Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge1350/1350[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (1200/1200)
Message [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyMer 9 Nov - 11:06
Les dernières paroles de sa Prêtresse eurent raison de sa motivation. Il se savait incapable de prolonger le combat. On s'était acharné sur lui mais il avait tenu bon. Tenu tête aux guerriers d'Athéna. Ils avaient vaincus, n'en déplaise à la déesse grecque, et il pouvait se montrer fier de son parcours. Pour autant, lorsqu'il perçut l'aura d'Odin, il ne put s'empêcher d'éprouver une grande honte. Ne pas pouvoir poursuivre le combat était tout de même un échec pour le guerrier divin. Les mots de réconfort d'Eirwen s'envolèrent pour ne laisser place qu'à une terrible frustration. Il voulut se lever et crier à la face du monde ce cri de défi qui gonflait au creux de son ventre. L'occasion ne lui en fut pas donné, alors que le portail s'ouvrait, frappant le sol et l'emportant avec lui.

Le temps fila et en quelques instants le sol se rapprocha. Asgard, terre de ses ancêtres. L'impact fut plus léger que le précédent. Il était agacé, énervé, triste. Mais les larmes ne couleraient pas. Il était un fier soldat d'Odin, porteur de l'armure de Zeta, gardien de Mizar. Lui qui abritait le puissant Skôll. Autour de lui, il sentit que l'on s'activait. Il allait être soigné. Mais comment se réjouir alors que ses frères et sœurs luttaient à Jamir ? Le Palais. Celui de sa Prêtresse. Il se laissa emporter sur une civière. Son arme posée à ses côtés. Et c'est dans la douleur qu'il tomba de sommeil. A moins que ce ne soit ses blessures qui l'aient forcés à sombrer dans l'inconscience.

Plusieurs heures passèrent. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il sentit la douleur lui revenir. Moins intense toutefois. Il leva son bras, celui qui avait été le plus meurtris, et remarqua les bandages. Il se redressa, ce qui lui arracha une grimace de douleurs. Certains de ses pansements étaient tâchés de son sang. Les refaire ne serait pas du luxe. Sa lame reposait toujours à ses côtés. Un médecin se trouvait à son chevet. Haldor se relevait lorsque le médecin lui fit signe de rester allongé. Il s'approcha. Le grognement du colosse l'arrêta.
    - Des nouvelles ?

L'homme comprit de quoi il parlait. Il fit non de la tête. Attrapant son manteau qui se trouvait proche de lui, il l'enfila d'un geste tandis qu'il attrapait sa lame de l'autre main. Le médecin voulut lui dire de ne pas partir. Voulut lui dire qu'il était encore risqué et que les plaies pouvaient se rouvrirent. Mais le Zeta n'accepterait rien, il l'avait comprit. Ce dernier quitta l'infirmerie pour se rendre au Palais. Là, il posa genoux au sol, laissant tomber lourdement sa lame tandis que du poing, il frappait de toutes ses forces le sol. Une fissure apparue. Redressant la tête, il poussa un terrible hurlement.



[Soin]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu200/200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge180/180[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune275/275[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyMer 9 Nov - 23:48
Les combats étaient terminés. Grâce à l'intervention des Dieux et de leurs forces, les Muiens avaient fuit. Ainsi, sur l'ordre d'Odin, les Asgardiens s'étaient retirés, renvoyés sur leur terre grâce à Heimdall. Pourtant cette victoire laissait un goût amer à la Prêtresse. Le silence de son Dieu lui pesait, et lui donnait la sensation qu'elle avait fait quelque chose de mal. Il avait attendu quelque chose d'elle, et elle était certaine qu'elle n'avait pas été en mesure de le lui fournir. Un échec pour la jeune femme. Lorsqu'ils revinrent tous aux abords de la statue, la Demoiselle avait observé les blessures de chacun, prodiguant les premiers soins.

Satisfaite, elle prit son chemin, seule. La Walkyrie avait retiré son heaume, glissant celui-ci sous son bras, désireuse de se rendre au chevet du Guerrier qui n'avait pu prendre part au combat en raison de son état qu'elle avait jugé suffisamment grave pour le renvoyer du champ de bataille. Fier Zeta. Elle ne savait s'il lui en voudrait, mais une chose était sûre, elle n'avait pas voulu qu'il sacrifie sa vie là-bas, c'était pour cette raison qu'elle avait demandé à Odin de le faire rentrer. La vie de ses hommes lui importait, sincèrement.

Ainsi, Eirwen prit le chemin de l'infirmerie. Sur son passage, les gens la saluaient, et observaient son faciès et son armure recouverts de sang. Lorsqu'elle parvint sur les lieux, tous se précipitèrent sur elle, lui demandant si elle souffrait d'une quelconque blessure. Amusée, la jeune femme offrit son premier sourire depuis son retour avant de secouer la tête avec dénégation:

"- Je vais bien, ne vous en faites pas. Qu'en est-il d'Haldor? Est-ce qu'il va bien?"

"- Hé bien votre tête de mule de guerrier s'est réveillé il y a plusieurs minutes maintenant, et il a finit par se lever, contrarié que nous n'ayons point de nouvelles de vous ma Dame."

Ainsi, Sköll avait montré les crocs et effrayé le pauvre médecin.

"- Je vous remercie, je vais le chercher."

Virevoltant sur elle-même, la Belle fit demi-tour, avant de quitter l'aile de l'infirmerie, finissant par rejoindre le Palais, et c'est alors qu'elle l'entendit. Ce hurlement de bête torturée. Il ne fallait pas être devin pour savoir qui l'avait émit. Alors, elle se mit à courir après avoir localisé son cosmos. Lorsqu'elle parvint sur les lieux, les gardes avaient ouvert la porte, mais restaient à une distance respectable du colosse, comme s'ils le craignaient. Et ils avaient raison, on ne savait jamais trop comment réagir face à un animal blessé.

D'un geste de la main elle leur fit signe de déguerpir, leur signifiant qu'elle prenait les choses en main. Elle attendit qu'ils disparaissent pour s'approcher alors doucement. Elle eut un sourire à la vue du sol fissuré. Nul doute que le Guerrier possédait une force colossale. Ce n'était pas un ancien Gamma pour rien. La Belle afficha un sourire bienveillant avant de venir se placer devant lui. Alors délicatement, elle se laissa aller à genoux devant lui, venant poser sa main fine sur une des mains qui reposait à terre, elle vint la serrer avec tendresse, tendant sa main libre pour venir la poser sur la joue du Géant, afin de lui faire relever la tête. Les iris ambrées le scrutaient avec bienveillance. La mise guerrière de la Belle contrastait avec la douceur de ses gestes. Pourtant, lorsqu'elle prit la parole, elle ne put empêcher une note d'espièglerie percer dans sa voix:

"- En plus d'effrayer tout le monde, si tu continues de la sorte Haldor, tu vas finir par détruire mon Palais. Ne me fais pas regretter de t'avoir fais ramener ici."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge1350/1350[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyJeu 10 Nov - 21:57
Complétement perdu dans ses pensées et dans sa tristesse, il n'avait même pas perçu l'approche de sa Prêtresse. Bien que peu versé dans l'art de la détection, l'aura de Eirwen était pourtant suffisamment particulière pour qu'il l'a repère, d'ordinaire. Mais pour le moment, il n'était plus que la moitié de l'homme qui avait combattu comme un démon quelques heures auparavant. Ainsi fut-il véritablement surpris alors qu'une main se posait sur la sienne, tandis qu'une seconde lui relevait le visage. Nulle trace de colère ou de malveillance dans ces iris qu'il connaissait. Elle, celle pour qui il était prêt à mourir, celle qui dirigeait les Ases, elle se tenait près de lui sans dire un mot. Il perçut son amusement. Son inquiétude aussi. Et tout cela en à peine quelques instants.

Lorsque sa voix s'éleva, douce et apaisante, il sut qu'il ne rêvait pas. Cela eut un effet immédiat sur ses nerfs. Il ravala sa colère, refoula ses instincts primaires, tandis qu'il sentait la chaleur de ce contact lui remonter jusqu'au cœur. Il avait eu peur. Peur qu'elle sombre. Lui, il ne craignait ni la mort, ni la souffrance. Odin pouvait aisément remplacer un soldat comme lui. Mais pas une femme de cet acabit.

Il comprit l'allusion. Mais était encore trop atteint pour rire de ces paroles. Pourtant, il ne put réprimer un faible sourire. Grande victoire en réalité mais il se reprit rapidement. Son regard se posa alors sur la fissure. Paradoxalement, il n'avait pas eu mal lors de l'impact pourtant violent. La haine et la colère avaient engourdis ses autres sens.
    - Il en faudrait plus pour détruire ce palais, Prêtresse.

Il se redressa enfin, veillant à ce que Eirwen face de même afin de ne pas la pousser par inadvertance. La différence de taille entre eux était colossale et puisqu'elle montrait de la douceur à son égard, il était préférable de faire de même. Quelques longues secondes passèrent. Les yeux de l'Argenté détaillaient avec minutie la gardienne de ces lieux. Elle était entrée. La guerre était terminée ? Il s'aperçut que les gardes s'étaient retirés. Sans doute sur ordre de Eirwen. Elle portait sur elle du sang. Celui de ses ennemis ? Le sien ? Il n'en dirait rien, pourtant. Car un Nordique était fier de ses blessures.
    - J'dois dire que j'suis rassuré de t'voir ici, apparemment entière. Et Toryald ? Il s'est passé quoi ?

Il enchaînait les questions sans réellement attendre les réponses. Il ne se souciait que peu des autres. En dehors de quelques rares exceptions. De par son ancienneté, il faisait partis de l'ancienne garde. De ceux qui ne tombaient pas. Et pourtant, il n'avait pas été suffisamment résistant pour poursuivre la lutte. Odin l'avait renvoyé ici comme l'on renvoyait un gosse pas sage. Il en était vexé, même s'il savait qu'il en serait mort, évidemment. Sa seconde main se porta sur celle de sa Prêtresse, la serrant légèrement afin de ne pas lui faire mal. Son corps frissonnait. Pas de froid. Seulement son corps n'était pas encore remis. Quant à son esprit, il lui faudrait encore du temps pour accepter cette retraire forcée.
    - Je n'ai pas été à la hauteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu200/200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge180/180[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune275/275[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyJeu 10 Nov - 22:45
Par ses mots, la Walkyrie était parvenue à toucher l'âme du Guerrier, le faire revenir ici, en ces lieux. Car oui, elle pouvait la sentir cette colère contre lui-même. Lui le fier Nordique, était tombé en premier. Dure réalité que celle d'accepter, ce qui semblait être une défaite pour lui. Oh, elle pouvait deviner les tourments de son âme. Pourtant, c'était à elle de trouver les mots et les gestes qui pourraient l'apaiser. Elle était leur gardienne. Et en cette tâche, au moins, elle excellait.

Ses gestes s'étaient fait tendres, caresses légères capable d'apaiser même les cœurs les plus tourmentés. Lorsque leurs regards se croisèrent, l'Asine lui offrit un sourire doux et apaisant. L'espièglerie de ses propos avait fait mouche: elle était parvenue à voir se dessiner sur les lèvres du fier Zeta un faible sourire. Mais un sourire tout de même. Un instant, elle baissa le regard pour observer les poings meurtris, alors qu'elle lui répondait:

"- Je crois que tu n'as pas conscience de ta force Haldor."

Et puis, le colosse finit par se relever. Alors, elle fit de même, non sans garder sa petite main dans la sienne. Elle se sentait minuscule aux côtés de cet homme qui était une véritable force de la nature. Il aurait pu la briser s'il l'avait voulu, mais elle le savait fidèle, et jamais au grand jamais, il ne lui ferait le moindre mal. Sous son regard, elle se demanda un instant s'il s'inquiétait du sang qui la recouvrait. Un peu, probablement. Et puis, elle reporta son attention sur les blessures du Géant qui s'étaient, semble-t-il rouvertes. Quoi de plus étonnant? Il avait forcé sur celles-ci en venant jusqu'ici.

"- Je vais bien, ne t'en fais pas. Toryald va bien lui aussi. Je lui ai prodigué les premiers soins en revenant ici. Tout le monde est rentré sains et saufs. Et c'est tout ce qui m'importe. De vous savoir tous en vie. Auprès de moi. Je te raconterai ce qui s'est passé si tu acceptes d'aller t'asseoir sur ce fauteuil en face du feu le temps que je m'occupe de tes blessures."

Elle demandait, mais n'en attendait pas moins qu'il obtempère. Eirwen laissa son cosmos l'envelopper, et la seconde suivante, son armure quittait son corps pour aller reprendre sa forme totémique dans un coin de la pièce. Déjà, elle ordonnait aux gardes d'aller chercher ce qu'il lui fallait pour panser les blessures de Zeta. De l'alcool, de l'eau et des bandages, ainsi que de quoi boire et manger. Nul doute que le Géant devait avoir une faim...de loup.

L'Asgardienne fut tirée de ses pensées par cette main presque hésitante, afin de se faire douce, qui se posait sur la sienne. Elle le sentait, se léger tremblement. Alors, elle vint recouvrir celle-ci de sa senestre, dans un geste qui se voulait apaisant et doux.

"- Haldor... A mes yeux, tu as été à la hauteur. Tu as tenu tête aux Saints, leur faisant payer cette captivité qui a été la tienne pendant des années. Tu as obtenu ta vengeance, et cela va te permettre de tourner la page. Et puis, si tu avais été là, tu aurais fais d'une bouchée des Muiens, sans nous en laisser un peu. Et là, c'est moi qui ne me serais pas sentie à la hauteur."

Elle lui adresse à nouveau ce sourire bienveillant, usant de son espièglerie pour adoucir ses maux. Et puis, sans lui demander son avis, elle le guida en direction de la cheminée, le laissant prendre place sur le siège recouvert de fourrures qu'elle lui avait indiqué un peu plus tôt. Alors, l'Immaculée se plaça devant lui, poings sur les hanches.

"- Retire cette chemise que je puisse observer tes blessures s'il te plaît. Et pas non qui tienne."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge1350/1350[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyJeu 10 Nov - 23:14
Il grognait alors qu'elle l'obligeait à se poser ici, le forçant d'ailleurs à enlever cette vieille chemise qui lui donnait l'allure d'un sauvageon. Il l'arracha plus qu'il ne l'ôta, donnant l'impression qu'il était en colère. Mais Eirwen devinerait qu'il était surtout agacé de devoir obtempérer sans mot dire. Haldor n'était pas de ceux à qui on donnait des ordres facilement. Il fallait suffisamment d'autorité pour s'imposer mais cela ne suffisait pas toujours. Car le respect ne se gagnait pas facilement à ses yeux. Mais cette femme y était parvenu.

Les flammes de l'âtre éclairèrent le corps meurtris du colosse. Lorsque les derniers morceaux de tissus tombèrent, les blessures de ce dernier furent enfin visibles. Il n'était pas gêné de se montrer torse nu devant sa Prêtresse. Il l'était un peu plus de se faire soigner par elle. Leur guide, la Voix d'Odin. Elle n'avait pas à se salir pour lui. C'était l'inverse qui devait arriver. Mais elle ne lui laissait pas le choix, évidemment. Il se posa sur le fauteuil, profitant du contact doux sur sa peau rude.

En dépit des nombreuses blessures, l'on pouvait aisément remarquer que le corps du colosse était une arme à lui seul. Bien proportionné, il était une véritable montagne de muscles. Ce qui ne l'empêchait pas de prendre cher dans ce genre de combat. Il se tût un instant, heureux tout de même d'apprendre que les autres - et surtout son frère d'armes - s'en étaient sortis. Odin avait veillé sur eux. C'est tout ce qui importait en réalité. Il observait les flammes, ce qui avait tendance à le bercer. Ou plutôt à l'hypnotiser. Ce qui n'était pas une mauvaise chose à dire vrai. Il était plus apaisé, en quelque sorte.
    - Tourner la page, hein ? M'ouais, pas faux ! Même si c'pas encore tout à fait ça. J'ai revu un Saint sur le champ de bataille. Un des rares que j'avais apprécié. Cette petite merde de Silas. On a butté son pote à plumes mais lui, on l'a pas eu. La prochaine fois, j'lui arrache la peau pour me torcher l'cul avec, j'le jure !

Ok, c'était pas ce que l'on pouvait dire de plus poétique mais on ne changerait sans doute jamais le colosse. Il était ainsi. Brut de décoffrage, sans limite.
    - Même si t'as raison, j'le sais, j'vais avoir besoin de digérer un peu tout ça. J'dois dire que j'suis presque jaloux de pas avoir pu écraser quelques-uns de ces chiens. Eh mais ! Aïe ! Doucement hein. J'suis peut-être pas en sucre mais faut pas déconner !

Elle avait commencé ses soins mais malheureusement pour lui, la plus vilaine de ses blessures - celle qui partait de son omoplate gauche pour redescendre au niveau de ses côtés - s'était rouverte. Et la douleur revenait. Mais la remarque avait surtout été là pour la taquiner. Le petit clin d'œil qu'il lui fit le prouvant.
    - Avec cette douceur, c'toi qu'on devrait envoyer en première ligne. Tu achèverais les blessés ennemis en deux-deux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu200/200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge180/180[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune275/275[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyVen 11 Nov - 10:21
Elle s'amusa d'entendre ces grognements dans son dos. La Prêtresse savait que les ordres et Haldor faisaient deux. Eirwen l'observa donc faire, avant que son regard ne soit attiré par les gardes qui revenaient lui apporter ce qu'elle avait demandé un peu plus tôt pour soigner son grand blessé. Ayant ce qu'il lui fallait à proximité, elle commença par retrousser les manches sa propre chemise pour les remonter jusqu'aux coudes. Elle demanda à l'un d'eux de lui verser de l'eau et elle frictionna ses mains pour les nettoyer, avant de prendre un linge propre pour les essuyer.

Elle finit par reporter son attention sur le géant à la chevelure argentée. Elle ne parut nullement gênée par sa mise. Après tout, la Demoiselle avait été l'élève de Toryald, et niveau masse musculaire ce dernier se portait bien aussi. Sans parler à présent d'Andhrimnir. Elle s'était donc rapprochée, observant les plaies. Certaines étaient plus profondes que d'autres, et d'anciennes cicatrices couturaient sa peau. Il devait avoir vu bien des combats, de cela, elle ne doutait pas le moins du monde.

Eirwen l'écoutait parler en souriant, poursuivant son inspection en passant dans son dos, tombant immédiatement sur la plaie la plus conséquente. Impossible de la louper en même temps, vu la taille de celle-ci. Et pendant ce temps, elle l'écoutait parler, s'amusant de ses mots, se mordant les joues pour ne pas éclater de rire lorsqu'il usa d'un langage plus familier.

"- Est-ce ainsi que l'on parle devant sa Prêtresse?" A nouveau, elle le taquinait. "Tu l'as apprécié et voilà qu'à présent tu ne le portes plus dans ton cœur. Que t'a-t-il dit pour te mettre dans un tel état?"

Elle versa de l'alcool dans l'eau bouillante, avant de venir nettoyer la plaie avec délicatesse, parfaitement concentrée sur la tâche qui était la sienne. Avant de refermer, c'était là une opération délicate mais nécessaire afin d'éviter toute infection.

"- Tu vois, je t'ai bien dis que tu nous aurais tout piqué si tu avais été là. Je suis sûre que tu m'en aurais même pas laissé un peu."

Elle s'arrêta en l'entendant se plaindre. Elle avait pourtant fait attention, elle ne comprenait pas. Est-ce que sa plaie était plus grave que ça? C'est alors qu'elle nota le clin d'oeil qui lui était adressé, et auquel, elle offrit un sourire taquin avant de lancer sur un ton léger:

"- Oh, je vois, le grand et puissant Haldor se comporte en fait comme un enfant face à la douleur... Chochotte."

Un clin d'oeil lui fut adressé alors qu'elle reprenait son soin, après avoir rempli un verre d'hydromel à qu'elle tendit à son Guerrier:

"- Tiens bois ça, ça te fera du bien, t'es aussi blanc que mes cheveux. Et mange un morceau. Faut te requinquer."

La seconde suivante, elle laissait son cosmos l'envelopper. Lumineux, d'un blanc immaculé teinté d'ambre. Alors, elle laissa ses doigts effleurer la plaie, celle-ci se mettant alors à cicatriser. Tout en opérant, elle reprit:

"- Alors les Muiens, c'est une longue et sacrée histoire. Si tu as du temps devant toi, je veux bien te la raconter."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge1350/1350[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyVen 11 Nov - 11:20
Il est vrai que l'on ne s'adressait généralement pas à sa Prêtresse ainsi. Mais le langage du colosse était aussi réputé que sa puissance au combat. Nul n'ignorait ses lacunes question bienséances et il ne fallait pas réellement s'offusquer de ses propos. Après tout, lorsqu'il avait une dent contre quelqu'un, il le faisait savoir de manière plus direct. Contrairement à ceux qui jouaient au jeu subtil de la discussion et de la manipulation, Haldor faisait parti d'un autre groupe. Ceux qui grognaient et cognaient les plus forts. Question de tempérament. Il savait d'ailleurs que cela n'était pas un souci pour elle. Après tout, elle était à la tête d'une armée taillée pour la guerre, pas pour les débats.

Qu'avait-il fait ? Il ne pouvait pas lui en vouloir de s'être ainsi acharné contre lui. Après tout, la guerre était la guerre. Il lui reprochait sans doute de ne pas avoir discuté avant de dégainer. Même s'il aurait forcé le passage, il aurait quand même taillé un bout de bavette avec un vieil ami. Mais Silas avait été un homme d'honneur par le passé. Du moins l'avait-il toujours considéré ainsi. Il s'était trompé. Nul honneur chez les Saints. L'autre Emplumé l'avait aussi démontré. La déception avait été aussi grande que son envie de lui écraser la tronche sur le sol, afin de lui broyer le crâne. Il aurait l'opportunité, il le savait. Il grimaça de nouveau.
    - Tssss ! J'aimerai t'y voir, Prêtresse ! Puis j'assume à mort, hein ! J'déteste avoir mal. A part les suicidaires, qui aiment ça ?

Il prit ce qu'elle lui tendit et ne se fit pas prier. L'aura de Eirwen apaisait aussi ses tourments. Une bénédiction pour le colosse qui se sentait un peu mieux déjà. L'hydromel y était sans doute aussi pour quelque chose. Il prit quelques instants pour réfléchir pendant qu'elle opérait.
    - Tu connais bien Toryald, tout comme moi. On est pareil, lui et moi. L'honneur avant toute chose. Silas en a manqué. Je peux pas oublier ça. Pas face à un mec que je considérais comme un adversaire digne. Qu'on s'foute sur la gueule, normal. Mais j'aurai préféré qu'on s'la joue réglo. Tu m'tapes, j'te défonce. Son pote a frappé dans mon dos. Sans Toryald, j'serais plus là !

C'était un fait. Il ne se voilait pas la face. La mort était une chose courante, normale même, sur un champ de bataille. Et il ne craignait pas celle-ci. S'il tombait, il n'aurait aucun regret. Mais pas comme ça. Pas comme ces Saints avaient agis. La guerre était la guerre. Tout les coups étaient permis. Pour autant, il avait toujours cru que Silas était comme lui. Un autre, il aurait pardonné. Il aurait compris.
    - Ouais, j'aimerai bien entendre c'qui s'est passé. D'mon côté c'est assez flou. Odin. Bifrost. Mal au crâne. Pas la joie quoi.

Puis pour une fois qu'on le dorlotait, il en profitait un peu, il fallait bien l'admettre. C'est quand même pas tout les jours qu'on peut se faire chouchouter par la Voix d'Odin après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu200/200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge180/180[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune275/275[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyVen 18 Nov - 13:06
"- Mais je suis déjà passée par là mon cher. Il y a quelques semaines. Et il est fort probable que sans Andhrimnir, je ne serai peut-être plus de ce monde l'heure d'aujourd'hui."

Car oui, elle avait été à deux doigts de rejoindre le Royaume d'Hel. C'était un fait, elle le savait. Mais elle trouvait amusant qu'un homme de son gabarit réagisse tel un enfant. Et elle était là, l'enveloppant de cosmos pour apaiser ses douleurs, apaiser son âme révoltée. Apaiser la colère de Sköll. Lui qui portait aux nues l'honneur, avait été profondément déçu par l'attitude de celui qu'il considérait. Elle lâcha un soupir, allant chercher des bandages propres, maintenant qu'elle était certaine que cette plaie ne le ferait plus souffrir.

"- Il faudra que je remercie mon Maître alors de t'avoir sauvé. Je comprends mieux à présent l'état dans lequel il se trouvait. Malheureusement, les affres de la Guerre font que les gens agissent autrement. Elles poussent ceux-ci dans des retranchements, faisant ressortir leurs plus bas instincts. Mais toi, tu n'es pas de ceux-là."

Elle revenait lui faire face, lui offrant un sourire, avant de poser le début de la bande de tissu sur son torse, et de commencer à l'en envelopper, se penchant légèrement au-dessus de lui pour pouvoir faciliter ses gestes. L'opération dura quelques instants, alors que la Prêtresse demeurait silencieuse. Après avoir fait un nœud, elle se recula pour contempler son oeuvre, acquiesçant avec satisfaction.

"- Et voilà le travail. Interdiction de faire des mouvements brusques pendant plusieurs jours. Et si jamais j'apprends que tu m'as désobéi, je te botterai le cul moi-même."

Un sourire taquin, et elle alla prendre place dans l'autre fauteuil, après s'être servie un verre d'hydromel à son tour. Elle plongea quelques instant son regard ambré au cœur des flammes qui dansaient dans l'âtre, repensant à tout ce qui s'était passé à Jamir, avant de sortir de sa contemplation en secouant légèrement la tête, venant parer ses lèvres d'un sourire:

"- Pire qu'un réveil le lendemain d'une bonne cuite? Alors, nous disions, les Müiens. Pendant que vous combattiez, je me suis retrouvée invitée par Hypnos et Thanatos. Mais je n'étais pas seule, il y avait l'Augure d'Apollon, ainsi que la Sirène Maléfique et une adolescente au service d'Arès. Les Dieux Jumeaux voulaient parler négociations, mais celles-ci ont vite tourné court. Thanatos ressortait de son domaine avec un homme dans un sale état sous le bras. Il a jeté celui-ci comme un vulgaire déchet. Je me suis interposée pour empêcher une chute trop violente au blessé. Je me suis sentie si en colère en voyant le peu de considération qu'ils avaient pour nous que je les ai défié tous les deux."

Elle fit une pause, venant avaler quelques gorgées du nectar avant de reprendre:

"- Tout a été très vite ensuite. Nous avons tous défiés les Dieux, sauf cette adolescente. Par peur je présume, et je la comprends. Et alors, la Marina s'est avancée en tenant une moitié d'orbe rouge dans chaque main, lorsqu'elle a réuni les deux morceaux...c'est là que la terre a tremblé, et que les Müiens ont fait leur apparition. Hypnos et Thanatos semblaient particulièrement satisfaits et nous ont demandé de partir. J'ai conduit tout ce beau monde en sûreté, et nous nous sommes séparés pour rejoindre les nôtres. La suite, tu la connais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge1350/1350[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptySam 19 Nov - 23:16
Il sentait que ça allait mieux. Les dons de sa Prêtresse dépassaient largement les siens en terme de soin et il remerciait silencieusement les dieux de l'avoir doté d'un tel pouvoir. Il était utile, voir indispensable lorsque l'on regardait de plus près les guerriers qui se trouvaient sous les ordres de la Voix d'Odin. Elle lui donna ordre de ne pas faire de mouvements brusques. Sous peine de sanctions. Il ne put réprimer un sourire féroce en l'entendant le menacer. Sourire qui se changea en un éclat de rire qui emplit l'espace. Il opina du chef, se massant seulement doucement l'épaule afin d'en vérifier l'état. Elle semblait bien répondre. Il remercia Eirwen.

Elle avait capté la raison de sa colère et il était en quelque sorte content de se savoir écouté. Il savait idiot le principe de garder ses principes d'honneur en pleine guerre. Mais il avait été élevé ainsi. Il respirait l'honneur. Alors pour le coup, la pilule ne passait pas. Vinrent enfin les explications qu'il attendait. Il préférait taire pour l'heure ses propres sentiments quant aux sujets évoqués. Son visage restait pourtant expressif. Surtout lorsqu'elle annonça avoir défié les Dieux Jumeaux. Il ne put garder pour lui sa pensée.
    - Une vraie Nordique ! Les ours ne font pas des chèvres !

Curieuse expression que voilà mais il s'agissait là de ce qui se disait au sein de sa propre famille. Oui, encore et toujours un ours. En tout cas, il semblait clair que l'attaque de ces Muiens avaient été en lien direct à l'action de cette autre femme. Qu'aurait-il fait à sa place ? Il n'en savait rien. Après tout, le mot "diplomatie" revêtait une toute autre signification pour lui. C'est ainsi qu'il avait appelé l'un de ses poings. Une histoire qui faisait marrer Toryald d'ailleurs.
    - J'vois qu'ça a été mouvementé. Et ça va s'passer comment maintenant ? Car après ça,

Comme en écho à ses pensées, il fit craquer ses cervicales. La guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu200/200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge180/180[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune275/275[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyMar 24 Jan - 20:34
"- Les ours ne font pas des chèvres?"

Un petit instant pensive, réfléchissant au fait de savoir si elle avait déjà entendu ou non une telle expression, Eirwen finit par se rendre à l'évidence que non. Alors, la jeune femme ne put s'empêcher de pouffer de rire. Cela n'était pas vraiment digne d'une Prêtresse d'Odin, mais tant pis. Et puis, cela faisait du bien au cœur, et lui faisait oublier le fait qu'elle avait très certainement déçu son Dieu en mettant un terme aussi à rapide aux négociations.

"- En voilà une expression! D'où te vient-elle donc? Je suis bien curieuse de le savoir."

L'Asine appréciait la compagnie de Zeta. Il fallait dire que le colosse disposait d'une certaine joie de vivre qui lui plaisait bien, et qui dénotait avec . Doucement, elle se déplaça pour s'installer dans le fauteuil qui se trouvait au côté du sien. A la question qui lui fut posée, la jeune femme abandonna son sourire pour reprendre son sérieux. Le regard ambré se perdait dans la contemplation des flammes, alors que l'esprit de la Belle s'activait. Oui, comment est-ce que tout allait se passer maintenant? Telle était la question qui lui trottait dans la tête. Un long moment se passa avant qu'elle ne reprenne la parole.

"- Ce que nous avons réveillé à Jamir, est quelque chose d'ancien, et les Dieux Jumeaux semblaient particulièrement satisfaits de ce qui se passait. Comme si c'était quelque chose qu'ils avaient attendu. Comme si nous avions fait ce qu'ils attendaient de nous. J'ai précipité cette catastrophe. Peut-être que si j'avais agi différemment, plus posément, les choses auraient pu se passer autrement?"

Posant son verre d'hydromel, Eirwen laissa échapper un soupir avant de se laisser aller contre le dossier, fermant les yeux. Nouveau silence, avant qu'elle ne le brise une fois encore.

"- Je pense qu'il faudrait que tous, autant que nous soyons, nous fassions abstraction de ce qui nous a opposé par le passé pour pouvoir nous concentrer sur cette ennemi commun. Tel est mon point de vue. Mais mon point de vue n'est pas forcément celui d'Odin, et c'est le sien que nous suivrons, pas le mien."

Tournant la tête vers son Guerrier, la jeune femme lui demanda alors avec le plus grand sérieux:

"- Et toi Haldor, que ferais-tu dans pareille situation? Quel est ton point de vue? Et ne me dis pas que ton rôle consiste uniquement à obéir à mes ordres. Je suis curieuse d'entendre ton avis sur la question."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-bleu1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-rouge1350/1350[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] G-jaune1200/1200[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]   [Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV] EmptyMer 25 Jan - 21:16
    - C'est d'famille. J'crois qu'mon paternel a toujours utilisé cette expression. C'est qu'on en a des pas mal dans l'même genre.

Ouais, il en était sûr maintenant, cette expression était très personnelle. M'enfin, il était aussi connu pour ses petites histoires et expressions du même type alors il ne se formalisait généralement pas lorsqu'il sortait un truc du genre. Il souriait comme un gosse en voyant sa Prêtresse s'esclaffer. Elle aussi, elle était particulière. Et il aimait ça. Puis revint le silence. Le sérieux. Après tout, ils parlaient de faits graves. Qui impacteraient sur Asgard et les guerriers qui s'y trouvaient. Mais pas seulement. Il se contorsionna un peu sur son fauteuil, attendant le retour de la belle sur sa question.

Ce qu'il entendit n'avait rien de bien joyeux. Le problème avec lui, c'est qu'il était un guerrier avant toute chose. Lorsqu'il s'agissait d'écraser l'ennemi, de marcher sur une forteresse, de faire rempart de son propre corps, il était le premier à s'élancer. Mais la réflexion et la stratégie de guerre à une échelle plus grande, c'était pas sa tasse de thé. Non pas qu'il ne possédait pas de logique, seulement ça l'emmerdait clairement de se projeter dans ces strates plus élaborées.

Elle lui demandait son avis. Soulignant qu'Odin serait seul décisionnaire. Elle possédait sa propre opinion, qu'elle avait partagé avec lui sans honte, mais elle savait déjà qu'elle se plierait aux ordres de leur Seigneur et Maître, quelle que soit sa décision. Une telle force de conviction et d'honneur avait de quoi faire vibrer l'âme du colosse. Il prit quelques instants pour réfléchir. Que souhaitait-il, lui ?
    - J'comprends le principe de l'adversaire commun. Mais comme j'viens de t'le dire, j'suis pas sur que les autres possèdent notre honneur. Même si on se ralliait à eux, qui nous dit qu'ils essaieraient pas de nous la mettre à l'envers à la première occasion ? Les Dieux sont fourbes. Les Hommes sont idiots. Moi le premier, hein. Pas sûr que j'accepte de combattre aux côtés de ceux qui m'ont trahis.

Il se tût un instant. Avant de reprendre. Un sourire aux lèvres.
    - J'aime trop l'sang et la guerre pour être de bon conseil, Prêtresse. Ma voie a toujours été la même. Une ligne droite, clairsemée des cadavres de ceux qui se dressent sur mon chemin. J'suis même pas digne de commander des hommes. Une arme. Voilà ce que je suis. Et on ne demande pas à une arme de réfléchir, seulement de tuer.

Il haussa les épaules. Une fatalité ? Pas pour lui. Il aimait son rôle.
    - J'peux demander une faveur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
 
[Fin du Chapitre] Retour à la maison [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: