Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyMar 2 Juin - 16:11
Rome. Il y était enfin arrivé. Le parcours n'avait pas toujours été évident mais les consignes d'Asclépios lui avait permis finalement d'atteindre ce haut lieu, connu de par le monde. Sa quête était en passe de s'achever pour enfin lui permettre d'embrasser définitivement la voie du Soleil. Mais il lui restait encore à mettre la main sur Marcus. Et jusque là, cela s'était avéré infructueux. Si d'ordinaire, il n'avait que l'argent nécessaire à se payer de quoi manger et dormir, il devait admettre être dans une bonne passe depuis qu'il approchait de la ville.

Et la raison en était évidente : les gens possédaient plus d'argents par ici. Et ils étaient friands des spectacles de rue. Lui qui portait deux casquettes - celle d'artiste et celle de médecin - avait eu la chance de remplir sa bourse. Suffisamment pour lui permettre de dormir dans une auberge digne de ce nom ce soir. Et c'est en quête de l'endroit parfait qu'il prit la direction des nombreuses rues avoisinantes. Il devait admettre que la route l'avait fatigué. Mais était heureux de posséder un pouvoir que peu avait : sans quoi, se trimbaler avec ce sac sur le dos toute la journée aurait eu finalement des effets plus désagréables encore sur son corps que de la simple fatigue.

Il crut trouver l'endroit idéal. Pénétrant dans l'établissement, il alla s'enquérir auprès de l'aubergiste qui accéda à sa demande. Un lit douillet, de la nourriture chaude, et de quoi se laver. Voilà qui était parfait. Mais alors qu'il s'apprêtait à monter les escaliers, deux hommes le bousculèrent, manquant de le renverser.
    - Eh ! Dégage vieux con. Tu vois pas qu'tu fais chier !

Les insultes n'avaient aucune prise sur lui. Ce genre de sentiment affaiblissait l'âme et il n'était donc pas de ceux à relever cela ou à vouloir se battre pour laver l'affront. Il se reculait simplement, petit sourire aux lèvres, les yeux durs. L'un des deux plongea son regard dans le sien. Avant de le détailler du regard. Un sourire mauvais apparut sur son visage.
    - Nan mais t'as vu la dégaine sérieux. Hey ! C'est un établissement respectable ici. Les vieux clochards, ils dégagent dormir dehors. Avec les animaux. Teh ! Alors sors ! Sors tout seul où j'te force !

Poussant un soupir, et ne souhaitant guère générer plus d'ennuis, Adonis fit demi tour, devant les yeux médusés des autres clients qui n'osaient rien dire. L'Aubergiste lui-même paraissait gêné. Mais ces deux là avaient l'air d'être de sacrés connards. Peut-être craignait-il une esclandre. Ainsi le médecin sortait-il, malheureusement accompagné par les deux loosers. Sa main se crispa sur son bâton de marche. Une bonne correction, ils le méritaient. Mais alors il attirerait l'attention sur lui.
    - Voilà c'qu'on va faire. Tu m'files ton pognon, et on t'laisse tranquille. Tu refuses, et on va t'casser les couilles toute la journée.

Adonis déposait déjà son sac derrière lui. Il était exclu qu'il ait à abîmer son contenu. Puis se retourna vers les deux bonhommes. Dans la rue, très peu de passage. Les gens de l'auberge n'étaient pas sortis non plus... Il poussa un soupir.
    - Et bien, il est évidemment exclu que vous touchiez à l'argent que j'ai gagné si durement. Tout comme je n'accepterai pas plus longtemps ce comportement indigne. Les animaux eux-même se comportent mieux que vous. Mais vous avez de la chance. Je suis un homme charitable. Si jamais je vous blesse, par inadvertance, je vous soignerai après. C'est que je suis médecin, voyez-vous...

Evidemment, ils ne le prenaient pas au sérieux. Mais ils ne remarquaient pas non plus que la main libre du médecin, la gauche, était dans le dos de ce dernier. Et qu'il semblait désormais gesticuler les doigts d'une certaine manière. Pour le moment, rien ne se passait. Mais l'Oracle des Marionnettistes se mettait au travail. L'un des hommes éructa. Et fondit sur lui pour le cogner...

Et maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1000/1000[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1100/1100[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyMer 3 Juin - 12:07

J'ai quitté Blanchette et Blondinet il y a deux jours. Mon premier contact avec d'autres Oracles s'est assez bien passé. Des personnes droites et sympathiques, bien plus que moi déjà. Avant qu'on se sépare, je leur ai demandé la piécette pour que je puisse m'établir sous un toit convenable ainsi que je puisse m'acheter mon petit bonheur en tonneau. Heureusement ils avaient été sympathique avec moi sinon j'aurai encore couché contre un muret. J'avais revendu mon monture en arrivant à Rome, mais je gardais une partie de cette argent pour m'en racheter une autre au cas-où je devais me barrer encore autre part.

Donc il y a deux jours je quitte les deux Oracles. Je marche un peu dans la vieille Rome et je quitte le centre pour trouver une auberge pas trop chère mais pas trop cradingue aussi. C'est le milieu de l'après-midi, il y a peu de personnes encore. Je suis un peu dégueulasse mais je justifie ça par le long voyage que j'ai fait. Vu que j'ai un peu d'argent, le mec me fait pas trop chier et me prend pas trop pour le clochard que je suis en fait. Je monte dans ma chambre, je fais ma toilette et nettoie un peu mes fringues. Deux jours passent. Je ne fais que des aller-retours entre ma chambre et la grande pièce du bas qui sert de point de boisson et de bouffe.

Je suis entrain d'avaler ma soupe d'endive et de panais que j'accompagne avec un énorme broc de cervoise quand une loque rentre dans l'auberge et demande une chambre. Quand je dis une loque je suis gentil, j'en suis une aussi donc ça passe. Le gars a tout les signes du grand voyageurs, ça se voit à ses pompes et à l'usure de ses vêtements à des endroits particuliers. Le mec commence à se faire emmerder par d'autres clients. L'un d'eux je le reconnais bien, je lui ai bien entaillé la main la veille avec l'assiette que je lui a claqué dessus car il me cassait les couilles. D'autres s'en mêlent, ça va partir en eau de boudin. Je souris comme un grand dadais. Les deux emmerdeurs et le médecin sortent, d'autres personnes les suivent, les petits curieux. Je fais de même en prenant ma cervoise avec moi. Je pique au passage le verre d'un de ceux-là que je liquide tout en me rendant dehors.

L'un des emmerdeurs commence à fondre sur lui mais un truc m'interpelle. La loque qui vient de dire qu'il était médecin vient d'émettre à l'instant un soubresaut cosmique. Je peux pas lui permettre d'utiliser ses pouvoirs ici, c'était une des règles que j'avais apprise en recevant ma Chlamyde. Je balance la coupe de vin qui atterrit sous le pied du gars. Il marche dessus et le mec se vrille la gueule parterre tel une bouse sortant du cul d'une vache. Son râtelier se mange les dalles de pierre défoncées de la ruelle. Il braille comme un cochon. Je vide le reste de ma cervoise d'une traite car je sais ce qu'il va se passer. L'emmerdeur se relève la gueule en sang, il a laissé deux de ses dents sur le sol, j'éclate de rire. Il va fondre sur moi mais je suis plus vif. Les bastons de bar je connais ça, j'en porte la cicatrice à l’œil. J'évite son poing et lui fracasse mon broc sur le crane. Il s'effondre. par terre. Je me marre encore plus. Bizarrement personne ne vient l'aider pour le moment.

_ Y'a pas moyen de bouffer tranquille ici ou quoi? Aubergiste, tu m'en remet une! Et puis une deuxième pour mon nouveau pote!

Je laisse éclater mon rire gras et fais quelques pas en avant. Je m'approche du médecin et lui murmure pour que personne ne puisse m'entendre:

_ Viens donc me rejoindre à table l'éveillé.

Je lui souris, reprends la direction de l'établissement et m'engouffre dedans par la porte d'entrée. Je vois que le pote de l'édenté bouge enfin son cul pour l'aider juste avant de ne plus voir le soleil en entrant. Quelques minutes passent, l'aubergiste arrive avec les deux cervoises. Il a fait vite ce con pour une fois. Plus qu'à attendre que mon nouveau copain arrive maintenant...





En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyMer 3 Juin - 16:24
Les événements allaient dégénérer et Adonis était prêt à se défendre. Seulement il n'en eut pas le loisir, une intervention extérieure venant le sortir de ce mauvais pas. Digne d'un véritable conte, l'assaillant se retrouvant dans une situation d'une absurdité sans nom, se retrouvant tête la première dans le sol, y laissant au passage quelques quenottes. Reportant son ire sur celui qui venait de jeter sa coupe, l'imbécile se retrouva de nouveau à terre, une vilaine bosse apparaissant sur le front suite au choc magistral entre lui et l'objet.

L'histoire semblait donc entendue, sans qu'il n'ait besoin de se battre lui-même. Resserrant sa prise sur son bâton de marche, Adonis observait l'homme qui lui avait porté assistance. Il s'approchait de lui en commandant à l'aubergiste de préparer de quoi boire pour eux. Et alors qu'il s'adressait à lui à mi-voix avant de repartir à l'intérieur, le médecin eut un curieux sourire. Il n'avait pas souhaité utiliser son pouvoir et avait préparé une surprise à leurs assaillants. Si cela était arrivé, jamais personne n'aurait pensé à un pouvoir quelconque mais bel et bien à un incident. Privilège de posséder un pouvoir lié aux marionnettistes. Et cela n'avait duré qu'un millième de seconde. Mais l'homme l'avait perçu. Eveillé ? Cela l'intriguait, donc.

Il attrapa de nouveau son sac et entreprit de le rejoindre à l'intérieur, laissant l'homme à moitié assommé sur le sol. Il avait promis des soins mais en réalité, il se fichait comme d'une guigne de ce qui pouvait lui arriver, après tout il s'était montré sous son pire jour et Adonis ne voyait pas pourquoi il l'aiderait. Trouver son bienfaiteur ne fut pas difficile et déjà les choppes étaient prêtes. S'approchant, il déposa son sac et son bâton près d'eux et se posa.
    - Merci de m'avoir aidé, l'ami. Les bonnes âmes ne sont pas légion en notre monde. Je me présente. Je suis Adonis, médecin... Entre autre. En tout cas, à ta santé mon ami.

Il eut un petit sourire en attrapant la choppe et en reportant son regard vers l'inconnu. Profitant du brouhaha, il parla alors à mi-voix, de sorte que seul l'homme puisse entendre. Puisqu'il avait déjà deviné ce qu'il était, il n'y avait que peu de risque à ce qu'il taise ce qu'ils étaient tout deux.
    - Puis-je savoir qui tu es ? Et qui tu sers ?

Les factions étaient nombreuses. Pour sa part, il paraissait évident que Adonis n'était pas un serviteur d'Athéna. Les Saints avaient leur petite réputation et Asclépios l'avait suffisamment briefé sur les factions en cours. Actuellement, les Oracles se devaient de se montrer prudent. Pour autant - et toujours selon l'avis du médecin - il y avait de fortes probabilités que l'homme soit comme lui. Un serviteur du Soleil. Apollon. Alors qu'il buvait et reposait sa choppe, il balaya l'espace autour d'eux. Les tavernes et auberges avaient toutes ce point positif de pouvoir noyer dans le bruit les discussions plus importantes. Il l'avait appris en connaissance de cause, par expérience.
    - Pour ma part, le soleil me guide sur le chemin qui est le mien. Et les arts sont mes compagnons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1000/1000[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1100/1100[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyVen 5 Juin - 15:15

J'attends un peu et monsieur loque arrive. Il me donne son petit nom, Adonis. Je me retiens d'éclater de rire car c'est pas poli mais s'appeler Adonis et avoir une telle gueule... On est loin de l'amant d'Aphrodite. La vache, il doit être remplir de beauté intérieure lui. Bon je reprend mes esprits. Vu que le mec choppe sa chopine, je fais pareil mais moi je bois. Ça s'évente tellement vite ses trucs la qu'il faut les boire vite. Il me demande qui je suis et me donne aussi un gros indice sur ce qu'il est vraiment. Et paf! Encore un Oracle! Tous les chemins mènent à Rome pas croyable!

_ Enchanté cher confrère, moi c'est Diogène. Aimé depuis peu par la muse du chant et donc son protecteur, le soleil.

Je porte ma cervoise à ma bouche et en liquide un deuxième tiers. Ma soupe est froide. La soupe froide est bien c'est dégueulasse, j'en veux plus. J'appelle l'aubergiste en beuglant et lui demande une poularde pour mon nouveau copain et moi. L'auberge était bruyante, c'est donc tranquille pour que Adonis et moi on puisse blablater comme il faut.

_ J'ai cru comprendre qu'on devait plus trop trainer dans le coin mais t'es le troisième membres du groupe que je retrouve ici. Faudrait peut être qu'on nous appelle à rejoindre un autre endroit non?

C'était bizarre en effet que tout le monde se pointe à Rome alors qu'on les recherchait justement à Rome. Il est vrai que l'ancienne base des Oracles y était mais bon, cela faisait des mois qu'elle était tombée maintenant. Faudrait peut être fuir la cité non?

_ T'es un vrai médecin sinon? Ou c'est juste une couverture? T'sais ça fait qu'un mois que je suis au courant de tout ce tralala. Moi j'suis chanteur, enfin j'étais... Et un sacré bon même...

Ouais, j'étais un bon chanteur qui était reconnu et avait du succès de l'autre coté de la mer. Mais ça c'était une tout autre vie, c'était celle avant le vin, la déchéance, la perte de tout... Dix ans environ, dix ans que je vivais comme une petite merde alcoolisée et bizarrement il y a des jours j'en ai presque rien à foutre. Je crois que je me suis fais une raison après tant d'années... Ouais surement...


En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyDim 7 Juin - 12:37
Ainsi donc était-il comme lui, sauf que la Muse du Chant l'avait revendiqué. L'avait-il rencontré ? Il savait par son maître que les Muses pouvaient se montrer capricieuses, joueuses, et qu'elle ne se présentait pas forcément en personne. Parfois, c'était un souffle, une sensation. Lui-même avait été dans ce cas de figure. Sa muse n'était pas apparue. Mais avait bénie sa création, et avait laissé son empreinte en lui. L'inspiration. Depuis, il cherchait à ressentir de nouveau sa présence, sans succès.

Alors qu'il rappelait l'aubergiste, Adonis continuait de boire en se contenant de ce qu'il avait. Les voyages lui avaient apprit à se satisfaire du peu qu'il pouvait obtenir et nombreuses avaient été les fois où il s'était simplement contenté d'eau en guise d'unique repas, voir de racines quand il en trouvait des comestibles. Sa vie n'avait jamais été facile depuis qu'il avait entreprit son périple. Mais sur les routes, il était lui-même.

Diogène prit de nouveau la parole, mentionnant la dangerosité des lieux. Et il n'avait pas tort mais il fallait comprendre que les Oracles ne seraient en sécurité nul part tant que la Voix d'Apollon ne serait pas avec eux. Telle était la difficulté de leur caste et ils devaient s'en satisfaire pour le moment. Et se montrer prudent.
    - Je ne sais pas pour les autres ou pour toi, mais pour ma part j'ai été appelé ici. Appelle cela le destin, ou tout simplement une sorte d'augure. En tout cas, je sais que je dois être ici. Je recherche quelqu'un de notre caste. Quelqu'un d'important. Marcus. Et je sais qu'en suivant mon étoile, nos routes se croiseront. Mais dis-moi, qui sont ceux que tu as vu ? Peut-être que je connais certains d'entre eux. Mon parcours est certes atypique mais m'a permis de croiser nombres d'éveillés.

Diogène n'était donc un éveillé que depuis un mois. Et pourtant, il se dégageait de sa personne une certaine assurance. Il ne put réprimer un sourire en l'écoutant tandis qu'il posait sa choppe, essuyant sans ménagement la mousse autour de ses lèvres avec un pan de son manteau. Il comptait profiter de la soirée pour nettoyer ses affaires, il n'était donc pas à une tâche de plus.
    - Je suis vraiment médecin. J'ai été élevé et appris avec l'un d'eux. Mais ce n'est évidemment pas la seule corde à mon arc. Je suis aussi un maître marionnettiste. Le Patron du Théâtre, si c'est plus clair pour toi. Je gagne ma vie avec ces deux talents, même si la médecine est mon véritable fond de commerce. Chanteur alors ?

Son histoire l'intriguait. Car habitué à voir les hommes, Adonis savait lire les drames au fond du regard des autres. Et celui qui se trouvait là, il était semblable à ces pauvres âmes qu'il croisait si souvent derrière les auberges et comptoirs. Alcoolisés, noyant les peines et les déceptions de leur vie dans le breuvage. Mais Diogène était plus qu'un simple poivrot ordinaire. Il était aussi un Oracle.
    - J'ai du temps, l'ami. Raconte-moi ton histoire si tu le veux bien. La prochaine est pour moi.

Il déposa une lourde pièce sur la table que l'aubergiste s'empressa d'attraper, servant les coupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1000/1000[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1100/1100[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyLun 8 Juin - 10:46

L'homme vient de me dire au détour d'une phrase ce que je recherche, non ce que nous recherchons avec Blanchette et Blondinet : un chef. Et d'après Adonis ce chef en question répond au nom de Marcus.

_ Ainsi donc on devrait r'trouver ce fameux Marcus. Si j'retrouve les deux autres je leur dirais. Blanchette et Blondinet! C'est comme ça que j'me rappelle d'eux... Mais sinon... c'est... merde... comment... Ah oui! Yelo et Kirios! C'est ça leurs petits noms!

Comme pour me féliciter moi-même, je m'autorise de finir mon verre cul-sec. J'éclate de mon rire gouailleur qui en fait sursauter plus d'un. Les grandes gueules dans les auberges c'est pas étonnant, personne n'en prend vraiment compte et les clients surpris retournent à leurs petites affaires. Ainsi donc Adonis était un vrai médecin, j'hésite à lui parler de certaines rougeurs à un endroit, on est pas assez intime pour le moment. Mais dans quatre ou cinq autres verres ça le sera.

_ Marionnettiste et médecin, c'est très intriguant c'grand écart de profession... Et bizarrement Apollon est le grand manitou des deux professions... T'es vraiment né sous une étoile qu'il a béni toi... Moi? Ouais chanteur... D'moins je l'étais vraiment avant. Est-ce qu'chanter des comptines paillardes ou des chansons à boire fait de moi encore un véritable chanteur. Il est bien loin le temps où on faisait des lieues et des lieues pour venir me voir de l'autre coté de la mer...

J'attends que la prochaine cervoise arrive, entretemps je prend un peu de poulet que l'aubergiste avait enfin apporté. Je bouffe rapidement puis quand la chope arrive j'en bois deux grosses gorgées. Je m'essuie avec la main, et j'essuie ma main sur ma cuisse ensuite.

_ A cinq ans, une troupe itinérante m'a recueilli à l'est, bien bien à l'est même... On est revenu vers Jérusalem ensuite. Puis on allait de Carthage à Sardes sans arrêt, longeant la cote, traversant ville et villages... La matriarche d'la troupe a décelé que j'avais un joli brin de voix et m'a donc enseigné l'chant. Après quelques années, j'ai commencé à m'faire un nom et un surnom puis en grandissant encore un autre. C'est là que l'grand théâtre d'Alexandrie m'a engagé et j'y suis resté de longues années. Mais après l'ascension ce fut la descente, une belle descente jusqu'au caniveau même...

La raison? Je la gardais pour moi. C'est pas un truc qu'on dit à n'importe qui même si le gars en face est un servant du même dieu que moi. C'est pas simple de dire à un type, ouais ouais j'ai été maudit par Dionysos... Je me sentais de bonne humeur d'un coup, une petite envie de chanson pour mon nouveau copain de la journée.

_ Tu veux p't'être une petite chanson? Une sorte plus appréciée?


En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyLun 8 Juin - 13:48
Yelo et Kyrios ? En entendant les deux noms, Adonis eut un drôle d'air. Si le second nom ne lui parlait pas le moins du monde, le premier était une personne qu'il connaissait et pour cause : il était lié à sa Chlamyde. Pour s'entretenir régulièrement avec l'Oracle du Silence, il savait quelle était sa localisation approximative. Mais là, cela signifiait qu'il était vraiment proche. Ce qui était pour le mieux au regard des informations nouvelles qu'il avait obtenu. En quelques mots, Diogène venait d'éclairer la journée du médecin.
    - C'est ce que l'on m'a dit à l'époque. Après à savoir si cette information me concernait moi ou bien l'ensemble de notre ordre, je ne saurai le dire. Ce Kyrios m'est inconnu, toutefois ne t'embête pas à chercher Yelo pour le lui dire. Je le connais, sa propre Chlamyde étant liée à la mienne, je me chargerai de lui communiquer l'information. Où le Marionnettiste va, le Silence suit.

Après tout, il était son supérieur hiérarchique et une sorte de mentor. Il prenait donc à coeur d'en informer directement le jeune homme personnellement. Si Apollon avait veillé à ce qu'ils se croisent il y a quelques mois de cela, ce n'était pas sans raison. Adonis croyait en ces choses-là, la destinée... Lui qui représentait la Pythie de Delphes ne pouvait tourner le dos aux signes de ce genre.

En entendant Diogène énoncer sa bonne étoile, il lui fit un petit sourire. Il ne savait pas s'il était bien né mais en tout cas, il se savait au centre d'une mission d'importance. Si l'humanité était imparfaite, alors peut-être pourrait-il l'améliorer avec les projets qui étaient les siens ? Pour Adonis, il n'y avait pas un si grand écart entre ces deux professions. Et pour cause, les talents de l'un permettait d'améliorer les compétences de l'autre. Et inversement.
    - Béni, sans doute. Mais la vie a été difficile pour moi aussi. Quant à ces deux métiers, j'estime qu'ils se complètent. Si un jour j'en ai l'occasion, je prendrai plaisir à te montrer pourquoi.

Chacun ses talents il est vrai. Et celui de l'homme était le chant. Ce dernier lui racontait son histoire, son parcours. Et visiblement, lui aussi avait eu une vie mouvementée. Une belle vie jusqu'à la descente, un problème que rencontrait nombre d'artistes. Ainsi avait-il vu juste au sujet de Diogène. L'homme taisait les raisons de cette chute et le médecin ne comptait pas pousser plus loin ses investigations. S'il se taisait, c'était à raison. La confiance était une chose qu'il fallait bâtir avec patience. Puisqu'ils étaient tout deux des Oracles au service d'Apollon, ils auraient quoi qu'il arrive le loisir d'évoluer ensemble. Ainsi le temps ferait son office et un jour, peut-être qu'il se confierait.
    - Une chanson ? Ah ! Avec plaisir, compagnon ! Il y a bien longtemps que je n'en ai pas entendu une, je dois avouer que ça me manque. Je t'écoute !

Il est vrai que l'un des plaisirs de voyager était précisément de pouvoir entendre les ménestrels et autres artistes lors de ses fréquents arrêts. Depuis son arrivée ici, il n'en avait pas eu le loisir. Il apprécierait ce moment comme il le fallait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1000/1000[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1100/1100[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyMer 10 Juin - 12:36

J'ai bien envie de lui chanter la chanson des trois orfèvres, mais je me dis que c'est peut-être pas la meilleure pour une première rencontre, même si elle est bien marrante. Je me racle la gorge, j'y décroche quelques glaviots. Je me rince la bouche avec le fond de mon broc de cervoise et je tape deux trois vocalises. Je tousse et me lance. La chanson vaut pas celle des orfèvres mais elle reste bien sympathique.

♪♫♫ En revenant du Piémont,
En revenant du Pi-é-mont,
Nous étions trois jeunes garçons,
Nous étions trois jeu-nes gar-çons.
Oui mais de l'argent
Nous n'en avions guère
Sens dessus-dessous,
Sens devant-derrière.

A nous trois,
Nous n'avions qu'un sou
Sens devant-derrière,
Sens dessus-dessous!
Sens devant-derrière,
Sens dessus-dessous.

Hôtesse, nous voulons manger,
Hôtesse, nous vou-lons man-ger.
Qu'avez-vous donc à nous donner,
Qu'avez-vous donc à nous do-nner?

J'ai du bon lapin,
Du civet de lièvre,
Sens dessus-dessous,
Sens devant-derrière.
Et de la bonne
Soupe au chou,
Sens devant-derrière,
Sens dessus-dessous!
Sens devant-derrière,
Sens dessus-dessous... ♫♫♪

Spoiler:
 

Après la première strophe, deux clients reprennent avec moi. On avait bu ensemble la veille. A la deuxième, trois autres chantent aussi pour m'accompagner sur les répétitions. La chanson fait son effet et la bonne humeur emporte une bonne partie des clients qui tapent des mains. J'étais moi aussi heureux. Comme si même dans ma déchéance je trouvais du bonheur. Côtoyer les gens du petit peuple, voir même les rebus de la société pouvait être bénéfique. C'était une chose que les bienpensants, les ronds de cuir, les têtes couronnées oubliaient trop souvent. J'étais un rebus, une loque et pourtant à ce moment précis, entonnant ma chanson paillarde, j'étais aussi heureux qu'à l'époque ou ma voix résonnait dans le théâtre d'Alexandrie.

_ Alors elle t'a plu ma chansonnette?

J'éclate de rire. C'est à ce moment que le patron arrive avec deux boissons offertes par la maison. La chanson lui a plu à lui aussi et cela avait créé une demande de commande. En étant la cause, il me remercie donc de cette façon. Qui serait assez con de refuser un verre gratuit non? En plus ça a toujours meilleur gout quand c'est offert...

_ Dis mon pote. Si tu trouves ce Marcus, tu pourras lui toucher deux mots sur moi. Que j'sois un peu moins paumer ici? Car si on est un peu d'la pâture en restant à Rome, j'préfère me tirer d'ici quelque jours...



En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyMer 10 Juin - 18:12
C'est avec une véritable envie et une curiosité non feinte que Adonis se posa plus confortablement sur son siège, prêtant l'oreille aux premières paroles du chanteur. Alors que ce dernier prenait sommes toute du plaisir à se lancer dans son art au coeur de cette auberge, quelle ne fut pas la surprise du médecin de voir d'autres personnes prendre le relais, chantant eux aussi afin d'accompagner l'artiste. Et d'autres se mettaient à danser, de manière désordonnées, mais clairement heureux de participer à la fête.

Observateur comme il l'était, cette scène prenait beaucoup plus d'importance pour Adonis. Sur les visages, de larges sourires. Pour la plupart, ils chantaient faux mais prenaient tous plaisir à suivre Diogène. Les regards étaient complices. Une bonne humeur générale, bien loin des actions des deux peignes-cul précédent qui avaient jetés un froid. Une aubaine pour Adonis qui profitait enfin de l'hospitalité locale, et il le devait à cet homme. Diogène.

La chanson terminée, il lui demandait son avis alors qu'on leur offrait de quoi boire à l'oeil. Remerciant le tavernier, Adonis trinquait avec son nouvel ami, prenant le temps de bien déguster son verre. C'était là un des plaisirs de ces voyages : écouter de bonnes chansons en profitant d'une discussion agréable en et buvant ou mangeant. Rien de tel que ce repos pour se requinquer.
    - Très intéressante en effet, je ne crois pas l'avoir déjà entendu. Et puis quelle ambiance... Tu as fait des émules. Entre les chanteurs et les danseurs, je peux te garantir que tu as eu ton petit succès. Fort malheureusement pour mes oreilles, tous ne possèdent pas ton don.

Il souriait, regardant une fois encore la pièce. Avant de reporter son attention dans la direction de Diogène. Il venait de lui demander un petit service, ce qu'il comprenait parfaitement. Il est vrai qu'il était difficile de ne pas savoir quoi faire ni où aller, surtout quand on se trouvait être un Oracle. Par ailleurs il était dangereux de rester dans le coin sans raison, ce qui rendait totalement légitime sa requête. Ce qui en soulevait une autre.
    - Je lui parlerai de toi, sois en sûr. Quant à toi, fais attention. S'il est vrai que nous sommes des artistes, nous n'en sommes pas moins les soldats d'Apollon. Savoir se défendre est la base et il ne faut pas hésiter à frapper si cela s'avère nécessaire. Tu vas rester dans cette auberge encore un moment ? Que je sache où l'envoyer si je le trouve. Il serait aussi intéressant de savoir si le Patron de la Musique parcourt ces terres. Je ne sais pas si la Chlamyde est déjà pourvue ou non. Peut-être que Marcus saurait te répondre... Yelo et moi marcherons côte à côte lorsqu'il faudra combattre nos ennemis.

il était normal de combattre avec ses frères. Normal aussi de savoir de qui l'on dépendait. En sa qualité d'Exalté, Adonis dépendait d'Apollon et de son Augure et dirigeait les Inspirés liés au Théâtre. Pour Diogène, il lui fallait découvrir qui était la Pythie de Delos, Saint Patron de la Musique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1000/1000[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1100/1100[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyDim 14 Juin - 11:44

Ma chanson continue à avoir son effet, la bonne humeur de l'auberge ne s'abaisse pas. D'un coté ça me rend aussi heureux, ça me réconforte un peu de voir des gens apprécier mes chansons. Adonis me félicite même, venant d'un oracle, patron d'un art voisin cela me va droit au cœur.

_ Disons qu'il faut adapter son récital à l'audience que l'on possède. J'me voyais mal leur entonner un morceau lyrique par exemple. Disons que le grivois est une chose qui leur plaira bien plus... puis il va plus avec mes états d'ame actuels.

Adonis me donne ensuite quelques infos, il faut que je les retienne. Il me file quelque conseil aussi, c'est toujours bien d'en avoir. Je tire sur mon broc et y pompe la bonne cervoise qui en déborde même de mes lèvres.

_ T'inquiètes pas, j'me laisse pas facilement faire dans la vie. Mais c'est vrai que c'est nouveau tout ça... J'ai jamais encore utilisé les pouvoirs que m'a octroyé mon éveil et ma Chlamyde. J'espère bien m'en sortir quand il faudra que je l'fasse...

Me battre avec mes pouvoirs, c'était une chose à laquelle je n'avais pas encore pensé. Je n'avais fait que de voyager depuis que la muse était venu me voir. Il faudrait peut être que je m'exerce à utiliser ce cosmos qui m'habite maintenant. Peut-être essayer dans ma chambre ou aller à l'extérieur de la ville pour cela. Je verrais bien, je suis occupé, très occupé... à boire... Je prends ma cervoise presque vide et la lève au dessus de ma tête.

_ A not'rencontre brav'Adonis!

Je pense que la soirée allait être longue, la nuit aussi sûrement mais je ne suis plus seul. Cela fait des années que je n'avais pas eu de compagnons, de véritables amis. Avec Adonis je viens d'en trouver un nouveau je pense. C'est le début d'un nouveau chapitre de mon histoire. Je me sens un peu plus Oracle...


En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyVen 19 Juin - 12:04
S'adapter. Voilà qui fit sourire Adonis. Car sous couvert de parler chanson, de parler de s'intégrer à son public, Diogène dévoilait autre chose aux yeux du Marionnettiste : une capacité d'analyse qui dépassait celle des simples mortels. Pour lui qui avait l'habitude de voir les liens entre les gens, entre les objets - parlons d'habitude professionnelle - il savait comme il était difficile de percevoir ce qu'attendent les gens. Une ou deux personnes, cela passait. Mais un bar entier ? Lui aussi avait l'habitude de bourlinguer, sans le moindre doute.
    - Je dois reconnaître que tu m'impressionnes, Diogène. Il y a une différence entre savoir ce qu'attend un public et le lui donner. Tu connais ton métier et tu saisis clairement ce que l'on veut de toi. Décidément, cette rencontre est revigorante et je t'en remercie. Je n'ai pas souvent le loisir de prendre autant de plaisir à écouter un chanteur.

Ce qui était vrai mais qui ne concernait pas que le chant. Sous ses airs d'ancien artiste qui avait tout perdu se cachait une noble âme, il ne pouvait en douter. Sans quoi, pourquoi aurait-il été choisi pour porter la Lumière d'Apollon au travers du monde ? Ainsi donc Adonis faisait ce que lui avait enseigné Yanos : prendre le temps de profiter des petits plaisirs de la vie avant de reprendre sa route. Après tout, il avait sa mission mais pour l'heure, son attention était toute tournée vers cette rencontre.

La question des pouvoirs vint. Il est vrai que ce n'était pas évident d'apprendre à concilier les aléas de la vie courante avec les spécificités des dons divins. Pour lui, cela avait été facile. Son pouvoir, il le maîtrisait bien avant que la Muse n'éveille sa Chlamyde. Et ses pouvoirs, s'ils en étaient ressortis renforcés, n'avaient pas été très différents de ce que lui avait enseigné Asclépios en son temps.
    - Je connais ça, ces doutes qui s'insinuent en toi, qui te font te poser des questions. Mais rassure-toi, mon ami : tu apprendras facilement, tu verras. Lorsque la mienne s'est éveillée, je maîtrisais déjà certains de ces pouvoirs... J'ai eu la chance de rencontrer deux mentors d'exception qui m'ont enseigné leur art. Mais en parallèle, j'avais déjà développé un don certain pour la manipulation des marionnettes. J'ai passé plus de trente ans de ma vie à parfaire cet art. De fait, la chlamyde n'a pas changé fondamentalement les choses. Mon maître m'a clairement appris à maîtriser cette énergie avant même que je ne sois désigné.

Diogène levait son verre à leur rencontre, ce qu'il fit dans l'instant et but une longue rasade rafraîchissante. Tout sourire, il appréciait véritablement ce moment, proprement magique si l'on croyait à ces choses là. Le hasard n'était pas quelque chose de courant au sein de son univers. Tout n'était que destinée. Du moins quand il s'agissait de rencontrer les autres Oracles.
    - Il te faudra quand même t'exercer un peu... A l'abri des regards. Afin de ne pas être trop prit au dépourvu si tu devais combattre autre chose que ces piliers de bar. Connais-tu au moins la nature de ton armure, du don qu'elle te donne ? Ne jamais les avoir utilisé ne signifie pas que tu n'en connais pas les grandes lignes. Oh... Et as-tu rencontré ta Muse, toi ?

Diogène ne le savait pas encore mais pour Adonis, il s'agissait là d'une quête importante. Il ne l'avait pas vu. Pas croisé. Mais avait perçu sa voix, son aura. Et depuis, il cherchait celle qui avait fait de lui un véritable Oracle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1000/1000[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1100/1100[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptySam 20 Juin - 23:17

Adonis a l'air d'avoir bourlingué autant que moi au final. Mais comparé à moi il connaissait sa nature sacré depuis plus longtemps. Pour moi tout ça c'est vraiment nouveau et j'ai du mal encore avec ma nouvelle vie. C'est pas très facile, surtout que l'ordre s'est écroulé, les Oracles sont éparpillés et je me retrouve tout seul dans cette histoire.

_ Trente ans, ca fait un peu près ça que j'suis sur la route. Depuis mes cinq ans j'bourlingue. Pendant presque vingt piges j'ai longé la cote d'Afrique et de Judée de Carthage jusque Sardes en aller retour. Je me suis établi à un moment à Alexandrie. Après un moment j'suis r'parti et j'ai filé au nord, Constantinople, la Grèce... et la Francie...

Je ne lui parle pas de la troupe, ni du théâtre d'Alexandrie et encore moins de la malédiction qui est la cause de mon état. Un jour peut être que je lui parlerai de tout cela si on continue à se voir et que le médecin m'offre son amitié.

_ J'étais à Marseille just'ment quand j'me suis éveillé. C'est la que j'ai vu Terpsichore, ou d'moins ses cothurnes. J'étais en pleine crise de delirium après avoir passé des jours dans une cage... J'ai déjà revêtu ma Chlamyde par curiosité et tenu la Corne d'Apollon en main. Quelques fois j'la garde avec moi... Mais j'ai jamais encore osé en jouer... Disons qu'j'ai quelques connaissances de c'que j'peux faire grâce au savoir qu'mon éveil m'a transmis.

Le jour où je devrais vraiment me battre, je pense que j'arriverai à me débrouiller. Je ne sais pas pourquoi mais mon esprit me disait que j'avais ce qu'il fallait en moi pour décrocher des pêches cosmiques dans la gueule de ceux qui me casseront les burnes. Je termine ma cervoise, ça donne soif de parler, très soif même...


En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-bleu1200/1200[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-rouge600/600[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-rouge  (600/600)
CC:
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] G-jaune1350/1350[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]   [Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène] EmptyJeu 25 Juin - 13:54
Oui, il paraissait évident qu'il avait autant voyagé que lui. Mais au prenait-il en compte sa remarque sur le fait de s'entraîner au sérieux. Cela rassurait le médecin qui voyait alors une raison de moins de s'inquiéter pour un confrère, un autre membre de l'ordre. Il ne savait pas si celui-ci s'en sortirait correctement en son absence mais s'il y était parvenu jusque là, il n'y avait aucun doute à avoir pour la suite. Il faisait partie de ces rares individus capable de se sortir d'un mauvais pas. A condition de veiller à ne pas s'aventurer dans des histoires trop compliquées pour lui évidemment.

Tout comme il n'avait pas de doute sur le fait qu'ils se reverraient après cette soirée. Le destin était étrange mais assez logique quand on y réfléchissait bien. Que ce soit sa rencontre avec Yelo à l'époque, le fait qu'il ait croisé Célestia alors qu'elle se mourrait sans qu'elle sache qui il était, maintenant lui. Oui, rien n'était laissé au hasard, il en était convaincu. Ainsi donc levait-il sa pinte. Pour la dernière fois de la soirée.
    - Je cherche la mienne. Et je la trouverai, pour la remercier de la chance qu'elle m'a offerte. C'est aussi la raison de ce voyage, de cette quête. J'ai entendu sa voix dans mes songes, perçu son cosmos près de moi. Je saurai la reconnaître le jour venu. Je vais trinquer une dernière fois à ça. A ma quête. A la tienne. Et à nos compagnons d'infortune !

Et il vida d'une traite sa choppe avant de la reposer lourdement sur la table. Puis, s'essuyant une dernière fois la bouche, il adressa un petit sourire à Diogène. Il était temps pour lui de regagner la quiétude de sa chambre, avant de poursuivre son aventure personnelle.
    - Je te remercie encore pour tout ça. Et te souhaite bon vent, l'ami. Sache que si un jour tu en as besoin, alors cherche-moi et je t'aiderai. Il ne sera pas dit que la Pythie de Delphes ignore ses camarades. Et sois prudent !

Attrapant son bâton, il se dirigea alors vers les escaliers qui le conduiraient à sa chambre. Et alors qu'il gravissait les marches, ce qui serait certainement imperceptible à presque toutes les âmes du coin, un serpent noir fit de même, dans l'ombre du médecin. Dès le lendemain, son histoire se poursuivrait. Et il en serait de même pour Diogène.

Citation :
RP Terminé pour moi, merci Diodio. Je pense que j'ai fais en sorte que tu ne sois pas obligé d'y répondre, alors si t'as rien à dire cela peut être la conclusion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
 
[Janvier 553]Les fruits de la Discorde [PV Diogène]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: