Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMar 5 Mai - 11:31

Il s’était réveillé à nouveau. C’était la rumeur qui courait désormais au cœur de la cathédrale de chair. Sa chair, disait-on également. Elle même avait été recrachée par les boyaux du dédale il y a peu encore, à peine une poignée de jours. En venant s’agenouiller devant Arès, elle n’avait trouvé que le Pontifex. De lui, elle avait accepté de prendre ses ordres, à défaut de mieux. Et l’une des missions qui lui avaient été confiées la menait à la quête qui l’occupait à présent. Veiller sur Velya. Voilà l’une de ses tâches, ni plus ni moins. On le disait endormi depuis l’apparition de la fille d’Arès, Harmonie. Rien qu’une autre rumeur, mais la Famine ne pouvait pas connaître la vérité. Plus de deux ans qu’Acamas avait confié le corps décapité de Jehane à la forteresse. Presque trois, à rêver, songer, l’esprit peuplé de cauchemars et de sombres murmures.

Pire, depuis qu’elle en était sortie, on la prenait pour la nouvelle. La nouvelle… Elle qu’Arès avait éveillé en 541. Elle qui avait en son nom répandu le sang et le carnage, de nombreuses années, alors qu’on l’appelait la Calamité. Elle aussi qui avait été la dernière survivante des armées de Maximus, privée de liberté par les Saints en 545 pour finalement que l’on fasse exploser sa gorge sur les terres même de son maître quelques cinq années plus tard. Par quatre fois, elle avait été destinée à la mort, et par quatre fois, elle avait survécu, prête à courber l’échine une fois de plus devant Arès, son unique maître.

Voilà qui la mettait dans une situation délicate aujourd’hui, elle n’en doutait pas. Sous aucun prétexte elle ne s’inclinerait. La perte de sa Cuirasse, la perte de sa vie – encore – voilà qui ne pourrait lui faire accepter d’offrir obédience à nul autre qu’au père de la destruction. Velya s’accommoderait-il de sa simple déférence, ou ne tolérerait-il que sa pleine soumission ? Si c’était ce dernier cas, tout s’arrêterait sans doute pour elle aujourd’hui. Ce qui ne l’empêchait pas de s’être parée pour l’occasion. Elle arborait sa Cuirasse, cette nouvelle version qui avait attendu son réveil pour la parer à nouveau. Elle en avait épousé les nouveaux attributs que sont ces quatre ailes et ce casque à quatre visages, et acceptés comme siens. Durant son long sommeil, elle avait senti la Bête qui se trouvait en elle désormais. Elle avait senti sur elle les regards du Léopard ailé à quatre têtes. Tout comme elle sentait son pouvoir s’écouler dans ses veines. Même si on devait l’en dépouiller, elle serait toujours Famine. Elle serait toujours la Bête.

Voilà pourquoi elle ne semblait pas nourrir de peur. Elle s’était éloignée du centre du dédale car ne voulant pas être dérangée. Se dirigeait vers cette salle où elle s’était réveillée, il y a juste quelques jours. Là elle avait connu les ténèbres et les murmures… quel meilleur endroit pour lever son Arcane. Répandre son Cosmos, pour s’identifier, car se présenter est le respect des guerriers. Sa lyre sous son bras gauche, c’est de sa main droite qu’elle ôta son casque à quatre masques. Laissant se répandre alors dans son dos ses longs cheveux noirs. Pour une fois, elle n’avait pas relevé son col de cuir sur le bas de son visage. Pour une fois, elle l’arborait pleinement. Mâchoires apparentes, peau et chairs cramoisies et brûlées, gorge boursouflée… Les stigmates de sa dernière mort, témoignages de son statut de Bête. Dépourvue de voix, elle usa alors de son esprit pour transmettre ses mots, devant l’endroit même où le dédale l’avait recrachée.
- Seigneur Velya. Il tombe bien que vous ayez réclamé la visite des Cardinaux d’Arès. Justement, la Famine vous cherchait...


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu300/300[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge440/440[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune447/447[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMar 5 Mai - 12:08
Légère vibration de la chair.
Pulsation de sang dans les boyaux.

Petits arcs électriques sombres parsemaient le couloir, c'était ainsi que Vélya faisait sentir sa présence à ses invités. Enfin une personne avait daigné se présenter à sa personne. Tapi dans la chair de la cathédrale, il observait le Cardinal qui venait de se présenter. La Famine. Quelques souvenirs égayaient ses pensées à ce moment là, il avait eu le temps d'épier sa renaissance et considérait que l'un de ses enfants venait enfin à lui. L'éminence sombre du Dédale ne souhaitait pas déchirer cette chair si délicate, fruit d'heures de travail pour lui rendre la vie. En soit, c'était briser la volonté de Thanatos et jouer à ce jeu était dangereux si Arès n'y prenait pas garde.

" Bienvenue ma fille. "

Derrière le cardinal, la chair commença à se tordre dans des légers suintements. Lentement, des petites membranes se mirent à prendre une forme semi humanoïde avant de laisser un homme en sortir. Portant un lourd manteau noir et nimbé d'une brume de sang, ses yeux dorés se posèrent sur l'armure du Cardinal.

" Voici une bien belle armure, je sens la vie en elle. Vas tu bien ma fille ? Le nouveau représentant d'Arès s'est bien comporté avec toi ? Le seigneur Arès est enfin libéré de son sommeil, les heures sombres approchent. Enfin, le temps du fer et du sang vont renaître. Tu t'es préparée à cela ? "

Les questions semblaient parfois venir de lèvres se trouvant dans les plis de la chair des murs aux alentours. Une aura étouffante commençait à entourer les deux personnes. Vélya ne souhaitait pas être déranger pendant cette petite discussion. On pouvait entendre quelques bruits sourds et métalliques tomber sur le sol dans les couloirs adjacents. Encore quelques corps que la Cathédrale dévorerait avant de les faire renaitre sous une forme plus adéquate. En attendant, le Vivisectionniste s'intéressait au Cardinal, qui d'apparence permettait de penser à de beaux projets en perspective.

Un remugle de chair se fit entendre et des membranes prirent la forme d'une table et de chaises en muscles à vif. Des tasses fait de crânes d'enfants sortaient des boyaux afin de se poser délicatement sur la petite table vivante. Enfin, un corps sorti du plafond, un cri se fit entendre et on pouvait y voir un ancien Berserker du nom de Borya. Il gesticulait d'horreur et de douleurs. Un claquement de doigts de fit entendre. Ce fut le moment ou des fils nerveux dansèrent sur le corps de l'homme avant d'ouvrir son ventre. Un léger filet de sang coula alors de ses tripes afin de remplir les deux tasses.

" Voici ce qui arrive aux faibles. Assis toi mon enfant. Bavardons un peu. "



[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMer 6 Mai - 2:35

La Famine n’eut pas à attendre longtemps. Comme si elle était attendue, Velya répondit à son appel en l’instant. Par quelques manifestations extérieures tout d’abord, avant qu’il ne se montre rapidement en personne. Les morts parvinrent derrière elle, aussi se retourna-t-elle sans s’émouvoir. Pas tout à fait ainsi qu’elle se l’était imaginée. Mais ce n’était pas son rôle après tout que de se perdre en ses rêveries et de laisser faire son imagination. Quoi qu’il en soit, il se montre clément avec elle. Paternel, et pas seulement dans sa manière de la traiter comme son enfant, mais bien par les questions qu’il lui posait. La traitait-on bien ? Ce n’était pas vraiment le genre de questionnement auquel elle s’attendait, mais si c’était là ce qu’il désirait savoir, elle lui offrirait ces réponses-là au moins sans réchigner.
- Je vais… je redécouvre le dédale et ceux qui le peuple. Certains éléments de cette nouvelle génération ont de quoi intriguer, et j’espère juste qu’ils seront aussi prêts que moi lorsque les heures sombres le réclameront. Mieux vaut même que cela ne tarde pas… j’en soupçonne certains d’être capables de chercher à s’entre-tuer au sein même de la cathédrale de chair s’ils venaient simplement à trop s’ennuyer.
Pas besoin de citer de noms, mais il était sûr qu’elle en observait certains plus que d’autres. Sa capacité à se faire oublier le lui permettait, et en attendant mieux cela au moins l’occupait d’écouter aux portes. Ainsi que rassembler ses armées, s’assurer de leur dévouement, leur discipline… C’est alors que Velya décida de lui sortir le grand jeu. Atmosphère calfeutrée, table pour deux, et il ouvrit même une bonne bouteille un Berserker déchu qu’il devait laisser vieillir depuis quelques temps !
- Voilà qui fait beaucoup de viande aux yeux de la Famine. J’espère que vous ne prendrez pas ombrage si je vous affirme n’avoir pas d’appétit… même si j’apprécie l’attention.
Pas que ce spectacle l’ait dégoûté, ayant causé et vu assez de carnage pour ne pas s’émouvoir de la petite mise en scène qui venait de se produire. Mais il fallait admettre que ce type de repas ne lui faisait pas très envie… à moins qu’elle se contente d’en absorber le Cosmos sans y tremper ses lèvres ? Le sang des éveillés pouvait bien servir à réparer des armures, aussi devait-elle pouvoir en extraire au moins un petit quelque chose… Troublée légèrement à cette pensée, elle devrait en peser le pour et le contre rapidement sans doute. Elle verrait bien en fonction de ce qu’il répondrait à son refus poli. Mais pour l’heure...
- Quoi qu’il en soit, discutons en effet, j’imagine que c’est surtout pour cela que vous souhaitiez voir les Cardinaux. Sur quel sujet désirez-vous que nous nous entretenions ?


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu300/300[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge440/440[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune447/447[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMer 6 Mai - 8:29
- Oui... Les Ases peuvent parfois être pénibles j'en conviens...

Froidement, implacablement, le Vivisectionniste surveillait son interlocutrice en apportant son verre de sang à ses lèvres. Quelques lampées passèrent dans sa gorge alors qu'elle refusait son invitation. Un sourcil se leva devant un tel manque de politesse mais il ne releva pas, gardant pour lui cette effronterie. Dans le futur, il saurait rappeler au bon souvenir ce genre de choses. Pour l'instant, il ne souhaitait que rester observateur et prendrait les décisions les plus adéquates le moment venu.

Le sujet de cette rencontre. Pour ainsi dire, il s'était attendu à la visite du Pontifex mais ce dernier n'avait pas l'élégance de cette dame. Cela aurait pu être pire. Le temps viendrait de mettre au pas certains éléments perturbateurs. Posant son verre sur la table, il claqua des doigts pour tordre de douleur le réprouvé qui se trouvait au-dessus d'eux, un filet de sang coula de nouveau dans son verre.

" Je suis au service du seigneur Arès et souhaite lui offrir la victoire, pour cela il me faut savoir vos besoins militaires afin de mieux assurer la réussite de vos plans. Pour être tout à fait honnête avec vous, je suis assez surpris de vous voir séant et non notre Pontifex. Évidemment, il aurait été accompagné de ses Cardinaux et nous aurions pu mettre en place les besoins de chacune de ses armées. Mais bon... Il devait être trop occupé pour me témoigner si peu d'intérêt. "

Velya n'avait que peu d'intérêts pour celui qui avait cette charge, il s'était avéré depuis quelques années que l'on avait cumulé quelques raretés d'inutilité. Soufflant, il reprit une gorgée de son nectar écarlate.

" J'ai aussi une question plus... personnel. J'aimerai savoir quels Saints vous ont marqué durant votre séjour forcé au Sanctuaire de la déesse de la Guerre ? Un certain Silas vous est-il connu ? Le chevalier d'or des Gémeaux si je ne m'abuse... "

Un contact régulier lui avait appris que ce dernier fouinait depuis quelques mois dans les affaires de Damas. Le Vivisectionniste ne souhaitait pas voir les Saints se montrer trop curieux et cela pouvait avoir des conséquences pour les Berserkers et, surtout, son Dédale. Silas des Gémeaux. Il avait ourdi un plan qui servirait pour son "Roque" au sein de la chevalerie d'Athéna. Tous les éléments concernant les ennemis d'Arès devaient être pris en considération après tout.





[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMer 6 Mai - 22:33
Il ne commente pas son refus, qu’elle avait estimé poli. Elle n’était pas idiote, et comprenait bien que le fait qu’il ne réponde rien sur ce fait pointait clairement que cela ne lui plaisait pas. À quel point ? Pas au point de lui faire remarquer ou de la punir du moins. Pas sur le champ en tout cas, ce qui lui convint assez. Elle se permet donc de se contenter d’écouter religieusement ce qu’il avait à dire, les questions qu’il avait à poser. Note bien sûr l’importance de sa première réplique. Non seulement le vivisectionniste confirmait ce qu’elle savait déjà avec certitude : Haldor était bien un ancien Ase. Mais de plus, Velya avait su exactement à qui elle pouvait faire référence. Est-ce que, comme elle, il aimait à écouter aux portes ? Ce n’aurait rien d’étonnant. Lui aussi pouvait aller et venir à sa guise au sein du dédale, juste qu’il préférait délaisser les allées pour se mouvoir dans la chair composant la cathédrale. Sa chair, si les rumeurs disaient vrai. Elle en aurait bien pincé les lèvres, si elle en avait encore possédé ! Sans que ses mâchoires apparentes n’en esquisse le moindre mouvement, elle répondit, toujours par les voies de l’esprit.
- Je ne peux parler pour le Pontifex, ni l’excuser pour ses manquements. Je ne peux malheureusement décider que de mes propres actes. Souhaitez-vous que je lui fasse passer le message ? C’est bien tout ce que je pourrais accomplir concernant le prêtre d’Arès.
De ce qu’elle avait appris depuis son retour récent en tendant l’oreille, c’était que cet Acamas était déjà le troisième Pontifex depuis Maximus. Soit quatre différents en l’espace de huit ans. La guerre fait des ravages, elle était bien placée pour le savoir, mais il n’était pas étonnant que les Berserkers manquent de cohésion dans un tel cadre. Et ce sans compter les périodes de laxisme et celles sans Pontifex du tout… autant dire qu’elle n’y accordait pas tant de crédit elle non plus, ayant juste hâte qu’Arès en personne vienne diriger ses légions !

Le dernier point abordé la fit hésiter un instant. C’est qu’elle ne s’était pas attendue à entendre le nom de Silas, proclamé ici si banalement. Elle l’observa un instant, plantant ses améthystes en ses ambres. Il ne pouvait que se jouer d’elle… Pourquoi lui parler de lui particulièrement ? Elle ne croyait pas au hasard…
- Si je devais citer celui qui m’a le plus marqué, par le dégoût qu’il a provoqué chez moi, ce serait sans doute Shin de la Balance, qui avait été désigné pour assurer ma surveillance. Mais avant que mon sort soit… Scellé, il m’a été donné d’apprendre qu’il avait mystérieusement disparu. J’ai souhaité ardemment alors qu’il soit mort dans d’horribles souffrances, il est certainement une des pires raclures que j’ai pu croiser, et pourtant j’ai désormais vu plusieurs générations de Berserkers… À présent, je sais que cette rancœur était inutile, car il n’était rien. L’on ne se ronge pas les sangs pour nos détritus, n’est-ce pas ? On les abandonne derrière nous, tout simplement, et nous cessons d’y penser.
Je citerais alors Belisaire, le Grand Pope qui a vaincu Maximus et qui m’a privé de ma liberté. Mais lui aussi a perdu la vie, n’est-ce pas ?
Alors… Finalement, Silas des Gémeaux, oui. Un gentil petit chien. Un exécutant, rien de plus. Le genre à adorer aboyer mais ne pas oser mordre. Il aurait eu des tas d’occasions de mettre fin à mes jours, et m’en a menacé bien plus souvent encore. Il devait sans doute avoir compris que sans ce collier autour de ma gorge, il n’aurait eu aucune chance...
Dit-elle en glissant les doigts sur cette stigmate boursouflée, traçant le tour de sa gorge, de sa nuque, souvenir du jour où sa tête roula à quelques mètres de ses épaules.
- Enfin, j'imagine que vous le saviez très bien... Pourquoi me parler de lui ?


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu300/300[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge440/440[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune447/447[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyJeu 7 Mai - 11:29
Jouant avec le crâne entre ses doigts, Vélya observait la Cardinale. Enfermée pendant des années au Sanctuaire, assassinée par ses gardiens, elle avait gardé un flegme agréable pour le fils du Dédale. Opinant à la question au sujet du Pontifex, il ne souhaitait pas aller plus loin en ce domaine, que le message passa était le plus important. Il se posait d'amples questions sur le nouveau "dirigeant" des Berserkers, Arès l'avait surpris en ramenant de son sommeil l'un de ses anciens champions. Soit. Il était à son service et comptait le soutenir si tout cela allait dans le bon sens, loin de lui l'idée d'affronter actuellement un Olympien.

La question sur le chevalier d'or avait attisé la curiosité visiblement. Ce regard... Il aimait ce regard empli de haine à l'état brut. En un sens, il n'était pas plus mal de rencontrer celle qui fut victime de la bêtise humaine. Au moment des événements de Jamir, bien des choses s'étaient déroulées dans un sens étrange mais pas forcément défavorable. Le retour d'Aphrodite et de sa fille avait permis un temps salutaire pour regagner des forces. Tous les moyens devaient être maintenant tournés vers Constantinople.

Il écoutait avec soin toutes les informations, n'en oubliant aucune. Oui, bien des morts s'étaient accumulés depuis le début mais là était la loi de la Guerre. Sensiblement, un léger gargouillis fit tomber la pupille de l'ancien Berserker dans son verre. Il le prit entre ses dents et le croqua comme ses fruits que l'on appelait cerise.

" Je vois je vois... Merci de me confirmer ces informations. Oui, le Grand Pope Bélisaire est mort depuis quelques temps déjà. Ma préoccupation est de savoir comment protéger notre seigneur Arès avec le plus d'efficacité. Les Saints ont le privilège de l'organisation, tel un corps vivant dans leur société. C'est une chose que j'apprécie mais il lui manque une loi : celle du plus fort. Si vous me permettez, j'aurai certainement une mission pour vous, j'aimerai que vous me récupériez quelques ossements dans la cimetière des Saints : celui d'un certain Kallas et aussi d'un Antarès. Votre connaissance du Sanctuaire d'Athéna sera utile. Vous pouvez aviser le Pontifex que je pourrais donner "naissance" à ces chevaliers perdus... Une amie à moi est prête à m'assister dans l'opération. Quand au sieur Silas, je voulais juste votre point de vue, la suite me concerne... "

La loyauté du Cardinal était indéfectible. C'était une personne qui avait la bénédiction du Vivisectionniste, bientôt, ils ne feraient plus qu'un.





[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyDim 10 Mai - 17:22
Que dit-on à une créature comme celle-ci, quand elle vous susurre paisiblement d’aller au suicide ? « Je ramène une moussaka au passage ? » ne serait sans doute pas une réponse des mieux acceptées.

La Famine avait écouté sans ciller ce qu’il avait eu à dire sur la mort du précédent Grand Pope, de ses… « inquiétudes ? » quant aux Saints. Il balaya par contre l’idée de lui en dire plus sur ses projets concernant le chevalier des Gémeaux, estimant apparemment avoir tiré d’elle ce qu’il avait à savoir sur ce Gold Saint. Pas d’autre question à ce propos donc, ni plus d’explication. Curiosité… voilà bien l’un des rares sentiments humains qu’elle estimait avoir préservé depuis son retour à la vie. Celui-ci en particulier aidait à préserver un esprit affûté, et puis… elle serait bien piètre Cardinale si elle ne cherchait pas à connaître et comprendre les rouages du monde dans lequel ils vivaient. Voilà ce qui séparait un commandant de légion et un simple exécutant.

Il demeurait donc un point sur lequel elle pouvait – et devait même estimait-elle – répondre et commenter, voire questionner. Cette mission, loin d’être anodine. Sur l’instant, cela lui avait paru totalement insensé. Cinq années durant, elle y avait été enfermée, surveillée, oppressée. Elle peinait forcément à s’imaginer y retourner si ce n’était pas marchant derrière Arès, ordonnant sa légion. Marcher sur le Sanctuaire et arpenter leur cimetière étaient deux choses qui ne provoquaient pas le même écho, très clairement. Pourtant, à y réfléchir… il se pourrait que cela leur donne un avantage… ramener d’anciens chevaliers d’Athéna, et les faire affronter les leurs… De plus, il était sûr que si quelqu’un devait avoir les compétences et connaissances pour une telle mission au sein de leurs rangs, il s’agissait d’elle et de nulle autre. Elle connaissait l’endroit, et savait marcher avec les ombres...
- Je verrai ce que je peux faire !
Fut donc finalement sa réponse. Pas un oui, pas un non. Elle ne mentirait pas pour faire plaisir en tout cas. La Famine agirait donc selon ce que la raison lui dictait, après avoir pris le temps de réfléchir aux plans possibles, et aux éventuels alliés qu’elle pourrait y mêler.
- D'entre tous, pourquoi eux particulièrement ?
Était-ce d’anciens Grands Popes ? De ces sages cervelles l’on pourrait sans nulle doute tirer bien des enseignements, des stratégies, des points faibles et des opportunités, estimait-elle. De plus, il s’agissait souvent d’anciens Chevaliers d’Or, offrant donc une puissance notable. Elle n’avait jamais entendu le nom de ces deux chevaliers en tout cas, et se demandait bien ce qu’ils pourraient avoir de si particulier s’ils n’étaient pas, comme elle le supposait, d’anciens Grands Popes d’Athéna.


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu300/300[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge440/440[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune447/447[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyLun 11 Mai - 9:02
Alors qu'un dernier gargouillis essorait le peu de sang qui restait à la chair de l'ancien tigre, le Vivisectionniste restait de marbre. Le Cardinal de la famine était tout aussi avare en paroles qu'en petites questions assez simples qui attisaient encore une parcelle d'Humanité. Un sourire. Vélya fit un sourire à cette parcelle étincelante que les Hommes ne regardaient plus depuis des siècles. Un long moment passa. Des gardes approchèrent et s'arrêtèrent en voyant par devers eux cette rencontre surréaliste. Se tournant vers eux, il était prêt à prendre deux verres de plus avec leurs maigres corps quand un cosmos enveloppa deux gardes.

Un cosmos légèrement phosphorescent. La chair semblait trembler. Il leva un sourcil. Soudain, une présence fantomatique sortit de nulle part et apparut derrière les deux gardes, inconscients de ce qui se jouait en cet instant. D'un geste, le Vivisectionniste ordonna aux deux gardes de partir. Ainsi, la déesse Harmonie n'était pas totalement endormie. Il n'aimait pas ça. Une légère crispation. Puis, il se tourna vers son invité.

" Ils ont connu le créateur d'un ancien Chapelet. J'aimerai en savoir plus à la source, ce chapelet peut être un frein à nos ambitions. Il me faut donc ces ossements. Peux tu donc me les ramener ? je saurais me montrer généreux mon enfant ! Dévore tout ce que tu verras, dévore pour Arès la chair des vivants, affame les de ton pouvoir. "

Puis, prenant une lampée de sang. Il reprit.

" Sinon, as tu connaissance d'Oracles ? Enfin avant qu'Athéna ne les réduise à néant, ces incapables.... " Un sourire traversa son visage. " Avant que tu poses la question, une rumeur circule sur l'étrange réaction d'Apollon avant de s'endormir dans une jarre. Il me faut interroger l'un d'entre eux, préviens ton Pontifex que cela est tout aussi important que la chute des Saints. Je suis évidemment à sa disposition. "

Soudain, Jehane eut une drôle de sensation. Difficile à dire, mais... ne venait-elle pas d'entendre des cloches sonnées ? des cris se répandre ? Le Vivisectionniste ne semblait pas en avoir conscience. Un léger mal de tête l'étreignait sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, juste une étoile. Oui, un étoile écarlate. Elle voyait une étoile rouge entre eux avant que cette dernière ne retourne au néant. Vélya restait de marbre, inconscient de tout cela ?



[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyDim 17 Mai - 0:55
Cette conversation prenait une tournure pour le moins inattendue. Ce Cosmos sur lequel Velya s’était retourné, elle l’avait vu aussi. Cependant, contrairement à lui, elle était bien incapable de l’identifier, ce qui lui fit plisser les sourcils. Allait-il lui donner cette information, alors que cela avait l’air de doucement l’agacer ? De toute évidence, non. Il se tourna plutôt sur la réponse à la question qu’elle avait posé. Le pourquoi de cette mission commençait donc à s’éclaircir un peu, même si cela ne créait que d’autres interrogations encore. Un créateur de chapelet ? Qui pourrait être un frein aux ambitions d’Arès ? Mais de quel type de chapelet pouvait-on bien parler là ? Jehane laisse un instant s’écouler, surtout lorsqu’il la presse à s’en prendre à tout ce qu’elle croiserait. Tenait-il vraiment à ces ossements ? Car si elle venait à se faire accueillir par une tripotée de Chevaliers d’Or, il était certain qu’elle ne reviendrait pas. La discrétion lui semblait clairement la meilleure arme. S’il était si sûr qu’il suffirait d’arriver et « tout dévorer », pourquoi n’y allait-il pas lui-même ? Si c’était si simple, après tout… Ces quelques secondes où elle laisse le silence s’installer lui permettent d’affirmer ses pensées alors qu’elle lui répond.
- Comme je vous le disais, je ferai ce que je pourrai. Il ne m’est pas donné de préjuger de la réussite ou de l’échec des actions qui pourraient me mener à vous ramener ces ossements. Quant aux Oracles...
Car oui, il y avait cela également, comme il avait poursuivi sur un autre sujet pendant qu’elle doutait. Sa réponse à ce propos serait encore plus succincte cependant.
- Il ne m’a jamais été donné d’en rencontrer, non. Tout comme vous m’apprenez le sort d’Apollon. J’en ignore tout à vrai dire
S’il n’avait pas parlé d’Apollon, elle aurait même sans doute simplement répondu qu’elle n’avait jamais consulté d’oracle, et ce même si elle avait entendu parler d’une sibylle à une époque. Encore une dormeuse alors, elle se permettait de juger qu’un humain se faisant voix des Dieux ne pouvait avoir qu’une fiabilité toute discutable. Pour elle, les Oracles n’étaient qu’une rumeur, rien de plus. Elle allait rajouter qu’elle converserait donc avec le Pontifex dès qu’il lui serait donné d’en avoir l’occasion, mais en place de cela, Velya put la voir se redresser soudainement, regarder autour d’elle comme pour chercher l’origine des cloches et des cris qu’elle percevait, s’écarter un peu de la table de chair.
- Mais qu’est-ce que ceci ?
Acheva-t-elle, fixant l’étoile écarlate avant qu’elle ne disparaisse. Elle regarde alors à nouveau Velya, tendant tout de même l’oreille pour entendre si les cloches ou les cris se faisaient entendre à nouveau, tenter d’en percevoir l’origine. Et pendant ce temps-là, son interlocuteur n’a pas l’air plus choqué que cela.
- D’abord ce Cosmos étranger, et maintenant ce feu follet carmin… Qu’est-ce qu’il se passe ici ?
La Famine est désormais sur la défensive, n'aimant pas beaucoup ces interventions qu'elle prenait pour des intrusions pures et simples. Et vu les bruits perçus, cela pouvait même être pire encore. Une alerte donnée peut-être ?


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu300/300[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge440/440[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune447/447[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyDim 17 Mai - 10:58
" Mais qu’est-ce que ceci ? " A cette question, le Vivisectionniste leva un sourcil. De quoi parlait-elle ? Observant l'environnement, le Maître du Dédale se demandait bien la raison d'une telle réaction doublée de cette question. Si la surprise de ressentir la présence d'Harmonie ne lui était pas étrangère, la suite était une chose encore moins prévue. Alors que les chairs se remettaient en place dans un bruit des plus visqueux, comme si on tordait de douleurs des dizaines d'hommes. Des traits humains apparaissaient même à l'oraison des membranes alors que le couloir reprenait ses droits.

" Nous sommes étonné que vous ne connaissiez pas le cosmos de la Déesse de la Paix. Il a inondé les travées du Dédale depuis quelques mois. Pour le reste, de ce feu follet carmin, j'aimerai savoir de quoi il en retourne ? Je n'en vois guère. "

Froid, imperturbable, Vélya observait avec curiosité son interlocutrice. Toute vision était souvent liée à un traumatisme profond et il aimait se demander quelles faiblesses traversaient les âmes humaines. Dans un dernier râle, l'ancien Tigre tomba sur le sol comme une bouse de muscles et de tendons sans plus aucune once de vitalité. La chair était déjà en train d'absorber les restes, de leur redonner vie en quelque sorte. L'âme humaine n'était pas du domaine du Vivisectionniste mais le corps humain était un domaine d'excellence pour lui.

Ceci étant dit.

" Je souhaite donc obtenir ces ossements au plus vite. Certains de nos alliés ont besoin de se défendre avant d'agir. Pour le reste, j'ai répondu à vos questions. Cette histoire de feu follet carmin m'est totalement étranger, c'est certainement lié à des réminiscences de vos propres tourments aux mains des Saints "

Pourtant... Vélya se posait des questions. La réaction était différente d'un traumatisme subie, sa chaire, ses yeux, ses mouvements... Tout allait dans un autre sens, elle était donc persuadée de bien avoir vu cette lueur inconnue pour lui. Pensif, il gardait pour lui cette information et ferait des recherches pour savoir si des Éveillés avaient connu de telles choses. Une voix ancienne résonnait en lui, quelque chose de profond, il ne savait pas pourquoi mais il s'inquiétait. C'était la première fois en quelques siècles qu'il ressentait ce mal être que l'on appelait l'Humanité.



[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMer 20 Mai - 14:51
La première réponse tomba rapidement. Était-il normal qu’elle n’ait pu identifier le Cosmos d’Harmonie ? Velya ne semblait pas le penser, s’étonnant comme il le disait qu’elle ne le connaisse pas. En vérité, Jehane n’avait rien su de ce qu’il s’était déroulé au sein de la citadelle de chair ces deux années écoulées. Avait été plongée dans ses propres songes, dans la destructuration de son existence afin que Jehane devienne fauve aux quatre visages. Depuis son éveil, elle ne s’en était rendue compte. Tout du moins n’avait-elle pas été confrontée à une telle manifestation, évidente et sans appel. Elle ne posa pas plus de question sur ce point, après tout elle était renseignée désormais. Quant à la raison pour laquelle Harmonie était venue envelopper ces deux gardes… pour les protéger peut-être ? Ou juste manifester sa présence ? Était-ce un jeu qu’elle jouait avec ou contre Velya ? La Famine garda ses réflexions pour elle.

Leur mobilier repart d’où il était venu, à grand renfort de craquements et de clapotis. Le corps de l’ancien Tigre s’effondre dans une masse informe et sanguinolente, du moins ce qu’il lui en restait après que Velya l’en ai pressé pour se désaltérer. Le corps, lui aussi, reparti ainsi d’où il était venu, dépourvu de sa vie désormais. Était-ce ce qu’elle venait de voir ? La dernière lueur de l’âme d’un Berserker tombé ? Elle n’avait aucun souvenir que cela se fut déjà produit auparavant, et pourtant elle avait vu plus de serviteurs d’Arès succomber que quiconque.

Elle porte sa main à sa tempe. Ses maux de tête ont été furtifs. Plus un bruit ne se fait entendre à présent, disparus les cris et les chaînes. Velya pouvait-il avoir raison ? Était-ce là simplement le fruit de ce qu’elle avait vécu ?
- Vous devez avoir raison. Ce devait être juste… dans ma tête...
Elle n’en est pas convaincue pourtant. Si cela faisait deux manifestations étranges coup sur coup, elle ne pensait pas que cela avait quoi que ce soit à voir avec Harmonie, les deux faits semblant indépendants à première vue. L’âme de Borya ? Ses propres troubles ? Et pourquoi pas même une menue manifestation de leur maître Arès, tant que l’on y était ? À ce stade, aucun moyen d’en connaître plus, ce ne serait donc que perte de temps à se s’égarer en futiles tergiversations.
- Oui, juste dans ma tête...
Répéta-t-elle plus bas, pensive, ses doigts toujours posés sur sa tempe. Mais sa main retombe enfin. S’en va retrouver les cordes de sa lyre. Elle-même semble alors sortir du brouillard, donnant suite enfin à la discussion.
- Vous avez en effet répondu à mes interrogations, seigneur Velya. Je tâcherai donc de faire au mieux avec ce que j’ai en ma possession. Puis-je disposer à présent ?
Demanda-t-elle en bon soldat. Se demandant surtout si les murmures n’allaient pas revenir la titiller à présent...


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu300/300[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge440/440[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune447/447[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyMer 20 Mai - 15:36
" Vous pouvez. "

D'un geste de la main, le Vivisectionniste libérait le Cardinal de la Famine. Il se demandait bien la raison de son trouble mais s'en moquait passablement. Aucun autre mot, il repartit vers les boyaux enflammés, les pièces se mettaient lentement en place et il fallait en aviser son "amie" le plus rapidement possible. Maintenant, la question était de gérer les Atlantes. Ce petit peuple d'algues vertes méritait son attention désormais. Vélya se demandait quels laquais il comptait envoyer là bas. Comme à son habitude, il cisailla de son doigt une fente dans la chair du Dédale.

" Voyons ce que l'assassin d'Ajax nous prépare... "

Les prochaines nuits seraient des plus intéressantes.

Citation :
Fin du RP. Merci pour tout.



[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-rouge750/750[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]   [Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] EmptyLun 25 Mai - 1:17
Elle s’en retourne alors vers ses quartiers. Cette première rencontre avec le seigneur Velya n’aura donc pas manqué d’être riche en rebondissements, mais pas ceux qu’elle s’était attendu de rencontrer. Il avait tenté de se montrer charmant avec là, là où son précédent éclat pour attirer l’attention des Cardinaux et des Pontifex s’était fait plutôt menaçant. Sauf que, petite cerise sur le gâteau, il était venu cordialement lui demander d’aller se suicider en allant sur les terres du Sanctuaire et de dépouiller deux tombes dans le cimetière des chevaliers. Pour autant, elle n’avait pas refusé… pas par peur, non, mais tout simplement parce qu’elle jugeait que cette mission méritait réflexion. La possibilité de ramener deux anciens chevaliers ? De leur poser des questions cruciales ainsi que de les pousser à se battre dans leurs rangs ? Si c’était bien la réalité, c’était là un avantage stratégique qui serait bon à prendre. Si et seulement si la Cardinale de la Famine ne finissait pas aux Enfers d’Hadès, ou pire à ses yeux, dans les geôles des Saints.

C’est qu’elle avait déjà donné… Arès et les siens l’y avaient déjà abandonné cinq années durant et… non… c’est ce que soufflait ces murmures, elle ne devait pas les écouter. Son seigneur a fait ce qu’il devait faire, voilà tout, et elle n’est volontiers qu’un pion soumise à la volonté d’Arès – Arès et seulement Arès, c’était bien là le point qui lui permettait d’hésiter. Lorsqu’elle se serait apaisée, lorsqu’elle pourrait y réfléchir à tête reposée, alors il y aurait tri à faire dans ses pensées et décision à prendre. Si elle y allait ou non, si elle partait seule ou accompagnée, à qui exactement elle livrerait cette information… Tout cela viendrait en temps et en heure.

Au final, Jehane repartait avec bien plus d’interrogations que de réponses. Se demanda la raison de l’intervention du Cosmos de la fille de son maître, et bien sûr tant de mystère sur ces sons et ce feu-follet rougeâtre que Velya lui-même n’avait pas su percevoir. Voilà pour ce qui l’intéressait le plus du moins. Mais elle avait en ce moment précis d’autres problèmes à gérer, bien plus personnels. Ces murmures… les masques… elle ne comprenait pas, mais comme quelqu’un qui finira inondé, Jehane pouvait déjà voir les flots commencer à se déverser par le jour sous sa porte. Elle pouvait pour le moment seulement les entendre doucement couler, sans toutefois comprendre comment les arrêter. Forcément, si toutefois les choses se poursuivaient ainsi, cela ne pourrait que mal finir...

Citation :
Fin du RP pour moi aussi, merci.


[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya] Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
 
[Janvier 553] Eh ben justement, maintenant que t'en parles [PV Velya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Boyaux enflammés-
Sauter vers: