Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 6 Mai - 2:04
L'on peut tuer bien des choses au Dédale, mais il y a de bien meilleurs lieux pour tuer le temps.

Mon petit rituel habituel depuis maintenant des années n'a pas changé. De temps en temps, quand le temps me le permet et que l'envie y est, ces sorties à l'extérieur des murs de chair, loin de tout, loin d'Arès et ses chiens de guerre, pour aller m'oublier ailleurs le temps de quelques moments de simplicité. Toujours, un argent abondant sur moi, pour profiter sans compter : Le monde se fiche pas mal de la provenance ou de la couleur de l'argent. Des pièces teintées de rouge restent des pièces, une monnaie obtenue dans le sang... Tseh.
Les gens s'en fichent. Les gens vous traitent toujours tellement différemment, quand vous avez une bourse d'argent pleine et des vêtements soyeux.

Dans ces sorties, j'aime être Zvezdan et rien de plus, ne pas être Guerre, ne pas être Berzerker, n'être rien d'autre qu'un jeune homme avide de sensations, de repos, de... Autre chose. De quoique ce soit qui ne soit ni du massacre, ni des colères, ni rien. En somme : je n'ai jamais complètement quitté cette vie de voyageur entamée avant de devenir un soldat d'Arès. C'est ce qui me permet de tenir la route.
Une des choses qui me permet de tenir la route, en tout cas. C'est même lors d'une de ces sorties que j'ai rencontré... Heh.
N'y pense pas, Zvezdan. Ne te fais pas du mal. Pas maintenant.

Mes yeux se ferment en une grimace de désagrément, puis se rouvrent. Klausenburg. J'approche de la ville dans un trot tranquille, sur le dos d'un Sambor toujours aussi imposant, toujours aussi blanc immaculé. Sur mes épaules, une large cape pourvue d'un col de fourrure, pour me protéger du froid hivernal qui souffle ici en Janvier. J'aurais pu venir ici pour autre chose que pour détente, dans un autre contexte. J'aurais pu venir pour les fortifications au centre de la ville, la Citadelle et ce qu'elle a de ...Dérangeant. Mais non, pas aujourd'hui. Pas maintenant, en tout cas.

Là maintenant, tout de suite, mes intérêts se comptent sur les doigts d'une main.
Tromper le froid.
Tromper l'ennui.
Manger.
Boire.
Me vider la tête.

Rien de bien compliqué, oui ? Peut-être à part pour la dernière ambition de ma petite liste... Tseh.
Commençons par trouver un endroit à l'abri du froid. Possiblement, un endroit qui me fournira aussi la nourriture et le divertissement que je viens chercher. J'ai de l'argent à dépenser et du temps à brûler.
Alors brûlons.

Arrivé en ville, j'observe l'architecture locale et jauge un peu l'ambiance, un regard rêveur qui se perd aux alentours. Un style sobre et austère, mais résolument élégant, peuplé de gens qui ne s'attardent pas dans les rues, pour la plupart. Des passants qui se déplacent vite pour regagner l'intérieur, des travailleurs, des marchands... C'est la bonne majorité de ce que je croise, du moins selon mon impression. Ou pour être précis, ça a été ça pendant un long moment jusqu'à ce que quelque chose de notable ne se profile à l'horizon.
Un attroupement.

Petite foule de gens agglutinés autour d'un quelque chose que je ne perçois pas même sur le dos de Sambor, j'entends des murmures de loin, des gens qui parlent à voix basse dans une cacophonie silencieuse – ou presque. Curieux, j'observe le regroupement, une lueur intéressée dans le regard.

Le froid guette, mais j'imagine bien pouvoir au moins satisfaire ma curiosité avant de me pencher sur ce souci-ci.

Alors, foule de Klausenburg. Qu'est-ce qui peut bien te réunir comme ça, en cette froide journée de début Janvier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 6 Mai - 21:59
    Attendre, ils devaient attendre une prochaine guerre, et pendant ce temps ils étaient voué à rester ici. Les seules occupations qu’elle avait eu pour le moment était l’entraînement, les promenades, ses expéditions d’exploration des boyaux ou de la forêt sombre. Bien qu’il était certain qu’elle ne viendrait à bout ni de l’un ni de l’autre, la femme à l’esprit vagabond qui avait mit un an à venir en Roumanie pour cause de tourisme en Italie rêvait d’autres décors.

    Se renseignant sur les alentours, elle apprit qu’il y avait plusieurs citadelles non loin de là. Il n’en fallait pas plus pour éveiller sa curiosité. Son loup tout nouvellement apprivoisé sur les talons, elle s’y rendit. Sous son épaisse cape elle portait une robe romaine bordeaux trouvée sur un des marchés de Rome. Elle avait convaincu le vendeur de lui en faire cadeau tout comme la ceinture d’entrelacs métalliques en laiton qui lui ceignait la taille. Ses cheveux de soie étaient libres comme à son habitude.

    Sur place, d’un pas lent et silencieux, la jeune femme entama sa visite des rues de Klausenburg. Au fur et à mesure qu’elle progressait, quelques curieux se mirent à l’observer,sans pour autant oser la suivre même de loin. Était-ce elle, ou bien le canidé paisible à ses côtés qui attirait leur attention ? L’italienne s’installa sur un banc et la bête en fit de même se couchant à ses pieds. Elle n’avait pas vraiment pu découvrir grand-chose de l’architecture de la ville encore, mais elle était fatiguée de sa marche. Sa capuche ne couvrait pas sa tête et la lumière se reflétait élégamment dans ses mèches mordorées. Il était évident qu’elle était étrangère. Même dans sa propre ville elle avait toujours été considérée comme tel à cause de leur couleur claire. Depuis le temps, elle ne se posait plus de question sur ses origines. On lui avait dit que ses parents étaient inconnus, alors elle n’avait jamais remis en doute les paroles de ses tuteurs.

    La voir ainsi posée, l’air tout ce qu’il il avait de plus inoffensif, les villageois finirent par s’approcher. Ils posaient mille questions dans un dialecte qu’elle ne comprenait pas. Leurs mains indiquant parfois la créature, parfois la jeune fille. Le visage fermé, mais fièrement dressé, elle les observait la traiter en bête de foire. Si l’expression de leurs visages avaient reflété autre chose que l’admiration elle les aurait fait exploser sur le champs. Mais puisque ce n’était pas le cas, elle se nourrissait de ces regards gonflant son ego de petite fille trop longtemps méprisée qui avait besoin de se sentir adorée. Une scène qui lui était désormais coutumière mais qui ne la rassasiait jamais assez. Partisane du « c’est mieux que rien », elle ne se plaignait pas.

    En gage de gratitude elle se mit même à chanter. Nulle trace de cosmos dans sa voix, au début du moins. Les tonalités délicates et séraphiques naturelles de sa voix suffisait à envoûter le commun des mortels peu habitué à une telle prestation. Ses dernières notes furent saupoudrée d’une pincée d’énergie divine, juste assez pour les convaincre de s’éparpiller et de passer leur chemin. Tous sauf un. Un de ses semblables devinait-elle alors. En guise de salut et de reconnaissance, elle inclina doucement la tête à son attention. Viendrait-il se présenter, ou vaquerait-il à ses occupations ? Elle le découvrirait bien assez tôt. Elle se demanda seulement depuis combien de temps était-il là parmi la foule. Comme toujours, son visage montrait un masque de neutralité dont elle ne savait se défaire tant elle le portait depuis trop longtemps.


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] Vhdi


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptySam 9 Mai - 18:16
En voilà donc, une surprise. Une surprise tant agréable à regarder qu'à entendre, cela étant.
Je m'attendais à beaucoup de choses, en approchant de la foule, mais pas à ça. Pas à elle. D'un mouvement, je quitte le dos de Sambor pour m'enfoncer au travers de l'attroupement. Sans que je n'ai besoin de forcer, on s'écarte sur mon chemin, instinctivement – et on a raison. Alors mes yeux se posent sur elle.

Charmante, envoûtante, elle chante de cette voix qui capte l'attention. Un sourire appréciateur sur mes lèvres, je l'observe d'un regard perdu entre amusement et intérêt. Ce regard glisse sur les gens alentours, pour constater leur presque-transe. Heh. A peu de choses prés, j'aurais presque pu croire avoir une Oracle face à moi. Mais certains signes ne trompent pas, certains souvenirs non plus : il me semble avoir vu cette crinière châtain aux reflets or se déplacer dans le Dédale il y a peu, de loin. Heureux hasard : celui de deux âmes qui convoitent un moment loin des murs de chair. A moins que ce soit différent, dans son cas. Qui sait ?

Mon visage ne trahit rien, mais lorsqu'elle utilise un peu de Cosmos pour disperser les badauds, une pointe d'agacement s'invite. Légère. Un agacement nuance sois discrète avec ça, ici, nous ne sommes pas tout à fait seuls. Et je ne sais pas jusqu'où s'étend l'influence de nos amis de l'Empire et leurs « bienfaiteurs » en ville. En somme : je ne préfère pas prendre de risque, pas aujourd'hui. Les risques viendront bien assez tôt, plus tard.

Pour le moment, les rencontres, plutôt que les risques.
Quelques pas pour s'approcher d'elle, puis je lui rend son salut d'un geste miroir, quoique plus bas, en une révérence peut-être un peu exagérée – à dessein.

- Voilà une bien belle voix pour une bien belle jeune femme, mademoiselle, Une voix de miel, agréable pour m'adresser à elle à d'un ton de conversation. Puis, au plus bas de ma révérence, je profite d'être plus proche pour relever le regard à son endroit, et lancer quelques murmures. Cette demoiselle devrait être plus vigilante quant à l'utilisation de ses dons, cela étant. Les rues comme les murs ont des oreilles, ici. Un ton plus ferme, sans être jamais agressif. Pas ici, pas dans ce contexte. Pas encore. Un simple éclaircissement à apporter à une nouvelle tête sans doute ignorante des subtilités de la région et du Cosmos. Une fois le message passé, je me redresse et reprend avec la même voix qu'auparavant Zvezdan, ravi de vous rencontrer. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, je vous ai déjà vu de loin ailleurs, dans une région plus reculée.

Je lance le sous-entendu sans ciller, un rapide regard entendu le temps de quelques secondes. Mon nom et cette information devraient l'aider à deviner soit qui je suis, soit au moins ma provenance. Le reste ? Le reste, l'on aura l'occasion de parler plus franchement plus tard. Pour l'instant, ce petit jeu m'amuse. Le jeu des « Vous », des jolies phrases et des courtoisies flatteuses.
C'est après tout ce que je viens chercher dans ces rues : un jeu. Un divertissement, une échappatoire.

D'un ample geste du bras, j'ouvre un pan de mon épaisse cape rouge sombre pour lui tendre une main ouverte – et au passage découvrir le tissu ouvragé sous la cape, une jolie tenue sombre parcourue de motifs dorés. Oserais-je vous proposer une collation à l'abri du froid ? J'avais déjà prévu d'aller manger, autant que ça soit en bonne compagnie.

Une espèce de politesse à cheval entre malice et galanterie, je garde cet air amène sur mon visage, tandis que Sambor approche. Massive monture tout de blanc, un abysse dans ses yeux de néant. Sa présence me rappelle celle du loup prés de la femme, que j'observe vaguement un instant. Instinctivement, je crois comprendre deux trois choses, rien qu'avec la scène d'il y a quelques minutes et maintenant avec cette créature sauvage à ses côtés, trop docile. Le sourire à mes lèvres s'étire un instant, intrigué.

Tu m'intrigues, jolie cantatrice. Et quelque chose me dit que deux trois menues informations sur la... situation occulte de la région pourraient t'être précieuses.
Alors parlons. Parlons chiffons et futilités, et glissons-y quelques petites gemmes de vérité ça et là.
Ou peut-être que je me lasserai du jeu avant...

Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyLun 11 Mai - 16:38
    Finalement il s’approche et elle observe son comportement. Elle ne savait pas trop à quoi elle s’attendait. A tout et à rien peut-être, elle ne connaissait pas encore ses semblables et ne pouvait donc estimer avec une précision correcte leurs réactions. Et quand bien même, elle se doutait que certains pouvaient être trop imprévisibles, trop difficiles à cerner. Dans le cas présent elle était agréablement surprise. Tant que si elle n’avait eu le visage figé, elle aurait sourit. A la place, une lueur traversa son regard, unique partie d’elle qui s’animait au gré de ses émotions.

    A la mise en garde, elle opine doucement d’un signe de tête. Elle ne sait pas pourquoi, n’est pas encore au courant de ce qu’il se passe ici ni de ce qu’il s’est passé, il lui restait encore bien des choses à apprendre de leur monde, mais elle n’était pas stupide. Si l’homme avait dit cela alors il devait y avoir une raison qu’elle chercherait à découvrir à un moment ou un autre, d’une façon ou d’une autre.

    Comme si cela n’avait été qu’un aparté, sa voix redevint galante et il se présenta. Le nom ne lui était pas inconnu. Le patron de la petite tarentule. Si elle était ignorante sur certains points, celui là n’en faisait pas partie. Il lui avait semblé important voir primordial de connaître la hiérarchie de leur faction alors elle avait retenu le nom des quatre et de l’unique. Devait-elle s’agenouiller comme elle l’avait fait pour Jehane ? Il ne semblait pas réclamer une telle inclinaison de sa part mais elle se posait quand même la question. Quel était le protocole habituel ? Chacun avait ses propres règle lui avait Esther et Elyra marchait sur des chardons ardents à devoir les deviner. A chacune de ses actions ou inactions elle prenait le risque de faire une bourde et elle préférait largement éviter d’en faire trop. Avec le temps et l’expérience, elle serait plus à l’aise, plus sure d’elle.

    Alors qu’elle l’observait encore pour déceler ce qu’il convenait de faire ou de dire, il l’invita à manger et elle en conclu qu’elle pouvait se détendre et entrer dans son jeu d’échanges de politesses et courtoisies.

      - Enchantée, c’est un honneur de vous rencontrer. Je m’appelle Elyra. Étant dans les parages depuis peu, j’ai vu tellement de nouveaux visages que je ne saurai dire si le votre en faisait partie. N’en prenez pas ombrage, je n’ai pas une mémoire très visuelle, je suis plus réceptive aux mots et aux sons, aussi je ne doute pas que vous ayez pu m’apercevoir.


    Trop de nouveaux visages, de gens random notamment qu’il n’était pas important de retenir, alors elle préférait lorsque les occasions de mettre un visage sur un nom se présentaient. A ce moment là alors elle pouvait mémoriser sans difficulté si elle n’en avait pas une trentaine à retenir en une journée évidemment.

      - En ce qui concerne votre invitation j’accepte avec plaisir.


    Ses yeux ambrés se posèrent sur la monture puis sur le canidé. Tout deux de blanc parés, un point commun aurait-on pu dire.

      - Pensez-vous qu’ils acceptent les animaux de compagnie dans l’établissement où vous souhaitez m’emmener ou est-il préférable qu’il m’attende à l’extérieur de la ville ?


    Cette question réglée, elle laissa libre court à sa curiosité.

      - Etes-vous ici simplement pour manger ou y a t’il d’autres raisons à votre présence ? Si je puis savoir...


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 13 Mai - 1:50
- Une jolie jeune fille au port altier s'aperçoit bien vite, de là on l'on vient. Une voix qui se veut agréable, douce, pour ma première affirmation. Peut-être trop vite pour son propre bien.

La second affirmation est lancée après un court silence, en l'avisant d'un regard entendu. Les bêtes d'Arès sont plus habituées aux profils fous, brutes ou ostensiblement dangereux... L’Apparat d'une jolie petite fleur l'air fragile que l'on irait bien cueillir, c'est quelque chose de dangereux, au Dédale. Plus précisément : cette fragilité apparente risque d'être mise à l'épreuve. Et si elle devait confirmer les impressions, alors son séjour serait difficile.
C'est une Berserker. En ça, elle n'est pas faible, quoiqu'il arrive. Mais qu'en sera-t-il quand elle tombera sur plus fort et plus inhumain qu'elle ?

Tseh. Appelez ça la mise en garde amicale du Cardinal, si vous voulez. Dans un royaume de loi du plus fort, il faut soit l'être, soit le paraître, soit ruser... Soit être protégé. Autrement, on se fait manger. Parfois littéralement.

- à la bonheur. Lorsqu'elle me pose sa question, je reporte mon regard vers le loup. Un rictus neutre me vient aux lèvres, suivi d'un léger rire. Je ne pense pas qu'ils soient strictement interdits... Mon regard va chercher le sien, se faisant un peu plus sérieux. Mais je pense qu'il attire beaucoup l'attention. Et nous n'avons pas besoin de trop attirer l'attention, se charge de conclure mon regard.

Ça de fait, je monte sur le dos de Sambor, plus passe-partout dans le monde des chevaux domestiqués, mais déjà curieux, par sa taille anormale. « Plus grand que la moyenne », rationalisera-t-on. Peut-être le cheval de guerre d'un noble ou d'un jeune privilégié. Mes vêtements confirment cette version, alors on ne pause pas trop de question. C'est comme je disais : Paraître puissant et fortuné suffit à ouvrir bien des portes et éviter bien des ennuis. Ça en attire, d'autres, certes, je suis bien placé pour le savoir...
Mais ceux-ci, je me sens capable de les gérer.

- Mange, boire, tuer le temps. Oublier. Un moment pour moi et moi seul, dira-t-on. Je lui répond ça d'une voix paresseuse, tandis que Sambor entame son trot. Mais maintenant que vous êtes ici, autant en profiter pour faire connaissance et... un instant, je cherche mes mots, hésitant. Vous apprendre deux trois spécificités régionales. Entre autre.

La vigilance particulière à avoir dans l'enceinte de ces Citadelles, entre autre.
Détendu le long du chemin, court, je cherche une auberge quelconque, peu importe, un endroit où boire et manger. Ma recherche ne s'étend pas trop et je trouve rapidement mon bonheur. Un endroit visiblement modeste, mais correct ; sans prétention mais pas dénué d'un certain charme.

- Vous êtes arrivés dans la région depuis longtemps? Encore à quelques dizaines de mètres de l'établissement, je lui pose la question, une curiosité assez simpliste dans ma voix. Vous ne parlez pas la langue locale. Et votre accent... J'ai l'air de chercher un moment. Comme si j'avais une idée, mais que je n'étais pas sûr. Italienne?

Je lance la supposition, guidé par mon instinct et ma période d'errance dans les contrées italiennes. J'ai un certain passif avec ce pays, finalement.
Il y a des années de ça, le vagabondage. D'abord paisible, puis moins. Les massacres, les morts, et la Cuirasse. L'éveil. Plus récemment, la Guerre et ses conséquences, ses rencontres. Oui, l'Italie tinte d'un son particulier à mon oreille. De bons, de mauvais souvenirs, de traumatisants souvenirs, d'inoubliables souvenirs. Des joies et des déceptions, des victoires et des défaites.

Les deux derniers ? La mort d'un Pope, et la frustration d'une battue en retraite. Je me demande ce que ça sera, la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyJeu 14 Mai - 9:31
On ne saurait dire qi la mise en garde l’étonnait ou pas, si elle la comprenait ou pas et quoi qu’il en fut, qu’y pouvait-elle. Pour rien au monde elle ne retournerait à cette apparence crasseuse qu’elle avait eu toute sa vie. Lui-même était plutôt bien habillé et propre sur lui alors quoi ? Parce qu’elle était une fille cela devait-être différent ? Sans doute… Mais telle était sa nature de dionaea. Son noviciat ne faisait pas d’elle quelqu’un de très fort parmi les siens, mais son apparence lui donnait l’avantage d’être sous-estimée et de jouer de l’effet de surprise. Attirer et endormir la méfiance pour mieux écraser tel était son credo. Toutefois si elle pouvait éviter les confrontations avec les siens et se concentrer sur les ennemis d’Arès ce serait une économie d’effort bienvenue.

L’attention de la jeune femme se porta vers son compagnon de route après avoir opiné à la remarque du Cardinal. Se baissant accroupie à sa hauteur, elle lui murmura quelques mots à son oreille sans craindre quoi que ce soit de la bête. Cette dernière toujours sous contrôle obéissait au moindre de ses ordres sans qu’elle eut besoin de faire appel à ses dons. Se relevant, elle suivit du regard son pelage satiné blanchâtre filer en direction de la sortie de la citadelle.

Le duo se mit en marche, à pied pour sa part tandis qu’il avait choisi de reprendre de la hauteur en montant sur son cheval ce qui n’était pas pour lui déplaire. Toujours se méfier avait dit la Tarentule, alors garder un peu ses distances ne faisait pas de mal. Elle l’écouta lui répondre et comprit qu’ils étaient ici pour des raisons semblables, cela aurait pu la faire sourire si elle savait.

    - Il me tarde d’en apprendre plus, sur vous ou sur ces spécificités.


Combler son ignorance était un but de tous les jours. Faire connaissance avec ses semblables aussi mais avec moins d’empressement. Elle n’avait pas hâte de rencontrer celui qui souhaiterait la malmener « juste pour voir ». Mais pour le moment, place à la curiosité pure.

    - Je suis ici depuis peu, un peu plus d’une semaine, trop peu. Je découvre, je visite.


Il essaya de deviner sa provenance et s’il n’y avait eu son accent, il aurait probablement eu bien du mal, sa peau et sa chevelure étant plus claires que pour des Italiens pur souche.

    - En effet j’ai vécu à Sorrente, juste à côté de Neapolis. Une petite ville portuaire qui ne me manquera pas.


Et où il valait mieux qu’elle ne retourne pas après les dégâts qu’elle avait causé. Même s’il n’y avait pas de témoins de ce qu’il s’était passé, cet épisode était une page tournée de sa vie et elle préférait ne pas trop y penser.

    - Et vous ?


Elle ne jouerait pas au jeu des devinettes, elle n’avait presque rien connu du monde à part Rome et sa ville alors ce serait peine perdue. Du reste elle pouvait estimer qu’il était là depuis bien plus longtemps qu’elle, ce qui n’était pas très compliqué. Au fur et à mesure qu’ils avancèrent elle regardait ici et là, parachevant sa visite et visualisant le chemin, les échoppes, les détails...


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 27 Mai - 2:08
- Dans un cas comme dans l'autre, les réponses tomberont bien assez tôt.

Je lui réponds ça en lançant un vague regard dans sa direction, avant de de me concentrer de nouveau sur la route devant. Dans mon cas, les réponses tomberont vite, parce que tu as tout intérêt à apprendre les les Cardinaux du Dédale, et parce que tu verras bien vite que ce n'est pas pour rien que j'ai pu tenir les fous de guerre deux ans durant, seul ou presque. Dans le cas des dites spécificités... Les réponses tomberont vite, parce qu'il le faut. Parce qu'il est des choses qu'il n'est pas bon d'ignorer, parmi les ignorants. Savoir, pour ne pas fauter, ne pas fauter, pour ne pas crever. Ne pas crever, parce qu'Arès a encore un usage pour toi.
Puis aussi parce que mourir n'a rien de très engageant.

- Je vois ça. Un mince sourire, à la mention de visite. C'en est presque rafraîchissant, de croiser d'autres du Dédale qui comme moi cherchent une échappatoire loin des murs de viande. Une semaine. Une semaine qu'elle est là, et de prime abord, elle a l'air calme. Maîtresse de soi-même, composée. Une façade ? Oui, une façade quoiqu'il arrive.
Soit elle est effectivement tout à fait décontractée, et alors ce monde à la Cathédrale ne l'effraie pas, et alors cet air inoffensif est une façade.
Soit elle masque ses démons et cache une nervosité supérieure, et alors cet air composé est une façade.
Pourquoi pas les deux ? Même constante qu'à l'époque : L'on a tous notre histoire avec la violence, peu importe les apparences.

- De là où l'on vient, il y en a beaucoup qui laissent leur passé derrière eux sans grands regrets, oui.

Les mots sortent de ma bouche naturellement, mais mon esprit ne peut pas s'empêcher de noter l'ironie. Oui, à l'inverse, beaucoup d'autres sont hantés par le passé. Moi parmi eux. La question qui suit en est témoin.

- Je suis né à Carthage. Une pas si petite ville portuaire en Afrique du nord qui me manque, parfois.

Je reprends sa réponse et l'arrange à ma réalité, un mince sourire aux lèvres, une façon de répondre sans trop m'étendre sur le sujet pour autant. À Carthage, oui. La Carthage Vandale d'une époque désormais révolue. Ce n'est pas si loin, dans les années, mais pourtant déjà si loin dans l'histoire. Comme s'ils avaient déjà oubliés. Tseh. Oubliez, oui. Plus tard, vous vous en maudirez.

On arrive finalement devant la fameuse auberge. À partir d'ici, je descends de Sambor, et lui continue son chemin plus loin, jusqu'à ne plus être visible. Un endroit modeste et sans prétention, mais avec un certain charme, disais-je. Un bon départ, donc.
Mais le charme ne nourrit pas un estomac vide.

On y entre, et sans perdre de temps, je choisis mon en-cas : divers morceaux de viande accompagnés de raisin en grappe et d'un peu d'alcool. Ça une fois fait, je cherche une table tranquille en balayant la pièce du regard. Comme prévu : je trouve mon bonheur en fond de salle, et m'y dirige en invitant Elyra à m'y suivre. Je m'y assied, m'y installe confortablement, une posture plus détendue, maintenant que je suis proche d’étancher ma soif et satisfaire ma faim. Donc, Découvrir les... Spécificités régionales, disions-nous, oui ?

- Tu devras faire attention à ce que tu fais, ici. Le vouvoiement saute, s'en va comme s'il n'avait jamais vraiment existé. Le ton n'est ni agressif, ni vindicatif, mais il est juste un peu plus impérieux, fait de mots lancés à voix basse : une façon de lui faire comprendre l'importance des mots qui suivent. Nous ne sommes pas les seuls, dans cette Citadelle. Il y en a d'autres qui veillent aussi. Ici et ailleurs, les terres appartiennent à des alliés de l'Empire Byzantin. La grande Constantinople vient civiliser les barbares de Transylvanie, en somme.

Un sarcasme acerbe dans la voix, je lui explique ce qu'il y a à savoir à demi-mot. Des vérités, qui en sous-entendent d'autres. Peut-être qu'elle ne comprendra pas, parce que ça ne fait qu'une semaine. Peut-être qu'elle ne sait pas que les Saints et l'Empire Byzantin sont intimement liés. Au final : peu importe, on aura l'occasion d'en parler plus librement ailleurs.
Pour le moment, une simple phrase pour lui expliquer l'essentiel sans entrer dans le détail. Puis, une lueur de curiosité finit par poindre dans mon regard.

- Comment est-ce que tu te sens, depuis que ta nouvelle amie est entrée dans ta vie?

Un regard appuyé, que le sous-entendu passe. Oui, je suis curieux sur la question, parfois. Curieux de savoir comment les nouveaux s'en sortent avec leur Cuirasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyDim 31 Mai - 21:21
Si Sorrente ne lui manquerait pas, dire qu’elle laissait son passé derrière elle n’était pas tout à fait exact, elle en avait importé un petit bout avec elle ainsi que quelques séquelles, en attestent les muscles inopérants de son visage. L’un serait sans doute abordé plus tard. Pour l’heure elle se contentait d’avancer et d’écouter. Carthage ne lui parle pas. A vrai dire, la géographie était son gros point noir qu’elle surmontait depuis son éveil à base de cartes achetées ici et là dans les villes traversées. Elle nota dans sa réponse que le Cardinal semblait avoir encore quelques attaches de sa vie d’avant. Elle aurait aimé demander ce qui lui manquait en particulier mais elle n’en eut pas l’occasion.

L’auberge était en vue et ils y entrèrent. Après qu’il eut passé sa commande, elle fit de même, se contentant d’une potée aux navets et d’eau fraîche. Elle laissa le guide choisir la place adéquate et s’installa face à lui. Le premier sujet abordé concerna l’avertissement qu’il lui avait fait concernant l’utilisation du cosmos ici. Elle opina simplement pour indiquer qu’elle comprenait. Jehane lui ayant fait un petit cours sur les différentes autres factions, elle relia sans mal les « alliés de l’Empire Bysantin » à Athéna et les Saints, leurs plus récents ennemis.

Elle reviendra sur ce sujet plus tard ayant une question qui lui venait à l’esprit mais d’abord elle devait répondre à celle qui lui était posée. Elle prit le temps de réfléchir un peu avant de formuler sa réponse. Ses lèvres bougeaient à peine lorsqu’elle parlait ce qui ne l’empêchait pas d’avoir une jolie voie de fée.
- Hum… Je me sens libérée, délivrée de mes chaînes invisibles. Je ne sais pas comment sera cette vie, mais le fait de pouvoir être moi-même est un net mieux. Je n’ai jamais autant parlé à des personnes que depuis que je suis ici. Mon amie me laisse autonome, elle me vient en aide quand j’ai besoin et me guide, un peu comme un mentor silencieux. C’est bien mais ça ne me permet pas d’avoir certaines informations importante. J’aurai espéré en trouver dans des livres mais ce n’est pas quelque chose que vous conservez ou qui vous intéresse, la plupart ne sachant même pas lire… Mais je pense que ça permettrait d’avoir une trace de notre histoire sans avoir à questionner tout le monde pour recoller les morceaux.
Elle haussa les épaules en tournant la tête. C’était son avis mais comme elle l’avait dit, chez les Berserkers ça ne se faisait pas et ne se ferait sans doute jamais et tant pis ce ne serait pas un projet qu’elle pourrait vouloir mener. Elle en avait déjà un autre en cours, même si ce n’était qu’un passe temps.
- Je me pose plusieurs questions. Qu’est ce qui vous manque dans votre ville ? Le confort ? Le paysage ?
Cela pourrait en partie expliquer pourquoi il venait manger ici outre l’envie de quitter l’endroit malaisant de leur dédale. Elle écoutera sa réponse avant de revenir sur son propre cas.
- Il y a bien une chose que j’aimais bien dans mon ancienne vie, c’est le jardinage. Ça doit être bien incongru par ici, mais quand j’en ai parlé à Esther, elle a été subitement tellement emballée par l’idée que l’on a commencé à faire un potager sur le toit.
Elle ne sait pas trop à quel genre de réaction s’attendre à cette nouvelle mais avant qu’il ne proteste ou réagisse elle enchaîna avec :
- Et, j’imagine que pour le soucis local il y a déjà eu des tentatives de faites ? C’est quand même embêtant de les avoir si près...


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptySam 6 Juin - 0:04
« Mon amie ».

Un fin sourire prend place sur mes lèvres, quand j'entends ce mot. Je l'écoute, légèrement voûté, les poings sous mon menton, une certain curiosité dans le regard. J'écoute ses mots, j'écoute ses vérités, ses assomptions. Sa naïveté.

« Ton amie », dis-tu. Tseh. J'en croise de plus en plus, comme ça, qui s'imaginent un lien bien particulier avec leur Cuirasse. Ils vont te parler d'amitié, d'un professeur à l'écoute, presque. C'est... Attendrissant, d'une certaine façon. Jusqu'au jour où ils finiront par se rappeler que ces armures sont l'incarnation de vices, maux et créatures sauvages ou maléfiques de partout à travers le monde. Ces armures ne sont pas vos amies. Un lien existe, mais ce n'est pas de l'amitié, ou si c'en est, alors votre Cuirasse vous manipule, vous montre des chimères illusoires. Mais vous apprendrez. Toi, et tous les autres, vous finirez bien par apprendre. À vrai dire, vous avez déjà appris, en théorie...
Une amie pousserait-elle son proche à un massacre dans le sang, imposé, prenant contrôle du corps et l'esprit pour s'en servir d'une marionnette macabre ?
Drôle d'amie.

- Qui a dit que nous n'avions pas de livres? Tout sourire, je lui réponds ça avec un certain amusement dans les yeux. Je sais bien qu'ils sont nombreux à ne pas savoir lire, mais nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Je lui dit ça, puis j'y songe. Oui, vrai, les nuances, c'est important.  « Nous », d'ailleurs. Pas « vous ». Tâche de vite l'enregistrer.

C'est tentant, de se sentir en dehors de la mélasse du Dédale. Mais n'oublie pas ce que tu es. Ou plutôt, apprends-le vite.

- Nous avons des livres, mais il faut savoir à qui s'adresser. Un précédent Cardinal a fait valeur d'archiviste, à son époque. J'en ai moi-même, aussi. Mais, puis qu'il y a un mais. Mais c'est vrai que notre histoire tend à se transmettre autrement. Une aubaine pour les analphabètes. Un léger rire, un regard pour balayer la salle, puis je reviens vers elle. Les armures racontent leur propres histoires. Les murs aussi. Les gens, mais là encore, il faut savoir à qui s'adresser.

Et tu l'auras compris : s'adresser à moi est une bonne idée, de façon générale.
Mon sourire prend une teinte plus songeuse, lorsque la question part. Ce qui me manque... Tseh. Te voilà bien curieuse, ma grande. Ce qui me manque ? Je pourrais bien m'étaler en une longue réponse, sur ce qu'il y avait de bien, à Carthage. Sur ce que je regrette, sur ce que j'aurais aimé vivre. Mais ai-je vraiment besoin de ces grandes explications ? Non. Non, pas vraiment. Et j'aime autant ne pas m'y pencher. Ce qui me manque de Carthage ?

- Mon enfance.

Je la fixe, une expression neutre, mon regard qui semble comme passer au travers d'elle. Comme si ce n'était pas vraiment elle que je regardais... Parce que c'est le cas. Souvenirs, songes. Souvenirs douloureux, donc désagréables. Puis, souvenirs agréables, donc douloureux, parce qu'ils sont le reflets d'un passé révolu. Et le futur ne reverra jamais ne serait-ce que l'ombre des jours heureux.
Mais j'ai mes propres jours heureux, maintenant. Différents. Plus sombres, plus vains, parfois. Heureux à une table, heureux au cœur de la chasse, heureux entre une paire de cuisses, heureux au cœur d'une marre de sang, heureux au zénith de mes ambitions vengeresses.
Les plaisirs simples de la vie, mais aussi les plaisirs malsains du champ de bataille. Et ceux de la fureur.

Ceux d'une proposition loufoque plutôt rigolote à entendre, aussi...
Je plisse les yeux, quand elle me parle de son projet de potager. Pas désapprobateur, non... mais hautement sceptique. C'est donc ce que t'inspire cet espèce de dépotoir organique oublié par les Dieux ? Un potager ? Tseh. Pourquoi pas, j'imagine. Même si...

- Les murs de notre demeure sont capricieux. Son toit aussi. À tes risques et périls... Le dernier à avoir tenté de jouer la carte culinaire là-bas s'est retrouvé avalé par les murs. Et je m'en souviendrais encore longtemps.

Mais soit. Potager, donc. Tente l'expérience, si ça t'amuse. Avec Esther, en plus ? Heh. Advienne que pourra. Révolue, l'époque où j'aurais pu formuler un avertissement à son propos. Advienne que pourra, oui, et si les choses dégénèrent, alors ce sera votre faute, et c'est vous qui en assumerez les conséquences.

- Des tentatives trop grossières. Frontales. Mais j'ai dans l'idée de gérer le problème de façon plus subtile, à l'avenir. Je réponds ça, sans en dire plus, un air malin sur mon visage. Oui, j'ai ma propre petite idée, mes propres petits projets. Mais là aussi, beaucoup dépend de la petite Tarentule. Peut-être trop, me susurre une voix. Mais dans ce cas-ci, contrairement à celui du potager organique...
J'ai mes issues de secours. Mes plans B, C et D.

- Bref, Plus décontracté, je grignote un morceau de poulet puis m'enfonce confortablement dans ma chaise. Je porte ma main à mon verre puis le lève dans sa direction. Plus tard, tout ça. Pour l'instant, manger, boire, et profiter de notre... Liberté?

Le dernier mot sonne incertain, mais alors, une incertitude jouée. Je lui dit ça, en même temps que je repense à ses mots. « Se sentir libérée, délivrée de ses chaînes invisibles », m'a-t-elle dit.
Douce ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyDim 7 Juin - 22:15
Qui ? Quelqu’un qui ne devait pas savoir de toute évidence si elle en croyait son sourire amusé. Elle faisait avec les informations qu’elle avait et c’était bien là le défaut de la transmission orale, les informations pouvaient être modifiées par erreur, un détail par, un autre par là… Le jeu du bouche à oreille. Amusant dans certains cas.

Elle opine négligemment à sa remarque sur le « nous ». Façon de parler. C’était plus un « vous les anciens » que le « vous les Berserkers » comme il semble le croire mais elle n’ira pas rectifier ça n’en vaut pas la peine. Du détail, de la bagatelle, il y a plus important, plus intéressant. Elle n’a pas de mal à se sentir l’un des leurs. Elle n’en est pas si éloignée d’ailleurs même en apparence et en attitude. Elle en a croisés quelques uns de polis, corrects et à l’apparence « normale ». Comme quoi il n’existe pas de moule prédéfini.

Elle hausse un sourcil à la mention des possibles archives. Elle aurait pu demander à les voir, les parcourir, mais puisqu’elle a quelqu’un qui semble s’y connaître face à elle, elle prendra sans doute le raccourcis de poser des questions. En espérant glaner plus de deux mots… Ses lèvres s’étirent en un minuscule sourire sous l’effort. Elle ne peut pas faire mieux, mais ça viendra. Oh ce n’est pas bien grave. A chacun son jardin secret, du moins elle suppose parce que pour sa part, elle se moque bien de cacher des choses sur sa vie privée.

- Les toits sont capricieux ? Et bien ça vaut toujours la peine d’essayer, ça m’occupera et Esther sera contente.

Oui parce qu’à la base c’est bien le projet de la petite araignée, même si tout le monde le lui mettait sur le dos. S’il n’en avait tenu qu’à elle il n’aurait pas vu le jour et on ne la regarderait pas bizarrement. Mais soit, elle s’en moque. Quant à l’idée de se faire avaler… Elle ferait attention au réactions dudit toit.

Son intérêt s’éveille lorsqu’il parle des citadelles. Des choses vont être faite c’est bien. Elle lui souhaite de réussir. Elle proposerait bien son aide, mais elle est aux ordres de Famine et attendra que cette dernière lui donne d’autres missions que celle de s’occuper de son cheval. Écuyère c’est une charge correcte en y pensant. Elle ne creuse pas plus le sujet et comme lui, se concentre plutôt sur son repas. A son instar, elle lève son verre d’eau. De l’eau c’est tout ce qu’elle boit, du lait aussi de temps en temps quand on le lui permettait mais rien d’autre.

- Profitons de notre temps libre !

Puisque le mot liberté sonne étrange dans sa bouche, elle suppose que ça le dérange et elle comprend bien pourquoi. Tout est question de degré de son point de vue et une cage dorée vaut mieux qu’un taudis minuscule. Mais évidemment les points de vues diffèrent en fonction du vécu et de la sensibilité de la personne. Bien qu’elle ne sache pas ce que lui a pu vivre, elle remarque néanmoins qu’il est tatillon avec les mots. Ça l’amuse en vérité. Elle prend quelques gorgées de sa soupe et se détend. Ses yeux d’or furètent dans la salle, curieuse de voir qui peut sortir dans un tel endroit.

- Vous venez souvent ici ? Vous n’êtes clairement pas nouveau dans la région… ça fait combien de temps ? Vous avez dû vivre plein de choses. Pourtant j’ai l’impression que c’est assez calme en ce moment. Il y a une raison à cela ?

Elle reporte son attention sur lui et parce qu’elle est toujours curieuse, pose quelques questions. Elle en a d’autres, mais elle les garde pour plus tard.


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyDim 14 Juin - 18:38
- Hm hm.toujours cette posture paresseuse, cette joue supportée au creux d'une main, tandis que je l'écoute. « S'occuper ». Bah. On ne viendra pas dire que je n'ai pas prévenu, si elle fini digérée par les murs du Dédale. Ou pire. C'est toujours divertissant, de voir les gens parler d'Esther... Sans savoir ce qu'elle est réellement. Une part de moi me dis que je ne devrais pas en rire... Mais ai-je vraiment envie de l'écouter ? Et Esther sera contente, oui.

Je répète les mots, un sourire neutre sur mes lèvres, une malice dans la voix. Esther sera contente, oui. Et qui sait ce qui pourrait sortir de telles... Plantations. Mais pourquoi pas ? Pourquoi pas, après tout. Si elles en ont l'envie et l'audace, qu'elles fassent. Chacun s'occupe comme il peut ici, entre les batailles et les missions. Lorsque le massacre est fini, certains vivent, simplement. Certains continuent le massacre, mais sur leur temps libre. D'autres ont leurs lubies, leurs passes-temps curieux, ou bien malsains, ou bien bénins. Parmi eux, les jardinières, donc... Tseh. L'idée me fait sourire.

Un toast plus tard, nos verres se lèvent, et je bois une grande rasade d'alcool. Puis, ses questions arrivent. Alors je pose mon verre, Puis je me remémore. Oui, cela fait quelques années, maintenant... Que j'ai endossé cette Cuirasse, pour venir m'écraser ici, et servir les desseins de Guerre. J'en serais presque nostalgique, de ces débuts lointains...
Presque.

- Un peu plus de huit ans, maintenant. Avant ça, j'ai beaucoup voyagé. J'ai beaucoup vagabondé, porté par mes envies et mes besoins. Piller, chasser, guerroyer, tous les moyens étaient bons pour manger, pour avoir un toit à la fin de la nuit. Ça aussi, curieusement, j'en suis presque nostalgique. Une période plus simple. Je viens ici et ailleurs, sur mon temps libre. Je découvre, je profite, je vais où mes caprices me portent, sans trop m'éloigner de chez nous. Un imprévu a si vite fait de se présenter aux portes.

Un rictus acerbe sur mon visage, je dis les derniers mots avec un souvenir vers cette époque, où beaucoup d'émissaires se sont présentés à nos portes, et où souvent, ils n'ont pas su se tenir. Douce ironie, là aussi. Mais je suis curieux du sort du prochain qui arrivera aux portes d'Obsidienne avec des mots d'arrogance et des gestes d'agressivité. Les choses ne sont plus ce qu'elles ont été à une époque.
Alors viens, messager, viens. Mais que tes mots soient sages, ou bien ton tourment sera infini.

- On ne dure pas parmi nos murs sans « vivre pleins de choses » Je lui réponds ça avec un regard entendu, sans trop développer vu le lieu. Batailles, pourparlers... Il y a quelques années, tout ça allait bon train. Quant à ce calme... Disons que les Dieux ont souhaités un certain calme. Une trêve. Une Harmonie, serait le mot le plus exact, mais ça serait un peu trop facile de le dire comme ça. Oui, la Déesse Harmonie a imposée son calme sur le Dédale. Et pendant un long moment, ça a … Fonctionné, en quelque sorte. Mais ça ne va plus durer.

Un dernier morceau de viande arraché à son os, et je me retrouve devant un plat vide, avec un estomac bien rempli. Un regard, vers Elyra. Une question qui me vient. Curieux de ses rencontres... Qui l'on rencontre en premier au Dédale, ça détermine beaucoup de choses, plus qu'on ne voudrait bien le croire.

- Qui est-ce que tu as pu rencontrer, mis à part Esther ? Certains ne manquent pas de se faire remarquer, par chez nous.

Certains ne perdent rien à être évités, aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 17 Juin - 11:36
Le temps des réponses, elle savoure sa potée. Quelques morceaux de lard de navets et de pomme de terre mijotés dans une sauce à base de lait. Mieux que ce que l'on trouve au dédale. Ils ne doivent pas prendre le temps de cuisiner là bas et elle ne se risquera pas à s'approcher des cuisines parce qu'elle n'a jamais fait la cuisine de sa vie et qu'elle n'a franchement pas envie de voir à quoi cela ressemble.

Huit années qu'il a rejoint les rangs. Cela semble fort long. Il doit être sacrément fort alors s'il a réussi à survivre aussi longtemps. Intelligent aussi mais ça elle l'a déjà remarqué. Et elle n'est qu'une petite plante en cours d'éclosion que l'on pourrait trop vite arracher. Elle le sait qu'elle a fort à apprendre. Déjà des enseignements lui ont été prodigués et elle ne cesse d'acquérir des savoirs ou savoir-faire bien utiles. Des choses basiques, comme des choses plus complexes.

Un voyageur. Sur ce point elle l'envie un peu. Elle même n'a vu que ce qui était sur sa route pour venir jusqu'à la forteresse de chairs. Certes avec un détour et du temps pris pour visiter, mais assez limité tout de même. Rien de comparable. Au moins l'Italienne connaissait mieux sa propre région de naissance désormais.

- Un imprévu ? Visite ? Attaque ?

Les deux sans doute mais comme elle ne connaît pas le passé du Dédale, elle ne peut que faire des suppositions. A cela peut s'ajouter « quel genre de visiteur ? » mais elle imagine qu'il doit y en avoir bien des sortes. Pacifiques, agressifs, diplomates ou autre, c'est un peu ce qu'il explique lorsqu'il évoque les batailles et pourparlers d'ailleurs. Quant à vivre plein de choses et bien elle a hâte de voir ce que l'avenir lui réserve. Un peu peur aussi bien sûr parce qu'elle n'a pas vraiment envie de mourir et qu'elle sait que dorénavant cette menace serait omniprésente sur sa tête.

- Qui d'autre ? Pas grand monde à vrai dire… je ne suis pas là depuis longtemps aussi, ça peut expliquer. Donc j'ai vu Famine à mon arrivée, c'est elle qui m'a guidée et puis le Djinn qui m'a aidée à m'installer. C'est tout pour le moment. J'aimerai bien en croiser d'autres mais il parait qu'il y en a qu'il faut mieux éviter alors finalement peut être que c'est mieux si je croise peu de monde. Je suis curieuse de voir qui est parmi nous cela dit mais il faut aussi que les occasions se présentent et ce n'est pas faute de déambuler dans les « couloirs » pour me familiariser avec les lieux.

Elle reste un instant pensive et termine son plat à son tour. Peut importe ce qui est mieux ou pas. Ce n'est pas comme si elle pouvait prévoir ou influer sur l'avenir. Tant qu'elle faisait ce qu'on lui demandait, le reste n'était que du bonus, ou malus selon le résultat. Elle tourne la tête vers l'extérieur.

- J'imagine que vous connaissez les autres Cardinaux et le Pontifex. Je me demande comment ils sont, si j'aurai l'occasion de les voir ou pas.

Elle aimerait en savoir plus sur eux mais elle se dit que poser la question serait déplacé, alors elle se contente de cette phrase qui ressemble à une pensée ouverte, orale.


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge1350/1350Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1650/1650Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 8 Juil - 13:36
- ça ou autre chose. dis-je en haussant les épaules, après une autre gorgée de vin. J'ai pris l'habitude de devoir être là, au cas-où. Notre domaine n'a pas toujours été aussi rempli qu'aujourd'hui. Un sourire, alors que je joue avec mon verre. Il n'y a pas si longtemps que ça, il n'y avait qu'un seul Cardinal, pour tenir en laisse les chiens. Pas de Pontifex, rien, personne. Juste le Lion Ailé. Alors quand tu es le seul, tes crocs ne doivent pas être loin de la tanière.

Sur mes lèvres, ce sourire joueur, mais dans mes yeux, une lueur plus féroce. Joueuse, à sa manière aussi, mais alors synonyme d'un jeu plus dangereux. Un jeu où on perd des plumes... Ou des crocs. Ou des os.

Cette ère est révolue. Mais je préfère ne pas être loin quand même. Un rire, en regardant autour de moi. Puis parfois, je rends visite aux voisins.

Parfois juste comme ça, pour squatter les tavernes, les attractions et les villes. Pour boire leur vin, manger leur viande et baiser leurs gens. Parfois juste comme ça, pour piller leurs forteresses et postes avancés. Pour broyer leurs os, massacrer leurs troupes et abattre leurs murs. Tout dépend de l'envie, tout dépend de l'urgence... Tout dépend des projets.
Des projets, j'en ai. Mais chaque chose en son temps. Car l'on parle de projets où il faut avancer des pions. Encore heureux que je n'ai pas à tout faire tout seul, hm ?

- C'est comme partout ailleurs. Dans les villes, dans les communautés, il y a toujours « ceux qu'il vaut mieux éviter »... Ailleurs, généralement, c'est les malhonnêtes et les manipulateurs, les désagréables, les arrivistes. Les gens à éviter, dans le monde de monsieur-tout-le-monde, ou au moins son quotidien. Ici, il faut aussi éviter les meurtriers, les fous, les sadiques et les brutes.

Je lui répond ça simplement, sans m'embarrasser d'une formulation plus édulcorée, qui aurait pu présenter les choses... Différemment. Autant lui dire la vérité brute du Dédale. Elle aurait tôt fait de la voir de ses propres yeux de toute façon, alors de jolis mensonges rassurants ne serviraient pas à grand chose...

- La vérité, c'est que là où on est, tu devrais apprendre à gérer les gens, plutôt que les éviter. Je lui dis ça sur un ton plus sérieux, comme un conseil. Oui. Gérer plutôt qu'éviter. Parce que si tu devais t'amuser à éviter tous les connards et dangers publics du Dédale, tu aurais vite faite de mener une vie d’ermite. Apprendre à les connaître, aussi. On a tôt fait se laisser berner par un sourire avenant.

Lui dis-je, alors que c'est ce que j'ai été, le long de notre petite discussion. Plutôt bienveillant, plutôt sympathique, sans agressivité... Oui. Oui, ne te laisse pas berner. Ni par moi, ni par les gentilles petites jardinières innocentes et ingénues.

J'y songe, une malice amusée qui se dessine à mon esprit. Famine et Djinn, donc... Sûrement est-ce qu'elle est de cette Légion. Famine... Je ne l'ai pas croisée, jusqu'ici. Tout ce que j'en sais, ce que c'est une femme, mais avant tout, que c'est un fantôme. Encore un autre. Combien vais-je en croiser, dans ces murs ?

- Famine mise de côté, j'ai eu l'occasion de rencontrer tout le monde, oui. Attends-toi à un surnom et beaucoup de franchise, de la part de Mort. Attends-toi à apprendre quelque chose malgré toi à Famine. Et... Attends-toi à ne croiser le Pontifex que si nécessaire.

Laconique, je ne lui donne pas trop de détails : elle aura le plaisir de dresser son propre portrait de chacun, quand elle les verra. Elle aura le plaisir de constater que la Voix d'Arès est un homme occupé, comme le sous-entend ma petite réplique. Enfin...
Assez parlé. Assez mangé, assez profité de cet endroit.

- Et attends-toi à recroiser Guerre, plus tard. Mais pour l'instant... Quelques pièces laissées sur la table, tandis que je me lève. Pour regarder moi aussi vers l'extérieur, m'y tourner. Pour l'instant, j'ai d'autres affaires qui m'attendent en ville. Tu pourras venir à mon domaine plus tard, si tu as plus de questions. L'on pourra parler plus librement.

Ici, je fais attention à mes mots. Excès de prudence, oui, mais nous venons d'un endroit où les murs ont des oreilles, littéralement. Ça donne de quoi cultiver un certain esprit de paranoïa.

- Mais méfie-toi. Là-bas aussi, il y a... « Des gens à éviter »

Je conclue-là dessus dans un sourire équivoque... Avec un certain forgeron à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-bleu1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-bleu  (1200/1200)
CP:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-rouge750/750Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-rouge  (750/750)
CC:
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] G-jaune1200/1200Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]   Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] EmptyMer 15 Juil - 13:43
Ainsi donc il y a peu il n'y avait que lui pour mener la barque… 553 apportait son lot de nouveaux donc, ou de revenants pour certains. La jeune femme se demande pourquoi une telle situation a pu se produire. Une guerre peut être, ou simplement personne d'assez digne pour de tels postes et armures. Mais elle ne cherche pas plus loin, tout ce qu'elle peut en déduire c'est qu'il doit avoir une sacrée expérience en tant que dirigeant et stratège. Enfin, elle suppose et à le voir et l'écouter depuis tout ce temps elle semble s'en être convaincue.

Meurtriers, fous, sadiques ou brutes, ça pourrait donner la chair de poule. Mais elle a conscience de l'endroit où elle a atterri et se doute que les armées d'Arès ne peuvent pas être composées de gens tous gentils et innocents. Les fous et les brutes sont ceux qu'elle craint le moins. Eux, elle pense pouvoir gérer. Les sadiques par contre c'est autre chose. Quoique là encore ça doit pouvoir être gérable si elle ne devient pas l'objet de leur psychose. De même pour un meurtrier, si ce dernier n'est pas fou ou psychopathe, alors il doit avoir des raisons à ses crimes qui font qu'en principe elle n'aurait rien à craindre. Cela dit, les gens comme eux doivent bien avoir plus d'une tare à leur palmarès.

- Gérer les gens… Oui.

Ce n'est pas comme si elle avait le choix de toute façon. Si elle tombe sur l'un ou l'autre il faudra bien qu'elle compose avec. Et effectivement apprendre à les connaître pour mieux savoir les gérer cela va de paire. Elle opine du reste. Elle n'a rien contre les surnoms, elle en a déjà eu des tas et pas très élégants alors ça ne l'affectera pas quoi qu'il soit. La franchise elle apprécie, un bon point donc. Apprendre quelque chose à Famine ? Elle ne comprend pas trop, mais soit. Quant au Pontifex, elle a bien senti qu'il semblait trop occupé et elle s'en moque un peu. Ne sachant pas comment cela se passe dans les autres camps, elle ne peut pas juger et donc pas jauger de si c'est normal ou pas, bien ou pas. C'est ainsi et c'est tout, elle ne cherchera pas plus loin. Quant à le recroiser…

- Ce sera avec plaisir. J'espère ne plus être juste la petite nouvelle d'ici là.

Ça et le fait de grandir, mûrir, prendre de l'assurance… A voir comment elle évoluera à l'avenir. Le temps est venu de se séparer. Chacun reprend sa route, ses occupations. Elle pour sa part quittera la citadelle pour retrouver son loup et réfléchir au nom qu'elle pourrait lui donner.


Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553] 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
 
Froid hivernal, ou froid du Dédale, choix cornélien [PV Elyra][Début Janvier 553]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Siebenbürgen-
Sauter vers: