Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyJeu 21 Mai - 23:48
Un nouveau jour se levait du moins c’était ce qu’elle présumait en se réveillant chaque matin. Impossible de savoir vraiment quelque heure il pouvait être. Tôt ? Tard ? Si seulement il y avait des fenêtres ici, mais la seule qui existait elle ne l’avait encore jamais vue et la trouver n’était pas au programme de la journée.

Souvent elle sortait dans la forêt pour y chasser, s’y amuser ou s’y entraîner. Cependant ce jour là il pleuvait, triste constat qu’elle fit alors qu’elle était à la sortie du dédale de chair. La jeune femme aurait pu rester là à observer les gouttelettes s’abattre sur le paysage devant elle mais elle souhaitait se promener et au sec serait le mieux. Elle rebroussa alors le chemin et entreprit d’emprunter des boyaux dans lesquels elle ne s’était pas encore aventurée. Un jour sans doute sa curiosité la perdrait, mais déambuler au hasard avait du bon. D’ailleurs, elle ne tarda pas à être satisfaite puisque le décor de chair changea soudainement.

Ses pieds ne s’enfonçaient plus sur un sol mou, tout était dur et irrégulier. Quelques secondes elle piétina sur place pour éprouver la solidité de ces ossements. Ses yeux dorés se plissèrent alors qu’elle se disait qu’elle avait connu plus agréable comme pavage. Passé un temps d’adaptation elle haussa les épaules et poursuivi sa route. Bras écartés, elle frôlait les parois osseuse du bout de ses doigts. C’était à la fois un jeu et une sécurité. Ainsi si elle devait trébucher, elle avait une petite chance de se rattraper à quelque chose. Quoique… Dans sa chute elle risquerait plutôt d’emporter un os. Et bien il fallait espérer que cela n’arrive pas. Par jeu de nouveau elle se mit à sautiller de crâne en crâne. Si elle posait le pied sur autre chose, elle avait perdu. L’avantage, c’était qu’ils étaient lisses et assez larges pour ses petits pieds. Et parce qu’elle s’amusait, elle se mit à chantonner de sa merveilleuse voix angélique.

- Promenons nous dans l’dédale,
Pendant que le Bers’ n’y est pas,
Si le Bers’ y était, il nous approcherait
Mais comme il n’y est pas, il nous verra pas !

Bers' y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ?

Promenons nous dans l’dédale,
Pendant que le monde n’y est pas,
Si du monde y était, il nous embêterait
Mais comme il n’y est pas, il nous bloquera pas !

Monde y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ?

Promenons nous dans l’dédale,
Pendant que la Mort n’y est pas,
Si la Mort y était, elle nous chasserait
Mais comme elle n’y est pas, elle nous chassera pas !

Mort y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ?


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyVen 22 Mai - 1:01
    - Mais non !!! Tu fais n'importe quoi, gros blaireau. Tu les vois pas les trous ? Y'en a des plus gros là, bah tu fous les doigts dedans ! Si c'est trop serré, tu en prends un autre !

Le guerrier regardait Haldor, ne comprenant pas où il voulait en venir. Mais on ne contrariait pas la Mort sans raison et l'homme préférait obtempérer plutôt que de discuter. Il attrapait donc le crâne avec la main, glissant les doigts dans les orbites, tandis que le colosse faisait de même en prenant un crâne plus gros que les autres. Au fond de la salle, les os de certaines vertèbres avaient été plantés dans le sol, formant une rangée. Le sourire sur le visage de l'Argenté en disait long sur son état d'esprit : il s'amusait et était franchement fier de son idée. De son autre main, il désignait la fameuse rangée.
    - Maintenant tu vises, puis tu balances vers les os. Le but, c'est d'en péter le plus possible avec un seul jet. Ensuite j'ferai pareil et le gagnant sera celui qui en a foutu le plus par terre. Pigé ?

L'autre hochait vigoureusement de la tête, gardant pour lui une réflexion qu'il se faisait depuis qu'il avait vu les vertèbres plantées dans le sol. A première vue, l'Ursidé les avait profondément enfoncé, ce qui rendait difficile le fait de pouvoir les faire tomber d'aussi loin avec simplement un crâne. Il aurait sans doute fait la remarque à un autre mais là, il était gêné. Devant le regard insistant de son patron, il balança le crâne. Celui-ci toucha la rangée mais s'arrêta net, sans en faire tomber une seule. L'éclat de rire du colosse le fit sursauter.
    - Nan mais t'es sérieux là ? T'appelles ça "tirer" ? J'vais t'montrer moi comment on joue à ce jeu. Oh j't'ai pas dit comment il s'appelle au fait... Les "Os-laids". Terrible hein ! Matte-ça, tu pourras applaudir après.

Les "Os-laids" ? Sérieusement ? Encore une remarque qu'il garderait pour lui. Alors que le colosse se préparait, semblant viser la ligne, une chanson lui parvint à ses oreilles. Arquant un sourcil, il se retourna vers son soldat. Non, ce n'était pas lui visiblement. Il abaissa son bras, cherchant à comprendre. "Promenons nous, dans l'dédale, pendant que la Mort n'y est pas..." La chanson avait un petit quelque chose d'entraînant en tout cas, donnant envie au géant de taper du pied pour accompagner la chanteuse. Car la voix ne laissait que peu de doute.

C'est donc toujours avec son crâne dans la main qu'il se dirigea vers la source. L'autre soldat préférant rester en retrait, visiblement rassuré de ne plus avoir à "jouer" avec son Patron. Enfin il perçut la silhouette. Et au moment parfait d'ailleurs. Mort y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ? Se posant là, il cala un instant le crâne sous son bras et se mit à applaudir à tout rompre, commençant à siffler pour montrer que le spectacle lui plaisait. Il y avait d'autres artistes ici. Comme lui !! Melon serait ravi de l'apprendre.
    - Wouhouuuuuu ! Chapeau l'artiste ! Toi qui t'posais la question, bah j'suis là. Et ce que je fais ? Bah j'apprenais à jouer aux "Os-laids" à un de mes gars. En vrai j'me faisais un peu chier. Sinon, moi j'suis Haldor. Et toi, t'es qui ?

Il avait reprit le crâne dans sa main, s'amusant à le faire tourner autour de son index en s'aidant de l'orbite vide. Il n'avait pas spécifiquement dit qu'il était Mort. Mais cela semblait évident. Puis plusieurs choses pouvaient corroborer ce fait : sa haute stature, le logo de l'ours mâchouillant un corps sur sa veste et surtout, la gigantesque lame qui trônait dans son dos. Autant d'éléments de reconnaissance pour qui avait déjà entendu parler d'Haldor. Mais peut-être n'était-ce pas son cas. Il verrait bien.
    - J'peux t'aider ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyVen 22 Mai - 22:25
Alors qu’elle sautillait en chantonnant, elle arriva dans une grande salle à l’image du couloir d’os qu’elle venait de traverser. Mais elle n’eut pas le temps de s’intéresser à la décoration comme une voix répondait aux paroles de sa petite comptine. La jeune femme à la crinière de lionne écarquilla les yeux surprise. Qwaaaa ? Y a vraiment quelqu’un ! Oups ! Ou pas… ? Sa chanson avait l’air d’avoir été appréciée… Étonnant, elle n’imaginait pas les Berserkers férus de musique, mais après tout, ils ne rentraient dans aucune case et ne cessaient jamais de la surprendre. Peut être que pour le moment elle n’avait rencontré que les meilleurs.

Doucement elle approcha tout en essayant de se concentrer sur ce que le géant – elle est petite – répondait aux paroles improvisées de sa chansonnette. Deviner à qui elle avait affaire ne fut pas bien compliqué, Jehane lui avait parlé de chaque Cardinaux lors de leur première rencontre. Rien qu’à son nom elle comprit en fait. Quelle coïncidence ! Bon pour l’épée elle n’était pas au courant, mais elle nota sa présence comme une information qui pouvait s’avérer utile à un moment ultérieur. Famine n’avait pas précisé grand-chose s’étant contentée de lui faire l’organigramme des Berserkers. Les données qu'elle avait reçues étaient basiques mais c'était déjà bien. Esther avait ajouté à ses connaissances qu'il fallait se méfier de tout le monde - normal - et surtout du dénommé "César". N'ayant à priori pas ce "César" dans le coin, elle ne s'inquiéta pas.

Ses prunelles devenant souriantes, le reste du visage figé comme à son habitude, elle fit une petite courbette qui ressemblait vaguement à une révérence, ses mains tenant les pans de sa jupe romaine vert émeraude tandis que son buste s'inclinait. On ne lui avait jamais appris à faire cela alors elle essayait de reproduire ce qu’elle avait pu remarquer en observant les nobles sur la place du marché.

- Enchantée ! Je suis Elyra, simple légionnaire de l’armée des Ombres et des Murmures.

Présentations faites, elle prit le temps d’observer un peu plus ce qui l’entourait. Elle remarqua la présence d’un homme se tenant en retrait ayant l’air plutôt content qu’elle vienne interrompre leur partie de… Quoi déjà ? Les « Os-laids » ?

- Hum… C’est quoi comme jeu ? J’connais pas...

Bon en fait des jeux, elle n’en connaissait pas. A part sa poupée elle n’avait pas eu d’amusement dans sa jeunesse. Sa tête tournant à droite et à gauche, elle remarqua le crâne à côté d’os plantés dans le sol. Un petit édifice intriguant sans doute lié au jeu, du moins elle ne voyait pas à quoi d’autre cela pouvait servir. Puis elle reporta son attention sur le Cardinal pour lui répondre.

- Sinon moi je suis en vadrouille, je visite, je tue le temps, je n’ai rien de particulier à faire. Est ce que moi je peux t’aider ?

Comme il l'avait tutoyée, elle s'était permise d'en faire de même. Ce n'était pas très naturel pour elle mais il lui semblait que c'était habituel entre Berserkers.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptySam 23 Mai - 10:10
Elyra, légionnaire de l'armées des Ombres. Encore une qui appartenait à l'armée de Famine ? Il lui fit un petit signe de la main et de la tête pour répondre à ses salutations. Il n'était jamais très à l'aise avec les révérences, cela n'appartenant pas vraiment aux habitudes de son monde à lui. Mais elle était polie et agréable, deux qualités qu'il ne voyait pas souvent au sein de la Citadelle. Comme quoi, tout pouvait arriver ici. Et pour ne rien enlever, elle était jolie. Arès commençait-il enfin à sélectionner ses Berserkers avec d'autres critères que la violence pure ? Il était temps.

Il s'approcha de plusieurs pas, histoire de mieux la voir. Il remarqua qu'elle détaillait les lieux. Pas étonnant à dire vrai, ce qui lui rappela la présence de l'autre soldat. Elle se trouvait ici sur le territoire du Cardinal de la Légion des Cendres. Les ossements, les crânes divers, la grotte dans son ensemble... Cela n’était guère accueillant pour qui ne connaissait pas les lieux. Mais on s'y faisait. Et aux moins les morts ne parlent pas, ne font pas de bruit. Une tranquillité dont peu pouvait se vanter. Il leva la main face aux questions de la jeune femme, comme pour lui demander de patienter un instant puis se tourna vers le soldat derrière lui.
    - On a une invitée, tu peux y aller. On reprendra ça plus tard.

L'homme inclina la tête respectueusement et prit la direction de la sortie, passant à côté d'Elyra. Il s'inclina également devant elle, son regard exprimant de la gratitude. Il était libéré du jeu étrange de son Cardinal et il appréciait de pouvoir partir d'ici. Une fois seul avec la légionnaire, il se cala contre le mur, jouant un instant avec le crâne qu'il continuait de tenir en main. Il ne se rendait pas compte que la scène avait de quoi choquer. Peut-être parce qu'ici, il était très loin d'être le pire.
    - Oh, c'est un jeu que j'ai inventé. Enfin j'crois. Tu vois les piques là-bas ? Ils sont alignés. Bah l'but, c'est de lancer ça dedans pour les faire tomber. T'as plusieurs options évidemment. La faire rouler - mais ici y'a trop de trucs sur le sol, ça dévie le crâne - ou carrément la balancer dedans. Celui qui en fait tomber l'plus, il gagne. Sympa non ?

Lui adressant un petit clin d'oeil, il se retourna comme pour en faire la démonstration. Il visa, ramena son bras vers l'arrière et propulsa le crâne avec force vers les vertèbres. Comme le soldat précédemment, le crâne percuta les vertèbres et retomba mollement sur le sol, sans en faire tomber une seule. Gêné, il se gratta la tête, se tournant de nouveau vers Elyra. Bon, il avait échoué mais au moins avait-elle capté le but du jeu, c'était le plus important.
    - Bon, j'pense que je devrais moins les enfoncer dans le sol du coup. Parce que là, ça touche mais ça tombe pas. M'enfin, c'est un nouveau jeu, j'dois encore l'améliorer.

Il se tapa les mains l'une sur l'autre, histoire d'en enlever la poussière et les résidus d'ossements, avant de reprendre :
    - Sinon c'est gentil mais j'ai pas besoin d'aide. Par contre j't'ai entendu chanter, vraiment sympa. T'as une belle voix. Moi aussi j'aime bien pousser la chansonnette de temps en temps, j'suis aussi un peu compositeur, tu vois. De toi à moi, si j'avais pas déjà un taff, j'me serai bien vu monter un groupe, mouhahahahahahaha !

Le pensait-il vraiment ? C'est ce qui était le plus dur avec Haldor : savoir quand il était sérieux et quand il plaisantait. Beaucoup le trouvait un peu simplet à cause de cela. Mais peu osait le dire ouvertement. Pourtant il était Cardinal d'une des quatre armées d'Arès. Ce n'était certainement pas sans raison. Tout comme Elyra n'était certainement pas douée que pour la chanson. Ils avaient tous de multiples talents. Il imagina la tête de Mérion s'il l'avait entendu dire cela. Il reprit peu à peu son sérieux. S'approcha d'un tas d'ossements empilés qu'il envoya valdinguer d'un coup de pied, laissant apparaître ce qui ressemblait à un siège. Un siège constitué d'os, certes, mais qui avait le mérite d'exister. Il fit un geste vers l'emplacement.
    - Viens, pose-toi si tu veux, c'est que j'ai pas souvent de la visite ici. Par contre j'suis désolé, j'crois que j'ai rien à becter. Ni à boire j'pense. Melon est passé y'a pas longtemps, j'suppose qu'il a tout sifflé.

En vrai, il n'en savait rien mais l'un de ses plaisirs était d'accuser le Cardinal de la Pestilence d'à peu près tout les maux. Il était le maître de la maladie et du vice, des choses qui échappaient à Mort, bien plus simple que lui.
    - T'es là depuis combien de temps ? J'ai pas toujours la mémoire des visages mais toi, j'suis sur que je t'aurai reconnu si j't'avais déjà vu dans l'coin. Famine hein ? Et ça se passe comment avec elle et Slim ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyDim 24 Mai - 22:47
L’homme qu’elle avait remarqué quelques instants plus tôt fut congédié ce qui semblait lui convenir et puisqu’il ne se présenta pas, elle en déduisit qu’il n’était qu’un larbin comme elle en croisait régulièrement dans les lieux communs. Elle le salua à son passage parce qu’elle était polie puis regarda le Cardinal qui s’était rapproché d’elle. Il semblait s’amuser négligemment avec un crâne mais elle ne se demanda pas à qui il pouvait bien appartenir après tout il y en avait tellement ici… Etait-ce vraiment choquant ? Un peu mais tant que ce n’était pas le sien peu lui importait en fait. Et puis, elle partait déjà du principe qu’elle avait atterri chez les déglingués alors elle était prévenue. Petite elle prenait bien un bouquet de paille pour une poupée, c’était un peu le même genre, on s’occupe avec ce qu’on peut !

Ses yeux d’or se posèrent de nouveau sur les os enterrés lorsqu’il expliqua les règles de son jeu. Imaginant les deux options dans sa tête, elle comprit qu’effectivement avec un sol composé d’aspérités faire rouler un crâne devait être bien compliqué. Après, il fallait savoir bien viser… Puis frapper assez fort, encore que… Elle opina. L’améliorer oui. Elle avait bien quelques idées, mais pas sûr que ça soit l’esprit recherché.

- Je verrai bien une pyramide de crânes ou d’os moi, et puis en balançant un autre crâne dessus il faudrait essayer d’en faire s’écrouler le plus possible… Enfin c’est une idée...

Voilà mais ce n’était pas son jeu, alors elle ne se perdrait pas dans d’autres propositions qui dénatureraient plus l’esprit de départ. Il la complimenta sur sa voix et ses yeux sourirent avant de s’écarquiller étonnés. Lui chanteur ? Ah ça elle ne l’aurait pas deviné ! Oui vraiment surprenant.

- Merci. Un groupe, ah oui ? Je serai curieuse d’entendre cela.

Si elle pouvait, elle sourirait. A l’invitation elle se rapprocha et s’installa sur son siège, décidément pas confortable, ce qui était à prévoir. Mais bon, elle qui avait passé sa vie à dormir sur une paillasse de paille usée n’allait pas s’en plaindre. Et puis ce n’était pas comme si elle allait dormir ici.

- Melon ? Je ne crois pas en avoir entendu parler… Ou ma mémoire me fait défaut ? Qui c’est ? Ce n’est pas grave pour la nourriture, je saurai m’en passer.

Des fois que ce serait quelqu’un d’important, elle préférait y aller avec des pincettes. Drôle de nom quand même m’enfin on ne choisissait pas…

- Je suis arrivée il y a quelques jours maintenant… Je fais partie des nouveaux, c’est pour cela que je visite. Sinon, Jehane est plutôt impressionnante et intimidante mais je n’ai pas fini dans l’un de ses cachots alors j’imagine que ça veut dire qu’elle ne me trouve pas inutile. En somme ça se passe bien pour l’instant. Et Slim… Connais pas… Mais bon je ne connais pas grand monde et en fait, encore moins dans ma propre faction… Hum...

Et ça ce n’était pas bien. Il allait falloir qu’elle y remédie. Déambuler dans sa propre zone lui donnerait peut être plus de chances de les croiser.

- Et toi tu es là depuis longtemps ?

Elle regarda le décor de nouveau et se demanda si c’était juste parce qu’il venait d’arriver ou parce qu’elle était une fille qu’elle se demandait pourquoi nul part il n’y avait de décoration. Quelques coussins ou des tapisseries ça pourrait être classe non ? Mais à la place elle allait proposer autre chose, allez savoir pourquoi...

- Au fait, tu n'as jamais songé à décorer un peu l’endroit ? Avec Esther on a fait un potager, on pourrait mettre des pots de champignons colorés un peu partout. C’est joli et ça n’a pas besoin de lumière pour pousser.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyLun 25 Mai - 0:00
Une pyramide de crâne ? Un instant Haldor ferma les yeux pour s'imaginer la construction en question. Il se voyait lancer la sphère/crâne sur l'édifice et voir s'écrouler les os. En voilà une idée brillante. Il n'y avait pas pensé lui-même, accaparé par l'idée de faire un truc au sol mais à bien y réfléchir, pouvoir faire tomber l'ensemble avait quelque chose de passionnante. Et là était toute la beauté de ce jeu : il était en constante évolution. Les petits conseils de ce genre permettraient de le rendre meilleur, plus populaire, et sans doute en proposerait-il la version à Sacamama lorsqu'il en aurait terminé. Enfin. "Acamas". S'il commençait à lui donner un surnom à lui aussi, il risquait des problèmes autrement plus grave qu'avec Marron.
    - J'adore ton idée franchement. Je t'en remercie. Tu vois, les p'tites touches comme ça feront de ce jeu LE truc incontournable de la Citadelle. C'est quand même pas l'endroit le plus sympa du monde hein, alors pouvoir se changer les idées ne peut que faire du bien aux soldats. Nous, on gère. Mais les autres, les sans-imaginations, ils sont emmerdés.

"Nous" signifiait clairement les artiste, une caste à laquelle il était persuadé d'appartenir à dire vrai. Mais qu'importe, sous cet entêtement étrange à vouloir créer ce jeu, Haldor souhaitait avant toute chose permettre aux soldats de faire autre chose que simplement s'entraîner et attendre. En chef de guerre qu'il était, il savait comme l'oisiveté pouvait être plus mortelle encore qu'une lame émoussée. On perdait ses repères. Ses habitudes. On se complaisait dans la nonchalance. Il n'accepterait pas ça de sa propre armée. La Légion des Cendres était la plus dangereuse, car elle apportait mort et désolation sur les champs de bataille. Ces "Os-Laids" pouvaient paraître absurdes et pourtant...

Elyra - un nom qu'il jugeait facile à retenir, encore un excellent point pour elle - semblait ne pas connaître le nom de la Pestilence. Il eut un petit sourire, imaginant la tête de son ami. Si elle ne savait pas qui il était, il allait devoir y remédier. Après tout, si elle était nouvelle, cela n'avait rien d'anormal. Et il était surtout indispensable de connaitre les noms des quatre Cavaliers.
    - Il est le Cardinal de la Pestilence. Il ressemble comme deux gouttes d'eau à Acamas. Tu peux pas le louper. Un gars bien, un vrai frère d'arme. Si un jour t'en as l'occasion, discute avec lui. Il a des réactions un peu particulières mais il mérite à être connu. Et t'as bien raison de visiter. Bonne initiative.

Comme elle appartenait à Jehane, il se gardait bien de lui exprimer son avis sur elle. Non pas qu'il puisse craindre Famine seulement il préférait éviter de rajouter de l'huile sur le feu. Il avait déjà exprimé ses sentiments à son égard à Pestilence et à Bamamut, ce n'était pas nécessaire de s'étendre plus encore sur le sujet.
    - Quelques mois seulement. En même temps que Pestilence et le Pontifex à dire vrai. Mais ça a été assez rapide pour moi de prendre mes habitudes. Même si... Bah comme j'te disais, c'pas l'endroit rêvé pour se sentir à l'aise quoi.

Il se grattait la tête, déposant le crâne dans un coin. Elle parlait décoration. Et potager ? Vraiment ? Celle-là, elle était bien bonne. Et Esther faisait partie intégrante du projet apparemment. Et beh, il s'en passait des choses ici quand même.
    - J'suis pas trop déco et j'crains que tes champignons là, ça dénature un peu l'ambiance du coin tu vois. Puis vos trucs là, ça risque de s'propager comme la peste chez moi. Nan j'préfère éviter. Par contre ça m'intrigue : ma p'tite Araignée a participé à ce projet ? J'serai curieux de voir ça de mes yeux à l'occaz'. Vous avez foutu le potager où ? Et vous avez pas peur que les brutes du coin foutent en l'air le projet ?

Les Fauves d'Arès n'étaient pas connus pour être les plus civilisés de la Création. Ils se moquaient de tout, même de l'autorité. Alors un putain de potager, ça ferait clairement pas long feu. Une idée germa dans son esprit.
    - A la limite, j'peux faire courir la rumeur que l'premier qui touche à ce jardin, j'lui pète les rotules. J'pense que ça devrait aider à préserver les lieux. Au maximum. Après on est jamais à l'abri des têtes brûlées dans l'coin. Et tu m'as pas dit au fait. C'quoi ta Cuirasse ?

Parce que si son nom était facile à capter, il en serait peut-être autrement de sa cuirasse. Quant à son idée pour protéger le jardin, il l'avait proposé avec sincérité. S'il se moquait royalement du potager, il n'était pas contre donner un coup d'main à Esther. Personne ne faisait chier son Araignée sans prendre le risque de se prendre une mandale XXL dans la tronche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyLun 25 Mai - 21:58
Elle ne s’était pas attendue à ce que sa suggestion soit aussi bien accueillie du coup elle en était ravie et ça se voyait à travers ses yeux qui pétillaient. Elle opina en accord avec le fait que cet endroit n’était pas le plus sympa. Niveau confort y avait mieux, mais aussi niveau occupation d’où l’idée un peu saugrenue de potager.

L’explication sur Melon est donnée et elle paraît pensive. Oui elle se souvenait bien avoir entendu parler de tous les cardinaux mais dans ses souvenirs son nom n’avait pas été Melon. Alors quoi ? Elle avait mal compris ce qu’avait dit Jehane ? Sans doute car elle imaginait mal Famine se tromper, pourtant elle ne souffrait pas particulièrement de problèmes de surdité et sa Cardinale parlait toujours d’une voix étonnamment claire et audible. Peut-être était ce un simple surnom alors, elle ne savait pas, mais à présent elle saurait faire le lien et demanderait au concerné ce qu’il en était lorsqu’elle le croiserait.

- Ah oui, j’en ai entendu parler. J’me souvenais plus de son nom. Je croyais que c’était Mérion en fait. J’ai dû mal comprendre. J’essaierai de le croiser alors comme ça j’aurai fait le tour des cardinaux. C’est le principal je pense.

Elle haussa les épaules, ce n’était pas si important. Par contre sa ressemblance avec le Pontifex fut notée dans un coin de sa tête. Il avait l’air d’être quelqu’un d’intéressant alors oui pourquoi pas aller traîner dans son domaine pour tenter de le croiser un de ces jours.

Elle nota aussi que Mort était un ami/protecteur/proche d’Esther. C’était touchant. Elle aussi avait apprécié la fillette lorsqu’elle l’avait rencontrée et elle était contente de mener un projet avec elle. Effectivement si elles pouvaient avoir quelqu’un pour éloigner les malveillants de leur loisir ce serait bien.

- Le potager est sur le toit. Il faut savoir voler pour y aller. Tu sais voler toi ? Elle m’a dit que c’est rare par chez nous. C’est son idée à la base, elle avait l’air très emballée. Ça lui est venu quand je lui ai raconté que je m’occupais du jardin chez moi avant. Avant de devoir quitter sa ville, avant sa rencontre avec sa cuirasse, avant de changer de vie. Du coup, je me suis dit pourquoi pas c’est une occupation comme une autre et puisque c’est sur le toit je me dis qu’on a peu de risques, faut vraiment en vouloir pour y aller. Avec la rumeur en plus ça serait encore mieux.

Elle n’avait pas nommé sa cuirasse effectivement. Elle n’était que légionnaire et s’était dit alors que ça n’avait pas grande importance, mais cela faisait partie d’elle à présent, la caractérisait et l’identifiait. Pour autant est ce qu’ils connaissaient toutes les cuirasses existantes ? Peut être pour un Cardinal ça devait aller de soi.

- Hum… Oui. J’ai la cuirasse de la Péri. Tu connais ?

Elle n’allait pas donner des explications s’il connaissait déjà ou encore si ça ne l’intéressait pas. Elle l’écouta lui répondre avant de poser une question qui lui était venue à l’esprit entre temps. Genoux serrés, elle tapotait machinalement du bout de ses pieds sur les os. C’était là une façon de chipoter un peu. Elle pouvait être calme et posée mais souvent elle avait la bougeotte, sans doute pour ça qu’elle se promenait souvent.

- Au fait tu m’a parlé de Slim. C’est une fille ou un garçon ? Et il est comment ?


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMar 26 Mai - 12:31
Mérion ? Ah oui merde. Il est vrai qu'il avait tendance à déformer son nom et qu'à chaque fois, il se faisait répondre. Elyra était au point en tout cas, ce qui généra chez le colosse un sifflement admiratif. Nouvelle et déjà elle connaissait les noms des gens d'importance ? Elle irait loin. Encore que chez Famine, c'était pas encore une certitude. Il faudrait qu'il lui remette la patte dessus un de ces quatre, savoir si elle avait évolué sur sa propension à poser des questions débiles.
    - Ouais Mérion, c'est ça. Tu lui passeras l'bonjour de ma part du coup. Sauf si j'l'attrape avant, il aime passer du temps ici.

Il désignait l'espace dans son ensemble. Il est vrai que la Grotte n'était clairement pas l'endroit le plus accueillant du monde mais il aimait y passer du temps. Comme dit, ici au moins il avait le sentiment d'être moins sous l'emprise de cette Citadelle et de son créateur d'origine. Ici au moins, il pouvait être lui-même. Le Cardinal préférait de loin se retrouver sur le terrain, évidemment, mais quitte à rassembler les armées et à veiller aux entraînements de ces derniers, autant le faire dans un environnement moins hostile.

Il écoutait avec intérêt les informations données par la jeune femme au sujet du potager. Sur le toit hein ? Bonne idée que voilà, même s'il était utopique de croire que seules les ailes permettraient d'atteindre l'emplacement. Sa petite Araignée possédait des moyens que d'autre n'avaient pas. Ok. Mais il y avait toujours plus d'un moyen pour parvenir à ses fins et le colosse envisageait déjà une solution alternative. Y avaient-elles pensés ?
    - Nan, j'sais pas voler. Mais tu sais, on peut faire autrement aussi hein. Suffit d'grimper. J'suis sûr qu'à un endroit du dédale, y'a moyen d'prendre position sur les parois et d'remonter jusque là. Et au pire, suffit d'utiliser son énergie et d'sauter non ?

En plus de cela, ça lui ferait de l'exercice. Il entendait déjà dans sa tête les mises en garde de Melon : "tu sais faut éviter de toucher les murs" ou "pourquoi tu te fatiguerais à faire ça". Mais pourquoi s'inquiéter des parois alors qu'ils marchaient tous sur un sol constitué de la même matière ? Et puis au pire, il trouverait de quoi protéger ses mains. Sa propre cuirasse était parfaite pour cela. Quant aux raisons de grimper, elles étaient multiples. Mais la première, c'était la curiosité. Suivi de près par l'amusement.

En tout cas le colosse comptait vraiment sur sa réputation pour empêcher les comiques de faire n'importe quoi avec le jardin. Si Esther et Elyra avaient décidés de s'en occuper - aussi étrange que l'idée puisse paraître - alors il était hors de question de permettre qu'on puisse détruire leur travail. Quand elle prononça le nom de son armure, il prit un instant pour y réfléchir. Il se grattait la tête, fouillant dans ses souvenirs. Acamas lui avait filé des infos sur les cuirasses. Péri en faisait-elle partie ? S'il ne voyait pas précisément ce que c'était, il se souvint toutefois d'une remarque.
    - Une sorte de gamine volante, c'est ça ? Une fée ou j'sais pas trop quoi ? J'suis désolé, j'dois admettre que j'ai pas toutes les armures en tête. On en a pas mal et j'suis surtout calé sur celles appartenant à mon armée. Genre la Tarentule que t'as déjà rencontré, ou le Tigre. Akir. Tu l'as déjà vu, lui ? Un bon gars aussi.

Jusque là, il avait rencontré peu de cuirasse appartenant à la Légion des Cendres, en dehors des deux qu'il venait de citer. Mais il avait hâte de voir quels seraient les prochains Fauves à intégrer sa légion. Il savait que chacune d'elle possédait une sorte d'attribut. Lui, les animaux en étaient les composantes. Famine portait le Bahamut et la Péri. Qu'en était-il des deux autres ? Il questionnerait Mérion à ce sujet. Et en parlant du Bahamut, voilà qu'Elyra s’interrogeait sur Slim. Puisqu'il s'était déjà planté avec Mérion/Melon, il y avait de fortes chances que ce soit encore le cas ici. Il haussait les épaules. De ce qu'il voyait, Elyra semblait avoir du mal à rester sur place. il connaissait ça, il était pareil. Ce qui lui arrachait un immense sourire. C'était commun aux armées d'Arès de ne pas tenir en place.
    - Slim est une nana, elle appartient à la même armée que toi, d'ailleurs. Quand j'l'ai rencontré, elle se parlait à elle-même. Elle appelait sa cuirasse "Baha"... La cuirasse du Bamamut, ou du Bamahut. Pas super causante, assez petite, un peu perché. J'revenais d'la chasse et elle a eu la gentillesse de venir bouffer avec moi.

Il devait admettre qu'au moins, elle était pas chiante. De ce qu'il constatait, l'armée de Famine était exclusivement composée de femme. Il ne jugeait pas cela mais trouvait quand même cela amusant. Slim n'avait pas paru très dangereuse en la regardant comme ça mais il avait noté un passé compliqué. Fourbe, vicieuse, elle saurait se faire respecter sans le moindre doute. Mais - et ce n'était là qu'une remarque visuelle - la Péri paraissait être aux antipodes de Famine et du Bahamut. Elle chantait. Parlait poliment. Avait des idées, parlait de son potager. A croire qu'elle s'était perdue dans ce dédale.
    - Dis-moi, ça m'regarde peut-être pas mais tu m'intrigues. J'me doute que la cuirasse, elle t'a choisie pour de bonnes raisons. Mais c'quoi ton histoire ? Qu'est-ce qui pousse une femme comme toi, apparemment gentille et sympa, à appartenir à l'armée d'Arès ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMar 26 Mai - 21:01
Elle opina. Même si elle ne croisait pas Mérion avant lui, elle pouvait toujours lui transmettre un salut. Ce serait un bon début pour un sujet de conversation puisque ces deux là semblaient passer pas mal de temps ensemble. Elle comprenait aisément ce qui pouvait le pousser à venir. Déjà le maître des lieux était plutôt cool et l’endroit était vraiment calme. Elle l’avait remarqué déjà que les murmures ici n’étaient plus et elle se sentait plus à l’aise sans ces yeux énormes qui observaient régulièrement ce qu’elle faisait.

Il semblait que peu d’entre eux supportait de rester longtemps dans le dédale de chair. Même Zvezdan s’éclipsait régulièrement pour aller déjeuner dans l’une des citadelles voisines. C’était encore une autre option, plus agréable et confortable sans doute, mais un peu trop éloignée d’ici et sans cheval on mettait bien trop longtemps pour y aller. Avait-elle seulement droit d’avoir un cheval aussi ? Est-ce que Jehane permettrait qu’elle emprunte une cellule pour y mettre son canasson ? Il faudrait qu’elle lui demande tiens !

- Je ne manquerai pas de lui dire !

Sauter ? Ah oui… Elle n’y avait pas pensé, Esther non plus d’ailleurs. Elles avaient bien parlé d’échelle mais avec les parois mouvantes ça leur avait semblé impossible. En bonne novice qu’elle était, Elyra n’avait pas imaginé grand-chose d’autre comme technique et puis elle ne connaissait pas assez bien la forteresse pour savoir s’il y avait des endroits plus accessibles que d’autres, sur le coup, elle s’était fiée à la petite Tarentule.

- J’avoue qu’on n’a pas pensé au simple fait de sauter.

La protection s’imposait d’autant plus. Quant à la description de ce que sa cuirasse était, la fit presque rire, ou plutôt le genre de rire qui vient du fond de la gorge et fait plisser les yeux mais pas les joues ni ses lèvres à peine entrouvertes.

- Une fée oui, Perse. Un genre d’ange déchu aussi peut on dire. Akir non je ne l’ai pas rencontré mais il me semble que c’est à lui qu’Esther voudrait faire goûter nos champignons. J’essaierai de le croiser aussi. En fait, il faudrait qu’on organise un grand festin et que tout le monde soit rassemblé pour que l’on puisse tous se saluer au moins une fois !

L’idée n’était pas si con, mais encore fallait-il que ce soit faisable, que tout le monde soit d’accord, puis ça demandait pas mal d’organisation, bref, pas elle qui pourrait faire ça mais qu’est ce que ce serait cool quand même. Un bon moyen de souder tout le monde aussi, ou d’en voir se taper dessus… En parlant de repas…

- Se parler à elle-même ? Hum… Curieux, mais pourquoi pas. Quand on a l’habitude d’être seul il arrive qu’on parle à voix haute pour se tenir compagnie. Je ne l’ai jamais fait. Je ne parlais pas. A personne ou presque.

Elle avait commencé quelque peu, mais puisqu’il souhaitait entendre son histoire elle pouvait bien poursuivre. Que dire ? Par où commencer, comment expliquer ?

- J’ai vécu dans une famille d’aubergistes mais, ce n’était pas vraiment ma famille. J’aurai bien aimé mais ils n’avaient pas de place pour moi. Je dormais dans un des box de l’écurie. J’allais faire les courses pour eux et je m’occupais du potager. J’ai toujours fait ce qu’ils voulaient pour essayer d’être appréciée mais je me suis résignée au fait que j’étais plus un meuble pour eux qu’autre chose. Quand j’allais au marché j’observais les gens, les rues, le monde. Ils me traitaient d’un peu tous les noms. Je me souviens de « la crado » entre autres… Et de leurs regards méprisants parce que je n’avais pas les moyens de prendre un bain et que je portais la crasse de toute une vie de jeune fille. Pendant des années je n’ai pas quitté ma ville et pourtant je suis convaincue qu’elle reflète le monde. Un monde vicié, perverti, corrompu. Arès m’a donné les moyens de rendre justice, vengeance. Si les hommes veulent s’amuser à causer des troubles, alors qu’ils goûtent au chaos à leur tour, qu’ils récoltent ce qu’ils ont semé. N’est ce pas ainsi que fonctionne un potager ?


Ses prunelles s’étaient durcies lorsqu’elle avait raconté son histoire, colère et haine s’y reflétaient aisément et ses mains s’étaient mises à froisser les pans de ses jupes. Ils l’avaient maltraitée et elle n’aspirait qu’à se venger en retour. Pourtant à sa dernière phrase une lueur amusée se glissa au fond de ses prunelles. L’ironie de la métaphore sans doute. La suite fut dite sur un ton léger.

- Pour finir lorsque Péri m’a trouvée je les ai tous fait exploser. La place du marché était dévastée, un carnage. Bon c’était pas fait exprès… La cuirasse a déchaîné ma rage d’un coup. c’est que j’avais beaucoup à soulager. Hum… Ils l’ont bien mérité.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMer 27 Mai - 11:01
Amusement. Il était amusé de voir ses enfants jouer de la sorte, discuter tranquillement.

Une crispation dans la chair, des bruissements de membranes attirèrent l'attention des deux "invités". Un homme en sortit, vêtu de tous ses atours, il s'avançait vers eux avec un sourire. Un léger halo de sang se dessinait autour de lui et un lourd manteau couvrait son corps. Ses prunelles... D'un éclat ambrée, presque sauvage, il observait les deux petites choses qui étaient présentes, à discuter tranquillement.

" Un potager ne marche pas tout à fait ainsi Mademoiselle. Permettez moi de me présenter, je suis Vélya, l'humble artisan de ce domaine sacré. Entendant votre discussion, je me suis permis de venir vous voir afin de parler de ce délicieux projet ! "

Se tournant vers Haldor.

" Voici donc la nouvelle Mort... Agréable à voir... Vous pourriez me tuer quelques personnes sans difficulté je pense, je ne suis pas un guerrier et il m'est difficile de détruire les gêneurs.. Nous en parlerons plus tard si vous le désirez, vous me semblez être la bonne personne en tout cas. "

Puis, d'un geste de la main, le plafond se mit à trembler. La douleur, les cris des prisonniers du Dédale se firent entendre alors que, se tordant dans tous les sens, un léger filet de sang s'en échappait. On pouvait sentir en son sein des odeurs d'épices assez douces. Le Vivisectionniste espérait que le cru de cette ancienne ambassade persane leur irait. Alors qu'il prenait trois crânes sur les côtés, il les leva dans leur direction.

" N'hésitez pas, c'est un excellent cru, revigorant pour les combattants et donnant une force exceptionnelle. Nous parlions donc de ce Jardin... "

Le gardien du Dédale recherchait un peu à débattre, ses discussions avec Jehane, César et Esther avaient été pour le moins intéressant. Il espérait connaître un peu mieux les deux nouveaux venus qui lui faisaient face.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMer 27 Mai - 12:07
On ne pouvait pas penser à tout de toute façon, Haldor ne savait mieux que quiconque. Il en avait d'ailleurs eu une preuve lorsqu'il avait expliqué les règles de son jeu à la jeune femme et que cette dernière avait proposé une alternative à son idée. Comme quoi, on dénigrait aisément l'intelligence du colosse mais il pouvait se montrer malin parfois. Un petit sourire de contentement apparaissait sur son visage tandis qu'il écoutait Elyra. Elle lui racontait son histoire. Comment la péri avait prit possession d'elle. Comment elle avait alors semé la mort et la désolation sur son passage. Il allait lui répondre, prenant le temps de choisir ses mots, quand des sons étranges l'arrêtèrent.
    - Mais que... QUOI ??

Du regard, il fouillait les environs quand il perçut la source. Le mur - ou des membranes pour les initiés - était en train de réagir très bizarrement. Puis un homme apparut, les yeux couleur d'or, assez pâle, portant un manteau. De la paume de sa main, Haldor se frappa le front, ferma les yeux et les rouvrit. Oui, il était toujours là. Et il se présenta. Velya. LE Velya ? L'instinct le plus élémentaire du géant le poussait à se méfier de lui. Il se dégageait de sa personne une aura sinistre, sauvage.

Nan mais sans déconner. Ce mec, il sort direct du mur avec un manteau. UN PUTAIN DE MANTEAU, MÊME PAS SALE EN PLUS. Bon, déjà c'est pas un inconnu. Merci Melon, merci ma p'tite Araignée de m'avoir parlé de ça. Mais quand même. J'fais quoi maintenant ? J'lui parle genre "salut, tu vas bien, tu faisais quoi dans l'mur ?" On va pas commencer à causer fruits et légumes avec ce type quand même ? Si ? Ah, si...

Il était rare de ne pas l'entendre. Et pourtant, pendant ce court laps de temps, les mots manquaient au colosse. Ce qui ne semblait pas gêner Velya, perdu dans son petit discours en apparence "charmant", proposant même de boire un verre, se servant de crânes, de sang et des parois pour sa concoction.........................................................QUOI !!!! MAIS C'EST QUOI CETTE FAÇON D'OFFRIR A BOIRE PUTAIN D'MERDE !!! Mentalement, Haldor hurlait à plein poumon. Se ressaisir, comprendre, analyser. Et discuter. Oui voilà ce qu'il allait faire. En plus la créature lui parlait directement avant de reporter son attention sur Elyra. La pauvre, Haldor espérait sincèrement qu'elle ait déjà entendu parler de lui sans quoi, ça risquait de la perturber un max. Il prit le crâne entre ses mains, regardant la liqueur offerte. Rendre fort ? Possible. Prendre le risque ? Pas sûr. En tout cas, et c'était suffisamment exceptionnel pour le relever, il l'avait vouvoyé Une première pour lui qui n'était pas habitué à cela. Même les troufions prenaient vite l'habitude de le tutoyer, le colosse se moquant de ce genre de convention abstraite. Pour lui, cela n'avait aucun rapport avec le respect. On pouvait dire "tu" et pourtant reconnaître la valeur du lascar en face. Ici, il allait devoir faire l'effort lui aussi ?
    - Pas mal du tout, Velya. T'es super bien renseigné en fait. J'suis effectivement le porteur de Mort. Et si t'as des emmerdes avec les gêneurs, tu m'dis. J'm'en chargerai avec plaisir.

Et meeeeeeeeeeeeeeeerde. Il se gratta la tête avec sa main libre, se rendant compte qu'il avait zappé le "vous". Il se reprit dans l'instant.
    - Enfin "vous". La force de l'habitude, toussa. Bref, vous m'dites et j'ferai en sorte de vous aider. Et merci pour ça.

Il levait le verre. On lui avait dit un jour que les murs avaient des oreilles. Littéralement parlant visiblement. Ainsi pas étonnant que Velya soit aussi bien informé. Pour autant, Mort s’interrogeait : en quoi cette chose pourrait avoir besoin d'elle. Pas un guerrier ? Peut-être mais il doutait que Velya soit sans défense. A moins que ses talents ne puissent se déployer qu'au sein de la Citadelle ?
    - J'ai entendu des histoires sur vous. J'constate que certaines sont vraies. J'peux me permettre une petite question qui m'turlupine depuis quelques temps ? On dit que le Pontiflex, c'est la Voix d'Arès. On dit aussi que vous, vous êtes le corps. Que vous êtes "tout ça". Mais vous êtes quoi réellement dans la chaîne de commandement ? Ne l'prenez pas mal, j'cherche pas à faire chier avec mes questions ni rien. Seulement, je veux comprendre. Je suis un soldat avant tout, je dirige mes Légions et j'écrase nos adversaires. Pour que je sois efficace, j'dois savoir auprès de qui j'prends mes ordres.

Parce que ce n'était quand même pas clair : y'avait la Voix, le Corps et lui, Haldor, le Cerveau. Ils servaient à quoi les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyVen 29 Mai - 12:44
Alors qu’elle venait de finir de parler un bruit étrange se fit entendre et tout le corps de la jeune femme se tendit. Même Mort semblait trouver cela étrange alors c’était légitimement inquiétant. La tentation de revêtir son armure, sa carapace était tentante à ce moment précis, mais elle n’en eut pas le temps et peut être heureusement, il n’aurait pas fallut que le nouvel arrivant prenne cela mal.

Ses yeux sont légèrement écarquillés d’autant plus lorsqu’il s’adresse directement à elle en parlant de son potager. Dès qu’il se présenta, elle se leva brusquement pour s’incliner en une révérence. Loin d’être parfaite, mais digne et respectueuse dans son intention. Jehane l’avait prévenue et par conséquent elle devrait faire attention doublement de ne pas faire d’imper. Bon déjà il avait dit « délicieux projet » donc c’était pas trop mal barré, elle avait une chance de ne pas faire honte à sa Cardinale. Heureusement, pour le moment c’était Haldor qui lui répondit. Et de son côté elle glissa un à peine audible et timide :

- Elyra de la Péri, enchantée.

Elle lui jetait des coups d’oeil de temps en temps. Heureusement que son visage était un masque de neutralité car elle ne savait absolument pas comment réagir face à ce verre en crâne rempli de sang. « Beurk, mais c’est quoi ces gens, elle est où la sangria là ?! » Par politesse elle prit quand même le sien entre ses mains. Pour le moment elle calquait plus ou moins son attitude à celui du colosse.

Dans un premier temps, et ça l’arrange assez bien, ce dernier posa une question. De mémoire, Jehane lui avait dit que «il n’entre pas dans ce type de hiérarchie, qu’il sert juste notre Seigneur au même titre que le Pontifex » un peu comme un indépendant et pour Péri c’était plutôt clair mais il était vrai que quelques compléments d’information ne pouvaient pas faire de mal. Alors qu’elle laissait Velya répondre, ses yeux dorés regardaient avec dégoût le plafond, puis les verres improvisés, puis Haldor, puis Velya. La courageuse profita de ces quelques minutes de répit pour calmer son rythme cardiaque. « Tout va bien, tout ira bien, voilà on va parler de potager, c’est carrément dingue mais c’est tout innocent… Ouais ouais, c’est rien. Profitons en, j’le verrai probablement pas souvent. » Dommage ? Tant mieux ? Elle ne savait pas en l’instant. Il était certain qu’elle était impressionnée, après tout c’était quelqu’un de très important et particulier. Lorsqu’il eut répondu, elle parla à son tour.

- C’est un honneur de vous rencontrer. Mais, vous souhaitiez parler de notre jardin ? En quoi notre petit… Passe temps, peut-il vous intéresser ?

Voilà on ne panique pas et on reste bien calme. Zen.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyVen 29 Mai - 13:11
Le Vivisectionniste posa son verre sur une table de chair qui naquit entre les crânes, telle une rose sur un amas d'os et de putréfaction. Tapi dans les chairs et le sang, il écoutait depuis des jours les petites discussions et combinaisons qui se dessinaient dans le domaine d'Arès . Tuant le temps, il semait par endroit les perles de la sauvagerie. Le géant s'exprima en premier et alla directement aux faits.

Haldor était un homme direct, sans ambages et aux manières pour le moins raffiné d'un certain point de vue. En effet, malgré sa distinction, il posait des questions qu'on ne lui posait jamais. C'était certainement le sceau de l'innocence. Un sourire aux lèvres, il lui répondit alors que la douce Berserker du Péri écoutait en se mordillant les lèvres sans qu'elle ne s'en rendit compte.

" Seigneur Haldor, voyons... Je vous remercie de votre assistance dans la mission, qui est celle souhaitée par notre Dieu. Pour votre question, rares sont ceux à avoir eu l'audace - ou l'intelligence - de la poser, ce sera donc un plaisir de pouvoir vous satisfaire. Qui suis je ? Je suis né à une époque où les Dieux se battaient, où les hommes n'étaient que des bourgeons, l'Enfer était alors sur Terre et pas dans les bas fonds des mondes souterrains. Le seigneur Arès m'a sauvé et m'a offert la possibilité de l'aider en lui offrant mes talents avec la chair. Je suis le Corps qui le protége de ses ennemis. A certains égards, nous sommes identiques... "

Omissions, mensonges... Questions toutes aussi pertinentes. Le monde n'était plus tout à fait le même depuis le sommeil de la déesse de la paix. Il avait maintenant les mains libres afin de réaliser la grandeur du Dédale de chair sur ses ennemis.

" Malheureusement, le Pontifex ne m'apprécie guère... Je ne vous le cache pas... Pourtant, si dans les prochains jours, je n'obtiens pas quelque chose d'important, nous perdrons une opportunité de frapper les Saints... C'est tellement dommage... Enfin, sa clémence doit avoir des raisons que la Mort ignore elle même. "

Fermant les yeux, il reprit un peu de son "vin" avec délectation et entendit une petite voix fluette. Ah oui, elle était là aussi. Le Jardin ? Après quelques secondes de réflexion, il répondit.

" Fée du Ponant, les idées nouvelles méritent mon regard. Votre potager, j'aimerai en goûter les fruits afin de le sublimer. Les Romains disent qu'un Corps sain mérite une nourriture saine. Bientôt, quand la Reine sera nommée, nous pourrions alors avoir besoin de votre création... "

La Reine. Son projet dans le temps se dessinait, il avait besoin de la créer afin de faire naître sa propre armée. Il devait assister Arès mais rien n'interdisait de disposer de sa propre garde. Tels les insectes qui se promenaient dans les travées du Dédale, il cherchait depuis des années sa promise. Les nouveaux éléments qu'Arès avait pris dans ses rangs étaient une promesse pour "son" avenir. La flatterie était la trahison des serments de demain, telle était la voie du Dragon.



[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyVen 29 Mai - 19:44
Pour le colosse, ce n'était ni une question d'audace, ni même d'intelligence : de la simple logique de soldat. Il était un chef de guerre, ses troupes attendaient des ordres précis pour pouvoir se lâcher sur le champ de bataille. Si un autre que lui cherchait à commander les Légions des Cendres, alors les risques de ne pas se faire correctement comprendre seraient importants. Il ne pouvait le permettre. Tout comme Arès se devait d'être clair sur les attentes qui étaient les siennes.

Par contre, s'il pensait être clair en partant dans son petit discours, c'est qu'il était encore plus fêlé qu'il ne le montrait. Sa question avait pourtant été simple : tu es où dans la chaîne de commandement. Sa réponse ? "Je suis le corps qui protège Arès de ses ennemis". Bon. Bah il allait devoir s'en contenter visiblement. En tout cas, il allait pouvoir retenir des informations importantes le concernant. Cette créature était ancienne, puissante. Vorace. Acamas allait devoir se méfier de lui.

Car ce dernier ne se faisait visiblement aucune illusion sur les sentiments que lui portaient le Pontifex. Il semblait persuadé du désamour d'Acamas à son égard. Un débat dans lequel Mort n'entrerait pas. Une autre chose frappa le colosse alors que Velya terminait son discours. La volonté affichée du Corps de vouloir frapper les Saints. Il ne put s'empêcher de penser à Guerre, qui vouait une haine terrible à l'encontre des soldats d'Athéna. Lui-même avait exécuté de ses mains des soldats de la déesse alors qu'ils étaient partis abattre l'ancien Grand Pope Akritès. Quant à cette chose qu'il désirait, quelle était-ce ?
    - Quelle est cette chose dont vous avez besoin pour frapper ces chiens ? Est-ce Acamas qui doit vous l'amener ?

Il y avait là de quoi intriguer Haldor. Une arme ? Un objet important ? Quoi que Velya attende, il semblait persuadé que cela frapperait un grand coup contre les Saints. Ce simple fait méritait au moins d'entendre la nature de cette chose. Elyra reprit elle-aussi la parole. Visiblement, cette histoire de potager prenait une tournure des plus inquiétantes. Si même le Corps d'Arès s'y intéressait, cela promettait. Et pas dans le joli. Le colosse eut un regard plein de sollicitude vers la jeune femme, qui n'avait rien demandé à personne à part le droit de cultiver ses légumes... Bon d'accord, ça restait bizarre. Mais si sa petite Araignée validait, alors il ne dirait rien. Un détail frappa le géant.
    - Une Reine doit être nommée ? C'est nouveau, ça.

S'il n'était pas le plus au fait des coutumes de la Citadelle, il n'avait pour autant jamais entendu parler de ce genre de détails. Acamas ne lui disait pas tout évidemment mais Mort tendait l'oreille. Et même Esther ne lui en avait rien dit. Etait-elle informée ou avait-elle décidé que ce genre d'information n'intéresserait pas son Patron ? En tout cas, il lui était impossible de ne pas relever ce détail. Pour la question du potager par contre, cela lui passait au dessus de la tête. Il s'en fichait mais comme jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptySam 30 Mai - 11:05
La fée écouta la réponse donnée à Haldor. Une réponse intéressante et vague à la fois. Intéressant de savoir que cet « être » était si « âgé » sans paraître vieux le moins du monde. Etait ce un être immortel ? Probablement, ou alors à la longévité exceptionnelle. Enfin peu importait. Le reste, le corps qui protège Arès ça c’était la partie vague. ‘Lyra supposa qu’il faisait référence àau dédale, que ce dernier était vivant – on l’avait remarqué – et que dans une certaine mesure il saurait repousser les envahisseur. Tout en fomentant des théories, elle se mordillait les lèvres sans s’en rendre compte. Velya s’amusait-il avec elle comme elle aimait le faire avec ses propres proies ? Inquiétant.

Cependant elle ne fit qu’écouter tout en triturant le crâne qu’elle tenait toujours entre ses mains. Haldor semblait avoir oublié son existence et Velya lui se délectait du breuvage comme si c’était naturel. Sang, longévité… Etait-il un genre de vampire ? Telle était la question qu’elle se posait. Puis d’autres informations lui parvinrent qu’elle tâcherait de rapporter à Jehane. Pas forcément dans le but d’en débattre ou d’en discuter mais pour savoir si elle savait et sinon la tenir au courant.

- Pourquoi ? Laissa-t-elle échapper. Pourquoi ne vous apprécie-t-il pas ? C’est à cause de cette chose que vous voulez ? Précise-t-elle.

ça ne la regardait pas mais la curiosité était là et elle n’avait pas su la retenir. Tant que Velya était là après tout c’était bien le moment de poser toutes les questions possibles. Si Haldor n’avait pas demandé lui même, elle aurait aussi posé la question sur la nature de cette fameuse chose à obtenir pour espérer une victoire. Puis le mot clémence l’avait fit réfléchir. Clémence du Pontifex ? Peut être et alors cette chose serait bien malveillante et la cause même du fait de ce désamour, d’où la précision à son « pourquoi ».

Par la suite il lui répondit sur le potager. Bien qu’elle imaginât mal le buveur de sang manger des légumes, elle se contenta d’opiner.

- Les sublimer ? Comment feriez-vous ?


Peut-être n’était-elle pas assez érudite ou cultivée pour pouvoir faire des hypothèses sur ce point. C’était très bizarre de l’imaginer cuisiner les légumes ou les faire mariner dans du sang. « Beurk, beurk » encore. Mais elle ne s’étendit pas sur ce point dans ses pensées car comme Haldor, quelque chose d’autre avait encore plus éveillé son intérêt. Quelle était donc cette histoire de Reine ? Elle avait bien plein de questions à ce propos mais elle attendrait de voir ce que Velyra répondrait déjà au Cardinal.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyDim 31 Mai - 12:43
Le regard légèrement perdu, il entendit les questions des deux Berserkers présents. Leurs visages... Il l'enivrait comme des parchemins ouverts sous ses yeux. Inquiétude, curiosité, peur... Tout cela se mélangeait dans un merveilleux nectar. Prenant une lampée de son "vin", il s'asseyait lascivement sur les crânes afin de continuer cette douce conversation.

" J'ai demandé à Dame Jehane de la Famine de me ramener quelque chose afin de frapper les Saints, mais, elle semblait hésiter. Après, je peux la comprendre, elle a été pendant des années à leur côté. Il est difficile de frapper d'anciens camarades d'une certaine façon. Je ne lui en veux pas. J'espère qu'elle se ravisera et me ramènera les os des anciens Saints, quoi de plus beau qu'une lame qu'on retourne contre son adversaire, non ? "

Pointe de déception en parlant de Jehane de la Famine. Il espérait qu'elle agisse dans son sens, pour le bien commun du Dédale mais sa méfiance était à prendre à compte dans la suite de ses opérations. Ce fut alors le moment où la petite fée posa une question sur Acamas.

" Non, je n'ai rien contre lui, c'est même un excellent commandant. Il se montrera plus digne que les précédents, à n'en point douter. J'ai récemment discuté avec l'esprit de l'un de ses prédécesseurs, Xanthe. C'est toujours intéressant de traiter les vieilles lames émoussées. Mon but est de leur rendre toute leur efficacité. Enfin.... Je regrette juste qu'il me refuse une quelconque audience, il craint certainement quelque chose de moi, ma loyauté peut-être... je sers le seigneur Arès depuis 400 ans... ce serait le diable que de devoir prouver ma loyauté, ne pensez vous pas chers amis ? "

Il joua un instant avec des osselets, comme s'il écoutait autre chose tout en étant présent ici. Un sourire sardonique se dessinait sur ses lipes alors qu'il se concentrait à nouveau sur ses deux interlocuteurs. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre la question d'Haldor, et, une fois fait, il répondit.

" Vous savez poser les bonnes questions, rares sont les Berserkers aussi doués que vous et j'en ai vu rarement, je peux vous en assurer. Une Reine. Le Dédale en demande une. Une femme comme on en voit peu et j'ai quelques idées pour le satisfaire, pourrais je vous faire confiance pour me la ramener quand j'aurai pris ma décision ? La nomination de cette Reine conduira à nos victoires futures, une nouvelle Eris dans ce monde trop civilisé... "

Il n'en disait guère plus, gardant pour lui ses desseins pour l'instant. Il savait que les deux personnes face à lui iront voir le Pontifex, dés la fin de cette discussion. Il l'espérait. Un sourire se glissa de nouveau sur son visage alors que la petite fée posait sa question.

" Je vois votre crainte, belle demoiselle. Non, je suis curieux de voir de quoi se nourrisse les hommes... J'ai toujours été surpris de voir des hommes manger des légumes ou des fruits, le sang et le fer sont les seules choses qui comptent pour moi. Disons que cela est d'un intérêt intellectuel, de compréhension des envies humaines qui me rend curieux. Pour les sublimer, je comptais user d'une roche particulière que le Dédale crée parfois, des sortes de caillots de sang que l'on appelle "Coeur de l'enfer". Mal utilisé, cela peut devenir explosif mais en poussières, je me demandais si cela n'aiderait pas à la poussée de votre jardin... si le coeur vous en dit justement... "

Quelques yeux s'ouvrirent sur les parois des murs de chair. Ils étaient d'un ambré légèrement laiteux. Ils observaient, scrutaient et enregistraient la physionomie de ces deux guerriers.



[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMar 2 Juin - 17:11
Alors que Elyra posait sa question, Haldor lui jeta un petit regard, lui adressant un sourire. Il n'avait pas pensé à poser la question sur les raisons du désamour entre Acamas et Velya mais estimait qu'elle avait eu raison de le faire. C'était toujours intéressant d'essayer de comprendre les relations entre les différentes personnalités du Dédale. Cela ajoutait un petit quelque chose de passionnant dans une citadelle qui n’avait rien pour plaire en général. Il se retint de lever le pouce vers le haut pour saluer la remarque, se doutant bien que ce serait mal vu par le "Corps".

La réponse ne tarda pas mais le colosse préférait éviter d'entrer dans ce genre de débat. Il n'y était pas préparé déjà. Et surtout, il doutait clairement que ce soit une question de faire ses preuves. Certes, Velya servait Arès depuis 400 ans - rien que cette information manqua de lui faire avaler de travers - mais cela n'expliquait pas pour autant que le Pontifex puisse ne pas apprécier sa présence. Sauf à servir des intérêts contraires ? Mais dans ce cas là, c'est Arès qui serait lésé. Et Haldor doutait que Velya comme Acamas souhaitent mécontenter le Dieu de la Guerre.

Pour le reste, il prit notes des informations. Et notamment sur Jehane. Ainsi donc Famine avait eu une mission donnée par Velya ? Ramener des os, il n'en voyait pas l'utilité, mais préférait éviter de comprendre ce qu'il pourrait en faire. Le terme "Ancien camarades" fit écho dans son esprit. Famine avait dit quelque chose de ce type lors de leur première rencontre. Un mal de tête commençait à poindre alors qu'il repensait aux termes, aux Saints, à Jehane comme camarade de leurs ennemis. Il chassa vite les pensées afin de ne se concentrer que sur l'homme. Mais la douleur commençait à s'installer.
    - Tu savais pour la mission de Famine, Elyra ? Clair que ça va pas être évident de se faufiler par chez eux...

Mais cette mission étant du ressort de Famine, il n'allait pas épiloguer dix ans là-dessus. La discussion se poursuivait. Et quelle ne fut pas sa surprise d'entendre alors les compliments de Velya... Haldor était un homme simple, un homme de combat. Il dirigeait ses hommes, appliquait les consignes, et posait des questions simples. Visiblement, cela plaisait. Il répondit d'abord d'un signe de tête, remerciant l'homme face à lui.

L'aider à ramener une bonne femme ? M'ouais. C'pas trop mon rôle à moi. Après j'dois dire que j'suis curieux. Curieux d'voir la gueule de la goumiche qu'il faudra que j'ramène. Curieux de voir pourquoi aussi. Puis bon, c'pas comme si j'avais cinquante trucs à faire non plus. J'pense que j'vais accepter. Au pire, si ça tombe au mauvais moment, j'lui dirai qu'c'est mort.
    - Ça m'va. Si en plus ça nous permet de frapper plus fort et de vaincre ces chiens, alors banco ! J'en suis ! J'vous ramènerai votre Reine.

Velya expliquait désormais ce qu'il attendait des jardins. Et ce qu'il comptait faire pour le sublimer. Peut-être que cela parlait à la jeune femme mais pour lui, c'était assez obscure. Il porta son regard vers elle, essayant de lire sur son visage les émotions du Péri. Et dire qu'au départ, ils étaient que tout les deux. Et que maintenant ils avaient une discussion surréaliste avec un bonhomme de plusieurs siècles. Comme quoi, la vie parfois... Une chose attira néanmoins son attention.
    - Explosif dites-vous ? Et... Cela pourrait être utilisé sur un champ de bataille par exemple ? Parce que - et j'ai rien contre votre idée de potager là - mais si vos "Coeurs de l'Enfer" ont tendance à faire sauter des trucs, ça pourrait être utile. J'vois déjà comment j'pourrais m'amuser si j'savais comment ça fonctionnait.

Pensif, il l'était. Et les applications étaient multiples. Faire exploser un prisonnier qu'on renverrait chez lui pour maximiser les pertes. Ou les jeter en plein coeur de la bataille pour semer le trouble et la mort parmi les rangs ennemis. Et tellement d'autres joyaux du style. Il ne put réprimer un rire gras, ce genre de rire qui signifiait "j'ai une idée, ça va déchirer".
    - Ouais, ce serait utile et pas qu'pour le jardin d'Elyra...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMar 2 Juin - 20:56
La mission de sa Cheffe elle n’était pas au courant non, après tout elle n’était qu’une légionnaire. Mais elle imagine bien ce que Vélya pourrait faire de ces os en leur insufflant la vie. Incroyable, remarquable. Elle aurait bien aimé savoir faire cela aussi mais elle ne pouvait que manipuler les vivants. Mais si Jehane tarde à mener cette mission, peut-être était ce parce qu’elle était très risquée. Se rendre en territoire des Saints seul, fallait oser.

Elle ne revint pas sur la réponse donnée à propos d’Acamas et si elle conçoit qu’il craigne quelque chose du vampire, elle doute en effet que ce soit une question de loyauté. 400 ans ça ne se démontre plus. ‘Lyra avait sourit à Haldor en retour, il était rare qu’elle ait de bonnes questions intéressantes alors pour une fois hein, c’était sympa de le remarquer. Du coup pour répondre à sa question, elle fit non de la tête.

- Je n’étais pas au courant, mais j’imagine qu’elle doit se demander si ce n’est pas suicidaire d’aller là bas.

On en revenait à la reine et ce que nota la jeune femme c’était la flatterie envers Haldor. Pas la première fois qu’elle le remarquait d’ailleurs, c’est qu’il s’en sortait bien. Tant mieux. Elle était nettement plus à l’aise. Le Cardinal était chaud pour aller la lui ramener, parfait !

- Et bien j’ai hâte de la rencontrer et de participer à nos futures victoires. Sur quels critères comptez vous la choisir ?

Quant au sujet qui la concerne, elle reste mitigée quand aux effets d’une poudre explosive sur des légumes, mais comme c’était particulier, la curiosité était plus forte. Mener des expériences, ça pouvait être amusant. Son regard d’or se tourna vers Haldor et se fit souriant. En effet faire tout exploser ça pouvait être utile si on savait comment s’en servir et ce dernier semblait avoir quelques idées bien amusantes.

- Je plussoie ! Ce serait une arme intéressante. Et oui je veux bien de votre poussière pour fertiliser les légumes. Un peu comme un genre d’engrais je vois ce que vous voulez dire.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMer 3 Juin - 13:29
Un reflet fugace passa dans les yeux du Gardien du Dédale. Il brillait d'un éclat pour le moins curieux et satisfait. Observant les deux Berserkers, il voyait en eux des éléments appréciables dans ses plans à venir. Encore assis lascivement sur ses crânes, il se redressa un peu afin de prendre la parole.

" Cette femme devra représenter la mère idéale. La plus fertile qui soit. Même si j'adore les Berserkers, il n'est pas évident de trouver de la pureté dans nos chairs et notre sang. Vous êtes les futurs héros d'Arès... Je pense que vous pourrez trouver cette perle rare, une nouvelle Cybèle. Ayant lu dans les viscères le chemin afin de la trouver, je sais qu'elle se trouve quelque part entre la terre et la mer. Vaste réponse que la divination mais je continue mes recherches... Il nous faudrait un Saint vivant pour que je puisse lire ses entrailles et l'offrir ensuite en sacrifice à Arès... "

Terminant sa réponse, il hocha de la tête positivement à sa dernière phrase. Torturer un Saint afin d'avoir des réponses divinatoires était utile. L'ancien chevalier de la Balance lui avait apporter son lot de réponses mais ce n'était plus suffisant. Puis, il se rappela de la proposition de l'ancien Ase sur le Jardin. Ah. Oui. Voilà qui était plus direct comme utilisation, Vélya était bien incapable de réfléchir ainsi à court terme. C'était bien souvent son point faible.

" Voilà une idée intéressante ! A la base je pensais offrir à ces plantes les dons de Diomède, celui de dévorer les chairs. Mais votre proposition va aussi dans le bon sens. Dame Elyra, puisqu'il semble que ce soit votre projet, je souhaite connaître les résultats de vos récoltes. Le "Coeur de l'enfer" est une roche née proche du Tartare, il faudra l'utiliser avec d'infinis précautions. Je vous apprendrais à le manipuler et à l'utiliser, quoi de mieux que l'imagination d'une Pixie afin de sublimer la nature... "

Cette jeune demoiselle avait des idées et il serait dommageable de ne pas donner un coup de main. Il trouvait dommage qu'Acamas ne prête pas assistance aux petites idées des siens, il était un ancien héros grec mais il n'avait pas la beauté folle d'un Diomède ou d'un Térée. C'était ironique. Cependant, nul envie de sa part d'aller contre ses plans, vaincre Athéna était une priorité selon lui. Mais, cette victoire n'avait pas les mêmes conséquences du point de vue où on se plaçait. Placidement, il filait sa toile sur la petite commanderie du Dédale. Le dragon gagnait en puissance, lentement mais surement...



[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMer 3 Juin - 17:33
Quel type de femme il voulait, Haldor s'en cognait royalement. Chacun ses goûts et il préférait ne pas avoir son mot à dire dans ce genre de connerie. C'est qu'il y avait pas marqué "agence matrimoniale" sur la gueule et que c'était déjà bien beau qu'il accepte de l'aider à ramener la gonzesse jusqu'à lui. Les histoires de fertilité, très peu pour lui. Par contre le colosse tiqua sur deux ou trois détails. C'est que Velya avait le chic de lancer des petites bombes comme ça, l'air de rien.

Déjà le coup de la lecture dans les viscères. Bon, vu que le lascar buvait du sang qu'il tirait des corps du mur, il pouvait comprendre. a l'extrême limite. Pas que c'était normal évidemment, mais de là à s'offusquer pour si peu, y'avait quand même pas de quoi s'prendre la tête. La capture d'un Saint pour cette office ? OK aussi. Pas de problème, logique. Toutefois qu'il sache lire les présages, c'était quand même quelque chose d'énormes. Et Haldor était presque sûr que ce genre de pouvoir n'était pas donné à n'importe qui. Quant à la localisation de la femme, on pouvait faire plus précis quand même. Entre la terre et la mer... Sérieusement ???

En tout cas, il fut heureux d'entendre Velya réfléchir à sa proposition. L'histoire des Coeurs avait de quoi générer pas mal d'idées dans l'esprit du géant. Les sources d'application étaient nombreuses et il se voyait déjà faire des test en situation réelle. Apprendre, il était disposé à le faire. Et il s'imaginait sans mal la surprise de leurs ennemis si la Mort commençait à balancer des bombes de partout.
    - J'suis prêt à prendre des précautions si c'pour apprendre à gérer ces machins, là. Sur le champ de bataille, la plus petite surprise peut faire basculer le combat d'un côté comme d'un autre. Avec ça, la surprise risque d'être de taille. Et alors je déchaînerai la mort sur nos ennemis.

Si les histoires de jardin, il s'en cognait aussi, une fois qu'on entrait dans son domaine de compétence c'était clairement une autre histoire. Il pouvait toutefois comprendre l'intérêt d'Elyra pour ce boost côté "potager". Bien qu'il se soit juré de ne jamais manger un de leur légume. JAMAIS. C'était clairement un coup à s'retrouver avec les intestins en vrac. Surtout s'ils se mettaient à utiliser une roche qui se trouvait proche du Tartare. Haldor connaissait peu de choses mais certaines vieilles légendes lui restaient à l'esprit. Et il savait clairement que le Tartare, ça puait du cul. Genre XXL.
    - Du coup si vous vous intéressez au potager d'Elyra, j'pense que les autres viendront pas foutre leur nez dans vos histoires. Donc j'aurai peut-être pas besoin de veiller au grain, Ely'. Qu'est-ce que t'en penses ?

Voilà, la discussion continuait et de fait, il venait de la renommer. Mais Ely', c'était mignon. Elle s'en sortait bien.
    - Vous m'direz, Velya, comment gérer cette histoire de coeur et où j'pourrais faire mes test pour pas emmerder tout l'monde. Quant à votre femme, j'vous l'ai dit. Quand vous savez, faites signe et j'vous ramène la donzelle. Parce que là, niveau localisation, on a fait mieux.

Pour lui, il avait fait le tour de la question. Pas besoin d'en dire plus, à moins que le mec en rajoute une couche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyMer 3 Juin - 20:21
Une mère fertile et pure effectivement ça ne courait pas les rues et comment savoir si elle était fertile d’abord ? Heureusement que Vélya avait des moyens pour la localiser, quoique, entre ciel et mer c’était bien vaste effectivement. Qu’il lise dans les entrailles ne la choquait pas contrairement à Haldor, par contre aller choper un Saint ça allait être ardu non ? Bon si le Cardinal ne relevait pas c’était que ça devait être faisable. Elle ne savait pas trop s’il leur demandait de se charger de cette course ou bien s’il évoquait juste ce besoin qu’il avait mais si Haldor était chaud pour s’en charger et qu’il lui demandait son aide elle ferait son possible pour être à la hauteur.

Dans le doute elle ne répondit rien. Cela se réglerait plus tard. Elle se demandait quand même s’il ne fallait pas qu’ils demandent l’autorisation au Pontifex avant quand même… Enfin elle n’était pas des plus au point sur le fonctionnement du Dédale. La partie sur les plantes devenait de plus en plus « détaillée » au départ il ne s’agissait que d’améliorer la pousse des légumes et maintenant il deviendraient dévoreurs de chairs… Elle se garderait une partie de légumes non fertilisés pour usage personnel parce qu’il était certain que ceux-là elle n’y goûterait pas. Oh bien sur il serait intéressant de les créer et de les voir en action à condition qu’elle n’en soit pas le cobaye.

- Bien sûr, vous me direz où et quand vous voudrez m’apprendre à l’utiliser, de toute façon je n’ai rien de prévu en ce moment. Oh et j’ai une camarade qui s’occupe du jardin avec moi, je pense qu’elle serait intéressée d’apprendre aussi si vous voulez bien.


A la remarque d’Haldor elle opina. Si la rumeur de l’intérêt du vampire pour le potager et les légumes carnivores se rependait, elles seraient tranquilles. Une mission d’intérêt Velyatesque repousserait les envies des fouteurs de merde. Elle remarqua le petit surnom donné au passage et sourit de l’intérieur. Oui c’était mignon ça lui plaisait bien. C’était mieux que Melon !

- Je suis d’accord. Ils auront trop peur de se faire manger par les plantes ou pire… Peur que l’on se serve d’eux comme cobayes aussi hum hum...

Pire genre se faire réprimander et punir par Velya en personne mouahaha. Elle hocha de nouveau la tête à la dernière remarque d’Haldor, effectivement à ce niveau là ça pouvait être presque n’importe qui.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyJeu 4 Juin - 11:55
La violence de leurs envies plaisait à l'ancien. Déconcertante innocence. Vélya se releva lentement dans un craquement d'os et de chair. Quelques pas plus tard, il était proche des deux jeunes jouvenceaux. Ses yeux se plissèrent au fur et à mesure où il écoutait Haldor, il se demandait si la folie était inhérente à ses maux de tête. Un sourire ourla ses lèvres alors qu'ils se retrouvaient l'un et l'autre face à face, à quelques centimètres d'un baiser, lèvres contre lèvres. Il savait que le géant reculerait, c'était une évidence mais ces quelques secondes furent suffisantes pour attirer toute son attention.

" Tu es impétueux mais utiliser les Coeurs de l'enfer est extrêmement dangereux et mon épicier n'a pu m'en fournir que quelques pièces. Donc, je préfère apprendre à Elyra son utilisation avec l'une d'entre elles avant d'aller plus loin. Par contre, je peux t'apprendre à toi aussi à les utiliser. "

Se tournant alors vers Elyra.

" Il y a deux conditions pour bien exploiter les Coeurs. Mon sang et celui des Enfers. Je dispose de quelques fioles du sang d'un ancien Dieu, il servira. Je peux donner directement le sang pour que l'Élu en boit quelques gorgées. Oui, si vous voulez vaincre nos ennemis, il faut franchir les limites de l'impossible. Vous êtes de ce type de guerriers n'est ce pas ? "

Ils connaissaient maintenant les règles. Boire le sang de Thanatos - chose qu'il n'avait pas avancé pour l'instant - et le sien n'était pas donné à tout le monde. Il souhaitait oeuvrer à quelque chose de plus grand que les stupides guerres d'Arès. Il allait essorer lentement l'influence de son cosmos, par les simples choix de ses guerriers. Acamas ? Ah oui, le nouveau Pontifex ? Pauvre imbécile avec tes plans mesquins... Qu'il était ennuyant, même pas être utile pour devenir son joyeux pantin... En attendant, il se montrait le plus agréable et serviable.

" Si le seigneur Haldor peut protéger le potager, ce ne serait que mieux. Sa prochaine récolte risquant de devenir explosive ! "

Un sourire, une idée. Lui ne voyait pas les légumes ainsi, pas comme une simple arme explosive... Non, ce qui l'intéressait, c'était le vent et ses spores qui allaient se propager dans tout l'environnement. Chaque plante deviendrait alors un espion... Tout irait donc pour le mieux.



[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyJeu 4 Juin - 22:02
MAIS QU'EST-CE QUE TU FOUS, ENFOIREEEEEEEEEEEEE !!!!

Un cri de l'âme, un cri du coeur, qu'il eut bien du mal à garder pour lui alors que Velya l'avait presque embrassé. Mais à quoi jouait-il celui-là ? Haldor n'en savait rien mais était parvenu à esquiver prestement l'homme avant qu'il ne l'atteigne, effectuant un pas sur le côté pour se mettre hors de sa portée, veillant à ne pas toucher ce dernier. Il ne savait pas ce qu'il avait cherché à faire mais cela ne lui plaisait clairement pas. Seule l'image d'Esther, dans son esprit, lui avait permit de ne pas tenter d'attraper sa tronche de cadavre ambulant pour la planter dans le sol avec toute la violence qu'il avait en lui.

Là, ça devenait n'importe quoi. Et la curiosité initiale se muait en colère. Sourde, froide. Celle d'un guerrier qui n'appréciait pas que l'on se joue de lui. Celle d'un homme qui n'acceptait pas ce genre de comportements sortant de nul part. On l'avait prévenu que "Le corps" était un être particulier. Mais là, ça dépassait clairement toutes les prédictions. Ses poings se serrèrent. Dans le mouvement, le verre improvisé était tombé sur le sol non loin de Velya. Haldor veilla à ne pas être éclaboussé par cette chose. Sans qu'il ne s'en aperçoive réellement, une aura argentée l'enveloppait désormais. Cocon protecteur ou prémisse à autre chose ?
    - Vous avez essayé de faire quoi là ?

Il contenait à grande peine sa colère. Le problème majeur de l'Argenté était son impulsivité. Depuis le départ il prenait sur lui, veillant à ne pas dépasser les bornes. Mais il ne fallait tout de même pas trop le pousser. Car Velya ou pas, il se défendrait. Quitte à ce que ce soit la dernière chose à faire. Son regard était désormais dur. Son visage crispé. Tendu. Il écoutait les explications concernant le coeur en question. Comprenait que son utilisation demandait des contraintes qu'il n'était de toute évidence pas disposé à faire. Il prit donc une décision, alors que son regard se posait sur Ely'. Il étudierait les explications apportées, il veillerait à observer sans tenter quoi que ce soit, reportant sa précédente idée à plus tard.
    - Apprenez à Ely', ouais.

Son sang et celui des Enfers, telles étaient les deux conditions pour utiliser ce trésor ? Le colosse observait bien Elyra, histoire d'essayer de comprendre ce qu'elle ressentait. Pour la première fois depuis longtemps, Haldor se sentait en danger. Cet homme, cette chose, le mettait de plus en plus mal à l'aise. Et désormais, il craignait ses propres réactions face à ce que Velya pourrait de nouveau tenter de faire. L'Ursidé n'était pas réputé pour sa patience. Il avait été de bonne volonté jusque là. Il serait bon que ça en reste là. A la dernière remarque de Velya, il opina du chef. Prenant quelques pas de distances toutefois.
    - J'ai donné ma parole. Je garderai un oeil sur ce... Jardin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptyVen 5 Juin - 16:28
Ses s’équarquillent alors qu’elle observe Velya s’approcher d’Haldor, mais que cherchait-il à faire ? Elle en eut bientôt la réponse et se redressa aussitôt s’écartant des hommes de quelques pas, abandonnant son verre de fortune intact sur la table improvisée. Elle s’attend à ce que ça pète, qu’Haldor perde son sang froid et lui colle une baffe, mais heureusement ce n’est pas le cas, heureusement il se contente de reculer. Elle laisse échapper un soupire de soulagement. C’était moins une… Mais ça se voyait qu’il n’était pas du tout content. Comme elle peut, elle lui envoie un peu de soutient de part son regard condescendant. Si ça avait été elle, elle ne savait pas comment elle aurait réagi, si elle avait réagi d’ailleurs… Elle reste en retrait, comme ça si ça déborde, elle fuira, pas qu’elle soit lâche, mais elle ne veut pas être mêlée à cela.

Puis la discussion reprend comme si de rien n’était. Elle apprend que les coeurs de l’enfer sont rares. Elle hausse un sourcil à la mention d’un épicier, mais ne relève pas. Mais alors à la condition qui suit elle écarquille encore plus les yeux et fait une légère grimace en mode « mais quoi ? Hein ? » Bon elle comprend. Ça doit être spécial et il faut une protection particulière pour manipuler ça. Mais… Nooooooooon ! « J’boirais pas ça c’est dégueux, j’suis pas une bête moi ». Bon maintenant comment dire cela avec plus de classe…

- Humpf… Avec tout le respect que je vous dois, je suis navrée de devoir refuser. C’est peut être quelque chose que les Berserkers font couramment et encore je ne les connais pas tous. Mais ce n’est pas mon cas. Vous pouvez prendre cela pour une faiblesse et tant pis. Mais tant que ça ne l’est pas à mes yeux c’est tout ce qui compte pour moi.

On peut dire ce qu’on veut, elle aura eu le courage de dire non. Y a des limites à la façon prise pour franchir ses limites ! Alors peut être qu’il est contrarié à présent, que son projet tombe à l’eau, encore que…

- Comme je vous l’ai dit, nous sommes deux sur ce projet. Peut-être qu’Esther acceptera de boire votre potion magique. Sinon vous pouvez toujours user de votre poudre de p… de coeur de l’enfer vous même sur les plants que nous vous mettrons de côté.

Elle avait failli dire de perlimpinpin… pas sûr qu’il aurait apprécié là… Son regard d’or se tourne vers Haldor et elle fait une très légère moue en mode j’espère qu’il ne va pas trop être fâché et que je n’ai pas fait de bêtise. Elle veut bien faire des choses pour rendre service mais pas n’importe quoi non plus. D'autant qu'en réfléchissant, elle ne voit plus vraiment où est son intérêt dans tout cela à part souiller une partie de sa récolte. Elle, elle n'a pas besoin de ça pour faire exploser des choses...


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) EmptySam 6 Juin - 12:22
La réaction des deux Berserkers était prévisible. Un sourire aux lèvres, ses yeux se fermèrent avant de s'ouvrir rapidement. Il ne répondit pas de suite à l'ancien Ase, plutôt curieux de la réaction de la demoiselle du levant. Elle refusait donc sa proposition. A y réfléchir, les humains étaient ainsi, pris dans les tourments de se préserver sans cesse, d'éviter de se brûler les ailes comme le dit Icare. Pour des Berserkers, des fous à la solde d'Arès, c'était presque amusant.

" Mademoiselle, vous êtes libre de choisir. Nous ne sommes pas ce genre de personne à forcer qui que ce soit... Mais, il faut en assumer pleinement les conséquences. Je garderai donc pour moi les Coeurs des Enfers, ainsi nul ne se sentira dans la crainte d'un piège ourdi par nos soins. Pour le jardin, je souhaite simplement au moins que vous me le présentiez, est ce possible ? "

Il s'arrêta net, un sourire sardonique traversant son visage. Oui, vous étiez libres ! Enfermés dans vos prisons dorées. Un long silence de quelques secondes suivit sa réponse à la Péri.

" Quels imbéciles... Ils reviendront nous voir Maître. Ne vous inquiétez pas, je veillerai sur vos intérêts et notre Utopie dépassera celle de cet Olympien. Patience. Ils veulent notre protection sans en assumer les conséquences, pauvres mortels qu'ils sont ! "

Réfléchissant encore, il se tourna vers Haldor.

" Je m'étonne que le baiser de l'amitié vous soit inconnu. C'était pourtant une de vos traditions, non ? Cela ne vous rappelle rien ? Je suis désolé si je vous ai choqué, je pensais respecter vos coutumes, Guerrier Haldor ! "

Les traditions nordiques. Le baiser de l'amitié était une tradition des peuples Varègues, voire des autres tribus encore plus septentrionales. Avec un sourire fugace, Vélya espérait libérer un peu l'esprit de l'ancien Ase de la prison psychique dans laquelle le nouveau Pontifex l'avait enfermé. Poser un coin. Subtil et efficace. Il fallait maintenant laisser le temps agir. Puis, observant la lame du géant, il se décida à frapper le coin d'un coup de marteau.

" Tiens, je n'ai pas vu une telle arme depuis des années, ces runes sur la lame... Je crois que j'ai déjà croisé un guerrier qui se battaient avec deux lames, elles avaient ces mêmes runes... Mais je dois me tromper. Qui vous l'a forgé ? Si évidemment, cela n'est pas indiscret. "

Le marteau venait de frapper.

Citation :
Si souci, j'éditerai. Je ne suis pas sûr pour les dites runes.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Grotte des crânes-
Sauter vers: