Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-bleu1350/1350[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-rouge900/900[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-jaune1350/1350[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-jaune  (1350/1350)
Message [Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]   [Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] EmptySam 2 Mai - 12:00
Il contemplait la cité d'Atlantis de son perchoir, ne pouvant s'empêcher de sourire. Sa réunion avec les sénateurs s'était plutôt bien passé, ce matin, et il profitait d'un bref moment de répit avant de poursuivre sa journée qui allait s'annoncer chargée. De ses doigts, il effleura doucement le bandeau qui recouvrait son oeil gauche, désormais absent. Ce sacrifice n'était pas vain et Orphéus était prêt à sacrifier plus encore si cela s'avérait nécessaire aux projets de Poséidon. La douleur était partie mais il ressentait encore une gêne, malgré les mois qui étaient passés. On lui avait parlé de membres fantômes pour ceux qui perdaient un bras ou une jambe. Était-ce ça, cette sensation qui l'assaillait de temps à autre ? En réalité, ce n'était pour lui pas une si grosse perte que cela. Il avait gagné bien plus que ce qu'il avait perdu après tout. Et il ne pouvait de toute façon pas se focaliser sur ça. Un véritable chantier l'attendait et il devait dès maintenant mettre en place certaines choses pour consolider Atlantis.
    - Aurora ! Notre invité a t'il été prévenu ?

La silhouette sortit de derrière une des colonnes de la salle du Légat, s'approchant de lui prestement. Sa tenue faisait écho à celle de Orphéus, portant une cape pourpre elle aussi, et ressemblant beaucoup à l'homme qui regardait toujours la cité. Sa soeur se posta près de lui, croisant les bras sur sa poitrine. Pour une fois, aucune sourire espiègle n'habitait son visage. Si ce matin son frère avait eu sa réunion avec les Sénateurs, elle même avait été assez occupée.
    - Il l'a été, Orphéus. Le Général du Chrysaor arrivera sous peu. De ce que je sais, il serait rentré il y a peu. Je n'ai pas le résultat de sa quête personnelle mais je suppose qu'il en est autrement de toi, cher frère.

Elle gloussa, sachant très bien que son frère avait effectivement cette information. Il se renseignait depuis trop longtemps sur les Généraux pour ne pas connaître les déplacements de ces derniers. Il avait mit à profit le temps qu'il avait eu depuis octobre 550 pour se préparer, tandis que Cinead et lui géraient les armées Atlantes en duo. Mais désormais ce dernier s'était retiré de ses fonctions, laissant Orpheus seul maître à bord. Orphéus n'était pas un soldat : sa spécialité se trouvait bien ailleurs. Le renseignement, tel était son atout. Il tourna son regard vers elle, lui adressant un petit sourire en réponse. Ce qui confirmait les doutes de sa soeur. Comprenant que cela signifiait aussi la fin de son entretien avec lui, elle abaissa légèrement la tête en guise de salutation et se retira.

Oui, il savait quelques petites choses sur ce Général. Jelan du Chrysaor. Il savait que ce dernier appartenait aux familles nobles, ce qui en faisait un atout important pour lui. D'autant plus que ce dernier avait sous sa responsabilité la formation des gardes, des Marinas, ainsi que de la Forge. Un personnage central dans sa stratégie future, si ce dernier était bien fidèle à la réputation qui était la sienne. S'il n'avait que quelques détails sur la mission de l'homme, il savait que ce dernier était rentré bredouille. L'attaque d'Atlantis avait déclenché sa quête, preuve de sa volonté de protéger ce monde. Une volonté qu'ils partageaient de toute évidence. Il perçut sa présence avant même de le voir. Et tandis que les pas résonnaient dans cet espace, il se tourna vers le nouvel arrivant, tout sourire.
    - Je te souhaite la bienvenue, Jelan, Général du Chrysaor. Et je te remercie d'avoir répondu si rapidement à mon invitation. Il serait bien impoli de ma part de ne pas me présenter dans les formes, alors permets-moi de corriger cela : je suis Orphéus Merinita, Légat de notre Seigneur Poséidon. Enchanté de pouvoir faire ta connaissance. Un peu plus officiellement, j'entends.

Ainsi était-il. Il était évident que Jelan connaisse son identité : après tout Poséidon avait exigé la présence des plus hautes autorités Atlantes pour la présentation de son nouveau Légat. Mais la courtoisie était la première des règles que l'on apprenait aux fils de noble. Savoir à qui s'adresser et comment le faire pouvait dénouer les tensions, même dans les plus hautes sphères de la politique.
    - J'ai demandé à te voir afin que tu puisses me faire un petit état de tes recherches personnelles. Vois-tu, je suis impatient de savoir si tu es parvenu à tes fins, ou même si tu as trouvé des pistes intéressantes. Pourrais-tu m'en parler un peu ?
D'un geste de la main, il l'invitait à se poser, faisant fi des conventions qui voulaient que l'on reste debout des heures. Ici, il préférait se mettre à l'aise. Et prit lui même la liberté de s’asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
JelanJelanArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-bleu200/200[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-rouge240/240[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-rouge  (240/240)
CC:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-jaune215/215[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-jaune  (215/215)
Message Re: [Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]   [Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] EmptyDim 3 Mai - 22:24
Une invitation. Le légat l’invitait à le rejoindre au sein du palais de Poséidon. Enfin. Pouvait il réellement appeler cela une invitation, ou était-ce davantage une convocation ? Qu’importe au fond. Le représentant du dieu qu’il sert le mande aussi, l’adolescent ne se fit pas prier plus que nécessaire. Il n’est pas spécialement étonné que ce dernier parvienne à saisir sa présence, l’adolescent ne cessant ces derniers temps d’aller et venir entre Atlantis et le vaste monde. Pour l’heure cependant, il n’avait pu saisir nuls indices concernant cette chasse dans laquelle il s’était lancée après l’attaque qu’avait subit sa cité. Son regard s’étrécit à cette pensée alors que l’adolescent s’avance dans le palais du seigneur des flots, arborant pour unique tenue, que ses coutumiers vêtements légers. Son écaille comme d’habitude, demeure auprès de son piller, lui se contentant d’habit de haute facture dont le style indien rappelait sans vergogne les origines même de sa famille.

L’éternel adolescent finit par atteindre la grande salle dans laquelle le légat demeure. Ce dernier l’accueil d’un sourire et de paroles pour le moins accueillantes. Jelan continue de s’avancer en souriant, glissant ses bras derrière son dos tel un enfant analysant son monde. Bien sûr, il connaît déjà le visage et le nom du légat ayant prit la suite du précédent, aussi, il n’est nullement surpris lorsque ce dernier se présente.

« J’imagine qu’il n’est pas nécessaire que je me présente moi même. Vous devez en connaître suffisamment sur moi pour m’éviter de tomber dans ce genre d’écueil. »
Le sourire du jeune chrysaor se fait facétieux à ses mots. En tant que légat, nul doute qu’il s’était informé sur ses généraux, tout du moins si son nom de Merinita n’était pas usurpé. Bien sûr, l’adolescent ne s’attendait pas, en venant ici, à parler cordialement de la pluie et du beau temps à son légat, néanmoins le sujet dont il est à présent question fait naître en lui cette colère vengeresse qui ne s'était pas tarie.

Le général se détourne de son supérieur, ravale la froide colère qui étreint son coeur pour orienter son regard vers la cité en contrebas. D’ici, elle s’étend, superbe et imprenable, merveilleuse sous son écrin de cristal. Ici, les stigmates de cette bataille sont invisibles aux regards inconscients. Il ne pardonne cependant pas l’affront fait, et c’était la raison même qui l’avait poussé à faire ces fameuses recherches personnelles dont le légat avait eu vent. En est-il étonné ? Pas réellement. Cela fait au moins de lui, quelqu’un d’intéressant. D’intelligent. Une bonne chose pour Atlantis. Elle n’a nul besoin d’un faible idiot à sa tête. « Vous avez une belle vue d’ici. Atlantis resplendit malgré les cicatrices qu’ils y ont laissés lorsqu’ils l’ont attaqué. » Sciemment, l’adolescent dévie du sujet, quand bien même est-il pertinent. Il reprend l'ascendant.

Lentement, le jeune général se retourne vers son supérieur. Un éclat dangereux couve dans ses yeux, donnant à ses iris carmine, une teinte irréelle. Néanmoins, celle colère tapie demeure prisonnière de son regard, nullement adressée à l’homme face à lui, mais aux ennemis d’hier et d’aujourd’hui. Il la contient, comme on contient un feu ardent et s'approche de ce dernier, avisant le siège qui lui a été présenté. Il demeure pour l'heure debout à son côté. « Quelque chose me dit que vous connaissez très bien l'état actuelle de mes recherches personnelles, Légat. » Il ferme un instant les yeux avant de finalement s'asseoir et faire face à son supérieur. « Après tout, vous êtes au courant de l'existence même de ces... recherches. Je doute que vous vous soyez contenté de ces informations pour le moins... lacunaires. » Reprendre le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-bleu1350/1350[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-rouge900/900[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-jaune1350/1350[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]   [Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] EmptyMer 6 Mai - 9:32
Inutile en effet de se perdre dans des présentations longues et sans intérêts. Orphéus savait à qui il avait à faire et désormais l'homme en était aussi assuré. Il était évident qu'il avait prit le temps de se renseigner. Même si le concernant, cela nécessitait moins d'assiduité qu'avec d'autre. Privilège du sang, pouvait-on dire, à moins que le Légat ait déjà quelque chose en tête le concernant. L'on avait coutume de dire que l'habit ne fait pas le moine, et Jelan était la parfaite incarnation de cette expression. Il en était sûr : à le croiser ainsi dans les passages d'Atlantlis, sans connaître son grade, il pouvait passer inaperçu.

Le Légat prit un instant pour l'observer. Lui. Mais son aura aussi. Sensible à ce qu'il appelait "le chant des Ondes", il s'imprégnait de cela pour se faire une idée des émotions en surface de ceux qui se dressaient face à lui. Plus difficile face à un éveillé, il avait quand même la possibilité de percevoir cette étrange mélopée. Chaque personne dégeait un son unique, qui le caractérisait. Ici, il souhaitait simplement percer à jour sa musique. Un bref sourire illumina son visage. Il l'a senti. Cela n'avait duré qu'un instant, mais il l'avait entendu : l'orage avait grondé en son coeur, faisant fléchir pendant une toute petite seconde la quiétude de son Onde. Comme si l'on avait jeté une pierre dans un lac, générant des perturbations sur sa surface. Rapidement le lac redevenait aussi placide qu'il ne l'avait été en arrivant ici.

    - Une belle vue en effet. Et ces cicatrices ont leur utilité, je dois dire. Elles me rappellent chaque jour que le Mal couve en ce monde et que notre magnifique Atlantis n'est pas à l'abri. Les Vulgaires ne sont pas nos seuls ennemis. Cet affront...

Il désignait d'un large mouvement de main l'ensemble de la cité que son regard embrassait totalement.
    - Nous ne pouvons le laisser impuni. Nous ne ferons preuve d'aucune clémence envers ceux qui ont eu l'impudence de nous frapper de la sorte. Et nous remettrons les choses à leur place.

Si son ton restait calme, on pouvait toutefois aisément ressentir de la colère dans la manière de marteler les mots. Orphéus n'était pas un saint homme. S'il était la Voix de Poséidon, il n'en restait pas moins également son plus fidèle soldat. Certes, contrairement aux valeureux Généraux qui portaient tous l'une des plus célèbres armures que ce monde ait porté, lui en était dépourvu. Okhéanos avait veillé à détruire celle que portait Cinead lors de la bataille. Mais lui n'en avait pas besoin. La force de Poséidon résidait dans ce bracelet. Dans sa Foi. Et sa détermination était sans faille. Il ne l'exprimait qu'avec parcimonie, évidemment, mais cette foi était la base de chacune de ses décisions. Intrigué, amusé même, il écoutait les propos de Jelan. Cet homme était intelligent et faisait honneur à sa famille. Il savait de source sûre que ce dernier ne se vantait jamais de son appartenance réelle, ce n'était d'ailleurs ni le lieu, ni le moment d'échanger sur ce point, mais il retrouvait dans ce qu'il voyait certaines des valeurs avec lesquelles lui-même avait été élevé.

Il avait raison. Il connaissait le résultat de ses recherches. Ce qui n'avait rien de surprenant. Ses espions étaient partout. Et aucun Général en fonction ne pouvait se targuer de ne pas être sous sa surveillance discrète. Là encore, nul manque de confiance. Mais il devait savoir à qui il avait à faire pour prendre les bonnes décisions. Ce n'était là que pure évidence. Son unité, le Secret des Abysses, était précisément la clé de voûte de son réseau de surveillance et d'espionnage. Nul n'échappait à cet oeil unique.
    - Il est vrai que j'ai eu vent de certaines choses te concernant. Le but de tes recherches. Le résultat quelque peu décevant bien que logique, eu égard des ennemis que tu traques. Toutefois, il y a une différence importante entre ce que l'on croit savoir et ce que l'on sait réellement. Se fier exclusivement à quelques rapports, aussi précis soient-ils, ne me permettra jamais d'avoir une meilleure information qu'en allant à la source même. Car tu es seul à pouvoir faire le lien entre ce que tu as vu, ce que tu as cherché et ce que tu sais. Tes impressions ne peuvent être devinées.

Il savait d'expérience que certains se contentaient de rapports, occultant l'importance d'un échange tel que celui-ci. Mais Orphéus était un homme prévoyant.
    - De fait, je te repose la question. Qu'es-tu en mesure de me dire concernant tes recherches. Es-tu parvenu à faire le lien entre ceux que tu traques et la direction qu'ils auraient pris ? Ta détermination est tout à ton honneur, très cher Chrysaor, et j'entends bien utiliser ce talent pour remettre les Atlantes sur de bons rails. Car j'ai peut-être moi-même de quoi te lancer sur la piste des chiens qui ont frappés Atlantis. Et si tu veux bien me prêter assistance, sache que ta mission serait assez simple : une fois que tu les auras trouvés et interrogés, tu n'auras qu'une chose à faire... Appliquer la sentence de notre Seigneur. Je ne souhaite pas remplir nos prisons de ces imbéciles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
JelanJelanArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-bleu200/200[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-bleu  (200/200)
CP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-rouge240/240[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-rouge  (240/240)
CC:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-jaune215/215[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-jaune  (215/215)
Message Re: [Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]   [Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] EmptySam 9 Mai - 12:07
Ils se jaugent, l’un et l’autre. Rien d’étonnant à cela. Après tout, en ce jour sonnait l’heure d’une première rencontre. Ses mots lui plaisent, il doit l’avouer. Ils sont forts et sans concessions, avec les ennemis d’hier et d’aujourd’hui. Le légat non plus n’avait pas oublié l’affront fait, au contraire et malgré le calme de son ton, la colère couve dans ses mots. Chaque paroles échangées lui permettent de mieux le comprendre, de davantage s’approprier son mode de pensée. Une habitude pour l’enfant joueur qu’il est. « Je n’aurai pas mieux dit moi même. » Ses lippes s’ourlent de ce sourire amusé qui ne semble que peu le quitter.

Enfin assit face à lui, le chrysaor patiente, laisse les paroles de son supérieur se glisser jusqu’à sa conscience. Cela se tient, il doit l’avouer et lui même ne serait pas en reste dans la même situation. Pourtant… Il n’apprécie que peu l’idée de ruminer cet échec. Car il ne peut hélas, pas l’appeler autrement pour l’heure. Sa quête n’a nullement aboutie et ce, malgré les mois passés à les traquer. Un goût amer demeure dans sa bouche à cette pensée. Un goût qui pourtant, pourrait bien s’altérer. Une autre piste. Voilà bien qui pourrait l’aider dans son entreprise et cela relance son intérêt.

« Mon assistance vous est acquise de droit. Plus encore si cela concerne ces chiens que je traque. »
Autant le préciser avant de davantage s’avancer. Après tout, il demeure son légat et il n’est pas du genre à contrevenir au règle si cela ne lui semble pas nécessaire. Ce qui n’est pas le cas présentement, loin de là. L’idée d’être un bourreau exécutant les traitres ne lui déplait pas. Son sourire en tout cas parle pour lui.

L’adolescent calle davantage son dos dans le siège qui l’a accueilli, laissant ses pensées dériver. Que peut-il lui dire de pertinent concernant sa traque... d’intéressant surtout. « Ceux que nous avons capturé n’ont rien dit malgré ce que nous avons essayé. La plupart ont d’ailleurs fait en sorte de mourir pour ne rien trahir. Ce sont des chiens fidèles à leurs maîtres, on ne peut pas le nier, même si cela ne m’a pas beaucoup arrangé. » Une moue contrarié vient un instant jouer sur ses traits avant que son regard ne se pose de nouveau sur le légat. « Leur portail. Normalement, ce genre de… pouvoir, ne peut être manifesté aisément et si précisément, surtout sur un territoire aussi bien protéger que ne l’est celui de notre Seigneur. Il est nécessaire d’avoir des accroches pour que ces derniers puissent être invoqués au bon endroit. Cela nécessite une reconnaissance ou tout du moins, une grande connaissance de notre cité et des interventions internes. Ce qu’ils ne devraient pouvoir obtenir. » Il s’était renseigné sur ces points dès qu’il l’avait pu, et avait théorisé le reste. Plusieurs hypothèses avaient dès lors fleuries dans sa tête.

« Au final, sans une aide extérieur, cette attaque n’aurait dû pouvoir se faire… En théorie. Cela me laissaient plusieurs options sur lesquels… enquêter. Un traître, un espion, un exilé, un disparu, … Je me suis également davantage renseigné sur cette magie qui aurait pu faire apparaître ces portails. Pour n’en avoir vu qu’un seul, je ne peux cela dit pas assurer qu’il y avait un seul invocateur. » Il pense tout haut, et se rend compte que son explication se perd finalement dans les détails. Qu’importe. Après tout, c’est ce que veut son légat. Son avis. Sa vision. « Mes hypothèses étant ce qu’elles sont, j’ai préféré garder tout cela pour moi. Je ne suis pas vraiment du genre à confier à n’importe qui mes idées et mes états d’âme de toute façon. » Un sourire glisse sur ses lippes à ces mots. Amusé. Son regard se fait cependant un sombre par la suite. « C’était un plan à grande échelle qui a nécessité beaucoup de préparation. Ils n’ont rien laissé au hasard pour parvenir à leur fin. Mais je ne vous apprends rien à ce sujet. » Un haussement d’épaule met un terme à sa prise de parole. Il n’a pour l’heure, rien d’autre de plus à dire à ce sujet, sauf si le légat souhaite avoir davantage d’information sur certain sujet.

« Et donc, concernant votre propre piste ? »
Il n’a pas oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1337-jelan-general-de-chr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-bleu1350/1350[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-rouge900/900[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-rouge  (900/900)
CC:
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] G-jaune1350/1350[Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]   [Août 551]Rencontres avec Chrysaor  [PV Jelan] EmptyMer 13 Mai - 11:38
Il était effectivement logique que certains se soient tués plutôt que de parler. Si Orphéus souhaitait la mort des ennemis d'Atlantis, il n'en restait pas moins capable de témoigner du respect envers ses ennemis. Ce serait même fou de ne pas faire ainsi. Jelan s'était heurté à cela lui-même et il pouvait en tirer des conclusions. Cela ne faisait évidemment pas avancer la traque mais il ne fallait pas oublier une chose : ceux qui s'opposaient à eux auraient vite fait d'apprendre que quelqu'un les chassait. Instiller la peur dans les coeurs était une des armes que le Légat utilisait. La peur amenait aux doutes. Les doutes érodaient les mentalités. Et même s'ils se montraient prudents, ils ne tarderaient pas à faire une erreur. Une simple erreur. Qui permettrait alors au Légat de lâcher ses Généraux sur eux.

Cette histoire de Portail par contre, ça intriguait Orphéus. Il y avait bien eu des rapports à ce sujet mais lui-même n'y avait pas portée plus d'attention que cela. Non pas que ce ne soit pas important, seulement il y avait tellement d'autres priorités qu'il était obligé de hiérarchiser ses centres d'attention. Il était donc bon que Chrysaor en fasse mention. Il montait même de plusieurs marches dans l'estime du Borgne, à dire vrai.
    - Ces portails sont en effet problématiques. Et ont fait l'objet de recherches particulières, comme les tiennes. Je peux t'en dire plus à leur sujet. Tu sais, pour être un Atlante comme moi, que nos technologies dépassent celle des Vulgaires. Sache que les Muiens possèdent des ressources technologiques leur permettant d'aller d'un point A à un point B facilement, et ce en se servant du sang tiré d'un sacrifice. Imagine-les avec des sortes de bouclier de sang autour d'eux, leur permettant alors ces voyages. Nulle magie là-dedans, ils tirent cela de la science et de leurs recherches.

C'était un point sensible de ces téléportations. La technologie plus forte que la simple magie. Et c'est ce qui rendait difficile les recherches à dire vrai. Il reprit :
    - Tu as raison de croire qu'il y a eu une aide. Mais elle est interne. Nous savons que pour permettre la création de ces portails, il faut une seconde chose : une personne sur place pour faire le sacrifice nécessaire. Un meurtre, en sommes. Nous n'avons toutefois aucune information précise sur qui. Et nous avons des doutes quant à une intrusion au sein de notre cité Mère, bien que nous n'ayons rien trouvé qui puisse conforter ces doutes.

On les appelait "la Cinquième Colonne". Et on les traquait. Mais peut-être que le concours de Jelan permettrait d'en apprendre un peu plus sur tout ceci. Une idée germait dans l'esprit du Légat. Il espérait déjà pouvoir lui faire comprendre certaines des informations que lui-même avait pu obtenir. La question de la trahison était au coeur de bien des suspicions et pour cause : Jelan avait raison de croire qu'on ne puisse franchir les défenses sans une aide. Interne. Externe. Le plus grave restait qu'ils aient pu obtenir le concours d'un Atlante.

C'était aussi pour cela que Orphéus s'était montré suspicieux dans les disparitions qui avaient eu lieu pendant l'assaut. De nombreuses enquêtes avaient été ouvertes, soit pour rechercher des corps, soit pour chercher des indices et confirmer l’identité des cadavres récupérés. Le travail de Jelan était d'ailleurs en parfaite adéquation avec ces missions, même s'il l'avait fait de son propre chef. Mais il avait cherché à l'extérieur alors qu'apparemment, le danger était interne. Orphéus en était convaincu : il suffisait d'aiguiller un peu le Général pour que ce dernier progresse drastiquement. Chercher à l'aveugle n'entraînait que peu de résultat.
    - Maintenant tu sais que ce n'était pas de la magie et cela explique une partie de cet échec. Ma piste serait donc de tenter de retrouver les membres de cette unité ennemie qui se serait infiltrée. D'enquêter sur le meurtre ou la disparition qui aurait précédé de peu l'invocation des portails. Atlantis est sans doute infecté par ces traîtres et j'entends conduire une campagne de dératisation sévère. J'ai entendu parler de certains talents que tu possèdes. Tu peux passer inaperçu, on pourrait ne pas se méfier de toi si l'on ne connait pas ton identité réelle. Serais-tu disposé à enquêter plus en détail à ce sujet, sachant que je ferai de même également ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
 
[Août 551]Rencontres avec Chrysaor [PV Jelan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: