Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CæcaCæcaArmure :
Balance
Message [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]   [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] EmptyMer 28 Déc - 2:08
Une belle journée pour commencer un bon récit. Octobre fermait le bal de la belle saison dans le bastion sacré d'Athéna et marquait le retour de la Balance parmi les siens. Octobre n'était-il d'ailleurs pas un mois qui lui était attribué ? Quoiqu'il en soit, bien que l'état physique de l'aveugle lui permettait d'apprécier de nouveau l'air libre et la chaleur du soleil, son esprit quoique guéri n'en restait pas moins tourmenté. Tourmenté par les mêmes tourments qu'avait subi le Sanctuaire il y a quelques temps, tourmenté par la honte d'avoir dû, incapable, assister au sacrifice du Grand Pope et au dévouement sans faille des chevaliers de bronze, dévouement qui fit connaître à certains d'entre eux des tourments auxquels ils n'étaient pas destinés.

L'absence de la Balance dans les affaires du Sanctuaire ne l'avait pas pour autant empêché d'être tenue informée de ces dernières, aussi eut-elle une pensée pour la sombre intrigue dont le Chevalier de la Vierge faisait l'objet il y a de cela quelques mois déjà en passant par son ancien temple, passage obligatoire pour arriver à destination. Que faisait-elle vraiment ? Parmi les rumeurs qu'on lui rapportait alors qu'elle agonisait dans son sombre temple, une encore plus malheureuse l'avait troublé. On disait que plusieurs Chevaliers d'Or avaient bravé leur devoir primordial en laissant le Sanctuaire aux mains d'un ennemi qui ne montra aucun scrupule à en violer l'enceinte. Oh certes la Balance se sentait investie d'un devoir de justice mais elle était bien loin de jeter la pierre à ses pairs.

Où allait-elle, enfin ? C'est bien là l'objet de toutes les interrogations. On murmurait souvent le nom du Lion pour des raisons plus ou moins pertinentes. Ses suivantes nourrissaient toutes sortes de fantasmes à son égard; non pas qu'elle fut personnellement intéressée, c'était surtout car sur la liste des absents le jour de l'attaque du Sanctuaire, le nom de Childéric du Lion figurait avec tout le poids qui lui incombait, aussi devait-il, ou peut-être l'avait-il, partager les mêmes sombres pensées qui la tiraillaient. Mais trêve d'explications, place aux dernières marches.

***

Les pas impérieux de la Balance foulaient la devanture de la sortie du Temple du Lion. Cette allure lente et travaillée ne faisait en aucun cas état d'un quelconque sentiment dédaigneux, elle était la plus pratique pour une femme aveugle soucieuse de ne pas fatiguer son armure en chutant ou en heurtant les obstacles presque invisibles aux yeux des voyants. D'ailleurs, la Romaine dû s'assurer qu'elle venait de descendre la dernière marche pour éviter de commander à son corps d'adopter un mouvement trop inadéquat pour ne pas que son équilibre en subisse les conséquence. Surface plane, elle pouvait continuer sereinement.

Caeca n'était pas le genre à faire fi des protocoles, elle y accordait au contraire beaucoup d'importance. Le seul détail auquel elle ne pouvait se résoudre à adhérer demeurait dans le fait qu'elle pénétrait souvent dans les Temples de ses confrères avant d'y être invitée. Encore une fois, n'y voyez rien de négatif: Un aveugle se repère aussi au bruit de ses pas, et l'intérieur des temples résonnent bien plus qu'il n'y paraît. Aussi se permit-elle quelques courts pas dans l'enceinte du Temple avant de contempler brièvement le monde intelligible pour s'assurer de la bonne présence du Lion. Un petit sourire se décrivit sur sa bouche non recouverte par le masque.

«Caeca de la Balance ose perturber la quiétude du Lion !» Fit-elle sur un ton assez léger, presque amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-bleu260/260[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-rouge330/330[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-jaune216/216[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]   [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] EmptyMer 28 Déc - 20:55
    Le lion d’or n’avait pas eu trop de mal à récupérer du conflit qui avait opposé les saints aux guerriers d’Arès. A vrai dire, le combat qui l’avait opposé à la guerre et à la hyène en compagnie du grand Pope en personne aurait certainement pu très mal tourner pour Childéric, mais le destin en avait décidé autrement et le monde s’était en partie écrouler. La situation au Sanctuaire-sous-marin était assez délicate, de ce qu’il avait compris sur le champ de bataille. Il n’avait pas eu de nouvelle depuis, peut-être qu’elle s’était calmée car le Pope n’avait envoyé personne aider les hommes de Poséidon, ce qu’il aurait normalement dû faire en vertu pacte qui alliait les deux puissances divines. Mais les questions de politique ne l’intéressaient pas, ce qu’il attendait surtout, c’était des nouvelles de sa belle qui n’était maintenant plus seule... Il aurait tout le temps de la retrouver sereinement bientôt de toute façon.

    Mais il avait encore la guerre de son esprit et la bataille sans merci que le Mérovingien avait dû livrer contre les forces d’un nouvel ennemi. Un ennemi qui à vrai dire, avait attaqué toutes les puissances en présence, sans aucune nuance. De nombreuses vies avaient été prise par ses poings, il n’avait aucun regret, c’était son devoir de soldat. Pas même de la tristesse devant la mort du chevalier du Sagittaire. Ce triple parjure qu’il en était venu à respecter un temps. Mais c’était les aléas du conflit. Ainsi, pour chasser tout ça de son esprit et pour travailler ce qu’il devait approfondir, le lion d’or s’était perdu, en cette journée où le temps commençait à se refroidir et les feuilles à tomber, dans la méditation. A vrai dire, il avait essayé des formes classiques et n’y avait pas trouvé son compte. Ainsi, il s’était posé comme pour faire des pompes, en appui sur ses poings et il était resté là pendant des heures. Détachant son esprit de son corps.

    Après quelques heures, il retrouva la présence physique de son propre corps, apaisé. Ces voyages étranges avaient le don de clamer son cœur et ce qui y vivait. Il se releva et doucement ouvrit et ferma ses poings. Douloureux. Mais c’était là la seule solution pour que ses crocs soient toujours affûtés et toujours après frapper. Il se rendit alors dans le centre du temple et trempa ses mains dans l’atrium quelques longues minutes et il entendit alors un bruit venant de la sortie du temps. Oh, quelqu’un qui venait des maisons suivantes. Le Mérovingien savait donc qu’il ne s’agissait pas de problème à venir et forcément un autre chevalier d’or ou au pire, un messager du Pope. Il attendit donc quelques instants, avant d’entendre une voix de femme s’élever dans son temple et troublant le silence qui y était installé. Ainsi donc, c’était la balance qui était venu saluer le lion d’or. Intéressant. Voilà un moment qu’il n’avait pas entendu parler du chevalier de la balance. Il s’avança donc vers la jeune femme sans attendre.

    « - Eh bien, voilà un nom que je n’ai pas entendu depuis longtemps ! Bienvenue dans l’antre du lion donc. Que peut faire donc faire Childéric du lion pour toi . Le passage du temple t'est garanti. »

    C’était une partie du protocole qui ennuyait le lion d’or. De devoir à chacun plus ou moins demandé le droit de passer à travers un temple à son occupant. Surtout quand il fallait passer son temps à monter et descendre ces maudites centaines de marches. Aussi, il était curieux d’avoir la réponse à la question qu’il venait de poser à la jeune femme. Venait-elle simplement pour pouvoir passer à travers les temples ou voulait-elle discuter un peu avec le lion d’or. Il est vrai qu’il avait possiblement un certain nombre de questions à lui poser. Voilà un long moment qu’il n’avait pas entendu parler d’elle et il voulait avant tout savoir pourquoi. Enfin, s’il ne l’avait pas maintenant, il aurait l’occasion plus tard de pouvoir discuter avec la jeune femme et d’obtenir les réponses aux questions qu’il se posait de toute façon. Ce n’était pas urgent.


Spoiler:
 


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CæcaCæcaArmure :
Balance
Message Re: [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]   [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] EmptyJeu 29 Déc - 0:32
«Je te remercie. Fit-elle un sourire aux lèvres. En effet, il y a quelques temps que je ne sors plus de mon temple...»

Déclarer le motif pour lequel on ne la voyait plus n'était pas l'intention première de la Balance, bien qu'elle n'avait pas honte de le dévoiler. Non, la Sainte était venue chercher conseil auprès du Lion, néanmoins, le conseil en question impliquait qu'on aille piquer la fierté d'un chevalier dont les crocs étaient à craindre, aussi fallait-il montrer patte blanche. De plus, il était possible de jouer du titre qui était le sien pour amener une atmosphère plus propice au dialogue et au calme.

«Je crains que la raison de ma visite prenne assez de temps pour que nous partagions un fauteuil. Elle se dirigea au hasard sur sa gauche, quelque peu perdue dans l'immensité des résonances du Temple. Childéric, ta renommée est grande au sein de la chevalerie, certains disent même que ton nom inspirera les protecteurs d'Athéna pour les siècles à venir. En cela je suis heureuse que notre déesse te compte dans ses rangs. S'ensuivit un silence qui annonçait une suite moins prestigieuse. Cependant, mes suivantes m'ont rapporté des nouvelles moins heureuses à ton endroit. On dit que ta négligence t'a poussé à quitter le Sanctuaire avant l'attaque des forces d'Arès et d'Apollon. Un temps. Elles qui chantent tes louanges dans leurs confidences, je veux bien les croire.Le ton s'était fait un peu plus autoritaire. Un petit rire s'échappa. Vient ensuite le moment du remord.J'étais présente au Sanctuaire lors de l'attaque, Childéric... je n'ai pas eu le courage de descendre apporter mon aide au Grand Pope et aux jeunes Chevaliers de Bronze...»

Elle s'arrêta, les cliquetis de son armure firent silence; à vrai dire, elle ne savait pas vraiment où elle se rendait, trop inquiétée par ses pensées. La main d'habitude si douce de la Balance forma un poing aux allures vengeresses. En cet instant elle se retrouva comme il y a quelques mois face au poids d'un destin trop cruel, d'une incapacité totale d'agir, d'accomplir ce devoir sacré qui était le sien. Caeca ne s'était pas pardonné la grande faiblesse qui la frappait alors que la bataille faisait rage quelques marches plus bas, elle ne s'était pas pardonné l'erreur qui l'avait poussé à gésir dans son lit pour des semaines.

«Tu comprendras que ce n'est pas pour te condamner que je suis venue ici mais bien pour que tu me dises comment effacer cette défaite. Je n'ai malheureusement pas oeuvré aussi brillamment que toi pour que l'on me pardonne entièrement un écart comme celui-ci. Elle se tût pour reprendre.Comment ?»

La Balance pourtant si certaine et stoïque à l'habitude profitait de sa première réelle sortie pour enfin laisser aller le mal qui la tourmentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-bleu260/260[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-rouge330/330[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-jaune216/216[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]   [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] EmptyJeu 29 Déc - 19:48
    Le lion accueillit la première réplique de son homologue de la balance par un sourire amusé. Oui, c’était peu dire que de souligner le fait qu’elle n’était pas sortie de son temple. Il regarda ensuite la jeune femme se diriger en tâtonnant dans son temple, néanmoins, dans la bonne direction. En venant de la sortie, sur la gauche, c’était le salon que le lion utilisait pour recevoir. Mais un détail lui revient alors à l’esprit, quelque chose qu’il avait entendu il y a longtemps sur le chevalier d’or de la balance. De vieille rumeur qui semblait laisser entendre que la jeune femme était privée du sens de la vue. Mais elle semblait bien se débrouiller et elle aurait peut-être pris offense s’il lui avait proposé son aide. De même, ce n’était que de veille rumeur dont il ne se souvenait que vaguement et il fallait éviter d’accorder trop de fois à ce genre de bruit qui coure. Mais les règles de la politesse lui incombaient de guider son invité qui voulait discuter avec lui.

    « - Bien, par ici, on trouvera de quoi discuter plus confortablement. »

    Il écouta la suite de ce que voulait lui dire la jeune fille quand il se dirigea avec ce petit salon. Mais il ne put s’empêcher de retenir un large rire-rugissement qui le définissait tant. Oui, son nom qui reste dans la légende pour inspirer les chevaliers sur des siècles et des siècles. L’idée lui plaisait beaucoup. Mais il savait que c’était faux. Il savait parfaitement que son nom ne serait que quelques lettres sur une tombe parmi une légion d’autre qui serait au fur et à mesure oublié de tous. Il était lucide sur ça. Loin encore, d’avoir égalé la gloire d’Achille et la survie de son nom. Mais ce n’est plus vraiment son objectif à l’heure actuelle. La suite par contre, fit rapidement mourir son rire dans sa bouche et il pouvait sentir un tressaillement dans son cosmos. Un tremblement de sauvagerie féroce. Mais il savait bien mieux garder son clame maintenant et garder sa bête docile. Ainsi, seul le sérieux et une légère froideur sur le visage traduire sa contrariété devant les mots de la jeune femme. Il écouta la suite en silence et termina son chemin vers le salon où il recevait.

    Il alla chercher deux coupes de vin et une petite amphore qui en était remplie. Il servit donc deux vers, bu la moitié du sien d’un trait et le remplit de nouveau. Il s’installa alors dans son siège et attendit la jeune femme. Qui visiblement, n’avait pas tout à fait fini de parler et le lion cherchait toujours à dissiper la colère qui était monté dans son cœur. Il vit à quel point c’était difficile pour elle de venir comme ça devant le lion d’or et lui dire tout ça. Sa colère se calma donc. Il sirota cette fois doucement son verre de vin et n'attendit un peu que la jeune femme. Il poussa donc un profond soupir, reposa le broc de vin sur la table et posa sa tête en arrière avant de prendre la parole et de briser le silence du temple du lion. Ces quelques mots avaient fait remonter bien des souvenirs dans l’esprit de Childéric et pas forcément de joyeux. Alexandrie, Jamir...

    « - J’y étais. Dans cette bataille. J’y étais. J’y suis arrivé sur le tard. Disons que j’ai raté celle d’avant. Quand c’est mystérieux guerrier de l’ombre sont venus attaquer le Sanctuaire et qu’ils ont tué le chevalier de bronze d’Andromède et enlevé l’ancienne guerrière d’or du bélier. Je n’étais pas là. L’une des nôtres avait besoin d’aide, j’étais là pour elle, plutôt que pour mon devoir. »

    Il se redressa, bu un peu de vin une nouvelle et fois et le fit tourné devant lui quelques petites, toutes petites secondes.

    « - À mon retour, et je pense que tu peux bien le savoir, comme tu portes l’or et que ce n’est pas vraiment du secret défense. J’étais sur autre mission confiée par le Pope. À Jamir, avec le scorpion & le Sagittaire. Pour récupérer le Gémeau qui avait à parler avec la dame des lieux ! De retour, juste à temps, quand une partie des forces de la guerre et du soleil ont pénétré dans le premier temple. Où le bélier a fait face avec l’aide du Pope. Et c’est là qu’il est tombé, pendant que je me battais contre la pestilence. Un étranger et maudit, qui n’aurait pas vécu bien longtemps après notre rencontre j’espère. Pour le reste, ce n’est qu’une question de paix avec toi-même et d’acceptation. D’accepter que, d’un bout à l’autre, nous ne sommes que des soldats et qu’en tant que tel, notre vie importe peu. C’est facile à dire, difficile à faire et encore plus difficile à vivre. Même moi, j’en suis amené à voir le monde différemment ces derniers temps. C’est un chemin difficile, sur lequel il faut marcher sans tomber si je puis dire. »

    Que pouvait-dire de plus le lion ? Rien de plus sans qu’elle ne lui parle plus d’elle-même. Oh, il pouvait apprendre à n’importe qui à être un soldat, c’était ce qu’on avait fait de lui. Le plus parfait des soldats. Mais chaque création comporte des points faibles et Childéric du lion, n’en était pas dépourvu.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CæcaCæcaArmure :
Balance
Message Re: [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]   [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] EmptyJeu 5 Jan - 19:59
Le Lion n'était pas homme à querelles à en juger par le calme certain qu'il adopta en repoussant la rumeur selon laquelle sa présence manqua lors de l'attaque du Sanctuaire. Décidément, les rumeurs sont aussi traîtresses que les informations qu'elles colportent. La Balance prit donc note de ne plus accorder de crédit aux dires de ses suivantes. Cependant, être femme de responsabilités ne permet pas de se cacher derrière le rempart de l'ignorance de ses subalternes, aussi goûta-t-elle le vin qui lui fut offert avant de déclarer sur un ton impérieux.

«Je vois. Mon intention n'était nullement de salir ton honneur, Childéric du Lion. Je m'en irai donc faire taire les rumeurs indélicates à ton sujet moi-même.»

Sur le sujet de la condition des Chevaliers d'Or et des Saints d'Athéna en général, cependant, la Romaine avait beaucoup à dire. Il est vrai qu'il est compliqué pour des êtres en possession de pouvoir aussi grands que les Saints de se ranger derrière des idéaux, des actes d'êtres finalement assez mystérieux. La caste des chevaliers d'Athéna se veut protectrice des humains, certes, mais peut-on dire pour autant que les autres dieux et leurs armées ne protègent pas une conception semblable ? Ce doute auquel Caeca était confrontée depuis son entrée au Sanctuaire se creusait un peu plus chaque jour et les dires du Lion ne firent que la conforter dans ce flou.

«Je te donne raison sur la difficulté d'endosser les armures divines et leurs nombreuses questions. Un temps.Je tente moi-même assez souvent de percer les mystères qui entourent ces conflits éternels qui opposent les dieux mais comprendre leur essence demande avant tout l'acquisition de savoirs bien nombreux...Elle se rappela comment, à la recherche du savoir, elle avait été frappée par cette puissante énergie qui l'avait presque terrassée. Ces clés ne sont pas hors de notre portée, je pense en avoir entraperçu quelques-unes mais la complexité des dieux nous surpasse toujours... Et pourtant j'ai le sentiment qu'elle nous appelle, qu'elle nous guide en un sens. Qu'elle nous éloigne de notre devoir.» Fit-elle en portant sa coupe à la bouche.

La Balance était loin de remettre en cause le bien-fondé du combat que menait Athéna à travers elle, elle pensait même au contraire que le modèle que cette dernière protégeait, l'Empire, était le meilleur. Cependant, au-delà des considérations presque fanatiques se trouvait en elle cette part humaine qui, face à la colère divine, ne souhaitait plus courber l'échine mais bien se dresser fièrement. Devait-on louer Athéna pour son combat ou devait-on la condamner pour sa nature ? Sans les dieux, les hommes seraient assurément seuls, peut-être pour le mieux. Ou pour le pire. Aussi fallait-il se conforter dans l'idée qu'Athéna oeuvrait pour le mieux.

«Toi qui as combattu nos ennemis, peux-tu me dire ce qui les différencie de nous ? Que veulent-ils vraiment, après tout ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-bleu260/260[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-rouge330/330[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] G-jaune216/216[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]   [Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] EmptyMar 10 Jan - 3:42
    Le lion adressa alors un petit signe de la main à la jeune femme qui était venu lui parler quand elle souligna ses bonnes attentions. Il le savait. Il n’avait donc aucune offense. De même, il était normal que les dames de compagnie d’un chevalier d’or n’aient pas ce genre de détail. Après tout, les raisons qui avaient motivé son propre départ du Sanctuaire pendant l’attaque du zodiaque de l’ombre étaient personnelles, enfin seulement à moitié. Il était vraiment parti aider quelqu’un à qui il tenait beaucoup qui était alors en difficulté. Puis l’enlèvement d’Ainia et le départ de Silas. Ce n’était qu’un sinistre enchaînement d’événements qui avait poussé le zodiaque d’or à être ainsi peu représenté pendant l’attaque d’Arès et d’Apollon, une occasion trop belle pour eux. Les étoiles étaient alignées pour eux...

    « - Oh pas de soucis, pas la peine de voler dans les plumes de tes dames. Comme je te l’ai dit, ce sont des informations plus ou moins sensibles. Et je doute que les allers et venus en détail des chevaliers d’or les intéressent vraiment ! »

    Il rit alors franchement. Même s’il savait que la suite de la conversation serait plus sérieuse. Plus qu’un simple échange de points de vue ou d’information entre frères d'armes. Chevalier d’or. Le titre sonne bien, mais c’est beaucoup plus difficile à vivre qu’à dire. Et le lion l’avait appris à ses dépens de nombreuses fois. Pourtant, il avait été formé pour ça. Toute sa vie, prendre l’or à la suite de son maître avait été le seul et unique but de sa formation. De tout ce qu’on lui avait fait. Et même avec une telle préparation... Oui, on ne peut jamais vraiment être prêt pour invoquer la foudre, le feu et la lumière pour déchirer les ennemis des dieux. Et pourtant, c’était avec ça qu’il fallait vivre le peu qu’il leur était permis. Il écouta ensuite avec attention la Balance reprendre. Il ne put qu’acquiescer à ce qu’elle disait de la tête. Des mystères insolubles en réalité. Si les dieux représentaient des idéaux, c’était un conflit bien plus complexe que l’échelle de vie de l’humanité, bien trop éphémère ne pouvait vraiment prétendre comprendre. Et le lion alla répondre quelque chose, mais elle lui ôta les mots de la bouche. Il allait dire quelque chose dans cette veine-là. Mais il put, quand elle termina sa phrase, rajouter quelques choses.

    « - Ce sont les étoiles. L’éveil au cosmos ne se fait pas pour tous de la même façon, mais nos chemins à tous sont guidés par nos étoiles. Attention, elle ne dicte pas notre chemin, mais disons qu’elles nous guident dans le noir. »

    Le lion ne savait pas si vraiment il avait été clair dans ses propos. Mais c’était comme ça qu’il voyait la chose. Chaque guerrier divin, qu’importe son maître, avait un chemin à suivre marqué dans les étoiles. Et c’était encore plus vrai pour les chevaliers d’or. Après tout, chacun d’entre eux, qu’importe le pouvoir qu’ils avaient en leur possession, de faire tomber la foudre et de manier la lumière du soleil, de plier les mondes et l’espace ou de se déplacer dans le monde des morts comme dans celui des vivants, chaque chevalier d’or avait sa malédiction. Ses étoiles et son chemin. Elle souleva ensuite une question des plus pertinentes... Pourquoi se battaient les autres guerriers et pourquoi ces guerres ? Il prit quelques secondes pour réfléchir un peu à sa réponse. Il avait rencontré plus ou moins toutes les factions après tout, même s’il avait surtout affronté des guerriers d’Arès et d’Apollon.

    « - C’est une question plus compliquée qu’il n’y paraît. Chaque dieu représente un idéal, une réalité. Et ce sont ces forces qui s’entre-chocs. Pour les marinas, ils veulent le renouveau du monde, la préservation d’Atlantis. Même si, pour le moment, ce sont nos alliés et ils l’ont prouvé en se battant à nos côtés durant le siège de Jamir. Pour les ases, ils veulent jouer un rôle dans l’échiquier du monde je pense. Ce sont des guerriers, mais qui ont des valeurs. Je m’y suis rendu quelques fois et les relations que nous avons avec eux sont... particulières. Ils voulaient la paix aux dernières nouvelles, mais se sont liés à nos ennemis à Jamir. Puis, les Berserker, qui sont là pour imposer leur point de vue. Pas stupide et violent comme on pourrait le croire. Mais... passionné je dirais. Beaucoup trop passionné. De toutes les factions, ce sont, je dirais, nos ennemis les plus viscéraux. Ceux que j’ai affronté le plus. Puis les oracles d’Apollon aux attentions troubles. Eux, je ne sais pas vraiment ce qu’ils veulent, voir le monde changer peut-être. Mais ce sont les plus troubles de l’échiquier divin. Et puis... les seuls que je qualifierais de fondamentalement mauvais. Les spectres, qui veulent apporter la mort sur le monde. Et pour Athéna, ce qu’elle défend, et ce pour quoi je la sers, c’est le libre arbitre. Cette liberté de choisir à chaque instant ce qu’on est. Mais je parle trop sûrement... »

    Il rit alors légèrement et il but quelques gorgées de vin.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Octobre 550] La responsabilité des Chevaliers d'Or. [Childéric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Lion-
Sauter vers: