Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMar 9 Juin - 11:37
Julius Equum faisait de son mieux pour rendre son pas doux et fluide, mais il voyait bien que sa cavalière peinait. Depuis Rome, il sentait ses mains trembler de fatigue chaque soir tandis qu'elle le dé-sellait, le brossait et le lavait. La nuit, elle venait parfois aux écuries se blottir contre lui. Pourquoi pas avec les humains ?

Pour une fois, ils s'étaient arrêtés avant le crépuscule. Il y avait encore du chemin à parcourir avant de franchir complètement les montagnes et l'air moins abondant ici forçait les voyageurs à la prudence. Un relais leur fournissait l'occasion parfaite pour une halte dans les meilleures conditions : un toit, un repas chaud, de vrais lits. Pour la nymphe dormir sur le sol n'était pas le moins du monde un problème, le contact avec la terre étant pour elle un plaisir, mais ils avaient chacun leur particularité et il fallait contenter tout le monde autant que possible.
Jusque-là elle desserrait à peine les dents, comme les autres. Réfléchissait à la mission, à son utilité au milieu du groupe. Cette décision concernant leur direction la minait. Le simple fait de proposer de se séparer d'elle, même si cela leur faisait gagner du temps, alimentait un doute. A Kiev, avec Bran et Aedan, elle avait perdu la vie. A Carthage, avec Thafnout, elle avait été marquée par Athéna et avait tué des enfants. Même si c'était pour leur épargner la renaissance en Roisin Dubh. A Jamir, aux côtés de Lykeios puis d'Asclépios, ils avaient perdu Adalrik d'une certaine façon. Endormi. En fin de compte, même avec des alliés, elle finissait toujours non loin d'une catastrophe. Alors aller seule à Toulouse ? Oui, elle serait sans doute seule responsable de ses malheurs, mais...

"Je ne veux pas être seule... Pas maintenant que nous venons de nous retrouver..."

Elle poussa un soupir triste comme la pierre sur laquelle elle était assise. Pas le temps de s'apitoyer sur son sort. Pourtant elle était prisonnière de sa culpabilité, de la douleur physique infligée par ses blessures à chaque trajet, et des révélations récentes de Marcus.

Esmelia passa non loin, pinceaux à la main. C'était peut-être le moment pour mettre son idée à exécution, se souvenir de certaines choses tout en avançant vers l'avenir.

"Esmelia ! Interpela-t-elle. J'ai... une faveur à te demander."

Elle fit signe à son amie de la rejoindre, les emmena un peu plus loin à l'écart.

"J'aimerais que tu peignes un tableau pour moi. J'ai prévu une petite toile dans mes affaires. Mais c'est un peu particulier... Et tu ne seras pas payée pour, mais je te rembourserai les pigments quand nous en aurons terminé avec la mission !"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia


Dernière édition par Célestia le Ven 12 Juin - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMar 9 Juin - 22:16
Nous nous sommes arrêtés tôt aujourd’hui. J’en profite pour faire du rangement dans ma sacoche. Dans mon bazar je trouve enveloppé dans un torchon le pinceau que j’ai utilisé il y a quelques temps maintenant. Le torchon est taché de henné et je soupire, non pas pour le bout de tissus, mais pour celui qu’il me rappelle. Kyrios. Personne n’a fait de remarque lorsque j’ai parlé de lui et je ne m’attendais pas à ce que l’on fasse demi-tour pour lui, mais j’aurai espéré au moins une petite réaction. Bref, ce n’est pas cela non plus qui me préoccupe en l’instant. La dernière fois que je l’ai vu – première aussi d’ailleurs – il était poursuivi. Je ne sais pas ce qu’il est devenu et ça m’inquiète. Peut-être que cela n’affecte que moi, peut-être que déjà il s’amuse bien dans sa mission, qu’il a trouvé de nouveaux compagnons de route. Mais cette unique fois où je l’ai croisé il m’a fait une bonne impression, nous avons une affinité commune à l’art qui n’est pas négligeable et sur bien des points il est capable de comprendre ce que je ressens sans me prendre pour une illuminée. Il m’a marquée en quelque sorte et cet instant où je lui ai peints le visage reste gravé dans ma mémoire. Ce pinceau sale me remémore tout cela. Je crains pour mon nouvel ami alors que peut être qu’il n’a pas une seule pensée pour moi.

Une pensée pour moi…

Qui… Qui se soucie encore de moi maintenant ? Je me redresse et pinceau en main je me dirige vers un point d’eau dans le but de le nettoyer. Je serre les dents. Depuis le début du voyage je me sens bizarre avec des hauts et des bas en fonction de mes pensées. Parfois je suis pleine d’entrain ayant hâte de découvrir de nouveaux paysages et parfois j’ai cette tristesse inexpliquée qui vient puis s’en va.

Alors que je marche lentement, la voix de Célestia me surprend. Cela fait longtemps que le silence n’a pas été brisé. Pinceau toujours en main je m’approche d’elle et la suit à l’écart. Un sourire peu à peu orne mes lèvres. Peu m’importe ce qu’elle me dit à cet instant, je me souviens d’une chose et cette chose me réchauffe le coeur. Je ne suis pas seule. J’ai Célestia.

- Tout ce que tu veux. Mais d’abord...

Je la serre doucement dans mes bras en faisant attention de ne pas la salir avec le henné séché de mon pinceau. Elle ne comprendra pas, mais ce n’est pas grave, je sais qu’elle ne sera pas contre et j’ai l’impression que l’on en a toute les deux besoin. Je la relâche et lui sourit.

- Tu veux faire ça ici ? Maintenant ? Je vais chercher mon sac je reviens !

Si elle me répond par l’affirmative, j’irai récupérer mon matériel avant de la retrouver.


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMar 9 Juin - 23:14

Après la douche froide de Lykeios à la basilique et face à la distance naturelle de Rowena, Célestia ne s'était plus attendue à un contact aussi chaleureux. Mais il était vrai qu'Esmelia était une Marcheuse du jour, malgré sa récente entrée dans leur Ordre, et qu'elle rechignait beaucoup moins à dispenser ses rayons chaleureux. L'étreinte fit un bien fou à la nymphe, qui s'y laissa aller de bon cœur, avant d'afficher un sourire.

"Merci... Mais tu ne veux pas savoir de quoi il s'agit avant ? Oh et puis peu importe, je t'attends."

Une bouffée de printemps lui envahit le cœur tandis qu'elle regardait la jeune femme s'affairer rapidement. Pendant ce temps elle alla elle-même chercher la toile vierge dans ses affaires, et s'assura que l'endroit serait suffisamment cachés aux regards, ainsi que perméable à la lumière. Quand l'Iris fut de retour, elle trouva Célestia assise directement dans l'herbe, à regarder le paysage d'hiver silence. Elle lui fit signe de se mettre à l'aise et lui tendit la toile en silence : environ soixante centimètre sur quarante, cela devrait être suffisant pour une artiste telle que la Patronne de la peinture.

"Je réalise que nos retrouvailles ont été plutôt froides jusque-là, et je te prie de me pardonner pour cela. J'ai... beaucoup de mal à faire le tri dans mes pensées en ce moment. Il y a des choses importantes que tu ne sais pas à mon sujet, et il est peut-être temps d'en parler."

Elle baissa les yeux un instant, cherchant comment aborder le sujet sans rouvrir les plaies encore trop fraîches tout en satisfaisant la curiosité de son amie.

Un soupir plus tard, elle se tourna dos à Esmelia, ramena ses cheveux sur sa poitrine autant pour cacher ce qui devait l'être que pour lui faciliter la tâche. Ensuite, elle défit le haut de sa tunique de façon à ce que le vêtement retombe au niveau de ses reins, dévoilant des marques d'un rouge encore vif, bien trop nombreuses, correspondant à tous ces coups de fouet qu'elle avait pu recevoir. Oh, depuis 3 mois certaines avaient eu le temps de disparaître, mais elle y avait eu droit si souvent qu'elle en gardait encore des traces évidentes. Certaines suintaient même d'un peu de pus, probablement éprouvées pendant leur chevauchée.

"Je voudrais que tu peignes mon dos tel qu'il est maintenant... pour me souvenir de cette douleur."

Consciente que cela lui ferait probablement un choc, la Gardienne laissa un temps à Esmelia pour digérer ce qu'elle voyait, accepter ou non sa demande au sujet du tableau. Après tout ici il s'agissait d'une amie mutilée, pas d'un modèle quelconque simplement en train de poser.

"Je te laisse me poser des questions, si tu en as. Cela date de la chute de la Tour. De la mort de... de... Cela date aussi pratiquement de la mort de... mes frères. Et de la reddition de mon père."

A nouveau elle marqua une pause. Étant donné qu'elles n'avaient jamais parlé de la famille de Célestia et qu'on la voyait plus que souvent en compagnie d'autres Oracles, peut-être ferait-elle le rapprochement toute seule.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyJeu 11 Juin - 10:36
Je reviens avec ma sacoche et m’installe auprès de mon amie. Je la trouve assise dans l’herbe. Elle a apporté la toile vierge. Heureusement que j’ai encore toutes mes fioles de peinture et mon matériel toujours sur moi. Je vérifie qu’il n’y a personne autour, que nous sommes bien à l’abri des regards et fait apparaître un chevalet. Depuis que j’ai reçu ma Chlamyde j’ai remarqué que je suis capable d’invoquer des choses simples que j’ai pu dessiner dans ma vie. Pas des bâtiments, mais des objets et des êtres vivants. Dans le cas présent ça m’arrange parce que sinon je n’aurai pas su comment faire tenir la toile. Tandis que je prépare mon matériel sur une couverture, j’écoute mon nouveau modèle me parler. Elle éveille ma curiosité et en même temps me fait un peu peur. J’ai peur de découvrir ce qu’elle me cache. J’ai l’impression qu’ici tout le monde cache un passé, quelque chose, sauf moi. Enfin, il ne me semble pas avoir quoique ce soit à cacher.

Je la regarde sans rien dire, je la laisse s’ouvrir à moi à son rythme, sans la presser. Elle détache son haut pour libérer son dos et j’ai un mouvement de recul en découvrant ce qu’il révèle. Sous le choc, aucun son ne franchit mes lèvres mis à part une espèce de « Humpf ». L’objet de sa future peinture ne serait pas douceur et sucreries, mais peu importait. C’était cela aussi qu’elle aimait dans son art, faire ressortir toutes sortes d’émotions, de blessures physiques ou psychiques. Elle n’avait pas encore eu l’occasion de dessiner plus qu’un simple genoux écorché.

- Je le ferai. Et après on soignera ça… Mais… Mais qu’est ce qu’il t’es arrivé ! Bon sang je pars trois mois et on mutile ma copine ça va pas l’faire je vais tous les zigouiller moi tu vas voir !

Ma surprise a laissé place à de la colère. Décidément c’est une soirée riche en émotions pour moi. L’envie de faire les cents pas me prend, mais je résiste car je ne souhaite pas laisser mon amie dans cet état trop longtemps. De mon fusain j’entame la toile. Plus vite c’est fait, plus vite elle pourra se rhabiller. Vitesse mais pas précipitation. Ce sera un chef d’oeuvre, l’une de mes meilleures toiles, je m’en fais la promesse.

- ça va tu n’as pas froid ?


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyJeu 11 Juin - 11:37
"Les responsables de ces blessures ont été punis."

Une remarque froide, implacable, si peu ressemblante à l'innocente Célestia d'avant la Tour. Elle se tint bien droite, le regard porté haut vers l'avant avec l'orgueil d'un animal blessé, tout en maintenant ses longs cheveux en place.

"Et les Saints paieront pour le reste."

Esmelia n'avait rien dit concernant ses frères et son père. Avait-elle fait le rapprochement et ne disait rien pour ne pas blesser un peu plus son amie, ou préférait-elle d'abord connaître l'histoire qui avait donné pour résultat ce qu'elle se retrouvait en train d'immortaliser ? Les deux approches se valaient et dans tous les cas la nymphe se décida à tout raconter ce soir-là. Pouvoir parler à quelqu'un qui n'était pas directement impliqué dans ses ressentis les plus intimes -une pensée pour Lykeios, que ce fût le nouveau ou l'ancien- apportait un réconfort que Célestia n'avait pas imaginé au premier abord.

"Le froid extérieur soulage la douleur en fait. Julius Equum fait de son mieux, mais il ne peut pas empêcher son trot de me blesser. Je n'aurais qu'à me glisser sous les couvertures quand tu auras terminé et je serai bien."

Elle tourna la tête de côté, veillant à garder son dos immobile tout en lorgnant vers la Patronne de la peinture. Esmelia avait déjà commencé et s'appliquait, en professionnelle qu'elle était.

"Pour être tout à fait honnête avec toi Esme, je pourrais soigner ces coups avec mon cosmos. Ce ne serait pas si long avec l'aide de la lumière du jour. Mais j'ai besoin de m'en souvenir encore, de voir à quoi cela ressemble. Et quand j'aurai fait la paix avec ces événements... il est possible que je brûle le tableau. Je ne veux pas rendre tes efforts inutiles, mais je crois que ce serait bien. C'est sans doute pour cela que j'ai acheté une toile spécialement avant le voyage."

Bien sûr l'intention n'était pas de ruiner le travail d'une artiste, et détruire une œuvre pouvait presque relever du blasphème dans la bouche de la fille d'Apollon, mais si réduire ce souvenir à l'état de cendres pouvait prouver qu'il n'avait plus aucune prise sur elle... L'idée valait la peine d'être mise de côté. Elle pourrait aussi bien conserver le tableau toute sa vie et surmonter quand même la douleur, qui savait ?

Célestia inspira largement, vida son esprit de ses pensées parasites. Avant même de penser à brûler un tableau, il fallait que ledit tableau soit peint. Ce pour quoi elles étaient là, avec la lumière déclinante du jour pour assistante.

Esmelia se montrait si compréhensive... Un nouveau câlin serait de rigueur quand elle en aurait terminé. En attendant, et pendant que le courage demeurait présent, la Princesse aux mille oiseaux réfléchit à la façon de révéler les détails des événements. Ces choses nécessaires pour comprendre son état d'esprit et les premières missions qu'elle s'était fixées en tant qu’Éminence. Elle vérifia une nouvelle fois que les alentours étaient libres, baissa un peu la voix :

"Ce que j'ai omis de te dire quand nous étions à la Tour... J'étais Évêque du Héron et j'officiais parfois dans les lieux de cultes romains, cela tu le sais. Mais je suis directement la fille d'Apollon. Il m'a créée de toutes pièces avec sa Lumière. Je suis en quelque sorte l'une de ses œuvres vivantes, je suis "née" à l'état de statue et j'ai pris vie quand il a été temps. Par conséquent, les demi-dieux qui sont morts à la Tour, Asclépios et Lykeios, étaient mes demi-frères en quelque sorte."

Un nouveau regard de biais. Le nom du dieu-Loup allait sûrement la faire réagir.

"Il est d'autant plus dur de faire mon deuil que Lykeios a gardé son nom et son apparence, mais son âme divine s'en est allée. Et concernant Asclépios, Marcus a sous-entendu qu'il pourrait avoir survécu ailleurs... Cela me procurerait une immense joie, mais tant que je ne suis pas sûre, je ne sais pas quoi en penser. C'est aussi en partie pour cela que je voudrais aller voir Adalrik. Il en sait peut-être plus puisque c'est Asclépios qui était chargé de le libérer d'une malédiction qui le tenait ensommeillé pour l'éternité."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyVen 12 Juin - 21:32
Les traits se forment sur la toile et j’écoute en même temps. Mon attention vacille de l’un à l’autre en un éclair. Elle me dit que les responsables sont déjà punis alors tant mieux. Ma colère reste vive, je suis d’accord que les Saints doivent payer. Tout est leur faute… Ils nous ont tellement pris. Je n’ai pas fait de remarque sur ce qu’elle a dit d’autre, a vrai dire la colère m’a submergé et occulté toutes les questions que j’aurai pu avoir sur les détails. Heureusement, les réponses virent sans que je n’ai à les demander.

J’écoute sans interrompre parce que je sais, je sens, que c’est difficile pour elle de s’ouvrir, de parler de tout cela alors je lui laisse le temps qu’il lui faut. J’opine pour la question du froid. Mais il ne faudrait pas non plus qu’elle tombe malade. J’ai bien une remarque à faire sur sa monture, mais je n’ose l’interrompre et fini par oublier ce que j’aurai voulu dire.

Concernant son envie de se souvenir, je comprends, moi même quand je dessine, c’est une manière de conserver ce que j’ai vu, ce que j’ai vécu. Des dessins, j’en ai fait des tas, et un tas a été brûlé par ma propre mère. Je sais qu’il n’est pas bon de vivre dans le passé, qu’il faut savoir tourner la page, mais on a le droit de se souvenir. Les souvenirs nous permettent de ne pas faire deux fois la même erreur, de construire des relations de confiance et d’amitié, de se rappeler des belles choses lorsque la tristesse nous assaille. Ils sont important dans une vie. Je comprends aussi le besoin de brûler la toile, un moyen de tourner la page. Un sourire se niche sur mes lèvres. J’ai commencé à m’apaiser. Et l’idée m’est venue que si elle le souhaitait, je pourrai dupliquer la toile à l’aide de mes pouvoirs.

Je n’ai jamais compris pourquoi elle s’était pris la lubie d’aller travailler dans les lieux de cultes, car être un Oracle Évêque à l’époque ne signifiait pas être un religieux même si le nom pouvait porter à confusion. J’imaginais plutôt les Évêques d’Apollon assignés à leur temple pour veiller sur Lui. Mais peut être que les règles étaient plutôt laxistes à l’époque et que les protecteurs n’en faisaient qu’à leur tête. En même temps je les comprends. Rester en place toute ça vie c’est ennuyant à la longue, heureusement qu’ils avaient des missions pour s’occuper.

Et peu importe, l’information capitale c’est qu’elle est une création d’Apollon. Elle se dit sa fille, moi je la vois plus comme un instrument du Dieu. Je n’arrive pas à concevoir le lien paternel autre qu’à travers le lien du sang. Peut-être parce que je suis humaine. Là encore c’est un débat que je ne veux pas aborder. Chacun son point de vue et ça ne change rien à ce que l’on est ni à nos buts. Je fais l’impasse sur le côté demi-frère du coup et me concentre sur un nouveau fait. Morts. Ils sont morts… Lykeios ? Le leur ? Instinctivement je tourne la tête vers l’endroit approximatif où je pense qu’il s’est installé. Il ne m’a pas l’air si mort que ça… L’explication vient après, ou partiellement du moins. « gardé son nom et son apparence, mais son âme divine s'en est allée » Mais alors quelle âme habite ce corps ? Un parfait inconnu ? Je reste bloquée sur ces questions et n’entends pas la suite de ce qu’elle m’explique.

- Mais… Cela veut dire que Lykeios n’est plus Lykeios ? Je veux dire… Comment c’est possible ? Quelle âme habite son corps à présent ? Et comment le vis-tu ? N’est ce pas… Bizarre de le voir tous les jours et de se dire qu’en fait c’est un inconnu à l’intérieur ?

Ces questions passées, j’en profite pour en poser d’autres de moindre importance.

- Qu’a dit Marcus sur Asclépios exactement ? Et quel âge as-tu en réalité ?

Puis la question des chevaux me revient en tête et j’en profite de nouveau pour ajouter à mes interrogations une nouvelle question sur un autre sujet.

- De quelle race est ton cheval ? Tu devrais peut-être investir dans une haquenée. La mienne marche à l’amble et même si ça ne paye pas de mine comme ça, c’est tellement plus confortable et plus stable, tu peinerais moins à cause des secousses.

Elle était assez fière de sa monture quoi qu’en dise les gens qui pouvaient trouver cette marche rapide pataude.


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyVen 12 Juin - 23:54
"Oui et non... Asclépios m'avait un peu expliqué cela à l'époque. Les dieux ont a priori deux grandes façons pour obtenir une enveloppe charnelle humaine : soit leur âme prend possession du corps et détruit l'âme déjà présente, soit elles cohabitent. Apparemment, mon frère Lykeios a opté pour la seconde option et l'âme de l'homme que tu connais est restée en sommeil pendant qu'il occupait son corps. Le résultat est que ce Lykeios nous connaît, se rappelle des Oracles, de mon père, mais il ne partage pas exactement nos souvenirs, nos liens, tout ce qui en découlait..."

Un troisième homme qui avait vécu spectateur de sa propre vie, changé par la divine présence d'Apollon, mais bien mortel, et humain.

"Si tu veux vraiment des détails, tu devrais en parler avec lui directement... Quant à la façon dont je le vis ? Eh bien... Chaque fois que je le vois je dois me retenir de l'appeler grand frère, éviter de penser aux moments que nous avons vécus ensemble, les bons comme les mauvais. Me rappeler que tout ce temps lui a été en quelque sorte volé. Je ne peux pas lui en vouloir, il n'est pas responsable de ce qui est arrivé, et je ne peux pas lui reprocher de vouloir vivre sa propre existence sans être sans arrêt comparé à mon frère. Ce n'est pas "bizarre", c'est horriblement éprouvant. Imagine quand je l'ai revu à la basilique. Quand je ne savais pas encore que le Lykeios divin avait été rappelé. J'ai été comblée d'espoir et soudain... Plus rien. C'est pour cela que je veux être sûre pour Asclépios. Que je ne me réjouirai avant de l'avoir vu, avant de lui avoir parlé, d'avoir confirmé que c'est bien lui."

Elle s'arrêta juste avant de ne plus pouvoir réprimer un sanglot. Dos à Esmelia, elle ne put s'empêcher de verser de nouvelles larmes en silence. Même avec sa résolution nouvelle, Célestia ne pouvait pas devenir forte au point de cacher ses sentiments à la perfection. Surtout que, quelque part en elle, elle entendait encore la voix de ce Lykeios disparu lui conseiller de laisser sortir sa peine, de ne pas la refouler au risque de finir par exploser.

Pendant quelques instants, elle se frictionna un peu les bras, tant pour chasser le froid que pour se réconforter dans l'épreuve. Il était vrai qu'en altitude la température baissait vite, mais elles n'auraient peut-être pas souvent l'occasion de s'arrêter avant la nuit, et donc de poursuivre la pose pour le tableau. Elle se forcerait donc. Il suffisait qu'elle imagine un bon feu, ou un simple lever de jour, pour trouver un peu de chaleur dans son esprit.

Mais la peintre avait encore des questions, aussi une fois son calme retrouvé, elle reprit :

"Nous parlions de l'ancien Augure -Adalrik. Il a été plusieurs fois la cible d'Hypnos et de ses fils. Ils ont fini par le plonger dans un sommeil éternel, mais Marcus nous a informé du succès de la mission d'Asclépios qui consistait à l'en libérer, et nous a dit qu'il avait fui avec Adalrik justement, sur ordre de mon père. Je ne sais pas si cela s'est produit avant ou après la chute de la Tour, les événements sont allés très vite et demeurent confus... Je ne sais pas si mon frère vit toujours ou non, alors que je l'ai vu se battre en première ligne pour permettre au plus grand nombre de fuir... Et je ne savais même pas il y a quelques jours encore que le nouvel Augure est aussi un fils d'Apollon ! Donc un autre de mes frères !"

Elle frissonna. Enfin l'ombre d'un sourire étira ses fines lèvres.

"Au printemps j'aurai 4 ans. Mais ma mémoire est aussi vaste que celles des Gardiens qui m'ont précédée, sur environ un siècle. Je suis la dernière d'entre eux. Ce qu'ils ont vu, ce qu'ils savaient, c'est mon héritage. Ce qui explique que malgré mon âge je puisse avoir l'air adulte. Je serais toujours la petite fille parmi les Oracles."

De nouveau la nymphe se tordit le cou pour tenter de capter de profil l'expression de son amie. L'adolescente de la Tour, sur son banc près du Roi-Chêne, à dessiner une branche morte, avait échangé des enseignements avec une Évêque plus de quatre fois plus jeune qu'elle à l'époque. Cela devait lui faire tout drôle. Mais en même temps, si Célestia lui avait raconté cela à l'époque, y aurait-elle cru ? Il y avait de quoi passer pour une illuminée -au sens péjoratif- alors qu'elles se rencontraient tout juste et qu'Esmelia n'avait connaissance du monde au-dessus de Rome que depuis une poignée de jours à peine.

Manifestement ces informations commençaient à faire beaucoup, ou alors l'Iris souhaitait détourner un peu la conversation pour éviter de rentrer sur un terrain trop sensible. La question du cheval arriva sans crier gare, dessinant l'étonnement sur le visage de la nymphe tandis qu'elle redirigeait son regard devant elle pour soulager sa nuque.

"Je ne le remplacerai pas. Il est mon ami."

Elle avait parlé d'un ton doux, prenant en compte que pour la plupart des humains, les chevaux n'étaient que des montures interchangeables au besoin. Et en y réfléchissant, elle n'était pas bien certaine d'avoir parlé de son don de double-langue à Esmelia. Il fallait donc expliciter quelque peu.

"Julius Equum est un coursier, il a été élevé dans le but d'aller vite, porter des messages ou faire des courses entre cavaliers. Ce n'est pas le mieux pour mes blessures j'en conviens, mais quand je serai guérie, si nous voulons transmettre un message, il n'y aura pas meilleur que lui. Et puis, je me suis enfuie avec lui de la villa où l'on m'a infligé ces coups de fouet... Il sait ce qui m'est arrivée, il me soutient, il fait de son mieux en essayant d'adapter son pas. Il est vraiment plein de bonne volonté, je ne veux pas le changer sous prétexte que j'ai mal maintenant. Souviens-toi Esme, la branche morte et la branche en fleurs sont toujours la même branche. C'est pareil pour ce cheval, son heure viendra."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyLun 15 Juin - 21:21
J’écoute tranquillement ce que m’explique mon amie. J’éprouve de la compassion pour Lykeios, l’homme pas le divin. Ce doit être difficile pour lui. Je comprends mieux son aspect associable. J’en discuterai avec lui oui, parce que j’ai envie d’apprendre à connaître l’homme. C’est plus facile pour moi car je ne suis pas hantée par les souvenir de l’autre. Bien sûr c’est triste aussi pour celles qui ont perdu un proche, mais c’est ainsi. Je suis contente de voir que Célestia fait des efforts de compréhension vis à vis de lui. En effet ce n’est pas sa faute, il n’avait rien demandé. Je soupire un peu. La vie est bien complexe et imprévisible.

Le silence se fait et je ne cherche pas à l’interrompre. Je sens que mon modèle est émue et tout ce que je peux faire c’est poursuivre mon travail pour que le moment dure le moins longtemps possible. Je n’ai pas besoin qu’elle pose tout le temps de mon travail, juste au début, le temps de délimiter les contours et faire certains détails. Les teintes, le fond, je peux me débrouiller seule plus tard. Je me sens bête de m’apitoyer sur mon sort quand d’autres sont plus dans le pétrin que moi. Je manque d’amis et de liens, qu’à cela ne tienne, je n’ai qu’à en lier de nouveaux. Voilà, j’irai voir Rowena et Lykeios et j’essaierai de m’en faire des amis. Oh bien sûr cela ne se fera pas d’un claquement de doigts, mais peut être que déjà je peux instaurer un climat d’entente amical ou quelque chose du genre.

Le son de sa joli voix s’élève de nouveau. Elle s’est calmée. Alors j’écoute de nouveau avec attention. Un nouvel augure… Il y a un nouvel augure… Mais où est-il ? Si tout le monde semble le savoir et ne pas être préoccupé par cela, elle avait assisté à la chute de trop loin pour en avoir eu l’information alors la question se posa légitimement.

- Nouvel Augure ? Tu sais comment il s’appelle ? Et où est-il ?

A son explication sur son âge je ne peux m’empêcher d’éclater de rire. Non pas que je ne la croive pas, mais cela m’a fait penser à un autre paradoxe opposé et j’ai trouvé ça drôle.

- Pardon ! Quatre ans de vie, des siècles de souvenir et juste une vingtaine d’année d’apparence, c’est un chouette combo. Chez nous c’est un peu différent, les vieux se vantent d’avoir un esprit jeune dans leur vieux corps.

Je reprends un peu mon sérieux pour analyser ce qu’elle m’a dit dans une réponse plus adéquate.

- Je comprends que tu sois vue comme la petite fille. Les souvenirs et la connaissance ne font pas tout si tu ne t’en sert pas correctement et pour ça il faut de l’expérience. Tu vas faire des erreurs en pensant bien faire. Peut-être justement parce que tu as trop en tête et que ça t’empêche de voir l’essentiel, ce qui importe sur le moment et les éventuelles conséquences. Tu dois être capable de gérer tout ça, mais un esprit ça prend du temps à être dompté. C’est comme certaines personnes qui ne sont pas capables de réfléchir avant de parler et qui regrettent ce qu’ils ont dit par après. Ils réagissent à l’instinct. Les deux ont du bon comme du mauvais. Il faut un équilibre entre les deux. Ne pas oublier de réfléchir, mais ne pas oublier son instinct non plus. Parfois il n’est pas bon de trop réfléchir.

Je dois avoir lu trop de livres. Je sors ou ai beaucoup de pensées philosophiques ces dernières années. Elles n’ont pas été de tout repos non plus, j’ai grandi, j’ai progressé je me suis débrouillée par moi même et aujourd’hui je suis Oracle. Alors qu’elle tourne la tête pour me regarder et m’expliquer son lien avec son cheval, j’opine doucement du chef. Je comprends. Je n’aimerai pas changer de monture non plus. Lune m’est précieuse. Le temps de changer de pinceau, je lève quelques secondes les yeux vers le ciel. Une question me traverse l’esprit. Je sais qu’elle est dotée de sentiments et d’affections, mais je me demande quand même…

- As-tu déjà été amoureuse ? Que penses-tu de l’amour entre deux personnes en général ?


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyLun 15 Juin - 22:02
"Je savais déjà que les Saints l'avaient capturé et le retiennent dans leur Sanctuaire à Athènes. Marcus -notre contact à la basilique Saint-Pierre, je ne sais plus si je t'ai parlé de lui- nous a appris que ce n'était autre que mon frère donc, Cuchulainn. Il..."

Un instant elle se demanda s'il était sage de divulguer son nom véritable. Elle avait confiance en Esmelia bien sûr, mais si son frère prenait la peine d'utiliser un autre nom, ainsi que Marcus et la quasi-totalité des gens qu'elle connaissait, peut-être y avait-il une raison importante. Et peut-être aussi valait-il mieux limiter le nombre de personnes à connaître ce fameux vrai nom.

"... Il s'est rendu de lui-même aux Saints. D'après ce que j'ai compris, il a imité mon père qui s'est laissé prendre et sceller. Dans le cas de Cuchulainn, ce serait pour laisser du temps aux Oracles, le temps de se réunir, de regagner en forces. Il ne nous connaît pas vraiment mais il l'a fait pour nous... Dans le cas de Père, je suis incapable d'expliquer son geste. Une vision ? Un sacrifice ? Je ne sais vraiment pas. Nous n'avons eu aucun message de sa part. Enfin, personnellement je sais juste qu'il a levé sur moi une emprise extérieure, et c'est tout."

Puisqu'on parlait de faire des erreurs, Thanatos en avait été une belle. Mais sur ce sujet, Célestia ne dit rien. Elle avait passé un temps considérable à ressasser Kiev, Carthage et Jamir, et encore de temps en temps des échos de ces batailles revenaient la hanter, ainsi que Milan, Rome... Et à chaque fois que ces réminiscences traversaient son esprit, elle se demandait pourquoi Apollon laissait sa dernière Gardienne exposée ainsi, quand tous les autres n'avaient qu'été des témoins de leur époque, sans besoin de combattre ou de blesser. Pourquoi il refusait son envie et son besoin de paix.

Il y avait évidemment la théorie de l'homonculus réussi : si elle était l'aboutissement d'une série d'essais qui avaient fini par donner un résultat à la hauteur de ses espérances, que l'expérience devait achever de façonner mentalement. Après tout, devant tous les autres lors de la Sol Occurrens il n'avait pas dit "fille", il avait dit "jouet". Mais à moins de pouvoir lui poser directement la question, elle n'aurait de nouveau pas de réponse à apporter à cette question.

Occupée à ses pensées insolubles, la Belle s'était mise à jouer machinalement avec une mèche de cheveux d'or, l'entortillant autour de son doigt pour ensuite la laisser glisser librement, et recommencer. C'est à ce moment qu'Esmelia lui parla d'amour. Elle ne put s'empêcher de se tourner à demi cette fois, oubliant le tableau un instant, intriguée par la question.

"Amoureuse..."

La nymphe repensa aux personnes qui comptaient pour elle. Aux sentiments présents dans ses mémoires, cherchant des comparaisons, des précédents. Elle demeura muette une bonne minute, au point que l'Iris devait croire qu'elle avait juste ignoré la question.

"J'ai entendu beaucoup d'artistes déclamer à ce sujet. J'ai vu des danses mettre en scène des couples. Et en pleine Rome il n'est pas impossible de voir parfois des démonstrations romantiques. Je suis au courant des choses du corps également... mais je ne crois pas l'avoir jamais éprouvé, au regard de tous ces indices. La seule forme d'amour que je connais est filiale comme tu t'en doutes. Ou amicale si tu inclus l'amitié comme une forme d'amour."

Très sérieuse, elle étudia la question encore un peu avant de donner son avis.

"S'il est sincère, je pense... que ce doit être la plus belle émotion au monde. Il y a tant de récits qui parlent de ce que l'on peut faire par amour, des forces que cela donne. Pouvoir être aveuglément confiant, comprendre et être compris. Voir ce qu'il y a de meilleur en l'autre tout en appréciant les défauts. Ce doit être comme le zénith d'une relation, en quelque sorte. Mais pourquoi me demandes-tu cela ? Tu es amoureuse de quelqu'un ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMer 17 Juin - 14:33
Se réunir, gagner des forces, autant de raisons de ne pas traîner dans leur quête. Je le note dans un coin de mon esprit tout en m'activant à sa tâche. Heureusement le modèle est simple. La silhouette d'un dos nu ne lui prend pas longtemps à être esquissée, les cicatrices sont le plus gros du travail car il faut bien respecter leur emplacement, leur nombre, leur grosseur etc. Par la suite ce serait tout un jeu de nuances de couleurs. j'avance bien, la discussion se poursuit. J'en apprend plus et ça me fait sentir moins bête. Les questions principales, tout ça je le réserve pour Lykeios, mais avoir quelques infos en avance ne me déplaît pas.

- Levé une emprise extérieure ? Je… J'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire...

La chose est floue pour moi. Peut-être que je ne dispose pas de tous les éléments pour comprendre. Enfin… J'espère qu'elle voudra bien m'expliquer sinon tant pis. C'est une chose importante pour Célestia mais qui ne nous aidera pas à progresser dans nos recherches donc pas primordial que je comprenne tout dès ce soir. Je pose mon fusain. Les tracés sont terminés, maintenant je dois passer à la mise en couleur. J'opère par couche, les teintes de fond en premier, les autres se superposeront par après.

Ma question sur l'amour la fait réfléchir. Maintenant que je sais qu'elle est… Différente, j'en suis venue à me demander si elle pouvait quand même ressentir tout comme les humains. Je souris légèrement à l'évocation des démonstrations romantiques. Oui si l'on va dans les bons quartiers, par contre certaines rues sont à éviter, là c'est une toute autre forme de démonstration que l'on peut constater et qui pourrait en choquer plus d'une âme innocente. Connaître les choses du corps et y assister ce n'est pas pareil et heureusement, je ne suis jamais tombée sur ces ruelles. J'ai toujours su les éviter. Mais j'ai une semi réponse. Une réponse qui ne signifie pas que ce n'est pas possible, juste que cela n'est pas arrivé. Mais cela pourrait sans doute.

J'attends son avis, peut-être plus important encore que ma question initiale. « Plus belle émotion au monde ». Je ne sais pas pourquoi j'ai le coeur qui se resserre à ses mots, j'ai l'impression de ressentir des choses contraires. J'ai envie d'être d'accord et en même temps de ne pas l'être. C'est confus dans mon esprit. Et puis je me dis « peut-être » mais dans un seul cas, celui de l'amour réciproque, celui sincère qui ne se base pas juste sur un sentiment de confort ou de souvenirs. Pourquoi je demande cela ? Bonne question… Moi amoureuse ?

- Mais ça va pas la tête ! Moi ? Jamais ! Interdit ! C'est puérile comme sentiment, ça détruit tout sur son passage, ça détruit des vies, ça fait souffrir l'âme, ça détourne de la raison et de nos buts. Rien ne doit être plus important que nos missions.

Je me suis emportée. Mais j'ai encore en mémoire cette femme que ma Mécène m'avait montrée lors d'une promenade. Elle avait tout, la gloire, la beauté, la richesse, le confort d'un toit. Et puis l'amour l'a fait chuter de son état. Elle n'était plus qu'une mendiante que la peine avait fait vieillir prématurément. A cette époque, ça m'a aidé à ne pas me laisser distraire. Plus douce, je tempère mon propos.

- Hum… Ce doit être bien pour ceux qui n'ont pas de grande responsabilité sur les épaules, ceux qui ont juste à profiter de la vie, vivre et enfanter loin des guerres et des intrigues.

Puis je sens que je dois quand même lui expliquer. Alors je lui raconte ce que j'ai vu, ce qu'on m'a dit et ce qu'il s'est passé pour moi.

- A cette époque, j'étais amoureuse de mon Maître, je n'étais plus moi même. Notre relation était tendue, particulière. Et mes sentiments pas partagés surtout. Alors si je ne m'étais pas reprise, il m'aurait mise à la porte, personne d'autre ne m'aurait prise dans son atelier ça en aurait été fini de moi. Je ne veux pas refaire cette erreur. D'autant plus maintenant que nos buts vont au delà de nos simples personnes.

Rien ne dit que je pourrais empêcher les sentiments de m'envahir. Mais je ferai tout pour ne pas m'y laisser aller si ça devait arriver.


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMer 17 Juin - 21:27
"Une sorte de malédiction lancée par une autre divinité sur ma personne si tu préfères. Une erreur."

Un instant le vent se leva et porta le parfum de la neige fraîche de montagne, ainsi qu'un frisson sur la peau pâle de la nymphe. Voyant Esmelia reposer son outil, elle songea que la séance devait probablement arriver à son terme concernant le dessin.

"L'esquisse est terminée ?"

Voilà bien une demi-heure qu'elles devisaient dans l'herbe, peut-être plus. Célestia se demanda si les autres allaient se mettre en route pour les chercher ou si elles disposaient d'encore un peu de temps. De toute façon, avec ce relais perdu au milieu de nulle part, les deux amies ne risquaient pas d'aller bien loin. Le Héron rajuste sa position pour plus de confort, retenant toujours ses cheveux sur l'avant de son corps.

Ce soudain intérêt pour l'amour la laissa indécise. Esmelia évoquait-elle le sujet en référence à Toulouse, placée sous la garde d'Aphrodite ? Etait-ce une subtile manière de la mettre en garde contre le fait de s'y rendre, de s'abandonner à l'appel concernant son parent et l'ancien Augure ?

Sa réaction, très vive, surprit quelque peu la Gardienne dont le visage marqua un temps d'arrêt. L'Iris haussait rarement la voix, et jamais encore à son encontre. Elle comprit néanmoins que, si la question était l'élément déclencheur, l'émotion en elle-même visait quelqu'un d'autre, un événement antérieur. Les explications vinrent alors, plongeant Célestia dans la perplexité. Ainsi décrit par son amie, l'amour semblait presque être une tare, une gêne, quelque chose de nuisible. En un sens elle pouvait comprendre ce point de vue : les marques de fouet qu'elle lui demandait de dessiner provenaient de la jalousie, et indirectement d'un viol. Si amour il y avait eu de la part de ce Romain, elle n'en avait jamais vu la couleur. Néanmoins elle n'arrivait pas à souscrire à la simple idée que l'amour n'avait aucun côté positif, aucune douceur, aucun plaisir à procurer.

"Donc pour toi, si nous voulons atteindre l'être parfait désiré par mon père, il faudrait qu'il soit incapable d'aimer, c'est bien cela ?"

Elle porta la main sur l'oiseau alchimique façonné par Marcus suspendu près de son cœur, non loin du diamant d'Adalrik. Non, ce ne pouvait être simplement une question d'amour. Les dieux aimaient. Les Hommes aimaient. Et en admettant que les sentiments fussent absents, la forme la plus primaire de l'amour, le désir, permettait la reproduction et la perpétuation de l'espèce. Vouloir que cela disparût revenait à condamner toute forme de vie civilisée. Condamner Apollon et ses attributions.

"Je ne suis pas sûre de comprendre où tu veux en venir Esmelia. Pourquoi me parles-tu d'amour alors que tu sembles le désapprouver ? C'est peut-être puéril... mais l'Homme en a besoin. Je ne crois pas que l'éradiquer complètement de nos comportements soit la réponse adéquate. Je peux me tromper, mais il m'a plutôt l'air d'être puissant et moteur. Tu le dis toi-même : même le repousser t'a permis de grandir. L'amour seul est peut-être fou, et selon les chants aveugles, mais accompagné de bon sens et de prudence... Il est un peu comme Arès en fait. La guerre, seule, n'est que destruction et violence. Mais aux côtés de la Lumière, elle apporte l'ordre, le progrès. Peut-être est-ce la raison pour laquelle autrefois la déesse Aphrodite faisait partie de la Trinité qui régnait sur Rome. Qu'en penses-tu ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyJeu 18 Juin - 13:41
Mon amie a compris que je passais à la peinture si j'en crois sa question. J'opine doucement en guise de réponse. Elle peut me voir, ce n'est pas comme si nous étions très éloignées l'une de l'autre.

- Oui. D'ailleurs quand tu en as assez n'hésites pas à me le dire. Maintenant que le croquis est fait je n'ai plus qu'à me charger des couleurs et ça devrait aller. Certains des clients dont j'ai fait le portrait ne m'ont jamais vue peindre devant eux. Je venais avec des feuillets et je faisais plein de croquis, puis le reste se passait en atelier. C'est deux façons de faire différentes. Ça permet en outre de pouvoir prendre son temps sur la peinture sans que le modèle n'ait à rester immobile bien longtemps. Mais d'autres n'aiment pas cela, ils sont trop curieux ils veulent voir l'évolution au fur et à mesure des séances. Maintenant que j'ai les contours je pourrais avancer de mon côté. Il me faudra juste les revoir un peu pour être certaine de la teinte.

J'explique un peu les façons de faire. Ça me permets de gagner du temps sur la réponse que je dois fournir à propos de notre débat sur l'amour. J'ai des idées très arrêtées et un peu extrêmes j'en conviens.

- Je pense que c'est un sentiment qui n'est pas fait pour tout le monde. Je ne dis pas de l'éradiquer complètement loin de là. Mais il y a aimer et aimer. Nous pouvons, devons même aimer l'humanité, nous pouvons aimer fraternellement, amicalement et maternellement même. Mais… Oui l'amour romantique a des conséquences négatives à mes yeux. Après… Je ne désapprouve pas complètement. Certaines personnes sont faites pour ça. Seulement personnellement je n'ai pas envie d'être distraite. Je sais que les hommes en ont besoin et je ne parle que de mon propre cas, je n'en fais pas une généralité.

Je me suis mise à peindre parce que malgré la discussion fort intéressante, il faut que j'avance le plus possible sur mon ouvrage. Parfois mon regard se perd sur l'horizon, observe la neige intacte, immaculée.

- Imagine en plein combat si l'être aimé était en difficulté ou gravement blessé, ça me perturberait je perdrais en concentration, en puissance et en jugement. Je risquerai de faire des choses bêtes, de mal réagir et de perdre de vue l'objectif premier et de faire perdre mon équipe ou capturer ou pire, mourir. Nous avons des responsabilités, des attentes qui pèsent sur nos épaules… C'est juste un choix que je fais de ne pas courir de tels risques. Pas pour moi, mais pour les Oracles. J'ai choisi d'être une femme libre, j'ai choisi d'être une femme indépendante et il y a peu de servir l'Art et Apollon. Même si on a le droit d'aimer, je choisi de rester focalisée sur ma tâche pour que personne n'ait à en pâtir.

Je soupire légèrement. C'est un choix, que je n'impose à personne. Je tente juste de l'expliquer.

- Je veux aussi éviter la peine d'un rejet, d'une relation qui bat de l'aile ou qui se rompt. Même si je suis d'accord que l'amour c'est beau, c'est merveilleux, il y a trop de risques et de conséquences que je ne suis pas prête à prendre ou à assumer. Et si je t'en parle, ce n'est pas pour une raison particulière, c'est juste pour avoir ton avis là dessus.

Un sujet comme un autre qui de temps en temps s'impose à moi et me fait réfléchir. Mon amour passé est partit. D'ailleurs je n'ai plus eu de nouvelles, n'en ai pas donné non plus, depuis longtemps. Quant au présent, je ne connais pas ou trop peu d'hommes pour que ça risque de me tomber dessus.


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r


Dernière édition par Esmelia le Ven 19 Juin - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyJeu 18 Juin - 14:49
Un mouvement de tête de gauche à droite.

"Je resterai le temps qu'il faudra. Tant que tu auras assez de lumière. Je suppose que tu l'avais déjà compris : je ne veux pas voir du beau dans le cas présent, je souhaite surtout du vrai. Et tu n'auras jamais meilleure représentation que celle que je t'offre, n'est-ce pas ? Je m'estime déjà satisfaite que tu aies terminé la première partie en si peu de temps, j'imaginais devoir y consacrer plusieurs soirs. Merci encore Esmelia."

Et pour illustrer ses propos, et se remit bien dos à la peintre, droite de façon à ce qu'elle ait la vue la plus complète sur son dos. Elle écouta attentivement et ne put s'empêcher de penser à Childéric, la première fois qu'elle l'avait vu. La voie du soldat, sans bonheur ni plaisir... Il avait lui-même fini par admettre qu'il souffrait en poursuivant sa conviction, jusqu'à se refuser pratiquement tout droit de vivre. La Princesse aux mille oiseaux se promit d'être le garde-fou de son amie pour lui éviter un avenir semblable.

"J'ai déjà combattu avec mes frères. Même Père était là, et au loin Adalrik. De toutes les batailles que j'ai menées, c'est celle qui m'a fait sentir le plus vivante, utile. Bien entendu, je suis toujours opposée à l'idée de verser le sang et je préfère négocier la paix, mais je suis consciente que cela est parfois inévitable. Nous avons éclairé le ciel de nos rayons, tiré flèches, traits de lumière, et chanté la vie au-dessus d'une armée maudite de revenants. Combattre avec ceux que j'aime... J'ai l'impression d'être plus forte que jamais. Pour eux, avec eux. Alors je ne sais pas ce qu'il en serait pour un amour passionnel, mais je ne crois pas que je pourrais en parler sans l'avoir vécu.
D'après ce que tu me racontes, je peux comprendre que tu sois réticente à cette idée, et probablement à raison. Il faut trouver l’équilibre entre deux à mon avis. Ne pas se couper entièrement des choses de l'amour par devoir. Le devoir, la foi sont importants certes. Ils ne font cependant pas tout. Tu ne seras jamais heureuse si tu dois museler tes sentiments. Je ne souhaite pas que les gens que j'aime se fassent souffrir ainsi... Autorise-toi, en temps de paix au moins, le droit de savourer cette Lumière que nous dispensons avec tant d'ardeur. Une distraction salvatrice.
"

Et Apollon savait que des temps de paix, il n'y en aurait pas forcément beaucoup. Savoir se reposer était aussi une chose primordial dans la vie d'un soldat, oublier juste un moment que le sort du monde pouvait reposer sur ses épaules.

"Hum, puisque l'on parle de bataille... Je me demandais, en tant que Patronne des peintres, est-ce que tu sais te battre ? Il serait bon de se préparer à un potentiel affrontement avant d'aller voir les Tuathas. Je ne doute pas que tu y aies pensé, mais j'avoue que je suis curieuse de savoir comment tu t'y prends."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia


Dernière édition par Célestia le Ven 19 Juin - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyVen 19 Juin - 20:56
Tant qu'il y a assez de lumière… Une idée me traverse l'esprit et je la mets de côté pour plus tard. Si je vais vite, c'est que j'ai emprunté sa vitesse à Iris, ses brassards à l'éclat chatoyant ornent mes poignets. Nous sommes perdues au milieu de nulle part, je ne cours aucun risque. Toutefois, mon cosmos est à peine perceptible, tout juste concentré dans mes doigts. Cela m'aide, mais je suis naturellement agile et mon expérience n'y est pas pour rien non plus.

- Le modèle original est toujours mieux c'est vrai.

Elle s'est complètement retournée et ne voit pas que j'opine à certains de ses dires. Parfois quand je l'écoute, j'ai l'impression d'être en face d'une idéaliste utopiste. Ce n'est pas mal en soi, c'est même tant mieux pour elle. Mais j'ai peur de ce jour où elle verra la vérité en face. Que son créateur n'est pas tout blanc comme elle semble le croire. Pas noir pour autant, mais nuancé comme je peux l'être. Je ne vais pas la contredire. Je ne serai pas celle qui chercherait à lui ouvrir les yeux car cela ne fonctionne pas ainsi. Forcer les gens à voir ce qu'ils refusent inconsciemment de voir est fatalement voué à l'échec. Et puis sa naïveté a quelque chose de rafraîchissant. Peut-être que c'est dû au fait qu'elle est sa chose qu'elle enjolive sa perception de lui. Et puis je la connais, elle est tellement têtue et persuadée d'avoir toujours raison que ça corserait encore plus les choses.

- Il y a bien des façons de se détendre et de s'amuser. Un compagnon ce n'est pas obligatoire. J'adorerai prendre un bon bain par exemple, ou simplement regarder le soleil se lever ou se coucher et parer le ciel de toutes ses nuances de couleurs chaudes.

Je la laisse avec ces deux exemples, garde d'autres pour moi seule, mais c'est suffisant pour illustrer ce que j'essaie de dire. Par après, elle me parle de combat, ou de technique plus précisément. Je souris doucement.

- Lorsque j'ai reçu ma Chlamyde, j'ai su d'instinct ce que je pouvais faire. A partir de ces directives, j'ai réfléchi à la façon de m'en servir lors d'un combat.Alors j'ai quelques idées. Mais bien sûr je n'ai jamais eu d'adversaire pour les expérimenter. Attends, je vais te montrer.

Le pinceau est reposé tout comme ma palette de peinture et je fais quelques pas pour apparaître aux côtés de la blonde. Je souris doucement et tends une main dans le vide. Mes doigts se referment à part mon index. Il n'indique absolument rien jusqu'à ce qu'un brasero apparaisse tout à coup. Sa lumière nous éclaire et sa chaleur nous réchauffe. Je ne sais pas pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt. Je n'ai pas encore l'habitude de ces nouvelles capacités et puis c'est aussi une question de discrétion. Ne pas utiliser ce don à tort et à travers.

- Je peux invoquer tout ce que j'ai dessiné ou peint. C'est assez pratique.

Je souris un peu contente de ma démonstration puis retourne m'affairer à ma peinture.

- Et toi ? Qu'est ce que tu fais pour attaquer ou te défendre ?


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyVen 19 Juin - 22:25
Un vent de nostalgie souffle brusquement tandis que la Patronne de la peinture parle de bain et de couchers de soleil. Cela lui rappelait ces moments de calme passés entourées de ses amies nymphes dans le Temple de l'Orient, cette fois où Lykeios l'avait rejointe aux thermes, ces innombrables matins où elle avait embrasé son cosmos face au tout premier rayon pour mieux s'enivrer de sa douceur.

Le Héron ferma les yeux pour mieux visualiser les rues de Rome, ses pavés, ses colonnes, ses statues, cette immensité de pierre au milieu de la plaine, vue du ciel sous les feux rouge, orange et doré d'une poignée de minutes entre la nuit et le jour. Ce bref moment où peut-être Apollon croisait sa sœur dans le ciel, la saluait pour mieux s'élever à son tour.

"Tu as raison... Je ne connais rien de plus beau qu'un lever de soleil. J'avais l'habitude à la Tour de l'accompagner presque tous les matins. J'étais l'Aube parmi les évêques."

Et tout s'est effondré.

Le souvenir repart comme il est venu, et l'Oracle reparut dans le champ de vision de Célestia, énigmatique. Au début elle fixa son attention sur sa main, s'attendant à une montée en puissance de cosmos, un geste, peut-être comme si elle peignait dans le vide. Puis soudain, l'apparition juste à côté d'elle la fit sursauter de surprise. Elle ne s'attendait pas à ce que ce fut aussi instantané.

Après quelques secondes à se remettre, elle applaudit doucement, approcha ses mains pour profiter de la température plus que bienvenue par ce temps d'hiver.

"Pratique, c'est exactement le mot ! Est-ce que ça veut dire que quand tu auras terminé le tableau, tu pourras me faire apparaître moi ? Ou même tous les autres gens que tu as peints ? Est-ce que cela requiert que tu te rappelles consciemment de ce que tu as dessiné ou peint, ou alors tu invoques le concept ?"

Un peu emportée par sa curiosité, la nymphe commença à imaginer mille utilités possibles de ce don pour les Oracles. En fait, si elle pouvait vraiment tout invoquer, cela résoudrait des problèmes de logistiques incroyables.

"Et imaginons que tu invoques de la nourriture ? Un cheval ? Un bâtiment ? Tiens par exemple, ton fameux temple à Stonehenge ?! Est-ce que la chose que tu invoques est réellement déplacée de son endroit de départ, ou c'est une copie ?"

Et s'ils trouvaient un moyen de lui faire peindre une jarre identique à celle qu'Adalrik avait ramenée de Jamir... !

L'oiselle sentit qu'elle partait trop loin dans les théories. Il faudrait des pouvoirs stupéfiants pour déplacer le vivant, de l'apanage des dieux en fait. Elle doutait que les maîtres du monde occulte laissassent sciemment une mortelle maîtriser un tel don sans intervenir. Et puis tant qu'Esmelia ne confirmait pas, elle n'était même pas sûre que cela soit ne fût-ce qu'imaginable.

Elle se força au calme pour répondre à la jeune femme concernant ses propres dons.

"Les miens sont un peu plus voyants. Tu te souviens de la branche lors de notre rencontre ? Je peux influencer le cycle de vie en touchant quelque chose. Le plus efficace sera sur un végétal, mais je peux dans une moindre mesure agir sur les Hommes et les animaux. Je peux aussi chanter et danser pour renforcer l'effet du cosmos autour de moi, et utiliser la Lumière en toutes circonstances."

Pendant quelques secondes seulement, elle éleva son énergie de façon à faire apparaître son aura d'or autour d'elle.

"Il vaut mieux que je ne pousse pas la démonstration trop loin, mais à l'image du Soleil je peux en venir à blesser par des rayons trop puissants. Personnellement je préfère m'en servir pour guérir."

Il y avait là bien moins de variété dans les applications possibles mais cela suffisait aux yeux de Célestia. Elle s'occupait ainsi des jardins, de la Nature, d'aider ses frères et sœurs d'armes quand ils en avaient besoin. Son cœur de nymphe y trouvait son compte.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyLun 22 Juin - 19:51
Ma petite démonstration fait son effet. Heureusement que c'est presque instantané sinon en combat j'aurai trop d'ouvertures en faveur de l’ennemi. Maintenant la délicate blonde peut se réchauffer pendant que je peins. C'est mieux. J'aurai vraiment dû y penser plus tôt. Puis je me mets à rire doucement comme sa curiosité m'amuse. En vrai j'ai déjà fait des tests pour pouvoir répondre à ces questions que je me posais moi-même. Mais je ne réponds pas tout de suite, je la laisse mariner un peu et me répondre surtout à ma propre question.

Plutôt soigneur qu'attaquante, ça je m'en serais doutée. Une alliée qui serait d'un grand soutient en cas d'affrontement. J'espère toutefois que nous n'aurons pas à en arriver jusque-là. Je me souviens bien de cette branche morte devenue vivante et fleurie. En réfléchissant, je l'imagine obliger un humain à vieillir prématurément et ça donne froid dans le dos. Vieillir, vieillir jusqu'à devenir poussière. Un pouvoir qui, présenté d'une certaine façon, peut être à la fois beau et terrifiant. Heureusement qu'elle a dit « moindre mesure » sinon ce serait carrément flippant. C'est vrai que j'avais déjà eu une démonstration, mais je n'y avais jamais vraiment réfléchi en profondeur. Sur le coup je ne m'étais pas posé autant de questions sur elle qu'elle en posait sur moi à présent.

- Je vois, un mini soleil. Sinon et bien je ne sais pas si je pourrais te faire apparaître, je n'ai jamais essayé sur des éveillés, ça me semble complexe. Mais les autres personnes oui je peux les invoquer. J'ai toujours eu une bonne mémoire, alors je me souviens très bien de chaque chose que j'ai peinte. Cela prend tellement de temps, ce serait triste si je n'en gardais aucun souvenir.

Je prépare une nouvelle teinte à utiliser pour ma peinture tandis que je poursuis mes explications.

- Je pourrai faire apparaître de la nourriture mais elle disparaîtrait si on essayait de la manger donc ça ne sert à rien. Un cheval oui possible. Un bâtiment non, trop gros. Et ce qui est invoqué n'est qu'une copie. Je peux faire apparaître des dormeurs, des animaux, des objets ou meubles assez petits, des armes aussi, ça, ça pourrait être utile, si je savais m'en servir. Ce qui n'est pas le cas...


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyLun 22 Juin - 20:28
La question du pouvoir d'Esmelia occupait à présent toute la conversation, faisant partiellement oublier à la nymphe de poser dos à elle. Son attention s'éparpillait entre le braséros et la peintre, de nouvelles questions émergeant par-dessus les premières qu'elle essaya d'organiser avant de poser.

"Donc si je résume : des choses assez petites ou moyennes, non-consommables, non-éveillées. Que tu as peintes. Mais je ne suis sûre de comprendre la portée de la copie. Imaginons que ce soit une personne que tu connaisses. Un camarade peintre par exemple. Est-ce que... La copie aurait-elle son caractère, ses pensées, sa mémoire ? Et est-ce qu'elle finirait par... faner ? Disparaître ?"

Elle donna un petit coup de phalanges sur le métal du braséro qui tinta à peine.

"Si tu ne le fais jamais disparaître consciemment, est-ce qu'il va rester là indéfiniment ?"

Le plus impressionnant du point de vue de l'homonculus était que cela ne produisait pratiquement pas de montée de cosmos chez l'Oracle, lui accordant une discrétion bien supérieure à ce que son propre pouvoir lui laissait comme marge de manœuvre. Il suffisait par exemple qu'elle fît un autoportrait pour "s'invoquer" ensuite pendant une fuite et leurrer ainsi des poursuivants. Ou envoyer cette même copie faire de la reconnaissance -sous réserve qu'il y ait un semblant de conscience- avant une mission périlleuse en terrain hostile. Peut-être même pour une entrevue diplomatique pour éviter tout risque de piège.

"Tu pourrais même, si tu le voulais, te fournir à vie en pinceaux et en pigments, sans rien payer... Ou même en argent en fait. Et pourtant tu ne le fais pas. Autant pour ne pas attirer l'attention que par intégrité morale. Ah, mon offre de te rembourser pour le tableau m'a l'air bien fade maintenant. Mais je le ferai ! Je tiens à ce que ton geste soit revalu."

La seule personne qui avait fait pour elle des choses qu'elle ne savait pas rembourser était son père. Il avait brisé deux marques, façonné sa vie, illuminé son quotidien dans tous les sens du terme. En-dehors de cela, il n'y avait guère dettes que Célestia n'avait pas effacé, et elle mettait un point d'honneur à le faire. Pour l'heure, il lui en restait une en suspend : ce médecin qui avait tendu un fil de Lumière à sa conscience quand elle avait été sur le point de sombrer.

Les bras tendus vers le feu, elle se reconcentra sur Esmélia avec un air pensif. Elle disait ne pas savoir se servir d'armes, mais était-ce bien nécessaire ?

"Je dis peut-être une bêtise, mais si tu peins une scène de combat, tu n'as peut-être pas besoin de savoir te servir toi-même de l'arme. Un légionnaire en train de donner un coup d'épée... Tu l'invoques, il attaque pour toi d'une certaine façon."

Elle pensa également au vent qui murmurait, à la pluie battante, à la trompeuse glace, à la canicule. Tout cela immortalisé dans de petites toiles ? Un éclair peut-être ?

"Et un phénomène climatique ? Quelque chose d'éphémère, comme une vague par exemple ? Tu pourrais l'invoquer ? Si je maintenais un rayon assez longtemps pour que tu le peignes, tu pourrais t'en servir comme si j'attaquais avec toi ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyLun 22 Juin - 22:53
Mon pouvoir semble vraiment intriguer Célestia et ça m'amuse. J'ai déjà essayé d'invoquer un camarade décédé, juste parce que j'avais envie de lui dire au revoir. Mais j'ai été vite déçue, il n'était pas tout à fait lui même c'était très particulier. Je prends une grande inspiration et lève mes yeux vers les étoiles, le pinceau en suspens.

- Mes copies vivantes ne sont pas elles-mêmes. Elles n'ont de mémoire que ce que je me souviens d'elles. Elles obéissent à mes ordres, font exactement ce que je veux. Elles n'ont aucune liberté, dans le sens où leur loyauté envers moi les empêcherait de partir ou de me causer du tort. Pour le caractère, oui en quelque sorte, un guerrier aura soif de bataille par exemple.

Tout en réfléchissant sur ce que j'ai pu observer, je reporte mon attention sur le tableau. Célestia ne me montre plus son dos désormais, mais ce n'est pas grave je l'ai encore en mémoire. Pour les invocations, difficile d'être plus précise car je ne sais pas tout moi-même.

- Si je ne le fais pas disparaître, il s'effacera tout seul quand il aura consommé tout le cosmos que je lui ai insufflé. C'est son énergie vitale en quelque sorte. Du coup non je ne peux pas me fournir en pigments ou quoique ce soit de consommable. Parce que lorsque le moment sera venue de disparaître, la peinture s'effacerait du tableau. Quant à l'argent, pareil. Ce serait escroquer les gens avec des pièces éphémères, je ne veux pas faire cela. Alors… Ne t'en fais pas ! Ce n'est pas un pouvoir si génial que ça hein ! Pratique dans certaines circonstances, mais ça ne fait pas tout.

Sinon ce serait génial en effet de pouvoir faire apparaître un bon verre d'hypocras ou une bonne assiette remplie à ras bord de victuailles. Il y a une part d'intégrité morale en effet mais aussi une limite à ce que mon pouvoir est capable de faire. Sur le besoin de savoir manier une arme je pense qu'elle n'a pas tout à fait raison.

- Invoquer un gladiateur, ou un légionnaire me demande beaucoup plus de cosmos que pour une bête arme inerte. Alors dans certains cas où je voudrais être discrète ou juste m'économiser, pouvoir avoir un truc à moi pour frapper ou me défendre ce ne serait pas de trop.

Je ris doucement par après. Une vague, un éclair ? Mais où allait-elle chercher ses idées ?

- Non je ne pourrais pas. Ça n'a pas de conscience, ça risquerait de me blesser moi-même plus qu'autre chose. Je ne saurai pas contrôler un éclair ou une vague, ils feraient n'importe quoi parce que contrôler les éléments ce n'est pas dans mes cordes. Même une simple pluie ne servirait pas à grand-chose… A la rigueur on pourrait prendre une douche...

Index sur mes lèvres roses je m'imagine la scène. Très amusant ! Prendre une douche c'est juste utiliser l'eau pour se mouiller, pas pour consommer. Mais est ce qu'en s'écrasant sur le corps elles ne risqueraient pas de disparaître ? Je me demande…

- Ah et une autre façon de faire disparaître une invocation, c'est de taper très fort dessus. Elle est forcée d'utiliser toute son énergie pour absorber le choc ce qui la « tue » si on peut dire.

Oui c'est un pouvoir très intrigant, je l'aime beaucoup. Et je crois que je ne suis pas la seule d'ailleurs ! Je baille tout à coup. La lumière est toujours là grâce à mon brasero éphémère, mais la fatigue commence à monter.


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMar 23 Juin - 0:06
"Je vois... Très bien."

Des copies faites de cosmos. En soi c'était logique, même si ça n'y ressemblait pas au premier abord quand on ne connaissait pas la chose. La nymphe joignit son rire à celui de son amie, surtout sur le passage concernant la douche. Avec ce genre d'utilisation, pas besoin d'emmener son nécessaire de toilette tant qu'à faire ! La perspective avait de quoi faire sourire, et ce petit moment joyeux constituait une pause bienvenue dans leur périple silencieux.

Demain il faudrait redevenir sérieux et reprendre la route.

"Il te faudrait une vraie arme donc, pas une épée cosmique qui se briserait à la première passe. Hélas, je ne peux pas t'aider là-dessus. Toutes mes armes sont issues de mon cosmos ou de ce que la Nature veut bien me prêter. En revanche Lykeios pourrait peut-être y remédier."

Encore et toujours le vaillant guerrier au service d'Apollon. Un jour il faudrait officialiser la chose : en tant qu'anciens et combattants éprouvés, l'Epervier pourrait devenir le maître d'armes classiques des Oracles, tandis que Célestia se chargerait de l'enseignement ayant trait au cosmos et aux formes non-tangibles d'énergies. Les nouveaux venus pourraient alterner de l'un à l'autre à leur convenance, afin de maîtriser les arts du combat aussi dans leur forme leur plus terre à terre qu'en recourant à leur imagination et leur empathie extra-sensorielle. Une alliance de choc comme à Jamir.

En attendant, la Princesse aux mille oiseaux surprit le bâillement de sa consœur et son sourire se changea en préoccupation.

"Est-ce que tu veux arrêter pour ce soir ? Est-ce que le braséro te prend trop de cosmos après notre longue chevauchée ? Tu sais, tu n'es pas obligée de terminer tout d'une traite ! Les marques seront encore là demain..."

Elle n'avait pas pensé tant dévier de leur conversation de départ, ni qu'elles en viendraient à étudier la théorie de leurs techniques de combat -surtout celle d'Esmelia pour le coup-, mais il ne fallait pas pour autant négliger leur corps, qui serait de nouveau sollicité rapidement. Sur un signe, le Héron était prêt à reboucler les fibules de sa tunique convenablement et rentrer au relais. Elle était curieuse de connaître l'état d'avancement oui, en même temps peu désireuse de voir ses plaies vides de couleur, comme banalisées sur la toile avant sa fin.

Malgré son absence de goût pour le combat, il était intéressant du point de vue de Célestia de connaître le fonctionnement d'un tel don, notamment pour le cas où elle serait amenée à combattre à ses côtés. Concernant Lykeios, elle s'attendait à le voir utiliser ses épées un peu comme avant mais... la rupture avec son frère était encore un peu trop fraîche pour qu'elle se permît de l'accoster comme si de rien n'était. Peut-être plus tard. Il ne restait que Rowena avec qui elle n'avait jamais évoqué le sujet.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (0/0)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (0/0)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune0/0[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMar 23 Juin - 14:46
Une vraie arme… En y repensant j'ai bien quelque chose dans ce style mais de prime abord cela ne ressemble pas vraiment à une arme. Pourrai-je donner quelques coups avec ? Peut-être. Je ne sais plus si j'ai envie de savoir. La perspective d'un combat ne me plait pas vraiment mais j'ai l'impression que ça va être inéluctable à un moment où un autre. Et il n'est pas question quand ce moment sera venu que je reste en arrière à ne rien faire. Mais pour le moment il faut conserver ses forces.

- Lykeios… Peut-être, je lui demanderai alors. Je dois le voir pour lui demander des informations, si j'y pense, je lui demanderai à ce moment là.

Ma fatigue ne passe pas inaperçu, et pour cause, j'use un peu trop de « magie » ce soir. C'est le revers de la médaille comme on dit. Je n'arrive pas à retenir un nouveau baillement. Décidément… J'opine doucement.

- Oui je crois qu'il vaut mieux s'arrêter là pour ce soir. J'ai déjà bien avancé de toute façon. Ça prendra forme au fil des jours. Là je tombe littéralement de sommeil !

Je rassemble mes affaires pour les ranger, mets de côté ce qui doit être lavé, puis lorsque Célestia a fini de se rhabiller, je pose la main sur le brasero, j'aspire son énergie et la paume de ma main irradie du cosmos aspiré. Lorsque j'en ai terminé, notre feu d’appoint n'est plus. L'obscurité s'est faite autour de nous. Seule la lune et les étoiles nous éclairent. Heureusement, c'est assez pour que je puisse terminer de nettoyer mes outils. La toile est mise à l'abri et de la même façon que j'ai aspiré le brasero, je fais disparaître le chevalet. J'aurai pu le laisser, mais s'il disparaissait de lui même pendant la nuit ce serait ennuyant, la toile n'étant plus soutenue tomberait et risquerait de s’abîmer. Et puis je n'aurai pas la place de l'accrocher à Lune pour le transporter aussi de toute façon.

- Je te souhaite une bonne nuit !

Une fois tout à sa place, je rejoins ce qui me sert de paillasse et m'enroule dans ma couverture. Je n'ai rien contre le fait de dormir à la belle étoile, mais en hiver c'est vraiment dur. Roulée en boule sous les peaux de bêtes, je me réchauffe du mieux que je peux.

Citation :
Fini pour moi !


[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-bleu1650/1650[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-rouge750/750[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-rouge  (750/750)
CC:
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) G-jaune1350/1350[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)   [Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia) EmptyMer 24 Juin - 9:55
La soirée avait été productive et riche en enseignements. Arrivait à son terme. Soulagée d'une certaine façon que son amie ne se forçât pas à tirer sur la corde, Célestia l'aida à ranger, s'assura derrière elles que rien n'avait été oublié.

"Tu as bien mérité ton repos ! Merci encore ! Je vais vérifier que les chevaux ne manquent de rien et j'irai me coucher après."

La jolie blonde s'exécuta aussitôt, accordant quelques dernières caresses à Julius Equum et ses trois compagnons, serrés dans leur petite étable de montagne. Si c'était normalement le travail d'un palefrenier ou même des propriétaires de l'établissement, elle préférait veiller à ce que leurs montures fussent au meilleur de leur forme pour continuer à les porter. Et puis à cette heure, il n'y aurait sans doute pas grand monde.

En ressortant, elle marqua une halte et leva la tête vers le manteau d'Artémis. Les étoiles resplendissaient, et plus qu'en ville elle avait l'impression d'être près de les toucher. Ou bien était-ce parce que le Soleil brillait moins fort de jour ? Difficile à dire dans la pâleur de l'hiver.

***Des copies faites de cosmos... Si elles avaient une source d'énergie autonome, elles pourraient vivre indéfiniment. Avec leur allégeance à Esmelia indéfectible.***

Célestia frissonna, mais pas à cause du froid. Ce principe de conception semblait terriblement familier. Appliqué à la sculpture plutôt qu'à la peinture, il s'approchait beaucoup de ce qu'elle était elle-même. Etait-ce cela un homonculus en fin de compte ? Esmelia utilisait-elle simplement un dérivé, plus faible, du don de création de son père ? Elle en parlerait avec Marcus si le temps lui offrait le loisir d'une rencontre non-motivée par l'urgence de la situation des Oracles. Et si elle survivait à la mission cette fois encore.

Avec un soupir, elle gagna à son tour la couche qui lui était réservée sans un bruit et se pelotonna dedans, bien contente de pouvoir se réchauffer.
Citation :
Merci pour ce RP Smile


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Janvier 553] Dessine mes cicatrices (PV Esmelia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Francia-
Sauter vers: