Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu260/260[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (260/260)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge240/240[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (240/240)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune356/356[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (356/356)
Message [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyVen 1 Mai - 23:59
Que d'emmerdes pour venir ici... Depuis que Lucius avait laissé sa vie à Midir, j'en avais une nouvelle qui s'offrait devant moi. Pas d'Emer. Je déambulais depuis des années de région en région, profitant des plaisirs de ces terres, me battant si besoin pour me défouler. Écorché à vif, je m'en foutais totalement de ce qu'on pouvait penser de ma pomme. La vie était un joyeux bordel et c'était une très bonne chose... Au loin, j'entendais parler parfois d'affrontements mais pas mon affaire ! Soudain, au détour d'un quartier d'alchimiste, je vis une petite échoppe. L'artisan vendait des étranges petits oiseaux mécaniques qui dansaient sur le sol dallé de la cité. Comme un enfant face à une merveille, je m'étais accroupi pour les observer. Il y en avait des bleus, des rouges, des vertes ... C'était une danse mécanique qui ravissait mon âme. L'artisan me les proposa pour quelques pièces mais... j'avais pas cette somme malheureusement. Je le remerciais en tout cas et lui laissais tout de même une petite pièce afin de l'encourager dans son art.

Sifflotant après cette rencontre agréable, j'approchais d'une taverne et j'entrais dedans avec grand plaisir. Quelques donzelles étaient en train de minauder avec des soldats atlantes. Les symboles sur leurs plastrons me rappelèrent que je me trouvais dans les quartiers du Kraken. M'accoudant au comptoir, j'appelais la femme qui discutait avec un autre homme...

" Belle Atlante... serait ce possible d'avoir un peu de cervoise d'algues ?
- Pour sûr mon mignon, toi tu serais pas un putain de Vulgaire ?
- Un Vulgaire ne serait se montrer courtois voyons ! "

- (Réfléchissant) " T'es bégueule toi, je change pas d'avis mais tu causes bien ! Voilà ta cervoise tiède des algues de Britannia ! "

Prenant une gorgée, je ressentis comme un appel d'air dans ma gorge. Il me fallut concentrer un peu de cosmos pour pas tout vomir par terre. Mais... Mais.... c'était quoi cette merde tiédasse ? Je m'étonnais moins d'un coup des défaites atlantes, ils buvaient comme des femmes, ils se battaient comme des femmes ! Enfin là, j'exagérais un peu mais quand même, c'était dégueulasse !

M'adossant au comptoir, je souriais en buvant cette merde, pas le choix !



[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge900/900[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptySam 2 Mai - 0:52
Un de ces rares moments où il pouvait profiter d'un instant de libre, de calme même, avant de reprendre les cours auprès de Cinead. Si son cousin était dur, c'était pour de bonnes raisons et il ne s'en plaignait pas. Toutefois, Orphéus chérissait ces quelques fois où il pouvait souffler. Ce n'était jamais au même endroit, préférant laisser le hasard choisir. Chaque fois, il laissait son instinct le mener, et se posait une fois qu'il estimait avoir suffisamment marché. Aujourd'hui, visiblement ce dernier avait jeté son dévolu sur le territoire du Kraken. Du regard, il cherchait l'endroit le plus adéquat à son moment de repos. Il y avait de la vie ici, entre les artisans qui tentaient de vendre leurs pièces et les acheteurs qui tentaient, parfois, de négocier les prix.

Ces scènes mettaient du baume quand on s'y attardait un peu. Le Merinita ne pouvait s'empêcher de repenser à son enfance, quand sa soeur et lui n'attendaient plus que ces sorties pour dépenser l'argent familiale. Enfin surtout Aurora à dire vrai. La plus dépensière des deux, à à n'en point douter. Et en parlant du loup. Voilà qu'elle lui tapotait l'épaule gauche, comme si elle venait d'apparaître par magie. Elle aimait ça, aller et venir sans dire un mot. Elle se fondait dans la masse, se mêlant aux passants, cherchant à éviter que les regards ne se posent sur elle sauf quand elle le voulait. Son petit sourire espiègle en disait long sur son envie du moment. Il poussa un soupir.
    - Toi, t'as quelque chose derrière la tête. Mais je n'ai pas le temps de jouer, petite soeur. Ne veux-tu pas me laisser profiter du moment ?

Son éclat de rire était suffisant pour lui faire comprendre qu'en effet, elle ne voulait pas le laisser tranquille. Et il savait pourquoi. Il lui avait promis de lui faire un compte-rendu des cours de Cinead. Il en était le seul bénéficiaire et même si elle se désintéressait de la politique, elle était trop curieuse pour ne pas chercher à savoir. Ce qu'elle était pénible. Et la faire changer d'avis, c'était mission impossible la plupart du temps. Il restait toutefois une échappatoire. L'auberge qui se trouvait face à lui, elle ne s'y rendrait pas. Leur Père avait donné un seul et unique interdit à Aurora : lorsqu'elle s'entraînait - et c'était précisément le cas ici - elle ne devait pas apparaître dans la même pièce que son frère. Ombre elle était, ombre elle devait rester. Et l'auberge était la sortie idéale pour lui. Elle pourrait en effet tenter d'entrer. Et de prendre le risque que Orphéus lui-même rapporte ce fait à leur père. Ils n'étaient plus des enfants, c'était une évidence. Mais Aurora craignait le Sénateur Merinita. Son fils, beaucoup moins. Et il en jouait.

C'est ainsi qu'il lui rendit son sourire et, prestement, se faufila au travers la foule pour rejoindre en quelques foulées la porte de l'auberge. Il entendit un grommellement dans son dos. Elle n'était visiblement pas ravie de ce petit tour. Sans attendre, celui qui allait devenir Légat se dirigea vers le comptoir, histoire de réellement profiter de son temps de repos. De par son apparence, ses vêtements, il était évident qu'il n'était pas n'importe qui. Un ou deux visages connus dans la foule, mais rien de bien exceptionnel. Préférant éviter de prendre le risque de voir Aurora débouler, il commanda rapidement quelque chose à boire et se dirigea vers la première personne que son regard croisa. Il fallait un inconnu, sans quoi sa soeur risquait de venir. Lui là, il serait parfait. Il ne semblait pas du coin. Cela ne lui plaisait pas du tout mais pour l'heure, il lui fallait précisément ça. Vulgaire ? Possible. Qu'importe, pour une fois que l'un d'eux pouvait être utile, il n'allait pas s'en priver.
    - Pardonnez-moi, puis-je vous déranger un instant ?

Il lui adressait un sourire franc, visiblement ravi de pouvoir échanger avec un inconnu. Vraiment ?
    - Sauf erreur de ma part, vous ne semblez pas du coin. Puis-je savoir d'où vous venez ? Je suis curieux, il est vrai, et votre présence dénote clairement de celles des autres ici présent. Oh... Que je suis tête en l'air. Je ne me suis pas présenté, je vais donc réparer cette erreur immédiatement. Je suis Orphéus Mérinita.

Orphéus se montrait affable, amical. Mais ceux qui le connaissaient ne pouvaient se méprendre sur ses intentions. Car ils savaient que Orphéus détestait au plus haut point les Vulgaires. Encore que lui, semblait différent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu260/260[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (260/260)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge240/240[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (240/240)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune356/356[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptySam 2 Mai - 10:52
Observant cette bière qui dansait dans ma chopine, je me demandais quel mal j'avais fait à Poséidon pour mériter une telle chose. Je ne pouvais la jeter au risque de me retrouver à castagner les gens du coin. Ils n'aimaient pas les êtres de la surface, les "Vulgaires" comme ils aimaient les appeler bien souvent. Etrange expression mais à prendre en considération quand on était ici. Sans savoir cette information élémentaire, on finissait égorgé au coin d'une ruelle, sans tambours ni trompettes. Atlantis n'était pas pire ni meilleure que les cités humaines, elles avaient énormément de points communs mais la différence était que les Atlantes se considéraient supérieurs vis-à-vis des simples mortels.

Soudain, une voix m'interpella et me sortit de mes songes. Mes yeux observaient la raison de tout cela et virent un jeune atlante habillé comme un seigneur du coin. Les discussions dans la grande salle avaient légèrement baissé en tonalité. Cet homme devait être connu, où au moins sa famille. J'avais entendu parler vaguement de ces familles qui dirigeaient depuis des milliers d'années la capitale de l'Empire de Poséidon. Merinita. La réponse à ma question fut rapide, c'était un de leurs noms... Enfin je n'étais pas sûr.

Levant ma chopine dans sa direction.

" Vous ne me dérangez point. Je suis de passage et je viens d'Alexandrie. J'espère que mon loup ne pose pas de problèmes ? " Sortant de l'ombre, Cuilan observa le nouveau venu et un silence se fit dans toute l'auberge. Je me maudissais moi même, voulant faire bien j'avais dévoilé sa présence dans les ombres. Cuilan s'affala près du foyer et s'endormit de nouveau sous cette chaleur agréable. Levant les mains vers l'assistance. " Ne vous inquiétez pas, il est gentil ! " Puis, je me tournais vers cet Orphéus. " Désolé, je n'espère pas manquer de convenance mais mon loup est parfois plus discret que moi même ! Je me nomme Cuchulainn et suis le gardien de ce brave loup. "

L'aubergiste s'approcha de nous avec des intentions peu louables.

" C'est quoi votre loup de merde là ? Vous allez dégager de mon auberge, Vulgaire de mes deux ! "

Faisant un signe à Orphéus qui m'excusait par avance de cette intervention.

" Aubergiste, la vulgarité n'interdit pas la courtoisie. Votre dieu commande de respecter le Grand Cycle, est ce à dire que le Loup n'en ferait point partie ? "

Citation :
Je te laisse la réponse de l'aubergiste XD


[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge900/900[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyDim 3 Mai - 14:39
Alexandrie, vraiment ? Il connaissait parfaitement la cité, celle-ci étant une de ses préférées. Ainsi donc cela expliquait que l'homme puisse être un minimum cultivé. En dépit de sa nature de Vulgaire, il réagissait visiblement différemment que ce qu'il avait déjà remarqué de ses congénères. Un bon point. Mais qui ne pouvait faire oublier son statut pour autant. D'ailleurs, à bien y regarder, les clients de la taverne appréciaient moyennement sa présence. Il faut dire que chaque Atlante avait de quoi en vouloir aux Terrestres.

Orphéus gardait pour lui ses pensées et son ressentiment. Paraître plutôt que montrer. Tout n'était qu'illusion ou faux semblants dans son monde et il se devait de se montrer prudent en toute circonstance. Son père le lui avait enseigné et de nombreuses années à voyager lui avait également appris la patience et la prudence. Quant à son loup, il est vrai que cela avait quelque chose de surprenant. Pas sa présence. Mais plutôt le fait qu'il ait pu se montrer si discret. Voilà quelque chose qui n'était pas commun. Ce Cuchulainn n'était décidément pas quelqu'un de commun.
    - Cet établissement n'est pas le mien, sa présence ne me pose donc aucun problème. Je dois dire que je ne l'avais même pas remarqué avant. Gardien de ce loup, dites-vous. Je serai curieux que vous me contiez cette histoire, si vous avez du temps !

Mais évidemment, cela n'allait pas se passer calmement, étant donné la réaction de l'aubergiste qui venait lui aussi d'apercevoir la créature. Pour le plus grand désarroi de celui qui deviendrait Légat quelques mois plus tard. Car si les choses s'envenimaient, Aurora débarquerait sans le moindre doute. Et contrairement à lui, elle ne ferait rien pour apaiser les choses. Son rôle était de protéger son frère, on ne lui avait pas réellement enseigné les subtilités de la diplomatie. D'ailleurs ce nom seul faisait rire sa cadette. Du coup si elle estimait qu'il était en danger, elle réagirait. Par réflexe, il jeta un oeil près de l'entrée. Pas de trace. Ce qui ne signifiait pas qu'elle n'était pas présente. Elle aussi avait une sorte de don.

Et pendant ce temps, le ton montait. En dépit des explications de Cuchulainn, le maître des lieux semblait perdre patience. Les insultes arrivaient. Une fois de plus, le statut de Vulgaire aggravait la situation du malheureux. En temps normal, il aurait laissé faire. Mais l'histoire de Cuchulainn l'intriguait très clairement. Oui, décidément le ton montait très vite. Et dans son dos il perçut un mouvement. Aurora ?
    - Mon dieu, comme tu dis, il déteste aussi les mecs de ton espèce. Tu parles de Cycle, alors que tu sais même pas ce que cela signifie pour nous. Enfoiré de Vulgaire. Tu vas vite dégager de MON établissement avant que je te fasse sortir par la force. C'est qu't'es tout seul, l'étranger !

Bien, il ne souhaitait pas intervenir mais il n'avait désormais plus le choix. Se redressant pour faire face à l'homme, Orphéus lui adressa un sourire, levant même les mains en guise d'apaisement. Ceux qui s'étaient levés pour possiblement aider l'aubergiste s'arrêtèrent. On connaissait le Merinita. Sa famille, en tout cas. Et sa famille avait sa réputation. Quant à lui, il lui était parfaitement possible de gérer ce genre de problème. De son être se dégageait désormais une sorte d'aura apaisante. C'était insidieux. Presque imperceptible pour quelqu'un de non éveillé, et pourtant bien présent. Son Onde "chantait". Et ceux autour de lui semblaient réagir positivement. Les esprits se calmaient, peu à peu. L'aubergiste, pourtant le plus en colère, recula d'un pas.
    - Voyons, voyons. Que d'emportement pour la présence d'une si noble créature, qu'aucun d'entre vous n'avait repéré avant en plus. Je doute que vous connaissiez les pensées et humeurs de notre Seigneur Poséidon, de fait je ne peux que vous inviter à vous montrer prudent quand vous parlez en son nom. Je vous remercie de me laisser gérer cette affaire. De plus, vous vous trompez en disant qu'il est seul. Ce loup que vous souhaitez mettre dehors, je doute qu'il se laisse facilement faire. Je vous propose la chose suivante : nous allons nous mettre quelque part au calme afin de ne pas perturber vos clients. Et quand nous aurons terminé notre conversation, nous quitterons votre établissement. Cela me parait être respectable. A moins que vous souhaitiez mettre dehors un Merinita ?

Il avait gardé son sourire. Mais la mélopée qui s'échappait de son être avait quelque peu changé. Cette fois, la menace était clairement perceptible. L'aubergiste comprit qu'il était sans doute préférable de ne pas exagérer, d'autant que la solution proposée était honnête.
    - Non, non Monseigneur. Pardonnez-moi, j'me suis laissé emporter. Tenez, j'vais vous libérer une table pour que vous soyez tranquille. Et... Excusez-moi.

Ces derniers mots étaient adressés à Cuchulainn. Presque crachés. Le passage au vouvoiement amusait d'autant plus le Légat qu'il n'était clairement pas naturel pour le maître des lieux. Peu à peu, con énergie revenait vers lui. L'impression s'était éteinte.
    - Pardonnez-le, mais ici les étrangers ont mauvaises réputations. Nombreux sont ceux qui cherchent à piller nos biens ou à piétiner notre culture. Et nous avons tendance à nous montrer très dur envers ceux que l'on nomme "Vulgaires". Bien, nous pouvons poursuivre. Vous alliez me raconter votre histoire avec votre compagnon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu260/260[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (260/260)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge240/240[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (240/240)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune356/356[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyLun 4 Mai - 10:33
C'était ce genre de musique que seuls les plus grands artistes pouvaient entendre, ces quelques notes qui étaient capable de transformer une banale balade en Chef d'oeuvre. Lancinantes, inaudibles pour les Atlantes présents, elle s'introduisait dans le coeur des hommes aux alentours et, moi même, je me laissais bercer. Le chaos laissa la place à l'ordre. Les habitués se calmaient, ainsi que l'aubergiste. Soudain, une fausse note. Quelque chose venait de briser les nuances des sons pour devenir plus orageuses, une harmonie distordue et agaçante.

Mes paupières, assoupies un instant devant cette ode à la paix, se relevèrent, accompagnés d'une légère grimace de mon visage. Il aurait été préférable de jouer une gamme au dessus, avec plus de hauteur, sans casser l'harmonie du chant cosmique. Avec un sourire, je reconnaissais en lui une sorte d'artiste qui se dissimulait sous les traits de la noblesse. Puis, d'un signe de la tête, j'informais l'aubergiste que j'oubliais cette histoire... Pas sa faute si sa cervoise était à vomir, enfin si, mais je gardais ça pour moi. Je me tournais ensuite vers Orphéus.

" Voici une musique des plus douce, je vous conseille juste de remplacer quelques notes de votre musique afin de la rendre harmonieuse. En montant légèrement quelques notes en grave, vous donnerez plus de tension sans briser sa beauté. " Tain, je parlais comme un artiste... En fait, j'en étais un. Les enseignements de la Sorcière bleue en la matière avaient été jusqu'à comprendre toutes les nuances du cosmos à travers la musique. " Je ne m'estime pas être un Vulgaire, de là d'où je viens, nous séparons le monde un peu comme vous. Il y a celui d'En Haut et celui d'En Bas. Ceci étant dit, le Paradis n'est pas là où on l'attend. Quand à moi ? Comme je vous l'ai dit, j'ai l'honneur d'être le simple berger de ce Loup, fils d'Apollon. A l'instar du Soleil, c'est un leisciúil* ! Tous les loups ne sont pas ses fils après tout ?" Un léger silence. " Dites jamais ça à un nordique ! Ils ont tendance à voir les loups comme des bêtes sauvages qui veulent dévorer le monde... M'enfin... "

Riant de ma boutade, je posais la chopine sur le comptoir. J'avais enfin fini de boire cette fiente liquide avant que je ne la vomisse dans un coin. Un Merinita. Analysant la situation, je me disais que ce nom ne m'était pas si inconnu que ça, une des grandes familles atlantes. J'avais donc un de ses rejetons face à moi, il ne manquait pas d'allure, même s'il se gardait de parler de lui afin de faire parler les autres. En quelques échanges, j'avais donné quelques informations au ci-devant mais je ne me cachais guère non plus, gardant les éléments les plus importants au secret.

Observant les alentours.

" Si je ne m'abuse.... Votre noble famille protège depuis des éons le palais impérial, non ? Voici un devoir qui ne doit pas être évident à porter chaque jour. On apprend difficilement à vivre dans cette immense scène de théâtre qui est le monde. "

C'était ainsi que la Sorcière bleue lui avait expliqué le monde, tout était qu'une immense scène sous la houlette des Muses qui oeuvraient à satisfaire le plaisir des Dieux avec les contradictions humaines. Orpheus Merinita. Il semblait vouloir se hisser au dessus des autres, il jouait de son art avec talent, clairement mais les désillusions étaient bien souvent très amères.

Citation :
* : prononcé "Lé-si-oul"


[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge900/900[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyJeu 7 Mai - 12:20
Les choses semblaient rentrer dans l'ordre, pour le plus grand plaisir du Mérinita. Faire une esclandre n'étant clairement pas une chose qu'il désirait. Il était évident qu'il partageait l'avis de tous concernant les Vulgaires et ce n'était en rien un secret, toutefois savoir accueillir des gens qui se comportaient correctement restait un devoir. On n'atteignait pas cet endroit de n'importe quelle manière et rien que cela, ça devait faire réfléchir le peuple. Mais les Atlantes ne poussaient pas leur réflexion jusque là. Cet homme, ce Cuchulainn, était nettement plus intéressant que ce qu'il aurait pu paraître à l'origine. Et peut-être pour la première fois, Orphéus s'intéressa vraiment à lui. Sa manière de parler. Les mots qu'il utilisait. Son aisance.

Il avait perçu lui aussi cette musique pourtant inaudible aux non-initiés. Ce qui fit sourire le Mérinita. Qu'il lui donne des conseils quant à sa manière d'interpréter la mélodie l'amusait clairement. Il prenait en compte ces derniers, même s'il avait volontairement cherché à troubler cette symphonie. Il était également amusant de voir qu'il se soustrayait lui-même de la catégorie des Vulgaires. En apprendre plus sur le monde duquel il venait paraissait important désormais, surtout s'ils réagissaient plus ou moins de la même manière qu'eux sur ce principe. Ainsi donc il était simple berger d'un des fils d'Apollon, comme il l'appelait ? Étrange dénomination, qui laissait Orphéus songeur.
    - Je tiendrai ma langue, encore que je doute pouvoir discuter comme je le fais ici avec l'un d'entre eux. Ils ont toujours eu une vision des choses plus directe que la nôtre. Certains les nomment "barbares" mais je ne suis pas tout à fait d'accord. Ils ont leurs propres cultures et je respecte cela. Néanmoins, leur faire entendre raison me parait compliqué. Surtout si l'on s'oppose à leurs mythes.

Son regard se portait sur ce loup. Il était donc bien plus important qu'une simple créature. Adressant un sourire à son compagnon du jour, il but lui-même le verre qu'on lui avait servi. Ce n'était clairement pas la qualité à laquelle il était habitué mais Orphéus était régulièrement en voyage, il ne se souciait donc plus de cela. Cette conversation était un excellent exercice en réalité et il prenait plaisir à celle-ci. Cet homme en connaissait long, plus qu'il ne semblait le faire croire. Il s'était aussi renseigné sur les familles visiblement, peine que ne se donnait pas tant de monde que cela en réalité. Si pour les Atlantes, il s'agissait de leur culture et donc d'une sorte d'obligation, pour les Vulgaires - même si Cuchulainn ne semblait pas apprécier qu'on l'inscrive dans cette catégorie - s'étaient bien plus rares qu'ils soient à ce point informés.
    - Vous êtes bien renseigné et c'est tout à votre honneur. Vous avez raison, j'appartiens effectivement à l'une des familles les plus influentes. Mais là où vous parlez de devoirs, moi je n'y vois finalement qu'un héritage. Il n'est pas difficile d'accepter un héritage, c'est dans notre culture et nous nous y plions sans même y penser. Notre belle Atlantis est une de ces merveilles qui méritent toute l'attention que l'on peut lui donner. Je suis convaincu que vous-même, vous avez un endroit comme celui-ci, que vous chérissez plus que nul autre. Quant à ce monde... Et bien, comme vous le dites, il s'agit d'une immense scène de théâtre. Et il semble que de plus en plus de comédiens cherchent à se faire une place de choix pour essayer d'amuser ce public si difficile à contenter. Je ne suis rien de plus, rien de moins que cela : un musicien cherchant à jouer la partition qu'on lui a donné. Bien que...

Il se pencha vers lui, chuchotant à moitié, un petit sourire espiègle sur les lèvres :
    - Je dois admettre que j'aime l'improvisation. N'est-ce pas ce qui peut apporter ce petit "plus" que l'on attend pas et qui pimente l'existence ?

Ce public si difficile à contenter, il n'était pas difficile de comprendre qu'il s'agissait des Dieux. Lui-même servait Poséidon. Quant à son invité... Et bien il paraissait avoir quelques accointances avec Apollon en personne. Ils pouvaient se comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu260/260[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (260/260)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge240/240[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (240/240)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune356/356[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyLun 11 Mai - 10:41
" Il n'est pas difficile d'accepter un héritage... " J'arquais un sourcil à cette notion et le laissais continuer alors que je regardais ma chopine vide. Soudain, l'aubergiste me la remplissait sans me permettre de répondre non. Certainement qu'il avait écouté le bref échange, il changeait peut-être d'attitude. En attendant, me retrouvais avec cette mierdasse dans la chopine. Au moins, on pouvait pas dire qu'un Atlante ne savait pas recevoir, sauf pour leurs cervoises...

" On accepte pas toujours son héritage vous savez... Atlante ou non, il arrive même qu'on rejette le fruit de nos ancêtres pour des raisons personnelles. Sont elles moins honorables ? Difficile à dire. Une bonne pièce de théâtre n'a, après tout, que de l'intérêt si on se fait surprendre par les acteurs. Et comme vous dites, si tout est trop écrit, on s'ennuie et c'est pas bon. "

Un sourire ourlait mes lèvres alors que la discussion s'était portée en partie sur la musique, il sentait une proximité avec cet homme. Selon les légendes, les Sirènes étaient des femmes d'une beauté intrigantes et leurs chants pouvaient attirer les plus vils humains entre leurs griffes. Les Atlantes n'avaient rien à envier aux terres des Sidhes. Posant la chopine sur le comptoir, je m'abaissais et pris ma harpe.

" Puis je vous jouez un petit morceau ? Egayons un peu tous ces visages après un rude labeur... "

Ne laissant pas le temps à mon hôte de répondre, mes doigts dansèrent sur les cordes. Chaque geste apprit auprès des Sidhes se répandait dans les airs, formant des étranges visions teintées de nostalgie, de mélancolie et d'espoirs... Les notes s'envolèrent afin de réveiller les esprits les plus fermés à l'art, l'envie de danser laissait le pas à l'exaltation de la folie créatrice. Perdu dans mes propres pensées, je jouais avec grâce et délicatesse. Chaque sonorité créait des sentiments de plus en plus forts. Cuilan se releva en se rendant compte de la situation, certains Atlantes s'étaient mis à chanter avec un accordement parfait, des femmes dansaient avec grâce et des hommes avaient commencé à peindre un mur avec... leur sang, à défaut de peinture. Le loup s'approcha du Merinita et lui mordit gentiment au mollet. Quelqu'un devait arrêter son maitre, lui... il ne le pouvait pas.

Cuilan était soucieux, il craignait beaucoup pour son maitre... L'art était une inspiration autant qu'une folie, c'était là le drame des artistes, ce que l'on appelait le Crépuscule des artistes.



[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge900/900[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyMer 13 Mai - 12:23
Il est vrai que l'on pouvait refuser son héritage mais cela paraissait tellement particulier aux yeux d'Orphéus qu'il préférait ne pas garder cette éventualité en tête. Sa famille lui martelait depuis des années maintenant toute l'importance que revêtait l'héritage, qu'il soit culturels ou autres, et il était donc en quelque sorte conditionné à cela. Pour lui, il n'y avait pas vraiment de notion d'honneur dans le fait d'accepter ou de refuser un tel héritage, après tout chacun avait ses raisons et il ne se permettrait pas de juger. Seulement, pour lui, cela restait inenvisageable. De même que pour sa soeur, il le savait.

Il opina de la tête lorsque son compagnon proposa de jouer un peu de musique. Il était toujours appréciable de se laisser bercer par elle et Orphéus comptait bien en profiter. Les doigts de Cuchulainn commençaient déjà à pincer les cordes, laissant les premières notes s'élever dans les airs. Quelque chose de puissant se faisait sentir au travers de la musique. Quelque chose de familier aussi pour le Merinita : il paraissait clair que quelque chose d'étrange se produisait. Il était comme lui, son pouvoir résidait dans les notes qu'il composait.

Autour de lui, les choses prenaient une tournure curieuse. Peu à peu, l'engouement semblait être remplacé par la folie. La folie de la création. La folie de se laisser porter par la magie de ces notes. Un regard vers le musicien. Il était entièrement tourné vers son art. Ne s'apercevant pas de ce qui se produisait. Il perçut un contact sur ses jambes. Le loup. Il comprit. Il avait déjà saisi mais la curiosité avait refréné les actions du Merinita. Les chants et les danses, ce n'était rien. Mais le sang qui commençait à servir de base aux fresques, c'était impensable. La propre mélodie de celui qui deviendrait le Légat se mit en place. Peu à peu, pour contrer les effets de cette magie. Pour ramener à la raison les nouveaux artistes. A ses côtés, Aurora se matérialisa. Main sur la garde de son épée. Un geste de Orphéus l'empêcha d'avancer. Lui par contre prit la parole. Posa sa main sur l'épaule du musicien, tandis que les deux mélodies commençaient à s'opposer. Les nouveaux peintres semblaient perdus. Certains continuaient. D'autre s'arrêtaient, regarder autour d'eux, l'air hagard.
    - Cuchulainn. Je vous prierai de cesser votre musique. Je crains qu'en ce lieu, certains ne puissent résister à celle-ci sans sombrer dans la folie. Voyez par vous-même !

Le contact de sa propre mélopée qui contrait les effets de la musique de l'homme suffisait certainement à lui faire ouvrir les yeux. Aurora avait une autre idée mais pour le moment, elle restait aux côtés de son frère, la mine sévère. Elle l'avait retrouvé et voilà qu'elle constatait avec quel genre d'homme il traînait. Autour de lui apparaissaient désormais des mirages, des illusions. Celles de trois sirènes qui chantaient. Ces présences étaient précisément ce qui repoussait peu à peu le pouvoir de Cuchulainn. Ils ne faisaient que se neutraliser. Pour le moment.
    - Je crois bien que c'est la première fois que je rencontre une personne capable d'utiliser le son et la musique comme catalyseur. En dehors de moi-même, j'entends.

Les sirènes semblaient avoir disparues. Le chant d'Orphéus semblait moins fort à mesure que celui de son compagnon déclinait aussi.
    - Tu m'expliques ce qui se passe ici ? Et qui est cet homme ?

Effectivement, elle était clairement agacée. Il lui répondit d'abord d'un sourire, histoire de la calmer, avant de reporter son attention sur l'artiste :
    - Cuchulainn, voici ma petite soeur. Aurora. Très chère soeur, Cuchulainn souhaitait seulement nous divertir avec sa musique. Sans doute s'est-il laissé quelque peu emporté par la mélodie.

Un regard de biais vers le loup qui l'avait informé. Le lien entre eux l'intriguait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu260/260[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (260/260)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge240/240[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (240/240)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune356/356[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyJeu 14 Mai - 9:16
La mélodie cessa. La tragédie, aussi douce qu'un venin, venait de s'interrompre. Je sortais rapidement de mon état créatif afin de remarquer la main sur son épaule. Levant les yeux vers l'Atlante, je me rendis compte de l'endroit où je me trouvais. Merde. Embêté, je m'apprêtais à présenter mes excuses en observant ces sirènes qui dansaient dans les airs. J'appréciais le spectacle fallait l'avouer et c'était à ce moment là que je vis la petite soeur d'Orphéus.

" Enchanté mademoiselle, et, en effet, c'est mon nom. L'art n'a de limite que si on refuse son exaltation. Je me suis laissé bercer par mon passé quelques instants... Un jour, la Flamboyance renaîtra et les Dieux danseront à nouveau ensemble. "

J'avais vu le jour sur une terre où le vent et la mer décidaient de nos vies. Mon respect pour ces océans si lointains était toujours présent. Je suivais la danse des vagues depuis quelques années, suivant les pas des gens de cette époque. Jour après jour, j'avais estimer le poids de ce que je devais faire.

Brusquement, Cuilan s'approcha de la jeune femme et baissa la tête en signe de révérence. Ma surprise n'était pas feinte, bien la première fois que ce bon vieux bougre agisse ainsi. Une légère aura se dégageait de lui à ce moment là, vrai que ce loup voyait des choses que je ne percevais pas. M'approchant de lui, ma main se posa sur sa tête afin de le caresser.

" Cela se voit que vous êtes une grande Dame. Mon loup est capable de voir au delà des destins, de lier des choses que moi même je ne peux percevoir. Un jour viendra où tous les regards se tourneront vers vous, les miroirs reflèteront alors une image nouvelle, vous deviendrez le centre d'un univers et vous serez seul. Puissiez vous être à la hauteur de votre grandeur.. "

Pendant un instant, très court, j'avais entendu les pensées de Cuilan à l'intention de la soeur d'Orphéus. Mes lèvres avaient donc révéler le destin de la petite demoiselle. En quoi ? Comment ? Pourquoi ? Il n'en savait rien non plus. Pour l'instant, je me devais de calmer les clients qui me fixaient bizarrement depuis un moment.

" Mes seigneurs, laissez moi vous offrir un verre, ainsi qu'à tous clients Aubergistes, voilà quelques pièces si cela vous convient !"



[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge900/900[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyLun 18 Mai - 22:55
Orphéus regardait la scène, médusé, se rendant compte qu'il assistait à quelque chose qui dépassait l'entendement. Quelque chose qui pouvait avoir de solides répercutions pour son avenir. Ou celui de sa soeur. Que le loup fasse la référence était déjà quelque chose d'intriguant en soi... Mais que Cuchulainn se mette à parler ainsi, sans réelle conscience visiblement de ce qu'il avançait sur le moment, voilà qui n'avait rien de naturel. Orphéus n'était pas versé dans les prophéties mais il était cultivé. Et ce qui venait de se passer là ressemblait à s'y méprendre à l'une d'entre elle.

Aurora eut comme réaction de reculer d'un pas, plaçant par réflexe sa main sur la garde de sa lame. Mais Orphéus s'était levé, ce qui retint son geste. Il avait dit que ce loup était capable de voir au delà des destins. Mais ces paroles étaient bien obscures. Et s'il y a eu chose qui apparaissait comme évidente dans ce contexte, c'était qu'il était inutile de chercher à percer à jour cette prophétie en l'état. Au risque de s'y perdre. Aurora serait seule ? Jamais. Sa main se posa sur sa soeur tandis que l'homme proposait de payer sa tournée. Action qui eut le mérite d'être salué dans l'instant par l'aubergiste et les clients.

Entre cet acte charitable et le cosmos d'Orphéus qui apaisait sans le montrer les âmes des dormeurs ici présents, il y avait assez peu de risque que les choses dégénèrent. Le corps de sa soeur tremblait. Un simple regard dans sa direction lui permit de comprendre qu'elle était choquée. Mais pas seulement. Était-ce de la peur ? Il resserra légèrement sa prise, comme pour lui faire passer un message, qu'elle perçut parfaitement. Elle prit elle-même un des verres proposés et se l'enfila cul sec. Le Merinita lâcha finalement sa soeur, affichant toujours ce visage impassible bien qu'en son coeur, la tempête était présente.
    - Je suppose que vous ne saurez pas me répondre. Mais qui ne tente rien n'a rien, dit-on. Ce que vous venez d'énoncer... Il s'agissait d'une prophétie ? D'une malédiction ? Êtes-vous simple messager, Cuchulainn, ou êtes vous à l'origine de ces paroles pour le moins énigmatiques ?

Les miroirs refléteront alors une image nouvelle, vous deviendrez le centre d'un univers et vous serez seul. Puissiez vous être à la hauteur de votre grandeur. Il gravait ces paroles dans sa mémoire afin que jamais il ne puisse les oublier. Et en même temps, il se jurait de ne jamais laisser sa soeur affronter sa destinée seule. Elle était sa soeur, le centre de son univers à lui, le maintenant à flot. Lorsque l'orage grondait en son être, c'était elle et elle seule qui parvenait à chasser les nuages. Sans elle... Sans elle, le risque d'emportement était accru. Sans elle, il perdait l'autre moitié de lui-même.
    - Je devinais en vous un homme sage, avec un pouvoir certain. Un artiste aussi... Ce que je viens d'entendre ne fait que confirmer mes doutes. Ce loup et vous. Être ainsi capable de voir la destinée des autres, sans pouvoir l’interpréter. Cela doit être bien pénible en vérité.

Aurora se remettait. Et à en croire son regard assassin, elle semblait en colère. Mais la connaissant comme il la connaissait, cette colère n'était pas dirigée sur l'homme. Mais sur ce qu'il avait prononcé. Elle détestait ne pas comprendre. Et détestait encore plus lorsqu'elle était la cible de choses qui lui échappait.
    - Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce que ça signifie ? Ce loup... Cet homme. D'où viennent-ils ?

Orphéus laissait sa soeur prendre le contrôle de la discussion. Si elle avait besoin de cela pour se calmer les nerfs, alors grand bien lui fasse. Mais il paraissait peu probable qu'elle obtienne réponse à sa question. Il l'avait entendu se présenter. Il avait parlé d'Apollon. Une prophétie. Le lien entre cet homme et le dieu semblait plus présent qu'il ne l'avait deviné. Ce pourquoi désormais, il prenait le temps de l'observer. Ainsi que ce loup, créature magnifique mais doté d'un bien étrange don.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu260/260[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (260/260)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge240/240[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (240/240)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune356/356[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyMar 19 Mai - 15:17
D'un haussement d'épaules, je répondis à Orphéus par la négative. Ce genre de sentiments, d'abandon, n'était pas courant mais oui, cela pouvait arriver. Comme disait la "Vieille" bien souvent, les Dieux parlaient par les mots des Hommes sans que ceux ci s'en rendirent compte. Une prophétie ? Une malédiction ? Je n'en savais pas plus que lui. J'étais même tétanisé. La réaction de la jeune femme me rendit nerveux, je n'aimais pas les souffrances inutiles. La vie de bohème depuis mon réveil était tout ce que je souhaitais, donner mon coeur à quelqu'un m'était désormais interdit.

Cuilan recula de quelques pas et, tournant en rond sur lui même, s'allongea comme un sac près de la cheminée de la grande salle. Les miroirs refléteront alors une image nouvelle, vous deviendrez le centre d'un univers et vous serez seul. Puissiez vous être à la hauteur de votre grandeur. Ces mots - mes mots - me traversaient l'esprit mais je n'en comprenais rien. Mon regard se posa enfin sur la soeur d'Orphéus. Elle voulait comprendre, elle aussi. J'étais pas sorti de l'auberge, ironique dans un certain sens vu là où nous nous trouvions !

" Mademoiselle, je ne suis qu'un simple voyageur, qu'un simple bouffon dans l'histoire des hommes, je ne prétends pas plus. Je vous présente Cuilan, un très vieil ami qui m'accompagne depuis que je suis devenu un Éveillé. Ceci étant dit, on dit que les Loups sont les yeux d'Apollon face à l'Hiver d'une Ere. Après, ahah, je ne sais pas vous répondre plus. Ah et pour vous répondre quand à ma provenance, je viens de la terre où votre Dieu se nomme Manannan Mac Llyr, celui du peuple d'en haut ! "

Je savais bien que tout nous séparait, j'étais un "Vulgaire", un naufragé sous les écumes en quelque sorte. Je dérivais comme un bateau ivre, sans commandement et gravé sur ma peau mes serments de jeunesse. Mon attachement à mon passé s'étiolait depuis quelques années mais n'était ce pas de la vanité ?




[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-bleu1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-rouge900/900[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) G-jaune1350/1350[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)   [Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus) EmptyMar 19 Mai - 23:28
Aurora hocha de la tête, comprenant alors elle aussi qu'elle n'était pas face au premier venu. Les Atlantes avaient coutume de dire que ceux qui n'étaient pas comme eux, étaient des Vulgaires. Des personnes incapables de saisir l'importance du cycle, incapable de comprendre les lois qui régissaient ce monde. Mais Cuchulainn n'apparaissait clairement plus comme un simple Vulgaire. Orphéus en était déjà arrivé à cette conclusion lorsque ce dernier s'était présenté dans les formes. Le Peuple d'en haut. Il se renseignerait plus en avant sur ce peuple. Et sur ce Cuchulainn, si d'aventure il parvenait à se rendre chez lui. Ou par le bouche à oreille.

Sa soeur semblait avoir reprit contenance en tout cas, telle une véritable Merinita. Son titre n'était pas usurpée, bien que son frère puisse percevoir les signes de son troubles. Sa mélodie avait changé. Elle était sur la défensive. Dans le questionnement. Cette prophétie avait impacté plus que de raison Aurora. Il était certainement temps de prendre congé. De laisser cet homme et son loup à leur repos. S'approchant de Cuchulainn, Orphéus s'adressa à lui :
    - Ne le prenez pas pour vous mais je crains que le temps soit venu pour nous de prendre congé. Je crains que vous nous ayez donné de quoi réfléchir un moment avec cette prophétie et j'aimerai que ma soeur se change un peu les idées. Je vous souhaite une excellente fin de séjour au sein de notre belle Atlantis. J'espère avoir un jour la chance de parcourir votre pays. Qui sait ? Peut-être que les vents me mèneront de nouveau à vous, Cuchulainn. Vous rencontrer fut un honneur et un plaisir, je ne vous oublierai pas.

Dans son sourire, aucune trace d'hypocrisie. Pas de mensonge. Il parlait vrai et même la musique de son être s'était tût, afin de ne pas influencer cet homme. De toute évidence, il était sensible à la même forme d'art que lui. Essayer de le tromper aurait donc été une pure perte de temps. Aurora s’accrocha au bras de son frère, faisant une petite référence à Cuchulainn. Et alors qu'ils se détournaient, Orphéus fit un petit signe à sa soeur, lui faisant comprendre qu'elle devait encore l'attendre un bref instant. Il se dirigea alors vers la cheminée, où se tenait le loup. Tout comme ce dernier avait précédemment salué Aurora, Orphéus s'inclina respectueusement devant lui. Quelque chose le poussait à agir ainsi. Une impression ? Le bon sens ?
    - Cuilan, ton ami et toi n'aurez rien à craindre des Atlantes tant que votre séjour ici se prolongera. J'y veillerai personnellement. Considère-toi dès à présent comme un ami de la famille Merinita. Prenez soin de vous, Cuchulainn et toi.

Adressant un dernier signe de tête vers Cuchulainn, il repartit dans la direction de sa soeur, prenant simplement le temps de marmonner deux ou trois mots à l'aubergiste. Alors qu'ils sortaient enfin à l'air libre et qu'ils s'éloignaient, Aurora reprit la parole.
    - Promets-moi que jamais tu ne me laisseras. Quelle que soit l'image renvoyée par ces miroirs...

Il resserra sa prise sur son bras, lui déposant un baiser sur la joue. Cela semblait suffire. Et c'est l'esprit tourné vers Cuchulainn et son monde d'en haut qu'ils regagnèrent leur demeure.

Citation :
Fin du rp mon ami. Au plaisir de te libérer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
 
[Aout 550] Visite dans l'Empire des Mers (ft. Orpheus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: