Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CastielCastielArmure :
Aucune
Message [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyDim 23 Oct - 18:25
En presque un mois Castiel avait pris ses marques au sein du Temple du Cancer. C'était son devoir, aider son maître, aider de son mieux les personnes qui venaient prier devant le mur aux visages. L'adolescent commençait à fatiguer lorsque les premières lueurs du jour faisaient leur apparition. Comme à son habitude l'enfant démon avait passé la nuit à veiller, regardant de ses yeux hétérochromes les étoiles brillantes. Il avait conscience qu'il ne jouissait pas d'une grande liberté d'action mais c'était de son fait et personne, encore moins Sun, ne lui avait interdit de se balader dans le Sanctuaire. Dodelinant de la tête comme le faisait si bien son maître il vaquait ça et là tentant d'imiter de son mieux sa protectrice. Passant devant le mur aux cent visages, il alluma les cierges qui s'étaient éteints, sachant que cela ferait plaisir à Sunilda. Bien que nettement plus à l'aise que lors de son arrivée, Castiel faisait encore tout son possible pour éviter des rencontres inutiles. L'adolescent qu'il était, estimait n'avoir besoin que de la blanche, porteuse de l'habit sacré du Cancer.

En parlant de protection divine, les armures fascinaient de plus en plus le jeune homme en devenir. Elles avaient toutes une histoire, des porteurs différents avec eux aussi leur histoire. Castiel avait soif d'apprendre, soif d'en connaitre plus sur les anciens propriétaires. Etaient-ils bons, mauvais, forts, faibles ? Et bien d'autres choses encore. C'est cette envie, qui le forçait à traverser le temple de son maître pour arriver à la sortie, là où les marches montaient. La demeure du Lion d'Or... était la seule destination possible pour Castiel. D'après ce qu'il avait entendu la première demeure était inoccupée, la seconde était celle de ce Taureau Blanc dont l'évocation provoquait chez Sunilda un masque rayonnant, quant à la troisième c'était celle du Gémeau Silas. L'adolescent ne voulait pas le voir, non à cause d'une aversion quelconque mais parce qu'il le voyait déjà jours après jours sur ce mur.

Gravissant de ses pieds nus les marches séparant le temple du cancer à celui du Lion, l'enfant démon était comme à son habitude légèrement vétu, une chemise déchirée par endroit dévoilant des parties de son dos scarifié et un pantalon trop court pour sa taille. Une fois arrivé devant son objectif, Castiel se tint au bord de celle-ci, ne bougeant plus. Curieusement, il n'avait plus envie de voir cet habit doré, de tenter de voir son âme comme il le disait, sa timidité reprenant le dessus. Le gardien lui était inconnu, le temple d'Orion était trop loin en amont pour qu'il puisse s'y rendre seul puis en plus on lui avait toujours dit qu'il pouvait descendre les marches mais non les monter. S'appuyant contre un des piliers de l'entrée, l'enfant démon se tordait le cou pour pouvoir voir à l'intérieur, pour apercevoir quelqu'un quelque chose. Son habitant dormait peut-être ?


[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] Castie10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-bleu260/260[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-rouge330/330[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-jaune216/216[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyMer 26 Oct - 14:25
    L’étrange rituel mis en place par le peuple de Mû semblait bientôt être achevé, du moins, c’était les bruits qui couraient dans le sanctuaire. La tension était doucement monté dans l’esprit de tous les guerriers et en particulier ceux qui serait de l’opération de libération de la tour sacrée de Jamir. Le lion se souvenait de sa dernière visite à la tour et de sa brève rencontre avec la gardienne des lieux. Ce qu’elle avait fait à Orion et à Rahi. Il avait ressenti sa puissance et elle avait tenu jusqu’alors, à la double armée des spectres et des berserkers. La mort et la guerre. C’était là un des meilleurs atouts de la déesse de la sagesse. Mais un atout qu’il fallait défendre et ça, c’est le rôle des soldats et bientôt, la bataille allait avoir lieu. Si bien que le lion avait adapté son mode de vie, préparant plus encore, son corps à la bataille. Économisant ses forces, purifiant son corps.

    Ainsi, ce jour-là, le cinquième gardien s'était levé tôt pour faire un peu d’exercice en cette fin de nuit et ce début de journée. Il avait laissé, pour ce faire, son armure dans son temple et s’était rendu dans les hauteurs bordants les temples pour simplement courir. Longtemps. Il fallait que ses crocs soient aiguisés est prêt à mordre les ennemis qu’on lui désignerait. Cette montée en tension avant la guerre lui rappelait quelques mauvais souvenirs de son enfance. Il se souvenait parfaitement des précédentes guerres qu’avait eu à mener la déesse de la sagesse. Des troupes se préparant. Des hommes qui savaient très bien qu’il ne reviendrait pas de la bataille et que certains, reviendraient oui, mais que la mort aurait été un sort plus appréciable que d’être estropié, réduit à une moitié d’homme. C’était ça surtout qui l’avait marqué… Le retour des armées. L’odeur de la mort, du sang. Celle de la gangrène aussi.

    Maintenant, il avait des raisons de revenir en vie, des choses à perdre. Ainsi, il abordait la guerre à venir d’un angle différent. On l’attendait quelque part. Il n’était plus seul. Oh non, il n’était plus jamais seul. Il pouvait également, en plus de tout ça, sentir la bête de son coeur trépigner, gratter pour qu’on la libère. C’était là son véritable combat quotidien, celui de garder cette bête muselée, sous son contrôle à lui et pas l’inverse. De rester le chasseur et non la bête sauvage. Perdu dans ses pensées, le lion finit par arriver après avoir fait un détour, sur les marches qui menaient à son temple. Il prit soin de se déplacer sans faire de bruit pour ne pas déranger les autres membres du zodiaque qui eux peut être, préférait profiter encore un peu du calme de la nuit. Il monta donc rapidement les marches, il avait hâte de retourner dans son temple et procéder à ses ablutions matinales d’après exercice. Pencher sur l’entrée de son temple, il vit une forme qui regardait à l’entrée sans oser entrer vraiment. Il ne put s’empêcher d’exploser de rire. Qui brisa le silence de la nuit comme le rugissement d’un fauve. C’était sa signature.

    « - Eh bien, un assassin qui se fait repérer, voilà un bien piètre travail ! »

    Oh, il savait bien que ce n’était pas un assassin. Il lui semblait avoir reconnu de dos, l’étrange apprentie de sa voisine d’en dessous. Il appela alors son armure, pour rajouter au sérieux de la situation. Un rayon lumineux vient alors frapper le lion et le recouvrir de sa protection d’or. Il explosa alors de nouveau de rire et fit signe au garçon de rentrer dans le temple. Il l’invita alors à s’installer dans le salon dans l’aile sud-est de son temple, c’était là qu’il recevait les gens justement. Il alla chercher un peu de nourriture. Un peu de poulet froid, de l’eau, des fruits qu’il posa sur la table et il se laissa alors tomber sur une banquette.

    « - Alors, qu’est-ce qui t’amène ici de si bon matin dans l’antre de la bête petit homme ? »

    La situation amusé fortement le lion d’or, il ne fallait pas être devin pour voir le trouble qui habitait le garçon aux yeux étranges et Childéric avait un sens de l’humour bien à lui. Oh oui, intérieurement, il était explosé de rire !


Spoiler:
 


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AnamayaAnamayaArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-bleu200/200[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-rouge150/150[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-rouge  (150/150)
CC:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-jaune325/325[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-jaune  (325/325)
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyDim 30 Oct - 11:19
Les premiers rayons du jour pointaient alors qu'elle descendait les marches menant vers l'entrée du Sanctuaire et de là, Rodorio. L'idée de laisser ses apprenties seules aussi longtemps que durerait la campagne de libération de Jamir n'avait cessé de la hanter. Tout en ces dernières journées lui avait rappelé à quel point la vie pouvait être précaire et encore plus celles de jeunes enfants livrées à elles-mêmes. Raison pour laquelle, la jeune égyptienne avait commencé à descendre une à une ces marches. La Corona sainte savait parfaitement que son devoir était de se tenir dans les environs proches du grand pope. Devoir qu'elle respectait et accomplissait de son mieux mais elle ne pouvait en oublier la responsabilité qu'elle avait aussi vis-à-vis de Lydia et Alaïs.

~ Et si jamais je venais à mourir... ~

L'idée de rejoindre le Royaume d'Osiris ne l'effrayait pas plus que cela. Depuis sa plus tendre enfance, elle y était préparée selon les coutumes de son peuple et les enseignements de Philae. Rien que le fait de préparer sa demeure d'éternité suffisait à le rappeler. C'était surtout le fait de laisser de toutes jeunes filles livrées à la folie des Hommes qui la terrifiait Elle savait pouvoir compter sur l'aide de la jeune Licorne mais Heed serait aussi de la partie. Et de là, le jeune homme courrait exactement les mêmes risque que la sainte. Sinon, il restait aussi son maître Aurélius. Le tout était de le prévenir et de faire envoyer les deux sœurs en Egypte au cas où elle ne reviendrait pas.

Un tel voyage ne serait pas sans risque. Mieux valait que ce soit l'aveugle du désert qui vienne les chercher. Mais étaient-elles assez âgées pour un tel bouleversement ? Sans oublier l'étrange don que possédait l'aînée. Tout cela était troublant, inquiétant et elle ne pourrait partir le cœur apaisé qu'une fois cet acte accompli.

Ce faisant, elle approcha de la maison du Lion. Un autre saint qu'elle n'avait fait que croiser lors de la réunion en présence de leur déesse. Sentant que le roi était en son château et qu'il n'était pas seul, la sainte ralentit et vérifia si son masque et sa perruque noire était encore en place. De quoi lui faire perdre juste quelques minutes. Puis, reprenant sa marche jusqu'à l'issue donnant sur le chemin montant vers la Maison de Vierge, elle appela sans la moindre agressivité.

" Mes respects, saint du Lion, moi, Anamaya de la Chevelure de Bérénice demande la permission d'entrer et de traverser votre demeure. "

Ceci fait, elle se figea, attendant la réponse du propriétaire des lieux.


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
CastielCastielArmure :
Aucune
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyDim 30 Oct - 11:47
Sursautant Castiel se tint immédiatement la poitrine, pile à l'emplacement de son organe de vie. L'Enfant-Démon se savait faible à cet endroit et crut devoir affronter une nouvelle crise, crises qui s'étaient espacées depuis quelque temps. Mais rien, simplement une fausse alerte. Castiel se retourna pour voir qui avait pu bien lui faire une telle frayeur. C'était un géant, encore, beaucoup plus grand que Taureau Blanc. Le Lion de Némée comme l'appelait Sun était très impressionnant, une vraie force de la nature.

"Un assassin ? Non sinon je serais déjà parmi les étoiles."

Une main devant son visage, l'autre prête à se défendre en cas de problème, il vit ce rayon de soleil frapper le combattant. C'était son habit divin qui venait lui offrir sa protection, tout un symbole. C'était pour voir cette armure et uniquement elle que Castiel avait osé monter les marches du Sanctuaire. La cloth représentant le Lion était rayonnante autant que celle du Cancer et des Gémeaux. L'adolescent se sentait de plus en plus attiré par les armures qu'arboraient les chevaliers de la déesse Athéna. Au delà d'une simple protection elles étaient si... vivantes, c'était comme si elles avaient une âme, une histoire à raconter sur les précédents porteurs. Alors que le Lion explosait de nouveau de rire devant, sans doute, l'incrédulité de Castiel, il entra dans son propre temple indiquant à l'Enfant-Démon qu'il pouvait entrer.

"Mille moins sept, neuf cent quatre vingt treize, moins sept, neuf cent quatre vingt six..." Sussurait-il simplement pour se donner moins de pression au fur et à mesure qu'il avançait derrière le chevalier d'or. L'apprenti du Cancer se tut quand le gold lui intima de s'installer pendant qu'il allait chercher de quoi manger. Un silence pour le moins pesant commençait à s'installer quand Childéric revint enfin avec les victuailles et s'installa confortablement.

Petit Homme ? Castiel ne comprenait pas le rapport avec sa visite. Oui il était petit mais alors ? Il répondit alors simplement : "La taille ne fait pas tout tu sais." Un sourire malicieux aux lèvres, l'Enfant-Démon avait vu ô combien sa protectrice était puissante malgré sa petite taille. Pour Castiel c'était la preuve qu'un être grand et bien batti n'était pas forcément plus fort qu'une personne moins bien lottie.

"Je...je voulais voir ton armure Lion de Némée. Tu peux me conter son histoire ?" Toujours cette curiosité, cette soif d'apprendre qui l'habitait depuis son arrivée au Sanctuaire et sa rencontre avec Silas des Gémeaux et son frère le mort. L'adolescent n'avait pas faim, il pouvait même faire plusieurs jours sans manger mais il ne voulait pas froisser son hôte. Aussi il se saisit d'une pomme et mordit dedans.

L'Enfant-Démon sursauta lorsqu'une voix autre que celle du Lion s'éleva. Une voix d'une femme... Castiel ne l'avait jamais vu enfin d'après ce qu'il distinguait n'osant pas trop dévisager la nouvelle venue. L'apprenti se leva en signe de politesse, baissant le regard, son attitude changeant une nouvelle fois du tout au tout. "Je vais vous laisser." Pas très à l'aise en société, l'apprenti ne savait pas comment réagir devant deux Saints en même temps.


[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] Castie10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-bleu260/260[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-rouge330/330[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-jaune216/216[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyMer 2 Nov - 13:41
    Le lion ne put s’empêcher de rire à nouveau devant la réaction du petit homme. Décidément, il semblait avoir du mal avec le second degré et la petite mise en scène du lion d'or avait porté ses fruits. C'était peut-être un peu méchant, mais il était particulièrement fier de lui. Il entendit le petit disciple du cancer murmurer une suite de nombres quand il l’emmena dans son temple. Il semblait terriblement mal à l'aise et au fond, tout ça amusé encore plus le lion d'or. Sa réplique sur le surnom que le Mérovingien lui avait donné confirma ses doutes. Le petit homme avait du mal à ne pas tout prendre au pied de la lettre, voilà qui risqué d'être encore plus amusant qu'il ne le pensait ! Peut-être pourrait-il lui faire croire qu'il mangeait les petits aspirants trop curieux ? Voilà une histoire qui aurait le mérite d'être drôle ! Il pouvait déjà imaginer la tête de Silas quand il lui raconterait quelque chose comme ça et il eut un peu de mal à ne pas rire de nouveau !

    « - Tu es tout petit et je suis très grand. C'est un fait petit homme. Il te faudra faire avec et ce n'est pas comme si je te laissais le choix de toute façon ! »

    Le lion rugit de nouveau de rire. Il fut un peu surpris par la suite. Tout timide qu'il était, le jeune aspirant ne se démonta pas finalement. Il était venu sur le parvis du temple de Childéric pour une raison particulière. D'abord, le lion fut surpris de la familiarité avec laquelle il s'adressa à lui, il tiqua même un peu dessus. Directement, il le tutoyait de but en blanc et reprenait le surnom que lui donnait sa voisine d'en dessous. Peut-être qu'il passait trop de temps au contact de la jeune femme et qu'il avait lui aussi du mal avec les conventions sociales. Au moins, il semblait lui, porter des vêtements, c'était déjà un bon point. Ainsi, c'était l'histoire de l'amure du lion qui semblait l'intéressé. Voilà des questions intéressantes et une curiosité rare. Généralement, les gens qui venaient le voir, s'intéressaient plus à sa technique de frappe, ses poings n'avaient pas d'égale dans tout le Sanctuaire, plutôt qu'à son armure.

    « - Tu sais, je te trouve bien familier ici. Personne ne t'a appris à respecter tes supérieurs et à s'adresser à eux correctement ? »

    Le lion fronça les sourcils et força sur sa voix. Il n'avait pas de mal à être menaçant. Mais il ne put s’empêcher d'exploser de rire encore une fois bien rapidement. Il but un peu et attrapa un fruit qu'il avait posé sur la table dans lequel il mordit négligemment avant de s'installer plus confortablement dans le siège qu'il occupait.

    « - Eh bien, il te faudra être plus précis petit homme. Qu'est-ce que tu entends par l'histoire de l'armure ? Comment elle m'est parvenue ou c'est autre chose que tu veux savoir ? »

    Mais, ce ne fut pas la voix de l'aspirant qui vient répondre au lion d'or, mais celle d'une femme. Il connaissait cette voix, pour l'avoir déjà entendu. Il se leva donc de son siège et s’avança dans son temple, il devait respecter le protocole, c'était après tout, son devoir sacré. Celui de garder l'entrée du temple du lion, au nom d'Athéna ! C'était bien la chevalière d'argent de la garde rapproché du Pope qui devait être de l'expédition à Jamir qui passait par là.

    « - Tu vois, petit homme, c'est comme ça qu'on parle à quelqu'un de plus haut gradé que soit ! Enfin, tu peux passer si tu le souhaites Anamaya, tu peux aussi rester, le petit homme, qui va lui rester et non pas se débiner, il n'a pas vraiment le choix de tout façon, c'est très impolie de s’éclipser en pleine conversation ! Et moi, étions en train de déjeuner, enfin, surtout moi, si jamais tu veux te joindre à nous ! »

    Et sans même attendre de réponse, le lion retourna prendre place dans le siège qu'il avait occupé avant de se lever. Il avait fini son fruit. Il coupa alors une large tranche de pain dans la miche qu'il avait posé sur la table, y posa un bout de fromage.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AnamayaAnamayaArmure :
Chevelure de Bérénice

Statistiques
HP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-bleu200/200[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-rouge150/150[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-rouge  (150/150)
CC:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-jaune325/325[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-jaune  (325/325)
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyVen 11 Nov - 16:49
Sans un mot, sans la plus petite trace d'impatience, la jeune égyptienne avait attendu la réponse de son supérieur. Non pas qu'il put l'empêcher de traverser sa demeure mais que certains éléments semblaient pour le moins être troubles, au point même de retarder son entrée en cette fameuse maison du Lion. Eléments qui ne tardèrent d'ailleurs pas à prendre une apparence typiquement humaine. De quoi faire sourire la sainte sous son masque. Ainsi, un jeune importun s'était permis de se glisser dans l'antre de la Bête, poussant l'audace jusqu'à aller le titiller. Ce qui avait le don d'attiser encore davantage l'intérêt de la lionne d'Egypte.

Puisque ce qu'elle pensait n'être qu'une formalité s'avérait en fait être une rencontre plus qu'enrichissante selon l'identité du mystérieux visiteur du Lion. Quelqu'un de courageux à défaut d'être téméraire vu la couleur que semblaient prendre ses joues. Si jeune qu'il ne pouvait être qu'un apprenti du Sanctuaire. Il ne pouvait en être autrement. Seul un apprenti pouvait se permettre ce genre de fantaisie sans finir au mieux dans les geôles du Sanctuaire au pire en route pour son jugement divin.

Aussi avançant avec la grâce tranquille des prêtresses de Philae, Anamaya pénétra entre les rangées de colonnes sans le moindre bruit de trop, laissant juste sa longue robe de lin effleurer le sol dallé. Tout cela était plus que formel, un peu trop sans doute mais elle sentait bien que le Lion semblait prêt à profiter de sa présence pour asticoter encore davantage le jeune impudent qui s'était permis d'entrer sur ces terres sans y avoir été invité.

" Merci pour votre permission et votre invitation, Childéric du Lion. Pour répondre à votre offre, je serai bien impoli de refuser même si cela me gêne d'entrer et partager votre repas sans rien vous offrir en retour. Sinon quelques pâtisseries au miel dès ma prochaine ascension. A moins que vous ne préfériez quelque chose de plus charnu, épicé, ou consistant... "

Glissa-t-elle d'une voix à la fois chaude et douce. La Corona sainte n'avait nul besoin de tenter de séduire qui que ce soit. C'était juste sa façon habituelle de parler. Calme, limpide et tendre, sa voix avait aussi le timbre qu'il fallait pour soutenir ceux qu'elle soignait depuis sa venue en ces terres. Seule Sekmeth pouvait à ce jour connaître son autre facette et elle espérait bien qu'elle ne ferait pas surface de sitôt.

Puis, posant son regard sur le petit homme comme l'appelait Childéric, elle le détailla de la tête aux pieds avant de demander.

" Petit homme ? Enchantée de faire votre connaissance mais vous devez bien avoir un nom, jeune apprenti. Seriez-vous prêt à me faire l'honneur de me le confier ? "

Elle ne mentionna pas le saint d'or, certaine qu'il ne pouvait qu'être au courant de l'identité de son invité.

" A moins que vous ne préfériez que je commence. Je suis Anamaya, Corona sainte de la Chevelure de Bérénice. "

Sur ce, elle se tut, attendant les réactions des deux hommes.


Aucun détail sur le physique d'Anamaya n'apparaît dans ses rps. Sa véritable apparence est inconnue de tous.

- " Paroles " - ~ Pensées ~ - * transmissions de Pensées * -

- " Lydia et Alaïs " - ~ Pensées Lydia et Alaïs ~ -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1245-anamaya
CastielCastielArmure :
Aucune
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyVen 11 Nov - 17:53
"Je suis libre donc j'ai le choix." Même si le grand chevalier d'or du Lion se voulait drôle Castiel ne l'entendait pas de cette oreille. Rire d'un handicap, d'une différence... était-ce réellement drôle ? Pas pour le jeune apprenti, trop longtemps raillié pour ses différences physiques tout au long de sa petite existence. L'adolescent devait le respect à ce chevalier jugé comme "supérieur" en terme de rang mais même s'il stressait un peu il ne se démonterait pas. Il avait fait face à la démone Lamashtu tout seul, à l'aide uniquement de son cosmos et ainsi que de la présence de Mère-Louve alors il ne se démonterait pas face à un Lion, aussi grand et impressionnant qu'il soit.

Cette nouvelle rencontre commençait bien mal pour le garçon à la tignasse blanche. Maintenant il le savait, il n'aurait pas dû s'aventurer plus haut que la quatrième demeure. Les chevaliers d'en bas étaient sympathiques mais pour le moment ce Lion était tout le contraire. Ne comprenant pas le second degré, l'entente à venir entre les deux hommes s'annonçait particulièrement délicate. "Vois avec Mère-Louve, le respect est une question de réciprocité Lion." Il venait d'abandonner la formulation de son maître, pourquoi gratifier cette personne d'un nom connu ?

"Tu es bien un Lion... fier et arrogant." Répondit l'Enfant-Démon le plus naturellement du monde. Oui il y avait des règles au sein de ce "monde" si particulier pour le jeune garçon mais il avait cotoyé assez de porteur pour voir qu'ils n'étaient pas tous comme le Lion arrogant, ils n'étaient pas tous aussi prompt à se moquer, à rire d'autrui. Il y avait de bonnes personnes qui méritaient cent fois plus cet habit doré que ce Lion sans royaume. C'était la première fois que Castiel jugeait une personne avec une telle animosité, un tel tranchant dans ses pensées. Les deux hommes ne se comprenait pas, c'était un fait.

Castiel profita de la voix d'une femme pour passer sous silence son éventuelle réponse quant à la demande de Childéric. L'adolescent n'avait plus envie de parler de l'histoire du Lion, il n'avait tout simplement plus aucun interêt à converser avec lui. Histoire attrayante ou non. L'apprenti voulait donc profiter de cette intervention qu'il jugeait "divine" pour se débiner et retourner auprès de son maître mais visiblement le Lion d'or ne l'entendait pas de cette oreille. Alors qu'il proposa à la nouvelle arrivante de s'installer et de partager le repas, Castiel s'adressa à nouveau à Childéric.

"Le lion en chasse pour tuer ne rugit pas." Lacha Castiel, histoire de bien faire comprendre au seigneur des lieux qu'il ne se démonterait pas. En qualité d'apprenti il était peut-être tout en bas de la chaine alimentaire mais ne dit-on pas que l'on a souvent besoin d'un plus petit que soi ? L'adolescent commençait à évoluer au sein de ce "Sanctuaire", sous la coupe de Sunilda il grandissait de jour en jour et bientôt... Oui bientôt.... Il fit alors craquer ses doigts afin d'observer plus en détail la Sainte qui venait de faire son apparition.

Anamaya semblait être de ceux que l'hôte de la cinquième demeure qualifierait de "poli" mais au-delà de ça elle portait un masque, tout comme Ambre. Vivait-elle bien ce statut ? "Corona ?" Fut le seul mot qui sortit de la bouche du disciple du Cancer, trop occupé à détailler la nouvelle venue. Puis il s'inclina légèrement en signe de respect "Pardon... Castiel." Il marqua une pause se rendant compte qu'il ne s'était pas présenté comme il le fallait. "Disciple de Mère-Louve, du temple aux prières."

Castiel s'écarta légèrement invita la jeune femme à prendre place à ses cotés, ignorant totalement le fait qu'il n'était pas chez lui. Il avait tellement plus intéressant devant lui. Une femme qui sentait le mystère, son histoire à elle devait être particulière. "TOI je t'aime bien... euh vous aime bien." Elle était gentille avec lui après tout. "Pardon..." Enième excuse.


[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] Castie10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-bleu260/260[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-rouge330/330[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] G-jaune216/216[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]   [Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] EmptyMar 27 Déc - 2:41
    Les réactions du petit homme amusaient le lion d’or. Il passait peut-être un peu trop de temps avec le petit feu-follet et semblait avoir pris d’elle son étrange perception de la réalité. Ce qui était un mal tout autant qu’un bien. Cette perception tronquée pouvait la mettre à l’abri de certains problèmes mais l’exposer au contraire de plein fouet à d’autres dangers. Son disciple semblait prendre le même chemin. Peut-être que plus tard, c’est à ce petit homme qu’il importerait d’offrir le repos à l’âme de son maître. Enfin, il était encore loin de pouvoir prétendre à une armure, alors le voir revêtir l’or, ce n’était pas pour tout de suite. Et le lion ne lui offrit pas d’autres réactions à ses commentaires qu’un rire à chaque fois. Oh le petit était insolent et il mordrait presque. Un véritable louveteau qui se croit déjà loup. Mais avant de mordre, il faudrait songer à perdre ses crocs de lait.

    « - Oh croit moi petit homme, le lion rugit souvent. Et particulièrement quand il chasse. Il se tait pendant la traque, mais relâche toute sa fureur quand il donne l’hallali. Tu ne voudrais pas rencontrer un lion qui chasse, il ne ferait qu’une bouchée de toi ! »

    Il aurait presque eu envie de lever les mains et de crier dans la direction de Castiel pour achever le tableau, mais il avait déjà suffisamment de mal comme ça à conserver son sérieux alors il garda cette idée, qu’il trouvait forte amusante, dans son esprit. Par contre, le sérieux et le côté solennel de la réponse de sa deuxième invitée. Il se mit à rire quand elle parla des pâtisseries au miel. Il agita la main pour balayer la question.

    « - Oh non, ne t’en fais pas. Pas besoin de prendre autant de pincette. Il y a bien assez à manger pour toi et je suis sur que Castiel ici sera très content de voir quelqu’un le sauver des griffes du méchant chevalier d’or du lion. N’ai-je pas raisons ? »

    Cette fois, il rugit de rire pour de bon. De ce rire si puissant qui troubla le silence relatif du temple du lion dans l’ambiance particulière de cette heure très avancée de la matinée. Bien, maintenant il était temps d’évoquer quelques sujets sérieux et le petit homme aurait de quoi apprendre quelques petites choses. Le dernier cursus avait parlé et c’était la guerre qui s’offrait aux chevaliers d’Athéna. Le lion serait de la partie et la jeune femme également. Il s’était préparé et avait fait beaucoup de travail sur lui-même durant ce mois presque écoulé. L'échéance bientôt arrivée. Il laissa un peu de temps pour apprenti de se présenter, même s’il avait donné, un petit peu plus tôt, son nom, c’était à lui de le faire après tout. Le lui pendant se temps, s’occupa à ramener quelques petites choses supplémentaires sur la table. Plus de fruits, un peu plus de viande froide, il ramena un nouveau gros morceau de fromage qui devrait suffire. Il finit par se poser une nouvelle fois.

    « - Bien, j’ai une simple question pour toi, Anamaya, est-ce que tu es prête pour la mission qui nous attend ? Es-tu prête pour la guerre ? »

    Peut-être aussi, qu’il pourrait aider un peu. Lui, le soldat qui avez vouait sa vie depuis aussi longtemps qu’il se souvenait à la cause de la déesse et au combat. Il ne vivait presque que pour ça. Presque... Les choses étaient maintenant un peu différentes et il avait toujours un peu de mal à s’y faire. À vouloir se battre pour survivre et non plus pour mourir. Mais si le destin n’était pas trop cruel avec lui, il serait l’Achille ayant fait l’autre choix, bon ou mauvais, seul l’avenir le dirait !


Citation :
I'm so sorry to be that late


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Fin Septembre 550] Le Lion, La Corona et le disciple [PV Childeric et Anamaya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Lion-
Sauter vers: