Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu1000/1000[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge550/550[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (550/550)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune1150/1150[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (1150/1150)
Message [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyMar 12 Mai - 17:09

C'est en perdant ce que nous apprécions que nous en comprenons réellement la valeur


La surprise de ce qui m’attendait était retombée. Mon armure s’était envolée en direction du soleil mais je savais qu’en cas de besoin elle répondrait présente. Respirant fortement pour retrouver mes esprits, je jetai un dernier regard sur cet horizon magique baigné de lumière et d’une quiétude absolue. Je venais tout juste d’affronter des ennemis inconnus et je ne devais pas négliger ce qui m’avait été confié, ou plutôt ordonné. Quitter cette ville avant que d’autres ne se mettent à ma poursuite et retrouver des disciples d’Apollon. Frappant mon visage de mes deux mains, je me mis en route d’un pas décidé en direction de la ville. Descendant de la colline, je ne cessais de me questionner sur ma destination prochaine mais également sur ces alliés inconnus que j’étais censé trouver.

Alors que je pénétrai dans la ville qui commençait tout juste à s’animer, je me surpris à ressentir une certaine méfiance envers toutes les personnes qui croisaient ma route et soutenaient mon regard. Un affrontement ici n’aurait certainement aucun intérêt pour eux comme pour moi et cette suspicion générale que j’avais n’arrangerait certainement pas ma situation. Un sourire fixé sur le visage, je continuais ma route en direction de ce qui était pour l’instant ma maison. Je m’arrêtai quelques fois devant certaines échoppes que les propriétaires installaient tôt dans la matinée, devant une fontaine, faisant mine de l’admirer, devant un panneau d’affichage sur lequel étaient inscrites maintes annonces et recherches. Mon sang se figea lorsque je vis sur ce même panneau une affiche montrant le visage d’un homme recherché mort ou vif avec une prime non négligeable en récompense.

« Eh bien ne traînons pas, ma tête pourrait elle aussi être mise à prix sous peu. »laissai-je échapper à voix basse.

Tournant les talons, je sentais que la ville s’animait rapidement. Les habitants de cette cité ne lésinaient pas sur le bruit et les rires le matin. Passant devant une taverne, je vis que plusieurs personnes, des hommes principalement mais aussi quelques femmes, s’étaient rassemblées. Ils semblaient tous heureux, euphoriques et de toute évidence enchantés d’être là. Ils faisaient un tel ramdam que je ne comprenais absolument pas les paroles qu’ils échangeaient entre eux ; inconscients de ce qui se passait dans le monde, comme moi il y avait encore quelques minutes.

Je continuai mon parcours et arrivai finalement chez moi. Je n’étais pas surexcité à l’idée de quitter tout ce que j’avais construit ici mais il n’en pouvait être autrement désormais. J’avais aménagé l’entrée de ma demeure en petit magasin et j’y avais exposées mes sculptures. Il y en avait de nombreuses. Des bustes d’hommes forts, des représentations d’animaux en tout genre et des répliques des monuments de la ville. Les passants pouvaient admirer mon travail, passer une commande pour une réalisation et même acheter une sculpture qui leur plaisait. Cette petite boutique était décorée par de nombreuses plantes que j’avais achetées. Des plantes grimpantes au niveau de l’entrée donnaient l’impression de passer sous une arche naturelle. Une fois le seuil passé il y avait encore une multitude de fleurs, de lianes et de plantes vertes qui avaient été subtilement choisies pour harmoniser le lieu.

Je tenais à cet endroit, il était difficile pour moi de tirer un trait sur tout ça et de laisser ces réalisations derrière moi. Je pris encore un instant pour admirer ces œuvres mais le temps jouait contre moi. J’effleurai une dernière fois une des œuvres qui faisait ma fierté – il s’agissait de la sculpture d’un cygne avec les ailes déployées- et pris la direction de la seconde entrée afin de récupérer quelques affaires pour le voyage à venir. Je n’étais à cet instant vêtu que de simples habits en tissus assez épais car il faisait frais ces jours-ci. Je poussai la porte principale quand je ressenti une présence à l’extérieur. Je gardai en main la poignée argentée de la porte, interrompant de ce fait son ouverture. Je me tournai lentement en direction de l’allée qui passait devant ma petite boutique et attendis.

« Ce serait un comble d’échouer maintenant à cette mission alors que je viens à peine de la recevoir. »marmonnai-je cyniquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyMar 12 Mai - 20:41
    Le sourire aux lèvres, je me balade dans les rues de Rome. Et j’ai retrouvé mon amie Célestia après de longues recherches et suis soulagée. A présent je n’ai plus qu’à attendre de la revoir pour faire un point et espérer que lors de sa visite à la Basilique, elle trouve d’autres anciens Oracles. Mon regard d’or se tourne vers l’endroit dans le ciel où était censée se trouver la Tour des Vents avant sa destruction. Un pincement me fait mal au coeur autant pour les gens qui y étaient à ce moment là que pour toutes ces œuvres d’art qui sont perdues à jamais. Une partie de mon travail y était exposé aussi… Je soupire. Il faut aller de l’avant, trouver les autres, s’ils sont en vie. Trouver les autres, ceux qui comme moi ont reçu leur Chlamyde récemment. Mais c’est difficile. Nous n’avons pas de base, rien qui puisse guider les autres jusqu’à Célestia ou moi. La tâche me semble ardue. Je pense en rediscuter avec ma copine, savoir ce que l’on va faire, prévoir un plan, trouver des idées… J’ai eu la chance de m’éveiller au sein même de la Tour et ça m'a conduite à revenir ici, mais ce n’est sans doute pas le cas de tout le monde.

    Le seul moyen que je vois pour les attirer ou les trouver, ce serait grâce au cosmos, mais ici, impossible d’en faire usage. Ceux qui ont détruit le QG des Oracles doivent être encore là à veiller sur ce qu’ils ont acquis et à nous chasser dès que l’on est repérés. Il faut être discrets et tant qu’on le reste tout va bien. Célestia avait bien pu survivre ici des mois, alors quelques jours de plus ne posait pas de problème.

    Je n’ai plus rien à faire pour le moment, je tourne la tête ici et là et m’approche des fenêtres pour voir ce que les magasins vendent et ont à proposer. Je n’ai pas d’argent pour acheter quoi que ce soit, mon précédent voyage ayant grignoté mes économies, mais cela ne m’empêche pas de faire ma curieuse au moins pour faire passer le temps. L’une des échoppe attire principalement mon attention. C’est celle d’un sculpteur. Je ne me souviens plus si j’en ai déjà entendu parler ou pas et encore moins si j’ai déjà vu cette boutique. Peut-être n’y ai-je jamais fait attention, cette rue n’est pas de celles où je suis allée le plus souvent et puis Rome c’est grand…

    Je regarde par la fenêtre les statuettes exposées et m’extasie devant leur beauté. Tailler n’est pas à la portée de tout le monde, j’ai eu l’occasion de l’observer dans la Tour des Vents et ces statuettes là sont dignes d’un grand Maître que j’aimerai bien rencontrer du coup. Voir qui a fait cela… Oui ça m’intéresse ! Tiens d’ailleurs j’aperçois du mouvement et pressent une présence qui se rapproche. Ma tête se tourne automatiquement vers la porte m’attendant à voir sortir un client, mais cette dernière ne s’ouvre que très légèrement, comme si la personne avait changé d’avis. Une discussion avec le vendeur aurait pu justifier cela, mais je n’entends pas de voix c’est très bizarre. Y a t’il un soucis ?

      - Tout va bien derrière ? Vous avez un soucis ? La porte est coincée ?


    On ne sait jamais ce qui peut être le problème et je suis toujours prête à aider quand je peux. Toujours motivée ! Mais peut être que la personne m’a vue et a peur de me percuter avec la porte ?

      - Je ne vois pas d’obstacle de mon côté vous pouvez y aller !


    Bon là vraiment, je ne vois pas ce que je peux dire d’autre.


[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu1000/1000[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge550/550[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (550/550)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune1150/1150[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyMar 12 Mai - 21:50

L'une des plus grandes peurs à surmonter est celle de l'inconnu


La respiration lente, plusieurs scénarios défilaient dans ma tête et chacun plus horrible que le précédent. Dans quelle histoire je m’étais embarqué. Néanmoins, afin de ne pas paraître trop suspect, je finis par pousser la porte et faire face à cette jeune femme dont la voix était parvenue jusqu’à moi. Une voix douce et dénuée de toute intention hostile. Je lui souriais chaleureusement en fermant les yeux pour paraître le plus détendu possible. Il me semblait avoir ressenti quelque chose à l’approche de cette jeune femme à la chevelure si particulière mais rapidement je me fis une raison : j’étais beaucoup trop angoissé !

-Aah, cette fichue porte ! Il est grand temps que je la répare. Quel pitoyable spectacle n’est-ce pas, dis-je en ricanant bêtement tout en me grattant la tête.

Je rouvris les yeux pour me plonger dans les siens qui étaient d’une profondeur saisissante. Semblables aux couleurs que nous offrait le soleil, il semblait en dégager la même chaleur réconfortante et apaisante. Elle était plus jeune que moi cela ne faisait aucun doute. Oubliant le ressenti que j’avais eu quelques minutes en arrière, mon côté commerçant prit le dessus rapidement sur mes inquiétudes.

-En quoi puis-je vous aider mademoiselle ? Je peux vous renseigner sur quelque chose particulièrement ? Comme vous le voyez l’art de la maison est la sculpture et toutes sont de moi sans vouloir m’en vanter outre mesure, lui dis-je en espérant ne pas trop en faire.

Il était évident que je m’en vantais et ce trait de caractère désagréable n’aurait su m’être retiré par les événements récents. Mon destin avait changé mais c’est dans ces moments que l’expression « chassez le naturel, il revient au galop » prend tout son sens. Je ricanai intérieurement encore une fois et me mis à lui faire faire le tour de la boutique en lui montrant quelques unes des œuvres que j’avais fièrement réalisées. Je me ressaisis quelques secondes plus tard.

-Navré de vous embêter avec mes histoires, m’excusai-je en souriant. Je me suis bêtement laissé emporter mais c’est ma passion voyez-vous. J’imagine que vous en avez une également ?

Un instant encore je pensais à ma mission mais je ne ressentais rien de menaçant autour de nous et même plus loin. Je prenais certainement du retard sur cette tâche divine qui m’avait été confiée mais je décidai de m’accorder encore quelques minutes dans cet endroit avant de lui dire adieu. Cependant, discuter la boutique ouverte aurait pu attirer des clients et je ne voulais absolument pas en recevoir aujourd’hui. Cette jeune fille était passée par ici sur un coup du destin et je n’allais certainement pas la mettre à la porte comme une chiffonnière.

-Puis-je vous inviter à l’intérieur de ma maison qui se trouve juste là afin de discuter plus tranquillement autour d’un petit rafraîchissement?lui demandai-je en lui indiquant la porte avec un sourire que je voulais chaleureux. Je n’avais pas prévu d’ouvrir la boutique aujourd’hui mais maintenant que vous êtes là, je suis votre hôte.

Je jetai un rapide coup d’œil dans la rue pour m’assurer que personne ne nous épiait. Je l’avais fait avec tant de finesse et discrétion que les yeux de tous les passants se figèrent sur moi. Après avoir fermé les portes je lâchai un soupir amusé et quelque peu gêné. Je me dirigeai vers la porte et la poussai d’un coup. Elle s’ouvrit sans le moindre accroc. Sur le seuil, je tendis un bras en direction de l’intérieur de ma demeure, invitant de ce fait cette jeune femme à y entrer.

-Après vous euh...Mon nom est Kyrios, me présentai-je en premier espérant la mettre le plus à l’aise possible car pour une raison ou une autre, je sentais que nous avions des choses à nous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyMer 13 Mai - 17:52
    La porte s’ouvre enfin et je peux voir qui se cachait derrière. Je découvre un jeune homme blond avec une étrange marque sur le front. Il semble amical de prime abord, est ce son côté vendeur qui fait cela car à ce qu’il me dit il est évident que j’ai à faire au propriétaire des lieux. Et à l’artiste ! Et voilà, moi qui souhaitais le rencontrer la chose était faite. Je me souviens de ce que j’avais pensé la première fois que j’ai rencontré des sculpteurs, ils ne sont pas si différents des autres gens. Je m’attends pourtant toujours à tomber sur quelqu’un à l’esprit torturé alors que lui semble sain d’esprit. Je le laisse parler, me poser ses questions sans répondre pour le moment. Je l’observe, dans ses gestes, le ton qu’il emploie.

    Je vois bien qu’il inspecte la rue et qu’après lorsqu’il manipule la porte elle semble fonctionner à merveille. Quelque chose cloche, je ne sais pas encore quoi. Est ce un piège ? Je viens tout juste de rentrer ce n’est pas possible que l’on cherche à s’en prendre à moi, j’ai été des plus discrète. Alors quoi ? Lui ? A-il des soucis ? Quelque chose à craindre ? Il n’en a pas l’air mais je sais bien que les apparences peut être des plus trompeuses. Mon instinct me dit que dans tous les cas il ne fait pas bon de rester dans la rue à découvert alors j’entre sans attendre dès que la proposition est faite.

    Une fois à l’intérieur je suis encore silencieuse, ça ne me ressemble pas, à moins qu’il s’agisse du calme avant la tempête ? Je regarde tout autour de moi les figurines et m’approche de l’une d’elle pour en apprécier les détails et la finesse de plus près. Mes sens sont en alerte, qu’il y ait un danger dehors ou qu’il soit lui-même le danger qui me guette, je ne me laisserai pas prendre par surprise. Je souris légèrement. La situation me gêne un peu clairement, mais lorsque je me mettrai à parler je sens que cela ira mieux.

      - Je vous remercie pour l’invitation. Je m’appelle Esmelia pour ma part. J’avoue qu’effectivement j’ai été attirée par vos créations. Je suis navrée si je vous dérange d’autant que je dois vous avouer que je n’ai pas d’argent pour vous acheter quoi que ce soit.


    Alors j’aurais peut être dû le lui dire tout de suite et ne pas entrer, mais la curiosité est parfois plus forte, tout comme l’intuition qui me guide et me dit que c’est là que je dois être maintenant. Je ne sais pas pourquoi, mais j’espère bien le découvrir et ne pas partir sur une impression de manquer quelque chose.

      - En fait, je suis artiste également. Maître Peintre pour être précise. Veuillez pardonner ma curiosité mais j’ai eu envie de rencontrer le sculpteur de toutes ces merveilles.


    Je plonge mes yeux dans les siens. Est ce que ma réputation est parvenue jusqu’à lui ? Les métiers manuels étant réservés aux hommes, c’était une anecdote assez cocasse qui s’était assez vite répandue. Tous ou presque avaient doutés de mes capacités et pourtant maintenant j’avais atteint le summum.

      - Jusqu’il y a peu je travaillais pour les Mécènes d’Apollon, vous connaissez ?


    Ces mécènes ne recrutaient que les meilleurs, c’était plutôt bien connu dans le coin. En général ils engageaient les pépites trouvées parmi les artistes que les Maîtres de la Guilde des Art leur présentait. Mes lèvres s’étirent en un sourire alors que je me remémore la façon dont j’ai été choisie. La reconnaissance ultime… Qui m’avait permis de travailler à la Tour des Vents et de m’éveiller. Je ne répond pas à propos du rafraîchissement parce que je ne sais pas si ces révélations me vaudront un aller simple dehors ou si le fait d’être artiste m’excusera de ne pas être cliente. Comme si ça peut l’aider à ne pas me virer tout de suite j’ajoute :

      - J’ai mes histoires oui, chacun a les siennes je suppose, mais j’ai du temps devant moi alors si vous avez envie de parler, je vous écouterai avec plaisir.


[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu1000/1000[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge550/550[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (550/550)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune1150/1150[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyMer 13 Mai - 22:54

Le temps est une chose qu’il faut manier avec précaution


Nous étions entrés dans ma maison et j’avais refermé la porte lentement derrière nous. Elle avait accepté mon invitation et j’en étais très ravi. Cette rencontre parvenait à me faire oublier temporairement les soucis qui m’attendaient à l’extérieur. Elle me répondit de sa voix de la douceur d’une plume et m’informa qu’elle n’était malheureusement pas venue acheter quoi que ce soit. Légère déception mais qui n’entachait pas l’entrain qui m’animait. La situation était étrange, peut-être même gênante mais une certaine fluidité flottait dans l’air.

Ses yeux plongés dans les miens, elle m’informa qu’elle était un maître peintre. Ma curiosité fut piquée à vif aussitôt. Mes yeux s’illuminèrent et mon visage ne pouvait cacher l’excitation qui grandissait en moi. Elle devait être une artiste d’un talent absolu si elle portait ce titre ! Bien que l’euphorie me gagnait, je tâchais de me contenir pour ne pas lui poser la centaine de questions qui s’entrechoquaient dans mon esprit. Le compliment qu’elle me fit sur mes sculptures flatta mon égo mais je voulais bien trop en apprendre sur elle pour me féliciter moi-même.

L’intérieur de ma maison était d’un agencement basique mais ordonné. Une grande table ronde et trois chaises faites en bois se trouvaient au milieu de la pièce. Une pièce circulaire dans laquelle se trouvaient les différents effets de la vie d’une personne banale. J’avais sur une étagère près de la table mais adossée au coin d’un mur, des petites réalisations représentant divers éléments du monde. Des statuettes d’hommes et de femmes, d’animaux en tout genre qu’ils soient réels ou mythiques et de nombreux édifices dont j’avais entendu parler.

Je l’invitai à prendre place avec moi autour de la table lorsqu’elle m’informa qu’elle travaillait pour les Mécènes d’Apollon. Je tiquai intérieurement mais je ne voulais rien laisser transparaître. Mes sens tentant de rester en alerte, je m’asseyais sur l’une des chaises présentes. Les mains jointes sur la table, mon visage toujours souriant sembla prendre un air légèrement plus dur.

- Vous n’en êtes plus désormais ? Que s’est-il donc passé ? Vous devez être une personne d’une certaine importance et de grande renommée n’est-ce pas?demandai-je en me forçant à ne pas paraître brusque.

Ayant, pour ces quelques minutes, oublié les dangers imminents dont je pouvais être la cible, je voulais prendre le temps d’en savoir plus. Peut-être qu’elle pouvait me révéler des éléments de ma nouvelle quête. J’avais déjà eu vent des Mécènes d’Apollon, ces personnes douées dans des arts divers. Je ne pensais pas tomber sur une personne de cette importance un jour dans ma vie et encore moins à ce tournant là. Plus la discussion avançait, plus ma garde et ma retenue envers cette jeune fille diminuaient. Je me levai de la chaise et plongeai mon regard dans le sien.

- Puis-je vous servir un thé que j’ai acheté auprès d’un marchand la semaine dernière ? Il est à base de menthe très fraîche et je peux y ajouter un filet de miel pour accentuer sa douceur, lui dis-je tout en me dirigeant vers une boite dans laquelle se trouvait multitude de thés et infusions.

Je préparai donc un thé dans les deux récipients en argile que j’avais sortis sans même écouter sa réponse. Ils avaient été réalisés avec une finesse et un talent certain. De nombreuses formes ondulés ornaient ces deux récipients dont la valeur était toutefois assez élevée. Je me mis alors à lui parler pour m’assurer de la continuité de la conversation.

- Mon histoire hein ? Elle n’est guère très intéressante, dis-je en ricanant faiblement. Je suis né à Athènes et jusqu’à encore il y a quelques minutes je vivais une vie des plus banales.

Je réalisai à cet instant que je m’égarais dans mes propos. Je m’approchai de la table et lui déposai les deux récipients chauds dans lequel se trouvait ce thé que j’affectionnais. Lui faisant de nouveau face, je m’attablais avec elle.

- La vie vous réserve bien des surprises parfois. Mais parlons plutôt de vous ! J’aimerais beaucoup entendre l’histoire d’un Maître Peintre et celles des Mécènes d’Apollon, lui avouai-je, l’excitation à son paroxysme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyJeu 14 Mai - 21:02
Je m’installe sur une chaise à son invitation. La discussion promet d’être intéressante alors je suis plus que tentée de rester pour en découvrir d’avantage. Et puis cela fait si longtemps que j’aie eu l’occasion de papoter que l’occasion est trop bonne. J’accepte le thé d’un hochement de tête et un doux sourire puis entame quelques explications.

    - C’est un peu… Compliqué… Tout le monde n’aime pas l’art je suppose, enfin je ne sais pas qui, ni vraiment pourquoi... Il faudra que je pense à poser la question à Célestia à ce propos d’ailleurs. Mais voila, un groupe malintentionné a détruit nos locaux en septembre dernier. Nous nous sommes tous dispersés pour diverses raisons, certains ont dû se faire arrêter ou pire, et je ne sais pas ce que sont devenus les Mécènes d’Apollon. Je n’aurai peut être pas dû revenir car ils doivent être encore en ville à traquer ceux qu’ils repèrent mais j’avais besoin de retrouver une amie.


Je suis triste pour ces gens qui ont probablement trouvé la mort, triste pour ces œuvres détruites. Je n’ai pas envie d’aller là bas, pas envie de tomber sur un de mes travaux en ruine. C’est comme s’ils étaient des petits bouts de moi.

    - Donc pour l’instant je suis une artiste en itinérance qui attend de voir si ses relations peuvent lui apporter une aide, un but. J’espère que l’on pourra avancer, se retrouver, reconstruire ça autre part où l’on ne courra pas de danger.


Je soupire un peu. Tout cela n’est pas très réjouissant et je me demande bien pourquoi je m’épanche comme ça sur nos problèmes. Ah si… Je sais… Je suis trop bavarde… Je prends doucement le récipient d’une belle facture entre mes mains et écoute son histoire ou plutôt son résumé.

    - Athènes ? Je reviens de Grèce c’est amusant. Je suis allée à Tanagra pour réaliser mon plus beau chef d’oeuvre. Mais je ne l’ai plus alors je ne pourrais pas vous le montrer. C’était une excellente expérience. Après la tragédie qui s’est produite j’en avais besoin. Je ne sais pas vous, mais moi quand je peins ou que je dessine je suis heureuse, plus rien ne compte, je suis dans ma bulle et je sens comme une chaleureuse énergie s’emparer de moi m’entraînant vers la perfection.


Je bois une gorgée de thé ou deux et le regarde en coin. Au mieux il aura compris au pire il me prendra pour une illuminée. Pour une fois que je ferai honneur à notre cliché hein… Peut être bien que j’ai trop envie de trouver mes semblables et qu’alors j’espère voir l’un d’eux chez chaque artiste que je rencontre. Ça serait tellement plus simple si je pouvais juste m’entourer légèrement de cosmos, mais non je ne peux pas, interdit, trop dangereux. Je crains toujours ceux qui ont détruit ce qui comptait énormément pour moi. Par bonheur mon petit oiseau délicat avait survécu, mais à quel prix…

    - Sinon et bien mon histoire est assez simple, je me suis rendue chez tous les Maîtres de Florence jusqu’à en trouver un qui m’accepte comme apprentie puis je suis venue travailler à Rome et j’ai été repérée par un des Mécènes d’Apollon alors que je réalisais une fresque avec d’autres artistes dans une église.


Voilà un bon résumé. Je me concentre sur les réactions du sculpteur et sur mon thé. D’ailleurs comme je suis bien élevée, ancienne noble oblige, j’ajoute :

    - Très bon merci.


[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu1000/1000[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge550/550[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (550/550)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune1150/1150[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyVen 15 Mai - 9:55

Et ainsi vint le temps des doutes et des questionnements


Toujours installé autour de cette table et sirotant ce fameux thé, j’écoutais avec une attention assurée mon invitée. Cette histoire semblait tragique. Ces fameux Mécènes qui existaient donc vraiment s’étaient fait attaquer et nombre d’entre eux avaient dû se faire arrêter ou même tuer...quelle tragédie. J’ai tiqué lorsqu’elle avait annoncer la date de la destruction de leurs locaux. Je me souvins qu’au mois de septembre de l’année précédente, j’avais perçu une gigantesque masse de cosmos se libérer et se disperser comme lorsque l’on éclate une bulle. Étrange, mais j’avais bel et bien ressenti quelque chose en rapport avec mes nouvelles attributions.

- Cette tragédie a dû tous vous affecter, je ne peux imaginer ce que vous avez dû ressentir, dis-je en essayant de ne pas trop m’apitoyer sur son sort.

Par la suite elle m’annonça être en recherche d’une certaine aide ou d’un but. J’avais l’impression que nous recherchions la même chose mais je ne pouvais malheureusement pas encore lui dévoiler qui j’étais réellement. Il était trop risqué de me mettre à nu pour l’instant. Bien que je lui faisais assez confiance pour la laisser entrer dans ma demeure, je préférais rester encore sur la retenue concernant les Oracles.

Elle m’informa revenir de Grèce là où elle avait réalisé sa plus belle œuvre. Mes yeux s’écarquillèrent, impatient qu’elle me montre cette réalisation qui devait sans doute être digne des maîtres peintres. Mais lorsqu’elle m’annonça qu’elle ne l’avait plus, mon visage redevint normal, affichant toujours un sourire mais cachant une déception immense.

- Comment se fait-il que vous n’ayez plus votre plus belle création ? C’est une chose dont nous autres artistes prenons grand soin. Il a dû arriver quelque chose de grave si vous avez dû vous en séparer, dis-je en me montrant compatissant.

Je l’écoutai me raconter les sensations qu’elle ressentait lorsqu’elle se mettait à exercer son art. Je souriais et m’amusais de voir quelqu’un avec le même entrain que moi. Ainsi nous n’étions pas si différents bien que nos arts divergeaient. La réalisation et le résultat étaient peut-être différents mais la magie qui opérait en nous à ce moment était d’une pareille sensibilité.

- Je suis en accord total avec vos paroles, confirmai-je en hochant la tête. Lorsque je sculpte, j’ai l’impression de me retrouver dans un espace qui m’est propre où rien ne peut pénétrer. Les mauvaises énergies sont laissées à l’extérieur et je me concentre et me livre à cet art dans lequel j’excelle.

Il était réellement très agréable d’échanger avec une personne si proche de par sa passion et ses intérêts artistiques. Elle m’informa qu’elle avait été repérée par les Mécènes alors qu’elle réalisait une fresque dans une église. L’excitation grimpa de plus belle. Joignant les mains devant mon visage comme si je contenais l’explosion même de mon corps, je regardais Esmelia d’un regard franc et droit.

- Je suis très curieux de voir de mes propres yeux l’une de vos œuvres. Je suis convaincu de votre talent et si je n’étais pas un peu pressé, je vous aurais demandé de m’emmener voir cette fresque mais malheureusement… je m’interrompis avant de ne plus pouvoir revenir sur mes paroles.

Je me levai lentement de la table et me saisi de l’une des petites statues que j’avais réalisé il y avait quelques jours. Il s’agissait d’un petit cygne que j’avais sculpté pendant mon temps libre. Il avait les ailes déployées et avait été sculpté avec finesse et minutie. Les traits étaient finement travaillés dans ce beau marbre et ce bel améthyste. En effet, grâce à mon cosmos, j’étais parvenu à lier plusieurs types de roche entre elles pour n’en faire qu’une seule aux propriétés des deux.

Je me rapprochai de la table, sans m’asseoir et lui montrai ma petite sculpture. Elle faisait parti des mes favorites de par sa beauté et sa fragilité. D’un geste amical et chaleureux, je tendis la statuette à Esmelia.

- Tenez, voici un présent que je vous offre en gage de notre amitié naissante. Attention, je n’attends rien en retour mais c’est la première fois que je rencontre une personne partageant une telle passion pour l’art. J’ai moi aussi réalisé une œuvre sublime mais je ne l’ai malheureusement plus actuellement, cependant…

Je lui souris lorsqu’elle me signifia apprécier le thé que je lui avais servi. J’étais content qu’elle se sente à l’aise et j’espérais réellement qu’elle accepte mon cadeau. C’était cette innocence et cette naïveté qui m’avaient jouées des tours plus jeune mais je n’arrivais pas à changer sur ce point. Il était néanmoins temps pour moi de savoir à qui j’avais réellement affaire mais aussi en apprendre plus, si elle était bien ce que je pensais.

- Est-ce que vous… hésitai-je. Est-ce que vous avez déjà eu vent des Oracles d’Apollon et d’une énergie étrange qui se nomme cosmos ?

Je ne pouvais plus faire machine arrière. Si elle était au courant, elle pourrait m’aider à mieux comprendre ce monde mais si tel n’était pas le cas, elle me prendrait pour un fou. Peu importe, il me fallait des réponses et je ne pouvais rêver meilleur moment pour poser mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyVen 15 Mai - 12:41
J’opine doucement. Bien que cela ait eu lieu il y a quelques mois, c’était toujours difficile d’y penser mais je ne me laisse pas abattre. Des œuvres, j’en ferai d’autres, un refuge nous en trouverons un autre. Enfin pas moi en particulier, mais je compte sur les anciens Oracles pour cette mission et je les aiderai volontiers c’est certain.

Je vois une pointe de déception dans son regard lorsque je déclare que mo chef d’oeuvre n’est plus en ma possession. Mais je ne suis pas triste de ce fait. Je sais que ce sont les muses qui l’ont emporté même si je n’ai pas eu le plaisir de les voir, c’est une intuition que j’ai. Je vide doucement ma tasse avant de répondre.

- Disons qu’elle ne m’était pas destinée. Un client très important l’a récupérée. C’était une simple commande, enfin simple… Elle m’a donné bien du fil à retordre mais j’aime les défis et tout ce qui me pousse à me surpasser. Quand on est peintre, c’est ce qui arrive en général, nos tableaux ont un destinataire la plupart du temps. A moins d’être dans une situation aisée on ne peut pas vraiment se permettre de peindre pour nous-même. La toile et les pigments surtout coûtent assez cher. Mais je suis satisfaite de l’endroit où elle a pu atterrir. Ce n’est donc pas grave, juste le cours naturel de mon métier.

Par la suite, je ne suis pas prise pour une folle, c’est déjà ça. Je suis contente de trouver quelqu’un qui ressent la même chose que moi, enivré de la même force de passion pour son art. Je trouve que certains artistes ne le sont pas assez et c’est peut être ça qui pêche dans leur progression. Je m’amuse de voir les expressions de son visage s’animer, passer de déception à excitation ou s’illuminer. Mais en effet passer voir la fresque aujourd’hui n’est pas conseillé. Il semble du même avis même si je ne sais pas pourquoi. Je me souviens de cette façon étrange dont nous nous étions rencontrés, de cette porte pas si bloquée que ça et de son empressement à me faire entrer chez lui plutôt que de discuter en pleine rue. A-t-il des ennuis ? Des personnes qui lui voudraient du mal ? Pour le moment je ne dis rien à ce propos, peut être que je me fais des idées, néanmoins je collectionne une à une les pièces du puzzle.

- Je me doute que vous devez avoir d’autres choses à faire puisque vous n’aviez pas l’intention d’ouvrir votre boutique. Aussi je ne voudrais pas vous importuner, n’hésitez pas à me renvoyer dès que vous le souhaiterez, je ne m’en offusquerai pas.

Je l’observe se lever, récupérer une magnifique petite sculpture et me la tendre. Avec précaution, je la réceptionne entre mes doigts fins et l’admire avec un doux sourire et un air attendri par cette petite chose toute en finesse et précision.

- Magnifique ! Merci beaucoup !

Je la range dans ma sacoche, l’enveloppant précautionneusement dans un linge en coton. Du bout des doigts je caresse mes flacons de pigments et les quelques fioles comportant d’autres choses pas forcément liées à la peinture comme cet henné que j’avais utilisé en partie pour teindre une de mes tenues en brun. Pas que je sois lassée de la couleur ivoire de mes robes, mais je trouvais que c’était un bon changement, que ça allait bien avec le bleu ciel de mes longs cheveux soyeux et que ça faisait « passe partout », idéal en cette période où il vaut mieux rester discret.

Il ne réclame rien en retour mais je me dis que si l’occasion se présente, je lui dessinerai quelque chose, son portrait, ou bien ce qu’il aimera que je représente sur mon papier. Il indique qu’il a lui aussi réalisé une œuvre qu’il n’a plus. Je penche légèrement la tête de côté pensive, mais je n’ai pas le temps de me poser de question car celle qu’il pose répond à la majorité des miennes. Mon réflexe est une phrase qui sonne un peu étrangement à mes oreilles car elle est à la fois claire et évasive.

- Bienvenue parmi nous.

Mes lèvres s’étirent en un sourire amusé. Il me semble que je suis la plus savante sur le sujet et je trouve ça assez cocasse comme je ne suis pas une ancienne. Mais peu importe. Célestia avait raison, il semble que l’appel d’Apollon a été entendu et que ses Oracles s’éveillent un à un. Ma phrase équivaut à un oui, un oui qui signifie également que j’ai deviné qu’il en était, comment aurait-il pu poser une telle question sinon.

- Je suis l’Oracle d’Iris, Patronne de la peinture. Enchantée de nouveau.


[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu1000/1000[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge550/550[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (550/550)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune1150/1150[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyVen 15 Mai - 17:38

Le destin tend en la faveur de celui qui le provoque


L’ambiance était calme. Nous discutions encore tout en faisant fi, pour ma part, de tout événement extérieur à cette maison. Je comprenais ce qu’elle me disait et il était vrai que certaines de nos œuvres n’étaient pas notre propriété. J’avais réalisé de nombreuses sculptures pour le compte de telle ou telle personne et elles se valaient tout de même chères. Mais il en était ainsi, même nos plus belles réalisations étaient destinées à orner la demeure de quelqu’un d’autre. J’acquiesçai.

Il était vrai que j’avais d’autres chats à fouetter et que je jouais peut-être avec le feu en restant dans cette ville plus longtemps que prévu. Néanmoins, une force invisible me poussait à y rester et j’avais grand hâte de savoir si elle pouvait me renseigner ou pas. Je lui fis comprendre d’un signe de la tête que sa présence ne m’importunait aucunement et lui souris lorsqu’elle accepta mon petit cadeau. Ce n’était vraiment pas grand-chose mais le geste était là. J’espèrai qu’elle comprenait qu’elle pouvait désormais avoir confiance en moi.

C’est lorsqu’elle répondit à mes questions que mon cœur sembla s’arrêter net. Ces mots, qui sonnaient comme une phrase d’accueil, résonnèrent dans ma tête et dans mon esprit. Mon intuition avait été bonne et je me contenais d’exprimer ma joie et mon ravissement. Pendant quelques secondes je ne réagi pas mais pourtant à l’intérieur de moi l’euphorie gagnait tout mon corps. Une grande inspiration fut nécessaire avant de pouvoir une nouvelle fois placer des mots.

- Vous en êtes également ? C’est merveilleux ! J’ai eu pour mission de retrouver des Oracles à travers le monde et voilà que je tombe sur vous ! Ce n’est pas un hasard n’est-ce pas ?demandai-je en contenant le son de ma voix qui augmentait à chaque fin de phrase.

Les yeux grands ouverts, je ne bougeais plus de ma chaise, toujours en face d’Esmelia. Elle se présentait comme l’Oracle d’Iris la patronne de la peinture. C’était incroyable. Je n’avais pas pu la reconnaître dès notre rencontre, sans doute cache-t-elle son énergie, comme moi, afin de ne pas être repérée. Je savais qu’elle ne mentait pas, son innocence et sa façon de m’accueillir étaient bien trop honnêtes pour une imposture.

- Je suis l’Oracle d’Actéon, de l’Aube Nouvelle. Enchanté à nouveau également, dis-je en baissant légèrement la tête pour lui signifier mon respect.

Fallait-il que je lui parle de ce qui m’était arrivé ? J’hésitai quelques secondes en me remémorant les événements que je venais à peine de vivre mais elle était maintenant mon alliée et c'était à cet instant la chose à faire. Elle était peut-être en danger également et je ne pouvais pas faire fi de cela.

- Je ne suis Oracle que depuis quelques heures maintenant mais j’ai été attaqué par des hommes en armures, lui confiai-je sereinement. J’ai réussi à m’en défaire mais d’autres peuvent être à mes trousses, vous êtes peut-être en danger en restant ici.

C’était comme si tout ce que j’avais refoulé depuis ma rencontre avec Esmelia revenait d’un coup. Une prise de conscience si soudaine que mon visage dû certainement s’assombrir à ce moment précis. Je n’étais plus très serein mais je ne ressentais pas d’hostilité environnante.

- Je ne sais pas ce qui arrivera dans le futur mais sachez Esmelia, que si un jour vous avez besoin de moi, je serai là. Cette statuette que je vous ai offerte, insufflez-y votre énergie, elle s’animera et volera jusqu’à moi j’en ai la certitude. Je saurai à ce moment que mon aide sera requise auprès de vous.

Lors de la confection de la grande majorité de mes œuvres, j’y insufflai mon cosmos parfois inconsciemment parfois pas en souhaitant qu’elles me reviennent un jour. Dans ce petit cygne résonnait des bribes de mon énergie qui s’activeraient au contact d’un autre cosmos. Il reviendrait alors vers moi en un instant imprégné de l’énergie de son propriétaire. Je le lui avais offert en ayant presque oublier cette partie de la confection mais une fois encore le fil du destin avait fait en sorte de tendre en notre faveur.

- Il est temps pour moi de préparer quelques effets, lui dis-je en me levant lentement. Mais je t’en prie, si tu me permets de te tutoyer. Si le temps joue en notre faveur et si le potentiel danger ne t'effraie pas, reste et raconte moi ce que je dois savoir sur les Oracles, les dieux et la tâche qui t’a été confiée s’il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptySam 16 Mai - 15:31
Retrouver les autres Oracles, oui j’ai eu la même quête, mais puisque je connaissais Célestia, j’ai commencé par la chercher elle en me disant que tout se débloquerait par la suite. Et j’ai eu raison car on s’étaient bien trouvés. Je souris doucement, pas aussi euphorique que lors de mes retrouvailles avec mon amie mais ravie quand même. Puis je l’écoute car il a des choses importantes à me dire. Mon sourire s’estompe et fait place à plus de sérieux. Je m’en étais doutée, mais à présent il ne fallait pas traîner et gérer cela au plus vite. Et comme il a commencé à me tutoyer, je me permets de faire de même. De toute façon ça aurait été un réflexe pour moi vu la situation.

- Nous sommes tous deux nouveaux Oracles en ce cas. Je connais ici une ancienne qui pourrait nous guider, peut être a-t-elle connaissance d’autres missions qui pourrait nécessiter notre aide. Je te laisse le choix, rester avec nous ou poursuivre dans ta voie. Dans tous les cas nous resterons en contact. Je vais te donner l’adresse d’un ami Maître peintre que tu pourrasccontacter en cas de besoin, il saura me faire parvenir le message. De mon côté j’aurai toujours le cygne en cas d’urgence.

Sur un bout de parchemin trouvé dans sa sacoche je note la dite adresse, ne sachant pas encore quel choix ferait Kyrios. Je lui tends ensuite puis réfléchit.

- Dans tous les cas… Il faut s’occuper de tes éventuels poursuivants. Je te conseillerai de te déguiser. Tu caches très bien ton cosmos, mais s’ils t’ont déjà vu, ils pourraient te reconnaître avec tes habits, tes cheveux et ta… marque...

Je me tapote le front à l’endroit où il a son signe pour lui faire comprendre puis réfléchit de nouveau. Il y avait plein de possibilités mais là tout de suite, dans le rapide et efficace j’ai un peu de mal à trouver. Si je pouvais faire usage de mes dons je pourrais sans difficulté le cacher derrière une illusion, mais ce n’est pas envisageable. Je lui prêterai bien une robe pour une version « fille » mais je doute qu’il puisse entrer dedans, il est bien plus grand que moi qui suis petite et menue…

- Si tu as l’équivalent d’une canne quelque part, un peu de craie pour blanchir les cheveux, une tenue passe partout et une bonne vieille cape ça peut le faire. Ou bien la version on fonce tout, ton teint et tes cheveux avec du henné, il m’en reste ça tombe bien. Enfin c’est une idée comme une autre, si tu as mieux en tête, c’est toi qui voit !

Je souris doucement et me lève. Il va falloir bientôt partir et je m’adapterai à ses choix. Je suis déjà très heureuse de l’avoir rencontré. Je pourrai le mentionner à Célestia. Le mieux étant quand même que je puisse lui présenter en personne, mais si cela devait arriver plus tard alors ainsi en serait-il.


[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu1000/1000[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge550/550[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (550/550)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune1150/1150[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyDim 17 Mai - 9:21

La vérité éclairera mais ne fera pas forcément le bonheur


Mes révélations tombèrent comme un coup de tonnerre sur une journée ensoleillée, comme si tout amusement était terminé et qu’il fallait maintenant se concentrer sur les choses sérieuses. Elles demandaient notre plus grande attention mais aussi notre plus grande discrétion. Je vis le sourire d’Esmelia s’estomper ; elle comprenait l’importance de la situation sans doute encore mieux que moi-même. Elle m’informa alors connaître ici même à Rome, une ancienne Oracle qui pourrait nous apporter sa sagesse. Nous avions une piste.

- Il est possible que d’autres Oracles dispersés dans le monde aient besoin de moi, dis-je en baissant les yeux pour réfléchir. Cependant, j’ai besoin de plus d’informations avant de poursuivre ma route de mon côté. Retrouvons cette ancienne Oracle, j’ai plusieurs questions à lui poser concernant Apollon et la mission.

Je me saisi du parchemin qu’elle m’avait donné sur laquelle une adresse était inscrite et la rangeai dans ma sacoche personnelle qui était posée sur un coin de la table. Nous devions maintenant partir d’ici, nous avions réellement trop tarder dans cet endroit qui m’était si précieux. Esmelia m’informa avec une assurance que je ne lui connaissais pas encore, qu’il fallait s’occuper de mes poursuivants qui pourraient être les siens également. Ma marque… je faisais fi de ce symbole bleu qui ornait mon front mais je l’avais depuis aussi longtemps que je m’en souvenais. C’était véritablement un signe distinctif propre à ma personne et si mes précédents adversaires l’avaient remarquée, il serait facile de me reconnaître.

- Tu as raison, approuvai-je. Ne bouge pas, je reviens tout de suite.

Je quittai la table pour disparaître dans un couloir adjacent à la pièce où nous étions. D’un pas décidé je m’étais rendu dans ce qui était ma chambre. Un armoire en bois de hêtre poncé et travaillé se trouvait dans un coin de la pièce. Je l’ouvris et admirai une dernière fois ces multiples habits haut de gamme que j’avais pu m’acheter. Néanmoins, impossible d’en porter un trop clinquant ou je me ferai repérer immédiatement. Je choisis des habits sombres : pantalon en cuir sombre, chemisier en tissu noir, chaussures fermées en cuir noir également ainsi qu’une longue cape possédant une grande capuche sous laquelle je pourrais aisément cacher mon visage et ma marque.

Je m’apprêtais à refermer l’armoire quand l’éclat d’un objet retint mon attention. Il s’agissait d’une cape vermeille ornée d’une fourrure blanche, sur laquelle deux broches étaient placées. C’était un habit plutôt cérémonial mais que j’appréciais particulièrement. Je me saisis de cette cape pour l’emporter avec moi. Après m’être ainsi vêtu, la cape vermeille dans la main, je me rendis à nouveau auprès d’Esmelia.

- Cette capuche dissimulera ma marque et mon visage, lui dis-je plutôt sûr de moi. Je n’ai pas de canne mais on s’en passera, le temps joue contre nous. J’ai un mauvais pressentiment tout à coup. Si le henné est l’option la plus rapide, applique m’en sur le visage et allons nous en d’ici.

En effet, mon esprit commençait à s’agiter. La pression montait à l’idée de devoir quitter cet endroit et ne plus jamais y remettre les pieds. Il était temps d’y aller et je me rendis compte que je ne pouvais prendre ma cape rougeoyante. Soupirant après ces quelques secondes de réflexion, je la rangeai dans un coffre dissimulé derrière une porte en bois.

« Ne bouges pas, je reviendrai te chercher. »

Je jetai un regard à cette pièce, à ces sculptures de toutes formes et toutes tailles avant de me diriger vers la porte afin de suivre le chemin qui m’était désormais destiné.



Dernière édition par Kyrios le Mer 27 Mai - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)   [Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) EmptyMer 20 Mai - 16:26
Je dois réfléchir. La situation devient quelque peu stressante et me fait oublier que je n’ai pas moyen de contacter Célestia avant qu’elle me fasse signe, alors pour la voir ce sera compliqué. Elle m’a dit qu’elle me recontacterait dans quelques jours et je me rends compte que Kyrios ne peut pas attendre aussi longtemps. Je pince légèrement les lèvres embêtée. Tant pis, ils se verrons bien une autre fois ou peut être qu’il croisera d’autres Oracles sur sa route qui sait ?

- Suis-je bête… Je ne sais pas où elle est, c’est elle qui doit me contacter mais il ne serait pas sage d’attendre ce moment. Une autre opportunité se présentera sans doute plus tard. Nous nous reverrons, je l’espère bien.

Je lui souris doucement alors qu’il quitte la pièce pour se préparer. Moi-même je range ma chaise. Prête je le suis déjà. Je suis un peu triste à l’idée que cette entrevue se termine déjà. J’aurai bien aimé en apprendre plus sur lui, sur sa vie ou son art, plus encore maintenant que je sais que nous sommes tous deux Oracles et je suppose qu’il en est de même pour lui. De plus j’ai l’impression que l’on pourrait très bien s’entendre. Il a l’air aussi solaire et enthousiaste que moi, plus peut être mais cela changera. L’ombre qui pèse sur moi depuis la destruction de la Tour tend à disparaître à mesure que je trouve ou retrouve mes semblables. Je souris bêtement à l’idée d’en trouver d’autres et c’est avec cet air en décalage avec la situation qu’il me trouve.

J’observe et détaille les changements. J’opine d’un mouvement de tête indiquant que j’approuve. Il n’y a plus qu’à espérer que cela soit suffisant. Mes yeux se posent sur la cape rouge et je me demande un instant ce qu’il compte en faire mais mon attention se porte bien vite sur ce qu’il me dit. La canne oui c’était une idée parmi d’autres, ils pouvaient s’en passer. Rapidement je sors de mon sac le henné, un pinceau et une coupelle. Je m’attelle à préparer la poudre.

- Avant que nos chemins e se séparent, je peux au moins te dire tout ce que je sais. Tu dois t’en douter, notre Dieu Apollon existe et une de nos missions est de tout faire pour le trouver. C’est pour cela qu’il faut chercher nos semblables je suppose. A plusieurs on aura plus de chance. Nos ennemis sont les Saints, chevaliers d’Athéna, dirigés par le Grand Pope Childéric. Ce sont eux qui ont causé notre perte et la destruction de la Tour des Vents, notre ancien repère. Elle flottait dans les airs, tellement belle, tu auras du voir ça...

Je serai toujours triste en y repensant mais je suis prête à aider à en bâtir une nouvelle de mes mains s’il le faut. Armée de mon pinceau, j’avais commencé à appliquer le henné sur le visage pâle de mon nouvel ami tout en lui parlant. C’était étrange de peindre sur une toile vivante. Il paraît que certaines personnes ou dans certaines régions, c’est plutôt courant et que c’est même plutôt joli. Personnellement je n’ai jamais cherché à me maquiller. Je m’applique pour que la coloration soit uniforme et j’insiste au niveau de la marque pour bien la cacher même si avec la capuche on ne la verra probablement pas. Mon pinceau est doux et souple, tout comme mes gestes, et j’espère que ce n’est pas trop désagréable ou que ça ne le chatouille pas. Je souris légèrement. C’est assez amusant finalement. Il faudra que je me trouve un cobaye pour essayer avec plus de couleurs. Je rougis un peu parce qu’a fortiori je suis obligée de beaucoup me rapprocher et je n’ai jamais été très à l’aise avec ce genre de promiscuité. La tâche ne me prend pas beaucoup de temps puisqu’il n’y a qu’une seule teinte à ma toile, aussi au bout d’à peine quelques minutes j’ai terminé. Je m’éloigne pour inspecter le rendu et sourit de nouveau.

- Voilà c’est bien. Tu es prêt. J’espère… Qu’on se reverra bientôt et que tout se passera bien pour toi.

Nos chemins se séparent là. J’ai rangé mon matériel et suis prête à partir de mon côté.


[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
 
[Janvier 553] L'incertitude d'un départ précipité (Esmelia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: