Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Retour attendu (MJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Retour attendu (MJ) G-bleu300/300[Janvier 553] Retour attendu (MJ) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Retour attendu (MJ) G-rouge440/440[Janvier 553] Retour attendu (MJ) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Retour attendu (MJ) G-jaune447/447[Janvier 553] Retour attendu (MJ) V-jaune  (447/447)
Message [Janvier 553] Retour attendu (MJ)   [Janvier 553] Retour attendu (MJ) EmptyLun 4 Mai - 0:22
Des gardes allaient et venaient. Les boyaux, vastes couloirs sombres et labyrinthiques, étaient toujours recouverts de ces membranes de chair humaine. D'un toucher, on pouvait entendre le souffle sortant de bouches d'anciennes victimes du monde ensanglantée. Tout ici respirait la guerre, la violence et le meurtre, le chaos dans sa volupté la plus définie. Cependant, depuis deux ans, les murs s'étaient en partie libérés de la chair. L'aura de la déesse Harmonie avait apporté un calme et une douceur, un sens du devoir et de l'hospitalité, qui n'étaient pas courant dans cette partie de la Cathédrale. La déesse s'était endormie. Il le sentait. Cela commença par un léger suintement. Oh bien des gens n'y prirent pas garde.

Peu à peu, sans le dire, les murs se recouvrirent de cette chair sans peau, à vif. On pouvait observer les veines qui pulsaient d'un sang inconnu. Il arrivait même que des mains d'hommes, de femmes ou d'enfants tentent de sortir de là mais c'était peine perdue. Ils étaient des muscles du Sanctuaire d'Arès, à la fois gardien et victimes de leur Maître. Un autre suintement. Un garde, passant par là, se retourna vers l'étrange bruit qu'il entendait depuis un moment. Lui, l'un des gardes d'élite de la Citadelle en avait vu des choses horribles, il avait combattu avec le seigneur Zvezdan dans différentes batailles. Le fait de survivre lui avait valu cette promotion, il était maintenant garde du coeur des Berserkers.

" Qui va là ? "

Un petit arc électrique noir le fit sursauter. Il s'avança dans ce couloir, une légère brume tapissait le sol mais il n'était plus à ça prêt dans cette partie du Dédale. Titubant légèrement, il continua son chemin et tomba nez à nez avec des tas de cadavres qui se trouvaient au centre d'un petit carrefour. Le seigneur Haldor n'avait pas mis les pieds dans cette partie du domaine sacré. Alors qui ? Il ne reconnaissait pas les marques d'une arme, c'était comme si on leur avait retiré leurs peaux. Soudain, il entendit quelques bruits de pas venant d'un boyau à sa droite. Dardant sa lance dans cette direction, il vit lentement luire une paire de pupilles ambrées. Une ombre humanoïde approchait et portait une immense tunique noire, mélange de peau humaine et de sang gazeux.

" Par Arès, avance plus connard ! Tu es sur une terre sainte... "

Un gargouillis et il sentit son propre sang qui remontait à la surface. L'étranger l'observait avec un sourire. Son cosmos étouffait complètement celui du garde. Ce dernier venait de faire un lien. Il y avait de cela plusieurs années, au cours de la bataille de Jamir, le seigneur Zvezdan lui avait parlé d'une entité appelée Velya. C'était la première fois qu'il le voyait et pensait que ce serait la dernière. Subitement, sa tête se tourna sur ses épaules, provoquant un bruit sinistre de sa nuque. Il pensait qu'il était mort, c'était fini ! Mais non, une voix lui confirma qu'il n'était pas aux Enfers. Arès savait qu'il lui louait sa vie en toute circonstance mais pour cette chose... Non. Non, il ne pouvait pas.

" Petit garde, tu préviendras celui qui se fait appeler Acamas de ma déception. Je suis surpris que ses petits Cardinaux ne soient pas venus me faire révérence. Un mot de moi et leurs petites Cuirasses retourneront de là où elles sont nées. Préviens ton maître. Ah et n'oublie pas petit garde, tu es maintenant au service de Velya, le Vivisectionniste du Dédale de chair. Va maintenant ! Tu as de la chance, tes compagnons se sont montrés trop désobligeants, tu m'écouteras toi ?
- Oui...
- Bien, tu vivras.
"

Le garde tomba sur le sol. Le monstre était encore là, face à lui. Trainant sur le sol, le pauvre garde se dirigeait vers les strates supérieurs du domaine, il devait prévenir le Pontifex et les Cardinaux.

Citation :
Un RP sera ouvert à un moment clé. Libre au Pontifex et Cardinaux d'y venir. Aucune réponse à ce RP est demandé.



[Janvier 553] Retour attendu (MJ) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Janvier 553] Retour attendu (MJ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Boyaux enflammés-
Sauter vers: