Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptySam 23 Mai - 19:14
Dans les geôles d'Atlantis, au milieu du mois de mars 552


Des rumeurs remontaient parfois jusqu’aux oreilles, quand bien même elles ne le souhaitaient guère. En tapinois, elles pénétraient l’esprit, s’envolaient toutefois aussi vite qu’elles apparaissaient. Or, des exceptions subsistaient parmi elles, et celle-ci notamment l’intriguait autant qu’elle engendrait les graines de l’âcreté. Au-delà de cette porte se trouvait l’un de ces êtres qui, en aucun cas, n’appartenaient à leur contrée. Une anomalie détectée.

Pour ces raisons, la silhouette aux pieds des rochers n’avait pour unique but que de confirmer ses idées ; il demeurait par moment un mystère difficile à appréhender, mais ses actes imposaient le respect.

De l’imaginaire naissaient les fissures.

Cet enfant s’invitait dans leur région, se dévoilait source d’interrogations face auxquelles le Simulacre se montrait incapable de s’en soustraire. En effet, tout cela faisait partie intégrante de ses affaires, mais n’empêchait en aucun cas que la mâchoire se scelle à ces pensées.

Le vent soufflait, encombrait ses poumons pour les remplir temporairement d’oxygène ; il ne restait au Coquelicot qu’à s’engouffrer dans le tunnel, à la dérobée, pour rejoindre l’objectif mussé derrière son trajet. Quelques mètres et déjà les gardes l’arrêtèrent, l’assommant à coups d’interdictions excédantes. Le travail s’annonçait d’ores et déjà laborieux, aucun verbe ne pourrait les satisfaire. En cela, le mutin se dessina sur les lippes, tandis qu’il présentait l’azurée de son armure. Vraisemblablement était-ce la solution la plus efficace pour, qu’enfin, ils se taisent. En effet, ils connaissaient cette protection, mais elle restait également un mystère.

Des excuses confondues, des orbes mordorés se détournant de leurs corps ; le métal de ses chaussures résonnait derechef à chaque pas, cherchant la cellule qui ne comportait nulle trace de nourriture. Un soupir outrepassa la barrière de chair, avant que la silhouette ne rebrousse chemin.

— On vous a demandé de le surveiller, pas de l’affamer. Filez-moi ça, ça fera l’affaire.

Des imbéciles, ni plus, ni moins. Il est vrai que la situation pouvait ne pas convenir, mais ils savaient autant que les autres que les ordres étaient absolus. Il fallait donc s’y plier, et ce quoique l’on en pensait.

À son retour, une trappe s'ouvrit pour y faire glisser quelques mets. Les perles d’or relevées toisaient le prisonnier, détournant finalement leur attention vers une chaise dormant à quelques mètres de là. D’un geste, elle fut attrapée, positionnée à proximité de la cellule dans un fracas ; il n’y avait rien à ménager et cela s’avérait suffisant pour annoncer sa venue. Lui, n’était pas là pour faire dans la dentelle. Pas cette fois.

Posément, le corps prit place, les bras s’installèrent sur le dossier afin que le torse puisse s’y appuyer. En outre, son pied s’élança dans la grille métallique en guise d’ultime avertissement. Elio n’appréciait en aucun cas perdre son temps.

— Bon, et si tu commençais par me dire ce qu’un gamin dans ton genre fiche ici ?

Ne me déçois pas.

A lire:
 


Dernière édition par Selena le Dim 7 Juin - 20:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu1050/1050[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge850/850[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (850/850)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune1200/1200[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptySam 23 Mai - 20:58
***Quatre cent quatre-vingt-sept. Quatre cent quatre-vingt-huit. Quatre cent quatre-vingt-neuf.***

Un grognement d'estomac.

***Tu as de plus en plus ssssouvent faim, on dirait.
-Tu penses que c'est la dépense d'énergie ?
-Pas sssseulement. Ton corps change. Grandit. Allez, termine !***

Un soupir, les mouvements continuent dans une routine devenue synonyme de seul loisir. Le dernier repas devait dater d'une heure à peine s'il en croyait le rythme des rondes des gardes. Il lui faudrait en tenir trois de plus environ jusqu'au prochain. S'il pouvait dormir entre-temps... Mais pour cela il fallait se fatiguer, et pour se fatiguer il fallait enchaîner les séries.
Les pieds calés contre le rebord du lit pour plus de stabilité, il reprit ses abdominaux. Compter le distrayait. Un peu.

***Quatre cent quatre-vingt-dix. Quatre cent quatre-vingt onze. Quatre cent quatre-vingt-douze.***

Un bruit de pas inhabituel. Rapide. Ce n'était pas un garde. Un visiteur peut-être ? Il y en avait peu, mais parfois tout de même. Les gardes parlaient parfois de la Générale en charge des geôles. Elle se déplaçait rarement pour inspecter les prisonniers, mais il s'agissait de sa charge...

***Quatre cent quatre-vingt-treize. Quatre cent quatre-vingt-quatorze. Quatre cent quatre-vingt-quinze. Quatre cent quatre-vingt-seize. Quatre cent quatre-vingt-dix-sept.***

Inspiration régulière, contraction du corps. Bien descendre jusqu'en bas, sans toucher le sol, puis remonter. Les pas stoppèrent devant sa cellule. Le bruit de la trappe destinée à la nourriture. Déjà tout ce temps ? Et pas de ronde ?

***Quatre cent quatre-vingt-dix-huit. Quatre cent quatre-vingt-dix-neuf.***

Un regard de côté, un peu haletant, les muscles en feu. Il y avait un homme, un rouquin, sur une chaise. Il lui posait une question de but en blanc sans préambule. Portait une écaille. Une écaille. Le Général des geôles ? Pourtant il avait compris que c'était une femme. Celui-là avait apporté un plat supplémentaire. Une remise de peine ? Un test ? Une façon de saluer ses efforts ?

L'Asgardien ouvrit la bouche, prit une inspiration pour répondre sur le même ton.

***Contrôle-toi, filssss !***

Se faire docile. Répondre, vite. Et en même temps cette suspension dans une épreuve presque terminée. Il aurait le temps d'en faire d'autres mais celle-ci arrivait à son terme.

"Cinq... cents."

La dernière tension sembla la plus ardue de toutes. Peut-être parce qu'il s'était arrêté un instant pour détailler son visiteur, comme un coureur en plein milieu d'une montée. Il put enfin s'autoriser à se relâcher et s'allongea au sol, en sueur, avec la satisfaction d'en avoir terminé. Alors seulement il dirigea sa pleine attention vers le plat, vers le marina.

Plier, mais pas rompre.

"Je purge une peine de prison me semble-t-il."


[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyMar 26 Mai - 19:26
Une question pour un silence. L'enfermé s’occupait à d’autres choses, divaguait dans ses propres activités, mais qu’importait : La présence d’Elio n’était guère un mirage et, s’il se montrait patient, il n’aimait en aucun cas perdre son temps. Encore moins pour eux. Toutefois, le Général connaissait les limites imposées, se doutait des conséquences s’il les outrepassait. Ainsi, il se contentait d’observer cet enfant qui ouvrait la bouche, sans pour autant prononcer le moindre son. Pour certaines raisons, voilà qu’il se ravisait au profit de deux mots désuets.

Cinq cents.

Assurément semblait-il en bonne santé, tout du moins convenable. Cela rassurerait ce cher Orpheus. Les paroles s’envolèrent aussi vite qu’ils sortirent de sa gorge, alors qu’il se relâchait d’ores et déjà, s’allongeant sur le sol refroidi ; l’homme de l’armée tapait du pied métallique, d’un geste machinal, dont le bruit tintinnabulait à proximité.

Ils sonnaient, résonnaient, revenaient, et l’esprit souhaitait que cela cesse, quitte à le mordre. Hélas, cela n’entrait nullement dans les ordres préalablement donnés aux quelques autorisés, et il ne pouvait s’y soustraire sans en payer les pots cassés. L’Original était pourtant à cran, bien plus qu’il n’y paraissait ; il ne subsistait plus rien de Ker-Ys, si ce n’est les perles de l’amertume.
La question se posait alors, à savoir s’il faisait preuve de stupidité, ou s’il n’avait pas conscience de sa place dans cette société. Vraisemblablement les deux, se risquerait-il à supposer.

Sans p*tain de blague.

Un sourire agacé réprimé, dont toutes les traces eues été effacées, mais les traits restaient figés ; d’ordinaire, l’Inexpressif optimisait son temps et, cette fois, le gosse voulait participer à un jeu qu’il était bien incapable de gagner. Il n’en sortirait pas vainqueur, et y songer relevait de la folie.
Le buste s’avança alors, forçant les bras à se replier davantage, tandis que les doigts pianotaient contre le dossier boisé.

— Bon, reprenons. Qu’est-il arrivé pour qu’un gamin comme toi en vienne à purger une peine de prison ?

Un gamin qui, sans doute, n’apparaissait guère plus jeune que la rigoureuse Selena, dans les faits. Mais l’un n’était pas l’autre, complètement. L'enfant, quant à lui, il n’avait le profil ni d’un prisonnier de guerre ni un natif ; les informations ne constituaient plus une belle inconnue, mais elles n’en étaient pas plus sûres. En effet, si en les rumeurs résidaient une première approche, et si les données en formaient une seconde, cela ne représentait en aucun cas une finalité.

Somme toute, le visage s'avança vers la grille, sans pour autant la toucher ; une paire de doigts remonta, effleura la cicatrice qui logeait au-dessus de son œil, la grattant presque, puis redescendit, cessant au détour d’une barbe qu’il ne possédait pas.

— En y repensant, j’ai pas souvenir de t’avoir déjà vu dans le coin, gamin.

La porte s’ouvrait alors, invitant la fausseté et la réalité à pénétrer dans son antre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu1050/1050[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge850/850[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (850/850)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune1200/1200[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyMar 26 Mai - 20:02
Nouveau gargouillement. L'ancien Gamma se redressa et observa son interlocuteur, dont il pouvait percevoir l'agacement comme un géant au milieu des plaines d'Asgard. Sans doute ne tentait-il même pas de le cacher.

***Ne joue pas. Ne gâche pas tout.
-Je sais. Je dois simplement répondre, aller droit au but.***

Cet homme ne lui inspirait pas confiance, mais il portait une écaille, donc peut-être qu'Orphéus l'avait envoyé. Pas pour le libérer, sinon il serait déjà au courant de l'histoire. Pourquoi alors ? Que pouvait-on vouloir au petit sauvage d'Asgard pour venir l'interroger jusque dans les geôles ?

Alvis se leva et vint s'asseoir devant l'assiette encore chaude, sans y toucher et délaissant même la porte devant lui. Si le Légat ne venait pas lui-même et n'envoyait pas un messager parler en son nom, alors il était inutile de chercher à sortir. Un piège. Un test. Un argument pour le punir davantage. Ou alors un soldat qui prenait un certain plaisir à torturer un prisonnier en lui offrant un peu d'espoir. Raté.

"De mon point de vue, j'ai simplement dit à Orphéus ce que je pensais de lui. Mais je crois qu'il n'a pas aimé."

Il haussa les épaules, sans quitter l'homme des yeux, attentifs au moindre geste suspect. Si l'homme tout en haut de la chaîne alimentaire avait donné sa parole, ses sbires eux, non. Enfin peut-être Deukalyion mis à part. Mieux valait donc être prudent. Et qui disait que le repas si alléchant était exempt de tout poison ?

"Il n'y a pas grand monde qui passe par ici. Ce n'est pas étonnant. Mais je pensais que la nouvelle du petit sauvage choisi par une écaille et allé tout droit en prison serait connue des Marinas. Ne pas se fier aux apparences."

Un air ennuyé se peignit sur ses traits tandis que son estomac le rappelait à l'ordre pour la troisième fois depuis l'arrivée de l'étranger devant ses barreaux. Pourtant il laissa l'assiette de côté. A la place, il s'empara de la petite gamelle d'eau qu'il économisait et but une gorgée revigorante.

"C'est toi le général qui s'occupe des geôles ?"

Il ne ressemblait pas du tout à ce qu'il avait entendu, mais pourquoi pas ? Un changement de poste peut-être ? Et qu'est-ce qu'il voulait à la fin ? Il y avait des moyens beaucoup plus rapide d'obtenir des informations sur pourquoi Alvis était retenu là, en demandant aux soldats qui tenaient les registres par exemple. Il voulait donc des informations que l'Asgardien était le seul à posséder encore. Jusque-là ce dernier s'était montré sage et exemplaire, alors pourquoi tarder à demander ? Pourquoi louvoyer en commençant par du connu ?


[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyDim 31 Mai - 11:34
Le corps s’accoudait franchement sur le dossier, tandis que les Ambres jaugeaient le Vulgaire, attendaient qu’il joue de cette agaçante mélodie. Ses oreilles n’appréciaient guère les sons des étrangers, mais force était d’avouer que le retrait ne s’envisageait en aucun cas. Pas tant qu’il n’aurait pas obtenu satisfaction, tout du moins. Malgré tout, l’enfant continuait le jeu du silence, un instant durant ; un silence tout aussi irritant que le serait une conversation, à vrai dire.

Il n'y avait aucune réponse admissible.

S’approchant de l’assiette, l’autre n’y toucha toutefois pas pour des raisons obscures. Compréhensibles, si l’on prenait quelques minutes pour y réfléchir. Hélas, Elio ne se tenait pas devant cette grille pour partager des suppositions, pas plus qu’il n’envisageait de s’acoquiner avec le Sauvage. Cependant, si chacun restait à sa place, les choses pourraient ne pas s’envenimer.

Dire à Orpheus ce qu’il pensait de lui.

La sévérité disparut de son visage, un instant ; l’âcreté se mélangea aux éclats rieurs, scindés entre l’indignation et la dérision. Une situation des plus absurdes, sans l’ombre d’un doute : l’étranger ne paraissait aucunement conscient de la place qu’il occupait au sein de la cité bercée par les eaux, semant les graines de l’aversion auprès des familles patriarcales. Toutefois, le jugement du Légat, autant que sa réaction valaient assurément le coup et, quelque part, les Lyumnades déploraient presque de ne pas avoir pu en être témoin.

Un rire tout d’abord retenu, ne tardant pas à se prononcer davantage ; un regard inquisiteur refusait de lâcher sa proie, tandis qu’une main se séparait de la planche boisée, cherchant à emprisonner quelques fils dans son sillage. Néanmoins, ses requêtes ne subsisteraient que dans les lueurs, pour l’heure. En effet, voici qu’il questionnait sur un tout autre sujet, oubliant par la même que son rôle ne s’arrêtait qu’à fournir des réponses.

Réprimant les paroles acerbes qui envahissaient son esprit, l’Atlante retourna à l’autorité qui le caractérisait. En outre, les Coquelicot furent relâchés, la main désormais libre prit possession du Temporal, le grattant avec douceur. Perplexe, semblait-il. L’illusion demeurait, parfaite, et lui, ne laisserait en aucun cas filer cette opportunité.

— Ne jamais se fier aux apparences, gamin, tu connais déjà bien la chose, pas vrai ? Quoi qu’il en soit, les Geôles sont inaccessibles pour la majorité des Marinas, raison pour laquelle t’as probablement pas croisé grand monde depuis que t’es dans ce trou à Syngnathes.

Deux explications pour le prix d’une seule ; Elio se dévoilait rarement dans une telle bonté, mais l’énergumène montait une demi-nageoire dans son estime. Quant à savoir s’il y resterait, il n’y croyait guère. Dans tous les cas, les interprétations liées à ses paroles s’avéraient nombreuses et parsemées d’ombres et de lumières. Fallait-il encore pouvoir les distinguer.

Somme toute, cette lueur précédemment abandonnée s’éveilla derechef dans les pépites d’or, et déjà posait-il son menton sur la paume, en équilibre.

— Et donc, t’as dit quoi à Orpheus pour qu’il en vienne à te jeter là ?

Une imagination débordante, mais ses traits restaient malgré tout imprégnés d'une fausse neutralité, bien qu'il s'amusait, intrinsèque. Cependant, le Feu ne brûlait jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu1050/1050[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge850/850[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (850/850)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune1200/1200[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyDim 31 Mai - 13:04
Mais qu'est-ce que c'était que cet entretien ? Cet homme étrange ne semblait absolument pas au courant de la situation, pourtant il portait la marque des Généraux ! Orphéus n'avait donc aucune confiance dans son amirauté ? Voilà qui ne donnait pas vraiment envie de le rejoindre. Ou peut-être que le rouquin tâchait d'endormir sa méfiance. Si c'était le cas, la méthode avait plutôt l'air inefficace. De toute façon Alvis n'avait pas son mot à dire et se fichait bien d'en faire part ou non.

Il retint un bâillement ennuyé alors que l'autre se mettait à rire, visiblement satisfait de pouvoir se moquer un peu du Légat. Ou du moins des interactions du Légat avec l'adolescent. Et sa réponse cryptique manqua de lui faire se décrocher la mâchoire une fois de plus. Pourquoi les gens sentaient obligés de parler par énigmes ?

"Donc ce n'est pas toi. Je m'en doutais mais ça ne coûte rien de demander."

Ni la description, ne le caractère ne correspondait à ce qu'il avait entendu, et il aurait été plus logique pour imposer sa domination à un prisonnier de faire valoir qui était le maître des lieux que de simplement faire comme si ce n'était pas le cas dans le but de... Eh bien cette partie-là restait obscure.

***Qu'est-ce que c'est un trou à Syg... A Syng... Qu'est-ce que c'est ?
-Une ssssorte de petit poisssssssson.
-Encore un qui se prend pour un être supérieur parce qu'il sait bien parler.***

Il soupira.

"De toute façon même si les gens pouvaient venir en prison, qui viendrait me voir ? Je veux dire, à part des Généraux sans nom qui viennent me poser des questions auxquelles ils pourraient répondre bien plus rapidement en allant voir Orphéus ou, j'imagine, des rapports écrits à ce sujet. J'ai cru comprendre qu'on aimait bien faire des rapports ici. Oh, à moins que tu n'y aies pas accès ? Ou qu'il ne veuille rien te dire ? Dans ce cas il faudrait peut-être que je me taise."

Aucune ironie dans sa voix ou sur son visage. Alvis continuait de fixer son interlocuteur avec un intérêt mitigé, des questions qui ne trouveraient probablement aucune réponse puisque le rouquin évitait soigneusement de confirmer ou infirmer de façon claire.

Il haussa les épaules.

"Si Orphéus ne voulait pas que je parle, il ne laisserait pas les Généraux venir, hein ? Et puis, sans la peau, je ne fais pas partie de son armée. Donc je vais te le dire, pour ce que ça change... Hmm... Je n'ai plus les mots exacts mais en gros..."

La scène repassa dans son souvenir, l'apparition d'Aurora, le ton monté, le cosmos tempétueux, Deukalyion, la sentence.

"Je lui ai demandé pourquoi il n'avait pas de gardes, il disait qu'il pouvait se défendre seul, mais en fait il y a une femme dans l'ombre qui le protège. Sa jumelle je pense, ils se ressemblent beaucoup. J'ai voulu savoir aussi ce qui était arrivé à son œil. Il m'a parlé de sacrifice, mais je ne suis pas d'accord sur le sens qu'il y donne. Et puis il m'a menacé de prison si je maltraitais les serviteurs qui viendraient m'apprendre à lire l'atlante. J'ai répondu que je ne craignais pas les menaces, et puisqu'il n'avait aucune confiance, j'ai proposé qu'il envoie une vieille femme. Il a cru que je lui dictais sa conduite, je crois. A Asgard, les chefs ne sont pas aussi fermés..."

Le Serpent s'étira tranquillement sans lâcher son interlocuteur du regard. Orphéus lui servirait une version beaucoup plus orientée Marina, plus "légitime", plus en accord avec leurs mœurs évidemment. Alvis s'en moquait. Pour lui la conversation s'était résumée à cela, et tout ce qu'il en retenait au final était que son petit pouvoir ne souffrait pas d'être objecté par un Vulgaire sans importance. Grand bien lui fasse. L'adolescent deviendrait un outil silencieux face à lui, s'il ne mourait pas avant. L'important était de pouvoir revenir vers Léviathan, de découvrir l'Atlantis de Deukalyion, pas celle des grandes familles nobles qui écrasaient tout sur leur passage.

Midgardsormr semblait mitigé au sujet des réponses qu'il avait données. Elles étaient honnêtes et sans détour bien sûr, comme Alvis en avait l'habitude, mais peut-être trop directes dans leur forme pour ces gens "civilisés" qui pensaient pouvoir décider du destin des "êtres inférieurs". Le naturel de l'Asgardien pouvait être perçu comme de l'insolence, il faudrait travailler là-dessus.


[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyMar 2 Juin - 22:22
Un Vulgaire peut-être moins stupide qu’il n’y paraissait, si tant est que la compréhension des informations précédemment offertes eut présenté une quelconque difficulté. Une supposition somme toute peu probable. En effet, les critères ne correspondaient aucunement à ses caractéristiques visibles ; le Monstre partageait une origine lointaine, peut-être, mais la ressemblance s’arrêtait à cela. Une femme pour un homme. La silhouette qui se dessinait sous les yeux de l’enfant n’était pas le gardien de ces lieux.

Cette situation amusait autant qu’elle ennuyait, se parant du principe des paradoxes. Le Flamboyant ne jouait son rôle qu’à la volée, bien loin de ce que l’on apercevait à l’accoutumée, et la Vermine qui traînait sur le sol perdait peu à peu de son intérêt. Il n’était qu’un gosse et, par-delà les attitudes, Elio comprenait que rien de pertinent ne ressortirait de cet échange. Un peu plus longtemps, toutefois, juste au cas où.

Reste à ta place, sale gosse.

Pour l’heure, le Général agissait en inquisiteur, en bourreau invisible, et l’ancien Ase ne constituait qu’une proie de plus dans sa liste. Et les victimes n’avaient en aucun cas le droit d’inverser les statuts, pas plus qu’ils n’étaient autorisés à ne serait-ce qu’essayer.

— Personne ne le souhaiterait, rassure-toi.

Nulle réponse à ces interrogations, à l’exception de cette abrupte mélodie accompagnant les lippes qui s’étiraient, goguenardes. En outre, des prunelles émanait la déconsidération qu’il éprouvait face à ces miséreuses remarques. Une moquerie ouverte, bien que silencieuse ; les expressions s’avéraient parfois plus enrichissantes que les actes et les verbes. Ces rapports, les Lyumnades ne les avaient guère consultés dans le détail, car s’ils se montraient efficients dans certains là, le traitement des vivants restait une sombre incertitude. Ainsi donc, elles connaissaient l’histoire, mais attendaient toujours l’une des versions.

Un récit entendu à la volée, quand bien même le Protecteur mimait une véritable attention. Aurora, l’ombre attitrée du Légat, liés tous deux par un lien inébranlable. Nulle nécessité de revêtir les traits du génie pour comprendre ce qui les unissait, lorsqu’ils apparaissaient ensemble. Vraisemblablement avait-il surclassé le plancton. Toutefois, s’infiltrait dans ses oreilles les traces d’une absence, la sensation qu’une donnée demeurait imperceptible, en l’instant. Un discours décousu, partiellement.

— Vous êtes arrivés à papoter maltraitance et de l’envoi d'une vieille juste comme ça ?

L’une des interrogations marquées à la peinture invisible, l’une de celles que le plus jeune oubliait de mentionner, pour des raisons aisément imaginées. Toujours était-il qu’Elio attendait cette dernière ; une vision d’ensemble restait indispensable pour ne pas se perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu1050/1050[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge850/850[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (850/850)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune1200/1200[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyMer 3 Juin - 9:53
Ah, c'était donc pour cette histoire. Il voulait lui faire parler de l'Atlante, et des mots qu'il avait eus à son encontre, de cette agression sans contact. Venait-il de sa part ? Pour tenter de lui faire regretter son geste ?

Alvis dévisagea attentivement le rouquin, sans répondre, visage fermé. Il se leva une nouvelle fois et contourna son assiette pour venir se planter juste devant les barreaux. Il y avait des chances que même debout l'étranger fût plus petit que lui, et fût dérangé de fait par cette position de supériorité symbolique. Mais ce n'était pas pour cette raison que le jeune homme se plaçait ainsi.

"De la même façon qu'un général inconnu vient, se plante devant ma cellule et me harcèle de questions sans jamais répondre. Tu sais déjà ce qui a motivé cette mise en garde. Et je suis sûr que tu as déjà ton opinion à ce sujet aussi."

Il affirmait maintenant. Cette affaire ne regardait pas le général, et quand bien même c'eût été le cas, Alvis déjà reçu sa part de blâme. Des deux hommes les plus importants de l'Amirauté. Il refusait tout net d'être jugé encore et encore pour cela, de ternir la belle image que lui avait laissé le Kraken de cette cité mythique qui l'abritait de ses geôles.

"Tu nous ferais gagner du temps à tous les deux si tu me disais plutôt tout de suite que tu veux réellement savoir, ce qui a motivé un noooooble et pur Atlante à descendre dans cet endroit. Je ne suis pas une attraction."

Toujours calme, il croisa les bras. Ce devait être l'un de ceux qui méprisaient les Vulgaires, et donc se sentaient libres de les traiter comme des déchets. Alvis avait rempli sa part de courtoisie en répondant aux premières questions sans détour, mais rien ne l'obligeait à aller plus loin. Ce n'était pas de l'insubordination de vouloir garder un semblant de vie privée et il avait été coopératif jusque-là.

***Resssste calme. Il est quand même général.
-Et moi humain.***


[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyVen 5 Juin - 20:53
— Un général inconnu qui ne fait que son boulot.

Qu’importait ce visage juvénile qui le dévisageait, se fermait au fur et à mesure que la conversation avançait. Une phrase simple, pourtant écrasante de sous-entendus, écorchaient d’une lame chimérique ; le Gardien ne se présentait que pour accomplir les tâches qui lui incombaient, quand bien même nul ne lui demandait d’intervenir. Des raisons futiles étourdissaient les pensées de l’Autre, le rendant plus assommant et miteux qu’auparavant. Des suppositions qui, lentement, martelaient cette patience qui s’accrochait encore. L’enfant pouvait bien se lever, cela ne changerait en aucun cas les faits. De la conscience, de l’idiotie, de l’ignorance : Nul besoin de se leurrer, car l’histoire et les vérités – aussi nombreuses fussent-elles, ne se façonnaient que de la main des Vainqueurs.

Et plus encore des Puissants de ce Monde.

— Je n’ai ni certitude ni préjugés. Les apparences sont souvent trompeuses et se fier aveuglément aux racontars ne sera jamais rien d’autre qu’une grave erreur. Sais-tu combien de morts peuvent être provoquées par une simple rumeur sur laquelle on accepte de se reposer ?

Un chiffre qui s’approchait d’un infiniment trop logeait à la frontière de sa gorge, une remarque retenue à la volée par une prison imperceptible. Si les conditions différaient de celles précédemment énoncées, les Lyumnades songeaient à ces âmes qui, quelques paires de mois auparavant, s’éteignaient. Ainsi, elle retraçait les parcours, les discours et les assurances qui les avaient menés jusqu’aux sombres tombeaux ; évoquait le sujet pour s’ébranler, aggraver cette plaie qui ne cessait pourtant pas de saigner, intrinsèque.

— Pour la dernière fois, je ne cherche qu’à comprendre ce qu’il s’est passé pour qu’un gosse inconnu termine dans nos geôles. Sois rassuré, gamin, si je devais choisir une attraction pour m’occuper, c’est certainement pas vers toi que je me dirigerais.

Une masse s’élevait, quittait cette chaise boisée sur laquelle elle se perchait jusqu’alors. D’un pas lent, l’Homme s’approcha des grilles pour mieux s’y adosser ; les bras croisés, son regard se porta sur le côté, fixant l’Étranger du coin de l’œil.

— C’est bon, on peut reprendre maintenant ? Si tu veux te faire entendre, c'est le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu1050/1050[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge850/850[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (850/850)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune1200/1200[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptySam 6 Juin - 8:25
L'adolescent soupira franchement, tandis qu'un nouveau gargouillis résonnait dans la solitude de sa cellule. Cette fois il n'y tint plus, il avait trop faim. Il se détourna des barreaux et s'installa près du plat pour prendre une ou deux cuillerées avant de répondre.

"Admets que c'est quand même difficile d'imaginer qu'un général, protecteur des piliers et d'Atlantis, ait pour mission de simplement écouter et vérifier des rumeurs au sujet d'un prisonnier. Surtout quand le prisonnier en question a déjà accepté de se rendre et dit ce qu'il avait à dire."

La mention des morts figea Alvis un instant. Finalement le soldat n'était peut-être pas aussi aussi antipathique qu'il voulait le faire croire. Mais même en imaginant qu'il y avait une motivation plus noble derrière toutes ces questions, le Serpent ne voyait vraiment pas comment le fait qu'il maltraité ou non des serviteurs pouvaient éviter des morts. A son arrivée à Atlantis il avait bien frappé des soldats, mais tué personne. Un fait. A cette servante il avait sans doute infligé un traitement dur et humiliant par ignorance des mœurs atlantes, mais là encore il n'avait tué personne, ni même porté la main sur elle. Un autre fait.

"Quand bien même tu veux vérifier une rumeur, la seule preuve que tu as que je te dis la vérité, c'est ma bonne foi. Mais puisque tu y tiens, d'accord. Déjà, sache que je n'ai jamais tué d'être humain. Des animaux oui, pour manger. Pour me vêtir."

Il continua un peu son plat. C'était encore chaud, agréable.

"Il y a une servante qui est venue dans mes quartiers une fois pour apporter un message. Elle m'a touché, alors que j'avais clairement fait comprendre que je déteste ça. Je l'ai acculée au mur pour lui faire peur et qu'elle ne recommence plus.
Comme elle restait plantée à me dévisager, je me suis dit que c'était une occasion de comprendre, et c'est là que j'ai vu une des grosses différences qu'il y a entre Atlantis et Asgard : ici vous êtes prudes et surprotégés.
Je lui ai dit de se dévêtir. Parce que je voulais voir en quoi les femmes d'Atlantis, les Atlantes en général, pouvaient bien être supérieurs à ceux que vous appelez Vulgaires. Je ne lui ai rien fait d'autre. Et ce que j'ai vu, c'est que nous sommes aussi humains les uns que les autres. Vos histoires de Sangs-Purs et de Vulgaires ne concernent que vous.

C'est à cause de cette histoire qu'Orphéus m'a mis en garde. Et que je lui ai suggéré d'envoyer une vieille femme. J'ai l'impression que vous pensez tous que je vais faire du mal à vos jeunes femmes. Mais comme je l'ai dit, je déteste les contacts. C'est inutile de me voir comme un agresseur.
"

Il avait parlé sans peur ni honte, le regard bien droit et franc. Après tout, il assumait son geste. Il n'avait pas été compris, mais ses intentions demeuraient les mêmes. Apprendre. Observer.

"Autre chose que tu voudrais vérifier ?"


[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyDim 7 Juin - 17:20
Les atrocité témoignées lors de la dernière bataille restaient vives dans le cœur autant que dans l’esprit. Les mois ne changeaient que peu ces faits, bien que la blessure se recouvrait d’une fine particule protectrice ; la moindre éraflure menaçait de l’arracher, de libérer les Monstres dissimulés. Les croyances ne remplaçaient en aucun cas la réalité. Le cas présent se distinguait, en effet, de celui auquel ils furent confrontés précédemment et sans doute de ceux à venir, mais le principe se voulait similaire : prêter une oreille aux rumeurs ainsi qu’aux paroles rapportées demeuraient une base convenable, mais cela ne pouvait être considéré comme unique vérité. Des hypothèses à formuler, des vérifications nécessaires ; il s’agissait d’un travail dépourvu de fin.

Tandis qu’il s’installait, l’enfant revenait sur les rôles accordés aux Généraux. Nulle réponse ne parvint à ces questions ; elles ne méritaient pas d’être mentionnées, puisque déjà expliquées quelques instants plus tôt. Si l’étranger persistait dans ses idiotes lacunes, qu’il fasse : Elio n’aimait pas perdre son temps, pas plus qu’il n’appréciait devoir se répéter. Ainsi donc faisait-il preuve d’une patience certaine, lorsqu’il entrait dans les prisons, lorsqu’il se trouvait à proximité de ce gosse simplet.

Toutefois, une chose restait assurée : les Lyumnades ne se contentaient pas de ce que l’autre considérait.

S’ensuivit l’histoire d’une servante mordue par un Serpent à la fois curieux et effrayé. Une méconnaissance engendrée par les distinctions qui fondaient leur Monde, et déjà avouait-il sa propre nature.

— Récapitulons tout ça : Un gosse d’Asgard est arrivé jusqu’à Atlantis, s’est retrouvé dans nos geôles parce qu’il ne comprenait pas la différence entre les deux espèces et qu’il voulait « vérifier ».

Instantanément, un soupir s’empara de ses lèvres, les entrouvrant pour mieux parvenir à s’échapper.

— Tu ne trouveras pas de différences physiques notables, les deux sont Humains. La différence ne réside pas dans l’apparence, mais dans ce qui nous compose à l’intérieur. Tu persistes à prétendre que le statut de Vulgaire ne peut que desservir sur nos terres, mais y’a une chose que tu dois comprendre : ta position a permis d’alléger grandement ta punition.

Les choses auraient été bien différentes pour un Atlante.

— Tout comme tu veux sans doute protéger ta chère Asgard, nous voulons protéger Atlantis. Si les méthodes diffèrent, le but est identique. Maintenant, j'aimerais que tu me donnes ton nom.

Un instant, il cessa, pensif.

— Tu as l'air d'aimer ta contrée, alors pourquoi l’avoir quitté pour rejoindre la nôtre ?

Une fois encore, la vérité se mêlait au mensonge, mais ainsi étaient faits les Marsyne.
Et d'autant plus les Lyumnades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu1050/1050[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge850/850[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (850/850)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune1200/1200[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyDim 7 Juin - 18:19
"C'est un résumé un peu rapide, mais je suppose qu'on peut le dire comme ça..."

C'est fou ce que les détails, une fois mis de côté, pouvaient allonger une discussion. En même temps s'il avait commencé la version abrégée, le général aurait probablement pensé qu'il se fichait de lui ou qu'il inventait une histoire pour se déculpabiliser de sa vraie faute.

Alvis afficha un air incrédule lorsque l'autre annonça de surcroît que son statut l'avait en quelque sorte protégé. Et quel statut ? Vulgaire ? Impossible. Asgardien ? A la rigueur cela expliquait qu'il ne comprenait pas les coutumes locales. Capitaine ? Là oui, c'était plus plausible, mais justement dans l'histoire il avait perdu ce statut. Alors quoi ? Il devait s'estimer heureux d'avoir perdu le peu de droits et de libertés qu'il avait généreusement reçus à son arrivée ?

Son expression passa au mécontentement. Il en avait du culot à demander son nom après les multiples tentatives de l'adolescent à son encontre. C'était frustrant, mais force était de constater qu'il avait ce pouvoir-là aussi : Alvis avait accepté de coopérer pour prouver son honnêteté, pour que ce temps inutilement sacrifié ait une valeur. Il avala encore quelques cuillerées, le temps d'envoyer son orgueil aux orties une fois de plus. Dans son esprit Jörmungandr salua cette initiative, et ce fut bien sa seule consolation.

***Ssss'il rapporte tout cccce que tu as dit à Orphéussss, ils verront bien que tu pas menti !
-Je ne le fais pas pour m'innocenter de quoi que ce soit, ce n'est que la vérité et tu le sais.
-Moi oui, eux non.
-Je sais, je sais... Parfois je me demande si c'était une bonne idée de venir ici...
-La meilleure, pour ssssurvivre.***

Il soupira. Faire des efforts, faire des efforts.

"Qu'on ne dise pas que je ne fais pas preuve de bonne volonté après ça. Je m'appelle Alvis. Et disons que mon départ n'était pas exactement volontaire..."

Prenant son mal en patience, il entreprit de raconter à nouveau l'histoire de sa fuite précipitée du pays des glaces éternelles -en évitant Lala comme toujours, et en parlant aussi brièvement que possible de Jör. Avec Deukalyion et Orphéus la pilule passait mieux, même si l'existence de l'esprit du Serpent-Monde ne relevait pas du secret le plus absolu. Alvis avait l'impression d'être examiné centimètre par centimètre, et cela lui déplaisait fortement.

Au moins le point positif dans l'affaire était qu'il avait un peu moins faim, maintenant.


[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SelenaSelenaArmure :
Scale des Lyumnades

Statistiques
HP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-bleu0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-rouge0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] G-jaune0/0[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]   [Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé] EmptyDim 7 Juin - 20:01
Qu’importait la laconicité du discours, cela n’empêchait en aucun cas de déceler les éléments déterminants : ceux-ci ne se profilaient pas dans les mots en eux-mêmes, pas seulement, tout du moins. En effet, si les syllabes s’avéraient parfois pertinentes, les teintes, les traits et les allures constituaient un ensemble de signes qui créaient une base sur laquelle l’on rédigeait les plans. Grâce à cela, le Général se construirait une idée propre, modulable.

L’adolescent ne sembla pas comprendre, s’affichant presque perplexe ; les Vulgaires ne représentaient que des étrangers dans le cycle des Atlantes, mais il n’en demeurait pas moins véridique qu’ils conservaient certains avantages. De surcroît, il y avait fort à parier qu’Orpheus ne se serait pas montré aussi clément avec l’un des leurs.

Malgré tout, l’Asgardien se démontrait honnête, de prime abord, et arborait également cette attitude crédule et vive que l’on attendait de lui. Et, désormais, il connaissait le nom de cet énergumène qui, déjà, racontait le périple entre deux contrées. Des inscrites en silence, comme à son habitude ; des éléments et des perceptions qui ne subsisteraient que dans sa mémoire, à mesure que le récit avançait et prenait une tout autre tournure.

Il avait donc fui.

Dès qu’il fût achevé, un souffle outrepassa les orifices naseaux, dépourvu de bruit. La mélodie de celui qui se nommait Alvis s’arrêtait enfin. Quant à lui, il n’avait rien de plus à ajouter concernant toute cette affaire, dont il trierait les données bien assez vite. Pas dans l’immédiat, en tout cas.
Les bras croisés, l’homme se plaça en face du prisonnier, restant toutefois à l’extérieur de la cellule encore ouverte.

— Je vois.

Voici donc le chemin parcouru par cet ancien représentant des pays glacés.
D’un geste lent, une main s’empara du dossier en bois, tandis que l’âme fit quelques pas afin de reposer la chaise à son endroit d’origine. Il revint aussitôt, ancrant une dernière fois ses prunelles cuivrées dans celle de son interlocuteur, avant de refermer la grille complètement.

— Dans tous les cas, tu seras en sécurité à Atlantis tant que tu te conduiras correctement. Si tu ne fais pas de vagues, tu pourras sans doute sortir prochainement. À ce moment-là, demande à quelqu’un de t’apprendre nos coutumes, ça t’évitera ce genre de problème.

D’autant qu’il n’était pas certain que le Légat fasse preuve d’autant de clémence, la prochaine fois.
Dans un dernier regard, le Gardien vérifia que tout était en ordre et que l’Enfermé ne manquait de rien ; une fois chose faite, il prit la direction de la sortie, lui adressant ses ultimes mots.

— Je ne suis qu’un Général sans nom, mais merci pour ces informations Alvis.

Qui sait, peut-être permettront-elles de sauver d’autres vies, un jour.

Citation :
Le personnage quitte le sujet. Merci pour ce rp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2012-selena-marsyne-les-lyumnades
 
[Mi-mars 552] À la guerre comme à la guerre [PV Alvis][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: