Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyLun 8 Juin - 10:46
Haldor adressa un petit sourire à Elyra. Il comprenait ses réticences et même lui percevait ses doutes, voire ses inquiétudes. Nul doute qu'elle n'avait pas imaginé qu'une entité comme Velya puisse s'intéresser à ce point à son petit projet de potager. Il allait devoir en parler également à sa petite araignée. Histoire de s'assurer qu'elle savait où elle mettait les pieds. Puisqu'il s'était engagé à faire en sorte que personne n'approche de ce jardin improvisé, il aurait le loisir de l'attraper au vol.

Elyra avait au moins eu le mérite d'énoncer clairement ce qu'elle pensait de sa proposition. Avec respect, mais suffisamment clairement pour que Velya puisse comprendre qu'elle ne céderait pas sur certaines choses. C'est bien, Haldor approuvait cette façon de faire et en un sens, il enviait presque la Péri : lui ne réussissait pas toujours à faire preuve de retenue quand quelque chose ne lui plaisait pas et même s'il ne disait rien, sa tronche était suffisamment parlante pour comprendre.

Velya semblait prendre ce refus avec calme mais le colosse imaginait sans mal sa déception. Ces coeurs dont il parlait intriguaient le géant mais il était exclu de devoir boire du sang dégueulasse pour prétendre à en maîtriser le pouvoir, de toute évidence Velya estimait le pouvoir un peu trop instable pour en laisser le libre accès. Compréhensible. C'est alors que la conversation dérapa...

Car Velya s'était de nouveau tourné vers lui, mettant en avant les raisons de son action. Un premier coup de semonce frappa le crâne d'Haldor. Comme si quelqu'un venait de frapper la base de sa tête. Le baiser de l'Amitié. Coutumes ? Ses yeux se plissèrent tandis qu'il essayait de comprendre, de se rappeler. Et la douleur se diffusa alors dans son crâne. Par réflexe, il posa la paume de sa main à la base de sa nuque. Inutile. Il grimaçait. Rien ne lui revenait au sujet de cette tradition mais une chose restait dérangeante. Comme une impression de déjà vu. Il avait su quelque chose à ce sujet ?
    - Mes coutumes ? Mais de quoi tu parles ! J'ai pas d'coutumes. J'crois que j'm'en souviendrai si des mecs tentaient de m'embrasser par amitié, hein. Tu dois m'confondre avec un autre.

Il ne s'en était même pas aperçu. Mais il venait de passer au tutoiement sans ménagement, comme si la douleur entravait sa logique. Comme si, sans le vouloir, une petite partie de l'ancien Haldor revenait. Et les choses n'allaient pas s'arranger car Velya avait trouvé sans doute l'ultime faiblesse du colosse. Sa lame. Cette fois, il eut l'impression qu'on venait de frapper avec un grand coup de marteau sur le dessus de son crâne, comme s'il n'était qu'une simple enclume. La douleur fut si forte, si intense, qu'il s'attrapa brièvement la tête à deux mains. Son visage se crispait alors qu'il retenait un cri de douleur. Ou un hurlement de rage, qui sait ? Son aura se fit plus forte. De son corps se dégageait désormais des volutes de fumées, de brumes, qui semblaient se densifier. Sur le sol, et partout autour sur le domaine du géant, les os frémirent. Comme s'ils étaient à deux doigts de se reconstituer, réagissant à l'aura du Cardinal.

Alors elle fit son apparition. L'armure de la Mort, la cuirasse d'un des quatre Cavaliers d'Arès. L'Argenté venait de se parer de son antique protection par réflexe, s'abandonnant à la douleur qui lui martelait la tête. Les questions sur son épée réveillaient quelque chose en lui. Quelque chose de brutale. D'imposant. De dangereux. Son regard se posa sur Velya. La douleur avait engendré la colère. Et la colère bridait l'instinct de conservation du Colosse. Il se redressa de toute sa hauteur et d'un geste, il prit son imposante lame dans sa main. La brume autour de lui se densifiait. L'odeur de la mort apparue. Sur sa cuirasse, les os dont elle était constituée commençaient à se mouvoir, du moins était-ce l'impression qu'ils donnaient. Il n'avait pas encore placé son masque sur le visage, ainsi ce dernier restait entièrement visible.

Les mots de Velya pesaient lourdement sur son cerveau. Sur ses souvenirs. Un guerrier avec deux lames. Les runes apposées. Le nom de celui qui avait forgé cette merveille. Plus il y pensait - même s'il ne le voulait pas, Velya avait veillé à l'y forcer - plus la douleur se diffusait, générant des vagues de douleurs jusque dans sa nuque. Il savait. Il pouvait répondre à ces questions, il le sentait. Mais ce blocage. Comme un interdit. Sa main se resserra plus encore sur la poigne de sa lame, "Hécatombes". Et il sentit l'épée agir comme de coutume, aspirant une partie de son énergie vitale comme pour se renforcer et frapper de toute sa puissance. Les runes luisaient. Il montra celles-ci à Velya.
    - Tu as vu ces mêmes runes ailleurs ?? Son nom ! Quel était le nom de cet homme avec ces épées !

Il était à deux doigts de savoir. De comprendre. De faire cesser cette PUTAIN DE MIGRAINE DE MERDE !!!! Et avec tout ceci, il ne s'était même pas aperçu que son armure s'était placée sur lui. Elle avait réagi aux émotions du colosse. Et accablé par sa douleur et son envie de comprendre, il n'en avait rien su. Elle faisait partie de lui. Il était la Mort. Dans toute sa splendeur.

Et avec tout ça, il n'avait pas répondu à la question du "Corps". Qui lui avait forgé ? Il n'en savait rien. Et là se trouvait le coeur du problème. Velya s'était infiltré dans l'unique brèche que même Acamas ne pouvait pas consolider. Il y avait fort à parier aussi que si ce dernier n'avait pas renforcé ses barrières mentales quelques jours auparavant, il se serait sans doute souvenu de tout. Réactions disproportionnées ? Peut-être pas à bien y réfléchir : car depuis plusieurs jours maintenant, plusieurs Berserkers avaient joués avec le feu sans le savoir. Esther. Jehane. Maintenant Velya... Pour le moment, Elyra n'existait plus. Seul cet homme comptait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyLun 8 Juin - 20:55
Pas de Coeurs des Enfers finalement et peut-être que c’était mieux comme ça. A vrai dire c’était plutôt lui qui semblait vouloir en récolter la production au départ. Enfin elle était un peu perdue sur la longueur. Au départ elle pensait qu’il voulait les améliorer pour nourrir sa Reine puis pour en faire des explosifs… Ou alors elle n’avait pas tout compris mais c’était tellement alambiqué qu’elle était soulagée que ça ne se fasse pas. Elle était désolée pour Haldor qui avait été plutôt intéressé par l’aspect destructeur des Coeurs, mais lui non plus n’était pas prêt à payer le prix. Alors ainsi en serait-il.

Elle est toujours légèrement en retrait des deux hommes. Un instant elle se demande si elle doit rester ou partir discrètement. Nulle chance que Velya souhaite lui dire autre chose après cela, mais elle ne veut pas non plus laisser seule la Mort avec l’Ancien. Le temps de son hésitation ce dernier a repris la parole pour s’adresser au premier. Étrange coutume que le baiser de l’amitié. Coutume dont Haldor ne semble pas être coutumier… Qu’est ce que tout cela signifie ? Attentive elle l’observe poser sa main sur sa nuque puis grimacer sans arriver à comprendre ce qui lui arrive.

Tout ce qu’elle peut voir c’est qu’il ne semble pas dans son assiette et ça empire lorsque ça parle d’épée et de runes. De nouveau elle a un mouvement de recul. Les parties de l’armure du colosse apparaissent sur lui dans une sorte de nuage de fumées et elle craint le pire. Par réflexe, elle s’éloigne encore et se glisse derrière un tas d’os. Elle n’en est pas encore à appeler à elle Péri, mais ses sens sont aux aguets. Pour Haldor, elle ne peut rien pour le moment. Ce qu’il traverse la dépasse et elle ne comprend pas. Tout ce qu’elle peut faire c’est se faire toute petite, observer et venir en renfort si jamais ça dérape. Pour l’instant tout va bien. Il semble même curieux à propos de ces runes, mais ce mal de tête qui le tenaille n’a pas l’air normal. Elle ne sait pas si c’est un coup de l’Ancien ou autre chose. L’envie d’établir des théories lui est passée, attendre est la seule solution qui lui reste car fuir n’est pas son genre.

Et dire qu’ils papotaient simplement du nouveau jeu créé par le colosse quelques minutes plus tôt… Zut quoi !


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
VelyaVelyaArmure :
...

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu300/300[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (300/300)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge440/440[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (440/440)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune447/447[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (447/447)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyMar 9 Juin - 2:28
Le spectacle était magnifique. La fragilité de l'esprit humain lui était toujours source de plaisir, comme d'étudier sa complexité. Fixant avec un sourire sardonique, le Vivisectionniste se rapprocha d'Haldor de deux pas et veillait à garder une distance de sécurité. Une bête assoiffée de sang était toujours très dangereuse. Ses yeux ambrés observaient la beauté de cette cuirasse, symbole de mort dans son état le plus brut.

" Je voulais juste vérifier quelque chose. Mais je vais vous répondre sur un point, réfléchissez au nom du Serpent et vous trouverez la réponse. Donnez vous du temps et vos douleurs disparaîtront. C'est en tuant des Saints que ce nom vous reviendra... C'est la seule condition. "

Se tournant alors vers Elyra.

" Vous venez de Perse c'est cela ? Ou je me trompe peut-être de personne ? "

La question venait de nulle part. Il voulait s'assurer d'une chose. Une fois la réponse obtenue d'un simple mot de la jeune femme, son attention se reporta sur le colosse.

" Je pense que nous n'avons plus rien à nous dire jeune homme. La douleur qui inonde votre corps, qui vous fera perdre la raison, elle ne vient pas de moi mais de vous. La réponse viendra que de vous. Si je vous disais ce que je sais, votre esprit serait broyé. Je préfère vous préserver de cela, juste vous donner le chemin. "

Le cosmos de Vélya répondit à celui de Haldor. Il n'était pas agressif mais il se tenait prêt au cas où. Par certains endroits des murs du dédale, un sang noir se répandait déjà dans les chairs. Il recula alors lentement et s'apprêtait à entrer dans les membranes des murs...

Citation :
Sauf intervention, Vélya s'en va. Pour Elyra, ta réponse RP (geste de la tête, un mot ou deux, suffiront pour répondre. Si tu veux répondre évidemment xD). Merci pour ce Rp.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 1476548710080535300

Hélas ! les Portes de vie ne s'ouvrent jamais que sur de la mort, ne s'ouvrent jamais que sur les palais et sur les jardins de la mort... Et l'univers m'apparaît comme un immense, comme un inexorable jardin des supplices... Partout du sang, et là où il y a plus de vie, partout d'horribles tourmenteurs qui fouillent les chairs, scient les os, vous retournent la peau, avec des faces sinistres de joie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyMer 10 Juin - 8:22
Les paroles suivent. Alors que le colosse est prêt à tout. Les paroles suivent. Alors que la mort patiente.

La tension était extrême mais peut-être simplement sur les épaules de la Péri et de la Mort, Velya semblant réagir avec sa propre aura mais pas de façon agressive. Il avait tendu l'oreille au travers du Dédale, il l'avait avoué. S'était-il alors rendu compte qu'à rester sur ce thème, il risquait un éclat plus conséquent que la simple apparition d'une des antiques cuirasses d'Arès ? S'était-il aperçu que l'orage grondait et que le tonnerre risquait de frapper en ce lieu ?

Haldor n'était pas l'homme le plus patient du monde mais parvenait la plupart du temps à se contenir. Il avait écouté Esther. S'était fiée à elle et avait donc fait en sorte ici de respecter au maximum la représentation du "corps d'Arès", du "corps du Dédale". Mais lorsque la douleur prenait le pas sur lui, alors plus de réflexion, plus de logique, seule l'instinct parlait. Et l'instinct de Mort n'était pas subtil, loin s'en faut. Et douleur, il y avait. Intense, infernale, presque insupportable. Les mots qui suivent ne vont pas l'apaiser. Juste soulever de nouvelles questions.
    - Le nom du Serpent ?

Rien de plus. Juste la douleur, qui l'empêche de réfléchir. Qui pèse sur son âme et sur son corps. Mais une révélation. Celle que le temps allait lui permettre de passer outre, le fait que tuer des Saints allait peut-être lui permettre de se souvenir de ce fameux nom. Le Serpent. Nouvelle irradiation, mais plus tempérée que celle en rapport à la lame et à celui qui l'avait forgé. Comme si le Serpent était de moindre importance. Comme si le Forgeron était le plus important.

Velya reprit la parole. Ainsi donc se pensait-il guide ? Ainsi donc désignait-il un chemin ? Il creuserait. Et peut-être était-ce là la seule volonté de cet homme, de cette créature qui déjà se fondait dans les murs. Le pousser à chercher. Enfin, il disparut. Si Elyra avait parlé avant son départ, il n'entendit rien. Peu à peu, il abaissait le cosmos qui était le sien. Peu à peu, il apaisait son âme. Le Mal était toujours là, à tambouriner sa tempe, à frapper son crâne.

C'est alors qu'il poussa un cri de rage, de pure colère, faisant disparaître la cuirasse qui était la sienne dans la brume, brume qui disparut presque aussitôt. Seule la lame restait, qu'il replaça dans son dos, et là, sans ménagement, il envoya valdinguer d'un coup de pied le crâne avec le sang de l'autre fou, projetant les éléments sur le mur non loin, et se posa au sol, lâchant un long soupir avant de reporter son attention sur la jeune femme plus loin.
    - J'suis désolé Ely'. J'voulais pas péter un câble mais il m'a poussé à bout. J'suis pas du genre à accepter qu'on m'les brise, même si on s'appelle Velya... Mouvementée comme rencontre, hein ?

Il se massait la tempe, grimaçant légèrement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyMer 10 Juin - 20:30
Ce qu’il se passe entre les hommes n’échappe pas à la fée qui observe de loin. Même si tout lui est incompréhensible, elle veille. L’Ancien se tourne ensuite vers elle et lui pose une étrange question à laquelle elle répond non d’un signe de tête avant de préciser.

- Péri. Péri vient de Perse, mais moi je viens d’Italie.

Elle se demande bien pourquoi il lui a posé une telle question mais elle ne demande pas. L’envie de retrouver un semblant de calme est plus forte et elle est soulagée lorsqu’il disparaît de la même manière qu’il est venu. Un soupire est libéré et ses yeux d’or couvent Haldor. Velya a dit que la douleur qu’il ressentait lui ferait perdre la raison. Ainsi elle avait vu juste, il souffrait en l’instant… Elle ne pouvait pas être d’une grande aide pour le mal qui le rongeait, mais il y avait bien quelque chose qu’elle pouvait faire pour lui.

Redressée, elle s’approche doucement alors qu’il pète sa crise. Elle s’arrête devant lui et le regarde de haut d’un air compatissant. Aucun regard n’est lancé vers le carnage rouge et blanc, cela ne mérite pas d’être regardé.

- En effet. Un peu tendu aussi. J’ai cru qu’il m’obligerait à boire son… truc.

Elle frissonne à l’idée du sang dans sa gorge. Beurk non vraiment pas pour elle. Dodelinant de la tête elle se détend les cervicales.

- Je vais essayer de te soulager un peu. Tu me fais confiance ?

Impossible de lui vouloir du mal, en un coup d’épée il la découperait en deux. Elle s’agenouille devant lui et tend lentement les mains des deux côtés de son visage.

- Promis je ne t’embrasserai pas.

Elle sourit très légèrement. A sa manière, elle tente d’apporter un peu de légèreté à l’instant. Elle inspire et lui explique ce qu’elle va tenter.

- Je vais essayer de bloquer ta douleur, mais pour ça j’ai besoin que tu sois réceptif, sinon mes efforts seront vaincs. C’est une sorte d’hypnose très utile pour convaincre les dormeurs de m’offrir ce que je veux, un cheval, un repas gratuit… C’est chouette comme pouvoir. Allez ne bouge pas.

ça ne coûte rien de tenter l’expérience, mais bien sûr elle ne l’obligera pas, alors avant de se lancer, elle attend son approbation.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyJeu 11 Juin - 16:41
Si la douleur était toujours vive, la tension retombait et lui-même se sentait plus serein. Et la Péri était clairement dans la même situation que lui, preuve que la présence de Velya avait réellement pesée sur la discussion et la situation. Et cela aurait pu tellement dégénérer. Alors qu'elle se rapprochait de lui, il éclata de rire tandis qu'elle le prévenait qu'elle ne souhaitait pas l'embrasser. Taquin, preuve une fois encore qu'il commençait à se remettre de cette rencontre, il lui fit un petit clin d'oeil.
    - C'est l'principe de pas prévenir. Puis toi au moins, t'es pas bizarre. Enfin, j'espère hein ??

Elle avait été dégoûté par la proposition du pseudo Vampire et rien que pour cela, elle était montée dans l'estime du Cardinal. Car en dépit de son côté "brut de décoffrage", Haldor restait un homme. Il n'était pas comme une partie des dégénérés de la Citadelle, qui aimaient se nourrir de viandes humaines, boire du sang, ce genre de choses. Et Elyra faisait presque figure d'exception ici.

Agenouillée face à lui, il pouvait l'observer de plus près. Lui faire confiance ? Il en avait envie, elle lui inspirait plus confiance qu'une bonne partie des autres soldats. Toutefois son histoire d'hypnose n'était pas là pour le rassurer. Une sorte de blocage, comme si quelque chose empêchait les autres d'entrer dans sa tête. Il le savait par instinct : ceux qui essaieraient d'entrer là-dedans risquaient gros. Même si elle ne faisait qu'effleurer sa conscience, les barrières d'Acamas la repousseraient violemment. Il l'appréciait, n'allait donc pas lui faire prendre ce risque.
    - J'doute pas que ce pouvoir puisse être utile. Mais j'peux pas accepter. Même si j'tuerai pour ne plus ressentir cette douleur. Le Pontiflex m'a fait quelque chose là-dedans.

Il tapotait l'index sur sa tempe, un petit sourire gêné. S'il n'était pas l'homme le plus intelligent de cette citadelle, son instinct lui était sûr.
    - Même si c'est presque rien, le risque est trop gros et j'te le ferai pas prendre. J'te connais à peine, Ely'. Mais j't'aime bien. Puis en ce moment, j'ai l'habitude qu'on m'file la migraine comme ça. La douleur passera... Si je ne pense pas trop à ce que ce mec m'a dit.

Malheureusement, cela tournait en boucle dans sa tête. Velya avait réellement touché un point sensible avec sa lame. Quant au nom du Serpent, il y avait un lien. De l'index, il semblait dessiner quelque chose dans la poussière, sur le sol. La forme de son épée. C'était grossier mais on reconnaissait la forme particulière.
    - Mais vraiment merci. J'comprends pourquoi ma p'tite Araignée t'aide dans votre projet. Ton truc là, ton don, il a dû t'être pas mal utile par le passé j'suppose ? Moi j'me souviens pas mais j'suis pas sûr qu'on me refuserait facilement quelque chose si je l'demandais.

Il en était même persuadé. C'est qu'il était impressionnant dans son genre et qu'il n'était pas aisé de refuser quelque chose à quelqu'un qui avait un tel physique.
    - 'Tain, il m'aura bien foutu la tête en l'air. J'me demande c'qu'en dira Acamas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyVen 12 Juin - 9:43
L’offre est refusée mais elle n’en prend pas ombrage. Effectivement s’il y avait un risque qu’elle ignorait il valait mieux pas toucher et donc rien tenter. Cela l’intrigue du coup. Pourquoi le Pontifex avait eu à bidouiller son esprit ? Qu’est ce que cela cachait ? Le savait-il lui-même d’ailleurs ? Velya savait, elle en était certaine et c’était pour cela qu’il s’était amusé à parler de runes et de serpents. Elle poserait bien la question, mais elle craint que cela n’empire les choses. Tout ce qu’elle peut faire en l’instant c’est lui changer les idées, parler d’autre chose pour qu’il pense à autre chose. Pas évident que ce soit efficace, mais il y avait bien quelques petits trucs qui devaient être abordés.

- Oui c’est très utile. Pas que j’en ai besoin, mais je n’avais pas trop envie de dépenser des sous. A la base je suis pauvre et quand j’ai tout fait exploser, j’ai pris les pièces que j’ai trouvé histoire de ne pas fuir les mains vides. Et puis quand j’ai compris que je pouvais convaincre les gens de tout et n’importe quoi, j’ai gardé mon butin au cas où.

Elle repense à toutes ces fois où elle a eu une chambre d’auberge gratuite, des repas gratuits et autres commodités. Les gens n’étaient pas les seuls qu’elle pouvait manipuler. Un très léger sourire sur les lèvres, elle ajoute :

- Oh il y a peu j’ai convaincu un loup blanc que j’étais son maître. Il a fallu m’y prendre à plusieurs fois parce que leur instinct est difficile à garder fléchi trop longtemps mais maintenant c’est comme un gros chien !

Et elle est contente de son petit exploit. Les petits riens pour elle ça devenait facilement de grandes choses. Elle imagine sans peine que lui aussi dans son genre il peut être très persuasif et de façon naturelle en plus, pas besoin de magie ou de subterfuge.

- Tu ne te souviens pas, genre… T’es amnésique ?

Cela expliquerait pas mal de chose et effectivement s’il y avait des blocages dans sa tête, il valait mieux qu’elle n’en rajoute pas ni qu’elle se confronte à eux.

- Acamas… Oui il faudra lui parler de tout ça. Moi j’irai faire mon rapport à Famine. Parce que bon… J’crois pas qu’il accepte de me recevoir il parait qu’il est tellement occupé que personne n’arrive à le voir...

Elle hausse les épaules, vu son rang c’était peut-être normal. Et puis cela lui semblait plus ligique d’aller parler à son supérieur direct. Jehane n’aimerait sans doute pas de ne pas être mise au courant.

- Bon et sinon cette histoire de capturer un Saint… Je ne sais même plus si c’est une bonne idée. Peut-être que le Pontifex aura un avis à donner là dessus.

Elle a un peu l’esprit en vrac avec tout ce qu’il s’est passé. Le choc de la visite est encore présent et elle a du mal à réfléchir. Son réflexe c’est donc de faire appel à des personnes plus intelligentes qu’elle. Et puis, elle ne sait même pas si cette mission est réservée à Haldor, parce qu’après tout c’est à lui que Velya parlait lorsqu’il a énoncé son besoin d’avoir des tripes fraîches à lire. Dans le doute, elle restait vague, peut être que la réponse viendrait d’elle-même.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyVen 12 Juin - 11:35
Il écoutait. Et se reposait aussi. La douleur mettrait du temps à se résorber mais le fait de parler de tout, de rien, l'aider à ne pas se focaliser dessus. Elle semblait avoir bien prit son refus, ce qu'il appréciait. Certains se seraient vexés sans réellement comprendre les implications que cela aurait. Ely' était sereine. Expliquait quelques petites choses. Ainsi donc son pouvoir lui avait permis de domestiquer un loup. Voilà qui était surprenant. Il eut un petit sourire alors qu'elle s'expliquait sur cet incroyable don. Se faisant la réflexion que les pouvoirs de certains guerriers dépassaient clairement l'entendement.

Esther pouvait être partout. Elyra contrôlait les consciences. Velya se mouvait dans les murs comme s'il n'y en avait pas. Mérion et Acamas aussi possédaient des pouvoirs surprenant. Lui ? Il n'était que force pure. Il regardait ses mains à cet instant. Certes, il s’apercevait depuis quelques temps qu'il était capable de certaines choses en rapport à cette étrange brume qui l'enveloppait régulièrement, mais rien de comparable à eux. Il redressa la tête, fixant la Péri.
    - Amnésique, oui. Je ne me souviens pas de ce qui s'est passé avant ma rencontre avec Acamas et Melon. Ils m'ont trouvés alors que je me vidais de mon sang, ma précieuse lame à mes côtés. J'me souviens juste que j'me battais. Une véritable boucherie. Le Ponti', il m'a soigné. M'a évité aussi d'être confronté à mes cauchemars. J'me souviens pas de ce que j'étais mais j'ai de vagues sensations. J'sais par exemple que j'ai toujours été un guerrier. J'ai aussi parfois quelques fulgurances, des histoires qui me reviennent. Mais ça s'arrête là.

Et pour être franc, il se moquait un peu de ce qu'il avait été. Aujourd'hui, il servait la cause de celui qui l'avait sauvé. Une certitude s'imposait à son esprit : si Acamas n'était pas passé ce fameux jour, il ne serait plus de ce monde. Des combats. Oui, il avait participé à de nombreuses batailles. Mais le sentiment d'avoir été la cible d'une traque habitait ses songes parfois. Ely' mentionna Famine.
    - Ouais, normal que tu fasses aussi ton rapport. Par contre, si ça te dérange pas, évite de trop aborder les thèmes en rapport à ma lame si tu veux bien. Ma dernière rencontre avec Famine a généré pas mal de maux de tête aussi. Elle posait clairement trop de questions. Et j'crains que la prochaine fois, si elle sait pour ça, elle me pose elle aussi cinquante questions. Et si j'suis capable de sortir mon épée face à Velya, tu t'imagines bien que j'hésiterai pas à cogner un Cardinal qui m'casserait trop les burnes.

Si la discussion s'était apaisée par la suite, il imaginait sans mal qu'elle revienne à la charge avec de nouveaux éléments. Mais il savait aussi qu'il n'avait aucun lien hiérarchique avec la jeune femme face à lui. S'il était Cardinal, il ne dirigeait véritablement que les Légions des Cendres. Il ne pourrait pas l'empêcher d'aller baver sur ce qu'elle avait entendu. Il poussa un soupir.
    - J'en parlerai à Acamas pour l'idée de capture. Mais pour l'heure, c'est hors de question. J'veux savoir quelle est notre position officielle vis à vis du lascar de tout à l'heure. Je ne reconnais qu'une Voix au sein de la Citadelle et ce n'est pas celle de Velya. J'veux bien aider si cela sert Arès. Mais faut pas pousser. T'en penses quoi toi, de cette histoire de nana qu'il veut que j'ramène quand il l'a trouvera ? T'as déjà entendu des rumeurs à ce sujet ? Franchement, j'ai du mal à voir une Reine en ce lieu maudit... C'est qu'on a quand même pas mal de dégénéré buveurs de sang hein.

Cela n'entrait pas dans son domaine d'expertise, très clairement. Et pour être franc, il ne prêtait d'ordinaire pas l'oreille aux commérages. Pour preuve, le retour de Velya ne lui avait été annoncé que par Mérion en personne, le colosse ayant simplement ignoré les autres qui en parlaient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
NympheaNympheaArmure :
Saint du Lotus

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge750/750[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1200/1200[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyLun 15 Juin - 11:02
La lumière est faite sur son amnésie. Elle n’imaginait pas qu’il irait jusqu’à lui raconter ce dont il se souvenait, ce qu’il s’était passé à son réveil mais elle était ravie qu’il n’hésite pas à s’ouvrir. Elle comprenait pourquoi il ne voulait pas qu’elle en parle à Jehane. Si comme elle le croyait c’était la clé qui donnerait accès à son passé, il devait être seul décisionnaire sur ce point. Si son état actuel lui convenait ainsi, ce n’était ni à elle ni à Famine de s’en mêler. Velya faisait bien assez de dégâts à lui tout seul. Elle opine doucement.

- Ce qui ne concerne que toi n’a pas à être divulgué. Je pense que l’on a tous droit à une part de vie privée vis à vis de nos semblables.

Évidemment il n’en est pas de même pour Arès, mais elle ne l’a jamais vu, peut-être ne le verra-t-elle jamais d’ailleurs, donc aucun risque et de toute façon là encore, elle doute que ce sujet lui soit intéressant donc elle ne serait pas celle qui en parlerait tout court. Pour sa part, elle ne poserait pas plus de questions. Remuer le passé n’était pas des plus agréables dans son cas alors il valait mieux éviter.

Elle semble soulagée que tout le reste soit remis à plus tard. Jehane lui avait expliqué que l’Ancien était hors de leur hiérarchie alors il était compliqué de savoir si ses demandes étaient valides ou pas. En théorie, il servait les intérêts d’Arès, mais il pouvait tout aussi bien servir ses propres intérêts et même si elle ne pensait pas qu’il soit capable de trahir le dieu, elle restait méfiante face à ses méthodes particulières.

- Tant mieux. Je ne suis pas à l’aise avec des ordres qui ne viennent pas de Jehane ou d’Acamas. Tout ce que je sais de Velya c’est qu’il faut faire attention et lui montrer du respect. Je ne sais pas s’il est fort ou puissant, mais je n’ai pas envie que le dédale me mange parce qu’il en aurait décidé ainsi. Heureusement je ne suis qu’une légionnaire et son intérêt pour moi semble moindre.

Elle tourne la tête en repensant à cette histoire de reine. Qu’en penser…

- Hum… S’il veut une reine ce doit être pour avoir des enfants. Il n’y a pas d’autre raison à mon avis pour que des êtres de ce genre cherchent une fiancée. Après… Il est spécial alors est ce que ce sera bien des enfants et pas des monstres ? Est ce que ce seront des héritiers ou des rejetons pour monter sa propre armée ? Je ne sais pas… Il voulait des légumes améliorés il parlait de croissance plus rapide… Et après il a changé de discours avec ses trucs explosifs… Là j’admets que ça m’a perdue. Comment peut-on vouloir manger des légumes explosifs j’avoue que ça m’dépasse. C’est comme s’il avait essayé de nous manipuler mais en m’embrouillant il a plutôt éveillé ma méfiance. Qu’est ce que t’en penses ?

Peut-être qu’elle n’était juste pas assez intelligente pour tout comprendre et que les subtilités lui échappaient. Elle le regarde et se rappelle qu’il a mal au crâne. Hum… Peut-être aurait-il besoin de calme pour que ça passe ? Elle ne sait pas trop. Elle ne veut pas le déranger plus et puis ils ont des rapports à faire. Quelques secondes durant elle se demande ce qu’il convient de faire.

- Je vais te laisser au calme si tu veux et moi j’irai faire mon rapport du coup. Quand ça ira mieux on pourra se faire une partie d’Os-laids ou un groupe de musique avec Mérion !

ça pourrait être marrant entre artistes.


[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 49ky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2339-nymphea-chevalier-du https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2317-nymphea-du-lotus-journal
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-bleu1500/1500[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-rouge1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 G-jaune1350/1350[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)   [Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor) - Page 2 EmptyVen 19 Juin - 10:15
Aux premières remarques de la jeune femme, il eut un sourire et un hochement de tête de remerciement. En ces terres désolées, il était assez exceptionnel de constater qu'une personne puisse garder le secret d'un autre. Du moins en était-il assez convaincu pour ne s'ouvrir lui-même qu'en de rares occasions. La Péri était une bien étrange créature mais elle avait le mérite d'être franche et il appréciait cela. Il ne se posait pas la question de savoir si ce n'était là qu'une image pour le tromper : cela n'étant pas dans sa nature, il ne s'en inquiétait jamais. Et cela lui avait d'ailleurs joué des tours. Mais ne s'en souvenant pas, il ne pouvait clairement pas se prendre la tête la dessus.

Alors qu'elle parlait de Velya, il tendait l'oreille. Et se demandait comment il aurait réagi en temps normal si Esther ne lui avait pas parlé des particularités de l'homme. Sa puissance ne faisait aucun doute pour la Mort. Car il savait que la force d'un homme n'était pas seulement lié au cosmos ou au physique. Et si Velya était le corps de cette Citadelle, alors il savait la créature susceptible de tous les emporter si le coeur lui en disait. Rien qu'à voir d'où il tirait son breuvage, le colosse savait qu'il fallait se méfier. Pour autant, même en sachant cela, aurait-il hésité à le défier ? Il connaissait la réponse et elle ne l'effrayait même pas : non. Quiconque se dressait sur son chemin devenait une proie. Même si la chasse était perdue d'avance, cela n'empêchait pas l'Argenté de tenter de sa chance.
    - Oh, ne pense pas qu'il se désintéresse de toi... Je crois que ton idée de potager lui plait sincèrement. Et rien que pour cela, il gardera un oeil sur toi. Mais t'inquiète pas, j'en parlerai à ma p'tite Araignée. Elle semble bien le connaître. Je lui demanderai de garder un oeil sur le loustic et sur toi, juste au cas où. J'sais que j'me mêle de ce qui ne me regarde pas, après tout tu es avec Famine, mais franchement j't'aime bien.

Il eut un petit rire alors qu'elle s'exprimait elle aussi sur cette histoire de reine. Des enfants ? En était-il seulement capable ? Si oui, cela faisait froid dans le dos du géant. Car si une telle entité désirait enfanter, alors cela promettait. Mais elle n'avait pas tort car il se souvint des termes de Velya, d'un notamment : fertile. Une grimace de dégoût s'empara de son visage.
    - J'sais pas trop quoi en penser pour être franc. Tu sais, j'suis pas le Cardinal le plus malin du dédale, je n'ai aucune honte à l'avouer. Je suis un meneur d'homme. J'sais me démerder sur un champ de bataille pour élaborer des plans et diriger mes troupes. Mais quand il s'agit de réfléchir sur ce genre de merde, j'suis un peu à l'ouest.

Était-il idiot de l'admettre ? Il connaissait certaines rumeurs - même s'il n'avait pas encore mit la main sur le malheureux qui en paierait le prix - mais savait aussi qu'on le suivait sans discuter. Pas par peur. Mais parce qu'il inspirait confiance à ses troupes. Il possédait une intelligence martiale et cela lui suffisait.
    - Pas de soucis, j'vais me poser un peu mais j'ai aussi pas mal de merde à régler. Et pourquoi pas pour les "Os-Laids", j'vais tester ton idée j'suis sûr que ça va dépoter. Quant au groupe... Bah, Melon acceptera pas. Il est parfois déstabilisé par mes chansons. A l'occaz, j't'en chanterai une. Allez, va petite Péri. Sache que tu seras toujours la bienvenue ici en tout cas.

Petit clin d'oeil. Et il la laissait partir. Enfin une rencontre agréable...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
 
[Janvier 553] Promenons nous dans l'dédale (Haldor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Grotte des crânes-
Sauter vers: