Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Mars 551] Retour aux sources (Calista)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyVen 1 Mai - 20:13
Cela faisait longtemps

Il avait repoussé cet instant. Voilà plusieurs mois que le Général avait pris ses fonctions, qu'il avait travaillé sans relâche pour s'approprier ses quartiers, ses troupes, ses fonctions. Il avait aujourd'hui de grandes responsabilités, plus que jamais. En contre partie, le temps lui faisait défaut, il devait courir dans toute la cité pour des incidents. Un éveillé avait même malmené quelques gardes dans la zone de l'Arctique. Sa propre zone d'influence ! Il avait beaucoup à faire oui, et pourtant il ne s'en plaignait pas. Il était occupé, il servait la grande Cité, le dieu Poséidon, le Légat Orpheus. Mais il devait faire ses preuves... Son passé ne jouait pas en faveur, y compris auprès de ses troupes. Pourtant, s'il faisait les cents pas devant le Temple de Poséidon, ce n'était pas pour cela. Non.

Il était en fonction aujourd'hui, portait fièrement l'écaille qui s'était liée à son âme. Les choses avaient bien changé oui. L'écaille avait une influence sur lui, elle lui avait offert du pouvoir, la liberté, une raison d'avancer. Mais elle lui avait aussi imposé des obligations, dont une. La raison de sa présence devant la temple. Pourtant, ce n'était pas ici qu'il devait se rendre, non, mais plus profond de la cité, un endroit qu'il ne connaissait que trop bien. Il n'avait pas le choix. Alors, un pas après l'autre, il se dirigea vers le Purgatoire, l'entrée des Geôles d'Atlantis. Et à peine arrivé devant l’édifice, le Général stoppa ses pas à quelques mètres des gardes. Il les reconnaissait, bien évidemment et nul doute qu'ils le reconnaissaient aussi. Une situation des plus gênante donc. Il n'eut pas à faire le moindre pas supplémentaire que les deux hommes lui barrèrent la route.

    - L'accès aux Geôles est actuellement interdit. Deukalyion Algos, Général du Kraken.

    - Et bien bonjour à vous aussi, c'est un réel plaisir de vous revoir mais je dois retourner dans ce trou maudit et croyez-moi ce n'est pas de bon cœur alors, s'il vous plait, je vous remercie de me laisser passer.

    - Avec tout le respect que nous devons devons Général, ce n'est pas contre vous. Ce sont nos ordres.

    - Je vois. J'ai moi aussi des ordres cependant, alors hum... Que diriez-vous d'aller chercher votre supérieur pour que nous régler ça au plus vite ?


Il y eut quelques secondes d'hésitation. Le garde de gauche fit un signe de tête à celui de droite qui soupira alors, commençant sa marche et dépassant l'Algos en direction du Temple. Deukalyion croisa les bras, attendant patiemment de pouvoir régler cette situation, descendre là bas, faire... ce qu'il avait à faire, et repartir le plus tôt possible. Etait-ce là un genre de punition masquée que lui infligeait le destin ? Peut être bien...


[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyVen 1 Mai - 22:18
Les geôles, voilà donc où on m'avait affecté. Je passais à quelque chose de bien plus sombre. Avais-je le choix? A dire vrai, je n'avais pas vraiment eu mon mot à dire dans cette histoire. Même pas du tout. Fini la sécurité intérieure, bonjour les prisons. Endroit si charmant pour une princesse d'Atlantis. Oui décidément, nous autres Atlas, nous avions dû vraiment "merder" pour qu'on me décide de me balancer à ce poste. Mais la volonté du nouveau Léguat est la volonté de mon Dieu. Alors je me dois tout simplement d'obéir à celui-ci. Comment dire qu'en arrivant ici, il m'avait fallu un temps d'adaptation et surtout, oui surtout, m'endurcir. Du moins encore plus que je ne l'avais été jusque là. Repousser mes limites. Encore et toujours.

On ne peut vraiment pas conserver une part d'innocence en se trouvant dans ces lieux. C'est chose impossible. En brisant la volonté de certains, c'était ma propre personnalité qui peu à peu se changeait et se modifiait. Du moins, cela contribuait à mon changement certain. Plus de rires. Plus de sourires. Rien. J'étais devenue toute autre, même si cela n'était pas seulement du fait des geôles. Disons qu'elles achevaient ce que d'autres avaient commencé avant elles.

Et voilà que l'on vient me déranger, que l'on me demande de venir. Il semblerait que le Kraken semble vouloir venir faire une petite ballade sur mon territoire. Le Kraken... Un instant, le souvenir de Nereus vient à traverser mon esprit. Un instant, je repense à tout ce que nous avions vécu et au fait que mon ami avait disparu. L'écaille du Kraken s'était choisie un autre porteur, un porteur qui s'était vu accordé le rôle qui avait été le mien.

Un soupir franchit la barrière de mes lèvres. Depuis ce jour, je ne l'avais pas revu, mais bon puisque visiblement ma présence était de mise, autant faire contre mauvaise fortune bon cœur non? Et plus vite serait accomplie, plus vite je passerai à autre chose. Un léger grognement sourd est émit. Agacement? Probablement.

"- Allons-y dans ce cas."

Le casque de Scylla vient à parer ma chevelure à la teinte similaire à celle de mes yeux. Ceux-ci n'avaient plus l'insouciance ou la légèreté qu'ils avaient pu avoir en des temps qui me semblaient à présent si lointains, presque oubliés. Un battement de cils plus tard et je chasse ces pensées idiotes de mon esprit. Je n'ai pas besoin de penser à tout ceci. J'ai d'autres chats à fouetter. Mes pas me conduisent vers l'entrée de mon si charmant Domaine, accompagnée du garde venu me chercher.

"- On m'a rapporté que tu avais des ordres pour te rendre en ces lieux. Je pensais que tu aurais plutôt cherché à les fuir comme la peste."

De l'ironie? Allez savoir. Mais rien de tel ne laisse en tout cas présager cela. Le visage est fermé, tout comme le regard qui ne brille pas de la moindre étincelle. Un seul signe de tête de ma part, et le garde encore posté face au Kraken s'écarte pour laisser le champ libre à mon visiteur.

"- Que me vaut l'honneur de ta venue Deukalyion?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptySam 2 Mai - 19:51
Charge personnelle

La Princesse d'Atlantis. Soeur du bon Roi Cinead. Calista Atlas, Générale de Scylla. Une femme d'une grande beauté à n'en pas douter, elle pourrait faire chavirer le cœur de n'importe quel atlante si elle le désirait. Et pourtant, lorsque l'on observait sa démarche, revêtue de cette imposante armure d'orichalque bleutée, elle paraissait tout autre. Féroce. Implacable. Et passablement agacée de devoir venir en personne pour écarter un simple garde d'une porte d'entrée. Ce qui était compréhensible, un général avait bien d'autres choses à faire.

    - Générale Calista ! Quel plaisir de vous revoir. Croyez bien que ma présence ici n'est pas pour mon simple plaisir.


Il la vouvoyait oui, après tout, même s'il était général il avait passé sa vie à faire ainsi avec les puissants. Il restait un pur atlante bien sûr, mais de basse extraction. Il aurait pu tutoyer un autre Général sans problème, par équité, mais dans le cas présent, il faisait face à la Princesse d'Atlantis. Sans parler du passif involontaire qui avait voulu que Deukalyion prenne en charge les anciennes missions de Calista, la reléguant aux obligations du précédent Kraken : Gardienne des Geôles. Alors, autant essayer d'arrondir les angles au maximum. Jamais il n'aurait voulu causer du tort à quiconque.

    - Je dois voir un prisonnier qui reste à la charge du Général du Kraken. J'ai tenté de négocier avec notre Légat mais rien à faire... Il reste pour ma pomme.


Voyant le garde s'écarter de l'entrée il soupira un court instant avant de s'avancer, comme s'il rentrait à nouveau dans ce lieu pour les mêmes raisons que par le passé. Il s'arrêta cependant avant d'entrer, hésitant. Non pas d'avancer mais plutôt par rapport à la Général qui était un peu plus loin derrière lui. Il se retourna rapidement, tapottant son poing fermé sur sa bouche, le coude appuyé sur son autre bras.

    - Je n'en ai pas pour longtemps. J'aimerai discuter un peu avec vous une fois que j'en aurai terminé, êtes-vous d'accord ?


L'occasion était parfaite. Ils s'étaient croisés durant les réunions organisée par Oprheus mais n'avaient jamais vraiment pris le temps de faire connaissance. Ni même de discuter du trouble qui régnait entre leurs fonctions...


[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptySam 2 Mai - 23:57
Ainsi donc, un ancien détenu revenait en ces lieux maudits et honnis. Il fallait donc avoir une sérieuse raison pour ça, à n'en pas douter. Mais ce qui l'agaçait clairement plus que tout dans l'histoire, c'était que le dit ancien détenu était à présent Général, et qu'on venait la trouver, elle, pour lui demander l'autorisation de le laisser passer. Il pouvait parfaitement retourner à sa cellule si ça lui faisait plaisir qu'elle n'en aurait strictement rien à faire.

Venir la déranger pour si peu. Vraiment... pas étonnant qu'elle affiche un air agacé. Au moins, affiche-t-elle une expression sur son faciès, chose assez rare pour être relevée, puisque d'ordinaire ce dernier en est dépourvu. Le vouvoiement la fait légèrement tiquer. Pas vraiment dans ses habitudes à dire vrai, et sa familiarité pouvait paraître grossière aux yeux du Kraken. Après tout, à présent, il est son égal, et en tant que tel, elle se devait de le respecter. Quant à s'excuser? A l'époque elle l'aurait sûrement fait. Mais à présent... Disons qu'elle allait simplement rattraper cette petite bévue.

"- Je me disais aussi. Ce n'est pas vraiment le genre d'endroits où l'on vient par plaisir. D'autant que l'on m'a signalé que vous aviez des ordres."

Le regard améthyste coule en direction des deux soldats, tandis qu'elle écoute les paroles du Général d'une oreille parfaitement attentive. Les ordres émanaient des instances supérieures. Alors puisque le successeur de son frère en avait décidé ainsi, son homologue pouvait agir parfaitement à sa guise.

"- Puisque le Légat a parlé, je vous en prie, faites donc ce que vous avez à faire."

Le garde s'écarte et voilà donc le Kraken qui avance et qu'elle salue d'un signe de tête alors qu'il passe à ses côtés. Toute son attention se reporte sur les gardes et en constatant la froideur de celui-ci et l'éclat chargé d'animosité qui l'illumine, il est évident que les deux hommes commencent à craindre le pire.

"- La prochaine fois que vous me faites déplacer parce qu'un de mes homologues vient vous demander l'autorisation de passer, et que ce sont les ordres, vous irez faire un petit tour dans les geôles. Et non pas en tant que gardes, je vous le garantie. Suis-je assez claire?"

Autant dire que la réponse ne peut-être que...

"- Oui Générale."

"- Bien."

L'Atlante virevolte et fait le constat que son visiteur l'attend, visiblement en proie à une certaine hésitation à s'avancer plus avant. Faire la conversation. Une chose pour laquelle elle n'était plus très douée, mais soit. Fut un temps où elle avait un sens de l'hospitalité plutôt agréable. Un exercice pour lequel elle se sentait quelque peu rouillée, mais puisqu'il faut s'y plier. Parvenue aux côtés du Général, la voilà qui lui fait face.

"- Sauf si l'affaire qui vous a conduit ici ne regarde personne d'autre que vous et le Légat, je pourrais fort bien vous accompagner. Qu'en dites-vous? Même si je doute que cela nécessite la présence de deux Généraux. Mais si vous tenez vraiment à vous y rendre seul, dans ce cas je vous en prie..."


La jeune femme s'écarte et tend un bras pour inviter le Kraken à poursuivre sa route en direction de cette cage d'escaliers sombre qui descend en direction des cellules des détenus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyMar 5 Mai - 0:39
Ca va bien se passer

Donc, d'après les dires de la jeune et jolie Atlas, les gardes titillaient seulement leur ancien détenu... Cela ne l'étonnait guère, même si certains avaient eu l'honnêteté de ne pas lui faire porter le chapeau pour l'incident d'il y a quelques mois, d'autres restaient vils. Il en reste toujours, des gens qu'il faut mâter. Qui serait assez fou pour s'y rendre et flâner ? Hum.. Non, en vrai, il doit y avoir quelques personnes comme ça. Même en Atlantis.

    - Je vous remercie.


Et contre toute attente, avant même qu'il n'ait pu faire le premier pas, il l'entendit sermonner le garde. Cette fille était légèrement effrayante il devait l'avouer. Froide. Sèche. Il en avait entendu pourtant, des paroles à son sujet, de sa générosité, le fameux "sourire" de la Princesse. Les temps changent... Ou alors le fait de devoir gérer cet endroit déteignait sur la Générale. Bien trop de supposition, après tout on ne pouvait pas se fier à des commérages. Il se ferait sa propre opinion, si elle daignait accepter de discuter avec lui. Elle s'approcha de lui alors qu'il hésitait à franchir le pas. Il ne voulait vraiment, vraiment pas y retourner, pas même en tant que simple visiteur. Il se tourna son visage vers elle, passablement gêné.

    - Vous allez certainement vous dire que j'ai une dent contre vous, mais je vous promet que non... Je dois m'y rendre seul en effet. Mais attendez moi ici, ce ne sera pas long promis !


Et à une vitesse qui le surprit lui même, il disparut, s'enfonçant marches après marches, couloirs après couloirs vers besogne. Il semblerait que la crainte de froisser Calista l'ait pousser à passer par delà son courage et oublier son dégoût profond pour les lieux. Il descendait donc, un niveau après l'autre, ignorant les cris, protestations venant des profondeurs... Il n'était jamais allé aussi bas, et encore heureux pour lui. Tout devenait plus humide, plus sale, triste. La vie peinait à tenir avant même le cinquième. Et pourtant il alla jusqu'à ce dernier. Le dépassant même, en essayant de ne pas regarder autour de lui. L'escalier continuait de descendre alors qu'une ouverture s'offrait à lui, sur sa gauche, et son écaille lui fit ressentir un frisson à ce moment précis. Il s'y engouffra alors, sans réfléchir, porté par une volonté toute autre.

Le couloir était assez étroit et long, une vingtaine de mètres à peu près, et à son bout... Elle se dressait face à lui : Une porte faite d'un Orichalque plus sombre que tous les autres, bardée de chaines dans tous les sens.Elle n'était pas très grande , ni imposante, et pourtant elle semblait immuable. Infranchissable. Avant de chercher à y entrer, curieux, il aperçut alors ça et là des sceaux positionnés à divers endroits. Non sans mal, il reconnut le nom de Poséidon à divers endroits. Sans attendre plus, il s'approcha, sentant son écaille résonner profondément. Un pas plus tard et le voilà de l'autre côté. Seuls les écailles du Kraken et de Poséidon, ainsi que le Bracelet d'Orichalque des Légat permettait de franchir cette porte, premier sceau retenant le prisonnier ultime d'Atlantis. A peine fut il entré qu'il ressentir au fond de lui une profonde sensation de vide et lui, pourtant habitué à cette sensation, n'en avait jamais connue de si intense. Son armure même semblait avoir perdu de son éclat. Un petite pièce dans laquelle ne pouvait tenir pas plus de trois hommes en armes, et au fond de celle-ci...
Un emmêlement de chaînes formaient une grille, et en son centre, maintenant chacun des lien trônait, droite et pointant vers le ciel, une imposante Flèche d'Or et de Lumière, radieuse. La Mer et le Soleil. L'alliance de Poséidon et du dieu du Dieu de la Clarté Solaire : Apollon. Voilà ce qui retenait ce qui se trouvait de l'autre côté. A travers la grille Deukalyion pouvait appercevoir quelques lueurs violacées se mouvoir. Il y avait un son profond et continu, de longs battements comme s'ils venaient d'un cœur immense. A chaque pulsation, les lueurs s’intensifiaient légèrement. A chaque pulsation, l'écaille du Kraken semblait vibrer, lentement.

Deukalyion fut alors prit d'un léger vertige. Pas de quoi le faire tomber ni même vaciller, mais il eut l'impression de se trouver au beau milieu d'une immensité. Une sensation proche de celle qu'il avait pu ressentir la première qu'il s'était éveillé... Mais cette fois, il n'y avait rien autour de lui. Etait-ce du à la présence de cette... chose. Ou bien alors, simplement le fait de constater le devoir qui l'attendait alors. Il reprit néanmoins rapidement ses esprit. Il était venu. Il avait vu. Désormais, il savait. Il allait se retourner lorsque ses yeux s'attardèrent un instant sur la Flèche. Il s'approcha avec précaution pour mieux l'examiner, et détailla à quelques endroit que la lueur semblait comme moins vive. Un peu sur la pointe, légèrement sur l'autre extrémité... Il n'eut le courage de prononcer le moindre mot. S'il n'y avait de craintes jusqu'à présent, elles allaient devenir réelles... et il allait devoir en discuter avec Orpheus dès que possible.

Il repartit prestement, il en avait besoin. Son teint avait certainement légèrement blanchi, et son visage marquait une préoccupation. Ils devait l'enlever. Il le sentait. Il s'arrêta un instant, se frottant les joues et le front, avant de repartir et retrouver enfin la lueur du jour. Il atteint enfin le purgatoire, et pour son plus grand bonheur, lui permettant d'arborer un sourire qui allait l'aider à mieux mentir sur ce qu'il ressentait, il put appercevoir la Générale de Scylla, bras croisés. Impatiente ?

    - Pfiou... ça, c'est fait ! J'espère ne pas avoir été trop long ! Merci de m'avoir attendu, Générale Calista. Si nous allions discuter dans un endroit plus agréable maintenant ?


Il avait reprit son air jovial qu'il arborait face à elle, encore sûr qu'il la dérangeait profondément. Lui qui d'habitude avait un visage si sérieux...

Et pourtant... au fond de lui... quelque chose avait changé.


[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyMar 5 Mai - 20:33
"- De rien."

Après tout, il est Général, bras-droit d'Orpheus, et par conséquent il avait bien le droit de revenir ici si ça lui chantait. Même si en l'occurrence, ce ne semblait pas de gaieté de cœur. Après tout, cela est parfaitement compréhensible. Quelle personne saine d'esprit, aimerait venir dans ce genre de lieu? Alors oui, le petit jeu de ses gardes l'avait passablement mise en rogne, et ce qu'ils avaient fait, méritait bien un petit rappel à l'ordre.

La chose faite, elle revient donc en direction de son visiteur du jour. Hésitait-il? Ca en avait tout l'air en tout cas. Peut-être qu'elle pourrait l'accompagner, mais hors de question de lui tenir la main parce qu'il avait les miquettes. La proposition se voit poliment déclinée, et la Nymphe maudite se contente d'acquiescer. Une dent contre elle? Ce ne serait pas le premier.

"- Faites donc. J'attendrai ici."

Elle l'observe disparaître comme s'il avait le diable aux trousses. Tenez donc, le voilà bien pressé tout d'un coup. Mais bon, après tout, plus vite il se rendrait là où il doit se rendre, plus vite il en aurait fini et quitterait les Geôles. Elle lui laissa donc une petite avance, tendant l'oreille pour guetter l'écho des pas avec la plus grande attention afin de découvrir vers où il se rendait. Le son se faisant moins présent, elle devine donc que ce cher Kraken se rend vers les strates les plus éloignées des Geôles.

Maîtresse des lieux, elle les connait par cœur. Et là, en bas, ombres parmi les ombres, les Bêtes observent et guettent. Il y avait cette porte d'Orichalque, qui ne payait pas de mine, mais bien solide et bardée de chaînes. La Gardienne ne disposant pas de clés conduisant à cette pièce, alors qu'elle en avait toutes les autres, elle en avait tout simplement déduit que c'était là un endroit important et que seuls certains "élus" pouvaient y entrer. Depuis sa nomination, personne n'y avait jamais mit les pieds.

*Il est là. Et il est rentré.*


*C'était donc ça, sa mission.*

Ainsi donc le Kraken pouvait se rendre dans cette cellule. La Nymphe s'était toujours demandée ce qu'elle pouvait bien renfermer. Nereus, ou même Cinead, n'avaient jamais rien évoqué de tel avec elle. Et aujourd'hui qu'elle était la Gardienne de ce lieu sordide, une fois de plus, on avait jugé bon de ne pas la mettre au courant. Chose qui lui semble totalement incongrue en sachant que c'est elle qui est chargée des lieux. Mais bon, plus rien ne pouvait vraiment l'étonner à présent.

*Veux-tu que l'on regarde?*

*Non. Puisque l'on ne m'a rien dit, laissons cela à la charge des gens qui sont dans le... secret. Prévenez-moi quand il ressort.*

Adossée au chambranle de porte qui marque l'entrée de son domaine, les bras croisés sous sa poitrine, et les yeux clos, l'Atlante à la chevelure lilas patiente simplement et guette à nouveau le son des pas de son homologue dans les escaliers. Quelques minutes tout au plus, et le son caractéristique se fait entendre, allant crescendo, avant que le silence ne se fasse à nouveau, signe que le Kraken prenait une petite pause. Histoire de se remettre de ses émotions? Hum...

*Alors? Comment était-il en ressortant?*

*Préoccupé. Pâle.*

*Merci.*

Quelques secondes tout au plus, et le voilà qui reprend sa route. Les paupières s'ouvrent et le regard améthyste se braque sur la silhouette qui apparaît. Le voilà bien guilleret. S'il pensait la duper avec son simulacre de masque. Et surtout, visiblement soulagé.

"- En vérité? Je pensais attendre plus longtemps. Votre visite fut...rapide. Quant à ce qui est de discuter dans un endroit plus agréable, je doute qu'il existe un tel lieu dans les Geôles. Je pense que tout autre lieu conviendrait mieux qu'ici. Venez."


Sans un mot de plus, la Nymphe virevolte et passe le pas de la porte pour gagner l'extérieur. Un endroit plus agréable... Le front de la jeune femme se plisse légèrement face à son dilemme. A dire vrai, elle n'avait aucune idée de l'endroit où ils pourraient aller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyVen 8 Mai - 19:56
Generaux

Il lui emboîta le pas. Plus ils s'éloignaient et plus il se questionnait sur cette visite. Il secoua rapidement la tête, d'autres chats à fouetter... enfin, non pas qu'il voulait fouetter la Princesse. D'étranges images commencèrent à lui venir en tête alors qu'il marchait derrière elle. Les yeux sur son dos. Mauvaise idée, très mauvaise idée. Il se dépêcha donc de la dépasser une fois qu'ils traversaient le Temple de Poséidon, devant se changer au plus vite les idées. Il s'arrêta quelques mètres plus loin, désignant du bras une porte.

    - Pourquoi pas cette salle ? Nous nous en servons avec le Légat Orpheus pour discuter. Il y a de quoi boire et manger.


Et sans attendre une quelconque réponse de sa part il s'y engouffra. Quel spectacle offrait-il à la Princesse d'Altantis ? Celui d'un être bien perturbé pour sûr et pour le coup, il l'était un peu. C'était une petite pièce éclairée par une ouverture en haut des murs, une table en son centre pour discuter stratégie autours de cartes et de petites commodes sur lesquelles se trouvaient pichets, coupes de fruits juteux, et d'autres à coque. Nulle chaise, on travaille mieux debout lorsqu'il faut prendre des discussions, on ne reste pas l'oisiveté. Lorsqu'elle entra, il était déjà là, les deux mains posés sur cette table vide, attendant son arrivée.

    - Je vous remercie de m'accorder un peu de votre temps, nous avons tous très peu en ce moment... Les travaux du secteur Arctique me dévorent le mien Haha.
    Il devait reprendre le contrôle, son surjeux commençait à se ressentir, même pour lui... Enlever ses préoccupations quand à cette celulle. Cette Flèche. Il reprit donc, plus sérieux. Je voulais m'entretenir avec vous au sujet de nos affectations. Je sais que vous occupiez ma place il y a peu et je peux comprendre que devoir garder des prisonniers ne soit pas réellement ce à quoi vous aspiriez... Vous devez connaître mon passé, mon nom réside sur vos registre. N'y voyez pas un caprice de ma part. La décision de notre Légat a été réfléchie, sans nul doute. Il n'était pas raisonnable que de donner les clefs d'un tel endroit à un ancien détenu, ne serait-ce qu'en terme d'image, et encore plus de réputation. De plus, j'ai officié dans la garde d'Atlantis durant plusieurs années. Pas besoin de vous en dire plus sur la suite.

Se justifiait-il ? Oui. Sans aucune honte, aucun chemin détourné. Pour lui, cela revêtait une importance particulière et primordiale car le futur d'Atlantis en dépendait. Il fallait que les doutes, les questionnements et rancœurs s'effacent. Il ne savait pas si Calista nourrissait à son égard un quelconque sentiment belliqueux mais il pourrait aisément la comprendre si c'était bel et bien le cas. Au temps clarifier les choses donc.

    - Les temps sont calmes quant aux crimes. Le peuple se concentre sur ses plaies, sur la reconstruction. Mais lorsque les choses iront mieux, certains seront attirés par le trouble, victimes de la guerre, hantés par les morts. Ils deviendront violents. Mon rôle sera de les contenir. Le votre de les remettre sur le droit chemin ou les punir. Nous allons commencer à travailler de plus en plus étroitement vous et moi, alors je veux être sûr qu'il n'y aura aucun problème.


Son sérieux, il l'avait retrouvé. Son expression était devenue plus grave. Un Général, face à son devoir. Voilà ce qu'il était.


[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptySam 9 Mai - 15:48
Mais qu'avait-il donc celui-ci. Tantôt à traîner le pas. Tantôt à accélérer... Bah qu'il fasse comme cela lui chante, mais bon, pas très facile à suivre le gaillard. Il y a quelques années de ça, il n'était pas rare de croiser Scylla et Kraken ensemble. Mais c'était la première fois qu'on la voyait avec le nouveau porteur de l'Ecaille. La Gardienne des Geôles et l'ancien détenu. Voilà un tableau pour le moins incongru.

Une porte est désignée à l'intérieur du Temple et la jeune femme suit son homologue. Elle s'était plus attendue à un lieu genre taverne ou autre, mais bon, visiblement elle n'avait pas vraiment le choix, et à dire vrai, elle s'en moquait un peu. Il cherchait un endroit plus agréable, et il en avait trouvé un, c'était tout ce qui comptait. Une fois dans la pièce, Scylla ne manque pas de refermer la porte derrière elle. Le regard améthyste se pose alors ici ou là, tandis qu'elle avance lentement dans la pièce. Cela n'avait pas vraiment changé depuis sa dernière venue ici.

D'une oreille, elle écoute les paroles du Général, alors que le regard se perd quelques instants dans le lointain, et qu'il lui semble voir l'ombre de cette haute silhouette familière à la chevelure flamboyante penchée sur les cartes et plongée en pleine réflexion, avec parfois un pli soucieux qui lui barrait le front. Nea... Un battement de cils, et le mirage n'est plus.

Attentive, la Nymphe écoute tout en se dirigeant vers les victuailles posées sur une table un peu plus loin. Elle remplit en silence deux coupes de vin rouge retournant en direction de la table pour tendre l'une d'entre elle à son confrère.

"- Ainsi donc c'est en partie pour cela que vous êtes venu me trouver aujourd'hui Deukalyion. Pour vous justifier."

Se penchant au dessus de la carte reposant sur la table, la demoiselle observe celle-ci, avant de porter la coupe à ses lèvres et de goûter à la saveur fruitée du vin, semblant prendre le temps de réfléchir à tout ce qui venait d'être dit. Jouant doucement de son verre en main, elle ne peut que lancer.

"- Jusqu'à preuve du contraire, ces ordres n'émanent pas de vous que je sache, donc je ne vois pas pour quelles raisons je devrais vous en vouloir personnellement. Si on a estimé que ma place se trouvait à cette gestion, c'est qu'il doit y avoir une raison. Je suis une Générale, et en tant que telle, je vais où le Légat me dit d'aller, quand bien même cela peut me déplaire. Si c'est sa volonté, et par extension celle de Poséidon, je m'y plie."

Générale avant d'être Princesse. Elle s'était toujours vue ainsi depuis l'obtention de son Ecaille. Elle n'oublie pas ce qu'elle est, mais ces nouvelles fonctions exigeaient d'elle quelques sacrifices.

"- Dormez sur vos deux oreilles, vous n'aurez rien à craindre de moi. J'étais bonne amie avec votre prédécesseur. Je ne sais pas s'il en sera de même avec vous, mais comme vous le dites, nous serons amenés à mener une étroite collaboration, alors faisons en sorte que les choses se passent au mieux. Pour vous, comme pour moi. Se tirer dans les pattes ne donnerait pas vraiment une belle image de "cohésion"."

Retournant vers le table de victuailles, la demoiselle s'empare d'une datte dans laquelle elle mord doucement. Elle en savoure le goût sucré, se laissant le temps de la réflexion quelques secondes, avant de reprendre.

"- Qu'est-ce qui vous a valu votre séjour aux Geôles? J'aimerais entendre cette histoire de votre bouche et non pas d'un résumé rapide des faits en quelques lignes sur un parchemin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyLun 11 Mai - 21:52
Isolement

Ce n'était pas de la Général qu'il doutait ni même de lui à dire vrai. Seule la situation était problématique ou tout du moins étrange. Ne rien dire était le meilleur moyen pour laisser les imaginaires se développer sans connaitre toutes les versions d'une histoire. Elles n'y étaient pas toutes en cet instant, ces décisions n'avaient pas été prises par eux, alors ils ne pouvaient savoir en cet instant. Mais au moins, tout était dit, tout était clarifié. Désormais, il fallait fonctionner en bonne intelligence et l'Atlas face à lui semblait bien décidée à faire de même. En tout cas il l'espérait, le temps parlait pour eux. Il se fit donc rassuré et son expression plus légère

Vint alors le sujet brûlant, les raisons de son emprisonnement. Bien sûr, elle savait. Elle avait lu, consciencieuse dans son travail, prenant les archives à bras le corps et se renseignant sur ce qui allait être son devoir. Cela le ravit en un sens de voir qu'elle était appliquée. Non pas qu'il en doutait, il n'avait pas réellement d'avis jusque là.

    - Mon séjour hein..? Duquel parlez-vous ? Je ne sais pas si vous avez creusé assez profond haha. A dire vrai il y en a eu trois.
    Il prit une gorgée dans le verre offert, remerciant d'un geste en le levant Je venais d'intégrer la garde il y a une dizaine d'années. J'étais en patrouille lorsqu'un de mes collègue de l'époque a tenu des propos... inconvenants à l'encontre de ma compagne de l'époque. Nous nous sommes donc battus haha. La deuxième fois... c'était après la guerre d'Alexandrie. Les temps étaient durs, le tentions présentes un peu partout dans la cité mais je ne vous apprends rien. Les hommes eux... Un commandant de la garde s'en prenait à une jeune fille, je me suis interposé et la situation s'est dégradée. Je l'ai grièvement blessé et ait fini aux Corrompus pour deux... longues... années.

Son regard se perdait alors dans le vide, faisant tournoyer le liquide sans sa coupe. Une pause. Un songe. La solitude. L'humidité. Les cris. Le vide... Tout lui revenait lentement. Comment oublier ? Il y avait pire, bien sûr, mais l'isolement marquait une personne pour la vie.

    - Et pour finir, une simple bagarre avec un ivrogne. Rien de bien reluisant. Beaucoup de poings dans ces histoires je le réalise aujourd'hui ! Mais... Je ne dois mon salut qu'à l'Ecaille du Kraken. Sans elle aujourd'hui, j'en serai encore à arpenter les rues. Peut être au service d'une petite famille noble pour leur éviter de se faire piller. Peut être un avenir moins reluisant.


Qu'avait-elle bien pu capter se jour là, alors que le Légat sacrifiait son oeil pour Poséidon, que la foule était distraite. Etait-ce la détresse d'un homme mis à mal ? Ou bien les abîmes de son âme qui étaient entrée en résonance avec elle ? Les images de la pièce revenait sans cesse devant ses yeux. La sensation pulsait parfois contre son cœur. Il reprit, semblant un peu fatigué.

    - Et vous alors, Générale ? Vous vous inquiétez des histoires de chacun de vos résidents ou bien seul mon cas vous intéresse assez pour poser ce genre de question ?




[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature


Dernière édition par Deukalyion le Mar 12 Mai - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyMar 12 Mai - 16:35
Ils n'avaient pas de temps à perdre à se tirer dans les pattes. Et cela ne mènerait à rien. Si Scylla est devenue bien plus obscure et sombre que l'innocente demoiselle qu'elle avait été par le passé, cela ne l'a toutefois pas rendu stupide. Les Marinas se doivent de faire front commun et l'initiative du Kraken était tout à son honneur. Quand bien même elle avait eu une affection toute particulière pour son prédécesseur, l'Atlas a bien conscience que Deukalyion n'est pour rien ni dans la disparition de Nereus, ni dans son affectation aux Geôles.

Savourant son verre de rouge, c'est avec une certaine curiosité et un léger brin de nonchalance que la Generale s'enquiert de l'histoire de son homologue. Bien évidemment qu'elle sait pour quelles raisons il s'était retrouvé à faire de petits tours en prison, plus ou moins longs. Mais ces histoires, elle tient simplement à les entendre de sa propre bouche.

L'Amethyste se porte avec sérieux sur la carcasse du Général. Il y a des moments où parler lui semble... Difficile. On ne ressort pas entièrement indemne de ce genre d'endroit, c'est impossible. Elle peut deviner et comprendre ces ombres qui semblent le tourmenter. L'Atlante pourrait lui dire certaines choses, et notamment sur le témoignage de qui sa seconde peine avait été allégée, mais cette personne avait demandé à ce que cela demeure secret, et elle ne dévoilerait pas cela.

"- Hé bien, disons que jamais deux sans trois n'est-ce pas ? Il semblerait que vous soyez de ceux qui sont prompts à défendre la veuve et l'orphelin Deukalyion. En cela vous me faites penser à Nereus. A moi également, il y a peu encore."

Un léger sourire flotte sur les lèvres de la belle et celle-ci repose son verre désormais vide, alors qu'elle semble réfléchir à la question qui vient de lui être posée. Le silence se fait. Lourd et pesant ? Pas vraiment. La Nymphe cherche simplement les paroles adéquates.

"- C'est mon rôle que de connaître les histoires de mes....résidents. Mais la vôtre est tout particulièrement intéressante. Je ne connais pas beaucoup de prisonniers, qui ont eu l'honneur de se voir protégés et choisis par une Écaille. Je me demandais simplement ce que le Kraken avait bien pu voir en vous qui nous aurait échappé."

Simple curiosité. Nulle animosité de sa part. La coupe est posée sur la table avant qu'elle n'abandonne son attitude nonchalante.

"- Disons que compte-tenu des faits qui vous ont valu l'emprisonnement j'ai ma petite idée du pourquoi du comment. Par ailleurs, de ce que j'ai pu lire, vous étiez promis à une belle carrière militaire. Vous êtes donc un combattant dans l'âme, et c'est ce dont nous avons besoin. Voilà tout ce qui m'est nécessaire de savoir. Pour le reste, je jugerai par moi-même."

Une courte pause avant qu'elle ne reprenne, et ne plante un regard des plus intenses dans celui de son vis à vis.

"- Le Légat vous fait confiance. Ne trahissez pas celle-ci, sans quoi vous me trouverez sur votre chemin."

Orphéus voit en lui un bras droit, alors, nul doute qu'elle l'aurait à l'œil. Surtout après ce qu'elle avait découvert plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyMer 13 Mai - 16:08
Doutes

a veuve et l'orphelin ? Voilà une pensée étrange... S'était-il vu ainsi déjà ? La garde... pourquoi la garde ? Un instant il se replongea dans son passé. Sa jeunesse auprès de son aimée, sa décision de rejoindre la garde pour qu'ensemble ils puissent avoir un avenir. Pour qu'il puisse s’entraîner, se battre sans être puni. Les coups. Toujours les coups... Son plan ne s'était pas déroulé comme prévu au final, tout s'était détériorée petit à petit. La veuve et l’orphelin donc ? Non. L'injustice.

    - Hum... Le Général Nereus oui... J'ai lu ses rapports. Ses notes. Ses projets.. Il avait l'air d'une personne vraiment tourné vers l'humain. Je ne pense pas que cela soit mon cas cependant... Vous le connaissiez bien ?


C'était probable oui sans quoi elle n'aurait pas parlé de lui de cette façon, avec une certaine familiarité. Vint alors l'honneur et l'écaille. Pourquoi le Kraken avait choisi de défendre un prisonnier, s'attacher à lui ce jour là. La raison ? Etait-ce sa détresse ? Cela suffisait-il pour se lier à un éveillé ? Certainement pas non. Jusqu'à présent Deukalyion ne savait pas réellement pourquoi non plus. Jusqu'à présent, oui... Car depuis cette visite, quelque chose avait changé. La raison ? Il commençait à l’apercevoir au loin. Le gouffre.

    - Le passé est une affliction certaine oui, et pourtant immuable. Mes actes m'ont défini. Les prochains en diront plus sur ce que je suis, et vous êtes bien avisée de vous faire votre propre avis, ne pas seulement se référer aux dires et aux écrits. Tous les livres de ce temple parlent du passé. D'hommes. De femmes. De légendes. Mais pouvons nous être sûr que tout s'y est réellement passé ainsi ? Sommes-nous sûr de connaitre toutes les versions de ces histoires ? Le passé est une abîme. Il ne faut pas s'y pencher, sans quoi l'on peut rapidement s'enfermer seul dans une cage bien plus terrible que celles que vous gardez.


Elle semblait moins sur la défensive alors. Plus accessible. Petit à petit les langues se déliait et l'on commençait alors à voir ce qui se cachait sous ces épaisses écailles. Une femme. Un homme. Deux esprits qui semblaient bien différents, bien éloignés. L'opulence de son statut la définissait-elle ? N'avait-elle connu nul tourment protégée par sa richesse ? Certainement pas. Et lui qui n'avait rien, ne l'avait-il pas connu pour autant, cette richesse ? Pourtant, elle lui posa cette question. Était-ce là de la méfiance ? Son passé. Elle semblait ne pas arriver en s'en détacher...

    - Quelle brillante menace... Je la comprends oui. Mais me pensez-vous assez fou pour trahir la personne qui m'a offert une chance de changer de vie ? J'ai pour le Légat un respect sans commune mesure. Il a été bon avec moi. Il a cru en moi alors que les apparences lui hurlaient d'en faire le contraire. Le Kraken m'a choisi oui, mais il reste la Voix de Poséidon. Il n'était pas obligé de me laisser porter cette écaille.


Dans cette question il y avait vu du dédain. Le fossé entre un roturier et une Princesse. Allait-il la blâmer ? Elle n'était pas la première après tout. Sa méfiance était justifiée. Cependant lui avait son honneur, et ce dernier s'en trouvait entaché par cette simple question. Elle le renvoyait à sa cellule, et elle se plaçait en geôlière. Il avait l'habitude.


[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature


Dernière édition par Deukalyion le Jeu 14 Mai - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyJeu 14 Mai - 15:23
"- Il l'était."

Le souvenir de Nereus vient pendant quelques secondes planer au-dessus de la Nymphe. Si elle le connaissait bien ?... Un sourire, profond et sincère, tendre et triste à la fois, vient pour la première fois éclairer ce faciès éteint. Nereus et Calista. Jamais bien loin l'un de l'autre. Elle l'avait prit sous son aile, l'avait libéré de son passé. Ils se connaissaient et se comprenaient mieux que quiconque. Parfois, ils n'avaient même pas besoin de parler et ils savaient. Ils savaient ce que l'autre pensait. Un confident. Un ami. Un frère. Voilà ce qu'avait été l'ancien Général du Kraken aux yeux de l'envoutante sylphide.

"- Disons que lui et moi nous avions une forte aversion pour l'injustice."


Mais elle ne pouvait s'attacher et s'attarder sur le passé. Elle avait beaucoup perdu. Oui beaucoup. Mais elle gardait toutefois son côté sauvage. Une part d'elle qu'elle avait développé. Curieuse, elle l'est toujours et c'est pour cette raison qu'elle interroge son homologue sur ses séjours passés aux Geôles. Elle avait lu les rapports le concernant, mais se faire son propre avis est la meilleure chose qui soit, et c' est exactement ce qu'elle cherche à faire en l'interrogeant ou encore en le menaçant.

La dernière réponse obtenue lui amène un sourire aux lèvres, un rien amusé. Elle l'avait intentionnellement piqué et cela avait fonctionné. Doucement, Scylla acquiesce et s'approche.

"- Excellente réponse Deukalyion du Kraken. Le respect que vous inspire le Légat n'est pas une chose feinte. Je le vois. Là."

Le regard du Général parle pour lui et ses paroles ne manquent pas de rassurer la Nymphe maudite. Il s'agissait donc plus d'un test en quelque sorte. Même si la méfiance pouvait demeurer de mise. Mais déjà, elle se sentait moins...suspicieuse à son égard. Rassurée ? Peut-être. Un peu.

"- Désolée si je vous ai...blessé. Mais vous l'avez dit vous-même, nous serons amenés à travailler ensemble. Une étroite collaboration. D'autant que vous êtes visiblement le seul à pouvoir ouvrir cette cellule dans les tréfonds des Geôles. Ne m'en veuillez pas. Mais n'ayant pas de clé de cette cellule, j'en ai déduit son importance. J'ai donc depuis lors affecté à sa surveillance ceux en qui j'ai une extrême confiance. Je suis certaine que vous comprenez cela."


Une main se tend en direction du Général. Était-ce là les prémisses d'une étroite collaboration ? A n'en pas douter. Ou tout du moins, cela était à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu1350/1350[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge850/850[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (850/850)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune1600/1600[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptySam 16 Mai - 14:38
Juge

Un point sensible. Peut être n'aurait-il pas du aborder le sujet... Enfin, c'était elle qui en avait parlé la première. Peut être que son affect jouait envers le nouveau porteur de l'écaille du coup. Rien d'étonnant là dedans. Les sentiments sont une force oui, mais bien difficile à contrôler, même dans des cadres professionnels et sérieux. Il était bien placé pour le savoir après tout.

Méfiance donc. Même si son attitude semblait plus détendue, semblant "rassurée" par les paroles et l'attitude du Général face à elle. Etait-ce là vraiment un simple test ? Peut être. Néanmoins Deukalyion se sentait encore épié d'une certaine manière. Jugé. Sa peine n'était pas finie, il le comprenait... Mais il n'avait pas à se justifier, à se défendre face aux assauts de la sorte. Qu'ils critiquent. Qu'ils continuent. Cela ne changerait rien. Son allégeance ne flancherait pas. Il accepta donc cette poignée de main. Sans rancune comme on dit.

    - Ne vous en approchez pas de trop près. Juste un conseil. Mais des yeux supplémentaires ne seront pas de trop, je ne peux garder mon regard sur cette porte constamment, ce n'est qu'un devoir de plus. Je compte sur vous pour m'avertir si vous avez des rapports "inquiétants" donc.


C'était loin d'être déraisonnable. Elle ne savait pas. Elle ne saurait certainement jamais. Mais elle ne pouvait non plus ignorer cette porte scellée. Un peu plus de ressource donc. Cela lui éviterait d'avoir à placer ses propres hommes là bas, à rien faire, impliquer plus de personnes n'était pas prévu de toute façon. Une Générale serait donc un allier de poids, tenant son rôle de Geôlière dans tous les cas.

    - L'interrogatoire est terminé du coup ? Ou alors avez-vous d'autres questions peut-être ?


Il n'y avait pas de rancœur non, mais il avait l'habitude. Elle faisait son travail et n'avait pas manqué de respect envers lui. Juste sa méfiance. Un regard. Comme beaucoup d'autres. Cela ne l'étonnait pas. Après tout ils étaient rare, ceux qui croyaient en lui. Le dernier en date était Oprheus. Il se souviendrait certainement toute sa vie de ce jour. De son expression. De ses mots. De ces sensations si fortes en revêtant l'écaille. Et puis... Il y avait eu Elle aussi... Il reprit une gorgée alors, regardant brièvement la porte de sortie.


[Mars 551] Retour aux sources (Calista) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
CalistaCalistaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-bleu200/200[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-bleu  (200/200)
CP:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-rouge210/210[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-rouge  (210/210)
CC:
[Mars 551] Retour aux sources (Calista) G-jaune275/275[Mars 551] Retour aux sources (Calista) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Mars 551] Retour aux sources (Calista)   [Mars 551] Retour aux sources (Calista) EmptyDim 17 Mai - 15:51
Une main tendue, symbole d'acceptation, et également un moyen de sceller par ce geste la paix et une probable collaboration. Deukalyion ne remplacerait pas Nereus dans le cœur de la jeune femme. Le Vulgaire y avait et aurait toujours une place toute particulière. Mais rien n'empêchait que le nouveau Kraken et Scylla n'engagent une relation de confiance. Certes, elle l'avait en quelque sorte testé, afin d'essayer de juger par elle-même ce que l'Ecaille et son cousin avaient vu en lui. Et cette main offerte représentait tout de même quelque chose aux yeux de la Demoiselle.

Alors elle guette un probable rejet. Un probable refus. Mais il n'en est rien. Les mains s'empoignent et se serrent fermement. Un acquiescement aux paroles de homologue.

"- Je vous ferai avertir si d'aventure il devait y avoir le moindre soucis, soyez en assuré."


Voilà comment aller donc débuter leur collaboration, par une surveillance étroite d'une cellule. Ni plus ni moins. Si cela la dérange? Pas vraiment. Après tout, cela fait parti de ses attributions. Et elle est suffisamment intelligente pour ne pas rancune au Kraken de s'acquitter d'une tâche qui aurait dû lui revenir.

L'interrogatoire est terminé? Elle aura un petit sourire en coin à cette remarque avant de simplement acquiescer et de prendre le chemin de la porte. Après tout, il semblerait que sa présence ne soit plus vraiment souhaitée. Chose qu'elle pouvait comprendre, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle ait été bonne compagnie. A dire vrai, elle ne sait plus ce que cela signifie depuis quelques temps. Main sur la poignet du montant en bois, elle s'immobilise un instant avant de lancer par dessus son épaule.

"- Sachez que je comprends pourquoi vous n'avez pas voulu des Geôles. On ne ressort jamais vraiment indemne de celles-ci. Je vous souhaite une bonne fin de journée Général."

La porte s'ouvre et se referme sur Scylla qui semble avalée par les ombres. Mais en dehors de la pièce, le regard améthyste se portera un instant en direction de la salle principale, peut-être dans l'espoir de voir apparaître cette silhouette familière à la stature imposante et à la chevelure écarlate. Mais non. Rien. Un soupir et la Générale se ressaisit avant de simplement reprendre le chemin de la Prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mars 551] Retour aux sources (Calista)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: