Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyLun 4 Mai - 20:07
Elias du Phoenix était une âme charmante et fort prometteuse ; une rencontre qui relevait le goût de son enthousiasme à descendre ces trop nombreuses marches. Leur échange n'avait pas duré bien longtemps. Quelques minutes, au mieux. Néanmoins, le visage du jeune homme et sa volonté lui avaient laissé une très bonne impression, laquelle se solda sans mal aucun par de la sympathie. Cela fait, Ryme avait repris sa route en un pas assuré mais détendu. Hélas, ce charme ne dura pas. Car l’ombre d’une Maison se dressa devant elle, et la marque qui y était griffée sur le fronton interpella son regard alerte.

La Vierge ? Un soupir.

La pauvre Gardienne garda son silence, prise entre deux feux. Une moue. C’était inévitable. A quoi s’était-elle attendue ? Chassant ses doutes et ses hésitations, son courage la porta au-devant de la scène. Sa crinière bleutée et criarde dodelina au gré des brises, pour finalement s'effacer dans l'entrée sombre et brute du Temple grec. Sa direction ? Le cœur de la Sixième Maison.

Bien que le Chevalier de la Vierge se faisait particulièrement discret au Sanctuaire, plusieurs adjectifs évasifs mais fort éloquents étaient tenus à son sujet : à Rodorio, on le disait bon, sage, ermite dans son genre ; un brin détaché. Mais très pieux en contrepartie, autant que puisse l'être un chrétien épris de sa religion. Cette dévotion et ce mysticisme avaient de quoi alimenter un bon nombre de contes et de légendes, qui faisaient alors le tour de toutes les fantaisies et de tous les rêves de cette petite tripotée d’adolescents qui baignaient dans leur chimère. Ou plutôt, dans l’espoir de devenir un heureux guerrier d'Athéna.

Mais Ryme n'avait pas oublié qu'elle avait été un jour l'un de ces apprentis. Et comment aurait-elle pu ? Des visages s’esquissèrent, dans ses mémoires. Il y avait ces petits gars avec leur regard poussiéreux et humides qui songeaient et s'enfonçaient dans d'alléchantes affabulations pour en oublier la douleur et leurs peines...

"Apprenti"...Ce titre lui manquait, maintenant qu'elle goûtait au poids de ce fardeau inédit. Les Responsabilités, comme on dit. Bien sûr, Ryme était fière de faire partie des Douze Gardiens. Elle n'était plus dépendante d'une quelconque tierce protection, lui octroyant ce devoir dont le Croc préférait être maître. Seulement, ce rapport de hiérarchie substituait une simplicité qui l'avait longtemps précédé. Sans réfléchir, la Belle s'avança encore un peu plus, sa vision défilant de pilier en pilier. Maintenant que la Sainte inspectait de nouveau l'architecture et se laissait bercer par le calme religieux qui régnaient entre ces piliers, l'équation ne tarda pas à retrouver son inconnue. Pourquoi tant de doutes ? Ryme n'avait jamais aimé les Hommes de Foi. Ils parlaient trop, réfléchissaient trop, surinterprétait trop. Son expérience avec le prêtre Aerius ne manquait d'ailleurs pas de renforcer cet esprit si catégorique qui se dissimulaient sous son masque.

Un beau jour, on décrète que vous êtes un miracle.
Le jour suivant, manque de bol, vous êtes finalement un pêcheur.
Et le jour encore d'après, on ne sait plus trop. Vous êtes un peu des deux tout compte fait.


Ryme déglutit, comme elle avait l'habitude de le faire quand l'appréhension s'emparait de son cœur. Elle s'approcha, presque timidement malgré ses attitudes débonnaires. Tenter de dépasser ses préjugés, n'était-ce pas la plus belle preuve de maturité ?

"La mort...", songea-t-elle tout de même en continuant à aligner chacun de ses pas. Mais Aegis était un frère d'armes. Il serait stupide de juger un livre par sa couverture. Il lui fallait prendre sur elle. Et se présenter en bonne et due forme. Une fois convaincue, sa parole raisonna, signant par la même occasion sa présence.

"Chevalier de la Vierge, excusez-moi si je vous dérange."
Un silence s'imposa. Elle ne sut que dire, mais tenta néanmoins d'aligner quelques mots sans paraître stupide. "Mais bref, j'ai pensé qu'il aurait été plus sympathique de ma part de me présenter à vous. Après tout nous sommes voisins, et nous serons certainement amenés à nous rencontrer de nouveau. Je m'appelle Ryme, Chevalier d'Or du Lion depuis quelques jours..."

Enchantée, oublia-t-elle d'énoncer. Peu importe, qu'aurait-il pu s'imaginer, après tout ? Qu'elle craignait qu'il ne la juge, elle, le Croc ? Bien sûr que non, voyons ! Cela ne ferait que confirmer ses soupçons le cas échéant...Et puis, il fallait bien qu'elle se présente. Ryme ne savait jamais à quoi s'attendre avec les religieux. Dans ces moments-ci, son masque était une bénédiction.

Un regard, vers cette sortie qui s'offrait vers elle et filtrait déjà les rayons du soleil comme la porte du Paradis. Pourquoi ne s'y engouffrait-elle pas fissa ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyMar 5 Mai - 13:30
Après la visite du chevalier du Phénix, Aegis s'était dirigé vers un petit jardin qu'il avait aménagé à l'automne. Les premiers choux rouges de l'hiver étaient enfin prêts. C'était son moment de détente, de réflexion sur le lien entre la vie et la mort. Ce chou avait poussé, avait mûri, avait été coupé pour permettre à une autre vie de continuer et une autre graine serait alors plantée. En un sens, sa vie était similaire, il était encore un chou immature qui n'attendait que l'heure de son sacrifice pour préserver une autre vie. Les choses les plus simples étaient ce que Dieu montrait aux hommes, malheureux était celui qui ne voyait pas ce simple message.

Une voix se fit entendre. Il avait posé ses deux légumes sur sa petite table et, se concentrant sur son environnement, ses épaules s'abaissèrent un peu de dépit. Il mangerait plus tard. Après avoir mis quelques bûches dans l'âtre, il repartit vers la grande salle de son temple et se concentra sur un léger souffle qu'il pouvait entendre. Une respiration. Privé de son sens de la vue, Thémis pouvait juger des choses sans se faire influencer par ce qu'elle voyait. Il en était de même pour le chevalier d'or de la Vierge. Donc, cette respiration. Elle était forte, signe que son propriétaire avait une certaine force physique naturelle. La voix qui s'était faite entendre était celle d'une femme, il ne l'avait jamais entendu et se demandait bien qui cela pouvait-il être.

Encore avec son tablier de cuisine sur sa robe de bure, il sortit de l'ombre avec un sourire. Le yeux toujours recouvert de ce bandeau rouge sang qu'il ne quittait jamais en toute circonstance. L'inconnue se présenta enfin. Un sourire amical ourla les lèvres du Saint et il répondit.

" Enchanté Chevalier, je suis Aegis. Dieu m'a donné la mission de protéger ces lieux des méchants et des malins. Mais, même son plus fidèle serviteur a besoin de se sustenter... Je préparais une potée au chou rouge avec des lardons venant de Constantinople. Si le coeur vous en dit de partager mon repas, nous pourrons deviser entre voisins ? "

Jusqu'alors, les personnes transitant dans son temple étaient venus lors de sa prière du matin. Dieu recommandait l'humilité de sa condition d'Homme en toute circonstance, il était même dit de se montrer hospitalier envers ses frères et soeurs. En cela, il n'allait pas point violer les lois qu'il respectait plus que tout, elles étaient justes pour la protection des Mortels. Il se concentrait sur le souffle, les légers mouvements physiques afin de se faire une idée des personnes qu'il croisait. Le jugement se nourrissait des actes et non des pensées, il portait lui même un masque comme le faisait les héritières de la corruptrice, Eve.

Le Lion était un animal noble et fier, ombrageux même. Symbole de la souveraineté au coeur des royaumes mortels. Lui, il était le porteur de l'épée de la Justice. Symbole de droiture morale. Clergé et Noblesse. En cet instant, deux pendants du monde se faisaient face, dans la paix et la compréhension. C'était ce qu'espérait le chevalier d'or de la Vierge. Un bon repas est déjà partager ce fardeau, non ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyMar 5 Mai - 15:46
"Dieu m'a donné la mission de protéger ces lieux des méchants et des malins... "

Un souffle bref. Un cœur qui bât la chamade. A peine eut-il prononcé ces paroles que Ryme sentit une goutte de sueur couler le long de son front. Misère. Ses bras se croisèrent immédiatement contre sa poitrine. Un geste inutile mais rassurant qui lui donnait la sensation de se protéger face à un éventuel imprévu. "Les malins". Oui, le voilà, ce discours maudit. Le voilà, son Homme de Foi de la VIème Maison, un vrai, aussi fanatique que le fût ce vile prêtre Aerius, par le passé. "Par pitié, faites que cette conversation passe vite..." La Lionne s'apprêtait à se braquer et à camper sur une position plus hostile lorsque ce dernier l'invita tout simplement à souper.

Et juste...prendre un potée au chou rouge de sa petite confection. Ni menace, ni préjugé, ni rien d'agaçant n'avait franchi les lèvres du jeune homme. Sous son masque, la Lionne haussa un sourcil. Avait-elle bien compris ? Quelques secondes s'écoulèrent avant de recomposer ce masque et de balayer sa surprise.

"Oh, eh bien...Avec grand plaisir. Je ne peux pas dire non à ce genre d'attention, même si, eh bien..." Un sourire bien accroché aux lèvres. "On va dire que vous êtes original dans vos présentations. Ou alors c'est peut-être moi qui n'ait pas le sens du temps." , confia-t-elle amicalement.

Aussitôt, ses épaules se détendirent. Si seulement Childéric lui avait confier la marginalité de certaines personnalités du Zodiaque d'Or...La Vierge, en tout cas, était en elle-même une anecdote vivante désormais. Le parfum et la seule mention d'un repas lui donnait déjà l'eau à la bouche...

"Je ne prends parfois pas le temps de manger comme il faut. Il m'arrive d'être impatiente et de tout simplement manger au plus simple et au plus vite pour m'occuper de choses plus importantes."

Toute l'image cauchemardesque qu'elle s'était faite du vieux prêtre Aerius s'envola au moment où elle prêta davantage attention au visage ainsi que la silhouette de son hôte. Malgré le bandeau rouge sang qui dissimulait son regard, Aegius ne dégageait que douceur et humilité. Si tous les prêtres pouvaient ressembler à cela -minus le tablier noué autour de son torse, quand bien même cela ajoutait un peu d'eau à son moulin pour la suite-, Ryme aurait certainement été une meilleure croyante dans sa vie. Hélas, il était certainement un peu trop tôt pour se faire un avis. Joignant les mains, elle soupira imperceptiblement ses premiers doutes, presque fanfaronne dans sa quiétude.

"Vous me retirez une sacrée épine du pied ! Je m'attendais à autre chose, pour être tout à fait honnête...Et, je dois bien avouer que je me suis probablement trompée, je m'en excuse. Mais une bouche de plus, c'est également du travail en plus...Vous avez besoin d'aide ?"

Sa petite personne se trouvait visser sur les dalles du Temple d'Aegis. Sa Maison, ses traditions. Même sa précédente petite condition ne l'empêchait guère de respecter certaines règles de base. Ce Temple n'était pas si différent du sien...

"Je suis étonnée que le Grand Pope ne m'ait pas fait une description de l'ensemble des Gardiens ici-même. Néanmoins, je suppose que c'est un bon moyen pour moi de juger ce que je vois par moi-même, et non ce que j'entends dans la bouche d'autrui...Enfin, vous avez l'air jeune, c'est étonnant. Etes-vous entré récemment dans vos fonctions, vous aussi ?"

Là encore, un autre souci se profilait devant elle. Etre catégorique n'était pas un mal, mais encore fallait-il l'être au bon moment. Un défaut comme une qualité très vite perceptible en ce brin de femme, qui évoluait depuis peu dans les pas de son prédécesseur. La Conquête faisait vibrer son cœur de femme, mais prendre le moment de souffler et de partager quelques paroles avec un autre Chevalier était un moment tout aussi agréable. Ô, elle avait fait d'énormes progrès depuis la guerre en Italie. Toutefois, Ryme n'était pas de ces créatures aussi paisibles que son homologue de la Vierge, dont l'esprit se faisait apparemment plus pacifique et probablement plus soucieux de lui-même au regard de "Dieu". Non, le mordant qui animait Ryme lui était propre, comme eux tous. La voix qui l'avait mené vers le Royaume d'Athéna n'était pas aussi tendre que sa familiarité actuelle. Par chance, elle en apprenait tous les jours...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyMar 5 Mai - 17:58
" Bien suivez moi dans ma cuisine... " Aegis leva un sourcil en entendant le chevalier du Lion, sa respiration s'était accélérée un moment donné avant de se calmer de suite. Ryme avait peut-être faim. " Un original ? Moi ? " Il se gratta un peu le menton afin de comprendre cette assertion mais aucune explication lui vint. Quelque chose avait dû lui échapper mais il s'en moquait.

Il était rare que des gens passassent à midi dans son Temple, cette heure était bien souvent pour le repos de tout chevalier. Pour une fois qu'il pouvait avoir de la compagnie pendant son heure de mi journée. Après avoir traverser un couloir latéral et un petit patio, ils entrèrent dans une petite dépendance du temple de la Vierge. A l'intérieur, il y avait une grande table avec des légumes d'hiver, des choux, des carottes, roquettes et des gousses d'ail étaient rangés avec soin. Dans une petite corbeille, différentes herbes avaient été mis en petites bottes. A l'extrémité de la pièce, un grand âtre brûlait tranquillement avec une grosse marmite en fonte dessus. Sur les murs, des lards entiers, saucissons et viandes de gibier séchaient ici certainement depuis l'été dernier. Enfin, des gros pains étaient posés sur un petit établi, refroidissant doucement.

" Manger est important. Surtout pour des êtres tels que nous, le Seigneur nous a offert tellement de choses pour vivre dignement. Ce serait lui faire offense de ne pas l'écouter. Il a partagé son pain et son vin après tout... " Alors qu'Aegis prenait un poêlon à bras accroché au mur, il se retourna en entendant son invité. " Trompée sur ? Excusez de pas comprendre le sens de votre ennui. Vous vous attendiez à quoi ? " Puis, posant le poêlon, une remarque de tout à l'heure lui revint en mémoire. " Original... Je comprends mieux. Est ce que j'ai déjà mauvaise réputation au sein du Sanctuaire ? " Alors que le chevalier de la Vierge découpait deux morceaux de lard bien épais malgré son infirmité, il avait un sourire aux lèvres en pensant à la situation étrange dans laquelle Ryme devait se trouver.

C'était un bon chrétien, dans la plus grande tradition du Premier et du Second Testament. Il vivait selon les lois du Seigneur, jugeant les actes du méchant et vivant simplement sans faire peser son devoir sur les épaules de serviteurs. Il aimait cette vie monacale plus que quiconque et quitter son "monastère" était pour lui un calvaire. Il arrivera un jour que le Grand Pope l'envoya en "Croisade", il le ferait alors de bon coeur mais le moment n'était pas venu. C'était pas le jour pour réfléchir à tout cela.

" Oui, faites rissoler les lards dans le poêlon pendant quelques minutes de parts et d'autres. Voici quelques épices de Constantinople qui apporteront de la fraîcheur au lard, mettez y quelques pincées pendant que je prépare les légumes. " La lionne de Némée allait avoir un travail fin à préparer, bien grillé le lard sans consumer sa matière grasse demandait une main ferme sur le contrôle de la chaleur du poêlon. Après quelques explications sur l'utilisation de cette arme de guerre, Aegis se dirigea vers la grande table et prit les légumes. D'une main assurée, il se mit à les couper. Avec le temps, il avait une "vision" parfaite des lieux et savait sentir avec soin chaque mouvement afin de couper correctement les légumes. C'était un entrainement quasi militaire qu'il s'imposait tous les midis, cela demandait adresse et instinct.

Les questionnements de la jeune femme firent réfléchir la Vierge. Lui même ne connaissait quasi personne, enfin, lui ne le désirait pas. La Justice commandait de ne pas se laisser influencer par l'exterieur du monde. Il était entré en fonction il y a quelques mois, après la seconde guerre gothique mais il n'était pas intervenu dans les affaires du Sanctuaire. Bien lui importait de connaitre ses pairs, Dieu lui indiquait quand rencontrer les gens.

" Oui, depuis la fin de la dernière guerre gothique. Je suis présent ici depuis et veille à la sécurité de mon temple. Peu de temps avant vous, j'ai croisé un jeune homme empli de Foi, assez rare pour le noter mais certaines questions que son âme subit n'ont pas encore de réponses. Vous savez, je suis un homme simple avec des principes clairs, ceux qui sont des méchants ou qui se parent des mensonges des malins subiront la justice de Dieu. C'est ainsi. "

Il s'approcha alors de l'immense marmite en fonte et y déversa les légumes qui se mélangèrent au bouillon de poule qu'il avait fait mijoter toute la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyMer 6 Mai - 1:07
Etait-ce un défi ? La jeune femme releva son regard masqué vers la poêle qu'Aegis lui tendait. Ô que oui, c'en était un ! Ce fut sans aucune hésitation que sa main saisit la queue du poêlon afin de suivre les indications que lui avaient délivré la Vierge. Le lard commença alors à cuire, dévoilant une petite écume quand l’ustensile entra au contact des flammes. A l'aide d'une cuillère en bois, la Bleutée touilla sa mixture, attentive aux paroles que lui adressaient Aegis. Chasser les méchants et les malins... Quelle étrange formulation. Etait-il en train de se convaincre lui-même de son devoir, ou était-ce une simple habitude de sa part ? Ryme décida de ne pas soulever cette question, et se contenta de répondre avec tout l'humour et toute la douceur que sa voix pouvait lui offrir.

"Une chance alors que je ne sois ni maline, ni menteuse, ni méchante...Sinon, j'imagine que je ne serais pas là à découper des légumes dans votre cuisine et faire rissoler quelques pièces de viande. N'est-ce-pas ?"


Si Ryme ne portait pas son masque, sûrement se serait-elle permis un sourire amusé. Mais qui était-elle pour entrer dans cet esprit si philosophe ? Absolument personne. Néanmoins, force était de constater qu'un Atlante, un Oracle ou même un Berserker n'aurait certainement pas reçu autant d'efforts de sa part. Au-delà de son masque, son regard chartreux s'attarda de nouveau sur cette alléchante pièce de lard, qui commençait alors à rosir à petit feu dans le poêlon...

"Dites-moi, qu'appelez-vous des êtres malins ? J'ai l'impression que les définitions sont souvent peu claires et changent selon les croyances. Et moi, quand ce n'est pas assez claire, ça finit par me perdre alors j'arrête de réfléchir et j'agis tout simplement selon ce que mon cœur me dicte...Ou à l'instinct. L'instinct ne me trompe pas, quand je l'écoute bien."

Instinctivement, sa poêle fut secouée afin de ne pas saisir davantage la viande. Comment expliquer la vision qu'avait le monde extérieur à une personne qui ne s'y intéressait probablement pas ? Après quelques secondes de silence, elle leva le voile sur les pensées communes.

"Oh non, vous n'avez pas mauvaise réputation, au contraire. C'est juste que...Eh bien, ne pas voir régulièrement l'un des douze Chevaliers laisse toujours beaucoup de place à l'imagination. Vous êtes plutôt absent et cela alimente les contes de ceux qui rêvent, un peu plus bas, à Rodorio ou dans l'arène..." Dire qu'elle n'avait pas fait partie de ces apprentis auraient été un mensonge. Concentrée sur sa cuisine, elle termina néanmoins par déroulement le fil de ses pensées, n'omettant pas le quiproquo qui s'était forgée malgré ses bonnes volontés. "Par original, je sous entendais que c'était plutôt...Un truc, genre...Rha, disons, une tentative échouée de détendre l'atmosphère. J'ai l'impression de vous avoir insulté maintenant mais ce n'était clairement pas mon intention..."

La jeune femme soupira. Expliquer le fond de ses pensées lui faisait sortir des mots inconnus et ouvertement trop mielleux de sa bouche, et cela n'était pas dans ses habitudes...

"Je m'attendais à avoir un accueil plus militaire. Mais finalement, vous m'avez simplement offert le souper. C'est..."gentil". Je ne m'attendais pas à cela, du moins, pas venant de quelqu'un ayant assisté à la dernière guerre byzantine, voilà tout."

Une fois complètement satisfaite de sa cuisson, Ryme sortit la poêle du feu, fière et pétillante comme jamais de sa petite oeuvre. Une pincée de ces herbes de Constantinople tant vanté s'ajouta finalement à son mélange, venant recouvrir la viande.

"Et puis, cette préparation aura été rapide et amusante. Mais bon, de manière générale, j'aime beaucoup travailler en équipe..."

La Lionne méprisait la solitude. Elle n'avait connu que la vie en communauté pour se changer les idées. Il en avait toujours été ainsi, que ce soit avant ou même après son ascension. Alors que toute la vie la destinait à un destin plus hasardeux et moins lumineux, Childéric l'avait pris sous son aile. Et c'était en restant soudée et déterminée qu'elle avait fini par atteindre l'objectif qu'elle s'était donnée. Désormais, Ryme espérait donner un peu d'espoir à ceux qui, comme elle, avaient été tirés d'une vie de misère et de larcins en dépit de leur bonne volonté. Peut-être fut-elle néanmoins trop dépendante de la confiance qu'on plaçait en elle. C'était une hypothèse vraisemblable, pour une Lionne issue de rien. Néanmoins, il lui sembla préférable d'être reine des Reconvertis plutôt qu'impératrice de la Bête. En cela, préférait-elle rester humble et faire fi d'une hiérarchie trop présente dans leur rang, tout comme elle elle l'avait démontré face au Chevalier du Phoenix, quelques heures auparavant.

"Ah, vous avez croisé Elias, vous aussi ? Personnellement, je dirais plutôt qu'il s'agit d'un bon soldat, aussi flamboyant que les ailes qu'il m'a montré. Il n'a pas l'air d'être tracassé à l'idée d'aller casser certaines trop grandes bouches, en Transylvanie ou je-ne-sais-où, et ça me plait bien. Je n'aime pas les gens qui doutent trop de leurs actions. Je peux comprendre, hein. Mais je n'aime pas. Cela complique trop les choses une fois sur le terrain...Et ça finit toujours par m'inquièter, pour la mission comme pour leur sort."

Après tout, ils étaient tous Chevaliers, et résonnaient tous avec un objectif commun. Que devait-elle faire désormais de ces pièces de viande ? Tout ceci lui faisait monter la faim au ventre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyJeu 7 Mai - 18:47
Au doux son de la graisse du lard dans le poêlon, le Chevalier d'or de la Vierge sentait une certaine agilité dans la pratique. Manifestement, le Lion savait rapidement s'adapter aux circonstances. Éplucher, couper, effiler... Aegis le fit aussi rapidement, en ressentant l'air dans la pièce avec des légères poussées de cosmos quasi invisibles à l'oeil nu. " Ni maline, ni menteuse, ni méchante... " La question était étrange, encore une, la réponse était tellement évidente.

" Cela va de soit. "

La réponse tomba au même moment où le hachoir tomba sur un chou afin de le fendre en deux. Était-ce intentionné ? Lui même n'en avait pas conscience pour tout dire, n'ayant pas l'habitude de prendre en compte les regards qui se portaient contre lui, voire les jugements que cela pouvait engendrer. La question suivante le fit s'arrêter. Manifestement, la jeune femme ne devait pas faire ses prières et une saine lecture de la sainte Bible. Grimaçant légèrement, un sourire refit surface. Son rôle était d'apporter aux fidèles la parole du Seigneur, même aux ignorants.

" Votre instinct vous permet de juger ce qui est bon ou mal n'est ce pas ? Dieu nous a donné l'âme humaine afin de pouvoir réfléchir par nous même. Il nous a aussi commandé de ne pas franchir certaines frontières morales qui déterminent la différence entre la Bête et l'Homme. Si les Lois de Dieu, a fortiori celles de notre Déesse, nous permettent de faire cette distinction. Si un Homme se conduit comme une Bête, il est de notre devoir de le punir par le feu ! "

Il coupa encore quelques légumes et termina son office en faisant couler les derniers légumes dans la marmite.

" Je pense que le lard est bien doré n'est ce pas ? Son odeur en témoigne mais un oeil humain permet de s'en assurer... "

Alors que le chevalier du Lion observait les lards, il prit le temps de l'écouter avant de répondre. Il opina de la tête quelques instants en comprenant le sentiment que sa présence dégageait dans son temple. Cependant, il était assez imperméable aux ragots humains. C'était dans la nature humaine d'accuser sans savoir, les Juifs - Qu'ils soient damnés dans les Enfers ! - avaient après tout tuer le Fils de Dieu. Accusations des faibles qui avaient conduits à une mauvaise Justice, sans prise en compte des faits et des doutes que les Romains signalaient. C'était là le bât quand on laissait les Hommes décider, Aegis l'avait accepté car telle était la volonté du Seigneur.

" Je vois. Je comprends les tourments qui les conduisent à penser de la sorte. Mais, on ne va pas changer la nature humaine n'est ce pas ? Sinon, normal de recevoir l'un de mes pairs avec tous les usages, j'allais manger, ca m'a paru naturel. "

Travailler en équipe. Il ne releva pas cette assertion, contraire à sa vision des choses même. Chaque chevalier avait ses préférences après tout. La prière exigeait de se concentrer à tisser son lien avec Dieu à travers ce que l'on appelait le Cosmos. Puis, vint le propos sur le chevalier du Phénix. Aegis avait un léger souci avec le jeune homme, quelque chose de dérangeant certainement pour le futur.

" Certes, flamboyant est bien le mot. Sa Foi est certaine et pure de toute méchanceté mais... Vous avez raison. Mais je ne suis pas d'accord sur un point avec vous. Il manque d'un élément fondamental qui permet de juger avec équité d'une action, le Doute. Nous devons douter de ce que les méchants veulent nous montrer, afin de nous amener sur une mauvaise voie. C'est le chemin du fanatisme et de la folie, l'envers même que représente notre Déesse, louée soit-elle ! Une fois le doute levé, il faut agir avec férocité et faire sonner les cors de Jéricho, ainsi sera éradiqué le mal de cette terre. "

Le fumet de la potée commençait à se répandre dans la cuisine, ils devaient encore attendre une bonne heure pour en profiter pleinement. En attendant, Aegis sortit une bouteille de vin venant de Constantinople et deux verres en étain. Il les déposa sur la table et en versa la subtile liqueur dans chacune d'entre eux. Pour accompagner cela, il prit un saucisson et en coupa quelques tranches fines...

" Servez vous, ce saucisson est de ma création avec des noix venant de Syrie, je suis assez satisfait de son séchage... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyVen 8 Mai - 11:48
Le hachoir qui venait de trancher ces légumes en un million de petits morceaux aurait pu effrayer Ryme. Ce pauvre chou rose n'avait visiblement pas su résister au coup sec et incisif que venait de lui asséner la Vierge. Ce dernier n'y allait certainement pas de main morte. La chair du légumineux s'était déchirée de part et d'autres et plusieurs gouttes rosées nimbaient désormais les pourtours de son atelier de cuisine. Et pourtant, la jeune femme n'en tira aucune peur, bien au contraire. C'était d'une banalité effarante aux yeux de cet ancien Chat de rue. Cette démonstration l'amusait dans cette violence sous-entendue. Après tout, qu'avait-elle à craindre d'un frère d'armes qui l'invitait à souper ? Combiné aux paroles d'Aegis, le bruit de cette lame qui claquait contre la planche en bois venait amplifier ses battements de cœur et la passion qui y régnait. Les Bêtes ? Ryme en faisait son repas et la même aversion qu'éprouvait son voisin de Septembre à leur encontre la fit étirer un sourire plein. A bien des égards. Aussi ne manqua-t-elle d'approuver vivement ses dernières paroles...

" Bien dit ! Si on parle de terrasser une vilaine Bête, il faut au moins le Feu pour la repousser ! C'est la Déesse qui l'a dit, comme vous dites !" Un léger rire filtra les airs, ses deux mains se scellant au même moment en un claquement sonore. "Vous avez beaucoup d'humour, finalement ! Ca me plait bien, ça aussi !"

Dans un esprit de camaraderie, Ryme porta quelques petits tapotements approbateurs sur l'épaule d'Aegis. Trop enjouée pour reconnaître que, bien au contraire, Aegis n'était pas un homme plein d'humour, Ryme ne fit qu'encourager ce dernier dans son raisonnement "logique". L'instant suivi, sa voix la tira de ses rêveries.

" Je pense que le lard est bien doré n'est ce pas ? Son odeur en témoigne mais un oeil humain permet de s'en assurer... "

Un regard, vers ce lard qui rissolait en de multiples crépitements. Les sens de ce dernier ne tardèrent pas à révéler leur secret en l'avertissant de cet état de fait. Un constat silencieux que ne manqua pas de faire la Gardienne, laquelle s'empressa de confirmer silencieusement la couleur de la pièce. Suffisamment doré, comme il l'avait si justement mentionné. Un sourcil féminin se haussa. Le bandeau n'empêchait visiblement pas son gardien d'affûter son ouïe et son sens de l'odorat...Ou peut-être se trompait-elle ? Ses doigts passèrent dans sa crinière, verte comme les feuilles de printemps afin de retirer les fils imperceptibles qui la liait à la Curiosité. Plus les minutes passaient, et plus leurs visions s'opposaient. C'était un religieux, aucun doute là-dessus.

"La nature humaine ? Entre nous, je suis plutôt partisane sur le fait qu'on puisse la moduler très facilement au quotidien. Il suffit de tendre la main pour tout changer. Voyez comme vous l'avez fait vous-même..." La jeune femme se permit de faire face à la Vierge, plat à la main, avec l'ingéniosité que lui confiait le Lion de Némée. "Souriez naturellement, et la personne a envie de vous sourire en retour. Ca aussi, c'est une réaction très instinctive des muscles et de la pensée humaine...Et positive, de surcroît ! Perdre cette forme de communication fera partie de mes seuls regrets de porter un Masque, quand bien même j'en tire une grande fierté aujourd'hui..."

Après tout, c'était cela, être acteur de sa vie. Ryme ne comptait certainement pas passer son temps à réfléchir sur le bien fondé la nature humaine, ni même sur le mal qui la gangrainait. C'était une perte de temps, quand on pouvait l'influencer au jour le jour. Ses yeux ne croyaient que ce qu'ils percevaient, cela lui suffisait pour continuer à traquer la Bête qui lui avait tout pris. Qu'elle ne fut pas sa surprise quand le sujet se porta sur Elias et l'avis particulièrement controversé qu'il avait laissé en son sillage...La pauvre jeune femme ne put d'ailleurs que sursauter lorsqu'Aegis loua le seigneur en un claquement de voix particulièrement bien senti.

"Ah, il vous pose problème, ce petit Phoenix ?"

Il n'avait pourtant pas l'air si méchant. Le doute ? Etait-ce cela, sa réponse ? Ah !

"Le doute, t'es mignon toi mais c'est bon pour les fillettes sous leurs couettes un soir d'été !", songea-t-elle à la première seconde. Avant de se raviser. Justement parce que la Sainte douta un instant de ces paroles.

Le doute...Soit. Cette réflexion qui animait désormais le Chevalier de la Vierge piqua la curiosité de Ryme qui, sans aucune forme de détour, poursuivit la conversation. Les plats furent alors menés sur la grande table en bois qui trônait vaillamment non loin de la cuisine, le Chevalier de Bronze tourmenta encore son esprit. Une belle gueule, des bons mots, une bonne étiquette, et une volonté de feu. Quel était donc le souci ? Un froncement de sourcils derrière son masque aurait tôt fait de comprendre que la jeune femme était pour le moins perdu dans le raisonnement que la Vierge venait d'adopter. Fort heureusement, son silence fut particulièrement révélateur de son égarement. Une divergence qui, d'ailleurs, ne tarda pas à éclater au grand jour, telle une bulle d'air. Sa main frotta sa nuque, comme pour se débarrasser de la rigidité qui commençait à lécher ses muscles.

"Bah, ne vous en faites, s'il est trop têtu ou trop stupide, Ryme-le-Croc aura de quoi lui ouvrir les yeux, et je serais intransigeante là-dessus... " , avoua cette femme de caractère, en agitant sa cuillère en bois dans les airs avant de la déposer dans le plat. Puis elle reprit. "J'estime que certaines situations nécessitent rapidité et précision, mais le doute est un venin pour ces deux notions. Le penseur peut se le permettre, mais pas le chasseur. Douter au mauvais moment, et vous perdez en efficacité. J'imagine que si je dois douter, ce sera probablement "avant", ou peut-être "après", mais jamais pendant mes actions. Ca me retombe toujours dessus quand je le fais, croyez-moi..."

La Chance ne pouvait pas placer indéfiniment cette Lionne si superstitieuse sous les meilleures étoiles. Mais pouvait-elle se plaindre en pleine invitation ? Enfin, la Lionne tiqua. Hésita un bref instant à retirer son masque face à un homme. Toutefois, elle releva le regard et redécouvrit que son hôte était aveugle. Rien ne l'empêchait donc de manger sereinement, ce que l'Italienne fit manifestement sans se faire prier. Tout en décalant son masque au niveau de son nez, ses doigts s'emparèrent d'un morceau de cette viande artisanale. Avec des morceaux de noix ? Ses préférés. Goulûment, elle croqua. La saveur du saucisson s'amplifia contre son palais et capta toute l'attention de chacune de ses papilles. Aux petits anges, Ryme dévoila un goût particulièrement développé pour ce genre de petites attentions...

"Pour reprendre vos mots, votre cuisine est presque di-vi-ne. Vous êtes adorable." Un mâchement contenté résonna dans la salle, suivi d'un esprit apaisé. Nourrissez donc un lion et avec aisance, vous lui déliez sa langue par la même occasion... Avec gourmandise, sa main s'empara furtivement d'une seconde tranche pour en déguster toutes leurs saveurs, les avalant dans la plus grande joie. La lionne reprit finalement la parole. "Dites-moi, loin de moi l'idée d'être irrespectueuse, mais de quoi souffrez-vous aux yeux ? Cela m'a perturbé de vous voir être aussi précis malgré votre bandeau...Est-ce un fait de guerre ? Dans le même temps, vous avez sûrement dû beaucoup voyager, pour avoir ramené ne serait-ce que ceci..."

Sa main se porta sur une tranche du saucisson, percevant bien que son hôte pouvait malgré tout un tant soit peu deviner ses mouvements. Sûrement grâce aux cliquetis qu’émettaient son armure d'Or.

"...de la Syrie...Sans compter ce savoir..."gustatif"?"

Le Chevalier de la Vierge était un homme fort énigmatique. Ryme songea que sa Foi et son rapport avec le bien et le mal étaient intimidants, mais qu'il y avait malgré tout une bonne facette sous ces airs d'Ermite. L'Italienne patienta, avant de prendre la coupe d'étain entre ses mains. Un instant de répit. Si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, selon les coutumes, viendraient le temps de la prière...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptySam 9 Mai - 0:36
La marmite était en train de chauffer lentement et les deux jeunes personnes discutaient tranquillement autour d'un bon verre et du saucisson de Damas. Aegis eut un sourire en sentant une légère hésitation dans la geste du Lion, il avait hésité à retirer son masque afin de manger. Ce respect des règles, même pour manger, était respectable. Puis, elle en vint à sa vision de la nature humaine.

Selon elle, il était possible de "moduler" cette nature par la parole, par un geste amical, un sourire... Aegis tiqua un peu avant de répondre. Visiblement, le chevalier du Lion était naïf sur la nature humaine. Chaque personne portait un masque dans la vie, ce dernier changeait selon les circonstances mais est ce qu'il définissait la nature humaine ? Le Moi profond d'un individu ? Le chevalier d'or de la Vierge doutait énormément sur cette assertion.

" Il ne faut pas confondre communication, langage et sourire avec la nature humaine. Un méchant peut se montrer factice et malin au point où on ne verra pas la mal qui l'habite. Si une personne vous tend la main avec un sourire, cela va détendre l'atmosphère mais pensez vous vraiment que vous changerez sa nature humaine. "

C'était confondant d'innocence ou de stupidité. Ceci dit, la candeur, certainement relative, du chevalier du Lion lui plaisait. Il était rare de rencontrer des hommes (ou des femmes) capable de voir le monde par le simple prisme des faits. Personnellement, il ne pensait pas de même et ne voulait pas lancer un débat théologique avec Ryme. Il avait bien compris que cela était une chose qui l'ennuyait profondément et qu'il préférait régler les choses promptement si le besoin s'en faisait sentir. Le Lion n'était pas bête, intelligent même, mais il était adorable avec cette bonté naturelle.

Au détour d'une lampée de vin, Ryme continua son propos sur le Phénix. Cependant, encore une fois, la solution du Lion allait vers l'efficacité plutôt que la réflexion.

" Et si votre proie est innocente des faits que vous lui imputez ? Vous dites que vous pouvez réfléchir "avant" ou "après"... Bien. Mais cela devient paradoxal non ? "

Prenant un morceau de saucisson, il attendait sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptySam 9 Mai - 20:01
Qu'il lui tardait de goûter à ce repas, maintenant qu'elle pouvait en sentir le parfum. Aegis était un bon hôte, passé les premières apparences. Sûrement un peu méfiant à son goût, mais les livres ne l'aidaient certainement pas à positiver et à se détendre au jour le jour. Ryme haussa des épaules, abandonnant son argument. On n’adhérait ou on n’adhérait pas à ce genre d'attentions quotidiennes. C'était une théorie qu'elle prenait à cœur d'exercer auprès de ceux qui le méritaient, mais les preuves se faisaient bien moindres quant à leurs effets sur cette fameuse "nature humaine"...Tant pis !

"Bah ! Je n'ai peut-être pas la réponse universelle, mais on a surtout tendance à être dur entre nous. Ce n'est pas un mal. Mais ce n'est pas un bien non plus." Ses lèvres se portèrent à ce verre de vin, afin d'en déguster son cru. "La vie est difficile. Démunie de famille, de respect ou de statut, il est malheureusement plus aisé d'être considéré comme un paria, une Bête aux yeux des Hommes. J'en ai vu, des gens tomber dans leur mal, par solitude, par manque de douceur ou par manque d'attention. Il y a une part de Chance dans la Vie...Je ne serais pas ici si le Grand Pope ne m'avait justement pas tendu la main au bon moment. Et qui sait ? Peut-être aurais-je été au service du dieu de la Guerre, l'Irraisonnable...Ou l'Irrattrapable. Les deux se tiennent honnêtement ! Enfin, qui suis-je pour me plaindre ? "

Une exclamation moqueuse accompagna son sourire dissimulé, comme si elle venait de prononcer elle-même une absurdité. Toutefois la Vie n'était pas un long fleuve tranquille et l'Ironie ne manquait jamais d'éjecter hors de son navire certains de ses plus beaux acteurs. Le prix de la décadence. A défaut de volonté, de certitudes ou d'objectifs, il était facile de se retrouver dans une toute autre situation ou de s'adonner aux pires crimes. Intégrer les rangs d'une déesse ordonnée était ainsi une aubaine pour inspirer ceux qui, comme elle, croyaient davantage en une Noblesse de Cœur. Et, tout bas, le Lion espérait que le Phoenix pensasse comme elle, fanatique ou non. Quant aux doutes, c'était désormais devenu un sujet particulièrement compliqué avec tous ces questionnements. La Vierge en devenait presque intimidante, avec son goût pour les doutes...

"Hm...Ca dépend des situations ? Dans les deux cas, on repart avec des remords en tout cas ! Mais je préfère encaisser ce genre de frustrations plutôt que de voir quelqu'un, que ce soit vous, Dame Athéna, le Grand Pope ou une tierce personne de ce Sanctuaire, payer pour mes doutes à moi. Ce n'est peut-être pas viable sur le long terme, mais...Mais voilà." Sa main passa ensuite dans ses cheveux, incertaines de ses réponses. "Bien évidemment, si vous me dîtes que je tabasse un homme totalement innocent, ou que je m'en rends compte toute seule, je finirais bien par m'arrêter à force. Ne serait-ce que pour ce pauvre hère qui ne doit certainement rien comprendre à sa situation, cela va de soit ! Mais c'est plus compliqué que ça, n'est-ce-pas ?"

Ca l'était toujours. Tout bas, dans son silence, Ryme se demandait ce qu'il en était de sa vision à lui. Cet homme posait beaucoup de questions, mais y répondait évasivement. Secret ? Assurément.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyLun 11 Mai - 12:30
D'un hochement de tête approbateur, le chevalier de la Vierge convenait que sur ce point, il était d'accord avec le Lion de Némée. Dieu avait donné aux hommes la liberté de jugement, un don précieux que même la Déesse protégeait. Ce privilège que les animaux n'avaient pas était une chose qui conduisait à de la force ou de la faiblesse selon la personnalité qui l'incarnait. Cette notion faisait partie des doutes d'Aegis mais il ne comptait jamais révéler ce point de ce qui faisait son existence. Il prit un morceau de saucisson et prit une gorgée de vin. Le repas commence à laisser ses parfums inonder les lieux, dans quelques minutes il serait à point.

Le second point le fit relever la tête. Elle préférait le remord d'une faute, d'un pêché, à la cristallisation de la vérité. Si le chevalier d'or doutait de la nature humaine, lui donnant une chance de salut. Il n'avait pas de doute justement sur le fait de réfléchir avant d'agir. Les Saints avaient la responsabilité de préserver l'Humanité de la proie des méchants, des Dieux qui voulaient lui retirer sa liberté de penser de par elle-même. Posant son verre sur la table, Aegis prit la parole après quelques instants de silence.

" Le ruissellement de la vérité est nécessaire à la compréhension de sa propre action. Si on tue une personne alors qu'il est innocent, on ne peut le ramener à moins de s'appeler Thanatos. Ta "vivacité" d'action peut engendrer des malheurs et ce n'est pas que sur toi que cela retombera. L'injustice conduit à la haine, à un sentiment d'abandon qui affaiblira l'idéal d'Athéna sur Terre. " Il se leva afin de prendre deux grandes assiettes creuses et mis deux tranches de pain sur le feu afin de les braiser légèrement. " Je ne suis pas un homme parfait. Je laisse cela à Dieu. Mais, s'il y a une chose que l'on m'a enseigné, c'est que tout acte a ses conséquences. On ne brise pas quelqu'un de la sorte, nous devons toujours agir avec notre pensée avant nos poings. Je pense que le Grand Pope n'est pas du style à frapper au visage quelqu'un parce qu'il lui a mal parlé, non ? Est ce que cela veut dire qu'il aurait réagi avec sa psyché plus que son instinct ? La réponse est certainement entre les deux, le Seigneur n'interdit pas de rendre les coups après tout, mais, s'ils sont justifiés. Athéna en est de même. "

Le moine posa deux énormes assiettes de potée aux choux, les deux tranches de pain grillée dansaient entre ses mains ensuite avant d'atterrir sur la grande table. Il servit alors le chevalier du Lion en attendant sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyMar 12 Mai - 15:39
"Un sentiment d'abandon..."

Un sentiment bien connu. En parler ainsi la renvoyait à son enfance en Italia, aux vestiges de son passé décrépi. Lentement, son regard se perdit dans le carmin de son verre. Cette lutte contre son statut, contre les préjugés, contre les aléas de la guerre ; tous ces éléments qui avaient ponctué chacune des horreurs et chacun des miracles de sa vie, Ryme ne les avait jamais oublié. Au fond de son cœur, la Lionne sans couronne était encore là. Fière, dominante et chasseresse, son rôle était celui de modifier le cours de la Guerre et son Destin. La réalité ne pardonnait peut-être pas, mais l'Homme était en revanche un éternel enfant. A la recherche d'une attention, d'un modèle sous lequel évoluer. Il avait besoin d'une main pour le guider, tendre et ferme à la fois. Ryme songea qu'un jour, elle serait l'une de ces mains.

Ses lèvres continuaient à s'abreuver de ce vin, avec l'enthousiasme et le flegme d'un chat qui s'emparait de son pain. Une saveur nouvelle se déployait dans son palais, comme pour illustrer le cheminement de ses pensées. Ryme était cette enfant ayant gardé la tête haute après ces blessures. Le Grand Pope avait été cet enfant. Elias était cet enfant aussi. Aegis était cet enfant également. Non, ce n'était décidément pas l'adversité qui avait fait taire l'optimisme et la fraternité d'une femme qui percevait les autres Saints comme une extension novatrice et perfectible de ses idéaux.

Ou plutôt, l'idéal d'Athéna...

"Eh bien, j'ai promis d'être actrice dans cette vie. Un peu de raisonnement ne fait jamais de mal, c'est vrai...Ne serait-ce que pour éviter des erreurs qui nous font potentiellement peur. Du moins, c'est ce que je pense. "

La question était ouverte, adressant un sourire entendu et invisible vers la Vierge. Partageait-il ce genre d'inquiétudes avec elle ? Ses dents mordirent dans le pain avec un certain goût du défi, comme pour inverser le cours de leur conversation.

"J'ai bien conscience que nous faisons des erreurs et que nous ne sommes pas tous égaux face à ce genre de problématiques. Certains ont de meilleures réflexes que d'autres, il en va de même pour la réflexion. C'est ainsi que nous apprenons. Toutefois, ce que je sais, c'est que notre instinct est aussi Expérience. Et l'Expérience est ce qu'il y a de plus formateur, tant pour se raisonner soi-même que pour conseiller les autres. Nous nous reflétons alors réellement, sans masque, sans fioriture, ni mensonge. Je préfère être honnête avec moi-même. Oui, je préférerai être ce genre de lame aux yeux de tous; celle en qui on pourrait se fier. C'est à cela que j'aspire."

Beaucoup verront cet état d'esprit être tachée de simplicité. Hélas, la simplicité n'avait parfois rien de simple. Ryme remercia d'un geste de la main son hôte, avant de poursuivre ses explications, dans un soupir relatif. Aegis réfléchissait certainement beaucoup trop pour son propre bien...

"En me disant tout cela, vous allez presque finir par me faire changer d'avis... C'est juste que, avec l'âge, on s'assagit quelque peu...Il faut être "patient" avec soi-même. Ce qui n'est pas chose aisée, je vous l'accorde...On veut toujours sauter les étapes importantes de la vie."

Grandir était un enjeu. L'Homme ne naissait pas adulte, tout comme le papillon n'apparaissait pas directement avec ses ailes. L'évolution en ce monde était une chose mystérieuse, mais pleines de rebondissements. Mais cela, la jeune femme en était inconsciente, espérant au fond d'elle-même qu'il entendrait ses paroles un peu directes et moins formelles que les siennes...

"Dis-moi Aegis" Une interpellation directe. La jeune fille lui céda une pause, se surprenant elle-même à l'appeler par son prénom. "Est-ce que toi, tu as peur de ton instinct ? J'ai l'impression que cette notion te gêne..."

Sous son masque, ses yeux le suivaient du regard....Suivre son instinct, c'était aussi suivre son cœur, dans ses meilleures penchants comme dans les pires. Pourtant, son confrère ne semblait pas à l'aise dans ce genre de démonstrations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyDim 17 Mai - 12:13
Il était difficile de savoir où était son propre chemin de croix. Aegis ne se posait plus trop de questions depuis ses entretiens avec Dieu mais cette intimité, il la gardait pour lui au plus profond de son âme. L'instinct. Etant un Homme comme les autres, il ne s'estimait pas en dehors des autres, capables de réagir à son environnement sans la moindre once de réflexion. Toutefois, tel Icare, c'était répondre alors à d'autres formes d'instincts qui conduisaient à oublier le sacrifice pour autrui. Réfléchissant un long moment avant de répondre, il se décida enfin après avoir avaler une portion de chou.

" L'instinct est une chose singulière. Elle appelle aux sentiments animaux qui règnent en nous, le Lion ne peut contredire cela. " Un sourire amusé s'esquissait sur ses lèvres avant de continuer. " La préservation, la peur, la colère, l'aveuglement... font partie de cet instinct que chaque être humain tente de contenir des que la situation s'y prête. Personne n'est parfait en ce monde et Dieu, comme Athéna, ne le veut point. L'exemple d'Eden est le symbole même de la répercussion que les instincts peuvent avoir quand on se laisse guider par eux. Je ne prétends pas disposer de la vérité, c'est juste mon sentiment. Un Chevalier se doit de se garder de ses instincts afin de prendre la bonne décision quand la situation l'impose. Ce n'est pas la chose la plus aisée à appréhender, nous sommes tous les sujets de notre propre Bête. "

La perfection n'appartenait à personne, ni à Dieu, ni aux Dieux. Sa recherche était une nécessité pour ne pas basculer sous l'emprise de ses propres tourments. Aegis comprenait les questions que le Lion de Némée pouvait se poser, il était lui en quête de lui même comme tous les chevaliers de leur âge. Ils n'avaient pas l'expérience des anciens chevaliers d'or, ils étaient la nouvelle génération qui s'ouvrait en cette époque et il ne fallait pas condamner tous les anciens sacrifices.

" De toute façon, on ne peut marcher seul, n'est ce pas ? Notre instinct est donc réprimer par notre environnement. Mais à vivre avec des Bêtes, on en devient une, les Berserkers en sont l'exemple. "

Depuis la nuit des temps, la lutte était là, instinct contre sagesse, Arès contre Athéna. Aegis l'avait pensé ainsi et il s'y tenait depuis que le ciel lui avait offert le don de voir au delà des certitudes humaines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyLun 18 Mai - 2:01


Cette réponse renforçait ce pressentiment qu'elle avait eu à propos d'Aegis. Désormais, Ryme savait où il voulait en venir. Il n'était pas toujours aisé de lire entre les paroles sybillines de la Vierge, qui ne cessait de renvoyer une image profondément énigmatique de sa personne...Toutefois, avec cette question, la tendance venait de s'inverser. Ô, il n'y avait pas de mauvaise réponse. Tous les points de vue se valaient, car chacun entretenait une relation particulière avec son instinct.

"Je crois que le jour où nous serons plus éclairés sur notre petite personne, sera le jour où nous accepterons tout simplement notre condition en tant qu'être humain. Où nous nous verrons tels que nous sommes. Après tout, il ne tient qu'à nous de dompter ou tuer temporairement la Bête qui sommeille en nous, plutôt que d'en avoir peur. "

Sous son masque, un sourire apparut aussitôt sur le visage de la Lionne. La Sainte percevait mieux le raisonnement de son vis-à-vis, de quoi entendre désormais une petite partie de sa vision du monde...Cet homme la faisait réfléchir sur les mauvais penchants que l'on attribuait tout naturellement à ce principe. Quitte à les réduire à l'état primaire et bestial de l'Homme. Elle avait vu son maître souffrir de cette même Bête à qui l'on cédait le Mal. Mais elle l'avait vu aussi dans les rues, sous son meilleur jour.

"Peut-être oui. Peut-être sommes-nous aveuglés par deux ou trois pépins dans nos vies, c'est vrai. Mais on en oublie les instincts beaucoup plus doux, ceux qui dépassent les pressions de l'environnement. Hmmm....L'instinct paternel ou maternel, par exemple ! Un lien qui unit mère et fils...On l'appelle aussi "amour inconditionnel" dans les livres, non ?"

Il fallait bien reconnaître que la Nature était parfois bien faite, après tout. Mais la pauvre Italienne sentait que ses arguments se destinaient à un homme de lettres fondamentalement dédié à sa religion. La persuasion ? Elle ne lui saurait probablement d'aucun recours. Aussi continua-t-elle patiemment sur le même chemin qu'elle avait emprunté depuis le début de cette conversation : les routes sinueuses des exemples concrets et des faits du quotidien. Plus accessibles, plus évidents pour tous. C'était cela aussi, la fonction de la Lionne : veiller sur ses pairs, de loin comme de près, quelque soit sa lignée...

Cette voix-là se faisait entendre de tous.

"C'est un lien intéressant, quand je repense à Dame Athéna. J'aime juste penser que nous pouvons rêver d'un monde moins désordonné. Tant que je garderai cela en mémoire, je n'ai rien à craindre.", acheva-t-elle avec un ton respectueux, reflet du sourire qu'elle gardait sous son masque.

Leur raisonnement semblait différer en tout point. Sur la finalité néanmoins, leurs avis convergeaient et cela lui plaisait.

"Je suis étonnée. Tu es ouvert à ce propos malgré tout. Je crois que tu es vraiment quelqu'un de bien, Aegis. Un peu à l'image de ta cuisine. Tranchée certes. Mais raffinée, sage et exotique. Originale."

Sa main arracha un morceau de pain qu'elle fit tremper dans la potée dans son assiette. Sous ses dents, le croquant scella son argument. Son instinct ne l'avait donc pas trompé. Pas plus que son oreille fut sourde des propos qu'Aegis venait de tenir à l'encontre des hommes de la Guerre...

"Les Berserkers...C'est un sujet épineux pour beaucoup d'entre nous. Ceux-là ne domptent ni ne tuent leur Bête. Ils y cèdent." Plus encore pour ceux qui avaient vécu les guerres de ces dernières années. " Les aurais-tu perçu lors de la destruction de la Bataille de Rome, pour en parler ainsi ?"

Ses lèvres se portèrent plus incisivement à son verre. Simple question. Ces faits de guerre l'intriguait énormément. Ryme songea qu'on ne parlait pas ainsi des Berserkers sans les avoir observé de ses propres yeux...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyMer 20 Mai - 9:44
Souriant, Aegis coupa un peu de pain avant de remettre une tranche dans la petite corbeille prévue à cet effet. Puis, il écouta sagement l'intervention du Chevalier du Lion. Le jeune homme avait du respect pour elle. Attachée à ses convictions, elle gardait une innocence agréable et suivait ses instincts plus que la raison. En soit, cela permettait de ne pas s'enfermer dans des considérations trop philosophiques.

A bien y réfléchir, Ryme avait été créé par Dieu pour une raison, non ? Elle faisait partie de sa création et avait donc un rôle à jouer. Un léger doute traversa Aegis à ce moment là. Si l'instinct était le pendant de la raison, pourquoi rejeter l'un pour n'embrasser que l'autre ? Il sentait qu'il allait devoir réfléchir à ce chemin raide qui permettait de se faire une meilleure appréhension de la vérité. Souriant, il prit une gorgée de vin avant de répondre.

" Vrai que cette réflexion n'est pas dénuée de bon sens... Si Dieu a créé le monde à son image, c'est qu'il avait un dessein qui nous échappe, tout comme celui de nos Dieux. C'est ironique mais notre discussion m'amène à penser que la Vérité est sur le chemin de crête entre nos deux perceptions du monde. C'est un sujet intérieur intéressant, que je me promets d'explorer dans les tréfonds de mon cosmos. "

Puis, une des réflexions d'Aegis le fit rougir comme une tomate. Il ne s'attendait pas à une telle remarque, emplie d'une gentillesse douce et aimable. Lui qui avait connu la sévérité des monastère du Mont Athos était perturbé. Les sentiments ne faisaient pas partie de ses convictions. Son Maître l'avait mis souvent en garde contre "ses penchants slavons". Etait-ce pêcher que d'apprécier une personne ? Etait ce perdre l'aveuglement de la justice si le besoin devenait obligeant ? Le chevalier d'or de la Vierge était troublé, en conflit avec lui même.

Le sujet vint sur les Berserkers.

" Non Chevalier, je suis venu directement du Mont Athos. Je n'ai pas participé à la précédente Guerre Sainte. Ce serait mentir de penser que je suis un chevalier expérimenté. Mais, on apprend tous les uns des autres... Pour les Berserkers, il faudra en effet nous en méfier, ils sont notre ennemi car opposé à l'ordre nécessaire afin de fonder une société apaisée et civilisée. Il faudra patienter des siècles certainement, nous ne sommes qu'une pièce dans un vaste édifice qui se construit pas à pas. Notre rôle est de veiller à ce que l'édifice continua de progresser, lentement mais surement. "

Il prit une lampée de vin. Il se montrait trop volubile certainement mais se sentait en confiance. Le temps viendrait où l'un et l'autre auront le devoir de se battre ensemble pour protéger le monde de sa laideur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu1800/1800[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge1200/1200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune1650/1650[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptyVen 22 Mai - 17:33
Les derniers propos du Chevalier l'interpellèrent en pleine bouchée. Ryme ne s'y attendait pas. Alors qu'elle s'était faite à l'idée qu'il fusse un vétéran, Aegis ne connaissait pas encore leurs adversaires. Malgré son silence à ce sujet, cette révélation inquiéta la jeune femme. Sa première confrontation avec un autre guerrier, qu'il s'agisse d'un Berserker, d'un Marinas ou d'un Oracle, marquerait ses premières impressions. Ses culpabilités. Sa vie toute entière. Sûrement aura-t-il besoin également d'évacuer le poids de sa première victime. Comme tout le monde. Le premier mort choquait toujours. Childéric en était-il seulement conscient ?

Tous les Vétérans étaient passés par là. En plus de l'idéologie des Saints, Aegis se forgerait son propre avis sur leur ennemis jurés, tôt ou tard.

"Certainement. Ce sont nos ennemis. Je ne pourrais pas te contredire là-dessus. Nous œuvrons tous pour voir un monde plus ordonné. Mais même le plus petit pion a sa valeur." Ce fut au tour de la jeune femme de soupirer, perdue dans ses esprits. Il n'y avait plus une miette dans son assiette, qu'elle avait raclé avec un ou deux morceaux de pain. "Pour ma part, j'espère simplement ne pas frapper dans le vide. Et que ce que nous entreprenons a du sens pour l'avenir..."

Rien ne confirmait qu'il pourrait aller jusqu'au bout. De manière générale, Ryme ne préférait pas y songer et mener ses actions avec le cœur léger. Seulement, ils étaient aussi Guerre, Crocs et Lames. Leurs tranchants n'atteignaient pas uniquement des cibles fictives et sans doute, faisaient-ils couler beaucoup de larmes à leur passage. Comme en Italie. Mais l'armure du Lion l'avait choisi. Et la contrebandière d'il y avait deux ans avait aussi choisi cette Voix. Non, l'heure n'était pas aux doutes. Aussi passa-t-elle le reste du repas à chasser ses idées noires. S'occuper de certains apprentis aux maîtres absents dans le Colisée était déjà bien assez fatiguant... Cette tache ne manqua d'ailleurs pas à lui revenir en mémoire. Dans un bâillement, repus, la Sainte du Lion

"Eh bien, je resterai bien plus longtemps, mais le temps passe vite et mon service m'appelle. Je te remercie pour ce repas, c'était vraiment délicieux." La Vierge avait indéniablement un talent en cuisine. Ryme le lui concédait volontiers. "Si jamais tu as besoin de quelque chose à l'avenir, tu es le bienvenue dans mon Temple. En tout cas, je suis contente d'avoir fait ta connaissance."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-bleu200/200[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-rouge240/240[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] G-jaune245/245[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]   [5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis] EmptySam 23 Mai - 11:27
Terminant son assiette, Aegis écouta sagement les derniers propos de son alter ego de la Cinquième maison du Zodiaque. Affichant un sourire, il la remercia pour ce moment de détente d'un hochement de la tête. Après avoir nettoyé les assiettes et la table, il posait un gros couvercle sur la marmite et un torchon sur le pain. Quelques instants plus tard, ils sortirent tranquillement par le Naos du Temple. Tout y était ici reposant, des gardes allaient et venaient entre Rodorio et les palais supérieurs, certainement en quête de messages.

" Ce fut un plaisir de nous rencontrer Chevalier, espérant que l'on puisse recommencer ces débats. Personnellement, je vais aller prier et contempler le vide de mon cosmos. Être le scribe de sa propre cosmogonie n'est pas le plus évident mais Dieu me prête assistance, que sa Grâce soit louée. "

Après une poignée de main, il se retourna pour sentir l'air ambiant. Aegis aimait ces moments de repos, cette solitude qui reprenait ses droits. D'un léger mouvement de la main, il laissait son cosmos s'étendre entre les dalles de son temple, un écho doré sembla alors lui répondre. Un sourire aux lèvres, il s'approcha de l'autel, le temps de la prière était venu. L'instinct. Sa discussion avec le Lion de Némée avait conduit à approfondir cet aspect du monde. Est ce que la Raison doit réprimer l'Instinct ? Il ne pouvait s'empêcher de penser que la réponse était entre les deux, comprendre que l'instinct permettait de se laisser aller à une exquise addiction où tous les désirs se mêlaient mais il permettait aussi de vivre pleinement sans penser au lendemain. C'était le prix de l'insouciance.

Le Chevalier de la Vierge passa de nombreuses heures à chercher une réponse et il demanda à Dieu :

" Seigneur, puis je me permettre d'agir par instinct ? N'est ce pas subir ses sentiments et nier en quelque sorte la justice si le besoin se fait sentir ?
- N'ai je pas créer l'Homme à mon image ?


Il avait sa réponse. Le Lion lui avait permis d'explorer un aspect encore inconnu de son cosmos. Le plus dur allait de se battre contre soit afin que la Justice soit accomplie avec équité. Comprendre les sentiments des autres, les siens, faisaient partie de cette subtile équation.

Citation :
Fin du RP pour moi. Merci, c'était cool ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[5 janvier 553]Dépasser ses préjugés[PV Aegis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple de la Vierge-
Sauter vers: