Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu220/220[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge180/180[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune285/285[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (285/285)
Message [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 12 Mai - 21:03
Je m'étais longtemps interroger sur le bien-fondé de cette entrevue.
Quel intérêt ? Pourquoi ? De quelle manière ? Comment aborder l'échange, et que rechercher concrètement ?
En bon assassin et ombre nocturne, j'étais également formé à faire parler les individus les plus récalcitrants, dans des cas extrêmes. Mais en toute franchise,je doutais de devoir parvenir à de telles extrémité, avec un servant d'Apollon.
Toutefois, comme pour Silas, je restais l'un des chevaliers d'or les plus actifs lors de la guerre qui avait vu la chute du soleil et de ses séides, même si mon rôle demeurait de rester en arrière-garde et de frapper de manière précise, chirurgicale. Là où le Gémeaux avait briller par sa force brute, je m'étais illustré par mon influence subtile et opportune. L'Oracle en avait-il connaissance ? Bah... Aucune importante.
J'avais attendu l'une de ses promenades autorisées, pour me positionner assis sur un rocher, une jambe pendante dans le vide, et le regard tourné vers la majesté des lieux. Une vue terrifiante par son immensité, mais également d'une beauté à couper le souffle.
Et lorsque les pas du captif et des gardes qui l'accompagnaient se firent entendre, j'attendis qu'ils parviennent à ma hauteur, avec sérénité. Le visage aussi froid que l'aura qui émanait de ma personne.

La neige ne devrait pas tarder à recouvrir le Sanctuaire de son manteau blanc... J'espère que vous n'êtes pas un homme frileux, Augure. Les prisons ne sont pas connues pour leur confort, en hiver.

Quelques mots lancés sur un ton posé. Soulignant une situation précaire, qui ne pouvait que s'améliorer ou, au contraire, se détériorer. Mais l'heure n'était pas encore à la menace, ou aux promesses.
Je venais à la rencontre de cet homme, en espérant qu'il disposerait d'indices concernant le saccage de mon laboratoire. Et surtout qu'il disposerait de la sagesse de les partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 12 Mai - 23:41
Chantonnant pendant ma petite balade, je m'étirais un peu et profitais un peu de cette journée comme les autres. Ma dernière rencontre avec le Pope avait été cordiale mais franche, je comptais pas m'abaisser à jouer les pucelles pour son compte, je laissais ça à ses Saints. Ma rage, je la maîtrisais, l'attisais lentement à chaque instant. Cette prison était peu de choses comparées aux enseignements de la vieille folle. J'avais un peu discuter avec les gardes mais bon, une fois les paroles d'usage, ils la fermaient alors qu'on approchait des alentours du Temple du Pope.

Les grandes sculptures grecques étaient d'excellentes factures mais, à force de les voir, je sentais qu'elles n'avaient pas la flamme de la Flamboyance. Juste belles. Si Athéna était la déesse des grands artisans, créant des choses pratiques pour ses peuples, il n'y avait en rien la beauté d'une oeuvre d'art. Ca devenait fade au point où on oubliait son existence même. On avait pas envie de posséder de telles statues, c'était là pour "faire joli". Je continuais donc en jugeant certains éléments du décorum byzantin.

Soudain, une voix m'interpella. Mes yeux se tournaient vers son origine. Un chevalier d'or était là, en train de prendre l'air manifestement. Il était bien loin de sa maison celui là. Plissant les yeux, je vis les gardes s'écarter. Manifestement, cette rencontre avait été organisé. Après quelques secondes, je reconnaissais cette armure, le Verseau. Les premières paroles de cet individu sonnaient comme un étrange avertissement, un sourire ourla mes lèvres en entendant cela.

" Oui, le climat est rude. J'ai connu quelques nuits difficiles mais j'ai eu des couvertures depuis. A moins que vos soyez là pour me les retirer Chevalier ? "

Faisant une courbette appuyée, je me présentais alors.

" J'en oubliais les usages, je suis le Cuchulainn, et vous ? "

S'il pensait que j'allais supplier le sort... Il rêvait celui là. Les Saints avaient détruit la Tour des Vents et ce chevalier avait dû participer au massacre. Si Childéric, guerrier de cette époque, avait gagné mon respect comme général de ses armées, ses subalternes, ils allaient connaître l'enfer. Je serais patient, j'attendrai mon heure en attendant que Marcus poussera que l'affront soit lavé un jour.


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu220/220[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge180/180[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune285/285[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMer 13 Mai - 14:39
Une ombre de sourire passa sur mon visage, alors que je me régalais de la réponse de l'Augure.

Votre esprit est aussi éveillé que le veut la rumeur... Rassurez-vous, je ne suis pas homme à user de cruauté gratuite. Ni de mesquinerie. Si je vous voulais du mal, il me suffirait de vous éliminer proprement à la faveur de la nuit, au lieu de vous imposez un vulgaire inconfort.

Je me retournais alors vers le prisonnier, pour le détailler de pied en cap, avec une totale impassibilité. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier ne semblait ni effrayé, ni même anxieux face à ma présence. Un élément notable, témoignant d'une certaine résilience, d'une grande assurance, voire d'un pragmatisme lucide. Dans sa position, il ne pouvait que subir, et la peur en devenait donc inutile.

Je suis Kilian, chevalier d'or du Verseau. Nous nous sommes probablement croisés lors de la bataille de Rome...

Ou plus exactement, Cuchulainn avait peut-être ressenti la présence d'une ombre furtive. Mais inutile de revenir sur mon rôle, lors de ce conflit.

Je suis venu à vous pour jauger de l'acuité de vos lumières, Cuchulainn. Comme guerrier, vous méritez mon respect en tant que tel. Mais un prisonnier se doit de posséder une certaine valeur, susceptible de contrebalancer le danger qu'il pourrait représenter en étant libre. Je vous offre donc une occasion de prouver que vous êtes plus important vivant que mort.

Un simple exposé de faits. A quoi bon s'entêter à nourrir, surveiller et protéger un homme inutile en tant que captif, alors que le tuer serait plus profitable ? Une analyse froide, mais concrète.
Nous nous trouvions actuellement sur une balance : quel était notre bénéfice ?

Quatre possibilités s'offrent à vous : Me fournir un avis éclairé, mentir, vous taire, ou ne pas connaître la réponse à ma question. Sachez que je sais être reconnaissant envers la bonne volonté, tolérant envers l'ignorance, mais rapidement lassé des secrets ou de l'entêtement stérile. Je ne vous prends pas en traître.

Un homme averti en valait deux. Nulle hostilité n'émanait de ma personne, et tel était le fond de ma pensée profonde. Pour notre intérêt mutuel, je souhaitais que cet homme collabore. Mais lui faire subir les conséquences d'une éventuelle mauvaise volonté ne me poserait aucun problème moral. Et je tenais à ce que les choses soient limpides, entre nous.

Tempus Dicit, Sapienta Audit... Ces mots vous disent-ils quelque chose ? Si oui, quel est votre avis sur le sens de ces termes réunis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyJeu 14 Mai - 8:39
"M'éliminer pendant la nuit..." Voici donc le type d'hommes que m'envoyait le Grand Pope, j'étais un peu surpris mais je ne releva pas l'information. En effet, mon "hôte" continua son propos en se présentant. Ainsi donc, il était le chevalier d'or du Verseau. Autre point, il avait participé activement à la bataille de Rome, voici donc un ennemi dans toute sa splendeur. Sa nature froide était accompagnée d'un certain plaisir à rappeler ses faits d'armes visiblement...

Un sourire ourla mes lippes au fur et à mesure que je l'écoutais. Il me menaçait clairement ce petit con ! Si j'avais pas eu ce collier de merde autour du cou... Un amusement non dissimulé se dessinait sur mes traits alors que je regardais autour de moi. J'avais donc quatre possibilités ? Voilà qui était bien ignorant des lois des Oracles. Fermant les yeux un instant, mes paupières se relevèrent afin de fixer le chevalier du Verseau avec une étrange lueur dans les yeux.

" Je vous remercie de me prévenir. Je serais me montrer reconnaissant de votre bonne volonté, ne vous inquiétez pas ".

Puis, il aborda une vieille maxime romaine. J'avais du mal à en comprendre la raison, étais-je lié de près ou de loin à une affaire qui avait exigé sa présence en cette douce matinée ? Pensif, je cherchais si cela me disait quelque chose et je me rappela certaines anciennes choses.

" En effet... En quoi cela vous concerne ? "

Je ne comptais pas révéler de susceptibles informations sans avoir quelques données supplémentaires. Il avait déplacer sa reine pour m'affronter clairement, ses tours s'étaient présentées sur mes flancs. Je prenais donc le soin de déplacer deux pions afin de me défendre de la première. Je voulais savoir vers quoi se dirigeait mon visiteur du matin.

Tempus Fugit ; Sapientia Audit. Ce bon vieux Marcus... Ce dernier aimait souvent répéter cette petite phrase quand il réfléchissait. Observant un rocher, je m'asseyais à mon tour afin de me mettre au même niveau que Le chevalier d'Athéna. L'ignorant était celui qui parlait le plus, n'est ce pas ?


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu220/220[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge180/180[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune285/285[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyJeu 14 Mai - 13:05
Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce captif possédait une sacrée assurance, qui frôlait l'inconscience. Simple bravade ou égo surdimensionné ? Mon approche factuelle me valut une réponse et un rictus où je perçus une ironie dérangeante. Au moins, je savais à quoi m'en tenir.
Mais ce petit jeu pouvait rapidement tourner en sa défaveur, et il semblait y être indifférent. Soit. Je l'aurais prévenu.

M'inquiéter ? J'ignorais que les Augures possédaient un tel sens de l'humour.

Pas une ombre de sourire sur mon visage impassible. Si cet homme pensait pouvoir me déstabiliser avec sa condescendance, il allait en être pour ses frais.
Et mon sentiment premier se confirma, quand il répondit à mon interrogation par une autre question. Ainsi, j'avais face à moi un adepte du "Miroir des mots". Une technique sémantique basée sur le fait d'obtenir des réponses en renvoyant systématiquement les questions vers leur auteur. Cela permettait d'en dire le moins possible, tout en poussant l'autre à dévoiler son jeu.
Toutefois, volontairement ou non, l'Augure venait de m'informer d'un fait susceptible de me conforter dans mon choix de l'interroger. Le message en latin semblait bel et bien lui dire quelque chose. Un pari osé de sa part.
La curiosité induite par son affirmation pouvait me pousser à devenir imprudent, et il comptait là dessus pour ressortir bénéficiaire de notre échange. Mais le revers de cette stratégie était que je ne reculerais devant rien pour lui faire cracher ce qu'il savait.

Qui vous dit que cela me concerne ? Vous êtes habile pour déplacer le centre des priorités. Je pensais pourtant avoir été clair... Je suis ici pour jauger de votre utilité, mais aussi de votre bonne volonté.

Pourquoi s'entêter à garder en vie et à surveiller un individu dangereux, s'il refusait de montrer patte blanche de temps à autre ? Je trouvais étonnant que l'Augure considère sa survie comme acquise. Ses conditions de détention, et plus encore son avenir, dépendaient des concessions qu'il serait prêt à faire. Et je n'étais pas venu à lui pour satisfaire sa curiosité. Du moins, pas sans un effort concret de sa part.

Puisque cet ensemble de mots semble vous être connu, je vous saurais gré de m'en donner la signification, le sens, et dans quel contexte vous en avez eu connaissance.

Je haussais un sourcil en le voyant prendre place sur un rocher, pour se poster à même hauteur que moi. La force du détail... Cet homme tentait de mener un combat équitable, voire de prendre l'ascendant psychologique. Une attitude qui m'arracha un spectre de sourire.

La balle est dans votre camp, Cuchulainn.

Allié ou adversaire de cet homme. Tout allait dépendre de lui. S'il agissait de bonne foi, je lui communiquerais quelques informations pour apaiser sa curiosité. Dans le cas contraire, il risquait de perdre beaucoup. Un bon joueur se doit de bluffer, certes, mais également d'avoir une vision nette des forces en présence, et de sa propre position sur le plateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptySam 16 Mai - 11:32

"Jauger de mon utilité..." Après m'avoir menacer de quelques avanies si je répondais pas aux questions, lentement mais sûrement, je sentais quelque chose monter en moi et il fallait que je fasse attention au moindre de mes propos. D'amusé, je me plaçais sur la défensive. Il était clair que ce chevalier ne serait pas permis de telles menaces sans l'accord clair et net du Pope. Soupirant, je me décidais à lui répondre.

" Cette phrase est liée à un art ésotérique que l'on appelle l'Alchimie. Rares sont ceux de ma connaissance qui en ont le talent... "

Je m'arrêtais là, en plein milieu. Il voulait une réponse, il en avait une et je ne comptais pas me laisser bouffer par un affidé de ce Grand Pope sans honneur. Tain, il était pire que certains anciens ennemis de ma connaissance. Souriant et aimable devant moi, menaçant en envoyant son sbire. Mon regard devenait de plus en plus sombre face à Kilian.

" Je n'ai pas à vous répondre pour la suite. Ces affaires là dépassent vos connaissances et seuls les Maîtres alchimistes ont ce privilège. Vous direz au Grand Pope que s'il voulait me parler de cela, il aurait pu le faire il y a quelques jours, lors de notre rencontre. "

Silence.

" Au moins, je dois dire que votre présence, vos mots, vos menaces, me conduisent à penser que ce qu'on dit sur les Saints n'est pas tout à fait faux. Vous êtes comme la Déesse réprimant une nymphe qui a fait l'erreur de se comparer comme son égal... Votre vanité.... Pfff, tuer moi si le plaisir vous en prend mais je peux vous assurer d'une chose, quitte à m'entendre avec Thanatos en personne, je reviendrai rendre gorge à tous les Saints ! Vous pourrez dire à votre Grand Pope de pacotille, sans honneur ni courage, que je retourne dans ma cellule et que je vais attendre que le Dieu des morts entende mes mots.... "

Un cosmos lumineux comme le soleil commençait à enrober ma peau. Le froid latent était balayé. Kilian n'avait plus à faire à un homme qui se montrait jusqu'à présent courtois pour ses geôliers, mais à un ennemi patenté. C'était l'affront de trop et, homme d'honneur, je n'allais pas continuer ce petit jeu sans aucune once artistique. Les gardes accoururent et d'un geste de la main, je les balayais. Ils hurlèrent des premières brûlures solaires.

" Chevalier, je ne suis pas un simple cadet à lequel tu t'adresses... Je ne vais pas m'agenouiller devant un enfant qui pète plus haut que son cul ! Un mot de plus et je t'emporte avec moi dans la tombe, crois moi ! "

Un autre garde hurla pour se diriger vers moi et un hurlement de loup se fit entendre, au loin dans les montagnes. La meute solaire s'apprêtait à se déchaîner. Le Cuchulainn, car c'était ainsi que l'on devrait m'appeler, ne comptait pas s'abaisser devant un connard de la sorte !



[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu220/220[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge180/180[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune285/285[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptySam 16 Mai - 14:10
Face à l'outrage grandissant du prisonnier, je restais d'un calme placide.
Je le laissais s'exprimer, purger la rage qui semblait la consumer, embrasée par la menace d'une réalité qu'il semblait nier. Une réaction aussi épidermique ne m'étonnait qu'à moitié, vu l'histoire récente et la positon de cet homme.
Sa menace envers moi me paraissait presque... immature. Mais cela serait assurément vain d'opposer de la violence à sa violence. Autant que l’abcès se crève un bon coup.
J'attendis donc qu'il achève son invective, plongeant mon regard serein dans le sien, et attendit quelques secondes que la tension s’essouffle par manque de réponse immédiate.

Cuchulainn. Vous venez de tirer trois conclusions erronées.

Machinalement, je levais la main pour entamer un décompte.

Le Grand Pope n'a besoin d'aucun intermédiaire pour s'adresser à vous. Je suis donc ici de mon propre chef, et je vous parle d'homme à homme.

Majeur abaissé.

Comme je vous l'ai indiqué dès le début de notre conversation, je ne suis ni mesquin, ni cruel, et je vous respecte en tant que guerrier. Je n'ai donc aucunement l'envie, ni la légitimé pour vous forcer à ployer le genou devant moi. Je suis un homme rationnel, et humilier un vis-à-vis ne m'apporterait rien.

Index abaissé.

Un est l'Universel, par lui est l'Universel et vers lui retourne l'Universel; et s'il ne contenait pas l'Universel, l'Universel n'est rien. Ce que tu nies te soumet. Ce qui tu acceptes te transforme...

Toujours aussi calme, je désignais l'astre pâle du matin d'un mouvement de tête.

Le grand Soleil produit l’œuvre car c’est par le Soleil que tout s’accomplit...Et si avant de passer à l'alambic, nous cherchions le creuset de notre intérêt mutuel, Cuchulainn ? Je vous le répète, la balle est dans votre camp. Laissons la passion de côté, pour laisser s'exprimer la raison, qu'en dites-vous ?

Mon ton n'avait pas changé du début de notre échange jusqu'à présent. L'affect n'avait assurément pas sa place, ici. Révéler mon statut d'alchimiste pouvait peut-être apaiser cet homme irascible, en lui prouvant par un fait, et non de vaines paroles, que mon pragmatisme affiché n'était pas qu'une façade.
Et quelque soit sa réponse, butée ou dominée par la curiosité scientifique, il garderait ses couvertures. Même si j’hésitais encore à trancher entre le bénéfice que sa survie pouvait valoir, et le danger qu'il représentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge330/330[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune216/216[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyDim 17 Mai - 17:48
    Le Pope avait à faire. Il était dans des bureaux de l’étage de son temple et il épluchait des vieux textes. Il cherchait une information précise pour répondre à une question sans queue ni tête qu’on lui avait posée, mais il ne trouvait pas vraiment cette réponse. Il soupira profondément en voyant le nombre de rouleau qu’il lui restait à épluchait. Au moins, il avait appris certaines petites choses intéressantes sur le fonctionnement des ponts logistiques du sanctuaire. Nourrir, blanchir et loger autant de personnes a forcément un coût et c’est l’un des devoirs du Pope de veiller à la bonne marche de cette machine. On ne fait pas la guerre le ventre vide, ni avec des uniformes troués. Heureusement pour lui, les armures n’avaient pas de trous, mais avec les évènements de Jamir, le départ d’Ainia, bien que remplacé, il n’y avait toujours personne pour prendre le marteau de la forge du Sanctuaire. Un problème qu’il devrait régler aussi à terme.

    Il s’étira et alla prendre le rouleau suivant quand soudain… il sentit non loin de lui le cosmos solaire du servant d’Apollon. Quelque chose n’allait pas bien et il devait voir de suite ce qu’il en était. Il n’aurait pas le temps de se déplacer physiquement mais il pourrait rêver rapidement jusqu’à cet endroit. Ce serait son seul moyen d’arriver à temps. Il concentra alors son cosmos, ferma les yeux et il rêva. Rapidement, dans les alentours de son temple, il se matérialisa près de l’énergie de l’augure qu’il avait sentie. Son apparence de rêveur n’était pas vraiment différente de celle qu’il avait en temps normal. Avec de l’exercice, il est facile de façonner son propre rêve. Mais il était là, dominant l’assemblée de sa taille, vêtu de sa toge de Pope, le visage nue et seule différent, c’était ses yeux fauves et fendus comme ceux d’un lion.

    Et la situation était visiblement tendue entre le fils d’Apollon et un chevalier d’or. Un rapide coup d’œil l'informa qu’il s’agissait du chevalier du Verseau. Il avait invité ce dernier à échanger avec l’Augure pour avoir son point de vue sur l’affaire mais jamais il n’avait pensé qu’il aurait dû intervenir en personne. Les gardes étaient au sol, des légères brûlures sur leur corps. La tension entre les deux hommes, d’une façon ou d’une autre était palpable, même si le chevalier d’or semblait plus distant de tout ça, moins sanguin que son interlocuteur, mais pas moins impliqué. Il espérait que sa présence suffirait à juguler les choses mais rien n’était sûr. Il avait toujours le bouton du collier à porter de main si jamais… Mais il avait l’impression que l’origine de cette histoire était plus complexe que ça. De ce qu’il avait compris de l’Augure, pour répondre de la sorte, il y avait dû se passer quelque chose.

    « - Assez ! Tous les deux ! »

    Son premier geste fut d’aller vers les gardes pour voir s’il était vraiment blessé ou si ce n’était que des blessures légères comme il l’avait vu rapidement. Il en aida certains à se relever et oui, les blessures étaient légères, il ne leur faudrait pas longtemps pour se remettre. Personne n’était donc blessé gravement ! Une très bonne nouvelle pour lui ! Il avait aussi espéré que ce petit intermède qu’il avait passé avec les gardes puissent permettre aux deux guerriers de mettre un peu de l’ordre dans ses idées. Une fois les gardes sur pied, il leur ordonna ensuite de reculer, laissant les trois hommes seuls. Il prit soin de bien se placer entre le Verseau et l’Augure, avant de reprendre d’une voix assez sèche.

    « - Bien, maintenant, j’entends savoir ce qui s’est passé ici ! Je veux les deux versions de l’histoire. Cuchulainn, vous êtes ici mon prisonnier, vous serrez traité avec les mêmes droits qu’un de mes hommes. Comme s'il s'agissait d'une dispute entre deux d'entre eux. Kilian, j’attends de toi une explication sérieuse… »


    Il n’avait donc plus qu’à écouter et il verrait ce qu’il en serait alors. Il prendrait sa décision ensuite. S’il ne s’agissait qu’un échange ayant un peu chauffé ou de quelque chose d’autres. En tout cas, une chose était certaines, l’Augure était bien trop dangereux pour le moment et trop instable pour pouvoir accéder à Rodorio et ses dormeurs…


Citation :
A que coucou, je viens en rêve, mais je suis physiquement dans le temple juste à côté


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyLun 18 Mai - 10:40
L'étendard s'était levé, celui des anciennes guerres, celui des combats contre les ennemis de Lug... Je ne savais pas pourquoi mais je ne pouvais pas souffrir ce type face à moi. Alors que je m'attendais à une réaction particulière, il fit tout son contraire. Pantois, je me demandais qui était cet homme, ployé entre le rationnel et l'irrationnel.

" Mais.... vous êtes juste con en fait ! On ne vient pas devant une personne en balançant son esprit de droite à gauche, sans penser à la profondeur de ce que l'on dit ! Oui, vous me menacez ! Laissez moi vous citer Chevalier : Je vous offre donc une occasion de prouver que vous êtes plus important vivant que mort. Et j'en passe évidemment sur certaines allocutions toutes aussi pernicieuses les unes que les autres... Donc non, je vais pas perdre mon temps avec un homme comme vous ! "

Le propos était toujours véhément. Toutefois, j'étais passé de la colère à un certain ahurissement. Mon sang n'avait fait qu'un tour au bout d'un moment mais là, il me parlait de quoi ? Soudain, je fis le rapport avec les discours de Marcus. Cet homme était donc l'alchimiste en personne, cela changeait quelques petites choses, même s'il restait un homme insupportable au possible.

" Le Principe de l'échange universel, une certaine bêtise selon un vieil ami... Si vous vouliez des informations sur... "

Je ne terminais pas ma phrase que je vis le Grand Pope apparaître subitement. Ainsi donc, il avait cette capacité, normal pour son rang après tout. Je disposais au moins d'une information capitale pour le futur, l'art de faire tomber un ennemi demandait que le peintre prépara l'esquisse. Levant les mains, j'indiquais ma soumission, évitons de perdre ma tête pour la connerie de son subordonné.

" Demandez plutôt à votre soldat ! Les menaces sur ma vie, je peux les comprendre mais quand cela devient une élégie avant de m'offrir le grand frisson, qu'on ne s'attende pas à ce que je me languisse de patience. Mais laissez moi vous montrer le dessin de cette sombre histoire ! "

D'un geste de préséance avec ma main droite, celle de gauche prenait quelque chose dans les petites sacoches attachées à ma ceinture. Puis, je jetais en l'air des pigments de mille couleurs. Par des gestes influencés par la Muse de la peinture, mes doigts leur donnaient corps afin de faire apparaître une étrange scène de théâtre. Ensuite, claquant mes mains entre elles, je créais un son qui se répandait dans l'atmosphère, il se tordit doucement pour laisser teinter des mots, des voix... En quelques instants, la pièce de ces quelques instants était présentée au Grand Pope. Puis, tout disparut dans quelques pâleurs éventées...

" Grand Pope, voici cette affaire, le Chevalier du Verseau est je pense tout à fait honnête pour reconnaître chacun de ses mots. "

Le regarde défiant, un sourire crispé aux lèvres, j'avais eu l'insolence de garder la tête haute et je ne comptais pas la baisser pour cette impudence. Qu'importe les douleurs à venir, l'échine restera droite.




[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu220/220[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge180/180[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune285/285[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyLun 18 Mai - 15:36
Décidément, il n'y avait rien à retirer de cet homme à l'égo surdimensionné.
J'avais beau lui opposer de la raison, du pragmatisme, il semblait bien décidé à ne retenir que les menaces, là où seule la sévère réalité était exprimée. Et face à une nouvelle injure, je conservais une même patience froide.

Cette phrase reflète la réalité de tout prisonnier, Cuchulainn. Par votre existence même, vous êtes un danger. Or, à maintes reprises, je vous ai également tendu la main pour plaider en votre faveur, le moment venu. Arguant de votre bonne volonté, mais aussi du savoir que vous pourriez apporter. Je suis navré que le réel vous soit à ce point insupportable.

Une pointe d'ironie avant qu'une apparition impromptue ne vienne ternir mon regard, déjà peu expressif.
Aussitôt, je me relevais de mon rocher pour m'incliner respectueusement devant le Grand Pope, visiblement attiré par la colère cosmique de notre prisonnier. En toute logique, l'ancien lion nous demanda des comptes, poussant le Cuchulainn à dévoiler le contenu de notre échange. Un résumé bien pratique, auquel je répondis par une franche affirmative, toujours dénuée du même affect.

Fidèle à moi même, je ne renie aucune de mes paroles. Ce qui comprend les avertissements, perçus comme des menaces par cet homme au sang bien chaud, ainsi que les nombreux propos prônant le respect, et la collaboration à intérêt mutuel. Là où le Cuchulainn a discerné une volonté de l'humilier, je n'ai exprimé qu'une réalité factuelle qui semble fort déplaire à son orgueil. Je doute que cela justifie le tombereau d'injures à votre endroit, ainsi que les conclusions paranoïaques dans lequel il s'est enfermé, le poussant à me menacer de mort de manière pour le moins directe.

J'avais à faire avec un animal en cage. Dès la première liberté ou faiblesse, il se ruerait sur son geôlier pour le prendre à la gorge. Toute discussion serait donc vaine.

Vénéré Grand Pope... La preuve est faite que lorsque le feu et la glace se confrontent, il ne peut en ressortir qu'un éclat. Et croyez-bien que je le déplore.

Parfaitement calme, je me dirigeais vers les gardes pour partager entre eux le contenu d'une fiole revigorante. Maintenant qu'un témoin était présent, le prisonnier ne tenterait pas de m'attaquer dans le dos.

Avec votre permission, je vais me retirer. Je suis profondément navré que vous ayez été contraint de vous déplacer pour une telle affaire. Comme je l'ai indiqué en préambule à notre "invité", je suis rapidement lassé des secrets ou de l'entêtement stérile.

Inutile d'accorder un dernier regard à cet individu instable.
J'avais pris sur moi pour le considérer avec une certaine neutralité, et ne pas répondre à ses multiples provocations et injures... Pourtant, en mon for intérieur, je ne pouvais oublier son origine. Je ne pouvais oublier qu'il était responsable, directement ou non, de nombreuses morts lors de la précédente guerre. Mais là où j'aurais pu lui tenir rigueur de ces éléments, j'avais gardé mon calme, en espérant qu'il aurait la sagesse de collaborer. Pour la peine, je me retrouvais face à un mur d'agressivité futile.
Un poids mort, voilà ce qu'il était désormais à mes yeux.
Et j'attendis un mot du Grand Pope pour aussitôt rebrousser chemin et regagner la quiétude mon laboratoire dévasté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge330/330[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune216/216[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 19 Mai - 14:02
    Le premier à prendre la parole dans cet échange fut l’Augure. Et il mit directement les pieds dans le plat. Ainsi, il semblerait que le Verseau ait, d’une façon ou d’une autre, menacé la vie du prisonnier de la déesse. La surprise serait lisible sur le visage du Pope. Il était véritablement surpris. Il aurait pu s’attendre à ce genre de chose de la part de Silas par exemple, même s’il pensait que son ami avait plus de finesse pour crier ça sur tous les toits, mais de Kilian, il était vraiment surpris ! Mais il était difficile de discerner les degrés de l’offense et surtout, de la désobéissance du Verseau. Il était compliqué de voir le vrai du faux derrière ces excès de mise en scène. Oui, on aurait dit une princesse qui s’avance dans sa belle robe neuve, enfin débarrassé de ses chaînes, libéré et délivré. Malgré tout oui, le Pope avait l’impression que Cuchulaine en faisait beaucoup trop !

    La suite lui donna raison, quand il mit étrangement en scène ce qui s'était passé entre les deux hommes. Il aurait pu faire simple, et raconter l’histoire. Mais non, il avait été obligé de tout mettre en scène. Or, une mise en scène comporte autant de biais, si ce n’est plus qu’une histoire. Enfin, il y avait quelques informations intéressantes dans tout ça. Le chevalier du verseau avait été terriblement maladroit dans on approche et il comprenait la réaction, bien qu’extrêmement excessif du serviteur d’Apollon. Au moins, le chevalier d’or semblait lui, garder son calme c’était déjà au moins un bon pour lui. Il avait été maladroit certes et le Pope devrait régler ça avec son chevalier plus tard. Mais, sous son masque froid, le Verseau semblait… contrarié . D’une façon ou d’une autre ? Il assumait donc les menaces qui avait été proféré à l’encontre de l’Augure. Le Pope soupira. Enfin, lui aussi faisait dans le grandiloquent avec son feu et sa glace, mais il n’avait pas tort, les deux hommes n’étaient pas faits pour s’entendre.

    « - Fait Kilian. Nous reparlerons de ça plus tard, viens dans la grande salle du temple demain soir. »

    Il attendit un peu que le chevalier d’or quitte les yeux pour reprendre la suite de sa conversation avec l’Augure. Il voulait laisser aussi du temps à l’homme en face de lui pour redescendre. Il n’avait qu’à espérer qu’il descende aussi vite qu’il montait en pression, mais ça, ce n’était pas sûr. Le Pope aurait l’occasion de voir justement si la voix du soleil se montrait aussi rancunière que son maître pouvait l’être dans les légendes qui le mettent en scène. Il donna congé aux gardes qui avait été blessé et demandé qu’on amène la relève. Seuls quelques hommes restaient maintenant ici. Un dispositif peut être léger, mais il avait ses propres assurances, dont celle autour du cou du tueur de chiens.

    « - Bien, maintenant que tu as eu le temps de t’apaiser un peu, nous allons pouvoir reparler de ça. En particulier le tombereau d’injure à mon endroit ? Qu’est-ce que je viens foutre dans cette histoire moi ? Je suis sûr que si tu n’as pas eu des mots tendres à mon endroit tu n’auras pas de mal à me les répéter ici. Sans grande mise en scène, parlons simplement. »

    Certes, il était celui qui avait conseillé d’une façon ou d’une autre cette rencontre entre le Verseau et le prisonnier de guerre. Mais il était loin de s’imaginer qu’elle aurait dégénéré d’une façon ou d’une autre. A vrai dire, il avait pensé que l’échange aurait pu être cordial, à défaut d’être courtois. Mais la distance, la guerre… Il y avait encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir vraiment embrasser le rêve de la déesse. Trop de sang aussi, mais peut-être plus tard. Peut-être après. Il espérait pouvoir faire quelque chose de tout ça. Oui, cette altercation avait au moins confirmé une chose : la voix d’Apollon ne pouvait pas approcher les dormeurs. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont perdu des proches durant la longue campagne d’Italie. Nombreux sont ceux qui risquerait d’une façon ou d’une autre de l’offenser et s’il ne pouvait pas prendre sur lui suffisamment… La preuve, ce n’était pas celui qui portait l’or et qui pouvait se défendre qui avait souffert de cet accès de colère mais plutôt ceux qui n’avaient pas la force et la résistance de l’éveil. Il parlerait de ça après avec son prisonnier. Il voulait déjà entendre ce qu’il avait à dire à son endroit.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 19 Mai - 14:56
Un sourire narquois s'esquissait sur mes lipes. Comment cela ? Sans mise en scène ? Supercheries ! Paré des atours du Grand Pope, il était lui même en représentation permanente. Voyant le chevalier du Verseau qui s'apprêtait à quitter les lieux, je m'adressa à lui une dernière fois.

" Je sais quelle est ma place Chevalier. C'est moi même qui l'ait souhaité. Le danger ne peut venir de moi mais d'ailleurs... "

En effet, il était ridicule de me voir comme une menace immédiate. Tant que l'on donnait un minimum de respect, je ne comptais pas aller à contre-courant de ma position. Ce serait un suicide à n'en point douter.

" Paranoiaque, voilà le sceau que l'on appose afin de s'enfermer dans ses certitudes. Je ne suis pas ce genre d'homme. Mais oui, par mon passé, je ne suis pas du genre à laisser des menaces passées, même sous-entendues. Une ou deux remarques... Cela ne me dérangeait pas mais là n'était même plus la question. "

Je me tournais alors vers le Pope qui était en train de me poser quelques questions.

" A ma place, qu'auriez vous pensé ? "

Le ton était froid et mon manteau cosmique disparaissait lentement. Il n'y avait plus aucune once d'énergie lumineuse.

" Tout homme a devant soit le paravent de la scène de théâtre. Ce que vous êtes humainement devant moi n'est pas le Grand Pope en personne, vous avez vos propres objectifs et le fait que je vive encore en est une preuve. Alors oui, induire le couteau après un sourire de la courtoisie, serait-ce surprenant ? "

Un sourire aux lèvres, je repris après une rapide respiration. Il regardait au loin le chevalier du Verseau qui disparaissait.

" Evitez en tout cas de m'envoyer des peigne-culs de la sorte. On s'étripe assez pour un mauvais mot, ou une mauvaise compréhension de ce verbe que l'on use de façon peu amène. Je sais que je n'aurai pas le bonheur de ces dames pendant quelques temps. Mais en votre palais, je ne suis que le bouffon qui amène un oeil éclairé sur vos propres certitudes ! Au coin des terres lointaines, vos ennemis se préparent à vous frapper, je n'ai pas le sang des Grecs sur les mains et pourtant je suis votre prisonnier. Etrange sourire de la dame de l'ironie, n'est ce pas ? Je prie qu'Apollon me pardonne pour la douleur que j'ai imposé à vos hommes... Seule chose qui me navre dans cette étrange histoire que les Muses nous content. "



[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge330/330[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune216/216[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 19 Mai - 19:30
    Le Pope lâcha un soupir audible quand l’Augure arracha, comme un enfant contrarié, un pseudo dernier mot vis-à-vis du Verseau. Il avait imaginé l’homme plus sage que ça. Il s’était trompé. La voix d’Apollon était inconstante, une princesse colérique. Mais il devait ramasser les pots cassés et faire en sorte que quelque chose de positif au final ressorte de cette altercation. Avec une telle tête de mule il en doutait, mais il devait essayer. S’il voulait pouvoir faire fleurir quelque chose des ruines de la guerre. Une tâche folle qu’il s’imposait à lui-même. Une tâche qui le décourageait un peu plus tous les jours. Mais une tâche nécessaire aux vus des pressentiments qu’il avait sur le monde. L’ennemi viendrait avant tout de l’est et il faudrait être près…

    « - À ta place, j’accorderais un peu plus de crédit à la parole de l’homme qui peut faire rouler ma tête. T-ai-je donné l’impression d’être inconstant de ce côté-là ? Penses-tu que je sois le genre d’homme à te sourire devant et te poignarder par-derrière . J’ai beau mener, comme tu dis, une pièce de théâtre, ce n’est pas le genre d’homme que je suis. Surtout avec quelque chose d’aussi grave. On parle d’une vie humaine. Quand je t’ai dit que je traiterai ce différend entre toi et Kilian avec la même équité qu’entre deux de mes chevaliers, je le pensais. Si jamais je te veux mort, je viendrais te le dire et je te regarderais droit dans les yeux en annonçant la sentence. Certes, le Verseau a passé certaines limites, il est allé contre les ordres que j’ai donnés te concernant et je m’occuperais de lui. Mais tu ne t’aies pas rendu justice en t’emportant de la sorte. Tu ne fais là que me donner raison. C’est les dormeurs qui vont subir tes sautes d’humeur. Imagine, ce genre d’altercation arrivé à Rodorio. Et ça arrivera. Tu n’as pas pris part à la guerre, tu n’as pas de sang sur les mains. Je le sais. Mais pour eux, tu représentes nos ennemis. Tu représentes ceux qui ont tué leurs frères, leurs amis, leurs époux. Tu as perdu plus que nous, mais eux ne verront pas ça. Tu es en droit de te défendre. Je te comprends sur ce point, mais pense à ça. Les gens ne vont pas t’aimer parce que tu es Cuchulainn. Les gens ne vont pas non plus te tuer parce que tu es Cuchulainn. Nous avons des valeurs et des convictions tu sais. Alors arrête de voir en tout le monde une ombre ou un assassin. Tu es un prisonnier. Ta vie a plus de valeur que ta mort. »

    Il laissa un léger silence s’imposer pendant quelques secondes, le temps d’une respiration, avant de reprendre, d'une voix cette fois plus pausée. Il n’avait pas monté le ton, mais il s’était montré ferme malgré tout. Il avait endossé son rôle de Pope.

    « - Je te crois quand tu dis être désolé pour ces hommes que tu as blessés. Tu sais, je te l’ai déjà dit, je t’apprécie. Et je trouve dommage que nous nous soyons rencontré dans ces situations. Dans une autre vie, peut-être que nous aurions pu nous entendre. Mais dans celle-là, nous y arriverons sûrement jamais. Il y a trop de différences et trop de sang entre nous. J’en ai conscience. Même si je voudrais un peu gommer tout ça, je ne le pourrais pas. Tu parles de nos ennemis à venir. Mais tu n’as pas tout à fait tort. Même si, ceux qui m’inquiètent vraiment ne sont pas les guerriers de la guerre, les mystérieux Ligures qui sont vos alliés. Non… Ce qui m’inquiète vraiment, c’est de l’est. C’est la venue des ténèbres. Alors si c’est d’eux que tu parles, je pense que, d’un commun accord, nous pouvons au moins nous entendre pour dire qu’ils sont encore plus détestables que nous le sommes l’un pour l’autre non ? »

    Cette fois, il s’arrêta de parler et il attendit la réponse de son interlocuteur. Cette fois, il avait besoin de savoir ce qu’il pensait de tout ça. Les ténèbres n’apportaient rien, elle n’avait pas de rêve à défendre, d’ambition à assouvir si ce n’est la mort de toute chose. C’étaient eux à leur façon, les véritables ennemis. Mais les choses ne sont jamais si simples avec les ombres. Elles n’avancent jamais à visage découvert et il faut les éclairer avant qu’il ne soit trop tard et pour ça, ils avaient besoin d’une lumière…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Deric_11


Dernière édition par Childéric le Jeu 21 Mai - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 19 Mai - 23:09
Interdit. Pour la première fois, cet homme parlait avec son coeur, enfin c'était plus perceptible ou étais-je aveuglé par une rancune idiote ? Je n'étais coupable de rien, sauf du fait d'être à la tête d'un culte de Mithras où il n'en restait plus que les hommes ou les femmes. Fermant les yeux un instant, je sentis chanter en moi les mots qu'on ne disait pas. Je savais que je n'étais pas parfait... Alors pourquoi moi ? Adalrik me manquait à ce moment là, lui aurait usé des mots justes et aurait retourné la situation en un instant. Ou encore Marcus, c'était aussi un homme sage et avisé. A cette place, le Dieu solaire m'avait nommé moi à cette charge. Tain.... Je soufflais un peu en posant mon cul sur un rocher. Profitant de l'air un moment, mes lèvres se laissèrent aller à répondre.

" Bas les masques... Tu veux qu'on se parle franchement, alors allons y ! Voilà bien de l'audace à celui qui a participé à la curée contre nous, rendu nos artistes en esclavage... en esclavage... Chez nous, l'infâme peut côtoyer le noble, il faut simplement chanter et s'amuser, participer à la Flamboyance, cette sarabande de musiques et de danses, de poésies et de mises en scène qui ne cessent jamais... Mais cela est terminé. Après, la Tour des Vents devait tomber dans la tombe. C'était écrit depuis sa construction même. "

Un sourire maussade traversait mon visage.

" Les ligures ? Je ne connais pas. Par contre, si tu parles des Tuathas... Mais la mission de ces derniers est différente, elle n'es pas la mienne et l'Augure noir oeuvre à ce que cela soit fait. Après tout, l'aube est toujours suivi d'un Crépuscule. Les Tuathas sont ce Crépuscule, une autre facette des Oracles si tu préfères et ces guerriers sont d'une autre trempe que les Oracles que tu as affronté... Cependant, encore un fois, leur mission ne concerne pas notre Génération. Cela, je le tiens de mon mentor, la vieille sorcière bleue mais c'est vieux..."

Une seconde de soufflement.

" Pour les problèmes de l'Orient, j'en ai entendu parler lors de mes voyages. Oui, quelque chose de sombre se réveille là bas, j'ai une étrange appréhension. Mais... Apollon n'en avait pas peur. Je ne sais pas grand chose comme tu t'en doutes mais mon Père n'a pas pu se laisser enfermer comme un enfant, aprés une punition qu'il ne méritait pas. Grand Pope, l'âge de Rome, voire de la Seconde, est terminé. Athéna, ta Déesse, fait tout pour sauver cet âge mais cela ne sert plus à rien, c'est de la vanité. L'homme apprend, progresse, mais il faut que Aion fasse tourner la roue, tu ne peux pas t'opposer à cela. tes hommes... Tu veux les protéger, tout comme moi, mais ils sont déjà en sursis. L'étendard de la liberté ne peut s'arrêter, les peuples ont peur, Rome n'est plus, ils veulent écrire une nouvelle histoire. Tu veux les en empêcher ? En un sens, je me suis laissé prendre pour vous comprendre et je constate que rien n'a changé depuis le dernier Aion. "

Apaisé, je donnais ma version des choses. Ce n'était pas parfait mais pour la première fois depuis des mois, l'esprit du futur Augure sortait de sa chrysalide. Je ne m'estimais pas de taille dans cette mission mais, Marcus m'aurait dit :

" Tu as le droit de faire la guerre pour te plaire mais tu ne peux fuir tes blessures. Te trahir serait briser des espérances avec ton retour. "

Gardant cette pensée au fond de moi, je fermais les yeux et ressentais le doux air du vent. Il fallait que je réduise mes blessures pour pas trahir les miens. Je me devais de m'élever et réveiller l'ancien Prince mort avec Eomer. Douce demoiselle, en cet instant, tu me manquais tellement. J'étais perdu sans tes conseils et ta sagesse. J'étais seul. Mon regard s'était perdu, j'ai voyagé à travers ce monde avec un sourire, comme une écume s'approchant des récifs.

Un sourire se dessinait sur mes lèvres. Enigmatique.



[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge330/330[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune216/216[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyJeu 21 Mai - 15:12
    Bas les masques ? Bien. Très bien même. Si pour la première fois il arrivait à percer la carapace d’’oisiveté du représentant d’Apollon, le Pope aurait fait de cette débâcle une victoire. Il en apprendrait plus dans cet échange naît du feu que dans les conversations posées qu’ils avaient eues depuis l’arrivée de l’Augure au Sanctuaire. Oui, maintenant, pour la première fois, le roi-soldat parlerait au roi-saltimbanque. D’abord, il parla du ressentiment et de la guerre. L’esclavage et la mise à mort oui. Narsès surtout, qui était l’auteur de ces actes de guerre. Des artistes ? Sûrement la majorité d’entre eux, mais surtout, ils se sont retrouvé victimes d’une guerre. Considéré comme des soldats vaincus, à tort ou à raison ? Une question de morale que la guerre ne se pose pas, que le soldat écarte. Le Pope italien avait sa propre façon de faire les choses certaines ne plaisaient pas à son homologue grec, la réciproque devrait sûrement être vraie. Bientôt, les deux hommes devraient se rencontrer.

    Childéric continua d’écouter ce que le fils de Lug avait à dire. Il ajouta toutes ces précieuses informations aux choses qu’il devrait explorer. Les Ligures ou plutôt visiblement, les Tuathas et leur ordre noir. Le pendant du soleil, l’ordre de l’éclipse. Une mission séculaire, une prévision pour l’avenir. Les différentes facettes d’Apollon. Oui, c’était logique… Ce qu’il cherchait à faire faisait un peu plus de sens pour le dirigeant du Sanctuaire. Il prévoyait sur le long terme. Est-ce que c’était pour ça qu’il était venu prendre Ainia ? Pour en faire l’une des leur ou pour ses talents ? Pourquoi avaient-ils tué le cancer noir ? Beaucoup de questions qui restaient sans réponses mais au moins, ils avaient avancées. Il demanderait aussi à Nimue plus de détails sur cette sorcière bleue. Un lien qu’elle partageait avec lui, un moyen d’en apprendre plus.

    Ainsi, il savait pour l’est. Apollon savait pour l’est, mais il n’avait pas peur de ça . Pourtant, quelque chose l’avait poussé à sourire lors de sa capture. Tout ça n’avait pas changé, il fallait comprendre pourquoi le dieu solaire avait agi de la sorte. Il se doutait que son plan pouvait maintenant concerner ses Tuathas. Peut-être que c’était finalement eux qui vont prendre la suite de ses Augures. Que le soleil désire se coucher pendant un temps pour préparer son retour . Non, même après Troie, d’après les légendes, le soleil n’a pas été enfermé alors pourquoi maintenant ? Un véritable nœud gordien bien trop dur pour être tranchée. Mais il fallait qu’il essaie, c’était sa mission. Mais le fils de Lug avait fini de parler. Alors le Pope, qui jusqu’à ce moment avait écouté sourit à son vis-à-vis.

    « - Bien, je parle pour la première fois à celui qui a ramassé la couronne. Mais c’est ce qui fera de toi un bon roi pour les tiens. Le fait de ne pas vouloir cette couronne justement. Cependant, ne pas la vouloir et la refuser sont deux choses différentes et je pense que tu commences à en prendre conscience. C’est un exercice difficile, je suis passé par là moi aussi… Mais je suis d’accord avec toi pour la chute de Rome. Elle viendra, un jour. Mais c’est le devoir du soldat de défendre son empire et les siens jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de lui ou des siens. Le rêve ne meurt vraiment jamais, il continue toujours. Après Rome, longtemps après nous, la déesse trouvera un autre coeur pour ses objectifs. Tant que l’humanité vivra, son rêve aussi. »

    Le Pope marqua un temps de silence et regarda autour de lui un instant. Il vit les marches qui entament la descende vers le reste du Sanctuaire. Il était maintenant roi au sommet de la montagne et un roi ne pense pas comme un soldat. Il avait jadis, rêvé d’être roi, mais maintenant qu’il avait la couronne, il voulait s’en débarrasser. Oh, jamais il ne la rendrait, c’était son devoir de la porter et il était avant tout soldat, mais il n’avait pas le goût du pouvoir et de l’ambition. Il n’avait jamais voulu monter plus haut. Il se plaisait à croire que c’était ça que la déesse avait vu en lui. Son sens du devoir, l’importance qu’il accorde au lien et le fait qu’il reste avant un tour un soldat.

    « - Je te tiendrais informé de l’avancée du péril de l’est. C’est une menace qui dépasse nos luttes je pense. Peut-être pouvons-nous commencer à collaborer à ce sujet au moins ? Pour le reste, si tu es disposé, j’aimerais entre le récit de ses voyages vers l’orient lointain. Jusqu'où as-tu traîné tes guêtres ? »




“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyVen 22 Mai - 17:47
Plissant les yeux de plus en plus, j'écoutais la fin du propos du Grand Pope avec circonspection. Je ne comptais pas entrer dans un débat philosophique mais je trouvais son petit discours pour le moins... surprenant. " Le Rêve ne meurt vraiment jamais, il continue toujours. Après Rome, longtemps après nous, la Déesse trouvera un autre coeur pour ses objectifs. Tant que l’Humanité vivra, son Rêve aussi. " Il parlait bien du Rêve d'Athéna, négligeant de fait ce que je représentais, comme si j'allais épouser les espoirs d'Athéna en fermant les yeux sur ce qui était advenu de Rome.

Le Rêve d'Apollon était de faire de l'Homme un chef d'oeuvre au sommet de la création des animaux, plantes et montagnes... Réduire ainsi au silence les autres espoirs comme ceux de Poséidon ou d'Hadès, des Asgardiens... Oui, je commençais à me dire que le Grand Pope n'avait pas pour but d'accepter les idéaux des autres mais d'aller vers une imposition de ses principes. Il voulait réduire au silence ceux qui s'y opposaient. Je ne lui jetais pas la pierre, je le comprenais même. Mais, dans la circonstance, considérer que je suivrais "son" Rêve était une lubie. Athéna pensait Humanité alors que je pensais "Homme". La subtilité était évidente et point d'achoppement de notre entente potentielle. Vanité ? Non. Il était sincère dans ses croyances les rendant absolues. Il ne s'en rendait même pas compte, c'était presque amusant.

Je lui avais dit que j'avais accepté cette couronne. Avec ses travers comme ses qualités. Mon dessein était de suivre l'enseignement de Scáthach, jouer des mots, du verbe et de l'empathie que l'on avait pour les Hommes afin de les manipuler. Conscient que je ne pouvais plus me comporter comme un enfant, tentant de rejeter ma position perpétuellement. Je prenais le pouvoir maintenant. Les questions du Pope sur l'est étaient avisés, j'avais énormément voyager mais je ne m'étais jamais intéressé à la politique ou aux Éveillés, j'avais fait quelques rencontres et bien souvent des personnes sans pouvoir politique.

" Apollon craignait une menace venant de l'est. Clairement. Mais je n'en sais pas plus, je suis prêt à discuter là dessus évidemment. Sauf que tu parles à un Homme qui ne peut rien t'apporter, ne sachant rien de ce qui se passe en ce monde depuis mon enfermement. Des bribes me sont parvenues mais sans plus d'intérêt que cela. Comme tu l'as dit, Rome n'est plus, les Oracles ne sont plus... En quoi vouloir s'entendre avec un "mort" ? Je me pose la question sur cette obsession. Sauf si... Tu ne joues pas franc-jeu sur certains points. Je ne juge pas, je comprends tes raisons. Donc, il me faudra savoir les choses de cette époque. Cela fait près de quatre mois que je suis à ton "service", serait ce impudent de demander des nouvelles de ce monde ? "

Je souriais amicalement. J'avais besoin de comprendre le monde qui était le nôtre de nos jours pour pouvoir répondre au mieux à ses réponses. Le Pope pouvait percevoir un changement notable, une diction plus froide, c'est comme la musicalité de ma voix avait légèrement changée pour devenir aussi douce que l'aube.



[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge330/330[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune216/216[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptySam 23 Mai - 13:53
    L’homme avait lequel parlait maintenant le grand Pope semblait tout à fait différent. Oui, finalement il avait accepté qui il était et avait compris qu’il ne pourrait pas garder ce masque si longtemps. Ou simplement refuser de prendre ses responsabilités en attendant que le temps coule et qu’il se fasse à la vie ici. De ce que Childéric avait compris de son homologue d’Apollon, ce n’était pas le genre d’homme à attendre éternellement de toute façon. Mais il était plaisant d’avoir ce genre de discussion. Et il apprendrait encore beaucoup de choses, plus que ce qu’il avait déjà appris précédemment. Comme il le pensait, Cuchulainn était une mine d’informations mais il fallait juste savoir par quel morceau commencer à miner. L’affront de Kilian avait réveillé sa fierté. Ce n’était pas étonnant pour le fils du soleil d’avoir l’ego de l’astre.

    Quelques instants avant, il avait dit qu’Apollon n’avait pas peur de l’est, mais qu’il la craignait finalement. Une nuance assez mince mais que l’ancien lion pourrait comprendre. Il n’avait rien de plus à apporter que cette nuance. Qui en soit, était déjà une information suffisante. Pour le reste, certaines de ces remarques relancerait la conversation. Notamment la vision différente qu’ils avaient du rêve. Il pouvait comprendre sa réaction, à vrai dire, s’il avait été à sa place, il n’aurait pas été mieux. Les servants du soleil avaient tout perdu. Ceux qui n’étaient pas mort ou capturé sont maintenant traqué comme des fugitifs et des bêtes. Mais le rêve ne contente pas à la ruine et au chaos, il demande autre chose. Rome avait été le fruit du croisement des rêves après tout.

    « - Un mort ? Mais vous n’êtes pas mort ! En déroute, oui. Battu, certainement. Mais vous n’êtes pas mort. Toi ici, et les tiens quelque part dans le monde. Vous faites aussi parti du rêve de la déesse. Il faut parfois prendre des décisions difficiles et douloureuses pour le bien de ce dernier. Personne n’a fait cette guerre avec plaisir. J’y ai participé, tu dois le savoir, j’ai fait toute la campagne. Je l’ai fait parce que je devais le faire, pas parce que je voulais le faire. Athéna incarne la sagesse avant tout. S’il est possible d’éviter de recommencer l’Italie, nous le ferons. La guerre est une nécessité, un dernier recours. »

    Pour le reste, sa demande était sensée. Logique et légitime. C’était là les premiers pas que voulait le Pope dans la direction de l’Augure. Il lui fallait être diplomate. La diplomatie, ce n’est pas seulement dire le contraire de ce que l’on pense, même si c’est souvent le cas. C’est aussi affaire de compromis. De faire en sorte que chacun des deux partis obtient quelque chose et part avec l’impression d’avoir gagné quelque chose. Alors oui, il pourrait lui donner quelques informations, pourquoi pas. C’était une demande raisonnable et acceptable. Il filtrerait de toute façon ces informations, du moins, peut être au début. Il fit mine de réfléchir pour répondre à cette partie de sa demande. Oui, il fallait bien peser le pour et le contre…

    « - Oui, ça me semble honnête comme demande. Je vais déjà te parler de l’est, puisque c’est le sujet de notre conversation. Les choses qui remontent de là-bas sont… disons floues ! Très flous ! Flou comme si tu avais plongé ta tête dans un tonneau de vin pour en siffler tout le contenu. L’empire se bat dans sa frontière est avec les Perses. Cependant, nous avons négocié un armistice. Mais il semblerait que ces derniers soient en proie à des guerres intestines ou extérieures, sur leur propre frontière est. D’où la paix qu’ils ont voulu signer. Je te laisse imaginer ce que ça peut signifier. C’est la terre des spectres… »

    Il voulait déjà voir la réaction de l’Augure face à ces informations. L’Est… C’était ce qui l’occupait vraiment maintenant. Combien de temps les Perses pourraient-ils contenir cette menace ? Ne finiraient-ils pas par être dévoré par cette dernière et simplement eux-mêmes devenir un danger bien supérieur à celui qu’il représente déjà. Quand un empire de dormeur et un empire d’éveillé marchent main dans la main, le monde ne peut que trembler… C’est le fait de Rome et de la nouvelle cité !



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
CuchulainnCuchulainnArmure :
Augure

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge240/240[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (240/240)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune356/356[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (356/356)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMar 26 Mai - 20:52
Notant les informations que je recevais avec soin, je me demandais bien quoi lui répondre. En effet, je n'avais plus grand chose à rajouter. J'hochais la tête sans l'interrompre. En mon for intérieur, je présumais que cela me servirait un jour... Mais actuellement, je n'étais qu'un citoyen d'en bas, un prisonnier de guerre qui n'avait pas participé aux affaires politiques, occultes ou même militaires des Oracles. Que faire ? Lui avouer ma méconnaissance des affaires orientales ? J'avais entendu parler des mêmes rumeurs au gré de mes voyages mais c'était bien tout.

" Je ne sais pas plus que ce que je t'ai dit tout à l'heure. Et je pense que Rome avait suffisamment à faire pour ne pas s'occuper des affaires du Levant. Si tu veux des réponses, il faudra aller les chercher par toi même... "

Cette évidence posée, je fixais les alentours en sentant que la fin de la discussion arrivait à son terme.

" Je pense que notre discussion peut s'arrêter Grand Pope, j'ai besoin de réflexion et de solitude. Et, tu dois avoir bien des affaires en cours pour ne pas t'occuper de ma personne ? Je ne risque pas d'aller loin de toute façon. Mes connaissances sur le monde occulte sont faibles comme je te l'ai dit. Je ne peux rien apporter et les miens vivent tranquillement dans leurs coins, enfin je pense. "

Puis, alors que je me retournais en faisant signe aux gardes que j'allais les suivre, je parla une dernière fois à la forme éthérée présente derrière moi désormais.

" Le souci peut venir aussi du nord, ne concentrez pas votre regard vers l'Orient trop fixement. "

Nulle menace, juste une observation. L'ancien chevalier du Lion était bien obnubilé par les affaires perses mais selon moi, les soucis slaves étaient tout aussi graves pour lui. Bien des fois, de ce que j'avais compris, l'Empire a tremblé des raids venant des Slaves ou des Mongols. Je ne comprenais pas véritablement pourquoi il s'intéressait à eux, certainement que des informations me manquaient. Je retournais donc dans ma prison.

Citation :
Fin du RP. Je pense qu'on allait tourner en rond, préférais couper court XD, merci pour le RP !



[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t890-akrites-salonikas-gran
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-bleu260/260[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-bleu  (260/260)
CP:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-rouge330/330[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-rouge  (330/330)
CC:
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) G-jaune216/216[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)   [Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) EmptyMer 27 Mai - 12:22
    Il eut un sourire pour l’Augure quand il signifia qu’il avait oublié ce qu’il avait dit. Ce qui était amusant dans cette affaire, ce n’était pas qu’il avait oublié ce qu’il avait dit. C’est que c’était une possibilité. Soit il avait vraiment oublié soit… il en avait légèrement trop dit. Mais il était beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions. Il avait enfin un roi en face de lui et non plus un homme ordinaire. Quand on doit prendre la couronne, on n’est plus jamais homme ordinaire. Une leçon qu’il aurait à apprendre et finalement, qu’on apprend tous les jours quand on est soumis au poids de la couronne. Un poids qui se fait bien souvent beaucoup trop lourd… Si nous étions parvenu là à poser les bases de discussion plus solides, c’était une victoire que le Pope prendrait. Il finirait par déterminé s’il soufflait le chaud ou le froid ou s’il était vraiment perdu. Il n’avait pas oublié le secret qu’il lui avait demandé et le contenu de cette information.

    Ce fut à son tour de hocher gravement et silencieusement la tête. Le poids de la couronne amène toujours celui de la réflexion et surtout des mensonges. Il comprenait trop bien ce besoin de solitude et cet espoir pour les siens. Il savait qu’à la place de la voix du soleil, il aurait été déchiré de ne pas savoir ce qu’il était advenu à ses guerriers. Bon nombre de ces chevaliers étaient ses amis, ses camarades ou bien plus encore. Il tirait sa force et de ses liens. Mais il était là question de guerre et les autres oracles étaient traqués comme des animaux. Surtout par les forces du général Narsès. Mais c’était là une tout autre histoire et un nouveau lot de problème qui viendrait se présenter à lui bien assez tôt.

    Pour le reste, il marqua un moment la surprise sur les derniers mots de l’Augure. Oui, l’est n’était pas son seul problème. Il se méfiait en réalité, des quatre points cardinaux et des menaces associés. Il voyait doucement l’encerclement du Sanctuaire et de la Nouvelle Rome se dessiner et il voulait briser le siège avant qu’il n’est lieu. L’ennemi commun est souvent la solution la plus simple et c’était là son objectif : lutter contre les spectres. Mais sa remarque était valable. Personne n’était revenu du grand nord. La terre avait été condamné par Athéna et personne ne devait jamais s’y rendre. Mais il le savait, ça ne pourrait durer ainsi éternellement. Il ne pouvait laisser un coin aveugle sur ses flancs si facilement mais il lui faudrait être prudent.

    L’autre menace qui pouvait venir du nord, et celle-là l’inquiétait plus immédiatement, c’était les guerriers d’Arès. Acamas aurait tôt fait de finir de lécher ses plaies et maintenant qu’il n’avait plus que Zvezdan pour chef, les choses risquaient de changer en mal pour les forces de la sagesse. Il poussa un profond soupir en laissant l’Augure regagner la quiétude de sa prison. Il attendit quelques instants, les regards dans le vide et doucement, il dissipa la projection de lui qu’il avait amené en urgence ici. Il regagna son corps et dégourdit ses muscles un peu. Où en était-il ? Ah oui, des questions inutiles et des vérifications qu’il devait mener à bien. Il avait envie de faire autre chose mais il devait s’occuper de ça. Enfin, il avait su faire de cette défaite une petite victoire et il était content de ça.

    Il devrait par contre voir avec Kilian plus tard et il faudrait qu’il se préparait à cette rencontre. Il posa les rouleaux qu’il avait recommencé à lire sans vraiment s’y concentrer et se leva pour faire quelques pas. Il passa la tête par la porte et convoqua son chambellan pour qu’il l’aide à organiser l’entrevue avec le Verseau. Les deux hommes discutèrent quelques instants et tout serait prêt pour le lendemain soir et la venue du chevalier d’or. Il aurait le temps de penser à quelques sanctions, juste au cas où. Mais il ferait en sorte de ne pas en arriver là.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Janvier 553] Briser la glace... Ou s'en retrouver prisonnier (Cuchulainn-Kilian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: