Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1350/1350)
Message [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptySam 2 Mai - 13:47
Les gardes suivaient du regard le colosse qui se dirigeait vers la Porte des crânes. Ils ne disaient rien sur son passage. C'était son droit le plus stricte de toute façon, même si la curiosité de certains étaient forte. Que souhaitait faire le Cardinal de la Mort en se dirigeant vers les Portes : chasser ? Une activité presque commune ici. Mais ce n'était pas ça. Pas tout à fait. Sur son dos, aucune armure permettant de reconnaître son rang, en dehors peut-être de l'emblème gravé sur son manteau et qui représentait un ours déchirant entre ses crocs un homme. Ou de son imposante lame, dont il ne se séparait jamais, et qui était le dernier vestige d'un passé oublié.

Il arriva à l'entrée même de leur repère. Cette zone était farouchement protégée, et c'est ce qui intriguait très franchement Haldor depuis de nombreux mois maintenant. Pourquoi se faisait-on chier à protéger un endroit qui, avouons le très franchement, donnait plutôt envie de se barrer que de rester pour faire la fête avec des potes ? Cela lui échappait. Bon, évidemment il comprenait que l'on puisse souhaiter se préserver de ses ennemis. Mais selon sa logique toute personnelle, ce sont leurs ennemis qui devaient les craindre, pas l'inverse. Et si ces fous osaient s'en prendre à la Citadelle, grand bien leur fasse : ils seraient accueillis par les pires soldats que la création ait recraché de ses entrailles.

C'est que depuis peu, les Cavaliers d'Arès étaient de nouveau présents. Du moins était-ce la rumeur qui enflait au sein de l'armée. Pour être tout à fait franc, Haldor n'en savait pas beaucoup plus. Il avait bien entendu une histoire un peu spéciale, du genre bien dégueulasse avant de bouffer quoi, mais n'avait pas encore eu la chance de croiser le protagoniste de ce conte. Faut dire que cette Citadelle, elle était quand même bien spéciale. Ces portes, ces murs. Tout paraissait vivant. Ça bougeait. On le voyait, on l'entendait même. Mais bon, on s'y habituait aussi. Quoi qu'il en soit, maintenant que les Cardinaux étaient de retour, cet endroit ne craignait plus rien.
    - Des putains de gros psychopathes de merde. Des gros fêlés. 'Tain, heureusement que j'suis là pour adoucir tout ça hein. Tu m'étonnes que les autres chient dans leur froc... Védan et Melon, ils sont quand même bien bizarre.

Il se parlait à lui-même, comme ça lui arrivait régulièrement à dire vrai. Les noms des Cardinaux lui échappaient régulièrement. Il n'était jamais sûr de leur prononciation et espérait très franchement que le nom du nouveau serait plus facile à prononcer. D'après la rumeur, on parlait d'une femme. Dangereuse selon la rumeur. Mais comme d'habitude, il était facile de s'effrayer avec des histoires et des "on dit". Lui, il préférait se faire un avis solo. Il se rendit compte d'un truc. Il éclata de rire...
    - Mouhahahahahahaha. J'suis trop con !!! Une femme recrachée par cette putain d'mine. Femme. Mine. FAMINE !!! MOUHAHAHAHAHAHAHA !!!

Il riait tant que des larmes coulèrent sur son visage. Se claquant les cuisses, il prit quelques instants pour se remettre. Pas sa faute s'il se faisait chier.
    - Tiens, j'composerai un nouveau chant sur ça. J'irai voir Melon pour voir c'qu'il en pense.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge750/750[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptySam 2 Mai - 16:14

Dissonance. D’un mouvement agile de ses doigts, elle attire l’attention. Et pour le géant aux cheveux d’argent le loisir à présent de remarquer sa présence, alors qu’elle se trouve à ses côtés. Discrète, douée pour dissimuler, lui semble pour sa part peu perceptif, ce qui ne l’étonne pas. C’est que cette pratique demande un minimum de finesse, dont elle l’estima rapidement dépourvu, ses propres paroles l’exprimant parfaitement.

Pourtant, si elle était là, c’était qu’un détail avait attiré son attention. Elle l’avait connu en une autre vie. La captive Tribut avait déjà vu cet homme. Lorsqu’elle l’avait réalisé, sa tête avait penché vers l’avant. Presque de manière incontrôlable. L’impression d’entendre un lent murmure, trop lointain que pour pouvoir l’analyser. Elle s’était reprise alors, l’impression d’un visage glacial. Alors elle s’était approchée. Dépourvue de sa Cuirasse, n’ayant en ses mains que sa lyre – dont elle ne se séparait pas – en guise d’attribut, de bouclier et d’arme tout à la fois, Famine s’était approchée lentement. Serait-ce de la curiosité ? Pouvait-elle encore ressentir ce genre de sentiment ? Ou bien n’était-ce là qu’une froide analyse, nécessaire pour jauger les forces et faiblesses des armées d’Arès ?

Toujours est-il qu’elle s’était retrouvée à quelques pas à peine de ce géant, face aux portes sombres. Vêtue de cuir noir, remontant jusqu’à lui couvrir le bas du visage. Elle avait écouté, le regardant de ses iris violacés. Haussé un sourcil, s’étonnant que l’on puisse parler d’elle, qui plus est en ces termes. L’affront par devers elle ne provoquait rien. Tout comme elle se retint de juger de la pertinence de compter un tel singe – ce qui lui conviendrait bien mieux que l’Ours assurément – parmi les armées de la Destruction. Ce serait là critiquer les choix d’Arès lui-même, chacun de ceux ayant reçu sa bénédiction ne pouvant donc être que légitime à ses yeux.

Elle attendit alors, tapie en son voile de discrétion. Jaugeant de la situation, et jugeant qu’il méritait bien une apostrophe. Et son attention maintenant captée…
- Alors… tu veux chanter pour moi, Ours ?
Sa voix aurait pu être agréable et douce, si son âme n’avait pas été aussi glaciale. Celle d’une jeune femme dont ses vies l’avaient privée du miel. Et s’il y prenait garde un tant soit peu, il pourrait s’en rendre compte… Cette voix qui aurait dû être étouffée par le cuir ne l’était nullement. De même, elle ne semblait pas vraiment provenir d’elle, pas tout à fait… plutôt comme si elle l’englobait, et n’existait que dans son esprit, le tout à la fois.


[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptySam 2 Mai - 18:29
Le son attire de suite son attention. Peut-être qu'un autre que lui aurait mis la main à l'épée, histoire de faire face au danger potentiel. Un autre que lui aurait peut-être poussé une exclamation de surprise. Lui, bien qu'il n'ait pas perçu la personne avant qu'elle ne se dévoile à lui, prit le temps de se tourner complètement sur l'inconnue. Pourquoi s'inquiéter alors qu'en ces murs, il était certainement l'un des plus grand danger ? La Mort n'avait peur de rien. Elle prenait, ne subissait pas. Et il vit celle à l'origine de ce trouble.

Étrange. Sûre d'elle, à n'en point douter. Alors qu'il l'observe, une sensation étrange l'assaille : l'avait-il déjà aperçu quelque part ? Cette impression d'avoir déjà été en présence d'elle s'était emparé de son esprit. Mais plus il y réfléchissait, moins il se souvenait. Il pestait intérieurement sur cette perte de mémoire qui parfois lui jouait des tours, avant de reprendre son observation. Vêtue de cuir, elle semblait cacher une partie de son visage. Mais son regard lui, il filait des frissons. Cette rencontre s'annonçait palpitante en vérité.

Ainsi donc Famine ressemblait à ça. Quel idiot avait-il été de ne pas la remarquer. Mais quand il relâchait son attention, Haldor ne voyait plus rien. Un défaut pour un guerrier mais il ne s'en souciait pas vraiment. On ne lui demandait pas de faire preuve de retenue, bien au contraire. La Mort prenait quiconque se dressait sur son chemin, et le fait que l'on puisse le voir avant qu'il ne fauche ses proies lui plaisait vraiment. de toute façon, même s'il l'avait voulu, il ne passait pas inaperçu. Par contre, faire un effort pour voir qui se trouvait autour de lui, cela allait devenir indispensable. C'est qu'il commençait à y en avoir, des gens étant capable de se planquer. Bordel !
    - Appelle moi Haldor, on est en famille après tout.

Il lui adressait un large sourire. Les Cardinaux étaient les Généraux d'Arès. En ce sens et selon son propre point de vue, ils étaient une famille. Des frères, des soeurs. Une fratrie de dégénérés évidemment mais cela n'empêchait pas qu'ils étaient désormais liés. Quant à la chanson...
    - Mais sinon, ouais carrément. J'suis un artiste, en quelque sorte. J'peux composer un p'tit truc sympa. T'as l'air d'être une musicienne. Si t'es douée, y'a moyen que tu cales un p'tit son par dessus mes paroles et j'te jure qu'on peut tout déchirer. Melon a l'oreille musicale, y'a clairement moyen qu'il donne son avis en plus.

Un artiste, lui. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il semblait vraiment y croire. Paradoxalement, en dehors du champ de bataille, le colosse était comme n'importe qui : il avait ses jeux, ses moments de détente, et chanter faisait partis de ces moments qu'il appréciait. Oui, il était effectivement un artiste : chanteur, conteur. Et apparemment, il avait un public qui commençait à se constituer. A moins qu'elle ait fait de l'ironie ? Si tel était le cas, il était évidemment passé à côté. Haldor était de ceux à qui il fallait parler franchement. Il avait un mal fou avec les faux semblants. En dépit de l'allure assez particulière de cette nana, elle faisait preuve d'un cran qui forçait le respect. Mais s'il savait à qui il s'adressait désormais, une inconnue restait :
    - Du coup, c'est quoi ton nom ? J'vais pas t'appeler Famine chaque fois que j'te croiserai, c'est chiant.

Du menton, il désignait les Portes. Et ce qui se trouvait derrière.
    - C'est glauque à l'intérieur, j'trouve. Perso, j'aime bien sortir de temps en temps, histoire de m'aérer le crâne. J'sais que les autres aussi, ils apprécient. Tu les as déjà rencontré en fait ? Melon et Védan ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge750/750[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyDim 3 Mai - 22:46

La Famine s’était détachée de bien des sentiments. Du plus gros de son humanité, tout simplement. Heureusement pour elle. Pour eux. Car cela aurait pu provoquer bien des réactions sur son visage dénonçant ce qu’elle pouvait bien penser de ses propositions, de son comportement. L’on y aurait vu de l’étonnement, de l’incrédulité. On aurait pu la sentir fatiguée, blasée. Son âme aurait pu s’emplir de mépris et de jugements. Ses yeux se dessiner de colère ou d’hilarité. Dans la situation où il n’aurait pas donné son nom, elle aurait pu croire que l’armée d’Arès s’était juste parée d’un clown, d’un fou, d’un idiot du village.

Elle se l’observa juste sans ciller. Le regardant comme si elle tentait de voir au travers de lui, et de ses apparentes déficiences. La Bête expira lentement, en ce qui pourrait très vaguement ressembler à un très long soupir. Elle détourne son regard, semblant prête à faire abstraction. Ou demi-tour sans demander son reste. Peut-être qu’elle en avait déjà assez vu après tout, ou peut-être même trop. Mais elle n’avait même pas envie de savoir en l’instant qui pouvait être ce melon, ou s’il l’avait pris. Ce qui l’a fit rester ? Il lui demanda son nom. Pas qu’elle ressente un besoin fondamental de l’informer, ce genre d’initiative était souvent une perte de temps. Juste qu’elle se posa sérieusement la question, l’espace d’un instant. Comment devait-elle s’appeler, sinon Famine ?
- C’est ce que je suis pourtant, cavalier pâle. La Famine. Le cavalier sombre. Je fus la Calamité, mais cela n’est plus. Autrefois, l’on me nommait Jehane également. J’imagine que cela peut toujours convenir. Oui, Jehane serait approprié pour toi, tandis que c’est sous ce nom que j’ai la première fois entendu le tien, Tribut d’Odin.
Car en effet, il ne pouvait plus demeurer de doutes. Ils ne s’étaient jamais adressés la parole. Depuis son incarcération chez les Saints, l’ancienne Tribut d’Arès avait passé cinq années, terrées dans le silence. Ses rares rencontres alors l’avaient conduites à sa dernière mort, dont elle venait à peine de se remettre. Mais un énergumène de cette taille, à la blanche chevelure et se trimbalant un aussi large cure-dent, cela ne courait pas les rues, et encore moins au sein du Sanctuaire d’Athéna.
- Si tu n’aimes pas ces couloirs, pourquoi les subis-tu ? D’asgardien détenu en Grèce, tu es devenu serviteur d’Arès. J’imagine que si tu parviens à t’adapter avec autant d’aisance que tu changes de camp, tu seras très rapidement parfaitement à ton aise dans ce dédale.
Proclame-t-elle en s’approchant des portes, laissant le souffle de l’air frais s’engouffrer dans ses poumons. Ses mots sont froids, sans détour, mais elle ne semble pas s’attarder sur un jugement. Le Bête n’a pas à s’attarder sur ce genre de futilités.
- Tous les Berserkers que j’ai pu connaître sont morts, depuis longtemps. Tu es le premier de cette nouvelle génération que je rencontre, à l’exception du Pontifex. J’ai l’avantage d’être douée pour éviter les rencontres fortuites...
Proclame-t-elle en tournant la tête pour lui jeter un regard par-dessus son épaule. Cela, il avait déjà pu en attester, n’est-il pas ?
- Où allez-vous, lorsque vous sortez ? Dans quel but ?


[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyMar 5 Mai - 15:33
Hein ??

Alors qu'elle lui donnait son nom, Famine ajouta une information qui fit sourciller le colosse. Tribut d'Odin ? Ce nom ne faisait pas écho à son esprit. Pire, cela semblait même lui donner mal à la tête. C'était pour lui la première fois qu'il croisait cette femme. Mais apparemment, ce n'est pas ce qu'elle semblait dire. Après, de ce qu'il savait, elle avait été recraché il y a peu et sans doute qu'une partie de son esprit était partie en fumée. Oui, cela expliquait bien des choses.

Il se souvenait que lui-même, au moment où il était devenu Mort, il avait perdu les pédales. Pas de la même manière, certes, mais lui aussi il avait pété un câble. Il avait alors ravagé un champ de bataille. Jehane semblait ailleurs depuis le départ de toute évidence, nul doute alors qu'elle soit à moitié folle. D'ailleurs elle semblait tellement croire à cette histoire qu'elle continuait sur sa lancée. Sans réellement savoir pourquoi, Haldor sentit de la colère naître au fond de son coeur. Comme si cette femme ramenait quelque chose à la surface qu'il ne souhaitait pas entendre. Pas voir. Et encore moins ressentir.

Tribut d'Odin. Asgardien. Prisonnier. Décidément elle était folle celle-ci. Comme si lui, le terrible Haldor, pouvait servir de monnaie d'échange pour Odin. Odin. C'était quoi ça en plus. Il n'était rien comparé à son propre Dieu. Mais pourquoi alors... Pourquoi avait-il si mal à la tête. Pourquoi cette colère si forte montait-elle en lui ? Il reporta son attention sur elle, un grondement sourd s'échappant de sa gorge, celle d'une bête qui était sur le qui-vive.

Acamas l'avait pourtant prévenu : les soldats d'Arès n'étaient pas tous fiables. Mais savoir qu'un des quatre cavaliers avait complètement perdu les pédales n’était quand même pas une bonne nouvelle. Il faudrait qu'il en parle à son bienfaiteur, que ce dernier ne fonde pas ses espoirs sur Famine. Dommage pourtant, elle paraissait forte quand même. Ou alors, elle le confondait avec quelqu'un d'autre. Il est vrai qu'il n'avait pas de souvenirs d'avant Acamas, mais il était persuadé que si ces choses étaient vraies, il s'en rappellerait. C'était quand même pas rien son histoire.
    - Et bien Jehane, t'as sans doute perdu quelque chose quand ces murs t'ont recrachés. Ou alors... Tu t'es cogné la tête avant de venir ? J'ai entendu une histoire une fois, paraît qu'un mec s'était cogné tellement fort la tête qu'après, il ne se souvenait plus de qui il était. Possible que tu sois mal tombé. Parce que j'peux te garantir que j'suis pas un de ces Asgardiens. Et j'suis encore moins un Tribut.

Il semblait chercher du regard une bosse potentielle, une marque qui prouverait sa théorie. Sinon, comment expliquer cette folie ? De son côté, il n'y avait nul mensonge dans ses propos. Ce n'était pas là une volonté de cacher qui il avait été, ou d'essayer de tromper une personne qui en savait trop long, plus qu'elle ne devrait. Seulement, Haldor n'avait plus aucun souvenir de cette ancienne vie. On lui avait soutiré cela depuis bien longtemps maintenant, ne restait que la Mort. Et seulement elle. Asgard, Odin, ils ne représentaient rien à ses yeux. Juste une douleur incompréhensible.
    - Et si tu veux savoir pourquoi j'reste, c'est simple : je suis aux ordres d'Acamas. Pour Arès. Rien d'autre, alors sors-toi ces histoires de merde du crâne. Ce serait quand même con que les autres sachent que tu t'inventes des histoires. En plus, ça m'gonfle.

Il y avait quand même quelque chose de dérangeant là-dedans. Mais qu'importe, il préférait ignorer cela. Une nana qui racontait de la merde, il en connaissait beaucoup. Une de plus, une de moins, cela ne changeait pas grand chose. Autant passer à la suite. Avant que cela ne s'envenime.
    - Et bien ça dépend, en fait. J'aime aller chasser, m'dégourdir les jambes. Puis faut aussi s'occuper l'esprit. Franchement, j'ai pas toujours des choses à faire hein. Mais toujours mieux que de glander à l'intérieur. J'ai l'impression que ça me bouffe, de rester dans la Citadelle trop longtemps. J'préfère clairement être ailleurs quand j'peux.

Il se tût un instant. Il étudiait la jeune femme. Elle était décidément spéciale. Mais au sein de la Citadelle, cela semblait monnaie courante. Esther, César, Melon, Védan. A croire qu'il y avait un concours du plus taré et qu'à la fin du mois, le meilleur gagnait un prix. Comme si Arès ne pouvait avoir un soldat sain d'esprit. Lui était différent. Du moins l'espérait-il.
    - T'es donc de l'ancienne génération alors. Tu pourrais m'en dire plus ? Comment c'était avant, avec l'ancien Pontiflex, toussa ? D'autres sont aussi de l'ancienne génération mais peu en parlent. Comme si quelque chose clochait, tu vois. J'suis curieux, du coup.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge750/750[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyMer 6 Mai - 3:33
Sa réaction ne manqua pas de l’étonner. Niait-il son passé par souhait de le cacher, ou bien ne s’en souvenait-il vraiment plus ? C’était un point important à éclaircir bien entendu. En tout cas, elle refuserait d’admettre qu’elle avait tort… Un colosse de cette taille, cheveux blancs, la même tronche, la même épée si particulière, le même nom… ça fait un peu beaucoup là, non? Alors il pouvait bien tenter de la décrédibiliser, ou de la déstabiliser. Elle tenait là un secret, et avait bien l’intention d’en apprendre plus.
- Me cogner ? Mais à en croire ton histoire, cela voudrait dire que j’aurais oublié mon passé. Or, ce n’est pas le cas, il est limpide en ma mémoire. Mais toi, Mort… à quand remontent tes derniers souvenirs ? Et des maux de tête ? Ils semblent impératifs pour qui se cogne… en as-tu ressenti ?
Elle s’était retournée, lui faisant face, et s’était rapprochée de quelques pas lents. En sa main gauche toujours sa lyre, sa main droite posée en travers des cordes pour qu’elles n’en viennent pas à vibrer par inadvertance – mais tout autant pour être parée à les pincer si besoin s’en faisait sentir.
- Si je fais erreur… Profitons-en alors pour faire connaissance, cavalier pâle. Je suis née le 8e jour d’octobre en 525, dans une petite ville du Royaume des Francs. Et toi, le sais-tu ? J’ai pour famille un frère, qui se nomme Faustin. Et toi, en as-tu ?
Elle l’a bien entendu grogner. Lui dire que ça le gonflait. Mais elle voulait creuser, et l’analyser froidement lorsqu’il réagirait à ses questions. Lever un doute, ce qui au final correspondrait pleinement à l’une des missions qui lui avaient été fixées. La Famine poursuivrait alors sa propre présentation, ce qui lui permettrait de répondre à d’autres questions qu’il lui avait été posées.
- Quant à ma génération… comme je te le disais, ils sont tous morts en 545. Le Pontifex s’appelait Maximus. Un pur guerrier, à la fois digne et brutal. Il m’a formé à l’utilisation du Cosmos, aussi je lui dois beaucoup. Lorsque je suis revenue, il se disait que le Pontifex se nommait Xanthe, mais je ne saurais t’en dire plus ; c’est là l’époque où j’ai sommeillé. J’ignore donc pourquoi d’autres peinent à en parler. Peux-tu me donner des exemples ? Il pourrait être intéressant de poser quelques questions, ou de tendre l’oreille...
Plaçant ses mots au sein même de son esprit, toujours pour elle dont la gorge n’était plus capable de produire le moindre son, elle était restée plantée devant lui, sans crainte ni gêne, la tête relevée pour planter son regard dans le sien malgré la différence de taille tout à fait notable.


[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyJeu 7 Mai - 14:40
Elle me parle. Elle me parle. Et j'ai de plus en plus mal au crâne. Sérieusement, c'pas possible d'être si petite et aussi chiante. Ta date de naissance... Sérieusement ? Mais j'm'en branle moi, de cette info. Et puis pourquoi toutes ces questions. J'lui ai juste demander comment c'était avant. Sa vie à elle, franchement, j'm'en cogne. En plus, elle fouille. Pose des questions. Cherche à m'connaître alors que j'me connais pas moi-même. "T'as quel âge ? T'es né où ? Moi j'ai un frère. Tu as mal à la tête ?"

    - C'EST TOI QUI M'DONNE LA MIGRAINE AVEC TES QUESTIONS DEBILES ! J'EN SAIS RIEN ! ET TU M'FAIS CHIER ! VOILA !!!

Oh ? Un instant, il fut lui-même surprit. Il pensait évidemment chaque mot prononcé mais il n'avait pas souhaité lui beugler dessus comme un ours. Oui, oui, c'est l'expression qu'il utilisait généralement dans ce genre de cas. Il avait essayé de prendre sur lui : échec. Son corps était tendu. Les poings fermés. Et l'envie d'attraper la nana pour la démembrer de ses mains devenait très forte. Trop forte.

Pique de douleurs immédiat. Jehane cherchait à comprendre, à faire le tri aussi. Il avait obtenu des informations mais elle posait tellement de questions auxquelles il n'avait aucune réponse que cela le gavait clairement. A moins que ce soit la douleur qui obscurcissait son jugement ? Le fait est que, plus il l'entendait et parlait avec elle, plus sa douleur s'accentuait. Un voile rouge vint un instant se placer devant son visage. Mauvais signe ça. Très mauvais même. Cela signifiait qu'il était prêt à se laisser aller à la colère. Pourtant Acamas avait été clair. Il faisait ce qu'il veut mais pas touche aux autres Cardinaux. Pas qu'ils ne sachent pas se défendre, au contraire, le Pontifex craignait certainement que ses généraux s’entretuent. Ils le pouvaient.

Il poussa un grand soupire, se massant les tempes comme pour essayer de soulager la douleur. Inutile, il le savait bien, mais il était impuissant face à ce mal. Il comptait dans sa tête jusqu'à dix, avant de reporter son attention sur elle. Ses questions prouvaient une chose : elle ne semblait pas le croire. Ou en tout cas, elle cherchait quelque chose.
    - J'voulais pas gueuler. Mais c'est toi qui m'file la migraine aussi. Toutes tes questions, là, ça m'gave. J'ai pas de souvenirs avant que Acamas me sauve les miches. Je n'ai que des sensations. Des impressions. Et ces putains de douleurs de merde. Quand j'essaie de m'rappeler, ça fait ça. Alors j'essaie pas. Et ce serait malin d'ta part que tu cherches pas non plus. J'sais juste que si j'étais l'gars dont t'as parlé, j'm'en souviendrai forcément. Alors reste-en là : pour toi, j'suis la Mort. Rien d'autre. Puis ça s'trouve, c'est peut-être juste un mec qui m'ressemble beaucoup, hein !

Il était clairement menaçant dans son attitude, même s'il cherchait à limiter cela. Il savait pertinemment que face à elle, comme face aux autres Cardinaux, c'était inutile : ils étaient tous aussi dangereux que lui, ils ne pouvaient donc pas être impressionné pour si peu. Mais qu'importe, il avait exprimé son avis. Et il était préférable qu'elle le prenne en compte. Car en dépit des demandes d'Acamas, si elle insistait, ça pouvait mal se terminer. La diplomatie n'était pas son fort. La patience non plus. Ou alors, il pouvait aussi se casser pour se calmer les nerfs. L'idée n'était pas mauvaise après tout. Mais. Non, pour le moment, c'était plus fort que lui. Rester. Prendre l'air. Et tenter de se calmer.

Quant à l'idée d'un sosie, franchement, il y croyait pas des masses. Mais espérait qu'elle cesse son interrogatoire. Du coup, l'envie d'en apprendre plus avait disparue. Seule la douleur restait. Et la colère aussi. regardant autour de lui, il prit l'option la plus simple : poser son cul par terre. Il détacha son imposante lame et se laissa tomber sur le sol. Sa main se posa sur la garde de sa lame, seule vestige de son passé. Un passé inconnu.
    - J'sais bien qu'c'est pas normal de pas se souvenir. Mais le passé n'apporte rien. J'me fiche de savoir d'où je viens. Qui j'étais. Aujourd'hui, je suis l'un des Cavaliers d'Arès, y'a que ça qui devrait compter à tes yeux. Merci quand même pour tes infos.

Il fixait cette femme. Cette envie de l'étrangler de ses mains toujours présente. A moins que ce soit l'instinct de Mort qui prenait le dessus ?
    - Au pire, si ça t'intéresse tant que ça, va voir Acamas. Peut-être qu'il te répondra, même si j'en doute. Après tout, c'est lui le nouveau boss ici. Le mien comme le tien. Au moins, ça m'fera des vacances.

Il l'invitait clairement à se casser d'ici en réalité. Ce pourquoi il ne posa pas davantage de questions. Putain de mal de tête. MAIS BARRE TOI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge750/750[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyLun 11 Mai - 16:17
Toujours plantée devant lui, elle l’observait. Quand il se mit en colère, la Famine ne cilla, plutôt plongée dans cette intéressante observation. Une réaction sincère estima-t-elle. Les coupables sont plus prompts à garder leur calme que les victimes… Il ne se souvenait donc réellement de rien ? Pire que cela, le simple fait de vouloir faire remonter ses souvenirs à la surface paraissait provoquer une réaction disproportionnée. Elle lui donnait la migraine, vraiment ? Comment était-ce possible que de simples questions « innocentes » puissent avoir ce genre de conséquence ? S’il était possible de se dire qu’il s’agissait juste d’une facétie de l’ancien Ase, autant garder les options ouvertes et considérer que cette « banale » discussion à elle seule s’en trouvait capable de provoquer de violents maux de tête. Pour qui ne veut pas se rappeler ou ne le peut, même si elle avait sa petite idée désormais, Jehane n’excluait pas d’en questionner le Pontifex à un moment ou un autre.

Survint alors une chose étonnante. Sans pour autant sembler réellement se calmer, la tension restant évidente, il… présenta des excuses ? Pas tout à fait, mais ça y ressemblait un peu. Des regrets tout du moins, de n’avoir réussi à se contenir. Ses explications semblèrent alors rejoindre certaines de ses théories. Les questions qui pourraient demeurer après cela ne pourrait pas être extirpées d’Haldor, qu’il le veuille ou non. Avait-il perdu la mémoire seul, ou bien l’y avait-on aidé ? De quoi agrémenter sa prochaine discussion avec le Pontifex donc. Il se laisse tomber, s’installe. Était-ce un soupçon de dépit qui venait de rejoindre sa colère ? La Famine le laisse parler, puis se rapproche, pour venir lui faire face à nouveau. En profite pour pincer quelques cordes, mêlant de son cosmos aux notes jouées.


Une menue illusion. Rien de bien important. L’air semblerait plus frais, l’atmosphère plus lumineuse, et elle espérait que cela le calmerait un peu. Mais ce n’était là que de quoi rendre le point important de son illusion plus marquant. Elle lève ses doigts fins aux ongles courts vernis de noir. Son index vient effleurer sa propre joue, se glissant sous son col qu’elle abaisse lentement. Normalement, l’on aurait pu y voir ses stigmates. Ses cicatrices laissées par son décès. De la chair manquante, brûlée et séchée pour ce qu’il restait. Des mâchoires apparentes, une dentition à l’air libre pour une bouche dépourvue de lèvres. Il n’en fut cependant rien ici. Son illusion montra en place le visage qui fut le sien. Des lèvres roses et fines qui commencent à s’étirer en un doux sourire, un minois avenant et agréable. L’intensité de ses yeux d’améthyste semble plus vive également.
- Tu dois avoir raison, oui. On doit tous avoir notre sosie quelque part, et j’ai dû mal comprendre son prénom. Hodor, ou quelque chose comme ça. Je ne l’aimais pas de toute façon, alors que nous, nous sommes alliés pas vrai ?
Sa voix se fait également plus douce, charmeuse. Sa dextre se tend pour se poser doucement sur l’épaule de l’ours.
- Nous sommes les Cavaliers d’Arès, notre seul et unique maître...
Laisse-t-elle filtrer, marquant un court arrêt pour bien en signifier la portée : Acamas n’était le boss de personne, juste celui qui devait accomplir la volonté d’Arès… tout comme eux, donc !
- Pourrais-je tout de même me permettre de te reposer une question à laquelle tu n’as pas apporté de réponse ? Oh, rien concernant ton passé, ne t’inquiète pas. Qui préfère éviter de parler des anciennes générations, comme si quelque chose clochait ? Je serais curieuse d’en apprendre plus sur ce point, moi aussi.
Elle remonta son col, alors. Elle en avait assez fait, et cette illusion n’avait pas été créée dans le but de s’étirer longuement. D’autant que n’importe qui pourrait passer par là. Autant donc ne pas trop attirer l’attention...


[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyLun 11 Mai - 18:31
C'est avec curiosité qu'il regardait la Cardinale abaissait son col. La curiosité de voir son visage, de comprendre les raisons qui poussaient cette femme à se cacher ainsi. D'expériences, Haldor savait - ou sentait ? - qu'on ne se cachait pas sans raison. Portait-elle sur elle les traces d'une antique bataille, ayant marqué son visage d'une manière ou d'une autre ? Alors il vit... Rien. Rien du tout. Un peu de déception, peut-être, celle de voir un visage parfait. Sans cicatrice. Un beau visage même. Mais elle préférait le cacher. Sans doute aurait-il posé la question, en d'autre circonstance. Mais pas ici. Pas après lui avoir demandé de cesser ses questions. On pouvait dire bien des choses à son encontre. Mais jamais remettre en doute sa franchise ou sa mauvaise foi. S'il demandait à ce qu'on arrête les questions intimes, ce n'était pas pour en poser lui même.

En tout cas, il se sentait comme apaisé. La colère grondait toujours dans son coeur mais moins intensément. Il finissait par se calmer. Comme si c'était inutile de se prendre la tête pour si peu. Était-ce le fait de voir ce visage, à l'apparence si douce, qui l'avait ainsi calmé ? Peut-être. Il n'en savait rien. Ses capacités ne lui permettant pas de voir au travers du voile. Il poussa un bref soupir. Il n'était pas niais au point de ne pas comprendre qu'elle aussi, elle faisait un geste dans sa direction en énonçant un possible sosie. Hodor. Le nom lui arracha même un sourire. Un sosie s'appelant Hodor. Il aurait presque payé très cher pour voir ça de ses yeux. Mais il appréciait le geste. Sa douleur semblait s'apaiser. Comme si le fait de penser à autre chose, de ne plus s'attarder sur les détails de son passé, agissait sur ses douleurs.
    - Nous sommes alliés, en effet. Et tu as raison. Les cavaliers d'Arès ne doivent pas s'prendre la tête entre eux pour si peu.

Il parvint même à sourire. S'il n'avait pas été sous l'emprise de l'illusion, ou de sa colère précédente, peut-être aurait-il agi différemment. Ils avaient un caractère à l'opposer l'un de l'autre, cela était une évidence. Lui était une brute. Pas elle. Vint alors sa question. Une fois encore, la curiosité l'empêchait de se fermer complètement à Jehane. Il aurait pourtant été plus facile de faire ainsi mais l'Argenté souhaitait comprendre. Comprendre ce qu'elle voulait.
    - Certains des simples gardes de l'armée déjà. Des rumeurs me sont arrivées aux oreilles. Parait que ça n'a pas toujours été tranquille ici. Qu'il existait des tensions entre un certain Velya et d'anciens Pontiflex. Acamas en parle assez peu, également. En tout cas, à moi. J'dis pas qu'avec les autres, c'pas différent. Mais moi, j'en sais pas long sur nos prédécesseurs. Ce qui n'est pas ton cas.

Velya. Il se souvenait d'une discussion qu'il avait eu avec sa petite Araignée. Elle l'avait alors informé que ce type avait déjà bouffé l'ancien responsable des armées d'Arès. Aux yeux du colosse, c'était impensable qu'il puisse arriver la même chose à Acamas. Car s'il n'avait pas saisi l'allusion de Jehane concernant le fait que le Pontifex était comme eux, des serviteurs d'Arès, ce n'était pas sans raison. Depuis le départ, on lui avait inculqué une chose très simple : le Pontifex était la voix d'Arès. Il était un chef, n'en déplaise aux autres soldats. N'en déplaise même aux Cardinaux. Penser autrement lui était limite impossible. Et des soldats lui avaient alors fait part de tensions qui avaient existées à l'époque. Ces soldats avaient d'ailleurs disparus depuis. Étrange.
    - Pour ma part, j'sais juste une chose. Acamas est celui par qui la volonté d'Arès s'exprime. Savoir qu'un autre puisse prétendre donner aussi des ordres en son nom, ça m'perturbe. mais j'admets que j'aimerai voir les choses bouger. J'veux qu'on puisse de nouveau répandre la mort sur notre chemin. Que nos ennemis puissent sentir la peur naître en eux en nous voyant arriver. Et qu'enfin nous puissions achever leurs misérables existences. Voilà ce que j'aimerai.

Il n'était finalement pas difficile de contenter l'Argenté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge750/750[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1200/1200[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyDim 17 Mai - 1:44
De simples gardes, ou Acamas. Voilà donc qui elle devrait questionner pour en savoir plus, si elle venait à estimer que cela pourrait valoir le coup. Or, les tensions d’hier ne l’intéressaient surtout que pour comprendre quelles pourraient être les tensions d’aujourd’hui et de demain. Ce type de savoir pourrait lui donner un mouvement d’avance, si cela devenait nécessaire. Si le vent devait se mettre à tourner. Haldor lui parle alors du mystérieux pensionnaire qu’Acamas lui avait demandé de surveiller. Ses missions jusqu’à présent tournaient surtout à cela, la poussant à demeurer au sein de l’enceinte du dédale. À ce titre donc, elle devrait sans doute très bientôt le rencontrer, ce qui semblait compliqué tant qu’il n’avait pas redonné signe de vie. Pas de la plus grande priorité, mais il était sûr que si l’occasion venait à se présenter, elle n’hésiterait pas à la saisir.
- J’ai pu brièvement entendre parler de ce Velya en effet. Il semble que nous serons amenés à le rencontrer, mais Acamas ne m’en a pas dit beaucoup plus non plus.
Elle semble pensive, brièvement, disant ces mots. En vérité, il avait été assez avare en détails, et Jehane ne manquerait pas d’avoir quelques surprises encore les jours suivants… bien qu’elle soit encore bien loin de s’en douter en l’instant.
- Si tu le rencontres, évite juste de trop lui crier dessus s’il te demande d’où tu viens.
Elle porte alors son regard vers les portes. Ces portes qu’elle ne franchirait pas, aujourd’hui non plus. « Fais cela, et ainsi survis jusqu’à semer la mort comme tu le voudrais ». Ce qu’elle pense alors qu’elle laisse son conseil faire son chemin, en réponse aux désirs exprimés de l’Ours.
- Notre Seigneur a rappelé à lui ses serviteurs. Un Pontifex pour coordonner ses forces. Ses quatre Cardinaux pour mener leurs légions sur le champ de bataille. Bientôt, d’autres encore franchiront ces portes pour nous rejoindre, à n’en pas douter. Alors, viendront la destruction et les massacres.
« Peut-être parmi nos forces, même » se permet-elle de penser. Mais cela ne lui ressemble pas. Comme si c’était là un parasite qui venait lui souffler ces doutes. Cette mélancolie. Une tristesse qui lui enserre le cœur, comme elle pense à ceux qui sont tombés, éradiqués, alors qu’elle se trouvait être la dernière survivantes des armées d’Arès. Cela devait avoir un lien quelconque avec le sentiment étrange qu’elle avait eu en reconnaissant Haldor. Quelque chose qu’elle ne parvenait pas à s’expliquer encore, tant elle était persuadée avoir enterré ses vies passées. Elle paraît peut-être absente un instant, fixant toujours ces portes, avant que ses améthystes reviennent finalement se poser sur la Mort.
- Où que nous allions, l’étendard d’Arès disséminera toujours la mort et le sang. Les larmes et le chaos. Ainsi nous porte notre destinée.
Elle pivote, faisant dos aux portes d’obsidienne. Déjà, quelques pas lents l’éloignent.
- Profite bien de ta balade, Haldor de la Mort.

Citation :
Si tu veux relancer, vraiment aucun problème, mais sinon Jehane quittera effectivement la scène Smile


[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-bleu1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-rouge1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]   [Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ?  [PV Jehane] EmptyMar 19 Mai - 9:15
Ainsi donc il y avait de fortes chances que ce Velya vienne à lui ? Voilà qui était intéressant. En un sens, il avait hâte de pouvoir mettre un visage sur ce nom. La plupart le craignait et visiblement, même les Cardinaux se méfiaient de lui. A croire qu'il était capable à lui seul de renverser le cours d'un combat quoi. Si c'était le cas, pourquoi il se terrait dans la Citadelle comme une pauvre loque ? Pourquoi ne venait-il pas prêter main forte aux soldats d'Arès ? S'il y avait une chose que Haldor détestait par dessous tout, c'était certainement les grandes gueules qui n'assumaient pas leur rôle. C'était facile de se mettre en mode "si t'écoutes pas, j'te bouffe" mais apparemment c'était une tout autre histoire que de venir aider. M'enfin. Il verrait bien le moment venu.
    - S'il suffit de pas gueuler, c'bon, j'sais faire. Moi j'ai rien contre personne tant qu'on me casse pas les couilles à insister. S'il insiste pas, on sera pote.

Être pote avec Velya, il n'y avait que lui pour penser ainsi. Les risques étaient grands et il en avait conscience. Mais il connaissait aussi ses instincts et ceux-ci étaient malheureusement bien souvent plus forts que sa raison. Au pire, il demanderait l'avis de Sacamama et de Melon. En pensant à ces deux-là, un large sourire s'étira sur son visage. Si le Pontifex apprenait comment Haldor le surnommait, il aurait des problèmes...

Il lui adressa un signe de tête afin de la saluer maintenant qu'elle s'éloignait. Il n'avait franchement pas envie de la retenir plus longtemps, histoire de ne pas prendre le risque qu'elle se remette en mode "je suis venue sur terre pour t'emmerder". Haldor repensait aux propos tenus par la Cardinale de la Famine. Les larmes, le sang, le chaos et la mort. Il était la Mort. La vision de cette femme l'intriguait. Il ne voyait pas les choses de la même manière. Mais appréciait toutefois cet état d'esprit. Peut-être le seul trait de son caractère qu'il avait trouvé potable. Malheureusement, il ne parvenait pas à se départir du premier avis qu'il s'était fait sur elle. Son insistance à le confondre avec un autre, cette volonté de vouloir tout savoir sur un passé pourtant disparu, voilà qui l'avait gonflé.

Il allait quand même devoir en parler à Acamas. Bien qu'il se moque de son passé, cela commençait à faire beaucoup. Jehane n'était pas la seule à avoir agi ainsi avec lui et il ne pouvait s'empêcher de vouloir comprendre pourquoi. De la curiosité. Mais il aurait bien le temps d'y réfléchir plus tard. Pour l'heure... Il allait finir ce qu'il avait commencé : se changer les idées en sortant des murs de cet endroit minable.

C'est qu'il n'arrivait toujours pas à se sentir à l'aise ici...

Citation :
Merci mon Dimounet. A ploush °°
Repos suite combat Akir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
 
[Janvier 553]Femme ! Mine ! Famine ? [PV Jehane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Portes des crânes-
Sauter vers: