Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 3 - Les Marinas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
BasileusBasileusArmure :
Cronos

Statistiques
HP:
3 - Les Marinas G-bleu100/2503 - Les Marinas V-bleu  (100/250)
CP:
3 - Les Marinas G-rouge1000/10003 - Les Marinas V-rouge  (1000/1000)
CC:
3 - Les Marinas G-jaune1000/10003 - Les Marinas V-jaune  (1000/1000)
Message 3 - Les Marinas   3 - Les Marinas EmptyVen 29 Mai - 14:30
3 - Les Marinas Poseidon
(Alexandrie, ports marchands, marins...)

(Cher lecteur, ce qui est écrit ici est un parti pris historique et mythologique du Forum. Merci de le prendre en considération.)


Résumé à l'intention des jeunes Marinas


À l’issue de la Titanomachie, Poséidon dut très tôt composer avec une problématique. En effet, au moment de partager le monde, Poséidon devait recevoir les Océans ainsi que le monde aqueux. Or, Okhéanos dominait déjà ces espaces et était demeuré neutre pendant le conflit ayant vu s’opposer les titans aux olympiens. S’ajoutait à cela que Poséidon avait vécu pendant des siècles dans les Abysses, participant à sa déconvenue. De dépit, il voyagea un certains temps dans le monde des humains, dans les contrées d’Amérique du Sud, avant de revenir en Olympe où il fit de Clito sa femme. De leur union, naquirent plusieurs enfants avec qui s’engagea un nouveau départ afin de rencontrer Okhéanos. Admiratif de ses possessions, il fut dans un premier temps un bon ami du titan, si bien que ce dernier lui offrit la main d’Amphitrite. Par ailleurs, l’un des fils de Poséidons se vit recevoir un vaste territoire au cœur de l’Océan atlantique qui prit plus tard le nom d’Atlantis.

Cependant, les siècles défilant, la relation entre Poséidon et Okhéanos se détériora, pour se conclure sur une guerre qui amena de terribles catastrophes dans les fonds marins. Dans ce conflit opposant Poséidon aux Muiens commandés par Okhéanos, Hadès rejoint son frère. Ce faisant, la guerre tournant en la faveur de l’Olympien, le titan ne se voyant épargné qu’avec l’intervention de Zeus, qui convainquit Poséidon de l’enfermer dans son pilier central. L’empire de Mu, quant à lui, sombra dans l’oubli, ne laissant plus qu’un ultime maître sur le monde des flots.

Originellement, Atlantis ne comptait que six immenses statues représentant les six enfants préférés de Poséidon. Bientôt, la cité sous-marine s’appropria la technologie de l’empire de Mu, pour s’étendre toujours plus. Ce fut d’ailleurs grâce à ces tribus Muiennes que les huit premières Écailles furent forgées. Ces dernières furent alors renforcées du sang des six monstres les plus puissants des océans sur l’initiative d’Amphitrite, qui était alors la mère des monstres marins. Seulement, aucune autre créature n’accepta de se laisser sacrifier alors qu’il restait toujours deux Écailles. Les conseils d’Héphaïstos permirent de résoudre ce problème, Poséidon sacrifiant son fils Chrysaor pour la première et pour la seconde, donnant le sang de trois cyclopes pour éveiller sa propre Kamui.

Avec cette montée en puissance, Poséidon sut gagner une place en Olympe, lui permettant de reposer son corps dans un temple tandis que son âme pouvait repartir dans le monde marin. Cela dit, les premiers malheurs assombrirent la naissance de ce nouvel empire marin, sur l’instigation des ordres de son Légat d’alors. En effet, la décision d’ouvrir de nouvelles mines dans la mer des Antilles les amenèrent à attaquer les ports et les navires avenants afin de récupérer de la main d’œuvre. Ces actions compromirent les activités d’Athènes, Sparte et Troie, de quoi déclencher une guerre où Atlantis se retrouverait attaquée sur tous les flancs. Les anges eux-mêmes, appelés par Zeus, vinrent anéantir la technologie atlante qui leur avait longtemps permis de rivaliser contre l’alliance des autres dieux olympiens. Même ainsi, il fallut attendre que Zeus frappe de sa foudre pour briser une dimension qui menait aux Abysses ; le monde d’Erebus. Dès lors, le monde marin ne pouvait plus que sombrer.

Pendant ces conflits, Poséidon avait été absent. Et assistant ultimement à ces destructions, il châtia son Légat devant Zeus. De cette manière, il put négocier une paix à la condition que les Atlantes restent éternellement sous les eaux et que Atlantis scelle le trou béant qui s’était formé entre les Abysses et le monde des dieux. De la sorte, les monstres qui avaient semé le chaos au-delà des frontières du monde marin seraient enfin canalisés. Pour se faire, Poséidon érigea sept immenses piliers pour rétablir l’équilibre qui avait été rompu. Pour ceux s’étant rendus coupables d’avoir défié les dieux, une prison avait été construite sous l’Antarctique : le Shéol. La garde en fut confiée au Général des Lyumnades.

Des éons plus tard, Poséidon se rapprocha à nouveau des affaires des mortels, partageant un peu de ses technologies pour faire avancer la science de la navigation. Le temps filant, Poséidon vit sortir du sol plusieurs cités : Tyr, Sidon et Sarepta. La civilisation phénicienne était née. Cette dernière, gagnait toujours plus importance, ce qui tenait pour beaucoup de la volonté de Poséidon de se tenir éloigné des conflits ayant cours entre les autres dieux. Pourtant, quelques événements le sortirent de sa neutralité. D’abord, Ulysse qui était alors le protégé d’Athéna, trahit la confiance de Polyphème, son fils. Il fallut que l’importun rende à la mer ce qu’il lui avait volé pour que Poséidon accepte enfin de le laisser retourner en son royaume d’Ithaque. Ensuite, le second événement concernait l’Énéide. Une fille de Poséidon, Didon, qui régnait sur Carthage, se sacrifia par amour pour Énée. Poséidon prit cela pour une attaque personnelle, d’autant plus que Carthage qu’il protégeait se faisait malmener par le triumvirat à Rome, composé d’Arès, d’Aphrodite et d’Apollon. S’opposant à ces derniers, ce conflit se termina sombrement pour lui.

Après ces épisodes de guerres, les Atlantes se retirèrent du monde connu. Profitant que les autres dieux olympiens s’affrontent entre eux, Poséidon assujettit les peuples marins de la civilisation celtique. Triomphant du dieu Llyr, son esprit fut incorporé dans les brumes protectrices d’Avalon. Après quoi, Poséidon reprit une posture observatrice, s’étonnant de l’absence prolongée d’Hadès. Effectivement, cela faisait plusieurs siècles que Hadès ne s’était plus incarné dans le monde humain. De ce constat, le maître des océans se méfiait, car il flairait une manigance bien plus dangereuse que tout ce qui avait été mené jusqu’ici.


3 - Les Marinas 1441488082-signature-essai


Dernière édition par Basileus le Dim 10 Jan - 2:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t41-1-creation-de-son-parch
BasileusBasileusArmure :
Cronos

Statistiques
HP:
3 - Les Marinas G-bleu100/2503 - Les Marinas V-bleu  (100/250)
CP:
3 - Les Marinas G-rouge1000/10003 - Les Marinas V-rouge  (1000/1000)
CC:
3 - Les Marinas G-jaune1000/10003 - Les Marinas V-jaune  (1000/1000)
Message Re: 3 - Les Marinas   3 - Les Marinas EmptyDim 10 Jan - 2:51

Pour aller plus loin...



PROFANE


Histoire.

Faire une chronologie des différentes époques maritimes au cours des siècles risquerait d'alourdir considérablement la simplicité souhaitée pour le Contexte de cette Faction. C'est pourquoi, il a été décidé de plutôt décrire le bilan global de l'histoire maritime.

Nous invitons nos Chevaliers à ne pas oublier qu'on se base sur le point de vue Atlante et non Humain.


Guerres médiques

Vème | VIème siècle BCE : Les Grecs s'effondraient sous la puissance des Persans soutenus par les Spectres. Les batailles étaient terribles. Athènes, Sparte et bien des villes tombaient les unes après les autres... D'abord observateur, les Atlantes reçurent la visite du Grand Pope Thémistocle à leur grande surprise. Il implora Poséidon à genoux de l'aider contre les ennemis de la Vie. Cet acte politique fonda l'intervention des Atlantes dans la guerre. Soudain, des centaines de navire de guerre sortirent des eaux pendant la mythique bataille de Salamine.

Des Cohortes d'Atlantes accostaient sur les côtes du Propontide et défièrent les armées persanes à de nombreuses reprises avec succès. La Grèce fut sauvée et, après maintes négociations, la Ligue de Délos fut créée avec les Athéniens afin de sécuriser les mers, laissant les Atlantes installer des comptoirs en Asie mineure.

Guerres égyptiennes

31 BCE : Les Atlantes, après les défaites des guerres puniques, se concentrèrent avec leurs alliés Egyptiens. Ils firent tout pour les aider, leur offrant même une flotte gigantesque. Mais la reine d'Egypte, Cléopâtre, exigea de commander elle même la flotte. Les Atlantes acceptèrent du fait de leur situation contre les Romains. La défaite fut encore plus retentissante.

Piraterie et Commerce

Le contrôle du Commerce a toujours été un conflit redoutable entre Atlantes et Mortels. En effet, celui qui contrôlait la négoce avait un poids prépondérant sur l'autre. Pendant très longtemps, les Atlantes dominèrent les Mers mais les défaites de Carthage et de Marc-Antoine avaient amoindri tous les efforts consentis. Ils s'enfermèrent sur eux même avant de soutenir de plus en plus les Pirates, leur offrant des refuges dans des criques protégées par leur technologie. Lentement, la Piraterie s'organisa et devint des ennemis acharnés de Rome puis de Constantinople.

ESOTERIQUE

Histoire de la Faction.

Si les Atlantes ont embrassé depuis longtemps les heures, jours et mois d'une année humaine, il n'en est pas de même quand il pense à une civilisation, ils ont leurs propres Eres. Ils ont les leurs et en sont fiers.

Ere du Poisson blanc Naissance d'Atlantis

Au partage du Monde, Poséidon avait reçu de Zeus les Océans et le monde aqueux (rivières, lacs, pluies, tempêtes...). Souci, un Titan était déjà maître des lieux, à la tête du puissant empire de Mu, Okhéanos. Ce dernier était resté neutre pendant la Titanomachie et il avait même offert à Athéna le sceptre Niké, l'une de ses "filles" comme il aimait appeler ses créations. Poséidon n'avait donc rien en définitive. Il se sentait doublement floué, lui qui avait vécu dans les abysses et les mondes souterrains pendant des siècles, on lui avait donné les Océans lors du Grand Partage. Cruelle ironie. Et voilà que son héritage était déjà en possession d'un autre.

Désœuvré, le Dieu partit voyager vers les mondes humains qui naissaient un peu partout dans le monde. Il rencontra maintes autres divinités, sympathisa avec certaines comme Quetzalcóatl, détruisit d'autres comme les divinités Olmèques. Lors de son retour vers l'Olympe, il croisa une jeune mortelle du nom de Clito. Il en fit sa femme et elle donnera naissance à huit enfants (quatre pairs de jumeaux), le premier d'entre eux fut appelé Atlas. Ils partirent alors de nouveau en voyage. Malheureusement, son épouse était une mortelle et les lois de Thanatos ne pouvaient être violées impunément. Poséidon transforma alors sa défunte épouse en lilas de mer, pour qu'elle puisse toujours les voir des côtes humaines.

Lui et ses fils partirent vers le Pacifique sud afin de rencontrer le puissant Okhéanos. Il commandait alors, avec sa femme Thétis, les fonds marins. Impressionné par les immenses palais et le savoir du Peuple de Mu, Poséidon aima de plus en plus tout ce que les Muiens avaient bâti sous l'influence du Titan et de sa femme.

Ses immenses pyramides et ses tours recouvertes d'un précieux métal que l'on appelait orichalque, la science du gammanium... Tout ceci impressionnait le jeune Dieu. Il comprit rapidement la raison pour laquelle le terrible Okhéanos n'était pas entré dans la guerre contre lui et ses frères, il voulait préserver tout cela de la folie de cette guerre. Les rapports entre le Dieu et le Titan furent excellents à ses débuts, au point où le Titan offrit l'une de ses innombrables nymphes au dieu olympien. Elle s'appelait Amphitrite et le mariage eut lieu lors d'une fête majestueuse dans la cité de Mu. En prime d'une femme, Okhéanos offrit à son beau fils une vaste terre en plein coeur de l'Océan atlantique, cachée des mortels par une brume permanente de sa création. Agréablement surpris par ce présent, Poséidon partit avec sa famille en direction de cette nouvelle terre, inconnue des hommes comme des Olympiens. Atlas fut envoyé comme premier expéditeur et, ayant posé le premier le pied sur ce continent oublié, il lui fut donné le nom d'Atlantis.

Des siècles passèrent et évidemment, pour des raisons que les mortels comme les dieux ont oublié depuis, les relations entre le Titan et l'Olympien tournèrent de plus en plus à l'aigre. Le résultat de cette mésentente se termina par une guerre sans précédent, les fonds marins connurent des catastrophes au point où des territoires furent englouties sous les eaux ; on racontait même qu'une étoile tomba du ciel et détruisit un puissant avant-post Muien proche du continent Atlante. De cette attaque, le ciel devint ténèbres et un froid polaire se répandit dans le monde. Hadès avait décidé de prendre part à la bataille et soutint son frère contre le Titan. Zeus resta neutre dans cette guerre, tentant par tous les moyens de sauvegarder ce qui pouvait l'être de son amitié pour Thétis et Okhéanos. Alors que l'Empire de Mu sombrait sous les flots, Zeus ordonna à son frère de ne pas tuer le Titan et de l'enfermer dans son pilier central, il serait le rappel de son orgueil. Thétis et ses filles furent épargnées et protégées par Amphitrite. Poséidon avait gagné, il était désormais le seul maître des Océans, des mers et des mondes des flots.

Ere du Poisson d'or Naissance d'un Empire

Au commencement, Atlantis n'était pas la cité que l'on connait aujourd'hui. Elle était un mélange des sciences grecques et muiennes (pour se faire une idée, la culture de l'Empire de Mu était un mélange entre Civilisations aztèque, maya, inca et polynésienne). Les piliers n'existaient pas, il existait six immenses statues représentant les six enfants préférés de Poséidon : Atlas, Protée, Orion, Chrysaor, Polyphème et Byzas.

Les catastrophes océaniques, nées de la guerre sainte, entre le Titan et l'Olympien avaient augmenté le niveau des eaux et englouties en grande partie le continent Atlante. Néanmoins, la science atlante permit de rebâtir une cité avec des quartiers circulaires autour de son coeur. Cette tradition a perduré jusqu'à nos jours. Au dessus du temple de Poséidon, on pouvait voir une étoile brillée comme l'étoile polaire. On l'appelait l'Etoile de la Hyacinthe. La technologie du peuple Atlante avait atteint le même niveau d'excellence que l'ancien Peuple de Mu. L'aide de tribus Muiennes dans ses recherches fut d'une très grande importance, c'était grâce à leur apport que les huit armures en orichalque furent forgées, les Ecailles.

La déesse Amphitrite, mère des monstres marins, invoqua les Six monstres les plus puissants des Océans pour qu'ils se sacrifient et fusionnent leurs âmes avec elles (Lamia, la première Sirène et amie de Coré - Perséphone - ; Scylla ; La Lyumnade Daphné ; le Cheval des Mers Morvac'h ; la fille Raie Manta de Thétys Birostris (futur Kraken) ; Ladon, le terrible Dragon des mers qui protégeait le jardin des Hespérides). Aucune autre créature ne répondit à l'appel de la Déesse, pourtant il restait deux écailles. Poséidon amena les deux dernières à son neveu Héphaïstos afin d'avoir ses conseils. Le dieu des forges lui apprendra qu'il n'y avait que deux moyens pour les éveiller, la première serait le sacrifice d'un fils et la seconde serait que Poséidon lie son âme à sa propre écaille, avec le sang d'un des trois grands cyclopes qui avaient conçu le Trident, le Foudre et la Fourche. La Trinité de l'Olympe les avaient utilisé contre les Titans lors de la Gigantomachie. La première épreuve trouva une réponse quand l'un des fils de Poséidon, l'un de ses meilleurs guerriers et aussi un de ses plus loyaux serviteurs, vint pour offrir sa vie et continuer de servir son père pour la nuit des temps. Le déchirement de Poséidon fut très profond, il refusa à quatre reprises la demande de son fils mais il finit par accepter, on racontait que les larmes du dieu des Océans formèrent des perles que les huîtres, petits crustacés avides, cachèrent entre leurs lèvres. C'était ainsi que Chrysaor devint la Septième Scale. Poséidon parvint ensuite à réunir les éléments nécessaires à l'éveil de sa propre Kamui, le sang des trois cyclopes éveilla l'armure de Poséidon et lui donna une puissance égale aux armures que les autres dieux possédaient.

Victorieux, Poséidon vint alors en Olympe présenter à son frère et Roi ses succès. Zeus concéda et lui offrit une place en Olympe. Le dieu des Océans put donc reposer son corps dans son propre temple alors que son âme repartait avec sa Scale dans le monde Marin. Il fut dit par Zeus "Jamais l'âme et la Scale ne devront être séparées, j'ai dit". Raison pour laquelle Athéna fut toujours contrainte de laisser l'amphore qui scellait Poséidon dans le sanctuaire marin, elle ne pouvait pas violer une des sentences de Zeus.

L'Empire atlante continua de s'agrandir sous la protection de Poséidon. Toutefois, le malheur allait tomber sur la cité antique, un drame qu'elle ne pouvait prévoir...

Ere de la Murène Chute de l'Atlantide

Note HRP : on peut fixer la chute de l'Atlantide vers 7350 avant notre Ere.

Tout va très bien jusqu'à la chute comme on dit. Surtout quand la chute est extrêmement rapide. La finalité de cette chute sera la naissance réelle de l'empire sous-marin. En effet, jusqu'alors, l'Atlantis mythologique était à l'air frais, tout comme les cités mythiques d'Athènes ou de Sparte. Alors, comment la cité d'Atlantis a sombré dans les abysses ?

Le Légat Adama Helian Merinita prit la décision d'ouvrir de nouvelles mines dans l'occident de l'Atlantique Nord (mer des Antilles). Il fut décidé d'attaquer les ports et les navires afin d'avoir de la "main d'oeuvre" pour les premières excavations minières. Les attaques s'enchaînèrent tant et si bien que les cités grecques mythiques (Athènes, Troie et Sparte) perdirent énormément de marchands et de marins. Athéna demanda à Zeus que les attaques soient stoppées. En réaction, le Légat ordonna à l'Amirauté de faire blocus du port d'Athènes et organisa des attaques contre les fermes aux alentours de la cité. Le nombre de morts se compta en centaines et ce fut suffisant pour déclencher une guerre ouverte. La plupart des dieux prit fait et cause pour la Déesse de la guerre et le Légat (Pas Poséidon, à noter) se trouva en ligne de front contre toute l'Olympe au grand complet. Les premières escarmouches furent violentes, la science atlante, bien plus avancée que les Grecs, fit pas mal de ravages dans les cités et ce fut alors le moment où les Anges (troupes d'élite de l'Olympe) descendirent du ciel afin d'attaquer les puissants navires atlantes. On ne peut dire aujourd'hui combien de temps le conflit dura, des années ?, d'autres disaient un siècle. Les Olympiens furent surpris de la résistance du peuple des Mers. Dans une colère noire, le Roi des Dieux frappa de son Foudre dans les profondeurs du monde marin et brisa une dimension qui menait aux abysses, le monde d'Erebus. Le monde marin s'apprêtait donc à sombrer...

Revenant dans sa cité, Poséidon fut témoin de tout ce qui s'était passé. Nul ne savait la raison de son absence pendant ces longues heures, décennies ou siècle... Il n'en parlera jamais au cours des siècles suivants. Constatant la colère de son frère, il vint sur l'Olympe et châtia son Légat devant le Roi des Dieux. Acceptant la paix, Zeus imposa tout de même aux Atlantes de vivre sous les eaux éternellement, et, que la cité d'Atlantis bouchasse le trou béant qui s'était formé entre les abysses et le monde des Dieux. Une partie des ténèbres s'était répandu dans les profondeurs marines, créant de nouvelles races animales... Poséidon revint alors dans sa cité engloutie et en ruines. S'assurant que le pilier central de son temple soit toujours debout, il se tourna vers les survivants de son peuple et créa sous leurs yeux ébahis Sept immenses piliers afin de permettre de vivre dans ce nouveau monde fait d'eau et de ténèbres. Pour ceux qui avaient osé défier les dieux, Poséidon créa une prison sous les lourdes glaces de l'Antarctique, le Sheol. Il en confia la garde au Général des Lyumnades.

Un nouvelle Ere s'ouvrait pour l'Empire des Sept Mers...

Ere du Poisson de feu Carthage ou l'Ere phénicienne

Note HRP : 5000 - Byblos - à 149, avant notre Ere. Nous prendrons les noms grecs par souci de simplicité.

Carthage, colonie phénicienne de la cité de Tyr, a été fondé au Xème siècle. Il nous faut revenir plusieurs siècles en arrière pour comprendre comment Atlantis est redevenu le centre occulte du monde connu après 2500 ans de quasi oubli (au point de n'être devenu qu'une légende dans les esprits des Hommes). En effet, à partir du 50ème avant notre Ere, l'un des fils de Poséidon, Argénor, fut envoyé avec une troupe sur le littoral du royaume de Canaan (Liban sud actuel). Après s'être établi, il prit contact avec la tribu locale et créa Byblos. Le dieu des Océans offrit même son aide en bénissant les bois aux alentours, c'était ainsi que naquit le Bois de Cèdres. La solidité de son bois, ses huiles et ses racines particulières permirent de constituer en quelques années une flotte maritime sans pareil dans le monde connu de l'époque. Certaines divinités égyptiennes profitèrent de Byblos pour influencer leurs ouailles et faire commerce avec le Dieu grec des Océans, Poséidon pouvait s'avérer un commerçant digne d'Hermès quand il le voulait. En retour, Byblos garantissait de fournir gratuitement du pourpre à la cité de Thèbes qui était sous l'influence d'Amon-Ra, le puissant dieu solaire d'Egypte. Parlons du Pourpre. Cette huile colorante était un secret des Atlantes et de la ville de Byblos, tous les seigneurs grecs, sumériens et égyptiens en voulaient, c'était un signe divin qui ne pouvait être ignoré. Poséidon avait gagné cette manche. Argénor, après plusieurs siècles de règne, après avoir bâti d'autres cités comme Tyr, Sidon ou Sarepta, laissa sa place à l'un de ses fils, Phénix. Ce dernier oeuvra de si belle manière à la grandeur de la jeune civilisation de Byblos qu'on lui attribua son nom, la civilisation phénicienne était née.

Au gré des siècles suivants, cette civilisation va gagner des territoires. Les cités étaient indépendantes les unes des autres. Colonie après colonie, l'influence phénicienne augmentait dans toute la Méditerranée. Il n'y eut pas d'opposition des dieux grecs avec elle, en effet, la plupart des dieux était occupée à s'affronter pour le conflit de Troie qui approchait. Le Dieu des Océans, bien conscient de l'art des membres de sa famille pour s'affronter pour pas grand chose, resta à l'écart de ces affrontements. Les Atlantes continuèrent d'étendre leur influence via les peuplades phéniciennes et cela leur allait très bien.

Deux événements surviendront qui changeront la route toute tracée des Phéniciens et de leurs alliés Atlantes. La première fut la colère de Poséidon contre Ulysse. Le protégé de la Déesse Athéna était au départ des ruines enflammées de Troie, afin de retourner dans son royaume d'Ithaque. Alors qu'une tempête venait d'avoir lieu, le héros arriva sur une île où vivait l'un des fils de Poséidon, Polyphème. Homère, sous l'influence d'Athéna, raconta bien des choses sur le Cyclope et sa famille. De pasteurs pacifistes, ils devinrent des bêtes anthropophages de la pire espèce. Cependant, selon les textes du barde atlante Milian, le seigneur Polyphème reçut avec tous les égards les naufragés et leur offrit le gîte et le couvert. Ils purent découvrir des mosaïques magnifiques et de vastes cartes marines dessinées sur des papyrus venant de l'antique Byblos. Y voyant des routes commerciales dont il n'avait pas connaissance, Ulysse eut l'idée de "prendre" les papyrus afin d'en faire profiter les cités grecques. Peu de temps avant leur départ, la supercherie fut découverte et Polyphème appela son père à se venger des voleurs grecs. Ce qui se passa... La suite des malheurs d'Ulysse, ne pouvant être trahie par un simple conteur, fut celle qu'Homère narra dans son oeuvre. La fin fut un peu édulcorée d'un fait, pour trouver sa route maritime vers Ithaque, Ulysse jeta à la mer les cartes et demanda à Poséidon sa clémence. Le dieu souverain des Mers lui donna alors son pardon et ce dernier put revenir en son royaume.

Le second événement concernait ce que l'on appelle encore aujourd'hui l'Enéide. Cette fois, Poséidon se retrouva au coeur d'un conflit entre un protégé d'Aphrodite, Enée, et la femme de Zeus, Héra. A la même époque, la nymphe Clymène, sous l'influence d'Aphrodite, offrit son corps trois fois aux Dieux. Le premier fut Poséidon, le second fut Hermès et le dernier fut Apollon. De ces unions d'une nuit, on vit naître quelques mois plus tard trois enfants : Didon (fille de Poséidon), Anna Perenna (Fille d'Hermès) et Pygmalion (fils d'Apollon). Le destin de ces trois enfants furent intimement lié au Troyen et à son histoire, on racontait même que les dieux avaient souhaité ces naissances afin que la naissance de Rome ne fut jamais reculée. Alors que Pygmalion devenait roi de Tyr, Didon et Anna Perenna partirent avec des Phéniciens afin de construire la nouvelle colonie qui prit le nom de Carthage. Les deux femmes régnaient sur la cité depuis des années jusqu'à l'arrivée des Troyens avec Enée à leur tête. Le reste de l'histoire est connu, Didon se sacrifia pour ne pas épouser le Prince des sables et par amour pour Enée. Anna Perenna partit avec les Troyens vers le Latium. Poséidon prit cela comme une attaque personnelle. La mort de sa fille et le devenir de Carthage que Pygmalion lui avait décrit lors de la présentation d'une mosaïque le rendirent fou de rage. Il savait que la Trinité Apollon-Aphrodite-Arès serait ses pires ennemis. Il n'avait pas tort, la suite fut malheureusement une suite de déconvenues. Cela se termina par l'attaque d'un des Grands Popes de l'époque, Pséma du Bélier, lors de la dernière guerre punique. Carthage n'était plus. Poséidon avait perdu sa fille tant aimée et le peuple qu'il avait chéri pendant près de 4000 ans.

Ere du Requin Empire romain jusqu'à nos jours

La civilisation phénicienne avait disparu sous les conquêtes grecques d'Alexandre, les invasions égyptiennes et la rage de Rome. Les Atlantes décidèrent d'agir comme ils l'avaient fait la première fois, ils se retirèrent du monde connu. Sous leurs yeux, la Trinité s'empara des terres. Poséidon profita des faiblesses celtiques afin d'envahir les mers du nord et assujettir les peuples marins. Le dieu celte Llyr fut vaincu et son esprit incorporé dans les brumes protectrices d'Avalon. Elles prirent donc conscience et veilleront, depuis lors, sur l'île secrète d'Avalon. Le dieu des Océans observa pendant longtemps les petites guerres fratricides de sa famille, mais, une chose l'interpellait depuis des années : Où était Hadès ? En effet, le dieu des morts n'avait pas donné signe de vie depuis des siècles, il ne s'était plus incarné dans le monde humain depuis des éons. Avait il abandonné toute prétention sur le trône de l'Olympe ? Poséidon ne pouvait y croire et sentait que les spectres gagnaient lentement en activité depuis les différentes guerres que les Romains avaient pu connaître.


Institutions atlantes.

La société atlante se rapproche de la société romaine, époque ancienne République. Les Atlantes disent souvent que les Romains ont copié leurs institutions quand Enée a rencontré Didon et les Carthaginois. Ce fut la première traîtrise des Romains et de leurs dieux protecteurs (Apollon, Athéna, Aphrodite et Arès).

Pour donner quelques précisions sur l'organigramme ci-dessus, changer de castes est très difficile. Il faut avoir fait preuve d'actions qui ont aidé l'Empire au point où l'Empereur des mers l'a reconnu. L'élévation venant des esclaves est encore plus délicate mais pas interdite. Et, évidemment, ce que Poséidon peut décider peut être mal vu par les Patriciens déjà en place... Ceux qui ne sont pas Atlantes sont appelés les "Vulgaires".

Familles patriciennes.

Chaque Pilier a reçu l'honneur d'être protégé par les descendants des familles patriciennes. Toutefois, même si ces familles vivent encore dans ces quartiers, il est possible que d'autres généraux aient été nommé à la garde des piliers.

Un joueur peut décider de ne pas faire parti de ces familles s'il veut jouer un Général, cependant il sera considéré comme un paria. Enfin, nous présentons les traits globaux d'une Maison, on peut être par exemple de la famille Sefirot en étant un pacifiste, rien ne l'interdit.


  1. Pilier Central : La maison Merinita

    La maison Merinita est une vraie lignée descendant directement d'Atlas. Celui-ci pensait que l'empire Atlante ne survivrait qu'en suivant des règles strictes. Cette famille se distingue par les Juges qui sortent de ses rangs, des généraux et les terribles Quaesitors (prononcé Coue-si-tor) qui enquêtent surveillent Atlantis comme le ferait une police politique. En général, le Légat est issu de leur rang, choisi par Poséidon.

  2. Pilier de l'Atlantique Nord : La maison Tremere.

    Les membres de la maison Tremere (prononcé Tré-mé-ré) soulignent l'importance du jugement, de la stratégie et d'une planification efficace. Ils croient au respect envers les supérieurs et à l'affirmation de l'autorité sur ses subalternes. Les Tremeres sont une vraie lignée qui descend directement de Byzas "Tremere", le frère jumeau d'Atlas. Le surnom de Byzas est resté. Ils sont des maîtres dans les études sur les fameux royaumes fragments qui seraient issus d'un ancien univers, avant le jugement de Chronos.

  3. Pilier de l'Atlantique Sud : La maison O'Bannon

    Autrefois, elle s'appelait maison de Benthésicymé, une des filles de Poséidon et d'Amphitrite et sirène elle même. Voyageant de littoral en littoral avec ses sœurs chimériques (mi-femmes mi-oiseau) et nordiques (mi-femme mi-poisson), elle s'arrêta sur la terre d'Emeraude. Le paysage et les dunes lui étaient agréables et elles décidèrent d'y passer l'hiver. Ce fut alors le moment où des Fomoires les attaquèrent, elles n'étaient pas des guerrières mais le destin leur fut favorable. Des vulgaires descendirent sur les dunes et repoussèrent l'ennemi dans les flots... C'était ainsi que se passa la rencontre entre Bran O'Bannon et la jeune déesse. Un mariage plus tard, sous les auspices de Poséidon, et les O'Bannon devenaient la famille garante de l'Atlantique Sud. Celle-ci s'intéresse au monde vulgaire, relevant le défi de rester en bon terme avec la noblesse et les clergés du monde mortel. De nombreux membres de cette famille ont été adopté au cours des âges, souvent parmi les vulgaires ou même les esclaves. Certaines familles répugnent à discuter avec les O'Bannon mais les talents de barde et d'artistes font que, paradoxalement, ses membres sont souvent invités pour des réceptions et des bals.

  4. Pilier de l'Arctique La maison Bjornaer

    La maison Bjornaer (prononcé Bior-Nair) est une vraie lignée issue d'Orion, le fils de Poséidon et célèbre géant qui parcourait le monde comme chasseur. Il était tellement immense que Poséidon lui confia la garde de l'Arctique et de surveiller les Ases, des ennemis et aussi des vassaux - selon Poséidon - de l'Empire des Sept Mers. Orion était capable de créer des immenses tentacules de glace et d'ombres, qui firent tellement peur aux Ases qu'ils l'appelèrent Kraken ou Hafgufa. Après avoir épouser en seconde noce Freir, l'une des servantes de Freyja, il donna une grande descendance née entre les mondes nordiques et grecs. Les patriciens Bjornaer s'intéressent particulièrement aux animaux et au côté bestial de la nature humaine. Ils sont grands de taille et souvent de rudes guerriers. Avec les O'Bannon, ses membres forment une famille bigarrée et riche en adoptés de tout milieu (du moment qu'ils soint forts et puissants, qu'ils aient la rage de vaincre.)

  5. Pilier de l'Antarctique : La maison Marsyne

    Cette maison pleine de secrets est connue pour descendre de Protée. Dédaigneux des autres familles, ses membres forment un groupe énigmatique s'intéressant très peu à la politique atlante. Proches du peuple des fées, ils ont noué des liens très étroits avec elles. De surcroît, ils détestent largement le monde vulgaire, considérant qu'ils sont la cause de la chute de l'ordre naturel du monde que défend Poséidon. La plupart d'entre eux ne vivent pas à Atlantis même, ils y viennent rarement car ils considèrent que leur devoir se passe dans les confins de l'Océan Antarctique. Sous le continent glacé, il se trouve le Shéol, la prison où Poséidon enferme les renégats atlantes et la maison Marsyne en a la garde.

  6. Pilier de l'Indien : La maison Sefirot

    Descendants de Chrysaor, la maison Sefirot ne porte pourtant pas le nom de leur glorieux ancêtre. Ils descendent pourtant directement de lui. La philosophie de cette maison consiste à maîtriser toutes les formes de conflit. A cette fin, ils encouragent l'innovation dans tous les défis. Ils ne se sentent vivants que dans l'affrontement, testant perpétuellement les forces et les faiblesses d'autrui. La maison Sefirot est en quelque sorte l'opposé de la maison Tremere. Là où ces derniers célèbrent la stabilité et le respect pour les anciens, les patriciens Sefirots estiment que le changement est éternel et qu'il faut défier ses anciens jusqu'à finir par les vaincre. Au IVème siècle AD, les dirigeants de la maison Sefirot sont allés trop loin dans leurs recherches de conflit sans fin, tombant sur une machination démoniaque. Ces maîtres de l'intrigue ont cru pouvoir maîtriser l'asura Rakta-Vija, ils l'avaient fait prisonnier la créature et l'avaient vidé de son sang afin de le partager entre tous les anciens de la maison. Malgré cela, l'esprit de l'asura survécut et corrompit les anciens d'un besoin de sang... Le légat, après avoir appris cela des O'Bannon, ordonna l'arrestation de tous les anciens et leur enfermement dans le Shéol. Mais est ce que cela avait touché les enfants de cette maison ? Aucune preuve permettait de le dire et le Légat les laissa alors... Cependant, la réputation de la maison Sefirot était faite.

  7. Pilier du Pacifique Nord : La maison Fujin

    Cette grande maison est aussi hétéroclite que complètement désorganisée. Bien que fondé par un des fils de Poséidon, Pelias, elle est constitué à 95% de petites lignées de marins japonais qui ont échoué à un moment dans les fonds marins. Il y a bien longtemps, lors de l'une des nombreuses guerres contre les panthéons sino-japonais, un jeune héros du nom de Fujin défendit avec courage le pilier du Pacifique nord en danger à ce moment là. Son abnégation fut reconnue par la Scale du Cheval des mers qui vint le protéger. C'est ainsi qu'est née la Maison Fujin. Ayant l'esprit samourai, cette maison est très à cheval sur les principes de chevalerie lors d'un combat...

  8. Pilier du Pacifique Sud : La maison Tangaroa

    Les membres de cette maison sont une lignée directe du cyclope Polyphème. Ils ont gardé une nature assez simple et proche des gens. On les dit affables et bons, même avec les Vulgaires. On reconnait facilement un Tangaroa à son oeil droit, son iris est d'un blanc laiteux recouvert d'une pupille en forme de croix. Ceux qui les observent un peu mieux pourraient voir deux flèches qui s'entrecroisent. Leurs coutumes venant des îles (polynésiennes), tenues simples avec des pagnes, les rendent facilement reconnaissables dans les rues. Lors d'une violente bataille des temps jadis, un des héritiers de Polyphème, Tangaroa a sacrifié sa vie pour bloquer plusieurs chevaliers d'Athéna qui tentaient de détruire son pilier. Suite à cela, Poséidon a ordonné, en guise de remerciements, que son nom soit celui de cette maison. La maison Tangaroa voue une haine féroce envers les Chevaliers d'Athéna...


POLITIQUE ACTUELLE

La civilisation atlante vit à part de l'histoire mortelle, profitant des opportunités que les Humains (les Vulgaires comme les Atlantes les appellent) leur offrent, piraterie, commerce... Ils sortent de plusieurs guerres assez dures et la reconstruction n'est pas encore terminée. Humainement, ils ont une solide influence sur le monde marin, le commerce sur les Sept Mers entre autre. Pour l'instant, cette faction est neutre par rapport aux autres.

Citation :
Chronologie actuelle

553 : (Janvier) Le nouveau Légat Orphéus Merinita a réuni ses Généraux et prépare la politique d'esmble de l'Empire, au nom de Poséidon.

PERSONNAGES IMPORTANTS

Cinead Atlas Merinita

Descendant direct d'Atlas, la lignée de Cinead est une branche principale des Mérinita. A sa naissance il a été vu comme Porteur du Feu, être capable de manier la magie Purificatrice d'Amphitrite. De par ce fait et par son sang, il fut envoyé à Blue Graad où résident les textes permettant d'apprendre l'art de la Purification ce qui lui prit de nombreuse années sans aucun instructeur.

Une fois son instruction terminée, Poséidon est venu le chercher pour lui confier la tâche de Légat, et la Scale de Polyphème qu'il venait de réparer, pour remettre la nouvelle génération sur le droit chemin. Il a donc rejoint Atlantis peu avant ses 32 ans durant l'été 550 et a pris place au Sénat en tant que Primus Senator. Il a du faire face à la libération d'Okheanos et l'invasion de Mu. Sa Scale fut détruite, plusieurs de ses hommes ayant disparu, il fut affligé. Il prit sous son aile son cousin, Orpheus Mérinita, qui devint Légat à ses côté durant plusieurs mois, initiant une transition. Il quitta ses fonctions de Légat durant le printemps 551, restant conseiller d'Orpheus et Purificateur pour l'Amirauté, se concentrant sur la partie civile de la Cité avec le Sénat.

Cinead est calme et réfléchi, possédant d'innombrables connaissances sur l'histoire d'Atlantis et son fonctionnement. N'étant pas le plus à l'aise sur le champ de bataille il se concentra sur la cité d'Atlantis assez rapidement. Il fut affecté par les nombreuses pertes, profondément attaché à ses hommes et à leur bien être. Il est un fervent défenseur des valeurs Atlantes. Il est un peu gauche dans ses interactions sociales hors d'un cadre officiel, tutoyant tous ceux n'étant pas des Dieux, ayant eu peu l'habitude de cottoyer des humains durant son long séjour à Blue Graad.



3 - Les Marinas 1441488082-signature-essai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t41-1-creation-de-son-parch
 
3 - Les Marinas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Chorus :: Praecepta :: Contexte des Factions-
Sauter vers: