Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-rouge600/600[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-jaune  (1200/1200)
Message [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyMar 5 Mai - 16:22


Orléans. Silencieux, le chevalier contemple de loin la cité qui s’éveille, détaillant de son oeil unique l’agitation des gardes et des artisans qui se font danseurs inconscients. Dès l’aube, l’agitation est palpable, et il sent dans l’air une tension légère que les étoiles lui ont sussurrées la nuit dernière. La guerre est un voile délétère qui couve dans les esprits. Pour l’heure, l’hiver leur offre une trêve saisonnière à laquelle chacun se raccroche. D’ici quelques mois, dès lors que les beaux jours prendront la place des froides nuits, le sang reviendra couler ici. Un éclat diffu vient se perdre dans les cieux froids de son iris.

La guerre toujours reprend ses droits à la vie. Son tribut.

Le jeune homme se détourne de la cité, vient reprendre sa place dans le camp de fortune érigé la veille à l’extérieur de la ville, par la troupe d’artiste avec laquelle il partage chacune de ses errances. A présent, il est un membre à part entière de leur famille, quand bien même les étoiles l’appel régulièrement à d’autres missions. Mais c’est toujours auprès d’eux qu’il revient. Auprès d’elle, surtout. Il la cherche, cette silhouette qui partage ses nuits. Une silhouette qu’il connaît à présent par coeur et qui se dirige vers lui de sa démarche dansante. Il l’accueille d’un tendre baiser sous des regards amusés, simplement heureux de l’avoir à ses côtés. « Je t’attendais. » Sa voix est douce à son encontre. Son soleil.

Les deux amants s’échappent finalement, se rendant dans la cité d’Orléans. Leur mission les y attend. « Rùn est parti en éclaireur ce matin. Il va se renseigner auprès des âmes au sujet de Britannia. » Leur destination. Le cath sidhe avait émis l’idée la veille, mais était resté toute la nuit pour les veiller, ne partant qu’à l’éveil de son protégé. C’était la seule chose qu’il pouvait faire en toute discrétion, sous cette apparence de chat noir au poitrail perlé de nacre. Après tout, il pouvait toujours se mouvoir dans les ombres, et sa voix désincarnée atteignait aussi bien les morts, que les vivants - même si pour ces derniers, il se taisait quand ils n'étaient pas éveillés.

Eux se chargeront pour l’heure de se renseigner auprès des hommes d’Orléans, à commencer par les marchands coutumiers des routes, comme ils l’étaient eux même. Ils ne devaient pas être la seule troupe à faire une halte dans la cité, autant commencer par les voyageurs. Eux pouvait peut être en savoir davantage sur la destination qui était la leur. Britannia. Leur mission commençait sur ce point.

En tant qu'héritiers de la constellation du cancer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-bleu1150/1150[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-rouge900/900[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyMar 5 Mai - 21:26
Britannia









Mon égaré, mon beau trouvé. Tu es revenu et mon âme s’éclaire d’un doute qui l’a étreint sans que je ne sache pourquoi. Des questions demeurent sans réponses dans mon esprit. Tu es venu me trouver c’est bien tout ce qui compte.
Tu as besoin de moi pour une quête et j’ai accepté parce que cette mission, je le pressens, pourrait bien être d’importance. Le Soleil trouvera un chemin vers nous, à travers les brumes.
Ou bien nous perdrons nous définitivement en essayant. De toutes les façons, tu es avec moi, Odoroï. Liés tous deux par le destin, ce Cycle. Se brisera-t-il lui aussi ? Je ne le veux pas. À tout prix, mon âme ne le supporterait pas encore. Morcelée, déjà. Il y a des choses que je ne verrai jamais plus.

« Je te guettais. »


J’ai toujours mon esprit porté vers le tien. Il danse sans cesse entre les mondes, à ta recherche. Aujourd’hui je suis bien réelle. Attachée avec force dans ce royaume des hommes pour qui il ne faut pas transgresser les lois divines. Nous avons caché nos protections divines dans ma roulotte.
Une nouvelle danse débute. Elle commence par un baiser que je prolonge un peu, par jeu. Mon cœur se serre.

« Nous saurons naviguer dans ce brouillard, mon aimé. »


C’est la première fois que sa Meute foule ces terres. Il faudra là encore respecter les règles, montrer patte blanche. J’en ai l’habitude. Nous réglerons le paiement demandé. Récolterons des richesses par le rire, les chants ou les paroles inspirées des cieux.
Je laisse le reste de l’organisation à Theodorus. Ce vieux sage un peu farceur, réputé pour ses tours de passe-passe, à l’oreille fine et saura porter à nos oreilles, des messages d’importances.

« Theodorus va interroger les gens de la route. Viens, allons nous enquérir de la rue et de leurs murmures. Laissons nos pas nous porter. »




[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyMar 5 Mai - 23:49

Les nuages sombres parsemaient le nord. Les rumeurs circulaient sur cette terre d'Armorique sous la conduite du Roi Gradlon. On parlait d'une cité enfouie sous la mer, de chevaliers de lumière à la puissance inégalée qui protégeaient cette terre. Depuis longtemps, les marchands allaient et venaient en racontant des choses magnifiques où les pixies dansaient avec les fées des rivières. Des anciennes créatures autrefois endormies par la puissance de Rome se réveillaient les unes après les autres.

Les rumeurs commençaient à venir aux oreilles de la troupe qui s'était arrêtée à à Orléans. Hors les marchands et quelques prêtres fous, un voile étrange et suave s'était abattue sur les terres du nord ouest, comme si les Sidhe étaient sortis des mondes souterrains afin de répandre leurs étranges magies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-rouge600/600[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyVen 8 Mai - 13:34
A ses côtés, il ne craint pas demain. Ses mots sont un chant doux à son âme, caressant, comme le sont ses lèvres sur les siennes. Un sourire confiant couvre ses propres lippes. « Elles sauront nous guider. » Comme elles l'avaient toujours fait. Il avait confiance en leur mélopée. Ils s’avancent finalement, le borgne se laissant porter aux côtés de sa moitié, et doucement, ils se laissent porter par la foule, les murmures et les rumeurs.

La cité est éveillée.

Son regard détaille les lieux, danse entre les passants, s’accrochant avant de se détacher pour passer au suivant. Les mots s’échappent, les conversations s’animent et les questions s'énoncent. Les réponses se teintent de magie et de mots anciens. Les fées côtoient les chevaliers sacrés, les cités englouties, ce qui n’est pas sans lui rappeler les secrets qui les entourent eux mêmes. Des légendes qui se transmettent sur les routes et accompagnent les voyageurs des terres du nord, se transformant en monde mirifique à explorer. A découvrir.

Cela dit, quelque chose de plus sombre semble parsemer certains récits.

Le soleil avait laissé sa place à une plus sombre trame, la chaleur timide d’une journée d’hiver à celle plus glaçante de sa nuit. Les informations recueillies avaient été échangé à la faveur des astres nocturnes au sein de leur camp de fortune.

Le cath sidhe dodeline de la tête un instant, se remémorant les mots que les esprits lui avaient susurrer pendant sa propre quête. « Les sidhes ne sont pas des créatures ordinaires, entendre parler d’elles ici… » Sa mémoire évanescente lui murmure des mots qui le trouble. Des mots anciens, tout comme la créature dont elle revêt les atours.L’animal redresse sa tête féline, contemple son protégé qui a enveloppé entre ses bras et sa propre cape la silhouette bien plus frêle de sa dulcinée. Assis à même le sol, le couple fait face à la créature à l’écart de la troupe. La question muette de son enfant fait frémir ses moustaches. Les mots sont inutiles pour ceux liés par les âmes. « Ce sont des créatures anciennes qui sont liées aux mythes celtes. Pas tout à fait des dieux mais cela pourrait s’en approcher à vos yeux… Dans tous les cas, cela fait bien longtemps qu’ils n’ont fait parler d’eux d’une quelconque manière. »

Le borgne réfléchit un instant, laisse sa prunelle embraser les cieux avant de reprendre. « Au nord-ouest. Nous allons devoir remonter cette piste. » Toujours plus loin vers le nord. Au moins la direction est-elle claire à prendre. « Cette terre a l’air baignée d’une étrange magie qui se réveille. » Une magie qu’il ne connaît que bien peu, mais qui l’intrigue néanmoins. Curieux. « Toutes les magies peuvent s’avérer dangereuses, surtout les plus anciennes. Ne l’oublie pas. » L’ombre d’un sourire vient glisser sur les lippes du jeune homme devant la mise en garde de son protecteur. Il sait. Il n'est pas si imprudent. Un reniflement dédaigneux de la créature accueille cette pensée qu’il ignore. A la place, il préfère contempler le visage de son aimé demeurant contre lui, à l'abri entre ses bras.

« Qu’en penses tu, mon amour ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-bleu1150/1150[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-rouge900/900[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyVen 8 Mai - 21:57
Britannia









J’écoute, j’observe, j’apprends puis je comprends. Je transcende cette musicalité nouvelle à mes sens. Quelles contrées fascinantes, elles ont des odeurs et des mouvements très différents. Je m’en inspire, je m’accorde à eux tous, aux côtés de mon étoile du soir.
Lui aussi est attentif et je vois à quel point il a changé. Oui, il arpente la Vie tout en observant la Mort. Il devient un vrai voyageur. Nous verrons s’il deviendra un Éthéré ou… autre chose encore. Il suit mes pas, mais je ne lui imposerais rien. Ce n’est pas mon rôle.

Voilà des contes qui méritent d’être écoutés. Dans les légendes résident toujours des vérités aussi je me plais à interroger ces détails qui me fascinent. Des fées ? Je ne crois pas en avoir déjà rencontrées. Je me perds dans mes pensées et ce n’est que lorsque nous nous réunissons devant le feu de camp que je m’éveille. Enveloppée entre ses bras, sa chaleur me berce. Je lève le nez du tissu pour détailler son compagnon, son ombre.

« Des disparus ? Non, des cachés. Ils doivent avoir leurs raisons. Comme il est étrange qu’ils se soient éveillés. Et que les murmures s’envolent jusqu’à nos oreilles. Il nous faut suivre la brume. »

Mes yeux se sont parés des reflets de la lune. Je reviens très vite à moi, me serre davantage contre Odoroï.

« Ton compagnon a raison. Nous devrons être prudents. »


La tête renversée en arrière, je me perds dans la contemplation de ce visage dont j’esquisse les pourtours. Que mon esprit gravera à jamais. Ce visage que je reconnaîtrais dans les étoiles. Mes mains viennent le cueillir, le guident. Front contre front, je ferme les yeux pour apprécier cette tendre proximité qui me rappelle que je suis ici et pas ailleurs.

« Nous avons la capacité de voir au-delà du Voile, allons au Nord-Ouest, remontons la piste. Partons à l’aube. Pour le moment, restons ainsi encore un peu, mon étoile. »

Observer la route des astres. Les caresser, au moins des yeux. Ce n’est que lorsque la Meute du Soleil se couche que je me redresse, invitant mon aimé à me suivre dans ma roulotte. Ce soir, je ne veux pas quitter la quiétude de son étreinte. Car un pressentiment me gagne et le froid m’auréole.

Je me réveille et je souris, caresse ses cheveux. Chantonne tout doucement un air qui me revient. D’où vient-il ? Je n’arrive plus à m’en souvenir.

« Theodorus semble avoir très à cœur de suivre mes instructions. »
Je ris. Car les caravanes se sont déjà mises en route vers la direction donnée. « Je vais partir valser avec la brume, effleurer le Voile. Accompagne-moi une fois que tu te sentiras prêt. »

Je m’installe en tailleur. J’entends les oiseaux babiller à mes oreilles, les cahots des roues sautiller en rencontrant la pierre. Mon esprit se libère et mon enveloppe s’affaisse légèrement. Je m’interroge en sentant une brûlure dans la paume de ma main. Je la bannis aussi, je m’envole, pars en éclaireur. Je laisse le vent me guider. Me retourne pour attendre mon égaré.

En est-il seulement encore un ?





[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-rouge600/600[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-jaune1200/1200[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyLun 11 Mai - 15:29
Suivre la brume. Les bras du jeune homme se resserre sur la silhouette de son aimée alors qu’elle même vient davantage s’y glisser. Son avis ne diffère guère du sien, le lendemain, ils suivront cette piste qui les entraîne au loin, dans ces terres de magies et de légendes. Demain. Il lui offre un sourire alors que ses doigts glissent et caressent son visage. Son étreinte se raffermit et il laisse la mélodie des astres s’échapper d’entre ses lèvres, se faire sérénade juste pour elle. Il profite de l’instant, du présent, car nul ne sait réellement ce que demain annonce.

Le chant des étoiles murmurent à son âme des troubles à venir. Elle sait. Il perçoit les vacillement de son âme.

Alors tendrement lorsqu’elle le conduit dans son lit, il vient apaiser ses tourments de son étreinte et de ses doux mots, l’attachant au présent. A maintenant. La nuit est douce pour les deux amants et ils s’endorment bercés par le chant des astres.

Le sommeil l’a déjà fuit alors qu’elle demeure toujours endormie. Le soleil n’est pas encore éveillé alors il reste à ses côtés, profite de cet instant d’éternité. Silencieux, l’enfant des étoiles contemple l’enfant de lumière assoupie entre ses bras. Elle ressemble à la trame de ce ciel nocturne qu’il aime tant. Fascinante. Apaisante, aussi. Sa voix chante à son coeur une mélopée qu’il se plaît à écouter. Sa paupière s’éteint de nouveau, un instant alors que ses pensées s’étiolent et que son esprit sombre de nouveau.

Il n’y a qu’à ses côtés qu’il parvient à s’abandonner aux ténèbres d’une nuit sans éclat.

Il entend les cahots. L’agitation. Une part de sa conscience s’est déjà réveillée mais ce sont ses caresses et sa voix qui finissent par lui faire embrasser la lumière. Son rire est un chant délicat. « Je les ai entendu s’agiter. J’ai préféré ne pas te réveiller. » Plutôt profiter de la chaleur de son étreinte. Un baiser sur ses lèvres et le borgne laisse la belle s’échapper avant de venir se poser à ses côtés. Dans son dos, la pandora box du cancer semble l’étreindre, l’appeler. Elle sait où son maître souhaite se rendre et vient lui ouvrir le chemin. Un sourire glisse sur ses lèvres alors que le cath sidhe s’installe dans son ombre, se préparant à rejoindre ce royaume dans lequel la mort est reine.

Un monde qu’il connait bien. Qu’ils connaissent tous.

Le saint vient glisser ses doigts dans la main de son aimée, puis l’imite, la rejoint à travers ce lien. Il la sent, la perçoit et la voit finalement. « Allons y, mon soleil. » Sa main vient rejoindre la sienne ici aussi, alors que l’ombre de son ombre prend sa forme de bête. Ici, elle n’a pas besoin de se cacher, alors elle s’avance dans ce monde qu’elle a banni. A leur côté.

« Soyez prudents. »
Un avertissement. Toujours le même. Il sait. Ils savent. Les règles ici ne sont pas celles de la vie. Néanmoins ils les connaissent.

A eux à présent d’explorer ce royaume et d'en redéfinir les pourtours. De comprendre ce qui se trame en son sein. Le cancer leur ouvre la voie, les auréoles de son éclat. Son chant est vibrant ici... *

Odoroï a écrit:
Utilisation de rêve 2 - Passage en Armorique [autorisé par le conteur]


Dernière édition par Odoroï le Ven 15 Mai - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-bleu1150/1150[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-rouge900/900[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]   [Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] EmptyVen 15 Mai - 13:32
Britannia








Il m’accompagne, le voyage ne fait que commencer. Je suis heureuse qu’il sache arpenter ce monde sans tituber. Il s’est imprégné de la Voix des Esprits. Suis-je encore un guide pour Odoroï ?
Gardienne, Tisseuse, c’est ce que je suis, c’est ma mission. Que ferai-je quand elle sera terminée ? Je sens peser sur moi un poids énorme. En cet instant, tandis que nous naviguons par forme spectrale, que nous avons quitté nos enveloppes charnelles laissées au bon soit de la Meute, nos regards se sont tournés vers le Nord-Ouest.

Je serre sa main éthérée de la mienne, épouse mes doigts entre les siens. Je me laisse guider par mes sens, nous fait nous enfoncer dans les ténèbres d’une forêt. Parmi les grands arbres qui chantent et balancent leurs branches dans le vent de l’invisible, je perçois des mouvements. Je désigne trois silhouettes se détachant de l’obscurité. Mes loups. Ils sont capables de nous voir, ils possèdent cette faculté. Je les suis, un croassement retentit.

« Oh, te voilà Borée. »
Le Corbeau Noir de l’Hiver a décidé de se joindre à notre groupe. Lui, mieux que quiconque, saura nous aiguiller sur la destination. « Suivons-le. »

Au-dessus de nos têtes la constellation du Cancer brille, nous pouvons la voir malgré le jour, la brume et l’amertume. J’ai un regard pour Odoroï, caresse son esprit pour qu’il soit attentif à son chant. Comme toujours.
La prudence est de mise aussi de déploie mes sens plus avant, dotant à Borée un part de mon essence. Il part en éclaireur et plonge. Je ferme mes prunelles pour voir à travers les siennes.

« Guide-nous, Corbeau Noir. »


L’oiseau me laisse découvrir un immense lac gris. Il miroite et clame un chant étrange que je décide de suivre. Ma prise se raffermit sur la dextre de mon aimé. Je l’entraîne dans mon sillage.

« Je crois que des esprits m’appellent, ici. »


Mes pieds frôlent la terre sans la toucher. La brume est plus présente ici, plus dense et je ne distingue rien. Borée ne veut pas aller plus loin, il tournoie, observe et s’assure qu’aucun danger ne viendra nous frapper.

« Peut-être devrions-nous danser et chanter, mon Égaré ? »

Citation :
Reve 2 - Passage en Armorique (autorisé par le Conteur)




[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
 
[Janvier 553] Une quête vers Britannia [Feat Sunilda]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Francia-
Sauter vers: