nouveau trophée à ajouter à son tableau de chasse. Une Princesse qui plus est. Pourtant, à ses mots, son agacement sembla disparaître. Etait-il de ceux qui avait l'humeur changeante facile?

Elle commençait à le croire, car voilà que son faciès se faisait plus dur, plus sombre, alors qu'il évoquait son lien avec Cinead. Elle écoutait avec attention, avant d'offrir un sourire à son visiteur.

"- Endymion? Mon frère est le Feu. Bien qu'il soit avant tout le feu dans sa version purificatrice, je ne doute pas qu'il puisse devenir le feu destructeur si l'occasion devait se présenter. Mais, je te remercie de veiller sur lui à ta façon."

La seconde suivante, il affichait une mine taquine, alors qu'il la scrutait avec une certaine curiosité. Alors les questions fusèrent. Il s'intéressait à elle. Pour quelles raisons? A des fins qui lui permettraient de la manipuler? Elle était prête à refuser, mais finalement, l'Atlas se dit que lui même s'était un peu livré à elle après tout. Elle lui devait bien cela.

"- Je vais faire de mon mieux pour supprimer cette image d'hystérique de ton esprit. Je répondrai donc à la sincérité par la sincérité."

Calista lui adressait un regard espiègle, l'observant prendre ses aises alors qu'il s'asseyait sur le rebord de son lit. Elle éclata de rire à sa remarque, alors qu'elle posait plusieurs coussins aux couleurs chatoyantes à terre, avant de retourner à son bureau. Un instant, elle lui tourna le dos pour remplir son verre de vin. Elle reviendra alors vers lui en lui tendant la bouteille.

"- Désolée je n'ai qu'un verre, mais je t'en prie fais toi plaisir. A la tienne."

Verre en main, l'Atlas trinqua, avant de prendre place sur les coussins, et de porter son celui-ci à ses lèvres pour avaler une gorgée du liquide pourpre. La seconde suivante, elle plongeait son regard améthyste dans celui du Dragon des Mers, ses lèvres s'ourlant d'un sourire tendre et bienveillant:

"- Il y a d'autres moyens d'attirer mon attention que de jouer avec ma colère tu sais. Mais pour répondre à tes questions, nous allons commencer par le début. J'ai vu le jour dans cette chambre. C'est ce même jour que Nea et Satine nous ont quitté. Mère était déjà très affaiblie par l'accouchement qui ne s'était pas très bien passé, et le départ de mes aînés n'a rien arrangé à son état. Elle est décédée peu de temps après. J'ai donc été élevé par mon père et mon grand-père. Oh, je ne me plains pas de mon sort. Moi, je n'ai fais que grandir sans l'amour d'une mère, ce n'est rien à côté de ce que d'autres ont pu connaître."

Un moment de pause, avant qu'elle ne reprenne:

"- J'ai toujours admiré Scylla sur le dos de mon père, et puis un jour j'ai décidé quelle serait ma place en ce monde. Je ne connaissais pas mon frère, mais je n'avais qu'un seul désir, celui de veiller sur lui. Quel meilleur moyen pour protéger un Légat en devenir qu'en devenant une combattante émérite? Père a eu beaucoup de mal à céder à cela. Il me jugeait trop faible, trop fragile. Mais grâce à grand-père il a fini par accepter. Alors, j'ai commencé à vivre dans l'ombre de ma sœur. Je l'ai maudite bien souvent, elle qui semblait parfaite en tout point. Il m'est arrivé de vouloir baisser les bras, mais je me suis accrochée en pensant à Cinead. Sans parler du fait, que ma fierté d'Atlas en aurait sérieusement prit un coup."

Elle eut un petit sourire à cette phrase.

"- Après le décès de mon paternel, j'ai poursuivi mon entraînement avec assiduité. Mais il a fallu attendre cet été pour que deux de mes rêves les plus chers se réalisent. Le retour de mon frère et revêtir l'armure de Scylla."

Tout en parlant, elle avait ressenti une légère douleur dans sa dextre. Après la tension des derniers jours, ses vieilles blessures se réveillaient. Elle posa doucement son verre à même le sol avant de venir masser ses doigts endoloris.

"- J'espère avoir satisfait ta curiosité en tout cas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 16 Oct - 0:32
Tout en sirotant le vin, délicieux de surcroît, au goulot, j'écoutais avec le plus grand sérieux le récit de la belle étoile. Je compris rapidement la logique du fil conducteur, et la notion de famille qui semblait tant impacter Calista me laissa de marbre, tant elle m'était inconnue. Pourtant, à ses yeux, cela important. Grandement même.
Une seconde rasade me laissa le temps de réfléchir, de peser chaque mot, chaque phrase. C'est alors que mon regard tomba sur la gestuelle de mon interlocutrice. Lentement, je me relevais pour déposer la bouteille devant Scylla, puis m'agenouillais face à elle. Avec la plus infinie douceur, je saisis ses doigts pour entamer un massage destiné à la soulager vite et bien. Un domaine dans lequel j'excellais, que ce soit dans le cadre du bien être ou de la séduction la plus ardente.

Ton père ne semblait pas bien commode. Je comprends mieux certaines de tes réactions. Mais dits-toi une chose... Tu n'as plus à rien à prouver aux autres. Laisse derrière toi ce sentiment de devoir te justifier pour l'écaille que tu portes. Tu es à la fois princesse, soeur, générale des mers et parfois j'ai l'impression que ces rôles se mélangent dans ta façon d'être... N'oublie pas que si tu endosses l'un de ces oripeaux, tu dois agir en conséquence pour être crédible.

Une façon subtile et délicate d'expliquer l'une des raisons de ma dureté lors de notre échange le plus âpre. A ce moment là, ce n'était plus Scylla que j'avais eu devant moi mais la jeune soeur du Légat. Et sa fuite aurait causé bien des tracas par la suite... Elle devait comprendre, comme moi je venais de saisir les raisons de son comportement. Je continuais à la masser en silence de longues minutes avant d'achever mon ouvrage sans hâte. Ceci fait, je levais ses doigts pour les embrasser.
J'adressais alors à la belle un sourire mystérieux, étrangement rassurant et chaleureux avant de me glisser dans son dos. Je posais alors mes doigts doux sur ses épaules.

Le passé... Il ne faut jamais trop revenir dessus. Je préfère pour ma part le voir comme des traces que je laisse dans du sable. La marée du temps l'efface peu à peu. Ton histoire repose beaucoup sur les autres : ton frère, ton père, ton grand-père... Prends garde à ne pas t'oublier pour eux. Sois fière pour ta propre gloire. Non pour les autres.

Commença alors un massage d'abord doux puis vigoureux. Manière de faire disparaître toutes les tension. Surtout celles que j'avais provoquées.

As-tu déjà été amoureuse ?

Hop, une tension de plus à défaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 16 Oct - 1:43
Oh, il l'avait écouté, avec attention. L'Atlas ne savait guère trop ce qui se passait dans la tête du Général du Dragon des Mers. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'en cet instant, elle appréciait cette atmosphère de confiance et de confidence qu'il y avait entre eux. C'était nettement mieux que de se tirer dans les pattes, et elle se sentait déjà un peu plus apaisée. Elle estimait qu'en tant qu'élite de l'armée atlante, ils se devaient d'avoir une cohésion et une entente certaines entre tous.

La Belle le vit alors quitter son lit pour venir s'agenouiller face à elle. La seconde suivante, il emprisonnait sa main douloureuse entre la sienne pour entamer un massage. Un instant, elle fut tentée de refuser, mais la sensation était agréable, et le mal qui était le sien semblait disparaître à ce contact. Le regard améthyste glissa sur leurs doigts unis, quelques mèches de cheveux encore humides suivant le mouvement, alors que l'Atlante écoutait avec attention ce qu'il disait. Elle comprenait parfaitement ce qu'il cherchait à lui faire comprendre:

"- Il attendait beaucoup de moi. Je ne lui en veux pas. Enfin je ne lui en veux plus, serait plus juste. J'ai beaucoup d'étiquettes à gérer à présent, et ce n'est guère évident de parvenir à concilier tout cela. Alors, il arrive parfois que je me perde. Et la fatigue et la tension des derniers jours, ont mis à mal mon discernement. Je sais que je n'aurais pas du agir de la sorte. Je veux dire, toute à l'heure. Même si tu as été dur, très dur même, je te remercie d'avoir cherché à me remettre dans le droit chemin."

Elle se fit donc silencieuse. Comprenant mieux à présent la réaction qui avait été celle du Premier Gardien. Ses yeux, eux demeuraient fixés sur le travail des doigts agiles d'Endymion.

"- Une vielle blessure qui s'est réveillée avec tout ce qui s'est passé depuis quelques jours. Ma plus grande crainte, lorsque s'est arrivé, a été de ne plus pouvoir jouer de la lyre. C'est une des seules choses qu'il me reste de ma mère, alors j'y tiens particulièrement. J'ai rendu la vie impossible à mes soigneurs à l'époque."

Elle eut un petit sourire à ce souvenir, qui se figea sur ses lèvres lorsque le bellâtre vint porter ses doigts fins aux siennes pour les embrasser avec délicatesse. Une jolie et douce teinte rosée vint parer les joues de la Belle, alors qu'elle détournait le regard. A nouveau, il lui semblait que son coeur manquait un battement. Elle mit cela sur le compte de la gêne. A nouveau, elle fut surprise de la façon dont l'homme se faisait plus tendre. Peut être même entreprenant. Innocente, elle lui avait rendu son sourire. Avait-il prit cela pour une invitation? Toujours est-il qu'il était venu se placer derrière elle, reprenant le cours de la discussion. Elle comprenait ses paroles, ce qu'il cherchait à lui dire.

L'Atlas aurait voulu répondre qu'elle avait été élevée pour ça: veiller sur les autres. Mais les mots demeurèrent bloqués au contact des doigts qui venaient d'entrer en contact avec la douceur de sa peau satinée, largement dévoilée par les fines bretelles de sa robe, et son dos à moitié dénudé. Un soupir d'aise échappa des lèvres de la jeune femme dont les paupières se fermèrent lentement. Déjà, elle inclinait légèrement la nuque, lorsque vint la question pleine de curiosité. Les yeux s'ouvrirent à nouveau, et elle tourna la tête de côté pour l'observer en coin.

Amoureuse? L'avait-elle déjà été? Elle n'avait aimé aucun de ses nombreux prétendants, qu'elle avait tous chassés. Un par un. Le seul émoi qu'elle avait connu était ce jour lorsqu'elle avait été à la crique avec Nereus. Elle avait mit cela sur le compte de la fatigue, avant de se traiter d'idiote. Ils étaient amis après tout non?

"- Aussi surprenant que cela puisse paraître, non je ne l'ai jamais été. Je ne connais rien à ces jeux. Ni à ses sentiments. J'ai fais fuir tous mes prétendants. Aucun d'eux n'a réussi à capter mon attention. Et je n'ai jamais vraiment eu de temps pour cela. Entre les entraînements, la gestion des affaires familiales. Cela ne laisse guère de place à l'amour."

Elle énonçait un fait, pur et simple.

"- Tu dois sûrement me prendre pour une personne insensible. Pourtant c'est faux. Je ne suis pas ainsi. Et toi? As-tu déjà été amoureux Endymion? Même si je pense que la réponse est oui. Tu as dû faire tourner bien des têtes. Car oui, je suis lucide, tu es bel homme. Dis moi, quel effet cela fait-il d'aimer et de se sentir aimé?"

Candide et innocente créature que la Nymphe qui se trouvait entre les mains du Dragon des Mers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 16 Oct - 20:43
Sans répondre, je poursuivis mon tendre massage avec application.
C'était là un art que j'avais appris au contact des filles de joie de Rome, mais je me gardais ben de révéler cette confidence. Les explications de Calista ne m'étonnèrent guère au vu de son éducation. Sur ce point, nos destins étaient diamétralement opposés.
Elle avait vécue sous la coupe d'une grande responsabilité qu'elle avait finie par endosser dans la droite lignée de sa famille et de ses dogmes. Ai lieu de chercher la révolte, la belle s'était pliée à ce jeu.
Ayant longtemps souffert des attentes d'un père tout aussi ambitieux et rigide que celui de Calista, j'avais pris la décision de le supprimer pour me libérer à jamais de son emprise. J'avais ainsi gagner une incroyable liberté.

Je doute que l'amour soit un sentiment qui nécessite de bénéficier d'un temps ou d'une période dans nos vies. Il s'impose sans prévenir pour nous consumez de l'intérieur. Ni les obligations familiales ou sociales, ni les serments ou les promesses ne sont en mesure de lui barrer la route. Lorsque Eros te perce d'une de ses flèches, plus rien n'existe hormis l'être aimé.

Un murmure pour une explication que je voulais limpide. J'avais parler sans calcul, sans réflexion. Uniquement par passion. Et pourtant...

C'est parce que je suis certain de tout cela, que je sais que l'amour n'a jamais choisi d'entreprendre la conquête de mon coeur.

Révélation glacée, presque inexpressive. Et pourtant sincère. Certes, j'avais souvent eu à la fois envie et peur de tomber à mon tour en pâmoison devant une beauté sculpturale ou un éphèbe, mais cet évènement ne s'était présenté à moi. Tout cultivé que je suis, je m'étais donc contenté de lire les affres de la passion d'auteurs du passé ou du présent. Amusé de la tournure de cette conversation, je la relançais avec humour et légèreté, en passant mes doigts des bras au cou de la belle, avant de revenir vers son dos offert à mes yeux.

Tu n'as pas tord. Je suis un séducteur dans l'âme et je n'ai eu que l'embarras du choix pour remplir ma couche selon mes caprices d'aussi loin que je me souvienne. Je ne compte même plus les coeurs que j'ai brisé ou manipulé. Et pourtant... Je n'ai pas le sentiment d'avoir déjà été aimé pour qui je suis en vérité.

Et c'était là mon drame, ma malédiction. Mes proies, souvent volontaires, se pâmaient devant mon minois, mon corps athlétique ou même mon intellect. Elles finissaient toujours par s'offrir à moi, gagnant sans le savoir mon mépris. J'adoptais le masque qui convenait à ma proie et cette dernière s'en contentait. Mais jamais, aucune d'entre elles n'avaient réussi à aller au delà des apparences. Et sans cela, pas d'amour véritable.

Je pourrais écrire des encyclopédies entières sur les plaisirs de la chair. Femmes, hommes, souffrance ou plaisir, voire les deux. Mais sur l'amour... Il semblerait que nous soyons aussi novice dans ce domaine l'un que l'autre ma chère.

Sans prévenir, mais tout en douceur, je ramenais mes doigts vers le cou de la belle pour la faire se pencher vers moi, en arrière. Nos regards se croisèrent alors.

Au diable la luxure, tu m'as donné envie de connaître autre chose d'infiniment plus précieux dans une vie.

Sans la quitter du regard, je penchais alors le visage pour poser mes lèvres sur les siennes avec délicatesse. Sans sourire, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 16 Oct - 22:43
Toujours aux bons soins du Général, l'Atlas écoutait avec la plus grande attention pour essayer de comprendre cette chose à laquelle elle ne connaissait rien: l'Amour. Qu'il était curieux de voir la façon dont il se comportait avec elle à cet instant, bien loin de l'attitude qu'il avait eu quelques heures plus tôt. Pour en revenir au sujet principal, elle ne connaissait rien de plus que ce qu'elle avait pu lire dessus. Passion et déferlement de sentiments, un feu, qui, quelque part consumait tout. Y avait-il un risque de se brûler les ailes? A ses yeux, cela été fort probable.

Oh, elle pouvait ressentir la passion qu'il mettait dans ses mots. Nul doute qu'Endymion était, à sa façon, un amoureux de la vie. Alors aux yeux de Calista, il était forcé qu'il sache cela. Aussi, lorsqu'il l'informa ne rien connaître à cela, elle en demeura tout simplement bouche bée. Comment se faisait-il que lui le séducteur, n'avait jamais connu un tel sentiment? Les iris améthystes exprimaient clairement la surprise. Elle allait lui demander s'il était sérieux. Déjà ses lèvres s'ouvraient, mais les mots restèrent bloqués sous la caresse de la pulpe de ses doigts qui parcouraient sa nuque, et s’immisçaient le long de son dos. La Nymphe ne put réprimer un nouveau frisson. Point de dégoût non. Envoûtante. Elle se surprit, en songeant au fait qu'elle aurait aimé que cela se poursuive.

Toutefois, l'innocente créature, écoutait encore, et comprenait. Ses conquêtes s'étaient pâmées dans ses bras les unes après les autres. Auprès d'elles, il n'avait fait que jouer un rôle. Comme à son habitude. Mais nul n'était parvenu à voir au delà. Nul n'avait réussi à percevoir ce qui se cachait derrière ce jeu d'apparence. Les avaient-ils détesté pour cela? Probablement. Créatures égoïstes. Elle devinait la sincérité de ses propos. Ainsi, même un homme tel que lui ne connaissait rien aux affres de l'Amour. Novices. Cela lui allait bien.

La Belle s'apprêtait à répondre, quand elle ressentit la pression des doigts du Général qui se faisaient impérieux mais tendres sur son cou, l'obligeant à incliner la tête en arrière. Pourquoi? Que lui voulait-il? S'inquiétait-il de son silence? Oh oui, tant d'interrogation dans les iris de la jeune femme, alors qu'elle pouvait lire une certaine curiosité dans le regard mordoré du bellâtre. Et sous la caresse tendre du velours de ses lèvres sur les siennes, le regard lilas ne put qu'exprimer la surprise. Elle savait qu'elle aurait dû se dégager. Mais était-ce la fatigue? Elle ne s'en sentait pas la force. La curiosité, elle s'éveillait. Elle se surprit à sentir son cœur s'emballer, alors qu'il lui semblait être enveloppée d'une douce et tendre chaleur. Ses lippes, elles, se firent timides, osant à peine répondre à cette caresse. Effleurement. Elle se sentait maladroite, mais après tout, ne venait-il pas de le dire: elle n'était qu'une simple novice? Tout lui était inconnu, mais les sensations étaient agréables. Alors lentement, les paupières se fermèrent, tandis qu'elle levait la main pour venir la poser avec une infinie douceur sur la joue de son invité nocturne. La Nymphe finit pourtant par rompre ce contact, se retournant doucement, à genoux sur un coussin pour lui faire face. Un sourire étirait ses lèvres, alors qu'elle cherchait encore à comprendre.

"- Pourquoi? Je veux dire, je n'ai rien fais de spécial. Comment aurais-je pu te donner envie de connaître quelque chose d'infiniment plus précieux? Tu me connais à peine. On est constamment entrain de se chercher. Cela me semble complètement irrationnel. Je ne suis pas une de tes conquêtes Endymion. Pas plus que je ne serai un trophée supplémentaire que tu accrocheras à ton mur. J'ai dis que tu m'intriguais et c'est la vérité. Je sais maintenant pourquoi: je veux être en mesure de voir ce qui se cache de l'autre côté de cette cuirasse que tu t'es forgé. Pas par simple curiosité, mais parce que j'en ai réellement envie. Pas de faux-semblants. Pas de jeu. Juste la vérité. Veux-tu bien me le promettre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 16 Oct - 23:39
Depuis combien de temps n'avais-je pas savourer moment aussi délicieux ?
A ma grande satisfaction, Calista ne me repoussa pas et sembla autant profiter de l'instant que moi même. Étrangement, je n'éprouvais nulle autre envie que de me tenir près d'elle pour que ce baiser dure toujours. Point de main baladeuse habituelle ou d'envie exotique. Non, juste elle et moi dans un échange au delà des mots. Mon coeur d'ordinaire si froid marqua un battement que je qualifierais de frénétique.
Cette réaction peu commune me troubla, ce qui coïncida avec le moment où Calista se recula.
Qu'est ce qui m'arrive ? Le sang battait mes tempes, et je me surpris à dévorer cette femme du regard non par luxure mais par... un début de réel attachement !
Mais quelques unes de ces paroles me firent éclater de rire. Non sarcastique mais réellement amusé.

Tes sentiments sont-ils toujours logiques ou rationnels ? Bien entendu que non sinon dans quel ennui vivrions-nous... Les miens ne le sont pas davantage. J'ai souvent entendu dire que les plus grandes histoires commencent par du conflit. Parfois on se déteste ou on se chamaille sans savoir pourquoi jusqu'au moment où le sentiment se dévoile.

Sans hâte, je me relevais pour me rapprocher de la belle à distance raisonnable. L'effaroucher ne mènerait à rien de bon, je le savais. Tout ceci était aussi neuf pour elle que pour moi, et il était impensable d'aller de l’avant à la hussarde. Il fallait des preuves.
Reprenant mon air le plus théâtral, je fis mine de réfléchir intensément, la main sur le menton, avant de déclarer d'un ton péremptoire.

Tu sais que je mens comme je respire. Il sera donc impossible de te convaincre de ma bonne foi par des mots. Passons aux actes alors ! Je ne veux pas faire de toi une conquête de plus ou un trophée à ajouter à ma collection. J'entrevois l'opportunité de viser plus haut, plus grand... Cela ne s'explique pas, ne se calcule pas. Le diable est tout sauf raison, ma belle étoile. Je te fais donc une promesse pour te prouver ma bonne foi sur le sujet. J'ai un jour lu que l'amour est une fleur qui a besoin de temps pour s'épanouir et surtout d'air. Je n'essaierais donc jamais de te faire gagner ma couche tant qu'une éventuelle relation entre nous ne sera pas officielle et assumée.

Bon sang, dans quoi venais(je de m'engager ?! Un tel serment me laissa moi même pantois. Moi, Endymion, le fils de la luxure, l'adepte de la débauche, je venais de m'engager à compter fleurette à cette jeune femme en tout bien, tout honneur ?! Bon... Ce qui est fait est fait, et de toute manière en croisant son regard, je sus que le jeu pouvait en valoir la chandelle. Je tendis alors la main vers elle, pour voir si la belle nymphe allait s'en saisir.

La vérité... Bah, je veux bien m'y essayer... Pour toi.

Bas les masques, beau diable. Il faut bien tout tenter dans la vie, non ? Les dieux eux mêmes subissent les affres de l'amour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyMer 19 Oct - 20:28

Le regard de la Belle restait ancré à celui d'Endymion, ses joues délicieusement rosées. Son esprit bouillonnait de tout un tas de questions. Pourquoi avait-il agit de la sorte? Pourquoi l'avoir embrassée? Une envie passagère? Découvrir ce qu'il ressentirait au contact d'une princesse Atlante? Pourtant, l'Atlas ne comprenait toujours pas. Elle avait la sensation de ne rien maîtriser, et trouvait cela perturbant. C'était là quelque chose de nouveau pour elle. Mais, étrangement, elle se surprenait à aimer cela: être embrassée.

Ainsi, elle aurait souhaité que cet instant dure encore un peu. Retrouver cette douce sensation et cette bien heureuse chaleur. Encore. Mais pas avant d'être sûre d'une chose. Elle voulait le croire, être certaine qu'il ne se moquait pas d'elle. Pas de jeu avait-elle dit. Et elle était sincère. La Douce fronça légèrement les sourcils en entendant le Général rire de sa remarque, s'attendant possiblement à une quelconque pique sarcastique. Qu'avait-elle dit de si drôle? Oh mais la réponse ne tarda guère. La laissant un moment surprise, avant qu'elle ne se détende, comprenant.

"- Je sais bien que tu as raison. C'est juste que c'est nouveau pour moi. J'ai l'impression de ne rien maîtriser, et je ne suis pas habituée à cela tu comprends? Et pourtant, je ne trouve pas que ce oit désagréable. Vraiment je t'assure."

La Demoiselle ne put s'empêcher de sourire à la vue de l'air théâtral du Marina. Elle croisa tout simplement ses bras sous sa poitrine, tout en le suivant du regard. Et au fur et à mesure de ses paroles, elle fut soulagée, touchée par le fait qu'il voulait prouver par des actes qu'il n'y avait pas de duperie de sa part. Le regard améthyste se fit à la fois tendre et reconnaissant. Alors, lorsqu'il tendit sa main, Cali mima son geste pour laisser ses doigts venir effleurer délicatement celle-ci. Doucement, elle l'emmena à ses lèvres pour venir embrasser sa paume, avant de se relever, cette main prisonnière de la sienne. Tendrement, sa dextre, elle, viendra se poser sur la joue de son vis à vis.

"- Merci. Cela me touche beaucoup tu sais. Je ne tiens pas à te changer, crois-moi. C'est juste que ça me rassure un peu plus. Le temps de me permettre de te comprendre, de te connaître en tout cas."

Un sourire tendre naquit à la commissure des lèvres de la Belle , qui viendra écarter une mèche de la chevelure du Dragon des Mers avec une infinie délicatesse. La jeune femme demeura ainsi, immobile, avant de faire un pas pour se rapprocher de lui, presque hésitante. Timidement. Les doigts fins de l'atlas, caressant doucement la joue du bellâtre, se mirent à glisser en direction des lèvres de celui-ci pour les effleurer avec lenteur, comme pour mieux se rappeler, par ce simple geste, la sensation de celles-ci se portant sur les siennes.

"- C'était...particulièrement agréable. Est-ce que...c'est toujours ainsi? Et s'il te plaît ne te moque pas de moi mon beau Diable."

Elle avait eu un sourire en constatant l'éclat amusé qui perçait dans les yeux mordorés, alors que ses lèvres, elles, prenaient une petite moue boudeuse. Par jeu, elle se détourna, rompant le contact, virevoltant gracieusement sur elle-même dans un doux bruissement de tissu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyVen 21 Oct - 22:43
Belle, si belle... Candide, touchante, innocente. Mon exact opposé, et étrangement cela me plaisait. Mon sourire n'était pas feint, et chose rare, ne masquait pas de viles intentions. Je savourais sans le cacher tout le sel de ses gestes, de ses mouvements. Elle ne manquait certes pas de grâce.

Et bien tout dépend du partenaire je dirais... Mais à moins d'embrasser un individu alcoolique et adepte de la dégustation de harengs...

Comme aiguillé par une sombre pensée, mon visage se voila pour laisser apparaître un air inquiet, voire anxieux.

Mais j'y pense... C'est un réel problème ! J'aurais beau essayer de t'expliquer, rien ne dit que je ne mens pas une fois encore. Seuls les actes pourront te convaincre, c'est certain.

Paré d'un air déterminé, je m'avançais de nouveau vers la belle, la saisit par la taille avant de renouveler le partage d'un baiser, un brin plus ardent. Sans toutefois m'adonner à une fougue trop entreprenante, conformément à ma promesse. Un temps indéfini passa avant que je ne décide à détacher mes lèvres avides des siennes. Elle retrouva alors la lueur amusée de mon regard.

Alors Calista ? Ton avis sur le sujet ? Plus agréable ? Décevant peut être ?

Je relâchais alors mon étreinte, avant de m'éloigner pour reprendre une gorgée de l’excellent vin qu'elle m'avait offert. L'ivresse du moment ne laissait pas la place à celle de l'alcool, mais quel mal à se faire du bien ?

Ah le contrôle... Cela ne te ferait pas de mal de t'en défaire lorsque les bonnes conditions sont réunies. Videz ta petite tête, te laisser aller au moment présent. Attends, j'ai une idée !

D'un claquement de doigt, je fis apparaître quelques esprits débarrassés de leurs habituels faciès monstrueux. Pour une fois, leurs talents martiaux n'étaient pas requis. Postés contre le mur de la chambre, ils entamèrent un choeur empli d'espoir et de douceur. Je tendis alors la main vers Calista.

M'accorderais-tu cette danse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyVen 21 Oct - 23:27

Oh, elle l'avait vu naître, ce sourire, à la commissure des lèvres du bellâtre. Et cette vision lui plaisait, car elle était franche et sincère. Pas de faux semblants. Pas de jeux. Elle le lui avait demandé, et il avait accepté. Rien de tout ceci. En cet instant il était tout simplement...lui. Elle aimait cela. Réellement. A la remarque qu'il lui fit, elle s'était arrêtée, se retournant pour lui faire face, ne pouvant réprimer un petit éclat de rire cristallin:

"- Adepte de la dégustation de harengs? Je doute que ce soit ton pêché mignon. Enfin, je peux toujours me tromper."

Le regard améthyste se faisait taquin et espiègle, avant de se figer à la vue de l'air sérieux affiché par le Dragon des Mers. Oh, alors, elle comprit le but de la manœuvre avant même qu'il n'approche, se contentant de l'observer d'un air tendre, une petite lueur pleine de provocation venant illuminer ses iris joueuses:

"- Je ne sais pas, montre moi dans ce cas."

La Nymphe ne fuyait pas. Oh elle l'aurait pu. Mais elle n'en avait absolument pas envie. Déjà, elle pouvait sentir un délicieux et exquis frisson lui parcourir l'échine au contact de ses mains sur ses hanches. L'instant suivant, l'Atlante relevait son faciès vers lui, alors que son cœur lui, semblait battre la chamade. Et lorsque leurs lèvres se touchèrent enfin, se fut pour découvrir la sensation d'un baiser plus ardent. L'Atlas se sentait fondre, et pourtant, ses bras passaient autour du cou du séducteur. Elle abandonnait sa timidité, et cherchait à répondre et à rendre cette étreinte avec une passion nouvelle, qui semblait la rendre plus audacieuse. Lorsque l'échange prit fin, le souffle de la Demoiselle s'était fait plus saccadé, et son regard flamboyait d'une étincelle toute nouvelle: le désir.

Alors qu'il l'abandonnait, elle se détournait à son tour, cherchant à masquer son trouble, à reprendre un semblant de contenance. Avait-elle seulement besoin de lui fournir une réponse? Son attitude à elle seule n'en était-elle pas une? Elle devait se reprendre. Mais en avait-elle réellement envie? Non pas le moins du monde. Elle finit donc simplement par reprendre possession de son verre, le portant à ses lèvres pour avaler quelques gorgées de vin. Elle arqua un sourcil se demandant quelle nouvelle idée avait germé dans l'esprit de son compagnon. Un sourire à la vue des âmes, et quand leurs voix s'élevèrent, et que la main d'Endymion se tendit vers elle, elle alla simplement déposer son verre, avant de revenir lui faire face. Alors, Calista plongea dans une révérence parfaite, glissant sa main dans celle offerte, en toute confiance:

"- Avec grand plaisir mon cher."

L'Etoile se laissait guider, transporter, son regard ancré à celui de son partenaire, calquant ses pas sur les siens, alors qu'elle affichait un sourire des plus heureux. Ce n'était pas là un exercice auquel elle s'adonnait tous les jours, mais elle avait pris plaisir aux cours qu'on lui avait donné plus jeune. Après tout, n'était-ce pas là une des choses que l'on attendait d'une jeune fille de bonne famille? Tout en dansant, elle reprit sur le ton de la confidence.

"- Je crois qu'en cet instant je me laisse aller au moment présent. Et je l'avoue, c'est vraiment agréable. Je me sens...différente. Grâce à toi. Merci."

Elle s'abandonna alors aller contre lui, posant sa tête contre son torse, avant de fermer les yeux, tout en le laissant mener la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 23 Oct - 17:29
Une douce et étonnante parenthèse, voila ce qu'elle et moi vivions.
Habiles danseurs l'un et l'autre, nous valsions en parfaite harmonie jusqu'à ce que la nymphe pose sa tête sur mon torse. Je ralentis alors le pas pour ne pas rompre ce moment, sans pour autant cesser de virevolter en rythme avec l'atypique musique.

Et ce n'est qu'un début. Personne ne devrait ployer sous le joug des responsabilités et des convenances de la sorte. Vivre aujourd'hui en sachant que nous mourrons demain... Il ne faut jamais oublier cet adage.

Comme il était savoureux de se souvenir que quelques heures en arrière, nous étions comme chien et chat. Le destin s'avère décidément bien taquin. J'avais toujours su que Calista était une jeune femme dotée d'un fort potentiel, mais bien seule. Si je pouvais l'aider à avancer dans sa course, autant en profiter pleinement.

Je me demande ce que penserait ton frère en nous voyant dans une telle posture. Il m'apprécie mais il se méfie de moi. Ce qui est somme toute assez logique et avisé de sa part. En voilà un autre qui n'a pas dû savourer le sel de l'amour, durant son exil. J'espère qu'il trouvera vite une personne pour corriger cela.

Nimue peut être ? Hum... Cela irait dans le bon sens, mais si les informations dont je disposais se confirmaient, une liaison entre les deux risquait d'être difficile à faire naitre. A moins que...
Durant quelques minutes, je gardais le silence pour attendre la fin de la musique, puis me détachais de la belle pour lui octroyer une belle révérence, tout en la dévorant du regard.
Ceci fait, je déposais un tendre baiser sur le dos de sa main, et me dirigeais vers son lit pour m'y prendre de nouveau place sur le rebord.

Verrais-tu une femme pour ton frère ? Dans celles que nous connaissons à Atlantis ? Je pense qu'il gagnerait beaucoup à trouver l'âme soeur. Ne serais-ce qu'un héritier pour votre lignée. Je suppose que ce genre de chose peut vite devenir prioritaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyDim 23 Oct - 18:19
Ils évoluaient tous les deux. Ensemble. Se laissant porter par la musique. La Nymphe avait soutenu son regard, et appréciait à présent de se laisser aller contre lui. Un abandon de soi en quelque sorte. Elle baissait les armes oui. Enterrait la hache de guerre qui existait entre eux depuis le jour de leur rencontre. Il avait le don incroyable de lui faire tout de suite montrer les crocs. Elle n'avait pas compris pourquoi. Avait mis cela sur le compte de son impertinence. Comment avait-elle pu se fourvoyer à ce point? Tout simplement car elle se trouvait là face à une inconnue. Et pourtant, de ce qu'elle avait pu en découvrir jusque là, l'Atlas trouvait cela agréable. Il avait une philosophie de vie différente de la sienne. La Belle, avait, elle, accepté son destin, le prenait peut être même trop à cœur. Et peut-être était-ce cela qu'il lui fallait, une petite étincelle de "folie" qui lui mettait le cœur en liesse. Car oui, en cet instant, son palpitant débordait de joie.

Doucement, elle basculait légèrement la tête en arrière pour reporter toute son attention sur lui, lui offrant un sourire plein de tendresse, alors qu'une main se posait sur sa joue pour le forcer avec douceur à croiser l'améthyste de son regard.

"-Ce n'est qu'un début? Vraiment? Serait-ce une promesse?"

Toutefois, à la mention de son frère, la Belle se fit soudainement plus songeuse, repensant à son air épuisé et fatigué. Oh, elle savait, elle que Nea n'avait pas connu l'amour, connaissait également l'existence de ce rêve qui était le sien. Mais c'était là les confidences d'un frère à une sœur, pouvait-elle se permettre de les dévoiler? Non, elle aurait la sensation de le trahir. Elle chassa ses pensées en souriant à nouveau.

"- Il a l'air de t'apprécier oui, mais il se méfie c'est certain. Tu ne peux pas l'en blâmer, et puis, tu n'as pas été particulièrement tendre avec lui toute à l'heure il faut bien le reconnaître. Je lui souhaite de trouver le bonheur auprès d'une personne qui le chérira et qui l'aimera. Pas pour son titre, mais pour ce qu'il est vraiment."

Le silence se fit à nouveau dans la pièce, le couple s'immobilisa. Délicatement, la Belle plongea à son tour dans une profonde et gracieuse révérence, parfaitement consciente du regard ardent dont son cavalier la couvait. L'Atlante se surprenait à aimer cela, ressentant un délicieux et exquis petit frisson se perdre le long de son dos, accentué par la pression de ses lèvres sur sa main.

Elle soupira doucement, l'observant s'éloigner pour reprendre place sur le bord de son lit. Alors, elle se mit à réfléchir à sa question, commençant à aller et venir devant lui, un bras croisé sous sa poitrine, alors qu'elle tapotait de son index le bout de ses lèvres. Connaissait-elle quelqu'un susceptible d'intéresser Cinead? Non pas vraiment.

"- Un héritier... C'est certain ça peut devenir une priorité oui, mais je pense que pour le moment il n 'y a pas d'urgence. Enfin, tu me diras, s'il devait arriver quelque chose à mon frère, ce serait à moi d'assurer notre descendance. Nea est une personne charmante, et je ne dis pas ça parce que c'est mon frère, mais il est bel homme. Je ne doute pas qu'il trouvera quelqu'un, mais je préfère que ce soit lui qui la découvre, cette personne qui lui conviendra. Car je sais que personnellement, je n'aimerais pas que l'on m'impose les choses. Et malheureusement, je ne connais pas grand-monde. Mais je présume que compte-tenu de son statut, il lui faudrait une sang-pur pour épouse."

Un sourire et voilà la Belle qui vient s'installer à genoux sur sa couche, juste derrière le Général. Ses doigts fins, eux, se posèrent sur la nuque de celui-ci, venant errer en un doux effleurement le long de celle-ci avant de commencer à la masser.

"- Mais dis moi, je ne te savais pas marieuse à tes heures perdues."

Une pointe d'amusement perçait dans sa voix. Un moment de silence entre eux, alors que ses doigts poursuivaient leurs délicieux ouvrage, avant qu'elle ne poursuive:

"- Puis-je te poser une question? Je ne connais pas cette Nimue, et pourtant, il semblerait que vous la portiez tous les deux en grande...estime. Comment l'as-tu connu? Et qui est-elle pour toi, "ta belle capitaine"?"

Et en prononçant les derniers, la Nymphe comprit une chose. Elle s'était crue jalouse d'elle à cause de l'attention que Nea lui avait porté. Mais elle venait de se rendre compte d'une chose, elle s'était tout simplement fourvoyée. C'était la réaction d'Endymion qu'elle avait jalousée. Ni plus ni moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyLun 31 Oct - 16:17
En parlant de ce cher Légat, que penserait-il en nous voyant ainsi ? Sa soeur si précieuse occupée à masser à son tour le général le plus impertinent de ses troupes ? Cette seule pensée suffit à me faire sourire intérieurement.
La belle nymphe était douée, et je laissais rapidement échapper un soupir d'aise en me laissait aller à ses bons soins. Le contact de ses doigts doux sur mon cou commença à aviver la flamme de ma luxure, mais je la fis taire non sans effort pour tenir au mieux la promesse que j'avais précédemment faite à Calista. Pour tout dire, je jugeais ce début de relation bien trop important pour risquer de souffler la bougie de cet amour naissant.

Disons que je me soucie du devenir de ceux qui m'entourent... Et qui sont les plus utiles. Et ton frère entre clairement dans cette catégorie. Lorsque tu étudies l'histoire, tu restes effaré du nombre de lignées qui se sont éteintes à cause de mauvais mariage, de vexations, de défis stupides. Je crains que ton frère ne doive se fier à la raison de son titre plutôt qu'à son coeur.

Je restais alors dans un silence agréable, savourant le massage, tout en le ponctuant de légers soupirs et grognement de satisfaction. Ce qui dura jusqu'à ce que ma belle se mette à poser des questions sur Nimue. La tension dans mes épaules revint instantanément mais je tentais de l'ignorer.

Et bien... Nimue fut la capitaine du navire sur lequel j'ai navigué durant des années. A l'époque, elle se faisait passer pour un homme. Depuis nous nous sommes retrouvés au Sanctuaire sous-marin, ce qui est une certaine ironie de notre histoire commune. C'est une jeune femme tourmentée mais dotée de grandes qualités.

Pas mal dans le genre mensonge par énorme omission ! Je m'étais vraiment surpassé pour le coup. Je me retournais alors pour saisir les mains de Calista entre les miennes.

Détecterais-je une once de jalousie ? Pourquoi tant d'intérêt pour Nimue ?

Mon regard n'était qu'amusement et taquinerie, et j'ajoutais aussitôt pour en apaiser le tranchant.

La sirène maléfique est une amie chère. Disons que je suis son éternel second, son conseiller le plus fidèle. Rien de plus.

Les mains douces vinrent à la rencontre de ma bouche pour que j'y dépose un long et tendre baiser. Sans détourner les yeux de la perfection de ce visage dont je commençais vraiment à m'enticher. La jalousie féminine peut vraiment devenir touchante, à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyLun 31 Oct - 17:56
Au son de ce soupir d'aise, la Nymphe avait affiché un petit sourire satisfait. Oui, quelque part, savoir qu'elle n'était pas la seule à apprécier ce genre d'attention lui plaisait. Elle disposait donc également de ce pouvoir, qu'elle jugeait captivant, sur lui. Oh bien entendu, le but premier était principalement de le détendre, tout comme il l'avait fait pour elle, un peu plus tôt. Une façon en quelque sorte de le remercier, et de lui prouver sa reconnaissance pour ce qu'il avait fait pour elle. Pour sa part, elle n'avait pensé à rien d'autre. Innocente et douce jeune fille, elle n'avait pas conscience de jouer ainsi avec le feu.

"- C'est gentil à toi de te soucier de Nea et de la descendance des Atlas, mais c'est un grand garçon. Il sait ce qu'il a à faire. Et il vient à peine de revenir. Laisses lui un peu de temps avant de vouloir le précipiter dans les affres du mariage, d'accord?"

Car oui, elle, elle le savait, qu'il y avait, quelque part dans cette Cité, une Atlante qui serait capable de trouver le cœur de son frère. Après tout, ne le lui avait-il pas dit qu'il était certain qu'elle était là, à Atlantis? Pour chasser les idées d'unions de la tête du bellâtre, ou tout au plus, tenter de les chasser, la Belle chercha à détourner son attention en abordant un autre sujet qui l'intriguait. Elle avait donc posé sa question, se rendant compte qu'elle ressentait le besoin d'être rassurée sur un point. "Sa belle capitaine". C'était ainsi qu'il l'avait nommé, un peu plus tôt. Et alors que ses mots semblaient dire une chose, la soudaine tension qu'elle ressentit sous ses doigts semblait, elle, en dire une autre. Venait-il de lui mentir? Alors qu'il avait dit qu'il serait sincère. Enfin tenterait. Oui c'était cela qu'il avait dit.

L'Atlante réprima un soupir. Après tout, avec un tel homme, qui avait passé sa vie à manipuler et mentir aux autres, comment pouvait-elle espérer un changement aussi rapide? Impossible. Il fallait laisser le temps au temps. Elle en avait pleinement conscience. Elle lui offrit donc un sourire, de celui qui semblait vouloir dire qu'elle était rassurée par ses mots, lui offrant avec grand plaisir ses mains, appréciant la chaleur des siennes. Ses questions lui firent légèrement détourner la tête. Elle cherchait à réfléchir, et cela n'était pas vraiment évident avec la douce et exquise pression de ses lèvres contre ses doigts. De la jalousie. C'était la première fois qu'elle ressentait ce genre de sentiment, et c'était étrange. Elle n'aimait pas trop cela.

"- Je ne sais pas. Après, c'est juste que je ne la connais pas et que j'entends beaucoup parler d'elle. Du coup, je me pose tout un tas de questions à son sujet. Mais, si tu me dis que c'est une amie chère, alors je te crois."

Les iris améthystes cherchèrent celles mordorées du Dragon des Mers. Délicatement, la Belle retira ses mains pour laisser celles-ci effleurer et caresser tendrement le faciès de son visiteur, alors qu'elle venait tout simplement s'asseoir sur ses genoux, affichant un sourire mutin.

"- Bon, j'avoue qu'il se pourrait que peut-être, je sois un peu jalouse. Après tout, tu l'appelles ta belle capitaine, alors que moi je suis l'hystérique. Tu admettras qu'il y a de quoi être verte de jalousie, non?"

Un clin d'oeil espiègle, et la jeune femme vint poser son index sur le bout du nez de son vis à vis, avant que délicatement, ses lèvres ne viennent reprendre possession des siennes, dans un échange qui alternait entre douceur et tendresse, passion et ardeur. Elle finit par reculer son visage, affichant un air plutôt satisfait d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge900/900[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune1500/1500[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyJeu 3 Nov - 17:47
Ah les affres de la jalousie ! Prélude à tout amour, affection, sentiment d'appartenance. J'ai, je possède, je dispose d'un sentiment d'exclusivité. Voilà ce que ma belle apprenait avec moi, et j'aimais cela.
Malgré ses dires, je sentais qu'elle n'était pas totalement rassurée, et cela m'arracha un sourire attendri. Vraiment, je baissais ma garde avec elle...

La beauté repose sur l'apparence, Calista, alors que le fait d'être hystérique... Cela montre un trait de caractère, une profondeur. Et puis plutôt que ce terme péjoratif, je parlerais de fougue, de passion, de feu intérieur !

J'appuyais mon propos en passant ma main dans sa chevelure au moment où ses lèvres vinrent de nouveau rencontrer les miennes. Délicieux moment.
Une fois ma capacité à parler de retour, j'enchainais sans me départir de ma bonne humeur légère.

J'ai énormément d'affection et de respect pour Nimue. Ce fut une excellente capitaine et meneuse d'hommes. Mais c'est aussi une tornade capable de tout ravager... Comme ton frère, la sirène est dans ma liste des gens à seconder. C'est une chose à savoir sur moi, ma belle. Je ne m'interdit rien dans cette partie d'échec qu'est la vie. Dans toute histoire, il y a des héros, vois tu. Mais il existe aussi ceux qui, dans l'ombre, savent pousser les héros vers la lumière.

Difficile d'expliquer ma façon de penser de manière simpliste, mais je m'y employais au mieux. Pour éviter que Calista ne commence à me voir meilleur que j'étais. Si par malheur, la nymphe venait à m'idéaliser, elle finirait par souffrir. Et c'était là une chose que je refusais. La franchose était le seul moyen d'entamer une relation si rare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-bleu200/200[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-rouge210/210[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-rouge  (210/210)
CC:
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) G-jaune275/275[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)   [Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion) EmptyJeu 3 Nov - 19:10
Assise sur les genoux du son beau Général, la Nymphe prenait plaisir à contempler les traits de ce dernier. Elle aimait ce qu'elle voyait, la douceur d'une ride d'expression, l'intensité de ses prunelles mordorées. Là, en sa présence, il dévoilait un visage des plus expressifs, pleins de sentiments. Une façon d'être, qui, quelque part, prouvait qu'il essayait de faire des efforts. De se montrer tout simplement sincère, comme il le lui avait promis. Un fin sourire amusé et mutin flotta sur les lèvres de la ravissante créature, alors qu'elle venait poser sa main sur la joue de son vis à vis, caressant sa chair tendre du pouce:

"- Voilà de bien jolies paroles qui effaceraient presque le souvenir d'un simple petit mot. Mais j'ai bien dis presque oui." Elle lui adressa alors un petit clin d'oeil espiègle et taquin. "Mais que veux-tu, je suis moi aussi guidée par le Feu des Atlas. Alors oui, il m'arrive de laisser mon feu intérieur prendre le pas sur la raison pour me rendre passionnée. Mais je pense que c'est quelque part une réaction normale, lorsque l'on tient à quelqu'un et que l'on s'inquiète pour lui. Ne crois-tu pas?"

Oh, elle appréciait la douceur des doigts qui se perdaient dans sa chevelure lilas, et n'avait pu résister à cette envie, à ce besoin de l'embrasser. Une sensation nouvelle qu'elle appréciait et aimait. Une sensation dont elle aurait pu se repaître sans cesse, délicieuse et exquise qui lui faisait perdre toute notion de temps. D'ailleurs, il lui semblait que sa fatigue s'était tout simplement envolée. La jeune femme avait donc écouté la suite des paroles de son compagnon avec la plus grande attention , comprenant ce qu'il cherchait à lui dire. La vie l'avait fait ainsi, c'était à la Belle de l'accepter tel qu'il était. A prendre ou à laisser, et la dernière option n'était pas vraiment ce qu'elle désirait. Alors, elle acquiesça.

"- Je comprends. Après tout, il paraîtrait que derrière chaque grand homme se cache une femme. Mais dis moi Endymion, quelle est ma place, à moi, dans cette partie d'échec? D'ailleurs mènes tu une partie en cet instant? Je te l'ai dis, je ne veux pas te changer. J'attends juste de toi de la franchise et de l'honnêteté avec moi, sans quoi, il nous sera parfaitement difficile, voire impossible d'avancer. J'ai bien conscience que nous sommes aux antipodes l'un de l'autre, mais je veux voir en toi ce que les autres ne voient pas."


Un instant, elle plongea dans ses propres réflexions. Personne ne comprendrait le pourquoi d'un tel lien entre les deux. Mais devait-il y avoir une raison nécessaire? Non. Mais elle se doutait et pouvait déjà entendre les mises en garde de Cinead d'ici. Elle ne voulait pas lui rajouter d'inquiétude, il en avait déjà bien assez ainsi. Elle lui annoncerait, mais plus tard. Quand tout sera plus calme. Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle venait poser sa tête contre l'épaule du bellâtre, revenant caresser sa nuque du bout des doigts. Et puis soudain, une question lui échappa:

"- Au fait, je me demandais, depuis combien de temps te trouvais tu perché sur ce toit?"

Oh, la question était bien plus légère, badine presque, alors que la Belle, guettait tout simplement la réponse de son partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Début Août 550] Un soupir dans la Nuit (PV Endymion)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier du Pacifique Sud-
Sauter vers: