Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyMer 10 Juin - 1:36
La journée approchait de son terme. Et c’était là clairement une bonne chose aux yeux d’Algebar d’Orion, pour qui ce jour avait été un semblant de marathon en une certaine mesure. Il était en effet arrivé en début de journée, rentrant de son long voyage depuis Hatra où il s’était montré digne de son armure. Armure qu’il portait d’ailleurs depuis son arrivée au Sanctuaire, s’en parant avec une certaine fierté. Pas tant parce qu’il souhaitait montrer à tous que lui, il était un chevalier d’argent et donc au-dessus de la masse. Pas ce genre de fierté mal placée, non. Juste fier d’avoir une Cloth à lui. D’avoir su relever l’exigeante épreuve afin de se montrer digne d’en porter une. Bien plus d’estime pour cette armure que pour les gens qui pourraient porter un jugement sur elle, en vérité.

Ainsi, pour son arrivée, il avait souhaité se présenter devant le Grand Pope afin de prendre ses ordres et directives qui guideraient ses premiers jours en tant que chevalier d’Athéna. Un passage par le coliseum tout d’abord, afin de prendre la température, ainsi qu’entendre quelques rumeurs. C’est qu’il ne savait pas trop dans quelle situation se trouvait le monde à l’heure actuelle après tout… Il y avait surtout appris le retour de l’armure du Cerbère, seule forcément. L’armure de son maître, en piteux état…

En montant ensuite les marches passant par les douze maisons, il n’y eu pas vraiment d’encombres, mais plutôt des rencontres. Celle avec le gardien de la huitième maison, ainsi qu’Elias en la neuvième. Des discussions y avaient eu lieu, avec des résultats bien différents, même s’il était tout à fait en droit après cela de douter de la santé mentale de plusieurs des chevaliers d’Athéna. Heureusement, le Grand Pope s’était montré bien plus sain et posé. Des questions logiques, des réponses construites. Une discussion compréhensible, sans qu’il soit question de l’esprit d’un maître décédé il y a un siècle qui soufflait de cramer des gens. Bon… quelques points le rendaient perplexe encore, et il faudrait réfléchir à tout cela à tête reposée.

Toujours est-il que son entretien avec le Grand Pope s’était bien passé, donc. Pas de mission à lui confier pour l’instant, même s’il l’incitait à se renseigner sur Constantinople car il n’était pas exclus qu’il y soit envoyé à l’avenir. Mais pour l’heure, on lui accordait un repos, estimé mérité après ses presque dix années d’absence loin d’Athènes. Cependant, il avait obtenu la permission concernant une tâche, qui occuperait presque complètement ses pensées les jours suivant : le droit d’offrir son sang et de tenter de restaurer l’armure du Cerbère, rendant ainsi hommage à son maître. C’est à ces pensées encore qu’il redescendait donc les marches, s’attendant à plus de tranquilité que durant l’ascension forcément...

Silver Cloth d'Orion:
 


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyJeu 11 Juin - 11:57
- Mon Seigneur, je me sens dériver. La colère de Yetzirah me balaie à chaque fois que je gravis les Séphiroths...
- Tout homme a ses faiblesses.
- Vous avez fait l'Homme à votre image. Vous qui êtes perfection...
- Les Anges, les Dieux, enfin les Hommes... Sont-ils parfaits ? La perfection est-elle perfectible ?
- On ne cesse de vouloir opposer votre Lumière à celle de notre Déesse... L'influence de Yetzirah se montre alors redoutable, j'ai peur de moi même... Je ne sais pas si on peut parfaire la perfection. N'est ce pas impossible ?
- Pourquoi le monde serait perfectible et pas la perfection elle même ?
- ...


Des bruits de pas. Agenouillé devant l'autel de la sainte Vierge, le chevalier d'or de la Vierge sortait de son introspection avec Dieu. Les bruits de pas venaient de la "sortie" de son temple et cela l'agaçait régulièrement ses allées et venues dans sa demeure mais telle était la loi d'Athéna. Se relevant, il remit son bandeau sur ses yeux avant de partir dans la direction du nouveau venu. Un garde envoyé par le Grand Pope ? Des maigres choses dont il avait connaissance, c'était que des chevaliers étaient partis en mission les uns après les autres.

La sienne était de protéger ce temple mais aussi de surveiller les actions près des Arches. Après de longues heures de méditation, il lui arrivait d'aller dans cette partie du monde afin de surveiller que des cosmos agressifs ne se répandirent pas comme de la vermine. Il ne savait pas grand chose des Marinas mais Dieu les avait créé dans son grand dessein, en cela ils méritaient d'exister comme toute créature sur cette terre. Cependant, quand un animal pouvait mordre, il fallait le tenir dans sa cage.

Les bruits de pas étaient lourds. Un chevalier visiblement avec les métaux qui frottaient légèrement sur une tunique de lin vraisemblablement. Respiration sereine. Aegis se déplaça lui même à la sortie de son temple afin de savoir qui allait la franchir pour sortir du Sanctuaire.

" Il se fait bien tard Chevalier, je suis le gardien de ce temple et je n'ai pas encore l'honneur de te connaître. Je me nomme Aegis et excuse moi de ne pas pouvoir reconnaître ton armure ! "

La conversation avec Dieu sur la perfectibilité de la perfection l'interrogeait encore. Il n'avait pas de réponse et il se rendait compte que le chemin serait encore long pour atteindre une parfaite connaissance de Yesod.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptySam 13 Juin - 0:29
La journée n’était pas encore finie, de toute évidence. Alors que l’homme approchait, Algebar s’était figé, presque sur la défensive. Pas vraiment de raison normalement. C’était surtout lors de la montée que les gardiens protégeaient leur temple et accordaient le passage, non ? Du moins c’est ce qu’il pensait en tout cas, et espérait arriver au bas sans encombre pour pouvoir prendre un repas copieux et trouver une couche où il pourrait sommeiller sans crainte, pour une fois. Parviendrait-il à dormir sur ses deux oreilles pourtant, après une si longue période dans la nature ? Pas garanti… Enfin, qu’importait en cet instant précis, puisqu’il n’y était pas encore. Le gardien du temple de la Vierge, sans doute. Serait-il comme celui du Scorpion ?

Il n’en donna pas l’impression en tout cas. Enfin… il ne portait pas son armure lui non plus. Et là où Lesath avait eut le corps bandé, ce fut juste le cas du regard de celui-ci. Il fallait croire que la comparaison en resterait là, comme le chevalier de la Vierge se présenta. Cordialement et de manière compréhensible, en donnant son nom. Peut-être apprendrait-il discussion faisant – si réelle discussion il y avait – s’il parlait lui aussi à son armure. Ce ne serait jamais que le troisième aujourd’hui, alors tout était possible, et c’était peut-être lui qui n’était pas normal, finalement ?
- Mes respects, Aegis de la Vierge. Vous n’avez pas à vous excuser, c’est parfaitement compréhensible avec… votre...
« Infirmité ? » Le voilà que ses lèvres se tordent en une très légère grimace alors qu’il avait été si proche de gaffer. Car bien sûr, il n’imaginait pas d’intérêt à porter pareil bandeau pour quelqu’un qui n’était pas frappé de cécité.
...bandeau ! Votre bandeau. Je suis Algebar d’Orion, revenu ce jour au Sanctuaire de ma longue préparation de chevalier. Désolé de déranger la quiétude de votre temple aussi tardivement, la journée a été longue je l’avoue avant de pouvoir prendre mes ordres auprès du Grand Pope. Maintenant que c’est fait, j’allais me trouver de quoi manger, un endroit où dormir, et puis si je peux me renseigner un peu sur Constantinople et… oh… c’est vrai que je parle beaucoup trop moi...
Ce qu’avait pu se dire chaque personne qui l’avait croisée, assurément !


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyLun 15 Juin - 14:22
Le coeur du Chrétien était touché. Le pauvre hère n'avait pas reçu l'hospitalité dû à son rang et cela l'agaçait un peu. Combien de maisons se trouvaient entre la sienne et celle du Grand Pope ? Six. Un point minora son agacement, bien des chevaliers d'or étaient actuellement en mission à travers la Mare Nostrum. Après quelques instants de réflexion, il répondit enfin.

" Je dispose encore de quelques victuailles et d'un lit à vous proposer, ce n'est pas Constantinople mais vous pourrez vous reposer de votre voyage ! Si cela vous sied évidemment ? "

Un sourire passait sur le visage du chevalier d'or, il ne prenait pas mal le fait de signaler son bandeau. La personne avait un petit pic cardiaque au moment de parler, il avait été troublé manifestement.

" Et ne vous inquiétez pas pour mes yeux, la Titanide Thémis avait la même chose afin de veiller à ce que sa justice soit aveugle. Je suis ses préceptes en quelque sorte. Pour Constantinople, je n'ai que ce que j'en sais, un peu comme vous, je suis le temps qui passe... Si je peux vous aider autour d'un repas du soir, ce sera avec plaisir. Le Fils de Dieu partagea son sang et sa chair en offrant du pain et du vin, faisons de même ! "

Avant de finir, il eut un petit sourire avant une mise au point.

" Je vous rassure, je ne vous propose pas de manger de la chaire humaine et du sang ! Vous connaissez les Évangiles je présume ? "

Il invita le Chevalier d'Orion à le suivre vers sa cuisine, s'il le désirait évidemment...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyLun 22 Juin - 22:47
Algebar eut peur un instant. Est-ce qu’il devait le prendre au sens premier du terme ? Plus tôt dans la journée, il aurait pu croire qu’il s’agissait d’une blague, d’un simple trait d’humour douteux lorsque le Phénix avait parlé de faire brûler des impurs. Alors du coup… ce chevalier là voulait vraiment parler de chair et de sang, ou bien en resterait-on au pain et au vin ? C’est qu’après une journée comme la sienne, avec des rencontres aussi atypiques, l’on pouvait forcément commencer à douter de tout. D’autant que le sang était un sujet qui lui tournait pas mal à l’esprit, compte tenu qu’il savait devoir en verser une bonne part très bientôt, lorsqu’il offrirait le sien à l’armure du Cerbère. Ce dernier hommage lui accaparait beaucoup l’esprit depuis qu’il en avait eu l’idée. Et dire que cela n’était que quelques heures plus tôt…

Enfin, heureusement Aegis dissipe tout doute sur la nature de leur repas. Ou tout du moins, sur le fait qu’il ne s’agirait pas de chair humaine. L’héritier d’Orion réfléchit alors un court instant, se demandant ce qu’il allait faire. Est-ce que ce serait mal élevé de refuser un repas offert ? Oui sans doute, et il n’avait pas vraiment envie de décliner non plus, cela lui éviterait de chercher pour ce soir au moins, et la faim commençait à lui tirailler l’estomac. De plus, le chevalier d’or proposait d’échanger quelques mots sur la ville de Constantinople. De son propre aveu, il n’aurait pas grand-chose à en dire, mais Algebar partait de rien… c’est qu’il n’avait pas vraiment eu l’occasion ni de voyager, ni de lire. Il fallait bien qu’il compose avec le « cursus » qui lui avait été imposé. Par contre, c’était sans doute pousser l’hospitalité un peu loin que de dormir ici. Bien, la décision est prise.
- C’est avec plaisir que j’accepterai le repas que vous me proposez. C’est gentil à vous, merci.
Il n’avait aucune idée de ce qui serait servi, mais un chevalier d’or ça devait bien manger pour rester en bonne santé et débordant d’énergie, non ?
- Je préfère par contre décliner votre offre quant à passer la nuit ici. C’est mon premier jour au Sanctuaire depuis que j’ai ramené mon armure, et je pense qu’il reste préférable que je rejoigne les communs pour ce soir, afin de… prendre mes habitudes, puisqu’il m’est donné de me reposer un temps.
C’est ce que le Grand Pope avait dit. Qu’il pouvait désormais se reposer un peu après son long périple, jusqu’à ce qu’une mission lui soit donnée. Et celle-ci concernerait sans doute Constantinople, avait-il compris.
- Par contre, les Évangiles...
Il grimace brièvement.
- J’ai grandi dans un orphelinat à Rodorio, où j’en ai un peu entendu parler… mais bien moins que d’Orion, pour lequel j’étais prédestiné. Quant à ces dix dernières années… je n’ai pu ni voyager, ni lire, compte-tenu de mon entraînement. Je dois reconnaître que ce n’est pas quelque chose qui fait vraiment partie de ma vie, par la force des choses...
Tout en le suivant, il se demandait si c’était « grave », du coup. Son monde tournait autour du panthéon grec. Athéna rassemblant ses chevaliers pour combattre Hadès ou Arès, Poséidon ou Apollon. En son esprit il n’y avait dès lors jamais eu la place pour un Dieu vu comme unique, et à vrai dire il ne s’était même jamais posé la question plus que cela. Cela ne l’intéressait pas vraiment, contrairement à un autre point sur lequel il reviendrait sans doute plus tard.
- Vous… vous êtes très à cheval sur la justice aussi, j’imagine alors. Est-ce que vous… vous pensez que… c’est pas pour juger hein, mais je demande pour un ami… est-ce que vous pensez que c’est convenable qu’un homme seul décide de ce qui est juste ou non ? Genre, je veux dire… au point de brûler quelqu’un ?
Algebar avait vraiment été troublé par sa rencontre avec Elias. C’est qu’il avait commencé à l’apprécier, et il était possible qu’ils sympathisent réellement. Mais ce désir d’aller réduire en cendres des gens sur sa seule appréciation le laissait toujours un peu perplexe.
- Mon ami pense que oui, mais ça m’inquiète un peu. Moi, je pense que nous sommes déjà jugés, par quelque chose de plus grand. Les Dieux, qui régissent notre destin. Si Athéna, ou du moins le Grand Pope a travers sa bouche, me demande d’aller brûler quelqu’un, alors là oui, c’est normal. Mais de moi même, je ne crois pas que ça me viendrait à l’esprit… ou que ce soit convenable…
Enfin… je me pose sans doute trop de questions, excusez-moi… vous êtes déjà bien hospitalier avec moi, je ne voudrais pas abuser de votre gentillesse en vous imposant ce genre de questions...
Juste avant de passer à table, ils avaient réussi à parler de chair humaine et de sang d’un côté ; et d’humains grillés de l’autre. Si le repas du soir partait en grillade, il y aurait de quoi se sentir un peu mal à l’aise sans doute.


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyMar 23 Juin - 22:34
L'accord pour le repas fit plaisir au jeune Chevalier d'or, il n'était pas homme abordable par certains aspects mais ce soir, il était de bonne humeur. Pour la question du gite, c'était comme il lui plaisait et Aegis ne comptait pas s'embarrasser en en reparler. Il fit donc un signe à son invité de le suivre jusqu'à sa cuisine. Carola et Anna étaient en train de nettoyer le naos des feuilles venant des jardins quand elles saluèrent le nouveau venu.

" Messire "

Après une petite courbette d'Anna, Aegis les présenta l'une après l'autre.

" Je vous présente Carola et Anna, mes aides de camps. Leur dévouement au Sanctuaire est totale ainsi que leur discrétion. "

Depuis qu'il avait 16 ans, ces deux jeunes apprenties étaient devenues chrétiennes récemment et avaient sollicité de devenir ses élèves. Elles portaient le masque bien évidemment. Elles semblaient observer Orion avec un intérêt certain.

Puis, ils entrèrent dans une grande cuisine où l'odeur de la soupe du soir chauffait certainement depuis un moment. Des saucissons séchaient sur les murs à leur droite alors que la grand table centrale était maculée de la moitié d'une carcasse de veau. Des gros morceaux étaient posés sur une autre table et d'autres étaient dans un fumoir.

" Je n'ai pas grand chose ce soir, une soupe de légumes et de lardons accompagnés d'une côte de veau et de pois chiches vous conviennent ? J'ai préparé des sauces aux anchois ou aux groseilles suivant vos gouts.... vous aimez le Vin ? Le chevalier des Gémeaux m'a offert quelques bouteilles de qualité.. "

Alors qu'il laissait le chevalier d'argent faire le tour de sa cuisine, il prit le temps de répondre sur les questions qu'il avait abordé en chemin.

" Il existe d'autres formes de savoir que la lecture. On ne juge pas de la culture d'un homme sur ce simple fait. Mais nous sommes Grecs, inspirant au monde une lumière qui ne doit jamais s'éteindre et l'écriture en fait partie. Il serait bon de vous trouver un professeur. Je peux être disposé à vous aider si vous le souhaitez, Carola est une excellente instructrice. "

Puis, Aegis mit quelques secondes afin de se demander de qui il pouvait parler. Il n'avait pas croisé énormément de monde mais il avait l'étrange sentiment d'entendre le discours d'un petit Phénix en proie à des tourments frôlant la folie. Soupirant lourdement, Aegis prit le temps de poser les Côtes de Veau sur la table afin que Algebar choisisse la pièce qu'il souhaitait.

" Elias du Phénix, n'est ce pas ? Hmmmmmm Je le lui ai pourtant dit. La Justice est comme la Balance qui suit mon propre Temple, du poids des pêchés ou des innocences, on peut déterminer la culpabilité d'un homme. Une fois la culpabilité réalisée, il vient alors la question de la sanction. Mais, la Justice ne serait exister sans une règle essentielle : le Doute. On ne peut juger d'un homme que si on a l'assurance absolue qu'il ne peut être sauvé, ou encore, pire chose selon moi, qu'il soit innocent car les faits étaient incompris. Justice ne doit pas rimer avec Extrémisme. La radicalité de la Justice doit être mesurer l'aune de ce doute qui nous permet simplement de survivre dans un monde de plus en plus dangereux. Enfin.... Attention à un détail, les Dieux peuvent se montrer injustes, si Athéna ou le Grand Pope prennent une Voie injuste, je ne me gênerai pas pour dire le fin fond de ma pensée. Ainsi soit-il ! "

Silence. Aegis de la Vierge savait qu'il était proche de l'insulte envers son Dieu, qu'il pouvait créer un malaise avec son invité. Mais, au fond de lui même, il était ainsi. Il disposait de la liberté de conscience, il ne comptait pas l'abandonner si les ordres étaient des massacres inutiles.

" Par contre, quand Justice doit être faite, nul recul ne saurait être tolérer. La Justice doit s'appliquer, aveugle, que ce soit pour nos amis comme nos ennemis. "

Un sourire fugace traversa son visage alors que sa main droite lui faisait signe de choisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyJeu 25 Juin - 19:17
Algebar salua modestement les deux jeunes femmes. Inclina le buste, et tenta de ne pas garder son regard sur elles trop longuement. L’héritier d’Orion n’avait plus vu de fille depuis qu’il était enfant, à l’époque où il ne s’y intéressait pas encore. Autant dire que dix ans plus tard, le regard qu’il pouvait porter sur elles n’avait plus la même innocence, et les parts de l’anatomie que ses yeux d’ambre ciblèrent un très bref instant ne manquèrent pas de provoquer une bonne pointe d’embarras chez lui. Il ne voulait en aucun cas leur manquer de respect, aussi son regard fuit rapidement, et il espérait grandement que ce court moment où ses yeux avaient virevoltés dans leur direction ne leur causerait pas une trop grande gêne.
- En… enchanté. Je suis Algebar d’Orion.
Et sur le moment, son malaise suffit à lui couper le sifflet. Heureusement, la cuisine fut bientôt le sujet principal, aussi put-il faire glisser son esprit sur des sujets moins encombrants.
- Cela conviendra très bien, merci. Je dois avouer par contre que j’ignore si j’aime le vin ou non, je n’en ai jamais bu...
Il ne savait pas non plus s’il aimait le veau ou les anchois cela dit. Ce n’était pas vraiment le genre de gibier qu’il avait eu l’habitude de chasser, et cela ne faisait clairement pas partie du régime alimentaire au sein des ruines d’Hatra. Sur cette réflexion il précisa d’ailleurs.
- Je n’ai pas trop l’habitude des repas bien préparés non plus, en fait. Alors, vraiment, votre « pas grand-chose » dépassera sans doute mes attentes, ne vous en faites pas.
Nouveau coup d’œil vers les jeunes femmes, bref, avant d’ajouter.
- Je… enfin… vous êtes sûr que cela ne l’embêtera pas ? J’ai sans doute beaucoup à apprendre, mon éducation s’étant plutôt basé sur… heu… bah… la survie et la maîtrise de mes pouvoirs… je dois sans doute avoir quelques lacunes.
C’était sans doute pour cela aussi qu’il avait des envies de voir le monde : car il n’en connaissait rien. Il avait appris à lire, écrire et compter. On lui avait appris les Dieux et les mythes. Et voilà plus en moins en quoi tenaient ses connaissances…

La suite de la discussion lui fit hausser un sourcil. Un prénom était tombé, sans mal. Elias n’avait donc pas parlé de ses penchants qu’à lui. Algebar ne fit alors que hocher de la tête pour confirmer qu’il s’agissait bien de lui, écoutant dès lors ce que le chevalier d’or avait à en dire. Ainsi, Aegis était plus ou moins d’accord avec lui. Ne pas apporter de punition sans avoir la ferme certitude – et pas juste l’intuition – qu’autant le délit que l’absence de réhabilitation soient avérés. La différence entre eux était ce qui fit s’arrondir les yeux du jeune homme. La possibilité qu’Athéna puisse se montrer injuste… Or, à ses yeux, rien n’exprimait plus la justice qu’Athéna elle-même. Comment alors douter d’elle ? Qui était-il, lui, insignifiant petit être humain, même paré d’argent, que pour dire à sa Déesse que son avis était plus juste que le sien ? Et à partir de là, pour qui se prenait Aegis de la Vierge pour croire qu’il pourrait avoir raison, et Athéna tort ? Mais sans doute ne devait-on pas dire ce genre de choses à un hôte. Tout au plus, sur son visage, un masque de perplexité. Mais comme il le disait, « ainsi soit-il ». Tout homme était libre de ses choix, jusqu’à ce que les Dieux décident d’en juger les conséquences, auxquelles il était impossible de se soustraire. Voilà l’avis de celui qui avait subit l’implacable jugement du Soleil.

Mais il opine. Leur divergence d’avis pouvait être à la fois fondamental – dans les faits – et simple détails – dans cette discussion. Pour le reste, il n’escomptait pas faire montre de la moindre pitié pour les ennemis de la sagesse et de la justice, en effet ! Et comme il y était invité, se servit en prenant un peu de tout, sans excès. Pas qu’il ne mourrait pas de faim, mais il pourrait toujours demander poliment le droit de se resservir si cela ne lui suffisait pas.
- Je vois. Merci pour vos réponses, et ce repas. Bon appétit !
Répondit-il simplement, s’apprêtant à manger, mais revenant sur un point avec un peu de légèreté.
- Alors… vous disiez pouvoir me renseigner un peu concernant Constantinople ?
Il n’attaqua pas son repas encore, laissant à son hôte le devoir de lancer les « hostilités » en prenant la première bouchée.


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyLun 29 Juin - 8:44
De longs moments de silence passèrent alors que les deux hommes profitaient de ce repas frugal. Constantinople ? La question ne le surprenait pas trop, il était vrai que la charge des Silver Saints en était la protection. Jouant un peu avec sa cuillère, il prit quelques temps avant de répondre.

" Je ne connais pas grand chose de tout cela pour être franc. Constantinople est en pleine construction après quelques incendies criminels... Action de nos ennemis, la question se pose. Actuellement, la cité est en tout cas en plein effervescence. Près d'une trentaine d'églises sont en construction en même temps, loué soit notre Empereur ! Sinon, je crois savoir que les querelles entre notre Empereur et son fils aîné sont de plus en plus aiguisées. En effet, son héritier se montre beaucoup plus favorable aux anciennes religions que son père, cela crée des divisions à la Cour je pense... Mais je ne suis qu'un Ermite et à part ces quelques informations, je ne sais guère rien de plus... "

Aegis avait remarqué une légère arythmie quand la question d'Athéna était venue. Il comprenait ses craintes mais même les Dieux devaient être interroger sur leurs volontés. C'était pour lui une évidence et il savait que cela ne serait pas populaire. Il se décida de ne pas aller plus avant dans ce débat. Le léger malaise qui en était né était dommageable pour le futur. Il prit une petite inspiration et posa une question qui le taraudait depuis quelques secondes...

" Mais dites moi, vous venez d'où ? Je ne connais pas votre accent... "

Un sourire aux lèvres, il s'interrogeait. Le nom d'Algebar était pas courant et n'avait pas de consonance grecque. Aegis était encore jeune et savait qu'énormément de choses lui manquaient encore. Il espérait étendre ainsi ses connaissances sur le monde et aussi sur ses pairs venant d'un peu partout. Ce qui était étonnant, c'est qu'il n'avait jamais bu de vin, il semblait arrivé de nulle part. Certaines interrogations se posaient mais il ne voulait pas se montrer inquisiteur pour le coup.

La survie ? C'était aussi un autre indice. Dans quelles circonstances ? Mais cet homme lui plaisait, il ne se cachait pas d'une certaine façon.

" Ne vous inquiétez pas pour votre élocution, personne ne sait tout sur tout, les Dieux eux même ne le peuvent. "

Un peu gauchement, le chevalier d'or tentait d'apaiser ce sentiment de son invité. Il voulait pas le mettre mal à l'aise en aucune façon. Un sourire aux lèvres, il prit un peu de poulet froid et mit une tartine à griller sur le grill de son four.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyVen 3 Juil - 0:10
Comme attendu, Algebar profita bien du repas. Mangea bien sans pour autant s’y mettre avec trop d’empressement, préservant les bonnes manières. Et si à la proposition de cours avec Carola il avait donné son accord, il ne savait pas trop si la jeune femme était du même avis, puisqu’ils avaient enchaîné sur le repas et la discussion principal, la raison même pour laquelle – à son sens – cette invitation avait été acceptée. Constantinople, donc. L’héritier d’Orion se concentra donc pour écouter attentivement, afin de retenir la substance de ce qu’Aegis en savait. Reconstruction après incendies criminels, dont pas mal de nouvelles églises. Querelles entre l’Empereur et son fils, dissensions à la Cour. C’était déjà tout, mais déjà beaucoup pour Algebar qui partait de rien de toute façon. Au moins cela lui donnerait déjà une direction dans laquelle chercher. Et si la situation politique de la cité devait être explosive, mieux valait en être bien informé en tout cas s’il devait s’y rendre.

Il le remercia alors poliment pour les informations qui venaient de lui être données, avant d’être totalement pris au dépourvu par la remarque suivante. Ou plutôt question personnelle, mais à laquelle il ne savait tout simplement pas trop que répondre. Il avait un accent ? Peut-être. Les gens qui ont un accent s’en rendent-ils compte, si ça a toujours été leur manière de parler, après tout ? Mais le souci était surtout qu’il ne venait pas de si loin que ça. Pas loin du tout, en fait.
- Eh bien, heu… je suis originaire de… de Rodorio. Et j’ai, heu, passé mon enfance entre l’orphelinat de Rodorio et les bases de combat que j’ai reçu ici au Sanctuaire durant une année. Ensuite… j’ai été envoyé durant presque dix années sur les ruines d’Hatra. C’était une grande cité il y a longtemps, mais maintenant… plus personne n’y vit. Les seules personnes avec qui j’ai pu parler là-bas étaient mon maître, feu Andreas du Cerbère et… heu… ses précédents élèves, avec qui je me suis entraîné.
Bon… pas tout à fait un mensonge. C’était un peu plus difficile d’admettre que ces précédents élèves avaient tenus les rôles de six des sept Sibittis. Présentés par Andreas comme des esprits destructeurs qu’il lui fallait terrasser. Son maître avait été le septième… et comme il l’avait dit, maintenant, plus personne ne vivait là-bas… Mais bon, c’était assez gênant comme ça de dire à quelqu’un « mon accent il vient d’ici dont je suis un pur produit » que pour ne pas ajouter « tous les êtres humains qui restaient à Hatra, j’ai dû les abattre pour avoir mon armure ». L’information avait déjà pu plus ou moins lui échapper, même si jamais aussi clairement, mais il était sûr que ce n’était là pas la matériel idéal d’une conversation détendue autour d’un repas. Aussi cherche-t-il à relancer la conversation, qu’elle dérive dans une autre direction.
- Et vous, d’où venez-vous ? Et vos servantes ? Elles ne parlent pas beaucoup...
Bon, c’était pas terrible, mais ça devrait au moins orienter la discussion ailleurs que sur lui-même pour un instant.


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyMar 7 Juil - 11:07
Le chevalier d'or écouta attentivement les sonorités nées des paroles de son invité. Il y sentait quelques troubles, comme une légère arythmie rien qu'en se rappelant de son passé. C'était amusant comme cette simple question amenait toujours la même chose. Il reprit un peu de vin et resservit son invité. Toutefois, ce qu'il voyait pour les autres n'était pas mieux pour lui. Soufflant légèrement, il fut surpris de la question sur ses propres servantes.

" Au risque de vous étonner, je suis slave, comme mes propres servantes. Nous sommes des survivants et sans la sainte Église, je serai mort certainement. Elles ont connu les mêmes folies de la guerre, je voulais les protéger en les prenant à mon service. Sans Constantinople qui m'a fait Grec, sans l'Église, je ne serais pas devant vous aujourd'hui. "

Vrai que c'était la première fois qu'on l'interrogeait là dessus. Il n'avait pas pour habitude de s'ouvrir plus que cela là dessus mais c'était un chevalier d'argent. S'il voulait des informations, il les aurait, les archives ne disparaissaient pas après tout.

" Excusez les, vous les avez certainement intimidé. Elles sont éveillées mais elles hésitent encore sur le chemin de leur futur. La loi de la guerre est un chemin rude, on ne sait jamais quand les choses vont se terminer... Je les laisse encore le temps de la décision, cette petite voix morale qui inonde notre âme ne doit pas être ignoré. Vous l'avez déjà entendu n'est ce pas ? "

Les battements d'Orion avaient légèrement baisser. C'était dur à appréhender, cela semblait le calmer en tout cas de parler des jeunes femmes qui étaient à son service. Il comprit que cette discussion lui était plus distrayante que les affaires du passé. Aegis n'avait jamais eu ce genre de fantasmes, il les comprenait mais n'avait aucun mal à ne pas subir les travers des joies de la chaire. Aimer était selon lui un non sens pour un chevalier, il devait vouer son destin à quelque chose de plus grand que la sauvegarde d'une relation qui ne marquerait que la propre dépravation des désirs humains. En soit, il avait son jugement mais ne souhaitait pas l'imposer, chacun pouvait agir comme il l'entendait tant que le devoir était supérieur aux intérêts personnels.

" Vous voudriez leur parler ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyJeu 9 Juil - 0:42
Algebar poursuivit donc son repas, en écoutant son hôte lui parler brièvement de ses origines, qu’il partageait donc avec ses servantes. Partageaient-ils autre chose ? Oh, non, il ne s’aventurerait pas à demander. Après tout cela ne le regardait pas. Mais surtout… quelque chose lui disait que ce ne devait pas être trop son truc. Aegis parlait plutôt d’Église. Beaucoup d’Église. Il aimait l’Église, oui, certainement. Plus que les femmes en apparence, mais l’héritier d’Orion en savait bien trop peu que pour se permettre de juger. Alors, il ne perdrait pas de temps à trop supposer, et considérerait juste comme pleinement acceptable de ne pas savoir, et mieux : de ne pas vraiment avoir envie de savoir non plus.

Quoi qu’il en soit donc, Algebar avait peut-être une base d’information sur la raison, ou du moins l’une des raisons qui poussait Aegis a se montrer si pieux : c’est à sa sainte église qu’il devait la vie. Pour sa part, les seuls Saints qu’il connaissait portaient des armures d’or, d’argent ou de bronze et partaient apprendre à des Dieux dissidents que leur Déesse à eux, à défaut d’être unique, mériterait sérieusement de l’être. Ce pourquoi il se questionne pas mal tout de même sur la manière dont on pouvait séparer ces deux informations, et parvenir ainsi à croire en un dieu se voulant unique tandis que l’on servait une Déesse qui assurément ne l’était pas. Il devait forcément exister des biais logiques pour pouvoir réussir à faire coïncider cela, non ? Lui ne les voyait pas en tout cas. Peut-être la question tomberait-elle. Peut-être pas, s’il n’en trouvait pas le créneau.

Et tandis que le repas se terminait, coup sur coup deux questions tombèrent.
- Eh bien… ce n’est pas tant que je désire à tout prix leur parler, si comme vous le dites elles sont intimidées, cela explique pourquoi elles gardent silence jusqu’alors. Je peux comprendre que certaines personnes préfèrent parler peu. Enfin… il faudra bien que nous parlions à un moment, si je dois en effet recevoir des cours de l’une d’entre elles. Mais je n’exige rien bien sûr, et tout cela doit venir naturellement je pense.
Quant à votre autre question… Je ne suis pas sûr de bien comprendre de quelle voix vous parlez. Vous voulez dire… un genre de doute, par rapport à notre engagement ? Si c’est bien de cela dont il s’agit… Je pense que l’on ne peut éviter sa destinée. Alors, quels que soient nos choix, ils nous dirigent forcément sur notre propre voie, légitime. Et qu’il ne nous reste qu’à faire du mieux que nous pouvons. Ma naissance a décidé pour moi. M’a placée sous la garde de Bételgeuse, mon étoile, et ainsi destiné à être Al-Jabbar. Le Géant. L’héritier d’Orion. Tout cela a été tracé. S’est accompli. Et si je possède moins de réponses maintenant que cet objectif est atteint, je ne me pose pas plus de questions non plus. Alors… ma fidélité ne connaît pas trop le doute, non. J’ai été formé en combattant. En guerrier. En chevalier. Alors, la voie de la guerre ne me fait pas peur, car je sais qu’en toute situation, je suis exactement là où je dois être.
Tout le monde avait ses croyances après tout, arbitraires ou non. Et croire au Destin n’était pas moins illégitime, certainement. Bien sûr, sa position ne justifiait pas tout, et bien entendu, il y aurait des situations où il devrait prendre des décisions qui ne lui plairaient pas. Des cas où il n’y aurait aucun bon choix, aucune solution parfaite. La vie était ainsi faite, et c’est là justement qu’il considérait que se comporter en homme digne se devait de prévaloir. Algebar profite alors de ces derniers mots pour prendre sa dernière bouchée, terminant pour de bon ce repas.
- En tout cas, merci beaucoup pour ce repas encore une fois, c’était très bon !


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptySam 11 Juil - 16:17
Aegis comprenait parfaitement la vision du chevalier d'argent. C'était la pensée commune après tout, tous les Hommes avaient reçu le libre arbitre. Un point attira son attention, en effet, les Saints étaient d'une certaine façon contre ce libre arbitre, ils avaient une morale qu'il voulait imposer au monde. Depuis le Concile de Nicée, bien des lois interdisaient de se battre ou de travailler selon certains jours. Est ce que les Codex de ce Concile avaient été influencé par Athéna ou par une force divine inconnue ?

- En effet. Carola ?

Une des deux suivantes du chevalier d'or de la Vierge entra dans la cuisine. Son teint diaphane semble laisser la lumière des bougies danser sur sa peau. S'inclinant respectueusement, elle attendit la raison pour laquelle on l'avait invité à venir.

- Ma chère amie, notre invité aurait besoin de vos connaissances en phonétique et en grammaire, ainsi que dans l'art des scribes. Pourriez vous l'aider ?

La jeune servante fut surprise de cette demande et tourna la tête vers Algebar. Elle fit un léger signe de la tête positivement. Elle s'adressa enfin à ce dernier, quittant son voeu de silence comme on l'invitait à le faire.

- Mon seigneur, je souhaiterai savoir si vous avez déjà un nécessaire à argile et stylets ? Si ce n'est pas le cas, je vous propose de vous offrir le nécessaire. C'est un moyen utile pour communiquer avec Constantinople ou avec le Sanctuaire... Enfin, je me demandais quand et comment souhaitez vous apprendre...

La fin de sa phrase se perdit dans un murmure. Elle n'était pas du genre à faillir à sa tâche mais enseigner ses connaissances à un chevalier d'argent, dont le rang était l'un des plus puissants du Sanctuaire, était pour le moins surprenant. Sa curiosité l'aurait bien poussé à avoir plus d'informations mais elle présumait que son Maître lui donnerait les informations manquantes. Aidée par les Moines quand elle était petite, elle avait été enfermé comme le chevalier d'or dans cette geôle... Sinistre retour de mémoire en y pensant, elle savait où elle, Anna et Aegis venaient. Le temps de l'oubli et des meurtrissures arrivera un jour ou l'autre de toute façon.

Aegis sentit la gêne dans la diction de son amie. Il ne fit aucun commentaire pour ne pas en rajouter plus. Une fois fait, il se permit de répondre à la question d'Orion sur cette petite Voix qui l'avait interpellé.

- C'est là ou nous avons une différence fondamentale Chevalier, cette Voix est une part de nous même, de notre morale, de notre âme en quelque sorte. Elle nous commande bien souvent notre conduite. Mais, elle n'est pas seule, il m'arrive souvent de discuter avec Dieu sur l'existence des choses, sur le pourquoi du comment... C'est un moment de libération de mes propres tourments. Enfin, les Étoiles nous ont donné un potentiel incroyable mais je ne pense pas qu'elle décide de notre destin, sinon, le principe même de l'Espoir n'aurait pas de sens si tout était joué d'avance. C'est en tout cas mon point de vue.

Il prit une bouteille qu'il ouvrit et versa dans trois petits bols un cidre doux venant du nord de l'Illyrie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyVen 24 Juil - 18:33
La simple mention au fait de devoir suivre des cours avec une de ses suivantes sembla ramener ce point aux souvenirs de la Vierge, qui appela alors la dénommée Carola. Celle-ci revint alors auprès d'eux, et écouta la requête de son maître. Adressa un regard à Algebar, peut-être le temps de jauger sa réponse. Lui se demanda alors l'espace d'une seconde : avait-elle le droit de refuser ? Avait-elle le droit de se dire « non, je n'aime pas sa tête, j'ai pas trop envie là » ? Il savait que s'il avait dit non à son maître lorsque ce dernier lui avait donné un ordre, il aurait dégusté. Une bonne salade de phalanges dès le petit-déjeuner, sans problème, suivi de sa fricassée de marrons et de gnons. C'est qu'à sa manière lui aussi était doué en cuisine. Mais ici, le ton d'Aegis avait été tout différent. « Chère amie », « pourriez-vous ». Il semblait qu'elle avait le choix en effet, mais sans doute n'y avait-il pas ici la même relation qu'il avait entretenu avec Andreas. Après tout, deux personnes aujourd'hui s'était déjà étonnées qu'il ait reçu un entraînement si sévère et sans pitié. Autre maître, autre méthode donc.

Cependant, un autre point lui vient à l'esprit tout à la fois. Phonétique, grammaire, écriture. Une légère grimace. Ce n'était pas là une liste qui provoquait furieusement son intérêt, mais avant qu'il ne puisse protester, elle enchaîne pour sa part. Semble donner son accord d'un signe de tête avant de lui demander s'il possédait déjà le matériel nécessaire pour pratiquer ces quelques matières. Il hésite alors. Devait-il simplement sourire, et opiner gentiment en acceptant, ou bien faire montre de son envie d'apprendre plus que cela ? Il n'a pas encore décidé alors qu'il ouvre la bouche pour lui répondre.
- Heu, et bien… J'aurais sans doute pu me débrouiller pour m'en procurer, mais si vous me le proposez, j'accepte, c'est très gentil merci. Par contre… je dois dire que je sais déjà lire, écrire et compter… Je ne suis sans doute pas le plus grand génie dans les chiffres et les lettres, mais je me débrouille déjà suffisamment pour mener à bien ma mission, je pense. Est-ce que vous vous y connaissez bien en politique ? En géographie ? En langues ? Je dois vous avouer que j'aimerais un jour visiter le monde, mais c'est en la matière justement que je ne connais pas grand-chose. J'ai grandi ici, me suis entraîné loin dans un endroit sans contact avec l'extérieur, sur mon retour j'ai évité les grandes villes… Alors… la phonétique, la grammaire et tout et tout, j'y ai sans doute des lacunes, mais si vous pouviez m'apprendre le monde...
Il en demandait sans doute beaucoup. Peut-être serait-il difficile de lui faire un condensé des apprentissages divers que pouvait recevoir un homme, que ce soit par la vie ou les livres, en une dizaine d'années. Mais cela l'inquiétait de devoir en revenir à ce qu'il voyait comme des bases. Il n'était pas stupide, et savait bien sûr que l'enseignement proposé lui serait utile également, ayant la culture d'un enfant de dix ans. Mais il voyait plus loin déjà, et s'il y avait moyen de trouver des raccourcis pour acquérir plus vite les connaissances qui l'intéressaient vraiment, alors l'héritier d'Orion ne se priverait pas d'au moins poser la question. Il l'avait fait avec beaucoup d'envie et d'enthousiasme, tant dans le regard que la voix. Ce n'était pas juste une question de besoin manifestement, mais réellement d'envie. Le chevalier d'argent était un enfant que l'on avait enfermé dans une boîte, un vase clos, afin de lui apprendre à devenir un redoutable guerrier. Et maintenant que la boîte avait été ouverte, il souhaitait juste tout voir, naturellement. Tout ce qui pourrait être utile à cette découverte du monde ne pourrait dès lors que provoquer son plus naturel et fervent intérêt.
- J'espère que vous pourrez me pardonner cette requête, et j'accepterai volontiers ce que vous voudrez bien m'apprendre, quelque soit le sujet. Je suis peut-être un peu trop passionné et pas assez structuré, et j'espère que vous ne le prendrez pas mal.
Précise-t-il en s'adressant tant à la Vierge qu'à la vierge.
- J'ai juste… tellement à apprendre, et si peu de temps. Quant au quant et comment… j'imagine que je passerai une bonne part de mes journées à m'entraîner, en attendant qu'une mission me soit confiée. Mais je me rendrai disponible lorsque vous le déciderez. Faisons à votre convenance, vraiment !
Les détails seraient donc vu selon ce qu'elle préférerait, si elle acceptait toujours de lui enseigner quoi que ce soit après sa demande sans doute un peu excessive. Après quoi Aegis lui portera commentaire sur leur discussion portant sur cette « petite voix ». Et apparemment, il n'en entendait pas que des petites ! Yeux ronds d'Algebar. Il avait eu droit aujourd'hui au « mes tatouages me parlent, mais pas aujourd'hui ». Avait enchaîné sur un « je parle à mon mentor mort il y a un siècle qui me dit de cramer des types ». Et là c'était parti sur du « on papote pas mal avec Dieu ». Sur quatre personnes avec qui il avait tenu une réelle discussion, le Grand Pope était donc le seul à ne pas avoir son petit grain ? Avec qui il discutait lui, Athéna peut-être ? Ah bah… oui, bon, c'est vrai que ça, oui, ça doit se faire… Algebar opine doucement, préférant garder sa bouche close pour ne pas laisser échapper un commentaire qui serait mal perçu. Mais essaie plutôt de se reconcentrer sur le cœur même de la discussion.
- Je ne pense que tout soit joué dans les moindres détails. Nos actes peuvent décider de notre survie et de notre mort. Des souvenirs que nous laissons, et la manière dont les vivants se rappelleront de nous. Mais je pense que nos sorts individuels ne sont rien face aux plans du Destin. Et à l'échelle du monde, ce qui doit être sera, même si nous ne sommes plus là pour le voir. Et nous, nous nous devons de faire de notre mieux pour que notre empreinte soit celle laissée par quelqu'un qui a rempli sa part ! Peut-être périrons-nous soudainement cette nuit. La semaine prochaine dans un combat. D'une maladie dans cinq ans, ou dans notre sommeil d'ici une vingtaine d'années. Plus et mieux nous serons préparés, et moins nous risquons de ne pas remplir ce qui était attendu de nous. Pourtant, le monde ne s'arrêtera pas de tourner, que nous soyons là ou pas. D'autres prendront nos places, finiront ce que nous avons inachevés. Car le Destin, avec ou sans nous, arrivera à ses fins.
Souriant, il ne cherchait pas à faire la morale, ou imposer son point de vue. Il respectait le fait que d'autres ne voyaient pas les choses ainsi, mais c'était ainsi que lui avait été éduqué en tout cas. Ainsi qu'il voyait le monde, la vie, et sa place en son sein. Pas de prétention, mais juste une conviction personnelle, une croyance qui en valait bien d'autres. Et après avoir ainsi parlé, de tremper ses lèvres dans le cidre, et de s'exclamer, rappelant que derrière sa carrure et ses belles phrases se trouvait toujours un peu quelque part un enfant.
- Han mais c'est bon c'est quoi ?


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
AegisAegisArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu200/200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (200/200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge240/240[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (240/240)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune245/245[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (245/245)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyMar 28 Juil - 1:16
Carola eut un léger sourire. Amusée, elle observait l'homme qui lui faisait face et se disait que la Chevalerie était composée de mille composantes différentes que Dieu avait créé pour un plus dessein qui la dépassait. Avec l'autorisation de Aegis, elle s'installa face à Algebar. Pendant ce temps, son maître allait dans le cellier afin d'y aller chercher une bouteille de cidre. La nonne réfléchissait un petit instant et prit la parole.

- Il est possible de lier les deux, sans souci. Je vous apprendrais ce que tout noble seigneur se doit de savoir. L'apprentissage du Grec et du Latin sera notre priorité. On en profitera pour faire de la lecture sur les grands savants de ce monde et sur le grand Constantin qui a bâti notre Empire. Pour les affaires...

Elle se tut. Venant de se rendre compte que les affaires ésotériques ne pouvaient pas quitter ce temple sans l'autorisation de son mentor. Quand ce dernier revint, il était clair qu'il avait entendu la fin de sa petite explication. Aegis déposa une autre bouteille de cidre pour l'offrir visiblement au Chevalier d'Orion.

- N'aies crainte Carola ! Tu peux lui expliquer aussi tout cela ! Il est un chevalier d'Athéna tout comme moi. Malgré nos petites divergences d'opinion, notre combat est le même. Compagnon, voici une bouteille de ma cuvée personnelle, c'est du cidre venant de mes propres pommiers, je vous l'offre pour que vous puissiez en profiter quand vous serez chez vous !

Toussant, Carola reprit alors ce qu'elle avait éviter jusqu'ici de dire.

- Constantinople, la seconde Rome, est le joyau qui sonne la grandeur de notre Ordre. Il est le symbole de notre domination sur le monde en quelque sorte, vous devriez la visiter, votre charge le commandera de toute façon. Votre caste a, je crois, le devoir de veiller sur elle et de contrer les agents de nos ennemis. Après, vous avez Nicae où les grands codex pontificaux furent signés, Athénes évidemment où règne encore le cosmos de notre Déesse. Toutefois, nous devons craindre les ennemis du nord, les Saxons sous les ordres des Berserkers et les Nordiques qui ont disparu étrangement il y a quelques années. A l'ouest, règne feu la grande Rome, enfin ce qu'il en reste... Le second du Pope, le grand Narsès, généralissime des armées d'Italie a mis au pas ces idiots d'Oracles... Un léger raclement de gorge de Aegis le fit cesser sur ses réelles opinions. Après un long silence, elle reprit. Nous savons aussi que les Francias sont loin de nous mais ils deviennent de plus en plus puissants, sans compter la Bretagne qui est un mystère encore de nos jours.

Aegis nota que Carola évita de parler des Marinas. Il comprenait cette volonté, le temple de la Vierge avait des faibles informations sur cette partie occulte du monde. Enfin... La description occulte et quelques points sur les cités sous l'influence d'Athéna avaient été précisé sans prétention. Vrai qu'il était difficile en un seul repas de tout expliciter. Après avoir poser du fromage de chèvre et de l'alcool de figues, le chevalier d'or de la Vierge reprit le relais.

- Carola pourrait continuer ainsi des heures mais croyez moi, sa passion vous permettra de connaitre ce monde et aussi de le déchiffrer par la connaissance de l'écriture. On ne peut comprendre les textes sacrés sur les murs ou les livres, sans avoir cette base.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-bleu1200/1200[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-rouge750/750[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-rouge  (750/750)
CC:
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] G-jaune1350/1350[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]   [15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] EmptyMar 11 Aoû - 22:27
Le sourire de la jeune femme en provoqua un de sa part aussi, un peu gêné peut-être, baissant ses yeux d’ambre. Le jugeait-elle ? Était-ce une manière discrète et polie de se moquer un peu de lui, et de ses idées ? Il ne peut pas savoir, et ne s’empresse donc sur aucune conclusion, mais l’on sent forcément là son inaptitude sociale à l’œuvre. Le plus grand mystère qui l’accablait, plus encore que son ignorance du monde, devait sans doute être sa méconnaissance des gens. Était-ce pour cela qu’il trouvait que la quasi intégralité des gens croisés aujourd’hui avaient un grain ? Peut-être. Il ne comptait pas s’attarder là-dessus pour le moment en tout cas.

Jugement ou pas, elle s’installe face à lui, et alors qu’ils n’en sont qu’à la digestion du repas, le voilà déjà à ingérer de la connaissance, le coup d’envoi donné pour un premier cours improvisé. En préambule, une petite précision sur les matières qu’elle comptait aborder. Grec et latin débouchant sur grands savants et histoire de l’Empire. Bon, une nouvelle légère grimace sur ses lèvres, c’est que le grec il s’en sortait déjà, assez pour parler, lire et écrire des rapports en tout cas, et même s’il est conscient qu’approfondir cela pourrait l’aider grandement dans bien des lectures, l’impatience de la jeunesse ne peut que le pousser à avoir peur d’y perdre du temps. Mais soit, il n’insisterait pas plus là-dessus.

Car au final, une première succession d’informations nouvelles lui est rapidement offerte après le retour d’Aegis. Algebar ne manque d’ailleurs pas de le remercier avec sincérité pour le présent, ayant même l’air très surpris car le concept même de cadeau lui était devenu tellement lointain… mais il se reconcentre rapidement ensuite sur les paroles de la jeune femme, et le rapide tour du monde qu’elle lui présentait en quelques mots. Il opine à plusieurs reprises, tentant de mémoriser ce qu’elle lui disait de ces grandes villes et peuplades, ainsi que quelques affiliations que ces dernières pouvaient avoir avec une divinité ou l’autre du Panthéon. Ce qui pourrait s’avérer précieux à un moment ou un autre en effet.

Un point anecdotique attire tout de même son attention, peut-être plus que ça ne le devrait. Pas le fait qu’un Silver Saint pouvait avoir pour rôle de garder Constantinople, cela Andreas l’en avait déjà informé. Pas plus ce qualificatif péjoratif sur les Oracles, même si cela lui décroche un sourire de voir une jeune femme semblant si bien éduquée se permettre d’exprimer un tel jugement. Non, ce qui le fait tiquer, c’est le fait qu’elle dise « le Pope » et non « le Grand Pope », pour aussitôt parler du « Grand Narsès » et non simplement du général Narsès. Algebar ne se pose pas plus de question à ce propos cependant, remarquer ce détail l’ayant juste amusé fugacement.

Ils prirent alors le fromage ensemble, et Algebar refusa poliment une dose d’alcool supplémentaire. C’est que la journée avait été très longue déjà, et il n’avait pas l’habitude. Le cidre goûté plus tôt lui suffirait bien pour l’heure. Et lorsque finalement, le repas et la discussion sembleraient se terminer, il s’excuserait.
- Je vous remercie pour tout, tous les deux. Ce fut une manière agréable de terminer cette première journée de retour au Sanctuaire, et je tâcherai de faire bon usage des renseignements que vous m’avez donné. Mais je pense qu’il est temps pour moi d’aller prendre un peu de repos.
Il bafouillera encore quelques excuses. De nouveaux remerciements, ainsi que l’assurance qu’il serait un élève discipliné et consciencieux, leur promettant donc de les revoir bientôt pour la suite de ce cursus. Mais pour l’heure, en effet, une bonne nuit de sommeil dans une couche décente lui ferait le plus grand bien.

Citation :
Conclusion pour moi, sauf si tu souhaites relancer Wink


[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
 
[15 janvier 553] De la vierge Vierge [PV Aegis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple de la Vierge-
Sauter vers: