Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-bleu1200/1200[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-rouge1250/1250[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-jaune1200/1200[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-jaune  (1200/1200)
Message [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)   [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) EmptyDim 17 Mai - 20:45

Marche après marche, il descendait. Grand. Droit. Fier. Brillant comme jamais. Le monde ne pouvait l'atteindre à cette époque, il avait tout. Le Taureau avait entendu qu'un nouveau porteur était arrivé au Sanctuaire. Son voisin de la première maison : Le Bélier était de retour. Qui était-il ? C'était là la raison de sa descente. Il se remémorait un instant l'échange avec Ainia avant qu'elle ne parte, elle qui avait porté cette armure par le passé, elle qui l'avait éclairé, qui avait su faire preuve d'une certaine compréhension face à cet ancien esclave perdu dans un monde qu'il ne pouvait pas comprendre. A l'époque tout du moins. Aujourd'hui il était un Chevalier d'Athéna. Le Taureau Blanc, lumineux, gardien de la seconde maison.

Les jours se raccourcissaient, se faisaient alors plus doux. Pourtant le soleil brillait, annonçant ainsi qu'aujourd'hui, rien n'allait pouvoir entacher l'Airain. Déjà il approchait du premier temple. Enfin, de ce qu'il en restait. L'absence de protecteur ne favorisait pas la reconstruction il fallait dire... Comparé au faste de celui que gardait Airôth, il ne put avoir qu'un brin de remords. Peut être qu'à l'occasion lorsqu'il aurait le temps, il irait prêter main forte pour aider à rebâtir une maison décente et surtout digne d'Athéna.

C'est alors qu'il l’aperçu, au milieu de quelques décombres. Non loin de la partie qui tenait un tant soit peu debout et offrait un toit. Ou quelque chose du genre. C'était une connaissance, un visage amical. Quelques mois plus tôt ils s'étaient croisés et avaient conversé lors du jour où Airôth était devenu Khan. Le jour où, enfin, il avait eu des réponses. Avait pu regarder ce qui était à lui. Le voilà donc ici. Ce forban lui avait caché des choses... Alors qu'il descendait les dernières marche, il l'interpela d'un geste de la main, faisant porter sa voix au plus loin sans crier.

- Quelle surprise de te trouver ici et porteur d'une Armure d'Or ! Tu me l'as bien caché à Thèbes !

Son pas se faisait preste et il ne mit pas longtemps avant de rejoindre l'autre Egyptien. Son sourire semblait alors radieux, il semblait véritablement heureux de le rencontrer ici, dans des circonstances moins particulière. Il tendit le bras vers le Bélier, deux Chevaliers prêts à se saluer. Deux connaissances qui se retrouvaient

- Je n'aurais jamais pensé te revoir si vite et encore moins ici, Nebu. Quels autres secrets as-tu ?

Se dégageait alors ici une atmosphère bienveillante, comme irradiée par ce soleil si doux de l'automne. Les deux armures semblaient interagir brièvement en révélant leur éclat. Les deux premiers gardiens étaient réunis.


[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-bleu0/0[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-rouge0/0[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-jaune0/0[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)   [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) EmptyJeu 21 Mai - 15:05
Du travail. Voilà ce qui allait l'attendre maintenant. De nombreuses heures, divisées en de nombreuses tâches. La plus importante ? Pour certains, il semble essentiel que la Sentinelle garde ses yeux ouverts. Ce qu'elle fait, manifestement. Mais les yeux seuls ne voient rien de plus que l'obscurité. La rétine a besoin des nerfs. Et ceux-ci, du cerveau. En somme, un endroit où centraliser les informations et certaines décisions. Un endroit où réunir les informations – du moins, certaines, car il faut aussi savoir catégoriser, cacher, protéger. Un lieu où réfléchir. Et tout simplement un endroit qui ne risque pas de s'effondrer.

Oui. La tâche la plus importante sera de gérer cette reconstruction. Ainsi que cette transition, entre l'ancien visage appartenant au Bélier – dont il remercie la disparition, sans honte – et le sien. Entre la vocation artisanale – artistique, même – du Bélier Forgeron et celle, bien plus pragmatique – et hédoniste, bien que cela soit plus une vocation personne qu'une mission – du Bélier Sentinelle.
Les trésors du Forgeron, qui sont d'ailleurs tomber avec certaines ruines, dans des niveaux inférieurs. Un territoire souterrain plus vaste. Voilà une certaine réalité qui lui plaisait. Cela lui rappellerait …

Nebu hausse un sourcil, lorsqu'il entend une certaine voix. Sa silhouette, vêtue de son armure à l'or légèrement rougeoyant, se tourne alors dans la direction de celle-ci. Et il le remarque – difficile de ne pas en faire autrement –, lui et son armure. Un léger sourire vient se poser sur ses lèvres. Airôth. L'unique visage qu'il connaît. Airôth et sa tignasse claire. Un grand gaillard qu'il a rencontré à la sortie d'un antique édifice. De leur patrie commune. Posant doucement sa main gauche contre son poitrail, il semble s'incliner, légèrement.

« Airôth ! Quel plaisir de vous revoir. » Il approche, avant de répondre aux quelques commentaires. « Oh, je ne vous ai rien caché ! » Un rire, léger, bien vite remplacer par de nouvelles paroles. « Du moins, aucune Armure d'Or. Je suis arrivé il y a peu … Nous pourrions même dire que j'ai suivi votre lumière. » Le bras est tendu. Il l'observe. Puis il l'attrape. Naturellement. Une inspiration, particulière. Guidée par cette aura bienveillante. Qu'il reconnaît. Malgré la situation, différente.

Une aura bienveillante, qu'il ne possède pas, lui. Mais qu'il remarque, tout de même. Qu'il accepte, aussi. Car il faut de tout pour faire un monde. Et peut-être que si la même lumière, plus terne, lui avait montré la même direction, il n'aurait pas pris la peine de rejoindre cet endroit. Peut-être. Qui sait. Il faut de tout pour faire un monde. Et avant tout, d'une palette de couleurs vaste.
« Des secrets ? » Un léger sourire. Il invite l'homme à s'installer sur l'un des piliers coucher, ne se privant guère quant à lui. « Voyons, rien que le nombre est un secret. » Une voix amusée. Ses yeux noirs viennent alors se poser sur l'Égyptien.

« Êtes-vous heureux d'être retourné chez vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-bleu1200/1200[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-rouge1250/1250[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-jaune1200/1200[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)   [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) EmptyDim 24 Mai - 18:26

Une poignée de main, deux frères d'armes désormais. Deux porteurs d'Or. Deux étrangers. Airôth était heureux de trouver un visage amical en lieu et place d'un nouveau défenseur du Sanctuaire. Il était surpris et ravi. Ainsi depuis ses dires, le voilà devenu Bélier depuis peu de temps. Cet homme pouvait sembler mystérieux dans ses paroles et ses actes, difficile à traduire parfois. Aussi il avait pu penser que leur rencontre n'était pas qu'un simple hasard... ce qui était le cas au final.

Il avait suivit sa lumière. Cette parole le fit sourire. Le Taureau Blanc avait ramené ici un nouvel éveillé en un sens. Agissant comme un phare qui ne pouvait se tarir, gorgé de lueur, radieux. L'on lui avait dit par le passé que cette lumière était importante, bien d'autres l'avaient vu en lui alors qu'il en était incapable... Et désormais, il la voyait, l'entretenait chaque jour, se dépassait pour y être fidèle.

- Allons allons, ne me vouvoies pas, nous sommes compagnons d'armes désormais. Nous veillons sur l'entrée du Sancturaire d'Athéna.

Se dégageait alors ici une atmosphère bienveillante, comme irradiée par ce soleil si doux de l'automne. Les deux armures semblaient interagir brièvement en révélant leur éclat. Les deux premiers gardiens étaient réunis. Deux Egyptiens bien différents pourtant... Airôth observait son camarade, avant d'observer tout au tour des débris.

- Haha, encore avec tes paroles étranges... Mais oui. Je suis heureux d'être ici à nouveau, d'être redevenu un gardien. De pouvoir reporter cette armure sans honte. Je suis chez moi ici... c'est agréable d'avoir une demeure... un endroit bien à soit. Et à ce sujet... As-tu besoin d'aide ? Je n'ai pas touché une pierre de ce Temple car il n'avait aucun maître mais maintenant que tu es là... et vu que j'ai du temps... Si tu as besoin de bras, je suis là.

Et il frappa son avant bras droit de sa main gauche. Un solide gaillard qui était habitué au déblayage, à porter de lourdes charges... Et en ce temple, ou plutôt ce qu'il en restait, il y avait du travail. Mais avec un nouveau gardien... La porte du Sanctuaire devait se tenir debout !


[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-bleu0/0[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-rouge0/0[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-jaune0/0[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)   [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) EmptySam 4 Juil - 3:40
Un sourire se dessine sur les lèvres de l'Égyptien alors que le Gardien de la Deuxième Maison l'invite à le tutoyer. Les conventions sociales sont parfois particulières. Même si le passé n'est guère connu, la simple idée de partager un même idéal – ou du moins une même allégeance – permet parfois de transformer un attentif et respectueux vous en un plus chaleureux – mais pas moins respectueux – tu. Bien entendu certains préciserons – et Nebu fait partie de cette caste là – qu'une telle chose n'est possible que pour des raisons bien précises. Ainsi, peut-il tutoyer Airôth ? Seule sa prochaine réponse le dira.

Mais l'homme qui lui fait face à cette détermination, qui semble interdire tout refus. Alors c'est bientôt un léger rire qui vient accompagner son sourire. Ainsi que sa réponse. « Je doute pouvoir te faire changer d'avis sur la question. » Ainsi, oui, il peut le tutoyer, sans aucun effort. Là est le talent de ceux qui ont une langue d'or. « Veiller sur l'entrée du Sanctuaire, en effet. Finalement, cela ne signifie-t-il pas veiller sur le Sanctuaire dans son entièreté ? » Un instant, les yeux abyssaux viennent chercher l'horizon.

Être une Sentinelle protégeant une certaine Lumière. Certes, Athéna n'est guère le Soleil, mais cette hégémonie peut apporter tant. Du moins, son intervention dans cette spirale étrange qu'est l'existence de l'humanité.
Basile n'aura pas été le meilleur enseignant à ce sujet. Si lui faisait preuve d'un réalisme et d'un pragmatisme parfait pour sa fonction d'agent exécutant, en baignant son petit frère dans l'humanité endormie – dans chaque couche de cette société – il a laissé une certaine teinte de fatalisme s'y apprêter. Négatif ?

Qui irait dire que profiter de la fatalité est négatif ?
Pas Nebu.

« Voyons ! Mes paroles ne sont pas plus étranges que celles d'un autre ! » Un léger rire. « Je peux me perdre un peu dans l'emphase, je le reconnais. Mais ne t'inquiète pas, je sais rester le plus terre à terre qu'il soit dans mes paroles aussi. » Là est son expérience de personnalité influente. De mécène. Puis il l'écoute, simplement. Cet homme heureux d'être chez lui. Ainsi, il considère réellement ce Sanctuaire comme sa maison. Son toit. Sa véritable demeure. « Je te souhaite un bon retour à la maison, alors. » Alors, Nebu observe autour de lui. Et se rappelle de son chez lui.

La chaumière et ses indénombrables vermines qui s'incrustaient dans les murs.
Les toiles de tentes, les maisons et la bibliothèque de Basile.
La villa du Marchand. Celle du mécène politique.
Les galeries souterraines d'un ancien temple de Set.
Et les autres …

Un sourire. Énigmatique. Légèrement rêveur. Alors qu'il observe la pierre. Alors que sa main vient attraper un morceau de rocher. « De l'aide, je pense en effet que j'en aurai besoin. » Il se redresse. Pour observer l'environnement. « Je pense m'enfoncer dans cette roche. Le point positif de la destruction est qu'elle ouvre de nouvelle voie d'accès. » Il frappe légèrement le sol du talon. « À la surface, un lieu couvert, bien entendu. Pour accueillir. Pour échanger. Pour observer, aussi. Et ensuite, creuser. » Il regarde un instant le soleil. « Bien que le soleil reste agréable à observer, j'ai toujours eu l'habitude d'avoir des accès couverts par la roche, le sable … et les anciens vestiges. »

Comme un rat, certains aimeraient dire.
Ce n'est pas si faux. Il fallait parfois se faufiler dans les endroits les plus étriqués.
Comme un rat qui a déjà vécu dans une tombe, oui.

« Hm … Mais, il me faudra de la hauteur aussi. » Un soupir amusé traverse ses lèvres. « S'ouvrir aux cieux et aux profondeurs de la terre, quel objectif ! » Il ouvre ses bras, avec une certaine théâtralité. « Un chantier monumental. Pas digne des pyramides de nos ancêtres, certes. Mais de quoi pouvoir obéir à mes fonctions … et à mes habitudes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-bleu1200/1200[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-rouge1250/1250[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) G-jaune1200/1200[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)   [Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) EmptyMer 15 Juil - 15:57

Une question vint dans l'esprit du Taureau alors que le nouveau Bélier fixait l'horizon en prononçant ses paroles. Des mots justes qu'il partageait lui aussi. Après tout, il avait souvent eu la charge d'être le premier. Ils veillaient sur tout le domaine oui, et leurs frères d'armes les secondaient les uns après les autres, autant de remparts qui semblaient inébranlables à l'image de celles qu'ils représentaient tous.

- Tu as raison oui, nous sommes la première ligne, secondés par bien d'autres. Notre charge et lourde, mais il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas seuls.

Les visages changeaient fréquemment pourtant, en quelque mois il y eut bien des porteurs. Cette armure que revêtait désormais son ami d'Egypte avait connu d'autres âmes. Tout comme la sienne sans aucun doute. Un devoir chargé d'histoire, de sang, d'hommes et femmes ayant donné leur vie même avant la mort. Un sacrifice pour certain, un espoir pour d'autres.

Le Taureau d'Airain regarda brièvement autour de lui, les ruines d'un passé tumultueux. Il chercha un morceau assez grand pour pouvoir s'asseoir dessus, ce qu'il fit après quelques pas alors qu'il écoutait la vision de Nebu, toujours aussi mystérieux à sa manière. Son esprit et sa vision semblaient dépassé son corps, voir même le présent. Toujours aussi vague que précis. Là était l'art de manier les mots, un pouvoir étrange qui n'était pas dans le monde du second gardien.

- Tu as de grands projets pour cet endroit. J'espère que le Seigneur Akritès te suivra dans celui-ci.

Il observait ces gestes, présentant son avenir de par ses mains, ses pieds et son regard. L'image prenait forme, celle d'un avenir radieux ou les ruines deviendraient cendres pour laisser fleurir à nouveau. Espoir aux lueur orangées, prémices d'un hiver qui laisserait place à un printemps nouveau, fort d'une bâtisse qui primerait sur les autres. Une porte, un symbole. L'implication dont faisait preuve Nebu réitéra la même question dans l'esprit d'Airôth. Alors il porte son regard d'ambre vers le ciel, pensif.

- Dis moi Nebu, qu'est-ce qui t'a mené jusqu'ici ? Toi qui traversais le monde, pourquoi te ranger sous l'égide d'Athéna aujourd'hui ?

Etait-ce aussi le Rêve ?


[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
 
[Octobre 550] Un soleil d'automne (Nebu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: