Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge900/900[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1350/1350)
Message [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyVen 1 Mai - 17:43
Deukalyion Algos.

Il était rare d'entendre une histoire aussi particulière que celle de cet homme. Voilà donc qu'une des Écailles de son Seigneur avait jeté son dévolu sur un prisonnier. Ce qui était assez rare pour être souligné, à dire vrai. Le Kraken, qui plus est. Cinead lui avait fait un petit compte-rendu de sa propre visite auprès de cet homme, ainsi que des détails de l'histoire. Il avait là, dans ce dossier, l'histoire connue de Deukalyion. Il n'avait pas eu une vie facile, c'était une évidence. Mais de nombreux séjours dans les geôles pour des faits de violence n'étaient pas là pour le rassurer. Et si son rôle à lui n'était certainement pas de juger du choix d'une des armures bénies du sanctuaire sous-marin, il se devait toutefois de s'assurer de l'allégeance de ce dernier. Ainsi que de ses motivations, qui restaient une donnée indispensable avant de prendre une décision qui pouvait être lourde de conséquence.

Il se trouvait actuellement au sein même du Purgatoire, dans le bureau d'un des capitaines en charge du secteur. Face à lui se tenaient les hommes qui étaient concernés par l'incident. Les gardes qui avaient eu l'audace de vouloir s'amuser aux dépends des prisonniers. En soi, Orpheus se moquait des hommes ou des femmes qui avaient été jugés. Toutefois, et le rapport était clair en ce sens, il était impensable que l'on se cache derrière l'intronisation du Légat pour se permettre de telles exactions. Le Général qui avait la garde de ces prisons n'étant pas disponible, les gardiens avaient profités de leur position pour s'amuser. Ils baissaient la tête.
    - Je ne suis pas ici pour entendre vos explications ou justifications. Et je ne tolérerai aucune contestation, aucune parole de votre part.

Derrière eux, les gardes étaient en position d'appliquer la sentence si cette dernière était la mort. Mais le Merinita avait eu une idée plus adaptée à la situation. Aurora avait d'ailleurs estimé que cette idée était "vicieuse", ce qui était généralement un compliment de sa part. Il reprit :
    - Afin de vous permettre de réfléchir à vos pêchés, vous serez emprisonné dans les mêmes cellules que celles où vous étiez en poste. La sanction sera courte, seulement trois mois. Toutefois, je ne peux que vous inviter à rester prudent pendant cette période : je doute que les prisonniers soient enchantés de vous voir parmi eux. Je donnerai des ordres pour que l'on intervienne en cas de problème avéré. Néanmoins, vous êtes les mieux placés pour comprendre que parfois, les gardes ne voient pas tout. Gardes ! Emmenez-les. Quant à vous, Capitaine, conduisez-moi auprès du prisonnier dont nous avons parlé.

Ses ordres furent immédiatement suivis et c'est ainsi qu'on le conduisit auprès de Deukalyion. Selon les données qu'il avait eu en sa possession, l'homme en question avait servi auprès de la famille des Tremere. Une note qui avait son importance car lui-même appréciait grandement ses membres. Il chassa ses pensées lorsqu'il arriva enfin face à l'homme en question. Première chose qui marqua l'esprit du Merinita, ce fut ces yeux bleus qui le fixaient, ainsi que ces cicatrices qui lui barraient le visage. D'un geste, il congédia les gardes. Ces derniers marquèrent une hésitation, hésitation qui fut balayée lorsque le Légat haussa un sourcil, étonné que l'on puisse émettre des doutes vis à vis de ses consignes. Il n'avait pas besoin de protection, pas avec la bénédiction de son Seigneur. A son bras se trouvait le bracelet d'Orichalque, symbole de son autorité suprême. Mais même sans cela, rien que de par sa manière de s'habiller ou de se tenir, il était aisé de comprendre que Orpheus n'était pas n'importe qui.
    - Je sais que le Seigneur Cinead t'a rendu visite, Deukalyion Algos. Il t'a très certainement prévenu que j'allais venir te voir. Pour autant, j'estime important de faire les présentations dans les formes, qu'importe la personne qui se trouve face à moi. Je suis Orpheus Merinita, Légat de notre Empereur. Et je suis véritablement enchanté de te rencontrer. Je suppose que tu connais la raison de ma visite, n'est-ce pas ?

L’écaille, forcément. Et possiblement aussi les raisons qui avaient poussées ce dernier à se retrouver ici, même s'il en connaissait les grandes lignes. De son oeil valide et perçant, il scrutait les réactions de cet homme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge850/850[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (850/850)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1600/1600[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyVen 1 Mai - 19:41
Visites

Combien ? C'était là sa seule question. Une suite de chiffres. De nombres. De minutes. D'heures. L'incident avait bousculé les choses, tant pour les gardes que les prisonniers. Etait-ce la première fois que les gardes abusaient de leur position ? Clairement pas. Que ce soit à l'intérieur ou l'extérieur des Geôles l'ordre semblait parfois échapper. Deukalyion lui même s'était retrouvé dans une de ces cellules par ce fait, n'ayant su réagir que par la violence face aux exactions... Peut être pas la meilleure des manière, il en convenait désormais. Il avait eut le temps de réfléchir à ses actes. Est-ce qu'il avait estimé qu'il devait changer à sujet ? Sans aucun doute. Mais serait-ce bel et bien le cas une fois mis devant le fait accompli ? Rien n'est moins sûr. Il est difficile de changer la nature même d'un homme après tout.

Il s'impatientait. A dire vrai il était même anxieux. Un meurtre... Il n'y était pour rien bien évidemment. Enfin. Pas directement en tout, pas de son fait. Cependant, il était tout de même lié à cette mort, tout comme les gardes qui avaient provoqué cette étrange situation. La fatalité s'était abattue sur le pauvre bougre qui lui faisait face. Ou plutôt une Ecaille pour être précis. Toujours était-il qu'il attendait depuis maintenant bien trop longtemps, les heures étaient longues. Les jours aussi. La sentence allait tomber, nul doute que les gardes allaient tourner la situation en leur faveur, faire porter le chapeau à l'Algos et prolonger un peu plus sa présence dans ce qui s'apparentait désormais à une résidence secondaire. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il aperçut alors face à lui, de l'autre côté des barreaux, Cinead Atlas, Roi d'Atlantis et Légat de Poséidon qui était revenu réclamer son trône il y a de cela quelques mois. Sa chevelure de feu et ses grandes parures imposaient le respect, si bien que Deukalyion se leva très rapidement de sa couche pour s'incliner respectueusement. Cela lui permettait de cacher son appréhension grandissante. Le Roi en personne qui venait jusqu'à un prisonnier de promettait rien de bon.

    - Seigneur Cinead... Je ne m'attendais pas à vous recevoir ici.

    - Allons, allons, relève-toi. Je ne suis pas ici en tant que Roi. Tu es Deukalyion c'est ça ?

    - En effet Seigneur. Que me vaut votre présence ici ? Je doute que ce soit pour le simple plaisir de me rencontrer...

    - Et bien tu seras surpris... Nous avons bien des choses à nous dire pourtant, même si nous ne nous connaissons pas car vois-tu, tu as éveillé ma curiosité. Et celle de l'âme du Kraken semblerait-il. Peux-tu tendre la main à travers les barreaux pour moi ?


Une demande des plus étrange, tout comme les paroles que prononçait le Roi. Mais il ne put que lui obéir, après tout il était l'autorité suprême. La voix de Poséidon. Cinead pris donc la main qui lui était offerte délicatement entre ses mains avant de fermer les yeux. Deukalyion quant à lui ressentit une agréable chaleur lui parcourir le bras, puis s’immiscer jusqu'au plus profond de son corps. Jusqu'à son âme. Ce qu'il recherchait là dépassait le futur Kraken, cependant il ne pouvait que se complaire dans cette étrange manipulation qui s'arrêta bien trop tôt selon lui. Cinead expira longuement avant de rouvrir les yeux, et de les plonger dans ceux du prisonnier.

    - Parfait. Sur ce je vais retourner à mon devoir. Notre Légat viendra te voir dans les prochains jours, d'ici là porte-toi bien Deukalyion Algos.

    - A... Attendez ! Seigneur Cinead ! Vous avez dit que nous devions discuter, je ne comprends pas.

    - Pourtant nous avons énormément échangé. Nous serons amenés à nous revoir si tout se passe bien.


Sur l'instant il restait confus, hébété par cette rencontre furtive qui n'avait aucun sens. Mais il avait retenu une chose importante. Il allait rencontrer le nouveau Légat. Cela repoussait la sentence, même si cette dernière s'était effacée dans son esprit, laissant place à de nombreuses questions laissées par la venue de l'Atlas.

Quelques jours passèrent jusqu'à ce qu'un nouvel homme se présenta devant sa cage. Il était imposant, non pas par sa carrure ou sa taille, mais par l'aura qu'il dégageait. Il portait des vêtements riches et décorés à l'image de ceux de son précédent visiteur, un regard perçant et unique. Lui aussi avait du connaitre les batailles pour devoir se couvrir une partie du visage de la sorte. Nul doute quant à son identité. Le Légat de Poséidon. Deukalyion se leva donc, et s'inclina de la même manière qu'il avait pu le faire pour le Roi.

    - C'est un honneur que de vous rencontrer, Légat Orpheus. Félicitation pour votre nommination, je n'ai pas pu y assister mais nul doute que la cérémonie était à l'image de notre Dieu : Imposante et faste. Notre Roi est venu oui, et l'entrevue était assez déconcertante. Elle fut courte et je n'ai pas très bien compris pourquoi il voulait me voir... Quant à votre présence...
    Il le quitta brièvement des yeux pour regarder le sol, affichant une mine inquiète et des traits serrés. J'imagine qu'elle n'augure rien de bon pour moi...

La goutte de trop.


[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge900/900[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyVen 1 Mai - 22:07
Pas de bon augure ? Ainsi il ne devinait pas réellement la raison qui le poussait à venir. Intéressant. Cinead n'avait apparemment pas beaucoup plus parlé, fidèle à lui-même, préférant se faire son avis et réserver son jugement à plus tard. Il ne manquerait pas de lui en parler par la suite mais déjà, de ce qu'il constatait, Orphéus ne pouvait qu'apprécier le tempérament de cet homme. Il était prisonnier, certes, mais son esprit et sa volonté semblaient pouvoir résister aux tempêtes de ce monde. Exactement ce dont il avait besoin pour avancer. de toute évidence, le Kraken avait pensé la même chose, sans quoi l’écaille ne se serait pas manifestée.

Ce qui était intéressant d'ailleurs, c'est que Deukalyion le félicitait et que l'on pouvait aisément percevoir qu'il n'y avait aucune arrière pensée derrière cela. Cet homme n'était pas une énigme. cet homme était droit, entier, et ce qu'il disait reflétait ce qu'il pensait. Une denrée rare en ce monde qui était pour la plupart du temps constitué de faux semblant. Son sourire s'étendit sur son visage, et d'un geste de la main il invita l'Algos à se relever.
    - Je te remercie pour tes félicitations. Il est vrai que c'était une journée spéciale, surtout pour moi. Il n'existe pas de plus grand honneur que d'être reconnu par Poséidon en personne. Mais je crains que tu ne fasses fausse route sur la raison de ma venue ici. Comprends bien que si ce n'était que pour te châtier, j'aurai laissé cela au Général en charge de cette prison. La raison de ma venue est autre.

Il ferma son oeil valide, et se concentra sur l'homme face à lui. Ressentir le lien entre Deukalyion et le Kraken, voilà en quoi résidait cette introspection. Et il y avait effectivement quelque chose. Un lien, une sorte de corde, qui permettait à ces deux là d'être en contact. Peut-être qu'il ne s'en apercevait pas réellement. Mais l'heure était justement venue de vérifier ce fait. Plaçant ses mains dans son dos, le Merinita prit un instant avant de rouvrir son oeil. Il semblait comme transpercer le prisonnier. Prisonnier ? Il n'aimait pas ce mot, plus maintenant qu'il pouvait se faire une opinion plus précise de ce guerrier.
    - J'ai eu vent de l'apparition de l'écaille du Kraken, alors même que tu t'apprêtais à combattre. Oh - tant que j'y pense - sache que ces hommes qui se prétendent soldats seront sévèrement punis d'avoir agi de la sorte. Et l'apparition d'un des trésors de notre sanctuaire auprès d'un guerrier n'est jamais quelque chose que nous devons ignorer. Vois-tu, nous avons perdu nombres de soldats. Le Kraken ne se présente pas à n'importe quel élu, de cela j'en suis sûr. C'est pourquoi j'ai souhaité me présenter à toi. Afin de te jauger. De vérifier si tu serais effectivement homme à pouvoir prétendre à cet honneur. Je dois dire que je ne suis pas déçu. J'aime cette force de caractère que je lis en toi. Veux-tu que l'on tente quelque chose ?

Dans son regard, il n'y avait aucune trace de vice, ni de calcul. Orphéus souhaitait véritablement tester la connexion entre ces deux âmes. S'il était trop ténu, l'armure ne viendrait pas. Toutefois, si celle-ci revenait. Alors...
    - Ce qui s'est passé la dernière fois semble relever de l'instinct. Pourrais-tu te concentrer sur cette force que tu as perçu ce jour là ? Sur ce lien qui est en toi et que, peut-être, tu ignorais jusqu'alors ? J'aimerai voir de mes yeux - enfin, de mon oeil, pardonne moi l'expression - la naissance d'un nouveau Général. Ceci n'est en rien un piège. Et ne te formalise pas sur les raisons de ton emprisonnement, je sais déjà ce que tu as fait et je suis prêt à passer l'éponge. Si tu réussis ce petit tour, il s'entend.

Doutait-il ? Absolument pas. Il sentait la connexion, il ne lui manquait que la confirmation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge850/850[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (850/850)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1600/1600[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptySam 2 Mai - 18:34
Chaleur

Que se passait-il ? Le Légat pouvait lire sans crainte l'incompréhension du prisonnier depuis son œil perçant. Etait-ce là un stratagème ? Une manière de l'amadouer avant de faire tomber le coup de massue pour que la chute soit écrasante ? Non... Cet homme là... il n'avait pas l'être d'être le genre à se jouer des autres. Ou peut être était-ce là toute la subtilité de son art, masquer ses actes par la franchise ? pourtant il n'en semblait rien. Ne se dégageait que de la sincérité, plus encore lorsqu'il lui annonçait que les gardes ayant abusé de leur pouvoir allaient être châtiés. Une homme de conviction, empli de droiture... Peut être était-ce là une seconde chance.

    - Je dois vous avouer que je suis de plus en plus en plus surpris... Moi qui pensait que cette affaire allait m'être mise sur le dos. Vous avez toute ma gratitude, quand bien même je comprends que votre geste est du à l'intervention de l'écaille du Kraken.


Petit à petit les pièces se remettaient dans l'ordre. L'écaille était intervenue en sa faveur, à lui, un être malmené, en danger. Vint ensuite la visite énigmatique du Roi Cinead, qui n'avait évoqué une seule fois la raison de sa venue si ce n'est une discussion qui n'avait pas eu lieu... Enfin... Peut être qu'au final tous deux avaient au final communiqué d'une autre manière... Cette chaleur apaisante au plus profond de son être.. C'était bel et bien possible. Lorsque l'Atlas fut intronisé, il y avait des mentions de son lien avec les Marinas et notamment des écailles.

    - J'aurai été... choisi par elle vous dites ? C'est honneur sans commune mesure, encore plus pour une personne dans ma situation. Je vais essayer oui, même si je vous avoue qu'à l'intérieur de cette cellule je ne perçois plus rien...


S'il réussissait, il serait libéré. C'était là une chance unique, un présent divin, le Seigneur Poséidon l'avait désigné comme nouvelle âme liée au Kraken pour défendre Atlantis et ses valeurs. Ses questionnements laissaient petit à petit place à l'excitation et la joie... Quand bien même il n'était pas sorti d'affaire. Il devait réussir à retrouver cette sensation... impossible. Cette prison était connue pour restreindre n'importe quel éveillé se trouvant derrière les barreaux. Néanmoins il n'avait pas le choix que d'essayer. Alors il se concentrait, se remémorant des moments pénibles, les coups, les blessures, les batailles... La colère remontait peu à peu. ses poings se serraient. Mais rien. En rouvrant les yeux il soupira sèchement, observant ses mains quelques secondes. La main droite en particulier.

    - Attendez... Légat, pourriez-vous vous décaler de quelques mètres s'il vous plait ? Je voudrais éviter que l'incident se reproduise.


Deukalyion passa sa main droite à travers les barreaux, ouverte, paume tendue vers le vide. Inutile en théorie, le Cosmos était bridé même de cette manière. Et pourtant... Pourtant Cinead avait réussi à lui insuffler quelque chose. Il essaya alors de se rappeler de cette chaleur lui ayant parcouru l'avant bras avant de rentrer en son cœur. Comme une flamme qui se mouvait en lui. Les yeux clos il essayait de visualiser ce courant qui progressait, qui l'envahissait. Lorsque ses pupilles se rouvrirent, une Raie Manta azurée se tenait face à lui, frôlant sa paume à quelques centimètres. Et alors, cette chaleur qu'il tentait de se remémorer jusqu'alors redevenait réelle.

    - C'est... tout simplement incroyable. J'espère que vous avez connu cette sensation un jour, Légat Orpheus. Je ne me suis jamais senti aussi bien qu'en cet instant...




[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge900/900[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyLun 4 Mai - 13:27
Il connaissait la difficulté de la chose. Et pour cause, puisqu'il savait l'effet qu'avait ces matériaux sur les énergies des prisonniers. Pour autant, il avait insisté. Il avait demandé. D'abord pour observer sa réaction, mais aussi pour tester le lien réel qui existait entre l'armure et l'homme. Cinead avait réparé le terrain, il ne lui restait qu'à aplanir les dernières bosses. Et il ne put réprimer son sourire lorsqu'il vit à quel point Deukalyion se donnait à la tâche qui lui était dévolue. Cet homme était une véritable pépite au regard du Légat. Le chemin se dessinait tout seul devant lui.

Il attendit un instant. Observant le résultat. L'Algos lui expliqua alors cette sensation si intense qui semblait le porter si haut. Il porta alors son regard vers les gardes, et d'un signe de tête il leur fit comprendre ce qu'il souhaitait. Ces derniers obéirent immédiatement. Et c'est dans le silence qu'ils sortirent le prisonnier de sa cage, enlevant toute entrave possiblement présente, qu'ils l'encadrèrent pour ensuite le conduire à la suite de Orphéus qui semblait remonter à la surface.

Cela ne prit pas longtemps mais pas un mot ne fut prononcé par le borgne. Les gardes ne faisaient plus preuve de condescendance à l'égard du prisonnier. Ils l'encadraient, certes, mais une forme de respect venait de naître en leur coeur. Une fois plus haut, plus sous la contrainte des pierres qui empêchaient l'utilisation de son pouvoir, Orphéus se tourna vers l'homme. Les gardes s'éloignèrent immédiatement. Il étudiait un instant la mélodie qu'il pouvait désormais entendre. Ce son si caractéristique qu'il percevait de toute chose, de tout être vivant, et qui faisait partie intégrante de son propre pouvoir. Il ne souhaitait pas lire son coeur. Seulement percevoir cette émotion dont l'homme lui avait parlé. Et enfin il reprit la parole.
    - Je te prie d'excuser mon silence, mais tu m'as donné matière à réflexion et je ne suis pas homme à m'étaler dans de multiples explications si je ne suis pas sûr de ce qui se passe. Ce sentiment que tu me décris, je le connais. Même si pour moi, il est différent : aucune écaille ne s'est jamais liée à moi.

Un sourire. Était-ce de la tristesse ? Peut-être en réalité. Orphéus n'avait jamais véritablement été un Général au service de son Seigneur, bien qu'il puisse combattre sans armure. Mais si tel avait été le cas, il sait qu'il aurait jeté son dévolu sur celle de la Sirène Maléfique, ces propres pouvoirs se rapprochant étonnement de cette dernière.
    - Cette sensation dont tu me parles, c'est celle que je perçois chaque fois que mon regard se pose sur Atlantis. Chaque fois que je vois la beauté de notre cité, la ferveur de notre peuple. La fidélité de nos soldats.

Son regard se porta sur le bracelet d'Orichalque, qui faisait écho à ses pensées. Une aura chatoyante enveloppait désormais le Légat. Une aura apaisante, qui donnait l'impression de sentir les embruns de la mer, d'entendre les échos des vagues s'écrasant sur les rochers, de percevoir le chant des animaux marins. Il claqua des doigts. Et toute cette énergie illumina un bref instant les lieux. Une fois la lueur disparue, la scale du Kraken était là, face à Deukalyion.
    - Je perçois que l'écaille a effectivement choisi son nouveau porteur, et maintenant que nous sommes en dehors de ces murs, tu ne peux plus nier cette sensation. Tu étais prisonnier de ces cellules. Tu ne l'es plus. Mais il te faut comprendre une chose, Atlante : en acceptant ce présent, tu acceptes aussi de te donner corps et âme à notre Seigneur. Et à notre cité. Le Kraken n'est pas la plus facile des armures à revêtir. Et tu dois savoir que la tâche qui t'attend te mènera plus loin que toutes les batailles auxquelles tu as déjà participé.

Le comprenait-il ? Il pouvait encore faire machine arrière, retourner purger sa peine, en prenant le risque de dire adieu au lien si étroit qu'un porteur avait avec sa scale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge850/850[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (850/850)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1600/1600[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyMer 6 Mai - 15:11
Honneur

Il n'y eut aucun mot. Juste un regard et déjà les gardes s'afféraient pour ouvrir la cage qui le retenait ici. Etait-il libre ? Réellement ? Sa peine n'allait pas être très longue et pourtant un profond soulagement l'envahissait en cet instant. Revoir la lueur du ciel, les immenses piliers et la beauté pure de cette cité qui l'avait vu naître. Il suivait le Légat ainsi que les gardes, dans une silence religieux et un respect des plus militaire. Il put ressentir la fraîcheur et les embruns de l'océan sur son visage, il était sorti, et il n'était plus le même. Ils gagnèrent la suite du Légat au sein du Temple et les gardes quittèrent les lieux, les laissant seuls. Orpheus resta silencieux encore quelques secondes alors qu'il l'observait, semblant le percer de son oeil unique jusqu'au plus profond.

Ses mots semblait être un étrange mélange de regret et de fierté, il lui parlait de son rapport quant aux écailles, de sa vision d'Atlantis, du peuple, de sa conviction. De sa force. Des valeurs que Deukalyion possédait lui aussi, qu'il avait toujours essayé de défendre, quand bien même celui lui en coûtait. L'atmosphère changeait avec ses mots, comme si les images qu'il décrivaient arrivaient à emplir les lieux. Des particules flottaient dans l'air. L'Idylle d'Atlantis résonnait en cet homme et c'est à cet instant précis que l'Algos eut l'audace de comprendre un Dieu. La volonté de Poséidon était vive en l'homme qu'il avait choisit pour être son Légat.

Un claquement de doigt. Les particules le lumière se regroupèrent alors, devenant une intense forme brillante avant d'éclater en milliers de petits gains qui s’évanouissaient. La Scale du Kraken avait prit leur place, entre les deux Atlantes. Tout en écoutant Orpheus, Deukalyion tendit la main pour toucher l'Orichalque de l'armure, éprouvant une nouvelle fois la sensation qu'il avait ressenti en matérialisant l'âme de cette dernière. Une fraction de secondes plus tard, chaque pièce venait recouvrir les parties de son corps. Deukalyion, Général du Kraken était né. Il posa un genou à terre, puis son poing, baissant légèrement la tête avant de la relever pour fixer le Légat.

    - Je l'accepte oui. Par le passé j'ai déjà voué mon corps et mon âme à la cité, à notre Dieu. Aujourd'hui, ce dernier m'offre la chance de pouvoir le faire avec une force que je ne pensais jamais obtenir. Moi, Deukalyion du Kraken, vous suis reconnaissant, et vous jure fidélité à vous, Légat Orpheus, ainsi qu'à notre Dieu, Poséidon.


Et il se releva, plein de fierté, malgré le poids du devoir qui reposait désormais sur ses épaules. L'écaille n'en avait aucun physiquement, et pourtant il parvenait à le sentir... Les mots prononcés par le Merinita appuyait ce fait d'ailleurs... Et cela avait intrigué le nouveau Général.

    - J'étais en lice pour devenir Marina peu avant d'être... emprisonné et radié de la garde... Je n'ai pas eu le temps de parfaire mon apprentissage sur bien des sujets et... vous avez parlé de la complexité de mon écaille. Est-elle différente des autres ?


Le monde s'ouvrait à lui. Désormais, il allait pouvoir remplir son âme à nouveau, exister, se sentir utile. Mais cela ne serait pas gratuit.


[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge900/900[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyVen 8 Mai - 16:30
Qu'il était émouvant de voir un nouveau Général naître devant soi. Orphéus appréciait de voir les rangs de l'armée Atlante gagner un nouveau chef. Une âme noble, de ce qu'il pouvait voir de ses yeux, et dont il saurait employer la force, il en était convaincu. De toute évidence, son emprisonnement cessait immédiatement. Orphéus avait déjà veillé à ce que les papiers soient prêts et il validerait cela avant de partir. La confirmation qu'il attendait se trouvait face à lui. Et c'est avec un large sourire qu'il accueillait cette nomination.

Alors qu'il jurait fidélité, Orphéus accueillit ses paroles avec un hochement de tête. Son père lui avait dit un jour qu'il fallait croire en soi et en Poséidon et qu'à partir de là, rien n'était impossible. Et à en croire Deukalyion, il avait eu parfaitement raison. Nul doute que cet homme, ce matin encore, n'avait pas espéré pouvoir sortir d'ici avant de voir sa peine se finir. Savoir que maintenant, il représentait l'une des plus hautes autorités parmi l'Amirauté, cela devait lui procurer une joie intense.
    - Ne t’inquiètes pas pour ton apprentissage, tu auras le temps de le compléter. Pour ce qui concerne ton armure, elle a en effet quelques particularités. En dehors de la mission de protection du pilier, j'entends. Et je pense que cela va te plaire.

Il était évident que les missions particulières du Kraken, l'une des nouvelles surtout, risquaient de lui plaire. Il savait que ce choix ne plaisait pas à tous, toutefois Orphéus n'était pas homme à se faire contredire quant à la gestion de son armée. Le Sénat lui-même n'avait pas son mot à dire et les soldats le suivaient tous. Personne n'aurait rien à redire à cette nomination. Le Kraken ne jetait pas son dévolu sur le premier venu. L'écaille n'était pas ainsi.
    - Depuis que j'ai pris mon poste de Légat, il a été décidé que le porteur du Kraken serait affecté à la sécurité intérieure. Atlantis doit être protégé. Ses frontières consolidées. Surtout avec les attaques que nous avons subies. Ce sera là l'une de tes missions prioritaires, conjointement avec moi il s'entend. De ce que je sais de toi, et seul le temps saura me le confirmer, tu sembles faire preuve de retenue. Et d'une logique indispensable à qui veut tenir ce rang. J'ai donc de bonnes raisons de croire que ce poste t'ira à merveilles. Mais ton écaille te permet également d'avoir accès à un autre endroit. Une zone limitée à trois personnes en réalité : le porteur du Kraken, Poséidon et son Légat actuel, c'est à dire moi. Il s'agit des Abyss, dont tu deviens le Gardien officiel.

Il se tût. Savait-il ce que ce rang signifiait ? Ce n'était pas le moins important de tous, bien au contraire. Les Abyss. Des créatures de cauchemars... Des entités qui devaient rester emprisonnées. Rien ne devait en sortir. Jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge850/850[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (850/850)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1600/1600[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyLun 11 Mai - 0:24
Devoir

Il se releva lorsque le Légat lui fit un signe de la tête. La fierté ne le quittait pas et chacune de ses paroles ne faisaient qu'en rajouter. L'avenir. Il commençait à l'apercevoir, plus clair qu'auparavant, ce futur devant lui, en harmonie avec écaille qu'il revêtait pour la première fois, seconde peau qui semblait avoir été là depuis bien des années. Désormais il allait devoir faire plus, se donner, s'éprouver aussi. Il lui restait bien des choses à apprendre et la première nouvelle annoncée par le Légat le ravit.

    - J'allais aborder le sujet avec vous oui... J'avais connaissance de l'affectation du Général du Kraken et... vu mon passé cela me semblait bien déplacé. Ayant fait partie de la garde, je pense que mes compétences seront bien plus utilise à la sécurité intérieure en effet. Quand à la retenue... et bien... C'est vrai, lorsque je ne fais pas face à l'injustice en toute honnêteté. Les gens qui abusent de leur position ou leurs pouvoirs...


Il s'arrêta un bref instant... Avait-il besoin d'argumenter cela ? Non. Pas à ses yeux. L'injustice et les abus ne pouvaient être tolérés, pas ici, pas sous sa garde. Ce comportement pouvait être réprimé comme se fut le cas pour lui il y a plusieurs années, la position sociale jouait beaucoup. De là à excuser son geste ? Peut être pas non. Certainement que tous ces mois isolés lui avaient permis de prendre conscience de cela, de réfléchir quant à ses actes, quant à la manière de mener sa vie. La fonction qui était désormais sienne l'exigeait en tout cas. Et Orpheus semblait croire en lui et il inspirait un sentiment de confiance. Avait tenu parole. Voilà un Atlante qu'il pouvait suivre. Les yeux fermés ? L'avenir le dira. Mais il y avait un autre sujet à aborder semblait-il. Un devoir qui lui revenait à lui. A cette écaille.

    - Hum... un nom bien lugubre que voilà. Je suppose qu'il est normal de par ce que vous me dites que je n'en ai jamais entendu parler donc. Si cette tâche m'est associée, je ferai mon possible pour être le Gardien de ces Abysses. J'imagine que la Scale du Kraken possède un lien profond quant à cet endroit. La bête des profondeurs...


En même temps que ses mots, il ressentit en lui une résonance. Une sensation proche de celle ressentie à l'instant où l'écaille s'était collée à son corps, mais bien plus profonde. Ni agréable, ni un malaise. Juste un ressenti. Une parole du Kraken, d'âme à âme ?

    - J'imagine que j'en apprendrai plus à ce sujet au fil des jours. Tout comme le reste d'ailleurs. Me voilà désormais à charge de bien des choses. Avez-vous des ordres que je doive appliquer rapidement, Légat ? Je pense que nous avons tous beaucoup de travail devant nous.




[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge900/900[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyLun 11 Mai - 14:15
Il est vrai qu'il aurait été particulier de mettre un ancien prisonnier à la tête des geôles, même si pas totalement absurde évidemment. Mais le changement d'affectation avait eu lieu avant l'apparition du Kraken ici. Et pas seulement de par la condition de Deukalyion. Visiblement, cela venait d'ailleurs. Orphéus avait seulement décidé de garder cette spécificité car à ses yeux, il était important aussi d'avoir un tel homme à ses côtés pour ce qu'il prévoyait. Prudent, il aimait prendre le temps de bien se positionner avant de prendre des décisions et le nouveau Kraken prouvait sa logique avec ses propos. Par ailleurs, il est vrai qu'il avait appartenu à la Garde. Il connaissait déjà l'état d'esprit qui primait au sein de cette élite. Un point fort non négligeable. Quant aux doutes des autres, ils seraient balayés avec le temps.

Il comprenait les raisons qui avaient poussées cet homme à finir ici. Il s'attendait toutefois à plus de contrôle désormais, afin de ne pas lui faire regretter ce choix. Mais Orphéus doutait se tromper. Il lui avait une excellente impression. Cela lui suffisait comme garanties pour le moment. Comme il l'avait précisé, le temps ferait son office. Lui aussi détestait les injustices, même si ses pouvoirs lui permettaient justement d'agir pour éviter que cela se produise trop souvent. C'est ce qu'il venait de faire avec les gardes. Et jamais il n'hésiterait à refaire de même à l'avenir. Quant aux Abyss, il préférait éclaircir les choses de suite. Car il ne s'agissait pas là d'un endroit commun, même au sein d'Atlantis qui recelait pourtant bien d'autres secrets. Mais cet endroit méritait une attention plus stricte que nul auttre.

    - Un lien puissant en effet. Ce n'est pas sans raison si tu es un des seuls à pouvoir t'y rendre. Mais tu verras bien au fil du temps. Ta seule contrainte à ce sujet est de m'informer de tout changement qui s'opérerait là-bas. Ne rien laisser passer, ne rien laisser au hasard. Je prêterai toujours l'oreille à ce que tu auras à me dire. Pour le moment, prends quelques jours. Familiarise toi avec tes nouvelles fonctions, prends ton poste auprès de tes hommes. Ensuite tu vas devoir agir pour que l'on puisse renforcer nos défenses. Je compte beaucoup sur toi, Deukalyion. Car je vais être clair : le temps du silence et de la retenue est terminé. Une fois que nous nous serons suffisamment renforcé, nous frapperons.

Que ce soit dans ses paroles comme dans sa posture, il démontrait clairement son envie de prendre les choses en main. Cela ne signifiait pas pour autant partir en guerre sans raison. Mais cela signifiait prendre des dispositions pour faire avancer les projets de Poséidon, veiller à ce que le cycle se poursuive, quitte à faire en sorte que les Vulgaires - qui n'étaient qu'un maillon de cette chaîne alimentaire - comprennent la place qui était la leur. Leur véritable place, il s'entend. Aux yeux du Légat, il avait fait le tour de la question avec le nouveau Kraken. Et à moins que ce dernier ne le retienne, il allait pouvoir regagner ses quartiers. Et laisser son nouveau Général prendre les siens également. Cela lui changerait de sa prison, à n'en point douter.
    - Un de mes hommes te conduira à tes quartiers. Nous nous reverrons bien assez tôt. En attendant, profite bien de ta liberté retrouvée. Du travail nous attends, Deukalyion. Mais je sens que nous allons faire de grande chose, toi et moi.

Il lui adressait un sourire sincère. Tendait l'oreille pour une ultime question si nécessaire et ensuite, il quittait les lieux. Peu à peu, ils avançaient. Pour la gloire de Poséidon.

Citation :
RP terminé pour moi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-bleu1350/1350[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-rouge850/850[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-rouge  (850/850)
CC:
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] G-jaune1600/1600[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]   [Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] EmptyMar 12 Mai - 19:50
Gratitude

Ainsi, malgré tout il allait devoir être un geôlier, certes un peu particulier, mais geôlier quand même. Orpheus avait raison cependant. Du temps. Il allait en avoir besoin oui, profiter de sa liberté avant tout. Le devoir le rattraperait bien assez vite et quant à une prochaine visite dans la prison... Il repousserait cette dernière au temps que faire se peu. Pour l'heure, il avait droit à un peu de repos. Le temps de gérer quelques affaire, notamment présenter ses excuses à ses anciens employeurs par exemple.

    - Nous avons bien des choses à entreprendre oui...aux dernière nouvelle de secteur de l'Artictique ne se porte pas au mieux. Mais nous saurons nous relever et faire face, je n'en ai aucun doute. Nous avons le Seigneur Cinead. Nous vous avons vous. Et les autres Généraux. La volonté d'Altantis n'est pas prête de s'éteindre.


Le Légat lui confiait alors qu'il croyait en lui, qu'il pensait avec lui il pourrait faire de grandes choses... Etait-il sérieux ou était-ce là un simple mot pour gagner sa confiance ? Sa loyauté ? Peut être bien. En tout cas, cet homme venait de lui offrir la liberté et la possibilité de d'intégrer l'armée de Poséidon, de porter un écaille... Avait-il réellement besoin que de mentir ou de faire preuve de manipulation pour avoir la reconnaissance de Deukalyion ? Question rhétorique.

    - Vous avez toute ma gratitude, Légat. J'ai bon espoir que nous les ferons oui.


Il y eut un sourire et le Merinita s'en alla, laissant le nouveau Général seul dans cet immense palais. Le silence s'installait petit à petit, à mesure que les pas du Légat disparaissaient. Pour lui, profiter de ce silence était agréable, du calme. Après de longues minutes, il sortit enfin, rejoignant la personne qui devait le mener à ses nouveaux quartier : le Pilier de l'Arctique.


[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion] Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
 
[Novembre 550] Une prison surprenante [Deukalyion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: