Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyVen 1 Mai - 17:13
Le poids des mensonges










La nuit est belle, il est temps de le rejoindre. Car ce soir je n’ai pas les idées en place, il me faut trouver mon refuge. D’un pas lent, trahissant la douleur qui m’enserre entre ses griffes, je quitte le champ de roses. Je titube, encore. Mais le malaise s’estompe bien plus vite. Les sarments sinueux des fleurs rouges se sont gorgés de mon sang. Presque exsangue, je sens tout le poids de mon armure.
J’ai accepté le prix à payer pour mes errements. Embrassé une vie de solitude, de silence et de douleur. Depuis longtemps, le poison aurait dû me tuer. J’ai lutté contre lui et combats encore avec férocité. C’est grâce à la haine que je porte à Lucius que je suis parvenue à reforger ce Lien Écarlate. C’est grâce à mon savoir et mon entêtement que je suis toujours debout.
Pourtant, j’ai besoin de le voir, trop de jours se sont écoulés sans que je quitte mon poste, mon devoir. J’ai abandonné mon cœur, l’ai délaissé suffisamment. Accompagnée de la fragrance si particulière des roses, j’entre dans mon temple, découvre, sur le sol, une petite fiole que je ramasse machinalement.

Ce Saint s’évertue chaque soir à m’apporter ce breuvage. Kilian du Verseau. Un alchimiste. Nos échanges ? Il n’y en a jamais eu. Ou si. Celle que je fus autrefois l’avait rencontré une unique fois. Comme beaucoup d’autres.

Je préfère vivre de la sorte, sans le moindre contact. Je me convaincs que je souffre moins, et surtout, que j’en apporte moins, de la souffrance. Je le supporte parce que j’ai toutes les raisons qui me le permettent. Il y a tant de secrets qui doivent demeurer. Je ne parle plus pour cette raison. Je cache mon visage pour cette raison. Je porte une perruque de cheveux blonds pour les tromper tous. Sauf lui. Sauf moi. Sauf nous.

Gravir les marches reste encore difficile et je dois marquer de nombreux arrêt. Je sens mon cœur se serrer à cause de la nature de mon sang. Je suis redevenue la Bête Empoisonnée. Je me résous, en fin de compte, à soulever rapidement le bas de mon masque pour porter le médicament préparé par mon voisin à mes lèvres. Le goût est légèrement différent… se pourrait-il qu’il s’essaye à des ajustements dans sa formule ? Le résultat se fait aussitôt ressentir. Je pousse un soupir de soulagement, rabats mon carcan de fer froid.

Un jour, j’irai le remercier.

Arrivée au seuil du Temple du Grand Pope, je marque un temps d’arrêt. Les ombres m’accueillent. Elles tournoient. Se pourrait-il que mon rêveur soit endormi ? Très peu probable. J’entre. Le bruit de mes pas se répercute partout. Je m’annonce en libérant mon cosmos, l’appelle, cherche sa présence, son esprit que je vais effleurer avec douceur. Il peut sentir ma fatigue, comme j’effleurerai la sienne et toutes les émotions que son âme voudra bien me délivrer.

Voilà bien longtemps que le mensonge a dressé entre nous, une frontière qui nous sépare, bien malgré nous. Plus haute que celle appelée devoir. Ma gorge se serre. Je doute. Peut-être ne voudra-t-il pas me voir et retirer ses habits de représentant d’Athéna. Mettre de côté ce nouveau rôle qu’il doit jouer.

Ce soir, je suis épuisée, incapable d’en supporter davantage.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyVen 1 Mai - 18:40
    La mécanique bien huilée d’une armée demande tout le temps de l’entretien. Une leçon amère que celui qui est maintenant à la tête de la chevalerie a appris à la dure. Le travail que demande la gestion des troupes est considérable. Tout le temps, on sollicite l’ancien lion. Comme si rien ne pouvait tourner s’il n’avait pas son nez dans cette affaire. Comment ont fait tous ses prédécesseurs pour se débrouiller devant une masse pareil ? Il se posait la question jour après jour. Mais il avait fini par trouver ses réponses et par faire fonctionner la machine. Juste, il avait mis de côté une grande partie de sa vie, presque la totalité en vérité. Il regrettait parfois le temps où les choses étaient plus simples et où il n’était que chevalier d’or. Mais ce temps était révolu.

    Il avait malgré tout, quelques petits moments à lui, pour ne pas devenir fou. Et ces moments nocturnes volaient en faisait partie. Ils ne s’étaient pas vu depuis plusieurs nuits, bien qu’il soit si proche l’un de l’autre. Mais le devoir… Encore le devoir. Toujours le devoir. Ils avaient appris à vivre avec avant cela et devaient encore s’adapter à son nouveau poids. Mais ils y arriveraient. Il n’avait plus la moindre idée de l’heure qu’il était, perdu dans la consultation de rapport venu de province lointaine. L’information c’était ça, le nerf de la guerre et se mettre à jour sur ce que savait Akrites lui prenait beaucoup de temps. Il aurait dû laisser un mode d’emploi sûr comment devenir Pope et ce que je sais prend en soin, ou un titre dans ce goût-là, ça aurait simplifié la vie de tout le monde.

    Une sensation familière lui fit lever la tête de ses tablettes. Il ne portait pas ses habits officiels ni son masque cérémoniel. Il était vêtu simplement d’une tunique plutôt confortable et d’un pantalon similaire. Un brasero éclairé la pièce et la réchauffait également. La Grèce a ses avantages, mais l’hiver reste l’hiver. Il sent un cosmos qui cherche le sien avec une délicatesse qu’il aime. Il étreint alors cette énergie, la laissant librement couler et partageant la sienne. Une forme de lien que seuls les éveillés peuvent vraiment comprendre et vivre. Mais cette forme de lien a d’effrayant qu’il est difficile de cacher quoi que ce soit à celui avec qui on partage. Et se laisser aller à la vérité dans un monde pétri par le mensonge a quelque chose de dangereux. Une habitude qu’on perd trop vite…

    Mais ce soir, au diable le reste. Il laisse donc glisser le long de leur lien son contentement de la voir, sa joie de la retrouver. Son amour pour elle aussi. Elle est ce lien qui lui permet de tenir et de défendre sa cité assiégée. Il repousse ce qu’il a devant lui et se lève. Il va accueillir avec étiquette celle qui se présente devant lui. Il maintient le masque sur son visage, mais elle, elle peut sentir toute son inquiétude quand il la voit affaibli comme elle est. Amoindrie à cause de ce jardin. À se damner dans ce maudit jardin de roses. À vouloir repayer quelque chose que même la déesse à pardonner. Mais il s’inquiète pour elle, plus que pour tout autre.


    « - Morwenna, je vous attendais, si vous voulez bien me suivre, nous avons à parler. Installez-vous. »


    Il désigna à la jeune femme des banquettes sur laquelle elle pourrait s’installer et il partit quelques instants. Il donna ses ordres et congédia les gardes et les serviteurs aux alentours. Personne ne viendrait les déranger dans la nuit. Il fit se dirigea rapidement vers les cuisines et saisir une cuvette d’eau et un linge propre, un peu de vin, il avait déjà de quoi manger là où elle l’attendait. Il revient rapidement. Fatiguée, elle avait dû s’écrouler. Il espérait qu’elle serait encore debout et qu’elle n’aurait pas succombé au sommeil. Il s’approcha d’elle tout doucement, utilisant le lien pour lui faire savoir qu’il était revenu. Il posa l’eau à côté d’elle. Elle en aurait sûrement besoin.

    « - Tu ne peux pas savoir à quel point je suis content de te voir, tu m’as manqué petit poisson…»



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11


Dernière édition par Childéric le Ven 1 Mai - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyVen 1 Mai - 22:26
Le poids des mensonges








Mes doutes sont balayés. Comme à chaque fois, il m’accueille avec une certaine effusion qui me ravit le cœur et l’esprit. Nous nous retrouvons toujours, nos fils s’entremêlent, doucement, jusqu’à former une entité, unie. Cette union, j’en ai terriblement besoin. Je m’y accroche avec ravissement tandis que le protocole, dans le monde réel, montre une certaine distance des corps.

Le devoir du guerrier. Le devoir du roi. Je me serai inclinée, par jeu, en d’autres circonstances. À la place mon poing vient se porter contre mon plastron. Ce simple mouvement m’arrache une grimace derrière mon masque.

Childéric donne ses ordres et tous se retirent. Me voilà seule dans le noir. Je m’accommode bien de cette obscurité, prends mes aises. Je quitte mon armure. Celle-ci forme une belle statue d’or. Des poissons nageant dans le vide. Habillée d’une tenue d’entraînement, je m’allonge sur la banquette, dans les coussins moelleux. Un soupir d’aise s’envole et mes yeux se ferment, un bras posé en travers.

Je n’ai même pas considéré la nourriture. Je n’ai pas faim, le poison est bien vorace. Et déjà, quelques signes apparents marquent mon enveloppe de chair et de sang. Amaigrie, plus pâle aussi. J’apparais bien fragile, et je déteste ça. Je ne veux pas qu’il me voie malade. Car c’est bien de cela dont il s’agit ? Et encore… je n’ai jamais voulu lui montrer mes pires épisodes…

C’est au tour du Grand Pope de s’annoncer d’une caresse sur ma psyché. Je devine son inquiétude. Alors je prends une grande inspiration, essaye de faire semblant. Par habitude. Par entêtement. Par devoir. Parce qu’il le faut. Et que j’ai pris l’habitude de porter ce foutu masque. Pourtant… pourtant je sais que je ne devrais pas. Je me redresse, je ne me résous pas, pas tout de suite, à retirer ce carcan inexpressif. Même ma voix à dû mal à s’envoler. Je chuchote, plus qu’autre chose :

« Tu m’as manqué aussi… mon Rêveur. »

Je n’y arrive pas. Je ne veux pas qu’il me voie ainsi. Lui faire de la peine, gâcher ces rares moments, je baisse la tête.

« … »


Mes lèvres se sont entrouvertes sans que le moindre son puisse les outrepasser. Je lève mon visage vers le sien, penche ma tête sur le côté. Des boucles blondes dansent lorsque, enfin, je me décide à me mettre sur la pointe des pieds et l’envelopper entre mes bras. Ce simple contact suffit à m’apaiser.

J’entends son cœur battre dans sa poitrine, et cela me suffit.

« S’il te plaît, ne t’inquiète pas trop pour moi, d’accord ? »


Je lui souffle mes inquiétudes.

« Dompter ce poison se révèle plus difficile que prévu. À croire que c’est la bataille la plus rude que je dois mener. »


J’en percerai les mystères un jour. Je ne peux pas échouer. Mais j’en viens à douter de ma propre force.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptySam 2 Mai - 1:31
    Son coeur se serra quand il la vit. Il sentait sa fatigue, son trouble et sa souffrance, mais le voir c’était autre chose. Ces moments où il devait cacher ce qu’il était, se faire stoïque et froid lui pesaient. Il voulait pouvoir savourer les moments où il pouvait être Childeric, ne pas devoir les passer derrière un masque. Pas avec elle. Pas avec la seule à savoir la vérité et avec qui il pouvait la partager. Pas avec celle qui partageait sa vie également. Mais c’était son choix, il savait et il comprenait pourquoi elle faisait ça. Il respectait aussi ses décisions, bien que ça lui en coûtât de la voir comme ça. Il s’avance alors et s’installe près d’elle, posant l’eau et le linge non loin d’eux. Il pouvait sentir battre son coeur à elle. Et cela lui fit peur…

    Comment pouvait-il ne pas s’inquiéter ? Il savait le fardeau qu’elle avait à porter. Il savait aussi maintenant qu’il s’était plongé dans les archives de son prédécesseur, un peu plus de chose sur le jardin des roses. C’était une défense très précieuse. Mais une arme valait-elle un sacrifie aussi important ? Il n’en était pas certain et si jamais il devait choisir entre le jardin et la princesse, le choix serait vite fait. Tellement vite que ça n’en était même pas un. Il posa alors délicatement sa main sur la joue de la jeune femme. Elle portait toujours son masque. Elle le gardait de plus en plus longtemps en ce moment…

    « - Tu n’as pas à porter ça toute seule tu sais... »

    Il savait qu’il avait des chances de l’agacer en disant et il comptait sur leur lien pour avoir la véritable conversation. Elle saurait ce qu’il voulait dire par là à travers lui. Elle sentirait toute sa dévotion pour elle et son devoir aussi. Car il en avait pour la déesse, pour les chevaliers et les guerriers, mais aussi pour elle, pour celle qui avait uni sa vie à la sienne. Et ce devoir-là était au moins aussi important que les autres. Si ce n’est plus pour lui en tant qu’homme. En sommes, c’était l’amour et le lien qui les unissait et c’était ça qui comptait pour lui. Au final, c’était peut-être plus simple de laisser par son coeur que ses mots. Mais elle saurait, elle saurait mieux que n’importe qui d’autres ce qu’elle était pour lui.

    « - N’oublies juste pas que cette bataille, tu n’es pas obligée de la mener seule. Nous sommes à deux dans cette affaire, qu’importe où elle nous amène. Enfin à deux... »

    Et elle put sentir là, la profonde tristesse qui passa rapidement dans son coeur. Il ne pula chassé, ni lui cacher. Elle savait que ce vide-là, rien ne pourrait jamais le combler et qu’il resterait toujours présent. Ce vide au fond, qu’il partageait tous les deux, qui les avaient réuni autant qu’il leur avait fait mal. Un grognement bestial passa fugacement dans son coeur mais il remit rapidement la bête à sa place. Il n’y avait pas de temps pour ça et tout comme elle avait son combat à livrer, il avait le sien. En çà, l’un comme l’autre pouvaient comprendre le fardeau qu’ils avaient à porter. Mais sauraient-ils se le dire . C’est autre chose…


    « - Mais tu vas y arriver, tu y arrives toujours. Je ne sais pas comment tu fais. Je n’y serais pas arrivé sans toi. Je me serais perdu. Je suis là pour te guider, pour te soutenir, pour t’aider, tu portes autour de ton cou le symbole de tout ça, petit poisson. »

    Ce lien maintenant, rien ne pourrait le briser. Ni les dieux, ni la mort. Il avait compris son importance, il avait compris combien il était nécessaire pour continuer d’avancer et surtout, il avait compris, grâce à ce lien, que le sort d’Achille au fond, était risible. Cette leçon-là, n’avait pas de prix.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptySam 2 Mai - 11:52
Le poids des mensonges








Kilian avait parlé de fardeau. Childéric aussi, d’une certaine façon, même si lui n’ignorait pas qu’il s’agissait d’autre chose, intrinsèquement lié à ma propre nature. Plus qu’une malédiction, qu’un poids, qu’une épreuve, mon sang était la clef d’une histoire dont je ne connais pas l’origine.
Et les archives n’ont au final, que dévoilé des données bien incomplètes. J’ai besoin de trouver d’autres pistes. Je sais, au fond, ce que je dois faire, mais je ne peux pas m’y résoudre, car cela revenait à les laisser. Tous les deux.
Ce vide, cette souffrance, nous la partageons et quand le Grand Pope y fait allusion, alors toute cette douleur entre en résonance. Parents, nous sommes déchirés entre notre vie de Saints et celle qu’un homme et une femme peuvent écrire ensemble. Ma main se porte à mon cou, tire sur un lien de cuir pour dévoiler un anneau sigillaire.

Ce simple objet possède tant de significations, de souvenirs heureux comme troublés. Alors je considère Childéric avec un tout autre regard, glisse ma psyché dans la sienne pour l’étreindre avec reconnaissance. Je ne suis pas seule, malgré tout.

« Nos rôles de solitaires endurcis nous collent à la peau, il faut croire. »
dis-je cela avec une note de mélancolie dans la voix. « Tu as raison, je suis un petit poisson bien récalcitrant. »

Un léger rire s’échappe, étouffé par le masque que je finis par retirer. Les traits tirés, les yeux cernés de noir, j’essaye de lui sourire pour faire bonne figure.

« Il faut bien quelques avantages à partager la couche de la figure la plus importante du Sanctuaire ! »


Je ris et allège mon cœur. L’humour, il fait partie de notre lien, après tout. Et je ne doute pas que cela fera du bien à Childéric de s’y risquer. J’avise du vin et des victuailles dressés sur la table. Je m’empare de deux gobelets en étain pour les remplir à ras bord. Je lui tends son verre alors que je commence à boire sans lui, comme une assoiffée, l’œil allumé d’un peu de malice.
L’alcool me brûle la gorge et il me faut déployer un trésor de maîtrise de soi pour ne pas lui montrer à quel point déglutir est devenu pénible.

Jouer, encore. Faire des faux semblants. Tromper la marchandise… se pourrait-il que ma vie de pirate puisse me servir aujourd’hui ?

« Quelles sont les nouvelles ? Des ennuis à l’horizon ? »

Je lui demanderai bien s’il a une mission à me confier, mais pour l’heure, je ne pense pas avoir le courage suffisant pour mettre de la distance entre nous trois. Mon œil devient sombre. Il le faudra tôt ou tard. Voilà bien longtemps que je n’ai pas quitté les terres du Sanctuaire athénien.





[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptySam 2 Mai - 15:09
    Leur rôle leur colle à la peau… Au combien cette assertion était vraie. Il était difficile pour eux d’être vraiment eux. De se retrouver simplement et de se parler normalement. De juste vivre une vie normale. Il n’y aurait jamais de cette douce normalité pour eux, juste des mensonges, des moments volés, des faux-semblants et des masques. Encore et toujours des masques. Une vie cachée derrière un paravent qui ne laisse rien filtrer. Car si quelque chose venait à sortir de tout ça, les conséquences seraient… terribles. Pour lui comme pour elle. Survivrait-il seulement à ça ? Rien n’était moins sûr, mais le lien lui, durerait. Le lien lui, survivrait à tout. Il était content de la voir retirer son masque et lui rendit son sourire, mais s’il pouvait voir à quel point son corps criait sa souffrance. Il avait mal avec elle.

    « - Il faut bien que le pouvoir accorde quelques avantages, sinon à quoi bon ? »

    Dit-il en riant un peu, mais le coeur n’y était pas vraiment. Elle pourrait sentir à travers les liens les émotions qui à ce moment avaient troublé son coeur. Qu’il aurait aimé pour se réveiller le matin à ses côtés, tout simplement. Ne pas avoir à profiter du couvert de la nuit et de la menace de son sang pour se voir. Oui, il est parfois nostalgique d'une vie normale qui n’existerait jamais. Mais il l’aimait et plus que tout, il voulait lui faire partager ses propres sentiments. Alors il chassa tout ça et se concentra sur sa joie de la voir, sa satisfaction de sa présence. Elle souffrait, elle le cachait, mais il voulait lui montrer que, malgré tout ça, elle restait la détentrice du lien, sa clef et sa source. Une chose qui avait pour lui bien plus de poids que n’importe quoi d’autres.

    Il prend le verre qu’elle lui tend et le lève sa santé puis bois après. Comme si de rien n’était, mais il n’est pas dupe. Il voit, il sait, il sent surtout plus qu’autre chose. Mais elle veut faire ça pour lui, alors il essaie de faire semblant, avec plus ou moins de succès. Il a appris à mentir, à cacher. Mais à elle, il n’y arrive pas, il ne peut pas. Il s’étend à son sur la banquette, à côté d’elle. Il a l’impression qu’elle est loin alors qu’il sent la chaleur de son corps contre le sien. Mais il se concentre sur ses petites choses, sur elle. Sur le lien, c’est lui la solution. Il pousse un grand soupir, des ennuis à l’horizon hein .

    « - Toujours, ma belle, toujours. Demain je vais encore rencontrer le chef des oracles. Nous allons encore nous mentir et voir comment manipuler l’autre. Je n’aime pas ça, mais j’y suis obligé. Les siens lèches leur plaie mais pendant combien de temps ? De même pour les chiens de guerre ? La paix ne repose sur rien. Les marinas sont calmes, mais combien de temps cela va encore durer ? Il y a Avalon et Arthur, où je n’ai pas la moindre idée de comment vont les choses. Il y a Lesath dans son temple que je vais aller voir bientôt. Il y a les problèmes en Perse. Tu n’as rien à me signaler de ton côté ? »

    Le poids de tout ça se fit visible sur ses épaules et dans sa voix. Mais qu’est-ce que c’était que ces petits soucis contrairement à ce qui l’inquiétait vraiment ? Elle ! Lui ! Mais c’était le devoir qu’il avait choisi d’embrasser, leur destinée sous l’égide de la déesse ? Ce pourquoi elle les avait choisi . Elle avait été bonne avec eux et leur avait donné beaucoup. Mais elle demandait aussi beaucoup en retour, et c’était légitime. Si seulement les choses avaient pu être plus simples et qu’ils avaient pu élever des chèvres dans une ferme perdue en plein milieu de nulle part . Bientôt viendra le jour où il devra aussi l’envoyer elle en mission, mais pas pour le moment, il n’en a pas la force, pas le courage. Il a encore trop besoin d’elle. Ça ne fait que trois mois qu’ils sont dans ce jeu est déjà… De sa main il cherche la sienne et la sers quand il la trouve.

    « - J’avais vraiment besoin de ce moment, de cette paix que tu m’offres tu sais. C’est si dur de ne pas pouvoir être soit tout le temps. »

    Elle pourrait sentir la sincérité de ses mots et la joie qu’elle lui apportait juste en étant là.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptySam 2 Mai - 18:00
Un prix à payer









La douce musique de son rire-rugissement me manque. J’espérais l’entendre, pas ce simulacre qu’il m’offre à la place. Sommes-nous destinés à cela ? Réduits à de simples rôles que l’on devra jouer ad vitam aeternam ? Lui le Grand Pope d’une puissance considérable, et moi une femme-soldat, une empoisonneuse, une main mortelle pour nos ennemis ?
J’ai envie de croire que mon action ne se réduira pas qu’à la destruction. Non, après tout j’ai toujours été animée d’un désir de liberté et de paix. Et revoir Kilian du Verseau m’a poussé à retourner à mes premiers amours : mes plantes médicinales. Leur étude, leur culture m’apaise et saura en aider bien d’autres.
Je vouerais ma vie à cela, comme à la diplomatie, s’il me permet de m’y risquer. Pour l’heure, les temps sont aux retrouvailles. Et je suis heureuse de comprendre, à travers notre lien, qu’il partage mes sentiments. Mes envies et mes craintes. Je lui souris lorsqu’il s’allonge à mes côtés. Il est accablé par les soucis, mon doux rêveur. Je le regarde avec tendresse, ne l’interromps pas. La situation est complexe et il est vrai que nous avons dans nos prisons, un illustre prisonnier.
Childéric est tourmenté. Le sourire qui pouvait bien orner mes lèvres s’efface. Tant de questions se bousculent hors de sa bouche. Je les écoute avec attention.

« Tu n’ignores pas que je suis là pour toi, si tu désires partager tes doutes, tes craintes, tes peurs. » Je sens sa main rechercher la mienne. Je noue mes doigts aux siens. De l’autre, libre, je caresse sa joue. « Tu n’es pas seul, toi aussi. Ne l’oublie pas. De plus, sachant cela, je ne doute pas que tu as commencé à envoyer des hommes pour obtenir des informations. »

Le savoir c’est le pouvoir. Je pourrais très bien graver cette épigraphe dans mon temple, au-dessus de ma bibliothèque.

« Mais… nous savons tous les deux qu’il nous faudra nous résoudre à… » Mes épaules s’affaissent et mon regard devient fuyant. « … à me laisser partir en mission, moi aussi. Tu parles d’Arthur et Avalon, je pense être la plus disposée à fouler les terres de Britannia. »

Cela me coûte de lui glisser cette idée. Mais le devoir est le devoir… et je ne peux pas rester éternellement ici, bien que l’idée d’être son Ombre me plaît. Et qu’il est insupportable de devoir m’éloigner d’eux.

« Et puis, j’ai épuisé le sujet des Roses. Il me faut trouver de nouvelles pistes, si je veux comprendre cette malédiction. Ce poison, ce rempart dressé entre mon temple et le tien. »

Une pause. Je m’en veux d’aborder pareils sujets alors qu’il aspire à toute autre chose. Redevenir un homme, non un roi qui doit supporter le poids de la couronne ni même un chef de guerre menant ses troupes au combat. Juste un homme. Celui que j’aime et dont j’ai uni ma vie à la sienne. Je passe mes bras autour de son cou, love ma tête contre sa poitrine. Avec lui je n’ai pas peur. Je ne suis pas effrayée par le pouvoir de mon sang. Il m’a souvent démontré sa résilience.

« C’est bien difficile. Mais nous nous sommes promis de profiter de ces rares moments quand cela est possible. Je m’en veux. J’aurais dû venir te voir plus souvent, mais je ne voulais pas que tu me voies comme ça, encore. »


Faible, parfois au bord de l’agonie.

« Oh, rien de particulier. J’ai fait la connaissance de mon voisin, Kilian du Verseau. Un homme intéressant. Le pauvre, j’ai joué aux garces pour me rendre parfaitement infecte. Il est têtu le bougre ! Et puis… bon, il m’a bien aidé. C’est un alchimiste et on s’est livré à quelques… tests, dirons-nous. »


Je vais passer sous silence le fait que le Verseau me considérait comme un cobaye. Je retiens de rire, je suis certaine que Childéric lui arracherait la tête s’il l’apprenait. Je m’assombris un peu. Je préfère ne pas lui raconter l’incident qui s’est produit. J’en porte encore les séquelles…

« Ses compétences mêlées aux miennes pourraient être très utiles, à l’avenir. M’enfin… il m’a connu autrefois et… il est malin, j’ai peur qu’il finisse par comprendre qui je suis. »

Le poids des mensonges s’accompagne bien souvent d’un prix à payer.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyDim 3 Mai - 0:36
    Partager ses doutes ses craintes et ses peurs . Il lui faisait pleinement confiance pour lui dire tout ce qu’il avait sur le coeur mais le pouvait-il vraiment ? Il avait la chance d’avoir toujours quelqu’un, d’avoir ce lien, auquel s’accrocher. Un luxe que n’avait pas eu ceux avant lui. Il se souvenait de Bélisaire qu’il avait méprisé pour son comportement vis-à-vis de ses subordonnés. Il se souvenait d’Akrites avec qui il avait eu des mots et avait eu quelques désagréments. Il se souvenait de tout ça et regrettait maintenant d’avoir peut-être un peu jugé ses hommes trop vite sans vraiment savoir le fardeau qui était le leur. Il savait maintenant et il savait aussi qu’ils avaient régné seuls ou presque. Mais oui, il n’était pas seul lui aussi et il devait ne pas l’oublier. Il fallait qu’il trouve un moyen de sauver sa cité assiégée. Mais disposait-il seulement du passage secret ?

    « - Je doute, je doute tous les jours. Je doute de moi et de mes choix. Je sais que de chacun des ordres dépendent des dizaines de vies et ça me ronge. Je ne peux pas douter, pas quand je donne les ordres ou que je fais les choix. Je dois les faire vite et parfois difficilement mais… je doute après. »

    Oui, il faudrait la laisser repartir et il faudrait aussi qu’il consulte la déesse à ce propos. Beaucoup de choses dépendaient aussi de sa volonté à elle. Il n’était que sa voix, son lige et n’avait cette autorité que pour elle. Mais oui, il devrait bientôt dispatcher de nouveau ses chevaliers et elle avait raison, elle était bien placée pour se rendre dans ces contrées-là. S’il pouvait d’une façon ou d’une autre, créé un lien avec Arthur ou trouver des informations sur le poison… C’était aussi une terre proche de Poséidon, peut-être de la matière pour l’alliance à venir. Trop de questions encore qui venaient de se poser rien qu’en préparation de cette simple mission et il ne pouvait pas prendre de décision sans savoir ou alors il devrait le faire quand même et… il ne se pardonnerait pas un échec de sa part. Elle pourrait lire dans le lien ce conflit intérieur.

    Il l’écoute ensuite parler de ce champ de rose et c’est l’inquiétude qui perle dans le lien. Oui, c’était une défense puissante, censé être l’ultime rempart entre le dernier temple du zodiaque et la déesse et son représentant… Mais cette arme valait elle vraiment ce sacrifice . La voir user sa vie petit à petit lui fendait le coeur sans qu’il ne puisse rien y faire. C’était son devoir à elle. Il était le plus amène de comprendre le poids du devoir justement. Le devoir justement… Cette notion qui les a poussé tous les deux aussi loin. Il accueillit avec joie son corps contre le sien quand elle se lova contre lui. Il passa son bras par-dessus elle et ils purent profiter simplement de ce moment.

    « - Je te vois tu sais. Le rêve est un chemin difficile mais au combien précieux. Il me permet de passer plus de temps avec toi que tu ne le penses. Enfin, en tout bien tout honneur… quoi que ! »

    Et cette fois, c’est son rire rugissement qui vient troubler le silence de la nuit. Pas tant pour la blague, que pour la libération de pouvoir le faire. De finalement, pouvoir être eux-mêmes et d’avoir, un peu, passé par-dessus le masque. Il écouta tranquillement la suite sur le Verseau. Il était taciturne et n’avait jamais vraiment créé beaucoup de liens avec le lion quand ils portaient tous les deux l’or. Mais l’alchimie est sa pratique bien qu’étrange pourrait s’avérer être utile. Il nota ça donc dans sa liste mentale et irait bientôt visiter le savant dans son laboratoire, en espérant qu’il ne serait pas trop fou donc. La suite par contre… Elle pourrait lire dans le lien l’inquiétude et la surprise surtout. Oui, c’était à prévoir, il aurait pensé que Silas serait sûrement le premier à savoir, mais non. Oui, une visite dans le temple de ce onzième gardien venait de monter de plusieurs places sur la liste de ses priorités.

    « - Et tu penses qu’il poserait problème s’il savait . Ou bien je dois l’envoyer en mission très très loin . Dans les glaces éternelles du nord ? Quelque chose comme ça ?

    De nouveau il rugit de rire. Il serra néanmoins la jeune femme contre lui et posa sa tête sur la sienne. Elle pourrait sentir la paix doucement envahir le lien. Il aurait aimé pouvoir l’amener rêver avec lui…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyDim 3 Mai - 12:25
Un frère









Il me voit. Mon corps s’est aussitôt tendu. M’a-t-il vu, cette fois-là ? Proche du gouffre à danser encore avec la Mort ? Non. Et bien que je me détende aussitôt, le poids des mensonges pèse encore plus fort contre mon âme. Je veux accompagner son rire, mêler ma voix à la sienne, mais il comprendrait. Il entendrait mieux que quiconque, les fausses notes. Je me contente de lui sourire et de lui glisser un sourire matois.

« Tu te risques à un jeu dangereux mon aimé… »

Il faut que je lui raconte plus en détail notre rencontre. Mon sourire s’agrandit avant de s’effacer. Je te connais si bien, mon Rêveur, j’imaginais une réaction de cet acabit. Je secoue doucement la tête.

« Il s’avère que la situation est plus complexe que cela. » Ma bouche se tord dans une petite moue. « C’est un O’Bannon. »

Je ne bouge pas pour aviser de son expression. Je la devine sans trop de mal. Tout ce que je veux, c’est ne pas quitter ses bras.

« J’ai un demi-frère. » Énoncer cette vérité à haute voix, me libérer de ce nouveau secret me fait du bien. Quand bien même cela veut dire que la toile devient plus grande encore. « Je ne lui ai rien avoué, si ce n’est que je suis mariée. Un bien maigre os à ronger. Et puis, la situation devenait gênante… »

Je ris au souvenir de ses joues rougissantes, de son embarras que je pouvais bien provoquer chez lui.

« J’ai noyé le poisson pour ainsi dire ! Outre cela… c’est un homme sur lequel on peut compter. Têtu comme une bourrique, je te l’ai dit. Ah… mais il m’a beaucoup aidé avec mon poison. Il respecte mes mystères et je pense qu’il suivra mon conseil en ne criant pas qui il est sur tous les toits. »

C’est un jeune homme taciturne, mais réfléchi. La glace s’est très vite rompue une fois passée la méfiance. Je pense qu’il sait qu’un lien s’est tissé entre nous. Mais je garderai mon masque.

« Il est dévoué et plein de bonté. J’ai un peu du mal à croire que nous partagions le même père. Putain ! En parlant de celui-là. S’il est pas cané, compte sur moi pour le tuer une seconde fois et m’assurer qu’il est bien mort, ce salopard ! »

Aoden a disparu bien avant moi. Il s’est murmuré qu’il a trouvé la Mort. Mais je n’y crois pas. Pas vraiment et maintenant que je le comprends enfin… Je pousse un long soupir.

« J’ai un frère, tu te rends compte ? »


Cela me rend heureuse, quelque part. Même si je ne pourrais sans doute jamais lui avouer que lui a une grande sœur.

« Et les prochaines fois que tes doutes sont trop lourds à porter, au lieu de m’espionner dans mon bain, rejoins-moi ! »

Le sermonné-je avec un sourire taquin, cherchant son regard, quémandant un baiser pour que la paix s’installe et prenne enfin ses aises.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyDim 3 Mai - 13:58
    Il la sent se tendre légèrement tout contre lui. Il n’avait pas vu, mais il savait car il pouvait se targuer de bien la connaître. Il savait qu’elle ne faisait pas les choses à moitié et qu’elle pousserait son corps et son esprit à bout. Qu’elle se porterait au-devant de la mort et de la fin si elle le devait. Il aurait fait la même chose, sans hésité. Alors il savait. Mais le rêveur ne commande pas toujours où ses pas le mènent et il doit parfois suivre le monde plutôt que lui imposer sa propre volonté. Pour le moment, que ça soit avec son aimée ou quelqu’un d’autres, il n’avait rien vu de secret et prenait garde à laisser aux gens leur intimité mais il savait que ce jour viendra bientôt. Mais le savoir c’était évidemment le pouvoir.

    La suite par contre, il ne put lâcher qu’un grand ah, sonore, pris de cours. Et voilà que le Verseau venait de prendre la tête de sa liste des priorités. Il allait donc se payer d’une visite sous peu au gardien de la onzième maison. Visiblement le Pope et son chevalier d’or avaient beaucoup de choses à se dire. Il soupira ensuite, pensant déjà à la politique et tout ce que ça impliquait. S’il pouvait toujours justifier le retour de Nimue parmi les saints, après tout, avant d’être une générale atlante, elle avait été chevalière d’or des poissons, c’était là sa place légitime. Autant, si l’information venait à se rependre, la noblesse de la cité sous-marine risquerait de pas trop apprécier cette histoire. Il ressert son étreinte sur la jeune femme quand elle continue de parler. Il sait que pour elle, la question du paternel est difficile.

    Et elle continue de lui raconter leur rencontre, visiblement quelques souvenirs l’avaient amusé et il sourit également en l’entendant rire. Il était content de voir la tristesse quitter son visage, même si ce n’est que pour quelques petits instants trop éphémères. L’alchimie était une science mystique toute particulière. Celui qui fut lion n’y entendait rien, mais il savait très bien qu’on pouvait en obtenir beaucoup et si elle pouvait se lier au domaine de la magie et du cosmos pourquoi pas. S’il pouvait aider le poisson à lutter contre sa propre bête, c’était une bonne chose. Mais il faudrait faire attention, à attention à cette bombe à retardement qui venait de se présenter dans son jardin.

    « - Je ne pense pas que ton père soit du genre d’homme à mourir si facilement. Les O'Banon ont la peau dure, regarde, tu es déjà morte combien de fois toi ? Deux ? Trois ? C’est déjà beaucoup trop pour moi alors pas plus hein ! »

    Il se gratta rapidement le torse avec sa main libre. Ces évocations de mort avaient réveillé la cicatrice qu’il avait récoltée lors du réveil d’Arès à Kiev de la main d’un cardinal de la pestilence mort depuis un moment maintenant. Il porta ensuite sa main dans les cheveux de la jeune femme et les caressa délicatement. Une famille hein ? Des liens ! Mais pouvait-elle vraiment les exploiter ? Il savait lui, qu’il avait encore de la famille, des oncles, des cousins et cousines, mais plus de frères. Il en avait eu deux, qu’il n’avait jamais connu. Il l’avait elle et le petit bonhomme qui grandissait à l’autre bout du monde, loin de lui mais le savoir lui suffisait. Il n’était plus seul et ne le serait plus jamais.

    « - On peut l’inviter à manger si tu veux. Tu pourrais nous faire à manger pendant que je lui fais le tour du propriétaire. Il pourrait alors montrer les muscles pour que je traite bien sa petite sœur. Ou grande sœur ? Quelque chose comme ça ? »

    Il rugit de rire avant de reprendre, plus sérieux .

    « - Et tu comptes en faire quoi de cette relation du coup . Tu veux garder le secret ou creuser le lien . Il va être en danger. Si Atlantis l’apprend... »

    Et il ne termina pas sa phrase, elle savait mieux que personne ce que ferait Atlantis à un fils illégitime d’Aoden.

    « - Je m’inviterais donc la prochaine fois ! »

    Il rit un peu et cette fois posa un baiser passionné sur les lèvres de la jeune femme.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyDim 3 Mai - 15:39
Inéluctable









Son « Ah » retentissant me fait rire. C’est plus ou moins la réaction que j’ai eue en l’apprenant. Ce con avait donné son nom le plus naturellement du monde. Kilian n’a vraiment pas conscience du danger que cela représente de porter le patronyme des O’Bannon. Préservé, quelque part du monde politique, du Sénat et de la mer, il doit tout de même se plier aux conseils.
Je m’assurerai qu’il ne tombe pas dans les mêmes pièges que moi. Ce serait une catastrophe.
Je relève la tête, le regard plein de défi.

« J’ai perdu le compte, à force ! Elle ne m’aura pas facilement, c’est sûr ! » une promesse à peine voilée pour celui qui partage ma vie et le poids de mes mensonges. Nos mensonges. « Quant à mon père, nous verrons bien. Je le vois bien se pointer la bouche en cœur. J’imagine que ça arrivera bien un jour ou l’autre. Pas de corps… le doute demeure ! »

De mon côté, j’ai été plus maligne que lui sur ce sujet-ci. Et Childéric connaît les détails concernant ma prétendue mort. Aller jusqu’à maquiller mon propre trépas, trouver une doublure convenable, la défigurer, marquer son essence de mon cosmos et d’autres stratagèmes liés à mes pouvoirs de l’esprit… j’ai tout fait pour que tous puissent être trompés. Mettre le feu à ma propre demeure… Aoden aurait été agréablement surpris de l’aplomb de sa chère fille !
Je reste une pirate.

« Alors, je rectifie ! Parce que je crois que tu as la mémoire courte. J’ai beaucoup de qualités, mais pas celle de faire la popote à son p’tit mari. Tu te souviens pas de mes pathétiques tentatives sur le champ de bataille, hein ! » je le laisse rire de la situation, faisant mine de bouder. « Quelque chose comme ça oui… moque-toi ! Grande. Grande sœur si je devine bien. Tu sais, j’ai évité de creuser. Et je suis restée suffisamment évasive et silencieuse sur les points les plus sensibles. »

Le sérieux s’instaure. Il y a de vraies questions que nous devons éclaircir de réponses franches :

« Je compte le surveiller. Comme je te l’ai dit, je lui ai expliqué à quel point il serait dangereux pour lui de délivrer cette information. Surtout à des marinas. Je lui ai appris qu’il était atlante, au moins à moitié. J’pense vraiment qu’il ne s’amusera pas à se mettre en danger. Il est raisonnable. Reste que je tiens à cœur ce nouveau rôle qui est le mien ! J’vais le protéger. Mais je ne pense pas lui révéler quoi que ce soit à mon sujet. Ou rien d’important. Sauf si le Destin s’en mêle, mon Rêveur et je crains que… ça… ce soit inévitable. Et nous ne pouvons ignorer les Marinas. Il te faudra envoyer une délégation, mais j’imagine que tu y as déjà pensé ! »

Nous échangeons un tendre moment de complicité que je savoure. À la fin de notre baiser, j’ai un sourire goguenard.

« Sens-toi libre de t’inviter autant de fois que tu le souhaites. Cela fait un moment que nous n’avons barboté, toi et moi… »

Et je rêve toujours d’un fichu bain !




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyLun 4 Mai - 2:21
    Un sourire en coin orne son visage quand elle le regarde avec défi. C’est rafraîchissant pour eux de se retrouver vraiment, c’est ce genre de petit moment qui fait le sel de tout au final et qui l’aide à tenir. Il espère que c’est aussi le cas pour elle. Il sait que c’est aussi le cas pour elle. Mais le reste reprend rapidement ses droits. Oui, il y avait tant de problème et d’ombres autour d’eux qu’il leur faudrait encore se battre beaucoup, peut-être même tout le temps pour avoir droit à ce quoi il aspirait vraiment. Un peu de paix. Il savait qu’elle avait fait de son mieux pour tromper les forces des mers, mais la meilleure des ruses ne dure qu’un temps. Viendrait le jour où le mensonge serait percé à jour et où il devrait faire face. Et qu’est-ce que faire face voulait dire ici ? La guerre ? Devrait-il entraîner les autres dans un conflit pour eux ? Que ferait-il ? Une question qui le torturait…

    Et une nouvelle fois, ils chassèrent ce qui le mensonge. Il s’amusa de sa réaction et oui, elle avait raison. Il préférait retourner affronter le cardinal de la guerre, qui avait été sûrement son plus redoutable adversaire, une main dans le dos et sur une jambe que de devoir manger de nouveau ce qu’elle avait préparé ce soir. Bon, le fait est que les mets à disposition n’avaient pas aidé mais il avait été content de pouvoir purger le mal de son corps… Enfin, ça leur faisait de bons souvenirs et ils avaient maintenant de quoi en rire, c’était une bonne chose. Elle avait été sage de ne pas creuser pour loin, elle aurait eu du mal à le faire sans éveiller de soupçon mais il devrait le faire lui, il n’avait pas le choix, s’il voulait éviter de vraiment faire exploser la situation atlante.

    Elle en avait conscience aussi, bien mieux que lui. Elle savait de son côté ce qu’avait été la politique atlante et à vrai dire, les informations qu’elle avait offertes au Sanctuaire étaient d’une qualité certaine. Il pouvait se faire une bonne idée du fonctionnement des servants du dieu des mers et cette histoire de prison l’inquiétait vraiment. Mais c’est logiquement le cas quand on dispose de l’insondable pour tenir ses criminels en laisse. Par contre, ça en dit sur l’avancement de la civilisation atlante, on n'a pas besoin d’une prison si terrifiante, mais ce n’était que son avis. Il était difficile de comprendre une civilisation si à chevale entre antique et moderne. Mais pour le moment, c’est le temps d’un baiser.

    « - Oui, je vais aussi m’occuper de son cas. Il va vraiment faire attention à ton petit frère. Le destin s’en mêlera, il n’y manquera pas. Il le fait toujours tu le sais. Maintenant, il y a un nœud de plus dans ce chemin si sinueux. Mais oui, nous allons devoir le protéger. Mais je te connais, et je sais ce que tu risques de faire… Tu as l’avantage de bien connaître quelqu’un de bien placé dans la hiérarchie ici, et qui peut vous éviter des problèmes à tous les deux ! J’ai déjà réfléchi à quelques noms pour ça, oui. Tu me connais bien. Autant dire que j’ai d’office rayé le sien de la liste que je l’ai mis à côté du tien avec la mention en rouge : surtout ne pas envoyer là-bas sous aucun prétexte. »

    Après avoir terminé, il poussa de nouveau un profond soupir. Un jour, on vendrait lui annoncer des bonnes nouvelles et des solutions et non pas un torrent sans interruption de problèmes. Il resserra son étreinte sur la jeune femme pendant un temps, silencieux, profitant simplement du moment. Il y avait malgré tout une question en suspense. Il se recula un peu, de sorte à pouvoir regarder la jeune femme droit dans les yeux, l’air très grave et sérieux !

    « - Par contre, c’est vrai qu’il y a quelque chose d’important dans ce que tu dis ! Un petit poisson ne saurait rester longtemps hors de l’eau, alors je suis ton obligé et je t’y accompagnes quand tu le désires ! Je suis ton obligé, après tout, quel piètre mari je serais ! »

    Et il se mit à rugir de rire et embrassa de nouveau la jeune femme.



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyLun 4 Mai - 17:33
Rêveur









« Évitons les problèmes quand on le peut. Ils pointeront seuls le bout de leur nez de toute façon. Alors, si on peut se dérober à certains… reste qu’en cas de conflit, tu n’ignores pas que je serai un atout. »

J’ai l’air bien sérieuse tout à coup. Le pragmatisme me rattrape de plus en plus ces derniers temps, à croire que les années m’ont apporté un rien de sagesse. Ou de l’expérience ?
Quoi qu’il en soit il a raison. Je ne reviendrai probablement plus jamais au Sanctuaire sous-marin ni à Atlantis. Je ne regrette pas ces sacrifices, ma fuite, le poids des mensonges. Pourtant, au fond, je connais les risques, les jeux des alliances, de la politique, de la diplomatie.
Reste que je ne souhaite pas n’être qu’un simple combattant. J’ai des atouts, des contacts, des connaissances qui seront utiles au Sanctuaire, à Childéric.

Je vois son visage prendre une expression similaire à la mienne. Ses propos m’arrachent un petit rire moqueur. Je darde mes prunelles dans les siennes.

« Alors tout le monde sur le pont ! » Je lui rends son baiser avant de me redresser et me pare de mon plus beau sourire. Redeviens, pour un temps, la terrible pirate de la Rose Sanglante. « Mari ou pas, je reste ta capitaine ! Et comme tu m’as en effet bien négligé ces derniers temps… je t’ordonne de… m’attraper ! »

L’œil brillant, je me dégage avec souplesse – je suis d’ailleurs surprise de constater à quel point le médicament préparé par Kilian est efficace ! – saute sur mes pieds et, dans un grand éclat de rire, je commence à courir dans le temple vide. Qu’il aurait été incongru, pour des yeux étrangers - de voir une Sainte cavaler à grande vitesse dans le noir, occupée à retirer ses vêtements et les semer derrière elle. J'ôte aussi ma perruque, libérant ma chevelure rousse qui danse derrière moi.
Je n’attends pas de voir s’il me suit, bifurque et m’élance dans l’eau d’un bassin.

« J’ai gagné ! » hurlé-je triomphalement en remontant à la surface, cherchant Childéric des yeux. « Childéric ? »

Je fais quelques brasses pour me hisser sur le rebord. Tout est bien silencieux, et je suis heureuse de sentir mon cœur se libérer. Je songe tout de même à Jack et une idée me vient.

Est-ce que le Rêveur a pu aller jusqu’à lui ? Voir notre enfant ? Cette pensée me serre le cœur et je me perds dans mes réflexions.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyMar 5 Mai - 14:47
[list]Finalement, ils finirent par se retrouver à faire tomber les masques. Du moins, une partie de ces derniers. Mais oui, il savait très bien qu’en cas de guerre, elle était une force majeure pour le sanctuaire. Peut-être plus que certains des chevaliers d’or, moins expérimenté. Ils s’étaient battu dos à dos dans de nombreuses batailles lors de la campagne d’Italie. Non pas qu’il avait douté d’elle avant mais la guerre avait confirmé ses certitudes. Mais c’était aussi mettre sa vie en jeu faire la guerre. Il devait jongler avec ça. Mais il était content de la voir sourire malgré tout et content de pouvoir profiter de ces instants avec elle. Content de n’arriver au final, parfois, à n’être que des époux, pas comme les autres certes, mais des époux !

Il parodia un salut militaire et rugit de rire en entendant bien exécuter les ordres de la jeune femme. Comment refuser ce genre d’ordre de toute façon ? Il ne voulait ni ne pouvait de toute façon ! Il obéit donc et laissa à la jeune femme un peu d’avance. Il était content d’avoir donné congé à tous les serviteurs de la maison du Pope pour la nuit. Il faisait ça de temps en temps quand il s’entretenait avec le chevalier des poissons. Personne ne posait jamais de questions quand il était question du sang maudit. Mais c’est que la diablesse était rapide, tant pour courir que pour se dévêtir. Et qu’est-ce qu’il était compliqué de retirer cette grande toge symbole régalien tout en courant. Il fallait se prendre les pieds dedans et tomber lamentablement, mais parfois pouvoir combattre à la vitesse de la lumière avait des avantages bien incongru.

Elle avait déjà tout retiré, y compris sa perruque. Il préférait largement ses cheveux de feu à cette blondeur qu’il trouvait artificielle. Finalement oui, il avait enfin sa femme devant lui et ça le ravis profondément. Il avait perdu la course de toute façon, alors il prit son temps pour arriver au bassin. La regardant nager, heureusement. Il s’avança quand elle le chercha lui. Lui aussi c’était débarrasser de ses vêtements. Mais rapidement quelque chose semble occuper son esprit. Celui qui fut lion se glissa délicatement dans l’eau à son tour.

« - C’est terriblement compliqué à enlever rapidement cette toge… Mais quelque chose semble occuper tes pensées. Et je crois que je sais à quoi tu penses. Tu penses au petit non ? »

Il rattrapa le lien et se contenta d’apporter ce qu’il pouvait comme réponse à cette question. Il lui transmit par l’intermédiaire de ce dernier son amour pour elle, la joie qui en découlait. Il lui transmit aussi l’éclat de l’amour qu’il avait pour ce petit garçon. La fierté qu’il avait d’avoir pu en être le père et de l’avoir elle comme mère. Il lui transmit aussi le gouffre de son coeur à l’idée de le savoir grandir loin de lui, de ne pas le connaître et de ne certainement jamais faire partie de sa vie. Il lui transmit aussi la joie qu’il éprouvait à l’idée de savoir que leur fils n’aurait sûrement jamais à connaître la vie de ses parents et les mensonges qui les secouent. Mais c’est le plus important qui arriva à la fin. La détermination de celui qui fut lion à protéger cette famille avec tout ce qu’il pouvait. Il reste après tout, sous l’auspice du lion !

tout en se faisant, il glissa vers la jeune femme qui était sur le rebord du bassin. Arrivé à son niveau il fit de même et posa à côté d’elle. Attrapant sa main dans la sienne. Jamais plus rien ne serait normal mais il fallait qu’ils arrivent à faire de ça leur normalité, à vivre et à ne pas s’oublier. Pas se perdre dans les masques et les mensonges. Plier mais jamais ne rompre sous leur poids parfois trop lourd. Il posa alors ensuite sa tête contre celle de la jeune femme profitant du moment encore une fois. Avant de se tourner vers cette dernière :

« - Bien, nous avons quelque chose à faire tous les deux non ? On devait barboter ! »

Il la poussa alors délicatement dans l’eau et la rejoignit ensuite sans se faire prier.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyMar 5 Mai - 22:11
Apprendre








Je tourne la tête vers lui, essaye d’effacer la mélancolie de mon faciès. Je n’y parviens pas vraiment, puisqu’il devine les raisons de mon vagabondage. Il me connaît mieux que quiconque. Je baisse un peu la tête, accablée par le manque. Il me répond et je me rattrape à ce lien. Pense que j’aimerais tant savoir rêver comme lui.
Voyager avec toi de cette façon allégerait bien ma conscience tourmentée.
Je pousse un léger soupir. Qui sommes-nous pour savoir de quoi demain sera fait ? Nous avons voulu écrire une histoire pour lui, bien loin des tourments et des heurts de la politique, des échos de la guerre. Sera-t-il préservé de tout ceci pour autant ? Le doute s’insinue, plus durement que mon poison dans mes veines.
Je songe avec lui, à tous ces moments que nous allons manquer. Mais à l’amour, aussi, que nous lui vouons. À jamais.

Je noue mes doigts aux siens, lui offre un doux sourire. Ces moments sont précieux, autant de trésors que nous devons entretenir. Garder, précieusement comme souvenirs inviolables. Ils nous attachent l’un à l’autre, nous guident hors de ce sentier où nous risquons de nous perdre. Nous sommes maintenant plus qu’un homme et une femme, des amants, deux êtres liés à tout jamais l’un à l’autre.

Je lui réponds par un sourire plein de malice, me laisse tomber dans l’eau, rejointe par mon tendre aimé que j’entraîne avec moi dans une nouvelle danse. Le temps suspend son cours, nous ne sommes plus qu’un homme et une femme.
Transportés ensemble dans un rêve. Je voudrais qu’il dure à tout jamais. Pas seulement une nuit.

« Je t’aime, Childéric. » Soufflé-je dans son oreille, abandonnée dans notre étreinte. Je me fais la promesse, qu’un jour, nous irons ensemble voir notre fils. « Il faut que tu m’apprennes à rêver. »

Je le regarde avec sérieux, bien qu’haletante.

« Je t’accompagnerai, où que tu ailles, tu le sais, n’est-ce pas ? »
Ma main caresse ses cheveux, se pose contre sa nuque. « N’oublie jamais que tu passeras toujours avant tout le reste. Devoir compris. C’est toujours toi que je choisirai. Toi et Jack, vous êtes ce que j’ai de plus précieux au monde. »

La simple idée de vous perdre me terrifie.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyJeu 7 Mai - 1:08
    Il était content d’avoir pu la toucher à travers leur lien et d’avoir chassé ces émotions de son visage. D’avoir pu profiter au final de ce moment, d’avoir profité d’elle et d’avoir pu profiter d’eux. D’avoir pu se perdre un temps et de n’être plus qu’eux, simplement eux. Finalement, d’avoir réussi à faire tomber les masques pour se montrer véritablement l’un à l’autre. D’avoir pu simplement, l’espace d’un petit moment volé rien qu’à eux, être un époux et une femme. D’avoir pu, simplement, l’espace d’un instant, être véritable quelque chose de normal. Oui, mais l’amour et la paix ne dure qu’un temps. Le jeu et la guerre trop vite reprennent leur droit et trop vite, ils devront tous les deux ce sortir de là. Que pouvait-il répondre d’autres à ce qu’elle venait de lui dire ? Si ce n’est l’évidence !

    « - Et je t’aime aussi, Nimue. »

    Il avait dit son nom. Un nom qu’elle devait taire, un nom qu’il était le seul à vraiment connaître et à vraiment pouvoir dire. Un nom, qui représentait tant pour lui, pour elle et aux yeux du reste du monde. Un nom qu’il fallait cachait et un nom qui au final portait le poids du mensonge. Mais un nom n’est qu’un nom, une partie de soi. Le nom ne pèse pas lourd face au lien qui lui est réellement important. On peut changer de nom, sans jamais vraiment changer à qui on est lié et la force de ces attaches. C’était ça l’important, ils pouvaient devenir ce qu’ils voulaient devenir tous les deux. Elle, la blonde muette maîtresse et des roses et du poison. Lui, le héraut d’Athéna et le bras armée de sa politique. Mais entre eux, tout ça n’était pas un masque qui n’avait plus lui d’être, finalement.

    « - Je te monterais le chemin, je t’apprendrais à marcher le fil du rêveur ! »

    Le rêve au final, pourrait être une autre solution pour eux. Peut sont ceux qui ont compris marcher ce chemin. Mais il ne faut pas sous-estimer les dangers. Il est facile de se perdre dans son rêve et de ne plus se réveiller. Il est facile aussi de faire du rêve un cauchemar. Mais il avait appris à marcher dans ce monde étrange en compagnie de sa bête et il devrait pouvoir lui montrer le chemin à elle. Le rêve l’avait sauvé et lui avait permis de se sauver de cette mort de l’âme que lui réservait sa malédiction. Le chemin était encore long, mais il avait sauvé déjà sa vie. Il découvrirait le reste au fur et à mesure.

    Il sourit, réellement touché par ce qu’elle venait de lui dire. Il posa sa main en miroir de la sienne, sur l’arrière de sa nuque. Il n’existait pas à cet instant précis, plus que le lien, dans sa substance la plus pure, la plus absolue. La plus terrifiante aussi. Celle de la véritable fusion des êtres et des âmes. Celle à qui on ne peut rien caché et celle où on se livre vraiment. Mais encore une fois, que pouvait-il répondre à ça ? Il savait ce que son coeur lui hurlait de dire, mais il y avait ce que sa tête lui rappelait. S’il devait choisir entre elle et des milliers de vies qu’est-ce qu'il ferait ? S’il devait choisir entre elle et la victoire . Que choisirait-il ? Le poids du devoir était décidément trop lourd à porter pour ses épaules.

    « - Je sais… et c’est ça qui me fait peur. Et c'est pour ça que je t'admires. J’ai peur de faire la même chose que toi. Non… je ferais la même chose que toi, sans hésiter. Sans regret. Mais est-ce que je me le pardonnerais ? Et je t'admire pour ne pas te mentir à toi-même comme je le fais. »

    Car ce n’était pas simplement son devoir, il avait entre ses mains un paquet de vie et qu’est-ce que ces vies pesaient dans la balance ? Oui, décidément, il comprenait plus que jamais Hector. Il prendrait soin des siens, leur montrerait comment fuir de Troie et seul, irait faire face à ce danger, dans l’espoir de les sauver tous, à défaut de se sauver soi-même. Maintenant oui, il comprenait et il admirait Hector plus que jamais…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyJeu 7 Mai - 17:49
Les secrets

sont-ils éternels ?









M’appeler par mon vrai prénom éveille en moi quelque chose que j’essaye de faire taire. Seulement, je suis heureuse qu’il le prononce. Il n’est pas oublié, je reste la même au fond, qu’importe le poids des mensonges que nous avons à supporter. Mon nom aussi est bien lourd à porter et Kilian devra apprendre à s’en préserver. Je vais le prémunir de ces dangers, de s’engager sur un sentier qui m’a jadis conduit à ma perte. Je me perds dans mes souvenirs, bercée par l’amour que me porte Childéric.
Les secrets sont-ils éternels ?
Être avec lui m’apporte cette paix. J’y aspire de toute mon âme. Je sens le frisson d’un pressentiment qui m’étreint. Apprendre à rêver, marcher parmi les étoiles avec lui, chanter… je le pourrais sous sa férule.
Je lui offre un sourire empli de joie et de reconnaissance, glisse ma main dans la sienne, la gorge serrée par l’émotion. Il m’aime, c’est bien tout ce qui compte.

Nous plongeons ensemble dans ce Lien, liant nos deux Bêtes. Depuis ces trois années, elles ont beaucoup changé. Trois années à effacer quelques tourments, à nous relever. Je songe à Airôth, je songe à Endymion, à Calista, à Cinead qui me croient morte. Une once de culpabilité m’étreint. Comme pour mon frère. Mon réflexe avait été de tous les repousser, de me cloîtrer dans mon champ de roses. Avoir l’idée de me forger une terrible réputation.
Les secrets sont-ils éternels ?
Je ferme les yeux pour me libérer, m’abandonner dans cette étreinte que lui seul connaît, doux Rêveur.
Je sens ses questionnements, ses pensées se bousculer dans un drôle de ballet. Je n’en saisis pas toutes les nuances tant le Rêve est vif. Mais je sais, je connais déjà sa réponse.
Les secrets sont-ils éternels ?

Je l’écoute avec calme, le visage serein. En paix. J’ai repris quelques couleurs. Je revis, grâce à toi. Comme toujours. Comme cette fois-là… alors que j’ai été jetée en prison. Je me demande encore comment j’ai pu échapper à la potence. J’ai tellement de sang sur les mains. Et Lucius…

« C’est pour cela que j’ai décidé d’être ton Ombre et que l’on supporte ensemble le poids des mensonges. Nous savons tous les deux ce que notre cœur désire, nous n’hésiterons pas, mais si je peux, je t’éviterai à tout prix que tu aies à arriver à… ça. »

Les secrets sont-ils éternels ? Au moins, nous aurons eu trois années rien qu’à nous.

« Je me suis longtemps menti à moi-même, tu le sais mieux que quiconque. Je continue à le faire, je n’ai hélas pas le choix. »

Mélancolie et regret accaparent mes prunelles. Je me serre contre lui pour lui transmettre ma chaleur.

« Il faut que je te parle d’autre chose. » Je me détache de lui avec une mine soucieuse. « Et qui te feras probablement monter Kilian tout en haut de ta liste de visite. Mais permets-moi de te faire un rapport succinct. »

J’ai voulu laisser passer un peu de temps pour nous, que nous nous accordions un peu dans la délivrance de nos masques respectifs.

« Le laboratoire de notre alchimiste préféré a été mis à sac par… une poule. »
La situation pourrait être drôle en d’autres circonstances, mais je m’abstins de sourire. « La bougresse a été entendue l’avant-veille par Kilian qui n’y a pas prêté grand intérêt, tu t’en doutes. Une poule égarée… mais il s’avère que c’est plus compliqué. Le Verseau m’a fait part d’une inquiétude : il se sentait observé. Pourtant, pas de cosmos, rien ! Je te promets que l’on n’a pas picolé. »

J’ai une petite moue.

« Trois années de recherches perdues. Il ne restait qu’une note destinée au Verseau et des mots en latin, gravés sur le mur : Tempus Dicit ; Sapientia Audit. »


J’ai quelques pistes à exploiter. Et une discussion avec mon frère s’imposera, tôt ou tard.

« La personne responsable de ce bordel semblait être au courant du fait qu’il est un atlante. Il évoquait que les potions de Kilian ne serviraient en rien à me sauver, qu’il lui fallait d’abord trouver le creuset avec l’alambic… » $

Les secrets sont-ils éternels ?




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu260/260[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge330/330[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune216/216[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyVen 8 Mai - 15:58
    Il était content de voir ce sourire sur son visage à elle. Combien de temps pourrait-il durer ? C’était ça la grande question. Combien de temps avant que tous ses ennemis ne se regroupent et ne mettent le siège devant sa cité. Car c’était ce qui allait se passer sur le long terme. Les oracles, battu et désorganisé se reconstituerait bien un jour. Combien des suivants du soleil couraient encore à travers le monde ? Deux ? Cinq ? Dix ? Cent ? Et si ce n’était qu’eux… Il y avait les chiens de guerre d’Arès qui finiraient bientôt de lécher leur plaie. Et avec eux, viendraient la mort, la pestilence, la guerre et la famine. Avec eux, viendraient la fin et la chute des murailles. On ne peut pas les repousser éternellement et un jour…

    Mais le moment n’était pas à l’angoisse et au futur sombre. Il était au présent et à l’amour. La guerre viendrait après. La guerre arrive toujours. La revoir reprendre vie à ses côtés suffit un peu à chasser son trouble à lui. C’est son îlot. Le moment où il peut vraiment se libérer du poids de la couronne et de celui des mensonges ? Mais peut-on vraiment s’en débarrasser vraiment, même une nuit ? Oui, il l’avait elle. Comment aurait-il fait sans ? C’était son refuge des aléas du pouvoir. Elle était sa bouffée d’air. Il voulait croire qu’à deux il avait la force d’y arriver. Qu’à deux, ils pourraient porter le monde et leurs mensonges sur les épaules. Qu’à deux, ils pourraient vivre et faire face. Oui, à ce moment précis plus que jamais, il voulait y croire. Il avait besoin d’y croire. Il déposa alors un baiser sur les lèvres de sa belle.

    « - Tant que nous ne nous mentons pas l’un à l’autre. C’est plus facile d’être honnête avec toi que d’être honnête avec moi-même tu sais. »

    français
    Il cligna des yeux à plusieurs reprises, marquant sa surprise devant tout ce qu’elle lui annonçait. Une… poule ? Avait ravagé le laboratoire de Kilian, elle avait connaissance de ses secrets, que visiblement lui-même n’avaient appris que quelques minutes avant et surtout, avaient des grandes connaissances alchimiques. Mais surtout, il voulait essayer de guérir la jeune femme avec ses potions. Une initiative qu’il n’appréciait pas vraiment. Non pas pour son but et ses motivations, mais pour les différentes inconnues que ce procédé soulève. Il est facile de boire un poison pour en combattre un autre. Il avait vu son maître boire trop de potion sans grand effet autre que celui de le détruire un peu plus jadis pour vraiment voir ça positivement. Mais c’était sûrement mieux que de la voir mourir devant ses yeux sans rien y faire…

    « - C’est étrange, je n’ai rien ressenti de particulier dans le rêve. Il faudra que je regarde ça avec attention. »

    C’était quelqu’un de capable de passer outre le rêve et les protections de la déesse. Qui pouvait-bien être capable de faire ça ? Quelqu’un qui avait visiblement des projets pour le Verseau. Et quel genre de projet. Encore tant de question sans aucune forme de réponse. Oui, il irait se payer une visite dans le temple du Verseau le plus rapidement possible, puis il l’enverrait en mission aussi. Il avait besoin de tirer au clair certains des événements qu’Akrites avait négligé. Peut-être qu’ils pourraient partir tous les deux . Est-ce que c’était vraiment une bonne idée ? Il était possible qu’elle parte avec lui quand même, il la connaissait. Il lui donnerait l’ordre. Mais pas ce soir, plus ce soir.

    « - Bien, j’irais vraiment le voir demain quand je pourrais. C’est trop important, je vais voir si je ne peux pas toucher deux mots de tout ça à la déesse, ça peut l’intéresser je pense, qu’une poule maîtrise le latin et perce ses défenses. Mais profitons du peu de temps que nous avons devant nous tu veux ? Si nous… barbotions de nouveau avant que les masques ne doivent reprendre leur place ? »

    Et il rugit de rire attirant la jeune femme vers lui...



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-rouge1350/1350[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]   [Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] EmptyVen 8 Mai - 21:18
La nuit nous appartient








Je le vois dans tes yeux, les questions qui te taraudent, les doutes, ton sens du devoir. Mais nous sommes tous les deux et c’est tout ce qui importe, nous le savons. Il est inutile de ressasser tout ceci. Mes souvenirs, mes fautes, mes mensonges que je partage avec toi ne nous définissent pas. Nous saurons supporter bien des épreuves, nous l’avons déjà fait, toi et moi.
Sur le champ de bataille ou derrière des barreaux. Le passé ne doit pas nous accaparer pas plus que le sombre futur marqué par les ombres de la Guerre. C’est inévitable, mais nous l’avons choisie, cette vie.
Je resserre mon étreinte. Je ne pourrais pas te mentir, je me l’interdis. J’hoche de la tête.

« Alors, confesse-toi à moi ! » J’ai un petit sourire mutin. « C’est ce que font les… cathos… cathoquoi, non ? »

Je ris avec légèreté, m’interroge aussi de ce nouvel Unique. Il prend une place de plus en plus grande. Les temps changent. Les Voix aussi. C’est à nous de nous adapter, de porter l’Homme avec ses défauts, ses imperfections. C’est ce qu’Athéna désire. Une vision plus proche de mes propres aspirations. Quant à Poséidon… je reviens au moment présent, appréciant la réaction de ce pauvre Childéric. Je lui rajoute encore du travail.

« Si je peux t’être d’une quelconque aide, n’hésite pas. » Je l’observe avec le plus grand des sérieux, même s’il pointe une once d’amusement chez moi. « Nous avons connu plus dangereux qu’une petite poulette. Bon, elle a certes mis un sacré bordel dans le temps de ce cher Kilian, mais… bon. Je pense, au final, qu’il n’y a pas de menace, sans doute une invitation à suivre un chemin. Reste à savoir… qui ? »

Je serai bien curieuse de connaître l’émetteur de ce curieux message.

« Un dompteur de poule doublé d’un alchimiste, qui connaît les atlantes… en parlant de ça gardons en mémoire que certaines des Grandes Familles sont douées dans cet Art. Il faudra être vigilants… »

La mer appelle toujours les O’Bannon.

« Nous découvrirons le fin mot de l’histoire. En attendant… »


Je mêle mon hilarité à la sienne. Le reste de la nuit nous appartient.




[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Janvier 553] Le poids des mensonges [PV Childéric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: