Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1500/1500)
Message [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyLun 1 Juin - 11:49
Le moins que l'on puisse dire était que les derniers jours avaient été fort pourvus.
Autant de manière festive, que sources de problèmes à venir.
J'avais volontairement pris un court laps de temps pour étudier au calme, toutes les possibilités qui s'offraient à moi. Mais en bon tacticien, je me devais de garder quelques coups d'avance, ou du moins d'avoir une vision complète de l'échiquier.
Connaissant Orpheus, je me doutais qu'il aurait rapidement vent de la tenue de ma rencontre avec ce O'Bannon pédant. Si Emrys pouvait jouer les victimes, nul doute qu'il n'hésiterait pas. Fort heureusement, si je ne me trompais pas sur le Légat, ce dernier garderait une certaine neutralité de bon aloi.
Hors de question donc de jouer les pleureuses. Mais uniquement de cerner les limites.
En toute décontraction apparente, malgré une colère sourde qui rongeait mon âme, frustrée de n'avoir pas pu rouler sur le corps de ce noble arrogant, j'avais donc demandé une entrevue privée avec notre dirigeant avisé.
Et me voici donc au palais, paré de mon écaille, et la mine désinvolte.
Pourtant, un interlocuteur vigilant pourrait noter une certaine tension dans ma posture.
Après avoir été introduit dans un salon privé, j'attendis qu'Orpheus ne me rejoigne. Bras croisés, j'observais l'horizon par une fenêtre dédiée, les pensées en ébullition.
Le mépris d'Emrys n'aurait pas dû me perturber tant que cela. Mais l'ironie folle de ses propos me faisait osciller entre fureur et hilarité. Voilà pourquoi, j'avais besoin de m'assurer que le Légat possédait une information cruciale me concernant. Et qu'il mesure la difficulté avec laquelle j'allais pouvoir tolérer ce O'Bannon sans expérience, ni diplomatie. En tant de guerre, impossible de faire confiance à un arriviste de cet acabit.
Fort heureusement, ma rencontre informelle avec Deukalyion avait été bien plus légère et fructueuse. Et même si j'avais nourri une appréhension, voire des préjugés, envers celui qui avait hérité de l'écaille du Kraken, aujourd'hui, je voyais en lui un allié fiable, voire un ami en devenir.
Mâchoire serrée à m'en faire mal, je tâchais de me calmer, et de patienter...
Puisse Poséidon étouffer dans leur propre sang ces nobles consanguins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyLun 1 Juin - 16:07
Mains dans le dos, Orphéus attendait dans une alcôve proche de la salle du trône, visiblement pensif. A ses côtés, sa soeur se tenait silencieuse. Elle tenait un morceau de papier dans sa main, portant la signature du Général de la Sirène Maléfique. Son frère était silencieux, mais les chants d'ordinaire paisibles qui se dégageaient de sa personne étaient bien plus sinistre aujourd'hui. Tel l'océan, il était changeant. Parfois calme, tempéré. Et d'autres fois, comme aujourd'hui, où il était agacé, énervé, tempétueux.

On venait de lui faire parvenir l'information de l'arrivée du Général Endymion. Il comprit de fait la raison de sa venue. Il n'était pas difficile de faire le lien avec le message de Emrys. Et s'il avait bien d'autre chose à faire que de statuer sur une dispute entre deux Généraux, le ton du courrier l'enjoignait à écouter les paroles du Dragon des Mers. Ce dernier était en poste depuis bien longtemps désormais et bénéficiait d'une solide réputation. Pas toujours flatteuse, il est vrai, mais le borgne avait appris à apprécier le personnage, à se fier à son jugement. Et ses récentes entrevues avec lui avaient validés les bonnes impressions qu'il avait envers le tacticien.

Quant à Emrys, il le connaissait depuis plus longtemps encore. L'ayant connu avant qu'il devienne Général. Il connaissait le caractère emporté de ce dernier, surtout à l'égard de ceux qu'il considérait comme "impurs". Une notion partagée par beaucoup au sein de la Noblesse, Orphéus y comprit. Mais en sa qualité de Légat, il savait faire la part des choses et se fier au travail et aux valeurs d'un homme. Emrys était certainement encore trop jeune pour savoir agir avec diplomatie. Il en saurait plus d'ici quelques instants.

D'un signe de tête, il fit comprendre à Aurora de s'approcher et il tendit la main. Cette dernière lui donna le courrier qu'elle tenait. Il glissa ce dernier dans une de ces poches et lui adressa un petit sourire contrit : elle sut ce qui lui restait à faire. Aller chercher Endymion. Ce qu'elle fit dans l'instant. Alors qu'elle le retrouvait à proximité, elle inclina doucement la tête pour le saluer.
    - Général Endymion. Si tu veux bien me suivre, mon frère t'attend dans un endroit où vous serez plus tranquille. J'y veillerai.

Et déjà elle l'emmenait avec elle. Il ne fallut qu'une poignée de minutes pour qu'ils arrivent à place, Aurora se reculant pour laisser passer le Général et refermer derrière elle l'alcôve afin que nul ne vienne les perturber. En parfait dernier rempart, elle limiterait ainsi les risques d'écoute. Orphéus se retourna vers lui, l'accueillant avec un sourire.
    - Je te salue et suis ravi de te revoir, mon cher Endymion. Ainsi donc tu souhaitais une entrevue avec moi ? Je crois savoir ce qui motive ton déplacement d'aujourd'hui mais je préfère l'entendre avec tes propres mots. Sers-toi, si tu le désires.

Sur la table, le même rhum qu'il lui avait servi la dernière fois. Même s'il y avait des risques à ce qu'il ne soit pas d'humeur à boire, s'il ne se trompait pas sur ses motivations. Il avait également désigné les chaises, si ce dernier souhaitait se poser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyLun 1 Juin - 18:33
Sans surprise, Orpheus ne m'avait pas fait attendre plus que de raison.
Et malgré mon humeur assombrie, j'accueillis l'arrivée de sa sœur par un sourire avenant.

Je te remercie...

Et sans autre forme de procès, je la suivis vers une alcôve, où la discrétion serait de mise. J’avais déjà songé à mon approche, et les conditions semblaient réunies pour m'exprimer avec franchise, loin des oreilles indiscrètes.
Aussi ne fus-je pas surpris lorsque le Légat m'informa deviner les raisons de ma venue.
Je notais son accueil chaleureux, et je fus intérieurement soulagé par sa hauteur de vue. Avant de trancher, il entendrait les deux versions.
Signe évident de mon état d'esprit, je refusais son offre généreuse, pour entrer dans le vif du sujet, après m'être incliné par respect.

Légat... Je vous remercie de me recevoir aussi vite. Puisque vous semblez être au fait de la situation, cela m'évitera un trop long discours.

Je plongeais un regard déterminé dans celui du légat, pour ne pas laisser le moindre doute sur la rage qui bouillonnait en mon for intérieur.

Je ne suis pas ici pour ajouter un poids supplémentaire sur vos épaules, ni pour demander quoi que ce soit, mais uniquement pour vous faire un rapport, et vous faire part de mes inquiétudes.

Orpheus n'était pas homme à se faire influencer. Je le considérais bien assez avisé pour tirer un avis objectif d'informations fiables. Là était mon objectif.

Sur votre conseil, Emrys O'Bannon est venu sur mon territoire pour obtenir les informations durement acquises par mon réseau. Et autant dire que... sa certitude selon laquelle son nom de naissance vaut autorité sur un, je cite, "Sang-souillé" passe mal...

Le visage écarlate, malgré un ton contrôlé, je levais les mains pour entamer un décompte.

Vermine, misérable, insulte aux Atlantes, immonde rampant, animal, miséreux... Voilà une liste raccourcie des surnoms dont il m'a affublé pour obtenir mes faveurs.

Je fermais la main, le poing serré, mâchoire crispée. Ce seul souvenir suffisait à faire bouillir le sang dans mes veines.

Je suis un joueur, Orpheus. J'aime tester mes interlocuteurs pour voir de quel bois ils sont fait. Aussi, quand le général de la sirène maléfique est venu pour obtenir le fruit de mon travail de longue haleine, j'ai jugé bon de lui faire remarquer que mes efforts ne pouvaient servir uniquement sa réputation, et que j'attendais de lui une contre-partie. Une simple bouteille de rhum et une plaisanterie auraient suffi ! N'ai-je pas assez prouvé ma loyauté totale envers Atlantis ?!

Là était la véritable insulte à mon égard. Vétéran de guerre, général des mers parmi les plus anciens, l'attitude de ce freluquet ne pouvait que me rester en travers de la gorge ! Et l'insulte faite à Nimue n'avait fait que décupler ma fureur.
Après une longue inspiration, je parvins à retrouver un semblant de calme. Ce fut donc d'un ton plus bas que j'évoquais le fond de ma pensée.

Mon égo s'en remettra... Mais si le maître de notre flotte se comporte ainsi avec l'un de ses pairs, comment ne pas craindre les effets de son arrogance sur nos alliés ou adversaires ?! Ou sur nos hommes ? Les pirates sont peu connus pour leur patience envers des capitaines de cet acabit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyLun 1 Juin - 20:09
Il accueillait les premières paroles du Général avec un signe de tête. Il savait que rajouter du poids sur ses épaules n'était pas la volonté du Dragon des Mers et l'en remerciait de la sorte. Ce dernier parlait de faire un rapport, et comme chaque fois, Orphéus prenait ce genre de chose avec le sérieux qui lui incombait. Il était le responsable des armées Atlantes. L'institution la plus puissante du gouvernement de Poséidon à ses yeux, bien que le Sénat ait une place de choix. Mais même ces derniers n'avaient pas leur mot à dire dans la gestion de l'Amirauté.

Son père lui avait dit un jour que pour diriger des hommes, il fallait deux qualités. Indispensables, mais parfois contradictoires l'une avec l'autre. Il fallait de l'écoute. Et il fallait savoir se faire obéir. Le Légat estimait avoir les deux qualités requises et le prouvait depuis maintenant plusieurs années. Son règne dépassait déjà celui de son cousin. Ce n'était pas sans raison. Ici, il allait devoir faire preuve d'écoute. Et possiblement de jugement par après en fonction des dires.

Comme il l'avait supposé, la discussion concernait la venue d'Emrys et leur entretien. Et dès les premières paroles, il comprit le coeur du problème. La notion du sang était entrée dans la discussion, évidemment. Le O'Bannon était un homme de conviction, il l'avait vu par le passé, et ce dernier avait toujours exprimé à haute voix les pensées qui étaient les siennes concernant ce statut. Poussant un bref soupir, il patienta le temps que les premières paroles s'achèvent.
    - Et bien... Je vois que ce cher Emrys n'y est pas allé de main-morte. Il s'agit là effectivement d'une manière fort peu respectable de débuter une discussion aussi importante que celle pour laquelle je l'avais envoyé te voir toi, ainsi que Drystan. J'en conviens et te rejoins sur ce point. En dépit du sang ou du statut, vous êtes des Généraux de Poséidon. Je saurai le rappeler à qui de droit.

Ses derniers étaient cassants, durs. Il fallait éviter les débordements, même s'ils seraient inévitables. Songeur, il espérait ne pas avoir de retour équivalant de la part de l'Hippocampe : ce dernier était pire qu'un Sang Souillé... Il était un Vulgaire, dans toute sa splendeur. Et cela risquait de ne pas plaire à la Sirène Maléfique. Enfin. Il verrait bien.
    - De ce que j'entends, je suppose donc qu'il a mal prit ton refus de lui fournir les informations qu'il estimait devoir obtenir. Tandis que toi, tu estimais avoir droit à une compensation pour les efforts fournis.

La notion était importante. L'un avait espéré plus de considération pour le travail qui était le sien, avant de le fournir à un pair, l'autre avait exigé sans détour l'accès à cette même base d'information en jugeant qu'il était impensable de demander une compensation pour cela. Les deux points de vue se valaient. Bien qu'un élément n'était pas à oublier : les ordres étaient de laisser accès à ces informations pour la bonne marche des plans d'Atlantis. Et cela, même Endymion ne pouvait l'oublier.

Le borgne connaissait le réseau du pirate, tout comme il savait que ce même réseau pouvait apporter des informations importantes pour eux. Ce pourquoi d'ailleurs ils en avaient parlés juste après la réunion. Proposant même d'apporter un soutien financier si nécessaire. S'il était logique de ne pas laisser l'accès à n'importe qui, il fallait toutefois garder à l'esprit que ces informations étaient forcément nécessaires à ceux qui avaient en charge la préparation des flottes Atlantes. Orphéus sortit le papier précédemment mit dans sa poche et le déplia.
    - Etant donné la teneur de votre discussion, tu dois te douter que Emrys m'a envoyé lui aussi une note concernant cette affaire. Il écrit ici avoir exprimé à haute voix son avis sur les Vulgaires et les Sangs Impurs. Ce qui confirme parfaitement ce que tu m'as dit à ce sujet. Le connaissant, cela ne me surprend donc pas du tout.

La colère d'Endymion était justifiée. Et de fait, il comprenait également pourquoi le Dragon des Mers avait souhaité régler cela par un combat. Chose qui n'avait pas été énoncée par ce dernier.
    - Il indique ici plusieurs choses également. Déjà que tu as souhaité l'affronter, combat qu'il a refusé en dépit de tes actes pour l'y contraindre. Il indique ici que l'issue de ce combat était de toute façon prévisible, et qu'il n'y voyait donc aucun intérêt. Mais ce n'est pas cela qui attire mon attention... C'est plutôt cette phrase, que je vais te lire : "Le Général Endymion a refusé de partager les informations nécessaires, notamment sur les attaques subies, s'il n'y avait pas de contrepartie, démontrant ainsi qu'il ne s'inquiète que de ses propres intérêts et non pas de ceux d'Atlantis".

Son regard se posa alors sur Endymion. Entre les écrits et les explications du Dragon des Mers, les choses paraissaient similaires. La différence majeure étant que les caractères et les ambitions avaient pesées plus que de raison. Déposant le papier sur la table, il remit ses mains dans son dos, marchant quelques instants. La tentative de combat, il s'en moquait. Si Endymion avait souhaité laver son honneur en frappant celui qui l'avait insulté, cela les regardait. Tant que cela ne prenait pas trop d'ampleur, ils pouvaient bien régler leurs différents de la sorte. Ainsi n'y reviendrait-il pas.
    - Sache que jamais je ne remettrais en cause ta loyauté. Je sais ce que tu as fait et je sais que tu portes les intérêts de notre belle Atlantis dans ton coeur et dans ton âme. Je crains qu'ici, le véritable problème soit lié à l'interprétation de ton premier "refus". Comme tu l'as dit, je te connais, je sais que ce n'était pas pour le priver de cette source que tu as agi ainsi mais plutôt pour lui faire comprendre que tout travail mérite du respect. Mais le Général O'Bannon vient d'arriver à ce poste et porte dès à présent une très lourde responsabilité sur ses jeunes épaules. Je suis curieux de savoir comment tu aurais réagi à sa place, sachant qu'un de tes pairs te demande une contrepartie pour des renseignements dont ton Légat ordonne la diffusion ?

Il ne put réprimer un petit rire. Et dire qu'une simple bouteille de rhum aurait réglé le problème...
    - Je partage ton inquiétude quant aux risques que ce comportement engendrerait sur nos hommes. Et de cela, je m'entretiendrai avec lui. Mais il est un O'Bannon et toi mieux que quiconque sait comme ils ont le sang chaud. Il fera ses preuves, de cela tu ne dois pas douter. Toutefois, Emrys a sous ses ordres des soldats et non des pirates. Ils obéiront même s'ils n'apprécient pas leur Général. Je ne te demande pas de respecter l'homme qu'il est. Je vois qu'il est déjà trop tard. Toutefois les flottes sont sous le commandement des O'Bannon, sous la garde de la Sirène Maléfique. Il vous faudra apprendre à travailler ensemble, au nom de Poséidon.

En parlant des O'bannon, il avait appuyé son regard. Il est des secrets cachés qui n'échappaient pas à l'héritier des Merinita.
    - J'ai donné des ordres, j'attends à ce qu'ils soient respectés.

Il n'était pas en colère. Ni contre l'un, ni contre l'autre Il s'agissait ici d'une discussion qui avait mal tournée à cause d'interprétations et d'insultes.
    - Comme je te l'ai déjà dit, je me fie à ton avis. Puis-je te demander ce que tu penses de lui, sans détours ? En occultant évidemment les noms d'oiseaux dont il t'a gratifié... Parle sans ambages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyLun 1 Juin - 21:32
Suite à mon long récit, Orpheus répondit avec patience, pédagogie mais aussi fermeté.
Attentif à ses intonations et expressions, je l'écoutais, bras croisés, en silence.
Pour résumer, je me devais de retenir deux messages : Le Légat trouvait légitime mon ire, mais m'imposait de mettre mon honneur sous un tapis pour Atlantis.
Un compromis que je tournais et retournais dans mon esprit stratégique, jusqu'à devoir admettre que c'était là une solution adaptée, pour éviter que ma disputer avec Emrys ne mette en péril notre idéal commun.
Mon front se plissa légèrement lorsque Orpheus tira la note de la sirène, et me fit part de son contenu.
Et je me sentit blêmir de rage lorsque la phrase "Le Général Endymion a refusé de partager les informations nécessaires, notamment sur les attaques subies, s'il n'y avait pas de contrepartie, démontrant ainsi qu'il ne s'inquiète que de ses propres intérêts et non pas de ceux d'Atlantis" résonna à mes oreilles.
Un magnifique effet miroir, tant je portais le même jugement sur cette fouine pompeuse !
Mais ce fut une question suivante qui me fit sortir de mon mutisme.

Sauf votre respect, Légat, qui vous dit que cela n'a pas été le cas ?...

Oui, je m'étais jadis trouvé dans une situation bien pire, alors que je ne portais mon écaille que depuis quelques mois.
Là où Cinead avait tout fait pour sceller un accord avec le Sanctuaire, ce connard d'Aoden avait menacé ma vie pour m'obliger à éliminer le chevalier d'or du lion. Comment avais-je réagi ? Avec finesse... Ou du moins, en essayant de trouver une issue à cette affaire, sans causer de tort à mon beau-frère.
Mais fort heureusement, le rire d'Orpheus suffit à balayer ces souvenirs douloureux. Avant que son regard appuyé ne me fasse sourire à mon tour. Un rictus de dérision pure. Satané Légat ! Si la connaissance était le pouvoir, assurément l'homme qui e tenait devant moi méritait amplement sa place.

Je vois que vous comprenez d'autant plus ma frustration, et mon exigence de respect de la part de... Emrys O'Bannon. Vous êtes un homme plein de surprise, Légat.

Un réel compliment dans ma bouche. Avant que le sérieux ne reprenne sa place sur mes traits.

Soit. Je ferais en sorte de les respecter au mieux, en mettant mes sentiments de coté. Mais si ma route recroise celle de cet homme, et qu'il me tient le même discours, je me ferais fort de le confronter aux conséquences de ses actes. Et peut-être, me ferais-je un plaisir de lui dévoiler à quel point la famille dont il est si fier, possède quelques secrets mal placés. Vous venez de le dire, Légat... Au final, tout ce qui compte est qu'un O'Bannon soit à la tête de notre flotte, non ?

Un nouveau rire m'échappa, avant que je n'adresse un haussement d'épaules innocent à mon interlocuteur. Etais-je sérieux ? A moitié. Malgré mon caractère, je n'étais plus vraiment dévoré d'ambition. Calista avait su placer dans mon esprit d'autres priorités.
La question finale me fit hausser un sourcil. Je remerciais Orpheus de sa confiance d'un sourire presque géné, avant de prendre quelques instants pour mûrement peser mes paroles.

Eh bien... Emrys est une pièce qui manque cruellement de polyvalence, mais dont les talents innés font de lui un spécialiste dans son domaine de prédilection. En raison d'une carence évidente d'expérience, mais surtout de confrontation au monde réel, il n'a que peu de poids en combat ou en diplomatie. J'irais même jusqu'à dire qu'il pourrait être un désavantage dans ces domaines en temps de guerre.

Redevenu froid et calculateur, j'invoquais d'un mouvement de main un échiquier spectral entre nous.

Notre entrevue le prouve, son franc-parler et ses préjugés font de lui un émissaire sanguin, et donc contre-productif. Lors d'un conflit, je serais le premier à sans cesse vérifier mes arrières, de peur qu'il ne m'achève. Comment me donner à fond contre un ennemi, si un "allié" doit me poignarder en profitant d'une faiblesse passagère ? La base d'une armée efficace est la cohésion et la confiance entre les frères et sœurs d'armes. Assurément, il n'entre pas dans ce schéma.

Je me saisis alors d'une figure sur le damier : le roi noir.

Là est sa place. En bon stratège, il peut faire des merveilles. La tactique est son art. Il possède un esprit brillant, affûté par des années dans un contexte d'intrigues de palais. Et sa volonté de briller sera sa motivation. Tant qu'il donnera des ordres loin du terrain, il dévoilera son plein potentiel. Un rôle de conseiller lui irait à merveille. Une vue d'ensemble, pouvoir s'adonner à des manigances sur du long terme. Il en possède l'étoffe. Même si son manque cruel de sens relationnel l'empêchera de gravir les marches supérieures. C'est là sa grande différence avec vous, Légat. Vous inspirez à la fois la confiance et la crainte. Là où vous êtes un leader incontesté, Emrys restera un politicien haï mais diablement efficace.

Une analyse franche et factuelle. Le Diable savait encore mettre de coté son humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyMer 3 Juin - 11:04
Il n'avait pas tort : il ne pouvait pas savoir comment cela s'était passé pour le Général du Dragon des Mers et à sa remarque, il ne put que acquiescer avec un petit sourire. Car cela signifiait une chose : s'il l'avait vécu, il savait comme cela n'était jamais évident. Après chacun réagissait aussi en fonction de son caractère et Emrys comme Endymion étaient diamétralement opposés. Ce qui était mieux à dire vrai car Orphéus ne leur demanderait jamais la même chose. Avoir plusieurs cordes à son arc était précisément la spécialité du Légat et il savait utiliser les forces et faiblesses de ses hommes.

Quant à sa frustration, il la comprenait d'autant plus. Les deux hommes parlaient à mi-mot mais se comprenaient aussi facilement que s'ils s'étaient exprimés avec clarté. En bien des points, ils étaient sur la même longueur d'onde et le borgne appréciait l'état d'esprit du Pirate. Il répondit aux remarques en riant un peu. Appréciant celles-ci et constatant qu'il avait véritablement bien fait de fonder en lui ses espoirs futurs. D'ailleurs il ne fut pas surprit de l'analyse haute en couleur mais juste que lui proposait Endymion à l'égard de la Sirène Maléfique.
    - Je suis d'accord avec toi. La diplomatie n'est pas son point fort et je doute que même avec l'expérience, il puisse devenir un jour quelqu'un sur qui me reposer à ce sujet. Mais ce n'est pas ce que je lui demande, à dire vrai. Je sais très bien sur qui compter si je dois faire appel au dialogue, à la réflexion ou... A la manipulation ?

Le regard du Merinita pétillait alors qu'il se posait de nouveau sur Endymion. Il comprendrait aisément à qui il pensait en ce moment même. Peu pouvait prétendre à avoir ces qualités. Même si d'autres généraux avaient des dons certains dans le dialogue. Savoir manipuler, tourner les choses à son avantage sans pouvoir se montrer trop véhément, voilà qui n'était pas à la portée de tous.
    - Et mon but n'est pas d'ajouter du poids supplémentaire sur les épaules de mes généraux lors des batailles futures. Soit toutefois assuré d'une chose, Endymion. Si d'aventure vous devez combattre ensemble, il t'aidera. Tu as pu le constater, il se moque de l'honneur en tant que tel. Il lui importe seulement d'accomplir la mission qui est la sienne. Il est gorgé d'ambition et rien que pour cela, il fera l'effort d'épauler les autres. Pourquoi ? Parce qu'il souhaite se mettre en avant. Il veut faire mieux que ses prédécesseurs pour qui il n'a que peu de respect. Il veut laver le nom de sa famille, je suppose. Et s'il agit comme un imbécile sur le champ de bataille, il sait à quelle sentence il s'expose. Il sait que si ses émotions prennent le dessus et cause une défaite à nos flottes pour ça, je me chargerai moi-même de son cas.

Ses derniers mots étaient durs mais le Dragon des Mers pouvait voir clairement qu'il ne plaisantait pas. Jamais le Merinita n'hésiterait à prendre les sanctions qu'il faut s'il l'estimait nécessaire, Général ou non. Mais Orphéus ne doutait pas. Et pour cause : dans la missive de Emrys, ce dernier avait noté une petite chose presque anodine pour qui ne le connaissait pas mais qui avait un impact considérable en réalité. il avait dit avoir fait l'effort de mettre de côté ce qu'il pensait des Impurs et des Vulgaires. Pour un homme tel que lui, ce sacrifice ne se justifiait que pour le bien d'Atlantis. Jamais ces deux-là ne s'entendraient. Et s'il le pouvait, Orphéus éviterait des missions communes. Mais il savait pouvoir compter sur eux en cas de grosses complications.
    - Et en effet, je partage ton avis sur ses compétences tactiques. Lors de mon entrevue avec lui, il a rapidement prit en compte mes remarques et informations pour élaborer en quelques instants une stratégie susceptible de tenir. Il est rapide dans son analyse, ce qui en fera un tacticien efficace sur un champ de bataille. Mais pas en première ligne. Il saura coordonner à merveilles nos flottes, sous réserve d'avoir les informations les plus pertinentes et précises possible.

Quant au fait qu'il ne puisse gravir les marches supérieures, cela n'était même pas discutable. L'analyse d'Endymion, une fois n'est pas coutume, était des plus pertinentes. Ce n'était pas sans raison qu'il le lui avait demandé. Il confirmait ses propres pensées et bien qu'il ait foi son analyse personnelle, il était toujours bon d'avoir un retour d'un homme tel que celui qui se dressait là.
    - Décidément, vous êtes vraiment différent tout les deux. Mais je crois qu'il y a là de quoi me conforter sur vos forces à tous. Oh, et tu as aussi raison sur un point... Je doute qu'il ne se fasse beaucoup d'amis parmi les nôtres. Mais une fois encore, ce n'est pas ce que je lui demande. Nous jugerons de son travail une fois qu'il aura lancé mon projet. Et j'espère que l'on aura alors les résultats escomptés. Merci pour ton analyse, Général. Une fois encore, tu as su faire preuve de justesse et tu confortes les impressions que j'avais au sujet de la Sirène Maléfique.

Il se tût un bref instant. Quelque chose le tracassait depuis plusieurs jours. la présence d'Endymion lui permettait de voir ce point précis.
    - Il nous faut être soudé au mieux... Ces histoires aux îles Tonga et ces attaques des flottes Byzantines de l'autre côté me dérangent. Je crains qu'un grand malheur ne nous frappe sous peu et alors, il nous faudra être solidaire pour repousser nos ennemis qui sont nombreux. Je te prie de garder un oeil et de prêter l'oreilles aux informations de ton réseau. Je n'oublie pas ces Roisins Dubhs et ce qu'elles peuvent encore faire si on leur laisse le temps d'agir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyMer 3 Juin - 14:31
Dialogue, réflexion ou manipulation.
A l'écoute de ces trois mots, mon rictus s'étira jusqu'à ce que je prenne l'expression la plus innocente possible. Orphéus commençait à parfaitement cerner les compétences de ses généraux, et je lui adressais un signe de tête complice, avant de prêter la plus grande attention à la suite de son discours.
Même si mes craintes demeuraient, le Légat semblait prendre la situation au sérieux, et son assurance que nul ne me plantera une lame dans le dos fut accueillie avec gratitude.
Nos avis convergeaient donc, une nouvelle fois.
Malgré mes préjugés à son égard, Emrys pouvait devenir un stratège de génie, et j'appréciais que notre dirigeant parvienne à cerner les limites à cet exercice. Toutes les pièces me paraissaient à leur place sur notre échiquier.

Merci de votre confiance, Légat.

La discussion bifurqua aussitôt vers les craintes d'Orpheus. Et le fait qu'il les partage avec moi me toucha. Toutefois, le fait d'évoquer la future mission de mon épouse, et les éventuels dangers qu'elle encourait, me mit mal à l'aise. Une gêne que je tâchais de ne pas dévoiler.

La tension dans les cités est palpable depuis quelques temps, en effet. Les non-éveillés sont plus irascibles, plus troublés que d'ordinaire. Mes derniers voyages m'ont permis de renforcer les moyens de mes contacts, et j'espère avoir très rapidement des nouvelles. L'information sera notre meilleur atout...

Car à l'heure actuelle, nos armées souffraient de deux handicaps, à mes yeux. Une analyse que je me décidais à faire partager au légat, même si je n'allais rien lui apprendre de nouveau.

Nos forces armées sont sujettes à deux failles : la jeunesse de nos généraux et les pertes subies lors des précédents affrontements, notamment contre ceux maudits Roisins Dubhs, mais aussi le nombre de nos ennemis. Une alliance entre eux est un risque majeur qu'il nous faut éviter à tour prix, le temps de reconstituer pleinement notre élite.

D'avant la révolte des Muiens, ne restait plus que Calista et moi, en tant que vétérans. Et même si le cosmos du nouveau Kraken m'avait paru plus que prometteur, je m'inquiétais de notre capacité à repousser une vague de guerriers trop expérimentés. Notamment les redoutables chevaliers d'or... Combien avaient survécu à leur guerre contre les Bersekers et les Oracles ? C'était là une question primordiale, pour évaluer un potentiel ennemi.
Je n'osais insister de nouveau pour me rendre au Sanctuaire, mais sincèrement, je trouvais cette attente plus risquée que bénéfique.

Je reste sur le qui-vive pour être en mesure de partir lorsque vous le jugerez nécessaire. La diplomatie est encore un levier dont nous pouvons user avec un avantage certain. Je me tiens également à votre disposition pour participer à des séances d'entrainement avec les généraux, qui n'auraient pas connus le champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyJeu 4 Juin - 6:58
Il y avait du vrai dans les propos d'Endymion, toutefois l'on ne pouvait rien faire pour empêcher les alliances possibles entre les Sorcières et les autres ennemis de Poséidon. En cela, Orphéus était pieds et poings liés. Les pertes avaient été nombreuses et il avait été difficile de reconstituer les armées, pourtant le Légat ne partageait pas intégralement le scepticisme du Dragon des Mers, et ce pour une raison évidente : de nouveau Généraux avaient été appelés. Peut-être moins puissants pour le moment que les anciens mais avec des qualités pour le moins redoutables. Une force sur laquelle se reposait très clairement le Légat.
    - Ces deux failles sont liées pour l'essentiel puisque ce sont ces pertes qui ont engendrées de nouveaux généraux. Il est bien évident que leur jeunesse puisse poser problème à court terme, mais ils se reposent tous sur des forces que nos ennemis ne possèdent pas nécessairement. Sans compter l'avantage de notre position, même si ces maudits Muiens sont déjà parvenus à contourner nos défenses. C'est pour cela que je compte sur une étroite collaboration de vous tous.

Quant à l'idée de la diplomatie, ils en avaient suffisamment parlés pour savoir ce que Endymion en pensait. Mais sur ce point, Orphéus excluait d'envoyer cet homme au devant des Saints, à leur Sanctuaire, et ce pour une raison évidente : plus ils tarderaient, plus il serait facile de se servir de ce levier. Et c'était à lui de gérer ce problème très précis. Toutefois, cela n'excluait pas pour autant d'envoyer un homme en reconnaissance. Il faut dire que depuis la réception du courrier de ce Pontifex, Acamas, il n'avait eu aucune visite. Il les savait en plein préparatif mais cela traînait en longueur, une fois de plus. Orphéus ne comprenait pas la logique des autres factions. Après tout, à l'heure actuelle, Poséidon était l'un des seuls à pouvoir faire pencher la balance, d'un côté comme d'un autre. Les autres le savaient, à moins d'être des imbéciles.
    - L'idée des séances d'entraînement est excellente et cela ne pourrait pas leur faire de mal, en effet. Prends les mesures à ce sujet, et vois avec eux s'ils sont intéressés. Pour la diplomatie, j'attends le retour d'Alvis du Léviathan, que j'ai envoyé en repérage près d'Asgard. En fonction de ce que j'apprendrais de là-bas, j'aviserai. Il est vrai que nos voisins ne se sont pas montrés encore, ce qui m'étonne grandement. Tiens-toi donc prêt, Endymion. Ma patience me lâche et à ce rythme, je ferai le voyage en personne s'il le faut.

Le regard du Légat changea du tout au tout. De la douceur, il passait aux ténèbres. Du calme, il virait à la tempête. On ne se moquait pas impunément de Poséidon et de celui qui le représentait. Et si Athéna faisait si peu cas d'eux, alors il saurait leur faire comprendre la dangerosité de lui tourner le dos. Finalement, que ce soit Arès ou Athéna, aucun ne semblait réellement capable de trouver le chemin du sanctuaire sous-marin...
    - Tu m'as parlé de quelques-unes de tes histoires passées. Selon toi, quels seraient les chevaliers d'Or les plus puissants à avoir potentiellement survécu à la dernière guerre ? Je sais que nous ne parlons ici que d'hypothèse, toutefois je suis preneur de toutes informations qui pourraient m'aider à comprendre ceux qui viendront. Ou ceux vers qui nous irons...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyVen 5 Juin - 9:32
Je ne pus m'empêcher de sourire lorsque le Légat valida mon idée d'entrainement entre généraux... Voilà qui promettait de bons moments, qui risquaient de faire trembler Atlantis. Des combats épiques, finalisés par une beuverie digne de ce nom !
La discussion dévia alors sur la diplomatie, et je pus sentir l'intransigeance d'Orpheus. Je l'observais d'un oeil étrange, lorsqu'il m'annonça songer à faire lui même le voyage vers la surface. Certes, cela me semblait logique, voire opportun, mais vu son état d'esprit, les Saints avaient intérêt à avoir de bonnes explications pour leur silence...

Comme il vous plaira, Légat. J'avoue que ce mutisme m'étonne vraiment. Soit, il vient d'un problème majeur qui les monopolise, soit d'une désorganisation. Sincèrement, je ne comprendrais pas un mépris de la part des Saints à notre égard. Vu leur histoire récente, se priver de notre soutien serait une erreur stratégique coupable.

Nous étions incontestablement au centre du jeu, et de notre choix pouvait dépendre l'avenir de factions entières. Que ce soit les fils d'Arès, les Oracles ou les Saints, je ne m'expliquais pas le temps qu'ils pouvaient mettre à venir quêter notre soutien.
Mais mes réflexions furent mises de coté, lorsque Orpheus évoqua mes relations passées.

Hum... De ce que j'en sais, nous pouvons être quasiment certains que Childéric du Lion et Silas des Gémeaux ont survécus. J'ai rencontré le second dans une taverne d'Europe centrale, et c'est un homme agréable, et visiblement redoutable. Je le vois mal tombé sur un champ de bataille si facilement.

Je pris quelques secondes pour choisir les mots qui allaient suivre. Evoquer cette histoire me ramenait à des émotions que je tentais d'enfouir depuis des mois, en vain.

Quant au Lion d'or... Maintenant qu'Aoden O'Bannon n'est plus, il ne doit plus avoir d'assassin aux trousses... Et comme pour Silas, je serais étonné qu'il n'ait pas survécu à la précédente guerre. Toutefois... Il est possible qu'il nous tienne pour responsable de la mort de Nimue de la Sirène Maléfique, et de leur enfant. Cela pourrait expliquer, en partie, le refroidissement diplomatique entre nos deux factions.

Childéric. Un homme bon, loyal, redoutable. Et probablement ravagé par cette perte, dont moi même, je ne me remettais pas.

J'ai également entendu des rumeurs sur un dénommé Kilian, chevalier d'or du Verseau. Un homme très discret. Un alchimiste de réputation, même si je ne l'ai jamais rencontré en personne. Il se fournit régulièrement en composants, à Athènes, depuis trois ou quatre ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1350/1350[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyDim 7 Juin - 14:09
Il est vrai que ce mutisme avait de quoi le déranger. Mais il temporisait quelque peu en se disant, pour les Berserkers, que le courrier n'avait été reçu que depuis peu. Il fallait du temps pour arriver jusqu'ici. Les Saints, c'était autre chose. Leur silence durait depuis plusieurs années maintenant. Il attendait donc de voir comment évoluerait la situation et agirait en conséquence.

Il y a une chose unique qui l'avait arrêté pour le moment : ne pas laisser Atlantis sans sécurité. La cité se relevait tout juste et il ne permettrait pas de la voir replonger en cas d'absence, simplement pour se rappeler au bon souvenir des chevaliers d'Athéna. Et il devait aussi attendre les retours des autres missions. Alvis. Son enquête sur la Cinquième Colonne. Les informations de Selena sur les Ombres. Et surtout, le sceau d'Apollon qui s'affaiblissait. Cela en faisait des soucis à régler...

Endymion entreprit alors de lui donner son avis et les noms de ceux qui potentiellement auraient survécu. Son expérience était des plus utiles dans le cas présent et c'est non sans attention qu'il écouta le Dragon des Mers. Childéric et Silas. Le premier nom était évidemment connu et il se doutait bien que l'homme avait survécu. Pour le second, il s'y attarderait donc. Mais la remarque sur le fait que la mort de Nimue puisse avoir un impact sur les relations entre eux le fit sourciller.
    - Il serait inacceptable que le Lion puisse nous reprocher la disparition de Nimue. Et encore moins tolérable si ce décès mettait en cause nos potentielles relations diplomatiques. Qu'ils n'oublient pas que la perte de la Sirène impacte plus Atlantis que ce Chevalier d'Or, qui ne représente rien à nos yeux. Je poserai la question sans détour à ceux que je verrais lors de nos entretiens. S'ils mettent le dossier sur la table avec des reproches, alors il leur faudra en accepter les conséquences.

D'autant que l'affaire de la Sirène n'était pas close. L'opération "Fantôme" était en cours et la phase "deux" approchait désormais. Bientôt, il remuerait suffisamment la vase pour vérifier ce qu'elle cachait. Orphéus ne pouvait croire que la simple mort d'un soldat puisse entacher les relations. Ils étaient des guerriers, quelle que soit la faction, et tous connaissaient les risques inhérents à cette fonction. Chilédric, Chevalier du Lion, amant d'une O'Bannon... Cette idée seule soulevait le coeur du borgne mais garda pour lui sa remarque. Aoden avait désiré sa mort et n'y était pas parvenu. Si Childéric devenait un problème pour le Légat ou ses projets avec les Saints, alors il veillerait à rectifier cette erreur. Et si Nimue et son enfant étaient vraiment passés de l'Autre côté, alors sans doute que le Lion accepterait avec joie de les rejoindre dans la mort.
    - Kilian et Silas. Bien. Je verrai quoi faire de cette information. Il est bon de savoir qu'un des Chevaliers d'Or a ses petites habitudes. Athènes serait donc une étape pour mon unité... Les Alchimistes compétents ne courent pas les rues, je le sais d'expérience. Et les habitudes ont tendances à faire oublier aux gens toute prudence. Peut-être pourrions-nous en profiter.

Il était pensif. Ne pouvant s'empêcher de penser à son propre passé, ses propres voyages. L'alchimie était une chose complexe à appréhender. Ne voyant pas pourquoi il retiendrait plus longtemps son Général, Orphéus finit par reprendre la parole.
    - Tu m'as donné matière à réflexion mon ami. Je pense avoir un petit projet pour toi concernant ces Saints. Laisse-moi réfléchir à la manière de le mettre en forme et je t'en parlerai. A moins que tu aies une autre information à me donner, tu peux prendre congés. Je te remercie pour ces informations précieuses, et je garderai à l'oeil le Général Emrys.

Cela s'était apaisé. Pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-bleu1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-rouge900/900[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) G-jaune1500/1500[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)   [Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus) EmptyDim 7 Juin - 18:39
Préparer l'avenir









L'ire d'Orpheus se tenait concernant les éventuels que le Sanctuaire pouvait nous faire concernant la perte de Nimue. Toutefois, le Légat semblait grandement minimiser le fait que ma défunte capitaine tant-aimée avait longtemps porté l'armure d'or des Poissons.
De mon point de vue, la perte était donc mutuellement terrible.
Sans compter l'aspect purement affectif... Mais inutile d'en rajouter, à ce sujet. J'espérais juste en mon for intérieur que l'histoire Nimue ne serait qu'un grain de sable entre nos deux factions, et non un évènement déclencheur. Si tel était le cas, nul doute qu'Orpheus serait implacable.

D'autant plus que je possède quelques agents à Athènes, justement. Un ordre de votre part, et je leur demanderais de se renseigner plus amplement sur les habitudes du Verseau. Si un conflit devait se présenter à nous... Ma foi... Nous pourrions neutraliser aisément une cible de choix. Voire s'en servir comme moyen de pression.

Qui dit conflit, dit nécessité de prévoir des stocks. Or, qui mieux qu'un alchimiste pour anticiper ce type de chose ? L'idée était lancée. Et je savais que le Légat en ferait bon usage, si le cas devait se présenter.
Assurément, la situation politique se tendait de plus en plus, et il serait bien difficile d'apaiser l'ire d'Orpheus, face au silence incompréhensible des Saints. Les imbéciles... Pourquoi se mettre à dos nos armées ?! Vraiment, je n'y voyais nulle logique.
Après les derniers propos du chef d'Atlantis, je m'inclinais bien bas, tout sourire, pour lui signifier mon départ.

Je me tiens à votre disposition, Légat, et j'ai hâte de pouvoir enfin passer à l'action... Un grand merci pour votre écoute, et votre confiance.

Sur ces ultimes paroles, je pris congé, l'esprit plus apaisé, et mille idées en tête. Le vent portait le murmure de temps à venir agités, alors autant me reposer et prendre du bon temps tant que cela restait possible...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
 
[Mi-Janvier 553] Le temps des secrets (PV Orpheus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: