Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 22 Mai - 23:10
    Childéric avait prévu cet entretien, il était important. Les décisions qui seraient prises ici, affecteraient de nombreuses vies. Il avait donné rendez-vous aux deux chevaliers d'or ce soir. D’abord au bélier. Il voulait parler en tête à tête avec cet homme aux talents particuliers. Il se souvenait des mots de Kilian qui se disait d'être l’ombre du Sanctuaire. Il était plutôt une dague qu’une ombre. Une dague qu’on utilise et qui frappe. Oui, l’ombre, c’était un autre type d’homme au final. L’Égyptien avait le nez pour la politique et le vin, deux talents que l’ancien lion d’or appréciait et qu’il saurait mettre à profit. Plus le premier que le second, même si le vin avait sa préférence. Ses talents pour la politique seraient plus utiles. Il avait été enrôlé dans l’ordre sacré par son prédécesseur pour ses talents particuliers à vrai dire. Ceux pour la politique, pas pour le vin.

    L’ancien lion avait préparé une pièce particulière qu’il avait appris à apprécier dans le palais du Pope. À l'étage se trouvait une salle des cartes. Une grande salle avec le matériel nécessaire pour déployer, travailler et réfléchir sur ces représentations du monde. Une salle chargée d’histoire et de décisions passées. De sagesse aussi. Et c’est de ça dont ils auraient besoin ce soir. La pièce donnait sur les montagnes à l’arrière du temple. Il avait ordonné à un des serviteurs du temple d’attendre et de mener les chevaliers d’or jusqu’ici quand il se présenterait. Pour le reste, dans cette pièce, il y avait une grande table sur laquelle le Pope avait pris soin de déployer quelques cartes de l’Adriatique et de la Méditerranée en vue de la discussion avec les deux chevaliers d’or. Il y avait aussi des fauteuils relativement confortables, il avait fait monter ici de quoi manger, il était là depuis un certain temps déjà et surtout, il avait fait stock de vin.

    Il avait donné ce rendez-vous aux deux chevaliers au début de la soirée, quand le soleil sera déjà couché. Il trouvait ce genre d’heure plus propice à ce genre de conversation et à ce genre de décision. Après Nébu, Silas les rejoindrait… C’est la première fois qu’il donnerait des ordres de cette envergure à son ami. Il était mitigé à ce propos, comme au fait d’envoyer Silas. La diplomatie n’était pas ses qualités premières, mais il avait changé après la guerre. Puis, l’ancien lion n’avait pas de meilleur candidat. Il devait surtout arrêter se poser beaucoup de questions pour tout et pour rien. Mais il était comme ça alors il ne changerait probablement pas. Il n’avait jamais réfléchi sur la nature des ordres, avant de devoir les donner.

    Le Pope s’installa dans l’un des sièges, face aux deux autres qui étaient côte à côte et réfléchit. Ils avaient besoin de cette alliance. Véritablement. Ou au moins, d’acheter une assurance de paix ou de non-agression. Il ne pourrait faire face sur tous les fronts. La nouvelle Rome tomberait si elle se retrouvait de nouveau assiégée de toutes parts comme la précédente. Oui… Cette mission serait la plus importante qu’il n’avait jamais donné alors la préparation devait être carré. Il soupira et buvait un peu de vin. Il entendit des pas dans le couloir. C’était sûrement l’homme qu’il attendait. Le serviteur s’éclipsa rapidement, laissant les deux serviteurs de la déesse seuls. Childéric sourit.

    « - Nébu, je suis content de voir, je t’en prie, assied toi. J’espère que tu as pris tes marques au Sancutaire, surtout depuis la visite d’Orphée . Quelle histoire... »

    Et en effet, c’était une sacrée histoire. Le venue d’un chevalier d’argent disparut depuis les temps mythologiques, le genre de chose qui avaient secoué encore un peu le petit monde du Sanctuaire et le sien. Le Pope reprit alors :

    « - Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Tu sais pourquoi tu es là ce soir. Mais nous parlerons de ça quand Silas sera là. J’ai besoin de voir des choses avant avec toi. J’ai besoin de tes talents particuliers pour deux choses. D’abord, j’aimerais que tu voies si, dans tes connaissances en Égypte tu ne pourrais pas récupérer des informations qu’il nous serait utile de présenter aux Atlantes, n’importe quoi qu’ils n’auraient pas et qui les aideraient. Ensuite, combien de temps il te faudrait pour mettre en place le même genre de réseau à Rodorio ? »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (0/0)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (0/0)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (0/0)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyDim 24 Mai - 22:33
« Maître … ? » Le jeune page regarde son Seigneur. Nebu, du Bélier. Certes, le terme Seigneur a sûrement une connotation légèrement surévaluée, mais un Chevalier d'Or, associé à un rôle d'Administrateur d'une Compagnie Commerciale, est souvent appelé ainsi. Du moins par son page. Valens, un jeune Byzantin à la peau colorée par le soleil qu'il vient parfois visiter aux côtés de son employeur et mentor – quitte à profiter de la main-d’œuvre facile, autant que celle-ci profite aussi de certains enseignements.

Valens le regarde donc. Il observe Nebu lire une missive, reçu récemment. Les mots du Pope. Il ferme un instant les yeux. Les ouvrent, de nouveau. Il espère que ces mots s'effacent. Que les lettres bougent, comme par magie. Que le code utilisé soit erroné. Il cligne des paupières. Un peu. Non. Rien ne change.

Et il laisse entendre un léger sifflement agacé. « Fais toi à manger. Étudie tes dernières leçons, puis va dormir. » Un éclat de lumière. Son armure d'or vibre dans sa box,qui s'ouvre, libérant les morceaux de l'armure. Qui s'accrochent à lui, alors qu'il commence à partir, semblant suivre le mouvement sans difficulté. Une cape sombre vient recouvre le côté droit de son corps, le tissu passant sous l'une des cornes. « Cet homme … Je vais finir par le détester. » Il attrape de sa main gauche le heaume avant que ce dernier n'arrive contre son crâne. Un claquement brutal. Qui résonne dans la sortie du temple.

Et de son autre main il tient la missive.
Des mots signés du Grand Pope. Childéric. L'ancien Lion.
Non ! Une sale hyène pour le coup !

Et il grimpe. Pour le rencontrer. Traverser la demeure de son frère du désert. Traverser la Maison des jumeaux stellaires. Et tant d'autres. Beaucoup d'autres. Une petite erreur, oui. Une erreur architecturale. Certes, bien entendu, protéger le palais de la déesse. Mais n'est-il pas le tout premier des Chevaliers d'Or ? Plus qu'un Bélier, il semble avoir l'allure d'un Chamois escaladant les monts escarpés des Alpes. Oui, peut-être faudrait-il penser à une succession de passages scellés. Ou alors, une quelconque technique pour être à deux endroits à la fois …

Attendez …
Passons.

Finissant par rejoindre le palais du Grand Pope, il traverse les couloirs grandiloquents, tenant sous son bras gauche le heaume de son armure d'or. S'arrêtant devant les Prétoriens qui s'occupent de la sécurité du lieu, il montre le cachet de la missive. « Sa Sainteté m'attend. » Les mots sont clairs, précis. Son regard abyssal ne laisse passer aucune autre émotion que ce respect naturel envers les règles. Une attitude neutre, qui masque certaines pensées à la perfection.
D'un mouvement poli, il hoche la tête. Ses doigts viennent caresser un instant les poils courts de sa moustache, observant pendant ce temps l'art grec dans toute sa splendeur. Jusqu'à ce que l'autorisation résonne enfin.

Et il entre. Il entend les mots. Quelle histoire, oui. « Voyons, Chichou. Ne détourne pas le propos. » Il vient attraper une des mèches noires pour la remettre en place. Il le fixe. Avant d'ouvrir les bras, donnant l'impression de parler à un public. Sauf qu'ils sont juste tous les deux. « Sa Sainteté, Notre Vénérable Chichou souhaite me tuer. Je trouve que cette histoire est bien plus croustillante ! » Et agaçante, en soi. Pas envers lui, le Pope. Mais envers autre chose. Quelque chose dont ils auront l'occasion d'échanger.

Car à cet instant, le Pope a autre chose en tête. Un projet. Quelque chose qu'il souhaite développer. Il s'installe. Confortablement. Même en armure, il sait profiter du confort. Un talent. Celui de l'hédoniste, de l'épicurien. Croisant ses jambes, il observe les cartes. Avant d'écouter les questions. Les demandes. « Pas de préliminaires hein … Pour l'Égypte … » Il bouge une carte, pour montrer justement le sujet central. « Si j'étais une autorité politique d'Atlantide, je chercherai à voir ce que je ne maîtrise pas. Les mers sont sous ma domination, parfait. Mais qu'en est-il des frontières terrestres ? » Lentement, ses doigts viennent chercher les différents points cardinaux. Alors que sa voix reprend. Sérieuse. Teintée de cette expertise politique. « Le sud de l'Égypte, l'Est et l'Ouest. Ainsi, si des informations seraient intéressantes pour eux, cela proviendrait de ces zones. Principalement le Sud, car cela s'enfonce dans les terres. Leur main mise sur Alexandrie est intéressante, mais outre un port, cette cité est essentielle au pouvoir Égyptien … ce qui la rend dépendante aussi à son pays. Et à ses frontières. Porter l’œil Byzantin vers les frontières Égyptiennes permettrait donc de vendre une potentielle information pertinente. Une aide. » Ses doigts tapotent un instant l'accoudoir.

« Pour ta deuxième problématique … Je n'ai pas en tête toutes les valeurs, mais il ne faudrait pas beaucoup de temps. Il nous faudra investir, mais cela peut se faire au plus vite. J'ai quelques connaissances à Athènes, je pourrais m'occuper de trouver des personnes efficaces. Tout dépend ta demande, ensuite … »

Le contexte. L'information essentiel au déploiement de toute action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyLun 25 Mai - 16:49
    La première réaction du Pope quand Nébu prit la parole fut d’incliner légèrement la tête sur le côté et de fermer une première fois les yeux. Puis, de la reculer tout aussi légèrement et de cligner les yeux plusieurs fois assez rapidement en regardant le chevalier d’or du bélier. Puis, il fixa l’égyptien et sa petite mise en scène. Les mots surtout qu’il avait utilisés l’ont fait tiquer. Il n’y a qu’une seule personne au monde qu’il laisse l’appeler comme ça et visiblement elle avait eu l’idée d’en parler aux autres. Intérieurement, il poussa un profond soupir de lassitude. Mais en réalité, il était amusé par toute cette situation. Alors il éclata de son rire franc et bruyant. Un rugissement qui raisonna dans la salle des cartes pendant quelques instants et qui, il l’espérait après coup, aiderait à ce que les discussions soient plus tranquilles si l’entrevue commence sur une note plus positive.

    « - Je note donc que je devrais aussi te botter le cul de mon temple au tien… et peut-être même jusqu’à Rodorio ! Là peut-être que… ta nuque… les escaliers… Mais non, si je t’ai choisi toi, c’est parce que je pense que tu es de ceux avec une des meilleures chances de succès et de survie. »

    Il comprenait et partageait l’agacement du premier gardien. Il aurait éprouvé le même genre de sentiment si une telle mission lui avait été confié quand il était encore chevalier d’or. Il aurait râlé, pesté, tempêté, mais il y serait allé. Après tout, l’une des premières missions officielles dont il avait eu la charge, elle ressemblait un peu à ça. Il avait été envoyé en délégation « diplomatique » en Asgard. Alors que les troupes du nord avaient été écrasées par le Sanctuaire et qu’un tribut avait été prélevé pour s’assurer de la docilité de la faction ennemie. En soi, une mission qui avait de grandes chances de mal se dérouler. Comme celle qu’avait effectué, en son temps, Silas. Mais il s’en était sortie lui, quant à la diplomatie… le second gardien avait un avis sur tout ça. C’était une histoire d’une vie maintenant révolue. De même que tout espoir, pour le moment, de tisser des liens avec le nord.

    Il écouta très attentivement Nébu expliquer ce qu’il pourrait faire. Sa connaissance de l’Égypte ici serait précieuse. Il avait été les yeux du Sanctuaire là-bas pendant fort longtemps. Son expertise était précieuse et l’idée qu’il avait soulevée était bonne. Il pourrait sûrement offrir ce genre de cadeau supplémentaire en plus de ce qu’il avait en tête pour au moins égaler le lot d’orichalque que les Atlantes avaient envoyé. Il piocherait dans les trésors mythiques d’Athéna. Reste la grande inconnue de cette réflexion. La question des possibles, des risques et surtout, celle du temps. Le Pope passa de la carte au premier gardien avant de reprendre la parole.

    « - Ça me semble sensé. Tout ce que tu peux apprendre sur le peuple de Mû qui a attaqué Atlantis il y a deux ans de ça, ne pourra que donner plus de crédit à notre délégation. Deux questions maintenant. Tu peux faire ça vite . Et surtout, est-ce que tu peux faire ça hors d’Égypte ou tu dois forcément t’y rendre pour récupérer ce genre d’information ? »

    De cette réponse, dépendraient bien des choses. C’est le genre de cadeau supplémentaire qui pourrait faire pencher la balance d'un côté plutôt positive. Montrer que celle alliance était, à défaut d’être nécessaire utile. Et si elle était utile, ça voulait dire qu’on pouvait la considérer. Enfin, s’il avait été à la place du légat, il aurait sûrement renvoyé les émissaires à coup de pompe dans le cul à moins qu’ils n’aient eu ce genre de chose à offrir. Espérons que le chef des armées des mers voit là son intérêt. Pour le reste, ils avaient un plan plus interne à discuter.

    « - L’argent n’est pas un problème. Disons que… j’ai déjà des yeux à Rodorio, mais j’en voudrais des différents. Qui ne sachent pas forcément pour qui ils regardent. Que ça soit dans les tavernes, le bordel ou les marchés. Je veux savoir s’ils se préparent des choses qui échappent à mes yeux et surtout… L’Augure ne restera pas notre prisonnier longtemps. S’il essaie de partir, ça sera sûrement soit par les montagnes, soit par Rodorio. Si des choses se préparent je veux… les anticiper et si possible utiliser l’information à notre avantage. »

    En bref, il voulait assurer les portes de sortie et garder la libération de Cuchulainn comme arme diplomatique.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (0/0)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (0/0)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (0/0)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyLun 1 Juin - 20:18
L'argent n'est pas un problème. Une erreur. L'argent est souvent un problème, surtout chez ceux pour qui les coffres semblent ne pas avoir de fonds. Car lorsqu'ils finissent par voir la couleur de ces fonds – ce noir, vide et quelque peu désagréable, ne nous le cachons pas – ce sont le plus souvent eux les plus surpris. D'où l'importance de savoir gérer avec une certaine attention ses affaires. Certes, l'intendance et l'administration d'une organisation quelconque ne rivalise pas avec la trésorerie d'un Empire ou du Sanctuaire, mais une certaine prudence est de mise.

Car l'argent est le nerf de la guerre, après tout. Et c'est pour cette valeur que les humains sont parfois prêts à faire le pire. Une déraison que le Bélier observe souvent avec un certain sourire. Avec une certaine appréciation. Redessiner les cartes est souvent un exercice fastidieux. Que certains voudraient voir comme définitif, jusqu'à ce qu'ils comprennent que l'intérêt financier derrière la précédente guerre change de camp. Pour qu'un nouvel état y plonge, la tête la première.
L'argent est le nerf de la guerre, une partie de son essence, aussi. Alors, oui. L'argent est un problème. Une équation à maîtriser. Du moins lorsque ces questions méritent d'être posées. Et là est tout l'art du combat qui oppose les camps éveillés : à quel point l'argent est-il un moteur ?

Le risque de la présence de l'Empire Byzantin, le voilà.
Qu'il devienne une faiblesse, en plus d'être l'arme d'Athéna pour que Sa Raison domine les frontières.

« Dans tes deux demandes, Athènes sera notre place forte. Je peux autant envoyer des ordres depuis l'antenne s'y trouvant que te trouver les bonnes personnes. Concernant les informations, je ne veux guère te donner de faux espoirs. J'essayerai d'apporter une certaine célérité à ceci. » Il le regarde, un instant. Il caresse de son pouce son menton. Le sourire n'est plus là. La neutralité grave de l'observateur avisé prenant le dessus. « Malgré tout, je préfère l'efficacité : une information erronée arrivée en avance pourrait bien plus nous nuire que les évidentes erreurs politiques dont nous avons fait preuve ces dernières années. »

Un soupir. Une évidence, bien entendu. Mais elles doivent parfois être prononcées. C'est ainsi que fonctionne le commerce et la politique : par des évidences et des démarches. Des intentions apparaissent, dansent, dans une mélasse de questionnements, d'avis. L'idéologie, le plus souvent, guide celles-ci. Dans le cas de Nebu, il est de ceux qui préfère que ses idéologies restent ce qu'elles sont : des pensées personnelles.

Car qui voudrait entendre que La Raison n'est qu'un moyen comme un autre d'offrir un cadre dans lequel le Chaos puisse s'exprimer ?
Il n'y a pas de petits profits. Et peut-être est-ce là la raison qui poussait le Dieu Rouge à défendre le Soleil : sans lui, la terreur qu'il représentait, les dangers qu'il animait, n'avaient guère de sens.

« Je vais m'occuper des nouveaux yeux que tu cherche. Je les organiserais selon ma méthode. Et selon mes objectifs, n'en doute pas un seul instant, Childéric. » Ses yeux observent les cartes, un instant. Avant de venir chercher le regard du Grand Pope. « Ces hommes dépendront directement de moi. Ils établiront certains points d'observation au niveau du marché, des rues, et des lieux nécessaire à Rodorio. Quant au bordel, nous n'aurons qu'à écouter les hommes et femmes qui font vivre ce commerce. Ils et elles aiment parler lorsque le risque de leur protection s'envole. » Peu honorable.

Mais personne ne s'attend à une quelconque forme d'honneur lorsque l'un des précieux trésors du Sanctuaire risque de disparaître. Car oui, l'Augure est un trésor. Vivant, certes. Mais précieux.

« As-tu d'autres question à ce sujet ? Je peux faire cette organisation assez rapidement. Je ne me risquerai pas à décevoir mon supérieur direct. Malgré tout. Tu le sais. Avec moi … » Il bouge sa main, légèrement. Une pièce semble danser entre ses phalanges, comme le ferait un prestidigitateur. « Tout a un prix. Et je pense avoir suffisamment attendu pour demander le mien. Ne t'inquiète pas, c'est un prix raisonnable – et je connais mes droits et devoirs par rapport à notre situation actuelle de Pope et Saint. » Il lance la pièce, d'électrum. Une face représentant un animal sethien. L'autre, un 8.

Il se permet de demander un prix. Car tout travail mérite salaire, bien entendu.
Mais surtout qu'il joue. Un peu. Avec ces mots qu'il aime tant.
Finalement, une simple expression, sans valeur. Que Childéric a déjà bien entendu.

Il l'attrape. « Mon prix est très simple. Parle moi de celui qui m'accompagnera. Silas. Je ne connais guère ce personnage. Et s'il m'accompagne, je préfère savoir de quel bois il est fait. » Connaître. Bien entendu, le mieux serait de le faire directement. Mais ils auront le temps. Connaître l'opinion, le ressenti et les faits selon la mémoire du Grand Pope est une première étape.

Ce sera ensuite à lui de faire le tri le plus pertinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyMar 2 Juin - 12:55
    Reculé dans son siège, le Pope écouta avec attention ce que le chevalier d’or du bélier avait à dire. A vrai dire, de ces petites décisions prises pouvaient dépendre beaucoup de choses ici. Il était satisfait de savoir que Nébu pouvait récupérer les informations sans avoir besoin de prendre le risque d’aller en Égypte. Il aurait comme ça le luxe de choisir où et quand il pourrait visiter les forces de l’océan. Une bonne chose dans une situation qui manquait drastiquement d’option. Il savait que les informations seraient longues à obtenir, mais s’il pouvait les avoir rapidement, ça serait un atout de plus à avancer lors de l’ambassade mais pour ça, il faisait entièrement confiance au bélier. C’était un animal étrange que ce Nébu. Mais il aimait bien l’homme, un bon vivant, sans jamais s’y perdre complètement. Un fin politique, peut-être trop fin pour son propre bien. Il n’arrivait pas vraiment à lire à traverses ses ambitions. Ce n’est pas le genre d’homme qui se contente que de servir.

    Enfin, il avait raison que ce genre de requête demande du doigté et de la finesse, une fausse ou une vieille information peut faire plus de mal au final que le but escompté. Mais c’était le domaine du premier gardien et il comptait se fiait à son expertise pour ça. Quelques jours plus tard, il apprendrait qu’il avait bien fait de se fier à lui et les informations que lui donnerait Nébu seraient… bouleversantes pour la question politique. Le reste bien que moins utile dans l’immédiat le serait aussi et surtout dans le futur. L’avantage de passer par Nébu c’est qu’il pouvait suffisamment bien noyer les pistes pour que les personnes en question n’aient pas conscience de travailler pour le sanctuaire. De même que ses méthodes parfois radicales, mais, c’était une autre forme de guerre et il était soldat à sa façon. Si l’ambassade diplomatique était un succès, il aurait peut-être une idée de promotion pour le chevalier d’or mais il devait apprendre à mieux comprendre l’homme et surtout ses ambitions avant de lui donner un tel rôle…

    « - Je te fais confiance Nébu. Pleinement. C’est pour ça que je te demande ça à toi et que personne d'autre n’est au courant. Personne. Tu gères ça comme tu veux, tant que tu vois et que les rapports arrivent régulièrement sur mon bureau. C’est tout ce que je demande. Bien sûr, si ça venait à mal se passer, ça serait ta faute aussi. Mais c’est le jeu mon ami. Je serais alors obligé de te sanctionner et disons que comme punition… je viendrais me servir dans ta cave ! Pas celle que tu laisses traîner ta réserve secrète ! Je la trouverai un jour… »

    Il se mit à rire après avoir parlé de cette fameuse cave secrète, à cheval sur le mythe et la réalité. Mais il avait encore des choses à dire et il écouta avec encore plus d’attention quand le bélier demande son paiement. Il fut presque déçu d’entendre ce qu’il voulait savoir, même s’il trouva la théâtralité de la demande amusante. Il aurait aimé là voir les ambitions passer derrière le masque, mais il était trop intelligent pour ça, peut être paradoxalement trop honnête dans son travail. En tout cas, il n’avait aucune raison de lui refuser une telle demande. Après avoir ri de nouveau le Pope se recula dans son siège et prit un peu de vin avant de reprendre la parole.

    « - Tu es dur en affaires. Mais je vais accepter ton prix. Silas c’était… c’est mon meilleur ami. Enfin, avant que je ne devienne le Pope. Lui, il ne peut pas avoir de meilleur ami. Voit ça comme une petite avance sur salaire. Pour le reste, c’est un homme bon. Un chevalier sacré fidèle, qui sert depuis longtemps. Sur le plan de la politique, ce n’est clairement pas le plus habile, mais il se débrouille bien mieux qu’avant. Il a été plus impulsif mais il a bien mûri depuis le temps. Disons qu’il est celui qui a le plus d’expérience avec toi et Airôth pour ce genre de mission. Mais je l’ai envoyé ailleurs. Ne t’inquiète pas, Silas saura se montrer utile, très utile. Tu peux lui faire confiance en tout cas. Dans la mesure où tu es capable de faire confiance à quelqu’un dans ce genre de situation l’ami. »

    Il aimait beaucoup Silas, il savait qu’il pourrait s’en sortir et il savait aussi que son ami pourrait être, tant le petit grain de sable qui fera arrêter la machine que la petite goûte d’huile qui lui permettra de redémarrer. Il espérait que la complémentarité avec le premier gardien permettrait aux gémeaux d’être plus huile que sable dans cette affaire.



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (0/0)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (0/0)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (0/0)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 12 Juin - 12:12
« Un jeu hein. » Un sourire mutin vient se poser doucement contre les lèvres de cet homme, pour qui la politique est, en effet, un terrain de jeu. Mais son regard noir cherche, chez ce Grand Pope, la réalité à laquelle est liée ce mot. Cette activité. Childéric est un homme intelligent. Un combattant. Un vétéran. Et son intelligence n'est pas de celle des soldats, mais bien de celle des stratèges : il se doit d'observer les forces de ce qu'il dirige, les envoyer là où ils doivent être. Mais … est-ce que cela fait de Childéric un véritable joueur ?
La pièce revient entre les doigts du Premier Gardien. Dont la voix vient de nouveau résonner, alors qu'il profite toujours du confort du mobilier du Palais de l'Ancien Lion. « Eh bien, soit. Si le réseau que je tisse à Rodorio ne peut satisfaire tes quelques besoins supplémentaires d'observation … Je t'offrirai, de moi-même, l'un des meilleurs alcools que je peux conserver dans cette … » Il s'arrête. Un léger rire.

Un rire sincère. Bien qu'il soit difficile, finalement, de cerner la sincérité d'un adepte du Désert Rouge. « Hypothétique réserve secrète ! » Un nouveau rire. Oui, c'est bien de la sincérité qui vient se mêler à la conversation. Pourtant, derrière cette boutade, Nebu n'oublie pas.

Il n'oublie pas, derrière son œil noir, que l'échec n'est pas permis. Non pas pour une histoire de simple alcool. Mais bien d'intérêts. La présence de l'Augure est un élément. Une pièce importante, dont la présence en fait un atout précieux. « Laisse-moi te donner un conseil, Childéric. Concernant ce trésor. » Ses yeux se posent sur la pièce, qu'il fait jouer ses phalanges. L'Égyptien semble ailleurs, ainsi positionné. Une joue contre un poing, l'autre main occupée à jouer avec ce petit objet. « Si nous pouvons tenter, autant que tu le souhaite, d'altérer la course du Soleil … sache que dans l'ombre, de noires pensées chercheront toujours à le détruire. L'éternel duel manichéen. Actuellement, l'Augure est au Sanctuaire. Ce qui fait de sa vie … » Il lève ses yeux. « Ta responsabilité. Et comprends-tu ce que cela veut dire ? Dans le monde que nous dominons, tels des prédateurs, les empereurs changent. Ils transmettent un héritage. Mais parfois, un roi ne suivra son prédécesseur. Par haine. Par jalousie. Par simple idéologie. Ou par intérêts. »

Un sourire. L'intérêt.
Le changement.
Le cycle des héritages qui se brisent.
Voilà un autre terrain de jeu.

Nebu lance la pièce. Une première fois. Avant qu'elle ne cesse de bouger, étreinte d'une lumière pâle. Si l'or baigne dans la lumière solaire, chez les Enfants d'Athéna, celle de Nebu aura toujours été une pâle copie. Teintée parfois d'un carmin lointain. Et par une simple impulsion, la pièce file au-dessus de la table, pour arriver dans la main du Grand Pope. « Le Cosmos n'oublie pas. L'éternité non plus. Alors, je te conseille de ne pas perdre de vue, toi aussi, cet Augure. De ne pas perdre de vue sa vie, principalement. N'y voit là aucune menace, ni prédiction. Je ne suis guère oracle. Mais je suis prévoyant. » Il se penche, légèrement.

Un ton. Plus bas. Une confidence. Un murmure, qu'il entendra. « Un Serpent cherchera toujours à dévorer le Soleil. Et dans la nuit … certaines dangereuses inconnues peuvent se terrer. » De nouvelles têtes, que personne ne pourra maîtriser.

Oui. Nebu aura sa responsabilité. Mais le Grand Pope aussi. Car le Cosmos n'oublie pas les anciens Maîtres. Les dieux choisissent des élus. Tout comme certains peuvent choisir des Empereurs. Oui, Childéric. Voilà le jeu. Des gens sont choisis. Des gens sont écartés. Et le plus souvent, sans autre forme de procès que le jugement ultime. Voici le jeu.

Un jeu dans lequel Nebu s'est plongé. Malgré qu'il n'a rien d'un chef.
Mais simplement qu'il fait partie de cette catégorie. Celle du joueur.

Quittant le rôle de conseiller, le Premier Gardien se concentre maintenant sur ce paiement tant attendu. Le Chevalier des Gémeaux. Silas. C'est en Égyptien concentré que Nebu écoute les mots. Les détails. Il fronce, un instant, les sourcils. Son pouce vient chercher les poils courts de sa moustache. Une réflexion, née de ces mots. Que son esprit décortique, à une vitesse importante. Pour ne pas laisser le temps à un long silence de s'installer.
Pour garder le rythme de la conversation. Qu'il répond avec un sourire. « La confiance est difficile à obtenir Childéric. Est-elle réellement possible dans ce cycle de conflit ? » Un certain fatalisme, une certaine neutralité, résonne dans sa voix. Une remise en question de tous les aspects les plus simple d'une guerre. Faire confiance en son compagnon d'arme. Faire confiance en celui qui protège tes arrières.

Pour finir par quoi ? Une accolade amicale pour célébrer la victoire ? Les larmes des survivants face aux corps démembrés de leurs frères, de leurs sœurs ? La guerre est sale. Et les dieux brisent cette simple notion de confiance … Par l'existence de cet échiquier.

« Je suis désolé, Childéric, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. » L'annonce tombe comme le tranchant d'une lame. Sûrement que le Pope le sait, lui-même. « Tu peux bien entendu lui faire confiance. C'est ton droit. Il est ton ami, j'entends. Mais nous parlons d'une nation que nous n'avons pas contacté depuis de nombreux mois. La vraie bonne idée serait que tu vienne. Que je t'assiste. Car cela ne sera pas simple. Aucunement. »

Il s'enfonce un peu plus dans son siège. « Saura-t-il se taire quand il doit le faire ? Saura-t-il employer les mots les plus ajustés ? Ou va-t-il seulement jouer un rôle d'armoire à glace ? Mes inquiétudes sont justifiées, Childéric. Si nous oublions le simple fait de risquer sa vie. » C'est le jeu. « La simple question est : considères-tu ce changement suffisamment efficace pour qu'il ne soit pas une inconnue supplémentaire ? »

Il le regarde.
Dans ce genre de jeu, les inconnues sont obligatoires. Omniprésentes.
Alors s'il peut se débarrasser d'un risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptySam 13 Juin - 1:45
    Hypothétique hein ? Tout le Sanctuaire savait que cette cave existait et, parmi tous les amateurs, il y avait une sorte de concours tacite pour savoir qui pourrait être le premier à mettre le nez sur la réserve secrète du premier gardien ou être invité par ce dernier à boire en sa compagnie une bouteille de cette cave. Les choses auraient été plus simples si la nature de Bélier n’était pas si intimement lié au chaos. S’il avait été le pur produit du Sanctuaire, mais non. S’il avait été si lisse, il ne serait pas celui qu’il est et ainsi, il ne serait pas aussi utile. Mais il aurait au moins pu se reposer sur lui presque aveuglement. Là… Il faisait confiance à ce chevalier, comme n’importe quel autre, mais il avait appris à se méfier et il y avait cette petite voix dans sa tête qui l’obligeait à chercher les mouvements qu’il ne voyait pas. Oui, les choses étaient plus simples sur un champ de bataille, mais au final les deux exercices se ressemblaient de plus en plus.

    Pour le reste, encore une fois, les paroles de Nébu étaient justes, très juste. Le cours du soleil ne pouvait être arrêté et il ne pouvait faire grand-chose contre certains évènements, plus ou moins inévitable. Oui, l’Augure ne serait pas ici pour toujours, il sortirait, d’une façon ou d’une autre. Un atout qu’il voulait garder dans sa manche jusqu’au moment où il en aurait besoin, un facteur qu’il voulait contrôler pour qu’il puisse servir mais oui… de comment il réussirait à contrôler cette libération, pourrait dépendre la vie de l’homme qu’il avait en face de lui, de ses amis, de sa femme ou de dormeurs innocents. La guerre ne lui faisait pas peur, il l’avait dans le sang, mais maintenant, il voyait dans la guerre un moyen et non plus une raison d’être. En ça, il avait changé, en ça, il avait maintenant une cité à protéger.

    « - Je sais, tu as raison et tu fais bien de le rappeler. Toi comme moi, tu sais l’importance de cette affaire, de ce que je fais de lui, dépendra notre avenir. Alors je veux mettre toutes les cartes de mon côté, c’est tout. »

    Pour le reste oui, encore une fois, il avait raison et le Pope le savait. Il aurait dû être celui qui se déplaçait lui-même pour cimenter une alliance solide, mais ici, il y avait un facteur qui avait échappé à l’égyptien, la raison qui avait poussé Childéric à passer par Nébu et Silas. Pour le reste, il écouta avec raison les doutes du premier sur le second. Il pensait que maintenant, il serait capable de se taire et de faire ce qu’on attendait de lui, celui qui fût lion ferait en sorte qu’ils comprennent, il avait confiance. Et en réalité, il n’avait pas vraiment mieux pour ça. Qui pourrait-il envoyer d’autres ? Aegis ? Ryme ? Lesath ? Aegis était trop plongé vers lui-même et ses croyances. Ryme manquait de l’expérience pour ce genre de mission et Lesath, bien qu’il ait pu être un candidat jadis, n’était plus qu’un tas de poussières et de cendre en train de se redresser. Le second et quatrième gardien était déjà en mission. Il était inconvenable d’envoyer ensuite Morwenna & Kilian pour des raisons évidentes… Il n’avait plus qu’eux deux pour cette mission. Il soupira alors et reprit pour répondre à son invité.

    « - Je sais tout ça, mais il y a une chose que tu oublies dans cette affaire. Une pièce qui manque à ton tableau. Une ombre qui plane sur nous depuis l’Italie. Narsès a déjà réclamé le sang des Atlantes, lancé une alliance avec ces derniers sans le mettre dans la boucle, c’est tourné à l’accident diplomatique interne. Alors il serait possible de le régler, mais nous en sortirions beaucoup trop affaibli et tu sais comme le sang attire les requins. Je voulais aborder ça avec Silas, alors j’entrerais dans les détails avec lui, mais, je veux simplement reprendre le contact et organiser une rencontre entre le Légat, un ou deux généraux, face à Narsès, toi sûrement, et moi. »

    Pour le reste, il resta silencieux un instant, regardant droit dans les yeux le chevalier d’or du bélier.

    « - Oui, il le fera. Il respectera les ordres que je lui donnerais et ceux que tu lui donneras aussi. Il saura t’être utile de bien des façons. »

    Il sera apte à faire ce qu’on attendait de lui, il l’avait souvent fait. Les jours du trouble et de l’instabilité du troisième gardien étaient maintenant derrière lui.



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (0/0)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (0/0)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (0/0)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyMar 23 Juin - 22:24
Le silence s'impose entre les deux hommes, après les longues explications du Grand Pope. Après les paroles de cet homme. Ses yeux se ferment. Un instant. La réflexion. La liberté de comportement, d'action, de Narsès est une véritable épine dans le pied de tout bon négociant. Habituellement, les différentes personnalités politiques possèdent certaines entraves. Des intérêts appartenant à un quelconque mécène, une quelconque épouse. Une laisse. Mais le Byzantin est ce genre de personnage qui n'a que faire de la globalité.
Fervent envers les causes de l'Empire et de la Déesse, l'eunuque doit l'être. Pour aller jusqu'à se perdre dans ces invectives sanglantes. Pour aller jusqu'à vouloir voir couler teindre la Méditerranée du sang Atlante. Fervent. Ou purement imbécile. Il n'est guère rare que les deux se rejoignent.

L'idiotie et l'ambition ne font guère bon ménage.

Car le Peuple Atlante possède des savoirs, une évolution, ainsi qu'une façon de penser qui n'en font guère des ennemis – et qu'il est préférable de ne pas avoir comme ennemis, d'ailleurs. Commerce, liens militaires, tant de possibilités sur le jeu des relations. Pour finir par résumer celui-ci en deux point.

Deux erreurs politiques dramatiques. Le silence d'un côté … Et la grande gueule de l'eunuque.

Un doigt tapote nerveusement la tempe de Nebu. L'Empire est une entité puissante. Les Exarques et les Généraux sont des rouages essentiels dans cette machinerie. À la fois militaire et politique, ils sont un visage. Et, réellement, pour la première fois depuis quelque temps. Un soupir. Un sentiment qu'il ne peut contrôler, tant le tic nerveux qui se transforme en un léger massage de cette même tempe. « Avec tout le respect que j'ai pour notre Déesse … la Sagesse n'est sûrement pas la plus grande qualité de cet incompétent. » Et Narsès n'est pas le seul. Pour un Empire ou une Divinité, certains seraient prêt à tout. Oui. Bien. Bravo. Belle loyauté. Mais jusqu'où ce Tout doit aller justement ?

Quelques imbéciles qui peuvent ruiner de véritables affaires. Voilà aussi ce qu'est un Empire.
Qu'ils ne profilèrent pas, au nom de Set.

Oui. Nebu n'est plus fatigué. Il serait injuste de dire qu'il est énervé – les colères les plus violentes de l'Égyptien n'étant guère visible. Désabusé, serait un mot qui conviendrait parfaitement. Par cette situation. Par cette partie d'échec. Une partie qui n'est peut-être pas perdue d'avance – quoique – mais qui ne montre pour le moment aucun avantage.
Son regard se lève un instant. Alors qu'il repense aux requins dont parle Childéric. Il existe des moyens pour régler les effusions de sang et les ambitions d'imbéciles. Il existe aussi des hyènes, capable de se faufiler jusqu'à la carcasse et d'en prendre possession avant le reste de l'habitat sauvage.

Mais de cela, un jour, ils pourront en parler. Mais le temps n'en est pas encore là. Un jour une mâchoire devra se fermer sur le cœur de cet homme. Un jour.

« Je ne suis toujours pas convaincu, Childéric. Et ne prend pas pour Narsès, aussi. » Un léger rire, qui vient effacer ce visage désabusé, alors que son regard vient chercher un instant les cartes. « Les mots sont importants. Tes ordres. Les miens. Ainsi s'ajoute sur mes épaules la responsabilité de cette mission. » Une preuve de confiance ? Ou d'inconfort par rapport à l'évolution de Silas ?
Un nouveau silence. Un mot de trop de la part du Bélier d'Or conviendrait à expliquer sa part de responsabilité. Mais si l'héritage de Castor et Pollux lance un mot de trop …

Un silence. Oui. Cette mission est-elle une Pomme d'Or d’Éris ou la Chevelure de Kairos ? Ses doigts s'ouvrent. « Je peux accepter cette responsabilité. Mais je devrais jauger moi-même de l'ajout qu'il apportera à cette mission. Et outre un ordre clair de ta part, je me permet d'accepter ou de refuser la prise en charge de sa responsabilité. »

Et s'il doit jouer réellement le leader, par ordre du Pope, et prendre ainsi cette responsabilité …
Alors les règles seront établies. Celles de l'Égyptien.

En somme. Il est temps de rencontrer enfin cet homme. Ce Silas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu1650/1650Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge1250/1250Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune1500/1500Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyMer 24 Juin - 12:41


Il arrivait enfin en haut du chemin zodiacale. Encore une fois comme pratiquement deux fois par mois, Silas montait pour s'entretenir avec le Grand Pope. Mais aujourd'hui cela n'allait pas être comme d'habitude. Childéric avait convoqué le Gold Saint des Gémeaux. Ce n'était pas l'un des nombreux entretiens qu'il avait déjà eu avec Childéric qui avait comme sujet la formation des recrues, ces mêmes entretien étant une demie excuse pour que les deux amis se côtoie un minimum dans l'agenda très serré du Pope. Un serviteur du Pope était venu la veille au soir avec la missive du rendez-vous.

La rencontre avec Aegis s'était assez bien passée même si le Gold Saint des Gémeaux pensait malgré tout que l’extrémisme religieux de la nouvelle Vierge pourrait être un frein ou un futur problème si le jeune porteur de cette Gold Cloth ne mettait pas un peu d'eau dans son vin dans certaines de ses idées et priorités. Le Saint dirigé par l'étoile d'Alméïsan ne pouvait croire que Aegis laisserait derrière lui les lois du dieu chrétien avant celle du Sanctuaire. Il était donc à surveiller dans les mois à venir ou peut-être à être guidé. Silas supposait que Childéric avait déjà dû prendre des dispositions, il lui toucherait peut-être un mot s'il le pouvait.

Silas arriva devant les deux gardes, il les salua. Il les connaissait assez bien à force. On lui ouvrit les hautes portes du temple et il s'y engouffra. Il passa le couloir et arriva dans la salle du trône. Childéric n'y était pas. Le chambellan encore présent à cette heure-ci lui indiqua que le Pope l'attendait à l'étage à la salle des cartes. Cette salle c'était un peu le bureau du Pope en quelques sortes. Il monta l'escalier du fond pour s'y rendre. Comme il l'avait pressenti, le Pope n'était pas seul, il entendait parler. Il frappa légèrement la porte et l'ouvrit pour rentrer ensuite dans la pièce. Nébu celui qui endossait désormais le rôle de premier gardien était avec son ami. Point de casque sur la tête pour Childéric, Silas pouvait donc se montrait un peu plus familier.

_ Je vois que ne m'avez pas attendu pour commencer à boire.

Il lâcha un petit rire taquin et s'approcha un peu plus, il salua le Pope de son geste de main habituelle puis l'autre Gold Saint d'un signe de la tête.

_ Childéric, toujours heureux de te revoir mon ami. Nébu, enchanté de te voir autrement que de loin pour une fois.

L'homme était rarement au Sanctuaire aux mêmes périodes que Silas et il n'avait pas été de la campagne d'Italie. Il ne le connaissait que de vue et par les rumeurs à son propos dont l'une qui devait être surement un mythe qu'il avait lui-même créer pour que l'on parle de lui, celle de la cave. Silas se demandait à quoi servait vraiment une si grande cave alors qu'après trois année le vin tournait à l'aigre puis au vinaigre. L'ajout des cendres changeait trop le gout frais du raisin au palais de Silas, puis quelle hérésie de le bouillir pour le couper à l'eau ensuite! Un jeune vin de dix-huit mois était bien plus gouteux, appréciable et désaltérant pour le Gold Saint. Une si grande cave d'après les dires des colporteurs de rumeurs ne voulait dire qu'une chose au pire, Nébu trempait dans le commerce vinicole et cette cave n'était qu'un énorme dépôt pour entreposer les vins une à deux années maximum.

Silas s’avança un peu plus, jusqu'à la table. Ainsi donc il avait à faire avec celui que certains au Sanctuaire surnommait le Négociant. Légère vibration imperceptible du visage de la surprise... Dans quelle affaire Childéric allait-il donc faire tremper son ami? Sur la grande table étaient déroulées de minutieuses grandes cartes. L'une représentait les cotes italiennes, une autre l’Égypte. Mystère, mystère que voila...

_ Que me vaut donc cette convocation mon brave 'Déric?





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.



Dernière édition par Silas le Sam 27 Juin - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 26 Juin - 22:01
    Le Pope ne pouvait qu’approuver le commentaire du premier gardien sur la situation avec les servants de Poséidon. S’il avait eu voix au chapitre, il aurait fait les choses très différemment, de même qu’avec les oracles. Mais ce qui est fait, est fait. Le Rêve prévaut, il est souverain et la déesse avait jugé qu’il était nécessaire d’en passer par là pour le mener à bien. C’était alors le chemin sinueux sur lequel il devrait marcher et celui qu’il devrait longer. Alors il ferait avec les cartes qu’on lui avait données, même s’il n’avait pas l’impression d’avoir ici la meilleure main. Enfin, il pourrait être plus à plaindre et avoir la main de l’Augure. À savoir, peu de cartes dedans et plutôt devoir juste pouvoir profiter du jeu des autres pour pouvoir récupérer de quoi simplement s’imposer sur la carte. Il savait aussi que le Bélier n’aimait pas la situation dans laquelle il devait le mettre, il faudrait, lui aussi, qu’il fasse avec.

    Il l’écouta attentivement au sujet du troisième gardien. Il avait raison sur bien des points à propos de Silas et, en tant que responsable de la mission, il pouvait bien lui accorder ça. Il n’oubliait malgré tout pas sa place et les ordres. Une chose que le Pope nota et apprécia. Il signifia d’un signe de tête à son compagnon de boisson qu’il était d’accord sur cette condition et c’est ce moment-là que choisit son ami pour rentrer dans la pièce. Il sourit quand les premières paroles de Silas furent à propos du vin, il buvait déjà beaucoup avant, et il espérait qu’il arrivait à se tenir maintenant qu’il n’avait plus le lion pour l’épauler dans ces affaires précises. Il laissa le Gémeau s’installer avant de reprendre la parole en l’invitant dans un premier temps à regarder les cartes de l’Égypte qu’il avait déployées sur la table.

    « - Car j’ai une mission importante pour vous deux. Vous allez devoir mener à bien ensemble une délégation diplomatique auprès d’Atlantis. »

    Il soupira alors et le leva pour faire face aux deux hommes. Les bras posés sur la table il les regarda chacun leur tour avant de reprendre.

    « - Je vais commencer par vous faire un topo de nos relations avec eux. En sommes, nous étions dans un premier temps ennemi. Narsès, ce nom aura de l’importance, a déjà dans un premier temps vaincu, avec l’aide de l’ancien Pope Bélisaire et des chevaliers d’or, les forces de Poséidon. Ravageant la cité sous-marine et prenant un tribut. Un général, qui s’est vu assigné à résidence au Sanctuaire, pour tenir en laisse les Atlantes. Ariane des Lyummades, a rempli ce rôle pour la cité des eaux. Asgard et Arès ont été vaincu de la même façon. Poséidon a donc été scellé et enfermé. »

    Rien qui ne laisse présager des relations potables ou même agréables et pourtant…

    « - Pourtant, quelques années après, nous avons reçu un des leurs, Liao du cheval des mers, pour leur rendre l’âme de leur maître, puis, libérer leur tribut. Ce qui a marqué le début d’une relation plus paisible entre nos forces. »

    Il parla de la suite sans montrer aucune émotion, peut-être peu plus froid et détaché qu’il l’avait été avant.

    « - Puis, une de nos anciennes guerrières, Nimue des poissons, a quitté le Sanctuaire pour sauver sa vie principalement. Pour le reste, nous avons réussi à construire quelque chose quand le Légat, Cinead, je ne sais pas s’il est toujours au pouvoir, s’est rendu au Sanctuaire avec elle. Entre-temps, Ariane, blessé en mission, était en convalescence dans le temple du lion et elle a été déposé sans ménagement ni respect pour son service par son légat. Puis après une légère altercation pardonnée par Athéna, et l’enfermant provisoire de Nimue de la Sirène Maléfique, la diplomatie a pu se faire sous de bons jours, malgré un certain manque d'enfin, vous voyez, de la part des Atlantes. Nous avons là signé l’alliance et avons combattu côte à côte à Jamir. Puis, le titan des mers s’est éveillé là-bas et le chaos s’en est suivi, nous sommes parti à la guerre pendant qu’il avait leur propre problème et n’avons plus eu le moindre contact depuis. Ce qui fait, environ… deux ans. Nous ne les avons pas aidé dans leurs soucis et ils ne nous ont pas aidés dans les nôtres. Je suppose que ce silence doit être le fruit de la volonté de Narsès, mais je n’en suis pas sûr, ce n’est qu’une hypothèse. Akrites à œuvrer pour cette alliance, alors je ne le vois pas simplement l’oublier sans une bonne raison. »

    Il laissa un peu de silence pour que tous les deux puissent intégrer ses informations. Silas avait vécu pratiquement tout ça et il n’apprenait ici rien. Il avait même failli refuser le passage au légat, ce qui aurait évité certains problèmes dont le fait de déposer un général en pleine visite diplomatique. Puis, il reprit la parole.

    « - Votre mission est simple, Nébu, c’est toi qui vas diriger l’ambassade. Ce que je vous demande est simple, l’idéale serait de restaurer l’alliance, mais ça serait imbécile de croire qu’elle puisse l’être après deux ans de silence. Si vous arrivez à vous accorder avec eux sur un pacte de non-agression, même temporaire, ça serait déjà énorme. Ce que je veux, c’est que vous proposiez au légat de venir discuter, en terrain neutre, avec moi et… Narsès des suites à donner à nos relations. »

    De nouveau, il s’arrêta un instant avant de reprendre.

    « - J’aimerais me passer de lui et, bien que je sois son supérieur sur le papier, comme vous tous, je ne peux pas lui présenter ça, il risquerait de… comment dire ? Se vexer ! Et on ne veut pas vexer quelqu’un avec une flotte de la taille de la sienne qui pourrait définitivement causer le chaos entre les factions et mener à une guerre que nous ne pouvons nous permettre maintenant. »

    Pas avec toutes les menaces qui pointaient à l’horizon. Il devait au moins s’assurer un flan tranquille, à défaut d’un allié, même s’il avait désespérément besoin d’un allier.


    « - Voilà pour les grandes lignes, pour le reste, nous avons maintenant à voir l’organisation de cette délégation. D’abord, Nébu va nous fournir un cadeau d’information à offrir et je vais sortir une relique des coffres sacrés pour que vous n’arriviez pas les mains vides. Pour le reste, messieurs, au travail... »

    Et ils avaient beaucoup de choses à prévoir tous les trois pour faire en sorte que cette délégation se passe au mieux !


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (0/0)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (0/0)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (0/0)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 3 Juil - 15:38
La folie est parfois une bonne raison. Le commentaire brûle les lèvres de l'Égyptien aux yeux d'abysse, alors qu'il écoute avec une certaine attention particulière chaque mots du Grand Pope. Oh, certes, il s'est bien entendu redressé, à l'arrivée du Gold Saint des Gémeaux, inclinant son visage, la main contre son poitrail. Un respect silencieux, essentielle en cet instant pour éviter de prendre trop de place dans l'environnement de Childéric. Car malgré l'absence du masque, malgré la présence du vin et – surtout, malgré l'utilisation d'un autre surnom ou raccourcis au nom du souverain –, c'était bien au Franc de prendre la parole.

Eet celui-ci l'a gardé, longtemps. Longuement, même. Si certains aiment à dire que Nebu possède une faconde fertile – de mauvaises langues pourraient dire qu'il ergote, mais n'entrons pas dans ce petit jeu des rumeurs –, il est actuellement pourtant dans ce silence attentif. Alors que quelques notes sont récupérées, sur un parchemin. Des notes. Qui resteront codées, bien entendu. Et cachées. En lieu sûr. Mais qu'il se doit de garder pour le moment. Car les informations sont essentielles. Et il n'aimerait guère oublier. Un détail.

Bélisaire et Narsès, travaillant côtes à côtes avec comme objectif la destruction de l'Antique Cité des Mers, menant à la prise de deux prix de choix. L'âme de Poséidon, scellée et gardée avec soin. Et un Tribut. Ariane des Lyumnades.
Liao, du Cheval des Mers, étape charnière d'une évidente transformation des relations. Restitution des biens confisqués, des otages …


Mais la plume s'est arrêté à cet instant. Une étrange … manœuvre politique. Que s'est-il passé entre temps pour que le Tribut devienne une monnaie d'échange ? Voilà la grande question à laquelle la curiosité politique du Bélier ne semble trouver guère de réponse. Mais le temps des questions n'était pas encore venu – ni celui de ce commentaire présenté en début de récit.

Nimuë des Poissons, quittant le Sanctuaire pour des raisons personnelles. Pour revenir au Sanctuaire avec le Légat Cinead … en tant que Sirène Maléfique. Récit décousu. Récit étrange aussi. Et visage fermé d'un Grand Pope à la froideur particulière. Suivre n'est guère chose aisée en cet instant. Car son œil curieux vérifie aussi. Le comportement de l'homme qui doit l'accompagner, à toute ces informations. Qu'il connaisse ou non, c'est avec sa discrétion habituelle et sa connaissance naturelle des comportements qu'il observe.
Et prend note. Ariane. L'ancienne Tribut. En convalescence dans le Temple du Lion, sous la garde de Childéric à cet instant. Déposée par son Légat.

L'enfermement de Nimuë. Pour quel motif ? Cette légère altercation avec Athéna ? Une autre question importante. Une autre chose à noter. Toujours, avec ce code. Le sien.

Mais l'homme n'est guère penché sur ce parchemin, comme un simple gratte papier. Intéressé, la tablette contre un genou, il semble prendre ces notes sans même s’intéresser au support. Une habitude. Plus homme politique que Guerrier, certains aimeraient dire. Mais leur avis compte-t-il vraiment ? Akrites l'a accepté. Athéna l'a accepté. Le Bélier d'Or l'a accepté.
Mais qu'importe … Une alliance. Signée. Une alliance qui a été prouvée à Jamir. Mais qui n'a pas apporté ses fruits pendant deux ans.

Un contact brisé.
Narsès derrière la volonté de ce silence ?
Akrites était-il véritable souverain dans son domaine ?


Peut-être est-ce là la grande faiblesse actuelle du Sanctuaire : à force d'avoir donné un pouvoir trop important à Narsès, celui-ci est devenu autant un acteur essentiel qu'une véritable vipère qui pourrait s'autoriser certaines libertés.

La folie est parfois une bonne raison …
Et parfois la politique peut être infectée par celle-ci.
Narsès est-il la folie du Sanctuaire ?

Voilà que le monologue se termine enfin. Que toutes les explications sont posées. Massant légèrement sa tempe, le Bélier d'Or observe Childéric. « Il a fallu quelques années au Sanctuaire pour transformer les otages et Tributs en véritable pièce de traités. Je ne suis pas certain de comprendre la logique. Outre diriger tous les regards sur ceux qui possédaient. Donc nous. » Le Grand Pope Bélisaire avait peut-être un certain goût pour le masochisme, qui sait. Mais tout ceci ne sont que détails. Au moins avait-il les informations nécessaires … Maintenant

« Je vous présente un instant mes excuses … Quelques ordres à donner. » Et ainsi, alors qu'il parle, il récupère un autre parchemin. Noter quelques mots. Roulant bien vite celui-ci, une marque cosmique vient le sceller, faisant de même avec sa prise de note. Puis. Une vibration. Une étrange caresse cosmique, alors que les papiers s'effacent, à l'intérieur de deux petites masses étoilées. À lui de faire le reste. « Bien. Je réitère de nouvelles excuses pour mon premier silence, envers vous cette fois, Silas. » Ses yeux viennent chercher les siens, alors que ses jambes se croisent. Alors qu'il vient boire une gorgée de vin.

Profiter un instant.
Les petits silences, qui permettent de jauger.

« Je ne préférai pas interférer avec les explications importantes du Grand Pope et, en effet, nous n'avons eu que peu d'occasions de nous croiser. Malgré ma mission de Sentinelle, certaines prérogatives m'obligent à me déplacer, souvent. » Le premier gardien n'est guère le genre de Gold Saint à rester sur son siège, à attendre qu'une force militaire opposée arrive. En cela il fait confiance en son frère de peuple. Airôth, malgré leurs différences, a su devenir un partenaire efficace.

« Nous allons donc devoir faire route commune, lorsque certaines choses seront réglées, Silas. J'aurai quelques questions avant de partir. » Un silence. Nouveau. Puis une franchise. « J'aimerai connaître votre … capacité à m'accompagner dans cette mission. Childéric m'a parlé de vous, mais je pense qu'il serait plus intéressant de vous connaître un peu plus directement. »
Un mouvement du poignet fait tourner l'alcool dans le verre, tandis qu'il regarde cette surface en mouvement. « Quelle est votre expérience dans le domaine diplomatique ? Vous avez aussi une plus grande expérience que moi au Sanctuaire, il me semble … j'aimerai connaître votre avis sur les Marinas … »

Une gorgée.
« Et si vous avez des noms. Des expériences. À me faire partager. Les relations semblent avoir été parfois cordiales, parfois … difficiles. Votre propre expérience pourrait m'être utile à la conduite de cette délégation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu1650/1650Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge1250/1250Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune1500/1500Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 3 Juil - 18:18


Une mission diplomatique. C'était donc cela sa prochaine mission... Il avait eu envie d'éclater de rire mais il se retient devant l'improbabilité de cela. Qu'aurait donc penser le porteur du Bélier d'or en lui voyant ainsi. Si Nebu n'avait pas été là, il était sûr que le rire de Silas aurait pu porter plus haut que le rugissement de l'ancien Lion. Aussi risible que la mission, les personnes avec qui il fallait traiter, les Marinas. Silas ne pouvait que se souvenir du Légat et son comportement plus que hautain. Childéric y alla alors d'une tirade interminable résumant rapidement les relations des dernières années avec les Marinas. Tout cela Silas le savait déjà, il avait même était présent à certaines des choses que le Pope venait de raconter, c'était donc plus pour Nebu que Childéric venait de raconter tout cela. Pendant que le Pope parlait, le Gold Saint des Gémeaux, s'était approché du vin et se servit une coupe qu'il porta peu de temps après à ses lèvres. La montée des marches l'avait un peu desséché.

Pendant que Nebu jouait les scribouillards pour des choses personnelles, Silas s'écarta de la table tout en tenant sa coupe à la main et jeta un oeil sur les ouvrages entreposés dans l'une des bibliothèques de la salle des cartes. Il s'adressa à Childéric tout en lisant les titres qu'il pouvait. Le Latin, le Grec et le Persan étaient les langues que le Saint maîtrisait.

_ Narsès à l'air d'être une vraie épine dans ton pied, dans le notre aussi en conséquence. Lui donner la responsabilité de ces terres lui a peut-être donner trop d'ambition. Il faudrait que tu le remettes à sa place mais comme tu l'as dit c'est dangereux et cela pourrait même entraîner une guerre intestine. Il est sûr qu'une alliance avec les Marinas couperait net l'herbe sous le pied du Petit Pope et empêcherait ses intentions. En fait avec cette alliance tu ferais deux pierres un coup. Tu musellerais Narsès et obtiendrais une aide en cas de problème.

Le chevalier d'or quitta sa bibliothèque des yeux et se tourna à nouveau vers la table avec les cartes. Son regard se posa sur le Pope.

_ Nebu mènera donc le dialogue politique, cela me va. Mais Childéric qu'elle est mon véritable rôle la-dedans? Montrer un poids en plus? J'ai ma petite idée mais je me trompe peut-être... La sécurité? La sécurité de pouvoir quitter Atlantis en un seul morceau? Que l'on puisse s'extraire du Sanctuaire de Poséidon au cas où les négociations se passent mal? Comme tu le dis si bien, deux années se sont passées. On ne sait même pas si tout comme nous, le Légat n'aurait pas changé. Si ce dernier est hostile envers les saints, ça peut tourner vite au vinaigre...

Silas ne serait pas vexé si l'idée de son ami était véritablement celle-là, cela voulait dire que son ami et Pope désormais reconnaissait toujours sa puissance et ses talents de guerrier. Nebu s'adressait à lui maintenant, Silas se tourna donc vers ce dernier pour lui répondre. Ses yeux se posèrent sur son armure, elle lui rappelait tellement de chose...

_ Ne t'excuses pas Nebu, tu as des missions et moi aussi et il y eu aussi la guerre. Nous ne pouvons pas forcément accorder toujours nos agendas.

Il lui sourit tout en buvant du vin. Sa coupe était vide, il la remplit et proposa de resservir les deux autres. personnes présentes. Il le tutoyait tout comme il tutoyait tout autre chevalier, un signe d'égalité et d'acceptation pour le Saint des Gémeaux.

_ Autant être honnête et te répondre de suite. Je n'ai pas vraiment d’expérience dans ce domaine, je suis avant tout un guerrier d'Athéna. Bien-sur je dirais que je possède les notions basiques de la diplomatie mais elles sont beaucoup moins fines que les tiennes.

Silas décida enfin de s’asseoir, il prit l'une des chaises au bord de la table et s'y asseya, il posa son coude sur la table, tenant sa coupe de son autre main.

_ Je ne porte pas forcément les Marinas dans mon cœur mais je dois reconnaître leur puissance ainsi que leur utilité pour nous. Mes connaissances? Nimuè déjà que j'ai côtoyé dans le cercle d'or puis revu pendant la délégation puis la bataille de Jamir. Ariane aussi qui a décidé de vivre sa vie autre-part qu'ici depuis un moment maintenant. Endymion du Dragon des Mers, une personne que j'ai rencontré pendant un voyage personnel. Je l'ai trouvé sympathique même si sur la fin de notre échange ce dernier tentait de gratter quelques informations sur le Sanctuaire.Childéric le connait bien mieux que moi il me semble. Enfin Cinead, le Légat, une personne peu sympathique et hautaine, se pensant supérieure alors qu'il se trouvait au Sanctuaire. Voila c'est assez maigre vu que sur ses quatre personnes... Hum... Voilà...

Silas ne continua pas, il fit un petit signe à Nebu qui lui disait qu'il en parlerait plus tard. Silas n'allait pas dire qu'il y avait une morte et une déserteuse parmi les quatre Marinas qu'il avait connu. En plus aucune preuve qu'Endymion soit encore en vie tout comme Cinead.

_ Et toi Nebu que peux-tu donc me dire sur toi? Des expériences avec ceux d'Atlantis?

Et oui, pourquoi les informations n'iraient-elles que dans un sens?




Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyDim 5 Juil - 20:06
    Devant lui, le Pope avait deux profils. L’un était studieux et prenait des notes de ce qu’il racontait. Il se doutait que le premier gardien n’était pas idiot au point d’écrire tel quel ce genre d’information et qu’il devait employer ici une forme de code. Pour Silas, il ne faisait même pas semblant de ne pas être concerné par tout ce qu’on lui racontait. Intérieurement, le Pope soupira intérieurement. Il était normal que le troisième gardien soit moins attentif que Nébu à ce moment, contrairement à lui, il avait vécu ces évènements. Mais ce n’était pas le genre de comportement qu’il attendait de lui, et il n’était pas certain qu’il se soit permis ce genre de divagation sans aucune gène devant Akrites ou Bélisaire, ce qui l’agaçant un tant soit peu, mais il garda tout ça pour lui, ce n’était pas encore le moment. Il sourit par contre quand le Bélier agita ce qui semblait être des portes vers des espaces, des endroits ou des dimensions. Il était familier avec le procédé pour avoir vu Silas faire de même à de nombreuses reprises.

    Il écouta ensuite avec attention les questions de l’Égyptien pour Silas. Des réponses de son ami dépendraient beaucoup de choses. Il faudrait donc qu’il pense rapidement à trouver un remplaçant si besoin mais intérieurement, il priait fort pour que le gémeaux ait la jugeote que l’ancien lion lui portait et qu’il ne se trompait pas sur son idée. Il resta donc silencieux pour le moment, bien qu’il eût envie de répondre directement à Silas. « Remets le à sa place », si c’était aussi simple que ça, de « remettre les gens à leur place ». Humilier les gens et leur marcher dessus n’apporte jamais rien. Ce n’est pas comme ça qu’on manie le pouvoir et qu’on porte la couronne. Ce n’est pas non plus comme ça qu’on commande une armée. C’est le meilleur moyen de voir les hommes se révolter ou pire, de les voir mourir pour des missions qui n’ont pas d’intérêt. Mais le temps viendrait où même Silas comprendrait que les choses ne sont pas aussi simples quand il s’agit de politique.

    Pour le reste, il adressa un regard assez froid, peut être un peu plus qui ne l’aurait voulu, à son ami quand il s’adressa à lui. Il se rendit vite compte que le persan avait une mauvaise lecture du tableau, qu’il pensait trop petit. Oh, il y avait quelques remarques intéressantes dans ce qu’il disait et il avait le mérite de poser les problèmes que Childéric aurait voulu amener ensuite mais pour le reste… Il semblait que même Silas ne voulait pas de cette mission, il avait l’impression de l’ennuyer à lui demander de faire autre chose que de s’occuper des nouveaux aspirants. Silas n’avait pas l’âme du soldat. Il n’avait pas le choix, le troisième gardien allait devoir se sortir les doigts. Et après qu’il eut fini son exposé des Marinas, dans la même veine que celui qu’il avait sur l’oracle. Finalement, peut-être que son ami avait plus sa place avec Narsès, à mépriser les autres comme il le fait. Oui, c’est ce genre de réflexion et de façon de penser qui a conduit au siège qui se présente doucement dans l’ombre. Finalement, Silas est le produit du commandement de ses prédécesseurs et cette réalité lui fit plus froid dans le dos qu’il l’aurait cru.

    « - Peut-être que la réponse de Nébu t’intéressera plus que la mienne Silas. Mais tout ça a l’air de t’ennuyer, alors peut-être que je vais simplement te renvoyer à tes formations et te laisser t’occuper des apprentis, puisque tu ne te donnes même pas la peine de t'intéresser à autre chose. »

    La voix du Pope, tranquille jusqu’alors, c’était fait dure et froide. Il n’avait rien à envier aux autres qui avaient porté ce masque et cette toge avant lui. Il était celui qui fût lion, capable de commander aux forces du Sanctuaire et surtout, de remettre à leur place ceux qui avaient dépassé les limites posées par lui. Silas doucement, s’en approchait.

    « - Tu es, avec moi et Lesath, l’un des plus anciens chevaliers encore en vie, l’un des seuls à avoir vécu ses évènements. Ce qui, de facto, fait de toi plus qu’un bras armé dont Nébu n’a pas besoin. Si je devais envoyer une force de frappe pour montrer les crocs ou un plan de secours, je n’aurais pas envoyé deux chevaliers d’or. Commence à réfléchir à la situation avec de la hauteur Silas. Je vais être clair. C’est Nébu qui commande la mission, car il est capable de penser avec tout le tableau en tête. Si je dois te donner l’ordre de la fermer pendant toute l’entrevue avec les Marinas, je le ferais. Mais je pense que tu es plus malin que tu ne le montres là, que tu es plus sage que tu ne le montres là. Alors commence à te comporter comme le vétéran que tu es. »

    Childéric se tu alors. Il n’avait pas monté le ton de toute sa tirade et avait gardé la même voix froide et autoritaire. S’il fallait qu’il remette en place son ami, il n’aurait pas de mal à le faire et il fallait qu’il comprenne, lui aussi, la place qu’il serait amené à prendre dans l’ordre. Non pas que Silas soit un successeur possible pour le poste de Pope. Mais avec son expérience, il était un élément-clef de la machine de guerre de l’armée d’Athéna. Il serait, de plus en plus, amener à des missions importantes et il devait arrêter de réfléchir comme il l’avait fait avant. Celui qui fût lion le savait capable de ça, il l’avait déjà fait. Quand il arrêtait de voir le monde entre nous et les autres, Silas avait une certaine sagesse.

    « - Nous avons besoin d’allier, ou du moins, de sécuriser un flan en attendant. Le légat aura sûrement changé. Vu le chaos qu’a essayé le Sanctuaire Sous-marin après Jamir, je ne serais pas étonné que Cinead ne soit plus le représentant de leur dieu. Moi non plus, je n’aime pas le bonhomme. Ilm’a fait mauvaise impression lors de cette visite à destituer une personne qui a tant sacrifié pour sa cause pour des raisons discutables, du moins, de le faire en visite diplomatique… De même qu’Endymion, j'ai lu ça dans les notes d'Akrites oui, qu'il cherchait des informations. Surtout ne lui accordait aucune confiance. Mais c’est du passé. Nous avons besoin de regarder vers l’avenir et pour ça. Je veux deux choses de vous. Silas des Gémeaux et Nébu du Bélier, je vous ordonne de prendre contact avec les Atlantes en tant que délégation diplomatique. De négocier avec le légat à minima un cessé le feu et de proposer une rencontre dans une zone neutre à déterminé, entre le légat et un invité de son choix, ainsi que deux généraux pour le protéger, Narsès et une force similaire et moi, accompagné de la même façon. »


    Maintenant, il ne restait que les préparatifs à régler.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu1650/1650Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge1250/1250Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune1500/1500Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyJeu 9 Juil - 10:24


Tiens donc Childéric montra les crocs pour une broutille. Silas n'avait pas compris pourquoi le Pope n'avait pas sorti sa longue tirade explicative seulement à Nebu avant son arrivée au lieu d'attendre qu'il n'arrive pour qu'il entende des faits et des événements qu'il ne connaissait que trop bien. Attendre sagement en entendant cela ce n'était pas lui et le Pope le savait alors pourquoi monter si haut devant Nebu sauf pour montrer sa position. Silas fit fi de la remarque pour le moment, il l'avait pris légèrement mal mais il laissa cela de coté. Si Childéric pensait que lui raconter une énième fois les choses allait changer quelque chose, modifier ce passé. L'ancien lion avait oublié l'accord tacite qu'ils avaient passé, si le masque n'était pas porté, il n'était plus vraiment le Pope, Silas s'était donc conduit de la sorte, enfin... Il laissa aller, il en reparlera peut-être plus tard un jour quand ils seront seuls de cette soudaine poussée de testicules...

_ En effet, il serait dommage que j'y retourne alors que le rapport final te sera livrer par les formateurs d'ici quelques jours. Justement j'espérais aborder ce sujet à la fin de cette entretien. Te voila donc prévenu maintenant.

Effectivement, le nouveau programme de formation avait été établi, il ne manquait plus que le sceau final du Pope pour étendre ce principe éducatif modifié à tous les nouveaux aspirants qui commenceront leur apprentissage. Pour le moment le temps était donc aux excuses mais Silas ne comprenait pas l'emportement du Pope à son encontre. Il était venu s'installer à la même table que lui et Nebu, montrant ainsi son intérêt pour tout cela, portant son regard sur les cartes, les étudiant aussi d'un autre œil que les leurs. Avait-il tant changé lui aussi? Ou son ami avait oublié comment il se comportait?

_ Désolé de t'avoir froissé mais comme tu l'as dit j'ai vécu tout ça, je n'ai donc pas forcément compris l'utilité de me le raconter, veux-tu bien accepter mes excuses maintenant que je suis à l'écoute comme tu le vois.

Et contrairement à Lesath, Silas avait toute sa tête si bien qu'il savait que Childéric avait omis de raconter certaines choses qui pourraient avoir une certaine importance. Mais il se tut sur cela, inutile de mettre plus d'huile sur le feu. Il voulait montrer ses crocs, Silas ne sera pas l’exutoire de sa colère renfermée. Il posa son regard sur Nebu, le voir dans son armure d'or lui pinça légèrement le cœur. Le Gold Saint avait mis tout cela de coté, mais quelque fois son passé lui revenait pour tenter de le blesser et la vision de l'armure d'or portée par un autre était comme un titillement d'une pointe de couteau. Il reporta ensuite son regard sur les cartes puis le Pope.

_ Nul rayon n'est plus grand qu'un autre dans le cercle d'or. Je me permet de te paraphraser ainsi que feu Bélisaire qui nous a lui même livré cet enseignement sacré. Soit... Nebu mènera la négoce diplomatique et je le seconderai en suivant ses conseils avisés. Et ainsi donc j'apprendrai un peu plus de cet art qu'est la diplomatie auprès de lui.

Le choix des mots était important et Silas savait ce qu'il allait faire comprendre. Le Gold Saint des Gémeaux se tourna vers Nebu et l'observa un instant.

_ J'espère que tu suivras aussi mes conseils sur d'autres points et si par exemple la situation en vienne à ce que la négociation ne puisse conduire à quelque chose. Peut-être suis-je trop précautionneux, mais tellement de chose ont pu se passer à Atlantis en deux années qu'il se peut que l'un de nous deviennent leur Cuchulainn...

Et si les Oracles ou les Berserkers avaient déjà une alliance avec les Marinas? Si c'était le cas c'était foncer droit dans un piège et tout aussi puissant que Silas et Nebu étaient, ils leur seraient impossible de tenir face à une cité entièrement tournée contre eux. Et moisir en prison dans un cachot humide ne l'enchantait pas du tout, à se demander si la mort ne serait pas plus douce que cela car il savait que les Marinas ne seraient pas aussi bon que les Saints avec leurs tributs... Parlant de tribut, peut-être qu'il serait temps pour lui de s'entretenir enfin avec Cuchulainn. Il irait surement le voir avant de redescendre...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (0/0)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (0/0)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune0/0Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (0/0)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 10 Juil - 19:09

Si pour certains, le spectacle aurait pu sembler inattendu, il n'était guère imprévisible pour l'Égyptien, dont le silence respectueux s'était fait entendre durant l'échange. Nombreux sont ces gouverneurs et dirigeants qui ne peuvent s'insurger face à certains comportements – du moins à voix hautes. Pour des raisons toutes différentes : certains préfèrent ignorer, tandis que les uns vont avoir peur d'une quelconque réponse bien plus violente.
D'autres ne veulent pas perdre un avantage précieux – l'expérience, le statut de vétéran, de survivant et de puissant semblant être les origines de cet avantage dans ce cas précis. Pourtant, malgré ces avantages, le Grand Pope n'hésite pas à hausser la voix.

L'autorité du Lion renaît. Et le Bélier d'Or réserve pour son esprit seul le léger sourire qui aurait pu se dessiner sur ses lèvres. Beaucoup tendent à croire que le Vieux Lion a perdu de son mordant. Mais il semble évident que ceux-ci ne se sont pas émoussés avec le temps. Du moins faut-il l'espérer. La guerre n'est pas encore arrivée jusqu'aux portes du Sanctuaire depuis les derniers événements …

Ce qui n'empêche pas le monde d'évoluer.
La fabrication d'arme est toujours aussi importante. Le commerce de l'information est toujours aussi florissant.
Et dans ce monde il faut savoir comprendre sa place. Celle du Lion qui montre les crocs. Celle de ceux qui doivent obéir. Car Childéric, suite à sa longue mise en perspective, donne des ordres. Clairs. Précis. Comme l'accord avait été donné, même si le Bélier d'Or n'a eu guère de temps pour répondre aux propres questions de Silas.

Il s'était fait une première idée. Qui évolue à la réponse du Gold Saint. Ce Gold Saint qui semble trop, bien trop préoccupé par l'armure de l'Égyptien par moment. Un détail qui ne lui échappe pas. Qui ne pourrait lui échapper. Mais il ne laisse rien entendre, clairement rien. Pour le moment. Et il observe les réactions. Les excuses. Ainsi que les prises de consciences.

Les paupières de Nebu se ferment un instant. Avant de se redresser, ne touchant guère plus au verre. L'épicurien sait profiter du bon moment, mais il sait aussi se retenir. L'ivresse n'est guère bonne conseillère – l'ironie veut pourtant que certains états particuliers soient parfois recherchés par la Sentinelle, mais là n'est guère le sujet – dans ce genre 'échange. « Avant toute chose. » Une main sur le poitrail, il incline alors celui-ci, en direction du Grand Pope. « Si tels sont vos ordres, alors je m’acquitterai de ma tâche. » Un vouvoiement, cette fois. Car il est face au donneur d'ordre, qu'il porte un masque ou non. « Je représenterai Votre Nom et celui de la Sagesse auprès des sujets du Dieu des Mers, aux côtés de Silas des Gémeaux. Et j'accepte la responsabilité de cette délégation. »

Les mots s'inscrivent ainsi dans ce silence. L'Égyptien sait être théâtral. Mais il sait aussi que Childéric écoute. Et que la Sagesse doit en faire tout autant. Il n'est plus question de jouer les amuseurs, mais bien de réaliser une mission d'une certaine importance. D'une importance même capitale. « Pour vous répondre, Silas, mon expérience avec les Atlantes est inexistante. » Malgré une certaine proximité qu'il ne peut nier entre certains intérêts. Mais là n'est pas la question. Ayant tourné son regard abyssal vers le Perse, sa voix reprend doucement. « Je vous ferai part des différents conseils les plus avisés que je pourrais vous transmettre. Les informations que nous possédons actuellement sur les Marinas cités précédemment sont importantes. Mais comme le précisais le Grand Pope, un certain temps s'est écoulé. Nous devons donc garder une certaine neutralité par rapport aux événements produits. Malgré tout, rien n'est à mettre aux ordures : nous gardons seulement de côté une information pour vérifier si elle est toujours d'actualité, ou non … »

Ce qui poussera à quelques questionnements, bien entendu. Pourquoi les attitudes hautaines ? Que s'est-il dit exactement ? Le tableau est vaste, comme le Grand Pope le dit si bien. « Et pour vous rassurer : la neutralité dont je parle n'est pas celle de l'allégeance, mais bien celle du relationnel. Par notre inaction et notre silence. » Un œil en direction de Childéric. « Qu'importe pour le moment les raisons de cela. » Mais un jour, une enquête sera menée. Voilà ce que ses mots portaient au Grand Pope. « Donc, je disais. Par notre inaction et notre silence, nous avons au mieux créer un climat d'inconfort, au pire, une réelle absence de confiance teintée d'hostilité. Il est donc important de nous positionner non pas comme de simples marchands de tapis, mais bien comme une réelle délégation dont l'objectif est une première étape pour renouer le contact. »

Une leçon. Une première. La neutralité relationnelle. Un exercice compliqué. Très. Fort heureusement, le monde des éveillés baigne normalement dans cette mascarade. Un peu plus, un peu moins … S'inclinant alors une ultime fois. « Il me semble maintenant important de prendre congé et m'assurer de réaliser les ordres qui m'ont été donnés. » S'apprêtant à partir, il observe une dernière fois les cartes, avant de se rappeler d'un détail. « Concernant l'éventualité d'agressivité dont vous faite part, Silas, je n'apporterais qu'un seul commentaire à ce sujet : nous ne pouvons guère prévoir ce qui se passe, mais je vous demanderai de ne pas réagir promptement. Les mots d'un homme politique blessé ou humilié peuvent parfois être difficiles à encaisser et il ne faudra pas tomber dans ce piège, si nous sommes face à cette situation. » Le reste dépendra de Childéric. S'il arrive à museler correctement cet homme.

Sinon il devra prendre, là aussi, des responsabilités.

Finissant, il attend l'autorisation du Grand Pope. Pour enfin se retourner, commençant à quitter les lieux. Pourtant, à un instant … il s'arrête. Regardant en direction de Silas. « Une ultime chose. Concernant les propos de Feu Sa Sainteté Bélisaire. Je suis au regret de vous informer que son enseignement, malgré son caractère sacré, n'est pas correct, selon moi. Il est parfois essentiel à ce que certains rayons perdent en intensité, tandis que d'autres brillent de mille éclats. Ainsi, le Cercle d'Or s'adaptera à la réalité du monde, mais aussi, à celle de la guerre : tout n'est que jeu d'ombre et de lumière. » Une pièce en électrum vole alors depuis sa main, lancée par une impulsion de son pouce. Il l'attrape. Simplement. Avant de quitter les lieux.

« Et comme tout jeu, celui-ci possède des règles à laquelle vous devriez tous vous plier un jour. » Lui y compris.
Mais cela fait longtemps … qu'il joue ce jeu.

Citation :
Je quitte le RP de mon côté !
Merci à vous deux pour ces échanges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyDim 12 Juil - 16:23
    D’abord, les yeux du Pope se posèrent sur son ami, le troisième gardien. Il était froid, porteur de l’autorité d’un chef face auquel on joue sur le fil. Le programme de formation des aspirants était une excuse, un prétexte. Silas jouait un jeu dangereux et il le savait. Les excuses arrivèrent assez rapidement, heureusement pour lui. Childéric n’était pas Akrites ni Bélisaire. Il n’était plus le chevalier du lion qu’il avait autrefois. Il était maintenant le Pope. Masque ou pas, Silas devrait apprendre, à la dure s’il le fallait, à faire la différence entre son ami et son chef. Mais celui qui fût lion connaissait son ami et il savait que malgré les excuses, il n’avait pas compris pourquoi il avait dû monter le temps et le recadrer. Il garderait ça plus tard car il restait des détails à régler et des choses à voir. Il doutait de la sagesse et de la maturité qu’il était censé avoir pris. Il avait l’impression d’avoir en face de lui un Silas encore moins subtile qu’avant. En tenant compte la conversation qu’il avait eue à propos de l’Augure.

    Mais il n’avait pas vraiment de meilleur candidat que lui pour le moment, il était le passé, Nébu celui qui pouvait représenter le futur dans cette rencontre diplomatique et le vécu et les expériences des deux chevaliers se complétaient bien. Nébu confirma qu’il avait compris le message du Pope. Il avait donné l’ordre et il allait le suivre. Alors ce dernier lui rendit un signe de tête quand il lui confirma qu’il allait s’atteler aux différentes tâches qu’il lui avait confiées. La suite agaça un peu plus Childéric. Non pas à cause de ce que disait le premier gardien, mais à cause de la situation et du résultat que tout ça allait donner. Des problèmes en devenir oui… Des problèmes qui auraient pu être évités si Akrites avait… Mais Akrites n’a pas fait, Arkites n’est plus, alors il est temps de faire à sa place et de voir s’il reste quelque chose à sauver de cette alliance temporaire. Acheter du temps, c’est tout ce qui compte.

    Acheter du temps pour empêcher de se retrouver complètement assiégé, acheter du temps pour ne pas se retrouver comme Troie jadis. Empêcher l’union de tous nos ennemis ou nos anciens alliés contre nous pour nous mettre à genoux. Gagner du temps pour combattre notre véritable ennemi : le Sombre Monarque. Gagner du temps pour faire comprendre la réalité et la politique à ceux qui ne veulent pas l’entendre et ceux qui regardent seulement devant eux. Mais c’est une tâche impossible ça, il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Le Pope donna son accord au premier gardien d’un nouveau signe de tête quand il parla de se retirer et de le laisser seul avec Silas. Une bonne chose car il avait des points supplémentaires à aborder avec le troisième gardien, à propos de ce qu’il venait de lui dire plus tard. Childéric garda le visage figé quand Nébu lança sa tirade sur l’un de ses prédécesseurs. Il avait raison. L’enseignement de Belisaire devait être compris différemment de ce qu’ait fait Silas. Mais les deux hommes auraient l’occasion de discuter de ça.

    Une fois le chevalier d’or du bélier sorti Childéric garda le silence pendant quelques secondes avant de reprendre d’une voix ferme à Silas :

    « - Tu n’es donc pas foutu de comprendre quand je te parle comme ton supérieur et quand je te parle comme ton ami. Tu sauras faire la différence maintenant ? Je suis déçu de toi et de ton comportement. Tu ne prends pas cette mission et ton rôle au sérieux. Oui, tous les chevaliers d’or sont égaux. Tous forment ensemble l’ordre d’or. Mais certains ont des compétences que d’autres n’ont pas. Une expérience que les autres n’ont pas non plus. Le soleil brille différemment en fonction du moment de sa course. Il en va de même avec les chevaliers d’or. Chacun a son rôle à jouer et tu dois finir par te sortir les doigts et accepter le tien. Et je te connais Silas. Je sais l’intensité du combat intérieur que tu as dû livrer, mais ça n’a pas lieu d’être ici. Il est simplement question de devoir. Tu te veux soldat, alors pense à agir comme un soldat. »

    Silas, tout comme lui et Lesath si on esprit lui permet un jour, sont l’arrière-garde. Le passé de l’ordre déjà. Des vétérans. Des guerriers qui ont déjà vécu plus longtemps que beaucoup trop des leurs. Et ça, c’est une réalité qu’il va finir par devoir comprendre. Il ne peut plus se comporter comme le chevalier novice et sans expérience qu’il avait été. Il ne l’est plus. Il est le doyen de l’ordre d’or maintenant ou presque. Celui qui porte son armure depuis longtemps. Plus le dernier chevalier venant juste d’arriver au Sanctuaire.

    « -L’ordre est composé de novice ! Même Nébu avec toute son expérience de la vie et de la politique porte l’or depuis seulement deux années, tu es bien placé pour le savoir… »

    Il y avait le cas de l’ancienne première gardienne dont il était sans nouvelles et dont le sort serait fixé peu de temps après, encore une fois grâce à l’intervention du troisième gardien et d’une rencontre étrange.

    « - Cette conversation, c’était une putain de réunion militaire et toi tu te crois à la taverne ! Jamais tu n’aurais fait ça face à Akrites et Belisaire ! Jamais ! Tu ne te le serais jamais permis avec eux ! Alors pourquoi tu te le permets avec moi Silas ? Parce que la diplomatie ne t’intéresse pas, parcque, comme avec l’Augure, tu penses que détruire le sanctuaire Sous-Marin serait une solution plus sage ? Un soldat ne cherche pas la guerre, il se contente d’y survivre et de la faire s’il n'a pas le choix. Tu prends une pente glissante et dangereuse Silas. Une pente qui t’éloigne du Rêve de la déesse de ses principes ! Alors parle, maintenant, répond à ton Pope et non pas à ton ami. »


    Il était temps de mettre les choses aux clairs et de régler ce problème une fois pour toutes. Leur dernière vraie conversation s'était soldée par une dissension sur la conduite à tenir vis-à-vis de la voix d’Apollon et la volonté du troisième gardien de couper la tête de l’hydre. Mais l’hydre voit toujours ses têtes repousser. L’usage inconsidéré de la violence n’est pas l’idéale d’Athéna, Silas le savait. Alors pourquoi tout ça ? Il fallait tirer ça claire et voir au final, ce qui restait de la part sombre de son ami et combien elle l’avait affecté...


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu1650/1650Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge1250/1250Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune1500/1500Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyMer 15 Juil - 0:52


Silas écouta Nebu sans une parole. Ainsi donc le Pope envoyait un diplomate certes mais un diplomate qui n'avait jamais eu à faire avec les Atlantes. C'était donc ça le duo phénoménale qu'il avait monté, un butor aux idées tranchées qui avait rencontré quelques personne et un homme qui avait la soit disant expérience sans l'avoir vraiment mise en pratique avec le peuple en question. La guerre avait-elle faite tant de victime parmi les gens capable de mener cette expédition? Ou les dernières générations n'avaient pas été préparées à cela? Sûrement les deux, oui les deux...

Silas laissa couler la remarque sur le cercle d'or, il aurait pu rappeler sinon que certains avaient briller par leur absence pendant des moments importants mais cela aurait été puérile et non constructif, il saura le rappeler un jour à qui de droit. Il lui parlerait d'autres choses aussi quand ils partiront ensemble. Silas pensait que Nebu devait être au courant. Il salua de la main le Bélier quand il sortit de la pièce et il se tourna vers Childéric qui avait lui aussi repris la tirade sur le cercle d'or.

_ Nous sommes tous différents mais aussi complémentaires je le sais très bien Childéric. Il est normal que le talent d'un soit mis en avant lorsque la situation le demande. Mais je ne parlais pas vraiment de cela en fait... Je me définirai plus comme un guerrier si tu veux jouer sur les mots mais on ne va pas rentrer dans cette discussion là aussi, tu sais très bien tout cela déjà aussi.

Silas n'apprécia pas la référence à Ainia du Pope. Il savait qu'il avait fait exprès de lui rappeler cela. Lui qui avait évité de parler de Nimuè, d'invoquer sa relation avec elle que Childéric avait omis de mentionner au Bélier. C'était un coup bas, une chose que le Lion d'Or n'aurait jamais fait auparavant. Childéric avait-il perdu de son honneur pour utiliser telle technique désormais. Voulait-il le faire sortir de ses gonds? Voir s'il allait craquer. Léger tremblement du visage du dégoût et de celui de la tristesse mais aucun signe de celui de la colère. Soit il voulait qu'il parle, il allait parler... Il aurait pu se foutre de lui et de sa question, commencer son long oratoire par un "cher pope" ou une connerie du genre mais il ne dit rien. L'ancien lui l'aurait fait, mais il n'était plus celui la. Childéric devait le reconnaître.

_ Il est vrai qu'il est bizarre de sentir vétéran avec seulement quatre années comme porteur d'armure. Nos aînées ayant eu ce titre avec plus de dix ans de loyaux services, Phocas et Darius par exemple... Mais si tu vois bien ce vétéran en moi, peut être faudrait-il que tu agisses avec moi comme tel alors. Il aurait été mieux que j'arrive avant Nebu et que nous l'accueillions ensemble par exemple pour lui montrer cette position de vétéran que tu me réclames de prendre. Et si tu avais des choses à lui dire sans moi je serais parti après pour te laisser seul avec lui.

Silas stoppa un instant, il se servit à nouveau du vin mais ne toucha pas sa coupe d'un poil ensuite. Il marqua l'arrêt par cette coupure, comme une mimique.

_ Concernant les Marinas je n'ai jamais dit vouloir en finir avec eux, j'ai même reconnu leur utilité et leur savoir. J'ai beau ne pas apprécier Cinead et trouver que c'est un véritable connard, ce n'ai pas pour cela que je veux éradiquer Atlantis, ce serais une véritable perte... Je ne suis pas extrémiste à ce point Childéric. J'ai beau aimer le combat, je n'aime pas forcément la guerre! Crois-tu que j'ai pris du plaisir à exterminer par dizaines des pauvres hommes en une seule attaque? Penses-tu que j'ai jouis de voir leur corps en lambeaux, leurs tripes à l'air? J'ai ri devant les corps calcinés de certaines de mes victimes qui était dix fois, vingt fois plus faible que moi? Non Childéric! Non! J'en rêve encore certaines nuits! Je me réveille en sursaut avec l'odeur des corps brûlés dans mes narines en entendant la fin des râles des soldats adverses qui agonisaient et priaient sûrement Thanatos de prendre leur vie au plus vite!

Il prend sa coupe d'or en main la déplace, puis la repose. Vibration légère du visage de la colère.

_ Je n'ai pas aimé faire cela! Mais je l'ai fait car c'était la guerre, car je devais le faire pour le rêve de la déesse. J'aimerai ne pas le refaire mais si je dois le refaire, je le referai! Car telle sera ma mission de chevalier d'Athéna! Car toi ou la déesse me demandera de réitérer cette horreur et j’exécuterai cette ordre car nous serons en guerre. Et il sera de même pour une grande partie des autres chevaliers, nous apporterons la mort bien que nous défendons la vie... Donc non Childéric, je ne veux pas la guerre, je veux l'éviter mais si elle revient, cette facette de ma personne reviendra car il sera nécessaire qu'elle revienne... Donc dire que la diplomatie ne m’intéresse pas est une bêtise. Si elle permet d'éviter que je massacre des hommes qui n'ont fait de mal que de servir un dieu différent, je la choisis bien évidemment!

Le Gold Saint reprit son vin en main et d'une traite il vida la coupe. Il devait se calmer mais il venait de dire une chose qu'il n'avait jamais dit à Childéric, il était revenu avec un léger traumatisme d'Italie mais il l'avait tut à son ami et à son Pope.

_ Ma position sur le tribut n'a pas changée par contre en quinze jours, je pense que c'est une erreur d'avoir réitéré encore cela mais tu n'as que faire de mon avis, tu me l'as fait comprendre la dernière fois... Je pense aller à sa rencontre justement après notre entrevue si bien-sûr j'en ai encore le droit. Peut-être que lui parler après tout ce temps me fera peut-être changer d'avis sur cette nécessité de l'avoir en geôle.

Le Gold Saint avait vidé son sac, il obéirait au Pope et c'était normal mais le Pope ne pouvait pas lui retirer ses idées personnelles, son libre arbitre et donc il avait le droit de penser différemment.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.



Dernière édition par Silas le Ven 17 Juil - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyVen 17 Juil - 17:16
    Alors pour une fois, bordel de merde, exprimes-toi clairement Silas. Voilà les mots qui brûlaient les lèvres du Pope et qu’il avait gardé pour lui. Mais, comme à son habitude, plutôt que d’aller au bout de son propos, le troisième gardien préféra un : tu le sais très bien ce que je veux dire. Ce qui avait tendance à agacer de plus en plus Childéric. Il ne dit mot et se contenta de laisser Silas parler. Il lui avait mis au pied du mur plus ou moins. Il devait voir commet Silas allait répondre à tout ça et surtout comment il allait devoir réagir. Il était face au Pope. Au Pope qui avait été son ami, mais celui qui était également son chef, son supérieur, celui qui avait finalement et fatalement, le droit de vie et de mort sur lui. Mais pour la suite, le troisième gardien jouait sur les mots. Ce qu’il appelait un guerrier, c’était un soldat et d’un soldat, Silas n’avait pas l’âme. Il connaissait suffisamment bien le troisième gardien pour savoir cela. Il était lui vraiment un soldat et la différence entre les deux hommes était marquante.

    La suite arracha un sourire amusé sur le visage de Childéric. Sa réponse, c’est le genre de chose qu’il aurait parfaitement pu sortir à ses prédécesseurs. Le soin de répondre avec ce qu’on a sous les yeux plutôt que de chercher à voir plus loin. De s’intéresser à ce petit tableau qu’on a sous les yeux, plutôt que de prendre en compte le monde dans sa globalité. Il demandait au Pope de le traiter en vétéran en lui donnant la préséance sur le premier gardien . S’il savait la vérité sur le service du bélier… Certes, l’armure n’était sous son égide que depuis deux ans, mais il avait servi le Sanctuaire depuis bien plus longtemps que Silas et lui. Fatalement, Nébu était le vétéran des deux chevaliers, c’est pour ça qu’il l’avait reçu en premier. Et il faudrait que Silas apprenne cela, soit ça, soit à ménager son ego. Alors Childéric se contenta de répondre simplement, profitant d’un instant de silence de Silas :

    « - Tu demanderas à Nébu ses états de service et tu comprendras pourquoi c’est lui que j’ai reçu en premier et pas toi. Lui, agit en vétéran et non plus comme un troufion tout juste sortie du rang. Il sait ce qu’on attend d’un émissaire pour ce genre de mission. Il a fait, en sommes, ce que je te demande de faire. Dix ans, pour un chevalier, c’est une durée de vie énorme. Pense y Silas… »

    Il se tut alors et laissa le troisième gardien reprendre sa réponse. La suite ne fit qu’illustrer à quel point Silas n’avait ni l’âme d’un guerrier ou celle d’un soldat. Car au fond, ce qu’il exposait là, c’était les états d’âme d’un homme qui veut le rester et ne cherche pas à devenir soldat. Un soldat, c’était ce qu’était celui qui fût lion. Il avait tué de ses propres mains bien des gens et avait trempé son armure de sang. Pourtant, il ne se réveillait pas la nuit à cause de ça. Il ne revoyait pas le visage de gens qu’il avait tué parfois d’une horrible manière. Il n’y avait pas pris de plaisir, il aurait aimé avoir à ne pas le faire. Mais simplement, c’était ce qu’on attendait d’un soldat, ce à quoi on l’avait préparé. Il était doué pour donner la mort et faisait simplement ce pourquoi on l’avait formé. Silas lui, n’était ni guerrier ni soldat, il était humain. Et il devait vivre avec tout ça à sa façon. Il n’y avait pas de bonne ou de mauvaise solution, mais il n’était clairement pas celui qu’il voulait être.

    Le Pope ne fit pas de commentaire sur tout ça, il garda ses pensés pour lui. Les formations et le conditionnement qu’ils avaient reçu tous les deux étaient différents. La légion de cicatrice sur le corps du Pope était là pour le prouver. Au moins, le troisième gardien semblait voir la diplomatie comme un moyen d’éviter la guerre, bien que fatalement, elle soit plus que ça. Il avait longtemps, lui aussi, pris ça par dessus la jambe quand il avait été jeune chevalier d’or. Il avait rapidement compris combien il s’était trompé maintenant et il espérait que Silas finirait par voir ça également, si possible assez rapidement. Il l’écouta ensuite parler des tributs et de ce qu’il en pensait et de nouveau, il vit à quel point il n’avait pas compris la situation. Il resta silencieux pendant quelques instants, quelques secondes pour laisser la pression se distiller avant de répondre.

    « - Bien, Silas des Gémeaux. Tu commences à comprendre ce que le Pope attend de toi, Eh bien, ton avis sur les tributs est intéressant Silas, mais il n’est toujours pas pertinent. Pour la simple et bonne raison que l’Augure n’est PAS un tribut. Il s’est rendu de lui-même, il n’est pas là pour tenir en laisse les autres factions le temps que la paix se passe. Il s’est rendu de lui-même pour suivre son propre agenda mais se faisant, il nous a donné des cartes. Donner des cartes pour justement, éviter de voir la guerre reprendre. Le rôle justement, de la diplomatie. Nous avons l’occasion de construire quelque chose, peut-être pas pour notre vie à nous, mais pour nos prédécesseurs. Que le sang ne coule pas plus qu’il n’est nécessaire. Voilà ce que représente l’Augure, voilà pourquoi il est plus utile vivant que mort voilà pourquoi il n’est pas un tribut ! Mais c’est bien Silas, tu commences à voir le tableau dans son ensemble et non plus les détails sous tes yeux. C’est dommage que je sois obligé d’en arriver là pour te faire réagir, mais c’était nécessaire. Nécessaire pour ta mission, pour toi et pour l’ordre. »

    Une histoire de rayons du soleil qui brillent.



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu1650/1650Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge1250/1250Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune1500/1500Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyLun 20 Juil - 12:41


Silas écouta le Pope, il resta muet, immobile, le regard droit devant lui. Il écoutait simplement. aucun mouvement d'un des six visages, pas même un tremblement. Depuis quand Childéric était devenu si froid? Depuis quand était-il devenu ce qu'il détestait chez les autres? Silas se souvenait des discussions qu'ils avaient eu à propos de Bélisaire à l'époque et des reproche que les deux saints lui faisait et pourtant l'ancien Lion était devenu ce qu'il n'aimait pas chez ce Pope. Mais Childéric se trompait à ne pas différencier un guerrier d'un soldat. Un soldat n'était qu'un pion, sans âme, un chien dressé sans avis. Un guerrier avait son libre arbitre et des sentiments. Un guerrier combattait pour des valeurs, par orgueil, par haine voir pour amour. Si Childéric ne savait pas faire la différence entre les deux, il y avait donc un problème. Silas n'était peut-être pas un soldat, mais il était un guerrier.

Silas se doutait de certains autres reproches du Pope à son égard, des choses qu'il savait car ils avaient été proches, très proches même. Des expériences, des secrets, il y en avait entre eux et c'est naturellement que Childéric connaissait les défauts du troisième gardien tout comme ses qualités. C'était peut être ça le pire quand ton meilleur ami devient ton supérieur... Silas était humain, peut être le plus des douze, cela étant du à sa constellation protectrice. Il représentait les deux cotés des hommes, le bon et le mauvais et avec la représentation des hommes allait donc aussi les sentiments. Childéric semblait vouloir oublier les sentiments dans sa gouvernance, cela avait peut-être du bon en tant de guerre mais lorsque celle-ci et les menaces ennemies seront finies, il devra revenir vers les sentiments. Le Sanctuaire aura besoin d'un Pope aimant et non d'un soldat. Il reprit la conversation sur Cuchulainn. Il espérait que le Pope dise vrai mais s'il se trompait il lui rappellerait bien ses conseils et lui montrerait qu'il aurait eu raison de l'écouter...

_ Apollon se rendant un large sourire au lèvres, son Augure depuis peu s'est donc rendu de la même façon. Étrange quand même... Surtout que je suppose que Cuchulainn n'a pas vraiment aidé plus que cela depuis? A moins que tu filtres toutes les informations. Je pense que je dois me faire ma propre idée en conversant avec notre prisonnier donc... Mais son ordre ne le sait peut-être pas qu'il l'a fait par lui-même et l'acharnement de Narsès sur eux ne doit pas pas bien aider aussi.

Pour Silas, les Oracles ne pouvaient que vouer une haine pour les Saints et ils devaient surement préparer quelques choses. Un jour ils voudront récupérer leur chef c'était sûr sauf si Cuchulainn n'était que fantoche, un tête tombée pour cacher autre chose. Et puis il y avait aussi Narsès, Silas se demandait vraiment pourquoi il avait une telle place avec un tel comportement. La belle et grosse épine dans le pied de Childéric, il ne l'enviait pas sur ce coup.

_ Sinon as-tu d'autres choses à me dire ou à me demander? D'autres conseils pertinents? Et quand devrions-nous partir?

Il attendait la réponse du Pope à moins que ce soit Childéric qui reprenne le pas maintenant...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-bleu260/260Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-bleu  (260/260)
CP:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-rouge330/330Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-rouge  (330/330)
CC:
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] G-jaune216/216Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] V-jaune  (216/216)
Message Re: Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]   Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] EmptyMar 21 Juil - 23:08
    Il était délicat pour lui de se placer dans cette posture de commandement. Il connaissait Silas et il savait que le chevalier des Gémeaux n’arriverait pas à différencier le Pope de l’ami. Il avait du mal lui à faire cette différence. À savoir quand prendre de la distance, quand jouer de respect et d’autorité, comment garder ce lien pour ne pas s’isoler loin et seul avec la couronne pour seule et unique compagnie. Il avait des ancres, des moyens de ne pas s’y abandonner mais… Mais c’était ce qu’il devait trouver. Comment être roi devant ceux qui l’avait toujours vu comme un égal, comme un ami, comme un frère ? Une chose qu’il allait devoir apprendre à faire, une chose qu’il allait devoir apprendre à devenir. Sans pour autant devenir comme ceux qui avaient été avant lui. Mais il pouvait en partie les comprendre maintenant. Et parfois, il avait été trop dur avec eux, parfois aussi, il aurait dû mieux voir certaines choses mais on ne comprend ça qu’avec la couronne sur la tête.

    Pour le reste, il savait que Silas ne verrait pas ça. Pour deux raisons. La première était simple, il n’avait pas la couronne sur sa tête. Il n’en comprenait pas le poids et le fardeau. Il n’était pas fait pour ça et ne pourrait jamais la supporter. L’autre, fatalement, c’est ce qu’il était. Il aurait du mal à comprendre ce que lui avait dit son ami ici, pourquoi il avait été dur, violent parfois dans son sermon. Mais peut-être qu’avec le recule il comprendrait pourquoi il était nécessaire de le remettre en place comme il l’avait fait. Pour lui en tant que chevalier, pour lui aussi, en tant qu’homme. Le temps porterait un fruit qui serait bénéfique pour tous. Il écouta Silas donc continué sa diatribe. Il se demandait bien comment il pouvait prêcher ce qu’il avait dit précédemment et voir dans la mise à mort de l’Augure une solution politiquement et diplomatiquement viable. S’il voulait que la guerre continue et que le sang coule de nouveau, c’était la solution idéale. Voir le grand tableau. Silas, un jour tu y arriverais, pensa le Pope.

    « - Au contraire. Malgré la situation nous arrivons à trouver quelques terrains d’entente et à échanger quelques informations. Ce n’est que le début de quelque chose mais je pense que nous pouvons disons… tirer quelque chose de mutuellement profitable là-dedans. Mais c’est un chemin long, très long. Qui peut parfois dégénérer rapidement. Kilian a failli en venir aux mains avec lui par exemple, mais ça s’est très bien passé avec les autres chevaliers d’or à l’avoir croisé. Donc oui, Silas va lui parler, cela vous sera profitable à tous les deux. »

    Mais construire quelque chose de plus durable, simplement de viable serait compliqué. La menace pesante et violente du Sombre Monarque serait suffisante pour aider les servants des dieux à s’unir simplement le temps de lutter contre cette menace. Mais s’il s’agissait simplement de repousser la véritable menace, s’il parvenait à faire ça de son vivant, à empêcher les forces des enfers de mettre la fin sur l’épée, alors il aurait été estimé avoir accompli son devoir. Qu’importe si après, le siège de la cité doit être mené jusqu’à la ruine et la mort. Gagné du temps finalement, trouver une menace plus grande encore, c’était là, tristement, l’une des seules chances pour la diplomatie du Sanctuaire de réussir. Il voulait voir ce qu’il était possible de faire avec les marinas. Deux flans tranquilles, même temporairement, c’était quelque chose d’inespéré.

    « - Non, tu peux y aller Silas. Pour la date du départ, Nébu a une mission à accomplir avant. Cela devrait prendre au mieux, quelques jours, au pire, quelques semaines. Réfléchis à ce que je t’ai dit et je pense que nous aurons à nous reparler après que tu aies vu l’Augure et possiblement le Légat. J’aurais le masque cette fois... »

    La voix de Childéric avait été cette fois plus amère. Il devait garder cette dureté quand il incarnait le donneur d’ordre, devant remettre en place un chevalier. C’était son devoir de parfois se montrer dure avec les autres, quand c’était nécessaire, même s’il n’aimait pas ça. Silas comprendrait sans mal qu’il vaudrait mieux qu’il laisse le lion seul. Il avait à faire de son côté de toute façon et continuer d’en parler ne ferait que mettre du sel sur la plaie qu’il venait d’ouvrir dans l’ego du gémeau.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
Dans le fond de la coupe se font les décisions [Janvier 553 - PV : Nébu & Silas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: