Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (0/0)
Message [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyDim 24 Mai - 15:54
Je n’en crois toujours pas mes yeux, pourtant cela fait quelques jours que j’ai été engagée comme peintre par les Mécènes d’Apollon. Tout est extraordinaire et magnifique. J’ai brièvement aperçu ce qu’ils nomment les temples, commencé à travailler dans la Cathédrale et pris peu à peu mes marques, commencé à avoir quelques habitudes même… Cela fait trois jours je crois que je suis arrivée. Je me souviens de la première fois que j’ai posé les pieds ici, tout semblait irréel de beauté. Je me souviens de ces jardins que l’on a traversé au tout début avant d’être emportés dans la Tour après avoir traversé le portique. J’ai envie de les revoir. J’ai été un peu déçue de les avoir traversé en vitesse la première fois, mais j’étais escortée et l’on avait beaucoup à me montrer et à m’expliquer. A présent que je ne me perds plus dans les étages, j’ai plus de temps libre. J’aimerai le passer à travailler la plupart du temps, car ce n’est pas qu’un travail pour moi c’est une vraie passion, un bonheur de chaque instant, mais je suis curieuse, j’aime découvrir et ces jardins seraient également une bonne source d’inspiration.

C’est presque au pas de course que je descends chaque étage de la Tour pour redescendre sur la terre ferme. L’air est frais et une légère brise fait danser mes long cheveux blonds comme les blés. Je souris de contentement. J’y suis ! La nature autour de moi est luxuriante. Tout doucement je me promène et observe les différentes variétés qui poussent ici. L’automne a commencé à apposer sa marque car je vois ici et là des feuillages qui se sont parés de couleurs chaudes. J’aime beaucoup. J’aime toutes les saisons à vrai dire. Chacune a ses particularités et des détails que j’apprécie. En automne, ce sont ces teintes rouge-orangées qui flattent mes yeux d’or.

Je déambule encore à la recherche d’un coin ou d’un ban où je pourrais me poser, sortir mon carnet et mon fusain puis commencer à capturer sur mes pages blanches la beauté de ce que je vois. Il me faudrait beaucoup d’heures de travail pour tout explorer, cependant, une fois que j’aurai fait le tour, tout serai gravé dans ma mémoire. J’ai un don pour retenir tout ce que je dessine et ce qui attire mon attention visuelle, assez pour dire que cette jeune fille qui arrive là, je ne l’ai encore jamais croisée. C’est amusant comme dans ce cadre idyllique elle ressemble à une Nymphe. Je n’ose pas lui parler car elle semble occupée, mais peut être viendra-t-elle me saluer ?


[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu1650/1650[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge750/750[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (750/750)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune1350/1350[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyDim 24 Mai - 17:45
Le matin est encore jeune tandis que la princesse solaire observe la ville éternelle nimbée par les rayons de l'aube. Elle admire en silence le nouveau jour qui s'éveille et marche, comme à son habitude, tout en ayant à l'esprit les pensées entremêlées des lendemains et des jours passés. Comme il est difficile de construire des projets, de trouver un souffle créateur tandis que la pensée qui l'habite parle de guerre et de massacre. Il n'y a pas si longtemps, à peine un mois, elle avait vu tomber l'une des grandes cités italiennes, malgré le soutien des berserkers, malgré des efforts acharnés pour la tirer des griffes byzantines.

Heureusement, il existe un lieu en lequel elle sait faire la paix avec ses fantômes. Ce même havre qu'elle dédit à chacun des Oracles qui passe entre deux vents. Elle a dû tous les voir ou presque profiter des allées fleuries, des fruits abondants en été, des couleurs du verger. Elle-même entretient cet étroit lien avec la terre qui la caractérise. La Gardienne ne craint pas de se salir en plongeant les mains dans le sol fertile. Et peut-on seulement parler de salissure quand il s'agit simplement de l'enveloppe du monde ? Parfois elle déloge même quelques insectes sans le vouloir et les déplace juste un peu plus loin. Il s'agit de mesurer la force de vie qui anime tous ces êtres, animaux et végétaux. Il s'agit d'offrir un instant dans la trame du destin à ces Marcheurs de la nuit et ces Marcheurs du jour que sont les Oracles. Un simple instant pour penser, pour s'apaiser.

Ce matin-là, c'était elle-même qui avait besoin d'un instant. Apollon n'avait donné aucun ordre autre que tenter de défendre la ville. Pas de pourparlers, pas de contre-attaque. Comme s'il restait indifférent au sort des Italiens placés sous son influence. C'était à n'y rien comprendre.

Elle s'en ouvrit, murmurante, au Roi-Chêne et à ses grands princes, aux arbrisseaux à peine éveillés et aux buissons couverts de rosée. Les avis étaient partagés : s'ils aimaient discuter, ils demeuraient de simples témoins du temps qui passe, enracinés dans le sol généreux et privilégié de la Tour. Célestia en profita pour ramasser les innombrables feuilles déjà à terre, arranger les cheveux-branches et les élaguer si nécessaire. Cela ferait du combustible pour les pauvres pendant l'hiver, sans qu'il y eut besoin de faire du mal à ces doux êtres immobiles.

Sur le point d'aborder la question de l'absence d'un Augure qui la minait quelque peu, elle s'interrompit en croisant une silhouette jusque-là inconnue. A son chargement, elle devina une artiste de la Tour, une nouvelle venue. Une femme, voilà qui n'était pas courant au sein des artistes, mais Célestia n'en ferait pour rien au monde la remarque, elle-même détonnant largement dans le paysage clérical.

Elle rajusta le tas de branches en train de glisser entre ses bras et sourit en s'approchant. Voir une nouvelle tête avait quelque chose de rafraîchissant, d'autant qu'elles se ressemblaient avec leur blondeur cascadant le long de leurs épaules.

"Bonjour, jolie dame peintre. Venez-vous vous prélasser dans notre beau jardin ou y chercher l'inspiration ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyLun 25 Mai - 13:45
La jeune femme s’approche finalement. Elle me sourit et je lui souris en retour. J’ai finalement pu trouver un banc et m’y suis installée avec mon carnet de croquis en main. Je le laisse sur mes genoux oubliant sa présence un instant tout en le maintenant de la paume de ma main. Le compliment dissimulé me fait rougir légèrement. J’ai 16 ans et les remarques sur mon physique me gênent toujours un peu. Polie, je réponds d’une voix douce et fluette :

- Bonjour ! Un peu les deux je dois dire… Et vous ? Vous êtes jardinière ?

La question ne me semble pas saugrenue, après tout je suis l’une des rares, peut-être même unique femme peintre de métier. Je ne compte pas les filles nobles qui peignent par loisir pour passer sagement le temps à la maison. Ce n’est pas la même chose à mes yeux. Les femmes de ma condition se font habituellement entretenir et les paysannes ont bien trop de travail pour nourrir leur marmaille que pour avoir le temps ou même les moyens de se fournir du matériel et peindre. Du coup je ne fais dans les préjugés et s’il me semble un endroit où je puisse trouver des personnes comme moi, je pense que c’est ici le bon. Je ne sais pas que je me trompe de peu. Juste sur le métier, mais la jeune femme saura bien m’éclairer si elle le souhaite.

- Je suis arrivée il y a trois jours. Tout ici est tellement exceptionnel, cela me donne envie de tout dessiner. Mais il me faudrait sans doute des années… Cela dit je ne sais pas combien de temps je vais travailler ici. A vie peut-être ? Cela ne me déplairait pas, ce cadre est tellement beau qu’on ne s’en lasserait jamais.

Mes yeux d’or avaient quitté la jardinière pour contempler ce que j’ai devant moi. Comme deux capteurs d’images mémorielles, je mémorisai l’ensemble. Plus tard, je mémoriserai les détails. C’est un bon projet. Je me tourne vers ma semblable de nouveau et lui sourit amicalement.

- Cela fait longtemps que vous travaillez ici ? Vous y venez tous les jours ?

Je pose quelques questions, c’est tout moi, toujours curieuse et parfois à la limite du sans gêne, mais je sais me retenir. Trop de questions ce n’est pas bon. Je glisse une mèche blonde derrière mon oreille droite. Elle s’échappe toujours la maligne ! Parfois ça ne me dérange pas, mais là elle me chatouille la joue. J’observe un peu la femme en face de moi comme elle s’est rapprochée. Je constate qu’elle paraît plus âgée que moi, je suis loin de me douter que ce n’est qu’apparence, mais qu’en sera-t-il de sa maturité ? Je saurai bien assez tôt.

- Vous êtes très belle, bien plus que moi ! Vous ressemblez à une Nymphe… J’adorerai vous dessiner un jour si vous le voulez bien.


[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu1650/1650[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge750/750[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (750/750)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune1350/1350[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyLun 25 Mai - 15:11
Jardinière ? Voilà une question qu'on ne lui avait jamais posée. Après tout les serviteurs de la Tour, les Moineaux et les Oracles la connaissaient suffisamment maintenant pour ne plus douter de ses attributions dans le temple de l'Orient.

"Pas seulement, dirons-nous. J'adore m'occuper des plantes alors on me laisse à faire, mais je suis avant tout une Évêque et une artiste en ces lieux. Je m'appelle Célestia, et vous ?"

Bien sûr, avec son petit tas de bois dans les mains, elle avait tout l'air de se raconter de jolis contes. Cela important autant que quand les gens la prenaient pour une esclave hors de la Tour -c'est-à-dire pas du tout. Elle déposa doucement son chargement sur le bout du banc à côté d'Esmelia puis épousseta la terre de sa la robe.

"Travailler ici signifierait atteindre un niveau sublime dans votre art, le rendre vivant en quelque sorte. C'est tout le mal que je vous souhaite, mais cela exige beaucoup de temps, d'efforts et de constance. En serez-vous capable ?"

Travailler ici. Si elle n'y faisait que travailler. La Tour des Vents était sa maison, son refuge et celui des serviteurs d'Apollon sans réserve. Comment le lui dire sans tout dévoiler ?

"Depuis 2 ans. Il m'arrive de m'absenter de temps en temps bien sûr, pour aller officier ailleurs, rendre visite à des pairs dans d'autres pays, des missions ponctuelles, mais je finis toujours par revenir. Les jardins sont loin d'être la seule chose qui me retient ici."

Le compliment la fit sourire de plus belle, la comparaison lui arracha un petit rire mélodieux, dont un écho attira son regard vers une autre nymphe de passage. L'une de celles qui acheminaient les repas vers les temples des Évêques, dans la partie interdite aux non-Eveillés. Célestia la salua d'un signe de tête. Malheureusement il s'agissait de choses qu'il valait mieux éviter d'ébruiter, tout comme les responsabilités plus que religieuses qu'Apollon lui avait confiées.

Elle se plaça à quelques mètres d'Esmelia, face au banc. Le murmure des arbres salua la performance qu'elle allait improviser pour la peintre d'un vent doux. Ses manches glissèrent lorsqu'elle leva les bras, révélant sa peau de porcelaine à la lumière matinale. L'un était courbé au-dessus de sa tête en un arc gracieux, l'autre vers la jeune femme comme si elle l'invitait à danser. Et elle se mit à bouger doucement, avec cet invisible danseur qu'était le vent, dessinant dans l'espace la course d'un couple au-dessus des nuages. Un tableau simple et lent, en accord avec le lever du jour.
La petite représentation dura une dizaine de minutes en silence avant qu'elle saluât et revînt vers l'artiste.

"Je ne peux vous laisser me dessiner pour certaines raisons personnelles, mais je vous remercie de l'attention. Il est parfois préférable que l'Art demeure éphémère pour conserver toute sa beauté. C'est en tout cas une certaine nécessité dans le mien."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyMar 26 Mai - 14:51
Le jardinage n’est donc qu’une passion ! En voilà tout plein de casquettes. Je souris à la demoiselle. A la première réponse déjà un flux de questions se déverse à travers mes douces lèvres.

- Oh une Évêque ce n’est pas commun, félicitations ! Comment vous avez fait pour être prise comme tel ? Arstiste aussi vous dites ? Quel est votre domaine ? Ah et moi c’est Esmelia, enchantée.

Je ne pense pas qu’elle me mente, même si elle n’en a pas l’air, je suis bien la première à ne pas me fier aux idées préconçues et aux premières impressions. Tout me semble possible et puis elle a une bonne tête de celle à qui l’on peut faire confiance pour être honnête. J’opine à ses dires, même si je n’en comprends pas la réelle portée. Rendre vivant à mes yeux c’est arriver à reproduire le plus fidèlement possible avec un doigté et une finesse que bien des hommes ont du mal à atteindre car elle requiert une grande part de sensibilité féminine. Je ne dis pas que c’est impossible pour les hommes attention ! Mais de ce que j’ai pu observer, ça leur semble plus difficile.

- Et bien je ne suis pas venue pour me tourner les pouces, les efforts et le temps ça m’connait ! Et j’imagine que si les Mécènes d’Apollon m’ont recrutée c’est qu’ils voient en mon travail du potentiel, quelque chose que les autres n’ont pas.

Je veux y arriver c’est certain, plus qu’une passion parfois c’est la rage qui m’anime, la rage de montrer au monde ses injustices, de lui montrer que je suis capable même si je suis une femme, surtout parce que je suis une femme, enfin… Une fille.

Deux ans. Ça me semble court et long à la fois. Plus long que moi ça c’est facile puisque je viens d’arriver et en même temps, deux ans sur une vie semble bien peu quoi que pas tant que ça si on ne considère que le temps vécu sans celui qui reste à vivre.

L’autre femme de passage n’attire pas mon attention déjà fixée sur la belle blonde. J’observe la danseuse avec un léger sourire sur le bout des lèvres. Elle a une grâce naturelle que l’on aurait du mal à égaler, pourtant cela semblait si naturel chez elle. A la fin de sa prestation je me mets à applaudir. Doucement, pas trop fort comme si j’avais un peu peur de briser la quiétude des lieux.

- J’aime bien les arts éphémères aussi. Vous me faites penser à un équilibriste que j’ai croisé il y a quelques mois. Il faisait de jolies pirouettes, je pense que ça vous aurait plu. Il disait être intéressé par toutes les formes d’arts, ce n’est pas courant ce genre de personne malheureusement. Ou alors je n’ai que trop peu rencontré les bonnes...

Des personnes qui apprécient un ou plusieurs art c’est assez courant heureusement, mais tous dans leur ensemble je n’ai pas souvenir d’en avoir rencontré des masses.

- Ce n’est pas grave pour le dessin, j’ai beaucoup de belles choses ici. Les temples aussi ont de belles parties à l’architecture remarquable, j’y passerai quelques fois. Je trouve que le jardinage est une forme d’art aussi. Savoir planter harmonieusement les différentes espèces et les entretenir pour qu’elles donnent le meilleur d’elles même n’est pas à la portée de tout le monde. J’aimerai bien apprendre si vous avez un peu de temps pour me conseiller. Je vous aiderai volontiers. Et peut être pourriez vous aussi m’apprendre leur nom, je vois plein de spécimens que je n’ai jamais vu.

Bon je n’ connais pas grand-chose aux plantes. Juste ce que mon précepteur m’a appris, c’est à dire les plantes basiques, les plantes médicinales, leurs vertus, et comment les préparer entre autre. Du coup j’ai beaucoup à apprendre. A présent que la demoiselle a terminé de danser je lui indique la place à mes côtés si elle souhaite me rejoindre et s’installer.


[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu1650/1650[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge750/750[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (750/750)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune1350/1350[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyMar 26 Mai - 15:40
"J'imagine que telle était la volonté de Dieu."

Énigmatique ? Sans doute. Mais vrai tout à la fois. La jeune artiste avait de la curiosité à revendre, aussi Célestia espérait-elle que la danse suffirait à satisfaire les questions qui pourraient lui poser le plus de problèmes à expliquer. C'était un peu son regret principal lorsqu'elle s'aventurait dans la cathédrale pour observer les artistes : ceux avec qui elle pouvait nouer quelques liens ne sauraient probablement jamais qui elle était vraiment. Comme si son existence elle-même constituait un mensonge. Au moins ses mots étaient-elles sincères dans les grandes lignes, seule la perception qu'ils en avaient passant par le filtre des métaphores.

Elle acquiesça sur le fait qu'Esmelia devait avoir du potentiel. Il suffisait de savoir à quel point les critères d'entrée chez les Mécènes d'Apollon étaient élevés. Les serviteurs du Soleil en la matière faisaient preuve de rigueur. Bien sûr ils n'exigeaient pas d'entrée de jeu la perfection absolue, mais il fallait que les œuvres présentées soient plus que de simples taches de couleur sur une toile ou que trois bouts de terre empilés les uns sur les autres. Il devait y avoir une certaine technique, de la sincérité, du cœur, si possible cette vie dont parlait Célestia. Une émotion, une sensation qui pénétrait au plus profond des tripes dès le premier regard ou la première écoute. Un soupçon de quelque chose qui différencierait deux œuvres a priori identiques si on les mettait côte à côte.

"Il est fort difficile de vraiment parler d'un réel intérêt pour tous les arts sans nourrir quelques préférences. C'est pour cela que la Tour aime se parer de plusieurs mécènes, chacun à l'écoute de tout un éventail, mais aussi une spécialité. C'est que j'appelle les Arts majeurs et les Ars mineurs. Non pas que certains soient plus importants que d'autres, loin de là. Mais on ne peut vraisemblablement pas exceller dans tous les domaine. Je serais bien en peine de sculpter par exemple, même si j'adore plonger les mains dans la terre et la façonner."

Le regard d'émeraude balaya le jardin avec un amour non-dissimulé. C'était un peu sa sculpture à elle, sauf qu'une fois les pousses sorties de terre, c'était Gaïa qui reprenait le flambeau et animait les plantes.

"Un équilibriste, vous dites ? C'est dommage, j'aurais peut-être pu danser avec. Peut-être un jour s'il décide d'essayer d'entrer dans la cathédrale, qui sait ?"

Célestia réfléchit un instant. Elle connaissait les noms des plantes surtout parce que les plantes lui parlaient, aptitude qu'il convenait mieux de cacher pour éviter de paraître folle à lier. Et aussi grâce à l'enseignement d'Asclépios pour tout ce qui touchait à l'application médicinale. Si les humains pouvaient encore entendre la voix de la Nature... Elle en rêvait parfois. Tant de ces beaux arbres manquaient d'attention et ne demandaient que de soins pour donner les meilleurs fruits ! Tant de fleurs pour s’épanouir en parterres entiers ! Tant de ces animaux qui peuplaient le monde !

La nymphe prit place avec plaisir entre son tas de bois et Esmelia, couvant du regard la cathédrale et le haut de la Tour où l'attendait son nid. Elle n'osa pas dire à la peintre que l'accès aux temples lui serait possiblement refusé. Il s'agissait après tout des quartiers des Oracles, où la discrétion et le calme devaient prédominer.

"Je vous les nommerai avec joie, mais je ne sais si votre travail vous laissera le temps de planter, du moins au début. Je crois savoir que de grands chantiers sont prévus pour le courant de l'année."

Un silence. La Gardienne piocha alors une branche au hasard de son tas et la présenta à deux mains à Esmelia.

"Montrez-moi votre technique ! Dessinez donc cette branche."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyMer 27 Mai - 19:59
Je ne me souviens plus si l’acrobate m’a dit qu’il préférait un art en particulier, peut être, sans doute même, mais cela remonte à quelques mois et ma mémoire me fait défaut. Quoiqu’il en soit je suis certaine qu’il m’ait dit qu’il les appréciait tous. Le degré d’appréciation après c’est secondaire je pense tant qu’il est sensible aux mêmes choses que nous.

- Je suis bien d’accord. Je ne saurais pas sculpter non plus ni jouer du théâtre… Inventer quelques poèmes peut être à l’occasion si je suis inspirée mais ça ne sera pas aussi grandiose qu’un poète de talent. Ça aurait juste la beauté du coeur simple et éphémère. Danser je le pourrais vaguement, mais je ne connais aucun pas, aucune figue, aucune technique, tout au plus j’aurai de me dandiner de façon pas trop lourdaude. Ah… Mais peut-être que tu pourras m’apprendre quelques pas que je n’aie pas l’air trop ridicule ? Je sais que je ne pourrais pas t’égaler, mais il me plairait de toute fois m’améliorer, tout comme j’aimerai m’essayer au jardinage.

Quant à l’équilibriste, il avait dit être un grand voyageur, alors je ne sait pas si ses pas le ramèneront à Rome de nouveau, mais il ne fallait jamais dire jamais, tout était possible. Dans tous les cas ça avait été une agréable rencontre et je serai ravie de le revoir pour avoir de ses nouvelles sur ses nouveaux périples.

- Et bien l’équilibriste est un grand voyageur alors il a dû quitter Rome depuis mais si jamais je le recroise je te le présenterai. Il vient de Perse et je ne me souviens pas où il comptait aller, peut-être ne l’a t’il pas dit ou ne le savait-il pas encore. Enfin bref, peu importe, les chances de le croiser sont vraiment très faibles à moins d’un miracle.

Concernant ma requête pour les plantes et l’aide au jardinage, Célestia semble emballée mais craint pour le temps que je pourrai y consacrer. Je lui souris doucement. C’est vrai qu’il y avait de grands chantiers en cours, mais ils avaient droit à des temps de pause et heureusement car la peinture ou la fresque surtout ce n’était pas de tout repos.

- Je ne m’inquiète pas pour cela, nous avons un emploi du temps à respecter, des dates butoirs et des jours de repos prévus. Donc outre ces jours fixés, si je suis efficace, je saurai me dégager du temps libre. Il nous en faut de toute façon pour cultiver notre imagination et notre inspiration, trop travailler tout le temps ça peut fatiguer l’esprit il faut savoir s’aérer et puis il y en a ici qui ont de la famille. A eux il leur faut du temps pour s’en occuper, les voir, voir grandir leurs enfants...

Je reste un instant pensive. La notion de famille est un peu douloureuse pour moi qui ai perdu mon père et me suis séparée de ma mère. Je n’ai plus vraiment d’équivalent. Il y a eu Decio à un moment, mais je l’ai perdu de vue en venant à Rome et il n’a pas daigné prendre de mes nouvelles alors je ne sais pas trop comment je dois le prendre. Moi qui avait nourris quelques sentiments à son égard à un moment ça m’est toujours un peu douloureux. Enfin… Ainsi va la vie !

Je relève mon carnet et prends mon fusain en main. J’observe minutieusement la branche tendue par la jeune femme et sourit doucement. Oui dessiner ou peindre chasse toujours les tristes pensées que je peux avoir. C’est une force, une bénédiction. Je m’applique. Ce n’est pas à moi que je pense en dessinant mais à Célestia, parce que le dessin doit imprimer en lui l’essence de son destinataire, c’est ça qui le sublimera à ses yeux. Je détaille le plus possible en rapport avec le temps qui m’est accordé. Des branches j’en ai tellement dessiné déjà… Elles ont toutes des similitudes et aussi leur particularité propre. Une courbure par-ci, un bourgeon par-là et quelques nœuds évidemment. Je croque en silence puis lorsque j’ai terminé je lui montre le résultat. De mes yeux clairs et lumieux, je demande silencieusement ce qu’elle en pense. Lorsqu’elle m’aura donné son avis je lui poserai une question qui m’est venue en dessinant.

- Au fait, est ce que vous faites partie de ce que l’on appelle les éveillés ? On m’en a brièvement parlé et je sais que ça ne doit pas sortir d’ici, mais du coup dès que je croise quelqu’un je ne peux pas m’empêcher de me poser cette question. Simple curiosité.


[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu1650/1650[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge750/750[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (750/750)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune1350/1350[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyMer 27 Mai - 21:44
Le tutoiement arrive un instant et repart. Cette jeune femme a quelque chose qui attire Célestia. Une lumière quelque part faite de joie et d'optimisme. Quelque chose qui change de tous ceux qui annoncent la fin des cycles et les morts. Elle sent qu'elles pourraient bien s'entendre, devenir amies peut-être. Mais pour la préserver, la nymphe préfère ne pas tout dire. Au sujet de son ascendance par exemple. Au sujet de ses missions. Un juste milieu entre l'omission et la vérité.

"J'encourage avec plaisir toutes les formes d'essais. Après tout, on ne peut progresser dans un domaine qu'en le pratiquant."

Le sujet du voyageur semblait clos, aussi la Gardienne ne revint pas dessus, mais il avait l'air d'avoir marqué la peintre. Une rencontre intéressante à n'en pas douter.

Et alors qu'elles parlaient loisirs, jardinage, danse, il y eut soudain comme une ombre sur le visage d'Esmelia. Ternissant sa lumière. Le mot famille, si cher à Célestia, semblait lui causer comme de la douleur, peut-être du regret ?
Elle se tut le temps du dessin, réfléchissant à comment les éloigner. La branche prit forme, ses détails, quelques nuances grises, sous l’œil appréciateur du Héron. Pour sûr les mécènes avaient vu quelque chose de bien réel. Elle prit le dessin et le posa à côté de son original. Ne manquait que la consistance pour le dessin égalât la réalité... ainsi que la connaissance de sa "cliente" pour refléter ses pensées.

"Tu es vraiment précise. J'aime beaucoup."

Ce n'était qu'une branche, mais la nymphe la tenait avec précaution, comme un petit trésor. Un sourire énigmatique naquit sur son visage et elle planta les émeraudes de ses yeux dans ceux d'Esmelia de placer un doigt sur ses lèvres pour lui indiquer de faire silence. Les doigts de sa main libre parcoururent la longueur de la branche, et alors l'écorce se mit à verdir, à s'assouplir. Les petites branchettes s'allongèrent et se garnirent de bourgeons, puis ces mêmes bourgeons s'ouvrirent doucement en fleurs colorées.
Pendant ce temps le cosmos de Célestia l'enveloppa, nimbant sa personne d'une lueur dorée, purement solaire. De la même main qui avait redonné vitalité à la branche, elle toucha l'épaule de sa compagne en un geste bienveillant, lui transmettant des sensations apaisantes, chaleureuses, éloignant les ombres.

"Je suis l'Aurore, celle qui guide ceux qui se sont perdus dans la nuit. J'abrite et nourris l'espoir, je fais grandir la Lumière en devenir. T'en dire plus pourrait, hélas, te mettre en danger. Et c'est aussi pour cela que je ne souhaite pas que tu me dessines."

Elle reprit le dessin et le plaça de nouveau à côté de son original.

"Qu'en penses-tu ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyJeu 28 Mai - 9:06
Célestia apprécie mon dessin et j’en suis ravie. J’ai fais de mon mieux même si ce n’était qu’une branche. Toute chose a le droit d’être représentée de la façon la plus précise qui soit, avec délicatesse et amour parce que c’est l’addition de toutes ces petites choses que l’on forme un tout, un ensemble harmonieux et paisible ou chaotique et ravageur. Oui je pense qu’il n’y pas que la paix qui puisse transparaître dans une peinture. Je vois de la beauté dans un esprit tourmenté, dans une eau déchaînée, dans la pluie déferlante ou dans la tristesse d’un visage. Chaque chose nous raconte une histoire et c’est cette histoire que j’aime à communiquer à travers mes créations.

- Merci Dis-je simplement.

Puis j’observe, Célestia maintient la branche et un miracle se produit, un phénomène magique, magnifique. Comme si la vie était insufflée en cette branchette et le temps accéléré pour elle seule, elle devint vivante, printanière. Je suis émerveillée par ce don d’une part mais aussi par la transformation d’une chose à priori terne en quelque chose de beau. Une idée me vient. Une envie, un projet de longue haleine. Il faudra que j’en parle à Célestia mais avant, je me laisse bercer par sa chaleur qu’elle insuffle en moi à présent. Je me sens calmée, apaisée oui et la tristesse partie pour un temps.

A sa demande j’observe les deux images et lui réponds. Il n’y a pas à tergiverser ce qu’elle a fait est un beau prodige. Que j’aimerai pouvoir en faire autant…

- La métamorphose est incroyable, splendide ! Ah là, ça ne correspond plus à mon dessin !

J’éclate d’un rire franc et cristallin. Puis une fois revenue au calme, j’en profite pour lui exposer mon idée.

- Hum… Voir le cycle de vie de la plante ça m’a donné une idée. J’aimerai beaucoup observer ce phénomène de la plantation à l’épanouissement de la plante sur plusieurs espèces différentes. Oh bien sûr je ne te demanderai pas d’accélérer la pousse non, je patienterai le temps que leur croissance se fasse naturellement et ce que j’aimerai c’est dessiner chaque étape. Aujourd’hui ce n’est qu’une graine, quelques jours plus tard une petite pousse sort de terre, etc. Mais pour ça il me faudrait des graines à planter. Des pots je dois pouvoir en trouver chez moi ce n’est pas un soucis. Est ce que tu crois que l’on m’autoriserait à avoir quelques exemplaires de ces beaux spécimens qui poussent ici ?


[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu1650/1650[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge750/750[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (750/750)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune1350/1350[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyJeu 28 Mai - 14:59
La Gardienne entendit les arbres murmurer. Certaines des espèces de la Tour étaient véritablement uniques, des essais, des créations d'Apollon lui-même. Elles ne devaient pas sortir de ces lieux. La nymphe le savait. Elle observa les réactions d'Esmelia à ses petites révélations, savoura son émerveillement comme un trésor aussi éphémère que ses danses et ses chants.

Se levant de nouveau, elle creusa un trou juste à côté de banc dans lequel elle enfouit la base sa branche ravivée. Elle caressa les pétales fragiles puis se redressa en direction de la peintre.

"Tu te trompes. Ton dessin correspond toujours. Ce sont deux états distincts de la même entité, voilà tout. Comme les Hommes qui naissent, deviennent des enfants, puis des adultes, parfois des vieillards. Comme ton art qui n'était probablement au début que quelques ratures sur un parchemin grumelé. Si cette branche ne prend pas racines, l'hiver la tuera. Cela fait partie du cycle. Et sa mort servira à chauffer les pauvres dans les cathédrales, à alimenter des fourneaux et les marmites, les enclumes des forgerons. Notre devoir à toutes les deux est d'immortaliser le meilleur dans ces changements pour que les générations suivantes puissent s'en inspirer, éviter des erreurs et accomplir leur cycle. J'espère que tu comprends maintenant ce que je veux dire quand je parle d'art vivant."

Elle embrassa le jardin du regard et s'assit de nouveau à côté de la jeune fille.

"Il y a des espèces ici qui ne survivraient pas en-dehors du jardin. C'est Apollon lui-même qui les nourrit de ses rayons. Je te montrerai si tu veux celles dont tu peux prendre des boutures, mais je pense préférable que tu viennes ici dessiner plutôt que de les emporter chez toi. Tant que tu seras fidèle à la Tour, tu pourras venir à n'importe quel moment."

Les couleurs de l'aube s'était à présent effacées au profit d'un jour d'hiver un peu pâle mais doux. On entendit des cloches sonner, venant de la cathédrale céleste aussi de Rome en contrebas, dans un concert quotidien rythmé sur les offices. Ce devait être le moment où les nymphes portaient les repas et préparaient les bains, où les Moineaux vérifiaient dans les volières que les oiseaux messagers se trouvaient tous là, reposés, nourris, où les Oracles du Septentrion et du Méridien prenaient le relais de l'Orient pour accompagner l'ascension solaire.

Le moment où, autrefois, Adalrik aurait dirigé ses pas dans le beau jardin pour une promenade matinale qui lui aurait donné le calme et la force nécessaires à l'exercice de ses fonctions pour le reste de la journée.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia


Dernière édition par Célestia le Ven 12 Juin - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-bleu0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-rouge0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea G-jaune0/0[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea   [Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea EmptyLun 1 Juin - 13:06
Je suis un peu déçue de ce que m’explique Célestia. Mon idée tombe à l’eau. Je ne peux pas observer la pousse de graines sans graines, mais tant pis je me contenterai des boutures. C’est loin de représenter le cycle de naissance qui me semble être le plus intéressant, mais c’est toujours mieux que rien.

Je ne me laisse pas démonter pour autant car autre chose dans ce qu’elle a dit a éveillé mon intérêt. Curieuse, j’ai des questions plein la tête ou plutôt des théories sorties de mon étonnement. Je conçois qu’il y ait ici des espèces uniques, mais de là à dire qu’elles ne peuvent pas pousser ailleurs… C’est un peu pittoresque. Je me serai attendue à plus de force et de résistance de la part de plantes divines d’Apollon.

Toute vie est fragile, et fragile ne veut pas dire moche ou nul, mais j’insiste, de la part de tels spécimens c’est décevant. Je me contenterai des boutures même si aujourd’hui mon intérêt est beaucoup moindre, peut être que dans quelques jours il aura augmenté. Après tout la science du bouturage n’est pas si aisée et il me sera intéressant de l’apprendre. J’en reviens à ma question.

- La lumière d’Apollon ne leur insuffle donc pas suffisamment de force pour vivre ailleurs ? C’est triste pour ces petits et grands êtres vivants. J’aurai pensé qu’au contraire elles auraient été capable de s’épanouir n’importe où. Mais d’accord je me contenterai de celles qui sont plus fortes. Ça me fait penser à la dure sélection de la nature. Les faibles voués à disparaître… Espérons qu’il n’arrive jamais rien de mal à ces plantes !

Mais espérer ne servirait à rien comme je le verrai un peu plus d’un an plus tard. Un an, c’était le temps qu’il me restait pour convaincre les gardiens de ce jardin de pouvoir avoir un petit échantillon à étudier. Si j’y parviens, alors ces échantillons seraient préservés de la catastrophe et pourraient être les prémices d’un nouveau jardin. Mais ça je ne le sais pas. Peut-être serait-ce un échec. Après tout Célestia me semble être une personne bien têtue malgré sa gentillesse. Ce peut être une qualité comme un défaut, et je ne critique pas loin de là car je suis moi-même têtue et persévérante. Aujourd’hui, je ne me préoccupe pas de l’avenir, uniquement de mes recherches et sujets d’étude ou de dessin.

D’ailleurs, je n’ai pas encore commencé à vraiment dessiner pour mon travail depuis que je suis arrivée ici. Je prend une nouvelle page de mon carnet et choisi parmi ce qui m’entoure ce qui y sera représenté après que mon fusain ait recouvert le papier de ses pigments.

- Je ne compte pas trahir la Tour, ce n’est pas dans mon intérêt. Jamais je ne voudrais être interdite de venir ici. C’est le travail rêvé, la consécration ultime pour un dormeur. Et peut-être qu’un jour moi aussi je m’éveillerai. Je peux toujours rêver ça ne mange pas de pain !

Je souris doucement. Tout en continuant mon croquis. J’ai choisi un arbre teinté d’orange et de rouge automnal. J’aime ces couleurs, malheureusement, elles ne paraîtrons pas sur mon croquis, il faudra attendre la mise en peinture pour cela.

- Quand penses-tu avoir du temps pour m’apprendre certaines des choses dont on a parlé ?

Danse, bouturage, jardinage...


[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
 
[Octobre 551] Le jardin, la Nymphe et la Centaurea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: