Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (1350/1350)
Message [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyJeu 28 Mai - 3:01
Ainsi, pour la première fois de sa vie, Algebar venait de compléter la montée des marches menant au temple du Pope. C’était aussi son premier jour au Sanctuaire depuis son retour, et il ne souhaitait pas passer pour un tire-au-flanc. Au rapport immédiatement, l’oisiveté n’avait pas vraiment été au centre de son enseignement. Pas tant qu’il souhaitait appliquer une rigueur exemplaire, mais il sentait juste qu’il avait besoin de s’occuper, au moins l’esprit. D’accomplir quelque chose, à présent qu’il était devenu l’un des quatre-vingt-huit chevaliers d’Athéna.

Sur le chemin, il avait d’ailleurs eu l’occasion d’en voir quelques uns. La plupart un instant à peine, alors qu’il traversait leur temple afin d’aller prendre ses ordres. Mais Algebar avait décidé de s’attarder en deux maisons, qui avaient permis deux rencontres. La première, avec le chevalier d’or du Scorpion. Expérience qu’il préférait encore garder pour lui pour le moment, lui qui avait pourtant un lien si direct avec la symbolique du Scorpion, tant mythologiquement que par son enseignement. Tout ce que l’on pouvait dire, c’était qu’il ne s’était pas attendu à quelqu’un comme Lesath.

Ensuite, en la maison du Sagittaire, ce fut la rencontre avec… un Phénix centenaire ? Depuis ce moment, il alternait entre la parfaite acceptation de cet énoncé et une saine incrédulité, oscillant entre les deux au gré de ses pensées. Quoi qu’il en soit, pour l’heure, il n’était plus trop question de penser à ces rencontres, se figeant déjà dans le passé. D’autant plus considérant l’importance de celle à venir. Le Pope Childéric, ancien Lion de ce qu’il avait entendu aux abords du Coliseum. Il y avait entendu autre chose encore, une rumeur dont il ne doutait pas de la vérité, et qui l’amènerait à une demande particulière au Pope. Mais chaque chose en son temps.

Il lui fut donc permis, après un moment d’attente, de rencontrer le Grand Pope. Ôtant son casque – ce serait se rendre coupable de déshonneur envers l’enseignement de son maître que de ne pas afficher tout le respect nécessaire au rang de son futur interlocuteur – il avança alors vers lui, respectueux du protocole. S’inclina en posant un genou au sol, n’élevant pas le regard en sa direction.
- Mes hommages et respects, Grand Pope. Je suis Algebar de la constellation d’Orion. Je viens de rentrer ce jour au Sanctuaire, et me présente dès lors devant vous afin d’entendre vos ordres !
Il demeure bien sûr profondément respectueux. C’est ce qui lui a été inculqué. S’il se laissait à y penser, pour lui il resterait un homme parmi les hommes, même s’il fallait respecter son statut de verbe d’Athéna. Mais Orion était encore sans doute trop jeune et récent dans la chevalerie pour se laisser aller à assumer ce genre d’opinion. Alors, loyalement, il attend ses ordres… mais aussi de pouvoir placer sa requête, déjà si importante à son coeur.

Silver Cloth d'Orion:
 


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu260/260[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge330/330[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune216/216[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyJeu 28 Mai - 13:02
    Aujourd’hui, il allait recevoir quelqu’un d’intéressant. En effet, parmi les devoirs principaux du Pope, il y avait la rencontre et l’affectation des chevaliers, qu’ils soient d’or, de bronze ou d’argent. Il déléguait une partie de cette autorité aux chevaliers d’or, surtout vis-à-vis du système de gestion militaire qu’il avait mis en place sur le monde. Mais il était de son devoir à lui de recevoir les nouveaux venus et il mettait un point d’honneur à cette tache. Il était important pour lui de savoir qui étaient les hommes et les femmes sous ordres. Quelles étaient leurs compétences et à quoi ils pourraient servir. Il voulait une gestion des troupes plus proches, peut-être plus humaine que ce qu’avait pu mettre en place ses prédécesseurs, trop distant. Mais il n’était pas certain que sa façon de faire soit la bonne, ni même qu’il y est de bonne façon de faire.

    Toujours est-il qu’il recevrait un chevalier d’argent qui était censé être très prometteur de par sa naissance particulière sous de bons auspices. Le Sanctuaire avait besoin de chevalier d’argent. Si l’ordre d’or était sa ligne de défense et de commandement, sa colonne vertébrale en somme. Pour les chevaliers d’argent, ils étaient un peu les nerfs de ce corps colossal que représentent les forces de la déesse. Surtout que ce chevalier d’Orion avait quitté le Sanctuaire depuis longtemps, n’avait pas connu la violence de la campagne d’Italie. En sommes, le sang frais dont il avait besoin. Reste à voir s’il appréciait de quel bois était fait cet homme. Il avait été entraîné par un homme dont il n’appréciait pas vraiment les méthodes, mais qui avait le mérite de pousser les aspirants dans leur retranchement… peut-être trop loin même.

    Mais il aurait l’occasion de juger de ça par lui-même. Il venait de finir sa précédente audience et il allait recevoir ce chevalier d’argent. Il était assis sur son trône, dominant l’assemblée. Quelques gardes visibles sur le côté, plus pour l’apparat et le protocole que pour une réelle protection, mais tout ici n’étaient que protocole. De même que la toge blanche et le masque qui couvre entièrement son visage. Tous les deux sont symboles de son office et de son autorité. Le masque est infiniment pratique car il cache le visage et les émotions, il rend le jeu de la politique plus facile. Il peut ainsi garder pour lui le sourire en coin, amusé, comme à chaque fois qu’un chevalier rentrer et s’incline devant lui. Il ne se ferait jamais à ça sûrement. Mais il devait laisser le jeu se faire, c’était nécessaire.

    L’homme s’inclina simplement devant lui, indiquant qu’il attendait les ordres du Pope. En réponse à ça, l’ancien lion hocha la tête et invita d’un geste de la main le chevalier à se relever. Il n’appréciait pas déjà de parler aux gens du haut d’un trône, mais c’était déjà un mal nécessaire, alors autant qu’il soit sur leur pied quand il parlait avec lui.

    « - Bien chevalier. Bienvenue au Sanctuaire Algebar d'Orion. Tu reviens de ta formation et tu viens tout juste de recevoir ton armure. Ton entraînement a été dur et j’ai cru comprendre que ton maître y avait trouvé la mort… Nous sommes désolés pour ça. Mais nous aimerions en apprendre plus sur ta formation, quelles sont les compétences que ton maître t’a transmises. »

    Il aurait préféré tenir ce genre de rencontre dans le Colisée et juger par lui-même ce dont étaient capables les chevaliers, plus parlant que des longs discours, mais le protocole… le protocole voulait qu’il joue à l’ombre sur son trône et qu’il porte la voix de la déesse et non pas seulement ses poings. Alors ainsi soit-il. Il avait déjà plusieurs affectations en tête pour ce jeune chevalier d’argent mais il voulait affiner. Il voulait aussi avoir son retour sur l’entraînement terrible qu’il avait vécu. Voir comment il tournerait ça serait intéressant sur sa personnalité, à n’en pas douter.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyJeu 28 Mai - 16:27
À l’invite de Childéric, il se redresse alors. Et prend donc enfin le temps de l’observer. Remarque assez troublante, il était assez loin de la description qu’il avait pu entendre. On lui avait dépeint l’ancien Lion comme portant longue chevelure et barbe imposante en guise de crinière, et Algebar s’était déjà vu une idée mais… à ce qu’il avait sous les yeux, ç’aurait pu être n’importe quel Pope. Comme chaque Pope avant lui. Et comme ceux qui lui succéderaient à l’avenir, sans doute. Il se questionna un instant sur l’utilité pour l’autorité suprême d’ainsi effacer sa personnalité au profit de son rôle, tandis que pourtant, il préservait son nom. Ce serait une question intéressante à poser un jour, mais il ne s’imaginait pas en l’instant venir déranger le Pope avec ce genre de trivialité. Encore que cela manqua de lui échapper, par spontanéité, mais l’importance du moment le poussait encore à garder sa bouche fermée.

Toujours son casque sous le bras, de son autre main il écarte sa cape afin qu’elle demeure dans son dos, et paraît alors mûrir une réflexion.
- Merci. Cela n’a pas été un apprentissage aisé en effet, mais j’imagine qu’il en est de même pour tous les autres chevaliers d’Athéna.
En son ton, son attitude, il semble certain qu’en effet, cela n’a pas été une partie de plaisir. À vrai dire, il n’avait dans ce registre pas vraiment de point de comparaison. Oh, certes, il savait que certains n’avaient qu’à gagner un petit combat au coliseum et boum, c’était bon. Mais ce n’était pas vraiment dans son caractère de chercher à savoir s’il avait vécu mieux ou pire que d’autre. Son expérience n’avait pas à être pesée, mise en balance avec celle d’un autre. Tout ce qu’il savait, c’est que cela avait en effet été très long. Difficile. Qu’il avait cru mourir bien des fois. Qu’il avait senti les brûlures du Soleil, la morsure des flammes, la suffocation en la chaleur des entrailles de la terre. Et qu’aujourd’hui, il se tenait devant le Pope, s’en estimant tout à fait légitime sans l’ombre d’un doute. Vraiment, il en avait assez bavé à ses yeux...
- Quant à la perte de mon maître… j’ai le sentiment qu’il a eu le dénouement qu’il avait toujours voulu. Qu’il est enfin, à son propre jugement, parvenu à une réussite capable de compenser ses échecs.
Ses propres mots, en quelque sorte. Lui-même ne savait pas réellement ce qu’il ressentait à ce propos. Avait tout fait pour ne pas trop y penser jusque là. S’était fixé sur son but. Son deuil n’avait pas vraiment été fait, c’était certain, mais à l’heure actuelle il semblait qu’il portait à son défunt maître un profond respect, bien qu’il n’apparaissait pas en pleurer la perte. Et tant qu’à en être là, tant qu’à parler comme à d’autres reprises en cette journée où enfin, il était libre de tenir des discussions, il se laissa aller, guidé par son cheminement de pensée, en parvenant déjà au second sujet l’amenant ici, comme s’il s’imposait d’ores et déjà.
- J’ai d’ailleurs entendu une rumeur selon laquelle l’armure du Cerbère serait revenue seule au Sanctuaire, et qu’elle serait en piteux état… J’aimerais alors vous demander une faveur, déjà… Maître Andreas m’a inculqué son immense respect pour les Cloths, et je suis donc sûr que cela le peinerait de la savoir tant abîmée. J’aimerais donner de mon sang, afin de lui rendre sa splendeur, si toutefois elle n’a pas encore été réparée !
Il ignorait si ce procédé se faisait. Il savait juste qu’un forgeron aux arts mystiques pouvait réparer les armures en utilisant le sang chargé de Cosmos de chevaliers, tenant cela aussi de son maître, qui lui-même ne semblait pas en savoir plus que cela. Mais bon, tout en savoir n’était pas forcément utile s’il était juste un donateur passionné, n’est-ce pas ?
- Quoi qu’il en soit… Mon maître ayant lui-même appris auprès de feu le Pope Bélisaire, et le Scorpion étant profondément lié à Orion, il a souhaité m’inculquer le fruit de son propre apprentissage. La puissance brute du Cerbère, mise à profit de la mortelle aiguille du Scorpion.
Mon Cosmos prend la forme de flammes cramoisies, destructrices, que j’ai donc appris à canaliser, à dompter et concentrer en de fins traits d’énergie, ciblant avec sept points précis du corps de mon adversaire. C’est l’enseignement des sept Sibitti du Roi Cramoisi. Des sept étoiles majeures d’Orion. Des sept Crimson Arrow, comme je les appelle, préférant puiser mon inspiration dans l’arc du chasseur plutôt que dans l’aiguillon du scorpion qui l’a abattu.
J’ai parfait la dernière – représentant Bételgeuse, mon étoile – lorsque j’ai atteint le Septième Sens grâce à mon maître. C’est elle qui lui a été fatale, après quoi Orion m’a reconnu comme son digne héritier...
Le principal problème de celui qui n’avait eu personne à qui parler pendant de trop longues périodes : dès que les vannes étaient ouvertes, il sombrait trop facilement dans le « trop »...


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu260/260[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge330/330[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune216/216[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyVen 29 Mai - 1:26
    Chaque entraînement de chevalier, ou presque était une épreuve et c’était son devoir se s’intéresser à ça. Certaines de ces méthodes lui déplaisaient souverainement, lui aussi, lors de son entraînement, avait fait les frais de ce genre de méthode si particulière. De même qu’une relation étrange qui se crée avec ce maître, à la fois allié et tourmenteur. Une relation ambiguë qui forge une forme d’esprit du groupe dans un corps d’armée. Un mal nécessaire ? Peut-être… Mais on ne fait pas des soldats capables de détruire des galaxies par la force de leur volonté, en leur expliquant qu’il pourrait toujours avoir à la force de l’amour et de l’amitié. Du moins, pas de soldat crédible… Mais il écouta néanmoins ce que le tout jeune chevalier d’argent avait à répondre à la question qu’il lui avait posée.

    La requête suivante de l’avatar d’Orion le surpris. Il avait eu vent du retour de l’armure et de son état douteux. Mais cette armure avait été porté pendant longtemps, elle avait subi les affres du combat et des guerres précédentes. Le retour des armures est toujours une chose tragique, car elle signifie la mort d’un guerrier sacre. Mais il est plus tragique de voir les armures mourir pratiquement avec leur porteur et… être dans l’incapacité de les réparer vraiment efficacement. Il n’y avait personne en l’état capable de retaper ces ressources vitales pour les soldats d’Athéna. Mais il ne voyait aucune raison de refuser ce genre de requête.

    « - Il n’y a personne capable de vraiment réparer l’armure pour le moment au Sanctuaire. Mais si tu y tiens, tu es libre de verser ton sang pour l’armure de ton maître. Si tu peux faire en sorte qu’elle soit prête pour la prochaine génération de porteur, va-y. Fait attention par contre, c’est un procédé délicat, tant pour l’utilisateur que l’armure. »

    A vrai dire, il n’avait pas la moindre idée du pourquoi du comment derrière la réparation des armures. Mais il avait bien connu la dernière personne présente ici capable de les réparer et elle avait explicité souvent que c’était quelque chose de compliquer, il prit sur lui de partager cet avertissement. Il fut surpris aussi de voir ce chevalier qui, visiblement avait l’air assez réservé ou du moins concis, de se mettre à parler sans jamais vraiment vouloir s’arrêter. Il se mit à faire le détail théorique de sa formation et des particularités de son cosmos. Des informations somme toute intéressante, mais peut-être un peu trop détaillé. Silencieux néanmoins, le pope écouta ce que le chevalier d’argent avait à lui dire. Le masque cachait le visage amusé de l’ancien lion. Il aurait été curieux de savoir si c’était le retour à la civilisation ou lui qui faisait cet effet-là sur le jeune chevalier. Il retient son envie de rire, amusé par cette situation. Mais il y avait là beaucoup d’informations. Et peut-être que…

    « - Eh bien, si ce n’est pas déjà fait lors de ta montée des marches, tu devrais aller voir le chevalier d’or du scorpion, peut-être que quelque chose à piquer le motiverait. Attention par contre, il est… fatigué dirons-nous. »

    Et il voulait rebondir sur autre chose dans cette inondation verbale qu’il avait subie.

    « - Je ne sais pas comment tu vis la mort de ton maître. C’est une épreuve très personnelle, qui ne s’arrête pas à la mort de celui qui t’a enseigné. Un homme que tu as sûrement détesté aussi profondément que tu l’as aimé. Mais c’est sur ces fondations que tu vas pouvoir décider de quel genre de chevalier tu vas être. Et… c’est une chose qui m’intéresse ! Nous avons besoin de savoir, le genre de chevalier que tu désires devenir. »

    Il s’était peut-être un peu trop étendu sur ses propres états d’âme, après tout, ce genre d’épreuve n’est pas rare chez un chevalier. Mais c’est le genre de cicatrice qui ne guérit jamais vraiment et qui reste en réalité toujours trop vif.



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyLun 1 Juin - 17:08
Bien que d’un ton cordial, la réponse lui parût cinglante. Pas tant par ce que Childéric exprimait, le Grand Pope était plutôt bienveillant, mais plutôt par ce que cela impliquait. Il n’y avait personne capable de réparer une armure au Sanctuaire. Il ne lui avait pas dit d’attendre que quelqu’un revienne, non. Juste qu’il n’y avait personne. Pour lui, cela eut l’effet d’une claque, et il dut se percevoir qu’il en fut désarçonné. Personne ne réparerait l’armure de son maître. Du moins, personne sinon lui, car malgré tout la permission lui était donnée d’au moins essayer. Cela lui coupa la chique un instant – ce qui n’était pas un mal tant il s’était plongé dans un flot de paroles l’instant d’avant – et il ne sut pas vraiment qu’en penser. Jusqu’à ce qu’il y réponde, laconiquement.
- Merci !
Et de s’incliner, joignant le geste à la parole. Il l’avait dit : c’était un procédé qui était délicat tant pour celui qui s’y essayait que pour l’armure à qui l’on tentait d’offrir une nouvelle vie. Et pourtant, le Pope lui témoignait là sa confiance. Il le ferait alors. Il ferait de son mieux, pour faire honneur à la mémoire de son maître. Il ferait tout ce qu’il pourrait, pour la gloire du Cerbère, que cette armure puisse être portée à nouveau et faire de celui qui la porterait un fier protecteur d’Athéna. Algebar ne savait pas encore vraiment comment il allait procéder, mais oui, il le ferait !

Et déjà ce point réglé qu’un autre point épineux se profile. L’héritier d’Orion ne peut empêcher une légère grimace de se peindre sur son visage. Le chevalier du Scorpion…
- Eh bien… hum… C’est-à-dire qu’à propos du chevalier du Scorpion, comment dire… nous nous sommes peut-être rencontrés, et, enfin… hum, oui, fatigué, sans doute…
Apparemment, il semblait compliqué d’en dire plus pour le moment. Algebar avait particulièrement voulu rencontrer le Scorpion, forcément. Et il lui faudrait sans doute un peu de temps pour faire le point sur cette rencontre dont il était difficile de parler si peu après, de toute évidence.

Autant dire qu’il ne fut pas mécontent lorsqu’un autre sujet fut abordé par l’ancien Lion. Il parvint en tout cas à préserver cette part de deuil en lui. Childéric avait raison, un mélange de respect et de colère, c’est bien ce qu’il trouvait lorsqu’il se laissait à y réfléchir. Et c’était bien la raison pour laquelle Algebar évitait tout bonnement d’y penser. Il était revenu en tant que chevalier fidèle, prêt à servir Athéna au péril de sa vie, car c’est ainsi qu’il avait été éduqué dès son plus jeune age. Qui sait ce qu’il se produirait s’il se mettait à trop creuser la question ? C’est donc par la force d’une conviction acquise à coup de maillet qu’il répondit sans trop réfléchir.
- Je dois vous avouer que je ne saisis pas bien le sens de cette question. Je suis un chevalier d’Athéna, et je souhaite la servir loyalement. Les signes entourant ma naissance ont tracés pour moi ce destin, et c’est donc naturellement le genre de chevalier que je souhaite devenir. Mais c’est ainsi pour tous les chevaliers je pense, alors je ne vois pas vraiment quelle particularité je pourrais avoir.
Et là, de pivoter la tête et d’élever sa main, venant se poser sur le bas de son visage témoignant de sa pleine réflexion. Il se mit alors à marmonner comme pour lui-même.
- À moins que… C’est peut-être comment je veux servir ? Ah… ah mais alors oui… oui là, heu… je vais bien avoir l’air d’un crétin du coup… Mais si c’est pas ça… enfin… du coup, si dans tous les cas je peux me planter… bon !
Il reprend sa posture, droite, relevant la tête vers le Pope. Il avait déjà eu ce type d’aparté lors de sa rencontre un peu plus tôt avec le Phénix, sans même vraiment s’en rendre compte. Il y avait là certainement un mélange de fatigue, de stress, et d’un retour brutal à la civilisation. Ce qui devrait pouvoir donc s’estomper rapidement dans les jours qui suivraient, mais pas de chance, on n’avait qu’une seule occasion de faire une bonne première impression… et en voilà déjà trois qui seraient biaisées, et la journée n’était même pas encore terminée.
- Sinon, hum… J’aimerais la servir du mieux que je le puis. J’ai été formé pour le combat, et c’est sans doute dans ce registre où j’exprimerai le mieux mes talents, je pense. Je pense aussi que j’ai beaucoup à découvrir, sur ce monde, et sur la situation dans laquelle nous sommes. Si le choix m’est donné, je préférerais alors ne pas avoir à rester au même endroit trop longtemps. Mon entraînement… m’a déjà longtemps plongé dans une telle situation. Mais je ferais au mieux, en ce qui me sera demandé. Hier encore, je ne pensais pas qu’un jour je m’attellerai seul à réparer une armure alors… il est difficile d’estimer le genre de chevalier que je pourrais être, tandis que le Destin lui-même fera sans doute ses choix pour moi.
La fatalité. Une autre de ses caractéristiques. La marque laissée par le jugement du Soleil en son âme : les Dieux observent et jugent. Ils punissent et pardonnent. Et au milieu de cela, les hommes ne peuvent qu’agir du mieux qu’ils le peuvent quand ils en ont l’occasion, en n’oubliant jamais que le libre-arbitre ne dominerait jamais sur la volonté divine.
- Je suis désolé si je n’ai pas bien répondu à cette question… mais je ne suis pas sûr de l’avoir bien saisie...
Tente-t-il de rappeler, mettant ainsi fin à ce semblant de noyade en pleine pataugeoire.


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu260/260[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge330/330[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune216/216[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyMer 3 Juin - 14:25
    Le Pope nota le trouble dans le visage du jeune chevalier d’argent quand il parla de l’armure du cerbère et l’impossibilité de la réparer pleinement. Oui… c’était un problème, tant de logistique que de symbolique. Il pouvait comprendre une fraction du trouble que vivait le jeune homme. Il se contenant de lui adresser un signe de tête quand ce dernier le remercia, quoi de plus normal que de lui donner l’occasion de donner son sang à l’armure de son maître. Et qui sait, peut-être que chez lui aller naître une vocation et qu’il aurait l’occasion d’apprendre à réparer les armures. Une idée qui le fit sourire intérieurement. La faction avait besoin d’un forgeron. Et tôt ou tard ce manque serait pénalisant pour les conflits à venir… Mais en l’état il avait encore des choses autres à voir avec le chevalier d’Orion.

    Il ne put se retenir de rire quand l’autre sujet sérieux fût abordé. Un rire léger, loin des rugissements dont il était capable. Voir le chevalier d’argent chercher ses mots pour présenter la chose sous un jour le plus neutre possible pour rester respectueux du protocole avait quelque chose d’amusant. Mais oui, la question du scorpion était délicate. Il avait un long chemin à faire pour remonter la pente délicate et ainsi sortir du gouffre dans lequel il était tombé.

    « - N’hésite pas à m’adresser à l’avenir un rapport plus détaillé sur votre rencontre. Et parle sans crainte à ce propos, ce qui se dit ici ou dans tes rapports restera entre toi et moi. »

    Pour le reste, il se recula dans son trône et écouta attentivement ce que le chevalier d’argent avait à dire sur la question primordiale qu’il lui avait posée et il avait vraiment beaucoup trop à dire. Il faut au moins lui reconnaître un certain débit de parole. A vrai dire, il parlait presque tout seul. Une situation qui amusait le Pope. Il pensait presque à voix haute mais il était intéressant de suivre le fil du raisonnement du jeune chevalier. D’abord, il manqua le coche et ne voulait simplement qu’être un loyal serviteur de la déesse. Un vœu pieux, mais qu’il savait creux. La loyauté et la fidélité à une cause se font par autre chose : par la conviction ou les liens. L’idéal était d’avoir les deux. Mais privé de l’un ou de l’autre, le reste sonnait creux.

    Il sourit cette fois amusée de l’aparté que le chevalier d’argent avait fait avec lui-même. Une trace de solitude ? Il avait que les méthodes d’entraînement du cerbère impliquaient un ascétisme contrait et violent. La suite de ses déclarations ne firent que confirmer ce qu’il avait lu dans les rapports concernant l’ancien porteur de l’armure du chien à trois têtes. Il réfléchit, en l’état, il avait plusieurs pistes pour le jeune homme. L’Italie demandait des chevaliers d’argent. La nouvelle Rome avait aussi besoin de voir ses rangs plus ou moins garnis régulièrement et peut-être qu’un séjour dans cette mégalopole serait un changement de cadre agréable pour le jeune homme. Mais passer de l’ascétisme total à l’indolence byzantine risquait de constituer un choc un peu trop brutal. Il était volontaire pour les missions qui risqueraient de l’amener loin d’ici, une chose que le Pope nota pour plus tard.

    « - Tu as répondu comme tu le voulais. Ça sonne terrible creux comme ça, mais tu as dit comment tu voulais accomplir ton service auprès de la déesse et où tu te sentirais le plus utile, le plus à ta place. Chaque chevalier a ses particularités, chaque chevalier sert différemment. Je pense que tu as mérité de te reposer ici quelque temps avant de partir en mission, mais on ne sait jamais, les choses pourraient prendre une tournure différente rapidement... »

    Il verrait quand il aurait besoin du saint d’argent. Sûrement l’Italie, ça serait l’endroit le plus logique où l’envoyer avant de voir s’il pourrait lui trouver d’autres affectations plus tard, le travail ne manque jamais dans la vie d’un chevalier d’Athéna…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge750/750[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyLun 8 Juin - 0:08
Algebar fut surpris d’entendre le rire qui s’échappa du masque, étouffé légèrement par celui-ci. Il ne comprend pas vraiment. Est-ce qu’il avait dit quelque chose de drôle à propos du chevalier du Scorpion ? Avait-il fait une bonne blague malgré lui ? Peut-être… est-ce qu’il devait rire aussi alors ? Orion laisse échapper un léger ricanement, discret, avant de rétorquer dans ce qui se rapprochait plus d’un murmure, bien que tout de même audible.
- Heu… Ahah ! Oui, heu, c’est marrant, ahah !
Plus gêné qu’autre chose en vérité, mais au moins il n’avait pas laissé le Grand Pope rire tout seul ! Pas sûr que ce soit vraiment important, mais voilà que ce genre de doutes n’aideraient pas à le rendre à l’aise en société. Toujours était-il que l’instant d’après, il affirma plus clairement :
- Bien sûr, si vous le souhaitez, je… je ferai un rapport.
N’a pas l’air beaucoup plus convaincu, mais oui, si Childéric souhaitait une rédaction sur sa rencontre avec le huitième gardien, alors il y penserait à l’occasion, quand il aurait eu le temps de repenser à tout ça.

La discussion se poursuivit. Jusqu’à en arriver à l’ultime réponse du Pope. Une phrase sonna comme un camouflet. « Ça sonne terrible creux comme ça ». Légère grimace, torsion du coin des lèvres. Bon, ce n’est pas non plus un drame. Le souvenir d’Andreas l’aidait à facilement relativiser. Mais tout de même, il ne trouvait pas qu’accomplir son destin était particulièrement creux. Heureusement, il avait déjà eu cette réflexion en discutant avec le Phénix un peu plus tôt. Vrai qu’Algebar n’avait pas une vocation particulière. Ne souhaitait pas « purger le mal par les flammes » comme lui. Ne s’était pas donné une mission dans la vie, sinon que celle-ci : respecter le destin que les Dieux avaient choisi pour lui, comme on le lui avait répété depuis l’enfance, et faire du mieux qu’il le pourrait. Toutefois, il ne répondit rien de plus. Seuls les Dieux étaient aptes à juger de la force de sa conviction, de son désir de réaliser son destin. Pas qu’il ne voulait pas faire bonne impression au Pope, mais il ne pouvait pas non plus s’apitoyer là-dessus.

Toujours fut-il qu’il n’y eut pas de mission à lui confier pour l’heure. Qu’il pourrait profiter d’un repos qu’il mettrait donc à profit afin de réparer l’armure de son maître. Du moins essayer, du mieux qu’il le pourrait, mais c’était sûr que sans personne pour lui expliquer ou mieux, diriger la manœuvre, il n’y avait aucune garantie du moindre résultat. Alors… faire son maximum et espérer que cela suffise. S’en montrer digne, tout simplement.
- Hé bien, heu... est-ce que je dois disposer, alors ?
En l’instant, il ne voyait trop que répondre d’autre, naturellement. Il était venu demander quel tâche l’on souhaitait lui confier, et le repos avait été proclamé. Il était venu demander la permission d’offrir son sang au Cerbère, et elle avait été donnée. Quant aux questions de Childéric, il semblait que c’en était fini également, à première vue. Aussi, si le Pope le lui permettait, il saluerait respectueusement, et s’en repartirait poursuivre sa redécouverte du Sanctuaire.

Citation :
Sujet terminé comme convenu ! Merci pour le RP !


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-bleu260/260[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-bleu  (260/260)
CP:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-rouge330/330[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-rouge  (330/330)
CC:
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] G-jaune216/216[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] V-jaune  (216/216)
Message Re: [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]   [15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] EmptyLun 8 Juin - 16:49
    Il y avait quelque chose d’un peu amusant dans le fait de voir évoluer ce chevalier devant lui. Il n’était clairement pas dans son élément et il était très mal à l’aise. Sûrement dû au mélange de l’entraînement et de sa présence à lui. En tout cas, il ne collait pas vraiment à ce qu’il s’était attendu à recevoir. Surtout au vu des méthodes de formation du Cerbère. Il n’avait pas complètement brisé le jeune homme et c’était une bonne chose. La violence de la formation est nécessaire. Nous sommes amenés à endurer et surtout à faire des choses qu’un mortel normal ne pourrait jamais concevoir ou endurer. Mais le fil sur lequel nous passons notre vie à marcher est parfois bien trop ténu. Enfin, il aurait l’occasion de voir comment évoluerait le chevalier d’argent dans l’affaire et il aurait l’occasion de se mettre au travail d’ici quelques jours à peine.

    Childéric avait en tête les réclamations de Narsès et il disposait enfin d’un chevalier d’argent qu’il pourrait lui envoyer, il avait néanmoins d'autres choses plus importantes à faire que renforcer les flancs du Pope italien. La cité de la Nouvelle-Rome demandait d’être protégé et c’était le rôle de l’ordre d’argent. Théophilius serait satisfait de voir de nouvelles recrues s’ajouter au nombre des chevaliers d’argent sur lesquels ils pouvaient compter pour la protection de la ville. Trop de choses dépendaient de cet endroit et il ne devait absolument pas être laissé sans surveillance, une chose que même le Pope italien pourrait et devrait entendre. Il vit la moue sur le visage du chevalier d’argent et se douta qu’il avait raté le coche de ses propos. C’était qu’il avait dit lui, qui était creux pas, la déclaration du chasseur.

    « - Tu auras l’occasion de servir la déesse comme tu le désires, ne t’en fais pas. Renseignes-toi sur Constantinople si tu as le temps, tes missions risquent de t’y amener souvent, en tant que chevalier d’Argent. Tu peux en effet te retirer chevalier. Je te ferais transmettre tes ordres rapidement. »

    Il ne se doutait pas à ce moment-là que les ordres qu’il transmettrait aux chevaliers d’Orion dans les jours à venir seraient plus direct que ce qu’il avait en tête sur le moment. Mais là, il lassait partir un chevalier qui aurait besoin de prendre ses marques et de se faire à la civilisation. Il suivrait aussi ses progrès dans la réparation de l’armure du Cerbère avec attention. S’il avait en lui l’âme d’un futur forgeron, c’était une ressource de qualité pour le Sanctuaire qu’il devrait pouvoir exploiter pour le bien de tous. Mais réparer une armure est un procédé compliqué qui demande parfois de repousser ses limites assez loin, du moins, c’est ce qu’on lui avait expliqué, il ne s’était jamais vraiment intéressé à cette dimension-là des protections sacrées et il nota dans sa tête qu’il devrait se pencher sur le problème et encore une fois, épluché la bibliothèque et les archives dont il disposait sur Star Hill.



“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
 
[15 janvier 553] Du roi de la jungle [PV Childéric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: