Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AmbreAmbreArmure :
Pégase
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyLun 14 Nov - 14:00
Ambre fut satisfaite de constater que l'apprenti réussissait à parer ses coups répétés. Bien que celui-ci ne semblait guère habitué au corps à corps, il apprenait vite, très vite même. Ses poings furent contrés par les ergots de cosmos sur ses avant-bras. Alors que le jeune Blanc traversait son mur de protection, il lança son poing dans l'abdomen de la Sainte de Pégase qui croisa les bras afin de bloquer l'attaque, si peu violente soit-elle. Avec vivacité, un deuxième coup fut porté par l'aspirant, cette fois dans le genou de la belle qui l'encaissa sans broncher, fléchissant légèrement le genou. Castiel devrait développer sa force physique, ou peut-être inhiber sa mauvaise conscience qui pourrait l'empêcher de porter des coups lourds.

Posant un genou à terre, la bleutée plongea un regard insistant dans les yeux de son élève d'un soir. Ses ailes se déployèrent de nouveau avant de se refermer sur les deux jeunes gens, l'apaisement et le réconfort se décelant dans le cosmos de d'Ambre. Par là même, elle voulait faire comprendre à l'adolescent qu'elle ne lui en voulait guère de l'avoir attaqué. Que ce combat était un faux, et qu'elle ne voulait guère lui faire de mal.

"Tu ne dois pas t'excuser. Tu ne dois pas culpabiliser. Si tu deviens un Chevalier, tu devras te faire à l'idée de blesser et peut-être même ... d'ôter la vie." Les libérant des larges ailes de bleu et de noir, la Sainte de Pégase se releva, s'écartant de l'aspirant tout en réfléchissant à la suite. Gardant son sérieux, elle fixait toujours son interlocuteur. "S'il est bien maitrisé, notre cosmos peut devenir destructeur."

Se détournant de lui, elle fit brûler un peu plus sa cosmo-énergie autour d'elle, faisant face à une colonne à moitié détruite par les nombreux combat et entrainements qui avaient lieu au sein du Colisée. Presque comme si elle volait vers le pilier de marbre, Ambre lança son poing autour duquel se forma une intense boule d'énergie, fracassant le reste de la colonne avec une facilité déconcertante. Se tournant vers Castiel, jouant de sa main pour éviter qu'elle ne s'engourdisse, elle pointa une autre colonne du doigt.

"Occupes-toi de celle-ci. Brises-là. Mais surtout, fais preuve d'imagination, ne te fracasses pas le poing dessus. Je suis certaine que tu bénéficies d'une grande force psychique, mais crois-moi, contre certains adversaires, il est bénéfique de savoir jouer de ses poings parfois." Elle marqua une pause. "Il n'y aucune différence sur un champ de bataille, ce qui compte dans ce cas reste l'ingéniosité et la force. Toujours te battre la tête haute et faire ton maximum pour défendre tes idéaux et surtout ... ne pas mourir. Ca peut paraitre idiot, mais le mental joue beaucoup chez les combattants."



#045FB4

[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 835367ambresign

Tenue de Ambre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastielCastielArmure :
Aucune
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyLun 14 Nov - 18:34
"Oh mais prendre la vie n'est pas un problème, juste..." L'Enfant-Démon se stoppa, cherchant visiblement ses mots alors qu'une petite teinte rosatre s'emparait de ses joues. "Juste que je n'ai pas envie de te blesser." Encore une fois le disciple de la Sainte du Cancer était loin d'être bête, Ambre avait pris soin de lui tout à l'heure alors que rien ne l'y obligeait. De même, c'était pour lui que la Sainte venait de déployer ces immenses ailes créant une sorte de zone de réconfort. Les ailes du chevalier de Bronze étaient d'une rare beauté, Castiel n'avait jamais rien vu d'aussi beau alors qu'il avait voyagé au cours de sa courte existence.

"Non..." Le jeune garçon était plus que déçu que son maître d'un soir retire ses ailes aussi rapidement. Cast était réellement fasciné par les ailes et ce depuis que la jeune femme lui avait montré la première fois. "Pourquoi le rendre destructeur ?' L'Enfant-Démon ne comprenait pas réellement les propos d'Ambre. Un cosmos pour être puissant et efficace devait être obligatoirement destructeur ? Pourtant il aurait juré qu'un cosmos même plus faible, s'il était bien utilisé, pouvait s'avérer particulièrement trompeur et assassin.

Sans aucun autre mot, il observa la jeune femme exploser un simple pilier. Ambre était très forte. Pourtant d'après ce qu'il avait retenu les chevaliers de bronze n'étaient qu'au premier palier de la hiérarchie des Saints. Se pourrait-il qu'elle soit plus forte que Sun et Airoth ? Non Double-Visages lui avait expliqué, chacun des chevaliers d'Athéna avait ses forces et ses faiblesses. La force brute était donc la force principale d'Ambre tout comme les Esprits étaient la force de Mère-Louve. Alors que la jeune femme demanda à Castiel d'exploser lui aussi un pilier le jeune homme la regarda avec interrogation.

"Pourquoi ? Il ne m'a rien fait." L'Enfant-Démon ne comprenait pas vraiment pourquoi il devait exploser un simple pilier. En quoi le réduire en poussière allait bien pouvoir démontrer sa valeur en tant que potentiel chevalier de la déesse de la guerre. Après un haussement d'épaule, il se plaça devant le dit pilier, lentement très lentement comme un enfant que l'on forçait à faire une chose qu'il ne souhaitait pas. Soupirant, le garçon à la tignasse blanche frappa de toutes ses forces le pilier d'un coup de poing, un seul.

Le pilier ne broncha pas, au contraire de son poing qui avait émi lors de l'impact un craquement bien singulier. Du sang s'écoula rapidement de ce même poing, son sang. Le regard triste le jeune disciple se tourna vers Pégase. "Tu sais, cette colonne doit avoir une histoire aussi." Un simple sous-entendu pour faire comprendre à Ambre que si il n'avait pas détruit cette colonne c'était de son propre chef et non à cause d'un manque de puissance.


[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 Castie10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AmbreAmbreArmure :
Pégase
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyMer 16 Nov - 15:22

Les lèvres d’Ambre n’avaient pu que s’étirer en sourire lorsque l’adolescent lui avouant ne pas vouloir la blesser. Certes, la Sainte était bien loin de faire dans les sentiments, mais elle ne pouvait nier que cette révélation la touchait. Lui qui semblait si seul, si ailleurs, avait semblait-il tout de même développer une sorte d’attachement envers la bleutée, aussi minime était-il. La belle devait également plaider coupable de son côté car elle avait la ferme intention de ne pas lâcher ce petit oiseau perdu. Castiel se posait beaucoup trop de questions, parfois légitimes et parfois non.

« Encore une fois, c’est à toi de décider de la façon dont tu veux user de ton cosmos. Chacun a une manière différente de l’utiliser. »

La Sainte de Bronze jugea qu’elle devait mettre fin au corps à corps pour éviter de blesser inutilement l’aspirant. Son intention n’était pas de le braquer ou de faire le paon devant lui. Non, la bleutée tentait d’apporter quelque chose au jeune Blanc, une autre perception de la force que tous deux renfermaient. La cible de Pégase éclata en plusieurs débris sous un coup unique fixé sur le centre de gravité de celui-ci. Savoir où frapper et comment doser sa force. Comme un professeur à son élève, la jeune femme attendait la même chose du garçon.

Son air interrogateur ainsi que sa question invraisemblable confirmèrent à Ambre que Castiel n’était guère habitué par ce genre d’entrainement. Ainsi son Maitre se contentait simplement de « prier » ? La guerrière d’Athéna en déployait une certaine curiosité, mais d’abord elle voulait voir ce qu’il en était de la force brute de son apprenti d’un soir, non sans lui avoir fourni quelques conseils au préalable. A l’entente du craquement des phalanges sur la surface de la colonne, la Sainte grimaça, comprenant que l’adolescent n’avais pas réellement cette envie de répondre à ses attentes. Elle soupira légèrement avant de lui sourire.

« C’est pas grave, oublions un peu la force. »

Une énième fois, la belle dut arracher un nouveau morceau de manche, s’avançant vers Castiel pour lui prendre délicatement sa main blessée, y nouant le tissu autour de ses phalanges écorchées. Puis, réfléchissant un instant, une idée lui vint et avec le plus grand sérieux, elle s’adressa de nouveau à lui.

« Je t’ai montré ma méthode d’entrainement, à toi de me montrer la tienne. Enseignes moi ce que ton Maitre t’enseigne, peut-être qu’à mon tour j’apprendrais quelque chose à ton contact ? »

La Sainte de Pégase se mit en position de tailleur de nouveau, fixant son interlocuteur.

« La prière c’est ça ? Montres moi. S’il te plait. »


#045FB4

[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 835367ambresign

Tenue de Ambre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastielCastielArmure :
Aucune
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyMer 16 Nov - 16:38
Pégase venait de soupirer. Etait-ce par ce qu’il venait de la décevoir ? Comme son père adoptif il y a quelques années ? Cette pensée perturba l’adolescent à tel point qu’il était prêt à tourner les talons, effectuant un pas en arrière pour se dérober. Son deuxième père lui aussi soupirait quand Castiel refusait de tailler les pierres de la carrière. Il n’avait pas envie tout simplement. Malgré le petit sourire d’Ambre, l’Enfant-Démon crut bon de continuer à se justifier ne voulant pas baisser dans l’estime de cette personne si particulière. « Je ne veux pas tailler la pierre… je… je » Sa voix tremblait, c’était une autre facette du jeune garçon qui se présentait au chevalier de bronze. Celle où ses traumatismes passés remontaient à la surface, facette que même Sunilda n’avait qu’entraperçu. Son passé, cet homme qui l’avait recueilli et qui avait fondé pas mal d’espoir sur cette petite tête blanche remontait à la surface. Castiel avait la douloureuse sensation de s’être pris une gifle monumentale.

L’apprenti se laissa faire lorsque la jeune femme prit soin de s’occuper de ses blessures alors qu’une nouvelle fois elle arracha un bout de son vêtement. « Je n’ai pas de vêtement à te donner. » Son regard se faisait implorant, demandant implicitement à Ambre d’abandonner de s’occuper de lui de la sorte. Il n’avait rien à lui donner en échange, rien. Les secondes passèrent puis Castiel brisa à nouveau ce silence qui s’était instauré alors que la bleutée terminait les soins. « Pourquoi ? Vous êtes tous si gentil ici. Je n’arrive pas à comprendre. » Il tourna le dos, prêt à s’enfuir. « Je suis pas un homme, je suis un monstre. Ils me l’ont dit dans les villages où je me suis arrêté. »

L’Enfant-Démon se retourna d’un bloc quand la bleutée lui demanda de lui montrer sa méthode d’entrainement. Pourquoi faire ? Visiblement ça ne portait pas ses fruits puisqu’elle avait réussi. Même s’il ne connaissait cette technique que depuis le matin même sa fierté en avait pris un coup car même s’il ne le montrait pas le petit aspirant était quelqu’un de fier. Ambre se mit alors en tailleur, s’asseyant sur le sol attendant que Castiel lui montre la façon de faire. « C’est Mère-Louve qui prie, je ne fais que la suivre…. » Son regard hétérochrome se figea dans le vide, il semblait ailleurs. « Je dois continuer. » D’un bond, il se retourna vers le pilier frappant de toutes ses forces sans l’ombre de sa cosmo-énergie. L’adolescent espérait ainsi ne plus décevoir la jeune femme et par la même occasion de pas abimer plus que de raison cette colonne.

Castiel frappait frénétiquement, ne s’arrêtant pas un seul instant alors qu’on pouvait entendre ses os craquer. Ses mains se retrouvèrent rapidement ensanglantées alors qu’il continuait, encore et encore. Juste pour elle, pour lui faire plaisir et ainsi arrêter de décevoir les personnes autour de lui. Les personnes qu’il avait déjà pu rencontrer au sein de ce « sanctuaire » étaient toutes si gentilles qu’il leur devait bien ça. De toute façon il ne ressentait plus la douleur, c’était un peu sa particularité à lui le monstre. La torture, la violence physique… ça ne lui faisaient plus rien. L’Enfant-Démon espérant simplement que la jeune femme le regarde.


[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 Castie10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AmbreAmbreArmure :
Pégase
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyMer 16 Nov - 17:20
Ambre put lire l’angoisse qui s’emparait de l’aspirant mais au lieu de démentir ses propos, elle resta silencieuse. Ainsi, on le prenait pour un monstre. Pourquoi donc ? Du fait de cette pupille anormalement rubis ? Les gens étaient des idiots, toujours à prendre peur devant la différence. La peur face à ce que l’on ne comprend pas ou que l’on ne peut pas expliquer. Des imbéciles. Dire que ceux-ci se disaient humains, et pourtant ils n’avaient guère conscience de qui étaient les véritables monstres. Dans l’espoir de détourner de nouveau l’attention de Castiel, la Sainte lui demanda de lui apprendre ses méthodes d’entrainement, mais aussi pour satisfaire sa propre curiosité. Alors elle se positionna au sol, patiente.

Malheureusement, cette fois-ci, la diversion ne suffisait pas. L’apprenti se remit à frapper le pilier de plus belle, faisant pleuvoir les coups sur celui-ci sans même l’endommager. S’ensuivirent le craquement sinistre des os brisés ainsi que l’odeur métallique du sang qui coulait à flot, maculant le sable d’une teinte carmine. La bleutée l’observait, serrant les dents pour garder son calme face à cette situation. Il se faisait du mal. Il se faisait du mal à cause d’elle. Au lieu de l’aider, elle n’avait fait que le déboussoler un peu plus. Alors, silencieuse, la belle se leva, s’approchant du jeune Blanc qui ne faiblissait pas. D’un geste vif, elle attrapa son poignet avant qu’il ne touche une nouvelle fois la surface blessante, désormais recouverte de son sang. De son regard d’azur perçant, plus dur qu’auparavant, elle repoussa légèrement l’adolescent.

« Stop … Je ne t’ai jamais demandé de t’acharner sur ce pilier. »

En évitant au maximum de le blesser, elle resserra sa prise sur le poignet de l’aspirant, s’assurant qu’il ne chercherait à la fuir.

« Castiel, je vais te dire une bonne chose. Tu n’es pas un monstre et tu n’en seras jamais un. Tu as sans doute plus de cœur que tous ces imbéciles de villageois réunis ! Qu’importe la couleur de tes yeux, qu’importe comment on a pu te traiter auparavant, tu restes un être humain. »

Relâchant enfin le bras de Castiel, Ambre ne détourna pourtant pas le regard.

« Je n’ai que faire que tu ne puisses pas me rendre de vêtement ou que tu ne puisses me donner quoique ce soit. »

La belle ôtant ainsi son haut déchiré, dévoilant les bandages entourant sa poitrine sans aucune honte. Puis avec douceur, elle reprit la main de l’apprenti pour y déposer le tissu.

« Peu importe, ce n’est qu’un morceau de tissu. C’est plutôt insignifiant comme tarif pour aider quelqu’un tu ne penses pas ? »

Se reculant d’un pas, elle poursuivit.

« Je ne sais pas à qui tu as eu affaire par le passé Castiel. Mais saches que nous ne sommes pas tous avides de biens ou de pouvoirs. Ton Maitre t’a-t-il déjà réclamé quelque chose en retour de ses enseignements ? Je ne crois pas non … Je veux t’aider et je ne veux rien en retour. Maintenant à toi de voir si tu es capable d’accepter la main que je te tends en sachant que je ne te demanderais jamais rien en retour. »

Elle marqua une pause, songeuse.

« Ou peut-être bien sur si finalement. En retour, je veux que tu cesses de te sous-estimer … C'est bien clair ? »


#045FB4

[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 835367ambresign

Tenue de Ambre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastielCastielArmure :
Aucune
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyDim 20 Nov - 17:10
C'était simplement pour elle, pour cette femme qui n'avait pas hésité à arracher ses vetements simplement pour le soigner, lui, l'Enfant-Démon. Il devait frapper, encore et encore même s'il savait pertinemment qu'ainsi cette colonne de pière ne broncherait pas. Pour ce faire le blanc ne devait qu'ajouter une petite touche de cosmo-énergie rien de plus. Le disciple comprenait, savait comment faire mais pourquoi détruire ce pilier ? Juste pour ses yeux bleus ? Non, l'adolescent n'était pas comme ça. Détruire sans raison juste pour démontrer une quelconque force... non merci il ne ferait jamais ça sans réelle justification. Plusieurs os avaient dû se briser sous l'impact de ses coups, même sans ressentir véritablement de douleurs ce bruit si distinct avait dû éveiller les soupçons de la Sainte de Pégase puisqu'elle n'a pas hésité une seule seconde à se saisir de son poignet mettant ainsi fin à un acharnement inutile du jeune aspirant.

C'est un regard interrogateur de la part du jeune homme qui se posa directement sur la bleutée. Pourquoi l'interrompait-il ? L'Enfant-Démon voulait tout simplement lui faire plaisir, lui rendre en quelque sorte toute l'attention qu'Ambre avait pu lui porter. "Mais...." Alors que l'adolescent faisait les gros yeux se demandant pourquoi elle maintenait son poignet avec une telle fermeté, le chevalier de Bronze embraya ne laissant pas le temps au jeune homme de se torturer au sujet de ce pilier. Pégase affirmait qu'il n'était pas un monstre mais comment pouvait-elle le savoir ? Elle ne connaissait pas son histoire, non. Si on se référait à son expérience du matin, il y avait une chance, si infime soit-elle pour que Lamashtu soit effectivement sa mère naturelle. Sun le savait peut-être après tout elle même nommait Castiel "L'Enfant-Démon".

"Mais...." Rien d'autre que ce mot n'arrivait pour le moment à sortir de la bouche de Castiel. Le disciple du chevalier d'or du Cancer allait de surprise en surprise avec la bleutée. Elle ne voulait rien en échange mais lui voulait avant tout réussir à lui faire plaisir en frappant le pilier de la sorte. Ambre déposa ensuite le morceau de tissus qui recouvrait sa poitrine dans la main de l'apprenti. Honteux, Castiel baissa les yeux.

"Je voulais juste te faire plaisir." L'adolescent leva alors ses deux mains de façon à ce qu'il puisse les voir. Elles étaient ensanglantées. "D'accord je te le promets."

L'Enfant-Démon releva son regard pour fixer le chevalier de Pégase.

"Tu veux bien remonter avec moi jusqu'à Mère-Louve ?" Castiel connaissait le chemin et il était capable de rentrer tout seul mais par cette demande il espérait pouvoir passer encore un peu de temps avec la jeune femme.


[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 Castie10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AmbreAmbreArmure :
Pégase
Message Re: [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]   [Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 EmptyDim 20 Nov - 18:49
Ambre ne put supporter plus longtemps que le jeune apprenti ne se mutile de la sorte contre le pilier qu'elle lui avait demandé de détruire. En quelque sorte, elle s'en sentait responsable, même si la Sainte ne lui avait pas demander de se briser les poings sur la colonne. Alors, elle intervint, tenant fermement son poignet pour ne pas qu'il ne tente de s'enfuir comme il semblait le faire devant chaque difficulté. La belle n'avait guère hésité à retirer sa chemise pour lui faire comprendre qu'elle n'attendait rien de lui, que déchirer ses vêtements était sans importance. Son sentiment de culpabilité s'intensifia lorsqu'elle vit les mains ensanglantées du jeune Blanc, mais celui-ci lui fit cette promesse qu'elle voulait lui faire tenir. Silencieuse, la bleutée l'observa un instant avant de lui répondre.

"Tu n'as pas à te faire subir ça pour faire plaisir à qui que ce soit. Ne te blesses pas délibérément Castiel."


A l'écoute de la proposition de l'aspirant, Ambre fut surprise, ne s'imaginant guère qu'il l'inviterait ainsi dans le temple de son Maitre. Si elle avait su qu'elle devrait se présenter à un Chevalier d'Or, peut-être n'aurait-elle pas déchiré son vêtement et aurait pris soin de ne pas le maculer du sang de son apprenti. Récupérant sa chemise, elle la revêtit avant de plonger une dernière fois son regard d'azur dans les iris hétérochromes de Castiel.

"Très bien je t'accompagne. Nous pourrons nous occuper de te soigner là bas ... Ton Maitre va peut-être m'en vouloir, mais je suis prête à assumer. Attends moi un instant."

Elle le contourna pour ramasser sa gourde et son masque, l'apposant de nouveau à son visage. Puis, la belle attrapa une lanière de sa Pandora Box, la hissa sur son dos avant de revenir près de l'adolescent qui ne pouvait plus déceler l'expression de son visage.

"Allons-y."

Et ensemble, ils se dirigèrent vers la Maison du Cancer.


#045FB4

[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre] - Page 2 835367ambresign

Tenue de Ambre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fin aout 550 ~ Entrainement] Les limites du corps [PV Ambre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Coliseum-
Sauter vers: