Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Tout commença par un civet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyVen 1 Mai - 22:41
Les rayons de l'aurore caressèrent le visage d'Argus tandis qu'elle s'éveillait, seule dans son cabanon. En ce premier jour en tant que Chevalier, elle s'attendait à se sentir différente. Pourtant, lorsqu'elle se leva, s'étira puis se nettoya, rien n'avait changé. Même physique, même mental, même musculature, même aura. Elle serra contre elle son pendentif en pierre de lune, seul souvenir de sa mère, lorsque soudain un grand vide la frappa.
Pour la première fois depuis toujours, elle n'avait aucun ordre à suivre pour cette journée. Aucune corvée, aucun entraînement, aucune consigne. Personne pour lui dire quoi faire, personne pour la réprimander. Pour la première fois depuis une éternité, le choix de ses mouvements, de ses actions, reposait entièrement sur ses épaules.
La jeune fille en resta quelques instants désemparée. Elle n'avais jamais connu une telle liberté, et la crainte de faire le mauvais choix la tenaillait. Hésitant, elle fit quelques pas dans l'unique pièce de son cabanon, hésita, revint sur ses pas, et enfin s'immobilisa.
L'habitude avait vite repris le dessus. En effet, Argus avait passé les trois dernières années à s'entraînée afin de devenir la meilleure version d'elle-même en tant que Chevalier, quelques minutes de liberté n'allaient pas la transformer en paresseuse.
Elle allait donc faire comme tous les autres jours, progresser sur ses faiblesses. Et aujourd'hui sa faiblesse était son plus beau cadeau, plusieurs dizaines de kilos de bronze et d'orichalque.

Alors qu'une bise mordante balayait les brindilles et la terre, Argus démonta une à une les pièces de son armure pour les examiner, les étudier et enfin les porter sur elle. Lorsqu'elle en fut totalement recouverte, elle parvint à se relever sans trop vaciller.
Le nouveau Chevalier effectua quelques pas titubants pour s'habituer au poids de son armure et assez vite, elle commença à trouver le bon ratio de cosmo-énergie et de puissance musculaire à fournir pour supporter ce poids de métal sans s'effondrer. Seulement tenir debout ne suffit pas, loin de là. Il faut savoir se mouvoir avec aisance, frapper, et transformer ce qui n'est qu'un handicap pour les débutants comme Argus en avantage.
Un éclair brun traversa le champ de vision d'Argus, bientôt suivit d'une idée. Quelques secondes plus tard, la jeune fille coursait le lapin à travers les sentiers qui veinaient le Sanctuaire. Il n'était pas question de le battre à la course, mais de renforcer son endurance en se maintenant à la hauteur du petit animal aussi longtemps que possible. Et à la fin, peut-être le capturerait-elle pour l'amener à une famille pauvre de Rodorio.
La course dura un peu plus d'une heure. Soudainement, le lapin se jeta dans son terrier et disparut. Argus dérapa, parvint à freiner sans tomber et enfin, épongeant d'une main son front en sueur, s'immobilisa. Enfin, elle releva la tête pour se localiser.
Le temple du Verseau. Elle ne pendait pas que ces quelques foulées matinales l'emmèneraient si loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyVen 1 Mai - 23:33
Une nuit passée à élaborer une formule améliorée pour tenter de stopper le poison qui coule langoureusement dans les veines de ma voisine.
Une nuit éprouvante, de frustration et d'échecs... Jusqu'à ce qu'une formule audacieuse ne me tente.
A peine le soleil s'est-il levé que je me décide à tester sur mon propre organisme le remède.
Sans la moindre hésitation, je goûte le breuvage et laisse échapper un soupir d’épuisement où perce un soupçon de satisfaction.
Non seulement la saveur est bien moins écœurante qu'à l'accoutumée, mais je pense que les effets en sont un brin améliorés. Pas assez pour la soigner de ce mal insidieux, mais le résultat n'est pas si mal.
Brusquement, je m'abandonne aux élans de la fatigue, et ferme les yeux quelques instants. Un peu de repos bien mérité...
Mais soudain, je crois percevoir une présence ! Aussitôt aux aguets, je tourne le regard en tout sens, à la recherche de l'espion ! Mais rien...

Qui est là ?!

Étrange. Je me reprends aussitôt. La fatigue me jouerait-elle des tours ? Qui serait en mesure de venir surveiller le onzième gardien du Zodiaque de la sorte, hormis un autre chevalier d'or ?
Bien décidé à vérifier si mon sentiment est réalité, je me rue au dehors de ma demeure, et avise une silhouette à proximité.
Ni une, ni deux, je tends ma paume de main et immobilise les jambes de l'intrus d'une gangue de glace. D’ordinaire, j'aurais usé d'une approche plus modérée, mais je n'apprécie pas qu'on vienne épier mes travaux.

Tu as intérêt à avoir une bonne raison pour te trouver sur mon territoire... Qui es-tu ?

Pas de mystère à mon air polaire. Je ne suis pas disposé à être diplomate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 11:04
A proximité des douze temples du Zodiaque, on risquait d'apercevoir la jeune fille. Celle-ci vérifia donc que son masque était bien fixé, afin d'éviter des ennuis inutiles. Le lapin ayant disparu, il était temps de rentrer aux alentours de son cabanon. Elle n'avait rien à faire dans les parages. D'ailleurs, l'idée de se rendre au Colisée pour s'entraîner avec d'autres Chevaliers, ou aspirants, l'attirait. Elle mettrait cette journée à profit jusqu'au bout.
Alors qu'elle levait un premier pied pour entamer sa marche retour, elle ressentit une aura écrasante s'élever, menaçante. Aussitôt, Argus trembla. Elle ne pouvait se tromper face à une telle puissance. Un Chevalier d'Or. Vraisemblablement celui du Verseau, d'ailleurs.
Elle n'avait vraiment rien à faire ici, cependant fuir comme une voleuse n'en serait que plus suspect. Elle allait donc s'éclipser d'un pas normal, comme un Chevalier qui s'en revient d'une occupation normale.

Elle n'eut pas le temps de tergiverser plus. Avant même qu'elle ne pût mettre son plan à exécution, une douloureuse gangue de glace se forma autour de ses jambes. Elle pouvait même sentir son sang refroidir dans ses veines.
Elle se tourna vers la voix qui tonnait et lutta contre les frissons qui la parcouraient, contre la servilité qui menaçait de reprendre le dessus dans une telle situation qui lui en rappelait tant d'autres. La voix stable, mais la tête baissée, elle répondit :

Argus, Chevalier de Bronze de l'Oiseau de Paradis, Monseigneur.

Quant à la raison de sa venue par ici... Elle regretta d'avoir laissé le lapin s'échapper et de ne pouvoir brandir son misérable trophée pour prouver ses dires. Lorsqu'elle reprit sa parole, sa voix sonnait bien moins assurée, voilée par la peur du ridicule.

Eh bien... J'ai reçu mon armure hier et je voulais m'entraîner à la porter. J'ai coursé un lapin qui m'a... Menée... Jusqu'ici.

Heureusement que son masque cachait la rougeur de sa confusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 11:25
Un chevalier de bronze...
Je l'écoutais donner les explications quant à sa présence sur mon territoire, avec une certaine gravité. Haussant un sourcil sceptique lorsqu'il m'annonça... courser un lapin.
Une main devant mon visage pour étouffer un soupir désabusé face à une situation qui aurait pu être burlesque en d'autres circonstances, je dissipais l'étreinte gelée d'un mouvement de tête.
De toute évidence, cette jeunesse n'avait rien à voir avec mon sentiment d'avoir été épié. Deux problèmes à gérer, dont un bien plus simple.

Qu'importe le moment où on t'a remis ton armure. Tu devrais savoir que le chemin des douze maisons n'est pas une simple promenade. Les règles qui régissent le Sanctuaire sont strictes, et je dis cela aussi pour ta sécurité.

Impossible de distinguer son expression à travers le masque qui barrait son visage féminin.
D'un pas, je me volatilisais pour réapparaître à quelques mètres de l'intruse.

Je suis Kilian du Verseau.

Bras croisés, je poursuivis mon observation, détaillant cette armure aux formes intéressantes.

Puisque je te tiens... N'aurais-tu pas croiser une personne, ou ressenti un cosmos, même diffus, avant que je ne t'intercepte ? Réfléchis bien.

Quitte à ce qu'elle soit là, autant miser sur un coup de chance. Cette présence dans mon temple me troublait plus que je ne saurais le dire. Outre mon honneur de chevalier d'or qui me poussait à protéger mon domaine, je refusais qu'un espion quelconque ne vienne poser son attention sur mes expériences. De plus, pour avoir été jadis victime d'une tentative d'assassinat... Je demeurais un homme prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 12:14
Argus ne parvenait pas à interpréter l'expression de visage du Chevalier d'Or, la fatigue et les cernes brouillaient un message déjà complexe. Une partie du poids qui pesait sur les épaules de la jeune fille se dissipa, en même temps que les deux entraves de glace. Surprise, elle recula de quelques pas.
Le Verseau la sermonna brièvement, lui rappela les règles de sécurité qui régissaient les alentours des douze maisons. On les lui avait enseignées, elle n'avait aucune excuse. Elle aurait dû faire bien plus attention lors de sa petite promenade.

Je vous présente mes excuses. Je serai plus vigilante à l'avenir.

Lorsque le Chevalier d'Or se matérialisa à ses côtés et déclina son identité, Argus s'inclina.

Monseigneur...

La question suivante surprit la jeune fille. Non, elle n'avait croisé personne ni ressenti de cosmo-énergie étrangère mais, et elle regretta son erreur, elle n'y avait pas prêté spécialement attention. Avant de répondre elle ferma un instant les yeux, inspira et laissa sa perception s'étendre aux alentours. Il faudrait que ceci devienne rapidement un réflexe chez elle et qu'elle cesse d'être une débutante.
Pourtant, son investigation n'apporta aucun résultat.

Non je n'ai croisé personne... Et je n'ai pas ressenti, et ne ressens toujours pas, une seconde cosmo-énergie.

Elle continua malgré tout à sonder les alentours à la recherche de cet inconnu dont on lui parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 13:13
En réponse à l'affirmation d'Argus, je ne cherche pas à retenir un soupir désabusé.
La fatigue me jouerait-elle des tours, à ce point ? Assurément, j'ai fait preuve de naïveté en croyant qu'une présence assez habile pour me duper, pourrait être repéré par une jeune chevalier, adepte de la chasse au lapin...

Ce n'est pas grave.

Et c'est peut être préférable, pensais-je, en dévisageant le masque de la jeune femme qui me fait face. Mais les questions demeurent. Et je préfère dévier le sujet, pour ne pas l'inquiéter inutilement. Au fond, peut-être que l'espion n'est autre que ma voisine des Poissons ? Au vu de nos derniers échanges, cela ne m'étonnerait guère.

Félicitations pour l'obtention de ton armure. Qui est ton mentor ? Es-tu une apprentie du Sanctuaire ?

Question innocente, née de mon habitude d'assister de loin aux entraînements de la fine fleur de nos guerriers en devenir. L'un des rares moments où je m'autorise à supporter la lointaine compagnie d'autrui. Avais-je déjà vu cette jeune femme combattre dans le Colisée ? Difficile à dire.

Même si nous sommes en temps de paix, la vigilance doit devenir une seconde nature chez toi. Cela peut paraître abrupt, mais c'est désormais à toi de veiller sur les faibles. Et cela signifie un comportement exemplaire. Et un entraînement rigoureux.

Devenir un chevalier reste le rêve de bien des apprentis, sans qu'ils n'en réalisent les conséquences. Une vie vouée à Athéna. Une vie d'exigence. De renoncement. Une vie où le relâchement n'a pas sa place. Une leçon que je pouvais bien appliquer à moi même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 13:17
Kilian et Argus peuvent entendre un léger caquètement de poule.

Aucun cosmos n'est ressenti. Aucune personne visible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 14:18
Le soupir du Chevalier d'Or n'échappa pas à Argus, qui se morigéna un peu plus mentalement. Elle tenait à mériter son rang, son armure, sa place au Sanctuaire, et pas commencer sa carrière par une erreur des plus débiles
Pourtant, Kilian n'insista pas plus. Argus continua à sonder les alentours à la recherche de la fameuse cosmo énergie dont il avait été question, toujours en vain. Elle avait beau se concentrer, elle ne détectait pas la moindre personne dans les environs du temple.
A part une poule fort bruyante. Celle-ci commença son caquètement cocasse avec un enthousiasme visible. Argus tourna un regard agacé dans la direction de ce vacarme, cependant elle n'en aperçut pas la source. D'un deuxième regard, elle vérifia que personne ne se cachait dans les buissons, et elle ne ressentait toujours pas de cosmos supplémentaire.
Rien qu'un vulgaire volatile qui célébrait le lever du soleil avec un peu trop de retard.

Argus ne s'était déconcentrée que quelques instants à peine, et elle ne pensait déjà plus à la poule lorsque Kilian la félicita.

Merci Monseigneur. J'ai été formée au Sanctuaire, par Coelus du Paon.

Peut-être le Chevalier d'Or avait-il entendu parler de celui-ci, peut-être pas. L'élite de la Chevalerie connaissaient-ils tous les bronze et tous les silvers ? De plus, Coelus avait toujours été une personnalité plutôt discrète qui n'aimait pas sortir du rang.
Argus écouta avec la plus grande attention les paroles suivantes de Kilian et acquiesça.

Je reconnais que ma vigilance n'a pas été ce qu'elle aurait dû être. Cela ne se reproduira plus. Ce n'est pas parce que j'ai gravi un premier échelon que j'estime mon entraînement terminé, au contraire...

Il lui restait tant à apprendre... Et avec l'impatience de la jeunesse, il lui tardait de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 15:39
Coelus du Paon ?
Ce nom ne me disait rien, mais je gardais cela pour moi, manière d'éviter de froisser l'honneur du mentor de la jeune femme face à moi.
Ermite volontaire, je me tenais éloigné des autres saints, surtout de rangs inférieurs. Une nécessité pour éviter de nouer trop de liens inutiles, et problématiques en cas de conflit majeur. Le bref souvenir de la guerre me revint, mais je parvins à le renvoyer dans les méandres de mon subconscient.
Soudain, un... caquètement de poule me fit tendre l'oreille. Un bruit totalement décalé à proximité de mon temple.
Un lapin, maintenant une poule... Allais-je devoir prendre des mesures draconiennes pour éviter d'être envahi par tous les animaux de basse-cour existants ? Quel serait le prochain ? Un cochon, flanqué d'un chevalier d'argent bien décidé à en faire un rôti ?
D'abord intrigué, je finis par lever les yeux au ciel, avant de reporter mon attention sur la donzelle. Un léger sourire se dessina alors sur mes traits.

Je suis bien d'accord. Il te reste encore un long chemin à faire avant de devenir une Sainte aguerrie. Et toute erreur a des conséquences... D'ordinaire, le châtiment pour avoir pénétrer sur les terres protégées par un chevalier d'or, sans autorisation, est la mort. Mais je suis enclin à te laisser filer, à la condition que tu me fasses une démonstration de tes capacités. Si tu parviens à me toucher... Tu seras libre de partir.

Une menace sérieuse ou un humour compréhensible de moi seul ?
Bien évidemment, je n'étais pas assez sanguinaire pour mettre à exécution ma sentence. Mais je voulais que la leçon porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 17:14
Kilian ne se prononça pas sur son éventuelle connaissance de Coelus du Paon, cependant Argus ne s'en formalisa pas. La course à la reconnaissance ou à la célébrité n'avait jamais fait partie de ses priorités, ce n'était pas non plus le cas de son mentor, et il n'avait pas encouragé ce trait chez elle. Savoir qu'elle effectuait son humble tâche consciencieusement, de son mieux, lui suffisait.
Le Chevalier d'Or remarqua lui aussi la poule, et ne sembla pas y accorder plus d'attention qu'Argus. Il n'y avait donc bien aucun danger, et cela ne serait donc pas lié avec l'étrange personne qu'il avait mentionnée juste avant.
Cependant, la tournure suivante des événements prit Argus de court et elle se figea sous son masque. La mort... Puis elle se renfrogna. Les maîtres avaient changé, cependant les règles du jeu restaient les mêmes.
Qu'importe, elle avait toujours eu la hargne de survivre, que ce soit sur un bateau ou devant un temple n'y changerait rien.

Bien, Monseigneur.

Son ton était neutre. L'une des premières leçons qu'elle avait apprises était que ramper et montrer sa peur ne pouvaient garantir la vie sauve. Kilian n'était sans doute pas aussi cruel que ses anciens maîtres, cependant elle n'abandonnerait plus jamais sa prudence.
Argus se centra, se plaça en position de combat, intensifia son cosmos et ferma les yeux pour se concentrer quelques instants. Après quelques secondes, elle tenta de rendre son esprit le plus hermétique possible, au cas où le Chevalier d'Or sût lire dans les pensées.
Puis son poing fusa, une attaque droite et directe. Kilian la parerait sans doute.
Verrait-il le pied qui déjà bougeait pour balayer ses jambes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 2 Mai - 18:52
Tout d'abord surprise, je note avec satisfaction qu'Argus semble prendre ma demande au sérieux. Et sans peur apparente, ce qui est un second bon point.
Docile, elle se place en position de combat avant d'intensifier son cosmos.
Une énergie pure, belle, prometteuse même. Et le premier coup est porté. Un simple coup de poing... Qui ne rencontre que le vide.

Tu me fais injure volontairement, ou tu ne prends pas mon défi au sérieux ?

Surgissant du vide, j'apparais dans le dos d'Argus, avant de le projeter quelques mètres en arrière d'une simple vague de froid.

Penses-tu réellement frôler un chevalier d'or, avec une vulgaire attaque physique aussi simpliste ? Allez, montre moi le fruit de ton entraînement !

Et sur ces mots, mon propre cosmos commence à s'élever, à mesure que le sol se recouvre d'une fine pellicule de givre. Chaque expiration de la jeune Sainte produit un nuage blanc, signe d'une baisse significative de température.
Une pensée me traverse alors l'esprit. Attention de ne pas faire de zèle, ou le lapin fuyard, voire la poule fantôme risquent de finir congeler, privant cette damoiselle de son repas bien mérité.
Je tempère alors mon aura, attendant le prochain coup qui, je l'espérais, saurait rapprocher Argus de l'image que j'avais des meilleurs chevaliers de bronze.
Après une nuit à étudier, j'avais besoin de me changer les idées. Alors voyons de quel bois était fait cette nouvelle recrue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyDim 3 Mai - 13:47
[désolée du délai j'ai été un peu prise de court vu que je n'ai pas encore mes techniques bronze :p ]

Comme Argus s'y attendait, le coup de poing qu'elle venait de porter ne toucha pas. Cependant le Chevalier d'Or ignora sa feinte avec une superbe presque humiliante. Le pied de la toute nouvelle promue balaya le vide, en vain, tandis que Kilian disparaissait.
Elle jura lorsqu'il réapparut dans son dos. Elle n'avait pas eu le temps de reprendre une position d'équilibre lorsqu'une puissante vague de froid balaya son dos. Avec un seul appui, elle eut bien du mal à conserver une quelconque grâce durant sa chute et termina, quelques mètres plus loin, en un rouler bouler.
Cependant, l'instant d'après, elle était à nouveau debout et prête à en découdre.

J'avais tenté une feinte... Mais je n'ai visiblement pas réfléchi assez loin.

Ainsi, elle n'aurait aucune chance de parvenir à ses fins avec une attaque physique... Il était donc temps d'étrenner les techniques cosmiques de l'Oiseau de Paradis, contre un adversaire prestigieux qui plus est.
Mais laquelle choisir ? Le stress la ferait-elle exécuter son coup d'une bien piètre manière ?
Elle hocha la tête à la demande de Kilian. Celui-ci intensifia à son tour sa cosmo énergie, et la température chutait de manière très visible. Argus avait intérêt à se montrer extrêmement prudente si elle voulait qu'il ne mît pas sa menace à exécution.
La jeune fille brûla elle aussi plus fort son cosmos et projeta tout son esprit sur celui du Chevalier d'Or, tentant d'immiscer son aura dans chacune des pores de sa peau, jusqu'à toucher son système nerveux. Tout comme les premiers navigateurs européens s'amusaient à couper les pattes et les ailes des oiseaux de paradis qu'ils trouvaient pour en faire des objets de décoration, le Verseau perdrait bientôt l'usage de ses bras et de ses jambes dans une paralysie momentanée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyDim 3 Mai - 22:03
Sans surprise, la jeune chevalier est prise de court par mon esquive, et parvient à se rétablir sans grâce, mais avec une réelle efficacité.
Une compétence que j'approuve d'un hochement de tête.

Tu dois apprendre à mieux évaluer un adversaire,e t à adapter la puissance de tes coups selon son profil. Une attaque aussi banale sur un chevalier d'or... Mais qu'avais-tu en tête ?

Visiblement soucieuse de répliquer avec davantage d'efficacité, Argus finit par user de son cosmos pour paralyser mes membres. Je sens alors l'esprit de la Sainte heurter le mien, en quête de l'accès à mon système nerveux. Une manoeuvre... Audacieuse.
Et étonnamment, je me laisse faire.

Me voilà incapable de bouger mes bras et mes jambes pour une durée d'environ trente secondes. Libre à toi d'en profiter pour me porter un coup...

Alors que je devrais montrer un signe quelconque de nervosité, j'oppose à Argus un calme total. Autour de nous, la température continue sa descente, et des flocons de neige commencent à tomber sur la plaine qui jouxte ma demeure.
Voyons si la jeune femme percevra le piège que je viens de lui tendre... Car à la surface de ma peau, une fine pellicule de glace n'attend que d'encaisser la prochaine attaque d'Argus, l'empêchant de toucher mon épiderme, et donc de remporter le droit à la fuite. Or, à peine sera-t-elle en contact avec mon armure invisible, qu'Argus subira une riposte digne de ce nom.
Impétuosité de la jeunesse ou prudence de bon aloi ? Voyons de quoi cette pousse est capable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyLun 4 Mai - 16:29
Malgré l'esquive magistrale du Chevalier d'Or, Argus ne se sentait nullement humiliée. Il était tout à fait normal, vu son rang, qu'il la dépassât de loin en force ou en agilité. Il était normal qu'elle ne pût même pas imaginer rivaliser.
Face au sermon de Kilian, elle ne rougit ni ne culpabilisa. Pourtant, elle reconnaissait son erreur de jugement en portant un simple coup de poing. Seulement il était inutile désormais de se moriginer sur ce point, cela ne se reproduirait tout simplement plus.

Je ne sais pas, Monseigneur.

Argus se secoua pour que la milliseconde de surprise qui la figea lorsque le Verseau se laissa toucher par son attaque ne lui coutât rien. Sa cible était immobilisée. Il fallait raisonner en guerrière, non pas en élève pleine de respect pour son supérieur.
Celui-ci souligna qu'il était prêt à attendre le prochain coup. Argus acquiesça à nouveau, évaluant ce sursis inestimé. S'agissait-il d'un piège ? Elle ferma quelques instants les yeux pour méditer et le déterminer.
Malgré toute sa concentration, elle ne discerna rien, à part le froid qui continuait de s'accentuer. Selon toute logique, il serait le plus puissant près de sa source, Kilian.
Il y avait forcément un piège. Mais à défaut de voir lequel, Argus préféra jouer la prudence Elle appliquerait ainsi la leçon du jour. Et pour ce faire, elle attaquerait à distance.

Elle se creusa encore les méninges quelques secondes. Le tout avait à peine duré plus d'une minute et demie, une éternité sans doute en combat. Elle sonda toutes les techniques qu'elle avait apprises, toutes relativement récemment, afin de déterminer celle qui conviendrait le mieux à la situation.
Enfin, elle trouva. Imperceptiblement, ses pieds commencèrent à frapper la terre, en un rythme à la fréquence bien déterminée. Pour le spectacle, mais aussi emportée par son esprit, elle accompagna cette base d'une mélodie échappée de ses quelques souvenirs d'enfance qui lui restaient. Certainement pas une mélodie grecque.
Tandis que la perturbation se propageait à travers le sol, le cosmos d'Argus l'amplifiait et accélérait son mouvement.
Sa destination ? Le squelette de Kilian. A cette fréquence, ses os se briseraient comme du verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyLun 4 Mai - 21:53
Une qualité appréciable chez cette jeune fille, c'était sa capacité à apprendre de ses erreurs.
Si elle conservait cet état d'esprit et son humilité, nul doute qu'elle deviendrait un jour prochain, une ressource importante du Sanctuaire.
Sans un mot, je constatais donc que cette belle ouverture que je venais de lui laisser lui avait paru comme un piège. Parfait, bien vu.
Toutefois, au lieu d'attaquer directement à distance pour s'assurer d'éviter une contre-attaque, mon adversaire me laissa assez de temps pour reprendre le total usage de mes membres. Une terrible erreur en combat réel.

Penses-tu qu'un adversaire te laisserait le temps de la réflexion ?

J'aurais pu mettre ma menace à exécution et attaquer en premier, mais je jugeais plus important de la laisser aller au bout de sa tactique discutable. Et bras croisés, je la vis entamer un rythme via la terre, probablement pour me déstabiliser d'une manière quelconque. J'attendis quelques instants, l'air parfaitement à mon aise, avant d'indiquer le sol d'un coup de menton.

Utiliser les vibrations de la terre était une idée intéressante... Mais trop lente à exécuter. En outre, as-tu bien observer le sol ? La glace n'est pas aussi friable que la roche.

Et en effet, toute la surface de la zone qui nous entourait était désormais recouverte d'une épaisse couche de givre compact. Impossible d'user de vibrations.

Tu aurais dû profiter de ma paralysie temporaire pour frapper à distance d'une attaque cosmique rapide et directe. Ne pas me laisser un instant de répit. Comme ça...

Et une nouvelle fois, ma silhouette se brouilla, alors que j'apparaissais face à la jeune femme. Paume tendue vers son torse, je laissais un vent polaire la propulser en arrière. Juste à temps pour subir... Une frappe sur la tête !

Mince, en te touchant, je viens de t'offrir le droit de quitter ma demeure... Quel étourdi, je fais.

La malheureuse ne méritait pas de subir davantage de remontrances. Pour un premier entraînement en tant que chevalier, elle venait de me démontrer de belles qualités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyMer 6 Mai - 16:50
Pas assez rapide. Il aurait fallu réfléchir plus vite. Cela allait-il signer son arrêt de mort ? Dans tous les cas, Argus ne se laisserait pas tuer sans réagir.
Kilian avait récupéré l'usage de ses bras, car il avait pu les croiser. La jeune fille se renfrogna, et hocha la tête à l'écoute de la réprimande suivante qui lui fut faite.

Lorsque je rencontrerai mon premier adversaire, j'espère que je me serai bien améliorée.

Argus serra les dents et se força à affronter la honte qui la submergeait alors qu'elle voyait son attaque partir en direction du Chevalier d'Or. Elle savait que cette attaque, tout comme la précédente n'aurait aucun effet.
A la révélation suivante de Kilian, elle ouvrit de grands yeux ronds, qui restèrent heureusement cachés par son masque. Le sol n'était plus de terre mais de glace, sa permittivité avait donc changé ! Pour pouvoir se propager, son onde devrait avoir des caractéristiques différentes, et elle aurait dû modifier l'apport de sa cosmo énergie en conséquent.
Elle aurait surtout dû y penser.
Qu'importe. Si elle survivait, elle partirait à la recherche d'un deuxième livre de physique et s'entraînerait à effectuer ces calculs suffisamment rapidement pour ne plus perdre une minute trente en combat.
Argus baissa la tête.

Je sais que je réfléchis trop lentement, Monseigneur.

En même temps, avant son entraînement, on ne l'avait jamais tellement poussée à utiliser son cerveau... Mais cela était le cas pour bien des femmes.
Argus parvint à ressentir le déplacement du Verseau, seulement il était trop tard. En un seul instant, une bourrasque glacée vrilla son torse et un coup dur s'abattit sur sa nuque. Des étoiles dansèrent dans son champ de vision tandis qu'elle était projetée en arrière à grande vitesse. Le coup ne semblait pas suffisamment puissant pour la tuer, aussi mobilisa-t-elle toute son énergie pour se relever et se battre.
Un arbre arrêta sa chute. Alors qu'elle reprenait une position verticale, la phrase du Chevalier d'Or la laissa pantoise.
Alors elle s'inclina.

Je vous remercie pour votre clémence, Monseigneur. Je vous prie d'accepter mes plus humbles excuses pour mon comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu220/220[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune285/285[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptyJeu 7 Mai - 13:25
Malgré son inexpérience, cette jeune femme possédait non seulement un potentiel certain, mais également un excellent état d'esprit pour progresser.
J'accueillis donc ses excuses, avant de reprendre la parole, non sans une bienveillance apparente.

Il n'y a aucune offense, Argus. Au contraire. Tu es dotée des qualités qui te permettront un jour de devenir la fierté de notre ordre. Toutefois, tu dois poursuivre ton entraînement avec assiduité, et compenser tes actuelles défaillances.

Un brin trop académicienne. Dans la réflexion au lieu de laisser parler son intuition, ses réflexes, son cosmos. Mais n'étais-ce pas en forgeant qu'on devient forgeron ?

Ta rapidité et ta maîtrise du cosmos sont acceptables pour un chevalier de bronze. Tu vas donc devoir focaliser ton apprentissage sur ton analyse rapide d'une situation donnée, et sur le lâcher-prise. Trop de réflexions durant un combat ne pourra que te freiner. Écoute ton corps, ton âme, ton cosmos. Et frappe !

D'un geste, je suspendis les effets de mon cosmos glacial, laissant la glace laissait place à la roche.
Je fermais alors les yeux, laissant mon esprit prendre le pas et amplifier mes perceptions. Quelques instants plus tard, un petit lapin maigrichon fut propulsé hors d'un buisson pour venir flotter dans les bras de la jeune femme.

Rentre chez toi, prépare toi un bon repas et... File au Colisée t’entraîner.

Sur cette dernière parole faussement autoritaire, je me détournais pour revenir vers ma demeure, où m'attendaient mes potions et alambics. Une longue journée en perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-bleu120/120[Janvier 553] Tout commença par un civet V-bleu  (120/120)
CP:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-rouge180/180[Janvier 553] Tout commença par un civet V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Tout commença par un civet G-jaune101/101[Janvier 553] Tout commença par un civet V-jaune  (101/101)
Message Re: [Janvier 553] Tout commença par un civet   [Janvier 553] Tout commença par un civet EmptySam 9 Mai - 0:43
Il fallut quelques instants à Argus pour comprendre le sens des paroles du Chevalier d'Or. Non seulement il ne la condamnait pas à mort, sa menace semblait à présent voler à des années lumières de son esprit, mais en plus il complimentait la jeune fille sur ses qualités.
Elle rougit et bégaya quelques borborygmes qui, heureusement, furent étouffés par son masque. Heureusement, Kilian termina sur les points qu'il restait encore à améliorer à Argus. Celle-ci répliqua alors par un salut militaire :

Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour compenser et supprimer toutes mes défaillances.

Toute son attention se focalisa sur la brève leçon que le Verseau lui faisait l'honneur de lui dispenser. Mais contrairement à ce à quoi elle s'attendait, il lui conseilla d'apprendre à faire abstraction de son mental durant un combat. Il y avait un temps pour la réflexion, en amont - et elle devrait apprendre à exécuter cette phase bien plus vite - et un temps pour l'action, durant lequel ses hésitations ne devaient plus interférer.
La Chevalier de Bronze acquiesça. Elle avait compris. Elle s'y entraînerait de toutes ses forces, et elle comptait sur des résultats visibles dans les prochains jours.

Tout aussi soudainement qu'elle était apparue, l'atmosphère gelée se volatilisa. Malgré le mois de janvier à peine avancé, le soleil grec parut bien chaud à Argus, sur le front de qui une goutte de sueur commença à couler.
Un lapin, le lapin qu'elle pourchassait, surgit de nulle part et fut projeté vers elle par le Chevalier d'Or. Argus l'attrapa au vol, de plus en plus surprise. Plutôt que la mort, elle écopait de quelques consignes, sévères mais simples. Elle s'inclina une dernière fois,

Bien, Monseigneur, il en sera fait ainsi.,

et partit à son tour, après le Verseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
 
[Janvier 553] Tout commença par un civet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Verseau-
Sauter vers: