Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1350/1350)
Message La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyVen 1 Mai - 17:42
La salle du Légat, telle était sa demeure. Ou peu s'en fallait. Cette pièce était la zone de commandement centrale d'Atlantis, car c'était ici que le maître des lieux prenait les décisions qui importent. Debout devant les portes d'Orichalques qui menaient à la salle de Poséidon, Orpheus restait pensif. Contemplatif, même. Il y a maintenant un an et demi, il avait officiellement été nommé Général en chef des armées Atlantes. La Voix de son Seigneur. Ou plutôt, comme aimait se le dire le Merinita, son arme. Il avait renforcé ses positions, il avait prit des décisions importantes pour mettre les Atlantes sur de bons rails. Et maintenant, il allait accélérer la cadence. Car le temps de la passivité était révolu. S'inclinant légèrement devant les portes marquées du Trident, il se retourna pour rejoindre son propre trône. Une fois assis, il tourna le visage sur sa droite, en direction d'une des nombreuses colonnes qui se trouvaient dans cette salle et eut un petit sourire.

Une silhouette sortit de l'ombre. Les cheveux de la même teinte que celle du Légat, les mêmes yeux que ce dernier, elle portait des vêtements qui faisaient écho à ceux d'Orpheus. A sa ceinture, clairement visible, une lame de très belle facture. Elle s'avançait dans sa direction, tout sourire, montant les quelques marches qui les séparaient, pour poser sa main sur l'avant bras du borgne, chaleureusement.
    - Ainsi, c'est le grand jour, cher frère ? J'ai hâte de voir comment cela va se passer, de tous les revoir. N'est-ce pas excitant ?

Il avait répondu à son geste d'affection en posant sa seconde main sur celle de sa soeur, avant de s'adosser plus confortablement sur son trône. Le grand jour. Elle avait raison, une fois de plus, même si pour lui cela représentait tellement plus.
    - Essaies-tu de me faire croire que toi, curieuse comme tu l'es, tu n'as pas déjà été voir à quoi ressemblaient les nouveaux, qui ils étaient ? Aurora, je ne suis pas aussi naïf que notre Père, dois-je te le rappeler ? Tu peux l'embobiner autant que tu veux, sur moi tes petits tours ne fonctionnent pas. Mais pour répondre à ta question, je suis en effet impatient. Après tout, ils sont la représentation même de la puissance de notre Seigneur. J'attends énormément de cette réunion. Et puis, de toute façon, il nous faut prendre nos précautions.

Un petit rire fit écho aux paroles de l'homme, alors que sa soeur redescendait les marches. Elle s'amusait clairement des propos de son frère et il savait pourquoi. Ces deux-là étaient liés par le sang mais pas seulement. Les pensées de cette dernière lui parvinrent. Puis elle reprit son sérieux. Après tout, des choses importantes allaient se jouer ici.
    - Alors ça y est. Nous y sommes. Tu as donc eu une réponse à tes questions. Souhaites-tu que je reste ou désires-tu que je m'occupe des préparatifs ?

Evidemment, elle avait visé juste. Il savait qu'elle avait mené sa petite enquête, comme à son habitude. Il est vrai qu'il avait pris son temps afin de s'assurer que rien n'irait entraver ses projets. Un an et demi, cela restait une période relativement courte pour s'imposer à la tête des armées Atlantes. Et bouger avant de s'assurer que personne ne viendrait contester son autorité était un prérequis.
    - Tu n'es décidément pas ma soeur pour rien. Comme je te l'ai dit, j'attends beaucoup de cette rencontre. Certains d'entre eux étaient déjà là lorsque Okhéanos a été libéré. Les plus forts, sans le moindre doute, les plus fidèles aussi. Mais certains des nouveaux visages sont prometteurs. De toute façon, pour la plupart, cela fait déjà plus d'un an que j'ai un oeil sur eux. Nous

Il s'était relevé, pour arriver aux côtés de sa soeur. Les deux semblaient regarder en contrebas, détaillant les contours de cette cité magnifique qui était la leur. Le fait que certains généraux ne soient que des demi-atlantes lui posait évidemment problème. Mais Orpheus partait d'un constat assez simple : pour le moment, le sang importait moins que la réussite de leur mission divine. Si les Scales avaient choisis leur porteur, c'est qu'ils avaient tous eu la bénédiction de Poséidon. Enfin presque tous... Il tapa alors deux fois dans ses mains. Plusieurs gardes Atlantes s'approchèrent.
    - Faites dire aux Généraux de Poséidon que le Légat souhaite s'entretenir avec eux. Séance tenante ! Aurora, tu connais ta mission.

Ils s'inclinèrent et disparurent. Faisant écho aux pensées de son frère, Aurora elle-même s'inclina et prit la direction opposée, pour se fondre à nouveau dans les ombres de la salle. Elle était sa protectrice. Et devait éviter au maximum d'attirer l'attention sur elle. En cela, elle était bien meilleure que son grand frère. Puis, regagnant doucement son trône, le Légat ne put s'empêcher de prononcer ces dernières paroles, comme à lui-même :
    - Les anciennes générations étaient trop laxistes, leur politique trop douce. Il est temps que la philosophie des Eaux s'applique avec plus de force. Dès aujourd'hui.
Citation :
RP de convocation pour les Généraux. Vous avez un peu de temps afin que les autres Généraux soient validés (ils devraient pas tarder ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge850/850La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (850/850)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1600/1600La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyVen 1 Mai - 21:16
Premier arrive


    - Général, un message pour vous. Les généraux doivent se réunir dans le Temple.

    - Très bien. Pouvez-vous ranger ces documents à l'étage ?


Le garde acquiesça alors que Deukalyion se levait de son siège. Le voilà délivré d'un travail qui allait durer de longues heures, à savoir établir les prochaines affectation du recrutement. Il tenait autant que possible à gérer son organisation, ne déléguant qu'en cas d'extrême nécessité. Il était bien loin le temps du jeune adolescent qui parcourait les rues d'Atlantis pour veiller à la sécurité des habitants. Désormais, il avait une cité entière à protéger, et surtout un homme à ne pas décevoir.

Alors qu'il avançait pour sortir du pilier, l'écaille du Kraken vint le recouvrir morceaux par morceaux, sans aucune gêne dans ses mouvements. Une habitude aujourd'hui, quand bien même portait une telle armure restait un devoir. Un certain poids sur les épaules. Il était bien loin le temps du jeune Général, découvrant un monde nouveau, devant s'habituer à tout ce que ces quelques morceaux d'orichalque représentaient. Il avait grandit intérieurement, avait su faire face aux changements, à la guerre, aux ordres et autres missions. Tout cela était bien lourd oui, mais loin d'être insupportable.

Il traversait la cité, faisant défiler les quartiers un à un, profitant de la splendeur que lui offrait Altantis. Quel doux foyer. Comment ne pas apprécier un tel royaume. C'était un endroit unique, une fierté d'y être né, d'y avoir grandi. De la défendre. Et aujourd'hui encore, nul doute que le patriotisme allait être de mise. Orpheus avait, avec les années, changé bien des choses. Les réunions de ce genre n'étaient pas rares désormais, il tenait dans ses mains chacun de ses hommes et veillait à ce que tout se déroule selon ses exigences... Et qui aurait pu prédire que Deukalyion allait gagner sa confiance à un tel point ? Il avait su prouver sa valeur oui, s'étant senti redevable au début et ayant par la suite développé de l'admiration. Aujourd'hui il le secondait fidèlement. Aveuglément diraient certains.

Lorsqu'il arriva devant le temple, le Général ajusta sa cape avant de retirer son casque, plaçant ce dernier contre sa hanche. Les marches blanches défilaient sous ses pas jusqu'à ce qu'il atteigne la grande porte. Les gardes le saluèrent alors, ceux là étaient sous l'autorité directe du Légat, non la sienne. Il leur rendit le salut, avant de pénétrer dans le lieu le plus sacré de toute la cité. Dans le fond de la pièce se trouvait Oprheus. Et personne d'autre. Deukalyion esquissa alors un léger sourire tout en avançant avant de s'exclamer.

    - Il est rare que je sois le premier arrivé. J'ai le sentiment que c'est un bon présage.


Puis, après quelques pas, il vint se positionner à sa place, non loin du trône, sur la gauche de ce dernier et donc à la droite du Légat. Deukalyion reprit alors son sérieux, et s'inclina légèrement avant de saluer dans les formes l'autorité suprême des Marinas.

    - Légat. Deukalyion, Général du Kraken à votre service.


Une bien belle journée pour les Atlantes à n'en pas douter...


La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge210/210La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (210/210)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune275/275La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (275/275)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyVen 1 Mai - 23:26
Une lettre. Une convocation. Du Légat lui-même. Ni plus. Ni moins. On ne faisait pas attendre un tel homme. Impossible. Elle ne le faisait déjà pas du temps où c'était son frère qui tenait les rênes, alors elle se le permettrait peut-être encore moins maintenant, quand bien même le Légat en question demeurait un proche parent. Aussi la lettre à peine achevée glisse-t-elle d'entre la main fine qui la tenait pour venir s'échouer sur la surface du bureau. Il était temps pour elle de quitter le Purgatoire et de retrouver ce Palais qu'elle fuyait le plus possible, lui rappelant bien trop de souvenirs.

Princesse d'Atlantis, elle demeurait malgré tout, elle en avait bien conscience. Après tout son frère demeure le Roi de la Cité. Mais ce Roi, elle ne le voyait plus. Une présence qui lui aura manqué les premiers temps et elle aura appris à vivre sans depuis. Comme tant d'autres avec lui. La solitude lui est devenue une amie chère et elle n'attendait plus rien hormis des combats à venir. Ses visites dans Atlantis étaient limitées et celles rendues à cet orphelinat où elle aimait tant se rendre par le passé, n'étaient plus. Ses dons seuls continuaient à faire vivre les lieux et permettaient d'offrir une vie un tant soit peu meilleures aux orphelins. Se couper de tout pour ne plus être déçue. Pour ne plus souffrir, et noyer tout ceci en se perdant corps et âme dans la tâche qu'elle s'était vue confier.

Casque sous le bras, les pas de la Nymphe maudite la conduise vers ces lieux où elle ne s'était pas rendue depuis bien longtemps. Un moment, elle s'immobilise, observe cette forme à l'écaille familière se glisser dans le Palais. Un prénom lui vient à l'esprit avant qu'elle ne morde sa lèvre inférieure pour réprimer celui-ci. Une inspiration est prise, et la gardienne du Pacifique Sud vient à glisser le casque sur sa tête avant de gravir les marches, non sans avoir prit au préalable une profonde inspiration. Les vagues de souvenirs afflues mais elle les chasse, peu désireuse de les voir émerger maintenant. Jamais serait parfait même d'ailleurs.

Elle avance à travers la Grande Salle. Visiblement elle ne fait pas partie des derniers arrivés et tant mieux. Un signe de tête est adressé au Kraken en guise de salut avant qu'elle ne pose un genou à terre en guise de salut à l'homme qui lui fait face. Orpheus.

"- Légat. Calista, Général de Scylla, pour vous servir."

Nul besoin de se présenter à dire vrai. Ils se connaissent très bien l'un et l'autre. Après tout Orpheus est son cousin. Mais le protocole est ce qu'il est, et elle se doit de le respecter. Son regard ne cherche pas à se porter parmi les ombres pour espérer y apercevoir une autre silhouette familière. Cette sœur qui veille sur son frère comme à la prunelle de ses yeux. Aurora. Elle la sait là. Bien présente. A l'affût du moindre danger. A croire que le rôle des filles de la famille était de veiller et de protéger ces frères aînés. Elle considérait avoir failli à sa tâche en ce qui la concernait et souhaitait bonne chance à sa cousine pour réussir là où elle avait échoué.

Le corps fin de la Générale se déploie et c'est doucement qu'elle s'en va sans plus un mot gagner sa place. A l'époque, elle aurait certainement été du genre plus loquace. Mais bien de l'eau avait coulé sous les ponts depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1500/1500La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1500/1500)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1500/1500La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyVen 1 Mai - 23:59
Sei...Seigneur Endymion ?

La voix pressante me fait relâcher un grognement indistinct. Mais quand s'ouvre les rideaux de la chambre dans laquelle je roupille, en compagnie de deux belles femmes et du petit serveur de la veille, même mon oreiller ne parvient pas à me protéger de la clarté agressive d'un soleil trop matinal à mon goût.

Pardon, général des mers, mais... Le Légat...

Hein ? Quoi encore ?

La chevelure emmêlée et un sacré mal de crâne en guise de petit-déjeuner, j'attrape le parchemin que me tend le messager, partagé entre appréhension et gêne.

Bordel... Pas aujourd'hui...

Et avec la plus grande tristesse, je congédie tout ce beau monde, avant de faire un brin de toilette. Cette auberge n'est pas si mal, vu que j'y trouve une baignoire ! Sur mon ordre, le propriétaire se hâte de la remplir d'une eau chaude délicieuse, et je m'y glisse, déjà pleinement concentré sur la réunion soporifique à venir. Les affaires reprennent...
Après m'être endormi dans mon bain, je finis par en sortir, une fois l'eau trop froide pour mon confort, et file dans les ruelles en direction du temple de Poséidon.
Que de souvenirs ! Et même pas un peu de rhum pour fêter ça !
A peine le pied posé dans le saint des saints, je capte que je ne suis pas le premier arrivé sur place. Ah les fayots et autres bons élèves disciplinés... Je les adore ! Revêtu de ma superbe écaille, fidèle compagne des bons et mauvais jours, j'adresse un salut enthousiaste au trio présent, en le ponctuant d'un sourire appuyé à la donzelle qui est également mon épouse.

Endymion, général du Dragon des mers ! Tout à votre service, cher Légat !

Bon sang, cette gueule de bois qui ne me lâche pas... Heureusement que je suis un as dans l'art de la comédie et des apparences. Sans autre forme de cérémonie, je me glisse jusqu'à la gauche du Légat pour y prendre place.
Et une vague de mélancolie vient ternir mon regard quand je m'aperçois que l'écaille du Kraken a déjà oubliée mon cher Néreus, au profit d'un autre. Que n'aurais-je donné pour voir mon fidèle ami, et ce bon vieux Cinead à mes côtés... Au moins, il me reste Calista. Enfin... En quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
JelanJelanArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge240/240La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (240/240)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune215/215La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (215/215)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptySam 2 Mai - 11:47
«Maître. Une missive pour vous de la part du légat. » Le jeune général vient redresser la tête de son ouvrage, délaissant la lame au profit du message. La demoiselle à la chevelure océane lui transmet la missive, coutumière de ce rôle qu’elle endosse depuis plusieurs années à présent auprès du protecteur de l’indien. Un rôle qu’elle assumait libre malgré la marque ceignant sa main. « Hum… Cela commence on dirait. » La belle hausse un sourcil curieux en réponse, et au jeune homme de sourire à sa muette intervention. « Je suis convoqué au palais. Le légat mande ses généraux. » Les prunelles écarlates de l’adolescent viennent se poser sur la lame qu’il testait jusqu’alors, la délaissant sur un des râteliers de sa forge. Il reprendrait cela plus tard, il y avait plus important.

A sa demande, l’écaille du chrysaor vient recouvrir sa silhouette de son orichalque. Un sourire glisse sur ses lippes alors que la chaîne qui demeure toujours à son côté s’empare du casque pour l’y ôter. Malgré les années, il n'appréciait toujours que peu ce dernier, lui qui avait toujours été coutumier à affronter l’adversité de ses seules forces. Malgré l’ordre qui avait été donné, il pouvait bien se passer de cet accessoire sans contrevenir aux ordres. « Je prépare le repas pour votre retour. » Un sourire glisse sur les lippes du général à ces mots alors que sa servante s’échappe finalement, retournant dans la demeure de son maître.

Et à ce dernier de rejoindre le palais.

Ainsi vêtu de son écaille, personne ne s’attarde à le distraire de sa route tant le voir ainsi demeure exceptionnel. Rares sont les fois où Atlantis a pu se targuer d’apercevoir le chrysaor armure chevillée au corps, plus coutumier qu’il l’est de ses vêtements légers. Il n’est qu’en temps de conflit que le général s’y plie volontier. Ce qui n’augure rien de bon pour le commun, tout du moins, peuvent ils s’y tromper.

Il n’est pas le premier arrivé, aussi, lorsque l’adolescent s’avance dans la grande salle du palais, son regard écarlate vient détailler les présents, s’y arrêtant un instant. Son sourire demeure sur ses lippes, amusé, insouciant. Comme l’enfant que l’on pourrait croire qu’il est. Mais la plupart de ces derniers savait qu’il ne fallait pas s’y tromper. Il s’arrête à plusieurs pas du trône avant de s’incliner face au représentant de leur divinité. Plutôt simplement, sans frivolité.

« Légat, toujours un plaisir de vous voir. »

Nul besoin à ses yeux de renouveler des vœux dont chacun avait déjà conscience. Ils ne seraient pas ici, si ils n'étaient pas apte à servir. Et à Jelan de prendre place au sein de l’assemblée. Impatient. Amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chr
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge210/210La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (210/210)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune275/275La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (275/275)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptySam 2 Mai - 12:01
Un an et demi déjà qu'il avait rejoint le Sanctuaire Sous-Marin. Le temps passait si vite. Si proche et si lointaine déjà cette époque où les Dieux n'étaient que de simples légendes qui lui étaient contées pour s'évader du monde réel. Aujourd'hui, il vivait à leurs côtés, au coeur même de la grandissime cité d'Atlantis. Protégeant le sixième pilier de la cité, assurant la sécurité de tout un quartier et de ses habitants. Obéissant aux ordres du Légat Orphéus. Qui aurait cru que lui, un pirate voguant de navires en navires, de pillages en terres de repos, aurait pu se retrouver à une telle place. Peut-être sa mère à y réfléchir. Mais personne d'autre, assurément.

Il avait d'ailleurs pensé à l'époque que sa vie s'apprêtait à prendre un immense tournant. Qu'elle ne serait plus jamais la même. Devenu l'un des Sept Généraux de Poséidon, obéi par des armées entières, vénéré par une partie de la population. Des pensées qui l'avaient parcouru un bref instant avant que ces mirages ne s'estompent bien rapidement. Il y avait certes du respect sur le visage des gens lorsqu'ils apercevaient l'Orichalque qui recouvrait son corps, mais celui-ci ne parvenait pas à cacher la méfiance qui demeurait présente au delà de ce premier regard. Un étranger. Un bâtard qui n'avait qu'une part seulement de sang Atlante. Des murmures, des rumeurs. Rien que les gens ne soient capables de dire face à lui sans risquer que leur sang ne jaillisse afin de vérifier à quoi ressemblait celui d'un Atlante. Mais une pression constante qui pesait sur ses épaules. Enfin...

Tout ceci, il s'en fichait. Son sang lui importait peu. Qu'il soit l'enfant du plus grand Seigneur d'Atlantis ou celui de la catin du port d'Alexandrie, l'Ecaille de l'Hippocampe l'avait choisi. Elle l'avait choisi. Il n'avait rien à prouver à ces faibles, seuls leurs avis à eux l'intéressaient. Et ils semblaient plutôt satisfaits du travail qu'il avait accompli. En tout cas, aucun d'eux n'était venu se plaindre pour le moment. Un travail qui ne l'avait point dépaysé de sa vie passée puisque le Légat lui avait demandé de renflouer les caisses d'Atlantis en s'affairant à l'activité qu'il maitrisait le mieux: la piraterie. Une mission qu'il ne pouvait que réussir.

Contemplant les cartes présentes sur son bureau, témoignages des prochains voyages qu'il devait entreprendre, Drystan entendit des pas résonner dans son dos. Se retournant rapidement, il put apercevoir un garde Atlante qui se dirigeait rapidement dans sa direction.

Général Drystan, Le Légat vous demande. Il a décidé de réunir tous ses Généraux.


D'un signe de tête, l'Hippocampe avait acquiescé. Une réunion des Généraux? Intéressant. Lui qui était demeuré plutôt solitaire depuis son arrivée allait enfin pouvoir contempler les autres Généraux du Seigneur Poséidon. Non pas qu'il n'avait jamais eu l'opportunité d'aller les saluer s'il l'avait souhaité mais il avait suffisamment à faire jusqu'à présent avec les tâches qui lui étaient confiées. De nombreuses rumeurs avaient circulé sur ces derniers mais il n'y avait prêté que peu d'attention. Une seule avait éveillé son intérêt lorsqu'il avait entendu quelques mots à l'égard de le Générale qui gardait le septième pilier. Une femme à la beauté pouvant faire pâlir les plus magnifiques princesses Atlantes. Une rumeur qu'il aurait peut-être enfin l'occasion de confirmer lors de cette réunion.

J'ai hâte de savoir si le Général de Scylla est aussi...digne d'intérêt que les rumeurs le laissent entendre.

Une pointe de surprise dans le regard du garde qui avait rapidement repris son chemin sans un mot pour le guider jusqu'à la salle du Légat. Parcourant silencieusement les rues d'Atlantis vers le coeur de la cité, soutenant parfois le regard des gens qui observaient l'Ecaille d'Orichalque qui recouvrait son corps, ils atteignirent finalement les marches menant vers leur lieu de réunion. Le garde lui fit signe qu'il pouvait monter et Drystan ne se fit pas prier, soupirant un instant. Les autres Généraux feraient ils preuve du même mépris que les autres Atlantes? Il le saurait bien assez tôt. Pénétrant lentement dans la salle du Légat, Drystan jeta un regard tout autour de lui afin d'observer ceux qui étaient déjà là. Ils étaient nombreux. Peut-être même était-il le dernier à arriver. Au moins, cela conforterait les gens sur sa place! Un sourire non dissimulé sur le visage, il s'avança face au Légat avant de s'incliner respectueusement

Légat Orpheus, le Général de l'Hippocampe est à votre service.

Il tourna ensuite son regard doré en direction des autres Généraux déjà arrivés, faisant une courbette un peu plus surjouée avant de leur adresser

Nobles Généraux Atlantes, je suis Drystan, Général de l'Hippocampe, c'est un plaisir de pouvoir enfin vous rencontrer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyDim 3 Mai - 12:14
Spoiler:
 

Ils étaient arrivés les uns après les autres, se présentant dans les formes, écailles sur le dos. Orphéus saluait chaque entrée d'un signe de tête, réservant ses premiers mots pour le moment où ils seraient au complet. Deux Généraux manquaient à l'appel. Leurs écailles étaient revenues sans porteur et il restait à trouver des éveillés pouvant supporter ce poids. Il n'était pas toujours aisé de servir Poséidon et il savait que nombre des Généraux ci-présent avaient subis des épreuves terribles. Un à un, il les détaillait. Depuis qu'il était devenu la Voix de son Seigneur, jamais encore il n'avait eu l'occasion de rassembler toute l'équipe. A chaque fois, il en manquait un ou deux. Mais même Endymion était rentré. Son regard s'arrêta un bref instant sur lui. Pas sûr qu'il ait vraiment tourné la page, selon les rapports qu'on lui avait transmis, mais le Légat savait qu'il restait un Général, un des plus anciens et plus respectés, et que jusque-là il avait toujours défendu avec bravoure les valeurs des Marinas. Espérons que cela continue.

Un sourire passa furtivement sur le visage du Borgne. Les nouvelles reçues récemment avaient motivés cette entrevue exceptionnelle. Les Atlantes étaient sur le pied de guerre depuis trois ans maintenant, et la plupart des reconstructions étaient terminées. Le Pilier central, symbole de la défense Atlante, était de nouveau opérationnel. Même si son prisonnier le plus important avait disparu. Et à ce propos, peut-être y avait-il des pistes à explorer.
    - Merci à tous d'avoir répondu présent à cette entrevue aussi rapidement. Il nous manque encore deux Généraux, mais nous devons avancer. Maintenant que le Pilier central est de nouveau opérationnel, nous devons nous préparer pour la suite. J'ai moi-aussi été pas mal occupé ces derniers temps et je suis en mesure de vous communiquer des informations que j'estime importantes.

La force des armées de Poséidon ne résidait pas dans son nombre mais dans l'intelligence et la foi des Généraux et des Marinas dans leur ensemble. Les Chevaliers d'Athéna avaient toujours été plus nombreux qu'eux. C'est en prenant en compte ses forces que l'armée Atlante était parvenue à résister aux dernières batailles, bien que les pertes aient été importantes. Pour autant qu'il le sache, de nombreuses écailles intermédiaires n'avaient pas encore été réclamées. Certaines étaient en mission toutefois, lui garantissant des informations fiables et récentes. Mais ce n'était pas suffisant. Pas pour un homme qui souhaitait avoir plusieurs coups d'avance sur les ennemis de Poséidon.

Si ses Généraux avaient tous été assez actifs depuis plus de deux ans maintenant, lui-même n'était pas en reste. Il avait voyagé, sous couvert d'anonymat, pour obtenir des informations. Il avait fait capturer des traîtres grâce au travail de Jelan ou de Calista, afin de les interroger en personne. Il avait même remonté quelques pistes, afin de s'assurer que certaines personnes étaient bien mortes, grâce au "Secret des Abysses" ou au travail acharné de Deukalyion. Sa philosophie était simple : si aucun corps n'a été retrouvé et qu'aucun témoin n'a réellement assisté à la disparition de la personne, alors il ne peut la considérer comme "décédée". C'était le cas de certains anciens Généraux. Même si pour le cas de l'ancienne Sirène Maléfique, on avait bien retrouvé quelque chose. Et il avait déjà dépêché des hommes de son unité spéciale pour étudier tout cela : une enquête avait été ouverte, comme pour chaque mort aussi importante. En tout cas, aucun départ sans aval du Légat ne pouvait être toléré. Poséidon avait été clair : le temps des sourires et des cadeaux était révolu. Les traîtres à leur sang, à leur rang, seraient pourchassés, interrogés... Et ensuite, cela dépendrait des informations soutirées.

Mais cela, il ne pouvait pas en parler à tous. Certains savaient. Car ils l'aidaient. Mais il savait que pour certaines personnes, cela pourrait poser problème. Orphéus appréciait Cinead. Mais sa proximité avec certains disparus ne devait pas être un frein.
    - Il y a plusieurs choses dont vous devez être informé. Tout d'abord, en dépit des gros travaux que nous avons eu suite à la guerre contre les Muiens, nous sommes parvenus à récupérer des trésors pour renflouer nos caisses. Le Général de l'Hippocampe ci-présent est parvenu à conforter notre domination sur les Sept Mers. Il s'agit de notre territoire, nous ne saurons tolérer que celui-ci tombe sous la coupe d'un autre. Toutefois, j'ai appris que plusieurs navires ont été coulés par la flotte Byzantine, ainsi que par la flotte Adriatique. Cette dernière, surtout, ne doit pas être prise à la légère. Nous devons continuer à contrôler ceux qui osent traverser le territoire de Poséidon et je vous demanderai donc à tous de vous montrer vigilant. Notre territoire, nos règles. Général Endymion, avez-vous eu des contacts avec des représentants de ces flottes pendant votre absence ? Ou possédez-vous des noms ou un réseau qui nous permettrait d'en apprendre plus sur eux ? Je sais qu'un dénommé Narsès en a le commandement.

Sur ce point précis, il ne pouvait accepter d'exceptions. Les flottes qui s'opposaient à lui seraient neutralisées. Mais pour le moment, il devait en apprendre plus sur ceux qui les dirigeaient, surtout celui qui gérait celle de la flotte Adriatique. Narsès. Il voulait plus d'informations à ce sujet et espérait que ses Généraux en possédaient.
    - Du côté des autres empires, j'ai appris que l'Augure d'Apollon en personne avait été enfermé. Un homme que je connais et que j'ai eu le loisir de rencontrer à une époque pas si lointaine que cela et qui porte le nom de Cuchulainn. Je suppose que ses Oracles le recherchent, ils ne sont donc pas un problème pour nous actuellement. Je verrai quoi faire de cette information plus tard mais j'estime important que mes Généraux le sachent. Par ailleurs, en dehors de quelques incidents au sein de l'Empire Byzantin, tout à l'air calme. Ce qui me fait croire qu'ils se préparent, comme nous le faisons actuellement.

Savoir que le Grand Pope avait mis la main sur l'Augure était important. Il saurait gérer cette information plus tard. Des rapports qu'il avait lu de Cinead, ce dernier était en passe de nouer de bonnes relations avec les Chevaliers d'Athéna. Il ne voyait pas spécialement cela d'un très bon oeil pour sa part, préférant réserver son jugement.
    - Mais l'une des informations les plus importantes est aussi l'une des moins sûres. Je suis parvenu à apprendre que deux villages dans les provinces lointaines de l'empire ont été réduits à néant. Il n'y a eu aucun survivant, ce qui m'empêche d'avoir des éléments fiables. Si rien n'affirme que cela vient des Muiens, j'ai quand même des raisons de croire qu'ils y sont liés. Cela s'est produit sur le Pacifique Sud : l'Île Tonga si l'on se cale sur le niveau terrestre. J'estime nécessaire d'envoyer quelqu'un pour enquêter sur place. Si les Muiens sont liés à l'incident, cela signifie qu'Okhéanos n'est pas loin. Peut-être même qu'il prépare quelque chose.

Okhéanos. Lui qui avait réussi à se libérer grâce aux Muiens. Lui qui avait détruit l'armure antique des Légats, repoussant Cinead et les Généraux de l'époque. Il était l'un des plus grands dangers pour eux. Le Pacifique Sud. Territoire de sa cousine. Il n'avait pas spécifiquement donné de nom pour celui qui aurait comme charge de se renseigner, préférant laisser à tous le temps de la réflexion.
    - J'attends vos avis sur ces informations. Avez-vous des idées sur ce qu'il conviendrait de faire, rapport à tous ceci ? Sachez aussi qu'il est possible que les représentants d'Arès envoient une délégation. Je pense que nombre de regards sont tournés vers nous. Il conviendra donc de bien choisir nos alliés avant de passer à l'offensive.

Lui, il savait ce qu'il allait décider. Mais il était important que ses Généraux parlent. Car s'ils étaient des soldats, il ne pouvait s'empêcher aussi de les considérer comme des conseillers. Même s'il aurait le dernier mot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1500/1500La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1500/1500)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1500/1500La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyDim 3 Mai - 21:38
Un, puis deux. Et nous voilà tous arrivés !
Comble de satisfaction personnelle, pour une fois, je ne serais pas le vilain petit canard retardataire. Une façon de me faire bien voir d'un légat, qui devait déjà être au fait de ma sulfureuse et injustifiée "tousse" réputation.
Et la réunion commence...
Une oreille tendue, je laisse mes pensées vagabonder pour éviter de périr d'ennui. Même pas une coupe de vin/rhum/hydromel/bière pour me rafraîchir le gosier... Les bonnes manières se perdent. Et cette gueule de bois qui refuse de me laisser en paix.
Note pour plus tard : Pas de beuverie avant un conclave.
Mes pensées déambulent, alors que mes yeux hagards viennent se poser sur les courbes de mon épouse, parfaitement moulées dans son écaille. Sa taille fine, sa peau douce sous mes doigts, son parfum... Mille et une idées de débauche s'emparent de mon esprit, alors que je savoure les nuits à venir en sa compagnie.
Ô en cet instant, je plongerais bien mon nez dans son... Hein ? Quoi ? On me parle ?
Oh punaise... J'ai la sensation d'avoir pris une douche froide ! Je me redresse aussitôt sur mon siège, et tente de rassembler les bribes de conversation que j'ai entendu accolée à mon nom.

Des contacts ?... Eh bien, oui en quelque sorte. Mon navire, la Rose Sanglante, a coulé sept navires marchands arborant l'emblème de Byzance, ainsi que neuf pour l'Adriatique, au cours de ces derniers mois. Les richesses ainsi acquises représentent l'équivalent d'une vingtaine de coffres emplis d'or. Sans compter les amphores de parfum, d'encens, d'huile et autre produits exotiques. Le tout a été remis au palais, pas plus tard qu'hier.

Un rire mauvais m’échappe au souvenir de ces pillages, fort divertissants. Mon don généreux à Atlantis ne représente qu'une fraction du butin réel, mais l'intention est là...

Aucune résistance digne de ce nom. Et systématiquement, les capitaines de ces bâtiments ont pris le soin de brûler les documents en leur possession. Toutefois... De saines séances d'interrogatoire m'ont permis de soutirer quelques informations dignes d’intérêt... Ce qui m'a poussé à placer quelques agents aux bons endroits, une fois revenu à terre, et d'entamer une première infiltration, au cas où... Je serais ravi de renforcer mes réseaux, là où cela vous semblera approprié, Légat.

Planter des graines, et arroser les plants prometteurs. Telle était la clé de la réussite d'un bon informateur. Sans compter mes relations avec les bordels et tripots de la grande majorité des ports du monde connu. Une corde que je préférais ne pas mettre en avant devant ma chaste épouse.
Le Légat continua son exposé, jusqu'à évoquer un élément qui me poussa à reprendre la parole.

Arès, dites-vous ?... Même si l'histoire date d'avant la guerre, nous avons eu à combattre ses sbires, Néreus du Kraken et moi. A Jamir, si ma mémoire est bonne. J'ai ensuite tenté d'apaiser l'ire à notre encontre, en me rendant sur les terres du dieu de la Guerre... Mais ces mêmes Berserkers revanchards n'ont eu aucun scrupule à m'attaquer à vue, me poussant à un repli stratégique. Aucun sens de l'honneur ou de la diplomatie... Je vous enjoins donc à la plus vive prudence concernant ces opportunistes sanguinaires.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge850/850La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (850/850)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1600/1600La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyLun 4 Mai - 17:25
Futurs invites

Ils arrivaient l'un après l'autre sans trop tarder, la discipline semblait tenir dans les rangs des Marinas. Deux écailles manquaient à l'appel, faute d'éveillé pour les revêtir. Il y avait même le Dragon des Mers que l'on ne voyait pas souvent dans la Cité. Pour ne pas dire jamais, mais c'était pour le bien de tous. Comme l'annonçait Orpheus, Altantis se relevait de la dévastation, le Pilier Principal tenait de nouveau sur ses pieds, droit et majestueux. L'on ne pouvait pas en dire autant de la zone de l'Arctique dans laquelle les travaux prenaient du retard... Deukalyion se gratta l'arrière de la tête en y songeant. Il avait priorisé la constructions de réserves et autres bâtiments pour ses troupes, délaissant les jardins autres lieux "secondaires" à ses yeux.

Un petit point sur les finances et les campagnes de renflouement du trésor, à la charge d'Endymion et de Drystan, cela n'intéressait pas trop l'Algos sachant qu'Orpheus avait main mise sur le sujet, ce n'était pas le genre de chose qu'il lui déléguait. Le cas de l'Augure le préoccupait un peu plus cependant. Prisonnier. Voilà qui... "n'augurait" rien de bon ! L'Empire de Byzance était calme depuis bien trop de temps, ce qui signifiait que les armées d'Athéna étaient aussi silencieuses, depuis bien trop de temps. Cela aussi l'inquiétait. Quant au cas des Muiens, bien que préoccupants, cela ne le regardait pas et Deukalyion parvenait même à comprendre ce que le Légat préparait à ce sujet. Pas son problème donc. Il allait pouvoir se concentrer sur ce qui le concernait.

    - Et bien je pense que je vais devoir m'entretenir avec le Sénat au plus vite pour préparer la venue de nos futurs invités... Général Endymion, nous devrions discuter plus en profondeur de votre rencontre avec les émissaires d'Arès. Je me pose aussi la question quant aux Oracles, s'ils recherchent leur Augure prisonnier, il est fort probable qu'ils viennent frapper à notre porte non ? Nous devrions le prévoir. Il serait dans notre intérêt de nous renseigner à ce sujet, cela pourrait nous être utile.


Il esseyait de penser à tout ce qui le concernait directement, le territoire, les allées et venues allaient avoir des répercussions en terme de sécurité principalement. Certainement pécuniaires aussi, accueillir les Berserkers d'Arès serait certainement coûteux, que ce soit en victuailles ou en réparations.

    - Qu'en est-il du Grand Pope, Légat ? J'ai lu dans les registres qu'avant l'invasion d'Okheanos nous leur avions livré de l'Orichalque. Ne serait-il pas temps de briser ce silence interminable ?


Cela ne l'enchantait guère mais de ce qu'ils savaient les tensions avec le Sanctuaire s'étaient taries depuis qu'Athéna avait permis à Poséidon de revenir en Atlantis... Et pourtant, depuis l'invasion du Titan, plus rien. Ayant vécu la guerre d'Alexandrie, il avait encore une certaine rancœur envers les armées d'Athéna et en portait toujours les stigmates... Mais il fallait mettre de l'eau dans son vin parfois, quand bien même cela pouvait être dégueulasse.


La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge210/210La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (210/210)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune275/275La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (275/275)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyLun 4 Mai - 20:47
Tous les généraux en poste ont répondu présents à l'appel du Légat. En même temps, ne pas y répondre relevait de l'inconscience. Depuis quand une telle réunion n'avait-elle pas eu lieu? Scylla observe du coin de l’œil chacun des nouveaux arrivants. Parmi eux un visage aimé et retrouvé depuis peu, et d'autres connus. Mais par contre, en voilà un qu'elle ne connaissait pas. Le Général de l'Hippocampe, gardien du Pacifique Nord. A ses salutations, la Nymphe à la chevelure lilas incline le minois en guise de réponse. Et puis, il y avait ces deux dernières Ecailles, Lyumnades et la Sirène Maléfique, qui demeuraient sans porteurs. Un jour, elles trouveraient preneurs.

Bras croisés, yeux clos, l'Atlante demeure silencieuse. Son attitude peut paraître nonchalante mais il suffit de lire l'expression de son visage empreint de gravité pour comprendre qu'il n'en est rien. Cela faisait deux ans que son cousin œuvrait à la reconstruction du Sanctuaire sous-marin. Chacun avait eu son rôle à jouer. Elle y comprit. Orpheus devait sûrement avoir bon nombre de choses à dire, à n'en pas douter. Des choses de première importance. Tenez, qu'est-ce qu'elle disait. Les paupières s'ouvrent à nouveau et les iris améthystes glissent en direction du Légat.

Elle préfère laisser ces histoires de marins, aux marins justement. L'information concernant les Oracles d'Apollon et leur Augure lui semble également tout aussi importante. Nul doute que les gardiens du Dieu Soleil ne manqueront pas de mettre tout en oeuvre pour remettre la main sur leur représentant. Dépourvu de territoire, en infériorité numérique, ils ne manqueraient sûrement pas de chercher une ou des Alliances. Du moins, c'est ce qu'elle ferait si elle se trouvait à leur place.

Mais un autre sujet éveille toute son attention. Cette histoire d'attaque contre deux îles dans le Pacifique Sud. Pas le moindre survivant. Une suspicion d'attaque menée par les Muiens. Le souvenir de son combat contre eux attise l'animosité de la Bête qui semble s'éveiller en apprenant cette nouvelle.

* Y allons-nous?*


* Peut-être.*

* Il semble attendre quelque chose.*

* Je le sais.*


D'abord laisser chacun aborder les points évoqués, sans quoi cela risquait de partir en véritable cacophonie. Endymion sur le sujet des flottes byzantines et adriatiques. Deukalyion semble quant à lui s'intéresser davantage à la délégation du Dieu de la Guerre. A dire vrai cette rencontre ne l'enchantait guère pour les mêmes raisons qui sont données par le Dragon des Mers. Mais la décision finale reviendrait à son cousin, et elle était certaine qu'il avait déjà une idée derrière la tête. Quant aux enfants du Dieu Soleil...

"- Je rejoins l'avis du Général du Kraken concernant les Oracles. Compte-tenu de leur situation, je suppose qu'ils chercheront à conclure une Alliance pour pouvoir libérer leur Augure. Ce qui est parfaitement logique en soi."

Un courte pause avant qu'elle ne reprenne:

"- Mais outre les questions du jeu des alliances, je me permets d'intervenir concernant ces fameuses attaques de l’île Tonga. Etant donné qu'elles ont eu lieu sur une partie du territoire terrestre dont j'ai la charge, j'aimerais que vous m'accordiez l'autorisation de me rendre sur place pour enquêter."

Qu'il n'y ait pas de survivant n'est pas vraiment une surprise à ses yeux. Après tout, eux-mêmes avaient subi de lourdes pertes à l'époque du réveil d'Okhéanos, et les habitants de l'île ne devaient sûrement pas avoir une défense aussi puissante que la leur. Sa requête était lancée et elle espérait qu'elle serait acceptée. A suivre donc. Pour l'heure, il serait intéressant d'entendre ce que les autres avaient à dire ou à redire sur les thèmes évoqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JelanJelanArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge240/240La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (240/240)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune215/215La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (215/215)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyMer 6 Mai - 21:50
Les iris écarlates du jeune général viennent détailler le dernier arrivant qui s’essaye à une révérence surjouée. Un sourire en coin glisse sur ses lippes, néanmoins, comme tous les autres, l’adolescent demeure à sa place. En attente. Les informations arrivent bien assez vite de la bouche même du légat qui partage avec ses troupes, ses connaissances sur différents sujets d’importance. L’état des finances d’Atlantis pour commencer, le contrôle des mers et les menaces qui y surviennent. Les Byzantins. Narsès. Ce nom ne lui est pas spécifiquement connu, néanmoins, rien d’étonnant à cela au vu de sa propre mission qui ne lui laissait que peu l’occasion de s’échapper d’Atlantis comme il avait pu le faire des années auparavant. Ce qui le rend bien plus attentif à ces paroles. Le savoir est pouvoir après tout, il n’est pas sans le savoir lui même.

Alors il écoute les paroles du légat, comprend davantage avec ces quelques informations l’état des différentes factions dont ils ont connaissances. L’augure d’Apollon prisonnier, laissant les oracles sans chef. Le calme relatif du monde… Et puis cette information qui devient le point d’orgue de cette convocation. Les muiens. Une piste. Le regard de l’adolescent s’étrécit en réponse. Pacifique. Ce n’est pas là sa juridiction pourtant… Il laisse chacun s’exprimer, faire part de leurs propres conseils, de leur propres expériences et d’informations complémentaires. La diplomatie ne pourra être ignorée, néanmoins l’idée de se reposer sur d’autres factions à même de les trahir le laisse davantage dubitatif. Le jeu des alliances pourtant l’amuse généralement, mais toujours avec un coup d’avance. En prévenant des éventuels coups d’éclats, d’où l’importance de choisir ces derniers avec prudence.

« Une alliance est intéressante si elle nous apporte plus qu’elle nous coûte. Que pouvons nous leur apporter de suffisant pour qu’ils ne s’allient à nous sans pour autant leur offrir sur un plateau d’argent nos meilleurs atouts ? » Il réfléchit un instant avant de reprendre en levant un doigt en l’air. « Avec vos informations, on peut se douter que les oracles chercheront en priorité à libérer leur Augure. S’allier à eux signifie les aider dans cette entreprise et le retrouver avant toute chose. Peut être le savent-ils eux mêmes sans forcément pouvoir agir... Nous avons à mon sens à l'heure actuelle, plus à leur offrir que l'inverse, néanmoins, cela peut nous permettre d'obtenir des alliés utilisable à loisir et qui auront une dette envers nous... Si tant est que les dettes ont de l'importance pour eux. Si vous avez un lien avec cet Augure, vous êtes le mieux placé pour savoir si sa libération pourra nous servir. »

Un second doigt rejoint le premier levé. « Les saints continuent tranquillement d’asseoir leur supériorité par l’entremise des byzantins. Actuellement, ils ont une longueur d’avance et de nombreux ennemis… Si nous leur avons offert de l’orichalque...» L’idée semble quelque peu lui déplaire. « Il y a moyen pour nous d’en tirer parti. Même si notre historique avec eux a toujours été quelque peu… fluctuant. » Les guerres n’étaient pas oubliées pourtant autant, malgré le temps passé.

Son troisième doigt se relève pour parler des derniers présentés. « Et les berserker ne sont pas à négliger. Ils n’ont rien de courtoie et de diplomate mais ils ont la force de frappe… même si ils ont déjà perdu plusieurs batailles. Que pouvons nous leur offrir si ce n’est une potentielle vengeance sur les saints ou de nouveaux champs de bataille à explorer ? Ils sont parfois simples, mais pas forcément simplets. » Il hausse finalement les épaules. « Au final, notre ou nos alliés potentiels dépendront du chemin que nous désirons prendre pour Atlantis. Dans tous les cas, dans l’état actuel des choses, s’allier au Sanctuaire signifie devenir de potentiel ennemi des Oracles et des Berserker, et vice versa. Le jeu des alliances est ce qu’il est, changeant et mouvant mais sans plus d’information sur les buts et aspirations de tous ces camps et sur ce qu’ils peuvent nous apporter - des informations plus précises il s’entend - nous ne saurons lequel est le plus intéressant pour nous et pour ce que nous visons. »

Car en fin de compte, c’était cela qui importait. Ce qu’ils allaient eux en retirer et ce dont ils avaient besoin dans leur propre lutte. Enfin, il avait assez parlé politique - le chrysaor se jouant du monde des alliances ! - et reprit. « Si possible, je souhaiterais accompagner notre Princesse dans cette mission, avec votre accord cela va sans dire. » Une requête qui ne le surprendrait pas, il en est certain. Il connait son aversion pour les Muiens. « Je ne néglige aucunement les talents de notre chère Scylla, mais même si ce n’est qu’une suspicion, la disparition entière de deux villages demeure… inquiétante. Plus encore si il s’agit effectivement des muiens. Disons que l’idée d’un piège n’est pas à négliger à mon sens. » Bien sûr, envoyer deux généraux n'en est pas moins risqué également, car cela peut signifier perdre deux précieux combattants néanmoins à deux, et si piège il y a, ils auront plus de chance de s'en sortir. Un pari à prendre. Une précaution peut être non nécessaire.

Le légat trancherait lui même.


Dernière édition par Jelan le Ven 15 Mai - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chr
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge210/210La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (210/210)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune275/275La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (275/275)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyJeu 7 Mai - 22:06
Silencieux, l'Hippocampe avait pris place dans un coin des lieux et observait les différents généraux, un sourire amusé sur le visage. Depuis son arrivée, rares étaient ceux qu'il avait pu rencontrer mais nombreuses étaient les rumeurs qu'il avait entendues au sujet des protecteurs de Poséidon. Aussi, cette réunion était l'endroit le plus propice pour avoir quelques confirmations quant à ce qu'il avait entendu. A sa révérence quelque peu forcée, peu de généraux avaient réellement pris le temps de répondre. Peut-être prenaient ils avec énormément de sérieux cette réunion ou peut-être tout simplement ne voulaient-ils pas s'adresser à un sang impur. Qu'à cela ne tienne, il aurait tôt ou tard l'occasion de converser avec chacun d'entre eux. Ca ou autre chose. Seule la Générale de Scylla avait pris la peine de lui adresser un signe de tête, signe auquel Drystan avait répondu avec un de ses plus beaux sourire.

Néanmoins, l'heure n'était pas aux longues présentations et aux regards inquisiteurs puisque rapidement le Légat avait repris la parole pour leur expliquer les raisons de cette convocation, ainsi que l'état global du Sanctuaire Sous-Marin et la cité d'Atlantis. A la mention de son titre et de son travail sur les Sept Mers, Drystan avait acquiescé respectueusement en direction du Légat. Ce dernier lui avait fait confiance dès son arrivée à Atlantis, malgré son origine, et avait accepté de lui confier des tâches à la hauteur du poste qui était le sien. Et pour cela, l'Hippocampe ne pouvait que respecter le Représentant de Poséidon. Et tout bon pirate savait qu'un chef qui gagnait le respect de ses hommes avait de grandes chances de les garder jusqu'à leur mort. Drystan avait alors écouté les explications de celui qui se faisait appeler Endymion. Des paroles assurées, une fierté dans ses actes, un navire au nom clinquant. Hm. Il y avait fort à parier que ce dernier avait pas mal de points communs avec lui. Peut-être serait-il intéressant de partager une mission avec lui quand l'occasion se présenterait. Ne serait-ce que pour évaluer le niveau de ses capacités. Ecoutant attentivement les propos de ce dernier, il avait finalement ajouté

Ces byzantins ont l'air de faire partie de ceux qui ne comprennent que lorsqu'une bonne leçon leur est enseignée. Au vu des propos du Général Endymion, leurs résistances ne sont pas très efficaces. Mais il est probable qu'ils organisent actuellement leur contre attaque, attendant le bon moment pour frapper. Avec de tels adversaires, il faut savoir frapper un grand coup avant qu'ils ne prennent trop leurs aises. Que ce soit de face ou lorsqu'ils détournent l'attention. Il est toujours risqué de vouloir avancer trop rapidement ses pions mais si l'un de nous a des contacts infiltrés, je pense qu'il serait dommage de ne pas profiter de cette opportunité pour découvrir s'il faut frapper les premiers. Je demanderai moi-même à mes hommes de me remonter les rumeurs qui circulent à Alexandrie.


S'étaient alors enchainés différents échanges quant aux alliés d'aujourd'hui et de demain du Sanctuaire Sous-Marin, le Kraken semblant plus au fait des discussions diplomatiques que les autres. Lui-même n'avait réellement eu l'occasion de participer à aucune négociation jusqu'à présent. Seuls les retours des soldats sous ses ordres au sein de la cité lui avaient permis d'en apprendre davantage sur les grandes factions qui se partageaient le monde. Toutes avaient leurs croyances mais peu avaient la chance de ne serait-ce que s'approcher de celles du Seigneur Poséidon. Beaucoup lui semblaient d'ailleurs bien naïves ou simplement simplistes. Enfin, peut-être pourrait-il réellement juger lorsqu'il croisait lui-même certains de leurs représentants.

Je partage globalement l'avis du Général de Chrysaor quant aux intérêts que nous devons porter à nos alliés potentiels. Même si j'aurais effectivement tendance à penser que les Oracles font une piste de choix, compte tenu de leurs besoins. Il est toujours plus facile d'obtenir des faveurs lorsque le demandeur a désespérément besoin de nous. De même que je pense que les Saints sont davantage un fardeau qu'une aide sur notre chemin. Néanmoins, au vu de la situation plutôt chaotique et des alliances incertaines, je pense que l'important n'est pas de savoir qui sera notre allié mais plutôt qui doit penser qu'il a ce statut. Après tout, je ne suis pas certain que nous puissions réellement compter sur beaucoup d'entre eux. Mais tous ont le potentiel de nous aider à avancer vers nos objectifs. Volontairement ou involontairement. Autant éviter de se priver de soutiens alors que nous ne savons pas encore qui seront nos ennemis de demain. Il nous sera plus aisé de choisir quand le moment sera le plus propice.

Réfléchissant aux prochaines actions qu'il pourrait entreprendre pour soutenir les plans de son Légat, l'Hippocampe ajouta:

Si cela peut aider nos objectifs, je suis prêt à aider le Général du Kraken en allant moi-même à la rencontre d'un de nos potentiels alliés. Je me serais volontiers proposer pour accompagner la Générale de Scylla dans l'enquête qu'elle doit mener, en tant que protecteur du territoire voisin, mais j'ai bien l'impression qu'elle a déjà toute l'aide qui pourrait lui être nécessaire. Regard amusé en direction de Jelan avant de reprendre Je suis tout aussi volontaire pour aider à contenir le problème Byzantin si nécessaire. Je serais ravi d'apporter mon soutien au Général Endymion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyLun 11 Mai - 10:36
Chacun apportait sa pierre à l'édifice et le Légat était ravi de voir cela. Un jour, son père l'avait mit en garde : ne pas se fier, se montrer prudent, car c'est ainsi qu'en politique on agissait. Mais Orphéus n'avait jamais partagé ce point de vue. Non pas qu'il faille faire confiance aveuglément, bien sûr, mais ici il n'était pas en politique mais avec des frères et des soeurs d'armes. Qu'importe finalement le reste tant qu'il pouvait compter sur ces Généraux. Avec eux, il pouvait mener les Marinas aussi loin que possible. Et c'est donc avec cette certitude qu'il accueillit les propos de tous. Il lui fallait faire la part des choses, compartimenter au mieux pour savoir quoi dire, comment le dire aussi. Certaines informations pouvaient être données, d'autres devaient restés secrètes tant qu'il n'avait pas de confirmation. Mais tous avait à coeur les valeurs de Poséidon.

Déjà concernant Edymion, il prenait note. Les contacts de ce dernier pouvaient devenir intéressant, si l'on savait comment utiliser ce réseau. Des idées germaient dans l'esprit d'Orphéus alors qu'il écoutait le Dragon des Mers. Si le temps le lui permettait, il lui faudrait en discuter plus en détail plus tard. Avec un tel réseau, et les connaissances que cela apportaient, il n'y avait aucun doute à avoir quant aux avantages qu'ils en retireraient. Le trésor mentionné, il en avait connaissance et remercia donc l'homme d'un signe de tête et d'un sourire. Il est vrai que cela aidait à renflouer les caisses et il accueillait toujours ces informations avec un plaisir évident.

Au sujet des prisonniers, deux Généraux s'y retrouvaient. Il avait été difficile d'obtenir quelque chose à se mettre sous la dent. Soit ils ne parlaient pas, soit ils ne savaient pas. Pas étonnant évidemment mais toujours frustrant. Par contre au sujet des différentes factions, il y avait beaucoup à dire. Un passif important existait au sujet d'Arès apparemment. Calista le confirmait elle aussi. Toutefois, les Berserkers étaient des guerriers. Ils pourraient devenir utiles si l'on savait comment déployer cette arme sur le champ de bataille. Orphéus y avait pensé. Mais avant de décider, il devait les rencontrer.
    - Je sais comme il est difficile de se fier à Arès et ses soldats. Mais ici, je ne parlerai pas de confiance, seulement d'utilité à dire vrai. Leur manque d'honneur peut précisément nous servir, si nous savons comment l'utiliser. Ne pas les prendre pour des imbéciles, tu as raison Jelan. Toutefois, nous pouvons leur apporter plus qu'une simple vengeance. Et je dois dire que j'ai bien une idée. Il me faut toutefois attendre leur délégation avant de trancher. Pour cela, j'aurai donc besoin de toi, Deukalyion, pour préparer les choses. Il est exclu que l'on accueille des délégations étrangères sans leur montrer notre propre force. Tu t'associeras à moi pour tout ce qui concerne Arès et ses représentants. Surtout si cela nécessite que l'on aille ensemble sur leur territoire.

Le problème des Oracles se posait aussi mais pour Orphéus, c'était assez facile de trancher à ce sujet. Ils n'avaient aucun chef. Et pour avoir rencontré ce dernier, il savait l'homme intelligent. Alors pourquoi cette arrestation ? Les détails lui manquaient pour mieux saisir les contours de ce tableau. Jelan avait raison à ce sujet : connaître l'Augure lui apportait plus d'informations pour trancher.
    - En effet, ce que souhaitent les Oracles me parait évident. Nous verrons quoi faire de l'information s'ils nous contactent. Le Général Drystan a raison de souligner qu'il est plus aisé d’obtenir des faveurs quand on a besoin de nous. Je ne partirai pas à leur recherche de moi-même. Mais si au cours de vos propres missions, vous tombez sur eux, alors montrez-vous prudent. Ne donnez pas d'informations sans une contrepartie utile. Vous êtes suffisamment doué pour savoir quoi faire dans ce genre de cas. Au pire des cas, amenez les ici, avec diplomatie. Les Saints ne doivent pas profiter éternellement de ce prisonnier politique d'importance.

Et justement, en parlant d'eux, il voyait là l'occasion d'éclaircir certaines choses. Ce qu'il savait lui permettait de se faire un avis plus juste à l'égard de l'Empire Byzantin. Les mers étaient sous contrôle mais il ne fallait pas oublier la force de frappe de Narsès. Rester prudent vis à vis de lui paraissait fondamental pour ne pas épuiser toutes ses ressources sur son territoire.
    - En ce qui concerne le Grand Pope, je m'oppose à envoyer de moi-même une délégation. Pas encore, du moins. En effet, j'ai appris cette alliance qui commençait à se nouer entre eux et nous. Cette livraison d'Orichalque est une folie à mes yeux. Depuis que je suis devenu Légat, aucun contingent n'a été envoyé ici pour s'enquérir de l'état de nos relations. C'est un non-sens à mes yeux. Certes, ils ont eux aussi leur problème. Mais cela fait maintenant 2 ans et demi que leur silence dure. C'est inadmissible. Je vais me montrer encore patient. Mais plus pour longtemps. S'ils persistent à se montrer si peu enclin à venir à nous, alors les Généraux Endymion et Drystan seront envoyés chez eux. Je reviendrai vers vous pour cela mais préparez-vous dès à présent. Réunissez-vous par la suite pour préparer votre stratégie, partagez vos informations.

S'il devait envoyer ces deux-là au devant des Saints, il attendait à ce qu'ils se montrent au meilleur de leur forme. La diplomatie était une constante à ne pas oublier. Pour cela, les capacités de Drystan seraient les meilleures et il avait toute confiance en lui. Quant au réseau d'espionnage, Endymion serait à la hauteur. Une belle équipe que voilà. Un souci d'une autre nature nécéssitait une intervention de sa part. Son regard se porta sur Calista. Une mission des plus difficiles l'attendait à dire vrai. Mais Jelan faisait preuve une fois encore de sa détermination à traquer les lâches qui avaient frappés Atlantis.
    - Je t'accorde l'autorisation de mener ton enquête, Général de Scylla. Et j'accède également à la demande du Général du Chrysaor pour qu'il puisse s'associer à toi. Vous connaissez le point de départ, vous vous rendrez donc sur place pour enquêter. Toutefois, je vous demande la plus grande prudence. Récoltez des informations mais n'intervenez pas directement si vous constatez qu'il s'agit bien de nos ennemis. Une préparation est nécessaire et j'attends de vous la plus grande discipline. Questionnez, interrogez. Vous devez être des fantômes pour ne pas attirer l'attention sur vous. Et si nécessaire, revenez immédiatement sous couvert de nos défenses pour me conter vos découvertes. Okhéanos est un ennemi à ne surtout pas sous estimer.

Les ordres étaient donnés, les consignes expliquées tout du moins. Et chacun avait ou aurait de quoi faire sous peu. Deukalyion aurait à préparer les arrivées des émissaires. Et à assister le Légat pour le sujet épineux des Berserkers et des Oracles. Pour cette tâche, il ne voyait que lui. Concernant les Saints, Endymion et Drystan, deux de ses meilleurs pirates des mers - il souriait en pensant à cela - auraient le loisir de s'occuper de la tâche. Observation, espionnage. Et diplomatie. Ils allaient devoir attendre un peu mais plus longtemps si le Grand Pope continuait ainsi à les ignorer. Quant à Jelan et Calista, ils se portaient volontaires pour éclaircir les problèmes qui avaient eu lieu sur les Îles Tonga. Okhéanos et les Muiens étaient possiblement derrière cela. La prudence s'imposait.
    - Si vous avez des questions ou des précisions, j'y répondrai. Sinon, pour ceux qui en ont terminés, vous pouvez vous préparer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1500/1500La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1500/1500)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1500/1500La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyMar 12 Mai - 8:37
La messe était dite, et les ordres donnés.
Toutefois, depuis quelques instants, mon regard s'était tourné en direction du général du Chrysaor. Celui-là même qui s'était empressé de proposer son aide à MON épouse.
Je l'observais sous toutes les coutures, le jaugeant, me souvenant d'un passé commun et... Le gratifiait du sourire le plus pervers, le plus prometteur de mille débauches, avant de reporter mon attention sur le dénommé Drystan.
C'était donc avec lui que je serais envoyé au Sanctuaire, si d'aventure le Grand Pope n'avait pas la jugeote de nous envoyer une ambassade ? Espérons qu'il tienne bien l'alcool, et qu'il sache rigoler... En tout cas, sa volonté de frapper vite et fort les Byzantins me fit rire intérieurement. En voilà qui ne manquait pas d'audace. Pour m'être frotté à ces imbéciles, je préconisais le pillage, la privation de ressources pour attaquer quand l'ennemi est à terre... Mais sa technique avait l'avantage de défouler, et de sonner.
Le cas Arès fut de nouveau évoqué, et le général Deukalion me fit part de son intérêt pour mon vécu tumultueux avec ces rustres.

Mon bon ami, c'est avec plaisir que je te conterais les récits de leur bêtise crasse et de leur manque cruel de tact et de diplomatie, devant un bon verre. Retrouvons-nous plus tard dans la soirée, si cela te convient.

Comment refuser la promesse d'une dégustation de rhum en bonne compagnie, avant de rejoindre la couche de ma femme tant aimée ? Une soirée parfaite en perspective.

Eh bien, ma foi... L'avenir s'annonce prometteur. Pour ma part, tout est dit. J'enverrais quelques missives à certains contacts, manière de leur rappeler mon bon souvenir, et je resterais à défendre nos terres, en attendant que les Saints daignent montrer patte blanche... Ou pas.

L'idée de voir Calista partir loin de moi, au cours d'un voyage plus que périlleux ne me plaisait pas des masses. Mais j'avais amplement confiance en ses qualités martiales.
Chacun sa place. Le Légat avait su nous unir, et nous occuper. Et je n'avais pas vraiment la pire des places.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge850/850La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (850/850)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1600/1600La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyMer 13 Mai - 14:53
Decisions

La partie avait commencé. Chaque pion se mettait en place. Tous étaient prêts, tous évoquaient leurs points de vue sur ce qu'il convenait de faire, où leurs forces pourraient être utiles. Certains allaient partir en mer. D'autres allaient devoir veiller sur la cité. Il y avait beaucoup de choses à faire, de questions à résoudre. Orpheus commençait donc à appliquer sa volonté.

Pour commencer, Arès et ses représentant. Deukalyion n'eut aucune surprise quant aux directives du Légat, commençant à connaitre sa pensée et sa manière de faire. A dire vrai il avait déjà demandé une entrevue avec le Sénat pour discuter des préparatif et des coûts que cela engendrerait. Pas le plus agréable des moments à passer mais il se savait soutenu par certains patriciens et surtout par le Roi. Pas la peine de s'inquiéter donc.

    - Très bien Général Endymion, je vous rejoindrai à votre Pilier.


Nul doute qu'un marin comme lui possédait plus de nectars savoureux qu'un garde. Une soirée intéressante en perspective, il n'en doutait pas. Les Oracles ensuite, là était une inconnue qui intéressait le Général. Les faire venir en Atlantis ? Attendre... Oui, cela semblait bien logique après tout. En tout cas pour les autres. L'Algos ne releva rien, il avait bien des choses à dire pourtant, mais cela, il le ferait après, lorsqu'il allait s'entretenir seul avec Orpheus. L'Augure emprisonné pouvait leur être utile. Athéna venait alors. Voilà de quoi clarifier la situation : Atlantis ne quémanderait pas. Leur silence était pesant oui, mais avant tout offensant . Il laissait donc là tâche aux navigateur d'intervenir si dans l'avenir ils ne se présentaient pas d'eux même. La force parlerait alors.

Pour finir, l'enquête sur les incursions du peuple de Mu. Une tâche primordiale, qui concernait la sécurité d'Atlantis. Peut être même la plus importante. La guerre était encore présente dans la cité, presque effacée mais pourtant... Il fallait être précis sur ce sujet, aiguiser ses sens. Nul doute que les deux Généraux sauraient faire preuve d'attention. Là n'aurait pas été le fort du Kraken. les ombres étaient siennes pourtant... mais elles ne savaient se faire discrètes.

    - Généraux, je vous souhaite bon vent pour vos différents voyages. Que Poséidon veille sur vous. Pour la gloire d'Atlantis.


Il les regardait alors, un par un. Endymion. Il allait enfin pouvoir rencontrer le Général qui portait l'écaille le plus intéressante d'Atlantis à ses yeux. Calista. Son dévouement envers la cité dépassait bien son rang et son titre, nul doute qu'elle mettrait toute sa force au service de sa mission. Jelan. Peu d'entrevues avec lui, mais jusqu'à présent Deukalyion n'avait eut à se plaindre de ses unités ressortant de sa formation, qui de mieux qu'un maître d'armes pour accompagner la Princesse d'Atlantis ? Drystan. Un autre homme de la mer. Peu de choses à son sujet. Ils étaient opposés par nature, l'un voguant, l'autre restant à terre... Etait-ce un mal ? Il faudrait de rendre non loin de l'hippodrome prochainement pour découvrir cela.

Et pour finir, le Légat. Deukalyion ne partait pas. Car une fois cette réunion terminée, il allait devoir discuter avec lui des délégations à venir... Mais pas que.


La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge210/210La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (210/210)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune275/275La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (275/275)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyMer 13 Mai - 23:24
Chacun avait prit la parole. Chacun avait donné son point de vue. Et pour ainsi dire, on pouvait considérer que la messe était dite. Tous se sont vus confier une mission. Et Scylla n'était pas exclue du lot. L'Atlas a sa propre tâche. Bien entendu, en proposant de se rendre aux îles Tonga pour tenter d'en apprendre davantage sur ces fameuses attaques, elle s'était doutée que l'on chercherait à l'accompagner. Mais par qui.

Endymion? Non il avait déjà des choses à faire. La stratégie et la tactique sont des domaines dans lesquels excelle le Dragon des Mers. Il suffisait pour cela d'entendre ses paroles pour voir à quel point c'est là chose qui lui plaît. De plus, faire équipe avec lui n'était pas vraiment la meilleure idée. Non pas que la Nymphe n'apprécie pas la présence de son époux, loin de là, et c'est justement parce qu'elle l'aime qu'il est son talon d'Achille. Deukalyion? Non plus. Ils ne peuvent l'un et l'autre demeurer longtemps loin d'Atlantis. L'un des deux devait toujours être présent. Et ils le savent très bien.

Restait donc Jelan et Drystan. Le premier exprimant le souhait d'accompagner la Princesse - par Posédion qu'elle déteste ce terme- il est fort à parier que le Légat n'allait pas lui refuser. Quelque part, l'un et l'autre savent de quoi les Muiens sont capables, chacun d'eux ayant défendu Atlantis du mieux qu'ils avaient pu lors de cette attaque surprise pour libérer Okhéanos. Et autant dire qu'ils ont tout deux une sacrée dent contre eux. Mais cette mission exigeait la plus grande prudence, et il était hors de question de foncer tête baissée. Il faudrait de la préparation.

Dommage pour Drystan, mais l'Atlante ne doute pas qu'ils trouveront une autre occasion de pouvoir faire davantage connaissance. Et peut-être qu'elle en apprendrait plus sur lui par le biais d'Endymion étant donné que les deux pirates allaient sûrement s'en donner à cœur joie. D'ailleurs, en parlant de son forban de mari, qu'était-ce donc au juste que ce regard jeté à Chrysaor? Voilà une chose qu'elle n'aura encore jamais vu et qui lui fera légèrement arquer un sourcil. Pour l'heure, elle reporte son attention sur Orphéus. Le Légat a parfaitement raison, l'affaire n'est pas à prendre à la légère, et elle en a parfaitement conscience. Prudence est mère de sûreté.

Quant à la suite? Chacun allait sûrement vaquer à ses préparatifs. Il fallait qu'elle s'entretienne avec son compagnon d’aventure avant. Cela serait sûrement plus productif que de partir se jeter dans la gueule du loup. Le minois se tourne en direction de Chrysaor, le regard améthyste se plantant dans le sien.

"- Général de Chrysaor, je propose que nous nous retrouvions un peu plus tard pour préparer notre mission, si cela vous convient."


Elle attendra la réponse du concerné avant d'abandonner sa position.

"- Généraux, je vous souhaite à tous bon courage et bonne chance dans vos missions respectives. A présent, si vous voulez bien m'excuser."

C'est avec respect qu'elle s'incline en direction du Légat pour prendre congés. Après tout, les Geôles n'attendaient pas, et elle avait des ordres à donner là-bas avant de s'absenter. Un signe de tête sera adressé à ses homologues en guise de salut avant que la Nymphe maudite ne s'éclipse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JelanJelanArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge240/240La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (240/240)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune215/215La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (215/215)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyVen 15 Mai - 16:52
La fin de cette première représentation sonne enfin. Chaque participant allaient ainsi peu à peu se retirer, méditer sur les paroles qui avaient été échangées, clarifiées. Une première scène d’une plus vaste pièce qui continuerait bien après. Après tout, le légat n’avait oublié personne, confiant à chaque général une mission à accomplir. L’adolescent fut ravi que ce dernier ne lui octroie celle qu’il avait réclamé, aussi, il lui offrit un sourire lorsque son nom fut déclamé pour accompagner la princesse d’Atlantis. Bien. Il n’aurait espéré meilleure décision. Si la belle n’avait pas tiqué à ses termes, le général du dragon des mers avait laissé transparaître une étonnante expression. Le jeune général en retour ne lui offrit qu’un sourire innocent et une légère inclinaison de la tête. Un animal curieux constatant de l’étrangeté d’un autre. Ou s’en amusant à loisir. Il était libre de son interprétation.

Les consignes données à chacun, ils n’avaient à présent plus de raison de demeurer ici. Il aurait lui même tout le loisir de peser les mots du légat et les informations qu’il leur avait partagé au sein de son domaine, notamment concernant cette histoire d'alliance. Cela n'était pour l'heure cependant, pas de son ressort. Il avait plus important à faire. Une poursuite qui stagnait depuis trop d'année à présent. La belle se détourna sur lui, proposa un échange qu’il accepta d’un sourire entendu et d’un signe de tête, lui offrant une légère révérence amusée avant de s'exprimer.

« Je serai ravi de vous accueillir au sein de mon domaine Princesse. » Il fit mine de réfléchir un instant avant de reprendre. « Disons dans deux heures à mon pilier, si cela vous convient. » Cela devrait suffire pour qu’il puisse finir ce qu’il avait lui même à gérer.

Cette dernière s’échappa finalement, comme tous les autres présents, un à un. Néanmoins, une dernière chose peut être titilla son esprit, aussi, avant de suivre ses frères d’armes, l’adolescent se détourna sur le Merinita.

« Légat, comment avez vous sû pour cette attaque dans les iles Tonga ? » L’enfant fit une pause dans sa phrase, offrit à son supérieur un sourire vulpin. « Si il vous est possible de répondre à cette question, bien évidemment. » glissa t-il finalement. Certain secret ne sont pas nécessaire à être divulgué, néanmoins, connaître la provenance d’une telle information pourra peut être les aiguiller dans cette mission à venir. Il laissera à ce dernier le temps de répondre avant de rejoindre son pilier et d’attendre la princesse d’Atlantis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chr
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu200/200La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (200/200)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge210/210La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (210/210)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune275/275La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (275/275)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyDim 17 Mai - 12:00
La messe était donc dite et le Légat avait réparti toutes les affaires en cours avec une main de Maître, parvenant à concilier les besoins du Sanctuaire Sous-Marin avec les désirs et affinités de chacun des membres présents. Le Général du Kraken s'occuperait donc des relations diplomatiques avec les Berserkers visiblement. Cela semblait être une rencontre intéressante. Lui qui laissait paraitre une attitude si calme, si posée. Face à ceux dont les rumeurs racontaient qu'ils étaient pour beaucoup des brutes sans cervelles ou même parfois simplement des fous. Ces discussions promettaient d'être tout sauf ennuyeuses. Avec un peu de chances, elles auraient lieu au sein de la cité d'Atlantis et permettraient donc aux autres généraux d'y assister, ou au moins d'en avoir un avant-goût.

Venait ensuite la mission confiée au Général de Scylla. Accompagnée de l'Ecaille de Chrysaor. Un regard jeté dans leur direction lorsque Drystan entendit ce dernier appeler la première par le titre de Princesse. Ainsi, la protectrice du Pilier du Pacifique Sud était une Princesse Atlante. Après tout, était-ce vraiment surprenant au vu de la richesse du quartier qu'elle occupait. Encore que, le sien n'était pas si mal pour un quartier protégé par un Vulgaire. Néanmoins, les compétences de cette dernière l'intriguaient davantage encore. Jamais n'avait-il entendu parler, dans son ancienne vie, de princesses capables de se battre. Bien au contraire. Mais il y avait fort à parier que sa situation était bien différente si elle s'était vu octroyer le droit de protéger le dernier pilier. Un nouveau regard en direction de Chrysaor dont il enviait réellement le privilège de pouvoir l'accompagner dans cette mission. Tant pis, il attendrait la prochaine occasion pour répondre à toutes ces questions.

Et enfin venait son rôle ainsi que celui du Général Endymion. A court terme, leur objectif n'avait que peu d'importance, le Légat souhaitant accorder un dernier délai au Sanctuaire pour envoyer des émissaires diplomatiques à leur encontre. Même si clairement, ce dernier ne semblait pas apprécier - le mot était faible - les accords passés avec les Saints il y a quelques années. Sur ce point, l'Hippocampe ne pouvait que le rejoindre. Des rapports qu'il avait pu consulter, des discussions qu'il avait eues, les Saints étaient en quelque sorte des protecteurs de l'Humanité avant tout. Prêts à leur pardonner la moindre de leur erreur sans réelle contrepartie. Par contre, pour les autres... Où étaient-ils lorsque les Marinas avaient eu besoin de leur aide pour contrer l'attaque des Muiens? Les rapports étaient clairs, pas l'un d'eux n'avait montré le bout de son épée. Et ce, malgré la livraison d'Orichalque qu'Atlantis leur avait offerte. Leurs idéaux étaient bien différents et la confiance n'existait plus. En imaginant qu'elle ait existé un jour.

Ne pouvant réellement l'exprimer à haute voix, Drystan espérait totalement que jamais les émissaires du Sanctuaire ne parviendraient en ces lieux. Peut-être pourrait-il s'assurer, de retour à la surface, que cette tâche leur soit plus compliquée. Après tout, le temps pressait et les vents n'étaient malheureusement pas toujours favorables aux navires, lorsqu'ils en éprouvaient le besoin... Un léger sourire sur le visage du Général alors qu'il réfléchissait à la manière d'exploiter l'autre information importante de cette discussion. Les Oracles et leur dirigeant enfermé, visiblement chez les Saints. Une folie de ne pas exploiter rapidement cette information. Il fallait qu'il se renseigne rapidement sur ces derniers avant qu'une autre faction ne les devance.

Je vais me rendre à Alexandrie afin de récolter quelques informations. Je me tiendrai prêt à réagir selon la suite des évènements, comme vous le demandez.

Se tournant en direction du Général Endymion

Ce sera un plaisir d'échanger quelques informations ou stratégies avec vous le moment venu. Je ne doute pas qu'en joignant nos compétences, nous pourrons remettre ces Saints et Byzantins à la place qui est la leur. Je vois déjà de nombreuses opportunités dans un mélange de subtilité et de confrontation directe. Cécias et Sciron font souvent des ravages lorsqu'ils s'associent pour souffler sur le monde. Et quelque chose me dit que les vents nous seront favorables dans une telle épopée.

Si Endymion était aussi subtil qu'il le laissait penser, nul doute que Drystan pourrait trouver des moyens d'attirer l'attention sur lui pendant que ce dernier gèrerait les adversaires avec ses méthodes. Après tout, l'Hippocampe ne s'était-il pas arrangé pour que Lips transporte son nom à quelques oreilles bien placées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-bleu1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-bleu  (1350/1350)
CP:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-rouge900/900La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-rouge  (900/900)
CC:
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] G-jaune1350/1350La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]   La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux] EmptyLun 18 Mai - 23:13
Les uns après les autres, ils prenaient leurs ordres et partaient. Cette réunion avait été suffisamment riche en information pour leur laisser le loisir de méditer sur tout ceci. Mais certains restaient encore un peu curieux. Jelan du Chrysaor notamment. Se poser la question était légitime. Et l'homme était suffisamment habile pour comprendre qu'il n'aurait pas nécessairement de réponse. Avec un petit sourire, le borgne reprit la parole.
    - En ma qualité de protecteur d'Atlantis, je me dois d'anticiper les mouvements de nos ennemis. L'un des pires à l'heure actuelle étant le titan Okhéanos, j'ai affecté mes ressources personnelles à la recherche de toute activité s'avérant suffisamment étrange pour attirer mon attention. Pour faire simple, disons que mes sirènes m'ont chuchotées à l'oreille au sujet de ces histoires sur les îles Tonga et que j'ai jugé l'affaire suffisamment sérieuse pour lancer cette enquête. Que ce soit du fait du titan ou d'autre chose, nous ne pouvons accepter la disparition de villages entiers sur notre territoire.

Il ne pouvait en dire plus. Non pas par culture du secret - Orphéus était de ceux pour qui la vérité était une valeur essentielle pour obtenir la confiance des autres - mais simplement par obligation envers cette fameuse unité. "Le Secret des Abyss" devait resté une légende. Un fantôme. Car de leur travail dépendait la sécurité des Atlantes. En étant à la tête de ce groupe, Orphéus se devait de les protéger. Il savait que Chrysaor comprendrait. Et pour cause, il avait déjà par le passé expliqué à ce dernier qu'il dirigeait des Marinas dans l'ombre pour le bien d'Atlantis. Groupe qui avait déjà enquêté à l'époque sur cette histoire de Cinquième colonne. Une affaire qui progressait par ailleurs, bien que ce soit une autre histoire.

Peu à peu la pièce se vidait. Il restait encore une petite affaire à régler avant de débuter cette partie d'échec. Un Général n'était pas venu aujourd'hui. Il en connaissait la raison puisqu'il en était le responsable. Selena des Lyumnades. Il allait devoir rapidement la convoquer afin de lui transmettre ses nouveaux ordres. Oui. Bientôt la terrible armada Atlantes prendrait les devants. Il était temps pour le monde de réapprendre à craindre les Marinas de Poséidon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
 
La Voix de Poséidon [Janvier 553 - Convocation Généraux]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: