Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge600/600[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyDim 17 Mai - 23:09
Déjà la nouvelle circulait. Un nouveau Général avait fait son apparition. Au bout de presque deux ans l’Atlantique Sud avait enfin son protecteur. Déjà j’entendais les murmures, mais je n’y prêtais pas attention. Tout ce qui m’importait était que la Scale ait trouvé son véritable porteur, un qui n’était un traître à son sang. Pourtant, je me doutais bien que nombreux seraient ceux à attendre de voir ce que je valais vraiment. Je venais simplement de franchir la première étape, à moi de montrer que j’en étais digne. Enfin digne… Le mot était mal choisi. Simplement que j’étais la seule solution possible.

C’était sans hésitation que le jeune Marina fit son entrée dans le Temple de Poséidon. Il venait à peine d’acquérir ce titre et il était donc l’heure de venir officiellement se présenter. Bien sûr, on ne lui aurait certainement pas tenu rigueur de délayer quelque peu cette introduction. Nul n’ignorait la perte qui venait de frapper sa famille. Sa simple présence, au lieu de se plonger dans le deuil, faisait d’ailleurs parler, mais tous ceux qui le connaissaient un minimum arrivaient à la même conclusion. Son but avait toujours été d’être ici, cette armure sur le dos. Et rien au monde n’aurait pu prendre la priorité sur la possibilité de savourer la réalisation de ce rêve. Pas même la perte d’un frère.
Alors, forcément il était bien conscient que cela ne ferait qu’amplifier l’image qu’il dégageait. Ceci dit, il n’avait jamais cherché à l’atténuer, ce n’était pas en cet instant qu’il allait commencer. Pas alors qu’il était enfin victorieux. Arrivé devant le Légat, il s’arrêta et posa un genou à terre et baissa la tête.

>> Emrys, Général de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l’Atlantique Sud. Je réponds à l’Appel pour servir Poséidon.

Bien entendu, ce n’était avec plaisir qu’il s’avilissait de la sorte. Se placer en inférieur n’était clairement pas une situation agréable pour lui. Pourtant, il savait quand il était nécessaire de ne pas trop en faire. Il était un serviteur de Poséidon et le Légat était l’être à leur tête. Il avait été suffisamment bien éduqué pour savoir reconnaître les rangs, et comment il fallait les honorer. Heureusement, celui qui occupait cette place précise n’était pas un inconnu.
Orphéus Mérinita. Héritier d’une grandes familles, ce point seul justifiait déjà un certain respecté. Sa position renforçait donc ce fait. Mais, en plus, Emrys avait déjà eu l’occasion de le fréquenter ces derniers années. Et, jusque là, il avait su se montrer digne de la reconnaissance des deux frères. Ce qui n’était pourtant pas mince affaire. Cela allait-il durer alors qu’il servait maintenant sous ses ordres ? Seul l’avenir pouvait le dire. Bien entendu, il espérait que oui. Rien de plus écœurant que d’obéir à un incapable.

Puis Emrys finit par relever la tête, fixant directement le borgne, son éternel sourire suffisant sur les lèvres. Quiconque le verrait pour la première fois prendrait ceci comme une marque de défi. Il osait espérer que ce ne serait pas le cas. Puis, sans se relever, il s’exprima de nouveau. Avec un ton certes des plus respectueux mais qui montrait une connaissance de son interlocuteur.

>> Je vous avais bien dit que je finirai par y arriver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge900/900[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyLun 18 Mai - 14:00
    - En effet, tu me l'avais dit. Relève-toi donc, Emrys de la Sirène Maléfique. Nous avons des choses à nous dire.

Un simple sourire accueillait les paroles du Général nouvellement appelé. Un Général qui n'était pas un inconnu pour le borgne. Se redressant, il se rapprocha du jeune homme, prenant le temps de réajuster sa cape pourpre et sa chemise à manches courtes qui laissaient ses bras à demi-nu, en dehors de celui qui portait le fameux bracelet d'Orichalque, symbole de Poséidon et de sa fonction. Il se souvenait de cet homme et de son frère. A l'époque où il les avait connu pour la première fois, il avait encore ses deux yeux. Les O'Bannon. Il ne pouvait s'empêcher de penser à Aoden.

Quant à cette scale... Elle était sans la moindre hésitation sa préférée entre toute. Ce détail-là, Emrys n'en avait pas conscience mais il imaginait sans mal sa surprise quand il l'apprendrait. Du moins quand il verrait les pouvoirs qu'il avait développé avec les années. Mais là était un autre débat. Aujourd'hui, il s'agissait d'accueillir le dernier des Généraux manquants. Poséidon soit loué.
    - J'ai appris pour ton frère. Une tragédie. Fort heureusement, il ressort du bon de chaque mauvaise nouvelle.

Simple constatation. La mort de son frère n'était pas un secret au sein des familles Patriarcales et en digne héritier des Merinita, Orphéus se tenait informé de ce qui se passait au sein des autres grandes familles. Plus encore lorsqu'il connaissait ces derniers. Mais le hasard avait voulu que la Sirène Maléfique désigne Emrys. Le reste importait peu au borgne. Tant que son armée se renforçait, il n'avait pas à se soucier du reste. Un O'Bannon qui portait ce titre aurait du mal à faire oublier les actes de ses prédécesseurs mais le jeune homme face à lui aurait les épaules, il le savait.

D'un signe de la main, il l'invita à le suivre. Sans un mot de plus, il se rendit à l'endroit qui lui permettait d'embrasser du regard la cité d'Atlantis. Cette cité dont il devait assurer la sécurité de par ses fonctions. Les piliers se dressaient à l'horizon. Dont celui de l'Atlantique Sud. Il resta un court instant silencieux, avant de reporter le regard sur le Général, sourire aux lèvres.
    - D'ici, rien ne peut échapper à mon regard. Et je ressens une fierté immense de savoir que mes actes, que mes décisions, garantissent la sécurité des Atlantes. Je suppose que tu ressens de la fierté aussi, aujourd'hui, de pouvoir porter cette magnifique écaille.

Il étudiait les traits de son vis à vis. Ainsi que de cette protection qu'il portait désormais.
    - Je ne crois pas te l'avoir déjà dit mais sache que cette écaille est l'une de celle que je préfère. Je me sens proche de son pouvoir. Proche de ses aspirations. Je crois qu'en un sens, je t'envie, Emrys.

Dans leur dos, une présence sortie de l'ombre d'une des colonnes. Habillée comme la chef de la garde d'Orphéus, les couleurs de ses vêtements se rapprochaient étonnamment de ceux du Légat. Le même pourpre, le même style. Et ce visage... Quasiment le même que celui de son frère, en dehors de la cicatrice qui barrait son visage. Et à sa ceinture, une épée de très belle facture. Elle souriait. En s'approchant, elle inclina un peu la tête vers le Général. Puis éclata de rire. Un rire cristallin. Un rire unique. Nulle moquerie, seulement le plaisir de voir Emrys. Ou plutôt de le revoir. Car elle l'avait déjà croisé lors des précédentes visites de son frère. Même si elle restait la plupart du temps discrète, au point que personne ne la remarque.
    - "L'une de celle", Orphéus ? Je sais très bien que si tu n'étais pas devenu Légat, tu serais entré en compétition avec les O'Bannon pour avoir le droit de la porter. Emrys O'Bannon... Permet moi de te rendre hommage pour ton titre.

Elle avait reprit son sérieux. Restant à distance toutefois des deux hommes. Certains avaient déjà eu le loisir de croiser la jeune femme. Mais rare étaient ceux à qui elle parlait. Sans doute que le Sang jouait beaucoup là-dedans.
    - Je ne sais pas si tu te souviens de ma soeur, Aurora ? Elle a toujours été assez discrète. Passons. Nous avons bien des choses à nous dire. Une réunion importante a eu lieu, durant laquelle les Généraux ont reçus leur affectation. Que sais-tu des autres factions ? Je serai curieux d'avoir ton avis. Avec qui nouerais-tu une alliance si le destin avait fait de toi la Voix de Poséidon ?

Il n'y avait aucun piège dans cette question, seulement un grand intérêt pour l'avis d'un héritier des O'Bannon. D'un porteur d'écaille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge600/600[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyLun 18 Mai - 19:50
Il répondit d’un simple mouvement de tête à la mention de son frère. Il ne doutait pas un seul instant que le Légat marquait surtout les politesses d’usage. Comme il disait, du bon ressortait. Savoir qu’Atlantis possédait un nouveau Général était bien plus important que de simples événements familiaux. Surtout que Griffith n’avait pas encore eu l’occasion de se montrer suffisamment utile à la société Atlante pour que sa perte ait un véritable impact. Emrys n’avait donc pas à faire semblant et remercia intérieurement Orpheus de ne pas l’obliger à devoir donner le change. Après tout, il y avait bien plus notable.

Puis changement de décor alors qu'il emboîtait le pas au Légat. S’il était venu ici afin de se présenter dans les formes, la suite prenait déjà une autre tournure que la simple cérémonie officielle. Le lieu où l’emmena l’homme aux cheveux blancs possédait une vue sans comparaison possible. La sensation de dominer Atlantis était bien présente. Pendant un instant il se demanda même s’il n’y avait pas un but au fait de l’amener ici. Et les paroles qui suivirent ne faisait que renforcer ce sentiment.
Orpheus marquait qui avait le pouvoir. Etait-ce volontaire ? Emrys n’était pas du genre à insulter l’intelligence du Merinita en supposant que non. Surtout alors qu’il s’adressait à quelqu’un n’ayant jamais caché l’ambition l’habitant.

Puis une nouvelle personne rejoint le duo. Encore une qui n’était pas inconnue du O’Bannon, l’ayant déjà de nombreuses fois vue aux côtés de son frère. Cependant, le contexte était bien différent. Sa tenue témoignait de son rang et que, comme le roux, les deux étaient plus que les simples héritiers de leur famille et qu’Atlantis devait maintenant compter avec eux. Pourtant, lorsqu’elle prit la parole, son ton était bien moins formel que celui des deux hommes, son rire ayant accentué ce fait.
    >> Je me souviens très bien d’elle. Dame Aurora, je vous remercie pour cet hommage.
Emrys se feint d’une révérence. Bien moins prononcée que la façon dont il s’était présenté à son frère, mais marquant la politesse convenant au rang et à l'ascendance de ladite Dame. Puis, sourire aux lèvres, il se tourna vers le Légat.
    >> J’ignorais en effet tout de votre attirance pour cette Ecaille. Pour ma part, je ne vais pas mentir. J’ai toujours été élevé dans le but de la revêtir et je n’ai donc jamais imaginé en porter une autre. Mais il ne faut pas croire que je la revêt par obligation. La fierté est bien présente. Et je compte bien prouver qu’il ne pouvait y avoir d’autre porteur que moi.
Son éternel sourire fut plus appuyé sur sa dernière phrase. Même s’il s’était retrouvé en compétition face à celui étant aujourd’hui la Voix de Poséidon il n’était pas du genre à douter de lui.

Puis vint en effet le moment d’aborder des sujets plus sérieux. La Scale de la Sirène Maléfique s’étant présentée à son porteur plus tardivement que d’autres, j’avais visiblement manqué une réunion des Généraux. Ce qui ne me plaisait pas était surtout de ne pas avoir eu l’occasion de rencontrer les autres gardiens des piliers afin de voir lesquels pourraient me servir et, au contraire, desquels il fallait se méfier. Je notais de remédier à ça au plus tôt.
Pour l’heure, Orphéus semblait vouloir rattraper, au moins en partie, mon absence, et m’interrogea en premier lieu sur ce que je pensais des autres Dieux et de leurs serviteurs. Je pris donc un instant afin de réfléchir, puis commença à répondre.
    >> Athéna est orgueilleuse. Depuis toujours elle se considère comme seule capable de diriger le monde. Et surtout, elle est persuadée de la justesse de ses actes. Hélas, les événements récents ont tendance à donner du poids à ses affirmations. Il est donc impensable de s’allier à elle sans qu’elle ne force un rapport de puissance qui ne serait pas à notre avantage.
    Et je doute que quiconque ici ait envie de se battre à ses côtés.
Pour moi, il était évident qu’il convenait de se débarrasser de la soi-disante Déesse de la Sagesse en première. Sa domination du monde terrestre était dangereuse et laisser un ennemi trop longtemps au pouvoir était une bien mauvais idée. Mais encore fallait-il s’assurer de sa victoire avant de lui déclarer ouvertement la guerre.
    >> La disparition de leur Dieu et de leur Tour font que les Oracles sont en bien mauvaise posture. Ainsi, il serait possible de tenter d’en faire des alliés en leur faisant miroiter le retour de leur gloire d’antan. Je ne suis simplement pas convaincu du gain qu’on pourrait en tirer. La question serait donc à creuser, bien qu’il est possible que la fierté d’Apollon soit trop importante pour que ses serviteurs puissent accepter ce qui pourrait s’apparenter à de la pitié.
En temps normal il aurait certainement été mon premier choix. Sa défaite était décevante. Ils étaient donc à surveiller mais se battre aux côtés de perdants était bien peu prolifique. La défaite n’apportait rien et une aussi totale que celle qu'ils avaient subie effaçait les victoires du passé. Dommage pour eux mais ils ne comptaient plus vraiment à mes yeux.
    >> Arès et ses Berserkers sont un cas bien différent. Ces bêtes vivent pour servir la Guerre. Il suffit de leur jeter un os et ils se jetteront dessus. De plus, ils sont déjà dans une meilleure situation que les Oracles. Il est bien entendu impossible de faire confiance à des sauvages, mais il est toujours bon de savoir les exploiter. Et c’est le genre qu’on préférerait avoir en alliés.
    Je pense qu’il conviendrait de travailler en ce sens en premier lieu.
Le simple d’esprit était plus facile à manipuler. Il fallait simplement surveiller qu’il ne se retourne pas contre son maître. Du moment qu’on faisait attention à ce point ils avaient véritablement ma préférence. Et, s’ils étaient à l’image de leur maître, leurs capacités martiales seraient grandement utiles.
Ainsi s’achevait le tour des différentes factions que j'estimais véritablement dignes d'intérêt à ce jour, mais je n’oubliais pourtant pas qu’il fallait se méfier de l’ombre. J’étais bien placé pour le savoir.
    >> En ce qui concerne les autres… Je pense qu’il n’y a pas à s’attarder particulièrement dessus. Simplement surveiller le moindre mouvement des barbares nordiques et des troupes d’Hadès reste important. Un tel silence n’augurant que peu de bon.
Emrys se tut un instant, faisant le point afin de s’assurer qu’il n’avait rien omis d’important. Pour le coup, il lui semblait que non. Il remerciait grandement sa nature l’ayant poussée à se tenir informé de l’état actuel du monde des Dieux et de leurs serviteurs alors même qu’il ne l’avait pas encore intégré de façon active, sans quoi il n’aurait pu répondre à cette questions et serait clairement passé pour un idiot. Et c’était certainement ce qu’il supporterait le moins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge900/900[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyLun 18 Mai - 23:46
Il était suffisamment bien informé pour tenir la discussion sans problème. Son avis était finalement assez proche de ce que pensaient les autres Généraux, ce qui en soit n'était pas une surprise. En dépit de son accession récente, il tenait un discours mature. Un Général sûr de lui et de ses positions. Un véritable O'Bannon, à n'en point douter. L'orgueil d'Athéna. Et de son Grand Pope. Orphéus appréciait très moyennement le silence des Saints à leur encontre. Il respectait Cinead, jugeant que l'homme avait respecté son engagement à bien des égards mais cette histoire d'échange et de transfert d'Orichalque avait clairement du mal à passer pour le borgne. Ils avaient obtenus ce cadeau et depuis, plus rien.

Alors certes, eux aussi avaient eu leur succession de malheurs. Mais des alliés ne devaient pas rester muet. Qu'était-ce donc qu'une petite guerre face à la libération d'un titan ? Qu'était-ce donc que d'envoyer ne serait-ce qu'un émissaire face au risque de perturber grandement les relations diplomatiques ? Que ce soit Athéna ou son représentant, ils avaient tous manqués de discernement dans cette affaire. Le Merinita n'oublierait jamais cette offense. Et si les Saints se présentaient à lui un jour, il espérait pour eux qu'ils ne viennent pas les mains vides. Un gage de bonne volonté avant même la possibilité de débattre. Rien de moins.

Pour Arès, il partageait assez son point de vue. Il savait que parmi les autres Généraux, certains prenaient mal les relations passées avec eux. Endymion et Calista notamment. Mais de cela, Orphéus n'en tiendrait pas compte. Les Fauves d'Arès ne portaient pas ce nom sans raison. Leur jeter un os ? Pour lui, c'était autrement plus compliqué que cela en réalité. Car lui ne prenait pas ces guerriers pour des idiots. Il savait ce que c'était que de mésestimer un adversaire sous prétexte qu'il semblait plus apte à frapper qu'à réfléchir. Il fallait se méfier. Ne pas manquer de respect aux délégations futures. Aujourd'hui, Atlantis était en position de force. Orphéus savait que l'appui ou non de sa faction serait déterminante pour bien d'autres. Restait à savoir qui servirait au mieux les propres intérêts de Poséidon.
    - Décidément, tu ne cesseras jamais de m'étonner, Emrys. Tu as une vision d'ensemble très juste et tes arguments sont cohérents. Crois-bien que j'en prends note, tout comme j'ai prit note des avis de tes compagnons.

Mains dans le dos, il s'était complètement tourné sur la Sirène Maléfique. Il entrevoyait pour lui de grandes choses. De ce qu'il savait de lui, nulle doute que les relations avec les autres risquaient de prendre une tournure moins amicale. Mais que ce soit Selena, Endymion, Deukalyon, Jelan, Drystan ou même Calista, ils étaient tous en mesure de lui tenir la dragée haute. Même si parmi l'armée, tous n'appartenait pas à une des grande famille Patriarcale.
    - Je suis pour le moment réservé quant aux alliances qui seront possibles. Actuellement, je suis en quête d'informations que seules certains Oracles auraient en leur possession. L'idéal serait que je puisse mettre la main sur leur Augure, Cuchulainn. Mais son enfermement complique grandement les choses. J'attends depuis un moment la venue des Saints et leur silence - qui soit dit en passant m'exaspère - risque d'avoir des conséquences dramatiques. Pour eux, j'entends. De fait, cela complique les choses.

D'autant que Narsès risquait d'entrer rapidement dans l'équation s'ils continuaient de frapper ses navires ou tentaient de revendiquer leur territoire à eux. L'Adriatique.
    - Afin de remplir les caisses et d'asseoir notre suprématie navale sur les autres, j'ai ordonné à Endymion et Drystan de s'occuper des pirates qui pullulent sur nos mers. Que chacun puisse savoir à qui ils doivent la vie lorsqu'ils rentrent à bon port. Mais à l'époque, la Sirène Maléfique n'était pas encore pourvue. Ce qui n'est plus le cas, aujourd'hui.

L'une des missions principales de celui qui portait cette scale était précisément le commandement des flottes Atlantes.
    - Désormais, le commandement de nos flottes te revient de droit. Nous avons subie des pertes, depuis quelques temps, en lien à des affrontements entre nos navires et ceux d'un dénommé Narsès. Un homme compétent et réputé selon les premiers éléments à ma disposition, bien que je manque encore cruellement de détails. J'y travaille... Mais j'aimerai que tu te charges de préparer au mieux nos navires désormais. Coordonnes les actions maritimes. Si nécessaire, n'hésite pas à rencontrer le Général du Dragon des Mers, Endymion, et le Général de l'Hippocampe, Drystan : ils auront certainement des informations à te communiquer sur ces attaques. Les rapports sont aussi à ta disposition, je suppose qu'ils se trouvent déjà dans les bureaux près de ton Pilier.

Ils avaient du pain sur la planche à dire vrai. Et s'ils avaient encore du temps, ils ne pouvaient clairement pas en abuser. Car les ennemis aussi se renforçaient pendant ce temps.
    - Et rends moi compte avant chaque intervention d'importance. Je me moque des petits navires. Agissez, pillez, prélevez les tributs. Peu m'importe, ce ne sont que des Vulgaires ! Mais s'il s'agit d'affronter une flotte mieux armée, je veux pouvoir donner mon aval. Apparemment, nos ennemis disposeraient de moyens supérieurs aux nôtres. J'attends de toi que tu puisses y répondre au mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge600/600[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyMar 19 Mai - 22:52
Léger haussement de sourcil de la part d’Emrys. Les paroles du chef des armées de Poséidon ne lui permettaient hélas pas de savoir quel était le fameux avis des autres Généraux. Démontraient-ils un minimum d’intelligence en ayant le même que lui ou bien étaient-ils assez idiot pour avoir émis d’autres hypothèses que les siennes ? Bien entendu, il n’obtiendrait la réponse en cet instant et il serait malvenu de la demander ouvertement. Au moins, cela confirmait la nécessité de les rencontrer. Idéalement un à un afin d’éventuellement commencer travailler ceux qui pourraient démontrer une quelconque utilité.

Mais déjà cette réflexion passa qu’il obtint d’importantes informations. Ainsi, l’Augure était visiblement prisonnier d’Athéna. Cela changeait, subtilement mais certainement, les différents rapports de forces. Dans une situation désespérée tous acceptaient de l’aide, et c’était clairement le cas des séides d’Appolon. Pour lui, l’occasion était vraiment trop belle pour la laisser passer.
    >> Si je peux me permettre, les éléments que vous venez de me partager changent légèrement mon point de vue. Participer à la libération de ce Cuchulainn ferait que les Oracles nous seraient redevables. Cela nous donnerait alors des alliés et assurerait l’obtention des informations que vous recherchez. Etant toujours sous le joug des conséquences de leurs défaites, et donc occupés à se reconstruire, ils ne risqueraient pas de nous planter un couteau dans le dos, ils auraient bien trop à perdre.
Puis je notais un point me concernant bien plus directement. Ainsi donc je récupérais bien l’affectation qui semblait la plus logique. Comme il l’avait sous entendu, la flotte était devenue étroitement liée au rang que j’occupais et toute divergence ne pouvait qu’être temporaire. Bien entendu, j’étais prêt. Mes connaissances étaient certes grandement théoriques, mais je ne m’inquiétais pas quant à mes capacités à les mettre en pratique.
Certes, la principale difficulté était que ma stratégie serait invariablement comparée à celle de mon oncle. A moi de montrer que je n’avais rien à lui envier.
    >> Soyez assuré que je me montrerai à la hauteur de ce rôle. Je pense d’ors et déjà montrer l’exemple chez quelques uns de ces vermines. Cela forcerait les autres à être en effet conscients qu’ils en sont là uniquement car nous tolérons leur présence. Mais surtout cela fera des précédents et nous pourrons forcer certains à travailler pour nous.
    Ainsi, ils nous permettront d’avoir toutes les informations nécessaires sans exposer directement nos hommes. Ils pourraient même nous servir de chair à canon pour mener des attaques que nous ne pouvons nous permettre.
Cependant, tout cela ne conduirait visiblement qu’à un seul but. Connaître notre adversaire, l’affaiblir, et l’anéantir. Sur ce point loin il semblerait que nous ayons du retard et cela ne me plaisait guère. Je croisais les bras sur mon torse, mon habituel sourire temporairement remplacé par une expression agacée.
    >> Concernant ce Narsès, un combat se gagne avant de porter le moindre coup. En apprendre plus sur lui sera bien entendu ma priorité. J’étudierai les rapports et irai voir les Généraux Endymion et Drystan afin de voir ce qu’ils peuvent m’apprendre.
    Il me faudra également m’entretenir avec le responsable de notre réseau d’informations. Que ce soit pour Narsès, mais également pour se coordonner une fois que quelques scélérats seront sous notre coupe.
J’avais donc encore un peu de préparation à faire avant de mettre mes plans en application, un peu de connaissances à réunir. Bien entendu, j’étudierai attentivement le moindre rapport à ma disposition et l’occupation de mes futures nuits étaient déjà toutes trouvées. Heureusement que c’était plus plaisant à mes yeux que les entraînements primitifs auxquels se soumettaient la plupart des soldats.
    >> Il est entendu que je ne déclencherai pas de guerre ouverte. Mon élément reste les ombres. C’est de ce lieux que mes talents seront le mieux exploités. Soyez assurés que je frapperai quand le moment sera venu. Et que je ne manquerai pas de partager mon avis s’il me semble que ce dernier ne traîne à arriver.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge900/900[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyMer 20 Mai - 16:21
Il avait raison. Cuchulainn aurait trop à perdre d'essayer de le poignarder s'il l'aidait. Mais outre cela, il l'avait connu, lui avait parlé. Et au cours d'une discussion mémorable, ce dernier avait alors lâché une prophétie concernant Aurora. A ce jour, elle ne s'était pas encore réalisée mais il gardait espoir de mieux comprendre les mots énigmatiques de l'Augure. Il avait déclaré que Culian, son loup, était un ami de la famille Merinita et le pensait sincèrement. Quant à son maître : tout dépendrait de lui en réalité. Il avait apprécié l'homme. Mais alors à l'époque, ce même homme n'était pas encore Augure. Ni lui Légat. Il serait de fait amusant qu'ils puissent se retrouver. La question des pirates était aussi réglée. Il fallait toutefois qu'il se rapproche véritablement de Drystan à ce sujet, l'Hippocampe ayant servi à merveilles les intérêts d'Atlantis en menant ses expéditions.
    - Nous possédons un vaste territoire et vous ne serez pas trop de deux pour régler cela. Drystan poursuivra le travail qui est le sien, à sa mesure, concernant les attaques et le contrôle des mers. D'autant qu'il a aussi en charge les protections d'Alexandrie et des Arches. J'estime qu'il sera d'une aide précieuse. Et cela te dégagera du temps pour ce Narsès.

Là se trouvait le vrai problème en réalité. Le contrôle de cet homme sur certains territoires maritimes était fort. Et finalement, les Atlantes avaient très peu d'éléments le concernant. Ces ares qu'il utilisait. Cette force qu'il possédait. Quels secrets se cachaient derrière cela ?
    - Tu te trouves devant le responsable du réseau d'informations. Les rapports me parviennent directement. Cela me permet de savoir ce qui se passe sur notre territoire et de prendre les décisions adéquates. Le Général Endymion possède un réseau externe également. Peut-être pourrait-il t'en dire plus. Pour ce qui est de la coordination, tu verras donc cela directement avec moi.

Ce n'est pas qu'il voulait tout diriger, seulement Orphéus avait appris une chose très simple : plus tu en savais, plus il était facile de prendre la bonne décision. Si les Généraux possédaient chacun leur domaine de compétence, il appartenait au chef d’orchestre de les faire jouer en parfaite harmonie. Et cette harmonie dépendait de lui et de lui seul. Il en assumerait les fausses notes si cela devait arriver.
    - Pour ce qui est du contrôle maritime, en dehors des rapports que tu me feras, je te fais confiance. Je sais que tu ne déclencheras pas de guerres. Toutefois garde à l'esprit une chose : l'homme dont je t'ai parlé, Narsès, possède dans son arsenal une arme qui fait des ravages considérables. Jusque là, aucun des rapports que j'ai pu obtenir ne précise en quoi cette arme est si puissante, ni quel est le secret qui l'entoure. Si tu parvenais à le savoir, par le biais de prisonniers ou que sais-je encore, alors ta priorité serait de m'en faire part séance tenante. Si besoin, n'hésite pas à compter sur les autres pour t'aider. Selena des Lyumnades est par exemple très douée pour faire parler nos prisonniers.

S'il y parvenait, alors Emrys aurait la charge de la destruction des flottes de ce Narsès. Prendre l'Adriatique était une priorité depuis quelques temps. Pour Orphéus, cela lui permettrait de mettre la pression sur les autres. Mais pour cela, encore fallait-il contrer ces forces qui dominaient un pan entier des mers du globe. Cela était inacceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge600/600[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyJeu 21 Mai - 12:14
Comme l’avait conclu le jeune stratège, la ligne directive principale de son affectation se devait d’être ce Narsès. Si la guerre ouverte n’était pas une option pour l’heure, il fallait se préparer car celle-ci arriverait inéluctablement. Et un nouvel élément de la plus grande importance fut porté à sa connaissance. Ce commandant pour le moins mystérieux possédait une arme semblant l’être tout autant, mais dont une chose était bien connue. Son efficacité. Il ne fallait pas mentir, cela intriguait beaucoup le rouquin qui avait du mal à concevoir que des Vulgaires pouvaient possédaient quelque chose de plus avancé que les Atlantes.
Ce simple fait pouvait être suffisant à le mettre en colère et une chose était certaine. Même s’il n’en avait pas eu l’ordre il n’aurait eu de cesse avant d’en savoir plus, voir avant d’avoir fait sien cet engin de mort.
    >> Cela paraît logique oui. Un partage des tâches efficaces. J’irai rencontrer Drystan au plus vite afin de convenir des prérogatives de chacun. Puis je me pencherai entièrement sur le cas Narsès. Une arme inconnue et destructrice n’augure évidemment rien de bon…
Il était donc évident que se coordonner avec le Général de l’Hippocampe serait d’une importance cruciale. Si sacrifier la vie des hommes de la flotte atlante ne le dérangeait absolument pas si cela lui permettait d’en savoir plus sur leur ennemi cela passerait certainement beaucoup moins auprès des autres. Manipuler les pirates afin de les faire effectuer le sale travail devenait ainsi l’évidence même et cela ne pouvait guère attendre.
Il fallait donc maintenant espérer que l’autre Général partagerait un point de vue similaire sans avoir à le forcer. Ce qui était peut-être trop en espérer étant donné les dires circulant sur son origine. Déjà Emrys se préparait à devoir lui faire comprendre l’ordre logique des choses.
    >> Je regarderai tout ce qu’on a déjà réuni au sujet de cette arme. Idéalement il me faudrait constater les dégâts qu’elle peut causer. Si possible en direct, mais ce point risque d’être difficile à réaliser sans nous exposer. Il y a en effet du travail digne de mes capacités qui se profile, les choses risquent donc d’être des plus intéressantes.
Par contre, il s’étonnait d’avoir mal supposé concernant le réseau d’informations. Il s’attendait à ce que le Légat dirige tout mais répartisse le contrôle direct entre ses divers hommes. Cependant, garder les renseignements sous sa coupe était une manœuvre des plus intéressantes car cela rendait d’autant plus facile de contrôler l’information, entre s’assurer que tout lui parvienne et éventuellement occulter certains détails. Intelligent, mais n’arrangeant pas ses affaires car il était bien conscient qu’il serait plus difficile d’agir de son côté si le besoin s’en faisait sentir.
    >> Vu ce que vous me dites il va en effet être nécessaire de croiser au mieux les expertises de chacun. Après tout, ce n’est pas avec l’individualisme qu’une armée fonctionne. Si le Général de l’Hippocampe est ma priorité, je compte bien palier au fait de n’avoir pu être présent à votre réunion en allant à la rencontre de chacun à l’occasion, et ainsi voir la meilleure façon pour le bien d’Atlantis.
Cela pouvait sembler hypocrite de ma part, n’étant pas de nature à me reposer sur les autres, mais je connaissais mes propres faiblesses, et n’ayant de loyauté qu’envers moi-même. Mais seul je ne pourrais parvenir à faire des miracles et rien ne pouvait m’apporter plus qu’Atlantis. Et, par cela, mes actions devaient forcément aller en son sens. Ainsi, mes paroles n’étaient pas entièrement fausses, je les tournais simplement de façon plus acceptable aux yeux des autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge900/900[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (900/900)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyJeu 21 Mai - 15:08
Vouloir rencontrer les autres était une bonne chose. Une chose que ne lui aurait pas demandé Orphéus de lui-même, jugeant qu'il appartenait aux Généraux de se débrouiller entre eux pour cela. Il était chef de guerre. Les mondanités, il les laissait au Sénat. Mais au moins Emrys démontrait un sens de la logique appréciable. Les O'Bannon avaient subis bien des pertes ces dernières années mais tout espoir n'était pas perdu à en croire l'homme qu'il avait face à lui.

Il avait compris les priorités de sa mission. Et proposait dès à présent d'agir et de combiner les forces Atlantes pour gérer au mieux le problème. Narsès avait de l'avance sur eux, notamment à cause de cette arme. Mais Emrys allait se charger de cela et le Légat se fiait à lui. Sa mission ne serait pas la plus simple. Il avait toutefois raison sur un point : la prudence était certes de mise mais il allait devoir vérifier certaines choses par lui-même. Ce que cela sous entendait était évident : des sacrifices et des test seraient nécessaires.
    - Utilise les moyens que tu jugeras utiles pour l'accomplissement de ta mission, cela t'appartient et je me range à ton jugement. Il te faudra étudier les cartes correctement, utiliser ton environnement au mieux, afin de piéger nos ennemis. Cette arme est leur force mais aussi leur faiblesse. S'ils se fient que sur elle, il feront des erreurs et nous pourrons alors prendre la situation à notre compte.

Du moins était-ce ainsi qu'il voyait les choses. Ce n'était pas sans raison qu'il était à la tête de l'armée Atlante. Prendre des décisions lui était facile quand il disposait des informations utiles. L'Empire Byzantin cherchait à maintenir sa puissance. S'ils n'étaient pas ouvertement en guerre, il appartenait toutefois aux Atlantes de garder la main-mise sur leur territoire.
    - Garde simplement à l'esprit que nous ne sommes pas en guerre. Si tu dois frapper des navires, ne le fais pas sur leur territoire. Fais ton enquête en te servant des premiers rapports et en te rendant à proximité de nos frontières. Enquêter sur Narsès ne signifie pas couler ses navires. Après tout, s'il vient à moi, je pourrais prétendre avoir simplement défendu les intérêts d'Atlantis en purgeant nos océans de ces vils pirates. Ce qui est parfaitement vrai.

Il ne put réprimer son rire. Les intérêts Atlantes étaient plus larges qu'il ne le laissait entrevoir. Et s'il fallait se montrer prudent, il était exclu de lâcher du lest.
    - Concernant les autres généraux, il te faudra t'activer si tu souhaites tous les voir. Certains ont reçu pour mission de se rendre loin d'ici. Les préparatifs sont déjà en cours. Jelan du Chrysaor et Calista de Scylla sont notamment appelés à quitter Atlantis sous peu. Ainsi, si tu n'as pas d'autres questions, tu es libre de prendre congés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-bleu1200/1200[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-rouge600/600[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] G-jaune1350/1350[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]   [Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus] EmptyJeu 21 Mai - 16:29
Les instructions étaient donc données et elles étaient claires. Orpheus semblait, sans trop de surprise pour Emrys, approuver la stratégie que le jeune Marina comptait suivre. Le Légat avait raison sur un point. S’ils arrivaient à en savoir plus sur cette arme sans que leurs adversaires ne l’apprennent, ils pourraient en exploiter les faiblesses le moment venu. Comme le tacticien l’avait dit, la victoire pouvait se décider avant que la moindre goutte de sang ne coule, le tout était de savoir comment s’y prendre. Et, à ce jour, ce n’était hélas pas le cas Atlantes.
En attendant que ce moment ne survienne, le chef de l’amirauté Atlante insistait suffisamment qu’un se fait grave suffisamment dans l’esprit de son Général. Ils se devaient de faire profil bas. Heureusement qu’il n’avait donc pas confié ce rôle à une brute sans cervelle, sans quoi ce point aurait pu être des plus difficiles à respecter.

Pour l’heure, cette réunion, partant d’une simple présentation officielle, touchait maintenant à sa fin. Les ordres étaient donnés et il n’était pas dans la nature des présents de se lancer dans des échanges vides de sens simplement dans le but de maintenir une conversation. Ça ne l’était pas déjà pas avant et les circonstances n’allaient pas changer les choses. Les mots du borgne ne firent qu’affirmer ce fait.
    >> J’ai suffisamment de choses qui m’attendent pour qu’il soit inutile de faire traîner les choses pour rien. Je vais donc prendre congé et me mettre au travail.
De nouveau une révérence à l’attention du Légat, beaucoup moins marquée et solennelle que celle par laquelle il avait ouvert cette rencontre. Puis il se tourna vers la sœur d’Orpheus, qui, fidèle à son grade, s’étaient tenue à distance durant tout cet échange mais n’avait pas quitté son frère. Et de nouveau il salua la jeune femme de la façon convenant à quelqu’un de son rang.
    >> Dame Aurora, ce fut un plaisir de vous revoir.
Me redressant, je tournai les talons et fit marche arrière afin de quitter le Temple de Poséidon. En chemin, je fis le bilan de cette conversation. Je m’attendais à quelque chose de similaire dans les grandes lignes, mais la situation était un poil plus préoccupante que je l’imaginais de part la seule existence de ce Narsès. Je devrais pouvoir m’en sortir mais cela allait demander du temps, et surtout de la coopération avec le reste de l’armée d’Atlantis.
Mais seule chose importait. Que je sois prêt le jour où, inévitablement, la guerre se ferait de front. Heureusement, je n’étais pas de ceux à échouer dans une telle entreprise.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Janvier 553] Seuls les faibles se font bouffer par le système [PV Orpheus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: