Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyDim 24 Mai - 18:26
Que dire de son passage en la maison du Scorpion ? Qu’il ne s’était pas attendu à cela ? Sans doute, mais cette histoire était passée déjà. Le chemin le séparant du prochain temple fut effectué avec pesanteur et gravité. Le temps de la réflexion serait nécessaire sur ce qu’il venait de se passer, et sur ce que cela impliquerait à l’avenir. Pour le moment, Algebar se retrouvait juste confus, sans parvenir à tirer de réelle conclusion. Sa priorité était de retrouver son calme, de parvenir à enfouir son trouble avant de rejoindre le temple du Pope. Paupières closes, il chercha le calme, la répétition des marches se succédant lui permettant d’atteindre un état proche de la méditation. Grâce à cette capacité qu’il était en partie venu à bout de l’une des principales épreuves concoctée par son maître, sans méditation le jugement du Soleil n’aurait été que plus mordant encore. Une habitude qu’il se forcerait à ne pas perdre en tout cas, ayant pu profiter d’un certain nombre de ses bénéfices.

Cela fonctionna assez bien tout du moins pour que parvenu au temple du Sagittaire, le chevalier d’argent d’Orion eut pu faire abstraction de sa précédente rencontre. Plus ou moins. Mais ce qui pu demeurer de son trouble fut alors soudainement balayé, alors que parvenu au centre du temple, il put poser son regard sur l’armure du Sagittaire. Un sourire qui se peint doucement sur son visage, devant cette chance qui lui était offerte. Il s’imaginait que tout le monde n’avait après tout pas la chance de pouvoir inspecter une telle merveille d’aussi près. Il n’oubliait pas qu’il devait se rendre auprès du Grand Pope. Mais il serait trop difficile de continuer ici simplement son chemin sans profiter de cette occasion. Il se garda bien d’y poser un doigt bien sûr, mais pris le temps de la détailler de ses yeux d’ambre. Et se permit même certaines excentricités…

Après tout, rien que de par sa naissance, il se sentait un peu lié à cette armure, les astres n’ayant su décider s’il était scorpion ou sagittaire. Mais le Sagittaire était aussi, tout comme Orion, un incroyable chasseur, à la flèche d’or et de lumière. Une créature du feu et du vent qui ne manquait pas d’attrait à ses yeux, forcément. Aussi s’amusa-t-il à prendre la pose. Mima celle du centaure ailé. C’est qu’il n’avait jamais vraiment réfléchi à l’allure qu’il pouvait bien avoir lorsqu’il tirait ses propres flèches, ses Crimson Arrows. Alors, pourrait-il éventuellement s’inspirer de celle de cette Cloth tant respectée ? Il tente certaines variantes, mais difficile d’être convaincu sans pouvoir se voir. Puis, tente de comparer en armant son propre mouvement. Joindre ses mains devant lui, comme si elles se rejoignaient sur un arc imaginaire. La dextre arme alors tandis que la senestre reste en place, se créant dans le mouvement un trait cramoisi de flammes condensées. Si son arc de flammes n’apparaissait réellement que lorsqu’il atteignait le Septième Sens, cela lui permettrait néanmoins de jauger de l’efficacité des différentes poses essayées au moment où il faudrait mêler précision et style. Puis, pointant sa flèche en direction de l’armure d’or du Sagittaire – enfin, pas tout à fait, ses doigts sont décalés juste assez pour ne faire que l’effleurer, il ne se permettrait pas de mettre significativement en joue une Cloth d’Athéna – se permet une réflexion à voix haute.
- Alors ? C’est pas trop mal, hein ? Peut-être qu’un jour, nous pourrons comparer l’efficacité de nos flèches, Sagittaire, lorsque tu auras trouvé un porteur digne de toi.
Une certaine ironie dans sa voix. La flèche d’or du Sagittaire était réputée capable de percer les Dieux. Et il s’estimait encore très loin de ce type de prouesse...

Silver Cloth d'Orion:
 


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune244/244[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyLun 25 Mai - 0:29
Il l'avait promis à son mentor depuis qu'une partie de son âme lui était réapparue. Il lui avait juré de revenir aussi régulièrement que possible. Il lui avait rendu hommage et l'armure avait réagi en lui offrant une flèche d'Or. Il avait hésité. Longuement. Mais avait fini par céder et par l'emmener loin de la Maison du Sagittaire. Allait-il se faire sermonner pour cela ? Possible. Encore fallait-il que les Chevaliers apprennent que c'était lui. Certes, les Gardiens des Maisons précédentes avaient vu le Phénix entreprendre l'ascension pour venir rendre hommage à son ancien mentor. Il n'avait pas caché la raison de cette montée des marches. Pourquoi l'aurait-il fait ? Peut-être que l'on remonterait jusqu'à lui après tout. Pour autant, il ne s'en voulait pas. Elias était convaincu d'être dans son droit. Il n'avait rien volé. Mais le cadeau d'un écho faisait-il sens ici ?

Déjà la Maison se dressait face à lui. Aujourd'hui encore, on ne lui avait opposé aucune résistance, on ne l'avait pas empêché de progresser pour venir jusqu'ici. Afin d'éviter les sempiternelles questions sur son identité, il avait laissé l'armure de l'Oiseau de feu prendre place sur son corps. Ainsi tous sauraient. Et il ne pouvait pas cacher se sentir mieux lorsque les ailes du Phénix le recouvraient. Les flammes faisaient partie de lui. Comme à son habitude, il s'inclina devant la demeure de son ancien mentor. Solennel, il ne pouvait s'imaginer de faire autrement. En bon petit soldat qu'il avait toujours été, formaté certainement, il respectait les codes qu'on lui avait inculqué. Puis il pénétra dans le sanctuaire.

Quelle ne fut pas sa surprise de percevoir alors la présence d'une autre personne. D'entendre les propos qu'elle tenait face à l'armure de son ancien maître. De voir la gestuelle de l'homme en question, comme si ce dernier lançait un défi à l'armure. Il ne put s'empêcher de sourire en l'écoutant. Un chevalier d'Argent : Orion s'il ne se trompait pas. Voilà qui était intéressant à dire vrai. Afin d'attirer son attention, Elias s'approcha de quelques pas, laissant ses talons claquer sur le sol afin que l'homme puisse l'entendre.
    - Si je puis me permettre, je partage votre souhait de voir un porteur suffisamment digne pour pouvoir prétendre à revêtir cette magnifique armure. Le Sagittaire ne doit pas être la propriété de n'importe qui après tout.

Si aucun chevalier n'avait encore été désigné, c'est que l'armure avait le même avis que les deux hommes, sans le moindre doute. Alors il inclina la tête et le buste dans la direction de l'inconnu pour le saluer. Avant de reprendre, doucement, plongeant ses iris ambrés dans les yeux d'Orion :
    - Je suis Elias du Phénix. Heureux de voir une autre personne porter autant d'intérêt au Sagittaire que moi. J'espère que ma présence ne vous dérange pas ? Je souhaitais saluer cette armure et rendre hommage à mon ancien Mentor.

Il s'était redressé. Elias était apaisé, comme chaque fois qu'il se retrouvait ici. Ses souvenirs étaient vivaces, il se revoyait bien des années auparavant se présenter à son maître. Une époque bénie à laquelle il avait été arraché. D'un geste de la main, il remit en place ses mèches blondes qui lui tombaient devant les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyMer 27 Mai - 2:01
Lorsque des pas derrière lui se font entendre, Algebar ouvre le poing gauche, celui simulant un arc. L’ordre avait de l’importance, car s’il avait lâché la main tenant la flèche, le coup serait simplement parti. Mais procédant dans l’ordre, la flèche se contenta juste d’exploser en flamme d’un rouge profond clairement non naturel. Une explosion maîtrisée et sans risque de ses flammes cramoisies, avant que le gantelet de son armure ne les aspire, tandis qu’il pivote légèrement de la tête et du buste pour regarder par dessus son épaule qui est venu l’épier.
- En un monde idéal, ce serait le cas de chaque porteur de chaque armure, j’imagine.
Simple observation. Et il était évident que quelques armures étaient endossées par des êtres indignes. Forcément, puisqu’Athéna avait des ennemis ! Logique implacable d’un Saint parfaitement loyal à sa Déesse. Termine son mouvement et fait enfin pleinement face à celui qui se présenta comme Elias du Phénix. S’il était incapable de reconnaître les armures à leur seule vue pour celle qu’il ne connaissait pas, il pouvait au moins sur cette base savoir qu’il s’agissait d’un Chevalier de Bronze, ayant appris par son maître la répartition des quatre-vingt-huit constellations.
- Oh, le précédent Sagittaire était votre maître ? Je suis désolé d’apprendre ainsi que vous avez perdu le vôtre, vous aussi. C’est justement pour cela que je montais voir le Pope, du moins en partie… j’ai peut-être trouvé la meilleure manière de rendre hommage au mien.
Algebar avait par trop eu l’habitude d’être seul. Seul à un point que peu d’humains pouvaient l’imaginer. Seul au point que rien qu’entendre sa propre voix devenait un soulagement. Seul au point qu’il lui serait compliqué d’arrêter de penser à voix haute, ou du moins de décrire ses pensées par le menu comme il venait de le faire ici.
- Mais bien sûr, vous ne me dérangez pas. Permettez alors que je vous retourne la question, puisque vous veniez justement ici dans un but précis. Je sais que la communion peut réclamer calme et solitude, et je ne souhaite pas vous importuner en vous privant de ce moment. Et… oh. Je viens de me rendre compte, désolé, c’est que je n’ai pas vraiment l’habitude de me présenter, j’ai oublié… Je suis Algebar. Algebar d’Orion, disciple de feu Andreas du Cerbère, lui-même disciple de feu Belisaire du Scorpion.
Pas question pour lui d’être pompeux. Les noms étaient donnés avec une certaine innocence, et de toute manière Algebar semblait en ce moment plus confus que ronflant. Il était question de rendre hommage à leurs maîtres, alors sur le moment cela lui avait paru légitime, tout simplement.


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune244/244[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyMer 27 Mai - 10:17
En un monde idéal, ils n'auraient pas besoin d'avoir ces armures et de combattre au nom d'une déesse surtout. Mais il gardait pour lui cette ultime réflexion, sachant que ce genre de remarques ne trouvait pas toujours écho dans les esprits des combattants d'Athéna. Si ce monde avait besoin d'eux, c'est précisément parce que le mal y était omniprésent. De fait, le blondinet aurait largement préféré ne pas devoir revêtir cette parure et voir la paix subsister. Une utopie.

Mentalement, il notait que l'homme face à lui avait également perdu son maître. Une malédiction presque trop commune au sein du Sanctuaire et le Phénix se doutait qu'ils étaient nombreux à être dans ce cas de figure. Il était rare pour un chevalier de partir à la retraite après tout et de sa propre expérience, la plupart de ses anciens compagnons étaient morts au combat.
    - Pas exactement le précédent à dire vrai. J'ai une histoire quelque peu compliquée, dirons-nous. Je vous remercie en tout cas, il n'est jamais évident de faire son deuil mais cela est nécessaire pour avancer.

Un petit sourire. Même lui ne savait pas comment tout expliquer sans passer pour un fou. Ou un affabulateur. Bien qu'il se moque clairement de ce que pouvait penser le chevalier lambda. Seul l'avis du Grand Pope importait ici, les autres n'ayant qu'à se plier aux directives de la Voix d'Athéna. Il allait certainement devoir répondre à pas mal de questions, il s'en doutait et s'y était même préparé. Que ce soit cet homme ou les autres qu'il croiserait dans le futur, ils auraient forcément des interrogations sur l'histoire du Phénix. D'ailleurs, à bien y réfléchir, lui-même aurait réagi de la même façon par le passé face à une telle histoire. Certains connaissaient la légende du Phénix, ce qui aidait à mieux appréhender ses pouvoirs.
    - Mon maître était Arsiesys du Sagittaire, anciennement Grand Pope il y a plus d'un siècle de cela. J'étais également l'élève de l'ancien Chevalier Antarès du Scorpion.

Prononcer les noms d'une époque aujourd'hui révolue était étrange. Même pour Elias. Hasard de la vie, il venait d'apprendre qu'il se trouvait face à un élève d'un ancien Scorpion lui-aussi. Malheureusement, il n'avait pas encore eu le temps de se mettre à jour sur toute la période où il était en stase, certains noms ne lui disant tout simplement rien. Quant à son armure, il avait visé juste. Orion. Un chevalier d'Argent. Elias était également intrigué. Voir le Grand Pope pour cela ? Voilà qui devenait intéressant.
    - Vous ne m'importunez pas le moins du monde. Pour tout dire, ce n'est pas la première fois que je me rend ici dans ce but. Je pense avoir eu mon quota de calme et de solitude pour le moment. Et puis me retrouver face à un élève d'un Chevalier du Scorpion, c'est intéressant. En tout cas je suis véritablement enchanté de vous rencontrer, Algebar d'Orion. Si je puis me permettre, vous avez parlé de la meilleure manière de rendre hommage à votre professeur. De quelle manière ?

Si Algebar estimait alors que cela ne le regardait pas, il l'accepterait sans sourciller. Elias n'était pas de ceux à s'imposer dans les histoires qui ne le concernait pas. Seulement, quitte à se retrouver au même endroit qu'un frère d'arme, autant savoir ce qu'il souhaitait obtenir en recherchant la discussion avec le Grand Pope. Lui-même avait sa propre idée d'un hommage décent pour Arsiesys : brûler les ennemis d'Athéna et purger ce monde du mal. Utopique encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyJeu 28 Mai - 2:37
- Ah !
Sans doute pas la réponse que l’on s’attendait forcément à entendre lorsque l’on déclarait tranquillement avoir été l’élève d’un type mort y a un siècle. Ou bien au contraire, était-ce la réaction justement typique en ce cas ? Difficile à dire pour Algebar qui clairement manquait d’expérience en la matière. Son rapport à la longévité tenait surtout à « mon entraînement a duré dix ans ». C’était déjà pas mal, mais c’est sûr, quand on commençait à partir dans des délires à base de maîtres centenaires, ça ne représentait plus grand-chose en comparaison.

Il s’accroupit alors. Saisit son menton dans sa main, se faisant pensif, tout concentré à sa réflexion. Algebar se met alors à marmonner, comme s’il n’y avait d’oreilles pour l’entendre…
- Non mais attends… c’est le maître qui a un siècle ? Parce que du coup, ça expliquerait qu’il soit mort, le pauvre, ça a dû être une libération… Mais alors, pourquoi y parle d’un Antarès ? Le dernier Scorpion, c’était Bélisaire, jusqu’à ce qu’il devienne Pope… et puis hop, des années plus tard, le gars bizarre que j’ai croisé juste avant… Ou bien y en a un des deux qui s’est pris le même délire que le Taureau ? C’est un peu comme si moi je décidais de m’appeler Bételgeuse. Ah, ça pourrait être sympa, haha, et on pourrait m’appeler en disant mon nom trois fois de suite dans un miroir. Mais qu’est-ce que je raconte ? Je perds le fil là…
Donc… non, c’est trop bizarre cette histoire. Mais par contre… ah. Ah oui ! Alors oui, là je dis oui. C’est le Phénix, qui renaît de ses cendres et tout. Alors peut-être que...
*Coup d’oeil vers Elias* Oui, bon… disons d’accord !
Le problème, c’est qu’il y en avait, des oreilles. Mais durant trop longtemps, Algebar avait perdu l’habitude que quelqu’un puisse l’écouter. Que quelqu’un puisse parler. Si bien que sa voix était devenue son seul moyen de briser le silence, et sa propre oreille son plus fidèle auditeur. Dans ce genre de cas, pas étonnant qu’il ait perdu l’habitude de garder ses réflexions pour lui. Bien qu’à voix plus ou moins basse, il ne serait pas difficile pour Elias de savoir ce qu’il était en train de raconter.

Il se redresse alors, souriant.
- Il faudra que vous me racontiez, ça a l’air vraiment très intéressant. Est-ce qu’il y avait beaucoup de flammes ? Et des cendres ? Enfin bon… par contre, il y a une erreur. Je n’ai pas été l’élève d’un Scorpion, mais du Cerbère. Mais lui, il a été entraîné par un Scorpion. Il n’a pas été pris pour le poste, même si je suis sûr qu’il avait fait un bon entretien. C’est peut-être à cause de son sale caractère, il n’était pas vraiment facile à vivre.
Encore une fois, il semble s’égarer légèrement. Reprend son sérieux, au point qu’il semble l’être trop. Solennel, se redressant, il prit un air grave pour exposer son idée.
- Eh bien… comme j’ai tué mon maître, son armure est revenue seule au Sanctuaire, en très mauvais état. Je sais qu’il faut donner de son sang pour réparer une armure – et c’est bien tout ce que je sais à ce propos – donc je comptais proposer au Pope de donner le mien pour rendre vie au Cerbère. Enfin, lui demander cela comme une faveur, c’est important pour moi.
Il avait l’air d’en parler assez aisément pour l’heure, et c’était un peu le cas il est vrai. Depuis qu’il avait gagné le droit de porter Orion, il tendait à vivre par le spectre de cette victoire. L’impression d’avoir accompli le but de sa vie, en quelque sorte, tandis qu’on l’avait prédit comme l’héritier d’Orion dès sa plus jeune enfance. Une destinée accomplie, bien qu’il escomptait bien en rédiger quelques pages encore. Son respect de ces armures avait un peu tendance à passer devant son respect des vies humaines, ce qui expliquait peut-être un peu de cette légèreté naturelle pour évoquer un sujet si grave – et ce même si son visage était resté emprunt d’une gravité tout à fait sincère.
- Je ne pourrai le faire qu’une fois. Je n’aurai pas le chance de pouvoir lui rendre visite fréquemment, sans doute. Mais au moins, si le Pope accepte en tout cas, je pourrai me dire qu’une partie de moi sommeillera dans l’armure qu’il a si longtemps portée. Oui, c’est important...


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune244/244[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyLun 1 Juin - 10:56
Il se parlait vraiment tout seul, sans se soucier que les gens autour puissent l’entendre. Si cela ne le dérangeait pas plus que cela, Elias devait admettre que cette façon de faire avait quelque chose de perturbant. Au point qu'il se demandait quel genre d'entraînement il avait subi pour en arriver là. réfléchir à haute voix pouvait en plus apporter des problèmes en fonction de ce qu'il avait à dire. Elias sourit. Cette rencontre s'annonçait captivante.

Qu'il se pose la question quant à l'ancien Scorpion, il le comprenait. Comme il l'avait déjà expliqué, son histoire était des plus compliquées et il ne s'attendait pas à une compréhension totale la première fois. Moins encore quand on avait visiblement subi un traumatisme particulier. Toutefois la légende du Phénix étant ce qu'elle est, cela fit écho dans l'esprit du chevalier d'Argent.
    - Beaucoup de cendres en effet. Je me suis réveillé près de l'Etna.

Pour les flammes, c'était différent dans le sens que son armure lui permettait la manipulation de cet élément assez aisément. Mais sa renaissance s'était effectuée en ressortant des cendres qui l'avaient recouverts des années durant. Qui avaient formés une sorte de cocon protecteur. Comment cela avait été brisé ? Il pensait à une combinaison entre ses pouvoirs et la volonté de l'armure. Mais comment en être sûr ? Des éléments échappaient à sa compréhension bien qu'il soit le premier concerné. Et il y avait fort à parier que jamais il n'aurait de réponse précise.
    - Oh oui, en effet. Orion, élève du Cerbère, lui-même élève du Scorpion. Vous semblez vous aussi avoir une histoire intéressante. Pour ma part, je dois admettre que certains détails m'échappent encore. Mais la version courte, c'est qu'un jour je suis parti en mission, envoyé par le Grand Pope Arsiesys. Je me suis retrouvé dans une situation complexe et j'ai cru mourir. Je ne sais plus pourquoi j'étais sur l'Etna. Une volonté de mon armure ? Une chose à faire là-bas ? Et alors que mon corps tombait, je ressentais les cendres me recouvrir, mes flammes se tarirent. Mais aujourd'hui, avec le recul, j'ai l'impression que mon armure de l'époque m'a préservé. Comme plongé dans un étrange sommeil. Je ne sais pas pourquoi...

Comprendre les pouvoirs de chacune des armures était difficile. On pouvait essayer de déduire des choses mais comment en être sûr ? La version courte permettait au moins de se faire une idée de ce qui lui était arrivé. Un peu en tout cas. Pour le reste, Algebar exprimait assez facilement le fait qu'il ait tué son propre mentor. Ainsi donc revenait-il ici pour tenter de réparer l'armure de son maître. Il comprenait l'intérêt de la démarche, bien que les raisons l'ayant poussé à tuer demeurent obscures. Elias se souvenait que par le passé, certains maîtres exigeaient des combats à mort avec leurs élèves afin de les tester et de prouver qu'ils étaient capables d'atteindre l'objectif fixé par ces derniers. Mais de mémoire, ces cas étaient assez rares. Cerbère et Orion avaient entretenus une relation complexe visiblement. Mais cet homme éprouvait un respect réel envers les armures. En tout cas envers celle de son maître. C'en était presque déroutant.
    - Il est rare de voir une telle dévotion envers une armure qui n'est pas la sienne. Je ressens la même chose pour celle-ci.

Il désignait du menton l'armure du Sagittaire. Algebar avait parlé de laisser une part de lui dans l'armure du Cerbère. C'est ce qu'avait fait Arsiesys avait celle-ci. Il y avait scellé une part de son pouvoir, part qui s'était éveillée en ressentant la proximité de son élève. Avait-il lui aussi placé son âme dans celle du Phénix ? Etait-ce pour cela qu'elle était revenue à lui après plus d'un siècle ? Le blondinet ne s'y connaissait pas réellement sur ce sujet.
    - Je trouve vraiment amusant de vous entendre exprimer le souhait de placer une part de vous dans Cerbère. Surtout en ce lieu. Voyez-vous, lors de ma première visite ici, l'âme de mon mentor m'est apparue. Il m'a expliqué avoir scellé une partie de son pouvoir dans le Sagittaire. Qu'il ne pouvait guère apparaître que quelques instants. Je ne pensais pas cela possible. C'était impressionnant.

Il se rapprocha de l'armure. Il ne percevait plus l'aura qu'il avait ressenti la première fois, l'aura qui l'avait poussé à faire son ascension. Arsiesys lui avait dit qu'il n'était qu'un écho. Lui avait offert un dernier présent. Une flèche d'or. Aurait-il à s'en expliquer ? Il le pensait. Mais comment refuser l'ultime cadeau d'un homme que l'on avait suivi, écouté, défendu ? Il reporta son regard vers son vis à vis.
    - Vous vous êtes entraîné où, de fait ? Je suppose que la mort de votre maître était son ultime test ? Je comprendrai que vous refusiez de répondre. Je sais comme il est pénible de parler de la mort d'une personne dont on a été si proche. J'espère en tout cas que le Grand Pope vous permettra de respecter votre vœu. Je ne sais pas encore de quel bois est fait cet homme, ne l'ayant pas encore rencontré pour lui conter mon histoire.

Il était rare qu'il s’intéresse autant à un autre mais Orion portait sur ses épaules un étrange fardeau. La simplicité qui se dégageait de sa personne était en contradiction avec la dureté de son histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyMar 2 Juin - 11:36
- Au cœur de la fournaise, le phénix qui renaît toujours de ses cendres. Ça doit être une super histoire pour emballer les filles ça, hein ?! Heu, pardon, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, je parle trop je crois...
Première fois qu’il le réalisait au moins, déjà ça. Cela lui arriverait sans doute encore, pour les quelques jours d’acclimatation nécessaire qui seraient nécessaires pour se reposer, faire redescendre son stress, mais surtout se réhabituer à la civilisation. Simple incommodité temporaire, très certainement, et il faudra espérer que cela ne nuise pas trop à ses premières relations au sein du Sanctuaire. D’autant que bon… qu’est-ce qu’il pouvait bien en savoir, des histoires qui emballaient les filles ou non, alors qu’il n’en avait plus vu depuis une dizaine d’années ? Soit…

Il fut plus silencieux alors qu’ils en étaient à parler de la relation d’Elias avec son mentor, dans ce qu’il présenta comme une « version courte ». Le détail de l’armure qui aurait pu lui imposer sa propre volonté pour le diriger et le sauver l’intrigua. Il avait bien senti son armure vibrer, l’avait presque sentie respirer, du moins c’était l’impression qu’il en avait eu lorsqu’elle était venue parer son corps pour la première fois. Mais rien de plus que cela, ce qui ne manqua pas de l’interroger. Toutefois, Algebar respecte la parole de son interlocuteur et pour ne pas parler trop, ne parle pas tant qu’il n’y en a pas de raison particulière. Sceau qui se brisa rapidement, en fait, lorsque le sujet de sa dévotion pour les armures fut abordé. Si l’on parlait d’un sujet qui le passionnait, alors...
- J’aime les armures ! Cela fait partie des choses que mon maître m’a transmis. Il m’a raconté l’histoire des quatre-vingt huit, avant de m’imposer l’épreuve des Sept. Il m’a parlé des Cloths, de leurs pouvoirs. Il m’a parlé des mythes les entourant, des étoiles régnant sur elles. Si j’ai certes une relation particulière avec certaines d’entre elles, au moins par filiation, elle me passionne toutes néanmoins. C’est grâce à cela que j’ai compris que vous veniez d’un autre temps… un peu bêtement, je pensais que votre maître avait juste atteint un age extrêmement avancé. Enfin… cela reste une possibilité j’imagine…
Quoi qu’il en soit, il est normal que nous ayons une relation particulière avec les armures qu’ils ont porté… après tout, c’est tout ce qui nous reste d’eux, non ? Ça et les souvenirs...
Intérieurement, il se posait quand même des questions. Et ses yeux d’ambre scrutaient le phénix en se demandant quel serait le prochain récit, la prochaine étape dans son cheminement surnaturel. Donc pour simplifier, après avoir été enseveli sous les cendres durant une siècle, il était revenu comme si de rien n’était pour entendre son maître lui parler au travers de son armure. Bon. C’est vrai que ça commençait à faire un peu beaucoup là quand même. Non? Là aussi, il devrait sans doute avoir besoin d’un peu de temps – et d’un avis extérieur si c’était possible – afin de faire le tri, mais il n’avait pas trop l’envie de remettre quoi que ce soit en doute pour l’instant de toute façon. « Ce sont les Dieux qui imposent notre destinée. Et tout est possible, si cela leur plaît ». Voilà donc ce sur quoi il préférait se rabattre pour le moment, plutôt que de montrer ses doutes.
- Mon maître m’a entraîné en les ruines de l’ancienne grande cité d’Hatra. J’ai passé deux années au coeur de l’Enclos du Soleil, enceinte sacrée de Shamash, sous le jugement de ce dernier de l’aurore au crépuscule. En réussissant cette épreuve, mon maître m’a estimé digne de la suivante, et j’ai dû me plonger durant sept autres années au plus profond de la terre, sous les ruines, là où la chaleur des Enfers de Nergal fait bouillir le sang tandis que j’affrontais, année après année, les sept Sibitti, esprits de la destruction au service du Roi Cramoisi. Mon maître a été le dernier d’entre eux, celui qui m’a poussé jusqu’au Septième Sens, compensant ainsi à ses yeux l’échec qu’il avait lui-même été en ne parvenant pas à se montrer digne du Scorpion.
Il raconta tout cela comme s’il n’y avait rien de plus classique. Il ne connaissait pas vraiment d’autre réalité après tout. Tout ce qu’il savait des autres épreuves, c’était que certains n’avaient qu’à gagner un combat au sein du Coliseum. Mais que beaucoup étaient plutôt envoyés de par le monde. Et pour ceux-là, comment s’imaginer qu’il avait vécu quelque chose de particulièrement atroce et exigeant ? Tous les chevaliers ne passaient-ils donc pas par ce genre d’épreuve ? Voilà pourquoi tout cela lui paraissait naturel, et qu’il pouvait raconter cela avec le même détachement que s’il parlait d’un livre qu’il avait lu.
- C’est bizarre par contre que vous n’ayez pas encore vu le Grand Pope… qui vous donne vos ordres, alors ? N’avez-vous pas de mission à accomplir ?
Car c'était surtout cela qu'il venait demander en ce jour à Childéric, plus que la permission d'aider à la réparation du Cerbère. Cela lui ferait un choc s'il devait apprendre qu'il n'y avait aucune mission pour eux...


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune244/244[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyMar 2 Juin - 16:36
Suite au premières paroles d'Orion, Elias ne put s'empêcher de rire. Il est vrai que dit comme ça, ça faisait une sacrée histoire. Il revoyait Ryme lui dire qu'à Rodorio, il aurait du succès. Sans doute qu'en couplant cela avait des histoires de ce type, il maximiserait ses chances. En tout cas, qu'il était bon de rire, qu'il était agréable de discuter avec un homme sans que ce dernier ne cherche à le tuer. Encore que, cela pouvait encore changer sur ce point précis, mais pour le moment le Phénix profitait de cette discussion bien particulière.

Les armures passionnaient véritablement Algebar. Une fois lancée, il semblait difficile de l'arrêter. Mais de toute façon, Elias n'en avait pas envie. Il trouvait extrêmement intéressant d'entendre un autre Saint, un Silver par ailleurs, exposer de la sorte ses pensées et ce qu'il savait de cet univers si riche et si dangereux à la fois. D'autant qu'il avait raison : pour les élèves qui avaient vu partir leur maître, il ne restait que les armures et les souvenirs. Un lien se créait entre un mentor et son élève. De même qu'entre les armures, le blondinet en était convaincu. Une chose était sûre en tout cas : cet homme en connaissait certainement plus long que lui sur les armures et les mythes associés. Car le Phénix ne s'était finalement intéressé qu'à certaines d'entre elles.

Vint alors les explications sur sa formation et le lieu où elle s'était déroulée. Et à mesure où ce dernier déroulait son histoire, Elias écoutait. Avec attention, sans le couper. Lui qui avait une histoire particulière, voilà qu'il se trouvait face à un homme qui avait subi un véritable enfer pour pouvoir prétendre à revêtir cette armure. Décalé avec la réalité, Algebar semblait même pas se rendre compte de la dureté de son entraînement. Sans doute trouvait-il cela normal. Il avait bravé l'enfer mais aujourd'hui, il était un véritable chevalier d'Athéna. Et d'un coup, il comprenait mieux la raison pour laquelle il se parlait tout seul.
    - Je dois dire que j'ai rarement entendu parler d'un entraînement aussi drastique. Votre maître a vraiment tout fait pour que vous puissiez vous transcender. Je comprends mieux le lien qui vous unit et votre volonté de vouloir participer à la réparation du Cerbère.

Poussé par la force de l'habitude, Elias inclina légèrement la tête en signe de respect. Certains chevaliers traversaient de grandes épreuves avant d'en arriver là. Mais l'histoire d'Orion dépassait pas mal des récits qu'on lui avait conté. Alors que les questions revenaient vers lui, Elias prit le temps de la réflexion. Les interrogations de l'homme se justifiaient. D'autant qu'il n'était pas vraiment d'ici visiblement. Se devait-il de lui dire la vérité ? Au risque de passer une fois encore pour un fou, voire un Inquisiteur ? Il n'était plus à ça près, il est vrai. De la main, il remit en place certaines de ses mèches blondes qui lui étaient tombées devant le visage avant de répondre.
    - Je ne sais pas si c'est bizarre. Je sais qu'il est très occupé et on m'a fait comprendre qu'il me recevrait bientôt. Ce pourquoi je reste au sanctuaire pour le moment. Il est important que l'on discute lui et moi de certaines choses. Comme de mon retour ou de l'apparition de cet écho du passé. Quant aux missions, il y en a deux types. Celles données par le Sanctuaire. Et celles que l'on s'impose par conviction. Pour ma part, j'ai à coeur de purger le mal qui habite ce monde. Qui habite le coeur des Hommes. De faire en sorte que la sagesse d'Athéna gagne les esprits qui ont sombrés. Mes flammes m'aident à cela. Elles purifieront ce monde, laissant alors la place à quelque chose de meilleure.

Il avait levé le bras, ouvrant sa main, laissant alors apparaître une flamme dans celle-ci. Ses yeux reflétaient la lueur de ce feu, et le sourire qui apparaissait sur son visage n'avait rien d'engageant. On le traitait parfois de fou. Mais il souhaitait seulement rendre ce monde meilleur. Était-ce un mal ?
    - Telle est la mission qui m'a été confiée. Et toi, Chevalier d'Orion, quels sont tes espoirs ? Tes aspirations ? Tu dois bien avoir un rêve, en dehors de réparer l'armure de ton maître.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyDim 7 Juin - 18:29
Le commentaire sur la pénibilité de son entraînement lui fit froncer les sourcils. Vraiment ? Bon, oui, il avait connaissance du fait que quelques chevaliers gagnaient simplement leur Cloth au terme d’un combat dans le coliseum. Mais bon, ils n’y étaient pas parachutés, estimait-il. Eux aussi devaient sans doute se soumettre à un rigoureux entraînement avant de pouvoir espérer endosser une des Quatre-vingt-huit. Ce n’était pas donné à n’importe qui, très clairement, et le fait de ne pas devoir se rendre en plein milieu du désert n’enlevait rien, selon ses estimations, à la rigueur de la préparation. Du moins, ça c’était ce qu’il se disait jusqu’à ce qu’Elias vienne lui dire qu’il s’agissait de l’un des entraînements les plus drastiques dont il avait entendu parler. Bon, certes, c’était lui aussi un jeune chevalier mais… mais non attends… Jeune ? Pas tant en fait s’il devait en croire ce qu’il lui avait dit. Et le voilà qui laisse échapper soudainement.
- Hé mais attends… du coup t’as quel age en fait ?
Grimace. Ce n’était bien sûr pas très réfléchi, et il n’avait pas voulu dire ça. Cela pouvait notamment se ressentir par le fait qu’il était soudainement passé au tutoiement, sans d’autre raison qu’une soudaine spontanéité. Un petit signe de la main en guise d’excuse, une grimace qui dit « désolé », mais le Phénix signale qu’il n’y a pas de souci, aussi le ton devrait être moins formel désormais.

Et il grimacerait encore. Quelques instants plus tard à peine, alors qu’Elias lui apprend que le Grand Pope est très occupé. Enfin… ce n’est pas vraiment une nouvelle, il s’en doute. S’il devait organiser les chevaliers d’Athéna, cela ne devait certainement pas être une mince affaire. Mais il commence à se demander… s’il n’a pas le temps pour recevoir le Phénix, pourrait-il recevoir Orion ? Bon, l’un était de bronze et l’autre d’argent. Est-ce que cela aurait une incidence ? Il entr’ouvre la bouche pour mentionner sa crainte, qu’il soit présentement en train de monter les marches pour rien. Mais Elias continue de parler et un autre point autrement plus important venait de le choquer, le laissant bouche-bée.
- Attends… Tu veux dire que tu vas cramer des mecs ?
Il n’était pas choqué par le fait de vouloir défendre un idéal. Et d’ailleurs, jusqu’à ce point précis, il se laissait aller à se demander pourquoi Elias faisait une différence. Après tout, s’il était question de purger le mal de ce monde, et de faire en sorte que la sagesse d’Athéna résonne de par les siècles des siècles, alors il s’agissait bien des missions commanditées par le Sanctuaire, non ? N’était-ce pas le but même de leur « organisation » justement ?
- Effectivement, tu devrais peut-être en toucher deux mots au Grand Pope. Rassure-moi, c’est pas la voix de ton maître mort il y a un siècle qui est sortie de cette armure pour te dire de brûler des gens, hein ?
Bon après techniquement, je pourrais brûler des types aussi, mais bon, faudrait quand même qu’on soit sûrs que ce soit des méchants tu vois, genre les ennemis d’Athéna et tout, ça oui forcément, j’ai même hâte ahah mes flammes cramoisies n’en feront qu’une bouchée, mais bon tu peux pas décider tout seul de qui crame et qui crame pas c’est pas tout à fait du jeu, enfin ça dépend si on t’a provoqué ou attaqué d’abord, alors oui, et encore pour la provocation, faut voir… parfois, des menaces sont pas tout à fait des menaces, ça dépend s’il crie en les faisant, ou s’il devient tout rouge. Enfin, je crois.
La deuxième partie n’avait été qu’un long cheminement de ses idées, sur un ton plus bas et rapide, discours sans doute stimulé par l’idée qu’Elias pourrait se prendre pour un espèce de justicier et aller foutre le feu juste parce qu’une voix dans sa tête – ou sortant d’une armure d’or – le lui a dit. Reprenant un peu son souffle, il en profite pour réfléchir à la dernière question posée par le Phénix.
- Je… j’avoue que je n’y ai jamais vraiment pensé. Quand je fouille dans mes plus vieux souvenirs, l’on me répétait déjà sans cesse que j’étais « Al-jabbar ». C’est de l’arabe. Ça veut dire « le géant », c’est ainsi que l’on désigne Orion. Le destin a décidé pour moi ; m’a placé sous l’étoile de Bételgeuse. On m’a dit que j’avais un grand potentiel, destiné à devenir l’héritier d’Orion, me battre pour Athéna, mourir pour elle s’il le fallait. Alors… je ne me suis jamais vraiment posé la question. J’espère et j’aspire être un grand chevalier. Ne pas mourir trop vite. Avoir le temps de découvrir un peu le monde, et puis être digne de l’honneur qui m’a été fait !
Dit-il en indiquant son armure qu’il portait, ayant de toute évidence une réelle fierté d’avoir réussi à atteindre les attentes placées en lui.
- Accessoirement, cramer des types, mais seulement si j’ai pas le choix moi par contre, j’aime pas trop l’odeur que ça fait...
Plusieurs Sibittis avaient succombés ainsi, après tout...


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune244/244[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyLun 8 Juin - 14:38
Quel âge ? En voilà une question à laquelle il pouvait difficilement répondre. Après tout, devait-il donner l'âge depuis sa naissance ou alors l'âge qu'il avait passé réellement sur cette terre, en occultant ce siècle passé sous le volcan de l'Etna. Un large sourire apparut sur son visage. Après tout, il n'était plus à ça prêt. Ainsi fut-il heureux de dévoiler son âge.
    - J'ai cent vingt-quatre ans. Mais franchement, j'ai l'impression de ne pas les faire. Tu en penses quoi ? Parait que le feu conserve bien.

Et il éclata de rire. Puisque Orion le tutoyait, il n'allait pas se priver non plus. Et il avait une certaine impatience de voir la réaction qu'aurait Algebar en entendant cette révélation. Il semblait vouloir le croire en tout cas et c'était plaisant de ne pas avoir à se justifier sur toutes les choses qu'il disait. Certes, cet homme avait vécu une vie particulière lui-aussi, au point de se parler à lui-même. Peut-être qu'il était plus atteint qu'il ne le montrait. Pour autant, le blondinet appréciait de plus en plus le caractère de l'homme face à lui.

La question sur ses activités vint également. Une conclusion un peu réductrice de ce qu'il voulait faire mais il y avait de l'idée. A l'entendre ainsi parler et supposer sur les envies du Phénix, Elias se demandait si son discours avait également eu cet effet là sur les Chevaliers d'Or qu'il avait rencontré. Si tel était le cas, il comprenait mieux les réactions de Aegis de la Vierge. Et de Ryme du Lion, même si cette dernière s'était proposé de l'aider à canaliser ses pulsions. Par le passé, on l'avait souvent comparé à un inquisiteur. Il y avait un peu de vrai dans cela. Mais sa mission était plus importante que seulement "brûler des gens". Mais il était difficile de l'expliquer.
    - C'est un peu simpliste mais oui, dans l'esprit, c'est ça. Je fais en sorte de purger ceux que j'estime vicié par le mal, afin que les flammes fassent d'eux des hommes meilleurs. Enfin, dans une autre vie de fait.

Il se tût un instant, se demandant si la tournure était plus adéquate. Pas forcément, il ne souhaitait pas pour autant passer pour plus fou qu'il ne l'était. Après, des deux ici présents, c'était certainement Algebar le plus timbré. Ce qui rassurait le Phénix.
    - Non, non, ce n'est pas seulement sa voix. Disons que c'est un sentiment, une intuition. L'expérience aussi, sans doute. Mais je suis heureux de constater que tes pouvoirs soient similaires aux miens. Imagine, si un jour nous avons l'occasion de combattre côte à côte les ennemis d'Athéna ? Nous pourrions faire un énorme feu de joie. Voir ces chiens brûler, pendant que nous maintiendrons en place cette fournaise, à deux.

Comme deux frères. Mais il tint pour lui la réflexion. Il prenait sa mission au sérieux en tout cas et Orion l'avait perçu. Il comprenait toutefois ses remarques quant au fait de s'astreindre une mission sans le consentement du Pope. On pouvait prendre cela comme un affront, même si tel n'était pas le cas ici. Vouloir aider à son niveau, telle était la seule volonté de Elias. Algebar exprimait les motivations qui étaient les siennes et le blondinet devait admettre qu'il se reconnaissait dans certains des propos de ce dernier. Il en était convaincu : il saurait combattre avec cet homme si Athéna le leur permettait. Il venait peut-être de trouver le compagnon idéal, à dire vrai. Et il saurait tolérer sa capacité à exprimer tout haut ses pensées les plus secrètes.
    - On s'y fait, à l'odeur, mais je partage ton sentiment. J'espère sincèrement avoir le loisir de te voir en action face à nos ennemis. Orion, le Chasseur. Accompagné de l'Oiseau Immortel. Nous ferions une sacrée équipe. Peut-être que tu accepterais un de ces jours à participer à un entraînement avec moi ? Cela nous permettrait de voir quels sont nos pouvoirs respectifs. Du moins, comment chacun manipule cet élément qui nous est commun.

Son regard se portait de nouveau vers l'armure. Plus de trace d'Arsiesys visiblement. Plus de trace de celui qui avait été un guide, afin de lui permettre de ne pas sombrer dans la folie destructrice. Qu'en serait-il aujourd'hui ? Maintenant que plus rien ne pouvait canaliser ses flammes ?
    - Peut-être que plus jamais il ne me parlera...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyJeu 11 Juin - 9:15
Algebar ne fit que le regarder avec circonspection quand il lui annonça son age. Elias lui avait bien posé une question, mais aucune réponse ne franchit ses lèvres, tant il hésitait encore sur la capacité de son interlocuteur à abuser de sa naïveté et lui raconter des bobards plus gros que lui. Aussi, le Phénix ne verrait là qu’Orion se pinçant les lèvres, l’observant les yeux ronds. Et le pauvre n’était pas au bout de ses surprises, car non seulement Elias confirma ses hypothèses les plus douteuses, mais renchérit encore. Brûler, purger, flammes, brûler encore, feu de joie, fournaise… Le lexique usité ici tournait quand même beaucoup autour de ça, peut-être même plus que simplement « les ennemis d’Athéna ». Un peu comme si… le but n’était pas tant de punir ceux qui le méritaient, mais juste… le plaisir de cramer des types !
- C’est… assez malsain, quand même ! Punir les ennemis d’Athéna, c’est bien normal, et bien sûr que je suis partant ! J’ai été formé pour cela après tout, et toute ma vie a été dirigée en ce but. Par contre… quand je t’écoute, le but a plus l’air d’être la punition en elle-même. Je dis pas que t’es fou à lier hein, attention ! Mais juste… ça ressemble un peu à une obsession ! Juste pour voir, comme ça… tu me dis si je fais fausse route hein, mais… si un homme vicié se fait punir par, disons… de la glace. Est-ce que ça te gêne ? Qu’est-ce que ça te fait si je te dis « emprisonné à vie, il paie pour ses péchés » ? Et… attends, autre situation… un steak, plutôt saignant ou bien carbonisé ?
La viande, ça se mangeait saignant, un bon chasseur savait ça ! C’est un peu à ça qu’on reconnaît un bon chasseur d’ailleurs, tandis que le mauvais chasseur… il voit une proie… il tire… enfin, c’est pas pareil quoi ! Le tout maintenant était de voir si quelconque de ces trois affirmations causait la moindre irritation à l’incendiaire. Il reprend néanmoins sur un registre moins accusateur.
- Sans maîtrise, la puissance n’est rien. Les flammes… la fournaise, comme tu dis ! Si l’on n’y prend pas garde, peuvent s’en prendre aux innocents que nous sommes supposés protéger. Mes flammes à moi sont celles du Roi Cramoisi, et appartiennent aux Enfers. Je m’assurerais que seuls ceux méritant d’y séjourner y goûteront.
Empli de conviction, il avait serré le poing, et tout comme Elias, tourné son regard en direction de l’armure d’or, symbole de justice à ses yeux. Aux derniers mots d’Elias, il se retourne cependant, et lui tapote l’épaule.
- C’est ce que l’on appelle la mort, tu sais ? J’imagine que tu t’y feras.
Quant à ta proposition… si tu penses pouvoir te contenir assez pour ne pas brûler n’importe qui… nous pourrions envisager de nous entraîner ensemble en effet. Dès lors que je me serais reposé un peu, cela ne me fera pas de mal j’imagine. Pour l’équipe, nous verrons, les ordres du Pope en décideront sans doute. J’ai peur d’ailleurs de trop m’attarder, et il va me falloir reprendre mon ascension. J’imagine que nous nous recroiserons bientôt, Elias du Phénix.


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge180/180[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune244/244[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyJeu 11 Juin - 15:27
    - Le Feu.

Une obsession ? Vraiment ? A bien y réfléchir, il n'avait pas totalement tort. Elias avait effectivement une idée fixe depuis son retour, une idée qui prenait de plus en plus de place, comme si ses expériences passées n'avaient plus aucun impact sur ses choix. Était-ce sa renaissance particulière ? Il est vrai qu'il s'interrogeait depuis quelques jours à ce sujet. Arsiesys et Antarès l'avaient mit en garde, avaient posés des gardes-fous. Mais il le sentait : ces barrières se dissipaient, laissant resurgir l'ancienne version de ce qu'il avait été par le passé, avant de revêtir son armure. Avant de devenir l'Oiseau Immortel.

Algebar, à sa manière toute particulière, parvenait à faire réfléchir le blondinet. Un peu comme Ryme précédemment, il posait les questions ou faisait des remarques qui éclairaient de plus en plus Elias sur ses zones d'ombres. Une piste apparaissait face à lui. Une piste qu'il allait devoir suivre s'il désirait avoir des réponses.
    - Je... Je dois dire que tu n'as pas tout à fait tort. Peut-être que je vois les choses de manière trop extrême. J'étais ainsi par le passé avant de rejoindre mon maître. Si aujourd'hui tu me laisses le choix entre tuer un ennemi ou l'emprisonner, alors je n'hésiterai pas une seule seconde... Et c'est sans doute un tort.

Son histoire de viande, Elias ne relevait pas. Il regardait seulement ses mains, comme s'il les voyait pour la première fois. Le chemin qu'il commençait à prendre lui déplaisait et pourtant, il semblait ne pas s'en apercevoir réellement. Brûler... Voir les flammes consumer les pêchés. Il est vrai qu'il ne pensait à qu'à ça. Au point où même ses rêves en étaient remplies. Son regard se reporta sur Algebar. Les flammes du Roi Cramoisi. Seulement pour ceux qui le méritent ? Le problème était de savoir comment savoir ? Car aujourd'hui, il n'était plus sûr de pouvoir faire la différence.

L'homme lui tapotait l'épaule. Arsiesys était mort. Il avait raison. On n'attendait pas d'un homme qu'il nous conseille, qu'il nous aiguille. Mais il était tellement sûr de l'avoir vu, de l'avoir senti. Une méditation poussée se profilait. Algebar était un homme étrange, à moitié fou. Mais des deux, lequel était le plus atteint finalement.
    - La maîtrise, dis-tu. Tu es une personne bien étrange, Algebar. Mais peut-être que tu es parvenu à m'ouvrir un peu les yeux, à ta manière. J'y réfléchirai... Il est vrai que si tu es attendu en haut lieu, il est inutile de te retenir plus longtemps. J'ai hâte de pouvoir m'entraîner avec toi, lorsque le temps sera venu. Je dois dire que j'ai apprécié cette discussion, et j'espère que tu n'auras pas une image trop dure me concernant. Je me suis réveillé il y a peu et sans doute suis-je encore un peu confus.

Il abaissa la tête comme pour le saluer. Le remercier aussi. S'écartant de quelques pas, comme pour l'inviter à partir, à quitter les lieux pour reprendre son ascension. Un fou conseillant un fou... Décidément, une drôle d'air s'annonçait.

Citation :
Fin rp pour moi



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]   [15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] EmptyVen 12 Juin - 1:05
Est-ce qu’il venait de réussir à le faire réfléchir ? Algebar l’espérait vraiment. Elias n’avait pas l’air d’être un mauvais bougre, mais ses pulsions fanatiques risquaient de causer beaucoup de torts. Non seulement aux innocents qui seraient ses victimes, que cela soit volontairement ou non, mais pour lui également. S’il avait d’ores et déjà été mis en garde par son maître à qui il vouait un grand respect, il y avait peut-être là une carte à jouer.
- Tu étais ainsi avant de rejoindre ton maître… j’ose comprendre qu’il t’a donc changé. A fait de toi quelqu’un de meilleur. Il y a donc peut-être une bonne raison s’il t’a influencé pour que tu veuilles un peu moins brûler des gens au jugé...
Il n’était pas là pour lui faire la morale, ils se connaissaient à peine après tout. Mais cela lui semblait tout de même nécessaire de lui mettre cette évidence sous le nez, qu’il n’aille pas se brûler les ailes à vouloir tout cramer. C’était la première personne avec qui il sympathisait à minima ici. Il ignorait s’il en trouverait d’autres. Et s’il était paré à la solitude, ce n’était pas vraiment le sort qu’il s’envisageait pour le reste des années à venir. Un ami ne ferait pas de mal, si celui-ci évitait de finir derrière les barreaux, ou pire !

En tout cas, cela lui fit plaisir de le voir un peu calmé à ce propos. Et il laissa même échapper un rire bref lorsqu’Elias lui dit qu’il était étrange – l’hôpital, la charité, tout ça – mais ne relève pas plus que cela. Quelle importance après tout? Algebar n’était vraiment pas très regardant sur ce que l’on pouvait penser de lui, tant que l’on accordait du respect à ce qui en méritait vraiment.
- Je n’ai discuté qu’avec quatre personnes ces dix dernières années Elias. Les deux premières sont mortes, et les deux autres c’était aujourd’hui. Et… j’aurais franchement du mal à dire si tu es le plus fêlé des deux ou pas, je n’ai pas encore décidé. Alors ne t’inquiète pas. Repose-toi, et fais pas de bêtises, d’accord ? On se voit bientôt !
Dit-il avant de s’éloigner pour de bon, pressant déjà le pas pour reprendre sa montée des marches. Seul l’avenir dirait finalement si le Phénix s’élèverait dans les cieux en quête de la sagesse du Sagittaire, ou s’il sombrerait dans les flammes vengeresses...

Citation :
Fin du RP.


[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
 
[15 janvier 553] Du chasseur à la flèche dorée [PV Elias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Sagittaire-
Sauter vers: