Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyLun 8 Juin - 0:42
Dans cette arène où les coups s’échangeaient, se multipliaient et gagnaient en force, le Soleil grec n'avait pas faiblit en intensité quant à lui. Si Ryme venait de rejoindre le Sanctuaire, la difficulté était déjà maîtresse en ces lieux. Que ce soit son entraînement quotidien ou même la compétition qui régnait entre les futures recrues, leur entraînement intensif malmenait la volonté de chacun de ceux qui hurlaient actuellement dans le Colisée. Certains finissaient par abandonner ; d’autres échouaient à la ligne d’arrivée ; mais d’autres encore -et ceux-là étaient les plus chanceux - exauçaient le rêve de toute leur vie : l'obtention d'une Armure. La preuve de tous leurs exploits.

« PAF »

Mais trêve de Philosophie, ou même de paroles bien-pensantes. En ces premiers jours d’octobre, ce ne fut certainement pas une armure qui accueillit la jeune fille, mais le sol poussiéreux d'un terrain d’entraînement...

« Bah alors ? C’est ça, le petit chaton que le Chevalier du Lion a ramené ? Enfin... je ne mesure pas mes mots ! Je vois qu'il y a des jeunes filles qui ont des manières de se battre relativement peu orthodoxes, dis donc ! Enfin, je m’attendais à mieux… »

Courroucée, Ryme s’essuya la lèvre, mais ne dit mot. Se relevant, elle épousseta le fin tissu de sa tunique avant de relever son regard, en direction de son adversaire. Celui-ci fut si peu amical et qu’il ne fit que confirmer la très récente réputation que l’on portait envers cette nouvelle tête au Sanctuaire. Peu expressive, l’étendue de son expression et de sa rage sourde fut transmise en levant une main, ainsi que ses cinq doigts. Dans son souffle, la Lionne déroula le fil de ses pensées.

" Entre nous, le chaton te donne quelques mois avant de te refaire la gueule. Profites-en !
- Hein, t’as dit quoi ?!"

Il n'y aurait plus de retour en arrière, désormais ! Après tout, ce Vieux Lion ramollis l’avait prévenu : Au Sanctuaire, on s’y faisait des amis, mais aussi des ennemis et ce, avec une aisance bien souvent déconcertante. Ryme essuya sa joue poussiéreuse et endolorie, et se contenta de rejoindre les gradins.

Dans ses pensées…

A son arrivée, cette jeune Disciple était un véritable Chat sauvage, une inconnue parmi toutes ces vies ayant sacrifiées leur enfance pour en arriver là où elle en était. Ce point de vue aurait pu lui paraître injuste, mais Ryme le percevait autrement : elle avait vu et vécu la guerre et les tensions en Italia pendant de nombreuses années, et cela avait réveillé en elle une partie de son cosmos...

D'un geste rapide, la jeune fille attrapa alors un sac à ses côtés, et y sortit quelques bandelettes blanches, afin de consolider la protection de ses bras. Ce n'était que le début. Le début de tout. Dans un soupir, Ryme se demanda un bref instant ce qu’elle faisait ici. Il lui manquait l’expérience ; la rigueur également. Ici, la précision était de mise, et il était inutile de se reposer sur un simple talent…



[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyLun 15 Juin - 2:31
Au pied du Sanctuaire de la Déesse résonnaient les cris et les coups de ceux qui espéraient s'y élever. Dans ce creuset, les candidats criaient leur jeunesse. A travers leurs poings, ils confrontaient leurs rêves pour le futur que chacun voulait créer, et dans le sang et la sueur, ils étaient forgés. Même si tous n'atteindraient pas la même destination, cette période de leur vie était celle qui allait leur donner leur forme de demain. C'était supposé être une belle chose, d'ainsi voir la prochaine génération de Chevaliers naître et grandir au contact de leurs camarades et de leurs mentors.

« PAF »

Dans les faits, c'était beaucoup moins sympathique, surtout pour les premiers concernés.
Paros cligna des yeux. Ce fut suffisant pour que le poing de son adversaire vienne s'écraser sur son visage et l'envoyer, une fois encore, mordre la poussière. Le gout du sang s'intensifia dans sa bouche. Le jeune aspirant laissa échapper un grognement, mais se redressa malgré tout. Dans ses yeux, la flamme n'était pas encore éteinte.
Son adversaire était plus rapide, plus expérimenté. Il se dérobait sous les coups du novice avec une grande agilité, et lui faisait payer les failles dans sa défense dès que ceux-ci se présentaient. Paros la voyait dans ses yeux. Le même ressentiment qu'il devinait dans la plupart des autres aspirants. Cette frustration de voir un nouveau venu se mêler à eux, entrer au service de l'un des Douze, sans avoir traversé les mêmes épreuves qu'eux, sans même avoir accomplis un quelconque exploit... Il pouvait la comprendre. Et c'était pourquoi Paros ne pouvait pas plier. S'il voulait dissiper cette rancœur, il devait faire ses preuves.

Un autre coup. Un autre échec. Une autre réplique. Paros chancela, mais cette fois ne tomba pas au sol. Il saisit son adversaire, l'engageant dans une lutte purement physique, le seul domaine où il avait un espoir d'égaler son opposant. Les deux garçons restèrent ainsi quelques secondes, à essayer de renverser l'autre pour l'emporter. Brisant le statu-quo, Paros renversa sa tête en arrière, avant de l'abattre brusquement dans le visage du second aspirant. Le choc fut suffisant pour lui faire perdre l'équilibre et l'envoyer au sol. La respiration lourde, le jeune grec redressa ses poings, prêt à continuer l'échange si son adversaire se relevait, mais l'intervention d'un instructeur vint interrompre leur combat.

    - Jeune Paros! Pas de ça ici! Vous êtes en ce lieu pour apprendre à vous battre comme des Chevaliers. Pas pour vous bagarrer comme un vulgaire gamin des rues.

    - Mais... Hier vous nous disiez pas d'utiliser notre tête pour combattre?

    - Je... Hmpf. Très bien, petit malin. Allez vous faire soigner et retournez vous entraîner seul. Vous pourrez reprendre les duels quand vos coups seront plus... dignes de votre Maître.

Le ton quelque peu dédaigneux de l'instructeur glissa sur Paros sans l'affecter le moins du monde. Un peu partout dans l'Arène, quelques éclats de rires s'étaient élevé à sa remarque faussement innocente. Malgré la remontrance de l'adulte, le jeune garçon en retira un sourire satisfait. Soulagé, aussi. Il s'était mêlé aux autres apprentis depuis un mois à peine après avoir suivi, depuis mars, l'entrainement d'Airôth. Son niveau ne lui permettait pas encore d'échanger d'égal à égal avec eux. Certains avaient déjà réussi l'exploit de s'éveiller au Cosmos! En comparaison, Paros faisait bien pâle figure. S’entraîner seul était surement pour l'heure une meilleure idée...

Le jeune homme tendit la main vers son opposant pour l'aider à se relever, mais celui-ci refusa son geste. Il reparti en grommelant quelque chose à son encontre dont Paros ne s’offusqua pas. Touchant son front où il ressentait un léger mal, l'aspirant réalisa que le carmin de son sang était en train de se mêler à celui de ses cheveux. L'instructeur avait raison : malgré ses efforts, sa piètre performance avait eu des conséquences assez douloureuses. S'écartant du cœur de l'Arène, Paros regagna les bancs et fouilla dans sa sacoche... Pour n'en ressortir qu'un air dépité. Ses derniers bandages se trouvaient déjà sur son bras, où un précédent combat avait laissé une trace.

Regardant autour de lui, le jeune homme réalisa qu'une autre aspirante se trouvait à quelques gradins de lui. Ryme. Présente depuis peu, elle avait déjà attiré son attention auparavant. Par la hargne qu'elle exprimait au quotidien, tout d'abord. Par celui qui l'avait pris sous son aile, ensuite. Comme lui, un des Douze l'avait choisi pour être son apprentie. Le Lion, qui avait autrefois refusé ses demandes d'apprentissage, comme tant d'autres. Paros était curieux de savoir quel genre d'élève le géant avait choisi, et quelle pouvait bien être son histoire.
Il n'hésita que très brièvement. Quelques pas de plus, et il était devant elle, avec son air légèrement contrit et dénué de toute duplicité.

    - Excuse-moi, j'ai plus de quoi panser ma plaie. Tu pourrais partager un de tes bandages avec moi? S'il te plait?


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyVen 19 Juin - 23:28
Du poignet au coude, sa main experte recouvrit chacune des parcelles de sa peau dans son atelier. Le tout, avec patience. Bien vite, l'Aspirant Lion sembla satisfait de son oeuvre. Soudain, une voix l'interpella et la coupa dans son oeuvre. Son masque blanc, froid et impersonnel se releva vers l'inconnu. Un haussement de sourcil la prit de court quand elle leva le voile sur son identité.

Paros, donc. Ou autrement dit, l'actuel apprenti du Chevalier du Taureau...

Cet aspirant était nul en apparence. Au moins autant qu'elle, si ce n'était même plus. Ryme n'aurait su le dire. Mieux valait être honnête avec soi-même, sous peine de tomber encore plus bas dans cette fourmilière géante où la Loi du plus fort régnait en maître : le jeune homme ne semblait pas maîtriser son cosmos et faisait preuve d'une maladresse presque touchante, voire même navrante. Un point tout à fait regrettable. Et, tout bas dans les gradins, on tenait de quoi parier sur sa volonté à aller jusqu'au bout de son apprentissage. Quand abandonnerait-il ? On ne le savait. Seulement, voilà : il était mignon. Il avait une jolie couleur de cheveux, une silhouette svelte à défaut d'être musclée, un enthousiasme particulier et une gentillesse que l'on retrouvait aisément sur ses traits de visage. Et cela, Ryme, sensible à la gente masculine, le lui concédait bien. Ses yeux se posèrent sur sa silhouette, sonda sa franchise. Paros. Un apprenti nul, dans la même galère qu'elle, et qui échouerait certainement d'ici quelques mois...Mais, toutefois, un plaisir pour les yeux tout à la fois...

Il était intéressé par ses bandages ? Ses épaules se haussèrent, exprimèrent leurs consentement. Ryme se dit qu'elle pouvait bien dire "oui" à sa requête, pour cette fois-ci...

"Bien sûr. Tiens, sers toi."

Son doigt pointa nonchalamment sa sacoche encore ouverte, duquel dépassait encore quelques bandages encore blanc et bien traité. Derechef, la jeune fille attaqua le bandage de son deuxième bras, dans un silence qu'elle brisa par simple curiosité.

"Si je me souviens bien...Tu es l'apprenti du Chevalier d'Or du Taureau, non ?", fit-elle mine de douter, innocemment, avec une pointe de minauderie. "Eh bah, ça doit être quelque chose !"

Etait-ce de la mauvaise foi de sa part ? Oui, peut-être. Probablement. Après tout, ce n'était pas comme si elle n'était pas dans le même cas. Mais là n'était pas la question. Il avait du cran pour venir la voir directement, elle qui jouissait pour l'heure d'une réputation houleuse. Ici, on ne pouvait faire confiance à personne. Ces premières semaines avaient brisé la foi qu'elle avait pu porter pour autrui, une naïveté d'ores et déjà balayée par un esprit de compétition omniprésent. Combien de fois un Sans-armure avait feinté le début d'une amitié pour lui faire un énième coup pendable ? Combien de fois avaient-ils piétiner des actes de gentillesse pour la voir abandonner ses prétentions à viser une armure et, pire encore, celle de son propre maître ? Sourire caché, le nez dans son atelier, sa voix s'éleva afin d'initier les présentations, sans détour.

"Je m'appelle Ryme. J'ai crû entendre que t'étais nouveau, toi aussi." Mais il était difficile de rater l'une des seules personnes à connaître les mêmes soucis qu'elle. Les lois du Sanctuaire étaient si différentes de son quotidien durant la guerre...Il fallait avoir un moral d'acier pour subir leurs humiliations quotidiennes et ces entraînements, toujours plus rudes et intensifs à chaque jour. "C'était intelligent de ta part, de le battre ainsi par surprise. D'utiliser ta tête. Mais pourquoi tu n'utilises pas un peu plus ton cosmos ? Ca te rend beaucoup trop doux dans tes attaques..."

Simple raisonnement. Ryme ignorait encore qu'un Chevalier d'Or eut pu s'intéresser à un simple adolescent, indépendamment de son cosmos. Son Maître l'avait choisi parce qu'il avait été capable de sonder le potentiel latent en elle. Son énergie, ardente et à même de faire résonner l'armure de Lion. Il était donc improbable pour la jeune fille que Paros ne fusse pas un éveillé, ou ne cache aucune botte secrète. Alors, son regard se planta dans celui du jeune homme aux cheveux de feu. Mentait-il sur son réelle potentiel ? Malgré son silence, cette question demeurait en suspens, mais bien audible.



[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10



Dernière édition par Ryme le Lun 22 Juin - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyLun 22 Juin - 1:12
Les masques. Paros n'était pas vraiment fan de cette tradition. Oh, sur le principe, c'était noble et valorisant pour les femmes chevaliers, à n'en pas douter. Mais avez-vous déjà essayé de converser avec quelqu'un qui portait un masque lui cachant l'intégralité du visage? C'était... déstabilisant. Impossible de connaitre les réactions et les émotions de son interlocuteur, de savoir si l'on se comprenait. C'était comme une barrière dressée en soi et les autres. Pour le pauvre garçon, qui par le passé n'avait jamais eu une âme foncièrement sociable ou courageuse, cela ne l'aidait pas dans son objectif de se faire des amis. Le jeune aspirant, quelque peu désarçonné par le visage ainsi lisse et inexpressif de sa camarade, cacha au mieux son embarras. Les yeux de jade, seul trait de la jeune Ryme visible au travers de son masque, l'observèrent quelques secondes, avant de finalement lui donner son aval pour se servir dans ses bandages. Soulagé, Paros répondit par un sourire radieux et un simple :

    - Merci beaucoup!

Tendant le bras dans la sacoche de la jeune Lionne, l'apprenti du Taureau se contenta de prendre le minimum : juste de quoi nettoyer le sang et faire un simple bandage autour de la tête. Alors qu'il se consacrait à cette tache, il en profita pour se poser sur le banc voisin de celui de Ryme, et souffler un peu. Paros venait à peine d'essuyer le filet de sang qui lui coulait sur le visage que sa camarade intervint, semblant chercher à se souvenir de qui il était. Le jeune homme fut quelque peu déçu qu'on ne se souvienne de lui qu'en tant que "élève du Taureau", mais c'était toujours mieux comme titre que "ce gamin qui se retrouve face contre terre quinze fois par jour".

    - Oui, c'est bien ça. Mon nom est Paros. Et si par "quelque chose", tu entends déplacer des blocs de pierre du matin au soir sur une colline... Alors oui, son entrainement, c'est "quelque chose"!

Paros fut parcouru d'un frisson au seul souvenir des "entraînements" qu'Airoth lui faisait subir. Sérieusement, déplacer les ruines de l'ancien Temple qui avait été détruit... A mains nues... Certains débris étaient plus grand que le Gold Saint lui-même! Même après des mois de labeur, l'aspirant n'en voyait pas le bout. S'il continuait à ce rythme, le fringuant jeune homme allait finir par avoir la même carrure de colosse que son Maître... Ou pire! Celle du Chevalier du Lion!

L'élève du Taureau serra un dernier coup sur son bandage. Il ne voyait pas exactement où se trouvait la plaie sur son crâne, mais avait déterminé à tâtons où se situait la zone douloureuse, qu'il venait de bander. Ryme, quant à elle semblait plongée dans le raccommodage et le renforcement de sa tenue d'entrainement. Elle poursuivit cependant la conversation, se présentant formellement. La jeune fille commenta son dernier duel d'entrainement, et posa la question qui fâchait. Les lèvres de Paros se muèrent en une légère moue.

    - Nouveau? Relativement, oui. On m'a autorisé à me joindre aux autres depuis peu, mais je traîne dans les parages depuis plus longtemps que ça. Et mon Cosmos... Baaaah... C'est embarrassant... Je dois encore m'y éveiller. Mon Maître me dis que cela viendra en temps voulu, que chaque Chevalier doit trouver sa propre approche pour atteindre l'Eveil. Je suppose que je suis du genre à faire la grasse mat'...?

Un petit rire nerveux s'échappa de sa gorge alors que ses pupilles se détournaient pour observer le reste des aspirants qui continuaient leurs combats, sous la supervision des divers instructeurs. Le garçon aux cheveux de feu n'était pas isolé dans son cas, à ne pas s'être encore éveillé à ce mystérieux sens. Cependant il était le seul des "nouveaux-venus" à être affublé de défaut. Ce cumul de tares, ses petits camarades lui avaient fait payer. Les sales coups pendant les entraînements, les corvées qu'on lui déléguait, les regards, les messes-basses... Il avait eu droit à la totale. C'était pesant. Désespérant, même. Mais leur donner raison en abandonnant l'aurait été encore plus. Paros avait insisté. Il avait cherché à en apprendre plus, petit à petit, sur les autres aspirants. A ouvrir le dialogue. Et derrière cette apparente cruauté, cette compétition qui existait entre eux, il y avait autre chose, de plus doux, de plus humain.
Ce n'était au final qu'un masque de plus à faire tomber.

Paros se retourna à nouveau vers sa voisine. Ses yeux se posèrent un instant sur le sien, de masque. Il avait pu constater que, comme à lui, les autres élèves lui cherchaient des noises. L'aspirant se demandait comment Ryme encaissait ça, derrière son abri de fer. Ce n'était pas vraiment le genre de blessures que l'on pouvait soigner avec un simple bandage. Derrière l'air pensif du garçon, une inquiétude naquit. Et si ces mésaventures la faisaient se renfermer sur elle-même? Ce serait du gâchis. Tharros remplissait déjà à lui tout seul le quota des solitaires à sale caractère du groupe des aspirants. Pas besoin d'en ajouter une de plus. Gardant cette pensée dans un coin de son esprit, Paros retrouva son sourire pour s'adresser à Ryme.

    - Et toi? Tu as réussi à prendre tes marques, depuis ton arrivée? Je sais que certains dans le groupe sont pas faciles. Ça leur prendra surement du temps pour t'accepter, mais faut pas désespérer. Ils sont pas méchants. Juste un peu trop fiers.

Ce n'était pas une excuse pour leur comportement, bien sur. Mais Paros considérait que s'arrêter à ces premiers contacts houleux auraient été une bien triste reddition. Ils se dévouaient tous au même idéal. Ils allaient partager la même jeunesse. Alors pourquoi ne pas chercher à en profiter le plus possible?


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyMar 30 Juin - 1:47
A l'origine, il y eut deux chevaliers d'Or. Puis vinrent ensuite deux aspirants, d'une nature bien différente. L'un était doux de caractère, l'autre un peu moins. Par conséquent, la sincérité de Paros eut de quoi la décontenancer : ce petite sourire joviale ; ces remerciements ; cette façon de se montrer aussi amicale et ouvert ; tout ce canvas plain d'idéalisme ébranla les habitudes de Ryme. Tant d'énergie aurait presque pu l'intimider, si ce dernier n'avait pas révélé être aussi facilement impressionnable par les défis de son Maître. Ici, chacun y avait dressé sa propre sépulture, ses propres convictions pour ne jamais baisser les bras face à l'adversité. Aussi, lorsque l'apprenti du Taureau se montra plus curieux quant à sa façon de s'intégrer parmi eux, Ryme ne fit qu'hausser des étoiles, avant de reprendre plus naturellement.

"J'sais pas. Je suis nouvelle et j'ai été ramenée après la guerre par le Vieux Lion, depuis l'Italia. Alors...J'ai le droit à mon quota de surnoms et de rumeurs. Je fais avec pour l'heure."

Le ton de sa voix muta et ses sons ne dissimulèrent alors plus du tout son léger accent de malice. Oh, voir un autre type de comportement l'intriguait au plus haut point. Pourquoi se faire du mal en tournant la page ? Cette gentillesse ouverte ne lui avait jamais été concédée aussi facilement, surtout en tant qu'apprentie du Lion. Etait-ce un avertissement fait par le Destin, cependant ? Ryme préféra faire fi de ces questions dont elle n'entendait rien. De toute évidence, elle n'en avait pas le temps : sa petite vie qui avait pris un tournant drastique et chaque minute, chaque seconde ne cessait de lui rappeler ses impératifs. Paros ne devait pas faire exception à la règle.

Aux mots destinés à pacifier sa colère, la jeune fille ne fit que montrer plus encore ses crocs...

"Ce n'est pas une question d'être méchant, ou d'être fier et encore moins d'être acceptée ou de les laisser filer. C'est une question de vendetta. Je n'ai pas oublié et je n'oublierai probablement jamais. Un jour viendra où un "chaton" plantera ses crocs dans leur cou, comme ils l'ont fait pour moi. La seconde suivante, ses mains serrèrent sèchement son bandage. "Et ce sera fait selon mes règles...C'est cela, qui me motive plus encore."

Sèchement, l'aura qui émanait de la jeune femme coupa court à tout doute quant à ses intentions. Masque ou non, l'on devinait aisément ses prunelles s'embraser à l'idée de pouvoir leur rendre la pareille...Une scène de théâtre qui, l'espérait-elle, ne se ferait pas sans spectateurs.

"Enfin, t'en seras p'tet témoin, hé ! On n'apprend jamais mieux qu'en se prenant une bonne râclée.", reprit-elle, un sourire aux lèvres parfaitement audible, bien que balayé par une réponse plus sincère : celle qui lui pesait sur le cœur. Un soupir défit toute forme de confiance en soi. " Entre les coups gratuits, les défis intempestifs, les jugements sur mon style de combat, sur mon cosmos, leur fascination à enlever mon masque et les multiples vols de rations, je suis servie. Mais on m'avait prévenu. On m'a dit que c'était le prix à payer pour ne pas mourir inutilement. Ca ne m'empêchera pas de détester ce Sanctuaire et d'avoir le sentiment d'avoir perdu au change. D'avoir perdu ma liberté, également. Je n'ai plus le droit d'être ce que j'étais."

Un arrière goût bien amer s'était collé à son palais. Ce goût, Ryme le reconnut sans aucun mal : c'était de la déception. L'idée de faire profil bas, de baisser la tête, d'abandonner son vocabulaire et ses manières de petites frappes n'étaient pas dans son code de conduite. D'un regard las, cette dernière observa Paros tenter de bander sa tête, une moue incrustée sur son visage.

"Tu sais, si tu avais du mal à nouer ton bandage, tu aurais pu me demander. S'il ne tient pas, ça passera entre mes mains."

S'approchant, Ryme glissa tout près du jeune apprentie et inspecta de plus près son oeuvre. Il n'y aurait eu que de la lassitude dans ses observations, si le jeune homme ne l'avait pas interpellé quant à la philosophie qu'il tenait vis-à-vis de son cosmos manquant.

"Qu'est-ce qui te bloque ? Je t'avouerai que je ne comprends pas le souci." Sa main s'égara dans sa chevelure, et défit ses chignons pour laisser sa crinière à l'air libre. "Je l'ai éveillé alors qu'on tentait de m'assassiner, donc ça n'a jamais été un enjeu. Remarque...T'as peut-être besoin d'une situation similaire, qui sait. Mais je ne te le souhaite pas."

Haussant des épaules, un sourire joueur s'esquissa en silence, dans le secret de tous...Ô, cette apprentissage était toujours négociable. Mais à ses risques et périls.



[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyMer 1 Juil - 2:22
Alors que les sons des cris et des coups se répercutaient dans l'enceinte du Colisée, Paros ne les entendait plus. Sa tête au repos, posé dans le creux de sa main, il écoutait avec intérêt Ryme lui donner le fonds de sa pensée à propos des autres apprentis... Et de bien plus encore.
Le jeune homme s'en était douté, mais l'apprentie du Lion avait de toute évidence beaucoup de choses à l'esprit. Outre le fait qu'elle affirmait être déterminée à régler ses comptes avec les apprentis qui lui avaient causé du tort, elle en vint progressivement à parler du mal-être qu'elle ressentait à avoir été amenée au Sanctuaire en abandonnant son passé. Au moins, elle ne semblait pas manquer de motivation s'agissant de devenir plus forte. Un puissant esprit de compétition? Si c'était là son moteur, alors peut-être s'adapterait-elle bien ici, même sans l'empathie de l'apprenti. Alors que Paros essayait de deviner quelles expressions se succédaient sur le visage de sa camarade, derrière son masque, il ne pouvait cependant s'empêcher de rester songeur. Ryme n'était-elle ici que par manque de choix? Le dépit et la hargne, les seuls choses qui l'animaient? Pour un Chevalier de l'Espoir, cela constituait une base bien fragile, bien loin de l'image qu'on lui avait inculqué des membres de l'Ordre...

    - Ah... Donc t'as décidé d'en faire une affaire personnelle. Hmm... Je mentirais en disant que j'ai pas envie parfois de leur en mettre quelques unes dans la figure, moi aussi. Mais je pense que ça reviendrait à faire la même erreur qu'eux.

Les autres apprentis détestaient son masque. Ryme détestait les leurs. Tel que Paros voyait les choses, aucun des deux partis ne faisait l'effort de voir au-delà, et c'était bien dommage. Pour se motiver à s’entraîner et se mettre des pains dans la gueule, c'était peut-être efficace. Pour intégrer les valeurs de la chevalerie et devenir des frères d'armes prêts à combattre côte à côte sur le champ de bataille? Beaucoup moins!
Mais l'apprenti allait peut-être un peu vite en besogne. Après tout il n'en savait pas encore assez sur Ryme pour juger de sa motivation. Aussi rancunière qu'elle soit, elle ne le frappait pas comme quelqu'un dénué de toute gentillesse. Cela se vérifia lorsqu'elle s'approcha de lui, et intervint pour inspecter le bandage sur la tête de Paros, qui déjà était en train de se défaire. Le jeune garçon, surpris et quelque peu embarrassé, eut à peine le temps de donner son avis, la proximité des grands yeux verts de la Lionne lui faisant détourner le regard et s'emmêler dans ses paroles.

    - Hein? Oh! Je... Oui. Il est mal mis... Attend, je le refais. Tu peux juste me tenir la bande en place le temps que je resserre le nœud?

Malgré sa propension à s’abimer à force de maladresse durant son enfance, Paros n'avait jamais été un expert s'agissant de se rafistoler. Jusqu'à il y a quelques années, cela avait toujours été sa sœur, puis son grand-père qui s'étaient chargé de bander ses plaies. Par la force des choses, depuis son arrivée au Sanctuaire, il s'améliorait, mais avoir le luxe d'une paire de bras supplémentaires n'était jamais de refus.

Alors que l'apprenti se concentrait sur le nœud des bandages au niveau de sa nuque, sa comparse détacha sa propre chevelure et le questionna sur ses difficultés à éveiller son Cosmos. Paros fut surprit d'entendre qu'elle avait frôlé la mort. Il interrompit son mouvement pour la regarder les yeux ronds, puis se rappela qu'elle avait été ramenée par le Chevalier Childéric de la campagne italienne. Les lèvres de Paros se pincèrent, les images des batailles de l'année précédente, lorsque les Berzerkers avaient attaqué le Sanctuaire, lui revenant en mémoire. Le jeune homme n'avait, malheureusement, aucun mal à imaginer. Après un bref soupir, il reprit pour écarter l'hypothèse de Ryme.

    - Assassinée, carrément? Pendant la guerre en Italia, je suppose? Et ce qui me bloque... Si seulement je le savais! La technique de s'éveiller face au danger, c'est commun, mais je pense pas que ce soit la solution. J'ai déjà essayé. Pendant mon entrainement, j'ai tenté de sauter d'une falaise. Je voulais que le risque me fasse atteindre l'Eveil... J'ai eu du bol de m'en sortir avec juste un bras cassé. Maître Airoth m'a fait promettre de ne jamais recommencer, après ça. Il me faut peut-être un déclic d'un autre type.

Paros y pensait souvent, à comment éveiller son Cosmos. Son grand-père avait beau lui avoir raconté mille histoires sur sa vie de Chevalier, il ne lui avait jamais parlé de ça. Juste cette maxime, cette phrase qu'il répétait sans cesse, à lui et Diona. Qu'ils entendraient la voix du monde au croisement de leur devoir et de leurs désirs. L'apprenti regrettait à présent qu'Alkibiades n'ait pas, juste pour cette fois, eu l'âme moins poétique. Cette angoisse cependant ne changeait rien aux objectifs de Paros. Avec ou sans Cosmos, il devait gravir les marches du Sanctuaire. Ces inquiétudes? Il était prêt à les supporter la nuit et les cacher le jour, tant que ça ne le ralentissait pas dans son dessein.

L'apprenti serra un dernier coup sur la bande qui entourait maintenant sa tête. Cette fois, elle resterait en place. Se redressant, Paros adressa un sourire reconnaissant à Ryme. Il avait le sentiment de commencer à cerner son caractère. Pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, mais pas non plus fermée à toute possibilité de fraterniser avec ses camarades. Décidément, l'idée de la laisser seule avec son amertume lui était de plus en plus déplaisante. Se relevant de son banc, il posa ses mains sur les hanches et toisa sa camarade avec sur les lèvres le sourire de quelqu'un qui avait une idée derrière la tête.

    - Tu sais, apprendre à se battre et maîtriser le Cosmos, c'est important, mais va falloir essayer d'arranger ça aussi. Ton ressenti sur le Sanctuaire, je veux dire. Comment on peut s'attendre à ce que tu défendes un endroit que tu détestes? Le Sanctuaire, c'est plus que ce Colisée. Malgré la sévérité de l'entrainement, ici, il y a plein de personnes intéressantes à rencontrer, plein de coins sympas, plein de choses à faire... Qu'est-ce que tu aimais faire, toi, avant? Elle était comment, cette Ryme d'avant sa rencontrer du vieux Lion?


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyMer 5 Aoû - 15:03
La présence de Paros était une caresse, un vent d'air frais à qui l'on tendait la joue pour espérer un peu plus de douceur. Sa maladresse fit sourire Ryme. Evitait-il son regard pour une simple question de proximité ? C'en devenait presque charmant ! En d'autres circonstances, il eut été probable que la petite lionne prenne les devants. Pour autant, le jeune homme semblait si troublé et si innocent que l'Italienne secoua simplement la tête afin de chasser un soupir exaspéré.

"Et tu sais quoi ? Je peux même te refaire ce bandage la prochaine fois, si tu veux." S'approchant, sa main saisit la bandelette habilement, sans fermeté malgré son apparente brutalité. "Je ne suis peut-être pas un puit de savoir, mais les premiers soins et moi, et quelques autres petits trucs plus pratiques, ça me connait. Laisse donc faire mes doigts de fée et..." Sa voix changea, se transformant en un souffle taquin, accordant un clin d’œil amusé sous son masque. "Détends toi."

Sa main libre tapota l'épaule du jeune homme amicalement, avant d'accompagner ce dernier dans son oeuvre. Faisant fi de la gêne qu'éprouvait Paros, Ryme accorda silencieusement son assistance, ne manquant pas de lui donner un coup de pouce quand le besoin et la pratique se faisaient sentir. Bientôt, ils arrivèrent à la fin de la bandelette. Dans ses contemplations, la Disciple du Lion mordilla son ongle avant de délivrer son avis, dévoilant un air satisfait sur ses joues.

"Hm, il y a du mieux !"

Ses mains claquèrent contre ses cuisses, par engouement. Cela fait, son oreille resta attentif aux soucis qu'éprouvait Paros, en particulier pour éveiller son cosmos. Perplexe, Ryme songea qu'un saut depuis la falaise aurait dû suffire. Il était étrange qu'un événement particulièrement traumatisant n'ait aucun effet sur le jeune homme...

Existait-il seulement d'autres moyens de s'éveiller ?

"Sauter d'une falaise...c'était peut-être une bonne idée, pour quelqu'un qui a besoin d'adrénaline. Mais dans ton cas, hm...T'as peut-être besoin d'une méthode plus douce ? Ca m'étonnerait pas, tiens ! Tu m'as l'air d'être quelqu'un qui a besoin de se faire sacrément dorloter..."

Un rire sincère s'échappa de ses lèvres, que la jeune lionne ne manqua pas de réprimer d'une main. Ô, elle ne s'excuserait pas d'un tel écart. Ce n'était tout de même pas de sa faute si un jeune homme aux cheveux de feu était un peu délicat et lumineux de caractère. Toutefois, son attention ne se reporta sur la question de l'assassinat. Ô, qu'il soit impressionné ! C'était le mot juste, selon elle. Quand on parlait de fanatique dans un village, on finissait par évoquer un assassinat, surtout en l'absence de maîtrise du cosmos. A chaque fois que la Bête sévissait, le petit matin illuminait un nouveau bain de sang. Ryme s'estimait tout simplement heureuse de s'être éveillée au cosmos au bon moment. Cette découverte de talent lui avait sauvé la vie. Toutefois, elle l'avait aussi écarté du commun des mortels, que ce soit ailleurs ou à Rodorio, voire même au Sanctuaire. Cela, Paros ne pouvait le comprendre. La Ryme d'avant ? Elle avait été bien triste. Un animal en cage qui mordait pour partager sa douleur dans un monde où le mot "foyer" n'existait pas dans son vocabulaire. Et, dans un soupir, son allégresse naissante s'évanouit.

"Peut-être, mais dans l'immédiat, je ne vois pas de personnes intéressantes à rencontrer. Je ne dis pas valoir plus qu'eux, ce serait prétentieux de ma part. La seule différence, c'est que l'armure a réagit à ma présence quand j'ai rencontré mon Maître. Et c'est tout." Ce qui, en soit, creusait l'écart qu'il y avait entre elle et les autres. Les attentes qui reposaient sur ses épaules lui semblaient être infiniment plus lourdes. "Tu sais, j'ai rien contre toi pour l'instant, mais je n'aime pas beaucoup lorsqu'on me juge. Cela dit, je crois voir où tu veux en venir, pour l'histoire du passé, des centres d'intérêt, tout ça et...Ne t'ai-je pas déjà dit que j'étais probablement une mauvaise fréquentation ?"

Tout en passant une main sur sa nuque, son regard vif se posa sur l'apprenti du Taureau. Ses espérances et ses paroles mielleuses lui donnaient la sensation d'une démangeaison.

"Je n'ai pas eu la chance de vivre une vie paisible comme la tienne. Je n'ai aucun titre en particulier et ma proche famille n'a certainement pas envie de revoir une voleuse maîtrisant une énergie dont ils ne savent rien. Dont ils ne connaissent rien. Voilà ce qu'est la Ryme d'avant. Je ne suis pas certaine que ça puisse t'aider sur mes passions. "

Se détachant de la proximité qu'elle entretenait avec son homologue apprentie, la jeune femme jaugea l'adolescent avec un peu plus de distance, ni énervée, ni sereine. Son ton évoquait son amertume, mais pas n'importe laquelle : c'était une amertume qui poursuivait simplement la jeune femme depuis quelques semaines.

"Ce Sanctuaire, c'est un havre de paix en comparaison de mon ancien quotidien. Ici, on n'a pas à survivre chaque jour en craignant le lendemain. Il n'y a pas d'enfants qui se mangent les doigts par faim et par désespoir...Et surtout, on n'a pas à payer pour les erreurs d'une hiérarchie sociale, non plus. Ou pas autant. Je n'ai plus à chasser, à voler, et...refaire les bandages des gens. Mais qu'en sera-t-il, quand on aura nos armures ? " La roue tournera. Lentement. Mais sûrement. Cette rotation sera rapide et brusque, et la hiérarchie retrouvera son premier état d'esprit. "Ca m'empêche pas de détester le Sanctuaire pour autant. Peut-être un peu moins que le reste, je te l'accorde. Mais en l'état actuel, c'est tout ce que je peux faire. C'est l'armure qui m'a choisi, lorsque je n'avais plus rien à faire."

"Et puis, quelle importance ? Maintenant, je ne sais plus trop. Je veux porter une armure pour mourir dignement. Apporter ma patte sur ce monde.", songea-t-elle. Une motivation que les Rues étaient incapables de réaliser pour elle. La jeune fille n'était pas certaine d'apprécier le jugement que Paros portait sur sa vision du monde, sur sa manière de vivre. Pour autant, un avertissement valait mieux qu'une agression trop ouverte. Un jour, on entendrait la voix de ceux pour qui la vie avait tout pris.



[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyLun 21 Sep - 23:54
A la détresse et l'embarras du pauvre Paros qui ne savait comment réagir à la proximité du visage de sa comparse, Ryme ne fit rien pour arranger les choses. Elle finit par substituer ses propres mains à celles de l'apprenti du Taureau, tant le travail de celui-ci laissait à désirer. Son ton, comme son clin d'œil, indiquaient qu'elle s'amusait de la situation, et ce à ses dépends. Ce fut pousser le boucher un peu trop loin, même pour le caractère d'ordinaire affable de Paros. Avec une légère moue, il se força à affronter le regard de la petite Lionne. Elle n'était pas la seule à pouvoir jouer à ce petit jeu de qui pouvait embarrasser le plus l'autre.

    - Allons, Ryme, mais que vont penser les gens? Que nous sommes amis? Quelle indignité!

Le masque de sérieux du jeune homme ne tint pas longtemps. A peine ces paroles ironiques avaient-elles franchis ses lèvres que sa moue se brisait en un sourire amusé. Il accepta de bon cœur l'aide de sa camarade. Sa fierté, cependant, le poussa à ne pas rester passif, et à inspecter de ses doigts l'ouvrage une fois celui-ci terminé. Il lui fallait avouer n'avoir pas grand chose à redire. Ryme avait clairement plus d'expérience que lui en la matière. Avec un soupir, Paros admit être surclassé, et adressa un visage reconnaissant à l'apprentie du Lion.

    - Merci, infirmière en chef.

Si seulement le reste de la discussion avait su conserver cette légèreté.

Les sujets de conversation se succédèrent. D'abord la question de leurs Eveils respectifs où, aux légères moqueries de Ryme, Paros se contenta d'agiter négligemment la main en détournant le regard et tirant la langue. Il y avait déjà eu droit à ces remarques. Les autres élèves le lui disaient assez, qu'il était trop doux et naïf pour s'éveiller au Cosmos. L'apprentie devrait trouver autre chose pour le provoquer. Cependant ce fut peu après cette remarque que le ton changea.

A la question sur son passé, le visage masqué de la jeune fille s'était assombri. Même Paros avait pu déceler ce changement en se fiant à sa posture et son ton. C'était comme recevoir sur le visage le souffle frais mais lourd d'un orage qui approchait. Et Ryme parla. Plus qu'il ne l'aurait pensé. Signe peut-être que, malgré cette assurance dans sa voix, un tourment subsistait en son cœur.
Paros écouta, avec silence et gravité. Il n'avait de toute manière pas le courage, ni les mots, pour répondre au monologue de la lionne esseulée. Elle évoqua son passé, et la dureté de celui-ci. Une famille qui l'avait repoussé. La peur et la faim. La crainte du lendemain... Tout ce qui l'avait défini jusqu'à aujourd'hui, et qui à présent la séparait des autres. Contrairement à ce que Ryme semblait croire, Paros n'avait aucun mal à la comprendre. La terreur d'être un enfant livré à la rue, il l'avait connu très tôt. Mais cela n'aidait pas. Elle n'avais pas besoin d'entendre la pitié ou la compassion de quelqu'un qui avait fini par trouver famille et foyer. Cela ne serait que de l'hypocrisie de sa part de lui répondre ainsi.

Après les dernières paroles de Ryme, un silence s'installa. Paros avait porté ses mains derrière sa tête levée vers le ciel. Pensif, il songeait aux paroles de la petite Lionne, les répétant dans sa tête pour mieux les comprendre. Elles le dérangeaient. Ses mots sonnaient vrais, mais il avait le sentiment qu'elle comme lui passaient à côté de quelque chose d'important dans cette discussion. L'apprenti du Taureau n'était pas certain de savoir quoi.
Finalement, dans son esprit naquit une pensée. Simple et claire. Une question qui s'échappa de ses lèvres.

    - Est-ce que tu as envie de changer, Ryme?

Paros n'avait pas le droit de rétorquer sur le vécu de la Lionne. Il lui appartenait à elle, et à elle seule. Mais elle avait occulté quelque chose de primordial dans son exposé très négatif de sa personne. Sa motivation profonde. Et dans ce domaine, le jeune garçon ne pouvait s'empêcher de se sentir une affinité avec Ryme. Paros, plus que tout, voulait changer celui qu'il avait été. Pas l'effacer ou le remplacer, juste... Être meilleur qu'il ne l'était hier. Rendre plus radieux chaque lendemain. Après avoir connu les nuits les plus sombres, comment pouvaient-ils aspirer à autre chose, elle comme lui?
Les yeux écarlate de l'apprenti du Taureau se tournèrent vers sa comparse, pour préciser sa pensée sans hésitation ni arrogance.

    - L'armure t'a choisie. C'est une chose. Mais toi tu as choisie de la suivre, et de suivre Childéric. Est-ce que ce n'était pas dans l'espoir de trouver mieux que ce que tu as connu? De devenir meilleure que ce que tu étais? Si c'est le cas...

    - Paros. Ryme. Puis-je savoir ce que vous faites?

Paros sursauta. Pendant leur discussion, sans qu'il s'en rende compte, l'instructeur s'était approché d'eux. Plusieurs entrainements étaient encore en cours dans l'arène, mais le Chevalier les avait délaissé pour vérifier ce que les deux apprentis des Gold Saints étaient en train de faire dans leur coin. N'ayant pas le temps de penser à une réponse très développée, l'aspirant exprima l'idée première et sincère qui lui passa à l'esprit.

    - Euh... Nous faisions juste connaissance, monsieur.

    - Vous êtes sur un terrain d'entrainement. Si vous voulez faire connaissance, cela devra se faire à travers vos poings. Tous les deux, sur le cercle central, maintenant!

Impitoyable dans ses mots comme dans son raisonnement, l'instructeur leur indiqua du doigt l'un des cercles de craie qui avaient été tracés dans le colisée, et où chacun des duels entre apprentis s'effectuait. Celui qui se trouvait au centre des lieux était d'ordinaire réservé aux aspirants les plus prometteurs. "Pour montrer l'exemple". Était-ce pour donner un autre type d'exemple qu'il avait choisi deux des cas les plus difficiles de cette promotion?

Mais les élèves n'avaient pas à remettre en question les motivations du maitre. Paros poussa un soupir et se releva d'un bond. En coin, il jeta un regard à Ryme. Avait-elle autant d'appréhension que lui? Ou bien avait-elle hâte de corriger cette jolie petite tête qu'elle venait à peine de raccommoder? Nerveusement, le garçon gratta le bandage à son front. Peut-être pourraient-ils au moins extérioriser un semblant de leur tension et de leur frustration avec ce petit duel. L'idée était romantique, d'une certaine manière. Cependant, en se souvenant de la férocité qu'il avait décelé chez Ryme pendant ses propres entrainements, l'aspirant n'avait étrangement aucune hâte à ce que le coup d'envoi soit donné.
Après avoir traversé le colisée pour se placer à l'intérieur du cercle central, Paros leva les poings et se mit en garde. Cherchant les yeux de jade de Ryme derrière son masque, il tenta à reprendre la discussion depuis le moment de leur interruption.

    - Bon. Où on en était?


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyMer 7 Oct - 2:03
Finalement, la répartie ne manquait pas. Paros avait du verbe ; une langue claquante. "C'est de bonne augure", songea-t-elle. Ryme les préférait avec un peu de mordant, après tout. Pour autant, il était encore trop tôt pour affirmer qu'il n'était pas fait en sucre. Amis ? Ennemis ? Rivalité ? Simple entraide ? Allez savoir...

"Amis, peut-être bien." Un léger souffle s'égara. Un brin amusé. Un brin matois, tant son regard ne céda pas face à l'œillade que le jeune Disciple venait de lui adresser. "Laisse-les donc penser ce qu'ils veulent. Je ne suis pas timide là-dessus. "

Malicieusement, la jeune femme s'éloigna sous le nez de Paros, lentement mais sûrement. Ses épaules dansantes, ses mains encore jointes ainsi que ses mimiques fanfaronnes dénotèrent une pointe de fierté à laquelle on affublerait probablement un peu d'arrogance. Mais c'était peu, si peu osé comparé aux aveux qu'elle venait de partager avec son nouvel..."Ami". Sur la défensive, Ryme attendit les protestations...Ou encore une main compatissante qu'elle aurait eu tôt fait de mordre...voire même les jugements de son compère. La réaction du jeune roux la déconcerta.

"Est-ce que tu as envie de changer, Ryme?"

C'était une très bonne question. Avait-elle envie de changer ? Peut-être. Sûrement. C'était compliqué. Il y avait bien Astra pour la soutenir, la guider, comme il l'avait toujours fait. Pour l'heure, il était son unique point de repère, un déjà-vu vivant, sa famille ; une ancre d'identité qu'elle ne reverrait plus tous les jours. La nature de leur fonction les séparait. Elle deviendrait Sainte, bientôt. Parce qu'elle était une Eveillée...Parce qu'elle avait été une Bête selon certains prêtres de l'Ecclesia. Ca n'avait toutefois jamais effrayé la contrebande dans les plus sombres instants de la guerre.

"Je veux pas seulement changer..."

Leur instructeur venait de les interrompre. Relevant le regard, la jeune femme soupira. Réunissant sa maigre volonté, ses jambes l'aidèrent à se relever, convaincue qu'il s'agissait là d'une corvée de dernières minutes. Ils étaient fatigués, et légèrement blessés. L'attribution du cercle situé au milieu de l'arène était pour le moins audacieux, pour de jeunes recrues. Trop même. Tant pis. Se positionnant, poings devant son visage et pied gauche en avant, Ryme était prête.

"Eh bien, allons-y. Voyons voir ce que vaut le fameux apprenti du Taureau, au corps à corps."

Cet idée l'intriguait. Il fallait alors regarder dans ses yeux, dans l'étincelle qui régnait dans sa prunelle verte, tapie dans l'ombre, comparable à celle d'un félin pour contempler ses véritables intentions. Cette jeune lionne était née libre. Et c'était dans l'adrénaline, dans les plus petits défis qu'elle parvenait à affuter ses griffes. A s'éveiller. Sa langue mouilla ses lèvres. Il faudrait éviter que ses crocs de lait ne fassent du mal au petit Veau, sous peine d'être réprimandé par un lion ombrageux...

Et puis, il existait des choses, en temps voulu...

"A moins que tu ne me caches quelques talents innés, hm ?"

Avec rapidité, Ryme s'élança sans jamais défaillir. Ses premières hostilités initièrent quelques jeux de poings, d'ores et déjà illustrées par une rapidité aussi affolante que folle. Son attention se porta toutefois la petite forme du jeune homme, ses coups modérant sa force pour le goût du spectacle. Ses assauts visaient à le déstabiliser, et sa jambe, à balayer son équilibre. A faire chuter sa petite proie. Lorsque ses phalanges rencontrèrent un bras, la jeune femme marqua une courte pause. Elle avait été médisante. Ce face-à-face était plus charmant que ce que son imagination ne l'avait présupposé...

"On nous a interrompu, mais parle-moi un peu de toi. De tout ce que tu veux."

Cet aveu la fit réfléchir. Il était vrai qu'au final, Paros s'était montré avare en informations. Devenait-elle trop bavarde ? Si tel était le cas, ce vieux Lion commençait déjà à déteindre sur elle...Et c'était tout bonnement inadmissible ! Toutefois, sa curiosité n'en resta pas moins forte. Autant clarifier ce point : Son intérêt pour son passif était bien présent.

Paros, Paros...Qui es-tu ? D'où viens-tu ? Quels sont tes motivations ?




[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyJeu 22 Oct - 23:52
La petite Lionne semblait dors et déjà prête à en découdre. Ses paroles comme son regard avaient le piquant de l'adepte de la castagne qui n'attendait que le signal de départ. Paros, ayant constaté cette bien funeste observation, ne parvint pas à réprimer un léger rire emplis de nervosité. Oui, il allait déguster. C'était une certitude. Il parvint néanmoins à réunir un semblant de fierté et d'assurance pour rétorquer.

    - J'ai peut-être de quoi te surprendre... Mais n'espère pas trop, hein!

Pure bravade? Pas entièrement. L'apprenti du Taureau avait bien quelques idées en tête. Mais Ryme lui laisserait-elle seulement le temps de les mettre à exécution?

A peine avait-il eu le temps de répondre que le signal était donné, et que l'apprentie du Lion se jetait vers lui. Elle était rapide. Terriblement rapide. Paros le voyait. Et ce simple fait le rassura immédiatement. Il pouvait voir les coups venir, et il pouvait donc les encaisser. Rien à voir avec la vitesse des attaques du second Gardien, que son élève sentait avant de déceler le moindre mouvement. Les bras du garçon se levèrent et tinrent bon, malgré la force que la Lionne mettait dans ses coups. Encaisser était pour l'heure son seul point fort, après tout.
Paros recherchait une faille dans ce déluge pour contre-attaquer, quand il vit la jambe de Ryme amorcer son mouvement. La maligne! Elle l'avait devancé à l'un de ses tours préférés! Avec un léger sourire sur le visage, le jeune garçon sauta brièvement, comme monté sur ressorts, pour que le balayage de son adversaire ne vienne que brasser l'air! Décidément, cela promettait.

Ryme marqua une pause dans ce duel, voyant que son assaut initial avait été infructueux. Elle en profita également pour le questionner sur lui. Il était vrai que, alors que la Lionne avait été plutôt honnête et franche sur son passé, Paros ne lui avait pas rendu la politesse. Il n'était pas certain que sa petite histoire, en comparaison de tout ce qu'elle semblait avoir traversé, parviendrait à la satisfaire. Mais ce doute ne perdura pas longtemps dans l'esprit du garçon. Ce n'était pas comme s'il avait beaucoup de secrets, de toute façon!

    - Moi? Mmmh... Je suppose que je te dois bien ça.

Mais tout récit ne serait pas gratuit. A peine Paros avait-il acquiescé qu'il s'avança en quelques pas pour réduire la distance entre lui et son adversaire. Se penchant en avant, il leva son bras gauche pour se protéger d'une éventuelle attaque de Ryme, alors que son poing droit partait pour frapper le ventre de la jeune fille, dans une tentative de passer sous sa garde.

    - Parents morts d'une épidémie. Je me souviens plus trop d'eux. Ma sœur et moi on a été à la rue un moment.

Les mots sortirent, saccadés, alors que Paros faisaient se succéder les coups de poings, plus classique, dans le torse de Ryme. En plus d'être rapide, la disciple du Lion était solide! Une raison de plus pour ne pas la laisser libre de ses mouvements. Poussant d'avantage son assaut, l'aspirant colla sa cible. Son plan était, en restant tout proche d'elle, de l'empêcher de pouvoir librement utiliser son allonge et sa force.

    - On a retrouvé notre grand-père, un ancien Chevalier. Il vivait pas loin d'ici. Lorsque ma sœur s'est éveillée, il l'a entrainé.

Un coup de genou dans les côtes vint conclure la phrase comme l'enchainement du Dormeur. Mais Ryme ne flanchait pas. Ce n'était pas bon signe. Les autres apprentis, s'ils avaient souvent l'ascendant sur lui par leurs capacités physique et leurs techniques, avaient d'ordinaire du mal à composer avec les coups moins orthodoxes qu'il employait parfois. La Lionne était décidément d'une autre école. Paros projeta ses avant-bras en avant, pour pousser le plus directement et simplement possible son adversaire hors du cercle. Lequel des deux aurait l'ascendant, dans un duel de force pure?

    - Elle est venue terminer sa formation ici. Même si elle n'a pas obtenu d'armure, elle était notre fierté, à moi et à papy. Puis les Berzerkers ont attaqué.

Les poings et les traits du jeune homme se crispèrent. Ces souvenirs étaient encore récents. Moins d'une année, encore. Sans s'en rendre compte la douleur et la colère qui couvaient lui firent pousser d'avantage la pression qu'il exerçait contre le corps de Ryme. Son regard rubis, cependant, restait clair et déterminé. Il y eu un moment de lutte silencieuse, jusqu'à ce que finalement il décide de comment formuler la fin de ce récit.

    - Leurs deux voyages se sont arrêtés. Et le mien à commencé.

Ryme n'aurait aucun mal à comprendre les implications. La tension de leur combat ne leur permettait de toute façon pas vraiment de s'étendre sur ses états d'âme.
Il n'aurait cependant été satisfaisant pour personne de terminer sur une note aussi sinistre. Un sourire se glissa à nouveau sur le faciès de Paros. Pour détendre l'atmosphère, il se permit une petite provocation. Que pouvait-on bien risquer, au fond, en titillant la fierté d'un Lion?

    - Est-ce que tu ne serais pas en train de te retenir, Ryme?


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyMar 1 Déc - 23:15
"Loin de moi l'idée de te sous-estimer. Je suis certaine que tu as deux ou trois astuces dans ta poche."

Ce n'était pas des paroles en l'air. Bientôt, Ryme débuta sa propre danse, ses propres ripostes en une rafale de poings au tempo quasi militaire. Ses pas étaient à l'image de chacun de ses mouvements : tantôt attentifs, tantôt précipités, ses initiatives trahissaient quelques vilaines habitudes. Sans être aidée de son cosmos pour autant, la Disciple savait qu'elle ne pouvait pas compter sur sa force brute. Ce n'était pas son domaine d'expertise. Paros semblait d'ailleurs en tirer profit, à le voir ainsi encaisser chacun de ses coups avec une certaine aisance. Par chance, Ryme se savait rapide, ou plutôt très rapide pour une apprentie. Elle savait son temps de réaction au point, tout du moins.

Les confessions de Paros, elles, ne tombèrent ni dans l'oreille d'une sourde, ni dans celle d'une attentiste. A la fin de son enchaînement, Ryme se redressa et prit le temps de souffler. Juste une petite seconde. Une seule. Trop tard ! ...Une violente douleur l'avait mordu au ventre. Quelque part, elle songea que ce poing qui venait de percuter son estomac avait bien plus de signification que les autres. Le souffle coupé, ces murmures n'étaient audibles que de son adversaire actuel. Pour eux deux, le temps s'était arrêté.

"J'aimerais dire que j'en suis désolée, mais j'ai la sensation que ça ne serait pas suffisant et que ça ne changerait pas grand chose. Et donc, je suppose que tu cherches à te venger en reprenant le flambeau de ta sœur ?" lâcha-t-elle, machinalement mais sans insulte. Ryme était habituée à ce genre de raisons. Chacun venait ici compenser quelque chose. Un manque, une perte. Se recomposant, sa petite stature sembla se solidifier aussitôt les premières vagues de douleur ressenties. "Cela étant, tu fais peut-être bien. Mais je crois que tu n'imagines même pas ce que tu t'apprêtes à affronter...Beaucoup fuient ce genre de conflits. Est-ce que t'en es conscient ?"

Lorsque le coup de genou entama son chemin vers ses côtes, un avant-bras décisif vint s'écraser contre la cuisse afin d'en dévier la trajectoire initiale. Dans son ton laconique, dans sa précision, la voix ainsi que les prunelles de la jeune fille faisaient froidement écho à un dicton.

"Le calme avant la tempête".

"Tu sais...Ces Berserkers, ils ont vraiment leur aura. C'est comme si le monde les avait brisé pour finalement les recomposer en un amas de rancune. Sans retour possible."

Dans la violence des rues, les coups n'étaient pas maîtrisés. Sauvages, imprévisibles, propres à l'efficacité et aux techniques que l'on se transmettait entre survivants plus aguerris. Son coup fut ainsi totalement inédit. D'un traitre croche-pied chassé et balayé, Ryme avait misé sur la seule jambe représentant alors le point centrifuge du jeune élève du Taureau.

"T'es sûr que c'est ce que tu veux ? Voir le visage de leurs assassins, et ne pas continuer à vivre une vie sereine comme l'aurait voulu ta sœur ? Tu cherches quoi, en accomplissant le rêve d'une autre ? Les ennemis du Sanctuaire se font légion...Et ils seront sans pitié."

Ses mains saisirent son bras tandis que son dos alla se plaquer contre son torse, prête à le faire déraper par la seule force d'une impulsion. Son ironie percuta et ponctua ses mots avec plus de rigueur, comme pour faire sortir Paros de ses gongs. Ryme ne comprenait pas. S'il avait le choix, pourquoi l'apprenti s'élançait vers une voie si peu plaisante ?

"Et cela te marquera peut-être à jamais..."

Ou peut-être qu'il l'était déjà un peu, marqué par les événements ? Si jamais l'une des armures jetait son dévolu sur l'une de leurs petites personnes, l'avenir leur promettait pourtant des révélations plus sombres. Un regard par dessus son épaule, la curiosité de la jeune femme l'emporta. Sa défense, avait-elle fonctionnée ? Un soupir s'échappa de ses lèvres rosées sous son masque bien ajustée. Evidemment, son assaut ne suffirait pas. Une simple projection, aussi efficace soit-elle, n'avait rien de décisif, mais cela lui laissait déjà le loisir de remettre un peu de distance entre eux. Aussi, Ryme recula de quelques pas bien mesurés. Mètre après mètre, ses yeux comptèrent soigneusement les pas les séparant, prête à reprendre sa stratégie habituelle. Quant aux taquineries du jeune homme, celles-ci ne firent que partiellement bouillir son sang déjà chaud. Sous une confession, Ryme ricana. Un rictus sympathique, mais détaché.

Un quelque chose de froid s'installa.
Ce n'était peut-être pas une bonne idée de la taquiner, dans le fond.
Pour autant, Ryme n'avait jamais été discrète. Ni même secrète...

"Oui, je me retiens. Mais à raison. Sinon, tu serais effrayé."

Lorsque ses paupières furent closes, son énergie éclata. Bien vite, les irrégularités de son énergie se ramifièrent en une succession de fils lumineux qui, bout à bout, en une vitesse au moins aussi folle qu'un éclair, formèrent une épaisse mais piquante crinière étincelante tout autour de ses chétives épaules. Soudain, un subtil parfum d'hiver, un peu boisé, se dégagea de sa petite silhouette. Un froncement de sourcil. Courroucé. Agacé. Quelques murmures dans le petit peloton d'apprentis s'élevèrent aussitôt la brutalité de son cosmos ressentie. D'après Childéric, il lui manquait encore une bonne pratique du corps à corps, et un peu de retenu. Mais par Strenia et ses Etrennes ! Etait-il seulement possible de ressentir un sentiment de liberté ici ? A jamais, ses pensées y étaient figées. Dans le temps. En ce terrain également, et tout autour d'eux ; au cœur même de cette énergie prodigieuse que l'on appelait cosmos, sans réellement savoir la décrypter.

Tout à coup, son cosmos revint à la normale. D'autres apprentis auraient pris peur, mais qu'en était-il de Paros ? Ryme était curieuse à son sujet. Son maître était une Bête. Tout comme elle le serait peut-être, à son tour. Etre choisie relevait de la chance comme de la malchance. Au final, sa révélation était autant une stratégie pour intimider son opposant qu'une incitation à l'éveil au cosmos. Qui sait, peut-être que plusieurs de leurs spectateurs -plus expérimentés qu'elle ne l'était - y verraient là un goût du risque, suffisamment pour lui faire payer cette confidence sur sa propre nature ? Peu importe. Ce ne lui faisait pas peur. L'instructeur s'apprêtait à intervenir quand il vit que la jeune fille était parfaitement maîtresse d'elle-même. D'ailleurs, cette dernière invitait déjà le jeune homme à continuer ses assauts, goguenarde, peut-être bien cynique...

Toujours aussi blasée, en tout cas.

"T'en fais pas. J'ai bien saisi que cet entraînement se ferait sans cosmos. Il se finira ainsi. Sans être nulle, je suis pas la plus loquace au corps à corps pur et dur. Mais je ferais de mon mieux."

Cet entraînement était un autre langage, après tout. Un autre chant, en particulier pour ces guerriers qui avaient la malchance d'appartenir au "sexe faible". Et puis il y avait ce masque. Ce masque qui, justement, masquait tout. Leur identité, leurs échecs, leurs rangs, leurs peurs...Tout cela n'importait plus, avec cet outil qui bien souvent, faisait rage dans le silence des femme-chevaliers. Toutefois, ce débat était stérile et creux. L'adrénaline d'un combat était sa seule catharsis. Un pas en avant, Ryme s'élança avec souplesse, oscillant entre gauche et droite pour prendre son adversaire, avant de décocher un poing tout juste prêt à chasser sa joue gauche, puis à prendre appuis sur les épaules du jeune homme.

Et le faire tourner en bourrique !

Après tout, c'était peut-être à cause de ça, de ce cosmos et de cette pseudo-chance, qu'elle était arrivée ici.

Spoiler:
 



[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptyDim 10 Jan - 22:56
Rien de ce que Paros n'avait tenté n'était parvenu à déstabiliser l'apprentie du Lion. Celle-ci demeurait imperturbable, tant dans ses gestes que dans ses paroles. Son ton distant, presque froid, malgré les thèmes cruels qu'elle évoquait, jouaient sur la tension du jeune garçon. Pourtant, ce furent ses mots qui frappaient plus fort que n'importe quel point. Sans le savoir, Ryme venait de toucher à une faille sensible dans la défense de son comparse. Le fait qu'il n'était, au final, qu'un substitut, une fraude dans des chaussures trop larges pour lui. Mais tel qui était à cet instant, il ne pouvait que nier cette faiblesse.

    - Tu te trompes! Leur rêve et le mien! C'est la même chose! Il n'y a pas de différence! Et sans eux... Ce n'est pas...

Distrait par son propre malaise, l'élève du Taureau ne vit pas le coup venir. Alors qu'il luttait pour repousser son adversaire hors du cercle, l'une de ses jambes fut fauchée, et il commença à basculé. Ryme en profita pour le saisir et l'entrainer dans une mouvement de pivot, retournant sa propre force contre lui, pour le projetée dans la direction opposée. Paros s'était complètement fait avoir. Il roula au sol, mais parvint à planter ses doigts et l'un de ses pieds dans la terre battue pour freiner son mouvement et le stopper avant de se retrouver lui-même hors des limite de leur arène.

Les dents serrées, le regard rancunier, le garçon se redressa avec difficulté. Il était prêt à retourner à l'assaut, quand tous ses poils se hérissèrent sous l'effet d'une émotion qu'il ne connaissait que trop bien. Peur. Menace. Une nouvelle hostilité venait d'envahir l'air du Colisée. La Lionne venait de déchainer son Cosmos, et l'aura imposante qui l'entourait à présent avait tout de celle du prédateur prêt à planter ses crocs dans sa proie. Le cœur de Paros manqua plusieurs battements, avant de se mettre à sonner dans ses oreilles comme un tambour. Tétanisé, il fut incapable de se relever. Alors que la pression imposée par Ryme retombait, un souvenir rassurant s'invita cependant.
Que disait son grand-père, déjà?
« C'est quand on a le plus peur qu'il faut rire le plus fort. »

Alors il rit. D'un rire tout sauf assuré. Clairement forcé. Mais un rire tout de même. Les sursauts qu'il provoqua dans son corps permirent à son sang, gelé par la présence de la Lionne, de repartir. Alors que cette hilarité ridicule perdait en puissance, Paros secoua la tête posa son regard sur la surface du masque complètement lisse de son adversaire.

    - Hahahaha... C'est ça, que tu appelles "pas la plus loquace"? Pfiou... Je vais devoir mettre les bouchées doubles, alors!

L'apprenti du Taureau bondit sur ses jambes. Juste à temps pour s'avancer et rejoindre Ryme au milieu du terrain, alors qu'elle approchait pour un nouvel assaut. Les pas de placements se succédèrent, chacun des apprentis s'apprêtant à recevoir un coup et se dégageant au premier mouvement... Jusqu'à ce que la jeune fille tente de le frapper. Une feinte pour mieux lui saisir l'épaule. Mais Paros dégagea immédiatement d'un revers de son bras cette prise dangereuse, avant de laisser de l'espace à la petite lionne en reculant d'un léger bond. Sur le visage du gamin, un sourire rageur persistait depuis qu'il s'était relevé.

    - Non, je ne fais pas tout ça pour me venger. Même si je ne dirais pas non à l'occasion de casser le crâne de ceux qui ont attaqué mon grand-père... L'idéal qu'ils représentaient, lui et ma sœur, est bien plus grand que la vie de quelques berzerkers. Je veux le perpétuer. Je ne veux pas... que ça se perde. Ils m'ont déjà assez pris.

Il y avait plus, bien plus en jeu qu'une petite vengeance personnelle. Paros avait beau en vouloir aux Berzerkers, il n'avait jamais eu le sentiment que cette rancœur était son moteur. Sauver était tout ce qui lui importait. Sauver l'héritage de ceux qu'il pleurait. Sauver ceux qui risquaient de connaitre le même sort qu'eux. Se sauver, lui, de l'avenir de guerre, sang et vengeance que tous lui prédisaient.
Le dos de l'aspirant s'arqua avant qu'il ne s'élance de nouveau pour partir à l'assaut de la fille masquée. Elle était rapide, assez pour se dérober sous ses coups. Mais il pouvait compter sur une meilleure allonge. Alors il fit pleuvoir les coups, gardant ses jambes en retrait pour éviter qu'elle ne tente à nouveau de le déséquibrer. Entre leurs échanges et parades, Paros poursuivit sa tirade.

    - Leur regard? Je l'ai déjà croisé. Leur marque? Je l'ai déjà reçue! Alors je ferai face au conflit, mais pas pour le perpétuer. Pour y mettre un terme. Et j'y arriverai! Sans lui sacrifier qui que ce soit, quoi que ce soit... J'ai bien l'intention de vivre pleinement ma jeunesse! Assez pour ma sœur et moi! Et face à ce type d'ennemis, c'est la meilleure des victoires!

Ne pas capituler. Ne rien abandonner. Un rêve naïf, assurément. Mais qu'il poursuivrait malgré tout.
Finalement, Paros bondit, cette fois vers le haut. Il tendit sa jambe, et son corps décrivit un mouvement circulaire pour venir frapper la Lionne au niveau du visage. C'était là un coup que l'apprenti maitrisait encore mal... Surtout la réception! Lorsque ses pieds touchèrent à nouveau le sol, ce fut pour le déséquilibrer et le laisser, un instant, vulnérable à une contre-attaque de Ryme. Il fit de son mieux pour rouler en arrière et s'y dérober... Mais cela serait-il suffisant?
Lorsque ses yeux brulants se relevèrent pour venir à la rencontre de ceux de l'aspirante, ce fut avec un air de défiance non-dissimulé. Il y avait certains non-dits qui demeuraient encore entre eux... Des barrières que Paros devait pulvériser s'il voulait l'atteindre. Dans tous les sens du terme.

    - Est-ce que c'est dans ce genre de monde que tu as décidé de vivre, Ryme? Moi, ça me donnerait l'impression de capituler devant eux, devant leur philosophie...


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptySam 20 Mar - 0:51
Une innocence imposa son règne. Un espoir, comme une petite étoile fragile qui continuait pourtant à briller de mille feu malgré la lune qui lui faisait de l'ombre. Cette innocence n'était pourtant pas la sienne. C'était celle de Paros, qui continuait à rire alors qu'on lui avait révélé l'existence d'une créature, d'une énergie plus forte que lui. Il avait vu la Bête, mais cette vision n'avait freiné ni ses poings, ni sa volonté. Le Poulain du Taureau avait simplement rit pour mieux poursuivre ses assauts; avec un naturel que Ryme trouva presque touchant. Presque, car Ryme n'avait pas dit son dernier mot. Après tout, face à une telle audience, pourquoi se priver d'une victoire bien méritée ?

Tel un prédateur, la jeune femme attendit le faux pas de sa proie, et l'observa dans ses mouvements, sans attaquer. Paros s'approchait, créait de la distance, se rapprochait, prête à la faire chuter en tout instant. Lorsque ses bras s'élançaient de l'avant pour attaquer, Paros se dégageait. L'enjeu fut tel qu'un sourire se manifesta sur le faciès de la jeune femme, sans prévenir. Face à la résistance de son adversaire, l'excitation la gagnait et par mimétisme, la Disciple feinta ses assauts et ses mouvements. Car leur danse était à l'image de ce que Paros comprenait de ses mots : elle ne faisait que débuter. Ryme ne comprit néanmoins pas immédiatement les reproches de Paros. Certes, ses mots étaient peut-être durs, mais ce n'était pas le sens que Ryme leur accordait. Patiemment, sa langue se délia afin d'éclairer les chandelles du petit Veau.

"Je pensais simplement que tu pourrais vivre heureux, en faisant de ton mieux. Et puis qu'en retour, tu puisses faire des heureux et poursuivre une vie plus sereine pour laquelle tu ne te tuerais pas à une tache dont tu n'es pas même sûr d'en être un élu. Parce que d'autres personnes reprennent déjà le flambeau. Certains ont déjà éveillé leur cosmos. Et puis certains n'ont pas le choix...On sait pourtant que les dieux sont capricieux par nature et qu'il n'est pas toujours bon de s'en rapprocher. C'est ça pour toi, une pensée digne de capituler face aux Berserkers?

Sous son masque, l'on devina un sourire moqueur. Un sourire qui, peut-être, aurait pu déstabiliser le pauvre garçon et, vexée par ce malentendu, son sens de l'observation devint implacablement aiguisée. Esquiver tous ces enchaînements la mit à mal et fit naître quelques gouttelettes sur son front. A contrecœur, Ryme aurait pu avouer sentir la fatigue pointer le bout de son nez.

Par chance, Paros signa lui-même la fin de ce combat. Avec plus de difficulté qu'aucun autre coup porté depuis le début de leur entraînement, son bras encaissa le pied retourné du jeune homme. Sous la puissance de l'assaut, ses pieds glissèrent sous le sable, sans lui laisser l'opportunité de riposter. En relevant ses orbes vertes en sa direction, Ryme constata avec réjouissance que Paros avait décidé d'exécuter une roulade arrière, et elle pressa le pas. Saisi l'opportunité à pleine main. La disciple s'élança avec célérité. Cet assaut avait dû surprendre le pauvre garçon à la fin de sa roulade, par la brusquerie de sa technique et la pression qu'elle exerçait autour de sa ceinture.

Alors, Paros chuta avec elle. Réussie...Elle avait réussi ! A ce constat, une pointe de joie et de fierté se manifesta pudiquement sous son masque. La clef de bras que son maître lui avait appris avait porté ses fruits. Arrivé au sol, Ryme n'avait pas relâché son emprise et menaçait de son poing le pauvre menton de son assaillant. Penchée, la jeune fille retourna la défiance que lui avait adressé le disciple du Taureau, prête à lui rendre ses mots.

"Ton but est honorable et tu le sais. Personne ne pourra te le retirer. Mais pour atteindre un objectif comme le tien, il ne faudra pas te laisser intimider par le premier venu, ou par le premier raisonnement qui entre en contradiction avec ta façon de voir le monde. Certains n'hésiteront pas à exploiter tes faiblesses. Donc...Tu vas devoir faire la même chose."

Fière de sa confidence, Ryme se releva. Un sourire léger aux lèvres, le nez haut, son ton traduisait l'ironie de ses mots. Dans le fond, elle se fichait bien de la compétition qu'essayait d'instaurer leur environnement. Seulement, Paros faisait peut-être partie de cette petite tripotée d'apprentis à aimer les challenge et à marcher avec le cœur alors...Pourquoi ne pas alimenter cette petite braise qui menaçait de s'éteindre ou de s'embraser à tout instant ? Après tout, Astra lui avait répété plus d'une fois des mots clés, leurs mots de destin. "On faisait feu de tout bois".

"Sans vouloir te vexer, je ne ressens pas l'énergie, et encore moins la férocité du Lion en toi. Malheureusement, je crains que nous ne soyons pas amené à se disputer une armure, toi et moi."

Après quelques secondes d'hésitation, Ryme fit son présent : une main tendue. Désormais, il n'appartenait qu'à Paros de saisir cette aide pour regagner pied, ou de s'en dégager.




[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-bleu525/1200[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-bleu  (525/1200)
CP:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-rouge600/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-rouge  (600/1050)
CC:
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] G-jaune650/1050[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] V-jaune  (650/1050)
Message Re: [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]   [Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] EmptySam 28 Aoû - 18:12
Peut-être Paros avait-il trop pris l'habitude qu'on se moque de lui et de ses aspirations. La mine surprise et quelque peu honteuse qu'il afficha lorsque Ryme clarifia sa précédente pensée témoignèrent de sa confusion. Surement, du point de vue de l'élève du Grand Pope, lui rendait-elle service en le poussant gentiment vers la porte de sortie, afin de ne pas briser ses espoirs de façon trop violente. De la gentillesse, oui, mais qu'elle montrait d'une bien drôle de façon, il fallait l'avouer. La pauvre ne réalisait pas encore à quel point le garçon en face d'elle était une cause perdue! Derrière ses poings levés en position défensive, l'aspirant eut un léger rire.

    - Ah! T'es plus bienveillante que ce que tes poings laissent penser!

Les jambes du jeune homme fléchirent, et ses muscles se tendirent. Avant de reprendre son assaut pour faire capituler la petite Lionne, il retourna néanmoins la faveur.

    - Cependant je parlais pas de moi, mais de toi. A t'entendre, on a l'impression qu'il faut abandonner toute idée d'avoir une vie "normale"... Pourtant ya rien qui nous empêche d'être à la fois Chevalier, et humain. C'est même recommandé dans cette vocation, tu crois pas?

Paros passa ensuite immédiatement à l'offensive. Il voulait gagner avec fierté et panache, et se risqua à tenter des coups qu'il maitrisait encore mal... Mais sans lesquels il n'envisageait pas de pouvoir gagner face à une telle adversaire! Bon ou mauvais choix, le résultat n'allait pas tarder à être dévoilé.

Paros effectua une roulade pour ce réceptionné après avoir été déséquilibré lors de son dernier assaut. Il n'avait cependant pas anticipé, en relevant les yeux, se retrouver face au bras de Ryme, qui profita de l'ouverture offerte par l'apprenti du Taureau pour le mettre au sol et l'immobiliser d'une clé à bras. Le jeune garçon tenta de résister, mais la force de son adversaire, combiné à sa propre vulnérabilité dans cette position, rendirent sa lutte vaine.
L'aspirant, le souffle court, ne pu que regarder le masque de son adversaire. Vaincu et surpris, mais également admiratif, il resta sans voix et sans réplique astucieuse devant les paroles de la Lionne, en position de domination. Lorsqu'elle le libéra de cet étreinte, Paros se redressa, ruminant encore les mots de la petite Lionne, puis considéra la main qu'elle lui tendait. Il eut tout d'abord une hésitation, mais en entendant Ryme déclarer qu'elle ne ressentait pas en lui la férocité du Lion, il s'esclaffa et saisit son poignet pour volontier profiter de l'aide qu'elle lui proposait.

    - Malheureusement? C'est pas comme ça que je le vois, moi! Dieux merci, je n'ai pas à te faire concurrence pour une Armure d'Or. Mes chances de réussir n'en seraient qu'encore plus minces!

Toute déception liée à sa défaite s'était déjà envolée. Au lieu de cela, Paros se laissa aller à un nouvel éclat de rire. Tel maître, tel élève! Le garçon se souvenait que Childéric du Lion lui avait dis une chose semblable, lorsqu'il avait refusé de l'entrainer! Cette pensée attendrissante avait tué tout désir de revanche dans l'œuf à l'encontre de sa camarade.

    - Ce combat est terminé. Ryme remporte la victoire!

A peine avait-il relâché la main de Ryme que l'instructeur s'était avancé dans le cercle de craie pour annoncer le résultat. Il avait silencieusement observé leur combat tout du long. Tout comme une partie des autres aspirants. Maintenant qu'ils pouvaient se permettre de reporter leur attention sur autre chose que sur l'autre, les deux disciples pouvaient sentir sur eux le regard d'une bonne partie de leurs camarades... Mais ils témoignaient plus de la curiosité que du jugement, pour une fois.
Le Chevalier d'Argent qui les supervisait alla se positionner à leurs côtés pour commenter leurs performances, d'une vois assurée, mais plus chalereuse et douce que ce qu'ils lui connaissaient. Ou peut-être n'était-ce qu'une impression?

    - Vous devez tous les deux continuer à travailler les bases du style de combat du Sanctuaire. Vous avez commis des erreurs basiques que l'autre a pu exploiter pour vous mettre en difficulté. Trop de risques inutiles. Trop de mouvements inutiles... Paros, il y a de l'idée dans tes enchainements, mais tu ne lis pas assez le terrain et ton adversaire, te laissant ouvert aux contres. Quant à toi Ryme, tu as une excellente lecture du combat et de bons instincts, mais tu te disperses trop. Tu gaspilles ton énergie. Cela aurait pu te couter la victoire.

Des lacunes différentes chez chacun d'eux, sur lesquels il leur faudrait travailler. Paros s'interrogea un instant sur ce que voulait dire le Saint. S'était-il trop concentré sur ses propres mouvements sans prendre en compte ce que faisait Ryme? Il avait pourtant l'impression au contraire d'avoir été plus que conscient du danger qu'elle posait. Ou peut-être était-ce justement le problème? Un manque d'adaptabilité?

    - Vous m'avez plus montré en un combat qu'en une semaine d'entrainement. Il faudra peut-être que je vous mette en duo plus souvent... Bon travail! Vous pouvez retourner vous reposer!

Le disciple du bovin doré releva la tête, les yeux brillants. Ce n'était pas souvent que le strict instructeur leur donnait de tels compliments. A la fois surpris et ravi, il regarda tour à tour Ryme et leur professeur, avant de se retirer pour se diriger à nouveau vers le banc où les deux jeunes gens avaient fait connaissance. Déjà, l'instructeur appelait dans l'arène centrale de nouveau apprentis. Mais Paros ne porta guère d'attention à ce qu'il se passait derrière eux. Au lieu de cela, le regard animé d'un intérêt vif et brulant, il questionna Ryme à propos de quelque chose qui le taraudait depuis le milieu de leur affrontement.

    - Bon, maintenant, tu dois me dire! C'était quoi celle lionne? Comment t'as fais pour la faire apparaitre? C'était juste une illusion, ou bien une technique d'attaque???

Le cœur des jeunes garçon s'enflammait toujours pour les mêmes raisons, parait-il.


[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
 
[Octobre 551]Le début d'une grande aventure ![PV Paros]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: