Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu200/200[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (200/200)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge160/160[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (160/160)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune305/305[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (305/305)
Message [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyMer 13 Mai - 14:28
La paix était quelque chose d’éphémère. De cyclique. Elle n’avait pas le temps de s’installer dans la durabilité qu’une part de chaos s’en venait, d’une façon ou d’une autre, pour la déranger voire y mettre fin. Et toujours elle finissait par revenir. Ainsi étaient faites les choses. Il était cependant fort dommage que le répit qu’avaient gagnés les Oracles ne soit pas fait pour durer. La défaite de septembre dernier avait endommagé durement les forces du Soleil, malgré l’aide éteinte des Berserkers et celle providentielle des Chevaliers Noirs. La guerre en elle même n’était hélas pas terminée et il y avait fort à parier que les Saints finiraient par arriver sur Rome, un jour. Rowena craignait cette possibilité, et chaque nuit, elle laissait l’esprit de Veena parcourir les étendues du territoire d’Apollon pour surveiller les avancées ennemis. Pour le moment, les choses restaient calmes, mais avaient-ils le luxe de se reposer ? Elle l’aurait grandement aimé. L’Oracle du Paon était épuisée et méritait de laisser son esprit - celui bien ancré dans sa chair - de penser à autre chose. De détendre le flot incessant de crainte et de doutes, malgré la puissance toute bienveillante de leur dieu qui demeurait en ces lieux.

Ainsi, pour laisser ses pensées vagabonder posément, elle s’était retrouvée dans les jardins sacrés de la Tour des Vents. Il faisait certes froid, au coeur de l’hiver, et le manteau qui recouvrait ses épaules coupait agréablement la morsure du vent qui chantait dans les branches nues. La saison froide apportait en cet instant une quiétude toute mystique à ce lieu qui d’ordinaire était transcendant de vie. Ici et là, des gazouillements d’oiseaux et de bruissement de feuilles se faisaient entendre en pleine période estivale, mais en cet instant les seuls murmures qui pouvaient être captés étaient ceux d’une brise dansant avec les brindilles. Rowena s’apaisa à cette harmonie tendre et trouva un coin où s’asseoir paisiblement et contempler le ciel bleu quoique un peu couvert. La pluie ne viendrait pas en ce jour, elle en avait la certitude, mais le gris des nuages apportait tristement un peu de neutralité à l’éclatante couleur des cieux.

Resserrant les pans de son manteau, elle finit par se surprendre à entendre autre chose dans les chuchotis du vent. Un chant cette fois, véritable. Celui d’une voix gracieuse et douce, qui semblait apporter un doux rayon de soleil et de chaleur sur la nature endormie. Etrangement elle ne l’avait pas entendu plus tôt, plongé profondément dans ses pensées, mais dès que les premières notes furent perçues, l’Oracle du Paon se dirigeant d’un pas tranquille mais comme captivé vers la source de cette adorable mélodie. La blondeur d’une chevelure accueillie sa vision, puis une silhouette que Rowena reconnue, bien qu’elle n’avait eu que peu l’occasion de s’entretenir avec la personne. La belle et brillante Celestia se tenait dans un coin dégagé du jardin, chantant avec la brise, et un instant, la jeune femme oublia les quelques lourdeurs qui pesaient sur son coeur, bien qu’elles ne furent jamais effacées. Un sourire tendre se dessina sur ses lèvres, et bien qu’elle resta dans la protection d’un arbre dénudé, elle laissa à son tour sa voix s’entendre et accompagner la mélopée du Héron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu1650/1650[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge750/750[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune1350/1350[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyMer 13 Mai - 18:04
Plus tôt dans la matinée, une pellicule de neige avait recouvert le parterre herbeux des jardins. Toujours fidèle à cet espace vert et pur qui permettaient à ses pairs de trouver des moments de calme au milieu des tourments, la nymphe s'était accordé un moment pour vérifier la bonne santé des plantes et des arbres. Bien évidemment, ils semblaient un peu tristes sans leurs manteaux de feuilles et recroquevillés sur eux-mêmes, mais cela faisait partie du cycle des saisons. Elle vérifiait surtout que les racines se trouvaient bien ancrées, que les écorces ne portaient pas de traces de maladies, que les animaux qui se reposaient dans les terriers, les nids ou à des échelles plus petites eussent tout le calme nécessaire.

Toute à son soin des jardins, une cape posée sur ses épaules en prévision du froid, elle avait commencé à siffloter distraitement, puis à chanter. Les arbres l'accompagnaient par de légers craquements, et le vent faisait ses chœurs.
Soudain, un écho. Elle continua de lancer sa voix aux alentours mais stoppa le remblayage du potager. Fidèle à son habitude, Rowena semblait plus rôder que marcher, mais entendre sa voix déformée par une mélodie lui fit plaisir. Peu de gens dans la Tour chantaient. Cet Art, semblait-il, ne remportait pas le prix de popularité, plutôt boudé au profit de la sculpture ou de la peinture, qui laissaient une trace.

La chanson terminée, le Héron se releva et épousseta rapidement la terre sur ses mains et sa robe pour se diriger vers la visiteuse. Si elle regardait bien, le Paon la verrait pieds nus et les joues légèrement plus roses qu'à l'ordinaire à cause du froid. Elle s'inclina face à elle et répondit à son sourire.

"Bonjour Rowena. Les gens sortent peu par ce temps. Aviez-vous besoin de me parler ?"

La neige aurait bientôt fondu avec la montée du soleil.

"Si vous le souhaitez, l'une de mes nymphes a apporté du vin chaud. Je l'ai laissé près du Roi-Chêne."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia


Dernière édition par Célestia le Jeu 21 Mai - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu200/200[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (200/200)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge160/160[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (160/160)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune305/305[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (305/305)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyJeu 21 Mai - 15:50
Les voix se mêlent et le chants s’harmonisent doucement dans la froideur mordante de l’hiver. Elle ne laisse pas souvent entendre le son de sa voix d’une telle manière, mais cela avait le don de l’apaiser aussi surement qu’une balade dans ces jardins somptueux bien qu’endormis. Le plus souvent, lorsque Rowena chantait, elle le faisait à l’ombre du temple de l’Occident dont elle avait la garde en l’absence du propriétaire. Il n’y en avait plus désormais, les choses n’avaient que trop changées en peu de temps… Elle n’était sans doute pas à la hauteur des artistes qui faisaient résonner les notes dans les choeurs de la cathédrale, mais ses mélopées avaient le don de l’emmener par delà le voile, plus précisément que jamais mais d’une façon agréable, presque flottante. Elle marchait telle une équilibre sur le fil de ces deux mondes, et ses chants la rapprochait, parfois, de ces entités que peu d’yeux pouvaient contempler.

Mais accompagner Célestia, fille du soleil, ne semblait pas l’amener elle même vers les ombres, et voir que la jeune femme continuait son chant en sa compagnie la rassura, la faisant sortir un peu plus de la protection de l’arbre où elle s’était cachée. Son sourire est plein d’une sincère quiétude, même lorsque les accords cessent. Son oeil observateur fini par remarquer la tenue peu appropriée de l’Oracle du Héron en ce temps peu clément, mais elle ne serait point juge d’un tel accoutrement. Peut-être juste une remarque bienveillante et presque maternelle :

« Pas particulièrement, je venais seulement chercher l’apaisement en ces beaux jardins. Mais je suis heureuse de vous avoir croisé et avoir pu échanger cet instant avec vous. J’avais déjà entendu parler de vos chants. » Elle n’était pas le Paon observateur et gardien pour rien. Ses oreilles trainaient bien qu’elle savait respecter l’intimité d’autrui. Mais Célestia n’avait pas caché les différentes fois, dans la cathédrale, où elle avait accompagnée les choeurs de sa voix. « Ne craignez vous pas le froid cependant ? » S’enquit-elle en jetant un petit regard aux pieds nus de l’Oracle.

L’invitation ne la surprend pas mais lui fait plaisir. Plutôt solitaire d’ordinaire par un choix purement personnel, elle appréciait néanmoins l’idée d’un instant partagé sans penser à ce qui se passait dehors en ce moment même. Et puis, elle devait reconnaître, à son humble avis, et malgré le manteau qui couvrait ses épaules, qu’un vin chaud lui aurait fait le plus grand bien.

« Ce serait avec grand plaisir. Du moins j’espère que cette invitation ne met pas retard vos propres affaires. Vous sembliez bien occupée. » Elle renvoya un nouveau sourire doux, ses yeux glissant vers le jardin endormi et les mains un peu salies de la jeune femme. « Le Roi-Chêne ? » Sa voix se fit interrogative et elle lança un regard cherchant à savoir ce qu’elle nommait ainsi. Un arbre, assurément, mais était-il spécial ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu1650/1650[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge750/750[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune1350/1350[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyJeu 21 Mai - 18:26
La Gardienne joignit les mains avec un regard qui pétillait de plaisir.

"Je chante volontiers pour tout Oracle qui le demande ! Mais il est vrai que la mélodie est plus belle quand on ne l'attend pas au départ."

Un sourire lumineux et elle baissa les yeux vers ses innombrables traces de pas laissées dans la neige. A dire vrai, elle sentait à peine ses pieds à force de vagabonder d'un arbrisseau à une fleur, d'une fleur à un lopin de terre vierge. Cela en valait la peine, pour la santé du jardin.

"C'est justement pour cette raison qu'on m'a apporté du vin chaud ! Venez, je vais vous présenter."

Elle rajusta sa cape et fit signe au Paon de la suivre. Toute guillerette, elle se dirigea vers le cœur du jardin où en effet siégeait un énorme chêne, au moins aussi large que Lykeios une fois transformé au crépuscule. Il était haut et fort, ses racines épaisses serpentant aux quatre coins du jardin. En été, il abritait les Oracles et les serviteurs de la Tour de la trop forte chaleur, en hiver il adoucissait le souffle du vent glacial. Et pourtant il était là depuis longtemps qu'on avait tendance à l'oublier.

Déposée en évidence, une jarre qui fumait légèrement. Le Héron s'en empara et huma la bonne odeur. Un Moineau avait dû entendre des bribes de conversation car un second verre était arrivé près de l'endroit où Célestia avait déposé le sien un peu plus tôt. Elle le remplit et le tendit à Rowena.

"Je pense que tu as deviné, voici le Roi-Chêne. C'est le plus ancien et le plus grand des arbres de la Tour. Je me demande même si à force de pousser la Tour ne se repose pas un peu sur lui. Et donc, Roi-Chêne, voici Rowena. Mais je pense que vous la connaissez déjà."

Un léger vent se fit sentir et Célestia se mit à rire.

"Il dit que oui. Il t'a déjà vue venir ici en solitaire, notamment la nuit. Plutôt dans ta forme... obscure ?"

Une expression d'étonnement se peignit sur les traits de la nymphe, qui "dévisagea" l'arbre, puis la damoiselle aux cheveux de nuit. Visiblement ce sujet-là ne la regardait pas, aussi décida-t-elle de ne pas poser de question. Mais le sujet venait de piquer sa curiosité. Elle but une gorgée de vin et poussa un soupir d'aise.

"Je veille à ce que les jeunes plants ne manquent de rien, à ce que les maladies laissent le jardin tranquille, et quand l'envie me prend je prépare quelques sillons qui serviront au printemps. Quelqu'un d'autre pourrait le faire, mais j'aime me réserver une journée de temps en temps pour m'en occuper moi-même. Parce que ces jardins sont aussi un lien entre tous les Oracles, un lien avec Père, et un lien avec le monde au-dehors. Ils représentent le cycle à leur manière. C'est un peu comme si j'étais un peintre de la terre !"

La jolie blonde tira la langue, rendue peut-être légèrement gaie par la boisson.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu200/200[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (200/200)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge160/160[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (160/160)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune305/305[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (305/305)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyDim 31 Mai - 15:44
Préoccupée que la jeune Oracle ne prennent pas plus froid un gardant ses pieds dans la neige, Rowena la suivi volontiers vers celui qu’elle appelait le Roi-Chêne, toujours curieuse de savoir ce qu’il était. Un arbre, bien entendu, mais avait-il un quelque chose de particulier ? Sans doute aux yeux de Célestia, qui avait réputation de parler et se lier à tous les êtres de la nature, de la plus petite pousse au plus grand prédateur. La joie lumineuse et le tempérament du Héron avaient ce quelque chose de contagieux, et bien que le Paon n’eut pas la même innocence dans le regard, elle se permit d’abandonner quelques doutes et inquiétudes en cet instant qui resterait coincé dans une bulle hors du temps. Juste paisible au coeur de l’hiver, l’espérait-elle.

L’odeur sucrée du vin chaud vint titiller les narines de Rowena, qui apprécia sans condition cette fragrance. Elle saisit avec un sourire la coupe tendue par Célestia et glissa ses lèvres sur le bord pour goûter avec appréciation le liquide. La chaleur était douce, bienvenue, et tout en savourant, elle se laissa emporter parles paroles de la jeune femme à ses côtés. Elle était si passionné, que c’en était agréablement amusant. Juste un temps, cependant, jusqu’à ce que le sourire du Paon se bloque momentanément, surpris par les mots du Héron. Elle laissa ses yeux glisser sur la haute silhouette de l’arbre ancien, qui l’avait effectivement vu dans ses errances nocturnes sous la forme de Veena. Célestia ne semblait pas en savoir d’avantage bien que l’Oracle de l’ombre pouvait discerner dans un léger éclat de voix la curiosité. Pour l’instant, elle ne satisferait pas celle-ci.

« Hm oui, cela m’arrive aussi souvent de venir me glisser dans les jardins à la nuit tombée. Cela dit je n’avais jamais fait trop attention, j’en suis désolée si les présentations n’aient été faites jusqu’ici. »

Bien sûr elle même ne parlait pas aux plantes, aux arbres ou aux animaux, mais le respect de toutes choses demeuraient en elle. Aussi accorda-t-elle un nouveau sourire, aussi bien à l’arbre centenaire qu’à la petite oiselle à ses côtés. Elle apprécia que celle-ci soit d’ailleurs plus douée qu’elle à la conversation, et attentive, Rowena se laissa simplement glisser sur une des racines sorties du grand arbre pour s’asseoir dessus, continuant d’écouter le flot de paroles. La gaité de Célestia arracha même un petit rire au Paon.

« Ainsi, c’est pourquoi depuis quelques années, le jardin de la Tour resplendit de vie et de beauté. Il est vrai que depuis que je suis ici, je ne l’ai rarement vu aussi beau, même endormi pour la saison. » Le compliment est sincère envers la jeune femme, et Rowena n’est pas non plus flatteuse. Juste une vérité, pour elle qui a vu les années défiler en ces lieux. « Mais comme dans tous cycles, il faut un temps de repos. C’est à cela que sert l’hiver. » Oh ce n’est pas une morale, de quelques façons que ce soit, ni même une critique, et sur ces mots d’ailleurs, elle s’amuse juste un peu en rendant un sourire. « Vous parlez à la nature, n’est-ce pas ? C'est un beau don. » Un pied dans le monde de la vie, tout comme elle avait une partie de son corps par delà le voile, sur le fil de la mort.


Dernière édition par Rowena le Dim 7 Juin - 1:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu1650/1650[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge750/750[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune1350/1350[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyDim 31 Mai - 17:40
L'expression du Héron se fit attentive, quand son corps penchait plutôt du côté de la distraction. Elle finit sa coupe, s'en resservit même un peu, et commença à balancer lentement d'un côté à l'autre en écoutant Rowena parler de nuit, de beauté et d'hiver. Elles se suivaient et se complétaient d'une certaine manière, Marcheuse de la nuit et Marcheuse du Jour, comme chacun des Oracles qui avaient sa place à la Tour. Ces derniers temps cependant, avec le Sommeil d'Adalrik, il ne restait guère que la nymphe qui appartenait aux oiseaux diurnes, ce qui l'attristait parfois. Guider l'aube seule, alors que tous les autres serpentaient dans la même nuit...

"J'ai beaucoup de mal à imaginer le silence qui entoure les humains à propos de la Nature."

Une nouvelle gorgée, et avec elle une vague de chaleur descendant dans son estomac, ravivant la vigueur de ses mains, de ses pieds. Elle se percha sur une autre racine, juste en face de Rowena.

"Je les entends tout le temps. Le vent, la flore, la faune. Je n'arrive pas à imaginer si ce n'était pas le cas. Bien sûr, quand Père m'a rendue muette j'ai eu un aperçu mais..."

Cet épisode lui nouait toujours un peu l'estomac. Cela avait duré peut-être deux mois, ou trois, et elle avait eu des gens avec qui surmonter cette épreuve. Ses frères notamment. Un tout petit peu l'Augure. Mais imaginer que ce mutisme soit constant aux oreilles des mortels, et même des autres Éveillés ? Que le monde soit si... vide ?

"C'est un peu pour cette raison que je suis née. Les autres nymphes supportent peu l'omniprésence de la ville, elles sont timides. Les animaux ne parlent pas les langues humaines, et les humains celle de la Nature. Je suis une interprète de tout cela. Une Gardienne de ce fragile équilibre. En un sens, j'ai de la chance de savoir pourquoi j'ai été faite. Il y a encore des zones d'ombre, mais cette raison-là est claire. Et toi Rowena ? Sais-tu s'il y a une mission qui t'était prédestinée ?"

L'impression d'âge dans son énergie fascinait toujours Célestia. Cela n'avait rien de commun avec ses frères, mais par rapport à un civil le Paon semblait particulier. Peut-être alors que cela concernait une raison particulière, cachée.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia


Dernière édition par Célestia le Ven 12 Juin - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu200/200[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (200/200)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge160/160[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (160/160)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune305/305[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (305/305)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyDim 7 Juin - 2:18
Le silence de la Nature est pour le commun des mortels un état de fait simple et affirmé. Pour autant, cela ne rend pas la nature silencieuse, bien au contraire. Et même si la compréhension semble s’être perdue, écouter le chant de tout ce qui vit en ce monde n’est pas totalement impossible. Du gazouillis des oiseaux au froissement du vent dans les feuilles d’un arbre en passant par le craquement léger des pierres dans les montagnes… tout semblait communiqué, être entendu mais pas compris. C’était un don qui n’appartenait qu’aux être comme Célestia, et il était possible de l’envier. Elle semblait si heureuse d’ainsi pouvoir communier avec la Nature que l’Oracle du Paon eu pour elle un sourire maternel et attendri. Pour elle, il n’y avait pas de manque à ne pas comprendre tous les sons alentours que pouvait envoyer les beautés de ce monde, car ce n’était pas à elle de les écouter. Seulement les admirer. Les yeux et les oreilles de Rowena se contentaient du don de voir et d’entendre ce que par delà le voile, les murmures des morts cachaient. Une mélodie bien différent, mais pas aussi déplaisante qu’on pourrait l’imaginer.

« Fort heureusement, vous avez récupéré votre voix et vous pouvez à nouveau chanter pour la Nature. »

La punition d’Apollon remontait à loin maintenant, mais elle avait marqué les Oracles. La voix enjouée du Héron avait cessé pendant ces instants, et le Paon se rappel l’air terrible et coupable qu’avait abordé la jeune femme devant elle à cette époque. Elle comprend le poids d’avoir déçu amèrement le dieu qu’elles servent, bien que leurs deux fautes et pénitences n’aient rien à voir. L’une avait prit fin, l’autre ne cesserait sans doute jamais, ou seulement à sa mort. Parfois, elle se surprenait tristement à l’envier, cette mort… Mais son devoir la rappelait à la raison, tout autant que ses croyances et sa foi envers Apollon. Elle avait mérité le châtiment, et l’aurait accepté avec l’entièreté de son âme et de son corps si cela n’avait pas condamné d’autres qu’elle…

Pour chasser ces pensées, Rowena reprit une gorgée de vin, sirotant celui-ci avec plus de patience que Célestia qui se servait un second verre à la cruche qui fumait encore. Un instant elle songea que le liquide rouge et un peu alcoolisé allait lui monter à la tête et elle trouva la pensée amusante. Cela expliquait sans doute la joie redoublée de l’Oracle sous ses yeux.

« C’est une chance oui, et vous êtes née pour une belle chose : l’union de deux mondes emplis de vie. » Sa raison d’être, si telle était ce qu’elle faisait depuis tant d’années, était moins joyeux. « Je ne peux pas prétendre qu’un destin a guidé le fil de mon existence jusqu’ici, ce serait supposer sans grandes certitudes. Mais je sais qu’à ma naissance, on m’a fait le don de voir certaines choses au plus profond de mon sommeil. J’ai perçu le chant de morts à venir et d’autres déjà arrivées. Des visions qui m’ont menées sur le chemin des Oracles d’Apollon. Puis comme vous je suis devenue en quelque sorte une gardienne. » Elle retrouve un vague sourire, mais il semble un peu plus triste. « Le terme est plus littéral dans mon cas, car en devenant le Paon, je suis devenue gardienne de la Tour en l’attente de la venue de l’Augure ou du retour de notre seigneur. » Cela, c’était il y a fort longtemps, quand la Tour était encore vide et que les envoyés d’Apollon n’avait pas encore fait leur voyage jusqu’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu1650/1650[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge750/750[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune1350/1350[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyDim 7 Juin - 10:38
Un sourire souligna ses petites joues légèrement rosées. Sa voix oui, qu'elle lui avait manquée ! Oh bien sûr elle ne compterait pas dessus pour se faire pardonner si d'aventure il advenait une autre maladresse de sa part, elle savait les Oracles sensibles à son chant mais ce n'était pas une raison pour en faire un instrument de pardon. Mais quand même, il était plus qu'agréable de voir des sourires se dessiner quand elle ravissait ses confrères par quelques notes.

Le souvenir de sa conversation avec l'Augure à ce sujet, au pied-même de ce grand arbre sur les racines duquel elles discutaient, lui fit baisser les yeux vers le diamant niché au bout d'une petite chaîne contre sa poitrine. Il y avait incorporé, avec sa paisible lumière, le morceau d'écorce du Roi-Chêne sur lequel elle avait écrit pour lui signifier qu'elle acceptait son sort, et que si fin d'un cycle il devait y avoir, elle ne l'empêcherait pas mais se servirait des fruits de leur labeur pour replanter un nouveau jardin ailleurs.

C'est à ce moment-là que Rowena évoqua sa propre fonction de gardienne, d'une nature tout à fait différente de celle de Célestia. La Marcheuse de la nuit évoluait donc elle aussi non seulement au crépuscule, mais aux côtés des morts... Pas une immense révélation, mais il pouvait toujours être utile de le savoir. Et cela étayait quelque peu la "forme obscure" évoquée par le Roi-Chêne un peu avant.

"Hum... J'aimerais te poser une question peut-être un peu sensible. Si cela te blesse, surtout sens-toi libre de ne pas répondre."

La jolie blonde se tourna de côté vers Rowena, toute allongée sur sa racine avec le verre de vin posée contre sa joue pour profiter de sa chaleur. Les arbres gémissaient parfois en hiver, mais cela ne devait pas être le même type de chant que ce qu'elle entendait dans ses rêves.

"Depuis que je me suis éveillée, nous avons vu passer deux Augures -je compte Bran, même si cela a été fort bref-, et mon père nous a honorés de sa présence. J'imagine, comme tu es là depuis plus longtemps que moi, que tu en as peut-être vu d'autres encore. Alors... toi qui gardes les lieux, que deviens-tu quand ils sont présents ? Ta mission ne devrait-elle pas être terminée ?"

Est-ce qu'aux yeux d'Apollon, tout comme sa fille créée de toutes pièces, l'Oracle du Paon constituait l'un de ses jouets, brisables à volonté ? Est-ce que dans l'ombre Rowena avait une autre mission qu'elle taisait ? Ou alors elle servait juste de témoin des événements d'une époque pour les transmettre à la génération suivante ?


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu200/200[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (200/200)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge160/160[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (160/160)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune305/305[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (305/305)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyJeu 18 Juin - 2:29
Il y avait fort à parier qu’en parlant un peu d’elle, son interlocutrice finirait par faire preuve d’un peu plus de curiosité que les questions posées innocemment jusqu’ici. Là dessus, Rowena n’est pas surprise ni ne s’en offusque, bien qu’elle apprécie la prudence du Héron à prendre en compte ses sentiments. Si le sourire s’était certes fait plus distant lors de son discours, il reste doux à l’encontre de la jeune femme. D’un signe de la tête, accompagné d’un « je t’en prie » gracieux et naturel - et passant du vouvoiement au tutoiement à cet instant - elle invite celle-ci à continuer et l’interroger. Elle ne savait pas trop à quoi s’attendre, ce qui aurait pu intriguer le plus Célestia dans ses mots, et il est certain qu’elle fut légèrement surprise par la demande. Le haussement de sourcil léger fut témoin de sa réaction, là où le Paon songea un instant que la réponse semblait pourtant simple. Mais elle reconnaissait avoir peut-être porté un peu la confusion dans ses paroles. Aussi, après avoir repris une gorgée du vin chaud dans la petite tasse qu’elle tenait entre ses doigts, elle apporta un éclaircissement.

« Elle l’est, c’est vrai. Mais seulement depuis le retour d’Adalrik. » Donc cela ne faisait en vérité guère longtemps si l’on considérait le temps que Veena avait passé à arpenter telle une ombre ou un fantôme les murs de la Tour des Vents. Cela cependant, elle n’en fit pas mot, et continua simplement. « Dès l’instant où le nouvel Augure s’est présenté, je suis devenue une simple Oracle, soldat à la gloire d’Apollon. » Elle n’aimait pas trop se désigner comme tel car les combats n’étaient pas une chose qu’elle appréciait énormément. Elle préférait de loin éviter les conflits, même si elle savait pertinemment que parfois, ils étaient inévitables. Une nécessité pour magnifier la volonté du divin solaire. « Cela dit, j’ai continué de garder les murs quand aucune mission ne me demandait ailleurs, et en accord avec Bran qui était souvent absent, j’ai régulièrement gardé à sa place son temple. » Une pensée sincère et douce se tourna en direction de Bran Ruz, qui avait également disparu encore une fois. La fin d’un cycle… La pensée la ramena une seconde à tout ce qu’elle avait voulu oublier un peu en venant dans le jardin, et pour s’éviter d’y songer plus longtemps, elle trempa encore ses lèvres dans le breuvage, qu’elle termina enfin en observant la cime du grand chêne au dessus d’elle.

Pour revenir sur un sujet plus léger, elle se força à retrouver un sourire à adresser à la jeune nymphe devant elle, puis demander d’un ton un peu plus amusé. « Dis moi, le Roi-Chêne te confie-t-il des secrets sur les visiteurs qui passent ce jardin ? » Après tout, il avait visiblement révélé quelque chose sur elle, quoique ce fut, et elle semblait curieuse d’en savoir un peu plus. Pas qu’elle voulait les secrets en eux même… seulement de quoi détourner ses pensées vers quelque chose de doux et insouciant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu1650/1650[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge750/750[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune1350/1350[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyJeu 18 Juin - 16:06
Alors Adalrik avait marqué une fin et un nouveau départ pour Rowena. Cela lui ressemblait en quelque sorte, même s'il n'en était pas totalement responsable. La nymphe aurait souri si le visage de sa compagne du moment n'avait pas marqué un peu de peine et beaucoup de réflexion. La "fin" de cette mission signifiait peut-être de la douleur, ou de la résignation pour son exécutante, alors mieux valait rester mesurée.

Pour Bran, elle savait. Elle avait déjà senti son cosmos imprégner les lieux plus d'une fois, et il fallait bien que les troupes d'Apollon, même en-dehors des évêques, eussent un lieu où loger. Rowena était en quelque sorte devenue l'ombre de l'Ombre du Soleil. Un statut un peu étrange mais pas inapproprié quand on connaissait l'oiseau en question. Et où était-il maintenant, cet Épervier qui se définissait comme un Corbeau ? Cet Augure qui portait plus une couronne de nuit que de Lumière ? Encore une question qui resterait probablement sans réponse...

"Tu comment sont les a... ! Ah non, suis-je bête. Les arbres donc, ne réfléchissent pas comme les humains. Ce que tu appelles des secrets, pour lui, ne sont que des observations. Quelqu'un vient, s'arrête ou non, parle ou non, chante ou non, et ainsi de suite. Il se peut aussi que sa conscience s'endorme. Un peu comme un sommeil, mais pas motivé par la fatigue. Ils peuvent également sentir des énergies particulièrement, et je ne parle pas forcément du cosmos."

Comment expliquer cela à quelqu'un qui ne pouvait pas communiquer avec la Nature comme elle le faisait ? Il s'agissait d'un lien étroit avec la terre, le même qui permettait à tous les animaux de se comprendre, le même que l'Homme avait oublié. Une sorte d'harmonie originelle, aujourd'hui fragmentée.

"Sans entrer dans les détails, les arbres ne communiquent pas forcément longtemps ni souvent. Pour eux, les "secrets" n'ont pas d'importance. Alors parfois, quand je lui demande, il me raconte des histoires, mais le plus souvent il ne connaît pas l'identité exacte de la personne, ne peut pas mettre un nom dessus. Je ne peux donc pas dire à qui se rapporte quelle histoire, mais je peux profiter des anecdotes quand même. Si tu fais référence à ce que j'ai traduit tout à l'heure, il m'a juste dit qu'il t'avait déjà vue. Sous une autre forme, sombre. C'est tout. Et je ne te demanderai rien de plus si tu ne souhaites pas en parler."

Célestia se redressa à demi, juste le temps de boire une nouvelle gorgée de vin puis posa une main sur le tronc centenaire avec déférence.

"Voudrais-tu lui poser quelques questions ? C'est l'occasion ou jamais."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu200/200[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (200/200)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge160/160[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (160/160)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune305/305[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (305/305)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyLun 20 Juil - 16:19
Il n’y a pas grand chose à rajouter sur ce qu’à révélé Rowena de son rôle. Quelques éléments de sa vie, mais rien qui ne perce réellement ses secrets, heureusement. Peut-être Célestia a-t-elle des questions qu’elle tait, mais si tel est le cas, le Paon l’en remercie de ne pas l’interroger plus en avant. Ses parles se terminent, le changement de sujet se fait et tandis que le Héron répond, elle se ressert un peu de vin et savoure à nouveau cette chaleur qui réchauffe ses doigts et la paume de ses mains joliment décorées d’étranges tatouages.

Elle l’intrigue, cette façon de raconter qu’à Célestia, tentant de lui faire comprendre comment le Roi-Chêne percevait les choses et le lui restituait. Pas vraiment des mots. Pas vraiment des pensées. Une constatation d’une chose arrivée, ce qui expliquait certainement pourquoi il avait utilisé le terme « forme sombre ». Etait-ce parce que c’était arrivé de nuit ou parce qu’il l’avait reconnu même sous les traits de Veena ? Cela intrigua le Paon encore un peu plus, se demandant comment l’arbre avait pu faire le rapprochement de ses deux formes qui se ressemblaient certes, mais possédaient de remarquables différences. Avait-il perçu leurs cosmos semblables ? Un arbre peut-il seulement percevoir le cosmos ? Elle ignorait tout de ce que la nature pouvait sentir ou comprendre, mais cela ne manqua pas de l’étonner. Songeuse, elle souffla sur le bord de la petite tasse avant de répondre :

« Oh non, je n’ai rien qui me vient particulièrement en tête. T’as-t-il déjà révélé quelque chose d’amusant ? » Un doux sourire accompagne les mots. Elle ne veut rien d’indiscret, juste quelque chose qui a pu sembler au Héron distrayant. « Mais c’est très intéressant tout ça, en tout cas. Je ne pensais pas qu’ils pouvaient percevoir les choses de la sorte et je suis étonnée qu’il m’ait reconnu. »

La suite pourrait venir. Des mots. Des révélations peut-être. Un détail ou une explication. Là où le ton aurait pu présager quelque chose en plus, Rowena n’ajoute pourtant rien. Du moins pas dans l’immédiat et elle semble réfléchir ou non à dire quelque chose. Non pas qu’elle ne fait pas confiance à Célestia. Tout au contraire, la lumière de la jeune nymphe est particulièrement apaisante, mais le Paon n’a jamais aimé parler de la culpabilité qui la ronge. Et si elle a pu le faire avec Lykeios très peu de temps après l’avoir rencontré, c’est parce que tous deux partageaient le malheur d’une malédiction. En lui, elle avait reconnu une peine semblable qu’elle avait su pouvoir partager et comprendre. Elle ne voulait pas apporter un peu de ténèbres à Célestia, un poids sombre qu’elle voulait garder pour elle seule pour le moment.

Le vent se met alors un peu plus à souffler, retrouvant le chemin de l’hiver qui semblait s’être un peu amenuisé l’espace de quelques instants. Mais son chant n’est pas hurlant comme prémices d’une tempête. Il n’est pas agressif avec une morsure glaciale. Juste un rappel que le froid n’est pas une simple illusion. Alors, échappant un petit frisson, Rowena tourna son regard un instant vers le ciel d’un beau bleu, sa voix trahi d’un soupçon de mélancolie « Parfois j’aimerais juste que ces instants de paix durent. » Mais elle sait, l’Oracle d’Apollon, que toute chose est vouée à se terminer. Ainsi en va-t-il des cycles qu’Il gouverne et que eux, guerrier du divin, se doivent de maintenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-bleu1650/1650[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-rouge750/750[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie G-jaune1350/1350[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie   [Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie EmptyMar 21 Juil - 13:07
Un silence pour un silence. La Princesse aux mille oiseaux interpréta l'absence de questions comme une réponse en soi à sa propre curiosité. Son jardin secret demeurait caché au fond de la nuit, sous une forme sombre que la faune et la flore pouvaient seulement décrire, pas expliquer.

C'est alors que le Paon lui demande une anecdote amusante. Sans doute quelque chose pour faire passer le temps, s'égayer un peu au milieu de cet hiver paisible. La jolie blonde posa les yeux sur l'arbre, écoutant un instant le vent lui murmurer qu'elles devraient finir par rentrer si elles ne voulaient pas se changer en congère. Un sourire étira ses lèvres et son regard se perdit quelque part dans sa mémoire pour chercher quelque chose de convenable, sans que cela ne trahît les secrets de quelqu'un.

"J'ai peut-être quelque chose oui. Comme je te l'ai dit juste avant je ne connais pas la personne en question, mais il s'agissait probablement d'un jeune Moineau à son arrivée dans nos rangs."

Voulant faire les choses bien, Célestia termina sa tasse, la reposa près de l'outre bien fermée, puis se leva face à Rowena comme un conteur sur le point de commencer son histoire. Elle s'éclaircit la gorge, esquissa une révérence en se prenant au jeu, un sourire malicieux au visage.

"C'était un matin, tôt mais après le lever du soleil. Un petit d'Homme nouvellement arrivé à la Tour se perdit dans les jardins, à moins que son intention fut de venir là sans qu'on l'aperçût. Il était minuscule, plus encore que les autres, posait sur les alentours un regard émerveillé et craintif à la fois. Sur un pommier, tout à coup son attention se fixa. A la façon dont il déglutissait, on pouvait supposer qu'il avait faim, et il essaya de grimper pour se saisir d'un fruit mûr. Agile comme un singe, il se hissa, se hissa... jusqu'au moment où une voix appela dans sa direction. Un adulte passait par là, visiblement inquiet et agacé du même coup, passa sans le voir tant le petit s'était recroquevillé entre les branches du pommier. L'endroit était-il interdit ? Serait-il puni ? Il n'avait pas l'air de le savoir, et en conséquence resta caché pendant un moment, laissant défiler les grands en contrebas sans se manifester. Au bout d'un temps interminable, une cloche sonna la prière, et il profita de ce que les autres s'y rendaient pour descendre, les mains vides et toujours affamé.

Quand il revint plus tard, cette fois accompagné,
les grands lui présentèrent le jardin, lui expliquèrent avec quel soin il était traité.
Ils lui permirent de venir s'y promener s'il respectait ses bienfaits.
Le petit alors, muet qu'il était,
désigna la pomme tout en haut du pommier.
L'un des adultes s'en alla chercher un siège pour se surélever
et lui la lui décrocha avec bonne volonté.

C'est ainsi que le petit d'Homme apprit :
il était libre de venir ici.
Mais en échange de ce fruit qu'on lui avait cueilli,
il lui faudrait à son tour veiller à ce que le jardin soit nourri,
les auspices d'Apollon célébrés,
et les Oracles bien servis.
Ainsi le sacra-t-on messager, et à l'occasion, jardinier.
"

Une nouvelle brise souffla, guidant le Héron vers un arbre un peu plus loin. Le pommier sans ses feuilles et ses pommes se souvenait. Le petit avait tenu son engagement envers le jardin à plusieurs reprises, et avait même une fois profité du couvert des ombres pour observer une nymphe qu'il trouvait charmante. Ils avaient par la suite déambulé ensemble plusieurs fois, laissant entendre que leur relation avait évolué, entre leurs devoirs respectifs.

"Tu as plus que raison Rowena. Savourons ces instants pendant qu'ils sont là."

Célestia revint près du roi, s'étira un instant.

"Souhaites-tu encore un peu de vin ? Je vais profiter d'être réchauffée pour terminer mon inspection, mais tu peux rester là et regarder si tu veux. Ou même chanter une nouvelle fois avec moi ?"

Elle sourit de bon cœur.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Janvier 552 - Celestia] Se laisser emporter par la mélodie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: