Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XanathosXanathosArmure :
De la Carène

Statistiques
HP:
[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. G-bleu1050/1050[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. V-bleu  (1050/1050)
CP:
[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. G-rouge1050/1050[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. V-rouge  (1050/1050)
CC:
[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. G-jaune1050/1050[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. V-jaune  (1050/1050)
Message [RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène.   [RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène. EmptyLun 4 Mai - 12:59
Trois années, c'était le temps qui s'était écoulé depuis la dernière mission de Xanathos, il n'était plus qu'un vagabond traînant dans les rues malfamées de Rome, dans les bar, les bordels. L'ancien chevalier du Phoenix n'était plus que l'ombre de lui même mais que s'était-il passé pour que le chevalier déchu se retrouve dans pareilles conditions ? Pour cela il faut retourner trois ans en arrière. Le chevalier de bronze se trouvait dans le temple du Pope, il devait faire son rapport de sa mission d'Italie ou il fut vaincu par une oracle du nom de Rowena, il n'avait rien pu faire contre elle et elle disparut avec la dague que le Phoenix convoitait après avoir passé divers épreuves pour l'acquérir. Malheureusement, l'oracle était bien trop puissante et le saint de bronze revint les mains vides au sanctuaire. Dépité, découragé, il n'avait même pas reconnu la déesse de la justice, un saint d'or, imbu de lui même lui fit la leçon et Xanathos n'en avait tout simplement rien à secouer, il n'avait rien à faire ici, obéir à ces gens dont il n'en avait rien à faire, surtout ce chevalier d'or... Où était ce prétentieux quand lui et d'autres chevaliers de bronze se faisaient balayer par la Vierge noire? Sans doute en train de siroter son vin dans son beau temple... Xanathos était dégoûté de ce genre de personnes, tout le monde ici lui donnèrent envie de vomir excepté peut être la nana qui les mettait à genou avec ses recommandations. L'adolescent finit par sourire en coin et fixa Lesath dans le blanc des yeux.

"Ferme là tocard!"


Les mots sortirent de sa bouche et résonnaient dans tout le temple du Pope, il fut impossible que personne ne l'entende... Il cracha à la figure du chevalier d'or et sans mots dire, sans parler de son rapport, il fit demi tour. Malheureusement il fit à peine quelques pas qu'il tomba à la renverse, son armure le quitta sans qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit... Il se releva tout doucement, il ne regarda pas en arrière ne posant même pas la question de qui avait bien pu faire ça. Ne demandant pas son reste, il prit le chemin de la sortie en prenant le risque de se faire tuer par l'un des saints ici présents. C'était un risque à prendre mais sans doute que le chevalier déchu faisait tellement pitié qu'ils ne firent rien. A partir de ce moment, Xanathos prit la première embarcation pour se rendre en Italie. Il garda un bon souvenir de ce pays et il ne voulait absolument pas rester en Grèce et encore moins au sanctuaire il n'y avait plus sa place. C'est après des jours de voyage qu'il arriva enfin à Rome, la cité était toujours aussi splendide, ses temples, ses monuments tout fit rêver le jeune homme. Malheureusement, il était sans un sou et il n'était doué qu'au combat, il tenta bien de rentrer dans l'armée en faction mais il fut vite congédié pur insubordination sans compter les soldats blessés par sa faute ne contrôlant pas toujours sa force lors des entraînements. Xanathos erra donc dans les rues de la mégapole d'Italie. Il n'avait pas de chez lui et dormait à la belle étoile. Pour gagner de quoi manger, il volait de la nourriture dans les marchés grouillant de monde, personne n'eut le temps de le voir à l'oeuvre, se déplaçant toujours plus vite que ces humains qui ne maniaient pas le cosmos. Il fut toutefois lassé et traînait dans les bars, la solitude le gagnant et l'enfonçant dans l'alcoolisme. Il créait souvent des bagarres, n'hésitant pas à emballer les serveuses, revenant la plupart du temps avec l'une d'entre elle, impressionnée par sa force. On lui conseilla alors d'aller dans les bas fonds de la ville pour participer à des combats organisés, il gagnait souvent ou perdit selon les termes de son contrat ce qui lui faisait gagner un bon pactole. Seul l'argent l'intéressait. Il put alors louer un deux pièces dans un petit quartier tranquille de la ville et il revenait la plupart du temps saoul avec une prostitué à son bras ne lui demanda pas son reste mise à part d'écarter ses jambes pour satisfaire ses envies. Pendant les deux années qui suivirent, il continua ce petit mode de vie, s'enfonçant de plus en plus dans l'alcool et ne laissant quasiment plus de lutteurs dans ses combats. On lui demanda d'arrêter les combats contre une assez bonne somme qui lui permettrait de vivre à son aise pendant un petit moment. L'alcoolique ne l'entendit pas comme ça et ils durent se mettre à plus de dix pour calmer le jeune homme ivre et en colère mais rien y fit. Comment de simples humains pourrait arrêter ne fut ce qu'un ancien chevalier de bronze? La milice dut s'en mêler mais le résultat était le même. Des dizaines d'hommes étaient à terre, souffrant le martyr, les quelques hommes restant n'osait pas l'approcher et les armes à distance étaient inutiles, l'ivrogne étant bien trop rapide. C'est à ce moment qu'une main entourée d'un cosmos dorée le stoppa net, Xanathos valsant contre un mur. Sa vision était floue, il crut voir un homme dans une toge auréolé d'un cosmos doré. Le combattant avait alors compris que les saints l'avaient retrouvé et allaient l'arrêter pour ses méfaits... Il perdit connaissance. La tête brûlée se redressa de son lit, il vit un homme vêtu d'une longue toge, écrivant à la plume sur un parchemin.

"Je vois que tu es enfin réveillé, cela fait maintenant trois jours que tu étais endormi et je..."

"Qui êtes-vous? Qu'est ce que je fous ici ? Vous êtes un saint c'est ça ? Tuez-moi qu'on en finisse !!!"


Coupa Xanathos. Le vieil homme calma aussitôt le délinquant d'un simple regard. L'ex bronze fut de nouveau cloué au lit, ne pouvant pas bouger.

"Calme toi gamin, c'est moi qui pose les questions, je suis celui qui s'occupe de la gestion de ce palais pendant que mon maître est absent! Je ne sais pas qui tu es mais un homme capable de manier le cosmos même peu dans cette cité est assez coutumier mais qu'il ne possède pas d'armure et s'amusant dans des combats sans oublier en s'amusant avec des prostitués ça ne l'est pas. Es tu un chevalier noir ou quelque chose comme ça ? Ton cosmos est un brasier prêt à exploser mais tu ne sais pas contrôler complètement sa puissance. Tu es peut être un élève ayant échappé à son entraînement ? Parles !"


Xanathos ne pouvant plus faire un geste, encore sous la crainte de ce qu'il s'était passé dans les bas-fonds, ne lui répondit évidemment pas, son regard vis à vis du vieil homme était rempli de haine, mais il ne pouvait absolument rien faire. L'alcoolique ne broncha pas et garda sa bouche fermée. L'homme au long cheveux gris sourit.

"Ha je vois, tu es une tête brûlée c'est bien ça ? J'arriverai à te faire parler, il ne te faudra pas grand chose, je sens le manque en toi, tu n'as plus touché une goutte d'alcool depuis trois jours mais tu n'es pas encore sevré. Qui plus est tu es toujours sous son pouvoir..."


D'un claquement de doigt, le mystérieux individu fit venir des serviteurs. L'un d'entre eux portait un plateau, une amphore de vin rouge y était posé, l'autre s'exécuta et servit la boisson dans un gobelet en terre cuite. Diminuant son emprise, le renégat but d'une traite le vin et s'essuya la bouche, il tendit le gobelet mais le vieux stoppa le serviteur.

"Tu recevras ton dû après avoir répondu à toutes mes questions..."


Le jeune homme répondit alors à tout, son manque était trop grand il avait besoin de boire, c'était vital, ses entrailles se resserrèrent et la douleur du à son absence de quota de boisson était atroce.

"Je vois, tu es un chevalier déchu, c'est Athéna qui a retiré ton armure sûrement à cause de ton insolence d'avoir insulté et cracher à la face d'un chevalier supérieur à ton rang, mon seigneur m'a raconté bien des choses sur vous. Tu as de la chance, dans sa bonté, Athéna t'a sans doute laissé vivre même si ton parcours jusqu'à l'arrivée dans ce palais en était dénué... Un ancien possesseur de l'armure du Phoenix, très intéressant c'est ce qu'il avait prévu..."


Termina t'il en chuchotant. Xanathos sirotant son verre, le remplicant finalement lui même avec l'amphore souffla, évitant le regard de son preneur d'otage. Il s'essuya de nouveau la bouche.

"Pft ! C'est bien fait pour sa gueule, il m'avait cherché ce salopard et si elle a retiré mon armure pour si peu, ce n'est vraiment qu'une conne !"

"ASSEZ !"


La voix du sage augmenta de nouveau faisant peur au jeune homme amoindri mentalement. il lâcha son gobelet et l'amphore qui se brisèrent au grand damne du jeune ivrogne pensant plus au gachis apporté qu'à la frayeur qu'il pouvait ressentir par les mots du vieux serviteur qui se leva.

"C'est la dernière fois que tu insultes Athéna tu as compris ? C'est aussi la dernière fois que tu boiras de ce poison. Désormais tu es le prisonnier de mon maître et il m'a ordonné de faire de toi ce que je veux. Je vais immédiatement remplir la fin de ce parchemin qui préviendra le sanctuaire qu'il t'a arrêté et que tu es en sa possession. Ton destin n'était pas de porter l'armure du Phoenix mais de continuer à servir la cause m'a t'il dit, comment crois-tu que tu aies atterri ici ? C'est par le bon vouloir de notre déesse qui t'a mis à l'épreuve, tu comprendras bien assez tôt mais d'abord, tu dois te débarrasser de ton alcoolisme, il t'empêche d'utiliser ton cosmos comme il se doit et crois moi, cette épreuve le fera accroire si j'en crois ce qu'il a prévu."

"J'en veux pas de ce destin, libérez-moi ou tuez-moi mais je ne veux plus les revoir !!!"

"Tu n'as pas ton mot à dire, ton destin est de le servir. Survis à cette épreuve et tu en seras récompensé..."


Des jours passèrent, Xanathos se tordait de douleur, il était trempé ainsi que son lit, il vomissait et urinait sans se soucier ou cela pouvait se déposer. Les serviteurs passèrent néanmoins laver son carnage changeant ses affaires, le lavant mais ils le firent de moins en moins sous la demande de leur maître. Sa chambre n'était rien de plus qu'une fosse sceptique avec l'homme en manque
au sol nageant dans ses propres défécations et son vomi... Il tenta plusieurs fois de fuir mais sans aucun résultat, n'ayant plus la force de pouvoir ne fut-ce que de défoncer la porte solidement fermée à clé et maintenue ainsi par son kidnappeur. Quand il recevait à manger, il avait essayé d'en tuer un mais il fut vite maîtrisé par plus d'un homme et il était si faible... Des semaines passèrent, des mois, la pièce ne ressemblait plus qu'à une fosse sceptique. L'ancien Phoenix était couché sur le ventre, sa respiration était lente, la douleur le tiraillait de part en part mais il ne pouvait même plus faire un seul geste, épuisé. Il sentait sa fin proche quand tout à coup il sentit un cosmos chaud et apaisant l'entourer. Ce cosmos il l'avait déjà ressenti avant, c'était elle ! Comment cela était-il possible, elle l'avait banni du sanctuaire et de sa chevalerie alors comment ?

"A... Athéna... pourquoi moi ? Pourquoi m'aidez-... vous ? Pourquoi..."


L'aura disparut, le long silence revenait mais quelque chose changeait dans la pièce, la chaleur augmentait et très vite, une aura orangée entourait Xanathos qui se releva tout doucement, sa déesse l'aurait pardonné ? En tous cas ce fut grâce à elle qu'il reprenait tout doucement ses forces. La chaleur fut si intense que la crasse imprégnée dans le sol, dans les murs s'évaporaient. L'aura de feu continuait de briller, illuminant l'intérieur de sa chambre pourtant habituée à l'obscurité, n'ayant jamais eu de fenêtre. Les draps souillés de son lit abandonné depuis des semaines brûlèrent ainsi que le bois. Tout partit en fumée sous la purification de ses flammes. Le physique de Xanathos, mince, blessé, sale, changeait, reprenant une carrure tracée et musclée. Ses cheveux sombres s'éclaircirent en un orangé très pâle. C'était comme si le mal dont souffrait le saint avait quitté son corps jusqu'à la pointe des mèches de ses cheveux. L'envie d'alcool, sa colère, sa haine, tout avait disparus. Il n'en croyait pas ses yeux !!! La porte s'ouvra doucement, le vieillard le regarda avec un sourire.

"Je vois que ta purification par les flammes a réussi, chevalier. Es-tu prêt à le servir et ainsi servir ta déesse ?"

"Oui..."

"Alors suis-moi..."


Son aura le quitta et il marcha derrière celui qui l'avait sauvé, du moins en partie. Il ne ressentait aucun mépris mais du respect.

"Je suis hyper puissant !"

"Hum ton arrogance ne t'a pas quitté on dirait! Ha ! Ha ! Ha ! C'est bien il en faut mais reste toujours sur tes gardes. Ton cosmos, comme il l'a prévu, a retrouvé sa réelle puissance mais tu peux encore l'augmenter bien plus, crois-moi et n'oublie pas qu'il y a toujours plus fort que soi... Les chevaliers d'or par exemple, mais désormais ceux-ci ne pourront plus rien te dire."


Sans broncher, le nouveau Xanathos parcourait de longs couloirs, il se demandait dans quel temple il avait bien pu atterrir... Il y avait tout un tas de serviteurs qui se courbèrent à leur rencontre. Malgré qu'il en était un aussi, le vioque était respecté. De suite, il claqua des doigts et somma Xanathos de rentrer dans la pièce qui l'attendait.

"Ce sont tes nouveaux quartiers, je te suggère de prendre un bain, il y a de quoi te nourrir aussi, pas de vin ici malheureusement mais je doute fort que tu veuilles encore en boire après ton épreuve je me trompe ?"

"L’envie sera toujours présente indirectement, mais mon cosmos et ma volonté l'ont cadenassée. Ils m'empêcheront ainsi d'en boire ne fut-ce qu'un seule goutte, je suis un soldat de premier ordre désormais, un chevalier d'argent..."

"Bien. Claudia ici présente sera celle qui te servira, fais ce que tu as à faire je reviens te chercher dans une heure, j'ai quelque chose d'important à te donner de la part de notre seigneur."


Le saint suivait le vieil homme de près, il lui demandait où il le conduisait, au lieu de ça celui ci lui faisait simplement un signe de continuer son chemin avec lui. Ils descendirent des escaliers en colimaçons, Xanathos ne quittait pas des yeux la torche que maintenait l'homme sans broncher. Ils se trouvèrent alors dans une sorte de caverne au long couloir étroit et comme seule lumière, la torche du vieillard. Il somma le saint de s'arrêter devant une grande porte en bois massif, il sortit une clef de sa poche et l'ouvrit, il lui fit signe de rentrer en premier. Ne ressentant aucun animosité de sa part, l'ancien déchu hocha de la tête, une grande pièce apparut devant lui au fur et à mesure que le feu l’illuminait et habituant ses yeux. Quatre boîtes étaient déposées au fond de la pièce. Xanathos se retourna.

"Ce sont des..."

L'homme en toge hocha la tête.

"Oui, ce sont des armures d'argent placées sous sa protection, tu as gagné le droit d'en revêtir une. Toi seul et l'armure serez fusionnels, l'une dentre elles te choisira..."


Xanathos avança devant les box et il ne lui fit pas longtemps pour comprendre que c'était celle complètement à gauche qu'il choisirait, une sorte de navire y était sculpté. Le saint tira sur la chaîne en argent et l'armure en sortit dans une aura orangée, elle se plaça parfaitement sur le corps du chevalier. Il la contemplait, elle était différente des armures habituelles et si puissante, une petite cape recouvrait son épaulette gauche, il regarda le vieil homme et lui fit un hochement de la tête pour le remercier.

"Je vois, la Carène hein ? C'est donc l'armure qu'Athéna et notre seigneur t'avait destinée... Comme il l'a dit, c'est intéressant mais sache qu'il n'y aura pas de troisième chance !"

"Vous voulez dire que c'est Athéna qui... ?


"Tu as tout compris, c'est bien elle qui te l'a donné à la demande du chef mais tu n'étais pas prêt quand tu es rentré à Rome mais maintenant tu es un tout autre homme, tu es le chevalier d'argent de la Carène. Rome aura besoin de toi, tellement de choses se sont passées en trois années d'après qu'il raconte. Tu étais le seul éveillé qui était en ville. Athéna voulait te pendre pour insubordination, il l'a suppliée de t'épargner et elle a compris qu'il avait fait le bon choix, tu l'as d'ailleurs ressenti n'est ce pas ? Désormais toutes les choses actées contre toi sont effacées mais tu leur devras une obéissance sans égales ! Telles sont leur recommandation !"


Xanathos hocha de nouveau la tête.

"Je jure de servir Athéna jusqu'à ma mort."


Le vieillard lui fit signe de le suivre. Une nouvelle vie attendait le nouveau chevalier d'argent, il n'était plus le même homme perdu d'il y a des années, une nouvelle vie s'offrait à lui. Il était aussi impatient de tester ses nouveaux pouvoirs, son aura était tellement différentes, brûlante mais pure comme le feu.

"Tu auras beaucoup à faire, la ville est déclinante et tu devras y remettre la justice au nom d'Athéna !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
 
[RP de transition - Changement d'armure - Janvier 553] - Xanathos - Phoenix -> Carène.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: