Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyVen 1 Mai - 22:13
Silence. Seul le vent soufflait à travers les montagnes, je sentais sa présence même si elle était lointaine. Les yeux fermés, me préparais à de nouvelles rêveries quand j'entendis des bruits de sandales se dirigeant dans le couloir de nos cellules. Etant le seul dans ce trou, je n'étais que la seule raison de leur présence, ou, alors, j'allais gagner un nouveau compagnon ? Raté. Je vis devant moi trois gardes, dont un officier supérieur que je n'avais jamais vu. Levant un sourcil, je m'attendais à me prendre encore une écuelle dans la gueule mais non.

" Augure, le Grand Pope vous attend immédiatement. Préparez vous. "

Tiens tiens... Une nouvelle rencontre avec l'ancien Lion de Némée, on en avait eu quelques unes déjà et je devais bien avouer que l'homme me plaisait, même si il vivait sur un tas de fumier. Comment ce Franc avait pu abandonner ses origines pour l'autre garce qui se disait sage... Vu certains faits passés, cette attribution était largement surestimés selon moi. Un mauvais sourire en coin, je me relevais et remis ma tunique avec soin. Je veillais à garder l'Oeil de Curruid Coinchenn en toute discrétion depuis que j'étais arrivé ici. Pour le commun des mortels, cela ne ressemblait à rien.

Je sortis donc de ma cellule et on me plaça un anneau de métal sombre autour du cou, manifestement on ne voulait pas que je parte d'une manière ou d'une autre. Le plus étrange dans tout ceci, c'était que bien des gens avaient oublié que je m'étais rendu, sans combattre, à l'instar d'Apollon. Bien des gardes m'avaient traité de faible, lâche et même de traître... Je m'en foutais un peu, mes petits moineaux continuaient de chanter un peu partout dans le monde connu. Je suivis donc le capitaine de la garde et ses deux commis qui me suivaient pas à pas. Soufflant, je me demandais si mes demandes concernant Rodorio seraient entendus... Tain, j'avais de me détendre autrement que par une balade dans le pré à côté des prisons...

Nous descendîmes les marches en direction du Grand Pope. Je pouvais admirer le Temple d'Athéna, son architecture raffinée et l'art byzantin dans toute sa splendeur. Les frontispices laissaient voir les grandes victoires d'Athéna contre ses ennemis, Arès, Poséidon, les seigneurs troyens... tout y passait. Soudain, je m'arrêtais un instant en voyant que des échafaudages étaient en train d'être installer. Une nouvelle décoration moins plaisante allait certainement orner ce palais. Un coup dans le dos me fit avancer de nouveau et j'entrais finalement dans le Temple du Grand Pope. Ses coursives innombrables devenaient monotones. Enfin, on m'ouvra une petite porte cochère où j'entrais dans la Grande salle des cérémonies du Grand Pope. Sur son trône, devant moi, un homme m'attendait, encore une fois...



[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptySam 2 Mai - 0:06
    Il avait longtemps réfléchi à ce moment. Beaucoup choses dépendent de ce genre de rencontre. Beaucoup de poids sur ses épaules et sur celles de l’homme qu’il avait fait chercher. Le problème qu’il avait avec le pouvoir, ce n’était pas son exercice mais ses implications. Il avait toujours su prendre les décisions difficiles, mais avant elle n’impliquait que lui. Maintenant, s’il faisait une erreur, elle pouvait coûter la vie à ses chevaliers, ses amis ou pire. Mais il devait être fort, il devait être fort car il représentait Athéna, la déesse de la sagesse et de la guerre. La déesse victorieuse. Mais là, dans ce jeu de semblant et de paraître, tous les détails étaient importants, il le savait. Il n’aimait pas ça, mais c’était maintenant son devoir. Des soldats étaient postés çà et là dans la grande salle du temple du Pope et lui, était maintenant sur son trône.

    Son trône… il avait toujours du mal avec cette notion mais il n’avait pas trop le choix, ni le loisir de douter en ce moment. Le masque aidait beaucoup à cacher ses émotions, c’était un atout pratique qu’il avait rapidement adopté, mais s’il ne l’aimait pas. Il l’enlevait en de rares occasions et plusieurs fois, l’avait déjà enlevé devant cet homme. Il ne savait pas trop quoi penser de l’augure. Dans une autre vie, peut-être que les deux hommes auraient pu s’entendre. Dans une autre vie. Maintenant, ils étaient là à se faire face sur le terrain des dieux, chaque héraut de son maître. Et un héraut se doit de faire son devoir sacré et accomplir son devoir, c’était bien ce à quoi l’ancien lion excellait !

    Quand l’augure entra dans la pièce, il ne bougea pas et attendit qu’il se présente devant lui. Stoïque sur son trône, il attendit un peu, laissant le silence et la différence se faire et parler pour lui. Il n’aimait pas ça. Ça n’avait jamais été son terrain de chasse mais il était obligé d’y entrer et il le ferait comme il se doit. Il avait eu de bons professeurs. Puis d’un geste de la main, se remettant en mouvement, il congédia tous les gardes présents. Laissant les deux hommes seuls. Il se leva alors et retira son masque, avant de descendre de son trône et d’inviter l’homme à prendre place sur une banquette pour propice à la conversation.

    « - Bien, nous avons à parler encore Cuchulainn. Voilà maintenant un temps que tu es ici, parmi nous. Selon ton bon vouloir et je gage que les choses se passent comme tu espérais. J’aimerais d’abord commencer par une petite question. Les choses se passent bien en prison ? Les gardes te traitent-ils bien ? »


    Oh, le Pope avait déjà ses réponses et il avait déjà donné des ordres dans ce sens. Certains gardes s’étaient retrouvés mutés dans un endroit extrêmement froid et désagréable après lui avoir désobéi, le précédent avait calmé les troupes. Il comprenait bien le ressenti des hommes et le partageait en partie. Il avait vu bien des amis et des alliés tomber lors de cette guerre. Il bougea un peu son épaule, sa blessure la plus récente le démangeant un peu. Mais ce n’était pas tout ce qu’il avait à dire. Il n’aimait pas tourner autour du pot, ainsi, il allait jouer ses cartes tout de suite et amener son adversaire dans ce domaine.

    « - Il y a bien sûr ce collier qui est une garantie que tu ne partiras pas ou que tu n’essayeras pas de me faucher compagnie, mais ça aurait été te donner beaucoup de mal pour rien. On m’a dit que tu voulais accéder à Rodorio. Qu’as-tu à offrir en échange de ce privilège ? »


    Donnant donnant, c’était comme ça que marchait le monde, il n’y avait pas d’exception. Et voyons ce que cet homme était prêt à sacrifier pour retrouver un semblant de liberté ou… pour autre chose. Il s’était laissé capturer pour une raison et découvrir laquelle serait déjà un bon début pour celui qui fut lion. Il pourrait jouer le jeu selon les règles et pas seulement en misant beaucoup, peut-être trop, sur l’offensif. Il avait toujours préféré des attaques qu’on ne peut éviter à de petites subtilités mesquines.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptySam 2 Mai - 10:23
La simplicité de cet homme était-elle naturelle ou souhaitée ? Ce décorum faisait en tout cas partie du spectacle. Je m'asseyais donc sur la banquette proposée et quelque chose dans l'air me donnait un parfum de nostalgie quand j'étais ici, difficile à comprendre d'où venait ce sentiment. Me détendant un peu les bras et la nuque, les paroles du Grand Pope se montraient attentionnées vis à vis de son prisonnier.

"Selon mon bon vouloir". Au delà des civilités, il n'oubliait pas comment j'étais arrivé au sein de ses prisons. Le "Pourquoi" lui échappait encore. Ce jeu était intéressant, il manquait une pièce dans sa vision des choses et cela l'interrogeait. Un sourire fugace traversait mes lèvres alors qu'il terminait son propos et ses questions.

" Oui, Monseigneur, les choses se passent bien. Les petites balades près de la prison permettent de respirer un peu. Vos gardes... Certains ne semblent plus venir, c'est dommage. Ils égayaient mes journées par leurs bêtises, nous sommes des gens qui peuvent s'amuser des vanités humaines, n'est-ce pas ? "

Cette pièce de théâtre que le Pope voulait instaurer me plaisait. Au jeu des masques, je me sentais à mon aise. Au cours des années de guerre, j'avais appris à contrôler mes sentiments. la trahison du fils de Ferdiad m'avait enseigné que le monde était une vaste scène où les acteurs récitaient leurs textes sans plus de réflexion. La religion, l'armée, la Foi... Tout cela était un frein à la liberté de conscience, à l'esprit de la création. Oh bien évidemment, il fallait des règles mais étaient-elles pour autant sacrées ? Quelques secondes après ma réponse, le Grand Pope entra dans le vif du sujet, il voulait percer le mystère de ma présence.

" Rien d'original. A ce que je sais de mes voyages et de ce que j'ai entendu de vos gardes, il y a une tradition dans ce Sanctuaire au sujet des Tributs qui participent à votre politique. Il n'y a aucun ombrage à en profiter pleinement, je ferais certainement la même chose dans le sens contraire. (Un moment de silence) Les gardes ont éveillé mon attention sur quelques endroits fort joyeux de votre petite ville, j'aimerai en effet en profiter ! (Posant la main sur le menton, je regardais vaguement en l'air pour réfléchir à sa question) Offrir en échange de ce privilège ? Je n'ai que peu de choses, une armée ? Vous l'avez détruite, avant même que je la prenne à ma charge. Un Dieu ? Vous l'avez fait prisonnier, tout comme moi. Une fortune ? Je n'en ai guère. Qu'est ce qui pourrait vous intéresser d'un pauvre Représentant tel que moi ? Vaste question. "

Je ne mentais pas. L'art du mensonge n'était pas ma première qualité, il était inutile de jouer au sein de cette pièce de théâtre. Je me contentais d'être moi même. Depuis que le dieu solaire était enfermé, un étrange crépuscule s'était mis en place. Un humain normal n'y verrait pas de différence mais lui, il sentait un léger voile qui l'empêchait de briller mille feux. Reprenant brusquement après un moment de silence, je me laissais aller à quelques interrogations à haute voix.

" Et vous même ? La couronne ne vous semble pas trop lourde ? A force de nos rencontres, vous avez une drôle de proximité avec vos prisonniers. C'est très difficile de jouer le Deutéragoniste ! Peu de gens y parviennent avec une finesse toute en nuance. (Silence) Puis, pour répondre à la question qui attise votre esprit, je ne suis pas le seul à avoir rendu les armes à vos pieds, sans demande, ni marché. Nous sommes vos obligés et le soleil observera la scène, minute par minute. "

Un sourire sardonique ployait légèrement mes lèvres alors que je terminais ma phrase. Si j'étais un mystère, celle de mon père l'était tout autant, Athéna pouvait directement lui demander ! Ah non, impossible, il était enfermé dans une jarre !



[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptySam 2 Mai - 11:58
    Si seulement tout pouvait être aussi simple qu’un combat à mort. Il y a dans ce genre de bataille un naturel très déconcertant. Comme un écho à ce qu’avait été l’homme aux portes de son existence. La lutte pour la survie fait partie de nous, autant, si ce n’est plus, que les grandes constructions et les Sciences ou les arts. Nous sommes les survivants. Mais ce genre de combat que nous menions là l’un en face de l’autre n’avait rien de simple ou de naturelle. C’était un combat de dupe et de masque. Un genre de combat fatiguant, compliqué et où la moindre erreur aurait de graves conséquences, non pas sur celui qui glisserait. Mais plutôt sur tous ceux qui dépendaient de lui. C’était ça le véritable enjeu ici. Un enjeu plus pesant sur les épaules du Pope, il avait lui, bien plus à perdre que son interlocuteur.

    « - C’est le rôle des commandants je suppose oui. »

    La suite, le Pope l’écouta attentivement. Il y avait un certain dans la mise en scène de lui-même chez l’Augure d’Apollon. A vrai dire, le décorum est intrinsèque à la politique, on ne peut pas vraiment faire sens, mais là c’était autre chose. Le pire, c’est qu’il parlait beaucoup pour ne rien dire et pour tourner autour du pot. Encore un point fort de la politique que celui-ci fut lion n’avait jamais vraiment apprécié. Les louvoiements, les omissions, les atermoiements, les mensonges et les secrets. C’était son quotidien maintenant. Mais il était intéressant que les oracles soient vraiment au courant du fonctionnement des tributs. Oh les gardes avaient bien pu parler un peu, mais ils en savaient un peu plus qu’il n’aurait dû. Des voyages hein ?

    « - La réponse est évidente. Tellement que c’est la seule que tu n’as pas citée. Je veux ce qui compte vraiment. La seule monnaie d’échange qui ait vraiment de la valeur : des informations. »

    Mais un combat ne se livre jamais à sens unique et c’était aussi à son tour d’essayer d’obtenir des choses de ces rencontres. Il faut dire qu’il avait raison sur certains points. Oui, la couronne pèse toujours plus lourd qu’on ne le croit. Oui, on finit toujours par devenir la couronne et plus vraiment soi-même. Une chose contre laquelle il aurait à lutter et qu’il lui faudrait éviter. Mais c’était son combat et ses doutes à lui et il n’en laissa rien à voir chez son interlocuteur. Pour le reste oui, il fallait rester proche de ses ennemis, surtout quand ces derniers avaient un statut égal au sien. Il fallait respecter un tant soit peu les lois de la guerre. Mais il avait aussi, il fallait l’avouer un peu d’admiration pour l’homme. Il faut un courage de damné pour faire ce qu’il avait fait.

    Pour le reste, il ne fit que confirmer les doutes que la déesse et moi partagions. Oui, les Oracles avaient leurs propres agendas aux ordres du soleil. Mais trouver quoi c’était ça le vrai enjeu. S’il arrivait à garder leur secret ou non. La nouvelle guerre se jouait maintenant dans l’ombre. Elle était loin d’être terminé et le serait-elle jamais ? Nous rejouons toujours, des siècles et des siècles après, les actes de la guerre des dieux. Troie n’a rien changé. Décidément, la politique lui tapait sur le système. Mais il fallait bien quelqu’un pour s’y coller non .

    « - Eh bien, je suppose que ma tâche est plus facile que la tienne, vis-à-vis du poids de la couronne. Je ne suis pas associé à la défaite et la chute de tout. Mais tu restes quelqu’un choisi par un Dieu, par n’importe quel prisonnier de guerre. Il en va de l’hospitalité et des lois de la guerre. Je ne sais pas si, nos places avaient été échangé, tu m’aurais traité de la même façon. Nous avons ici, quelques principes. »

    C’était à son tour de sourire. La situation avait quelque chose d’intéressant et oui, vraiment, dans une autre vie, il se serait bien vu boire du vin en discutant de tout et de rien avec cet homme. Étrange comme le destin se montre parfois si taquin.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyLun 4 Mai - 11:11
Des informations ? Voilà la demande qui était bonne, c'était que... bah j'en avais aucune. Quand j'ai appris que Lug s'était rendu, m'étais dit que je devais faire pareil pour faire bonne mesure. Je comptais me débrouiller sur le tas, comme à mon habitude. Par contre oui. Apollon avait un plan certainement savamment orchestré comme une pièce de musique, mon rôle à moi était de lancer la danse qui allait l'accompagner. En réfléchissant, je me suis donné aux Saints afin de concentrer sur moi leur attention, qu'ils laissent les miens quitter l'Italie en toute sécurité. La Tour des Vents était peu de choses si on était tous morts ou enfermés.

Par contre, je savais un petit truc, une petite information qu'Apollon m'avait transmis avant de se retrouver dans une jarre. Je ne savais pas que le dieu solaire était mon père, je ressentais juste son essence avec plus d'acuité mais je n'avais jamais pensé plus loin. Sualtam restait mon père avant tout... Je n'interrompis pas mon "hôte" avant de reprendre la parole à mon tour.

" Une information... Grand Pope.... Je suis désolé de vous l'avouer, même si je pense que vous vous en doutez. J'ai été nommé quelques jours avant que votre Déesse n'enferma mon Dieu sans plus de cérémonie. Ce qui est un comble en réfléchissant, je ne pensais pas que le dieu solaire fut moins menaçant que le Dieu Arès. M'enfin, la politique de votre Déesse est pour le moins byzantine. " Esquissant un sourire, je repris de suite. " Une information ... Mon dieu m'avait révélé une chose mais je ne sais pas du tout ce que cela voulait dire. Puis bah, là où je suis, je risque de pas pouvoir l'utiliser. Le Dieu solaire m'a parlé d'une Amphore, enfin m'a parlé, m'a montré plutôt. Je ne comprends pas tous les liens que cela implique, mais j'ai vu mon prédécesseur la remettre à un Atlante, je ne saurai dire qui... Je n'en sais guère plus Monseigneur. "

Usant de l'art appris par la Sorcière bleue, je dissimulais mes sentiments les plus profonds. Tout cela était teinté de la vérité, oui je ne savais pas ce qu'était cette putain d'Amphore et encore moins pourquoi Apollon me l'avait montré. Juste une nuance toutefois, c'était l'ancien Augure qui en avait toujours la garde mais je gardais cela pour moi. Je devais le protéger. En soit, mon incompréhension était réelle sur pas mal de points, difficile alors d'y voir la duplicité.

C'était un art que j'avais développé avec soin, en contact de ce cher Lucius. Il avait été un Maître en la matière et sa dernière leçon fut la plus redoutable. Soudain, une question traversa mes pensées.

" Dites, vous avez à boire ici ? "

Tain, j'avais soif !





[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyLun 4 Mai - 13:10
    Bien, le Pope avait demandé une information et il en avait reçu une belle. Mais reste à savoir le poids de cette donnée qui s'était ajouté à son équation. Il faut avant tout la placer dans l’équation. Il réfléchit pendant que son interlocuteur continua son discours et il aurait besoin de repenser à ça à tête reposée. Comment celui qui se vantait d’avoir pris la couronne sur la fin et de n’avoir eu le temps de rien faire pouvait connaître ce genre de secret ? C’est ce qu’il avait demandé après tout ! Mais comment Apollon avait pu lui montrer l’objet alors qu’elle était à la garde des Atlantes ? Mais… les informations qu’il avait sur l’ancien Augure venaient donner un peu de crédit à son histoire. Ce dernier, Adalrik, c’était installé dans un des royaumes Francs, sous la garde d’une certaine Esclarmonde.

    Si c’était justement Adalrik qui avait déposé l’objet aux Atlantes ? Mais… mais si c’était vrai ? Si finalement, après Jamir, le soleil avait remis à l’océan l’objet de cette lutte violente ? Non, il avait ses propres sources d’information à ce propos et si le seigneur du soleil avait remis l’objet à Poséidon, c’était forcément après le début de la guerre. Oh oui, il aurait été capable de l’envoyer ailleurs pour ne pas que la sagesse possède deux de ces objets. C’est légitime et logique. Sage même, de faire ce genre de chose. Plutôt donner ses ressources à une faction neutre que les laisser tomber dans les mains d’une faction ennemie. C’est ce qui donne du crédit à son discours et le seul moment où ça aurait pu se passer finalement. Oui… Ca pouvait être vrai. Mais si c’était vrai, il était là depuis plus longtemps qu’il ne l’avait dit au départ.

    « - Et bien, si c’est vrai, c’est en effet une information de valeur, vraiment. Mais c’est trop important pour être traité à la légère et je pense que tu le sais très bien. Il va me falloir un peu de garantie si tu veux pouvoir aller faire un tour à la taverne de Rodorio, vu que tu as soif visiblement ! »

    Dans tous les cas, les atlantes étaient déjà très très haut dans sa liste de priorité et ce qu’il venait de dire venait de leur faire gagner encore quelques places, si bien qu’il avait dépassé leur première place dans sa liste et se retrouvait maintenant au rang d’urgence absolu. Bien, il convoquerait les chevaliers qu’il avait en tête pour la délégation et laisserait la diplomatie faire son petit jeu. Mais il devait maintenant finir cette conversation. L’homme en face de lui voulait retrouver sa liberté, ou du moins un semblant de cette dernière. Très bien, pourquoi pas, c’était légitime, mais il devrait monnayer chaque parcelle de ce que le Pope lui donnerait, du moins, tant que la confiance ne serait pas mutuelle et elle n’était pas près de l’être pour le moment.

    « - Mais j’ai peut-être quelque chose d'autres à te proposer, en plus du vin bien entendu. »

    Le Pope fit un signe de la main et un serviteur sorti de l’ombre sortie de l’ombre. Il portait avec lui un plateau sur lequel se trouvait deux verres et un pichet. Il posa le tout sur la petite table entre les banquettes qu’occupaient les deux hommes. Le jeune homme inclina légèrement la tête devant le Pope et parti sans demander son reste, laissant de nouveau les deux hérauts divins seuls. Il prit le pichet et versa le contenu dans les deux verres et leva le sien à son invité de fortune. Il but le premier, sans vraiment attendre. Non pas par impolitesse, mais plutôt pour lui montrer qu’il pouvait boire en confiance.

    « - Je disais donc, étrangement, depuis ton arrivée, on m'a rapporté qu'un énorme loup rôde dans les montagnes autour du Sanctuaire. Il est étrange qu'un symbole divin du soleil apparaisse ici en même temps que toi tu ne trouves pas ? Disons que, si jamais ce loup aurait, étrangement, un lien avec toi, je pourrais être bien disposé à ce que tu puisses disons... en profiter ? Tant qu'il reste en tout temps avec toi, évidemment.»


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyMar 5 Mai - 15:31
D'un geste de la tête, j'avais accepté le vin avec plaisir. Humant l'arôme du nectar, je sentais toutes les couleurs de la Grèce. Ce léger côté pierreux, marié aux chaleurs vives de l'été, c'était bien un vin grec des plus excellent. Mes lèvres se portèrent sur le rebord du verre et une lampée les traversa afin de se marier avec ma salive. Le gout était légèrement fiévreux, chaleureux. Le Grand Pope avait bon gout, c'était une chose que j'aimais au moins en lui.

Le verre à la main, je me tournais dans la tête les propos du Grand Pope. Il avait donc mordu à l'hameçon, oh certes, l'homme restait intelligent et prudent. Moi même j'aurai pris cette information avec énormément de parcimonies. Après, Childéric exigea des garanties, je me demandais ce que cela voulait dire.

" Quelles garanties ? "

Puis, il aborda le sujet qui allait nous opposer très certainement. "Enfermer" Cuilan, lui remettre des chaînes... Hors de question. Il ne voulait pas entrer dans ce petit jeu là. Ma tête dodelina quelques longues secondes avant que je reprenne la parole rapidement.

" Grand Pope... Avec mon respect le plus profond, il y a énormément de choses que je peux sacrifier mais pas la liberté de cet animal. Si je l'ai laissé libre, c'est pas pour l'enfermer sous une forme ou une autre. De toute, vu vos gardes, il n'est pas entré au sein du domaine sacré de votre Déesse... Pour finir, mon loup sent mes émotions, s'il sent que mon coeur s'y refuse, il ne viendra pas même si je le lui demandais. "

Mon ton, jusqu'ici cordial, était monté d'une légère gamme. Rien de bien fort mais une certaine fermeté s'échappait de mon aura. Si le Pope voulait que je sois comme Lug, vengeur et sournois, il n'allait pas s'y prendre autrement. J'avais accepté la prison sans rechigner afin d'aider les miens, j'allais pas sacrifier les êtres que j'aimais sous une autre forme. C'était mal connaître le Guerrier que j'étais et c'était pas cet anneau autour du cou qui allait me faire changer d'opinion. Baissant lentement l'intensité de mon regard, mes paupières se baissèrent un instant avant de se relever avec moins d'agressivité.

" Si je vous demandais de sacrifier ce qui vous est le plus cher, pour gagner une petite liberté supplémentaire alors que vous êtes déjà dans une cage, vous ne me répondriez pas autrement ! Autant être clair, je n'oblige jamais en rien les miens, ils sont libres sous la lumière d'Apollon. Nos principes ne sont pas les vôtres et si vous ne cherchez pas à comprendre cela, vous allez au devant de grandes désillusions. " Prenant une lampée de vin, je poursuivis mon allocution. " Était-ce tout Grand Pope ? "

J'emmerdais pas souvent le monde, préférant largement la vie de bohème aux champs de bataille. Enfin non, casser quelques crânes était aussi un plaisir, la joie de la danse mortelle pendant la bataille. La Danse des Sidhe. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas pratiqué cet aspect de mon art. Toutefois, en l'espèce, je ne comptais pas me laisser acheter pour mettre Cuilan dans une cage, aussi dorée soit-elle. Si le Pope était parti pour exiger ce genre de choses de moi, il valait mieux couper court à cette discussion et que chacun retourna à ses affaires.





[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyJeu 7 Mai - 15:30
    Quelle garantie ? S’attendait-il vraiment à ce que celui qui fut lion morde comme ça à l’hameçon ? Cette information était une bombe difficilement égalable dans l’équilibre politique des dieux et il avait besoin de savoir si cette information pouvait être vrai. Pour le moment, il ne faisait nullement confiance à l’homme qu’il avait en face de lui. La confiance se gagne, se construit. Il fit tourner le vin dans son verre. Oui, il y avait trop de choses qui tiraient cette information d’un côté comme de l’autre. Elle pouvait soit être vraie, soit être fausse et il n’avait moyen de se décider. Il faudrait qu’il parle de ça à la déesse. C’était trop important pour que cela reste hors de sa sphère de réflexion et peut-être qu’elle aurait une meilleure idée sur la question.

    « - Oui. Cette information, et je pense que tu le sais, peut changer beaucoup de choses. J’ai besoin de m’assurer de sa crédibilité. Ce ça les garanties que j’attends à ce propos. »

    Il but une gorgée de vin et le laissa enchaîné sur sa proposition suivante. Le Pope écouta attentivement son homologue d’Apollon. Intérieurement, il souriait. Mais il ne montra rien sur son visage, se voulant attentif et inexpressif. Il est là plus facile de jauger l’homme. Il laisse pendant un instant tombé son masque, piqué au vif. Le loup est donc un point sensible, ainsi que ses compagnons. Une information intéressante et il risque de ne pas vraiment apprécier le sort supposé des prisonniers de guerre tombé aux mains de Narses, ce dernier n’avait pas réputation de clémence… Peut-être faudrait-il mettre la main sur un ou deux autres oracles pour faire avancer les choses de sombre méthode mais…

    Sur le reste, il avait également raison. À sa place, Childéric aurait fait la même chose. Il aurait enduré, subit, attendu, plutôt que de ramener quelqu’un pour apporter un peu de lumière à sa détention. Mais le savoir à ses côtés, c’était aussi le savoir d’une en sécurité et de deux, disposer d’un allié. Il n’était pas vraiment intéressé par ça non plus, plutôt par le bien-être de ceux à qui il tient. Un homme non, mais un homme de pouvoir et de politique aussi. On ne reste jamais un homme bon au contact du pouvoir, il ronge et il corrompt plus vite qu’il ne le pense… À quel point le pouvoir avait-il eut le temps de le ronger l’Augure ? C’était ce qu’il avait besoin de savoir. Pour lui-même, il savait… Le pouvoir avait maintenant fait de lui un être de secret et de mensonge. Il détestait cette partie de lui-même, mais elle était nécessaire.

    « Je t’arrête tout de suite. Je ne proposais ça que pour aller dans ton sens et disons, montrer ma bonne volonté à ton égare. Mais je comprends parfaitement ta réaction. Tu as raison, j’aurais sûrement eu la même à ta place. A vrai dire, j’aurais été déçu si tu avais accepté. »

    Il laissa quelque temps de silence. A vrai dire, il devait vérifier l’information qu’on lui avait transmise et il ne pourrait voir qu’à ce moment-là s’il pouvait accorder à ce fils de Lug ce qu’il avait demandé. En attendant, il devrait sûrement le remettre en prison. Mais il y avait toujours le plaisir de la conversation. Après tous, une forme étrange de relation de confiance entre les deux hommes devait finir par s’installer. Le Pope avait intérêt à obtenir de quoi consolider ses positions et lui de quoi pouvoir avancer ses pions et commencer son jeu. Childéric ne pouvait croire que lui & son maître s’étaient laissé enfermer sans réel plan ou sans avoir à coeur d’autres objectifs.

    « - Une question me vient soudain. Cuchulaine… c’est un nom ancien, assez étrange. J’ai demandé à certains érudits de Constantinople de voir ce qu’il avait dessus et, il se trouve que ton est revenu dans certaines légendes. Celui qui a tué le chien de Culan ? »

    Ces légendes avaient l’air très ancienne, mais aucun nom n’est jamais choisi au hasard. Après tout, le sien venait de son arrière-grand-père, grand roi des francs saliens et père de Clovis. Un hommage, on a souhaité qu’il porte la force, la valeur et surtout, qu’il marque l’histoire comme son aïeul. Que pouvait donc bien se cacher derrière la signification ce prénom ancien.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyVen 8 Mai - 11:02
Buvant doucement le vin, je me disais qu'il n'y avait pas que du mauvais chez les Saints. Je l'écoutais sans l'interrompre, de toute j'avais pas grand chose à répondre en plus sur la notion de loyauté envers les siens. Qu'il comprenne cette simple notion était déjà en soit une bonne chose, cela allait éviter des emmerdements par la suite entre eux deux. Je regardais le beau chandelier à ma droite, les orfèvres byzantins savaient y faire quand même ! Mais une petite chose me sortit de ma rêverie passagère.

Pardon ? Mon nom était connu ... dans l'histoire. Plusieurs sentiments diffus passaient sur mon visage, de l'incompréhension aux questions les plus diverses. J'étais réveillé depuis moins d'une vingtaine d'années et le "don" d'Apollon me permettait de ne pas vieillir afin d'assurer ma tâche. Enfin, je l'avais toujours compris ainsi. Toutefois, tout cela était bien vieux, tellement lointain que le Cycle d'où je venais aurait dû être oublier des Hommes. Vrai qu'ils approchaient de la perfection à chaque étape, à chaque marche du Cycle, de façon imperturbable, comme un sculpteur travaillant la glaise d'une statue. Encore et encore.

" Comment ça ? Je ne comprends pas. Cuchulainn n'est pas un nom au sens de vos traditions. Je garde le mien pour moi évidemment et rares sont ceux qui ont eu ma confiance pour le savoir. Mon surnom est donc dans des livres, et bien, si on m'avait dit ca un jour... Etrange phénomène, cela veut dire que la volonté d'Apollon est quand même respectée, c'est une bonne chose... Un jour, les imperfections de l'Humanité seront défaites, faut juste du temps. "

Soyons clair... La petite question à la fin du propos du Pope m'avait un peu chamboulé. Je ne comprenais pas comment cela était possible. Les Saints avaient donc des traces des vies passées dans leurs livres, je notais cette information dans un coin de ma tête afin de ne pas négliger tout cela dans l'avenir. De plus, je me disais que le Grand Pope avait certainement des moyens de communication rapides pour avoir eu rapidement ces informations.

" Vous n'êtes pas très Grec non plus ! Je ne pensais pas que la Déesse nommerait un Franc à une telle responsabilité. Permettez moi une question en retour, quelle est votre tribu ? "

Les Francs étaient une ancienne Tribu germanique qui avait énormément gagné du pouvoir en quelques décennies. Les traditions du partage à l'héritage avait morcelé encore leur influence en confettis. Mais ils étaient là et étaient de redoutables guerriers. Athéna était une énigme à mes yeux. Elle voulait imposer au monde sa "civilisation romaine" alors qu'elle aurait dû tomber en même temps que Rome. La Tour des vents était tombée et cela était normal, un cycle chassant un autre. Constantinople aurait dû suivre le même chemin mais Athéna s'y refusait et défendait cette culture "morte". Les oeuvres d'art autour de moi témoignaient d'une certaine splendeur, à n'en point douter... Est ce que Apollon se serait fourvoyé sur la fin de l'Ere romaine ?

Non. L'empire byzantin n'était pas l'empire romain. Le cycle romain avait laissé sa place à celui de l'Eglise et de ses Princes. Constantinople ne pourrait échapper longtemps aux griffes de l'Histoire... Elle était écrite par les Muses après tout.



[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyVen 8 Mai - 16:00
    Eh bien, voilà la première fois que cet homme brise le masque. La question, pourtant anodine du Pope sur le nom de son prisonnier avait eu un effet qu’il n’avait pas escompté. Il écouta attentivement sa réponse. Cuchulaine n’était donc pas son véritable prénom, mais plutôt un titre, un surnom. Il est normal de taire son nom et de ne le donner qu’à ceux en qui on fait confiance. Un nom possède beaucoup de pouvoir, il peut avoir beaucoup de poids et forcer son porteur à marcher un certain chemin. Il eut un petit sourire en coin quand ce dernier lui parla de la volonté d’Apollon. Mais sa réponse soulevait pour celui qui fut lion plus de question qu’elle ne lui apporta de raison. Le Pope nota dans un coin de sa tête qu’il faudrait pousser plus loin donc ces textes dans les mémoires secrètes de César. Il y avait là peut-être plus d’informations à glaner…

    « - C’est donc ça qui motive votre dieu et les vôtres ? Rendre l’humanité parfaite ? Mais que ferez-vous après ? Passerez-vous à une autre toile laissant celle-là derrière vous ou bien l’effacerez-vous pour tout recommencer ? Un cycle non ? »

    Le Pope fit tourner un peu le vin dans sa coupe, le verre était bientôt vide. Et ce fut au tour de son interlocuteur de poser une question que la voix d’Athéna accueillie avec un sourire. Ses origines… Encore une question qui lui pesait un peu. Longtemps il ne s’était pas senti à sa place réellement dans le monde grec, élevé dans un entre-deux bâtard, entre sa culture d’origine et celle de son monde d’adaptation. Il avait eu du mal à trouver sa place. Mais comme Constantinople, le sanctuaire était un lieu cosmopolite où des gens de tous les endroits du monde vivaient ensemble, pas toujours bien d’ailleurs. Mais il était l’un des premiers popes, à sa connaissance à ne pas être d'origine grecque, il n’avait pas encore fini de dépouiller les archives de ses prédécesseurs. Il termina son verre et prit le temps de répondre.

    « - Finalement oui. Mon monde d’origine n’est pas si éloigné de celui qui a donné naissance à ton surnom. Beaucoup de choses nous rapprochent au final. Si ce n’est une telle diversion philosophique fondamentale, évidemment. »

    Et celui qui fut lion rugit de son rire animal, qui aurait probablement peut-être pu faire trembler les chandeliers et candélabres çà et là dans sa salle d’audience. Un rire aussi impressionnant que communicatif. Il était surpris de rire avec autant d’aisance face à celui qui aurait dû son ennemi. Mais là, c’était surtout deux hommes qui discutaient, de tout et de rien, en cherchant à lire entre les lignes. Une conversation presque agréable. Il attrapa la carafe et remplit son propre verre, et proposa à son interlocuteur de remplir également le sien d’un geste de la main.

    « - Pour le reste, il me semble que je suis originaire de la tribu des Saliens, particulièrement de l'actuel royaume d’Orléans. Mais j’ai toujours vécu ici, alors c’est ce qu’on m’a dit. Alors c’est à prendre avec des pincettes, mais bon, j’y crois personnellement. Il est important de savoir d’où l’on vient pour voir d’où l’on va… Par la Déesse voilà que je fais de la philosophie de taverne ! »

    Et de nouveau, il rit à gorge déployée. Il avait toujours été doué pour se sentir à l’aise avec les gens et faire en sorte que ces derniers ne se sentent pas trop mal en sa compagnie. Et ce talent lui servait plutôt bien maintenant. Être un bon compagnon de boisson et de conversation quand on cherche sans chercher des informations, c’était finalement un talent utile pour un Pope. Assez différent de ses deux prédécesseurs dans son style de gouvernance et sa façon de faire. Mais finalement, il se fait doucement sa place.

    « - Mais je suis curieux de te connaître un peu mieux, j’aimerais savoir d’où tu viens. Apollon t’as choisi au pire moment, tu dois avoir quelque chose de spécial ! »





“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptySam 9 Mai - 10:34
Tain, cette volée de questions... La vieille Scatash me disait souvent que ce monde était un parmi tant d'autres. Les restes des anciens mondes n'étaient plus que des fragments dans le monde spirituel. Donc de savoir si Apollon changerait pas de toiles.. c'était possible en fait mais c'était qu'une expectative. Je savais juste que l'Homme devait tendre à la perfection afin d'éviter les douleurs de ce monde.

" Notre monde en est un parmi d'autres, on vit, on meurt.... Celui-ci n'est pas éternel non plus. Je ne sais ce que feront les dieux le moment venu, a fortiori Apollon en personne. Pour l'instant, je sais juste que la toile est loin d'être achever... "

Un Salien. Je vois, ses origines remontaient aux anciennes tribus franques, celle qu'il citait était presque mythique maintenant. Cet homme savait rire en tout cas, c'était plaisant mais il n'avait rien répondu quand à ma situation. Aurai-je plus de libertés ? Au moins me dérouiller un peu plus les jambes... J'appréciais la conversation certes, le vin était bon mais je commençais un peu à m'emmerder.

" Et donc, pour ma situation ? "

Au détour d'un sourire, je souhaitais recentrer la discussion sur ce qui m'importait en priorité. Même si j'étais prêt à lui accorder le fait que j'avais été choisi au pire moment. J'avais aucun moyen de guider les miens et ne savais même pas la raison pour laquelle Lug... enfin Apollon avait décidé de se laisser faire. Même lors des anciennes grandes guerres, il n'avait pas été fait prisonnier et, là, d'un coup, il se rendait. J'avais entendu quelques gardes parler de son sourire avant d'être enfermer. Son attitude interrogeait les personnes qui s'intéressaient un peu à la politique entre les dieux.

" Oui, pas de bol pour moi... Nous verrons par la suite, mon Maître est une divinité aussi sauvage que difficile à suivre dans ses décisions. C'est parfois perturbant mais les lignes du temps amènent à voir sur plusieurs échelons en même temps, chose que nous ne voyons pas, pauvres mortels que nous sommes. Il m'a juste envoyer quelques informations éparses dont je ne comprends même pas toutes les portées... enfin c'est ainsi. "

Rome était tombée sous les griffes d'un homme dont la réputation était grande chez les Saints, un certain Narsès. Je n'oubliais pas certaines rumeurs qui me parvenaient aux oreilles à son sujet, aussi nauséabondes qu'horribles. Les gardes parlaient... Mais devais-je croire que des ragots qu'eux même avaient entendu de d'autres... Je gardais cela pour moi en attendant. Mon peuple était en déshérence, ses guerriers en itinérance et moi... j'étais là à boire du vin.



[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptySam 9 Mai - 15:28
    Il soupira quand ce dernier lui répondit. Il était triste de voir qu’au fond, leur façon de penser n’était pas si éloigné. Comme les humains, les cités et les empires vivent et meurent. C’est un fait. Mais l’humanité elle, perdure. L’humanité se trompe et grandit. L’humanité tombe et se relève. L’humanité souffre et se protège. L’humanité croît et régresse. Prends différentes routes, bien souvent mauvaises mais elle fait ce qu’elle peut pour changer. Les défauts font l’humanité. Qu’est-ce qu’ils nous resteraient si nous étions parfaits au final ? Pas grand-chose. Il ne comprenait pas l’intérêt de cette quête de perfection. Mais c’était la conception de sa déesse et c’était les croyances qu’il avait choisies d’embrasser. Les défauts, les erreurs et les échecs sont parti de l’humanité. Ses imperfections font sa force. Parfaite, elle s’écroulerait comme un château de cartes.

    Il sourit par contre à la fin de la réponse de l’Augure. Oui, la toile était loin d’être achevé et finalement le serait-elle jamais ? Si on regarde les mythes créatures de l’humanité, ils ont été fait à l’image des dieux et les dieux, eux-mêmes, sont pleins d’imperfections. Il rit aussi quand son invité rappela à ses bons souvenirs l’objet de sa visite. Oui, après tout, il était là pour quelques doléances vis-à-vis de ses conditions de détention et améliorer ses conditions de vie. Rodorio et ses plaisirs. L’époque où il pouvait tranquillement se rendre le soir à la taverne de Crocus pour festoyer avec les autres lui manquait. Tout ce monde-là lui était maintenant impossible… Heureusement qu’il pouvait toujours rêver.

    « - J’y pense Cuchulainn. J’y pense. Mais j’ai besoin de te faire confiance. Ce collier t’empêche de faire ce que tu veux sans conséquences. C’est une excellente garantie. Mais il y a, là où tu veux te rendre, des gens qui n’ont pas les clefs de notre monde. Des gens simples, qui vivent une vie simple. Mais ces gens-là, sont aussi sous ma responsabilité, comme le sont soldats et chevaliers. Je dois pouvoir te faire suffisamment confiance pour te laisser passer du temps près d’eux. Je pense que tu comprendras ça. J’ai envie de te faire confiance, de faire en sorte que, malgré la guerre, nous puissions repartir sur des bases nouvelles. Mais il y a trop d’histoire, trop de sang et de mort, de ton côté comme du mien. Alors pour le bien de tous, je dois pouvoir vraiment te faire confiance avant de te laisser respirer hors de ces cachots. »

    Et les dieux savent à quel point la confiance est difficile à gagner et très facile à perdre. Il l’écouta ensuite parler de son maître et de ses volontés. De sa situation aussi. Il est compliqué de reprendre le commandement d’une machine de guerre lancé, encore plus difficile de la reprendre quand tout est perdu. Il avait du respect pour cet homme. Comme il en avait pour le cardinal de la guerre. Bien qu’il ait pu être ami avec celui qu’il avait devant lui dans une autre vie, pour le servant d’Arès c’était une autre affaire. Il avait peut-être plus de respect pour celui qui avait porté seul la guerre pour son maître dans une situation qu’il savait probablement perdre d’avance.

    « - Tout le monde parle du sourire d’Apollon. Il a marqué les esprits, du chevalier d’or au simple soldat. Reste à savoir pourquoi il avait ce sourire sur le visage. Je pense que tu n’en sais pas plus que nous à ce propos n’est ce pas ? Toi aussi tu es dans l’ombre ? »

    Ombre, soleil ! Celui qui fut lion rugit de son rire bruyant. Pourquoi le dieu du soleil s’était laissé prendre comme ça, si facilement ? Il avait certes perdu la guerre mais… il aurait pu fuir, trouver autre chose que de se laisser simplement enfermer. Il avait passé plus de temps avec la déesse que jamais auparavant. Si elle avait été à sa place, il savait qu’elle ne se serait jamais rendu sans avoir, soit un plan en tête, soit d’y être contrainte par quelque chose de plus important. Mais à sa connaissance, rien de ce qu’ait fait la déesse de la sagesse ne pouvait rentrer dans cette catégorie. La solution de l’énigme était là, dans ce putain de sourire ! Comprendre pourquoi, c’était gagné la guerre. Tout se résume finalement à un simple sourire… Le monde tient vraiment à peu de choses !


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge240/240[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (240/240)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune356/356[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (356/356)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyLun 11 Mai - 9:51
Religieusement, j'écoutais les propos du Grand Pope avec un sourire. La confiance, une notion aussi vague qu'importante, la nature même n'invitait pas à faire confiance. Un homme pouvait aimer son animal mais le vendre des qu'il servait plus. Confiance, loyauté, trahison, suspicion... Tout et son contraire. Personnellement, j'avais une certaine facilité à faire confiance mais je l'avais payé tellement lourdement que la donner à un ennemi, c'était une autre chose. Perdu dans mes pensées, je réfléchissais à quoi répondre, je n'avais rien de satisfaisant à lui donner en retour. Il le savait, des actes remplacent des mots.

" La confiance dis tu ? Mon peuple a été décimé par les tiens, le peuple des Goths n'est plus que ruines... Tu me demandes de la loyauté alors que je suis ton prisonnier. J'ai ce collier qui m'empêche de faire ce que je veux, j'en ai conscience. Cependant, à l'instar de ta propre personne, je suis un guerrier, le genre d'artiste qu'il n'est pas bon de voir quand... " Moment de silence. " Enfin bref, le temps de l'ancien Augure est terminé, le temps d'une nouvelle Tour des Vents approche. Crois moi. La seule chose que je te promets, c'est de toujours me montrer honorable face à face. Je ne lèverai jamais le poignard de la trahison. Pour tes Saints, note bien que je promets rien... Alors choisis bien ! "

Un sourire s'esquissait sur mes lippes. Perturbant. Comme si je savais être du bon côté de l'histoire, après tout, l'une de nos Muses était celle qui l'écrivait et non les Byzantins. Athéna ne cessait de renforcer le poids de son Eglise dans le monde chrétien et écrasait les autres visions de la parole du Christ, je pensais que cela n'était pas bon. L'exemple des affrontements religieux en Egypte en étaient le symbole. La question était de savoir quand Childéric se rendrait compte de tout cela ! L'Homme n'était pas naïf et Constantinople était un joyau formidable mais les Saints ne pouvaient pas écraser les autres sans subir les avanies de la haine engendrée.

" Un sourire dis tu ? Je n'en connais pas les raisons. Cependant, un sourire est souvent le symbole d'un contentement, d'une satisfaction, non ? Cela voudrait dire que mon enfermement, comme celle de mon Dieu, ne serait pas fortuit. Non, tu déconnes ? Vrai qu'Apollon fut l'élève de Chronos, Kairos et d'Aion réunis, il voit les choses différemment. Après, c'est ce que me disait ma mère de lui... "

Je riais de bon coeur, à mon tour. L'ironie de la situation me rendait étrangement euphorique, Apollon avait ourdi un plan et personne ne savait ce que cela voulait dire, encore moins son serviteur direct. Je comprenais en cet instant le sourire. Oui, Apollon avait souri de cette ironie, j'en étais sûr. Mais, le pourquoi m'était totalement inconnu, j'étais dépassé mais j'allais pas avouer cela à mon geôlier, n'est ce pas ?





[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-bleu260/260[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-rouge330/330[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) G-jaune216/216[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)   [janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) EmptyLun 11 Mai - 15:11
    Ce fut à son tour d’écouter la réplique de la voix d’Apollon. Il le bougea pas quand ce dernier montra le guerrier plutôt que le vagabond. Il avait combattu des guerriers plus effrayants et plus s’était senti plus mal à l’aise face à d'autres. Oh, il ne doutait pas de sa puissance, jusqu'à que la guerre lui avait relativisé bien des choses. Son visage par contre se ferma, il se fit plus froid, plus dur aussi à mesure que l’homme parlait. Celui qui fut lion pouvait sentir sa bête gronder mais il n’était pas temps. Il ne voulait pas faire la guerre une fois de plus. Il ferait ce qu’il peut mais la destruction de la tour des vents n’avait fait qu’éparpiller les graines de la suivante. Et c’était le même cheminement éternel de la guerre.

    « - Tu confonds ici loyauté et confiance. Ta loyauté va à la tour, aux tiens et au soleil. Elle ne m’intéresse ni ne me sera accessible. La confiance par contre, peut se gagner, même entre ennemis. Et c’est justement à cet avenir que je pense. À un avenir où la guerre pourrait être évitée ou du moins… contenue. C’est facile à dire de ma perspective, je sais. Je comprends la haine, la colère. Elles seront toujours là, mais je pense à l’après. Je pense à l’est aussi, qui dort encore mais pourquoi combien de temps ? Je pense à l’ouest, perdu dans ses mystères mais pour combien de temps encore ? »

    Il n’avait pas pensé comme ça avant. Il n’avait jamais pensé à l’avenir. Il n’avait fait que vivre dans le présent mais maintenant bien des choses était différent. Maintenant, il avait des vies sous ordres et il devait faire en sorte qu’ils ne leur arrivent rien. Il avait un fils aussi, caché quelque part dans le monde. Un fils qu’il ne verrait jamais mais il ne pouvait s’empêcher de penser au monde de plus tard. Il y aurait toujours des guerres. Tant qu’il y aurait des hommes il y aurait des conflits. Il était soldat avant tout chose et la guerre et ses problèmes faisaient partie de lui plus que toute autre chose. Mais il voulait maintenant un autre monde. Pour lui et les autres. Oui maintenant il avait le fardeau de la cité contrairement à avant où il n’avait que celui de sa quête de mort.

    « - Eh bien, je prends déjà ce que tu me donnes, pas de couteau dans le dos. Je suis aussi content que tu me dises la vérité et que tu joues cartes sur table avec moi. Je vais donc faire de même avec toi. Tu te présentes comme une menace pour les miens, alors je dois agir en conséquence. Les éveillés peuvent se défendre, mais ce ne sont pas les seuls ici. Je ne t’accorde aucune de tes demandes. Je pense donc que nous en reparlons plus tard. Ce sont eux que je choisis. Si tu es un risque pour eux, alors ainsi soit-il.»

    Il écouta ensuite ce que la voix avait à dire sur son maître. C’était le genre de conversation et de retour très intéressants. Qui mieux que celui qui parle pour un dieu est à même de commencer à esquisser un début de compression de sa personnalité et ses actions ? Oui, il avait eu vent des connaissances d’Apollon et de ses yeux qui portent sur le passé, le présent et le futur. Et si donc, la clef de ce sourire, ce n’était pas ce qui s’était passé ou ce qui était en train d’arriver, mais ce qui allait se passer dans les jours, les mois ou les années à venir ? Il était dès lors impossible de battre quelqu’un qui savait d’avance ce qui allait arriver. Intérieurement, celui qui fut lion était déjà las de tout ça, et il n’avait la couronne que depuis quelques mois.

    « - Le reste de la conversation a été agréable, et je suis content que nous ayons pu discuter, ne serait ce qu’un peu. Je suis homme de parole, si ton histoire d’amphore est vraie, nous reparlerons de ce que tu as demandé. Alors à moins que tu ne désires ajouter quelque chose, je pense que nous avons terminé. »

    Il est dommage que la guerre est déjà semée si profondément ses graines. Il trouvait agréable la compagnie de son prisonnier et oui, dans une autre vie, les deux hommes auraient sûrement été bons amis. Là, ils se faisaient face sur la table d’échec, cherchant la faille de l’autre pour détruire tout son plateau. Au fond, on ne reste soldat tant qu’on n’a rien d’autre que soit à protéger.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[janvier 553] Tout commence... (ft. Childéric)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: