Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyVen 1 Mai - 17:46
    - Oh ? C'est intéressant ça. Et suffisamment rare pour être relevé. Je ne suis pas persuadé que ce soit bien accepté mais qu'importe : on ne peut aller contre la volonté des Ecailles de notre Seigneur.

Le garde abaissa la tête en guise de soumission, patientant le temps que Orpheus lui donne ses ordres. Mains dans le dos, le Légat faisait les cent pas, réfléchissant aux perspectives que cette nouvelle pouvaient lui apporter. Il n'avait pas encore les détails de cette nouvelle nomination mais comptait bien en apprendre plus. D'ordinaire, avant de rencontrer un Général, Orpheus préférait se renseigner sur lui. Ici, il était peut-être mieux d'aller directement à la source. Après tout, autant faire les choses dans les règles et pour le Merinita, il n'y a rien qui importait plus que le respect du protocole. De toute façon, que ce soit maintenant ou plus tard ne changeait rien au fait qu'ils allaient devoir se rencontrer. S'arrêtant à hauteur du garde, il reprit donc tout naturellement la parole :
    - Bien. Amenez-le moi ici. Un nouveau Général se doit d'être accueilli avec les honneurs.

L'homme se redressa et s'éclipsa de la salle du trône. Orpheus en profita pour s'approcher des colonnes, afin de jeter un oeil en contrebas. Cette pièce qui se trouvait juste avant la salle du trône de Poséidon D'ici, il dominait l'ensemble de la cité. Et il n'y avait pas une journée qui passait sans qu'il admire toute la beauté du sanctuaire sous-marin. Il avait pas mal voyagé par le passé, afin de parfaire ses connaissances. Et jamais il n'avait trouvé un endroit plus beau, plus paisible que celui-ci. Ce territoire méritait que l'on meurt pour assurer sa quiétude. Les réparations allaient bon train depuis que le titan s'était échappé. Et peu à peu, les caisses se renflouaient. Trop lentement, toutefois, pour lui permettre de se reposer sur ses lauriers. La venue de ce nouveau général allait lui permettre d'accélérer le mouvement. Surtout si les choses qu'il venait d'apprendre étaient avérées.

Un bruit dans son dos attira son attention. Aurora, toujours aussi belle, venait de faire son entrée. Elle s'approcha de son frère, avec qui elle partageait cette teinte de cheveux si particulière. Tout comme son frère, son visage aussi était marquée. Une cicatrice sous l'oeil gauche, là où celui d'Orpheus était masqué par ce bandeau. Pour ceux qui avaient été présents le jour de son intronisation, ce bandeau n'était en rien un mystère. Il avait offert son oeil en sacrifice à Poséidon, gage de sa foi et de sa soumission. La douleur avait depuis longtemps disparue. Mais la fierté de servir le Dieu des Sept Mers restait intacte.
    - Qu'est-ce qui t'intrigue à ce point, grand frère ?

Elle n'avait perçu que des brides de phrases et profitant du fait qu'ils étaient seuls dans ce vaste espace alloué au Légat, elle le questionnait. Des deux, c'était elle la petite curieuse. Et ce qui inspirait de l'intérêt pour Orpheus n'était jamais anodin.
    - La Scale de l’Hippocampe a enfin trouvé un porteur. Elle a quitté le sanctuaire pour aller prêter assistance au nouveau Général. Et selon les premières informations qui sont les miennes, il ne s'agirait pas réellement d'un Atlante. Encore que, ce point reste à confirmer. Par contre, et c'est cela qui m'étonne le plus, il semblerait qu'il soit un envoyé de Dame Amphitrite.

Elle écarquilla les yeux. Cela faisait longtemps que son frère ne l'avait pas surpris avec une nouvelle mais celle-ci était d'importance. Elle comprenait soudain l'intérêt particulier que lui portait Orpheus. Ce dernier savait que cette nomination ne serait pas forcément évidente pour le nouveau Général. Après tout, s'il était vraiment un envoyé de la femme de Poséidon, doublé d'un sang impur, alors leur Maître ne laisserait pas passer cela sans un minimum de surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu200/200[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge210/210[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (210/210)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune275/275[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptySam 2 Mai - 1:00
Telle une mère guidant son enfant retrouvé, ma Déesse m'avait accompagné sur la nouvelle voie qui était mienne. Elle m'avait offert l'opportunité de briser les liens qui me rattachaient à mon ancienne vie puis m'avait conté l'histoire du Sanctuaire Sous-Marin. Me parlant du Seigneur Poséidon, de son rôle, de ses combats. De ses sept généraux veillant sur les piliers entourant son royaume. De la somptueuse cité d'Atlantis dont les merveilles n'auraient de cesse que d'illuminer mon regard dans un avenir proche. Des adversaires que je devrais probablement affronter mais que, sans nul doute, je mettrais à terre comme de nombreuses fois par le passé. Tant d'informations à t'entendre. Tant de paroles qui résonnaient par moments comme les légendes que me contaient ma mère. Sauf que cette fois, j'avais la certitude qu'il s'agissait de la réalité.

Finalement, ma Déesse m'avait conduit jusqu'à la grande cité d'Alexandrie. Quel pirate n'avait jamais entendu parler de son phare guidant les navires depuis des siècles déjà et leur permettant d'atteindre les côtes en toute sécurité. De sa bibliothèque regorgeant de connaissances qui, selon certains, avait été détruite par les conflits des hommes il y a des années de cela, tandis que d'autres juraient qu'elle attendait encore que l'on vienne se servir. Des années auparavant, j'avais rêvé de pouvoir me rendre sur la Vierge Effarouchée jusqu'aux côtes d'Alexandrie afin de valider l'une ou l'autre de ces théories. Mais aujourd'hui, ma venue était totalement différente. Il ne s'agissait ni de richesses, ni de connaissances oubliées mais plutôt d'un Arche qui me mènerait vers sa destination. Ainsi, ma Déesse m'avait amené jusqu'à un immense tourbillon, perdu aux abords de la ville, me demandant de lui démontrer ma première preuve de loyauté en me jetant dans ces flots inconnus. Une pensée inimaginable il y a si peu de temps. Une pensée indubitable dorénavant.

Si l'idée de mourir noyé, englouti par les flots, m'avait un instant parcourue la tête, elle en était tout aussi rapidement repartie lorsque j'avais rouvert les yeux aux pieds d'une immense Arche dorée. L'Arche d'Alexandrie m'avait expliqué la Déesse. L'une des Sept Arches d'Orichalques permettant l'accès au Sanctuaire Sous-Marin depuis la surface. Ainsi, tout ceci était bien réel. Au loin, face à moi, je pouvais percevoir les bâtiments blancs de la cité d'Atlantis.

Traverse la ville jusqu'au sixième pilier et tu trouveras ta place et ta destinée.

Les dernières paroles de ma Déesse avant de me laisser poursuivre seul mon chemin. Je ne savais exactement ce que ce pilier pouvait m'apporter mais, au vu des derniers évènements, il n'y avait aucune raison que je doute de cette vérité. Ainsi, mes pas m'avaient guidé au coeur de cette cité aux murs immaculés. Passant tout d'abord à proximité d'immenses champs où se cultivaient fruits et légumes variés avant de laisser place à des quartiers accueillants où circulaient de multiples personnes. Divers regards jetés dans ma direction sur le chemin bien que je ne parvenais pas vraiment à identifier leur signification. De la crainte? De la surprise? De l'inquiétude? Difficile de percevoir clairement leurs émotions mais elles m'importaient peu. Je n'avais que faire de ces gens dont j'ignorais tout et seule ma destination m'intéressait. Pour le moment.

Je ne sais dire combien de temps il me fallut. Peut-être quelques minutes. Peut-être quelques heures. J'avais perdu la notion du temps depuis que nos chemins s'étaient croisés. Mais finalement mes yeux se posaient sur ce fameux pilier. Une immense colonne s'élevant vers le ciel et dont une énergie étrange semblait se dégager. Je ne comprenais pas exactement de quoi il s'agissait ni ce que je ressentais mais pourtant, mon regard ne parvenait à se détacher de cet endroit.

Général de l'Hippocampe?


Une voix à mes côtés venait de me tirer de mes pensées. Lentement, je tournais ma tête dans la direction de l'homme, ce dernier semblant soulagé de me voir finalement réagir. Nul doute que cela faisait déjà plusieurs minutes qu'il tentait d'attirer mon attention.

Général, le Légat du Seigneur Poséidon demande à vous parler. Votre arrivée lui a été annoncée et, en tant que Représentant du Seigneur Poséidon, il a...demandé à vous rencontrer directement. Si vous voulez bien me suivre.

Un instant, j'avais tourné à nouveau mon regard en direction du pilier avant de finalement acquiescer aux propos du garde. Après tout, le pilier ne risquait pas de bouger, j'aurais bien d'autres occasions de l'observer plus tard. Pour l'instant, je devais rencontrer celui qui dirigeait ces lieux afin de pouvoir me faire une idée de la suite des évènements. Une chose était certaine, il semblait plutôt bien informé. Ayant réussi à me convoquer à peine avais-je franchi les portes de cette ville. Enfin, plus vite j'aurais des informations, plus vite je saurais ce qu'on attendait de moi et ce que je pouvais faire. Ou ne pas faire d'ailleurs. J'avais ainsi suivi l'homme silencieusement jusqu'au coeur de la cité, abandonnant le sixième pilier, dépassant même le septième pour me diriger vers une grande bâtisse dominant les lieux. S'agissait-il de l'endroit où se trouvait le Seigneur Poséidon? Tant de choses que j'ignorais encore à l'heure actuelle. J'aurais pu interroger le garde. Lui poser toutes les questions qui me passaient par la tête. Mais il ne servait à rien de trop se presser. Et de me ridiculiser auprès du premier garde venu si j'étais réellement un des Sept Généraux du Seigneur des Océans.

Lorsque nous arrivâmes finalement au sommet des marches, le garde me fit signe de me stopper. Les lieux semblaient davantage protégés et il me fallait attendre qu'il prévienne le Légat de mon arrivée. Qu'à cela ne tienne, je n'étais plus à quelques minutes près. Et cela me laissait quelques instants pour réfléchir à cette rencontre à venir. Après tout, je ne savais sur quel pied danser mais je devais me tenir prêt à toute éventualité. Ce Légat. S'agissait-il d'un dirigeant avisé ou d'un autre capitaine méprisable qu'il me faudrait évincer? Bientôt, la réponse me serait apportée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptySam 2 Mai - 12:29
Le silence régnait, permettant au borgne de se plonger dans ses pensées. Les événements prenaient une tournure qui lui plaisait mais il restait encore tant à faire. Et si ses Généraux commençaient à se révéler de par le monde, certains restaient malheureusement indisponibles pour le moment. Entre deuils, missions, ou qu'importe les raisons de chacun, il ne pouvait exiger pour l'instant la présence obligatoire de ses chefs d'armées. De toute façon, il avait une seule préoccupation actuellement : reconstruire, renforcer les frontières, veiller à ce qu'aucune autre attaque ne vienne perturber la quiétude de sa cité chérie. Cinead régnait sur Atlantis, le Sénat à ses côtés, et Orphéus savait que le pouvoir était entre de bonnes mains. Pour le reste, il se devait d'agir. Avec précaution.

Car même si ses espions étaient déjà à pied d'oeuvre, il n'était pas encore parvenu à faire le tri parmi son entourage. Il savait qu'il ne pouvait exister un amour inconditionnel envers un Légat. Chacun avait ses forces, ses faiblesses, et les soldats n'étaient pas tous sensibles aux mêmes critères. Ne pas savoir qui était un problème potentiel compliquait donc sa tâche. Les jeux de la politique n'étaient pas pour lui déplaire, même s'il fallait se montrer prudent. Séduire n'était pas un impératif mais il savait qu'il se devait quand même de faire un effort, ne serait-ce que pour gagner du temps et faire avancer les projets de son Seigneur. Après tout, seul Poséidon comptait. Le reste n'était que poudre aux yeux. Le garde fit son entrée, prévenant de la présence du Général. Orphéus le remercia d'un signe de tête et prit tranquillement la direction de l'entrée, toujours un peu perdu dans ses pensées. Son invité se tenait là. Il prit un instant, très bref, pour l'étudier, tandis qu'il se rapprochait, sourire aux lèvres.
    - Général de l'Hippocampe, un grand merci d'être venu ici si rapidement. Je sais selon mes sources que tu es arrivé très récemment et en ma qualité de Légat, je ne pouvais envisager le fait de ne pas me présenter à toi. Je suis Orphéus Mérinita. Si tu veux bien te donner la peine de me suivre, nous serons mieux à l'intérieur.

Il inclina doucement la tête, en guise de salutation. Puis montra le chemin en prenant les devants, lentement. La pièce était vaste, les colonnes sur le côté encadraient l'espace, laissant apparaître à la vue de tous les bancs en arc de cercle qui se trouvaient face au trône du Légat. Pour le reste il y avait assez peu de décoration. Orphéus se moquait de personnaliser cet endroit qui, à ses yeux, n'avait qu'une seule fonction : accueillir, discuter, échanger. Et ordonner. Il s'arrêta à proximité d'un des bancs et se retourna vers son illustre invité. Une fois encore, il le détailla. Nul doute que cet homme pouvait faire forte impression. Se dégageait de sa personne une sensation de force, de calme aussi, qui faisait de lui un être assez charismatique. Certains des soldats, voir des Généraux, qu'il avait rencontré ne possédait pas cette noblesse, alors même que eux possédait le sang des Atlantes.
    - Assieds-toi si tu veux.

Il désignait les bancs. Il ferait de même si d'aventure le Général s'installait.
    - Alors que penses-tu de notre belle Atlantis, du moins du peu que tu as pu voir jusque-là ? Pour ma part, je ne me lasse pas de contempler toutes les richesses de ce Monde qui est le mien. Qui est le tien aussi, désormais. Tu as dû percevoir ces colonnes, ces piliers qui s'élevaient vers les cieux, n'est-ce pas ? Ils sont au coeur de la protection de notre cité. Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser. Je suis là pour y répondre.

Il pouvait comprendre qu'un étranger ne puisse connaître les subtilités de son monde. Et puisque l'Hippocampe était désormais sienne, le Légat n'avait aucune raison de restreindre la moindre information Cet homme pouvait devenir la pierre angulaire de son projet, il le sentait. Encore fallait-il qu'il s'en montre digne. Selon ses rapports, un peu maigre encore, la spécificité de cet homme serait d'une grande utilité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu200/200[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge210/210[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (210/210)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune275/275[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptySam 2 Mai - 17:12
Quelques instants à attendre devant l'entrée du Palais du Légat, Drystan observait les alentours. Du haut de ces marches, une vue splendide s'offrait sur Atlantis permettant de mieux comprendre l'organisation de la ville. Au loin, plusieurs des sept piliers pouvaient être distingués, dont le sixième pilier, celui du Pacifique Nord. Cette immense structure dont il ne savait encore quoi penser si ce n'est qu'il était supposé la protéger. Et que se passerait-il s'il échouait? L'océan s'effondrerait-il sur les habitants en contrebas. La question lui semblait à la fois infantile mais nécessaire. Car si la réponse devait être évidente pour la majeure partie des Atlantes, lui ne percevait pas encore toutes les spécificités de ce monde qu'il découvrait. D'ailleurs...

Des bruits de pas se faisaient entendre dans son dos, probablement le garde qui avait prévenu le maitre des lieux et venait le chercher. Il se retourna lentement pour apercevoir non pas le garde qu'il connaissait mais un autre homme s'approcher de lui. Des vêtements plutôt luxueux. Des cheveux blancs contrastant avec son visage et démontrant qu'il n'était pas si vieux que ça. Un bandeau cachant l'un de ses yeux. Peut-être une blessure de guerre. Ainsi l'homme devait probablement être lui aussi un combattant. S'il s'agissait du Légat, cela démontrait au moins qu'il n'était pas un simple politicien ou scribouillard mais aussi un homme de terrain. Toujours une bonne chose si un Capitaine veut être respecté. Il affichait un sourire sur son visage . Ne restait qu'à savoir si ce sourire était sincère ou s'il pratiquait lui-aussi la voie du verre de vin.

Finalement, l'homme prit la parole pour se présenter et l'accueillir. Orpheus Merinita. Un nom qu'il ne devait pas oublier. Et un nom noble sans le moindre doute puisqu'il s'accompagnait apparemment de celui de sa famille. Lui n'avait jamais eu qu'un seul nom, Drystan. Peut-être aurait-il pu l'accompagner de celui de sa mère, Fujin, pour faire meilleure impression mais il ne se reconnaissait pas vraiment dans cette appellation. Drystan lui suffisait amplement.

Hé bien je suis Drystan, Général de l'Hippocampe. Les mots étaient sortis, plus naturellement qu'il ne l'aurait pensé au vu du peu de temps qu'il avait eu pour assimiler cette nouvelle situation. Je vous remercie de m'accueillir si rapidement Légat de Poséidon. Le vouvoiement, par contre, n'était pas si naturel dans sa bouche. Il avait toujours eu l'habitude de tutoyer l'ensemble de l'équipage de la Vierge Effarouchée. Mais il avait pu apprendre par le passé que les nobles aimaient qu'on s'adresse à eux avec un minimum de déférence. Autant faire un effort, au moins pour leur première rencontre.

L'homme lui fit signe de le suivre à l'intérieur et Drystan s'exécuta sans broncher. Peut-être aurait-il l'occasion de rencontrer le Seigneur Poséidon? Après tout, s'il était le Maître des Lieux et s'il avait au la chance de rencontrer la Déesse Amphitrite, pourquoi pas le Seigneur des Mers? Avançant au milieu des colonnes, Drystan observait les lieux. Plutôt luxueux en dépit du manque de décoration évidente. Une autre information qui renforçait le sentiment que cet homme devait être un combattant. Finalement, tous deux arrivèrent devant une série de bancs placés en arc de cercle. Probablement le lieu où le Légat recevait ses conseillers. Ou peut-être ses généraux. Lorsqu'Orpheus lui proposa de s'asseoir, Drystan se dirigea vers le premier banc à sa portée et s'exécuta, attendant la suite des explications. Il écouta attentivement les paroles du Légat, ne le quittant pas un instant de ses yeux dorés. Finalement, à ses dernières paroles, Drystan afficha un sourire sincère avant de répondre.

Des questions, je pense que j'en ai des centaines. Mais je pense que je peux d'abord répondre à la vôtre avant d'exprimer les miennes. Cette cité, Atlantis, est la plus magnifique des cités que j'ai pu croiser. J'ai passé la majeure partie de mon existence sur le pont d'un navire mais nos escales m'ont offert la chance d'apercevoir des villes reconnues dans le monde. Carthagène, Rome, Constantinople. Mais je pense qu'aucune d'entre elles n'égalait cette cité. Beaucoup de pirates auraient tué pour pouvoir ne serait-ce qu'apercevoir la cité d'Atlantis. Et maintenant que je la vois, je peux aisément comprendre leur sentiment.

Il marqua une pause, observant la réaction du Légat avant de reprendre.

Quant à mes questions... Par où pourrais-je commencer... La Déesse Amphitrite m'a donné quelques informations mais je suis loin de prétendre tout connaitre. Quel est exactement le rôle de ces piliers que nous devons protéger? Vais-je rencontrer le Seigneur Poséidon? Quel est mon rôle au sein d'Atlantis et qu'attendez-vous de moi? J'imagine que je ne suis pas là pour simplement faire le guet devant le sixième pilier. Tu...Vous me pardonnerez d'être aussi direct mais je découvre seulement ce lieu et je dois admettre que je suis impatient de connaitre tous les secrets dont il regorge. Et de connaitre la place qui m'y est réservée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyLun 4 Mai - 20:13
Un homme de goût. Mais il est vrai qu'il était difficile de ne pas aimer Atlantis, cette cité représentait tellement pour lui qu'il n'y voyait en réalité aucun défaut. Qu'importe ses soucis, il lui suffisait de se balader là-bas pour se sentir de suite soulagé. Depuis son enfance, elle avait toujours représenté la perfection à ses yeux. Drystan aussi avait voyagé, son avis avait donc plus de crédit que les natifs qui n'avaient jamais quittés les lieux. Son allusion sur les pirates était plus vrai qu'il ne pouvait le penser. Ils avaient posés problème par le passé et continueraient. Les légendes avaient la peau dure et les Vulgaires étaient trop idiots pour ne pas savoir quand s'arrêter.
    - Oh, beaucoup de pirates ont déjà tués pour cela. C'est la raison pour laquelle nous sommes prudents et que nous châtions sévèrement ceux qui seraient une menace pour cette cité. Les Vulgaires ne respectent pas le Cycle pour la plupart et sont prêt à tout pour satisfaire leurs désirs égoïstes. Je suis justement là pour que cela ne se reproduise plus.

Sa voix était devenue plus tranchante. Il se souvenait de son enfance. De cet assassinat - il n'y avait pas d'autres mots pour décrire ce qu'il avait vu - qui l'avait marqué des années durant. Qui avait aussi été la porte qui l'avait fait entrer dans le monde des Éveillés. Oui, les pirates étaient un problème mais ils n'étaient clairement pas les seuls, pour le plus grand malheur des Atlantes. C'était aussi pour cela que Poséidon avait décidé d'intervenir plus directement. Pour cela qu'il avait nommé un nouveau Légat, plus en adéquation avec sa mentalité du moment. Orphéus était juste. Mais inflexible. Et les Vulgaires avaient occasionnés trop de dégâts pour que l'on puisse leur pardonner.

Il écoutait la suite avec attention, ne sourcillant pas en entendant le nom d'Amphitrite. Il connaissait l'avis de Poséidon à ce sujet. Et lui-même avait quelques inquiétudes concernant la déesse marine, mère des Monstres. Il n'oubliait pas de qui elle était la fille. Et son père avait occasionné de sacrés dégâts dont ils se relevaient à peine. La prudence était de mise même s'il ne fallait pas non plus se montrer plus méfiant qu'il ne fallait. Elle avait envoyé ici le Général de l'Hippocampe. Lui avait enseigné quelques petites choses déjà. Mais à ses questions, il pouvait apporter des précisions. il désignait de la main les piliers au loin.
    - Pour faire simple, ces piliers dont tu parles sont les bases des défenses Atlantes. Ils agissent comme des tours de gardes, sous la protection de chaque Général, et soutiennent tout ceci. Pour toi, c'est le sixième pilier qui sera ta demeure. Ton rôle principal sera donc de veiller à ce que personne ne puisse franchir ton territoire et tu auras sous ta responsabilité des Marinas dévoués à cette fonction. Tu as toutefois raison : ce ne sera pas là ta seule mission. Tu seras aussi concerné par la protection et la surveillance de la belle Alexandrie. Je t'en parlerai plus tard en détail, évidemment, je n'aimerai pas t'inonder d'informations. Ce que j'attends véritablement, c'est une foi absolue en Poséidon et aux valeurs qui sont les siennes. C'est le ciment même de cette cité.

Il s'agissait là de la base même de cette cité, sans lesquels Atlantis ne pouvait exister. Il était aisé de comprendre ce que ces piliers soutenaient. Quant à la mission des Généraux, elle était en réalité multiple. La protection des piliers n'étant que la plus importante d'entre elles. Et lorsqu'il avait fait mention de la foi en leur dieu, l'aura du Légat s'était comme renforcé. Sans réellement le vouloir, seulement sa fidélité était telle qu'il ne pouvait parler de cela sans afficher clairement sa dévotion.
    - Pour ce qui concerne notre Seigneur, je ne peux rien garantir pour lui. Il est seul juge de qui peut le voir ou non, mais ce n'est pas impossible. Il me fait toutefois confiance pour ce qui est la gestion de l'Amirauté, les Généraux notamment, et aura plutôt tendance à passer par moi. C'est aussi pour cela que je souhaitais te rencontrer. Ton passé de pirates peut devenir utile et j'ai déjà des projets pour toi, une fois que tu te seras familiarisés avec tout ceci.

De nouveau, il lui adressait un sourire franc. Drystan avait parlé de découvrir les secrets de cette cité, de ce lieu, mais il faudrait bien plus qu'une simple vie pour cela. Sa curiosité était en tout cas plaisante à voir. Derrière ces questions semblait se cacher un homme de convictions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu200/200[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge210/210[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (210/210)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune275/275[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyLun 4 Mai - 23:51
Cette situation était inimaginable. Si quelqu'un lui avait dit quelques temps auparavant qu'il se retrouverait au cœur de la cité d'Atlantis à discuter avec le Légat de Poséidon, probablement l'aurait-il pris pour un fou ou peut-être un imbécile. Ou tout simplement pour un membre de son équipage à nouveau bien trop imbibé d'alcool. A bien y réfléchir, combien de marins n'avait-il pas entendu conter les légendes de héros des temps passés ou de monstres tirés tout droit des imaginations les plus fertiles. Et si en fait tous ces gens avaient dit la vérité. Et si le monde était bien plus complexe et extraordinaire qu'il n'y paraissait? Tant de questions qui se bousculaient maintenant dans sa tête et dont il espérait obtenir les réponses dans les temps à venir.

Devant la mention des pirates venus tuer pour cette cité, Drystan fronça les sourcils. Ainsi, des pirates étaient vraiment parvenus à trouver des traces de la grande Atlantis et avaient tenté d'y pénétrer? Un instant, Drystan se prit à se demander ce qu'il se serait passé si son père avait obtenu une telle piste lorsqu'ils naviguaient. Il y avait fort à parier qu'il aurait mis tous les moyens dont il disposait pour pouvoir la trouver et s'approcher des nombreuses richesses qu'elle devait posséder. Et au vu de ce qu'il avait découvert, il était encore plus probable que la Vierge Effarouchée ainsi que tout son équipage ait fini engloutie au fond des eaux sans avoir ne serait-ce qu'aperçu le premier des sept piliers. Comme quoi, les choses étaient plutôt bien faites. Sentant une certaine tension dans les paroles du Légat, il avait attendu quelques instants avant de demander.

Si je comprends bien, les Vulgaires sont les gens de la surface. Les gens extérieurs à Atlantis, un peu comme je l'étais moi-même il n'y a pas si longtemps. Ou peut-être le suis-je moi-même toujours? Pendant quelques secondes, il avait planté son regard dans celui du Légat afin d'analyser sa réaction face à cette question avant de finalement poursuivre Par contre, j'imagine que je ne devrais pas poser la question mais si je veux vous être réellement utile, il vaut mieux que je comprenne exactement de quoi nous parlons. Pouvez-vous m'en dire plus sur ce Cycle dont vous parlez?

Il était probable qu'un Général de Poséidon était supposé déjà connaitre ce genre d'informations. Mais pour lui qui ignorait tout de ce monde, deux choix se présentaient. Faire preuve de retenue et demeurer dans l'ignorance. Ce qui le conduirait vraisemblablement soit à ne pas servir à grand chose, soit à finir par se faire tuer. Ou bien accepter de laisser sa fierté de côté pour quelques instants et montrer une figure plus humble de lui-même. Après tout, n'aurait-il pas suffisamment de temps pour faire montre de ses capacités lorsqu'il serait en possession de toutes les informations qui lui étaient nécessaires? Ainsi, tel un enfant à qui l'ont faisait la leçon, l'Hippocampe demeura silencieux devant le Légat. L'écoutant avec une attention toute particulièrement, acquiesçant aux différentes explications qui lui étaient présentées. Lorsque sa foi envers Poséidon fut évoquée, Drystan attendit que le Légat fasse une pause pour répondre, détachant son épée de sa taille pour la lui présenter.

La Déesse Amphitrite m'a libéré de mon ancienne existence pour me permettre de renaitre dans celle-ci et je lui en suis pleinement reconnaissant. Je ne demande qu'à consacrer cette nouvelle vie, ma foi ainsi que mon épée au Seigneur Poséidon. Et je peux vous assurer qu'aucune d'elles ne s'érodera jamais. Pas plus que je ne flancherai ou ne vous décevrai. Mais là encore, pour y parvenir, je dois... non plutôt je veux comprendre et savoir quelles sont les valeurs du Seigneur Poséidon. Je serais un fou ou un bien piètre menteur si je prétendais les connaitre alors que je viens seulement de rejoindre votre cité. Notre cité.

Notant les propos du Légat sur l'impossibilité pour lui de choisir qui pouvait rencontrer le Seigneur Poséidon, Drystan se contenta d'acquiescer avant de poursuivre, une lueur dans le regard quant à la mention de son passé pas si lointain que ça de pirate

Je comprends. Il serait bien présomptueux de ma part de vouloir rencontrer le Seigneur Poséidon alors que je ne connais rien de ce monde. Je suis à votre écoute, Légat Orpheus, et je suis prêt à mettre toutes mes compétences, passées et à venir, à votre service. Pour protéger le sixième pilier, cette cité ainsi que pour les projets dont vous parlez. Mais si vous me le permettez, d'autre questions me traversent sur cette magnifique cité et sur notre mission. Pourriez-vous par exemple m'en apprendre davantage sur la Déesse Amphitrite? Êtes vous aussi son Représentant et dirige t'elle cette cité aux côtés du Seigneur Poséidon? Quant à la protection de la cité, y a t'il beaucoup d'ennemis qui menacent Atlantis? Je serais ravi de leur faire tâter de ma lame s'ils venaient à se montrer.

Après tout, il n'avait eu qu'un avant goût de ses possibilités lorsque la Déesse était venue le chercher. Et il avait plutôt hâte de découvrir jusqu'où elles pouvaient s'étendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyVen 8 Mai - 10:44
Sa question sur les Vulgaires étaient légitimes et Orphéus comprenait son inquiétude. Enfin, à bien y regarder, il ne percevait pas réellement de crainte à ce sujet, seulement une vraie interrogation sur la manière qu'auraient les autres de le percevoir. Cette assurance, il ne s'en séparait jamais ? Il était plaisant de voir que même parmi les non natifs d'Atlantis, il existait des hommes avec cette même détermination, cette même envie d'avancer. En dépit de toutes les nouvelles choses qui venaient de lui arriver, Drystan restait droit et fier. Des traits de caractère qui faisaient écho dans l'esprit du borgne. Ainsi donc lui rendit-il son regard avant de lui répondre.
    - Tu es désormais Général de l'Hippocampe. Seuls les fous oseraient te traiter de Vulgaire et te considérer comme tel. Toutefois, n'étant pas un pur Atlante, tu risques en effet d'être au centre des commérages. La haine des Vulgaires est présente en bien des coeurs. Mais cela passera. Montre-toi fort et fidèle à Poséidon et alors ils te laisseront tranquille. Ils n'oublieront pas, car les Atlantes ont la mémoire longue, mais apprendront à te respecter. C'est le plus important.

Dans le sien aussi, il est vrai que la notion de Vulgaire avait de l'importance. Mais Orphéus reconnaissait le pouvoir et la Foi en son Seigneur. Drystan était un simple homme, ce que certains appelaient "Impurs" mais avait été reconnu par l'Hippocampe. Son sang passait donc en second tant qu'il ferait preuve d'abnégation. Et de dévotion à l'égard de Poséidon. Peut-être que certains réagiraient mal en effet. Il laissait toutefois toute latitude à Drystan de réagir le cas échéant. Quant aux autres Généraux, Orphéus supposait qu'ils se montreraient respectueux. Le second point fit sourire Orphéus. Ce cycle était une notion particulière. Il savait que cela pouvait effrayer les non-initiés. Et l'expliquer était toujours difficile.
    - Pose toutes les questions qui te passent par la tête, Drystan. Je préfère cela qu'un homme qui ne se soucie pas de l'endroit où il arrive. Et puis il est tout à ton honneur de vouloir prendre en compte nos particularités. Qui sont désormais les tiennes également. Ce cycle... Et bien sache que Poséidon respecte ce que l'on appelle le cycle de la vie, tout simplement. Imagine une sorte de gigantesque chaîne alimentaire, vois-tu. Pour faire simple, on naît, on grandit, on se reproduit, on vieillit. Et on meurt. Chaque être vivant à sa place dans cette chaîne et les humains n'en sont qu'un maillon, rien d'autre. Sauf que ce maillon a tendance à compromettre l'ensemble de ce cycle. Par ses actes, par son irrespect de la vie autre que la sienne, l'homme perturbe cet équilibre. Et cela pourrait avoir des conséquences catastrophique. Poséidon ne saurait accepter cela. Je ne saurai l'accepter...

Il avait essayé de se montrer clair sans paraître trop ennuyant. L'humanité était égoïste, ne se souciait pas des conséquences. Peut-être ne s'en rendait-elle pas compte. Mais la bêtise n'était en rien une excuse et le Légat ne pouvait pardonner ce qu'il avait vu de ses yeux. Le meurtre était un jeu. La chasse était devenue pour certain une forme de passe-temps. Il était inconcevable qu'un Atlante fasse de même. Sous peine de subir son courroux. Sur ce point, Orphéus se montrait d'une intransigeance rare.

Drystan eut alors une réaction qui surprit l'homme à la chevelure blanche. Il lui présentait son épée, lui confirmant sa fidélité. Il lui demandait les valeurs du dieu avant de comprendre. De les faire sienne. Il avait déjà eu un bout de ces explications. Mais la mention d'Amphitrite était sans doute l'un des points les plus importants. La déesse marine n'était pas n'importe qui. Ni pour Poséidon, ni pour aucun être qui vivait ici même si certain oubliait sans doute son importance.
    - Je prends acte de ton allégeance et du fait que cette épée défendra la liberté des Atlantes et les valeurs qui sont les nôtres. Je te l'ai dit, aux yeux de notre Seigneur, il lui importe que le Cycle reste tel qu'il est et qu'aucune chose ne puisse le perturber. Aujourd'hui, un danger certain pèse sur celui-ci. Nous devons rétablir l'équilibre. Préserver les trésors des mers. Et faire en sorte que ceux qui sont un danger apprennent où est leur place.

Il perçut à la lisière de sa conscience la présence de sa soeur. Cette dernière écoutait, évidemment, et semblait se tendre en entendant certaines des questions du Général. Orphéus comprenait pourquoi... Ils étaient actuellement en pleine consolidation et renforcement des défenses Atlantes, surtout depuis les derniers événements liés à la guerre. Ainsi, des ennemis ils en avaient beaucoup. Et des puissants par ailleurs.
    - Je ne te mentirai pas, mon ami. Un grand danger pèse au dessus de nos têtes. Un des puissants Titans s'est enfui de sa prison marine. Le terrible Okhénaos s'en est allé, semant mort et destruction sur son chemin. Sa capture est une priorité. Le fait que Dame Amphitrite t'envoie est un signe que je ne peux ignorer.

Il avait repris son sérieux, preuve que cela était d'importance. Drystan lui posait des questions sur la déesse qui l'avait envoyé ici. Il comprenait cela et comptait bien lui reprendre. Alors l'Hippocampe comprendrait pourquoi Orphéus voyait en son arrivée un signe.
    - Amphitrite est la fille aînée de Okhéanos. Elle est une magicienne accomplie et elle est la mère de nombre des créatures marines, d'ailleurs elle a lié sa magie et le monde marin. Sa douceur envers son peuple est reconnue et réputée. Nous respectons son pouvoir. Mais non, elle ne siège pas réellement aux côtés de son époux. Toutefois nous prêtons l'oreille à ses conseils et ses interventions. Nous serions des fous de ne pas le faire.

Poséidon lui avait parlé de son épouse. Il avait été clair avec lui : il l'aimait autant qu'il la détestait. Et Amphitrite était bien plus maligne et intelligente que lui. S'il l'avait reconnu sans hésitation, il avait également ajouté quelque chose : sa loyauté était totale et jamais il n'oublierait qu'elle avait conforté et renforcé son pouvoir sur les mers en trahissant son propre père. Orphéus savait que la déesse était une politicienne et une intrigante accomplie, rompu aux arts des intrigues des anciens Titans. Après tout, n'était-elle pas elle même une Titanide ?
    - Je sais que cela fait beaucoup d'informations à digérer. Et je crains qu'il ne te faille du temps pour tout appréhender. En résumé, aujourd'hui nous devons surtout veiller à traquer Okhéanos et les Muiens qui l'ont aidés à fuir. Les autres dieux ont aussi subis des pertes conséquentes et ne sont à ce jour pas un danger pour nous. Pour le moment. Nous devons donc en profiter pour consolider nos positions. Les Sept Mers nous appartiennent. Nous devons donc nous imposer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu200/200[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge210/210[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (210/210)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune275/275[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyDim 10 Mai - 22:18
Quand le Légat avait soutenu son regard pour répondre à ses questions, l'Hippocampe avait souri. L'homme qui lui faisait face était quelqu'un de fier, de puissant. Un homme de pouvoir dont les responsabilités étaient nombreuses. D'aucuns chercheraient à abuser de cette position, à démontrer à leurs subordonnés qu'ils avaient le pouvoir et que ces derniers n'étaient là que pour leur obéir et répondre au moindre de leurs désirs. Combien de capitaine aussi méprisants n'avait-il pas croisé lors des escales de son père? Mais ce n'était pas ce sentiment qu'il avait perçu dans le regard d'Orpheus. Non. Peut-être une forme de respect qu'il acceptait de lui rendre.

Moi non plus je n'oublie pas et je n'oublierai jamais les origines qui sont les miennes. Et je ne demande à personne de me considérer comme un pur Atlante, né dans cette cité. Néanmoins, je gagnerai leur respect et leur montrerai qu'au moins un Vulgaire est digne de servir le Seigneur Poséidon. Les commérages ne me font pas peur, ils sont le lot quotidien des pirates et leur plus fidèle source d'informations après tout. Et je ferai mon possible pour gagner votre confiance et votre respect à vous-aussi Seigneur Orpheus. Et plus que quiconque je sais que dans un équipage, ces valeurs se méritent et non se réclament.

Cette première réponse était en quelque sorte l'entrée en matière avant les sujets plus complexes qui lui importaient. Sa place, il l'avait plutôt bien comprise. Et elle viendrait avec le temps. Mais sa compréhension des objectifs du Seigneur Poséidon. De ce qu'il devait faire en dehors de protéger le sixième pilier. Tout ceci revêtait une importance toute particulière s'il voulait s'intégrer et survivre suffisamment longtemps pour gagner ce fameux respect dont il venait de parler. Drystan avait affiché une mine attentive lors des explications du Légat, celle-ci se transformant à nouveau en sourire lorsque l'explication du "Cycle" et de ce qui importait au Maître des lieux lui furent révélés.

Si je comprends bien, nous sommes quelque peu des prédateurs devant rappeler aux Hommes qu'ils ne sont pas forcément au sommet de la Chaîne et qu'ils ne peuvent pas agir comme bon leur semble sans craindre d'être eux-mêmes dévorés? Ca me plait bien! J'ai vu tellement de salopards se prendre pour des Dieux et repartir la queue entre les jambes dès qu'un véritable adversaire se présentait à eux. Remettre à leur place ces gens qui perturbent l'équilibre me fera plus que plaisir. Mon épée saura leur rappeler ce qu'ils ont oublié...ou leur ôter définitivement l'occasion de se fourvoyer. L'un ou l'autre est parfois nécessaire et ne me pose aucun problème.

Mais il demeurait un point qui n'avait pas encore été réellement évoqué et qui ne pouvait être évité: leurs ennemis. Si les Hommes semblaient être une de leurs cibles, ils ne pouvaient être les seuls adversaires d'Atlantis. Sans cela, en considérant que tous les Généraux possédaient des pouvoirs semblables à ceux qu'il avait vus - sans oublier ceux de leurs Dieux qu'il ne pouvait même pas imaginer - le problème aurait probablement été résolu depuis bien longtemps. Et une grande partie des Hommes croupirait au fin fond des océans. Non. D'autres adversaires devaient causer problème à cette merveilleuse cité. Au nom d'Okhéanos, Drystan n'avait pas réellement réagi, ne sachant pas vraiment ce que pouvait représenter la puissance d'un Titan. Par contre, lorsqu'Orpheus fit remarquer que la Déesse Amphitrite était sa fille, l'Hippocampe ne put dissimuler une certaine surprise sur son visage. Pendant un bref instant, des dizaines d'interrogations se bousculèrent dans son esprit, rapidement calmées par les compliments du Légat à l'égard de la Déesse. Acquiesçant aux paroles de ce dernier quant aux nombreuses informations qu'il devait assimiler, Drystan reprit la parole.

Effectivement, cela fait beaucoup d'informations à retenir et je vais tâcher d'en retenir la plupart. Mais je compte sur les vents pour venir me souffler celles qui me seraient sorties de la tête. Après tout, j'ai l'impression qu'ils sont toujours là pour me guider sur le bon rivage. Encore aujourd'hui. Je note qu'Okhéanos et ceux que vous appelez les Muiens sont nos principaux adversaires. Ainsi que les Hommes qui s'aventurent trop loin sur la mauvaise voie. Mais ces derniers résistent rarement au déchaînement d'une tempête. Avez-vous un lieu dont vous souhaitez que je m'occupe en priorité? La Déesse Amphitrite m'a mené en ces lieux par Alexandrie. Peut-être est-ce là bas que je devrais commencer? Et pouvez-vous m'en apprendre plus sur ces autres Dieux que vous citez? Ainsi que sur les autres Généraux à votre service d'ailleurs? Il m'importe de connaitre ceux aux côtés de qui je risque de brandir mon épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyLun 11 Mai - 14:16
Ils se comprenaient. Et les propos du Légat trouvaient visiblement échos dans l'esprit de Drystan. Il est vrai que cela faisait quand même beaucoup d'informations pour un néophyte. Mais l'homme s'en sortait plus que bien, comprenant les nuances dans ce que pouvait lui avancer Orphéus. L'importance de gagner sa place, voilà une qualité que les pirates possédaient. Une mentalité qui plaisait au borgne car elle n'était pas innée. Et beaucoup mésestimait l'importance de faire sa place par les actes et non par la naissance. D'ailleurs lui même était parfois soumis à ce même principe, bien que se trouvant de l'autre côté de la barrière. Il devait prouver à tous que diriger était quelque chose qu'il savait faire, non par parce qu'il portait le nom des Merinita mais bel et bien parce qu'il était le plus apte à le faire. Le nouveau général, à ce titre, se montrait plus intelligent que d'autre. Il appréciait cela.

D'ailleurs, ce dernier avait raison. L'image était même parfaite : ils étaient des prédateurs. Et les simples mortels ne devaient jamais oublier qu'ils n'étaient en rien au dessus des autres. A ce titre, les Atlantes non plus, évidemment. Mais eux connaissaient l'importance de la nature, l'importance de savoir où était sa place pour ne pas perturber ce cycle. L'oublier serait une erreur et Orphéus veillait à ce que ses Généraux sachent à quoi s'en tenir eux aussi. Le pirate face à lui avait le mérite d'avoir de l'expérience. Et si les notions propres aux Atlantes le dépassaient pour le moment, il comblait cela par son intellect et son vécu.

    - Rassure-toi, je ne te demande pas de tout connaître, surtout en si peu de temps. Tu es désormais à la tête d'une troupe, ayant à charge la protection de ton pilier et la surveillance d'Alexandrie. Tu auras donc bien des occasions de saisir et de réentendre la plupart des points que je viens de t'énoncer. Je suis confiant à ce sujet. Nul doute que ces vents dont tu parles puissent te permettre de garder le cap.

Étrange conception il est vrai mais l'image restait belle. Ces vents portaient Drystan et lui permettaient de poursuivre sa route. Pour le moment, il voyait un homme bon, capable d'écoute, de retenue même. Un vent doux. D'ailleurs la mélodie qu'il percevait de son être lui montrait cette facette de sa personne. Mais tout comme l'océan était traître, les vents pouvaient devenir violents, terribles. Il ne doutait pas que cet homme puisse faire de même. En bien des points, Drystan lui faisait penser à lui-même. Et puis l'océan avait parfois besoin de vents violents pour que les vagues et les tempêtes emportent leurs ennemis.
    - Alexandrie sera effectivement l'endroit où tu devras débuter. Ainsi que sur les mers environnantes. Je veux que les pirates apprennent à qui appartiennent ces mers et ces océans. Ceux que nous laisserons naviguer doivent savoir à qui ils le doivent. A qui ils doivent verser un tribut. Quant à ceux qui refuseront... Et bien la mer est parfois cruelle. Les flots prendront leurs corps. Et les vents emporteront leurs cris.

Cela primait pour le Borgne. Remettre la main sur les finances, garantir une rentrée d'argents régulières. Et en même temps, montrer qui était le vrai maître des Sept Mers.
    - On peut citer trois autres dieux qui pourraient potentiellement s'opposer à nous. Du moins ayant une armée susceptible de nous poser problème. Apollon et ses Oracles. Athéna et ses Saints. Arès et ses Berserkers. Récemment, Odin représentait aussi un danger mais nous n'avons plus de nouvelles de leur part. Une tragédie leur est arrivée. Ce sont là ceux qui méritent le plus notre attention. Surtout les Saints, qui se trouvent au coeur de l'Empire Byzantin. Ils ont les moyens et le nombre. Mais je te ferai parvenir les rapports sur ces factions, que tu saisisses mieux les nuances. Et que tu saches qui se trouve où.

Il existait bien d'autres dieux. Mais eux, il préférait pour le moment taire ce qu'il savait sur eux. Il aurait été trop long d'en décrire toutes les particularités et les écrits seraient sans doute plus claires. Quant aux Généraux...
    - En plus de toi, nous avons actuellement d'autres Généraux ayant pour mission la protection des autres piliers et des missions annexes. Tout d'abord, Calista, Général de Scylla. Elle a en charge le Pacifique Sud. Elle est également la princesse d'Atlantis. Nous avons également Endymion, Général du Dragon des Mers, qui s'occupe lui de l'Atlantique Nord. Le Général du Kraken, Deukalyion, pour l'Arctique. Jelan, Général de Chrysaor, pour l'Océan Indien. Et finalement toi, pour le Pacifique Nord. Deux autres Généraux sont en sommeil. Nous avons perdu en effet la Sirène Maléfique et les Lyumnades récemment, respectivement Gardiens de l'Atlantique Sud et de l'Antarctique. Nous n'avons pas encore reçu de nouveaux porteurs.



Citation :
Je pars du principe que dans les notes qui te seront données, tu auras les détails sur les relations avec les autres factions et leur localisation. Tout décrire ici était trop long °°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu200/200[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge210/210[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (210/210)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune275/275[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptySam 16 Mai - 11:14
Démontrant un flegme imperturbable, le Légat répondait à chacune de ses questions avec précision. Ne s'offusquant nullement de l'ignorance de l'Hippocampe sur nombre de sujets qui concernaient Atlantis et le Royaume de Poséidon, il le rassurait et l'encourageait à se renseigner sur tous les sujets qui lui passaient par la tête. Ce qui avait pour effet de renforcer la confiance de Drystan quant au rôle qu'il allait occuper. Le Légat continuait de l'intriguer mais il était probable que seul le temps lui permettrait vraiment d'en apprendre davantage sur l'homme. Encore que... rien ne l'empêchait de vraiment de poser certaines questions. Après tout, n'avait-il pas été enjoint à aborder tous les sujets qui pouvaient l'intéresser?

Préparant cette question plus personnelle, Drystan se reconcentra sur les réponses qui lui étaient apportées. S'occuper des mers aux abords d'Alexandrie, assurer la suprématie de Poséidon, récupérer les tributs des navires qui oseraient s'y aventurer, voilà une mission qui semblait lui aller comme un gant.

Je ne manquerai pas d'emmener quelques uns de mes hommes faire une incursion sur les mers dont vous parlez directement après notre entretien. Quoi de mieux pour faire connaissance qu'une première mission en l'honneur de notre Seigneur. Cela reste selon moi le meilleur moyen de se connaitre et d'apprendre à se faire confiance. Je m'assurerai qu'ils reviennent tous indemnes. Quant aux navires que nous croiserons, croyez-moi, je n'aurai aucune retenue envers ceux qui refuseront de se plier à nos exigences. Et je m'assurerai que leurs cris parviennent aux oreilles de tous avant qu'ils ne disparaissent. Sciron aura bien vite fait de leur faire comprendre que l'hiver commence pour eux. Et que s'ils ne veulent pas être engloutis, ils vont devoir respecter l'Ordre des choses.

Un léger sourire était apparu sur les lèvres de l'Hippocampe alors qu'il imaginait déjà cette mission à venir. Finalement, cela ne le changeait pas tellement de son ancienne vie pour le moment et cela lui faciliterait clairement les choses pour s'habituer en douceur aux moeurs de la cité d'Atlantis. Cette mimique ne quitta pas son visage alors que le Légat abordait les détails de leurs potentiels adversaires divins ainsi que de ses alliés au sein de la cité. Au premier nom abordé, Apollon, Drystan crut réentendre un instant les mots de sa mère qui lui contait l'origine des vents selon les Légendes. Un jour aurait-il peut-être l'occasion de demander à ce Dieu si cette histoire était réelle. Ou peut-être les Vents lui souffleraient-ils la réponse d'ici là.

Oracles, Saints et Berserkers. Je note ces trois noms pour la suite des évènements et je n'hésiterai pas à lire attentivement vos rapports afin de savoir à quoi m'en tenir. L'empire byzantin résonne davantage à mes oreilles et il est vrai que leurs navires se sont souvent montrés bien plus virulents que d'autres lors de mes précédentes rencontres. Il n'en a été que plus jouissif de leur faire rejoindre les profondeurs. Mais je ferai preuve de prudence si je les croise à l'avenir. Je ne voudrais pas risquer de provoquer une guerre à peine arrivé en ces lieux. Ne serait-ce que pour la protection d'Atlantis et de ses citoyens.

Il marqua une courte pause pour réfléchir aux points qu'il jugeait importants avant de reprendre

Avez vous des noms de personnes particulières à retenir dans ces dites factions. Des personnes en qui je peux faire confiance? Ou au contraire dont je dois me méfier particulièrement si je les croise. Il serait dommageable pour tout le monde que je croise un membre éminent de leur groupe sans même savoir de qui il s'agit. Par ailleurs, j'ai encore un point qui attise ma curiosité. Et puisque vous m'y encouragez, Légat Orphéus, je vais me permettre de l'aborder. J'ai bien noté les noms des autres Généraux que vous avez cités. Je suis sûr que mes hommes pourront m'en apprendre plus sur eux ou que je finirai par les croiser. Mais qu'en est-il de vous? Loin de moi l'idée de me montrer irrespectueux, j'ai bien compris que vous étiez le Représentant du Seigneur Poséidon mais j'ai tout autant l'impression que vous en êtes le dernier rempart. J'imagine que vous devez vous-aussi être un combattant émérite?

Connaitre ses subordonnés était une chose importante, oui. Mais il ne fallait pas négliger la connaissance de ses dirigeants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyMar 19 Mai - 18:53
Qu'il était plaisant d'entendre ces doux mots à son oreille. Que les Vulgaires apprennent où était leur place, qu'ils comprennent que jamais les Atlantes n'accepteraient de baisser les bras devant leur caprice. La faiblesse n'avait pas lieu au sein du peuple de Poséidon et Orphéus souhaitait que chaque Général puisse avoir en son coeur cette détermination. Drystan n'était clairement pas un élu d'Atlantis. Mais il était un élu de son Dieu. Cette écaille marquerait le commencement d'une vie nouvelle pour lui. Pour eux. Et il prouvait dès à présent qu'il serait quelqu'un sur qui s'appuyer.

Il comprenait également une chose : se montrer prudent envers les ennemis qui naviguaient sur les mers. Certains étaient plus dangereux que d'autres et il fallait se montrer raisonnable. Sans parler de guerre ouverte, Orphéus comptait sur les attaques pour renflouer les caisses. Les réparations étaient nombreuses. Et cela avait un coût. Notamment à cause de la technologie Atlante, bien plus avancée que celle des Vulgaires, qui coûtait de fait bien plus cher à faire réparer. Le pilier central, point culminant des défenses Atlantes, avait été brisé par Okhéanos. S'assurer que cela ne se reproduise plus était au coeur des préoccupations du Légat.

Connaître ses ennemis. Il avait un sens tactique certain, ce qui le fit sourire. Décidément cet homme avait toutes les qualités recherchées chez un commandant. Il ne pouvait s'empêcher de penser à Amphitrite. Elle avait eu du flair ici. Et intérieurement, il la remerciait de l'avoir mené jusqu'ici. Sans dommages. Pour le bien de tous.
    - Pour le moment, il te faudra partir du principe que tu dois te méfier de tous. Je peux au moins te donner les noms des chefs de faction. Mon prédécesseur était en lien avec les Saints et leur Grand Pope, Akritès. Mais depuis ma nomination il y a bien des mois de cela, ils n'ont plus donné signe de vie. J'ai suspendu les accords pour l'heure, j'attends de voir comment évolueront nos relations plus tard. Je sais que les guerres les accaparent. Pour les Oracles, je sais qu'ils avaient un Augure répondant au nom d'Adalrik. Quant à savoir si c'est toujours lui, j'attends des confirmations. Les Berserkers sont plus discrets à ce sujet. Un certain Thivan en a la tête. Si tu les approches, montre-toi prudent. Sait-on jamais...

En soi, aucune alliance à ce jour, Atlantis étant tourné vers les réparations et les fortifications. Il s'agissait d'un choix du Légat. Se perdre en empruntant plusieurs chemins était exclu, il fallait tenir le cap : ils avaient des priorités, il entendait à ce qu'on les respecte. Pour le reste, il aurait le temps plus tard. De toute évidence, les autres étaient aussi prit par leur propre problème, il pouvait donc souffler.

La suite du questionnement le concernait. Nullement surprit, il ne put réprimer un bref éclat de rire. Il lui avait dit de poser toutes les questions qu'il souhaitait, après tout, et il était logique de vouloir en apprendre plus sur celui qui était à la tête des armées.
    - Je ne vois aucun manque de respect dans le fait de vouloir en apprendre plus, Drystan. Tu as effectivement raison : je suis en quelque sorte l'ultime rempart de Poséidon. Le dernier défenseur. Ce pourquoi, sauf cas exceptionnel, tu ne me verras que rarement au combat en dehors de nos territoires. Je ne peux pas prendre le risque de tomber entre les mains de nos ennemis. Vois-tu ceci ?

Orphéus levait le bras droit, désignant alors le bracelet en orichalque qui s'y trouvait. Une aura azurée émanait du bracelet. On aurait pu croire à la fantaisie d'un noble souhaitant exhiber sa richesse mais c'était tout autre chose qui était à l'oeuvre ici. L'on distinguait aisément les symboles qui représentaient le dieu des Sept Mers.
    - Il s'agit du symbole du Légat, offert par Poséidon en personne. Par le passé, les Légats avaient eux aussi la chance de pouvoir revêtir une armure comme la tienne. Comme celles des Généraux. Mais lorsque Okhéanos a brisé le pilier, lorsqu'il a attaqué les Atlantes, il en a profité pour briser l'armure de Polyphème. Je ne suis pas pour autant sans défense : ce bracelet me donne la possibilité de faire appel au pouvoir de Poséidon lui-même, m'octroyant alors une protection aussi efficace que celle-ci. De là à dire que je suis un combattant émérite, je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c'est que je donnerai jusqu'à ma vie pour repousser ceux qui oseraient s'en prendre à ma cité.

Dans son regard, une lueur de défi. La tempête n'était jamais loin avec lui et les ennemis de Poséidon avait tout intérêt à le prendre au sérieux.
    - Et la mienne !

De l'ombre d'une des colonnes, la voix s'éleva. Le sourire du Légat s'étirait plus encore alors que sa soeur venait de sortir de sa "planque". Habillée dans les mêmes tons que son frère, elle portait à la ceinture clairement visible une épée de très belle facture. La cicatrice sur son visage lui donnait un air sévère, sauf qu'ici, elle souriait en s'avançant vers les deux hommes. Elle inclina alors légèrement la tête devant le pirate.
    - Je vous souhaite la bienvenue, Drystan de l'Hippocampe. Je suis Aurora, protectrice du Légat. Et aussi sa soeur.

Se redressant, elle se mit à hauteur de son frère, une main négligemment posée sur la garde de son épée. Il n'y avait pour autant aucune trace de menace. Le regard d'Ophéus passait de l'un à l'autre, s'adressant tour à tour à eux :
    - Tu me surprends, chère soeur. Il est rare de te voir sortir des ombres pour venir saluer un Général. Tu t'ennuyais, n'est-ce pas ? Drystan, je n'ai plus besoin de te présenter Aurora, de fait. Elle est mon ombre. Mes yeux et mes oreilles, si je puis dire. J'espère que sa présence ne te gêne pas ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
DrystanDrystanArmure :
-

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu200/200[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge210/210[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (210/210)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune275/275[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (275/275)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptySam 23 Mai - 14:01
Se méfier de tout le monde, voilà quelque chose qu'il ne comprenait que trop bien. Après tout, si l' équipage d'un navire semblait généralement convivial et fraternel, chez les pirates la méfiance était devenue comme une seconde peau. Nul ne pouvait savoir si une nuit, un autre pirate n'allait pas s'approcher discrètement pour vous égorger et prendre votre trésor, ou même simplement votre place. Sans même parler des relations inter-navires. Parfois une alliance pouvait voir le jour afin de viser un objectif d'importance mais tous savaient que celui qui repartirait avec le butin serait celui qui déciderait de rompre l'alliance au moment opportun. La confiance. Une notion si précieuse mais aussi si fragile. La bâtir n'avait rien de simple mais la détruire était si aisé. Telle une bâtisse emportée par la Tempête. Oui, pour le moment mieux valait considérer chaque camp comme une ennemi potentiel. Il aurait largement le temps d'évoluer lorsque le temps serait venu.

Bien, je tâcherai de retenir les noms que vous venez de citer et je resterai méfiant à l'égard de chaque camp. Je viens seulement de découvrir cette nouvelle vie, j'avoue ne pas avoir envie de la quitter aussi rapidement. Je verrai si les vents m'apportent quelques informations à leur sujet. En particulier au sujet de ces Berserkers. S'ils sont aussi dangereux que vous le laissez entendre, je préfèrerais savoir où ils se trouvent avant que l'un d'eux ne croise mon chemin.

Quelques noms. Ce n'était pas grand chose mais c'était toujours bien plus que ce qu'il connaissait jusqu'à présent. Au moins, si ces noms étaient cités, il pourrait facilement identifier le camp qui lui faisait face. Sans craindre de se faire manipuler. Mais à dire vrai, ce qui l'intéressait bien davantage pour le moment ne se trouvait pas à l'extérieur d'Atlantis mais bien juste devant lui. Ecoutant avec un intérêt tout particulier la réponse du Légat quant à ses capacités, il avait acquiescé avec amusement lorsque ce dernier lui avait dit qu'il ne pouvait pas tomber entre les mains des ennemis. Evidemment, un navire qui perdait son Capitaine finissait bien souvent englouti et oublié. Sauf si l'un de ses hommes avait la stature pour prendre la relève. Ce qui se terminait généralement en guerre d'égo avec le même résultat pour le navire. Enfin... D'autres explications, plus complexes, venaient compléter le discours d'Orpheus, faisant référence au combat contre ledit Okhéanos, à la destruction que de ce qui devait être auparavant l'armure du Légat ainsi qu'au bracelet qu'il portait maintenant. Faire appel à la Puissance de Poséidon. Drystan se demandait ce que cela pouvait donner. Et à quel point ce déchainement pouvait être destructeur.

Pourtant, il n'eut guère le temps d'y réfléchir bien longtemps car une autre personne venait de faire son apparition dans cette réunion. La soeur du Légat, il ne l'avait pas entendue arriver. Surprenant. Un instant pantois face à cette surprise, Drystan se reprit rapidement devant la question du Légat avant de s'incliner devant Aurora

Absolument pas, c'est un honneur mais aussi un plaisir de pouvoir rencontrer la soeur et protectrice de notre Légat. J'avais cru comprendre que ce Palais renfermait de nombreux trésors mais j'étais bien loin d'imaginer à quel point.

Se relevant tout en observant la lame à la ceinture d'Aurora, Drystan eut un sourire et ajouta

Je ferai tout mon possible pour défendre Atlantis et mon épée est au service du Seigneur Poséidon et de son Légat. J'espère qu'un jour j'aurai la chance de pouvoir la lever à vos côtés, Dame Aurora. N'hésitez pas à me rendre visite à mon Pilier si vous souhaitez que nous échangions quelques mots ou quelques passes d'armes. Ce serait un plaisir de vous y accueillir. Et de pouvoir apprendre de l'élite d'Atlantis. J'aime croire que mon épée file et tranche comme Cécias. Mais je suis certain que j'ai beaucoup à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-bleu1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-rouge900/900[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] G-jaune1350/1350[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]   [Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan] EmptyDim 24 Mai - 18:58
Aurora se mit à rire en entendant les paroles de Drystan. Et Orphéus comprenait pourquoi. Si cet homme était aussi habile à manier sa lame que ses mots, il serait un adversaire redoutable pour les ennemis d'Atlantis. Amphitrite avait visiblement choisi un homme aux qualités multiples. Pour le plus grand plaisir du Borgne. Et de sa soeur visiblement.
    - Tu l'as entendu, Orphéus. Je suis un trésor. J'aimerai beaucoup que tu gardes ces paroles à l'esprit, que tu ne les oublies pas. En tout cas, c'est un plaisir que de vous rencontrer, Drystan. Je suis persuadé que vous serez amené à accomplir de grandes choses à nos côtés.

Elle gloussait et un simple regard de son frère calma la jeune femme, qui adressa un clin d’œil furtif à l'Hippocampe. Orphéus était plus amusé que véritablement agacé, connaissant sa soeur comme il l'a connaissait, mais il se devait de la recadrer avant qu'elle ne dépasse trop les bornes. Si on commençait à lui faire des compliments, elle ne cesserait d'en profiter. Elle était ainsi.

Orphéus capta le regard du Général vers sa soeur et l'arme qu'elle portait. Il doutait qu'il soit de ceux à mésestimer un garde pour son sexe. De ce qu'il voyait, Drystan n'était pas de ceux à juger juste sur les apparences. A Atlantis, être une femme n'était pas une tare. Mais pour nombre de Vulgaires, il en était évidemment tout autre. Il était courant pour eux de ne pas respecter les femmes. De se croire supérieur à elles. Les Atlantes étaient différents. Meilleurs. Aurora en était l'exemple parfait.
    - J'espère que tu ne regretteras pas cette invitation, Drystan. Ma soeur est habile à l'épée et je ne connais personne qui soit plus rapide qu'elle au maniement de cette arme. Je serai toutefois heureux de vous voir vous entraîner ensemble. Ne serait-ce que pour la voir au pied du mur. C'est assez rare pour m'enthousiasmer.

Le sourire et les paroles du Merinita étaient clairement une sorte de feu verte pour Aurora qui s'inclina de nouveau légèrement devant Drystan. Il était rare que son frère autorise une personne à combattre contre elle, même pour s'amuser. Elle et lui avaient convenus il y a bien des années de cela qu'il était préférable que leurs capacités restent secrètes afin de ne pas trop en dévoiler.
    - Je ne sais pas pour votre épée mais vos paroles sont clairement dignes de Thelxépie. J'accepte l'invitation en tout cas.

Entendre parler de l'une des sirènes légendaires fit sourire Orphéus. Surtout pour lui qui les connaissait parfaitement. Elle et l'Hippocampe s'entendraient à merveilles en tout cas, c'était une évidence. Mais il n'allait pas bloquer le jeune homme ici éternellement.
    - Et bien je pense que nous avons fait le tour des questions pour le moment. A moins que d'autres ne surviennent maintenant, je te propose de te rendre à ton pilier et de te reposer un peu. Familiarise toi avec tes armées, avec ton secteur. Prends le temps avant de repartir aux tâches qui méritent ton attention. Tu viens de te découvrir une nouvelle famille. Je suis persuadé que tu t'y plairas.

Si ce dernier ne relançait pas, alors ils pourraient se quitter ici et maintenant. Aurora, toujours aux côtés de son frère, observait l'homme face à eux. Elle aurait bien une ou deux questions à lui poser mais elles attendraient le moment propice. Pour l'heure, il était surtout question d'intégration et de connaissance, le reste importait peu.


Citation :
Fin du rp pour moi à moins d'une relance de ta part. Si conclusion, tu n'es pas obligé de répondre ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
 
[Juin 551]L'Envoyé d'Amphitrite [Drystan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: