Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge1200/1200[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1500/1500)
Message [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyVen 8 Mai - 2:14

Sa quête se poursuivait, et la chance semblait être de son côté pour l’heure. Lykeios n’avait pas oublié sa discussion avec Abrarxès, constituant sa piste principale. Il demeurait sur la droite lignée de ce qu’il avait annoncé faire au Tuatha : rechercher les siens, et qu’il les trouve ou non, partir pour Lyon, espérant y trouver son Seigneur, ou au moins un signe de sa part. Alors qu’il s’était enfoncé dans les doutes un moment, un évènement était venu tout changer ! Le hasard des voyages avait permis aux routes de Rowena et la sienne de se croiser. Certaines pièces s’étaient emboîtées, les pièces du puzzle assemblées. La dernière mission précise qui leur avait été confiée, bien avant la chute, se devait de les mener en Francia. À l’époque, les guerres avaient repoussé son exécution, mais aujourd’hui ?

Il lui restait aussi à prendre sa décision, quant à la proposition d’Abrarxès. Devenir un Porteur de Peste… Cela, l’Épervier l’avait gardé pour lui. Son petit secret, pour l’heure. Sa discussion avec le sombre Taureau n’avait pas eu le temps de clarifier quelques zones d’ombre, comme par exemple ce que cela pouvait impliquer pour son rôle au sein des Oracles. Abrarxès avait l’air de juger cela comme une sorte de mercenariat – ou bien avait-il juste dit qu’il valait mieux s’en constituer une troupe ? Bah, détail… Lorsque le temps sera venu, en Burgondie, il sera temps de prendre sa décision. En attendant, Lykeios appliqua juste la suite du plan.

À Rome, les Oracles avaient fui. Mais il estimait logique que certains tentent d’y revenir. Là, ils pourraient peut-être trouver un indice ou l’autre. Là, ils pourraient peut-être retrouver certains des siens. C’était plutôt sur ce second point que Lykeios et Rowena comptaient. Pour ne pas qu’ils prennent trop de risques, il avait préféré qu’ils se séparent. La suite lui semblait logique : Apollon souhaitait promouvoir la religion Catholique, la soutenir. Lykeios en se renseignant y avait vu un lien avec le Sol Invictus, culte solaire qui avait littéralement fait place nette pour une religion se tournant vers un Dieu unique. Bien sûr, les Éveillés savaient que c’était de la foutaise. Et pour sa part, il n’avait aucune idée de la raison poussant Apollon à vouloir insinuer ce type de mensonge dans l’esprit des Dormeurs. Cela devait faire partie de sa vision du cycle, d’une manière ou d’une autre…

Pour cette raison, Lykeios avait visité avant la chute quelques lieux Saints clé, et appris que certains d’entre eux comptaient déjà quelques serviteurs du Soleil. Il en avait trouvé à Milan, à la Basilique Santa Maria Maggiore. Là aussi qu’il avait rencontré la jeune Esther de l’armée d’Arès, tandis qu’il menait ses recherches. Mais bien sûr, Rome avait été inspectée avant Milan, et il savait pouvoir trouver des alliés à la basilique Saint Pierre. Un peu de chance il avait fallu pour rapidement tomber sur un dénommé Marcus, prêtre au service de l’Augure. Malgré cela, il avait préféré rester méfiant, et le message qu’il avait transmis ne donnerait son identité qu’aux personnes ayant vécu à la Tour des Vents ces dernières années...
En plein cœur de la nuit, de griffes nues, il veille
Pour qu’au jour venu invaincu soit le Soleil.
Sous le couvert des étoiles il est Roi à jamais
Mais dès l’aube, condamné, il disparaît...
Voilà, au moins à présent la raison pour laquelle il n’avait pas tenté la poésie pour son chef-d’œuvre était claire ! Mais cela suffirait… Les références au Loup nocturne étaient assez appuyées à son goût. Et donnaient de plus un moyen pour le contacter… Ainsi, durant les prochains jours, Lykeios se présenterait chaque nuit à la basilique, mais disparaîtrait dès les premiers rayons du Soleil...
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Solaire-dore


[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1650/1650[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge750/750[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyVen 8 Mai - 10:33

Les jours passaient sous le pâle soleil d'hiver comme une parenthèse dans l'Histoire. C'était le temps pour lécher les blessures et se reconstruire en vue d'un nouveau printemps. Précisément l'occupation de la Princesse aux mille oiseaux.
D'abord, elle avait ramené sa petite assemblée à Rome, où les Colibris présents à ses côtés étaient allés rapporter -dans la plus grande discrétion- le phénomène dont ils avaient été témoin à leurs camarades. Célestia avait vraiment des ailes. Et, sinon le sang, la Lumière que l'on était en droit d'imaginer chez une fille d'Apollon.
Les jours suivants, elle s'était assurée qu'ils ne manqueraient pas d'un toit où passer la nuit, ou au moins de vêtements chauds qui les protègeraient du froid. Ce faisant, elle s'était rappelé cette nuit où, avec Asclépios, elle avait tenu une permanence dans la cathédrale pour soigner et aider ceux dans le besoin. Elle se souvint de ce petit garçon qui les avait occupés un long moment, des regards qu'ils avaient longuement échangé quand il était reparti avec sa mère, et l'espoir de pouvoir vivre encore de belles années avec les médicaments adéquats.

Désormais, elle devait poursuivre, ou plutôt entamer son deuil. Comme le soleil au milieu d'une longue nuit, retrouver le jour et avancer. Ces derniers mois l'avaient suffisamment paralysée dans sa peine.
Puisqu'elle n'avait plus de villa dans laquelle dormir, et qu'il était tout bonnement exclus qu'elle renouvelât l'expérience avec de nouveaux maîtres, elle entreprit de faire le tour des églises de Rome et faire valoir son appartenance au clergé. Elle n'avait rien contre le fait de rester au milieu des mendiants si généreux à ses côtés, mais elle devait aussi continuer à assurer tant bien que mal ses missions en tant que servante de Dieu. En tant qu'Oracle. Même absent, Apollon leur avait confié des tâches demeurées en suspend.
L'une des maisons de Dieu accepta de lui laisser une petite place sous son toit pour les fois où elle pourrait aider à remplir les tâches annexes. Cela lui garantissait un petit pied à terre tant qu'elle restait à Rome, même si elle ne participait plus aux grands offices ou aux travaux les plus gratifiants. Juste la subsistance.

Une fois ce détail écarté de ses priorités du moment, la belle blonde réfléchit à la marche à suivre. Hormis pour les esclaves, elle n'avait pas d'informations extrêmement précises sur les autres Oracles. Elle était seule à être restée à Rome selon toute vraisemblance, mais cela ne signifiait pas qu'ils étaient tous morts. Et pour en avoir le cœur net, elle connaissait un endroit en particulier qui servait de point de contact aux nomades qu'ils étaient. Elle se dirigea donc vers la Basilique Saint-Pierre.

L'endroit presque désert accueillit sa venue dans un silence de recueillement. Elle en profita pour s'installer un moment face à l'icône du Christ et prier. Sans surprise, ses vœux, ses espoirs se portèrent à l'attention de son père, et vers cet Augure dont elle ne connaissait même pas le nom aux mains des Saints. Pour ses frères elle n'osa demander le repos, car cela signifiait accepter qu'ils étaient bel et bien morts.
C'est alors qu'un prêtre s'approcha d'elle. Il s'arrêta et en relevant les yeux elle eut la surprise de le reconnaître. Marcus. Le compagnon d'aventures de Cuchulainn-Setanta. A son habit elle devina sa fonction, mais il était troublant de comparer son image de bon vivant grivois avec cet homme face à elle. Plus surprenant encore, en peu de mots il lui indiqua qu'il y avait un message. A l'attention des serviteurs d'Apollon. Quelqu'un vivait donc et se trouvait, ou s'était trouvé à Rome. Et quand elle prit connaissance du contenu du message, son cœur rata plusieurs battements. Lykeios. Vivant. A Rome. Elle s'enquit aussitôt des détails et décida de l'attendre. Cela vaudrait plus que tous les messages. Il fallait qu'elle le vît de ses yeux, qu'elle entendît sa voix.

Son expression dut trahir son émotion car le prêtre s'en amusa et la laissa libre de s'installer dans une pièce interdite aux civils tandis qu'elle attendrait la nuit et sa promesse. Elle attendit donc. Tourna en rond. Se mit à imaginer ce qu'il avait traversé depuis la bataille. S'il avait été blessé. Et puis elle se calma en songeant que quelqu'un de fort comme son frère n'aurait probablement eu aucun mal à s'en sortir si elle l'avait pu. L'apaisement que cela lui procura lui permet alors de s'assoupir à la table des prêtres, la tête dans ses bras en oreiller.


Peu à peu la nuit vint. Avec elle, une bruine froide et légère qui ruisselait sur les vitraux. Personne dans la nef principale. A une heure indécise entre la fin du crépuscule et la nuit profonde, cette heure propre à sa transformation habituelle, un homme entra. L'écho de la porte informa le prêtre, qui vint à sa rencontre. Il lui donna les dernières nouvelles, dont celle de l'oiselle qui patientait depuis des heures pour lui. Le mena à elle dans cette pièce à l'écart où les secrets d'Apollon seraient bien gardés.

La nymphe dormait toujours à la table, du repos de l'innocent. Le courant d'air provoqué par l'ouverture lui fit ouvrir les yeux. Quelqu'un avait placé un châle sur ses épaules. Elle le vit. Se redresser réveilla des douleurs cinglantes dans son dos, les coups de fouet les plus récents n'ayant pas encore tout à fait cicatrisés. Elle l'ignora. Rêvait-elle encore ? Il fallait qu'elle vérifiât. Elle se leva sans un mot, s'approcha de lui à pas pressés. Sa silhouette était la même. Son odeur était la même. Célestia vint prendre l'une de ses grandes mains dans la sienne et constata que, là encore, elle se conformait à son souvenir, quoique avec peut-être un peu de corne en plus. Pourtant quelque chose différait. Le manque de lumière lui fit prendre conscience qu'il faisait nuit. Que de simples bougies les éclairaient et non leur père. Malgré cela, il était humain.

"Lykeios."

Un murmure, comme si prononcer son nom trop fort allait rompre une merveilleuse illusion.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge1200/1200[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyMar 12 Mai - 18:37

Une nouvelle fois, il laisserait Veena pour la nuit. Le cycle qu’ils se donnaient pour les quelques jours qu’ils resteraient à Rome. Comme tous les soirs donc, il s’absenterait. Se vêtirait de sa cape modeste, dont il porterait la capuche afin de cacher ses cheveux argentés, si peu fréquents par ici. Plus encore ce soir où une bruine fraîche de janvier viendrait bien vite lui ronger les os s’il ne se couvrait pas un minimum. Au fond, cette pluie correspondait bien à son humeur. Pas un orage de tous les diables. Pas le calme plat d’un ciel céruléen. Une bruine, froide, indécise et soumise au vent, qui atténuait toute clarté sans pour autant apporter le chaos.

En ses pensées, il retournait souvent la situation dans tous les sens. À défaut d’un temple à garder et d’un Augure pour diriger, les Itinérants devraient bien trouver leur propre voie. Naturellement, son caractère solitaire aurait pu se ruer sur le monde, et soulever chaque pierre sur son passage jusqu’à trouver où se planquait le Dieu-Soleil. Mais le conseil d’Abrarxès consistant à réunir les siens n’était pas mauvais. Il avait déjà quelques pistes, et pourraient peut-être en trouver d’autres. Après tout, il imaginait bien que si d’autres comme Rowena et lui étaient parvenus à plaire aux Muses, eux non plus ne seraient pas restés sans rien faire. Eux aussi devraient avoir une idée de la suite qu’ils voudraient donner aux évènements. Iraient-ils alors tous ensemble, ou se sépareraient-ils à nouveau pour multiplier leur champ de recherche, impossible de le savoir. Il ignorait même quelle volonté il exprimerait si l’on devait lui poser la question. Les Rois Francs, Reims. Les Porteurs de Peste, Lyon. Quoi d’autre après ? Qu’importait, tant qu’il n’y avait pas à s’attarder par trop à Rome, ce qui les mettrait irrémédiablement en danger.

C’est donc occupé par ces pensées qu’il avait ce soir rejoint la basilique. Que Marcus, son contact, l’avait ce soir invité à le suivre. Passant la porte, il ôta sa capuche, et laisse son regard de glace s’attarder sur les cheveux d’or, alors que le minois se redresse, les yeux portant encore le poids de l’assoupissement. Cela ne dure pas, comme elle semble le reconnaître. Se lève, s’approche. Elle lui prend la main, et lui d’être sur la défensive, parcouru d’une tension. Peu ouvert à l’idée d’être si rapidement approché, et même touché, alors que tout en ce monde lui hurle de prendre garde. Que le danger peut se cacher partout, et encore plus là où règne Athéna. Mais aucune mauvais intention bien sûr. Elle l’observe juste, avant de murmurer son nom. Pas vraiment le sien, en vérité. Mais il avait décidé de l’adopter malgré tout. L’homme les avait laissés seuls, si bien qu’il se sentit pouvoir parler.
- Célestia… tu n’as su te résoudre à t’éloigner de Rome, est-ce cela ? Je suis content de t’avoir trouvée. J’imagine que nous voyagerons à trois désormais… à moins que tu en aies trouvé d’autres, toi aussi ?
Pragmatique. Voilà bien qui désignait à la fois l’ancien Lykeios et le nouveau. Cela provoquait d’étranges retrouvailles, où l’organisation prenait le pas sur l’émotion. Peut-être aussi une manière de délayer un peu la nouvelle… Car il ne compte pas lui cacher qu’il n’est pas son frère. Qu’il ne l’est plus. Qu’il est quelqu’un d’autre à présent. Cela, il y viendrait. Et les retrouvailles n’en seraient sans doute que plus bizarres encore...
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Solaire-dore


[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1650/1650[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge750/750[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyMar 12 Mai - 19:26
Il y avait beaucoup de froideur dans si peu de mots. L'ancienne Célestia aurait déjà été au bord des larmes, à se demander pourquoi son frère tant aimé la repoussait de la sorte. Mais elle savait maintenant que certaines épreuves pouvaient changer un être durablement. Elle avait gagné une nouvelle force dans sa nuit d'Itinérance. Au moins n'avait-il pas douté un instant que le Héron l'accompagnait toujours, qu'il était fidèlement revenu lorsqu'elle avait su trouver le bon chant pour l'appeler.

"Je n'ai d'abord pas été en mesure de le faire... puis j'ai décidé de ne jamais la laisser complètement aux mains des Saints."

Elle gardait sa main dans la sienne, sans parvenir à faire plus. Cette distance entre eux. Comme si des années avaient passé. Mais la nymphe n'abandonnerait pas si vite. Lykeios répondait à sa voix ce jour, tout comme un jour elle avait répondu à la sienne alors que, perdue dans sa fresque aux tons sanglants, personne n'avait réussi à la faire sortir de son affliction.

"A trois tu dis ? Qui est avec toi ? De mon côté j'ai effectivement une des nôtres. Une des artistes qui peignaient autrefois dans la Tour."

Un silence passa, et Célestia sentit qu'il allait le combler aussi vite et froidement que possible. Pourtant elle voyait pas qu'il n'était pas comme d'habitude. Leur complicité semblait si loin.

"Je n'ose et je brûle de te demander, mon frère. La lune est déjà haute mais toi... Veux-tu parler de ce qui t'est arrivé ? Je vois bien que tu as changé. Je me demande jusqu'à quel point."

Dans un souffle, la chlamyde du Prince des Oiseaux vint la recouvrir. Parée de ses atours, la fille d'Apollon représentait la lumière la plus vive, ce guide haut dans le ciel qu'elle avait toujours été. Mais désormais, dans ses yeux dansait les nuances sombres de l'éclipse. La perte d'un éclat pour mieux resplendir. Elle pouvait le comprendre. Elle le voulait. Elle ne forcerait pas.

Dans un souffle, avec l'intonation des conteurs qu'elle avait tant travaillée pour plaire aux Muses, elle s'adressa à Lykeios comme elle se fut adressée une fois à Bran, lors de son "intronisation" en tant qu'Augure -si courte, si obscure aussi.

"Je suis l'enfant créé de toutes pièces, la Porteuse de Lumière.
Je suis l'ombre de l'innocence, bafouée.
Je suis le zénith, qui resplendit au cœur de l'été.
Je suis le vent du Sud et la violence d'une rancune.

Qui es-tu, mortel voyageur ?
Je cherche le Loup, Celui-qui-Croque. Celui-qui-garde.
Je cherche le frère, Celui-qui-réconforte.
Je cherche l'ami, que j'ai trouvé dès la première nuit.
"

Lykeios n'avait jamais trop aimé les rituels et les prières. Il ne se prêterait probablement pas au jeu et grommellerait, assurément. Tant qu'il restait près d'elle, juste un moment. Juste le temps de panser la plaie encore vive. L'envie de simplement se jeter à son cou se disputait à celle de ne pas empiéter sur son espace vital. Elle avait toujours demandé trop d'attention. Ce n'était plus le cas.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge1200/1200[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyDim 17 Mai - 4:41
De sa main libre, il ôte sa cape. Ainsi, sa veste ouverte laisse apparaître son torse, où la nymphe trouvera déjà un indice sur les questions qu’elle se pose : la disparition du sceau d’Artémis. Ce tracé complexe en forme de Lune avait en effet disparu depuis la chute de la tour des vents. Parti en même temps que celui qu’elle maudissait… Il tenterait de trier les informations et répondre aux interrogations posées, tâchant toutefois de les trier par priorité.
- Celui-qui-Veille ne devra plus le faire. Il a gagné son repos...
Ses yeux de glace la scrute. Lykeios a préféré se débarrasser de cela en premier. De le faire vite et bien, d’un coup sec. Plus vite la douleur était causée, plus vite elle disparaîtrait, estimait-il. De toute façon, il n’y avait pas grand-chose qu’il pouvait faire à ce niveau. Sinon qu’offrir la vérité crue.
- Je ne suis plus le loup qui veille. Pas plus que le sombre abruti que j’étais avant qu’il s’incarne en moi. Je suis désormais le rapace s’élevant des ténèbres, apportant le vent du renouveau. Je marche toujours sous le nom de Lykeios, car c’est ainsi que le Soleil m’a nommé, et je vole désormais en tant qu’Épervier de Zéphyr, mais… par contre, je ne pense pas que tu devrais faire appel à ta chlamyde ici… Même si nous sommes reçus ici en amis, Rome reste entre les mains de ceux qui veulent nos têtes, mieux vaut préserver toutes nos précautions tant que nous nous trouverons dans cette ville désormais maudite.
Leur survie pouvait tenir à quelques détails. Un détail comme le Cosmos provoqué par l’apparition d’une Chlamyde. Peut-être minime. Peut-être amplement suffisant pour se faire repérer. Il espérait que non. Pourrait peut-être même prier tant qu’à faire, ils étaient au bon endroit pour cela. Il se contenterait tout d’abord par croiser les doigts et espérer que ça n’ait pas suffit pour attirer l’attention de qui que ce soit. N’avait pas trop envie de jouer à pile ou face sur cela en tout cas.
- Celui que tu as connu n’est plus. Apollon en a décidé ainsi. Celui qui se tient devant toi n’en demeure pas moins tout autant dévoué.
Mais bien sûr, elle serait libre de ne pas le croire. Après tout, elle perdait un frère pour se retrouver face à un inconnu. S’il espérait qu’elle lui fasse confiance, il devrait alors lui rendre la pareille, et lui annoncer le nom de celle qu’il ne souhaitait pas exposer, ainsi qu’une part des informations en sa possession.
- Je voyage avec Rowena. Nous espérions bien trouver d’autres Oracles ici afin de poursuivre notre route… Nous ne serons pas en sécurité bien longtemps à Rome, aussi nous pensons que la suite de notre voyage devrait nous mener en Francia. Il y a là-bas des affaires d’Apollon encore en cours, et puis… avant d’accomplir mon Itinérance, j’ai eu la chance de croiser un Tuatha… C’est également dans cette direction qu’il m’a conseillé de me rendre, s’il m’était donné de pouvoir réunir les nôtres.
Voilà peu ou prou les informations qu’il avait pour le moment. Du moins, une partie de ce qu’il avait d’ores et déjà livré à Veena. Il y avait toujours une part qu’il gardait pour lui. Qui ne semblait concerner que lui. Et qui pourrait l’emmener dans une nouvelle direction, lui donner un nouveau but. Rien qu’à la manière que venait d’avoir Célestia de se rappeler au loup, il savait que sa route devraient sans doute diverger un jour. Il savait que les beaux arts n’étaient pas fait pour lui, ou plutôt lui qui n’était pas fait pour eux. Ce n’était qu’au terme d’une profonde introspection et de gros efforts qu’il était parvenu à sculpter sa Chlamyde… Mais il demeurerait toujours bien plus doué pour « croquer ».
- Nous espérons pouvoir nous mettre en route rapidement. Par contre… je ne suis pas convaincu qu’il soit sage de nous encombrer d’une simple peintre, quand bien même elle exerçait autrefois en la Cathédrale.
Logistique, toujours. Loin de se douter que la dite peintre avait gagné ses galons d’Oracle depuis lors.
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Solaire-dore


[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1650/1650[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge750/750[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyDim 17 Mai - 9:54

Soufflée comme une bougie.

Cela n'avait pris qu'un instant, et son maigre espoir s'était fait balayer comme un brin d'herbe au milieu d'une tornade. Lykeios parti. Un autre Lykeios. Il se présentait désormais comme un marcheur de la nuit, similaire aux yeux du Héron à Aedan, Thafnout et Bran, ceux qui annonçaient le crépuscule, la mort, le déclin des ennemis d'Apollon. Cela lui seyait. Difficile à avaler mais vraisemblable.

Sa petite main se mit à trembler dans la sienne, mais elle ne lâcha toujours pas, pas tant qu'il l'acceptait. Et, en digne serviteur, il avait cent fois raison. Elle baissa la tête puis renvoya ses ailes, sa réponse donnée. Sa prière exaucée. Elle avait demandé à savoir.

En toute logique, il devait en être de même pour Asclépios. Elle les avait vus côte à côte face à l'ennemi. Les demi-dieux. Leur père. Et elle trop fragile pour demeurer avec eux. Un instant elle se prit à regretter de ne pas y être restée, car même si elle avait succombé, elle aurait au moins pu soutenir sa famille dans l'épreuve, peut-être changer un tout petit peu la donne. Mais non. Dans son esprit Apollon avait gravé autre chose. Gardienne elle était. Mémoire. Espoir. Avenir. Il fallait qu'elle survive pour assurer le renouveau, transmettre. Sa mission primaire était ailleurs. Pour pouvoir l'accomplir elle devait endurer la perte de ces hommes qui avaient occupé la majeur partie de sa vie et comblé le vide de ses origines.

Homonculus. Un jouet sans la chair et le sang. Ma fille. Quel était le dessein d'Apollon la concernant ?

- Tiens toi loin du danger, autant que tu le peux. Ne cherche pas à t'aventurer seule là où la présence d'alliés te serait profitable. Il n'y a nulle couardise dans la survie.
Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour ceux aux yeux de qui tu comptes. Je n'ai aucune envie de perdre une sœur quelques jours à peine après l'avoir rencontrée.


- Pourtant, la vraie leçon du jour est plus cruelle que tu ne le crois, ma chère sœur. Il t'arrivera parfois de tomber sur une maladie que tu ne connais pas. Ou mal. Il te faudra alors accepter une chose : tu ne peux pas tous les sauver. Parfois, tu ne pourras que faire en sorte d'apaiser leur souffrance. Les aider à partir sereinement. Mais pas les sauver. Même notre maîtrise du Cosmos a ses limites. Il te faut l'accepter dès à présent. Ou tu en souffriras plus tard.

Tu ne peux pas tous les sauver, Célestia. Et tu dois pourtant vivre. Partir de cette "ville maudite". Les Tuathas. La Francia. Rowena vivante.

Le Héron inspira un grand coup et releva les yeux.

"Lykeios je..."

Nouvelle prise d'air, et sa main cessa de trembler. Elle avait déjà mis en mots sa douleur, et les Muses avaient entendu. Peut-être sa détresse les avait-elle touchées.

"Je t'ai entendu. Désires-tu... Acceptes-tu malgré tout que je sois ta sœur ? Nous n'avons jamais vraiment été liés par le sang après tout. Seulement par le cœur et la Lumière. C'est encore possible. Après cela je n'en parlerai plus, je te le promets."

Quelle douleur, quelle injustice ! Elle baissa la voix.

"Je me souviens. Asclépios devait trouver un moyen de stopper les Songes. Et toi tu avais pour mission de te rapprocher des rois. Mais pour cela, il t'avait confié un objet... L'as-tu toujours ?

Pour ma part je comptais aller dans la même direction. Pour trouver des alliés. Ne sachant pas quel était l'avancement de vos missions, je me suis simplement dit que si Père voulait que vous vous rendiez là-bas avec quelque chose d'aussi précieux, c'est que nous pouvions y conclure des alliances. Les Tuathas sont une piste même si j'ignore précisément où les trouver. Je n'ai que deux noms : Coronado et Abrarxès. Peut-être les ai-je croisés à Mediolanum, mais nous n'avons pas eu le temps de parler. Peut-être n'était-ce qu'un concours de circonstances et qu'ils ne voudront pas se joindre à nous une nouvelle fois.

Il y a aussi les Berserkers d'Arès. Et les Marinas. Je doute qu'ils veuillent simplement honorer de vieilles alliances ou participer au Nouveau Cycle, alors il faudra trouver des arguments pour les convaincre, mais en aucun cas les oublier.

En attendant, tout semble se passer en Francia. Peut-être dans les anciens tertres que Père y a mentionné. J'aimerais aller voir, et donc je peux vous accompagner toi et Rowena.
"

Restait enfin le dernier sujet dont ils devaient parler, mais pour Célestia la question était déjà réglée.

"Concernant l'amie dont je te parle, tu n'as pas bien compris. Elle est des nôtres. Elle a entendu l'Appel, accompli son Itinérance. Son art a reçu la Lumière. Je lui apprendrai ce qu'elle doit savoir en cours de route et s'il le faut je l'entraînerai comme tu l'as fait avec moi.
A ce que m'a dit Marcus, tu viens ici depuis quelques jours déjà. Et je n'ai croisé personne d'autre à Rome depuis... la Tour. Je propose donc de laisser un autre message, codé, à l'attention de nouvelles recrues pour les prévenir qu'il nous faut nous renforcer. Il nous faut un point de relais sûr et des objectifs précis. Je peux être prête à partir demain soir, le temps de réunir quelques provisions et de prévenir mon amie.
Ah ! et cela va te paraître étrange, mais je pense qu'il serait sage de garder des mesures de sel sur nous. Les Roisin Dubh courent toujours depuis Carthage, mais leurs pouvoirs semblent affectés par cela... Je me dis que cette précaution pourra nous servir où que nous allions, surtout en terre inconnue...
"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ScáthachScáthachArmure :
...
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyMer 20 Mai - 15:56
Un souffle. La Sidhe observait, entendait. Le voyage avait été long. Épuisée. Du haut d'une Eglise, elle attendait. Rome. La terre de Lug. Sensible aux monuments aux alentours, elle ne voyait que ruines. C'était la fin d'une époque. Le phénomène était naturel pour les Tuathas. Elle n'avait pas trouvé encore les derniers héritiers d'Apollon. Où étaient ils ? La lumière ne pouvait avoir été brisé par la Sagesse.

Une légère inquiétude passa sur le visage impassible de l'ancienne Sorcière de l'Île aux cieux. Elle avait fait pourtant vite pour arriver ici. Cinq jours. Mais à part les parasites d'un certain Narsès qu'elle avait éliminer, elle n'y avait aucun Oracle. Sa danse était inutile et cela l'indisposait. Posant la main sur sa garde, un léger manteau chamarrée parait son corps. Les yeux fermés, elle libérait de ce dernier des petits papillons de lumière. Si un Éveillé le percevait, elle espérait qu'il le toucha afin que ses recherches avancent.

Citation :
Note MJ : Un papillon chamarré entrera dans la basilique. Il est visible et lumineux. Vous laisse à votre RP. Sa nature cosmique est reconnaissable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge1200/1200[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyMer 20 Mai - 18:24
Ce que l’on ne pouvait nier, c’était que la jeune nymphe avait la langue bien pendue. Et dire qu’il trouvait qu’il avait beaucoup parlé… mais il était vrai que les sujets à aborder étaient nombreux, et que le temps pressait. Pour autant, Lykeios préservait toujours une forme de méfiance. Pas envers elle, sa Chlamyde était une preuve plus que suffisante pour lui. Mais il demeurait méfiant de tout le reste. Les murs ont des oreilles… Et si Marcus avait pu établir un oasis des Oracles au nez et à la barbe de Narsès, qui pourrait jurer que Narsès n’en avait pas fait de même en cette basilique ? C’est ainsi qu’il oscilla une partie de la discussion, entre le besoin de livrer quelques informations nécessaires et la réserve qu’il se devait tout de même d’adopter, estimait-il. Au pire, il pourrait toujours y avoir un récapitulatif plus complet lorsqu’ils auraient atteint des terres qui leurs étaient plus clémentes.

Au moins écouta-t-elle sa mise en garde, et accepta de renvoyer sa Chlamyde. Ne pas prendre de risques inutiles. Puis, Lykeios hésita un moment, tâchant de digérer tout ce qui venait d’être dit. D’en tirer une substance, et de réfléchir à ce qu’il allait en faire. Mais tout d’abord, un point douloureux semblait-il à rayer de la liste des problèmes – surtout car à ses yeux, cela ne devait pas en être un.
- Je n’ai rien contre le fait que tu me considères comme frère, si cela peut t’apaiser. Je me demande juste s’il est raisonnable que tu te berces ainsi d’illusions alors que nous devrions être émissaires de vérité. J’ai bien peur d’être habité de trop de franchise pour en faire de même. Sœur d’armes, je ne saurais pour ma part voir au-delà que cela.
Il ne livra pas par contre le nom d’Abrarxès. Préfère le garder pour lui pour l’heure. L’ancienne Ombre du Taureau l’avait aidé, à sa manière. Alors à moins d’être sûr et certain de pouvoir prononcer son nom sans lui causer du tort, il ne le ferait pas. Il note par contre le nom de Coronado. Cela semble lui dire quelque chose de lointain. Sans doute l’autre Lykeios avait-il pu l’entendre. Pas le rencontrer en tout cas, il s’en souviendrait. Mais cela était trop vague de toute manière pour qu’il puisse en tirer quoi que ce soit. Pour le reste...
- Il me convient que nous nous rencontrions demain soir tous les quatre afin de nous mettre ensemble en route. Marcus m’a demandé à ce que nous lui accordions un peu de temps après notre discussion, aussi je pense qu’il est préférable de tout d’abord parler avec lui. Peut-être nous donnera-t-il d’autres informations utiles, ou même a-t-il déjà des idées quant au sort des futurs Oracles qui penseront à venir le voir ici.

Pour la suite de notre épopée, par contre… Je n’ai rien d’un guide, aussi mon avis ne compte que pour un… cependant, je suis d’avis d’éviter les entrevues diplomatiques tant que nous n’avons rien à mettre sur la table. Nous ne sommes qu’une poignée, sans organisation, sans Augure, sans quartiers, et sans Apollon lui-même. Autant dire qu’en allant chercher alliances aussi tôt, j’ai bien peur qu’il ne deviendrait que trop tentant d’écarter des cibles aussi faciles. Mais comme je le disais, ce n’est pas à moi d’en décider. J’ai juste… mes propres buts. Ma propre mission. Si toi et les autres souhaitez emprunter un autre chemin, je ne vous en empêcherai pas. Mon seul souhait est de recroiser le chemin d’Apollon, et je ferai tout ce que mon cœur me dictera en ce but. Quitte à marcher seul…

Aussi, j’ai du mal à imaginer que nous restions tous ensemble bien longtemps, du moins pas tant qu’Apollon ne sera pas parmi nous pour nous diriger. Allons donc pour l’heure accomplir cette première mission que nous nous sommes fixés. Chemin faisant, les choses changeront sans doute par elles-même, aussi réservons les plans à long terme pour ce jour où nous en saurons beaucoup plus.
Tout à sa réponse et la réflexion qui y avait amené, Lykeios n’avait rien repéré encore du papillon lumineux qui venait d’entrer dans la pièce sur ses derniers mots...
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Solaire-dore


[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1650/1650[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge750/750[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyMer 20 Mai - 19:25
Se bercer d'illusions.

A ces mots Célestia tira définitivement une croix sur Lykeios, sur le frère qu'elle avait côtoyé pendant deux belles années. Il était clair qu'il essayait de ménager quelque peu l'impact de ses mots, et elle lui serait reconnaissante de cela, mais toute trace de complicité avait disparu. Ne restaient que ces souvenirs que le frère avait gravé avec elle, plus précieux comme il le disait qu'une peinture, un tissage ou quelque autre objet. Savait-il alors, quand il lui avait demandé de chanter pour lui, qu'il la quitterait si vite ?

Comme promis, le Héron n'évoqua pas plus le sujet. Maintenant qu'elle était fixée, elle devait passer à autre chose, et les réponses de l’Épervier -comme c'était étrange de le considérer ainsi- lui dépeignaient un tableau bien solitaire. Mais une fois de plus, il avait raison.

Elle acquiesça à ses propos, notant que dans l'ensemble leur vision s'accordait malgré le début hésitant sur le devenir de leur fraternité. Cependant, il n'avait pas clairement répondu à sa question sur la fiole, et si la suite sous-entendait qu'il avait ce qu'il faut pour qu'ils se missent en route, elle se tendit. Soupçonnait-il la présence des Byzantins jusqu'au cœur de la basilique, en pleine nuit ? Par réflexe, ses yeux se mirent à scruter les recoins autour d'eux, sans savoir quoi chercher. C'est alors qu'elle le vit.

"Qu'est-ce que... ? Regarde."

Derrière lui, posé sur le bord d'une chaise, un magnifique et fragile papillon de lumière. La nymphe s'en approcha tout d'abord, séduite par ses couleurs et son aspect inoffensif, puis se stoppa brutalement. Carthage, Kiev, Jamir. Athéna avait abusé de sa bienveillance, Thanatos de sa faiblesse, et les répugnants revenants n'avaient même pas caché leurs sordides intentions. Bien sûr qu'un dieu pouvait être assez fourbe pour utiliser cette forme !

Elle attrapa une Bible sur une étagère et la brandit prudemment.

"Je ne sais pas toi, frère d'armes, mais personnellement j'ai eu mon compte de marques et d'envoûtements."

Tout en gardant une distance d'un bon mètre entre eux, elle s'accroupit pour observer le papillon plus attentivement. Il était fait de cosmos, c'est tout ce qu'elle pouvait dire. Envoyé par qui ? Un mystère. Et surtout, comment pouvait-il avoir atterri ici précisément la nuit et au moment où ils discutaient ?

[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Hhrz
Qui es-tu ? Qui t'envoie ?

Puisqu'il s'agissait d'un papillon, peut-être que lui parler dans la langue de la Nature apporterait une réponse. Et suivant ce qu'il dirait, elle pourrait l'écraser ou le préserver.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ScáthachScáthachArmure :
...
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyJeu 21 Mai - 10:41
Effleurement du Verbe. Le Papillon ressentit l'étrange effluve cosmique et disparut.

Sur le toit de son église, la sorcière observait. Un léger changement dans la réalité, c'était subtil. Différent. Scáthach observait. Elle fixait cet immense temple chrétien, supercherie et vanité. Bondissant dans les airs, elle se laissait porter par le vent et atterrissait sur le parvis. Les Prêtres pouvaient passer à côté d'elle, nul ne la voyait. Scáthach se demandait pourquoi les hommes avaient besoin autant de pierres au dessus d'eux.

Se faufilant comme une petite fée, la Tuatha restait attentive à son environnement. Elle se sentait oppressée sous ces voûtes de pierres et ses arches. Fermant les yeux, elle se laissa guider par son instinct. Elle libéra trois papillons supplémentaires afin de trouver ses proies. Le Corbeau Rouge était peut-être ici et devait être arrêter immédiatement.

Scáthach observait. Les bougies. Les parfums. Les murs nimbés d'étranges peintures. Elle trouvait cela joli mais pourquoi le cacher ? Pourquoi ne pas le faire sur les murs dehors. Lieu sacré. Certes. Scáthach comprenait cela finalement. Prudente, elle contournait les piliers en regardant des moines en train de prier. Pour la première fois, elle observait ce que ses alliés appelaient des Chrétiens. Dubitative. Comment aimer un criminel ? Etrange.

Citation :
Scáthach est sous Arcane.

3 Papillons phosphorescents sont perceptibles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge1200/1200[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyLun 25 Mai - 1:49
Célestia n’eut aucun mot en réponse à tout ce qu’il venait de lui dire. La mort du lien qu’elle avait espéré préserver malgré leur situation qui n’était plus du tout la même, son acceptation quant à un départ précipité dès demain, les plans à mettre en avant ou non concernant les Oracles ou encore sa lucidité lorsqu’il reconnaissait qu’un jour ses pas le mèneraient forcément à quitter les siens et à continuer seul sur sa propre route, rien ne provoqua de réponse de la nymphe. Il ne put donc se baser que sur ce que ses expressions révélaient, admettant qu’à défaut de réponse, elle s’accordait à ce qu’il venait de dire.

Lorsqu’elle répond enfin, c’est pour attirer son attention enfin sur ce papillon. Des couleurs vives, ailes parées d’une curieuse luminescence. Créature de Cosmos… Lui reste méfiant. Recule même d’un pas, toujours sur la même réserve qui l’occupait depuis la fin de son Itinérance. Mais il voit Célestia avancer, et tend la main, prêt à l’arrêter. Ce qu’elle fit d’elle-même, heureusement. Lykeios ne manqua pas de grimacer cependant lorsqu’elle s’arma d’une bible, et de prononcer des mots qu’il ne connaissait pas exister. Le papillon disparaît alors soudainement…
- Qu’as-tu fait ? C’est toi qui l’a fait disparaître ?
Ce qu’il estime légitimement, c’est ce que ses yeux avaient pu voir après tout. Il espérait que c’était bien le cas. Car sinon, cette disparition ne pourrait vouloir dire qu’une chose à ses yeux : la créature avait trouvé ce qu’elle était venue chercher. Par réflexe, il se pare à nouveau de sa cape, se passe la capuche sur la tête.
- Je vais le chercher. Il doit savoir...
Le « il » était assez évident, il n’y avait qu’une personne qu’il pourrait vouloir prévenir en ces lieux. Soit il saurait expliquer ce phénomène, soit la cathédrale n’était plus sûre, voilà les deux choix simples qui s’imposaient en son esprit guidé par une certaine forme de paranoïa désormais.
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Solaire-dore

Citation :
Lykeios part chercher Marcus, et évite les papillons atomiques comme la peste.


[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1650/1650[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge750/750[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyLun 25 Mai - 12:40
Un sursaut de surprise fit relever la Gardienne alors que l'apparition de lumière s'en allait aussi vite qu'elle était arrivée. Elle n'avait fait que prononcer quelques mots, ni plus ni moins, alors pourquoi ? L'interrogation de Lykeios fit poindre un soupçon de culpabilité. Aurait-elle dû se contenter de le regarder sans rien faire ? En même temps rien ne garantissait que le papillon fût resté malgré cela.

"Je l'ai simplement questionné..."

Sans attendre davantage, l’Épervier quitta la pièce en trombe pour aller avertir leur hôte, laissant la nymphe pantoise et interdite. Elle tendit la main vers l'endroit où se trouvait précédemment le papillon et ne sentit rien. Pas la moindre trace. Venait-elle de tous les mettre en danger ? De détruire la sécurité du seul lieu qui servait à peu près de repère aux Oracles à Rome ? Juste en posant deux questions ? Voilà qui était fâcheux. Un drôle d'effet... papillon.

Nerveuse, Célestia inspira un bon coup et alla reposer la Bible sur son support en attendant les deux hommes. Si véritablement elle venait de commettre un impair, rester là où elle était sans bouger ne pourrait pas déclencher de nouvelles catastrophes. Du moins, elle l'espérait. Et dire qu'elle avait attendu toute la journée ici sans que rien n'arrivât. Et si c'était un coup d'Athéna ? Des Saints ? Non, non, mieux valait ne pas y penser.

Soudain, elle se crispa un peu plus encore : un autre papillon venait de franchir le mur du côté de la nef. Ainsi qu'un second de la pièce adjacente. Ils se posèrent comme précédemment, sans un bruit, sans menace. Très doucement, elle recula en les gardant l'un et l'autre à distance. Qu'avait-elle déclenché exactement ?

Suite directe du poste suivant de Lykeios ici


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia


Dernière édition par Célestia le Lun 1 Juin - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ScáthachScáthachArmure :
...
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyLun 25 Mai - 20:32
Les Papillons virevoltèrent pendant un instant. Cherchant les ondes cosmiques mais ne trouvaient rien pour l'instant. La Sorcière s'avançait entre les piliers quand une présence se fit sentir. Se tournant, elle le vit. Un homme l'observait avec force, il leva la main. Elle n'était pas prête à se laisser dominer. Quand soudain, elle vit le sceau à une Chevalière. Levant les yeux vers l'inconnu, elle comprit. L'homme lui fit signe de le suivre dans un de ces étranges meubles. Surprise, elle y vit un siège alors que l'autre s'installait face à elle.

La discussion eu lieu dans le confessionnal. Nul ne sut la véritable nature de la discussion entre La Sorcière et l'inconnu. Bien des minutes passèrent dans les chuchotements couverts par les crépitements des bougies.

Des portes s'ouvrirent. Scáthach quittait la Basilique afin d'aller vers une nouvelle terre. L'information de l'homme était d'importance. Ainsi, le Corbeau rouge avait fui la bataille de Rome, n'avait pas défendu Lug. Une colère aussi rare que séculaire traversa les reflets de ses prunelles. Elle ne comptait pas laisser l'animal voler de ses propres ailes. Elle comptait bien lui déchirer chaque morceau de sa peau pour laver son affront au Synode. Grèce. Sanctuaire. Athéna. L'inconnu lui avait dit qu'elle avait des relations avec des Mortels éveillés dans cette région. Manipulation. Possible. Elle s'en moquait, elle avait le temps de chercher.

Des ailes se libéraient de son manteau et elle s'envola.

Plus de papillon. Pas de Marcus.

La messe était dite, la confession réalisée.

Citation :
Fin du RP pour moi. Scáthach a disparu, vous l'avez pas vu. Marcus sera introuvable par Lykeios.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-bleu1800/1800[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-rouge1200/1200[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] G-jaune1500/1500[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]   [Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] EmptyMer 27 Mai - 17:00
Un instant, il avait déambulé dans les couloirs. Ouvert quelques portes, jeter quelques regards. Mais la vérité c’était qu’il n’avait aucune idée d’où il pourrait trouver Marcus à cette heure, et qu’il n’avait pas franchement envie, dans une situation où ils étaient peut-être observés, d’aller déambuler dans les espaces publiques de la basilique. Célestia n’avait donc fait que lui adresser la parole, alors en quoi était-ce suffisant à ce papillon pour disparaître ? Il en restait forcément sur son avis premier : la raison pour laquelle une créature de Cosmos pourrait disparaître si soudainement sans qu’on le pousse serait qu’il avait accompli son rôle.

Quelques minutes, tout au plus, Lykeios cherche, précautionneux. Et ne trouve pas la personne qu’il cherche. Pourtant il le faudrait bien. S’ils devaient partir avec Célestia, son amie, et Rowena, alors un entretien avec le Démiurge des Moineaux s’imposait forcément. Au moins qu’il sache qu’ils quittaient Rome. Et que eux tente d’obtenir quelques informations nécessaires de cet homme, si toutefois il avait à leur en donner. Le Zéphyr en revint donc finalement à la salle où ils avaient discuté, Célestia et lui. Constata avec soulagement qu’elle s’y trouvait toujours, ne réalisant qu’à cet instant précis que cela aurait pu mal tourner si quelqu’un était venu la trouver pendant qu’il n’était pas là.

Cela ne manqua pas de le renvoyer aux changements évidents entre le véritable Lykeios et lui. L’ancien découvrait les rapports humains. Avait l’esprit de meute ancré en lui, toujours prêt à veiller et défendre ses proches. Lui pour sa part… Un oiseau de proie solitaire, qui pensait en priorité à ses propres buts et les actions à réaliser pour les mettre en place. Il n’était pas une créature sociable. Pas un être de meute. « Porteur de Peste », pensa-t-il… Et pourtant, machinalement, il vient auprès de la nymphe, lui pose sa dextre sur l’épaule.
- Tout va bien ?
Une question sincère, comme en témoignait son air grave. Mais déjà, il en revenait aux actes plutôt qu’aux sentiments, en empoignant sa cape et l’endossant à nouveau.
- Je n’ai pas réussi à trouver Marcus. Aide-moi à le débusquer, d’accord ? Il pourra peut-être nous aider, pour la suite… Pour le reste, nous avons déjà établi ce qu’il convenait de faire, n’est-ce pas ? Tenons-nous en à ce plan, Célestia. Tu sais où le trouver ?
Termina-t-il de demander, alors qu’il se dirigeait déjà vers la sortie de la pièce, l’invitant par là à faire de même et à le suivre.
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] Solaire-dore


[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
 
[Janvier 553] Au chœur de la basilique [PV Célestia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: